L entreprise des agriculteurs suisses. Un bref aperçu du monde professionnel de fenaco

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L entreprise des agriculteurs suisses. Un bref aperçu du monde professionnel de fenaco"

Transcription

1 L entreprise des agriculteurs suisses Un bref aperçu du monde professionnel de fenaco

2 Pour des denrées alimentaires saines et produites en Suisse Avez-vous déjà consommé un juteux steak AGRI-NATURA, dégusté une délicieuse salade prête à consommer ou goûté à de croustillantes pommes frites McDonald s? Connaissez-vous les jus de fruits naturels de Ramseier, la fraîcheur montagnarde de l Elmer Citro et le pétillant Sinalco? Tous ces produits ont un point commun: ils proviennent tous de différentes entités de fenaco. 2 En plus des fruits, des pommes de terre, des légumes et du raisin, fenaco transforme et commercialise également des céréales panifiables, du tournesol, du colza, du maïs, des produits carnés et des œufs. fenaco achète ses produits directement auprès des agriculteurs et contribue ainsi à assurer durablement leur existence. fenaco transforme ces matières premières dans ses installations et en fait des denrées alimentaires suisses appréciées. Les produits ainsi élaborés se distinguent par leur fraîcheur. Ils sont livrés avec le plus grand soin aux hôtels et restaurants ou viennent approvisionner les compartiments frigorifiques et les étagères des grands distributeurs et des commerces de détail où ils sont vendus.

3 Chiffre d affaires Denrées alimentaires 1.3 mia CHF (26%) Dans le segment denrées alimentaires, fenaco réalise chaque année un chiffre d affaires de 1.3 milliards de francs. Des entreprises telles que RAMSEIER Suisse SA, Caves Garnier SA, Union Fruits SA, Steffen-Ris SA, Ernst Sutter SA, le groupe frigemo et beaucoup d autres contribuent à ce résultat. 3

4 La partenaire des agriculteurs pour favoriser le développement et la croissance Qui développe et fournit de nouvelles semences pour des récoltes au rendement prometteur? Qui garantit à l agriculture suisse un approvisionnement aussi complet en engrais? Qui produit un aliment pour bétail de haute qualité à un prix aussi avantageux que possible? Qui met tout en œuvre pour que l élevage porcin rencontre un grand succès en produisant des animaux sains? Pour produire des denrées alimentaires répondant aux besoins actuels, l agriculture suisse a besoin d agents de production de haute valeur tels que des semences offrant des rendements élevés, des engrais bien dosés, des produits phytosanitaires efficaces et des aliments nourrissants. C est la raison pour laquelle l acquisition, la transformation et la vente de ces produits ainsi que d autres agents de production agricole font partie des activités centrales de fenaco et de votre LANDI. 4

5 Chiffre d affaires Agricole 1.4 mia CHF (29%) Des entreprises telles que Semences UFA et LANDOR, Agroline SA, UFA SA, Haefliger SA, Anicom SA et de nombreuses autres s impliquent fortement pour mettre à la disposition des agriculteurs les agents de production dont ils ont besoin. Elles réalisent un chiffre d affaires de près de 1.4 milliards de francs par an. 5

6 Du producteur au consommateur En Suisse, fenaco joue un rôle important dans la chaîne de production de denrées alimentaires et contribue à son succès. Les points de ventes Volg, Visavis et «frisch-nah-günstig» en zone rurale ainsi que le nombre croissant de TopShop AGROLA sont des maillons importants de cette chaîne de production. Grâce à eux et à toute une palette de produits attrayants, fenaco est en mesure de commercialiser directement et dans un état de fraîcheur parfait les denrées produites par les agriculteurs. Les magasins LANDI sont par ailleurs de plus en plus appréciés. Comme l atteste très clairement l augmentation de leur chiffre d affaires, l offre attrayante proposée par les LANDI est toujours plus prisée des consommatrices et des consommateurs. 6

7 Chiffre d affaires Commerce de détail 1.3 mia CHF (26%) Dans le commerce de détail, fenaco réalise un chiffre d affaire annuel de plus de 1.3 milliards de francs, à prix de gros. Plusieurs entreprises contribuent à ce résultat et parmi elles, les organisations de marketing que sont Volg Konsumwaren SA et LANDI Suisse SA. 7

8 Un engagement pour la chaleur et la mobilité Aimeriez-vous savoir comment fenaco et votre LANDI en sont arrivés à faire le commerce de mazout, d essence et de diesel? L histoire est vite racontée. Il y a quelques décennies, lorsque le tracteur a commencé à remplacer le cheval pour les travaux des champs, la demande en «fourrage» s est tout à coup décalée de l avoine au diesel. Ensuite, les premières stations-service de village où le cheval à moteur pouvait recevoir la «nourriture» dont il avait ardemment besoin ont commencé à se développer. Aujourd hui, le réseau de stations-service AGROLA couvre l ensemble de la Suisse. Par ailleurs, des dizaines de LANDI ainsi que plusieurs bureaux de vente AGROLA commercialisent judicieusement, en complément au carburant, du mazout et les pellets de bois, neutres en terme d émission de CO 2. 8

9 Chiffre d affaires Combustibles et carburants 1 mia CHF (19%) Dans le commerce de carburants et de combustibles, fenaco réalise un chiffre d affaires de près d un milliard de francs. AGROLA SA et de nombreuses LANDI s impliquent activement pour que la population rurale puisse être approvisionnée avec ces vecteurs d énergie. 9

10 L entreprise des agriculteurs suisses A qui pensez-vous qu appartienne fenaco et à quoi sert-elle en tant qu entité? fenaco est une entreprise des agriculteurs suisses et de leurs LANDI. Ensemble, fenaco et LANDI constituent un groupe corporatif d entreprises, le groupe fenaco-landi. L objectif prioritaire du groupe consiste à produire autant de denrées alimentaires que possible en Suisse et d assurer ainsi durablement l avenir d une agriculture suisse productive. Pour satisfaire cet objectif, fenaco travaille intensément et investit chaque année plus de 150 millions de francs en moyenne dans ses unités de transformation et de commercialisation ainsi que dans son réseau de distribution. 10

11 Chiffre d affaires fenaco 5 mia. CHF Au total, fenaco réalise un chiffre d affaires de 5 milliards de francs et emploie 7500 collaborateurs. Le Conseil d administration, qui représente l organe de contrôle et de gestion suprême, est majoritairement composé d agriculteurs actifs. Vous obtiendrez de plus amples informations sur fenaco en cliquant sur l adresse 11

12 Siège principal fenaco Erlachstrasse 5 Case postale 3001 Berne Tél. +41 (0) Fax +41 (0) Sièges régionaux Suisse romande fenaco Route de Chardonne 2 Case postale Puidoux Tél. +41 (0) Fax +41 (0) Suisse centrale fenaco Obstfeldstrasse 1 Case postale 6210 Sursee Tél. +41 (0) Fax +41 (0) Plateau central fenaco Erlachstrasse 5 Case postale 3001 Berne Tél. +41 (0) Fax +41 (0) Suisse orientale fenaco Schaffhauserstrasse 6 Case postale Winterthour Tél. +41 (0) Fax +41 (0)

fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité

fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité Centre d information fenaco Berne, 21 mai 2014 Communiqué de presse concernant l exercice 2013 fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité Malgré la météo précaire qui a marqué

Plus en détail

L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation

L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation L industrie suisse des biens de consommation subit, ces dernières années, une concurrence de plus en plus forte sur les marchés

Plus en détail

Position consolidée sur le marché, spécialement à l étranger

Position consolidée sur le marché, spécialement à l étranger M-Industrie 2010: Position consolidée sur le marché, spécialement à l étranger M-Industrie a réussi en 2010 à franchir un nouveau pas vers la constitution d un groupe industriel suisse hautement productif

Plus en détail

BTS Amartey Président, Ghana Agri-Input Dealer Association (l Association des distributeurs d intrants agricoles du Ghana)

BTS Amartey Président, Ghana Agri-Input Dealer Association (l Association des distributeurs d intrants agricoles du Ghana) Statut actuel des petites et moyennes entreprises qui se lancent dans l'agroalimentaire et questions que les gouvernements africains doivent aborder pour promouvoir les petites et moyennes entreprises

Plus en détail

Nom: Labels alimentaires suisses

Nom: Labels alimentaires suisses Certains produits alimentaires suisses sont estampillés avec des labels de qualité signalant qu ils dépassent les exigences minimales légales en matière de qualité, de protection des animaux, de protection

Plus en détail

Société vaudoise d agriculture et de viticulture et Agricola (SVAV)

Société vaudoise d agriculture et de viticulture et Agricola (SVAV) Société vaudoise d agriculture et de viticulture et Agricola (SVAV) Cote 521 Répertoire d'archives 521 Société vaudoise d agriculture et de viticulture et Agricola (SVAV) Page 2 Répertoire d'archives Edition:

Plus en détail

Mais que signifient donc tous ces labels...?

Mais que signifient donc tous ces labels...? Mais que signifient donc tous ces labels...? En voici une brève description. Une partie de Année après année, nous essayons de faire davantage pour la génération de demain. Migros propose d ores et déjà

Plus en détail

La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture?

La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture? La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture? Jean-Christophe Debar Fondation pour l agriculture et la ruralité dans le monde Les mercredis du Pavillon

Plus en détail

CONCOURS EPE ENVIRONNEMENT «EAT GREEN» Climat-Energie: Quelle action pour votre commune?

CONCOURS EPE ENVIRONNEMENT «EAT GREEN» Climat-Energie: Quelle action pour votre commune? «EAT GREEN» Climat-Energie: Quelle action pour votre commune? Préparé pour : EPE ENVIRONNEMENT 2014 Préparé par : Alexis Abdelmoula, Abel Barry, Ahmet Ozen, Ahmed Kailan et Hissein Mahmoud 31 mars 2014

Plus en détail

La Bio en France : repères

La Bio en France : repères La Bio en France : repères Plus d un million d hectares engagés en bio fin 25 467 producteurs engagés en bio en et plus de 26 211 au 30 juin 2014 12 577 transformateurs, distributeurs et importateurs Evolution

Plus en détail

Coopérative La L a R éc é ol o te t e d e d e Che h z e N ou o s u Donald Daigle Novembre 2008

Coopérative La L a R éc é ol o te t e d e d e Che h z e N ou o s u Donald Daigle Novembre 2008 Coopérative La Récolte de Chez Nous Donald Daigle Novembre 2008 «Ne doutez jamais du fait qu'un petit groupe de personnes volontaires et réfléchies puisse changer le monde. En fait, cela se passe toujours

Plus en détail

Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action pour faire face au nouveau contexte énergétique

Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action pour faire face au nouveau contexte énergétique Colloque sur la pomme de terre LA POMME DE TERRE : NOURRIR SON MONDE Le vendredi 14 novembre 2008, Hôtel Québec Inn, Québec Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action

Plus en détail

3 ème CONGRES DU RIZ EN AFRIQUE

3 ème CONGRES DU RIZ EN AFRIQUE 3 ème CONGRES DU RIZ EN AFRIQUE ALLOCUTION DU Dr Oumar NIANGADO Délégué de la Fondation YAOUNDE/CAMEROUN, 21-24 OCTOBRE 2013 Mesdames/Messieurs les Ministres (etc.) Permettez-moi tout d abord, au nom du

Plus en détail

Liste des Tableaux Tableau

Liste des Tableaux Tableau Liste des Tableaux Tableau 1 Dynamique entrepreneuriale des acteurs d un système privé de 37 distribution d engrais dans le processus de marché 2 Relations entre fonctions/flux de marketing, contraintes

Plus en détail

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE MISSION D UNE ORGANISATION PRESQUE CENTENAIRE! Présenté par : Gaétan Desroches, agr. Chef de la direction, La Coop fédérée Le 26 octobre, 2015 LIBRE-ÉCHANGE - PARTENARIAT

Plus en détail

COMMERCE BIO SOMMAIRE

COMMERCE BIO SOMMAIRE COMMERCE BIO SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE BIO... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE BIO... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE BIO... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE BIO... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR...

Plus en détail

Calcul de la marge brute en production laitière

Calcul de la marge brute en production laitière Mode d emploi : Calcul de la marge brute en production laitière Calculez la marge brute en production laitière sur votre exploitation et comparez-la avec celle d autres exploitations du même type. Utilisation

Plus en détail

La crise mondiale des revenus agricoles

La crise mondiale des revenus agricoles Le marché a perdu la clé des champs André D Beaudoin Secrétaire Général UPA DI La crise mondiale des revenus agricoles Forum Souveraineté alimentaire Niamey/ novembre 2006 Depuis plus de quatre décennies:

Plus en détail

La consommation des produits biologiques

La consommation des produits biologiques La Bio en France La consommation des produits biologiques Un marché de l ordre de 4 milliards d euros avec : 3,75 milliards d euros d achats de produits bio pour la consommation à domicile en 2011 158

Plus en détail

WT35 Les filières et systèmes agroalimentaires durables

WT35 Les filières et systèmes agroalimentaires durables Session 1 La vision chinoise Approche du problème : une approche holistique pour résoudre la question multidimensionnelle que pose l association du développement durable et des concepts de chaînes d approvisionnement

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

Enjeux des Marchés Agricoles en Afrique Par Moussa Seck Président PanAAC 1 Révisé Nov. 2013

Enjeux des Marchés Agricoles en Afrique Par Moussa Seck Président PanAAC 1 Révisé Nov. 2013 Enjeux des Marchés Agricoles en Afrique Par Moussa Seck Président PanAAC 1 Révisé Nov. 2013 A. Commercialisation Dans le cadre du CAADP, les marchés et les infrastructures de communication occupent une

Plus en détail

Consommation mondiale d énergie en 2014

Consommation mondiale d énergie en 2014 Consommation mondiale d énergie en 214 Total 12 928,4 millions de tep (tonnes équivalent pétrole) 316,9 4 211,1 879, 574, 2 858 3 65,5 Energies renouvelables Force hydraulique 3 556 Energie nucléaire Gaz

Plus en détail

Le programme de développement durable de l industrie Migros: Objectifs ambitieux jusqu en 2020, visions pionnières d ici 2040

Le programme de développement durable de l industrie Migros: Objectifs ambitieux jusqu en 2020, visions pionnières d ici 2040 Le programme de développement durable de l industrie Migros: Objectifs ambitieux jusqu en 2020, visions pionnières d ici 2040 «Nous nous engageons quotidiennement avec joie et passion en faveur de produits

Plus en détail

Pour aller à l essentiel

Pour aller à l essentiel PREPARONS NOTRE AVENIR AVEC LE SYNDICAT MIXTE POUR LE SUNDGAU Comment développer notre Sundgau? Le Syndicat Mixte pour le Sundgau, qui regroupe les 112 communes et 7 communautés, lance un grand temps de

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail

Les chevaux et l agriculture, un mariage moderne et constructif

Les chevaux et l agriculture, un mariage moderne et constructif CAPERN 076M C.G. Livre vert Politique bioalimentaire VERSION RÉVISÉE Mémoire pour la Consultation générale et auditions publiques sur le Livre vert pour une politique bioalimentaire : Donner le goût du

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES AGRICULTEURS MALGACHES? Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR Madagascar en chiffres 19 millions d habitants 587 000 km2 Un PIB de 250 $ US par habitant

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

Connaissance de l entreprise

Connaissance de l entreprise Connaissance de l entreprise Qu est-ce que l entreprise? Sur la place du marché : L entreprise est une organisation dont la fonction principale est de produire des biens et des services destinés à la vente,

Plus en détail

natürlich nah de la terre à la table

natürlich nah de la terre à la table natürlich nah de la terre à la table Rapport d activité 2010 Tables des matières 2 L année 2010 en bref 3 Plan directeur de fenaco 4 Organes 6 Plaidoyer en faveur d une agriculture productive 7 2010: consommation

Plus en détail

Spécificités (bio) suisses. Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS

Spécificités (bio) suisses. Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS Spécificités (bio) suisses Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS Sommaire 1. Panorama agricole 2. Dates bio clé 3. Evolution 4. Segmentation marché 5. IRAB/FIBL 6. Bio Suisse a. Prérogatives

Plus en détail

Agriculture biologique suisse : Statistiques

Agriculture biologique suisse : Statistiques Agriculture biologique suisse : Statistiques % bio 2013 édition juin2014 Josy Taramarcaz AGRIDEA Disponible sur : www.agridrea.ch Nombre d exploitations et surfaces Bio en Suisse (exploitation touchant

Plus en détail

y Négoce Productions Végétales y Activités y Chiffres y Spécificités

y Négoce Productions Végétales y Activités y Chiffres y Spécificités y Négoce Productions Végétales y Activités y Chiffres y Spécificités NEGOCE PRODUCTIONS VEGETALES w 396 millions d euros de chiffre d affaires w 220 salariés w 75 centres appro/collecte w 1,02 million

Plus en détail

Création d une structure/chaîne/filière pour l approvisionnement alimentaire local/régional

Création d une structure/chaîne/filière pour l approvisionnement alimentaire local/régional Création d une structure/chaîne/filière pour l approvisionnement alimentaire local/régional et ainsi créer de l emploi Développer l agriculture à taille humaine et durable Développer la production alimentaire

Plus en détail

RAPPORT EVALUATION RAPIDE : Beni Centre, Territoire de Beni, NK

RAPPORT EVALUATION RAPIDE : Beni Centre, Territoire de Beni, NK 1 f o r m a t d u r a p p o r t d é v a l u a t i o n S E C A L DATE : 26 mai 2015 DATE DE L EVALUATION : 22-23 mai 2015 RAPPORT EVALUATION RAPIDE : Beni Centre, Territoire de Beni, NK 1. METHODOLOGIES

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org

AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org PLAN DE LA PRESENTATION Le contexte national Les besoins et solutions locales

Plus en détail

Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées

Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées Ecole En Sauvy, Ville de Lancy Suisse Carte du monde à l échelle

Plus en détail

Comment améliorer l image et la visibilité de nos produits de volailles?

Comment améliorer l image et la visibilité de nos produits de volailles? Comment améliorer l image et la visibilité de nos produits de volailles? Colot Catherine et Couvreur Pierre-Antoine, chefs de projet du Conseil de filière des secteurs avicole et cunicole L objectif principal

Plus en détail

fenaco 2014 : croissance sur une base solide

fenaco 2014 : croissance sur une base solide Communiqué de presse Berne, le 20 mai 2015 fenaco 2014 : croissance sur une base solide fenaco société coopérative signe un très bel exercice 2014. Le chiffre d affaires a augmenté de 2,8 % pour atteindre

Plus en détail

Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011

Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011 Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011 Plan de la présentation La notion de développement durable L économie

Plus en détail

FILIERE «ESCARGOTS» : Organisation et rentabilité de deux ateliers en circuits courts en Champagne-Ardenne

FILIERE «ESCARGOTS» : Organisation et rentabilité de deux ateliers en circuits courts en Champagne-Ardenne FILIERE «ESCARGOTS» : Organisation et rentabilité de deux ateliers en circuits courts en Champagne-Ardenne Cette première synthèse est issue du travail mené par l ARDEAR Champagne-Ardenne dans le cadre

Plus en détail

Hilcona SA TOUT SUR LA SOCIÉTÉ. 29.08.14 Hilcona SA Bendererstr. 21 9494 Schaan Principauté du Liechtenstein 1

Hilcona SA TOUT SUR LA SOCIÉTÉ. 29.08.14 Hilcona SA Bendererstr. 21 9494 Schaan Principauté du Liechtenstein 1 Hilcona SA TOUT SUR LA SOCIÉTÉ 29.08.14 Hilcona SA Bendererstr. 21 9494 Schaan Principauté du Liechtenstein 1 Historique de la société 1935 Création de la société Scana Konservenfabrik AG à Schaan par

Plus en détail

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C L agriculture est par nature une activité spéculative, car les besoins alimentaires et la production agricole sont décalés dans le temps. En effet les besoins alimentaires

Plus en détail

PRÊTS AUX COOPÉRATIVES. Maina Ndirangu Responsable agrinégoce CO-OPERATIVE BANK OF KENYA AgriFin-Conférence-Ouganda

PRÊTS AUX COOPÉRATIVES. Maina Ndirangu Responsable agrinégoce CO-OPERATIVE BANK OF KENYA AgriFin-Conférence-Ouganda PRÊTS AUX COOPÉRATIVES AGRICOLES Maina Ndirangu Responsable agrinégoce CO-OPERATIVE BANK OF KENYA AgriFin-Conférence-Ouganda Qui est la Co-opBank? Démarrée par des coopératives de commercialisation agricoles

Plus en détail

IDENTIFICATION DU DEMANDEUR

IDENTIFICATION DU DEMANDEUR Document unique IDEA diagnostic et projet d exploitation Dispositif régional d Intervention pour le Développement Economique des Entreprises Agricoles, aquacoles, de pêche et d exploitation forestière

Plus en détail

Qu est-ce que les biocarburants?

Qu est-ce que les biocarburants? Qu est-ce que les biocarburants? Les biocarburants sont des carburants produits à partir de matières premières d origine agricole, ils proviennent donc de ressources renouvelables. Il existe 2 grands types

Plus en détail

Gaspillage alimentaire. Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils

Gaspillage alimentaire. Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils Gaspillage alimentaire Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils Définition du gaspillage alimentaire Gaspillage alimentaire = toute nourriture destinée

Plus en détail

Avez vous pensé à votre mise en marché?

Avez vous pensé à votre mise en marché? Avez vous pensé à votre mise en marché? Plan de la présentation Mise en marché? Potentiel et contexte régional Les options en Outaouais Frais vs transformation Stratégie de prix Planification et stratégie

Plus en détail

natürlich nah de la terre à la table Rapport de gestion 2012 avec rapport sur le développement durable en cours d établissement

natürlich nah de la terre à la table Rapport de gestion 2012 avec rapport sur le développement durable en cours d établissement natürlich nah de la terre à la table Rapport de gestion 2012 avec rapport sur le développement durable en cours d établissement Tables des matières L année 2012 en bref 3 Plan directeur de fenaco 4 Organes

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

Position d origin sur le futur de la PAC

Position d origin sur le futur de la PAC Position d origin sur le futur de la PAC Ce document constitue la position d origin, Organisation pour un Réseau International d'indications Géographiques, aux questions posées par Dacian Cioloș, Commissaire

Plus en détail

Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE

Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE Un communiqué de presse de Fribourg, le 26 août 2010 "Open Days Rénover selon MINERGIE " Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE Bon nombre de propriétaires se contentent

Plus en détail

David, agriculteur en Dordogne

David, agriculteur en Dordogne David, agriculteur en Dordogne David, âgé de 32 ans, s est associé avec ses parents sur une exploitation où il élève 160 vaches. Il a, depuis ces 5 dernières années, changé ses habitudes de travail : il

Plus en détail

Bases de l économie d entreprise Examen

Bases de l économie d entreprise Examen Examen modulaire SVF-ASFC Edition Printemps 2010 Bases de l économie d entreprise Examen Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: Calculatrice standard non programmable Collez ici votre

Plus en détail

Altergaz, fournisseur de gaz naturel

Altergaz, fournisseur de gaz naturel Altergaz, fournisseur de gaz naturel Notre vision : devenir le premier fournisseur alternatif de gaz naturel en France Altergaz souhaite offrir à ses clients professionnels, entreprises, collectivités

Plus en détail

INTRODUCTION AU MARKETING Professeur : Abdellah KOMAT

INTRODUCTION AU MARKETING Professeur : Abdellah KOMAT 1- Tout produit fait partie d une hiérarchie que l on peut décomposer en plusieurs échelons (la hiérarchie des produits). Exposez ces différents échelons en illustrant votre présentation par un exemple

Plus en détail

Portrait-synthèse sur la biomasse. Forum régional sur l enjeu de l énergie au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Portrait-synthèse sur la biomasse. Forum régional sur l enjeu de l énergie au Saguenay-Lac-Saint-Jean Portrait-synthèse sur la biomasse Forum régional sur l enjeu de l énergie au Saguenay-Lac-Saint-Jean Personne référence pour ce document: Diane Brassard Le 29 juin 2007 Portrait-synthèse sur la biomasse

Plus en détail

On n a pas de pétrole, mais des sapins

On n a pas de pétrole, mais des sapins On n a pas de pétrole, mais des sapins Echange d expérience du 25 février 2010 à Valpellets SA UTO-Uvrier Alain Bromm, responsable du bureau romand d Energie-bois Suisse (Lausanne) 14h15 Accueil Actualités

Plus en détail

(Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO)

(Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO) Kafo Jiginew (Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO) Salon de financement de l agriculture à Sikasso du 06 au 08 mars 2014 THEME : «Le financement

Plus en détail

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr Une présence nationale pour un impact local 2015 & VOUS Avez-vous déjà entendu parler d une campagne publicitaire qui ne nécéssite aucune dépense ou investissement préalable? Avez-vous déjà entendu parler

Plus en détail

Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005

Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005 Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005 2 Information générale g sur la Chine 3 e pays du monde en superficie, 7 % de terres arables 1,3 milliard d habitants, d 21,3 % de la population

Plus en détail

Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales

Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales INTRODUCTION Adapté du document A Guide to Maize Marketing for Extension Officers préparé par Andrew W. Shepherd Service de la commercialisation et

Plus en détail

Histoire de l énergie dans la vie quotidienne au cours des deux derniers siècles

Histoire de l énergie dans la vie quotidienne au cours des deux derniers siècles Histoire de l énergie dans la vie quotidienne au cours des deux derniers siècles J. Lamesch CSDD SER Buchstellentag Novembre 2010 USA: Consommation d énergie sur 4 siècles (exprimée en millions de tonnes

Plus en détail

Les produits agricoles

Les produits agricoles Module 2 Plan Marketing Chapitre 2 Les produits agricoles Dr. Andrea Grimm Dr. Astin Malschinger CONTENUS 2 MODULE 2 LE PLAN MARKETING Chapitre 2: Les prosuits agricoles et leur potentiel Authors: Dr.

Plus en détail

Mangez moins de CO 2

Mangez moins de CO 2 Mangez moins de CO 2 Layout : Kurasaw Productions - wwwkurasawbe Brochure d accompagnement du label CO 2 pour les produits fermiers, élaboré par l Association nationale des producteurs fermiers Septembre

Plus en détail

nourrir, employer, préserver

nourrir, employer, préserver nourrir, employer, préserver Historique du projet Une ferme, un projet La Corbière est le nom d une ferme située au Sud du Maine-et-Loire, dans le pays des Mauges, où la terre à été transmise de père à

Plus en détail

Banque de l Agriculture et du Développement Rural FINANCEMENT DU SECTEUR AGRICOLE PAR LA B.A.D.R.

Banque de l Agriculture et du Développement Rural FINANCEMENT DU SECTEUR AGRICOLE PAR LA B.A.D.R. FINANCEMENT DU SECTEUR AGRICOLE PAR LA B.A.D.R. La question de la sécurité alimentaire est au cœur de toutes les politiques agricoles et agroalimentaires des pays du monde. La crise alimentaire de /2008

Plus en détail

«Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable»

«Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable» «Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable» Workshop Luxembourg, le 01 décembre 2006 A. TURLOT et B. DUQUESNE FAO Introduction Selon la FAO, les femmes rurales

Plus en détail

Discours sur la sécurité alimentaire

Discours sur la sécurité alimentaire Discours sur la sécurité alimentaire L alimentation est le besoin le plus fondamental de l homme. Elle est essentielle à la vie et au développement. Le droit à l alimentation est donc la base de tous les

Plus en détail

Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois

Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois Activité de maillage et de réflexion 3 avril 2008 Yves Dubois, consultant Ce projet a été réalisé grâce à un appui financier du Ministère de l'agriculture,

Plus en détail

Les agriculteurs seront forcés d absorber entièrement le coût de la taxe sur le carbone car le marché dicte le prix de leurs produits; ils ne peuvent

Les agriculteurs seront forcés d absorber entièrement le coût de la taxe sur le carbone car le marché dicte le prix de leurs produits; ils ne peuvent Tournant vert Le Parti libéral du Canada a publié récemment de l information plus détaillée sur son plan pour un Tournant vert. La Fédération canadienne de l agriculture (FCA) constate avec plaisir que

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO AVANT-PROPOS L Annuaire statistique de la FAO fournit une sélection d indicateurs par pays sur l alimentation et l agriculture. Les données proviennent de FAOSTAT, la base de données statistique de l Organisation

Plus en détail

Module 4: Il est prévu pour des formations internes d entreprise. Dates, lieux et contenus sont à définir au cas par cas.

Module 4: Il est prévu pour des formations internes d entreprise. Dates, lieux et contenus sont à définir au cas par cas. Formations 2016 Situation actuelle: Le marché de l énergie subit de forts changements. Le système chauffer au mazout est en perte de vitesse dans les nouvelles constructions et les énergies dites renouvelables

Plus en détail

LA POMME DE TERRE LE PRODUIT LA PRODUCTION

LA POMME DE TERRE LE PRODUIT LA PRODUCTION LA POMME DE TERRE LE PRODUIT La pomme de terre est la quatrième culture vivrière du monde après le blé, le riz et le mais. Elle occupe une place importante dans les régimes alimentaires de plusieurs pays

Plus en détail

Science et technique. Recommandations pratiques d hygiène pour la fabrication du saucisson sec artisanal. Guide pratique

Science et technique. Recommandations pratiques d hygiène pour la fabrication du saucisson sec artisanal. Guide pratique CHRISTIEANS.qxd 19/01/2007 15:24 Page 181 La nouvelle législation communautaire fixant les règles d hygiène, avec l entrée en vigueur d un vaste plan révisé de la législation sur les aliments et l alimentation

Plus en détail

JARDIN BIO PARTICIPATIF

JARDIN BIO PARTICIPATIF Les étudiants de la Cité Universitaire, le CLOUS de Perpignan et l association Energie Citoyenne présentent le JARDIN BIO PARTICIPATIF SUR LA CITE UNIVERSITAIRE DE PERPIGNAN 1 Origine du Projet Manger

Plus en détail

4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs

4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs 4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs Un réseau de groupes associatifs (RGA) est une fédération informelle réunissant un certain nombre de groupes qui veulent s entraider dans des domaines

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

Pellets du Jura SA. 3 partenaires régionaux: Corbat Holding à Vendlincourt

Pellets du Jura SA. 3 partenaires régionaux: Corbat Holding à Vendlincourt 3 partenaires régionaux: Corbat Holding à Vendlincourt Scierie A+C Corbat SA à Vendlincourt Ets Rötlisberger SA à Glovelier Parqueterie Les Breuleux SA Scierie de Badevel Sàrl Energie du Jura SA (EDJ)

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

Étude sur la distribution de viande en Aveyron

Étude sur la distribution de viande en Aveyron Commercialisation: Étude sur la distribution de viande en Aveyron Une enquête a été réalisée en 2012 sur le fonctionnement de l aval de la filière viande aveyronnaise afin de mieux comprendre les attentes

Plus en détail

Décision n 12-DCC-160 du 14 novembre 2012 relative à l acquisition de 45 stations-service du réseau Esso par la société Delek France

Décision n 12-DCC-160 du 14 novembre 2012 relative à l acquisition de 45 stations-service du réseau Esso par la société Delek France RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-160 du 14 novembre 2012 relative à l acquisition de 45 stations-service du réseau Esso par la société Delek France L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de

Plus en détail

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable Communiqué de presse - Mars 2013 Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable 2 «Par son métier, en lien direct avec le monde agricole, par ses

Plus en détail

Acheter à manger : un regard critique sur la consommation

Acheter à manger : un regard critique sur la consommation Pistes pour l éducation en vue d un développement durable (EDD) Poster «1024 Regards» Acheter à manger : un regard critique sur la consommation Thème : L alimentation, la consommation Niveaux : Cycle 1

Plus en détail

Optimiser le dispositif des AMM

Optimiser le dispositif des AMM Avril 2010 RECONNAISSANCE MUTUELLE EUROPEENNE Optimiser le dispositif des AMM Légumes de France Légumes de France : Syndicat national majoritaire des producteurs de Légumes de France. Représente l ensemble

Plus en détail

Portrait d'entreprise

Portrait d'entreprise Portrait d'entreprise moderne actuel compétent innovant Portefeuille assortiment Plus de 30 différents types de vinaigre Produits de base classique (alcool, jus de pomme et de fruits, vin rouge et blanc)

Plus en détail

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES Contexte et Objectifs : La commercialisation et la promotion des produits agricoles locaux dans le contexte actuel s effectuent avec plus de succès si des

Plus en détail

Détail des cultures de l'exploitation en 2007

Détail des cultures de l'exploitation en 2007 République et Canton de Genève Département des finances Administration fiscale cantonale Formulaire annexe à la déclaration 2007 servant à déterminer le revenu et la fortune professionnels de l'agriculture

Plus en détail

Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie»

Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie» Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie» Retour d expérience avec Fondation KliK 24 novembre 2015 / L. Gacond Qui est Viteos? Viteos SA Distributeur multi-énergies actif dans

Plus en détail

Lisez le texte suivant avec attention puis répondez aux questions directement sur la feuille d examen.

Lisez le texte suivant avec attention puis répondez aux questions directement sur la feuille d examen. DANS CE CADRE Académie : : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du candidat

Plus en détail

Emballez, c est pesé! Emballages pour fruits et légumes

Emballez, c est pesé! Emballages pour fruits et légumes Emballez, c est pesé! Emballages pour fruits et légumes Standardisation Dans la chaîne d approvisionnement, les besoins en contenants standard pour produits frais ne cessent de croître. Les considérations

Plus en détail

Les 5 à 7 du SYRPA. Photographie et évolution de la population agricole professionnelle française

Les 5 à 7 du SYRPA. Photographie et évolution de la population agricole professionnelle française Les 5 à 7 du SYRPA Photographie et évolution de la population Quels enseignements en tirer pour vos actions de communication? Christophe SEMONT 1. Hyltel en quelques mots 2. Les concepts du recensement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015 DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015 Dossier de presse septembre 2015 2 SOMMAIRE Merial, un leader mondial en santé animale Merial en chiffres Merial en France La santé animale au cœur des enjeux alimentaires

Plus en détail

Inter IKEA Systems B.V. 2014. MÅNGSIDIG La nouvelle collection limitée

Inter IKEA Systems B.V. 2014. MÅNGSIDIG La nouvelle collection limitée Inter IKEA Systems B.V. 2014 La nouvelle collection limitée 1 Une nouvelle collection dotée d une mission sociale SOMMAIRE une nouvelle collection 3 Design, matériaux et technique 4 8 L histoire de l initiative

Plus en détail

LE MÉTABOLISME AGRICOLE DE L AGGLOMÉRATION FRANCO-VALDO-GENEVOISE

LE MÉTABOLISME AGRICOLE DE L AGGLOMÉRATION FRANCO-VALDO-GENEVOISE LE MÉTABOLISME AGRICOLE DE L AGGLOMÉRATION FRANCO-VALDO-GENEVOISE 2 SOMMAIRE Préface 3 Méthodologie 4 Terminologie 5 L agriculture de l agglomération 6 Surfaces disponibles et nécessaires à la production

Plus en détail

Engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire

Engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire Engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire Tous concernés! La lutte contre le gaspillage alimentaire nous concerne tous. On estime qu un quart de la nourriture produite dans le monde est jetée

Plus en détail