LES EXTINCTEURS PORTATIFS CHOIX DES EXTINCTEURS PORTATIFS. Objectif de protection : extinction rapide dʼun départ de feu

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES EXTINCTEURS PORTATIFS CHOIX DES EXTINCTEURS PORTATIFS. Objectif de protection : extinction rapide dʼun départ de feu"

Transcription

1 LES EXTINCTEURS PORTATIFS Objectif de protection : extinction rapide dʼun départ de feu Avant de combattre lʼincendie : Faire évacuer lʼimmeuble Téléphoner au service dʼincendie (ou appel automatique via le central incendie) Sʼassurer quʼon possède le bon extincteur, quʼil est bien entretenu Ne pas combattre lʼincendie si on est en danger Avoir accès à une sortie de secours si on décide de combattre lʼincendie. Les classes de feux suivant la NFPA (norme américaines) : 1 CHOIX DES EXTINCTEURS PORTATIFS 2

2 EMPLACEMENT DES EXTINCTEURS PORTATIFS 3 UTILISATIONS DES EXTINCTEURS PORTATIFS 4

3 MAINTENANCE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ENTRETIEN Les extincteurs portatifs doivent être inspectés au moins une fois par mois par une personne responsable et une fois par an par une firme spécialisée. Dans les édifices publics, il est recommandé de remplacer les poudres chimiques des extincteurs portatifs chaque année. Cette règle s applique également aux extincteurs placés dans les véhicules, en raison de leur exposition à l humidité et au compactage de leur contenu sous l effet des vibrations. Lors de la vérification mensuelle, assurez-vous que: l extincteur approprié est au bon endroit; rien ne gêne l accessibilité et la visibilité de l extincteur; les instructions d utilisation sont lisibles; le sceau et la goupille sont bien en place; la pression sur l indicateur de la bouteille est la bonne; aucun dommage ou trace de corrosion ne sont apparents; aucune obstruction ne bloque le tuyau d évacuation; la carte d inspection de l extincteur est en place et à jour; la fiche signalétique (SIMDUT) est disponible et l étiquette SIMDUT est en place sur l extincteur. 5 MAINTENANCE DES EXTINCTEURS PORTATIFS RAPPEL Tous les mois, l extincteur doit être renversé et secoué tête en bas pour éviter que la poudre qu il contient ne se compacte. Une poudre compactée a une efficacité réduite. Chaque extincteur doit être muni d une carte d inspection indiquant le nom du dernier inspecteur, la date et l heure de l inspection. Dès qu un extincteur a été utilisé, même partiellement, il doit être rechargé de nouveau sans délai. On doit se méfier des extincteurs dont le sceau est brisé ou dont la goupille est enlevée. Plutôt que de prendre un risque, faites-le vérifier auprès d une firme spécialisée. 6

4 ARTICLE 52 DU RGPT (LOI BELGE) Champ d application Article Généralités Article Classification des locaux en trois groupes Article Construction Article Accès Article Dégagements et évacuations Article Chauffage des locaux Article Prévention des incendies Article Moyens de lutte contre l incendie Article Alerte et alarme. Organisation de la lutte contre l incendie Article Contrôles périodiques Article Magasins de meubles Renseignements complémentaires 7 ARTICLE 52-2 CLASSIFICATION Les locaux sont classés en trois groupes: 2.1. Le premier groupe comprend les locaux où sont soit utilisés journellement soit entreposés les éléments suivants: des liquides inflammables dont le point d'éclair est inférieur ou égal à 21 ºC, en quantité supérieure ou égale à 50 l, excepté les liquides inflammables se trouvant dans les réservoirs d'alimentation de véhicules; des liquides inflammables dont le point d'éclair est supérieur à 21 ºC, mais ne dépasse pas 50 ºC, en quantité supérieure ou égale à 500 l; des matières solides très inflammables ou des matières dégageant des gaz combustibles au contact de l'eau, en quantité supérieure ou égale à 50 kg, telle que le celluloïd, le carbure de calcium, le magnésium et le sodium; des gaz combustibles comprimés, liquéfiés ou dissous, en quantité supérieure ou égale à 300 l, ce volume étant la capacité en litre d'eau des récipients les contenant les locaux où une atmosphère explosive est susceptible d'apparaître pendant le fonctionnement normal des installations; dans les magasins pour la vente au détail, des locaux de vente ainsi que les locaux y attenant et servant de dépôt de marchandises, dont la surface totale est égale ou supérieure à m 2, y compris la surface occupée par les comptoirs et autres meubles. 8

5 ARTICLE 52-2 CLASSIFICATION 2.2. Le deuxième groupe comprend les locaux où sont soit utilisés journellement soit entreposés: des liquides inflammables dont le point d'éclair est supérieur à 50 ºC, mais ne dépasse pas 100 ºC, en quantité supérieure ou égale à l; des matières susceptibles de s'enflammer au contact d'une flamme et de propager rapidement l'incendie, en quantité supérieure ou égale à kg, telles que tissus de coton, déchets de papier, paille sèche, chiffons gras; des matières solides susceptibles de brûler rapidement et de dégager sous l'influence de la chaleur des gaz toxiques ou des quantités importantes de fumées, telles que certains tissus et objets en matières synthétiques, en quantité supérieure à kg; des matières solides combustibles telles que le papier en rames ou en rouleaux, le carton, le caoutchouc naturel ou artificiel, manufacturé ou non, les tissus autres que ceux en laine et non repris ailleurs, les fibres textiles autres que la laine, en quantité supérieure à kg le troisième groupe comprend les autres locaux. 9 ARTICLE ALERTE - ALARME L'employeur doit mettre en place des moyens d'alerte et d'alarme : a. lorsqu'il emploie au moins 50 travailleurs dans un même bâtiment ou dans plusieurs bâtiments voisins constituant un ensemble b. lorsque le bâtiment ou la partie du bâtiment qu'il occupe, comporte un local du premier groupe (Voir définition ci-avant) c. ou lorsqu'il occupe plusieurs étages d'un bâtiment. Par alerte, il faut entendre l'information donnée à des personnes déterminées de l'existence d'un début d'incendie ou d'un danger. Par alarme, il faut entendre l'avertissement donné à l'ensemble des personnes séjournant en un lieu déterminé, d'évacuer ce lieu. 10

6 ARTICLE ALERTE - ALARME Les postes d'alerte et d'alarme doivent être en nombre suffisant, facilement accessibles, en bon état de fonctionnement et d'entretien, judicieusement répartis et signalés de manière efficace et conforme aux dispositions concernant la signalisation de sécurité et de santé au travail Les signaux d'alerte et d'alarme ne doivent pas pouvoir être confondus entre eux ni avec d'autres signaux. Les signaux d'alarme doivent pouvoir être perçus par les intéressés Les réseaux électriques d'alerte et d'alarme doivent être distincts L'alerte au service d'incendie compétent est donnée dans tous les cas de début d'incendie. Si cette alerte est donnée par un signal visuel ou acoustique, elle est confirmée par téléphone L'employeur est tenu d'organiser un service privé de prévention et de lutte contre l'incendie, comportant un nombre suffisant de personnes exercées à l'emploi du matériel contre l'incendie: a. lorsqu'il emploie au moins 50 travailleurs dans un même bâtiment ou dans plusieurs bâtiments voisins constituant un ensemble; b. ou lorsque le bâtiment ou la partie du bâtiment qu'il occupe, comporte un local du premier groupe. Pour la composition de ce service et son mode de fonctionnement, il consulte le service d'incendie compétent. La liste des membres de ce service privé est affichée dans l'établissement. Des exercices d'alerte, d'alarme et d'évacuation doivent être organisés au moins une fois par an En cas d'incendie, les escaliers mécaniques et les installations de chauffage et de conditionnement d'air doivent être arrêtés. 11 LIENS INTERNET Dans le site, se rendre au page suivante : Page d'accueil > Thèmes > Bienêtre au travail > Lieux de travail > Sécurité incendie 12

7 MOYENS DE TRANSMETTRE L ALERTE Sirènes d alerte Beeper GSM Téléphone (Dect...) 13 ALERTE ET ALARME ÉVACUATION : Objectif : sauver des vies et avertir les unités d interventions Alarm and Evacuation Danger Realization Reaction Event Alarm Hear, see, grasp Successful self-rescue Figure 5.1: Steps of successful self-rescue les étapes d un auto-sauvetage réussi The real innovation of voice alarm is to provide the endangered persons on the optic and acoustic channel enough information to allow a quick grasp of the events taking place and to let them accept the fact that they must act. To trigger this recognition process successfully in a very short time is the central concern of voice alarm. After this, successful self-rescue is only a small step, simple to take for non-handicapped persons. 14

8 MOYENS DE TRANSMETTRE L ALARME ÉVACUATION : Moyens sonores : Sirènes ( 6dBA de plus que le bruit ambiant). - Dans les bureaux - sirènes de 85dBA - Risque : évacuation tardives des personnes si manque d information et manque d exercice d évacuation Voice alarm sytem = système d évacuation par message vocal via les systèmes de distribution de musique. - si précédé d un signal d alarme, le message vocal entraîne l évacuation très rapide des personnes. 15 Moyens de transmettre l alarme Alarm and Evacuation Visual Alarm People with an impaired hearing cannot respond to acoustic alarm devices. For these people, as well as for areas with especially high noise levels (ear protection), optical alarm devices which often flash stroboscopically are required. Moyens visuels To : ensure the alarm is as correct as possible, all alarm devices, including optical ones, must be actuated by one alarm system. Advanced voice alarm systems flash feature special control outputs. - Pour les malentendants. - Dans les zones à niveaux de bruits fort élevé. Indication des Fire chemins catastrophes d évacuation are extraordinarily critical situations in which optical escape route guidance is of utmost importance. Optic escape route guidance has the task of Fléchage continu au moyen de pictogramme de sécurité facilitating the safe leaving of the building in case of emergency, especially in case Indication de artificial chemin lighting breaks d évacuation down. Fires often produce au moyen short-circuits de or système are caused by électrique Escape Route Guidance them, and in case of fire, it is to be expected that the electric lighting will break down. Escape route guidance is thus of prime importance. In most cases, escape routes are still indicated by green signs mounted above doors. This pictographic indication usually shows a fleeing person, similar to the one in the figure below. Figure 5.2: Example for an escape route sign 16 The problem with these signs is that they are practically no longer visible in smoky premises. This means that especially in the event of fire, they are of extremely limited use. For this reason, the concept of escape route guidance finds more and more acceptance.

9 COMPARAISON DES 2 SYSTÈMES D INDICATION DE CHEMIN The advantages and disadvantages of each of these concepts are listed in the D ÉVACUATION following table: Alarm and Evacuation System + Advantages + Light-storing safety guidance system (Safety marks and continuous guidance marks) Continuous guidance function Short distances between safety marks Information close to floor level Space dimensions are imparted No scattered light Independent of mains supply Electric safety guidance system (Backlit safety mark and escape route illumination) Higher environmental brightness Higher absolute recognition distances of the safety marks Higher lighting density Static illumination parameters Possibility of dynamic control - Disadvantages - Table 5.1: Low environmental brightness Problems in recognizing people and obstacles Decaying intensity Low lighting density Missing continuous guidance function Scattered light from additional illumination Problems in recognizing people and obstacles Distances between safety marks too long Lack of information on floor level Missing sense of space dimensions Emergency power required Maintenance required Comparison of different escape route guidance systems (Source: see End Note 9) 17 PHASE D ÉVACUATION D UN BUILDING Alarm and Evacuation Fire Safety Guide / Siemens Switzerland Ltd Evacuation in 1 st phase 3 rd phase 2 nd phase 1 st phase 1 st phase 1 st phase 2 nd phase 3 rd phase 1 st phase 1 st phase 2 nd phase 3 rd phase Location of the fire 165 Figure 5.3: Phased building evacuation The method established as a quasi-standard provides for the floor on which a fire occurs, as well as those immediately above and below, to be evacuated during the first phase. Depending on region and usage, the attic floor and all basement floors can also be evacuated during this first phase. As the fire spreads, all other floors are evacuated one after the other in subsequent evacuation phases. During the first phases, a warning message instructed people on these floors to wait. 18 Efficient building evacuation holds many benefits

10 components. Whether these central parameter settings have indeed been made and how comprehensive the functionality of these settings is needs to be clarified in advance with each system. Such a decentralized structure considerably reduces both the required cabling and the installation costs and guarantees optimum system flexibility in case of a change in building usage, for instance. EXEMPLE D UN SYSTÈME D ÉVACUATION PAR MESSAGE VOCAL. Relating to network technology, state-of-the-art systems even go so far as to combine several neighboring buildings. This means that each building has its own independent control unit, but can also be operated from some other remote control unit if required (campus structure), cutting staff costs significantly. Alarm and Evacuation System Voice alarm systems consist of a control unit protected against power failure, with relatively few input channels and serving a whole network of loudspeakers on the output side. Voice alarm system control unit Emergency microphone input Line outputs y Guide / Siemens Switzerland Ltd Voice alarm system control unit Figure 5.5: Central and decentralized system structure Emergency microphone Decentralized, non-operated subsystem Of course, the loudspeakers cabling is made with copper cables of a diameter sufficient to transmit the required power, while the network cabling with digital transmission is made in the form of conventional bus cabling. The slightly higher Fire detection material control unit costs of a decentralized configuration are not only contrasted by the higher cabling costs of the central structure (length of the copper cables, cable diameters required for power transmission) but also by the transmission loss over the complete transmission distance, which also leads to additional costs on the part of emergency power supply. With longer distances, the use of fiber-optic cables has proven worthwhile, which is why more and more systems support this type of cabling. 170 Interface to fire detection System indicators System operation System control and monitoring Sound and voice storage Amplifier/ standby amplifier Power/emergency power supply Figure 5.4: System overview of a voice alarm system Control outputs Loudspeaker lines STOP Peripheral systems Voice alarm system control units are equipped with an emergency operation circuit covering all processing steps, which means that in case of failure of any of the modules, alarm capability is completely maintained. In cases where this emergency operation circuit is not (or only partially) available, it is most likely a public address system for background music and voice messages. To raise such systems to the safety standards of voice alarm systems normally requires unreasonably high labor and time expenditures. 19 CONCEPT D ALARME SIEMENS 169 Fire Safety Guide / Siemens Switzerland Ltd? présent oui non Alarme locale Réinitialisation Présence non Accusé réception non oui Reconnaissance Reconnaissance non oui Urgence oui Pompiers Alarme interne générale 20

11 Intervention rapide et sûre Lien entre détection incendie et téléphonie. Public network 5. confirm HiPath PBX Fixed phones 4. Mobile users cordless 3. NOK 6. Acknowledge DA service technicians 2. alarm KS Contact information aknolege or reset 1. alarm Data interface ESPA Les utilisateurs peuvent être obligés d écouter le message et d introduire un mot de passe pour acquitter. Le Back-up est assuré si personne n est joignable Mise en conférence automatique des utilisateurs21 clef en cas d alarme 21 DETECTION GAZ COMBUSTION AND EXPLOSION Combustible gas + oxygen + ignition energy = combustion Combustible gas (in a specific concentration range and located adequately) + oxygen + ignition energy = explosion 22

12 Explosion limits "#$%&'&(')*+ :;0<,2)#;1#0=;22#<5% ",% :;0<,2)#;1 B==%$%A=5;2#;15#0#)CBD6E 6;3%$%A=5;2#;15#0#)C6D6E DA=5;2#;1#0=;22#<5% G==5#F')#;1'$%';(?'2-%)%F)#;1.)/01& *$)*+8)9)'$ G0<#%1)'#$ "#$%&'&(')* %12;$2Q5%'I'?%0;1#);$#1?#1'FF;$-#1?5*F5%'1%1H#$;10%1)2#2=;22#<5%C(#$% =$;)%F)#;1REK +'2%2<%'H#%$)<'1'#$I3<#:<#2)<%:'2%(;$0;2)>'2%2ID-#((,2%0;$%25;35* G1%A=5;2#H%(,%5M'#$0#A),$%$%J,#$%2;15*'2;,$F%;(#?1#)#;1C%K?K'2='$I($;0' N E'1-Q(;$%A'0=5%Q NQ %2)'95#2<%-)<%-#((%$%1)#')#;1'2(;55;32KL1%28%'G2;('>'2#()<%2,92)'1:%#2 Vapeur de gaz Vapeur de gaz explosive suite à une %H'8;$')%-=N>'2%;,22)')%B8'$);('2,92)'1:%)<')#2,1-%$1;$0'5:;1-#)#;12 explosive suite à une fuite de liquide fuite d une conduite (Ex: Solvant) EXPLOSION DE GAZ./0/0 1234*$)*+#+51234*$)*+67*'&(')*+ +'2F;1F%1)$')#; "#$%&'(%)*+,#-%./&#%0%12&3#)4%$5'1-6)- M'8;$2,- +'2%2 6#E,#-2 8)9:7&./0; 1234*$)*+<#=#755:&'*&$(#3)+99#$*74)>:)54&#?#9& O;09,2)#95%>'2%2'1-H'8;$20#P%-3#)<'#$:'1%P85;-%;15*3#)<#1':%$)'#1 24

13 "#$%&'&(')*+ COMPARAISON DES DIFFÉRENTS TYPES./,/0 1*23#4)$*+*5'6&%&'&(')*+7&'6*8$ DE DÉTECTEURS GAZ V,'5#)*9$#)%$#' 9&+$*4':3& ;4*3&4': 78%-#((%$%1)-%)%9)#:10%)8:-2'$%9:0;'$%-#1)8%(:55:3#1<)'=5%> 9&2)< (*+8=('*4 ;&>>)$'*4?>&('4*< (6&2)(#> #(*=$')( $&+$*4 A+54#4&8 #B$*43')*+ $&+$*4?%)%9)#:1$'1<% A6B6 ;;0 A6B6 A6B6 &%5%9)#C#)*.9$:222%12#)#C#)* DD D DD DD &)'=#5#)*E-$#()F D DD DD G'9H<$:,1-1:#2%E5:3%$ 0%'2,$#1<)8$%28:5-F IA0$ IA0$ JA0$ IA0$ IA0$ K%'2,$#1<'99,$'9* D DD DD DD L%2;:12%)#0%) MN O2%9>P IN SQN SIN 7%0;%$'),$%-%;%1-%19% D DD DD T,0#-#)*#0;'9) D D D D U8'$'9)%$#2)#92 6:<'$#)80#9 6#1%'$ 6#1%'$ 6#1%'$#4%- 6#1%'$#4%- &%12:$;:#2:1#1< DD DD DD &%12:$2%$C#9%5#(%O*%'$2P U:2);$#9% @ K'#1)%1'19%9:2)2 DD DD 0$ W K%'2,$#1<$'1<% ) MN W 7#0%,1)#5)8%-%)%9):$0%'2,$%2MNA:()8%'9),'5<'29:19%1)$')#:1 DD W X%$*<::- D W W Y::$ X%$*;::$ U:2)2 C#B>&./DE 1*23#4)$*+*5'6&F#$$&+$*434)+()3>&$ &,00'$#4#1<)8#2)'=5%Z:1%0'*2)')%)8')2%0#9:1-,9):$2%12:$29'1:15*=%,2%-38%1)8%'0=#%1)')0:2;8%$%#29:12)'1)'1-38%11:9:19%1)$')#:1-%)'#52 '$%$%[,#$%->"'52%'5'$029'11:)=%9:0;5%)%5*$,5%-:,)> 78%;%55#2):$'2)8%95'22#9-%)%9):$:(9:0=,2)#=5%<'2%2#2%1-'1<%$%-=*2%12:$ ;:#2:1#1<'1-2%12:$#18#=#):$2>\()8%2%2,=2)'19%29'1=%%]95,-%-Z)8%$%#21: :)8%$:=2)'95%):,2#1<';%55#2):$> DANGER MANAGEMENT 78%%5%9)$:98%0#9'59%55#2$')8%$%];%12#C%Z%2;%9#'55*$%<'$-#1<0'#1)%1'19%> SYSTEM T:3%C%$Z#)#2)8%(#$2)98:#9%-,%):#)22%5%9)#C#)*38%1';'$)#9,5'$<'20,2)=% '9:,2)#92%12:$#20:$%%5%<'1))8'1)8%#1($'$%-'=2:$;)#:12%12:$>G:)80%)8:-2 =%2);$:;%$)#%2:('55)8%:;)#:129:12#-%$%-> 25 Objectif du Danger management system : réduire la complexité d une installation. Les différents systèmes qui gèrent une entreprise peuvent être répartis en 3 catégories : Les systèmes qui assurent la gestion commerciale et administrative des process d une société. On les regroupe sous le nom de ERP ( Enterprise "#$%&'(%)*+,#-%./&#%0%12&3#)4%$5'1-6)- Resource Planning). Ex : SAP - Oracle Les systèmes qui gèrent l infrastructure du bâtiment, la maintenance... Ce sont des Facility Management System (FMS). Les systèmes qui gèrent les techniques du bâtiment (Technical Building management) que l on peut diviser en 2 sous parties : - Building automation system = gestion du chauffage, de la ventilation, de l air conditionné, des éclairages, des stores, des ascenseurs... - Safety Management System : détection incendie, intrusion, contrôle d accès, CCTV...,- 26

14 RÉPARTITION DES DIFFÉRENTS SYSTÈMES Danger Management System Commercial building administration Administration of the building infrastructure Danger management Technical building management Figure 7.1: Fields of building management functionality Building automation 27 As safety is an integral part of the technical building management, the following chapter presents a brief overview of technical building management and will then focus on safety engineering. In the sense of a data concentration, building management can be represented as a hierarchical pyramid. STRUCTURE D UN TECHNICAL BUILDING MANAGEMENT SYSTEM Danger Management System Planning the company s resources (ERP) 241 Technical building Fire Safety Guide management / Siemens Switzerland Ltd Automation level Field level Total building solutions Figure 7.2: Structure of technical building management 28 It must be taken into account that the different levels work autonomously and are interlinked by means of high-performance communication networks. The pyramid shown in Figure 7.2 reflects the data concentration from one level to

15 PRINCIPE DE COMMUNICATION ENTRE LES DIFFÉRENTS NIVEAUX Danger Management System Management level with management stations DMS network: servers and clients Automation level with associated control units Control unit network: indication and operation Field level with associated peripheries Field bus systems: detectors, readers and actuators Figure 7.3: Hierarchy of the safety system technology Scalable System Structure Danger Management System When selecting a safety management system, it is important to know whether the system supports possible future extensions and modifications. The step-by-step extensibility of a system and the correspondingly easy and efficient system extension are central quality features of a Danger Management System DMS. ARCHITECTURE DES SYSTÈMES Flexible, scalable structures allow setting up different configurations with one system technology, including, for example.: compact systems LAN systems WAN systems Figure 7.4: Example of a compact system With compact systems, the complete DMS software is installed on one workstation. The system usually communicates with one or more subsystems via a serial connection. Figure 7.4: Example of a compact system Server With compact systems, the Client complete DMS software Client is installed on one workstation. Fire Safety Guide / Siemens Switzerland Ltd The system usually communicates with one or more subsystems via a serial connection. 244 Server Client Client Gateway Gateway LAN LAN Gateway Gateway Fire detection Intrusion & access control Fire detection Intrusion Gas warning Figure 7.5: Setup of a DMS with LAN 30 Fire detection Intrusion & access control Fire detection Intrusion Gas warning Figure 7.5: Setup of a DMS with LAN 245

16 Danger Management System LAN is the abbreviation for Local Area Network (see Glossary starting on page 297). A LAN system comprises several DMS operating stations (clients) by means of which the building can be simultaneously monitored from different workstations. The operating stations are connected to one or several servers via the LAN. Such a server is also called a client station, as they serve other clients while they can still be used as clients themselves. ARCHITECTURES DES SYSTÈMES Server Client Client WAN Gateway Gateway Figure 7.6: Setup of a supraregional DMS network with WAN With a WAN (see Glossary starting on page 297) solution, geographically distributed systems can be monitored and operated either locally or centrally. This facilitates monitoring and control of many small bank subsidiaries by one or more central DMS, for example. 31 SIMPLIFICATION + HARMONISATION 246 Fire Safety Guide / Siemens Switzerland Ltd Le système rassemble toutes les informations complexes d une installation et offre à l opérateur une exploitation simplifiée et harmonisée. 32

17 PRINCIPALES FONCTIONNALITÉS Gestion des événements Informe l opérateur qu il y a un problème Quel est le problème? Quand le problème est-il apparu? Où se situe le problème? Que dois-je faire? Activer et surveiller les fonctionnalités du sous-système A des fins de maintenance mettre En/Hors un Site/une Section/ une Zone/un Élément Exécuter un changement d équipe (jour/nuit) Surveillance/Activer fonctions Entrées/Sorties spéciales Activer les fonctionnalités des sous-systèmes Fonctions de rapports Que s est-il passé pendant les dernières 24 heures? Combien de dérangements avons-nous enregistré l année dernière? Quels sont les endroits qui sont le plus souvent en alarme? 33 UTILITÉ DE L APPLICATION Flexibilité totale Fonctionnalité extraordinaire Longue courbe d apprentissage Fonctionnalités sur mesure Traitement assisté Courbe d apprentissage fortement réduite 34

18 EXPLOITATION EN MODE FERMÉ CLOSED MODE Closed mode MM8000 a le contrôle de la station; D autres applications ne peuvent être démarrées sauf si elles sont spécifiquement autorisées Non accessible La station de l opérateur est complètement consacrée à l application de gestion des risques. 35 EN CAS D URGENCE Les systèmes de gestion des risques sont rarement utilisés et souvent sous des conditions de stress. En cas d urgence, tant des experts hautement qualifiés que des opérateurs moins qualifiés, doivent affronter des situations difficiles 36

19 TRAITEMENT ASSISTÉ, ÉTAPE PAR ÉTAPE L événement apparaît Vous désirez répondre aux questions suivantes: Quel est le problème? Où est le problème? Quand le problème est-il survenu? Que dois-je faire? MM8000 donne une réponse rapide et claire 37 TRAITEMENT ASSISTÉ, ÉTAPE PAR ÉTAPE Ici, l opérateur sélectionne ce qu il doit faire il est dirigé à travers la procédure - simplement et efficacement. 38

20 COURTE PÉRIODE D APPRENTISSAGE POUR VOTRE ÉQUIPE D OPÉRATEURS 6 règles de base dirigent l opérateur à travers ses actions: Si un objet clignote, cliquer dessus, une action est exigée Les éléments les plus importants tels que la barre d aperçu et la barre d événements sont toujours visibles (jamais cachés, régions réservées) L événement le plus important se trouve toujours en haut de la liste d événements. Les événements sont groupés par catégories de priorités de gauche à droite on peut les filtrer avec les boutons correspondants L événement vous indique clairement et systématiquement les étapes suivantes Pour un traitement assisté, il faut double-cliquer sur l icône événement 39 INTÉGRATION DU CONTRÔLE D ACCÈS - OBJECTIF Gestion de vos portes critiques par une interface spécialisée dans la gestion des dangers 40 40

21 GESTION VIDÉO SIMPLIFIÉE AVEC MM8000 Contrôle visuel de vos locaux critiques grâce à la CCTV intégrée dans MM8000 Reproduction Live des images vidéo à partir de la structure arborescente logique ou à partir du plan graphique 41 ALARMES CCTV SUR MM8000 Les alarmes détection de mouvement sont affichées sur le MM8000 Les alarmes content analysis sont affichées sur le MM8000 Réagir de manière appropriée aux événements critiques CCTV à l aide d une plateforme spécialisée conçue pour les professionnels de la sécurité 42

22 VÉRIFICATION D ALARME ET ENREGISTREMENT AVEC MM8000 La CCTV facilite le processus de vérification de vos alarmes incendie, intrusion et contrôle d accès Vérification en temps réel de la cause de l alarme / levée de doute Vérification en temps réel de l amplitude de l alarme: Quelle est l ampleur du feu? Combien y a-t-il de cambrioleurs? 43

Notice Technique / Technical Manual

Notice Technique / Technical Manual Contrôle d accès Access control Encodeur USB Mifare ENCOD-USB-AI Notice Technique / Technical Manual SOMMAIRE p.2/10 Sommaire Remerciements... 3 Informations et recommandations... 4 Caractéristiques techniques...

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS Introduction Ce supplément vous informe de l utilisation de la fonction USB qui a été installée sur votre table de mixage. Disponible avec 2 ports USB

Plus en détail

Control your dog with your Smartphone. USER MANUAL www.pet-remote.com

Control your dog with your Smartphone. USER MANUAL www.pet-remote.com Control your dog with your Smartphone USER MANUAL www.pet-remote.com Pet-Remote Pet Training Pet-Remote offers a new and easy way to communicate with your dog! With the push of a single button on your

Plus en détail

HYTEM http://www.hytem.net GENERATEUR SYNTHETISE GSM / DCS / PCS / UMTS / LTE / WIFI / WLAN

HYTEM http://www.hytem.net GENERATEUR SYNTHETISE GSM / DCS / PCS / UMTS / LTE / WIFI / WLAN http://www.hytem.net GENERATEUR SYNTHETISE GSM / DCS / PCS / UMTS / LTE / WIFI / WLAN CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET UTILISATION MAN 08-02-23 GARANTIE WARRANTY! La maintenance de cet appareil doit être

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION 1 12 rue Denis Papin 37300 JOUE LES TOURS Tel: 02.47.68.34.00 Fax: 02.47.68.35.48 www.herve consultants.net contacts@herve consultants.net TABLE DES MATIERES A Objet...1 B Les équipements et pré-requis...2

Plus en détail

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 HFFv2 1. OBJET L accroissement de la taille de code sur la version 2.0.00 a nécessité une évolution du mapping de la flash. La conséquence de ce

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator

WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator opyright 2007 IRAI Manual Manuel

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE SOFTWARE. Management software for remote and/or local monitoring networks

INSTRUMENTS DE MESURE SOFTWARE. Management software for remote and/or local monitoring networks INSTRUMENTS DE MESURE SOFTWARE SOFTWARE Logiciel de supervision des réseaux locaux et/ou distants Management software for remote and/or local monitoring networks MIDAs EVO 4 niveaux de fonctionnalités

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

A partir de ces différents matériels, l administrateur a déterminé huit configurations différentes. Il vous demande de les compléter.

A partir de ces différents matériels, l administrateur a déterminé huit configurations différentes. Il vous demande de les compléter. Exonet - Ressources mutualisées en réseau Description du thème Propriétés Intitulé long Formation concernée Présentation Modules Activités Compétences ; Savoir-faire Description Ressources mutualisées

Plus en détail

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB Paxton ins-20605 Net2 desktop reader USB 1 3 2 4 1 2 Desktop Reader The desktop reader is designed to sit next to the PC. It is used for adding tokens to a Net2 system and also for identifying lost cards.

Plus en détail

Thank you for choosing the Mobile Broadband USB Stick. With your USB Stick, you can access a wireless network at high speed.

Thank you for choosing the Mobile Broadband USB Stick. With your USB Stick, you can access a wireless network at high speed. Thank you for choosing the Mobile Broadband USB Stick. With your USB Stick, you can access a wireless network at high speed. Note: This manual describes the appearance of the USB Stick, as well as the

Plus en détail

Contrôle d'accès Access control. Notice technique / Technical Manual

Contrôle d'accès Access control. Notice technique / Technical Manual p.1/18 Contrôle d'accès Access control INFX V2-AI Notice technique / Technical Manual p.2/18 Sommaire / Contents Remerciements... 3 Informations et recommandations... 4 Caractéristiques techniques... 5

Plus en détail

assurer la sécurité des personnes et si nécessaire pourvoir à leur évacuation rapide et sans danger;

assurer la sécurité des personnes et si nécessaire pourvoir à leur évacuation rapide et sans danger; Art. 52 [52.1 Généralités 52.1.1 Sans préjudice des autres dispositions légales ou réglementaires en la matière, et indépendamment de conditions spéciales qui peuvent être imposées par les arrêtés d'autorisation

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

Quick start. Pulsar ellipse 300/500/650/800/1200. Pulsar ellipse premium 500/650/800/1200

Quick start. Pulsar ellipse 300/500/650/800/1200. Pulsar ellipse premium 500/650/800/1200 Quick start Pulsar ellipse 300/500/650/800/1200 Pulsar ellipse premium 500/650/800/1200 Using the additional functions available on your Pulsar ellipse Utilisation des fonctions additionnelles de votre

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif CODE DU TRAVAIL Art. R. 232-12.- Les dispositions de la présente section s'appliquent à tous les établissements mentionnés à l'article L. 231-1 à l'exception de ceux qui constituent des immeubles de grande

Plus en détail

BILL 203 PROJET DE LOI 203

BILL 203 PROJET DE LOI 203 Bill 203 Private Member's Bill Projet de loi 203 Projet de loi d'un député 4 th Session, 40 th Legislature, Manitoba, 63 Elizabeth II, 2014 4 e session, 40 e législature, Manitoba, 63 Elizabeth II, 2014

Plus en détail

NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL

NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL PLAN DE SÉCURITÉ INCENDIE NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL Table des matières Rappel - étapes à suivre Mise à jour et liste de distribution Mesures à prendre en cas d incendie À tous

Plus en détail

Garage Door Monitor Model 829LM

Garage Door Monitor Model 829LM Garage Door Monitor Model 829LM To prevent possible SERIOUS INJURY or DEATH from a closing garage door: NEVER permit children to operate or play with door control push buttons or remote control transmitters.

Plus en détail

How To connect to TonVPN Max / Comment se connecter à TonVPN Max

How To connect to TonVPN Max / Comment se connecter à TonVPN Max How To connect to TonVPN Max / Comment se connecter à TonVPN Max Note : you need to run all those steps as an administrator or somebody having admin rights on the system. (most of the time root, or using

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stéphane MARCHINI Responsable Global des services DataCenters Espace Grande Arche Paris La Défense SG figures

Plus en détail

LA NETWORK MANAGER remote control software CUSTOM PRESET CREATION PROCEDURE

LA NETWORK MANAGER remote control software CUSTOM PRESET CREATION PROCEDURE LA NETWORK MANAGER remote control software CUSTOM PRESET CREATION PROCEDURE TECHNICAL BULLETIN - VERSION 1.0 Document reference: NWM-CUSTOM-PRS_TB_ML_1-0 Distribution date: July 21 st, 2010 2010 L-ACOUSTICS.

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

Contrôleurs multimedia Multimedia controllers La gestion simplifiée des salles de réunion/easy control system of meeting room Description La gamme MS635 Hurrican intègre différentes fonctions dans un format

Plus en détail

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you.

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. General information 120426_CCD_EN_FR Dear Partner, The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. To assist navigation

Plus en détail

950-1-IPG-026. Table of Contents. Table des matières. Page. 1. Subject 1 1. Objet. 2. Scope 1 2. Portée. 3. Issue 2 3. Sujet

950-1-IPG-026. Table of Contents. Table des matières. Page. 1. Subject 1 1. Objet. 2. Scope 1 2. Portée. 3. Issue 2 3. Sujet 950-1-IPG-026 Fire Protection Systems in Primary Grain Elevators Part III, Canada Labour Code Les réseaux de protection contre l'incendie dans les élévateurs à grain primaires Partie II, Code canadien

Plus en détail

Package Contents. System Requirements. Before You Begin

Package Contents. System Requirements. Before You Begin Package Contents DWA-125 Wireless 150 USB Adapter CD-ROM (contains software, drivers, and manual) Cradle If any of the above items are missing, please contact your reseller. System Requirements A computer

Plus en détail

INDUSTRIAL PC 13/11/2007 19/11/2007. Nouveau PC Industriel sur Imprimantes RIP4

INDUSTRIAL PC 13/11/2007 19/11/2007. Nouveau PC Industriel sur Imprimantes RIP4 Technical Service Bulletin FILE CONTROL CREATED DATE MODIFIED DATE FOLDER INDUSTRIAL PC 13/11/2007 19/11/2007 662-02-27011B Nouveau PC Industriel sur Imprimantes RIP4 English version follows. Objet du

Plus en détail

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 DOCUMENTATION MODULE CATEGORIESTOPMENU MODULE CREE PAR PRESTACREA INDEX : DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 INSTALLATION... 2 CONFIGURATION... 2 LICENCE ET COPYRIGHT... 3 SUPPORT TECHNIQUE ET MISES A JOUR...

Plus en détail

03/2013. Mod: WOKI-60IP/TR. Production code: DTWIC 6000

03/2013. Mod: WOKI-60IP/TR. Production code: DTWIC 6000 03/2013 Mod: WOKI-60IP/TR Production code: DTWIC 6000 ENCASTRABLE INDUCTION DROP IN INDUCTION 11/2011 TECHNICAL FEATURES DOCUMENTATION S.A.V. Notice d utilisation : FX00326-A Guide d intervention : ---

Plus en détail

This is a preview - click here to buy the full publication NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STAN DARD. Telecontrol equipment and systems

This is a preview - click here to buy the full publication NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STAN DARD. Telecontrol equipment and systems NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STAN DARD CEI IEC 870-3 Première édition First edition 1989-03 Matériels et systèmes de téléconduite Troisième partie: Interfaces (caractéristiques électriques) Telecontrol

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

Assembly Instructions Stratton Premier Combo Plus Instructions Pour Assembler Collection Stratton Premier Combo Plus

Assembly Instructions Stratton Premier Combo Plus Instructions Pour Assembler Collection Stratton Premier Combo Plus W westwood design Assembly Instructions Stratton Premier Combo Plus Instructions Pour Assembler Collection Stratton Premier Combo Plus ! WARNING: FALL HAZARD TO PREVENT DEATH OR SERIOUS INJURY, ALWAYS

Plus en détail

C D. 4 fixation de la gâche fixe Fixer la gâche fixe à l aide des 3 vis fournies (E) en respectant la hauteur notée dans le gabarit.

C D. 4 fixation de la gâche fixe Fixer la gâche fixe à l aide des 3 vis fournies (E) en respectant la hauteur notée dans le gabarit. 4 2 3 3 2 4 B 2 mm 2 mm 2 2 A Fig/Abb. E C D Fig/Abb 2 F E Fig/Abb 3 Fig/Abb 4 F caracteristiques Serrure électrique ouverture à droite. Déclenchement par impulsion électrique ou badges de proximité. Fonctionne

Plus en détail

AND / ET USER GUIDE UK HARDWIRED CONTROL PANEL UK GUIDE UTILISATEUR CENTRALE D ALARME FILAIRE F 496572 1

AND / ET USER GUIDE UK HARDWIRED CONTROL PANEL UK GUIDE UTILISATEUR CENTRALE D ALARME FILAIRE F 496572 1 AND / ET UK USER GUIDE HARDWIRED CONTROL PANEL UK F GUIDE UTILISATEUR CENTRALE D ALARME FILAIRE 496572 1 English UK Operator Controls and Displays On both control panel and remote keypad the LEDs display

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

SERENITY. Crow s Passion for Smart Residential Security

SERENITY. Crow s Passion for Smart Residential Security Crow s Passion for Smart Residential Security Serenity est un système d alarme extraordinaire qui s intègre dans votre intérieur comme une oeuvre d art Avec Serenity vous pouvez profiter de l expérience

Plus en détail

LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING)

LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING) LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING) LIEU: Sandman Hotel ( Près de la station de métro ) 999 rue de Sérigny Longueuil, QC, CANADA J4K 2T1 http://www.sandmanhotels.com/fr/hotel/quebec/montreal

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Mode dʼemploi User guide

Mode dʼemploi User guide Mode dʼemploi User guide Urban Connexion Kit for Microsoft Surface Référence Urban Factory ICR32UF Introduction: Vous venez d acheter un kit de connexion Urban Factory pour Microsoft Surface, et nous vous

Plus en détail

Société - Company QUI NOUS SOMMES WHO WE ARE OUR CUSTOMERS OUR KNOW-HOW GROUP OVERVIEW

Société - Company QUI NOUS SOMMES WHO WE ARE OUR CUSTOMERS OUR KNOW-HOW GROUP OVERVIEW Société - Company QUI NOUS SOMMES Expert en solutions de haute technologie, Neoaxess assure l étude et la conception d installations de systèmes de Sécurité à usage professionnel. Notre Savoir-faire Neoaxess

Plus en détail

Compliance Monitoring Manager. Rôle attendu du CMM

Compliance Monitoring Manager. Rôle attendu du CMM Compliance Monitoring Manager Rôle attendu du CMM Introduction Rappel des bases réglementaires Rappel du positionnement du Compliance Monitoring Manager Sommaire Contexte réglementaire Part ORA Exigences

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 DOCUMENTATION MODULE SHOPDECORATION MODULE PRESTASHOP CREE PAR PRESTACREA INDEX : DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 INSTALLATION... 2 Installation automatique... 2 Installation manuelle... 2 Résolution des

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN 13501-1 + A1 : 2013

CLASSEMENT DE LA REACTION AU FEU CONFORMEMENT A L EN 13501-1 + A1 : 2013 Dossier / File P128500 - Document DE/1 - Page 1/6 Ce rapport constitue une extension du rapport de classement n M091439-DE/4 This report is an extension of the classification report n M091439-DE/4 CLASSEMENT

Plus en détail

RESEAUX INDUSTRIELS et SUPERVISION Cours du 25 janvier 2006 - ENSPS salle C301

RESEAUX INDUSTRIELS et SUPERVISION Cours du 25 janvier 2006 - ENSPS salle C301 RESEAUX INDUSTRIELS et SUPERVISION Cours du 25 janvier 2006 - ENSPS salle C301 Serge RULEWSKI Directeur de Région Division Automation & Drives SIEMENS France - Région EST Page 1 RESEAUX INDUSTRIELS et

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

Academic Project. B3 - Architecture. Resit Project. Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA

Academic Project. B3 - Architecture. Resit Project. Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA SUPINFO Academic Dept. Resit Project Academic Project 2012-2013 Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA Conditions d utilisations : SUPINFO International University vous

Plus en détail

SmartTWOMC/TM Guide de commande Ordering Guide

SmartTWOMC/TM Guide de commande Ordering Guide SmartTWOMC/TM Guide de commande Ordering Guide Table des matières Liste des produits............................... 4 Configurations murales........................... 6 Configurations sur poteau.........................

Plus en détail

Guide d'installation rapide TEW-691GR 1.01

Guide d'installation rapide TEW-691GR 1.01 Guide d'installation rapide TEW-691GR 1.01 Table of Contents Français 1 1. Avant de commencer 1 2. Installation du matériel 2 3. Configuration du routeur sans fil 3 Troubleshooting 5 Version 05.11.2010

Plus en détail

To know before to be connected... 2 FTP2SMS... 3 1.1 XML format to send... 3 1.2 File level 1 ( ftp2sms.mt)... 4 1.3 Ack response XML ( ftp2sms.

To know before to be connected... 2 FTP2SMS... 3 1.1 XML format to send... 3 1.2 File level 1 ( ftp2sms.mt)... 4 1.3 Ack response XML ( ftp2sms. FTP2SMS FTP2SMS Content To know before to be connected... 2 FTP2SMS... 3 1.1 XML format to send... 3 1.2 File level 1 ( ftp2sms.mt)... 4 1.3 Ack response XML ( ftp2sms.dc)... 5 1 TO KNOW BEFORE TO BE CONNECTED

Plus en détail

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I.

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I. Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés Le Code du Travail R 232-1-13: La signalisation relative à la sécurité et à la santé au travail doit être conforme à des modalités déterminés par

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

ENERGY36. Multi-lines electric meter and analyzer. Measurement by open tores 20A, 80A, 120A, 300A, 600A, 1500A, 3000A and 5000A

ENERGY36. Multi-lines electric meter and analyzer. Measurement by open tores 20A, 80A, 120A, 300A, 600A, 1500A, 3000A and 5000A ENERGY36 meter and Active rating Voltage Reactive rating Current Apparent power Frequency Harmonic Line disturbance ENERGY36 is compatible with BMS/BAS and energy efficiency projects Uniphase and triphase

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Thank you for choosing the Mobile Broadband USB Stick. With your USB Stick, you can access a wireless network at high speed.

Thank you for choosing the Mobile Broadband USB Stick. With your USB Stick, you can access a wireless network at high speed. Thank you for choosing the Mobile Broadband USB Stick. With your USB Stick, you can access a wireless network at high speed. Note: This manual describes the appearance of the USB Stick, as well as the

Plus en détail

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' RESUME

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE' RESUME RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' ERTUGRULALP BOVAR-CONCORD Etwiromnental, 2 Tippet Rd. Downsviel+) ON M3H 2V2 ABSTRACT We are faced with various types

Plus en détail

Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité?

Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité? Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité? Eric DOMAGE Program manager IDC WE Security products & Solutions Copyright IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved. Quelques

Plus en détail

Contrôle d accès Access control MOD-TCPIP-AI. Notice technique / Technical Manual

Contrôle d accès Access control MOD-TCPIP-AI. Notice technique / Technical Manual Contrôle d accès Access control MOD-TCPIP-AI Notice technique / Technical Manual Notice technique Mod-TCPIP-AI 9 septembre 2008 v.1.0 p.2/16 Sommaire / Contents Sommaire / Contents...2 Remerciements...3

Plus en détail

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Utiliser une WebCam Auteur : François CHAUSSON Date : 8 février 2008 Référence : utiliser une WebCam.doc Préambule Voici quelques informations utiles

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

SA-32 / SA-62 INSTRUCTION MANUAL - MANUEL D INSTRUCTIONS

SA-32 / SA-62 INSTRUCTION MANUAL - MANUEL D INSTRUCTIONS SA-32 / SA-62 INSTRUCTION MANUAL - MANUEL D INSTRUCTIONS 4 5 6 7 4 5 6 7 1. Telephone Paging Volume Control 1. Contrôle de volume Paging Téléphone 2. Microphone Volume Control 2. Contrôle volume du microphone

Plus en détail

Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form

Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Please read the instructions below and complete ONE of the attached forms in either English or

Plus en détail

Plan. Department of Informatics

Plan. Department of Informatics Plan 1. Application Servers 2. Servlets, JSP, JDBC 3. J2EE: Vue d ensemble 4. Distributed Programming 5. Enterprise JavaBeans 6. Enterprise JavaBeans: Special Topics 7. Prise de recul critique Enterprise

Plus en détail

ABB i-bus KNX Les nouveaux Room Master RM/S 3.1 et RM/S 4.1

ABB i-bus KNX Les nouveaux Room Master RM/S 3.1 et RM/S 4.1 Intelligent Building Control ABB i-bus KNX Les nouveaux Room Master RM/S 3.1 et RM/S 4.1 Page 1 ABB i-bus KNX Les nouveaux Room Master RM/S3.1 et RM/S4.1 La connexion entre Une installation électrique

Plus en détail

Pablo Pernot - 2013 - Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.

Pablo Pernot - 2013 - Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3. Optimiser la valeur "Value Stream Mapping" "Root Causes Analysis" "A3 Report" http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/ 1/17 Lean Software Development, Mary Poppendieck Lean Thinking, Womack & Jones

Plus en détail

Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13

Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13 Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13 Table of Contents Français 1 1. Avant de commencer 1 2. Procéder à l'installation 2 Troubleshooting 6 Version 06.08.2011 16. Select Install the software automatically

Plus en détail

APPENDIX 2. Provisions to be included in the contract between the Provider and the. Holder

APPENDIX 2. Provisions to be included in the contract between the Provider and the. Holder Page 1 APPENDIX 2 Provisions to be included in the contract between the Provider and the Obligations and rights of the Applicant / Holder Holder 1. The Applicant or Licensee acknowledges that it has read

Plus en détail

3615 SELFIE. http://graffitiresearchlab.fr HOW-TO / GUIDE D'UTILISATION

3615 SELFIE. http://graffitiresearchlab.fr HOW-TO / GUIDE D'UTILISATION 3615 SELFIE http://graffitiresearchlab.fr HOW-TO / GUIDE D'UTILISATION Hardware : Minitel Computer DIN FM545 45 connector (http://www.gotronic.fr/art-fiche-din-fm545-4747.htm) Cable Arduino compatible

Plus en détail

Exercices sur SQL server 2000

Exercices sur SQL server 2000 Exercices sur SQL server 2000 La diagramme de classe : Exercices sur SQL server 2000 Le modèle relationnel correspondant : 1 Créer les tables Clic-droit on Tables et choisir «New Table» Créer la table

Plus en détail

Fabricant. 2 terminals

Fabricant. 2 terminals Specifications Fabricant Nominal torque (Nm) 65 Minimal torque (Nm) 0,63 Coil resistance - 20 C (ohms) 20 Rated current DC (A) 1 Rotor inertia (kg.m 2 ) 2.10-3 Weight (kg) 7,20 Heat dissipation continuous

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts. Prévention incendie

Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts. Prévention incendie Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts Prévention incendie Risques d incendie dans les garages et parkings couverts Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts

Plus en détail

FOURTH SESSION : "MRP & CRP"

FOURTH SESSION : MRP & CRP FOURTH SESSION : "MRP & CRP" Objectifs : Etre capable d analyser un plan directeur de fabrication (MPS). Pour cela il faut pouvoir : - exploser le plan en termes des différents composants, - Comprendre

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

NITROKIT. Nitrogen Pressure Leak Check Kit. Installation & Operation Manual

NITROKIT. Nitrogen Pressure Leak Check Kit. Installation & Operation Manual NITROKIT Nitrogen Pressure Leak Check Kit Installation & Operation Manual NITROKIT - Nitrogen Pressure Leak Check Kit Congratulations on your purchase of the CPS model NITROKIT automotive Air Conditioning

Plus en détail

Architecture 68332 06/06/02 LE 68332

Architecture 68332 06/06/02 LE 68332 LE 68332 LE 68332...1 ELÉMENTS SUR LE MICROCONTRÔLEUR 68332...2 SYSTEM INTEGRATION MODULE (SIM)...2 QUEUED SERIAL MODULE (QSM)...3 TIME PROCESSOR UNIT (TPU)...3 IMPLANTATION MÉMOIRE :...4 MODULE SIM :

Plus en détail

CLASSIFICATION REPORT OF REACTION TO FIRE PERFORMANCE IN ACCORDANCE WITH EN 13501-1: 2007

CLASSIFICATION REPORT OF REACTION TO FIRE PERFORMANCE IN ACCORDANCE WITH EN 13501-1: 2007 1 Introduction This classification report defines the classification assigned to «Paintable wall covering VELIO : Exclusive Florentine Authentique Easypaint Clean Air Mold X» (as described by the sponsor)

Plus en détail

Laboratory accredited by the French Home Office (official gazette date February 5 th, 1959, modified) Valid five years from August 27 th, 2013

Laboratory accredited by the French Home Office (official gazette date February 5 th, 1959, modified) Valid five years from August 27 th, 2013 CLASSIFICATION REPORT OF REACTION TO FIRE PERFORMANCE IN ACCORDANCE WITH THE EUROPEAN STANDARD EN 350-+A: 203 and in compliance with the French Home Office Regulation dated November 2 st, 2002 concerning

Plus en détail

Zelio S2020 va SR2COM01

Zelio S2020 va SR2COM01 A. Introduction : A. Introduction : Zelio S2020 va SR2COM01 Communication modem via l interface de communication SR2COM01 Modem communication through the modem communication interface SR2COM01 L objectif

Plus en détail

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society LIONS VILLAGE of Greater Edmonton Society affichage en français Informations sur l'employeur Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society Secteur d'activité de l'employeur *: Développement

Plus en détail

Ships Elevator Regulations. Règlement sur les ascenseurs de navires CODIFICATION CONSOLIDATION. C.R.C., c. 1482 C.R.C., ch. 1482

Ships Elevator Regulations. Règlement sur les ascenseurs de navires CODIFICATION CONSOLIDATION. C.R.C., c. 1482 C.R.C., ch. 1482 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Ships Elevator Regulations Règlement sur les ascenseurs de navires C.R.C., c. 1482 C.R.C., ch. 1482 Current to September 10, 2015 À jour au 10 septembre 2015 Last amended

Plus en détail

CLASSIFICATION REPORT OF REACTION TO FIRE PERFORMANCE IN ACCORDANCE WITH EN 13501-1: 2007

CLASSIFICATION REPORT OF REACTION TO FIRE PERFORMANCE IN ACCORDANCE WITH EN 13501-1: 2007 1 Introduction This classification report defines the classification assigned to «Paintable wall covering EKOTEX : Exclusief Ecologisch Sprint Excellent Schone Lucht Hygiëne» (as described by the sponsor)

Plus en détail

DigiMemo Emetteur Bluetooth pour Smartphone

DigiMemo Emetteur Bluetooth pour Smartphone DigiMemo Emetteur Bluetooth pour Smartphone Guide Utilisateur BTX-100 Préparation... 1 Connecter l émetteur Bluetooth... 1 Installer le logiciel DigiMemo Express sur votre téléphone... 1 Mise en route

Plus en détail

Installation et compilation de gnurbs sous Windows

Installation et compilation de gnurbs sous Windows Installation et compilation de gnurbs sous Windows Installation de l environnement de développement Code::Blocks (Environnement de développement) 1. Télécharger l installateur de Code::Blocks (version

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail