Le merveilleux monde de l él. électrolyse. Martin DésiletsD Avril 2007

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le merveilleux monde de l él. électrolyse. Martin DésiletsD Avril 2007"

Transcription

1 Le merveilleux monde de l él électrolyse Martin DésiletsD Avril 2007

2

3 Production Al au Canada

4 Production Al au Canada Producteurs Production d'aluminium de première fusion au Canada Capacité de production en 2002 Localités Capacité (tonnes métriques) ALCAN INC. Au Québec : Alma Beauharnois Grande-Baie Jonquière Laterrière re Shawinigan En Colombie-Britannique : Kitimat Total Alcan (tm) ALCOA Aluminerie de Bécancour Inc. Aluminerie de Baie-Comeau Aluminerie des Deschambault S.E.N.C. Bécancour Baie-Comeau Deschambault Total Alcoa (tm) ALUMINERIE ALOUETTE Inc. permission de l Association de l Aluminium du Canada Sept-Iles Grand total (tm)

5 Procédé Hall-Héroult Électrolyse de Al 2 O 3 dissoute dans un bain de sels fluorés, dans un réacteur r à 950 C C < T < 990 C Procédé breveté de façon indépendante en 1886 en France par Paul Louis Toussaint HéroultH aux États-Unis par Charles Martin Hall De 1900 à 1999, production mondiale de l aluminium passe de 8000 t à 24 Mt D autres procédés s existent; la plupart ne sont pas encore matures du point de vue industriel (réduction carbothermique,, cellule bipolaire, etc.).

6 Procédé Hall-Héroult Procédé utilisant 3 matières premières: res: énergie électrique, carbone et alumine (Al ) Consommation d éd énergie électrique entre à kwh/t Al. Consommation théorique de carbone de 333 kg/t Al en supposant la réaction r globale: 2Al C 4Al + 3CO 2 Consommation réelle r de C entre 400 et 420 kg/t d Al, d en prenant en compte le rendement Faraday.

7 Aspects environnementaux Consommation importante d éd énergie électrique Émission de gaz à effet de serre (CO 2, CF 4, C 2 F 4 ) Chaque t d Al d génère g environ 25 kg de brasques usées Al produit léger l et résistantr Alléger la masse de véhicules v routiers et des avions: diminution de la consommation d éd énergie et réduction r émission de GES Fabrication de produits de consommation recyclables

8 Aspects environnementaux Solution: réduction r des émissions à la source Cathode drainée Anode inerte: matériaux céramiques, c cermet, métalm Améliorer conception des cuves 1 Efficacité énergétique Prolongée dur e durée e de vie des cuves: augmenter la durée e de vie de 1000 jours réduirait r de 40% le tonnage de brasques usées Besoin de comprendre les phénom nomènes nes multi- physiques de la cuve et mettre au point des outils de conception (optimiser le procédé et préparer parer la venue de nouvelles technologies et matériaux) 1 1 Carte routière technologique de l industrie canadienne de l aluminium

9 Cuve de Hall-Héroult Figure tirée de la thèse de doctorat de D. Richard (2004), ULaval ASPECTS THERMOMÉCANIQUES DE LA MODÉLISATION PAR ÉLÉMENTS FINIS DU PRÉCHAUFFAGE ÉLECTRIQUE D'UNE CUVE DE HALL-HÉROULT : LOIS CONSTITUTIVES, CONCEPTION ORIENTÉE-OBJET ET VALIDATION.

10 Introduction: Hall-Héroult Cell Composantes électriques principales Partie anodique: barres omnibus en Al connectées es aux anodes de C, elles-mêmes immergées es dans le bain électrolytique (AlF3 NaF) Liquides: électrolyte flotte sur nappe d Al d fondu Partie cathodique : courant électrique qui passe au travers des blocs de carbone précuits et qui quitte la cellule d électrolyse par les barres d aciers, d elles-mêmes reliées es au réseau de barres omnibus reliant les cuves entre elles. La structure d acier d (caisson et berceaux) est remplie de matériaux réfractaires r dans une configuration multicouche

11 Cuve de Hall-Héroult Cell Alumine est alimentée e de façon semi-continue à l aide de casseurs-alimenteurs alimenteurs Aluminium liquide produit par électrolyse s accumule s dans la cavité formée e par les blocs cathodiques et les réfractaires. r Le métal m produit est périodiquement p siphonné et transféré au centre de coulée e pour les opérations de purification et de première transformation. Les gaz de procédé sont traités s (épuration( à sec) avant d être d rejetés à l atm

L ALUMINIUM ET L ÉLECTRICITÉ_

L ALUMINIUM ET L ÉLECTRICITÉ_ L ALUMINIUM ET L ÉLECTRICITÉ_ ALCAN_ Multinationale canadienne et doyenne des sociétés d aluminium du Canada, Alcan Inc. emploie plus de 88 000 personnes dans plus de 60 pays, dont environ 11 000 au Canada.

Plus en détail

Responsabilité citoyenne et Innovation

Responsabilité citoyenne et Innovation L AVENIR S IMAGINE EN ALUMINIUM Responsabilité citoyenne et Innovation Lorraine Rouisse, Ph.D. Vice-présidente développement durable Association de l Aluminium du Canada Congrès annuel de l OAQ et du CEBQ

Plus en détail

Usine de traitement de la brasque usée à Saguenay Présentation du projet

Usine de traitement de la brasque usée à Saguenay Présentation du projet Usine de traitement de la brasque usée à Saguenay Présentation du projet 19 janvier 2004 2 0 04 A L C A N I N C. Projet-1 Contenu de la présentation > Raison d être du projet > Nature du projet et le calendrier

Plus en détail

Destruction des SACO par un procédé d hydrolyse par plasma

Destruction des SACO par un procédé d hydrolyse par plasma Destruction des SACO par un procédé d hydrolyse par plasma Conférence sur le Contrôle des émissions et l assainissement de l atmosphère INNOVATION EN MATIÈRE DE RÈGLEMENTATION, CARACTÉRISATION ET TRAITEMENT

Plus en détail

Ensemble, déterminons l avenir de l Usine Vaudreuil

Ensemble, déterminons l avenir de l Usine Vaudreuil Ensemble, déterminons l avenir de l Usine Vaudreuil Contexte Lors du Sommet économique, assurer le futur de l Usine Vaudreuil a été identifié comme une des principales priorités de Rio Tinto. Rio Tinto

Plus en détail

L Hydrogène et les piles à combustible

L Hydrogène et les piles à combustible L Hydrogène et les piles à combustible Pascal Brault Groupe de recherches sur l Energétique des Milieux Ionisés UMR6606 Université d Orléans CNRS Polytech Orléans BP 6744 45067 ORLEANS Cedex 2 Pascal.Brault@univ-orleans.fr

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES. Sous-épreuve spécifique à chaque option

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES. Sous-épreuve spécifique à chaque option BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR TRAITEMENTS DES MATERIAUX SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES Sous-épreuve spécifique à chaque option Option B Traitements de surface - U4.4B - SESSION 2013 Durée : 2 heures

Plus en détail

Aluminium: durable. J Lucaes. Directeur, Marketing stratégique Amérique du Nord

Aluminium: durable. J Lucaes. Directeur, Marketing stratégique Amérique du Nord Aluminium: la solution du bâtiment t durable J Lucaes Directeur, Marketing stratégique Amérique du Nord Contenu À propos de Rio Tinto Alcan L aluminium, une solution durable pour le bâtiment LEED oui,

Plus en détail

Avantage carbone de l aluminium québécois

Avantage carbone de l aluminium québécois L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DE L ALUMINIUM PRIMAIRE MISE EN CONTEXTE L empreinte carbone d un produit correspond à la somme des gaz à effet de serre (GES) émis tout au long de son cycle de vie.

Plus en détail

INNOVATION Innovation dans tout ce que nous faisons. L aluminium. Jean-Philippe Caël, Président ALCAN Aeronautique, Transport et Industrie

INNOVATION Innovation dans tout ce que nous faisons. L aluminium. Jean-Philippe Caël, Président ALCAN Aeronautique, Transport et Industrie INNOVATION Innovation dans tout ce que nous faisons L aluminium Jean-Philippe Caël, Président ALCAN Aeronautique, Transport et Industrie 24-10-2006 Aluminium: matériau innovant L aluminium, matériau adapté

Plus en détail

Partie II : le moulage

Partie II : le moulage Partie II : le moulage Les procédés de moulage sont souvent préférés à d autres procédés de fabrication pour les raisons suivantes : ils peuvent produire des formes complexes avec des cavités internes

Plus en détail

L ALUMINIUM ET L ÉCONOMIE_

L ALUMINIUM ET L ÉCONOMIE_ L ALUMINIUM ET L ÉCONOMIE_ ALCAN_ Multinationale canadienne et doyenne des sociétés d aluminium du Canada, Alcan Inc. emploie plus de 88 000 personnes dans plus de 60 pays, dont environ 11 000 au Canada.

Plus en détail

Gaz Métro, une entreprise énergétique d avant-garde

Gaz Métro, une entreprise énergétique d avant-garde Qui est Gaz Métro? Gaz Métro, une entreprise énergétique d avant-garde Jean Cartier Directeur principal, Ventes Détenteur des droits de distribution pour l ensemble du territoire du Québec (à l exception

Plus en détail

CHI Corrigé. Forme E. Équilibre chimique et oxydoréduction

CHI Corrigé. Forme E. Équilibre chimique et oxydoréduction CHI-5043 Corrigé Forme E Équilibre chimique et oxydoréduction Conception : Isabelle Lapierre, C.S. des Laurentides. janvier 2003. Modifié par Sylvain Lavallée, C.S. Chemin-du-Roy, 2011. 1. a) Ni +2 est

Plus en détail

Les revêtements électrolytiques

Les revêtements électrolytiques Les revêtements par voie humide Les revêtements les plus répandus sont ceux qui sont réalisés par voie humide. Il en existe de plusieurs types : les revêtements obtenus par électrolyse, les revêtements

Plus en détail

Valeur du biogaz et transition du Canada vers une économie à faibles émissions de carbone

Valeur du biogaz et transition du Canada vers une économie à faibles émissions de carbone Valeur du biogaz et transition du Canada vers une économie à faibles émissions de carbone Comité sénatorial permanent de l énergie, de l environnement et des ressources naturelles Le 5 mai 2016, Ottawa

Plus en détail

Nom : ALUMINERIE ALOUETTE. ADRESSE 400, chemin de la Pointe-Noire, C.P. 1650, Sept-Îles (Québec)

Nom : ALUMINERIE ALOUETTE. ADRESSE 400, chemin de la Pointe-Noire, C.P. 1650, Sept-Îles (Québec) Nom : ALUMINERIE ALOUETTE ADRESSE 400, chemin de la Pointe-Noire, C.P. 1650, Sept-Îles (Québec) SECTEUR D ACTIVITÉ Production d aluminium de première fusion ANNÉE DE CRÉATION : 1989 NOMBRE D ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

Chapitre 1. Description du Complexe Jonquière

Chapitre 1. Description du Complexe Jonquière Chapitre 1 Description du Complexe Jonquière Page 1-1 Page 1-2 TABLE DES MATIÈRES DU CHAPITRE 1 LISTE DES TABLEAUX DU CHAPITRE 1... 5 LISTE DES FIGURES DU CHAPITRE 1... 6 INTRODUCTION DU CHAPITRE 1...

Plus en détail

Transformation déterminante

Transformation déterminante Transformation déterminante Innovation technologique des camion au gaz naturel comprimé. Problématiques globales Objectifs de C.A.T. Inc Principaux défis Partenariat Qu est ce que le GNC? Pourquoi le GNC?

Plus en détail

Projet d implantation d une usine de traitement de la brasque usée à Saguenay, arrondissement de Jonquière

Projet d implantation d une usine de traitement de la brasque usée à Saguenay, arrondissement de Jonquière Projet d implantation d une usine de traitement de la brasque usée à Saguenay, arrondissement de Jonquière Dossier : 6211-19-014 Compte rendu de la période d information et de consultation publiques du

Plus en détail

Avis de licenciement Liste des avis reçus au ministère du Travail, de l'emploi et de la Solidarité sociale

Avis de licenciement Liste des avis reçus au ministère du Travail, de l'emploi et de la Solidarité sociale Avis de licenciement Liste des avis reçus au ministère du Travail, de l'emploi et de la Solidarité sociale Avis de licenciement reçus à la DGMSS entre le 207-08-30 et le 207-09-5 Employeurs 03-Capitale-Nationale

Plus en détail

Page 1 de 7. Aluminerie Alouette inc. Sept-Îles ALUMINERIE DE BÉCANCOUR INC

Page 1 de 7. Aluminerie Alouette inc. Sept-Îles ALUMINERIE DE BÉCANCOUR INC Établissements devant couvrir de leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) en vertu du Règlement concernant le système de plafonnement et d'échange de droits d'émission de gaz à effet de serre (RSPEDE)

Plus en détail

Tournez la page S.V.P.

Tournez la page S.V.P. 041 Tournez la page S.V.P. Les céramiques : des matériaux traditionnels à l énergie du futur Une céramique est un matériau contenant des substances essentiellement inorganiques et non métalliques, dont

Plus en détail

Chimie et énergie : première partie

Chimie et énergie : première partie Chimie et énergie : première partie 1. De l énergie pour faire de la chimie Film extraction et raffinage du cuivre à partir de la mine de Chukikamata Chili (700000t/an) Les utilisations du cuivre o Cuivre

Plus en détail

T ÉLECTROCHIMIE NS

T ÉLECTROCHIMIE NS ÉLECTROCHIMIE NS L électrochimie est la branche de la chimie qui étudie l interconversion entre l énergie électrique et l énergie chimique. Un processus électrochimique est une réaction d oxydoréduction

Plus en détail

Non assujetti. Non assujetti. Non assujetti. Non assujetti

Non assujetti. Non assujetti. Non assujetti. Non assujetti Émissions de gaz à effet de serre déclarées et vérifiées des établissements visés par le Règlement concernant le système de plafonnement et d'échange de droits d'émission de gaz à effet de serre (RSPEDE)

Plus en détail

rapport de développement durable en photos, consultez alouette.com

rapport de développement durable en photos, consultez alouette.com rapport de développement durable 214 214 en photos, consultez alouette.com Mot Mot Du Du président NotRe mission Aluminerie Alouette, Alouette, en tant en tant qu entreprise de de production indépendante,

Plus en détail

Michael Faraday ( )

Michael Faraday ( ) 1. Vocabulaire à maîtriser Michael Faraday (1791 1867) électrolyse cellule électrolytique electrolyte réaction rédox Condition standard cellule galvanique réaction spontanée tension Réaction forcée générateur

Plus en détail

ELABORATION DES MATERIAUX 1- ALLIAGES FERREUX

ELABORATION DES MATERIAUX 1- ALLIAGES FERREUX ELABORATION DES MATERIAUX 1- ALLIAGES FERREUX PRINCIPE D ELABORATION DES ALLIAGES FERREUX Un alliage ferreux est constitué essentiellement de fer (Fe) et de carbone (C). Les aciers ont une teneur maximale

Plus en détail

> 0. Le but est d obtenir la réaction inverse de la réaction spontanée red 1 + ox2

> 0. Le but est d obtenir la réaction inverse de la réaction spontanée red 1 + ox2 ÉLECTROLYSE 1 Condition de l électrolyse On considère deux électrodes À l électrode (1) se trouvent en présence l oxydant et le réducteur conjugués du couple ox 1 / red1 et à l électrode () ceux du couple

Plus en détail

PHOTOVOLTAÏQUE ET ENVIRONNEMENT Quels impacts? Laurence Guéroult EIE 43 / CAUE

PHOTOVOLTAÏQUE ET ENVIRONNEMENT Quels impacts? Laurence Guéroult EIE 43 / CAUE PHOTOVOLTAÏQUE ET ENVIRONNEMENT Quels impacts? Laurence Guéroult EIE 43 / CAUE Du Berceau à la Tombe «de l'extraction du quartz... au système PV en fin de vie» Les 4 phases de la vie du module photovoltaïque

Plus en détail

«Pour être la meilleure société au monde, nous devons aussi être la meilleure société au sein de nos communautés.»

«Pour être la meilleure société au monde, nous devons aussi être la meilleure société au sein de nos communautés.» Alcoa au Canada «Pour être la meilleure société au monde, nous devons aussi être la meilleure société au sein de nos communautés.» Alain Belda Président du conseil et chef de la direction, Alcoa Inc. Division

Plus en détail

ERDF. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) pour l année 2011

ERDF. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) pour l année 2011 ERDF Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) pour l année 2011 Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Déclaration

Plus en détail

CO 2 Solution inc. Recyclage du CO 2 dans une perspective de lutte contre les changements climatiques et de développement durable

CO 2 Solution inc. Recyclage du CO 2 dans une perspective de lutte contre les changements climatiques et de développement durable CO 2 Solution inc. Recyclage du CO 2 dans une perspective de lutte contre les changements climatiques et de développement durable Changements climatiques et effet de serre CO 2 : principal gaz à effet

Plus en détail

PIERRE BEAUDOIN DIRECTEUR PRINCIPAL, SERVICES TECHNIQUES CAA-QUÉBEC

PIERRE BEAUDOIN DIRECTEUR PRINCIPAL, SERVICES TECHNIQUES CAA-QUÉBEC PIERRE BEAUDOIN DIRECTEUR PRINCIPAL, SERVICES TECHNIQUES CAA-QUÉBEC PRÉSIDENT DE LA TABLE DE CONCERTATION SUR L ENVIRONNEMENT ET LES VÉHICULES ROUTIERS MISSION ET RÔLE «Favoriser, par la concertation des

Plus en détail

Projet d Extension d Alucam:

Projet d Extension d Alucam: Projet d Extension d Alucam: Présentation aux entreprises 6 & 7 Février 2007 Version 1.0 2 0 0 3 A L C A N I N C. Survol du projet Le projet Alucam comprend: L extension de l Aluminerie actuelle: Ajout

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Bilan d émissions de gaz à effet de serre Page 1 / 5 Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Paris Ce rapport a été réalisé selon le guide méthodologique «Méthode pour la réalisation des bilans d émissions

Plus en détail

Ressource potentielle en granulats recyclés

Ressource potentielle en granulats recyclés Ressource potentielle en granulats recyclés Estimation des pratiques actuelles et des évolutions potentielles à partir des études publiées par les Cellules Économiques Régionales de la Construction. Lafarge

Plus en détail

sintra LA ROUTE ÉCOLOGIQUE Dans une perspective de développement durable Par : Pierre T. DORCHIES ing. MSc. Directeur Développement et Ingénierie

sintra LA ROUTE ÉCOLOGIQUE Dans une perspective de développement durable Par : Pierre T. DORCHIES ing. MSc. Directeur Développement et Ingénierie LA ROUTE ÉCOLOGIQUE Dans une perspective de développement durable Par : Pierre T. DORCHIES ing. MSc. Directeur Développement et Ingénierie sintra Remerciements à: Michel CHAPPAT, Directeur de la Recherche

Plus en détail

synthèsemarché Le Matériau, un Enjeu Majeur pour l Automobile

synthèsemarché Le Matériau, un Enjeu Majeur pour l Automobile synthèsemarché 2 LES ENJEUX MATÉRIAUX DE L AUTOMOBILE synthèsemarché Puisque les matériaux sont à la base de la conception et de la production des véhicules automobiles, le soin que l on accorde à leur

Plus en détail

Les paysages d ici à la loupe

Les paysages d ici à la loupe Les paysages d ici à la loupe Des multinationales bien de chez nous Corrigé Les mots suivis d un astérisque (*) sont définis dans le lexique du dossier de presse. Corrigés de la tâche 1 Questions sur la

Plus en détail

Denis Leclerc

Denis Leclerc Denis Leclerc dleclerc@ecotechquebec.com Les technologies propres: responsables et compétitives Technologies, produits, processus et services innovateurs destinés à: réduire de façon significative l'impact

Plus en détail

9 e édition des CAUSERIES CHAMPLAIN 2017 LES INDUSTRIES ET L'EAU ArcelorMittal Produits longs Canada. Septembre 2017 Chabotl/101/Utilisation de l eau

9 e édition des CAUSERIES CHAMPLAIN 2017 LES INDUSTRIES ET L'EAU ArcelorMittal Produits longs Canada. Septembre 2017 Chabotl/101/Utilisation de l eau 9 e édition des CAUSERIES CHAMPLAIN 2017 LES INDUSTRIES ET L'EAU ArcelorMittal Produits longs Canada Septembre 2017 Chabotl/101/Utilisation de l eau Table des matières Présentation de l entreprise Principales

Plus en détail

«Chimie des bains pour l électrolyse de l'aluminium : étude RMN haute température et modélisation.»

«Chimie des bains pour l électrolyse de l'aluminium : étude RMN haute température et modélisation.» «Chimie des bains pour l électrolyse de l'aluminium : étude RMN haute température et modélisation.» Doctorante: Kelly Machado Directrice de thèse: Catherine Bessada Benjamin Cantais Riad Benchekra Lea

Plus en détail

Le Plan MÉTAL PRIMAIRE Exposition aux HAP dans les alumineries Risques et Stratégies de prévention. Introduction. Introduction

Le Plan MÉTAL PRIMAIRE Exposition aux HAP dans les alumineries Risques et Stratégies de prévention. Introduction. Introduction Le Plan MÉTAL PRIMAIRE Exposition aux HAP dans les alumineries Risques et Stratégies de prévention 3-4 septembre 2008, Université de Montréal Colloque: Les HAP, de la recherche à la prévention Introduction

Plus en détail

systèmes d automation flexstore gestion automatique magasin

systèmes d automation flexstore gestion automatique magasin systèmes d automation flexstore gestion automatique magasin flexstore Magasins automatiques, une solution pour chaque exigence flexstore, est la solution SCM qui répond aux exigences du professionnel qui

Plus en détail

Accumulateurs électrochimiques et cas de la technologie plomb acide

Accumulateurs électrochimiques et cas de la technologie plomb acide Accumulateurs électrochimiques et cas de la technologie plomb acide Marion PERRIN Rémy Christin INES, Laboratoire du Stockage Électrochimique CEA/LITEN/DTS/S3E/LSEC 50, Avenue du lac Léman Bât Lynx3 F-73370

Plus en détail

Refratechnik Energy Saving Series : moins de consommation d énergie grâce à une technologie réfractaire intelligente.

Refratechnik Energy Saving Series : moins de consommation d énergie grâce à une technologie réfractaire intelligente. Refratechnik Energy Saving Series : moins de consommation d énergie grâce à une technologie réfractaire intelligente. Effets d économie d énergie considérables grâce à l ES-SERIES ES-SERIES ES-SERIES ES-SERIES

Plus en détail

Définitions de base en traitement de surface

Définitions de base en traitement de surface Définitions de base en traitement de surface Définitions Les définitions qui vont être données dans ce chapitre sont issues de la norme NF A 91-010. Cette norme a pour objet de fixer, entre autres, la

Plus en détail

L'INDUSTRIE MINIÈRE QUÉBÉCOISE À L'ÈRE DES GRANDS PROJETS

L'INDUSTRIE MINIÈRE QUÉBÉCOISE À L'ÈRE DES GRANDS PROJETS L'INDUSTRIE MINIÈRE QUÉBÉCOISE À L'ÈRE DES GRANDS PROJETS par Jean-Claude Belles-Isles Association minière du Québec 21 e congrès de l'aqei Du Nord au Sud, le Québec à l'heure des grands projets PLAN DE

Plus en détail

EnMAT. Energie et Matériaux. Responsables de thème : C. Tenailleau, CIRIMAT, ~ 30 chercheurs et enseignants-chercheurs

EnMAT. Energie et Matériaux. Responsables de thème : C. Tenailleau, CIRIMAT, ~ 30 chercheurs et enseignants-chercheurs EnMAT Energie et Matériaux Responsables de thème : C. Tenailleau, CIRIMAT, 2009- ~ 30 chercheurs et enseignants-chercheurs Description : - Lieu de rencontres et de discussions scientifiques - Soutien au

Plus en détail

Liquides de refroidissement pour moteurs Chevron

Liquides de refroidissement pour moteurs Chevron Liquides de refroidissement pour moteurs Faits relatifs au moteur Une grande partie des pannes du moteur sont liées à des problèmes au niveau du système de refroidissement du moteur Système de refroidissement

Plus en détail

BILAN ENVIRONNEMENTAL 2014

BILAN ENVIRONNEMENTAL 2014 BILAN ENVIRONNEMENTAL 2014 Industrie routière française Mai 2015 La convention d engagement volontaire (CEV) pour les infrastructures routières Dans le cadre du Grenelle de l Environnement et de la transition

Plus en détail

Utilisation du compost dans les mines du Grand-Nord, Canada

Utilisation du compost dans les mines du Grand-Nord, Canada Utilisation du compost dans les mines du Grand-Nord, Canada Louise Hénault-Ethier, Ph.D. Consultante scientifique indépendante Paul Larouche BROME Compost Conseil Canadien du Compostage Montréal 16 mars

Plus en détail

Le réchauffement planétaire et Kyoto 1 T d enrobé : 20 à 30 kg CO2 eq, dépend du type de carburant utilisé

Le réchauffement planétaire et Kyoto 1 T d enrobé : 20 à 30 kg CO2 eq, dépend du type de carburant utilisé Évolution et technologies des enrobés tièdes Yvan Paquin, ing. Directeur Technique Adjoint, DJL 24 novembre 2009 Le réchauffement planétaire et Kyoto 1 T d enrobé : 20 à 30 kg CO2 eq, dépend du type de

Plus en détail

La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir

La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir 16ième Carrefour des Productions Animales 2.03.2011 Renaat Debergh Confédération Belge de l industrie Laitière (CBL) BCZ-CBL 16 Carrefour

Plus en détail

Les technologies à froid dans tous leurs états

Les technologies à froid dans tous leurs états Les technologies à froid dans tous leurs états Colloque Bitume Québec Trois-Rivi Rivières 19 mars 2007 Sabine Le Bec Construction DJL inc. Les technologies à froid dans tous leurs états Définition des

Plus en détail

Bilan des émissions Gaz à Effet de Serre

Bilan des émissions Gaz à Effet de Serre Bilan des émissions Gaz à Effet de Serre Alcoa Fixations Simmonds S.A.S Saint Cosme en Vairais Octobre 2012 Bilan A (réglementaire) Ce rapport a été réalisé selon le guide méthodologique «Méthode pour

Plus en détail

La performance des bâtiments : de la conception à l opération

La performance des bâtiments : de la conception à l opération CONGRÈS ANNUEL Association québécoise pour la maîtrise de l énergie - AQME La performance des bâtiments : de la conception à l opération SOCIÉTÉQUÉBÉCOISE DES INFRASTRUCTURES Juin 2017, Saint-Laurent PLAN

Plus en détail

Science des matériaux

Science des matériaux Science des matériaux Jean Colombani Pauline Schlosser 04 72 44 85 70 jean.colombani@univ-lyon1.fr 04 72 65 53 41 pauline.schlosser@univ-lyon1.fr Supports de cours : Jean Colombani & Laurent Joly http://sdm.univ-lyon1.fr/

Plus en détail

Cheminement de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield

Cheminement de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield PROCESSUS D INTÉGRATION D UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE OXYDATION HUMIDE ASSISTÉE PAR PLASMA (OHAP) Denis Lapointe Ing. M. Ing. Env. 4 avril 2013 Cheminement de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield Processus

Plus en détail

11 Industries des pâtes et papiers Points saillants

11 Industries des pâtes et papiers Points saillants Points saillants 10.00.01 11.00.01 Usines québécoises de pâtes, papiers et cartons en mai 2005 Usines consommatrices de bois ronds, copeaux, sciures et rabotures 38 (usines de transformation primaire)

Plus en détail

Réactions d' oxydoréduction. Chimie 12

Réactions d' oxydoréduction. Chimie 12 Réactions d' oxydoréduction Chimie 12 Terminologie Le réducteur est l'élément qui perd des électrons au cours d'une réaction d'oxydation L'oxydant est l'élément qui gagne des électrons au cours d'une réaction

Plus en détail

PROJET D ALUMINERIE À ALMA PAR ALCAN ALUMINIUM LTÉE

PROJET D ALUMINERIE À ALMA PAR ALCAN ALUMINIUM LTÉE POV 50 PROJET D ALUMINERIE À ALMA PAR ALCAN ALUMINIUM LTÉE Instrument de recherche Centre d archives de la MRC du Domaine-du-Roy Par : Lana Desgagné, Technicienne de documentation TABLE DES MATIÈRES Introduction

Plus en détail

C ESSAIS - MESURES II C.TIBIRNA

C ESSAIS - MESURES II C.TIBIRNA 2.4.1- Électrodes de référence Définition : Électrode dont le potentiel ne change pas significativement lorsqu un faible courant circule dans la pile. 1) CALOMEL Élément interne de mercure en contact avec

Plus en détail

LA PILE PAFC (Acid Phosphoric Fuel Cell)

LA PILE PAFC (Acid Phosphoric Fuel Cell) Mémento de l Hydrogène FICHE 5.2.4 LA PILE PAFC (Acid Phosphoric Fuel Cell) Sommaire 1. Un peu d histoire 2. Caractéristiques générales 3. Le principe de fonctionnement et les composants 4. Performances

Plus en détail

Mémoire présenté à la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec

Mémoire présenté à la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec Mémoire présenté à la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec - De la réduction des gaz à effet de serre à l indépendance énergétique du Québec - Mémoire présenté par MARMEN inc. Le 10 octobre

Plus en détail

Qu est-ce que la corrosion? Comment l étudier? Comment la contrôler?

Qu est-ce que la corrosion? Comment l étudier? Comment la contrôler? Corrosion en milieu sels fondus Sylvie DELPECH, Cyrine SLIM, Sébastien JASKIEROWICZ, Gérard PICARD LECIME Laboratoire d Electrochimie de Chimie des Interfaces et de Modélisation pour l Energie(CNRS UMR7575)

Plus en détail

Bilan des émissions Gaz à Effet de Serre

Bilan des émissions Gaz à Effet de Serre Bilan des émissions Gaz à Effet de Serre Alcoa Fixations Simmonds S.A.S Saint Cosme en Vairais Novembre 2015 Bilan A (réglementaire) Ce rapport a été réalisé selon le guide méthodologique version 3.d «Méthode

Plus en détail

LES AVANTAGES DU PVC. L APPARENCE DU BOIS.

LES AVANTAGES DU PVC. L APPARENCE DU BOIS. LES AVANTAGES DU PVC. L APPARENCE DU BOIS. Fini chêne Les produits de fenestration DOUBLENATURE offrent un fini extérieur s harmonisant parfaitement à cette maison de campagne en bois rond et en pierre.

Plus en détail

Baisse de l intensité de la consommation en énergie. Chute de l intensité de la consommation en eau

Baisse de l intensité de la consommation en énergie. Chute de l intensité de la consommation en eau sont en constante amélioration : les intensités de la consommation en énergie, en eau et en ressources de base sont en baisse, tout comme les intensités d émissions de polluants atmosphériques et de production

Plus en détail

CHI Prix : Lot #1 - PASS 10 :

CHI Prix : Lot #1 - PASS 10 : CHI-2017 - Prix : Lot #1 - PASS 10 : Kg liquide point d'expédition KEMIRA $ / Kg liquide Beauceville (12) 45 000 Vrac Varennes, QC 0.365 Brownsburg-Chatham (15) 64 680 Vrac Varennes, QC 0.349 La Pocatière

Plus en détail

La production éco-durable : Le cas de Produits de Marque Liberté inc. Par Dominic D Amours Coordonnateur développement durable

La production éco-durable : Le cas de Produits de Marque Liberté inc. Par Dominic D Amours Coordonnateur développement durable La production éco-durable : Le cas de Produits de Marque Liberté inc. Par Dominic D Amours Coordonnateur développement durable Laiterie Liberté Usine de production Siège social et centre de distribution

Plus en détail

Intégration des Procédés

Intégration des Procédés Intégration des Procédés Centre de la technologie de l énergie de CANMET - Varennes Présentation générale Plan de la présentation 2 Problématiques industrielles Qu est-ce que l Intégration des Procédés

Plus en détail

CHAPITRE 3. Les critères de choix d un matériau

CHAPITRE 3. Les critères de choix d un matériau CHAPITRE 3 Les critères de choix d un matériau L aspect physique des matériaux à l épreuve du temps : L aspect des matériaux participe directement à l esthétique des objets techniques. Il est essentiel

Plus en détail

Guide de demande d aide financière

Guide de demande d aide financière PROGRAMME D AIDE VISANT LA RÉDUCTION OU L ÉVITEMENT DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE PAR L IMPLANTATION DE PROJETS INTERMODAUX DANS LE TRANSPORT DES MARCHANDISES Guide de demande d aide financière

Plus en détail

Cours Chimie Electrolyse Classe : 4 Info 1 I- Phénomène d électrolyse : 1- Réaction spontanée :

Cours Chimie Electrolyse Classe : 4 Info 1 I- Phénomène d électrolyse : 1- Réaction spontanée : Cours Chimie Electrolyse Classe : 4 Info 1 I- Phénomène d électrolyse : 1- Réaction spontanée : a- Expérience : Cu (Sd) Δt 1 Δt 2 Solution aqueuse de Br 2 tténuation progressive de la couleur jaune couleur

Plus en détail

TRAITEMENT DE SURFACE - Formation longue pour Demandeurs d emploi. Réf. : TS L DE. Personnel concerné : Filière :

TRAITEMENT DE SURFACE - Formation longue pour Demandeurs d emploi. Réf. : TS L DE. Personnel concerné : Filière : FORMATION LONGUE Demandeurs d emploi TRAITEMENT DE SURFACE - Formation longue pour Demandeurs d emploi Réf. : TS L DE Personnel concerné : Demandeurs d emploi Filière : Installation de traitement de surfaces.

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Bilan d émissions de gaz à effet de serre Décembre 2015 Page 1/5 Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Paris Securitas France Sarl 2 bis, rue Louis Armand 75741 Paris Cedex 15 France Tél + 33(0)1

Plus en détail

Le marché du carbone conjoint Québec-Californie... et Ontario!

Le marché du carbone conjoint Québec-Californie... et Ontario! Le marché du carbone conjoint Québec-Californie... et Ontario! 29 e Congrès annuel de l AQME 6 et 7 mai 2015 Maxime Alexandre Ministère de l'économie, de l'innovation et des Exportations Quel est votre

Plus en détail

La force électrique potentielle, la tension électrique, et les piles

La force électrique potentielle, la tension électrique, et les piles La force électrique potentielle, la tension électrique, et les piles PowerPoint 1.3.2 Fournir du contexte, Les diverses formes d énergie L énergie peut paraitre en plusieurs formes différentes, L énergie

Plus en détail

«Le Complexe Jonquière dans l industrie mondiale de l aluminium» Conclusion générale Conclusion générale

«Le Complexe Jonquière dans l industrie mondiale de l aluminium» Conclusion générale Conclusion générale Page C - 1 Page C - 2 Suite à la lecture de cette imposante recherche exploratoire sur le Complexe Jonquière dans l industrie mondiale de l aluminium, que peut-on conclure d une manière générale? Rappelons

Plus en détail

Inventaire et plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Conférence de presse 15 novembre 2011

Inventaire et plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Conférence de presse 15 novembre 2011 Inventaire et plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre Conférence de presse 15 novembre 2011 Plan de la présentation Mise en contexte Pourquoi réduire les émissions de gaz à effet de serre

Plus en détail

Vision à long terme. Mise en place d une chaîne de valeur de l énergie hydrogène ne dégageant pas de CO2

Vision à long terme. Mise en place d une chaîne de valeur de l énergie hydrogène ne dégageant pas de CO2 Présentation générale Développement d un vecteur énergétique contribuant à l avènement de la société-hydrogène du futur Contexte social / Enjeux sociétaux Vision à long terme Rôle lors des Jeux Olympiques

Plus en détail

L analyse du cycle de vie d une d route en enrobés s bitumineux : application par l USIRF l norme NF P

L analyse du cycle de vie d une d route en enrobés s bitumineux : application par l USIRF l norme NF P L analyse du cycle de vie d une d route en enrobés s bitumineux : application par l USIRF l de la norme NF P 01.010 Vincent GROSSHENNY représentant l Union des Syndicats de l Industrie l Routière Française

Plus en détail

PRRS. Système de valorisation des déchets au plasma. Solution de valorisation énergétique des déchets municipaux, dangereux et biomédicaux au plasma

PRRS. Système de valorisation des déchets au plasma. Solution de valorisation énergétique des déchets municipaux, dangereux et biomédicaux au plasma PRRS Système de valorisation des déchets au plasma Solution de valorisation énergétique des déchets municipaux, dangereux et biomédicaux au plasma L INNOVATION EN DÉVELOPPEMENT DURABLE La gestion responsable

Plus en détail

Bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre

Bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre Bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre Description de la personne morale concernée Raison sociale : Onyx Méditerranée (OMED) Code NAF : 3811Z Code SIREN : 073 806 440 00134 Adresse :

Plus en détail

Notice d information sur l allocation des quotas pour la période

Notice d information sur l allocation des quotas pour la période Notice d information sur l allocation des quotas pour la période 2013 2020 La présente note a pour objet d introduire le dossier de l allocation des quotas gratuits dans le système d échange de quotas

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Bilan d émissions de gaz à effet de serre Décembre 2015 Page 1/5 Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Paris Securitas Transport Aviation Security Sas Continental Square I Bâtiment Mercure 2 place

Plus en détail

Grande Cuisine. Démarche ECO RESPONSABLE. Pour les professionnels

Grande Cuisine. Démarche ECO RESPONSABLE. Pour les professionnels Grande Cuisine Démarche ECO RESPONSABLE Pour les professionnels 6 fiches pro 1. le Bilan Carbone 2. l acier inoxydable aisi 441 3. la consommation d énergie 4. le self éco-responsable 5. le recyclage Deee

Plus en détail

Introduction à la métallurgie des poudres. Delphine AUZENE

Introduction à la métallurgie des poudres. Delphine AUZENE Introduction à la métallurgie des poudres Delphine AUZENE CRITT-MDTS, 29/11/2016 1 Les procédés Les principaux procédés de mise en forme des matériaux métalliques : Usinage/décolletage Fonderie Forgeage

Plus en détail

Air France lance en première mondiale le siège court-courrier le plus léger et le plus confortable du marché

Air France lance en première mondiale le siège court-courrier le plus léger et le plus confortable du marché Air France lance en première mondiale le siège court-courrier le plus léger et le plus confortable du marché Service de presse d Air France - 19 janvier 2010 - http://corporate.airfrance.com 1 Janvier

Plus en détail

La Gestion des Flux de Matières

La Gestion des Flux de Matières La Gestion des Flux de Matières Introduction: La Gestion des Flux de Matières (gfm) La situation économique: Une raréfaction des ressources (matières premières et énergie) dans le monde entier, une augmentation

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES SESSION 2013 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y

Plus en détail

Xerox France. Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre. Rapport du bilan destiné à la préfecture d Ile de France

Xerox France. Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre. Rapport du bilan destiné à la préfecture d Ile de France Xerox France Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la préfecture d Ile de France Décembre 2015 Ce rapport a été réalisé selon le guide méthodologique «Méthode pour la réalisation

Plus en détail

Les Atouts de la Galvanisation A Chaud au Trempé

Les Atouts de la Galvanisation A Chaud au Trempé Les Atouts de la Galvanisation A Chaud au Trempé R E S E R V O I R S X. P A U C H A R D 1 B o u l e v a r d X a v i e r P A U C H A R D 7 1 4 0 0 A U T U N - F R A N C E 0 3 8 5 8 6 5 3 3 3 x p @ x p a

Plus en détail

Actions «Transport» de l ADEME

Actions «Transport» de l ADEME Actions «Transport» de l ADEME Contributions ADEME aux scénarios prospectifs 2030-2050 secteur du transport routier Indicateurs pour les choix de demain Les projets rhônalpins Arnaud Mainsant, Direction

Plus en détail

Torches à plasma APT, RPT & MINIGUN

Torches à plasma APT, RPT & MINIGUN Torches à plasma APT, RPT & MINIGUN 20 ANS D EXPÉRIENCE EN TORCHES À PLASMA Depuis près de 20 ans, PyroGenesis Canada Inc. fabrique des systèmes de torche à plasma utilisés pour les applications parmi

Plus en détail

Bilan de mise en œuvre du Plan d action visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

Bilan de mise en œuvre du Plan d action visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) Bilan de mise en œuvre du Plan d action visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) 2015-2020 RETOUR SUR L INVENTAIRE L Inventaire 2012 des émissions de gaz à effet de serre de la Ville

Plus en détail

Gaz Métro. Changements climatiques: Défis et opportunités. Stéphanie Trudeau, VP stratégie, communication et développement durable

Gaz Métro. Changements climatiques: Défis et opportunités. Stéphanie Trudeau, VP stratégie, communication et développement durable Gaz Métro Changements climatiques: Défis et opportunités Stéphanie Trudeau, VP stratégie, communication et développement durable 6 octobre 2016 Gaz Métro en bref Principale entreprise de distribution de

Plus en détail