Enjeux nationaux : la télémédecine de demain. Dr Pierre Simon Président de la Société Française de Télémédecine (SFT-Antel)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enjeux nationaux : la télémédecine de demain. Dr Pierre Simon Président de la Société Française de Télémédecine (SFT-Antel)"

Transcription

1 Enjeux nationaux : la télémédecine de demain Dr Pierre Simon Président de la Société Française de Télémédecine (SFT-Antel)

2 Amélioration de l espérance de vie après 65 ans en Europe de l Ouest (réduction de la mortalité) Denmark Finland France Germany Italy Netherlands Sweden United Kingdom EU members before May 2004 OMS 2011

3 Une mutation nécessaire devant la croissance de la demande Proportion des personnes âgées de 65 ans au moins, par région, en 2000 et en 2050 Source : U.S. Bureau of the Census (2000). 3

4 Une mutation nécessaire devant la croissance de la demande Espérance de vie après 65 ans en France

5 Espérance de vie totale dans les pays de l OCDE

6 La mortalité prématurée (avant 65 ans) est plus importante dans les pays de l OCDE où l organisation des soins primaires est insuffisante PYLL Low PC Countries* 5000 High PC Countries* Year *Predicted PYLL (both genders) estimated by fixed effects, using pooled cross-sectional time series design. Analysis controlled for GDP, percent elderly, doctors/capita, average income (ppp), alcohol and tobacco use. R 2 (within)=0.77. Starfield Source: Macinko et al, Health Serv Res 2003; 38: /06

7 Quand la santé numérique vend du rêve Espérance de vie à la naissance ans 65 ans 85 ans ans ans?? L ère de l hygiène et de la pharmacologie L ère de la santé numérique avant Maladies infectieuses après 3000 antibiotiques med.cv Objets connectés, Big Data, GAFA Med.onco.pers génomique. Médecine préventive et curative personnalisée avec télémédecine Médecine curative collective

8 La santé connectée, aujourd hui et demain Les outils et supports Les services commerciaux de la santé connectée Services de santé en ligne pour téléconseil Information en santé par médias Domotique, maison connectée Téléassistance sociale Télé-services pour le maintien et le soin à domicile Télé-services de coordination des métiers de santé Technologies du bien-être, (Gérontechnologies,.) E-learning en santé Télématique (informatique médicale, les SI, DMP etc..) Internet, (e-health ou e-santé) Visioconférence en santé Outils mobiles avec les applis, objets connectés (smartphone, tablettes, etc ) = Mobile Health (santé mobile) Jeux sérieux (serious games) Robots. Recherche industrielle R&D Santé et soins personnalisés Recherche clinique Les organisations innovantes de demain +++ Les pratiques professionnelles en santé connectée Télémédecine clinique (médecins, chirurgiensdentistes, sages-femmes) Télésoins infirmiers (IDE) Télépharmacie (pharmaciens, préparateurs) Télédiététique (diététiciens) Téléaudioprothésie (audioprothésiste) Télékinésithérapie(Masseurskinésithérapeutes).

9 Objets connectés et télémédecine de demain une illustration en cancérologie d une coopération entre R&D industrielle et recherche clinique médicale

10 Chronobiologie et chronothérapie Les rythmes biologiques concernent toutes les fonctions physiologiques des êtres vivants. Les rythmes circadiens, environ 24 h, dont la TIC est le marqueur fondamental, sont prépondérants pour les régulations physiologiques, de la cellule à l organisme entier. La susceptibilité des cellules aux chimiothérapies est à l origine à la fois de l efficacité thérapeutique et de la toxicité avec une marge de sécurité étroite entre activité antitumorale et effets non désirés. Ainsi, une thérapie optimale consiste à maximiser l efficacité et minimiser la toxicité afin d assurer une meilleure qualité de vie, un accroissement de la survie et une guérison.

11 ETIC-Systems : chronochimiothérapie personnalisée des cancers Les protocoles conventionnels de chimiothérapie consistent en cycles de perfusions de médicaments réalisées à débit constant. La chronochimiothérapie (CCT), consistent à injecter les médicaments à une heure et selon un rythme précis au cours des 24 h. Chronomodulated 5-FU-LV-oxaliplatin (ChronoFLO) Il existe une variabilité interindividuelle de la phase circadienne entraînant un décalage entre l heure d administration optimale statistique et celle de l horloge interne du patient ainsi qu une perturbation du système circadien de base induite par la chimiothérapie. Un des objets du projet d ETIC-Systems consiste à développer et diffuser un DM permettant cette Chronochimiothérapie personnalisée (CCTP) à partir de la mesure continue de la TIC.

12 ETIC-Systems The next standard for Self- and Tele-monitoring, for Cancer and Chronic Diseases patients at risk, at the crossroads of home/ Ambulatory Care, Personalized Medicine, Silver Economy, Big Data. EU Market Technology Benefits Medical Devices Implantable, 1-piece, continuous, independently-operating. Multisensor: physiological and physical parameters. Stakeholders Patient Physician/Care Center Hospital/Healthcare Real-time detection of deterioration, acute complication eg toxic, or accident eg fall; Early care, thus reduction of emergency treatment and hospitalization; Improved follow-up, individual therapy optimization, patient engagement, increased QOL; Therapeutic innovation, eg Personalized Chrono- Chemotherapy; Predictive Models. Pharma Industry (clinical research) Scientific Community

13 Le développement de la télémédecine dans la monde PubMed ( ) Télé-psychiatrie Télé-diabétologie Téléradiologie Télé-AVC Télédermatologie Télésurveillance IC TLM et rétinopathie diabétique Télésurveillance HTA Télé-cardiologie (DMI) Télésurveillance M. Respiratoires Télé-néphrologie TLM et plaies chroniques TLM et Chir Ambu (946) (784) (628) (529) (426) (354)

14 Les différents thèmes de la santé numérique à travers le monde Pubmed ( ) Telemedicine Connected Health Telecare E-health Mobile telemedicine Mobile telehealth Telehealth

15 La télémédecine de demain sera celle qui structurera des organisations professionnelles innovantes pour améliorer l accès aux soins Quelques exemples.

16 Le Groupement Hospitalier de Territoire structuré par un projet médical de territoire avec TLM Le juste soin au bon endroit et au juste coût ES de proximité SAU SI Téléconsultation Télé expertise Radiologie, Cardiologie; Neurologie (AVC ++) Néphrologie Cancérologie (RCP) etc. SI ES de proximité SAU Chirurgie Urgence radiologie Télé assistance ES Référent Spécialistes Plateau technique Télésurveillance SI SI ES de proximité SAU Urgence Programmé Téléconsultation Télé expertise 16 ES de proximité SAU

17 La mutualisation des moyens médicaux grâce à la TLM L exemple du télé-avc Etape 1 Etape 2 Nord- Pas-de-Calais Légende UNV recour s UNV Bourgogne ES référence Lien TLM Franche Comté Neurologie + Neurologie - Adapté document ANAP/GT DGOS 17

18 L essor de la téléassistance entre les manipulateurs de radiologie et les médecins radiologues et de la télé-expertise entre médecins radiologues ES de proximité Manipulateurs Télé expertise Téléassistance ES de proximité Manipulateurs Cabinets privés Mutualisation des moyens régionaux en médecins Etablissements publics ES de proximité Manipulateurs Télé expertise Téléassistance 18 ES de proximité Manipulateurs 18

19 L essor de la téléassistance et de la télé-expertise entre le 1 er et le 2 ème recours Coopérations entre professionnels de santé médicaux et non-médicaux CHU, CH, cliniques Cabinets privés Domicile EHPAD HAD SI MSP Centre de santé Pôles de santé SI Spécialistes Premier recours Deuxième recours Téléassistance Télé expertise Réseau de télémédecine 19

20 Créer des lieux de téléconsultation de proximité avec la médecine regroupée de 1 er recours dans les EHPAD et les Pharmacies d Officine Coopérations entre professionnels de santé médicaux et non-médicaux CHU, CH, cliniques Cabinets privés EHPAD Pharmacie d officine SI MSP Centre de santé Pôles de santé SI Spécialistes Premier recours Deuxième recours Téléconsultation de proximité Télé expertise Réseau de télémédecine 20

21 La télésurveillance post-opératoire au domicile pendant 72h peut contribuer à développer la chirurgie ambulatoire le modèle de l urologie Résection prostatique, chirurgie de la lithiase (pyélolithotomie, urétérolithotomie par voie coelioscopique) Etablissement de santé Chirurgie ambulatoire IDE libérales formées Médecin traitant Télésurveillance Téléconsultation Téléassistance Pendant 48-72h IDE de l ES Domicile du patient

22 La télémédecine de demain sera celle qui structurera des organisations professionnelles innovantes pour améliorer la qualité de vie des personnes Quelques exemples.

23 D après Kitsiou S, Paré G, Jaana M. J Med Internet Res. 2013, Jul 23;15(7) Niveau de preuves de la télésurveillance médicale (Home Tele Monitoring ou HTM) dans la littérature scientifique en 2013 HTM Service médical rendu Qualité de vie améliorée Consommation de services en santé Viabilité économique Diabète 1 et 2 Insuffisance cardiaque Troubles du rythme cardiaque Asthme, BPCO, Apnée du sommeil Hypertension artérielle Insuffisance rénale Niveau des preuves suffisant Insuffisamment démontré à démontrer

24 Health-related quality of life as a predictor of mortality and hospitalization: the Dialysis Outcomes and Practice Patterns Study (DOPPS). Mapes DL, Lopes AA, Satayathum S, McCullough KP, Goodkin DA, Locatelli F, Fukuhara S, Young EW, Kurokawa K, Saito A, Bommer J, Wolfe RA, Held PJ, Port FK. Kidney Int Jul;64(1):339-49

25 SCORE de Qualité de vie et risque de Mortalité et d hospitalisation

26 La télé-dialyse de proximité ou à domicile pour améliorer la qualité de vie des dialysés Janvier 2010

27

28 Evaluation coût-bénéfice : la méthode des préférences des choix discrets pour connaitre la préférence des patients Une méthode et un modèle pertinents pour explorer les préférences des patients dans le suivi post-greffe «La méthode des choix discrets est une méthode qui s est avérée pertinente pour mesurer les préférences des individus pour la télémédecine et pourvoyeuse de résultats intéressants. Malgré son utilisation limitée en santé en raison de sa complexité méthodologique par rapport aux questionnaires classiques, elle devrait être davantage considérée pour évaluer les préférences des patients.» Solène HOUDARD 20 octobre 2014

29 Dans l étude télégraft, le choix des patients pour un suivi par téléconsultation <.001

30 Prendre en compte les organisations professionnelles innovantes dans l évaluation médico-économique Le service rendu au patient par la TLM Un effet «préventif/curatif» Un effet «organisationnel» Etude coût-efficacité (effet «thérapeutique» sur la morbi-mortalité) Etude coût utilité Etude coût-bénéfice (amélioration de l accès aux soins, préférence des patients) Etude contrôlée et randomisée Etude du QALY Etude des préférences par les choix discrets

31 Les effets «actifs» attendus de la télémédecine chez les patients atteints de maladies chroniques Effets préventifs et/ou curatifs = TLM comme une thérapeutique Morbidité (urgences, hospitalisations), les complications = 65% des dépenses liées aux maladies chroniques Mortalité Contrôle d un indicateur de risque à moyen ou long terme de morbi-mortalité (HbA1c, TA, SatO2, poids, etc.). Effets organisationnels = TLM comme une organisation innovante Amélioration de l accès aux soins et réduction du risque de perte de chance (exemple : AVC) Education thérapeutique et Self management (Quantified self avec outils de la Mobile Health) Effet social (qualité de vie, préférence des patients +++) Amélioration des compétences professionnelles (fonction apprenante de la TLM)

Objets connectés : enjeux en réhabilitation?

Objets connectés : enjeux en réhabilitation? Objets connectés : enjeux en réhabilitation? Pierre Simon Société Française de Télémédecine (SFT-Antel) 11èmes Journées Francophones ALVEOLE Lyon 10 mars 2016 2 Plan de l exposé D où venons-nous et où

Plus en détail

Télésanté et parcours de soins

Télésanté et parcours de soins Télésanté et parcours de soins Dr Pierre Simon Président de la Société Française de Télémédecine (SFT-Antel) JetSan, Compiègne, 28 mai 2015 La santé connectée, aujourd hui et demain Les outils supports

Plus en détail

La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)

La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Angers FHF 13 septembre 2012 Ce qui a changé dans l exercice

Plus en détail

Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine. InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015

Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine. InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015 Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015 Quand la santé numérique vend du rêve 45 ans 65 ans 85

Plus en détail

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Pierre Simon Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) De quoi parlons-nous? Le cadre de la santénumérique

Plus en détail

La Télémédecine pour améliorer l accès aux soins

La Télémédecine pour améliorer l accès aux soins La Télémédecine pour améliorer l accès aux soins Dr Pierre Simon Président de la Société Française de Télémédecine Congrès Association Lyon 23 avril 2015 Quelques dates historiques de la TLM. 1920, première

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Contexte réglementaire Loi HPST du 21/7/2009 «Dans son article 78, la loi «Hôpital,

Plus en détail

E-santé : quels enjeux pour les professionnels et les citoyens?

E-santé : quels enjeux pour les professionnels et les citoyens? E-santé : quels enjeux pour les professionnels et les citoyens? Etienne MINVIELLE : professeur des universités, EHESP, directeur qualité à l Institut de Gustave Royssy 1 Une évolution technologique majeure

Plus en détail

18/07/2016. ce document ne peut etre reproduit il est la propriété de la SFT-antel 18/07/ /07/2016 SFT-antel

18/07/2016. ce document ne peut etre reproduit il est la propriété de la SFT-antel 18/07/ /07/2016 SFT-antel DÉVELOPPER LA RECHERCHE PROMOUVOIR LA PRATIQUE MÉDICALE DANS TOUS LES DOMAINES OÙ LA TÉLÉMÉDECINE APPORTERA UNE VALEUR AJOUTÉE À LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS Sociétés savantes - spécialités médicales

Plus en détail

Stratégie nationale de télémédecine et Prise en charge de l AVC : Où en sommes nous? Direction générale de l offre de soin

Stratégie nationale de télémédecine et Prise en charge de l AVC : Où en sommes nous? Direction générale de l offre de soin Stratégie nationale de télémédecine et Prise en charge de l AVC : Où en sommes nous? La télémédecine constitue un facteur d amélioration de la performance de notre système de santé : Pour les patients,

Plus en détail

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Dr Mario Di Palma Département Ambulatoire JESS 2014, Saint- Etienne Les progrès en cancérologie Progrès techniques: > Nouveaux médicaments

Plus en détail

LES MINUTES DE L INNOVATION MEDIC. Monitoring électronique à domicile de l insuffisance cardiaque chronique.

LES MINUTES DE L INNOVATION MEDIC. Monitoring électronique à domicile de l insuffisance cardiaque chronique. LES MINUTES DE L INNOVATION MEDIC Monitoring électronique à domicile de l insuffisance cardiaque chronique. Présentation de l équipe projet La prise en charge médicale de l insuffisance cardiaque chronique

Plus en détail

STERENN, UNE DYNAMIQUE DE TÉLÉMÉDECINE EN BRETAGNE

STERENN, UNE DYNAMIQUE DE TÉLÉMÉDECINE EN BRETAGNE STERENN, UNE DYNAMIQUE DE TÉLÉMÉDECINE EN BRETAGNE QU EST-CE QUE LA TÉLÉMÉDECINE? L article 78 de la loi Hôpital, patients, santé, territoires (HSPT) du 21 juillet 2009, a reconnu la télémédecine comme

Plus en détail

Coordination des soins en médecine libérale

Coordination des soins en médecine libérale Coordination des soins en médecine libérale Dr. Hervé PIDOUX, médecin généraliste herve.pidoux@free.fr SOFOMEC, Carcassonne, 18 décembre 2014 Coordination des soins en médecine libérale introduction pourquoi.souhait

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

Direction générale de l offre de soins. Le recensement des activités de télémédecine

Direction générale de l offre de soins. Le recensement des activités de télémédecine Direction générale de l offre de soins Le recensement des activités de télémédecine 1 1.1 Enjeux La connaissance des projets de télémédecine sur l ensemble du territoire est nécessaire à l ensemble des

Plus en détail

Appel à projets de Télémédecine 2017

Appel à projets de Télémédecine 2017 Appel à projets de Télémédecine 2017 «Maillage territorial en Bourgogne-Franche-Comté» Cahier des charges Juin 2017 Date limite de dépôt des candidatures : 30 Septembre 2017 Adresse de publication de l

Plus en détail

Les Technologies de l Information au service de la télémédecine. Dr Pierre Simon, CGES, DHOS

Les Technologies de l Information au service de la télémédecine. Dr Pierre Simon, CGES, DHOS Les Technologies de l Information au service de la télémédecine Dr Pierre Simon, CGES, DHOS Un rapport «La place de la télémédecine dans l organisation des soins» Rapport remis en novembre 2008 Etabli

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

Déploiement de la Télémédecine en Pays de la Loire Département Système d Information en Santé et Télémédecine Direction de l Efficience de l Offre

Déploiement de la Télémédecine en Pays de la Loire Département Système d Information en Santé et Télémédecine Direction de l Efficience de l Offre Déploiement de la Télémédecine en Pays de la Loire Département Système d Information en Santé et Télémédecine Direction de l Efficience de l Offre Rencontres Qualité Efficience 5 mai 205 Les projets de

Plus en détail

L offre de soins, une synergie de tous les acteurs

L offre de soins, une synergie de tous les acteurs 2016 L offre de soins, une synergie de tous les acteurs En France, l offre de soins se compose : de la médecine de ville (dite aussi ambulatoire) constituée des professionnels exerçant en cabinet : médecins

Plus en détail

Éducation thérapeutique. maladies chroniques

Éducation thérapeutique. maladies chroniques Éducation thérapeutique et prise en charge des patients porteurs de maladies chroniques Quels modèles médico-économiques en présence? Maladies chroniques États-unis et maladies chroniques 120 millions

Plus en détail

MSP de la Haute Vallée du Thoré. Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015

MSP de la Haute Vallée du Thoré. Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015 MSP de la Haute Vallée du Thoré Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015 L équipe de notre MSP 2 Médecins 7 IDE 1 Kinésithérapeute 3 Pharmaciens 1 Sage Femme 1 Podologue 1

Plus en détail

L offre de soins en France. Béatrice CHEREL 16 février 2017

L offre de soins en France. Béatrice CHEREL 16 février 2017 L offre de soins en France Béatrice CHEREL 16 février 2017 Définition L offre de soins réunit toutes les organisations, institutions et ressources intervenant en matière de santé, de recherche ou de formation

Plus en détail

Dr Mario Di Palma Département Ambulatoire, Gustave Roussy Réseau ONCO94

Dr Mario Di Palma Département Ambulatoire, Gustave Roussy Réseau ONCO94 Parcours de soins - Coordination Les enjeux des immunothérapies innovantes en cancérologie Dr Mario Di Palma Département Ambulatoire, Gustave Roussy Réseau ONCO94 mario.dipalma@gustaveroussy.fr Séminaire

Plus en détail

La télémédecine. Une nouvelle pratique médicale au service des citoyens. Société française de télémédecine. Sommaire

La télémédecine. Une nouvelle pratique médicale au service des citoyens. Société française de télémédecine. Sommaire La télémédecine. Une nouvelle pratique médicale au service des citoyens Par : le docteur Pierre Simon Société française de télémédecine. Sommaire La télémédecine.... 1 I. La révolution numérique :... 1

Plus en détail

TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support

TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support Dr Antoine Lemaire Responsable de Structure Equipe Mobile de Soins de Support & Palliatifs Chef de Pôle Cancérologie & Spécialités Médicales

Plus en détail

Santé connectée: quels outils et quelle utilité pour ma santé?

Santé connectée: quels outils et quelle utilité pour ma santé? : quels outils et quelle utilité pour ma santé? Prof. Dr Valérie Santschi, PharmDipl, PhD Institut et Haute Ecole de la Santé La Source HES-SO, Lausanne En collaboration avec Bruno Pais, MSc, assistant

Plus en détail

LAB 3. L expérience de la télémédecine mise au service de la prise en charge des personnes âgées. - Directeur de l EHPAD Les Charmilles

LAB 3. L expérience de la télémédecine mise au service de la prise en charge des personnes âgées. - Directeur de l EHPAD Les Charmilles LAB 3 L expérience de la télémédecine mise au service de la prise en charge des personnes âgées Caroline DUBOIS Pierrick PENVEN Vincent COULIER Karl OPSOMER - Directrice GCS MATISS - Chef de projet GCS

Plus en détail

Télémédecine. Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014. Formation APHAL du 15 décembre 2015

Télémédecine. Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014. Formation APHAL du 15 décembre 2015 Télémédecine Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014 Formation APHAL du 15 décembre 2015 Introduction : L article 36 s inscrit en prolongation des actions réalisées en 2013-2015 en EHPAD et dans

Plus en détail

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS Ateliers de prospective PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS L ORGANISATION DES SOINS : LA TÉLÉMÉDECINE PERMET-ELLE DES ORGANISATIONS DE SOINS PLUS PERFORMANTES? Dr Pierre SIMON Président de l'association nationale

Plus en détail

Télémédecine. Réunion ARS du 13 Janvier 2012

Télémédecine. Réunion ARS du 13 Janvier 2012 Programme Régional de Télémédecine Réunion ARS du 13 Janvier 2012 Sommaire La Télémédecine - Enjeux et objectifs - Définition des actes de télémédecine Le Programme Régional de Télémédecine (PRT) - Définition

Plus en détail

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Définition de l HAD Définition L HAD s adresse à tous les patients quelques soit

Plus en détail

La cartographie de la e-santé en France

La cartographie de la e-santé en France Collection Les Cartographies des Echos Etudes La cartographie de la e-santé en France Le guide pratique pour comprendre l écosystème du secteur de la e-santé et identifier les acteurs clés de la santé

Plus en détail

Loi HPST: Impact pour le Pharmacien

Loi HPST: Impact pour le Pharmacien Loi HPST: Impact pour le Pharmacien Rémy COLLOMP Pharmacien gérant Hôpital Archet CHU Nice JNI 2010 - HPST & Pharmacien - R COLLOMP 1 Au nom de la Loi Renforcer l efficacité et l efficience du système

Plus en détail

Pharmaco-économie. UE6 Cadre juridique du médicament. Ndeye Coumba NDIAYE UMR INSERM U 1122 IGE-PCV

Pharmaco-économie. UE6 Cadre juridique du médicament. Ndeye Coumba NDIAYE UMR INSERM U 1122 IGE-PCV Pharmaco-économie UE6 Cadre juridique du médicament Ndeye Coumba NDIAYE UMR INSERM U 1122 IGE-PCV Pharmaco-économie 1. Contexte 2. Définition et Objectifs 3. Les coûts 4. Les différents types d études

Plus en détail

Les Agoras Jeudi 8 Octobre 2015 Regards croisés. Parcours de santé et affections cardio-vasculaires

Les Agoras Jeudi 8 Octobre 2015 Regards croisés. Parcours de santé et affections cardio-vasculaires Les Agoras Jeudi 8 Octobre 2015 Regards croisés Parcours de santé et affections cardio-vasculaires Intervenants : Dr Jean-Etienne Touze, cardiologue, réadaptation cardiaque, hôpital privé Clairval (Marseille)

Plus en détail

#LAB 5 Maintien à domicile, vieillissement et numérique

#LAB 5 Maintien à domicile, vieillissement et numérique #FASN #LAB 5 Maintien à domicile, vieillissement et numérique Animé par le Dr Frédéric Prate, Directeur du Centre de référence Santé, bienêtre et Vieillissement, Université de Nice Dr Yves Carteau, Vice-Président,

Plus en détail

SEMINAIRE e-resater TOULOUSE

SEMINAIRE e-resater TOULOUSE SEMINAIRE e-resater TOULOUSE Le 2 Juin Dr Jean-Louis VICQ 1 PRESENTATION D ECHOSANTE 2003 : Réseau territorial de santé polyvalent / Prise en charge de la Dépendance / Coordination et maintien à domicile,

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie L'HAD

Plus en détail

Pour une meilleure observance...

Pour une meilleure observance... Problématique Une bonne observance est une condition essentielle à l efficacité du traitement (1-3) Améliorer l adhésion du patient à un traitement chronique devrait s avérer plus bénéfique que n importe

Plus en détail

#FASN. LAB 1 Comment se servir du numérique pour améliorer la coordination des soins? Exemples dans la zone Antilles/Guyane

#FASN. LAB 1 Comment se servir du numérique pour améliorer la coordination des soins? Exemples dans la zone Antilles/Guyane #FASN LAB 1 Comment se servir du numérique pour améliorer la coordination des soins? Exemples dans la zone Antilles/Guyane Animé par Alexis Dussol, Care Insight Dr Jean-Christophe JOYAUX, Ophtalmologue-Administrateur

Plus en détail

TELEMEDECINE EN EHPAD MUTUALISTE

TELEMEDECINE EN EHPAD MUTUALISTE Sécurité du patient Montée en compétence des professionnels de santé Accessibilité et qualité des soins Efficience économique Un vaste domaine aux réalités multiformes TELEMEDECINE EN EHPAD MUTUALISTE

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT 2014-2018 Machecoul Challans St Gilles Croix de Vie Les orientations du projet médical : Organiser et adapter le parcours de soins aux besoins de la personne âgée Améliorer la programmation

Plus en détail

HAD 35. PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES. 12 mai 2016

HAD 35. PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES. 12 mai 2016 HAD 35 PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES 12 mai 2016 SOMMAIRE GENERALITES Définition de l HAD et Objectifs La tarification HOPITAL A DOMICILE 35 Présentation de

Plus en détail

15h 16h Responsabilités et déontologie en télémédecine : comment concilier cadre règlementaire et pratique de terrain?

15h 16h Responsabilités et déontologie en télémédecine : comment concilier cadre règlementaire et pratique de terrain? 15h 16h Responsabilités et déontologie en télémédecine : comment concilier cadre règlementaire et pratique de terrain? Responsabilités et déontologie en télémédecine Dr Pierre Simon Président Société Française

Plus en détail

PLAIES & CICATRISATION

PLAIES & CICATRISATION PLAIES & CICATRISATION Une équipe à votre service L Hospitalisation à domicile Santé Service Bayonne et Région dispose d une équipe formée spécifiquement à la cicatrisation des plaies aiguës ou chroniques.

Plus en détail

La télémédecine : Parcours PA

La télémédecine : Parcours PA La télémédecine : Parcours PA Télémédecine en Bourgogne-Franche-Comté Pierre Guichard & Clément Carlin XX/XX/XX Sommaire 1. La télémédecine 2. Les projets régionaux 3. Stratégie 2017 4. Planning 5. Outils

Plus en détail

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

LE SYSTÈME DE SANTÉ EN POLOGNE

LE SYSTÈME DE SANTÉ EN POLOGNE LE SYSTÈME DE SANTÉ EN POLOGNE CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES La Pologne se situe en 27 ème position/34 du classement Euro HealthConsumer Index 2012: - l un des systèmes de santé les moins satisfaisants

Plus en détail

Education Thérapeutique du Patient en Lorraine. Dr A. Dieterling Directrice de la Santé Publique 3 décembre 2015

Education Thérapeutique du Patient en Lorraine. Dr A. Dieterling Directrice de la Santé Publique 3 décembre 2015 Education Thérapeutique du Patient en Lorraine Dr A. Dieterling Directrice de la Santé Publique 3 décembre 2015 L ETP : une nécessité 15 M de malades chroniques Maladie chronique Evolution sur le long

Plus en détail

Mise en œuvre du SROS et du PRT - PRS: bilan 2012 et priorités CSOS du 14 mars 2013

Mise en œuvre du SROS et du PRT - PRS: bilan 2012 et priorités CSOS du 14 mars 2013 Mise en œuvre du SROS et du PRT - PRS: bilan 2012 et priorités 2013 CSOS du 14 mars 2013 2 PROGRAMME REGIONAL DE TELEMEDECINE - Lancement du projet pilote télé-avc Troyes/CHU - Lancement des études en

Plus en détail

RExCO 1ère Journée IUCT-O 22 septembre 2016

RExCO 1ère Journée IUCT-O 22 septembre 2016 22/09/2016 1 RExCO 1ère Journée IUCT-O 22 septembre 2016 Dominique Yerle Infirmière Coordonnateur Parcours de Soins Complexe Hématologie - Médecine Interne & Immunopathologie 22/09/2016 2 Coordonnateur

Plus en détail

VENDREDI 4 DÉCEMBRE 2015

VENDREDI 4 DÉCEMBRE 2015 VENDREDI 4 DÉCEMBRE 2015 NOTRE MISSION «Transformer l innovation scientifique en valeur thérapeutique, économique, en processus industriel et en emplois.» Christian Lajoux PRÉSENTATION DE L ÉTUDE NOEMIE

Plus en détail

Introduction à la santé publique

Introduction à la santé publique Introduction à la santé publique Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique Santé publique : définition - OMS 1952 «La science et l art de prévenir les maladies, de prolonger la vie et d améliorer

Plus en détail

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer Un parcours de soins personnalisé et coordonné pendant et après un cancer Vision Inca = Vision plan cancer Oncomip - 2010 Nouvelles perspectives pendant et après le cancer Quatre demandes priorisées par

Plus en détail

Diplôme de formation interprofessionnelle pour une approche transversale et coordonnée du parcours de santé

Diplôme de formation interprofessionnelle pour une approche transversale et coordonnée du parcours de santé UNIVERSITE PAUL SABATIER TOULOUSE Diplôme de formation interprofessionnelle pour une approche transversale et coordonnée du parcours de santé déclinaison cancérologie (prévoir déclinaison gériatrie, maladies

Plus en détail

IV.3/ PARCOURS MALADIES CARDIO-VASCULAIRES

IV.3/ PARCOURS MALADIES CARDIO-VASCULAIRES IV.3/ PARCOURS MALADIES CARDIO-VASCULAIRES 1. Contexte et problématique Les maladies cardiovasculaires (MCV) constituent le premier motif d admission en affection de longue durée (ALD) au niveau national

Plus en détail

«EHPAD et Innova/ons» Jeudi 2 juillet 2015 à Talence

«EHPAD et Innova/ons» Jeudi 2 juillet 2015 à Talence «EHPAD et Innova/ons» Jeudi 2 juillet 2015 à Talence EHPAD et acteurs externes Exemples d outils régionaux de partage et de communication numériques «hors les murs» @MS 2015 02/07/2015 TALENCE 9h30 I.

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS

AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS Hôpital de demain : quelles perspectives Venise, 3 décembre 2010 www.anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des

Plus en détail

Perspectives de la Télémédecine en Nouvelle Aquitaine

Perspectives de la Télémédecine en Nouvelle Aquitaine Perspectives de la Télémédecine en Nouvelle Aquitaine Octobre 2017 Jean-Christophe DRAPIER GIP ESEA Nouvelle Aquitaine Les enjeux de la e-santé Régulation 2 Les objectifs d amélioration 3 Evolution de

Plus en détail

Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités

Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités Dr F Pinguet CRLC Val d Aurelle Montpellier Le cancer en France 332 000 nouveaux cancers en 2008 contre 160 000 en 1980 145 000 personnes meurent chaque

Plus en détail

Liste de nos formations

Liste de nos formations Secteurs Sanitaire - Médico Social - Aide à la personne Secteurs Environnement et santé Liste de nos formations Réalisables en inter établissements ou en intra et à distance. 2017 Equipe pluridisciplinaire

Plus en détail

Le Patient Partenaire des Soins à la Clinique de Protection Rénale de L Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal: une Étude Pilote

Le Patient Partenaire des Soins à la Clinique de Protection Rénale de L Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal: une Étude Pilote Le Patient Partenaire des Soins à la Clinique de Protection Rénale de L Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal: une Étude Pilote N Ragguem, JP Rioux, S Papineau, S Gauthier, F Madore, S Troyanov et S Raymond-Carrier

Plus en détail

Expérimentation de la télémédecine dans le parcours de soins : TéO

Expérimentation de la télémédecine dans le parcours de soins : TéO Expérimentation de la télémédecine dans le parcours de soins : TéO Dr RAISON Dr MEZGHANI La Télémédecine permet Pratique médicale complémentaire d établir un diagnostic, d assurer un suivi à visée préventive

Plus en détail

Fragilité en gériatrie. Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux

Fragilité en gériatrie. Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Fragilité en gériatrie Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Nombre de centenaires en Europe En Europe Espérance de vie à la naissance Espérance de vie à 90 ans Patiente de 90 ans : à cet âge l espérance de

Plus en détail

Enjeux du cabinet médical connecté : Quels bénéfices pour les praticiens et leurs patients?

Enjeux du cabinet médical connecté : Quels bénéfices pour les praticiens et leurs patients? Enjeux du cabinet médical connecté : Quels bénéfices pour les praticiens et leurs patients? Intervenants : - Dr Eric Couhet, Médecin généraliste, Fondateur et Président de Connected Doctors - M. Thibault

Plus en détail

Fragilité en gériatrie

Fragilité en gériatrie Fragilité en gériatrie Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Nombre de centenaires en Europe En Europe Espérance de vie à la naissance 1 Espérance de vie à 90 ans Patiente de 90 ans : à cet âge l espérance de

Plus en détail

QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé P. ASSYAG

QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé P. ASSYAG QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé 11.04.2016 P. ASSYAG PLAN Etat des lieux Les jeunes médecins et l installation Les innovations / les nouvelles technologies

Plus en détail

INFIRMIERS DE PRATIQUE AVANCÉE EN FRANCE :

INFIRMIERS DE PRATIQUE AVANCÉE EN FRANCE : INFIRMIERS DE PRATIQUE AVANCÉE EN FRANCE : DE LA FORMATION À L'IMPLANTATION DANS LES MILIEUX CLINIQUES Sébastien COLSON, Infirmier puériculteur, ATER Ph.D en santé publique (Aix-Marseille Université) et

Plus en détail

Filière AVC : l exemple vendéen

Filière AVC : l exemple vendéen Filière AVC : l exemple vendéen Dr. Pascal Lejeune, Dr. Cédric Urbanczyk Service de neurologie, CHD La Roche sur Yon Nantes, le 10 Mai 2011 introduction L amélioration de la prise en charge des AVC passe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE D UN ACCORD-CADRE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE LE CENTRE HOSPITALIER DE CREST

DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE D UN ACCORD-CADRE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE LE CENTRE HOSPITALIER DE CREST DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE D UN ACCORD-CADRE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE ET LE CENTRE HOSPITALIER DE CREST VENDREDI 18 NOVEMBRE 2011 A 11 heures Salle du Conseil - Centre Hospitalier de Crest

Plus en détail

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD 1 Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Nom du conférencier: Dr Marie PECHARD Je n ai aucun conflit d intérêt réel ou potentiel en lien avec

Plus en détail

Les Dispositifs de soins partagés LE DISPOSITIF DE SOINS PARTAGÉS EN PSYCHIATRIE S. PRÉBOIS, M. BENSOUSSAN, L.SCHMITT

Les Dispositifs de soins partagés LE DISPOSITIF DE SOINS PARTAGÉS EN PSYCHIATRIE S. PRÉBOIS, M. BENSOUSSAN, L.SCHMITT Les Dispositifs de soins partagés LE DISPOSITIF DE SOINS PARTAGÉS EN PSYCHIATRIE S. PRÉBOIS, M. BENSOUSSAN, L.SCHMITT Les dispositifs de soins partagés 1. Le soin intégré ou collaboratif concerne toutes

Plus en détail

Les enjeux de santé publique: Des maladies transmissibles aux maladies non transmissibles. Antoine Flahault

Les enjeux de santé publique: Des maladies transmissibles aux maladies non transmissibles. Antoine Flahault Les enjeux de santé publique: Des maladies transmissibles aux maladies non transmissibles Antoine Flahault Trois exemples de gestion d enjeux de santé publique de demain Données satellitaire pour l alerte

Plus en détail

Atlas du Projet Régional de Santé (PRS), quatrième édition

Atlas du Projet Régional de Santé (PRS), quatrième édition 1 2 Atlas du Projet Régional de Santé (PRS), quatrième édition L observation est un enjeu préalable indispensable à l action publique, en amont une aide à la décision et au pilotage, en aval un socle pour

Plus en détail

PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT

PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT 2012-2016 Projet médical Ambert - Thiers Attachement des deux Commissions Médicales des deux établissements au besoin de santé publique sur ce territoire. Projet

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures ACTION 1 : Favoriser la prévention primaire 1. Organiser et renforcer des marches de santé 2. Mettre en place des évènements favorisant

Plus en détail

1 ers retours d expériences à 6 mois. RIR 10 avril 2014

1 ers retours d expériences à 6 mois. RIR 10 avril 2014 1 ers retours d expériences à 6 mois RIR Rappel contexte / interrégionalité Les régions de Basse-Normandie et du Languedoc-Roussillon portent un projet commun de téléexpertise, téléconsultation et téléassistance

Plus en détail

OPPORTUNITÉS D INVESTISSEMENT DANS LE CADRE DU PLAN STRATÉGIQUE SANITAIRE DU SÉNÉGAL

OPPORTUNITÉS D INVESTISSEMENT DANS LE CADRE DU PLAN STRATÉGIQUE SANITAIRE DU SÉNÉGAL OPPORTUNITÉS D INVESTISSEMENT DANS LE CADRE DU PLAN STRATÉGIQUE SANITAIRE DU SÉNÉGAL 2009-2018 Dr Seynabou BA Conseiller technique Ministère de la Santé et l Action Sociale PLAN PRÉSENTATION DU SÉNÉGAL

Plus en détail

Dr Laurence Digue. Réseau de Cancérologie d Aquitaine. 37 es journées de la Société Française de Sénologie et Pathologie Mammaire

Dr Laurence Digue. Réseau de Cancérologie d Aquitaine. 37 es journées de la Société Française de Sénologie et Pathologie Mammaire Dr Laurence Digue Réseau de Cancérologie d Aquitaine 37 es journées de la Société Française de Sénologie et Pathologie Mammaire Bordeaux 11 Novembre 2015 RCP Réunion de Concertation Pluridisciplinaire

Plus en détail

Le Plan Cancer 3. Pr. Franck Chauvin, Haut Conseil de la Santé Publique Pdt de la Commission «Evaluation, Stratégie et Prospective»

Le Plan Cancer 3. Pr. Franck Chauvin, Haut Conseil de la Santé Publique Pdt de la Commission «Evaluation, Stratégie et Prospective» Le Plan Cancer 3 Quelles implications pour la prise en charge en oncologie digestive? Pr. Franck Chauvin, Haut Conseil de la Santé Publique Pdt de la Commission «Evaluation, Stratégie et Prospective» Directeur

Plus en détail

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque C.JUBE Infirmière coordinatrice du Réseau Territorial de Nantes Réseau Territorial

Plus en détail

Les Nouveaux métiers infirmiers ennéphrologie. Sandra Gaboriau Dr Caroline Gourraud-Vercel Nantes

Les Nouveaux métiers infirmiers ennéphrologie. Sandra Gaboriau Dr Caroline Gourraud-Vercel Nantes Les Nouveaux métiers infirmiers ennéphrologie Sandra Gaboriau Dr Caroline Gourraud-Vercel Nantes Rationnel La transplantation Rénale, une hyperspécialité : complications interactions médicamenteuses TRANSPLANTEUR

Plus en détail

Enjeux de la télémédecine

Enjeux de la télémédecine Enjeux de la télémédecine Commission Personnes Agées du 4 mars 2014 Jean-François Goglin Conseiller SIS Système d Information de Santé JF GOGLIN 1 L évolution de la médecine Système d Information de Santé

Plus en détail

FORMATION POST-BASIQUE

FORMATION POST-BASIQUE FORMATION POST-BASIQUE Dialyse, Transplantation & Néphrologie PROGRAMME Lieu & dates du stage : Paris, du 06 au 09 mars et du 28 au 31 mars 2017 FIAP Jean Monnet 30 rue Cabanis 75014 PARIS Page 3 sur 6

Plus en détail

Le médecin généraliste face au patient âgé traité pour cancer

Le médecin généraliste face au patient âgé traité pour cancer Le médecin généraliste face au patient âgé traité pour cancer Docteur Jean GODARD Vice président du réseau Onco-normand de Haute-Normandie et délégué de l URML de Normandie pour les questions de cancérologie

Plus en détail

The New England Journal of Medicine Effect of Treatment of Gestational Diabetes Mellitus on Pregnancy Outcomes Conclusions : Treatment of gestational

The New England Journal of Medicine Effect of Treatment of Gestational Diabetes Mellitus on Pregnancy Outcomes Conclusions : Treatment of gestational Education thérapeutique de groupe dans le diabète gestationnel programme régional DIAMAT Le diabète gestationnel touche 6% des femmes enceintes 48000 par an en France Pathologie d adaptation de la grossesse,

Plus en détail

Intériale, en partenariat avec le CRAPS et la SFT-Antel, vous présente les résultats de son étude sur la télémédecine. Les enjeux de la télémédecine

Intériale, en partenariat avec le CRAPS et la SFT-Antel, vous présente les résultats de son étude sur la télémédecine. Les enjeux de la télémédecine Intériale, en partenariat avec le CRAPS et la SFT-Antel, vous présente les résultats de son étude sur la télémédecine. Les enjeux de la télémédecine Résultats de l Étude Octobre 2015 Pascal Beaubat, Président

Plus en détail

La prévention BORDEAUX. de la perte d autonomie. des personnes âgées de 75 ans et plus

La prévention BORDEAUX. de la perte d autonomie. des personnes âgées de 75 ans et plus La prévention de la perte d autonomie des personnes âgées de 75 ans et plus BORDEAUX Bordeaux, territoire pilote Pour le parcours de santé des aînés 20 000 +75 ans 1/3 hospitalisé dans l année 50% via

Plus en détail

Soins de support dans les services d oncologie cervico-thoracique.

Soins de support dans les services d oncologie cervico-thoracique. Soins de support dans les services d oncologie cervico-thoracique. Dr N. SAFFON Equipe Résonance CHU Toulouse Soins Oncologiques de Support DHOS, juin 2004 : «l ensemble des soins et soutiens nécessaires

Plus en détail

Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale.

Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale. MISE EN OEUVRE DE LA NUTRITION Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale. Régionales de cancérologie, 24 juin 2011 Nutrition? Perfusion

Plus en détail

FORMATIONS. Construire la Télémédecine

FORMATIONS. Construire la Télémédecine FORMATIONS Construire la Télémédecine FORMATIONS DE LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE TÉLÉMÉDECINE La Société Française de Télémédecine (SFTelemed) est une société pluridisciplinaire savante transversale qui regroupe

Plus en détail

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche FICHE IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE INTITULE Intitulé du service, de l unité : MEDECINE INTERNE Pôle : 4 - Médecine Etablissement : L Hôpital Nord-Ouest Villefranche (HNO) Localisation

Plus en détail

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile 15 décembre 2016 Santélys Association Association loi 1901 reconnue d utilité publique créée en 1900 Santé

Plus en détail

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Les différents types de prise en charge des patients à domicile L hospitalisation

Plus en détail

Démographie. État de santé. Données financières. Offre en santé et accès aux soins. Politiques clés. Zoom cancer

Démographie. État de santé. Données financières. Offre en santé et accès aux soins. Politiques clés. Zoom cancer Démographie État de santé Données financières Politiques clés Offre en santé et accès aux soins Zoom cancer Démographie Une région attractive 5% de la population française soit 3 259 659 habitants en 2013

Plus en détail

logo Centre hospitalier de Monségur Communauté hospitalière de territoire

logo Centre hospitalier de Monségur Communauté hospitalière de territoire C e n t r e H o s p i t a l i e r Libourne logo Centre hospitalier de Monségur Dossier De presse Communauté hospitalière de territoire «Alliance de Gironde» Approuvée par l Agence Régionale de Santé Contact

Plus en détail