Etude des transports solides sur le bassin versant du Bouregreg (Maroc)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude des transports solides sur le bassin versant du Bouregreg (Maroc)"

Transcription

1 Etude des transports solides sur le bassin versant du Bouregreg (Maroc) Janvier Septembre 2011 Le 23 Septembre 2011 Meryem Elbaraka Encadrants: G.Mahé & C.Dieulin

2 Sommaire Introduction: cadre et objectif de l étude Définitions Erosion (facteurs, processus, ) Transports solides (facteurs, ) Aperçu sur la zone d étude le bassin versant du Bouregreg Démarche de travail Exemples des méthode de quantification Etude établie (TS+bathymétrie) Démarche entreprise Résultats et discussion Conclusion

3 Introduction Cadre de l étude Plan Bleu (2005) objectif Projet SIGMED - étude des relations homme/transfert d eau/transport sédiment - développer une recherche scientifique ouverte au dialogue avec tous les acteurs, et en particulier les régions Sud Deux bassins versants du Maghreb: -Le Bouregreg (Maroc) -L oued Mina (Algérie)

4 Introduction Cadre de l étude Au niveau du Bassin versant du Bouregreg Facteurs climatiques, physiques, géomorphologiques forte dégradation Phénomène de l érosion: transport solide envasement des retenues d eau (barrage) Objectif de l étude Comprendre et évaluer les risques de l érosion par la quantification des transports solides { l échelle du bassin versant du Bouregreg (Maroc)

5 Aperçu sur la zone d étude le bassin versant du Bouregreg (Maroc)

6 Aperçu sur la zone d étude: le bassin versant du Bouregreg Aperçu sur la zone d étude (BV du Bouregreg) Géographie Pays : Maroc 1,8 millions d habitants Superficie de l ordre de 9800 km 2 Rectangle - Longueur 184,2 km - largeur de 19,2 km Altitude varie de 0 à 1727 m (50% de sa surface altitude de 500 à 1000 m)

7 Aperçu sur la zone d étude: le bassin versant du Bouregreg Le réseau hydrographique Principaux cours d eau l oued Bouregreg - débit entre 23 et 1500 m³/s - Superficie =4000 km 2 environ km de logueure Oued Bouregreg l oued Grou (3600 km 2 ) - Affluents : Akrech (150 km 2 ) Korifla (1900 km 2 ) El Agbani et al., 1992 collecte & transport des particules détritiques issues de l altération et de l érosion.

8 Aperçu sur la zone d étude: le bassin versant du Bouregreg Le réseau hydrographique Principal ouvrage Barrage de Sidi Mohammed ben Abdellah (SMBA) Mise en service 1974 Seul barrage dans la zone Capacité en eau: 426 Mm 3 à 1025 Mm 3 OUED AKRECH Barrage Sidi Mohamed Ben Abdallah Problème d envasement

9 Aperçu sur la zone d étude: le bassin versant du Bouregreg Contexte climatique (facteur de l érosion) Climat semi aride triple action Altitude (tempéré NE, semi aride SW) Ouverture sur l océan Altlantique Latitude Précipitations irrégulières (2 saisons) Moyenne annuelle: 440 mm (contraste N/S) Température moyenne: 18 C Forte évaporation (entre 800 mm/an et 1600 mm/an) Pluie moyenne mensuelle du bassin versant Les facteurs climatiques renseignent sur la dynamique de l érosion des terres et la dégradation des sols.

10 la zone d étude: le bassin versant du Bouregreg Géomorphologie du bassin versant: Collines & plateaux sous forme de plaines sillonnées par de profondes vallées (ravins d érosion). Pente: moyenne faible (estuaire) forte à très forte (40% du bassin) Comporte 2 parties : Partie nord-est: bassin du Bouregreg (3830 km2); phénomène de l érosion du au fortes altitudes Partie sud-ouest(5760 Km2) : bassin de l oued Grou et ses 2 affluents. transport + sédimentation par les cours d eau inférieurs

11 la zone d étude: le bassin versant du Bouregreg Types des sols Sols peu évolués - faibles profondeurs - zones à forte pente - Exposition SW (schistes) Sols bruns forestier - Profondeurs de quelques cm à plusieurs m - zones à faible pente (%Mo) Source: DPAK

12 la zone d étude: le bassin versant du Bouregreg Occupation des sols: 7 forêts aménagées (dense: chêne liège) En forte activité: - Agriculture (en 24 ans de 5300 km2 à 2500 km2) - Pâturage + grande zone cultivées en lavande (médecine)

13 Définitions érosion et transport solide

14 Erosion hydrique: Ensembles de processus physiques et chimiques par lesquels le sol et les roche sont soumis à une abrasion Causes: Région méditerranéenne (BV du Bouregreg): Climat variable (pluies, température) + sols schisteux peu profonds+ Couvert végétal, relief inégal Formes: Ravins profonds érosion en nappe, linéaire (rigole { ravins), sédimentation dans les retenues d eau Transport solide: matières en suspension, charriage, saltation lors d un événement d averse /crue ruissellement Facteurs: humidité antérieure du sol, forte pluies, période de l année (haute eaux), nature géologique du BV, lame d eau.

15 Transports solides (en suspension): méthode de quantification In Situ: échantillon contenant en eau chargée en MES, renseignement sur bassin, oued, station, date précise lieu, côte { l échelle de la station. Laboratoire: mesure de [MES] généralement en g/cm3 1) Filtration 2) Séchage (étuve à 100 C en moyenne) 3) V total (eau+particules) V (filtre) = V dépôt solide (cm3) Modélisation: - empirique: exemple USLE (équation universelle de perte en sol), A = R * K * (LS) * C *P + modèles débits/mes régressifs+ conceptuels (mécanisme de détachement par un assemblage du reservoir)+ physique distribué Limites USLE: parcelles seulement+ toute surface est soumise { l érosion (#0), mets pas en évidence l interaction entre les facteurs + demande de résulats.

16 Démarche du travail

17 Données collectées durant le travail: Données hydrologiques (ABHBC): Qj, pluie ( ) Transport en suspension de trois stations (DRPE): Sidi Jabeur, Lalla Chafia et Tsalat depuis 1976 à Seule étude sur les transports solides (Lahlou, 1971) Relevés bathymétriques (DRPE): 7 campagnes de 1985 à 2009 Barème d étalonnage des trois station (jaugeage hauteurs/débits) (DRPE) Représentation spatiale de l'érodibilité des sols et des transports solides sur le bassin versant du «Bouregreg» à l'aide de SIG Mars 2011

18 Méthodologie et perspectives du travail Méthode de travail établie 1. 1 er objectif: division du bassin en trois sous bassins répartis sur la totalité du bassin(grou, Korifla et Bouregreg). 2. Calcul des quantités de MES transportées sur chaque sous bassin: Seulement 3 stations étudiée seulement Grou et Bouregreg 2. Calcul de Somme de tonnages annuels ensemble du bassin 3. Etude des données bathymétriques et lien avec les transports solides 4. Comparaison avec les données de Lahlou (1971) sur station Ain Es Soltan Représentation spatiale de l'érodibilité des sols et des transports solides sur le bassin versant du «Bouregreg» à l'aide de SIG Mars 2011

19 Méthodologie et perspectives du travail Calcul des quantités de MES transportées sur: l oued Grou: Sidi Jabeur L oued Bouregreg: Tsalat (amont) Lalla Chafia (aval) Représentation spatiale de l'érodibilité des sols et des transports solides sur le bassin versant du «Bouregreg» à l'aide de SIG Mars 2011

20 Méthodologie et perspectives du travail Calcul des quantités de MES transportées sur chaque sous bassin Mesure des MES: pas régulières au cours du temps et ne tient pas en compte la variation des débits (effet de crue négligé). IRE INDICE ANNEE MOIS JOUR HEURE MINUTE HAUTEUR NU CHARGE DIFF VOLUME cm g/cm mm ,73 6,14 2, ,45 6,42 2, ,5 9,07 5, ,68 7,76 4, ,55 5,39 1, ,78 5,51 1, ,69 3,75 0, ,88 8,41 4, ,62 5,57 1, Etablissement d une courbe de tarage Q f (h): à chaque Représentation spatiale de l'érodibilité des sols et des transports solides sur le bassin versant du «Bouregreg» à l'aide de SIG Mars 2011

21 Méthodologie et perspectives du travail Calcul des quantités de MES transportées sur chaque sous bassin Pourquoi une courbe de tarage? Extraction des débits instantanés depuis la courbe Q= f(h), puis calcul des tonnages instantannés: Q is = C * Q il (Lahlou, 1976) Q is : Débit instantané solide en 10-3 t/s C : Concentration instantanée de MES Q il : Débit instantané liquide en m 3 /s Comment? Depuis le barème d étalonnage y = a x 2 + b x + c y: côte de mesure x: débit instantané

22 Méthodologie et perspectives du travail Sidi Jabeur Calcul des quantités de MES transportées sur chaque sous bassin Problème 1: Pas de correspondance entre H(barème) et H (tonnage)! Conversion depuis un tableau d échelle non numérisé Problème 2: Pas de correspondance entre les débits solides calculés et les débits journalier de la station! Simplification de la méthode: calcul simple des moyennes des débits instantanées. Station Source année jour Janv.Q(m 3 /s) ABHBC ,88 Courbe de tarage ,06 ABHBC ,631 Courbe de tarage ,73 ABHBC ,1 Courbe de tarage ,73

23 Méthodologie et perspectives du travail Résultats et discussions Manque de données calculs des tonnages en 1978 seulement. Résultats: ETAPE 1 ANNEE STATION SOUS BASSIN DEBIT MASSIQUE SOLIDE (10 3 t/an) SUPERFICIE DU BASSIN CORRESPONDA NT (km 2 ) DEGRADATION SPECIFIQUE (t/km 2 /an) Sidi Jabeur Grou 150, , LallaChafia Bouregreg (milieu) 117, , Dar Es Soltane Bouregreg (aval)

24 Méthodologie et perspectives du travail Résultats et discussions Résultats: ETAPE 2 Calcul des TS entre les stations et SMBA Délimitation des sous bassins Utilisation de l MNT Calcul des surfaces correspondantes (SIG) sous Arc info (Arc Gis) ANNEE Zone DEBIT MASSIQU E SOLIDE (10 3 t/an) 1978 Sidi Jabeur- SMBA LallaChafia -SMBA 48,43/ (3110/806) = 12,57 36,47/ (3230/514) = 5,80

25 Méthodologie et perspectives du travail Résultats et discussions Résultats: ETAPE 3 Tsalat (Février 1978) 20, Lalla Chafia (Février 1978) 100, Zone plus sensible! Sidi Jabeur (Février 1978) 26,

26 Méthodologie et perspectives du travail Résultats et discussions Relation Géomorphologie/transports solide/sensibilité Lalla Chafia (Février, 1978) Zone en aval des hautes altitudes Longueur de l oued Vitesse d écoulement plus grande Matériaux vulnérables { l érosion

27 Méthodologie et perspectives du travail Résultats et discussions Détermination de l envasement du SMBA Mesure de différences de volumes en eaux: évolution des volumes d eau annuels Entre 1985 et 2009(Mm3) = +36,71 Mm3

28 Taux d envasment du Barrage entre 1985 et 2009 Lâchers du barrage

29 Relation précipitation/transports solide : périodes sèches Pluie (mm) Explique la faible variation des niveau d eau en 2003 et : pluies maximales Explique le faible apport en matière au niveau du barrage comparant aux autres années. Récapitulatif: De 1985 à 2009: tonnes 1, tonnes par année en moyenne (intégration du facteur 1,2 appliqué aux bassins versants marocain)

30 Conclusion Forte érosion au niveau du Bassin du Bouregreg Ds=103, t/km2/an (Lalla Chafia+ Sidi Jabeur) proche de Ds(Ain Es Soltane) en 1971 estimée de Ds=185, t/km2/an Piste de progrès Etude de l érodibilité (facteur K) pour spatialiser Zone SW depuis modélisation du facteur «permiabilité». Plus de campagnes de mesure des TS complètes: comparaison avec données de Bathymétrie Modèles statistiques sur les transports solides (plus fiable).

31 Meri de votre attention

Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Faculté des Sciences et Techniques Fès- Maroc. Présenter par : Omar EL AROUSSI

Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Faculté des Sciences et Techniques Fès- Maroc. Présenter par : Omar EL AROUSSI Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Faculté des Sciences et Techniques Fès- Maroc Conference international "Sediment Transport Modeling in Hydrological Watersheds and Rivers Istanbul 14-15-16 Novembre

Plus en détail

P l a n. Evaluation des facteurs et processus de l'érosion et de la déposition des sols dans un environnement de montagne méditerranéen (Maroc)

P l a n. Evaluation des facteurs et processus de l'érosion et de la déposition des sols dans un environnement de montagne méditerranéen (Maroc) P l a n Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Faculté des Sciences et Techniques de Fès Evaluation des facteurs et processus de l'érosion et de la déposition des sols dans un environnement de montagne méditerranéen

Plus en détail

2 Woods Hole Research Center, Woods Hole, Massachusetts, USA 3 IRD GET Toulouse, France (ORE HYBAM)

2 Woods Hole Research Center, Woods Hole, Massachusetts, USA 3 IRD GET Toulouse, France (ORE HYBAM) DINGA Jean Bienvenu1, TATHY Jean Pierre1, HOLMES Max R.2, MANN Paul2 et POULSEN John2, LARAQUE Alain3 1 GRSEN/DGRST, Ministère de la Recherche Scientifique 2 Woods Hole Research Center, Woods Hole, Massachusetts,

Plus en détail

Quantification du transport solide en suspension dans le bassin versant de Oued El Ardjem.

Quantification du transport solide en suspension dans le bassin versant de Oued El Ardjem. Résumé : Quantification du transport solide en suspension dans le bassin versant de Oued El Ardjem. CHENAOUI BAKHTA Faculté des sciences et science de l ingénieur. Université de CHLEF. Algérie. Les problèmes

Plus en détail

Quelques éléments d hydrodynamique des cours d eau

Quelques éléments d hydrodynamique des cours d eau Quelques éléments d hydrodynamique des cours d eau L hydrosphère et les systèmes de la Terre Cours Les cours d eau interviennent sur les processus géologiques : en participant à l érosion, en participant

Plus en détail

L ENVASEMENT DES RETENUES DE BARRAGES AU MAROC

L ENVASEMENT DES RETENUES DE BARRAGES AU MAROC L ENVASEMENT DES RETENUES DE BARRAGES AU MAROC MARSEILLE 13-14 DECEMBRE 2010 LAILA OUALKACHA PLAN DE L EXPOSE INTRODUCTION: PHÉNOMÈNE DE L ENVASEMENT ET SON AMPLEUR L ETAT ACTUEL DE L ENVASEMENT DES RETENUES

Plus en détail

Les étapes de la détermination du paramètre K sont résumées sur l organigramme de la figure 17.

Les étapes de la détermination du paramètre K sont résumées sur l organigramme de la figure 17. 5.3.2. L'indice d érodibilité du sol (K) La détermination de l indice d érodibilité du sol se détermine à l aide du nomogramme de la figure 16. Figure 16. Nomogramme de détermination de l indice d érodibilité

Plus en détail

APERÇU SUR LES PROBLEMES DES RESSOURCES EN EAU DUS AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET PLAN D ADAPTATION

APERÇU SUR LES PROBLEMES DES RESSOURCES EN EAU DUS AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET PLAN D ADAPTATION APERÇU SUR LES PROBLEMES DES RESSOURCES EN EAU DUS AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET PLAN D ADAPTATION PLAN DE LA PRESENTATION INTRODUCTION I. SITUATION ACTUELLE DES RESSOURCES EN EAU II. PROBLEMES D EAU LIES

Plus en détail

QUELLES SOLUTIONS AUX PROBLEMES D ENVASEMENT?

QUELLES SOLUTIONS AUX PROBLEMES D ENVASEMENT? CONCEPTION ET GESTION DURABLE DES BARRAGES EN MEDITERRANEE 2 ème Atelier Régional 13 et 14 décembre 2010 ENVASEMENT ET GESTION DURABLE DES BARRAGES QUELLES SOLUTIONS AUX PROBLEMES D ENVASEMENT? ENVASEMENT

Plus en détail

ENGEES Formation continue

ENGEES Formation continue 1 ENGEES Formation continue LES NOTIONS DE BASE D HYDROLOGIE UTILES EN ASSAINISSEMENT Thierry ADAM, Chef de projet 2 Plan de l intervention 3 Notions de réseau et de bassin versant Tracé des bassins versants

Plus en détail

Modélisation du bassin de Bouskoura avec STORM Méthodologie du développement d un modèle hydrologique

Modélisation du bassin de Bouskoura avec STORM Méthodologie du développement d un modèle hydrologique Modélisation du bassin de Bouskoura avec STORM Méthodologie du développement d un modèle hydrologique Fabian STOFFNERR GIZ AGIRE Commune rurale Ait Sed rate Jbel Soufla Introduction 2 3 Bassin versant

Plus en détail

La collecte des eaux de ruissellement en Tunisie centrale: 1- Lacs collinaires 2- Banquettes 3- Tabias

La collecte des eaux de ruissellement en Tunisie centrale: 1- Lacs collinaires 2- Banquettes 3- Tabias La collecte des eaux de ruissellement en Tunisie centrale: 1- Lacs collinaires 2- Banquettes 3- Tabias # Tabias # Les montagnes tunisiènnes couvrent une superficie de 2 millions d hectares, en considérant

Plus en détail

Atelier International : Aménagement intégré des bassins versants

Atelier International : Aménagement intégré des bassins versants Republique Tunisienne Ministère de l agriculture Direction Générale de l Améngement et de la Conservation des terres Agricoles Atelier International : Aménagement intégré des bassins versants ISTANBUL,

Plus en détail

Développement de LARSIM MBH sur le bassin versant français de la Meuse pour la prévision opérationnelle des crues

Développement de LARSIM MBH sur le bassin versant français de la Meuse pour la prévision opérationnelle des crues Crue de 1995 à Charleville Mézières Crue de décembre 2011 à Neufchâteau Développement de LARSIM MBH sur le bassin versant français de la Meuse pour la prévision opérationnelle des crues A. WEISSE, N. JURDY

Plus en détail

Rapport National - TUNISIE

Rapport National - TUNISIE Rapport National - TUNISIE Dr. LOUATI Med Hedi déc. 2010 1 La situation hydraulique des barrages 2 Autres caractéristiques des barrages (taux d envasement des retenues) 3 Un grand nombre d indices et de

Plus en détail

PLAN D'AMENAGEMENT ANTI-EROSIF DU BASSIN VERSANT DE L'OUED OUERGHA (MAROC)

PLAN D'AMENAGEMENT ANTI-EROSIF DU BASSIN VERSANT DE L'OUED OUERGHA (MAROC) PLAN D'AMENAGEMENT ANTI-EROSIF DU BASSIN VERSANT DE L'OUED OUERGHA (MAROC) RISQUES D'EROSION ET SYSTEMES D'INFORMATION GEOGRAPHIQUE F. LE LANDAIS, G. FABRE BRL Inginierìe BP 4001 30 O01 Nîmes Cedex Tel

Plus en détail

Comment retranscrire les résultats des 13 bassins versants à l ensemble des bassins versants de la Bourgogne?

Comment retranscrire les résultats des 13 bassins versants à l ensemble des bassins versants de la Bourgogne? Comment retranscrire les résultats des 13 bassins versants à l ensemble des bassins versants de la Bourgogne? C.DONEY Hydrogéologue BRGM Bourgogne c.doney@brgm.fr 1 Le contexte géologique bourguignon La

Plus en détail

Erosion et transport solide à l'aval de sites miniers en Nouvelle-Calédonie. Nicolle Mathys

Erosion et transport solide à l'aval de sites miniers en Nouvelle-Calédonie. Nicolle Mathys Erosion et transport solide à l'aval de sites miniers en Nouvelle-Calédonie Nicolle Mathys Cadre de l'étude Demande d'expertise du service "Environnement minier" de la société "Le Nickel SLN" qui est confrontée

Plus en détail

UNE NOUVELLE APPROCHE DE LUTTE CONTRE L ENVASEMENT DES BARRAGES : LA TECHNIQUE DES OBSTACLES EMERGES

UNE NOUVELLE APPROCHE DE LUTTE CONTRE L ENVASEMENT DES BARRAGES : LA TECHNIQUE DES OBSTACLES EMERGES Larhyss Journal, ISSN 1112-8, n, Décembre 211, pp. 43-53 211 Tous droits réservés UNE NOUVELLE APPROCHE DE LUTTE CONTRE L ENVASEMENT DES BARRAGES : LA TECHNIQUE DES OBSTACLES EMERGES REMINI B. Département

Plus en détail

COMPRENDRE : les bases à acquérir sur le fonctionnement des cours d eau

COMPRENDRE : les bases à acquérir sur le fonctionnement des cours d eau COMPRENDRE : les bases à acquérir sur le fonctionnement des cours d eau Comprendre le fonctionnement d un bassin versant Analyser et évaluer les cours d eau 3 et 4 juillet 2012 CNFPT Nevers La ressource

Plus en détail

Le cycle de l eau et le bilan hydrologique

Le cycle de l eau et le bilan hydrologique Valérie Borrell Estupina L2 Hydrologie générale - Montpellier 2011 Le cycle de l eau et le bilan hydrologique Cycle Définition, Réservoirs, Flux Ordres de grandeurs Bilan hydrologique Le cycle de l eau

Plus en détail

Géomorphologie GLST606 Processus fluviatiles

Géomorphologie GLST606 Processus fluviatiles Géomorphologie GLST606 Processus fluviatiles Matthieu Ferry, Bât. 22, Bureau 436, mferry@um2.fr Sommaire Définition et objectifs Erosion Transport Dépôt Le système fluviatile Le bassin versant Le canal

Plus en détail

CARACTÉRISATION DES HYDROGRAMMES DE CRUES PLUVIALES SUR DES PETITS BASSINS VERSANTS FORESTIERS AU NOUVEAU-BRUNSWICK ET À LA BAIE-JAMES

CARACTÉRISATION DES HYDROGRAMMES DE CRUES PLUVIALES SUR DES PETITS BASSINS VERSANTS FORESTIERS AU NOUVEAU-BRUNSWICK ET À LA BAIE-JAMES CARACTÉRISATION DES HYDROGRAMMES DE CRUES PLUVIALES SUR DES PETITS BASSINS VERSANTS FORESTIERS AU NOUVEAU-BRUNSWICK ET À LA BAIE-JAMES Présentée par: Alida N. Thiombiano 15 Mars 2012 Auteurs: S. El Adlouni

Plus en détail

Bilan Et Fonctionnement Hydrologique Du Barrage De Béni Haroun (Oued Kébir-Rhumel, Algérie Orientale)

Bilan Et Fonctionnement Hydrologique Du Barrage De Béni Haroun (Oued Kébir-Rhumel, Algérie Orientale) Bilan Et Fonctionnement Hydrologique Du Barrage De Béni Haroun (Oued Kébir-Rhumel, Algérie Orientale) Soumya BOULAHBEL. Maître-assistante (A), Doctorante, Laboratoire LASTERNE, Faculté des Sciences de

Plus en détail

Définitions générales

Définitions générales Dynamique fluviale et hydromorphologie Les unités hydromorphologiques Le lit mineur désigne La partie du cours d eau comprise entre les berges, dans laquelle l intégralité de l écoulement s'effectue en

Plus en détail

Etude Erosion des sols sur l amont du bassin versant de la Midouze. SAGE Midouze - Commission Locale de l Eau - 8 septembre 2016

Etude Erosion des sols sur l amont du bassin versant de la Midouze. SAGE Midouze - Commission Locale de l Eau - 8 septembre 2016 Etude Erosion des sols sur l amont du bassin versant de la Midouze SAGE Midouze - Commission Locale de l Eau - 8 septembre 2016 1 2 Ordre du jour Ordre du jour A. Contexte et objectifs de l étude B. Définition

Plus en détail

3. Modélisation hydrologique

3. Modélisation hydrologique Cours 3 Hydrologie M1 : Sciences de la Terre, de l Eau et de l Environnement (ST2E) Ingénierie des Hydrosystèmes et des Bassins Versants (IHBV) 3. Modélisation hydrologique 3.1. Principes et principaux

Plus en détail

TP 15 : LA DISPARITION DES RELIEFS

TP 15 : LA DISPARITION DES RELIEFS TP 15 : LA DISPARITION DES RELIEFS Mise en situation et recherche à mener Des vestiges d anciennes chaines de montagnes sont observables sur tous les continents. Leur étude permet de comprendre les processus

Plus en détail

Erosion actuelle des Andes: Contrôle tectonique et/ou climatique sur les bassins du versant Atlantique

Erosion actuelle des Andes: Contrôle tectonique et/ou climatique sur les bassins du versant Atlantique MASTER 2 MENTION «HYDROLOGIE HYDROCHIMIE SOL ET ENVIRONNEMENT» Erosion actuelle des Andes: Contrôle et/ou sur les bassins du versant Atlantique Emilie Pépin Encadrants : Jean Loup Guyot (LMTG) et Sébastien

Plus en détail

L IMPACT DES INONDATIONS DANS LES SOUS-BASSINS D OUED-KEBIR DANS LA VILLE DE TEBESSA

L IMPACT DES INONDATIONS DANS LES SOUS-BASSINS D OUED-KEBIR DANS LA VILLE DE TEBESSA L IMPACT DES INONDATIONS DANS LES SOUS-BASSINS D OUED-KEBIR DANS LA VILLE DE TEBESSA SID Salah* *Laboratoire de Géomorphologie. Faculté des sciences de la terre, de la géographie et de l aménagement du

Plus en détail

MISSIONS DE L AGENCE 5/27/2013 LES OUTILS DE L AGENCE

MISSIONS DE L AGENCE 5/27/2013 LES OUTILS DE L AGENCE MISSIONS DE L AGENCE L agence nationale des ressources hydrauliques est un établissement public à caractère administratif, à vocation scientifique et technique l'anrh a pour missions: La collecte, le traitement

Plus en détail

Le changement climatique dans la région de Souss Massa

Le changement climatique dans la région de Souss Massa Le changement climatique dans la région de Souss Massa La région Souss-Massa est l'une des douze nouvelles régions du Maroc instituées par le découpage territorial de 2015. Elle comprend l'ancienne région

Plus en détail

RESTAURATION ÉCOLOGIQUE des MILIEUX ÉRODÉS DE MONTAGNE : le cas du Plan Durance

RESTAURATION ÉCOLOGIQUE des MILIEUX ÉRODÉS DE MONTAGNE : le cas du Plan Durance Unité de recherche Ecosystèmes Montagnards (Grenoble) RESTAURATION ÉCOLOGIQUE des MILIEUX ÉRODÉS DE MONTAGNE : le cas du Plan Durance Freddy REY CONTRÔLE DE L ÉROSION EN MONTAGNE Recherches finalisées

Plus en détail

Les hommes sur la Terre

Les hommes sur la Terre Les hommes sur la Terre Foyer de population : une région du monde où la densité de population est forte Désert humain : une région du monde très peu peuplée (où la densité est faible) Densité de population

Plus en détail

Analyse des ruptures dans les séries pluviométriques dans le bassin de l oued Mina (Nord Ouest d Algérie)

Analyse des ruptures dans les séries pluviométriques dans le bassin de l oued Mina (Nord Ouest d Algérie) Atelier SIG MED Rabat 29 SEPTEMBRE 2011 Analyse des ruptures dans les séries pluviométriques dans le bassin de l oued Mina (Nord Ouest d Algérie) SEPTEMBRE 2011 Présenté par : F. HALLOUZ, M. MEDDI & G.

Plus en détail

L EVAPORATION DES LACS DE BARRAGES DANS LES REGIONS ARIDES ET SEMI ARIDES : EXEMPLES ALGERIENS

L EVAPORATION DES LACS DE BARRAGES DANS LES REGIONS ARIDES ET SEMI ARIDES : EXEMPLES ALGERIENS Larhyss Journal, ISSN 1112-368, n 4, Juin 25, pp.81-89 25 Laboratoire de Recherche en Hydraulique Souterraine et de Surface L EVAPORATION DES LACS DE BARRAGES DANS LES REGIONS ARIDES ET SEMI ARIDES : EXEMPLES

Plus en détail

Hydrologie générale. Réponses aux questions des chapitres 8, 9, 10 et 11. Dr. C. Picouet. Cours 2 ème année

Hydrologie générale. Réponses aux questions des chapitres 8, 9, 10 et 11. Dr. C. Picouet. Cours 2 ème année Réponses aux questions des chapitres 8, 9, 10 et 11 Dr. C. Picouet Cours 2 ème année Sections Sciences et Ingénierie de l Environnement (SIE) et Génie Civil (GC) Réponses aux questions n 1 Chapitre 8.

Plus en détail

1. Quelle est la définition du temps de retour? Exprimez-le de manière mathématique.

1. Quelle est la définition du temps de retour? Exprimez-le de manière mathématique. Section SIE/GC e-drologie Cours d Hydrologie Générale Propédeutique II, septembre 2004 durée : 60 minutes Prof. A Musy, EPFL - ENAC/Hydram - EPFL NOM :. PRÉNOM :. SECTION :. Nombre de points :.... / 18

Plus en détail

Utilisation du logiciel WEAP pour la modélisation de la gestion des eaux de surface du bassin versant de Medjerda

Utilisation du logiciel WEAP pour la modélisation de la gestion des eaux de surface du bassin versant de Medjerda Utilisation du logiciel WEAP pour la modélisation de la gestion des eaux de surface du bassin versant de Medjerda.. Issam Nouiri 1, Nour Chalghoum 1, H Sen Ben Ali 2, Larbi Djabri 3 1 Laboratoire des Sciences

Plus en détail

Etude des crues d oued Seggueur (Sud-Ouest algérien)

Etude des crues d oued Seggueur (Sud-Ouest algérien) Etude des crues d oued Seggueur (Sud-Ouest algérien) TALIA A. (1), MEDDI M. (2) (1) Laboratoire des sciences et techniques de l eau, Université de MASCARA, 29000, Algéria. Email: Talia_a2003@yahoo.fr (2)

Plus en détail

DYNAMIQUE DES PAYSAGES

DYNAMIQUE DES PAYSAGES DYNAMIQUE DES PAYSAGES Partie: cadre général Albert Galy, Jérôme Gaillardet & Eric Lajeunesse Institut de Physique du Globe de Paris Etude des paysages Etude des mécanismes externes d évolution du relief

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES HYDROGEOLOGIQUE DE L AQUIFERE COTIERE DU GABES DANS LE SUD TUNISIEN

LES CARACTERISTIQUES HYDROGEOLOGIQUE DE L AQUIFERE COTIERE DU GABES DANS LE SUD TUNISIEN TECNOLOGÍA DE LA INTRUSIÓN DE AGUA DE MAR EN ACUÍFEROS COSTEROS: PAÍSES MEDITERRÁNEOS IGME. Madrid 2003. ISBN. 84-7840-470-8 LES CARACTERISTIQUES HYDROGEOLOGIQUE DE L AQUIFERE COTIERE DU GABES DANS LE

Plus en détail

Les instruments de mesure

Les instruments de mesure Des rivières et des hommes Les instruments de mesure Comment mesurer les flux d eau et de sédiments Dans le cadre de Les instruments de mesure Mesurer le débit des rivières? Dr Nicolas GRATIOT I.R.D. gérer

Plus en détail

1.3 Météorologie et climatologie

1.3 Météorologie et climatologie Analyse du site et de son environnement 39 1.3 Météorologie et climatologie La connaissance fine des conditions météorologiques et climatiques est importante pour les études d impact. Elle permet en effet

Plus en détail

Partie 3: Mobilisation et transport des sédiments

Partie 3: Mobilisation et transport des sédiments Partie 3: Mobilisation et transport des sédiments pente + gravité -> processus de pente! "processus de pente" = l ensemble des processus qui contribuent au transfert amont-aval de matière le long d'une

Plus en détail

Diagnostic de la pollution à l échelle des bassins versants

Diagnostic de la pollution à l échelle des bassins versants Diagnostic de la pollution à l échelle des bassins versants Objectif du travail Instrumenter de manière pertinente les deux bassins complémentaires Nécessité de caractériser la pollution à cette échelle

Plus en détail

Environnement et modélisation hydrologique. Synthèse de réflexions menées au cours du programme RESSAC

Environnement et modélisation hydrologique. Synthèse de réflexions menées au cours du programme RESSAC Environnement et modélisation hydrologique Synthèse de réflexions menées au cours du programme RESSAC Contexte de déficit pluviométrique var. relative entre 70-95 et avt 70 NC < -25% entre -25% et -15%

Plus en détail

Plan de l exposé. Protection contre l érosion des sols et le ruissellement. Aménagement d un bassin versant. 1. Erosion des sols en Région Wallonne

Plan de l exposé. Protection contre l érosion des sols et le ruissellement. Aménagement d un bassin versant. 1. Erosion des sols en Région Wallonne Aménagement d un bassin versant Protection contre l érosion des sols et le ruissellement Projet GISER (Gestion Intégrée Sol Erosion Ruissellement) Cordonnier Hélène (SPW DGARNE) Plan de l exposé 1. Erosion

Plus en détail

Hydrologie générale. Réponses aux questions des chapitres 4, 5, 6 et 7. Dr. C. Picouet. Cours 2 ème année

Hydrologie générale. Réponses aux questions des chapitres 4, 5, 6 et 7. Dr. C. Picouet. Cours 2 ème année Réponses aux questions des chapitres 4, 5, 6 et 7 Dr. C. Picouet Cours 2 ème année Sections Sciences et Ingénierie de l Environnement (SIE) et Génie Civil (GC) Réponses aux questions n 1 Chapitre 4. L'évaporation

Plus en détail

Développements de WaterWorld pour Madagascar et CAZ grâce à P4GES

Développements de WaterWorld pour Madagascar et CAZ grâce à P4GES Développements de WaterWorld pour Madagascar et CAZ grâce à P4GES Ilja van Meerveld, Arnout van Soesbergen, Patrick Rafidimanantsoa, Mark Mulligan, KCL mark.mulligan@kcl.ac.uk @policysupport www.policysupport.org

Plus en détail

Royaume du Maroc Préfecture de Mohammedia. Commune Rurale Sidi Moussa Ben Ali

Royaume du Maroc Préfecture de Mohammedia. Commune Rurale Sidi Moussa Ben Ali Royaume du Maroc Préfecture de Mohammedia Monographiie Communalle Commune Rurale Sidi Moussa Ben Ali FICHE SIGNALETIQUE COMMUNALE Province Mohammadia Cercle Zenata Caïdat Sidi Moussa Ben Ali Commune Sidi

Plus en détail

FloodScale Observation et modélisation hydro-météorologique multi-échelles pour la compréhension et la simulation des crues éclairs

FloodScale Observation et modélisation hydro-météorologique multi-échelles pour la compréhension et la simulation des crues éclairs FloodScale Observation et modélisation hydro-météorologique multi-échelles pour la compréhension et la simulation des crues éclairs (01/01/2012-31/12/2015) Site web : http://floodscale.irstea.fr/ S é m

Plus en détail

ÉTUDE HYDROLOGIQUE, HYDRAULIQUE ET GÉOMORPHOLOGIQUE

ÉTUDE HYDROLOGIQUE, HYDRAULIQUE ET GÉOMORPHOLOGIQUE ÉTUDE HYDROLOGIQUE, HYDRAULIQUE ET GÉOMORPHOLOGIQUE Rapport de laboratoire GAE-3005 Aménagement des cours d eau et conservation des sols Automne 2015 Présenté par Signature Christine Bouchard 909 136 276

Plus en détail

La sécheresse édaphique et le bilan hydrique : conséquences sur le dépérissement des cédraies dans les Aurès (Algérie)

La sécheresse édaphique et le bilan hydrique : conséquences sur le dépérissement des cédraies dans les Aurès (Algérie) La sécheresse édaphique et le bilan hydrique : conséquences sur le dépérissement des cédraies dans les Aurès (Algérie) Halitim S. *(1) & Halitim A.* Résumé Le cèdre de l Atlas dépérit dans les Aurès, avec

Plus en détail

Dynamique de l occupation du sol, en lien avec les activités agricoles, sur le bassin versant du Bouregreg (Maroc) de 1985 à 2011

Dynamique de l occupation du sol, en lien avec les activités agricoles, sur le bassin versant du Bouregreg (Maroc) de 1985 à 2011 Dynamique de l occupation du sol, en lien avec les activités agricoles, sur le bassin versant du Bouregreg (Maroc) de 1985 à 2011 Emmanuelle Goussot Maîtres de stage : Gil Mahé et Y. Télésphore Brou 29/09/2011

Plus en détail

Rétablissement de la confluence entre la Strange et la Sûre à Strainchamps. La Sûre La Strange

Rétablissement de la confluence entre la Strange et la Sûre à Strainchamps. La Sûre La Strange Rétablissement de la confluence entre la Strange et la Sûre à Strainchamps La Sûre La Strange Rétablissement de la confluence entre la Strange et la Sûre Sommaire: La Sûre et la Strange à Strainchamps,

Plus en détail

Présentation de la société WED ETUDES Ingénierie des Ressources en Eau, Hydraulique et Environnement

Présentation de la société WED ETUDES Ingénierie des Ressources en Eau, Hydraulique et Environnement Dossier technique WED Etudes Page 1 sur 5 Présentation de la société WED ETUDES Ingénierie des Ressources en Eau, Hydraulique et Environnement Crée en mars 2011, «WEDE» est un Bureau d Etudes spécialisé

Plus en détail

Tâche 6 : Généralisations en temps et en espace Anne Johannet, Bernard Vayssade LGEI, ARMINES

Tâche 6 : Généralisations en temps et en espace Anne Johannet, Bernard Vayssade LGEI, ARMINES Tâche 6 : Généralisations en temps et en espace Anne Johannet, Bernard Vayssade LGEI, ARMINES Première partie, la relation pluie-hauteur à Remoulins Thèse de Audrey Bornancin Plantier 2 18/10/2013 Présentation

Plus en détail

Résultats de l analyse rapide de la catastrophe naturelle 2014 au Burundi

Résultats de l analyse rapide de la catastrophe naturelle 2014 au Burundi Résultats de l analyse rapide de la catastrophe naturelle 2014 au Burundi Projet ACCES «Adaptation au Changement Climatique pour la protection des ressources en Eau et Sol» 14.02.2014 Page 1 Page 2 1 Qu'est-ce

Plus en détail

Atelier RESSAC Ouagadougou : 30 mars au 02 avril Projet FSP-RIPIECSA :

Atelier RESSAC Ouagadougou : 30 mars au 02 avril Projet FSP-RIPIECSA : Atelier RESSAC Ouagadougou : 30 mars au 02 avril 2011 Projet FSP-RIPIECSA : Impact des fluctuations climatiques et de la pression anthropique sur le fonctionnement hydrosédimentaire et hydrogéologique

Plus en détail

EMRAN Anas, ADERGHAL Mohamed, BROU YAO Télésphore, CHAKER Miloud, COUPLEUX Sylvie, DIEULIN Claudine, HAKDAOUI Mustapha et MAHE Gil

EMRAN Anas, ADERGHAL Mohamed, BROU YAO Télésphore, CHAKER Miloud, COUPLEUX Sylvie, DIEULIN Claudine, HAKDAOUI Mustapha et MAHE Gil Suivi des dynamiques urbaines dans le bassin versant Bouregreg (Maroc) : Essai sur une approche diachronique en relation avec l évolution démographique EMRAN Anas, ADERGHAL Mohamed, BROU YAO Télésphore,

Plus en détail

1.3 Météorologie et climatologie

1.3 Météorologie et climatologie 1.3 Météorologie et climatologie La connaissance fine des conditions météorologiques et climatiques est importante pour les études d impact. Elle permet en effet de connaître et de modéliser les déplacements

Plus en détail

Problématique de gestion de la dégradation de la qualité des ressources à mobiliser pour l alimentation en eau potable - cas de l Oum ER Rbia -

Problématique de gestion de la dégradation de la qualité des ressources à mobiliser pour l alimentation en eau potable - cas de l Oum ER Rbia - Problématique de gestion de la dégradation de la qualité des ressources à mobiliser pour l alimentation en eau potable - cas de l Oum ER Rbia - Mme KARIOUN & col Gestion des ressources destinées pour l'aep

Plus en détail

Limiter les transferts des polluants d origine agricole dans les bassins versants drainés

Limiter les transferts des polluants d origine agricole dans les bassins versants drainés Limiter les transferts des polluants d origine agricole dans les bassins versants drainés CHAUMONT Cédric FESNEAU Corinne TOURNEBIZE Julien Unité de Recherche «Hydrosystèmes et Bioprocédés» Cemagref, Groupement

Plus en détail

Le plan de gestion du bocage

Le plan de gestion du bocage Le plan de gestion du bocage Problématique phosphore et matière organique Mission Bocage (Maine et Loire) Octobre 2007 Le plan de gestion du captage de Ribou Contexte 1 Le lac de Ribou = point de captage

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS INONDATION DE LA VALLEE DE LA VEYRE ANNEXE

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS INONDATION DE LA VALLEE DE LA VEYRE ANNEXE PRÉFECTURE DU PUY-DE-DOME PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS INONDATION DE LA VALLEE DE LA VEYRE ANNEXE Contenu du document : 1. Descriptif succinct des études antérieures 2. Extraits d archives sur

Plus en détail

Aggravation de la vulnérabilité urbaine aux risques hydro climatiques. Les enjeux?

Aggravation de la vulnérabilité urbaine aux risques hydro climatiques. Les enjeux? CONTRIBUTION A L ETUDE DE LA VULNERABILITE URBAINE AU RISQUE D INONDATION DANS UN CONTEXTE DE CHANGEMENT CLIMATIQUE. Cas de la Vallée de Oued el Harrach à Alger Nadjet AROUA*, Pr Ewa BEREZOWSKA-AZZAG**

Plus en détail

Coordination Jean-Luc Baglinière et Jean-Marc Roussel Unité Mixte de Recherche 0985 INRA-Agrocampus Ouest Ecologie et Santé des Ecosystèmes Rennes

Coordination Jean-Luc Baglinière et Jean-Marc Roussel Unité Mixte de Recherche 0985 INRA-Agrocampus Ouest Ecologie et Santé des Ecosystèmes Rennes L effacement des grands barrage de la Sélune (Basse- Normandie, France) : Un programme de restauration sur le long-terme et à l échelle d un bassin versant Coordination Jean-Luc Baglinière et Jean-Marc

Plus en détail

Prospective climatique dans l Embrunais Réunion plénière du pôle métier Climat & Air du CRIGE-PACA

Prospective climatique dans l Embrunais Réunion plénière du pôle métier Climat & Air du CRIGE-PACA En partenariat avec Prospective climatique dans l Embrunais Réunion plénière du pôle métier Climat & Air du CRIGE-PACA Philippe Rossello Prospective climatique dans l Embrunais et plus largement dans les

Plus en détail

VARIABILITE CLIMATIQUE ET REGIME HYDROLOGIQUE DANS LE DELTA CENTRAL DU NIGER

VARIABILITE CLIMATIQUE ET REGIME HYDROLOGIQUE DANS LE DELTA CENTRAL DU NIGER VARIABILITE CLIMATIQUE ET REGIME HYDROLOGIQUE DANS LE DELTA CENTRAL DU NIGER EVOLUTION DE L OCCUPATION DU SOL ET DES ACTIVITES FACE AUX VARIABILITES CLIMATIQUES DANS LE TERROIR DE KADIAL SYSTEME D ALERTE

Plus en détail

TD 2 / 2 / M1 S 0 : Les bassins versants. h X

TD 2 / 2 / M1 S 0 : Les bassins versants. h X TD 2 / 2 / M1 S 0 : Les bassins versants 1. CALCUL DU POURCENTAGE (%) D'UNE PENTE (figure 1) Le pourcentage de pente permet de décrire le relief en exprimant le rapport entre la dénivellation et la distance

Plus en détail

SOMMAIRE. Liste des figures. Sauf indication contraire, les figures sont orientées suivant le nord géographique. Figure 1 : Fossés périphériques...

SOMMAIRE. Liste des figures. Sauf indication contraire, les figures sont orientées suivant le nord géographique. Figure 1 : Fossés périphériques... SOMMAIRE 1 PRESENTATION DU SITE... 2 1.1 PRESENTATION DU FONCTIONNEMENT HYDRAULIQUE ACTUEL DU SITE... 2 1.2 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 2 2 PRESENTATION DU PROJET... 3 2.1 DESCRIPTION DU PROJET... 3 2.2

Plus en détail

François Bressand - SPCGD Yann Laborda - SPCGD

François Bressand - SPCGD Yann Laborda - SPCGD Utilisation des données radar calibrées et pixélisées dans les modèles opérationnels de prévision au SPCGD François Bressand - SPCGD Yann Laborda - SPCGD SOMMAIRE Contexte Historique de l utilisation de

Plus en détail

Bioaccumulation des métaux lourds par la flore de la zone humide de l estuaire de Bouregreg

Bioaccumulation des métaux lourds par la flore de la zone humide de l estuaire de Bouregreg Université Mohammed V - Agdal Ecole Supérieure de Technologie - Salé Bioaccumulation des métaux lourds par la flore de la zone humide de l estuaire de Bouregreg Mohamed KHAMAR, Essediya CHERKAOUI & Abderrahman

Plus en détail

APPLICATION DES SIG POUR LE DÉVELOPPEMENT D UN MODÈLE CONCEPTUEL OFFRE/DEMANDE EN EAU DANS UN BASSIN OASIEN : CAS DU ZIZGHÉRIS

APPLICATION DES SIG POUR LE DÉVELOPPEMENT D UN MODÈLE CONCEPTUEL OFFRE/DEMANDE EN EAU DANS UN BASSIN OASIEN : CAS DU ZIZGHÉRIS APPLICATION DES SIG POUR LE DÉVELOPPEMENT D UN MODÈLE CONCEPTUEL OFFRE/DEMANDE EN EAU DANS UN BASSIN OASIEN : CAS DU ZIZGHÉRIS A. HAMMANI, W. EL KHOUMSI, A. BOUAZIZ ET H. KINIKSI FIGURE 1 Situation du

Plus en détail

Chapitre II AMENAGEMENTS HYDRAULIQUES

Chapitre II AMENAGEMENTS HYDRAULIQUES Chapitre II AMENAGEMENTS HYDRAULIQUES II.1 DEFINITION Les aménagements hydrauliques (barrages) sont destinés { stocker de l eau dans un réservoir (retenue), pour cette eau est restituée par les utilisateurs.

Plus en détail

Contribution à l'étude du transport solide en Algérie du nord

Contribution à l'étude du transport solide en Algérie du nord Modelling Soil Erosion, Sediment Transport and Closely Related Hydrological Processes (Proceedings of a symposium held at Vienna, July 1998). IAHS Publ. no. 249, 1998. Contribution à l'étude du transport

Plus en détail

Quantification de l érosion tardi-glaciaire dans les collines de Belledonne, Isère

Quantification de l érosion tardi-glaciaire dans les collines de Belledonne, Isère Quantification de l érosion tardi-glaciaire dans les collines de Belledonne, Isère Projet de recherche soutenu en 2001 par le Pôle Grenoblois Risques Naturel et financé par le conseil général de l Isère

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS INONDATION DU BASSIN DE LA DORDOGNE ANNEXE

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS INONDATION DU BASSIN DE LA DORDOGNE ANNEXE PRÉFECTURE DU PUY-DE-DOME PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS INONDATION DU BASSIN DE LA DORDOGNE ANNEXE Contenu du document : 1. Descriptif succinct des études antérieures 2. Extraits d archives sur

Plus en détail

«Observation de la Terre en Afrique : enjeux de développement» Jeudi 30 juin, salle Cassiopée Modérateur : J. Ph. Tonneau (Cirad)

«Observation de la Terre en Afrique : enjeux de développement» Jeudi 30 juin, salle Cassiopée Modérateur : J. Ph. Tonneau (Cirad) «Observation de la Terre en Afrique : enjeux de développement» Jeudi 30 juin, salle Cassiopée Modérateur : J. Ph. Tonneau (Cirad) L ALTIMÉTRIE SATELLITALE : UN COMPLÉMENT UTILE POUR LA GESTION HYDROLOGIQUE

Plus en détail

THESE LA POLLUTION DES EAUX PLUVIALES URBAINES EN RESEAU D ASSAINISSEMENT UNITAIRE CARACTERISTIQUES ET ORIGINES

THESE LA POLLUTION DES EAUX PLUVIALES URBAINES EN RESEAU D ASSAINISSEMENT UNITAIRE CARACTERISTIQUES ET ORIGINES THESE Présentée pour l obtention du titre de DOCTEUR DE L ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES Spécialité : Sciences et Techniques de l Environnement LA POLLUTION DES EAUX PLUVIALES URBAINES EN RESEAU

Plus en détail

aussi VOIRIE km de routes et chemins en région wallonne!

aussi VOIRIE km de routes et chemins en région wallonne! aussi VOIRIE 78.000 km de routes et chemins en région wallonne! Figure 8. Rejets des eaux de voirie vers le champ et ravinement du champ en conséquence II-13 Figure 9. Le chemin a été rehaussé et rejette

Plus en détail

Les changements climatiques et environnementaux dans le bassin l'oum Er Rbia (Maroc)

Les changements climatiques et environnementaux dans le bassin l'oum Er Rbia (Maroc) Vème Colloque Roumaine-algerienne-francaise : Direction contemporaines dans l étude du territoire La gestion du territoire, des aleas et de la ville Les changements climatiques et environnementaux dans

Plus en détail

BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE. du Réseau National des Données sur l Eau

BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE. du Réseau National des Données sur l Eau BULLETIN DE SITUATION HYDROLOGIQUE du Réseau National des Données sur l Eau Situation générale du 12 mars 2004 2 Précipitations du mois de février 2004 en % 3 Précipitations du 1 er décembre 2003 au 1

Plus en détail

Gouvernance des eaux du Haouz Entre modèles de Californie et de Provence. Mohammed El Faïz

Gouvernance des eaux du Haouz Entre modèles de Californie et de Provence. Mohammed El Faïz Gouvernance des eaux du Haouz Entre modèles de Californie et de Provence Mohammed El Faïz Structure du budget d'investissement du Ministère de l Agriculture, 1999 2004. (Lois des finances, en pourcentage)

Plus en détail

PLAN DE GESTION GLOBAL ET EQUILIBRE DES PHASE 2 MODELISATION DES ECOULEMENTS ECOULEMENTS ET DES CRUES DES EAUX DE LA METEREN BECQUE DE SURFACE

PLAN DE GESTION GLOBAL ET EQUILIBRE DES PHASE 2 MODELISATION DES ECOULEMENTS ECOULEMENTS ET DES CRUES DES EAUX DE LA METEREN BECQUE DE SURFACE FRANCE SYMSAGEL PLAN DE GESTION GLOBAL ET EQUILIBRE DES ECOULEMENTS ET DES CRUES DES EAUX DE LA METEREN BECQUE PHASE 2 MODELISATION DES ECOULEMENTS DE SURFACE RAPPORT FINAL DE PHASE 2 OCTOBRE 2005 N 1

Plus en détail

Méthodes de mesure du charriage : Quels outils à l échelle d un ouvrage? Benoît Camenen, Irstea Lyon

Méthodes de mesure du charriage : Quels outils à l échelle d un ouvrage? Benoît Camenen, Irstea Lyon Méthodes de mesure du charriage : Quels outils à l échelle d un ouvrage? Benoît Camenen, Irstea Lyon Transport solide en rivière Charriage : déplacement sur le fond du lit de la rivière par glissement,

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Remerciements. 3 Résumé. 5 Liste des figures et tableaux... 9 Introduction générale... 15

TABLE DES MATIERES. Remerciements. 3 Résumé. 5 Liste des figures et tableaux... 9 Introduction générale... 15 TABLE DES MATIERES Remerciements. 3 Résumé. 5 Liste des figures et tableaux... 9 Introduction générale... 15 Chapitre I. Présentation du milieu d étude I.1. Cadre ichtyogéographique. 23 I.2. Situation

Plus en détail

Optimisation de la gestion des ressources en eau dans la bassin du Souss Massa

Optimisation de la gestion des ressources en eau dans la bassin du Souss Massa Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa Optimisation de la gestion des ressources en eau dans la bassin du Souss Massa Marrakech le 23 mai 2005 Présenté par: Mohamed ABOUFIRASS, RESING Agence du Bassin

Plus en détail

Carte des Bassins de l OMVG

Carte des Bassins de l OMVG Carte des Bassins de l OMVG Objectif de l étude du Schéma Directeur L étude du schéma hydraulique du fleuve Gambie avait pour objectif l optimisation de l aménagement intégré de ce fleuve, par l élaboration

Plus en détail

Baisse de la capacité de transport Effet des barrages

Baisse de la capacité de transport Effet des barrages Baisse de la capacité de transport Effet des barrages Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea www.irstea.fr Benoît Camenen Irstea Hydrologie-Hydraulique Lyon Séminaire «érosion, colmatage

Plus en détail

Plan de l exposl. exposé

Plan de l exposl. exposé Plan de l exposl exposé Zone d action d de l Agence l du Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia Caractéristiques ristiques hydrologiques du Bassin Contraintes de gestion des ressources en eau

Plus en détail

Réseau d assainissement

Réseau d assainissement Réseau d assainissement Conception, calcul de débits 14/03/2016 1 Qu est ce que l assainissement Assainissement : aspect technique de l hydrologie urbaine. Ensemble d équipements Ensemble de stratégies

Plus en détail

Analyse des crues et inondations en Belgique

Analyse des crues et inondations en Belgique Espierres, 04/07/2005 Analyse des crues et inondations en Belgique Prof. F. Petit LHGF J. Van Campenhout, Dr. E. Hallot, Dr. G. Houbrechts, Y. Levecq, A. Peeters 1 I. Définitions Crue: élévation du niveau

Plus en détail

Réunion de présentation

Réunion de présentation Cahier des Charges BAC MISEN 89 Réunion de présentation Volet hydrogéologique - Phase 1-23/09/2013 Les grandes modifications de forme Marché 1 : Phase 1 : Caractérisation de la ressource, délimitation

Plus en détail

Le bassin versant de la vallée de la Medjerda en TUNISIE

Le bassin versant de la vallée de la Medjerda en TUNISIE Le bassin versant de la vallée de la Medjerda en TUNISIE 1 Pays de l Afrique du Nord emplacement stratégique au cœur du bassin méditerranéen. 2 Superficie totale : 163.110 km 2. 1/3 agricole [400.000 ha

Plus en détail

E. Sauret, N. Gardin, A. Kam, J. Derouane, M. Diallo, S. Brouyère. 4 septembre 2013

E. Sauret, N. Gardin, A. Kam, J. Derouane, M. Diallo, S. Brouyère. 4 septembre 2013 Appui à la gestion et à la protection des ressources en eaux souterraines exploitées dans la région de Bobo Dioulasso (Burkina Faso) mise en place d une base de données spatiales 4 septembre 2013 E. Sauret,

Plus en détail

Réunion de lancement. Etude hydraulique et cartographie de l aléa inondation de l Ain entre le barrage d Allement et le Rhône

Réunion de lancement. Etude hydraulique et cartographie de l aléa inondation de l Ain entre le barrage d Allement et le Rhône Réunion de lancement Etude hydraulique et cartographie de l aléa inondation de l Ain entre le barrage d Allement et le Rhône DDT 01 11/04/2016 Zone d étude et objectifs Préambule Zone d étude Ain du barrage

Plus en détail

Les gravières dans le corridor fluvial : incidences sur le transport solide

Les gravières dans le corridor fluvial : incidences sur le transport solide Les gravières dans le corridor fluvial : incidences sur le transport solide Réunion de travail de Brioude 29 janvier 2010 Jean-Luc PEIRY Professeur Plan de l exposé : 1. Mécanismes du T.S. fluviatile et

Plus en détail

contamination métaux particulaires par les décrire

contamination métaux particulaires par les décrire décrire La contamination par les métaux particulaires Du fait de leur solubilité limitée et de leur grande affinité pour les particules (argile, matière organique), les métaux sont largement présents dans

Plus en détail