TERMES DE REFERENCE POUR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TERMES DE REFERENCE POUR"

Transcription

1 SABER - ABREC PROJET DE VALORISATION DE L ENERGIE SOLAIRE EN REPUBLIQUE DU BENIN TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT DE SUIVI-CONTROLE DES TRAVAUX D INSTALLATION DES LAMPADAIRES ET MICROCENTRALES SOLAIRES PHOTOVOLTAÏQUES AU BENIN JANVIER

2 1. CONTEXTE DU PROJET Dans le cadre du renforcement de la capacité de production de l énergie électrique, de la diversification des sources d approvisionnement et pour répondre à la crise énergétique qui secoue la République du Bénin depuis quelques décennies, l Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique (ANADER) a été créée par décret N du 25 juin La mission principale de l Agence est l intégration des technologies des énergies renouvelables dans le mix énergétique national, inscrivant du coup le Bénin sur la droite ligne de l atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) dans le secteur de l énergie, ainsi que de l initiative des Nations Unies SE4ALL. Le Gouvernement de la République du Bénin entend donner une réponse durable à ces défis par le développement des énergies renouvelables et l efficacité énergétique, en appui au Programme Régional de Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique (PRODERE) de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), actuellement en cours d exécution à titre pilote au Bénin, Burkina Faso, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo. Le Projet de Valorisation de l Energie Solaire (PROVES) qui consiste en l installation des lampadaires solaires photovoltaïques dans soixante seize (76) localité et l installation des microcentrales solaires photovoltaïques dans cent cinq (105) Chefs-lieux d arrondissement, a été initié par le Gouvernement Béninois à travers l ANADER. Il bénéficie dans sa mise en œuvre de l expertise technique de la Société Africaine des Biocarburants et des Energies Renouvelables (SABER) en sa qualité de Maître d Ouvrage Délégué. Ce projet inspiré de PRODERE s inscrit dans la vision du développement durable (compromis entre l environnement, le social et l économie) grâce à l accès à l énergie électrique et à l eau potable des populations en milieu rural. 2. DESCRIPTION DU PROJET La présente mission a pour objet le contrôle et la surveillance des travaux de l exécution de : Fourniture, installation et mise en service de lampadaires Les travaux sont répartis en dix (10) lots. La liste des localités concernées est jointe en annexe 1. Fourniture, installation et mise en service de microcentrales solaires Les travaux sont répartis en huit (8) lots. La liste des localités concernées est jointe en annexe MANDAT DU CONSULTANT D une manière générale, le rôle du Consultant consistera à prescrire et à prendre au nom du Maître d Ouvrage Délégué (SABER - ABREC), dont il est le conseil et qu'il représente auprès des Entreprises, toutes les dispositions conformes et nécessaires à la parfaite exécution des travaux. A cet effet, il se conformera aux instructions que lui donnera le Maître d Ouvrage Délégué concernant le programme de travaux, les délais, l ordre d urgence des travaux et les modalités d exécution. Par ailleurs, aucune prestation du Consultant, en dehors de ce qui est prévu dans les présents Termes de Référence, n est à la charge ni des Entreprises de travaux, ni du Maître d ouvrage Délégué. De manière spécifique, dans la réalisation de sa mission de suivi et de contrôle de l exécution des travaux, le Consultant, conformément aux règles de l art en la matière et aux dispositions du marché des travaux, sera chargé de : Suivre administrativement et financièrement le Projet ; Suivre l exécution technique et quantitative des travaux ; Contrôler la qualité de l exécution des travaux ; 2

3 Réceptionner et commenter le Programme de Gestion Environnementale et Sociale (PGES) des Entreprises, avant leurs transmissions au Maître d ouvrage Délégué pour approbation ; Organiser les réceptions partielles, provisoires et définitives ; Effectuer, outre le suivi quotidien des travaux, des visites hebdomadaires du chantier avec les représentants des Entreprise et le Maître d Ouvrage Délégué en vue d identifier les difficultés rencontrées, arrêter les quantités de travaux réalisées et donner toutes instructions nécessaires pour assurer l exécution du Projet dans les meilleures conditions possibles. Ces visites feront l objet de procès-verbaux dont les recommandations seront consignées dans le journal de chantier tenu à cet effet et destiné à vérifier la conformité de l application des recommandations. a. Le suivi administratif et financier Assister le Maître d Ouvrage Délégué dans la coordination de chaque opération et en particulier la mise à disposition des emprises du Projet (déplacements de réseaux, de population, etc.) ; Assister le Maître d Ouvrage Délégué pour tout ce qui concerne les relations avec les institutions publiques et privées, notamment les collectivités locales, les riverains et les concessionnaires de réseaux ; Rédiger les ordres de service dans les limites de ses prérogatives (en particulier ceux qui n'ont pas d'incidences financières et sur les délais globaux des marchés des Entreprises) et toutes autres notes écrites aux Entreprises, nécessaires à la bonne exécution des travaux et à leur contrôle ; Estimer l impact financier et contractuel des modifications du Projet demandées par le Maître d Ouvrage Délégué et préparer les projets d ordre de service et d avenants éventuels aux marchés correspondants ; Faire établir par les Entreprises les plannings contractuels conformes au calendrier et comportant en particulier toutes les tâches, les approvisionnements et les commandes ainsi que les dates de livraison partielle, s'il y a lieu. Ces plannings seront communiqués au Maître d Ouvrage Délégué ; Recueillir l'organigramme des chantiers et le transmettre avec avis au Maître d Ouvrage Délégué ; Préparer un état prévisionnel des dépenses en fonction des plannings et détails estimatifs des marchés. Cet état sera transmis au Maître d Ouvrage Délégué ; Vérifier les décomptes provisoires et définitifs des Entreprises ; Vérifier les assurances et les cautionnements avant tout paiement. b. Le suivi technique Suivre et contrôler l installation générale de chantier ; Vérifier les notes de calculs de dimensionnement des équipements ou des variantes proposées, et approuver les plans d exécution proposés par les Entreprises par référence à leurs marchés et aux règles de l'art ; Suivre et contrôler l exécution des travaux d'installation et mise en service des lampadaires solaires photovoltaïques ; Suivre et contrôler l exécution des travaux d'installation et mise en service de microcentrales solaires photovoltaïques ; Superviser la formation des comités de maintenance et d entretien ; Etablir les métrés contradictoires en vue des attachements ; S'assurer, durant la période de garantie, que l installateur assure une présence permanente dans les départements concernés par le présent projet. 3

4 c. Le suivi qualitatif Etablir un programme de contrôle en usine des équipements ; Suivre les Plans d Assurance Qualité fournis par les Entreprises ; Vérifier la qualité de fabrication et la conformité aux normes internationales des éléments des lampadaires et des microcentrales solaires ; Valider les essais réalisés en laboratoires à la charge des Entreprises ; Contrôler la provenance, la conformité et le stockage des matériaux conformément aux dispositions arrêtées dans le Marché de travaux ; Contrôler la qualité de mise en œuvre des matériaux conformément aux spécifications technique du marché par des essais in situ et/ou au laboratoire. d. Le suivi environnemental Assurer le contrôle environnemental et social du chantier ; Suivre l exécution des travaux dans le respect des mesures du PGES ; Valider le journal de suivi environnemental du chantier. e. Organisation des réceptions provisoires et définitives Vérifier que les Entreprises se sont acquittées de leurs obligations contractuelles ; Assurer toutes les opérations préalables aux réceptions provisoires conformément aux marchés de travaux des Entreprises ; Valider les dossiers de récollement établis par les Entreprises ; Informer le Maître d Ouvrage Délégué de la date desdites réceptions ; Préparer les procès-verbaux de réceptions provisoires ; Au cas où la réception provisoire est assortie de réserves, conseiller le Maître d Ouvrage Délégué quant aux dispositions à prendre et faire exécuter les décisions arrêtées pour remédier aux imperfections et malfaçons ; Rester disponibles et répondre à l appel du Maître d Ouvrage Délégué pour toute nécessité relative au Projet pendant la période de garantie. Lorsque la réception définitive aura été prononcée, toutes les pièces ou dossiers utiles concernant les travaux réalisés seront mis à la disposition du Maître d Ouvrage Délégué. 4. DUREE DE LA MISSION La durée de la mission du Consultant est fixée à vingt et un mois (21) mois qui se décompose comme suit : Huit (8) mois pour le déroulement des travaux proprement dit ; Un (1) mois pour les réceptions provisoires et la rédaction du rapport de fin de chantier ; Douze (12) mois de délai de garantie. Ce délai est donné à titre indicatif. La durée effective des prestations du Consultant sera fonction du délai d exécution des travaux dont il assure la maîtrise d œuvre. 5. PROFIL DU CONSULTANT ET DE SES EXPERTS La mission du Consultant sera placée sous la responsabilité d un chef de mission qui fera office d interlocuteur principal du Maître d Ouvrage Délégué. Le personnel clé de la mission sera spécifiquement composée comme suit : 4

5 Un (01) Chef de mission : en continu pendant la période des travaux, et à temps partiel après la réception provisoire jusqu à la réception définitive des travaux ; Quatre (04) Ingénieurs en Electricité : 2 ingénieurs en continu pendant la période des travaux et 2 en à temps partiel pendant la période des travaux (1 mois) ; Un (01) Environnementaliste : à temps partiel pendant la période des travaux (1 mois) ; Huit (08) Techniciens Supérieurs spécialisés en génie civil : en continu pendant la période des travaux estimée à (09) mois. Huit (08) Techniciens Supérieurs spécialisés en énergie solaire : en continu pendant la période des travaux estimée à (09) mois. Une (01) brigade topographique : en continu pendant la période des travaux. Le personnel clé aura les qualifications minimales suivantes : DÉSIGNATION Chef de mission Ingénieurs Electriciens (02) Ingénieurs Electriciens (02) Techniciens supérieurs spécialisés en énergie solaire (08) FORMATION Ingénieur Electricien BAC+5 Ingénieur Electricien BAC+4 Ingénieur Electricien BAC+5 Technicien supérieur en électricité BAC+3 EXPÉRIENCE GÉNÉRALE Au moins dix (10) ans comme chef de mission dans le domaine d'electrification Au moins cinq (05) ans dans le domaine d'electrification au solaire raccordée réseau en site isolé Au moins cinq (05) ans dans le domaine de la construction de réseau basse tension Au moins cinq (05) ans dans le domaine d'electrification solaire photovoltaïque EXPÉRIENCE SPÉCIFIQUE - Au moins deux (2) expériences de chef de mission de projets de service des lampadaires - Au moins deux (2) expériences de chef de mission de projets de service de microcentrales solaires - Au moins une (1) expérience d'ingénieur électricien de projet de service des lampadaires - Au moins une (1) expérience d'ingénieur électricien de projet de service de microcentrales solaires - Au moins une (1) expérience d'ingénieur électricien de projet de service de microcentrales solaires - Au moins une (1) expérience de technicien électricien de projet de service des lampadaires - Au moins une (1) expérience de technicien électricien de projet de service de microcentrales solaires 5

6 DÉSIGNATION Techniciens supérieurs spécialisés en génie civil (08) Expert Environnementaliste (01) FORMATION Technicien supérieur en génie civil BAC+3 Niveau universitaire ou équivalent de formation scientifique (BAC + 4) EXPÉRIENCE GÉNÉRALE Au moins cinq (05) ans dans le domaine de construction similaire Au moins cinq (5) années d expérience professionnelle dans la spécialité EXPÉRIENCE SPÉCIFIQUE - Au moins une (1) expérience de technicien génie civil de projet de service des lampadaires - Au moins une (1) expérience technicien génie civil de projet de service de microcentrales solaires Avoir assuré le suivi environnemental des travaux d au moins deux (02) projets d'électrification. Chacun des experts doit savoir lire, écrire et parler couramment le français. En cas de remplacement d un expert pour une raison acceptable par le Maître d Ouvrage Délégué, le nouvel expert proposé aura au moins le même profil et l'expérience que l expert remplacé. 6. OBLIGATIONS DES INTERVENANTS a. Obligations du Maître d'ouvrage Délégué Le Maître d Ouvrage Délégué fournira au Consultant toutes les informations ainsi que toutes autres données dont il dispose et jugées nécessaires par ce dernier pour l'accomplissement de sa mission. En particulier une copie de chaque marché des travaux et une copie des ordres de services et notes signés et notifiés aux Entreprises. Le Maître d Ouvrage Délégué répondra en temps réel aux sollicitations du Consultant pendant toute la durée des travaux, notamment pour tout ce qui concerne les problèmes nécessitant l intervention des autorités administratives locales. Le Maître d Ouvrage Délégué désignera pour la durée de la mission un Agent qui sera chargé d assurer la coordination de la mission et d assister le Consultant. Le Maître d Ouvrage Délégué prendra toutes les dispositions utiles pour faciliter le déroulement de la mission du Consultant dans les délais strictement indiqués. Le Maître d Ouvrage Délégué mettra à la disposition du consultant un bureau de travail à Cotonou. L acquisition des bureaux de chantier (sur sites de projet) est à la charge du consultant. Toutefois, le Maitre d Ouvrage Délégué peut faciliter la recherche desdits bureaux par le biais des Entreprises des travaux, pour la réussite de sa mission (Cfr. chapitre 8). Il prendra également toutes les dispositions pour le respect des délais de transmission des observations sur les rapports intermédiaires du Consultant. b. Obligations du Consultant Pendant toute la durée de sa mission, le Consultant collaborera étroitement avec le Maître d Ouvrage Délégué et ses représentants. Tout en restant le seul responsable du suivi-contrôle des Entreprises sur le chantier. Il associera les représentants du Maître d Ouvrage Délégué aux réunions et visites de chantiers. Le Consultant pourvoira à tous les moyens humains, financiers et matériels nécessaires à l'accomplissement de sa mission dans les meilleures conditions possibles. Il mettra en place et à sa charge le personnel ayant les qualifications et l expérience requises pour la réalisation complète et correcte des tâches qui lui sont confiées conformément aux présents Termes de Référence. 6

7 Le Consultant fera un usage confidentiel des informations reçues du Maître d Ouvrage Délégué. Il tiendra un inventaire des documents reçus qu'il se fera fort de restituer à la fin de sa mission. Le Consultant reste seul responsable des dispositions qu il propose. L approbation du Maître d Ouvrage Délégué étant la seule à pouvoir constater définitivement la bonne exécution de sa mission. 7. RAPPORTS A FOURNIR Le Consultant produira des rapports périodiques contenant les informations particulières ci-après décrites : a. Rapport mensuel Le Consultant produira au plus tard le cinq de chaque mois, un rapport qui comprendra au minimum les éléments ci-après : La présentation du Projet ; Les moyens matériels et humains mobilisés par les Entreprises et par le Consultant sur la période couverte par le rapport ; L état d avancement des travaux au cours du mois et depuis le début des travaux montrant clairement la proportion des travaux déjà réalisés par rapport à chaque lot ; La description détaillée des travaux exécutés, des incidents ou difficultés rencontrés, La description détaillée des mesures correctives proposées par le Consultant et celles adoptées et exécutées par l entreprise, et des modifications éventuelles apportées au projet ; La description des prestations réalisées au titre de l atténuation des impacts environnementaux ; Les recommandations nécessaires pour une bonne poursuite des travaux ; Les PV de réunions de chantier ; La situation des attachements, des décomptes et des règlements, tant pour les marchés de travaux que pour le contrat du Consultant ; Des photographies en couleur commentées des différentes phases d exécution des travaux au fur et à mesure de leur avancement. b. Rapport de fin de chantier Il sera remis au plus tard 15 jours après la réception provisoire des travaux. Il comprendra les informations suivantes : La présentation générale du projet (sources de financement, Entreprises, Consultant, conventions marchés, etc.) ; Le bilan technique (travaux, contrôle) et financier du marché, et l historique correspondant (calendrier de réalisation, interruption, évolution des personnes engagées, le matériel utilisé, etc.) ; La description détaillée de toutes modifications techniques entreprises avec leurs justifications ainsi qu une présentation exhaustive du projet final ; L interprétation de tous les résultats et les enseignements tirés du contrôle pour permettre par la suite au Maître d Ouvrage Délégué de définir au mieux les programmes d entretien et maintenance des investissements réalisés ; Toutes les photographies en couleur nécessaires à l illustration des différentes étapes de la réalisation du projet, avec commentaires de chaque photo ; Les suggestions et recommandations sur les problèmes techniques, humains et administratifs rencontrés et liés à l interprétation du dossier d appel d offres et du contrat ; Le rapport d exécution du PGES. Il précisera la synthèse des indicateurs de performance du PGES chantier ; 7

8 Le rapport du PGES en phase exploitation. Ce rapport rappellera le PGES en phase d exploitation du projet et analysera les chances de succès ou d échec de ce plan ainsi que les propositions pour minimiser le taux d échec. c. Rapport de fin de mission Il sera remis au plus tard 15 jours après la réception définitive des travaux. Il comprendra en plus des informations fournies dans le rapport de fin de chantier, les éléments suivants : Les travaux effectués pendant le délai de garantie ; Les procès-verbaux de réception définitive ; Les suggestions pour la gestion future de travaux similaires. Les prestations du Consultant se termineront à la présentation de la comptabilité finale des travaux approuvée par les parties contractantes. 8. MOYENS LOGISTIQUES ET FONCTIONNEMENT DE LA MISSION Il est entendu que le Consultant fait de son affaire de tous les frais de fonctionnement et de toute la logistique qu il devra mettre en œuvre pour la réalisation complète de ses prestations, dans les délais définis à l Article 3 des présents Termes de Référence. Le Consultant devra, à cet effet, mettre à la disposition de ses experts, au moins trois (3) véhicules de type 4 x 4 en parfait état de marche. Ces véhicules seront rétrocédés au Maître d Ouvrage Délégué après la réception provisoire des travaux, afin de servir aux suivi du service après vente pendant et après la période de garantie. Par ailleurs, le Maître d Ouvrage Délégué mettra à la disposition du Consultant, des bureaux de travail à Cotonou. Ces bureaux comporteront une (01) pièce et une (1) salle de réunion et seront meublés, climatisés et entretenus (gardiennage, nettoyage,...). Les bureaux de chantier sur les sites du projet sont à la charge du consultant. Toutefois, le Maitre d Ouvrage Délégué peut faciliter la recherche desdits bureaux par le biais des Entreprises des travaux. 8

9 ANNEXES 9

10 ANNEXE 1 : Liste des Localités concernées par l'équipement de panneaux solaires photovoltaïques LOTS LOCALITES NBRE LAMPADAIRES 1 Abomey Agbangnizou Bohicon Covè 100 LOT 1 (1000) 5 Djidja Ouinhi Za Kpota Zagnanando Zogbodomey Adjarra Adjohoun Aguégué Akrpo Missérété 100 LOT 2 (2000) 5 Avrankou Bonou Dangbo Porto Novo Sèmè Podji Adja Ouèrè Ifangni Kétou 100 LOT 3 (1200) 4 Pobè Sakété Allada Kpomassè Ouidah

11 LOTS LOCALITES NBRE LAMPADAIRES 9 So Ava Toffo Tori-Bossito Zè Aplahoué Djakotomey Dogbo Klouékanmey Lalo 100 LOT 4 (1250) 6 Toviklin Athiémé Bopa Comé Grand Popo Houeyogbé Lokossa Bantè Dassa Zoumè Glazoué Ouèssè 100 LOT 5 (1100) 5 Savalou Savè Bassila Copargo Djougou Ouaké Boukoumbé 100 LOT 6 (1050) 2 Cobly Kérou

12 LOTS LOCALITES NBRE LAMPADAIRES 4 Kouandé Matéri Natitingou Péhunco Tanguiéta Toucountouna Casernes militaires et dépôt de munitions 100 LOT 7 & 8 (5000) 1 & 2 Cotonou & Abomey Calavi Banikoara Gogounou Kandi Karimama 100 LOT 9 (1150) 5 Malanville Ségbana Bembèrèkè Sinendé N'Dali Kalalé Nikki 150 LOT 10 (1250) 2 Parakou Pèrèrè Tchaourou

13 ANNEXE 2 : Liste des Localités concernées par l'équipement de microcentrales solaires photovoltaïques Département Commune N Arrondissement Village/Quartier de ville Puissance installée (kwc) Nombre de lampadaires par localité Capacité du Château d'eau (m3) Const. Réseau BT (km) Nbre de compteur / localité LOT 1 ATLANTIQUE (09) LOT 2 Ouémé & Plateau (13) Alladah 1 Lon-Agbomey Sehounsa Tokpa-Avagoudo Houngbado So-Ava 3 Dekanmey Djekpe Houedo-Aguekon Domeguedji Djigbe Djigbe Ague Sedje Houegoudo 6 Zè Sedje-Houegoudo Centre Dawé Centre Dawé Centre Yokpo Yokpo Centre Toffo 9 Coussi Zinbenou Awonou Awonou Adjouhoun 11 Deme Deme Gbangban Gbangban Togbota Togbota-Oudjra Aguégués 14 Avagbodji Djekpe Zouganmey Dangbo 16 Dekin Affio Houedomey Dame Avrankou 18 Djomon Adja-Ouèrè 19 Tatonnoukou Tatonnoukou Ifangni 20 Ko-koumoulou Ko-koumoulou

14 Département Commune N Arrondissement Village/Quartier de ville Puissance installée (kwc) Nombre de lampadaires par localité Capacité du Château d'eau (m3) Const. Réseau BT (km) Nbre de compteur / localité LOT 3 Mono & Couffo (14) LOT 4 Zou (11) Kétou 21 Odometa Odometa Sakété 22 Aguidi Ikpedjile Athieme 23 Dedekpoe Dedekpoe Bopa 24 Agbodji Agbodji Gbakpodji Gbakpodji Grand-Popo 26 Avloh Avloh Centre Houéyogbé 27 Honhoué Honhoué Aplahoué 28 Atome Atome Godohou Kpodji Djihohoué Djakotomey 30 Kokohoue Kokohoue Adjintimè Adjintimè Klouékanmè 32 Ahogbeya Ahogbeya Ahodjinnako Ahodjinnako Lalo 34 Ahomadegbe Ahomadegbe Banigbe Banigbe Tchito Tchito Agbanhizoun 37 Zougoudo Zougoudo Bohicon 38 Agongointo Manaboe Lissezounon Lissezounon Ouinhi 40 Tohoue Tohoue Zangnanado 41 Dovi Dovi Za-Kpota 42 Allahe Allahe Zogbodomey 43 Avlame Avlame

15 Département Commune N Arrondissement Village/Quartier de ville Puissance installée (kwc) Nombre de lampadaires par localité Capacité du Château d'eau (m3) Const. Réseau BT (km) Nbre de compteur / localité LOT 5 Zou & Collines (15) LOT 6 Atacora (15) 44 Dome Dome Centre Koussoukpa Koussoukpa Tanwe-Hessou Tanwe-Hessou Zoukou Zoukou Dohouime Dohouime Gobe Gobe Monsourou Monsourou Djidja 51 Ougbegame Sozoun Outo Outo Setto Setto Zounkon Zounkon Bantè 55 Bobe Bobe Lougba Lougba Kotakpa Dassa-Zoumè 57 Akofodjoule Akofodjoule Ouèssè 58 Djegbe Djegbe Gbanlin Gbanlin Savalou 60 Djaloukou Djaloukou Ouèssè Ouèssè Savè 62 Okpara Oke Owo I Dipoli Dipoli Boukoumbe 64 Korontiere Korontiere Tabota Tabota Cobly 66 Kountori Kountori

16 Département Commune N Arrondissement Village/Quartier de ville Puissance installée (kwc) Nombre de lampadaires par localité Capacité du Château d'eau (m3) Const. Réseau BT (km) Nbre de compteur / localité LOT 7 Borgou (13) 67 Fètèkou Fètèkou Kérou 68 Firou II Firou II Koabagou Koabagou I Kouandé 70 Fo-Tance Fo-Tance Koutouricondika Koutouricondika Materi 72 Tankouari Tankouari Kouforpissika Kouforpissika Niehoun Niehoun Natitingou 75 Perma Kouatèna Tanguieta 76 Batia Batia Tanougou Tanougou Bembéréké 78 Bouanri Bouanri II Peonga Peonga Kalale 80 Bessassi Bessassi Kidaroukpérou Kidaroukpérou Ouénou Ouénou Serekale Serekale Centre Nikki 84 Suya Suya Tasso Tasso Fonbawi Fonbawi Sakabansi Sakabansi N'Dali 88 Marégourou Marégourou Tchaourou 89 Ayégourou Ayégourou

17 Département Commune N Arrondissement Village/Quartier de ville Puissance installée (kwc) Nombre de lampadaires par localité Capacité du Château d'eau (m3) Const. Réseau BT (km) Nbre de compteur / localité LOT 8 Alibori (15) 90 Kabo Kabo Banikora 91 Kokibourou Kokibourou A Soroko Soroko A Gogounou 93 Zoungou- Zoungou- Pantrossi Pantrossi Bensekou Bensekou Kandi 95 Kassakou Kassakou Saah Saah Sam Sam Bogo-Bogo Bogo-Bogo Karimama 99 Kaompa Kaompa Monsey Monsey-Dendi Malanville 101 Garou Garou I Liboussou Liboussou Ségbana 103 Lougou Lougou Piami Piami Sokotindji Sokotindji

LOI PORTANT ORGANISATION DE L'ADMINISTRATION TERRITORIALE DE LA REPUBLIQUE DU BENIN N 97-028 du 15 janvier 1999

LOI PORTANT ORGANISATION DE L'ADMINISTRATION TERRITORIALE DE LA REPUBLIQUE DU BENIN N 97-028 du 15 janvier 1999 LOI PORTANT ORGANISATION DE L'ADMINISTRATION TERRITORIALE DE LA REPUBLIQUE DU BENIN N 97-028 du 15 janvier 1999 L'Assemblée Nationale a délibéré et adopté, en sa séance du 4 août 1997, en deuxième lecture

Plus en détail

Dr Hortense KOSSOU C/PNLP-PALP

Dr Hortense KOSSOU C/PNLP-PALP Restitution des résultats de la Campagne intégrée de distribution gratuite de MIILD, de Vitamine A et d Albendazole aux enfants de moins de 5 ans au Bénin Dr Hortense KOSSOU C/PNLP-PALP PLAN Introduction

Plus en détail

Les opportunités d investissement au Bénin Antonin S. DOSSOU,

Les opportunités d investissement au Bénin Antonin S. DOSSOU, Les opportunités d investissement au Bénin Antonin S. DOSSOU, Directeur de Cabinet du Ministre d Etat chargé de l Economie, de la Prospective, du Développement et de l Evaluation de l Action Publique Plan

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 3. Dépôt et date de clôture des candidatures

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 3. Dépôt et date de clôture des candidatures UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) AVIS DE RECRUTEMENT N 008/2013/DSAF/DRH La Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ayant son siège à Ouagadougou, Burkina

Plus en détail

Programme de développement du Bénin par la base

Programme de développement du Bénin par la base 1 Présidentielle 2011 Programme de développement du Bénin par la base "Ensemble, construisons le Bénin par le développement de nos Communes" Un rêve possible avec Christian Enock LAGNIDE, Candidat à la

Plus en détail

C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE. Bénéficiaire / Auditeur. Convention Bénéficiaire / Auditeur» AUDIT ENERGETIQUE.

C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE. Bénéficiaire / Auditeur. Convention Bénéficiaire / Auditeur» AUDIT ENERGETIQUE. C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE Bénéficiaire / Auditeur Convention Bénéficiaire / Auditeur» S O M M A I R E Page Article 1. OBJET DE LA CONVENTION...3 Article 2. DOCUMENTS CONTRACTUELS.3 Article

Plus en détail

Evaluation rapide de la Planification Familiale au Bénin

Evaluation rapide de la Planification Familiale au Bénin Evaluation rapide de la Planification Familiale au Bénin Rapport d étude Septembre 2012 Sommaire EQUIPE DE RECHERCHE... iv REMERCIEMENT... v LISTE DES SIGLES ET ABREVIATIONS... vi RESUME... viii INTRODUCTION...1

Plus en détail

LA CONSTITUTION DES ÉQUIPES DE TRAVAIL

LA CONSTITUTION DES ÉQUIPES DE TRAVAIL 3 Démarche méthodologique La réalisation de la présente étude a connu les étapes suivantes: LA CONSTITUTION DES ÉQUIPES DE TRAVAIL L équipe de consultants ayant réalisé l étude est pluridisciplinaire :

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Classement des établissements 2015 - série A1

Classement des établissements 2015 - série A1 Classement des établissements 2015 - série A1 # Departement Etablissement Taux Inscrits Presents Admissibles 1 Borgou Séminaire N. D. Fatima / Parakou 100% 35 35 35 1 Borgou CEG Bembèrèkè 100% 12 12 12

Plus en détail

Déterminants du prix de la terre agricole au Bénin

Déterminants du prix de la terre agricole au Bénin I M P E T U S Sous-projet B4 03/2008 Moussaratou Saliou Déterminants du prix de la terre agricole au Bénin Adresse: Institut de l économie agro-alimentaire et des ressources naturelles Université de Bonn

Plus en détail

Classement des établissements 2015 - série D

Classement des établissements 2015 - série D Classement des établissements 2015 - série D # Departement Etablissement Taux Inscrits Presents Admissibles 1 Atacora Lyc. M. J. Filles / Natitingou 100% 22 22 22 1 Littoral CP La Rose / Cotonou 100% 15

Plus en détail

Mai 2014. All rights reserved

Mai 2014. All rights reserved AUDIT DE LA QUALITÉ DE SERVICE DES RÉSEAUX SYNTHESE DU RAPPORT GENERAL Mai 2014 All rights reserved 1 Contexte de la Mission d Audit Licence 2G 2 Lieux Concernés L Enquête technique a été effectuée du

Plus en détail

AL-TA ADHOD CONTRACTING AND TRADING GROUP Entreprise spécialisée dans la commercialisationet la maintenance de la climatisation Recrute :

AL-TA ADHOD CONTRACTING AND TRADING GROUP Entreprise spécialisée dans la commercialisationet la maintenance de la climatisation Recrute : AL-TA ADHOD CONTRACTING AND TRADING GROUP Entreprise spécialisée dans la commercialisationet la maintenance de la climatisation Recrute : Postes à pourvoir : Ingénieur commercial Comptable Secrétaire exécutif

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

EVALUATION ET ACTUALISATION DU PAQUET EDUCATIF ESSENTIEL POUR L ACCELERATION DE LA SCOLARISATION DES FILLES AU BENIN

EVALUATION ET ACTUALISATION DU PAQUET EDUCATIF ESSENTIEL POUR L ACCELERATION DE LA SCOLARISATION DES FILLES AU BENIN 1 EVALUATION ET ACTUALISATION DU PAQUET EDUCATIF ESSENTIEL POUR L ACCELERATION DE LA SCOLARISATION DES FILLES AU BENIN Objectifs : Objectifs principaux - Contribuer à la définition d un programme national

Plus en détail

POUR LA SELECTION D UN CONSULTANT EN VUE DE LA REALISATION

POUR LA SELECTION D UN CONSULTANT EN VUE DE LA REALISATION SSOCIATION ROFESSIONNELLE DES YSTEMES INANCIERS ECENTRALISES DU BURKINA FASO (APSFD-BF) 01 BP 5386 Ouagadougou 01 Burkina Faso Tel.: (00226) 50 36 13 78 Fax: (00226) 50 36 13 78 E-mail: apsfdbf@fasonet.bf

Plus en détail

RESULTATS PROVISOIRES DU RGPH4

RESULTATS PROVISOIRES DU RGPH4 REPUBLIQUE DU BENIN -==-=-=-=-=- MINISTERE DU DEVELOPPEMENT, DE L ANALYSE ECONOMIQUE ET DE LA PROSPECTIVE -=-=-=-=-=- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DE L ANALYSE ECONOMIQUE -=-=-=-=-=- RESULTATS

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement au profit des Business Promotion Center de Natitingou et de Lokossa

Termes de référence pour le recrutement au profit des Business Promotion Center de Natitingou et de Lokossa MCMEJF REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail ----- & ----- MINISTERE CHARGE DE LA MICROFINANCE DE L EMPLOI DES JEUNES ET DES FEMMES ------&----- PROJET BUSINESS PROMOTION CENTER (BPC) N : 00082750

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES APPAREILS D IMAGERIE MEDICALE SUR LE TERRITOIRE NATIONAL

TABLEAU RECAPITULATIF DES APPAREILS D IMAGERIE MEDICALE SUR LE TERRITOIRE NATIONAL TABLEAU RECAPITULATIF DES APPAREILS D IMAGERIE MEDICALE SUR LE TERRITOIRE NATIONAL Départements Localités Structures Appareils à rayons-x Echographes Scanners Observations Kérou Hôpital de zone 1 0 0 01Appareil

Plus en détail

REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES «CONDUCTEUR DE TRAVAUX»

REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES «CONDUCTEUR DE TRAVAUX» Document mis à jour le 04/02/2015 APGP - Association Paritaire de Gestion du Paritarisme 8 rue du chalet - 75010 PARIS Tél. : 01 42 84 28 71 - Fax : 01 42 02 68 53 cpnef.architecture@apgp.fr www.branche-architecture.fr

Plus en détail

----------------------- PROJET C2D EMPLOI DES JEUNES. (Convention d Affectation N CCI 1201 02 Y)

----------------------- PROJET C2D EMPLOI DES JEUNES. (Convention d Affectation N CCI 1201 02 Y) Le C2D, un Partenariat au service du développement Union Discipline -Travail MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ----------------------- Unité

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE BURKINA FASO ----------------------------- MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI PROJET EMPLOIS DES JEUNES ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES AU BURKINA FASO (PEJEDEC/BF)

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI OMPI A/41/16 ORIGINAL : anglais DATE : 24 août 2005 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI Quarante et unième série de réunions Genève, 26

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2 TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Subventions FM concernées Mission d appui au développement de la

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE ARTICLE 2 LIEUX D EXECUTION DU SERVICE ARTICLE 3 LES OBLIGATIONS DU TITULAIRE

Plus en détail

CHAPITRE IX CONTROLE DE L EXECUTION DES TRAVAUX SECTION 9.1 - SUPERVISION DES TRAVAUX : ROLE DE L AGENCE

CHAPITRE IX CONTROLE DE L EXECUTION DES TRAVAUX SECTION 9.1 - SUPERVISION DES TRAVAUX : ROLE DE L AGENCE CHAPITRE IX CONTROLE DE L EXECUTION DES TRAVAUX SECTION 9.1 - SUPERVISION DES TRAVAUX : ROLE DE L AGENCE 9.1.1 Procédures L Agence intervenant principalement en qualité de maître d ouvrage délégué, l une

Plus en détail

BILAN D EXECUTION DU PLAN PREVISIONNEL DE DEVELOPPEMENT DE L ENTREPRISE (PPDE) Exercice 2009

BILAN D EXECUTION DU PLAN PREVISIONNEL DE DEVELOPPEMENT DE L ENTREPRISE (PPDE) Exercice 2009 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU SOCIETE NATIONALE DES EAUX DU BENIN DIRECTION GENERALE DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PLANIFICATION BILAN D EXECUTION DU PLAN PREVISIONNEL DE DEVELOPPEMENT DE L ENTREPRISE

Plus en détail

Engagement d un juriste (H/F) spécialisé en marchés publics pour la Ville de Dinant CDI/Temps plein - Echelle A1.

Engagement d un juriste (H/F) spécialisé en marchés publics pour la Ville de Dinant CDI/Temps plein - Echelle A1. Recrutement d un juriste(h/f) (marchés publics) (au grade de chef de bureau administratif) pour les besoins de fonctionnement du Service Technique du Patrimoine Immobilier de la Province de Namur. Engagement

Plus en détail

Au terme de cette mission d audit, des recommandations sont faites à l endroit de l Autorité de Régulation et des opérateurs GSM.

Au terme de cette mission d audit, des recommandations sont faites à l endroit de l Autorité de Régulation et des opérateurs GSM. AUDIT DES OPERATEURS Dans le cadre de sa mission de contrôle des activités des opérateurs, l Autorité Transitoire de Régulation des Postes et Télécommunications du Bénin a recruté en 2009 un Cabinet pour

Plus en détail

Réalisation d une adduction d eau potable à pompage solaire

Réalisation d une adduction d eau potable à pompage solaire Réalisation d une adduction d eau potable à pompage solaire Village de Lakoulé, Commune rurale de Koréra-Koré, Cercle de Nioro-du-Sahel, Mali Rapport d avancement n 4 au 20/08/2013 Ce rapport conclut la

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Appel à manifestation d intérêt --------------------------- Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE :

TERMES DE REFERENCE : MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ----------------------- Unité de Coordination des Programmes Emploi (UCP-Emploi) -----------------------

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI136 (volet 2)

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI136 (volet 2) TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI136 (volet 2) I. Informations générales Intitulé de la mission Mission de Renforcement des capacités en gestion financière et comptable de subvention Composante Thématique(s)

Plus en détail

Le microcrédit aux plus pauvres (MCPP) et la formalisation du secteur informel : quelle relation?

Le microcrédit aux plus pauvres (MCPP) et la formalisation du secteur informel : quelle relation? 3eme Journée Internationale de Microfinance à Cotonou (Bénin) Décembre 2009 ---------------------------------------------------- Le microcrédit aux plus pauvres (MCPP) et la formalisation du secteur informel

Plus en détail

LISTE DES TACHES RESULTANT DES ATTRIBUTIONS CONFIEES AU MANDATAIRE

LISTE DES TACHES RESULTANT DES ATTRIBUTIONS CONFIEES AU MANDATAIRE ANNEXE 1 CONTRAT DE MANDAT PUBLIC DE REALISATION D UN POLE DE SANTE LIBERAL AMBULATOIRE À SAINT PIERRE SUR DIVES LISTE DES TACHES RESULTANT DES ATTRIBUTIONS CONFIEES AU MANDATAIRE OCTOBRE 2014 1/11 SOMMAIRE

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES PROJET D APPUI AU SECTEUR MINIER PROMINES

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES PROJET D APPUI AU SECTEUR MINIER PROMINES REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES PROJET D APPUI AU SECTEUR MINIER PROMINES Conception et Mise en place d un Système National d informations Statistiques du Secteur Minier Termes de

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE I. CONTEXTE

TERMES DE REFERENCE I. CONTEXTE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE, SECONDAIRE ET PROFESSIONNEL Secrétariat Général de l Enseignement Primaire, CARITAS CONGO ASBL INFRASTRUCTURES Secondaire et Professionnel République Démocratique

Plus en détail

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel fait partie intégrante de la formation et de l examen du BTS Electrotechnique par apprentissage. Il consiste, en 192

Plus en détail

REPUBLIQUE D HAITI NORD-EST (PTTA)

REPUBLIQUE D HAITI NORD-EST (PTTA) REPUBLIQUE D HAITI MINISTERE DE L AGRICULTURE, DES RESSOURCES NATURELLES ET DU DEVELOPPEMENT RURAL (MARNDR) PROJET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIES AUX AGRICULTEURS DU NORDET DU NORD-EST (PTTA) RECRUTEMENT

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

Plan International Bénin Cotonou Cadjèhoun Rue 395 Aupiais Carré 647 08 BP 699 Cotonou AVIS DE RECRUTEMENT

Plan International Bénin Cotonou Cadjèhoun Rue 395 Aupiais Carré 647 08 BP 699 Cotonou AVIS DE RECRUTEMENT Plan International Bénin Cotonou Cadjèhoun Rue 395 Aupiais Carré 647 08 BP 699 Cotonou AVIS DE RECRUTEMENT Tel: +229 21 30 39 51 +229 21 30 64 97 Email: benin.co@plan-international.org www.plan-international.org

Plus en détail

Consultation pour achats de travaux REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Consultation pour achats de travaux REGLEMENT DE LA CONSULTATION RC Magasin central 1/5 CENTRE HOSPITALIER DE BLIGNY 91640 BRIIS sous Forge 01 69 26 30 41 Consultation pour achats de travaux REGLEMENT DE LA CONSULTATION Le présent marché est soumis au régime de l ordonnance

Plus en détail

Technicien de réseau VEOLIA COMPÉTENCES. > Les atouts du métier. > Ses missions. > Les spécificités du métier. > Les compétences

Technicien de réseau VEOLIA COMPÉTENCES. > Les atouts du métier. > Ses missions. > Les spécificités du métier. > Les compétences Diversité des missions, relation client, autonomie Le technicien réseau assure la surveillance et les interventions sur le réseau ainsi que toutes les démarches de nature technique nécessitant une ouverture

Plus en détail

Termes de références pour l évaluation de la contribution des ressources naturelles à la résilience des communautés et à l économie locale de la

Termes de références pour l évaluation de la contribution des ressources naturelles à la résilience des communautés et à l économie locale de la Termes de références pour l évaluation de la contribution des ressources naturelles à la résilience des communautés et à l économie locale de la commune de Dissin, au Burkina Faso Juin 2015 I. TERMES DE

Plus en détail

DONNEES PARTICULIERES DE L APPEL D OFFRES

DONNEES PARTICULIERES DE L APPEL D OFFRES DONNEES PARTICULIERES DE L APPEL D OFFRES Les dispositions ci-après complètent ou, le cas échéant, modifient les dispositions des Instructions aux soumissionnaires. En cas de divergence, les données particulières

Plus en détail

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Coûts délais 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Plan du cours: - Définitions, - Maîtrise des coûts et délais, - Gestion de l équipe projet, - Comité

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

Programme TAEHIL. Formation contractualisée pour l emploi

Programme TAEHIL. Formation contractualisée pour l emploi Programme TAEHIL Deux Mesures concrètes pour le programme TAEHIL Formation contractualisée pour l emploi Formation qualifiante ou de reconversion Objectif FCE: Formation contractualisée pour l emploi La

Plus en détail

MARCHE DE TRAVAUX CONSTRUCTION D UNE HALLE PUBLIQUE Passé dans le cadre des marchés à procédure adaptée

MARCHE DE TRAVAUX CONSTRUCTION D UNE HALLE PUBLIQUE Passé dans le cadre des marchés à procédure adaptée MAPA N 013-2015 MARCHE DE TRAVAUX CONSTRUCTION D UNE HALLE PUBLIQUE Passé dans le cadre des marchés à procédure adaptée Règlement de consultation (RC) Date limite de remise des offres : lundi 5 octobre

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES FCW BENEFICIAIRES 2009 LOT N 11 : Macro économie, Statistiques,

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Valorisation du patrimoine religieux de Camargue

Valorisation du patrimoine religieux de Camargue Valorisation du patrimoine religieux de Camargue CAHIER DES CHARGES Maître d ouvrage : Parc naturel régional de Camargue Mas du Pont de Rousty 13 200 ARLES 1 Contexte 2 Objectifs 3 Contenu de l'étude 4

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Marché de fournitures et services. Transfert d un bâtiment préfabriqué situé dans le groupe scolaire NICE FLORE 1.1.1.1.1.1.1.1

Marché de fournitures et services. Transfert d un bâtiment préfabriqué situé dans le groupe scolaire NICE FLORE 1.1.1.1.1.1.1.1 1.1.1.1.1.1.1.1 MAPA transfert préfa - CCTP MAITRE DE L OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE DIRECTION

Plus en détail

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale 2 ème CONFERENCE REGIONALE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION 8 juin 2006 ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale Contribution de la VILLE DE SAINT ETIENNE

Plus en détail

Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs

Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs > AIDES FRANCEAGRIMER février 2014 Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs échéance au 31 décembre

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Elaboration d un manuel des procédures

Plus en détail

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 REQUEST N Termes de Référence Spécifiques Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC 1 ANTECEDENTS : La Communauté

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ELABORATION D UN GUIDE METHODOLOGIQUE POUR LA CONSTRUCTION DE REFERENTIELS COMPETENCES-EMPLOIS-FORMATIONS DGRU (Direction Générale de la Rénovation Universitaire)

Plus en détail

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS.

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS. Programme MOUSSANADA Axe : Système d information Action d assistance à la maîtrise d ouvrage pour l intégration d une solution informatique intégrée métier TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS...

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI148

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI148 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI148 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Appui à la gestion de subvention du Fonds

Plus en détail

I. Introduction et renseignements concernant la Banque.

I. Introduction et renseignements concernant la Banque. Banque de la République du Burundi LA DIRECTION TERMES DE REFERENCE POUR L EVALUATION DES BESOINS DES CELLULES DU SERVICE SUPERVISION BANCAIRE ET MICROFINANCE CHARGEES DE SUPERVISER LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT. DEUX (02) INGENIEURS IMPLEMENTATION - Chef de Projet Monétique

AVIS DE RECRUTEMENT. DEUX (02) INGENIEURS IMPLEMENTATION - Chef de Projet Monétique Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (+221) 33 869 95 95 Fax : (+221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT DEUX

Plus en détail

1.2 Situation actuelle dans le secteur concerné

1.2 Situation actuelle dans le secteur concerné TERMES DE REFERENCE POUR LA REALISATION DES ETUDES TECHNIQUES POUR LA CONSTRUCTION DU MARCHE DE BUTERERE DANS LA MUNICIPALITE DE BUJUMBURA, DU MARCHE DE KARUSI ET L AMENAGEMENT DES DIFFERENTS MARCHES PERIPHERIQUES.

Plus en détail

Analyse du marché de fourniture en gros de services Internet (haut débit et très haut débit) en Tunisie

Analyse du marché de fourniture en gros de services Internet (haut débit et très haut débit) en Tunisie REPUBLIQUE TUNISIENNE INSTANCE NATIONALE DES TELECOMMUNICATIONS DE TUNISIE CONSULTATION N 15/2013 Analyse du marché de fourniture en gros de services Internet (haut débit et très haut débit) en Tunisie

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

MAINTENANCE D UN AUTOMATE POUR LES ELECTROPHORESES

MAINTENANCE D UN AUTOMATE POUR LES ELECTROPHORESES 77100 MEAUX CEDEX. MAINTENANCE D UN AUTOMATE POUR LES ELECTROPHORESES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Version N 1 d Avril 2011 Page : 1 Service Biomédical SOMMAIRE --------- ARTICLE 1 - OBJET

Plus en détail

MISSIONS D ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE POUR LES BÂTIMENTS

MISSIONS D ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE POUR LES BÂTIMENTS MISSIONS D ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE POUR LES BÂTIMENTS 1. Contenu des missions Les prestations d IGRETEC pour la mission d assistance à maîtrise d ouvrage consistent en la mission de surveillance

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 26/03/2014 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d administrateurs en audit qualité interne Pièces jointes : Termes de références de la formation.

Plus en détail

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Vu le décret n 2006-672 du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

BANQUE CENTRALE DE TUNISIE BANQUE CENTRALE DE TUNISIE TERMES DE REFERENCE APPEL A PROPOSITIONS INTERNATIONAL N 2009/01

BANQUE CENTRALE DE TUNISIE BANQUE CENTRALE DE TUNISIE TERMES DE REFERENCE APPEL A PROPOSITIONS INTERNATIONAL N 2009/01 BANQUE CENTRALE DE TUNISIE TERMES DE REFERENCE APPEL A PROPOSITIONS INTERNATIONAL N 2009/01 POUR LA MISE EN PLACE D'UNE POLITIQUE DE SECURITE DU SYSTEME D'INFORMATION DE LA BANQUE CENTRALE DE TUNISIE (BCT)

Plus en détail

VOTRE RACCORDEMENT Basse tension : projet supérieur à 36 kva jusqu à 250 kva

VOTRE RACCORDEMENT Basse tension : projet supérieur à 36 kva jusqu à 250 kva DIRECTION DES OPERATIONS MEDITERRANEE www.erdfdistribution.fr VOTRE RACCORDEMENT Basse tension : projet supérieur à 36 kva jusqu à 250 kva Etape par étape Votre premier contact Nos explications et demandes

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX VILLE DE GARDANNE DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES SERVICE Marché REMPLACEMENT DES REVETEMENTS DE SOL Date et heure limites de réception des offres 18 avril 2005 à 16 Heures

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL 1. Objectifs Une période de stage obligatoire en milieu professionnel est organisée pour le candidat au brevet de technicien supérieur Travaux Publics. Ce stage

Plus en détail

AVIS DE MANIFESTATION D'INTERET

AVIS DE MANIFESTATION D'INTERET REPUBLIQUE DU NIGER CABINET DU PREMIER MINISTRE Agence de Régulation des Marchés Publics AVIS DE MANIFESTATION D'INTERET L Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP) du Niger a reçu un don (IDF) de

Plus en détail

CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE

CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE CONVENTION DE MAÎTRISE D OUVRAGE RELATIVE A LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT UNIVERSITAIRE DEUXIEME TRANCHE DU PÔLE TECHNOLOGIQUE UNIVERSITAIRE DE MANTES-EN-YVELINES ENTRE : L ETAT (Ministère de l Enseignement

Plus en détail

Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie

Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie PROGRAMME «BIODIVERSITÉ, GAZ, PÉTROLE» Avec le soutien de : Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie 1 Préambule

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ASSISTANCE UTILISATEUR ET MAINTENANCE INFORMATIQUE

CAHIER DES CHARGES ASSISTANCE UTILISATEUR ET MAINTENANCE INFORMATIQUE WEST AFRICAN HEALTH ORGANISATION ORGANISATION OUEST AFRICAINE DE LA SANTE ORGANIZAÇÃO OESTE AFRICANA DA SAÚDE CAHIER DES CHARGES ASSISTANCE UTILISATEUR ET MAINTENANCE INFORMATIQUE 1 Sommaire 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES CONTRATS D HÉMA-QUÉBEC. Révision 4 Avril 2011

POLITIQUE SUR LES CONTRATS D HÉMA-QUÉBEC. Révision 4 Avril 2011 POLITIQUE SUR LES CONTRATS D HÉMA-QUÉBEC Révision 4 Avril 2011 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES... 1 SECTION 1 - CHAMP D APPLICATION... 1 SECTION 2 - PRINCIPES... 1 SECTION 3 - DÉFINITIONS...

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. I- Contexte et justification

TERMES DE REFERENCE. I- Contexte et justification TERMES DE REFERENCE Recrutement d un/e Consultant/e National/e pour la réalisation d une analyse des barrières à l accès au dispositif national de conseil et de dépistage anonyme et gratuit du VIH existant

Plus en détail

Communication de M. Dakpè SOSSOU, Maire de Lokossa

Communication de M. Dakpè SOSSOU, Maire de Lokossa Colloque Villes et Universités au service du développement local Lausanne, 20 octobre 2010 Association Internationale des Maires Francophones Communication de M. Dakpè SOSSOU, Maire de Lokossa Introduction

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

UNION DES RADIOS COMMUNAUTAIRES ET ASSOCIATIVES DU BENIN (URCAB)

UNION DES RADIOS COMMUNAUTAIRES ET ASSOCIATIVES DU BENIN (URCAB) UNION DES RADIOS COMMUNAUTAIRES ET ASSOCIATIVES DU BENIN (URCAB) Mise en place du mécanisme de distribution, d échange de programmes et de coproduction des radios communautaires et associatives du Bénin

Plus en détail

Ordonnancement Pilotage Coordination

Ordonnancement Pilotage Coordination Ordonnancement Pilotage Coordination Monsieur Vincent-Bardin Laurent / gérant / Belledone Coordination. 54, rue Jean Le Galleu / 94200 Ivry sur Seine Tel:01.49.60.71.45 Cel: 06.28.58.67.04 vincent-bardin@belledone-coordination.fr

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT DIAGNOSTIC DE L INNOVATION ET DE L ETAT DE LA VALORISATION DES RESULTAS DE LA RECHERCHE AU SENEGAL 1/8 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Levier essentiel

Plus en détail

Modèles d imprimés spécifiques aux chantiers dans le cadre de la supervision des travaux

Modèles d imprimés spécifiques aux chantiers dans le cadre de la supervision des travaux Modèles d imprimés spécifiques aux chantiers dans le cadre de la supervision des travaux Code: 5.1.2 MOD2 Date de rédaction : juin 2013 Version : lundi 9 septembre 2013 Version finale Note aux lecteurs

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE

ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE TERMES DE RÉFÉRENCE 1- OBJET... 2 2- CONSISTANCE DE LA MISSION... 2 3- RESULTATS ATTENDUS DE LA MISSION... 2 4- ACTIVITES A REALISER...

Plus en détail

ANALYSE ARCHITECTURALE DE LA FONCTIONNALITE DE PROJETS IMMOBILIERS DU CHAMP SANITAIRE ET MEDICO-SOCIAL EN FRANCHE-COMTE

ANALYSE ARCHITECTURALE DE LA FONCTIONNALITE DE PROJETS IMMOBILIERS DU CHAMP SANITAIRE ET MEDICO-SOCIAL EN FRANCHE-COMTE MARCHE PUBLIC A PROCEDURE ADAPTEE ARS FRANCHE-COMTE N ARSFC-2014-04 ANALYSE ARCHITECTURALE DE LA FONCTIONNALITE DE PROJETS IMMOBILIERS DU CHAMP SANITAIRE ET MEDICO-SOCIAL EN FRANCHE-COMTE CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

Étude sur le travail d évaluation collaboratif partenaires-bailleurs de fonds. Rapport de mise à jour

Étude sur le travail d évaluation collaboratif partenaires-bailleurs de fonds. Rapport de mise à jour Étude sur le travail d évaluation collaboratif partenaires-bailleurs de fonds Rapport de mise à jour Rapport élaboré par Claude Leroy-Thémèze, Cheffe de l unité d évaluation des activités de développement,

Plus en détail

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS PREAMBULE Les Médiateurs des pays membres de l UEMOA, conformément à la recommandation de leur première réunion tenue à Ouagadougou

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE Recrutement d un expert en communication institutionnelle Page 1 TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE 1. CADRE GENERAL DU PROGRAMME Le Programme d Appui au Commerce

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail