DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS"

Transcription

1 PROJET PHYTORIA DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS

2 PROJET PHYTORIA CONTEXTE - SUCCÈS ACTUEL DE L ÉPURATION VÉGÉTALISÉE (Filtres Plantés de Roseaux) pour les collectivités (< 2000 EH), mais très peu d applications pour les industriels - AVANTAGES DES FILIÈRES VÉGÉTALES POUR LES INDUSTRIELS - Coût d investissement compétitif - Maintenance réduite - Economie d énergie et de réactifs - Limitation volume de déchets, revalorisation (paillage, compostage) - Renforcement de l image «verte» Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 2

3 PROJET PHYTORIA OBJECTIFS DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS PAR FILTRES PLANTÉS DE ROSEAUX POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS Réduction de l emprise foncière (< 1 m² /EH) Adaptation pour fortes charges/ effluents variables Modélisation des performances épuratoires Plusieurs filières pour s adapter aux différentes problématiques industrielles INDUSTRIES VISÉES En priorité agroalimentaire, ou autres effluents biodégradables (textiles, cosmétique ) Débit < 100 m 3 /j et/ou charge < 5000 EH (600 kg DCO/j) Marché national et international - Export : zones visées à «économie émergente» et climat favorable Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 3

4 PROJET PHYTORIA PROJET LAURÉAT DE L AAP ECO INDUSTRIE (LABÉLISÉ PÔLE DREAM) Budget total = 1,3 M Subventions = 0,6 M PARTENAIRES : DÉROULEMENT DU PROJET ( ) Phase Pilote Phase Démonstrateur Commercialisation Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 4

5 Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 5 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Filtration Compostage Epuration biologique Par les bactéries fixées Matière organique + O 2 CO 2 + H 2 O NH O 2 NO 3 -

6 PHASE PILOTE OBJECTIFS OPTIMISATION ET PARAMÉTRAGE EN MILIEU CONTRÔLÉ Etude des rendements épuratoires en fonction de plusieurs paramètres Charge appliquée (organique et hydraulique) Type matériaux filtrant Taux de recirculation Température et effet saisonnier Modélisation et développement d outils de dimensionnement 2 SITES CHOISIS L Abeille Cholet (49) : Industrie de la boisson (sodas sucrés) CILAM La Réunion (97) : Laiterie industrielle et jus de fruits Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 6

7 Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 7 PHASE PILOTES L ABEILLE CHOLET (49) «tout végétal» 8 PILOTES DE 1,2 M² SUR SITE INDUSTRIEL MISE EN SERVICE EN OCTOBRE 2013

8 Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 8 PHASE PILOTES L ABEILLE CHOLET (49) «tout végétal» Suivi en cours par l Ecole des Mines

9 Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 9 PHASE PILOTES CILAM LA REUNION (97) «tout végétal» 4 PILOTES DE 1,2 M² SUR SITE INDUSTRIEL MISE EN SERVICE EN AOÛT 2013

10 Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 10 PHASE PILOTES CILAM LA REUNION (97) «tout végétal» Suivi en cours par E&I

11 PHASE DEMONSTRATEUR OBJECTIFS Mise en œuvre des technologies développées sur site industriel Transposition à grande échelle Calage des outils de dimensionnement Validation de la technologie par un organisme externe 5 SITES «DÉMONSTRATEURS» ST Michel-Contres (41): Pâtisserie industrielle ST Michel-Grobost (58) : Pâtisserie industrielle Allaire St Aignan (45) : Conserverie légumes Cluizel Damville (27) : Chocolaterie Crèperie de Langadoué (29) : Pâtisserie industrielle Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 11

12 DEMONSTRATEURS SAINT MICHEL DÉVELOPPEMENT (CONTRES, 41) Activité : Pâtisserie industrielle Charge nominale de 90 kg DCO/j (750 EH DCO ) Mise en service en 2011 Paramètres Concentration Nominales entrée Objectifs de rejets (Garanties Entreprise) Rendements épuratoires DBO mg/l 100 mg/l > 98,7% DCO mg/l 300 mg/l > 98,3 % MES mg/l 100 mg/l > 97,0 % NTK Pt 130 mg/l 40 mg/l Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 12

13 SYNOPTIQUE STATION Poste 1 er étage E Poste 2 ième étage Lagune à Macrophytes Surface 775 m² 1 er étage vertical Surface 630 m² S1 S2 S3 2 ième étage vertical Surface 473 m² 3 ième étage horizontal Surface 440 m² Points d échantillonnage DIMENSIONNEMENT GLOBAL À 2 M²/EH DCO AU TOTAL : 0,84 + 0,63 + 0,59 Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 13

14 CONCLUSIONS Résultats sur la filière filtres plantés pour les effluents agro-alimentaires très prometteurs Possibilité de réduire l emprise foncière < 1 m²/eh DCO, sans diminuer les performances épuratoires Capacité de traiter «en direct» des effluents très chargés (Economies sur réactifs, énergie ) A VENIR Développement d un modèle prédictif des performances (EMN) Campagnes de mesure des micropolluants Etude ACV en cours pour comparaison de l impact environnemental avec filières intensives Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 14

15 Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 15 CONCLUSIONS Bon déroulement du projet, conformément aux prévisions Accompagnement du pôle DREAM, en particulier pour le montage et la communication Intérêt des différents acteurs au suivi du projet : Agence de l Eau, ARIAC, Industriels Bonne complémentarité des partenaires, en ordre de marche pour la commercialisation

16 MERCI DE VOTRE ATTENTION Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 16

CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN

CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN www.jean-voisin.fr Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 2 HISTORIQUE JEAN VOISIN

Plus en détail

Filières d épuration adaptées aux petites collectivités. Pascal Molle Cemagref Lyon

Filières d épuration adaptées aux petites collectivités. Pascal Molle Cemagref Lyon Filières d épuration adaptées aux petites collectivités Pascal Molle Cemagref Lyon Les différents systèmes FNDAE n 22, 1998 D1 D3 D2 D2 D4 D4 D4 D2 D4 D4 D4 Contexte réglementaire STEP devant traiter une

Plus en détail

AUTOSURVEILLANCE STEP

AUTOSURVEILLANCE STEP DOSSIER 13-153 Novembre 2013 AUTOSURVEILLANCE STEP Commune de SAINT-GERMAIN-LE-CHÂTELET (90) Campagne d Octobre 2013 Code station : 060990091001 Ce dossier a été réalisé par : Sciences Environnement Agence

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE. Micro station BIOFRANCE 5 EH

RETOUR D EXPERIENCE. Micro station BIOFRANCE 5 EH Micro station BIOFRANCE EH Résultats des tests selon protocole VEOLIA en conditions sollicitantes 1 Préambule En 7, VEOLIA présentait aux Assises de l ANC de Cahors les résultats d une étude comparative

Plus en détail

Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières

Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières Marc Boucher SATESE Limeuil le L assainissement collectif en Dordogne 273 STEP communales en Dordogne (20 nouvelles STEP prévues

Plus en détail

Retour d'expérience sur les filtres plantés

Retour d'expérience sur les filtres plantés Retour d'expérience sur les filtres plantés Guillaume CASTERAN, STAC Charles-Emmanuel IMPALLOMENI, ADPI Romain AIMOZ, SUEZ Environnement www.stac.aviation-civile.gouv.fr Sommaire Rapide historique Montage

Plus en détail

COMMUNE DE GREZILLE. Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif. Rapport de phases 4& Novembre 2014 v2

COMMUNE DE GREZILLE. Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif. Rapport de phases 4& Novembre 2014 v2 COMMUNE DE GREZILLE Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif Rapport de phases 4&5 016-34112 Novembre 2014 v2 11 rue Hoche 49100 Angers Email : hydra@hydra.setec.fr T : 02 41 57 05 73

Plus en détail

LES FILTRES A SABLE PLANTES DE ROSEAUX : Exemples d utilisation pour le traitement d effluents d ateliers fermiers

LES FILTRES A SABLE PLANTES DE ROSEAUX : Exemples d utilisation pour le traitement d effluents d ateliers fermiers LES FILTRES A SABLE PLANTES DE ROSEAUX : Exemples d utilisation pour le traitement d effluents d ateliers fermiers PFT GH 2 O - Semaine de l eau - journée technique : jeudi 29 janvier 2009 Problématique

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC

DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC Travaux de collecte et de traitement des eaux usées sur le secteur du Petit Roussingeas Grande Pièce MEMOIRE EXPLICATIF MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DOSSIER

Plus en détail

TRAITEMENT DES EAUX BLANCHES. STATION D EPURATION BIOFRANCE i3/21

TRAITEMENT DES EAUX BLANCHES. STATION D EPURATION BIOFRANCE i3/21 TRAITEMENT DES EAUX BLANCHES STATION D EPURATION BIOFRANCE i3/21 Par «Eaux Blanches» il faut entendre les eaux usées issues des salles de traite et de stockage du lait. Ne pas confondre avec les eaux issues

Plus en détail

Le système de filtres plantés de roseaux Expérience de l IAV Hassan II

Le système de filtres plantés de roseaux Expérience de l IAV Hassan II Le système de filtres plantés de roseaux Expérience de l IAV Hassan II IAV / Université de Guelph, Canada Bouchaib El Hamouri, Christopher Kinsely and Anna Crolla IAV / Université de Guelph, Canada Agadir,

Plus en détail

Aides ADEME pour les IAA 30 juin Philippe VINCENT

Aides ADEME pour les IAA 30 juin Philippe VINCENT Aides ADEME pour les IAA 30 juin 2016 Philippe VINCENT philippe.vincent@ademe.fr 02 40 35 80 26 Principes d intervention auprès des entreprises Thématiques Déchets Énergie Transport Air Sols Management

Plus en détail

Épuration des eaux usées: Evolution des filières de traitement depuis 50 ans (et plus)

Épuration des eaux usées: Evolution des filières de traitement depuis 50 ans (et plus) Épuration des eaux usées: Evolution des filières de traitement depuis 50 ans (et plus) Jacques LESAVRE 2 ème Journée franco-asiatique: 2 ème Journée Regards franco-asiatique croisés sur l eau Paris et

Plus en détail

NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE. Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre

NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE. Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE ROSEAUX A ECOULEMENT VERTICAL Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre Pascal MOLLE pascal.molle@cemagref.fr

Plus en détail

STEP de N Goussa : une station 100% verte. Intervenant: Amar CHOUIKH Directeur central de l exploitation et de la maintenance à l ONA

STEP de N Goussa : une station 100% verte. Intervenant: Amar CHOUIKH Directeur central de l exploitation et de la maintenance à l ONA STEP de N Goussa : une station 100% verte Intervenant: Amar CHOUIKH Directeur central de l exploitation et de la maintenance à l ONA Sommaire La commune de N Goussa Fiche technique de la station Comment

Plus en détail

Rapport de visite avec analyses

Rapport de visite avec analyses 2010 2011 2012 2013 0 visite A 0 visite A DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT S.A.T.E.S.E. (SERVICE d ASSISTANCE TECHNIQUE aux EXPLOITANTS de STATIONS d ÉPURATION) Les missions du S.A.T.E.S.E. sont cofinancées

Plus en détail

Bio Réacteur à Membranes Céramiques pour le traitement des effluents industriels

Bio Réacteur à Membranes Céramiques pour le traitement des effluents industriels Bio Réacteur à Membranes Céramiques pour le traitement des effluents industriels Basé sur la technologie Membralox Sylvia Paranthoen Alain Balaire PALL EXEKIA Sommaire 1. Description du procédé bio réacteur

Plus en détail

Ywann Penru, SUEZ - CIRSEE. Le projet ZHART

Ywann Penru, SUEZ - CIRSEE. Le projet ZHART Ywann Penru, SUEZ - CIRSEE Le projet ZHART Le consortium Un consortium de 7 partenaires Association de compétences complémentaires SUEZ (CIRSEE et Eau France), NYMPHEA, sarl RIVE, CITERES (Université de

Plus en détail

Guide Eco-conception de produits AgroAlimentaire

Guide Eco-conception de produits AgroAlimentaire Mars 2016 Guide Eco-conception de produits AgroAlimentaire Loïs MOREIRA, Ingénieur Conseil éco-conception Éco-conception? Définition : l éco-conception consiste à intégrer l environnement dès la conception

Plus en détail

Surveillance des réseaux d assainissement. Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol

Surveillance des réseaux d assainissement. Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol Surveillance des réseaux d assainissement Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol PRESENTATION DE L AGENCE DE L EAU SEINE NORMANDIE DIRECTION TERRITORIALE ILE-DE-FRANCE Service

Plus en détail

Solutions techniques pour la Gestion Globale, Responsable et Durable de la Ressource en Eau

Solutions techniques pour la Gestion Globale, Responsable et Durable de la Ressource en Eau Solutions techniques pour la Gestion Globale, Responsable et Durable de la Ressource en Eau SD-EAU 104, résidence du Moulin 60600 BREUIL LE VERT tél. 0344501077 port. 0633252502 Société créée en 2010 par

Plus en détail

Un procédé de production de truites éco-efficient permettant la valorisation et le traitement des effluents en pisciculture. Poisson économe en eau

Un procédé de production de truites éco-efficient permettant la valorisation et le traitement des effluents en pisciculture. Poisson économe en eau Un procédé de production de truites éco-efficient permettant la valorisation et le traitement des effluents en pisciculture Poisson économe en eau PESCEDS avec le soutien de : APIVA ITAVI, CIRAD Lycée

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE BILAN 24 HEURES

RAPPORT DE VISITE BILAN 24 HEURES S.A.T.E.S.E. Service d Assistance Technique aux Exploitants de Station d Epuration Direction de l'aménagement du Territoire, de l Economie et du Développement Durable Service de l Eau, de l Assainissement

Plus en détail

La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations

La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations Un objectif inscrit au schéma directeur d assainissement établi en 2005-2006 Objectifs : donner une valeur ajoutée environnementale

Plus en détail

«Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement

«Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement Journée régionale d information et d échange mardi 17 septembre 2013 «Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement

Plus en détail

Programme ADEME/ACTIA :

Programme ADEME/ACTIA : Journée technique Optimisation de la Production et de la Valorisation du Biogaz Programme ADEME/ACTIA : La méthanisation des déchets gras des industries agro-alimentaires Michel TORRIJOS, LBE - INRA, Paris,

Plus en détail

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Réacteur biologique à support fluidisé MBBR avec garnissage K5 d AnoxKaldnes

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Réacteur biologique à support fluidisé MBBR avec garnissage K5 d AnoxKaldnes ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE Réacteur biologique à support fluidisé MBBR avec garnissage K5 d AnoxKaldnes Domaines d application : Fiche de niveau : Commercial, institutionnel et

Plus en détail

Solutions techniques pour la. de la Ressource en Eau. SD-EAU 104, résidence du Moulin BREUIL LE VERT tél port.

Solutions techniques pour la. de la Ressource en Eau. SD-EAU 104, résidence du Moulin BREUIL LE VERT tél port. Solutions techniques pour la Gestion Globale, Responsable et Durable de la Ressource en Eau SD-EAU 104, résidence du Moulin 60600 BREUIL LE VERT tél. 0344501077 port. 0633252502 Société créée en 2010 par

Plus en détail

1. Maîtrise de la consommation énergétique et d eau, utilisation d énergies renouvelables

1. Maîtrise de la consommation énergétique et d eau, utilisation d énergies renouvelables Atelier 2 : Enjeux environnementaux Répondre aux attentes de la société en prenant en compte les enjeux environnementaux dans les pratiques agro-industrielles : éco-conception, réduction des émissions

Plus en détail

La taxe sur la valeur ajoutée circulaire (TVAC) Fondation Anthony Hua

La taxe sur la valeur ajoutée circulaire (TVAC) Fondation Anthony Hua La taxe sur la valeur ajoutée circulaire (TVAC) Fondation 2019 Anthony Hua L origine du projet Projet porté par un industriel - Romain Ferrari au travers de sa fondation, la Fondation 2019, qu il crée

Plus en détail

Recensement des filières agréées : Initiatives de 5 conseils généraux visant à un suivi in situ partagé

Recensement des filières agréées : Initiatives de 5 conseils généraux visant à un suivi in situ partagé Recensement des filières agréées : Initiatives de 5 conseils généraux visant à un suivi in situ partagé Réseau ANC Bassin Rhin Meuse 31 janvier 2013 04/02/2013 1 SOMMAIRE Introduction Le protocole de l

Plus en détail

COMMUNE DE LE BARCARÈS. Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement

COMMUNE DE LE BARCARÈS. Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE LE BARCARÈS L ' A r c h i p e l d e s 3 6 C o m m u n e s... Caractéristiques Techniques

Plus en détail

ANAEROBIC FILTER. janvier

ANAEROBIC FILTER. janvier ANAEROBIC FILTER Biométhanisation, @F, janvier 2008 1 I. BIOMETHANISATION et METHANOGENESE BIOMETHANISATION = PROCEDE UTILISE POUR LA PRODUCTION BIOLOGIQUE DE METHANE A PARTIR DE LA DECOMPOSITION DE SUBSTRATS

Plus en détail

Une nouvelle alliance est née, celle du savoir-faire et de l esprit de service.

Une nouvelle alliance est née, celle du savoir-faire et de l esprit de service. Maintenance et exploitation de stations de pompage et de traitement d eau potable, entretien électromécanique, nettoyage et désinfection de réservoirs, recherche de fuites sur réseaux. Inspection vidéo

Plus en détail

BILAN ANNUEL sur le système d assainissement. Année XXXX. Bilan annuel

BILAN ANNUEL sur le système d assainissement. Année XXXX. Bilan annuel Bilan annuel XXXX Page 1/12 BILAN ANNUEL sur le système d assainissement (système de collecte et système de traitement) Année XXXX Bilan annuel Pour les agglomérations < 2 000 EH Le bilan est à transmettre

Plus en détail

Saint-Bohaire, terre d accueil de l assainissement végétalisée en France

Saint-Bohaire, terre d accueil de l assainissement végétalisée en France Saint-Bohaire, terre d accueil de l assainissement végétalisée en France Au fil des années, et plus largement à partir des années 2000, des particuliers et des collectivités se sont équipés en systèmes

Plus en détail

TESTS EN PILOTES ANAEROBIES A FAÇON

TESTS EN PILOTES ANAEROBIES A FAÇON TESTS EN PILOTES ANAEROBIES A FAÇON Au cours d un projet de méthanisation un essai en pilote de méthanisation est un véritable outil permettant de valider la faisabilité du projet, d optimiser le dimensionnement

Plus en détail

Modifiez le style du titre Commission de suivi de site

Modifiez le style du titre Commission de suivi de site Modifiez le style du titre Commission de suivi de site Modifiez le style des sous-titres du masque 6 juillet 2017 Agenda Suivi de la qualité du rejet en mer Recherche de solutions de traitement complémentaire

Plus en détail

Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés)

Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés) Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés) Projet : Augmentation du tonnage travaillé Modification du système de traitement

Plus en détail

Plan d intervention. 1. Introduction sur les rôles de l agence de l eau et du service police de l eau. 2. Moyens / P.-L. GITENAIT, AERMC Besançon

Plan d intervention. 1. Introduction sur les rôles de l agence de l eau et du service police de l eau. 2. Moyens / P.-L. GITENAIT, AERMC Besançon Plan d intervention 1. Introduction sur les rôles de l agence de l eau et du service police de l eau 2. Moyens / P.-L. GITENAIT, AERMC Besançon 3. Examen de la conformité / D. MARQUIS, DDT25 4. La prime

Plus en détail

Procédés de recyclage du phosphore à partir d effluents domestiques. Samuel Martin

Procédés de recyclage du phosphore à partir d effluents domestiques. Samuel Martin Procédés de recyclage du phosphore à partir d effluents domestiques Samuel Martin Impact des nouvelles réglementations sur le traitement du phosphore Augmentation du nombre de zones sensibles Nouvelles

Plus en détail

Gamme ANITA Traiter les retours azotés durablement et au meilleur coût

Gamme ANITA Traiter les retours azotés durablement et au meilleur coût Gamme ANITA Traiter les retours azotés durablement et au meilleur coût Enjeux financiers et environnementaux La déshydratation des boues traitées par digestion anaérobie produit des retours liquides à

Plus en détail

FRAISES EN JARDINS SUSPENDUS 2015 Suivi des bassins de traitement des effluents

FRAISES EN JARDINS SUSPENDUS 2015 Suivi des bassins de traitement des effluents FRAISES EN JARDINS SUSPENDUS 2015 Suivi des bassins de traitement des effluents Responsable de l essai : Annie Gény I CONTEXTE Les cultures hors sol (fraises, framboises, tomates ) sont drainées avec des

Plus en détail

La méthanisation. Lycée Theophile Roussel ST CHELY 07 mai 2015

La méthanisation. Lycée Theophile Roussel ST CHELY 07 mai 2015 La méthanisation Lycée Theophile Roussel ST CHELY 07 mai 2015 La méthanisation Un contexte favorable : La France s est fixée pour objectif de multiplier par 4 la puissance électrique installée et par 6

Plus en détail

3 Evènements (conférences, salons, ateliers )

3 Evènements (conférences, salons, ateliers ) NEWSLETTER Août 00 L Agence de l eau Seine Normandie 3 Evènements (conférences, salons, ateliers ) Les principaux types de traitement des boues d épuration en Seine-Normandie Publications sur le traitement

Plus en détail

Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS. 26 avril 2016

Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS. 26 avril 2016 Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS 26 avril 2016 Généralités Conséquences de la pollution Généralités Conséquences de la pollution Généralités L origine des eaux usées Généralités

Plus en détail

Epuration des eaux usées au Maroc Situation actuelle et capitalisation

Epuration des eaux usées au Maroc Situation actuelle et capitalisation Epuration des eaux usées au Maroc Situation actuelle et capitalisation Epuration des eaux usées Definition et Objectif de l épuration : L épuration des eaux usées est l ensemble des techniques permettant

Plus en détail

présente : La découverte révolutionnaire à l usage des stations d épuration à boues activées

présente : La découverte révolutionnaire à l usage des stations d épuration à boues activées présente : le La découverte révolutionnaire à l usage des stations d épuration à boues activées Optimisez votre station d épuration! SPEED-O-CLAR : ECONOMIQUE ET ECOLOGIQUE SUPPRESSION DES COAGULANTS (CHLORURE

Plus en détail

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Actiflo

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Actiflo ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE Actiflo Domaines d application : Fiche de niveau : Communautaire, commercial et institutionnel En démonstration Avril 2012 1. DONNÉES GÉNÉRALES Nom de

Plus en détail

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de centres d enfouissement technique de déchets ménagers.

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de centres d enfouissement technique de déchets ménagers. EAU PRO Notre métier : gestion, traitement et réutilisation de vos effluents Expertise - Conception - Réalisation Environnement Agro-alimentaire Industries Traitement des lixiviats de centres d enfouissement

Plus en détail

Le lagunage naturel. Le lagunage naturel. Processus. Hydraulique (évolution des flux) Performances (NH 4 + ) Curage

Le lagunage naturel. Le lagunage naturel. Processus. Hydraulique (évolution des flux) Performances (NH 4 + ) Curage Le lagunage naturel Catherine BOUTIN, Cemagref Lyon catherine.boutin@cemagref.fr Le lagunage naturel Processus Hydraulique (évolution des flux) Performances (NH 4 + ) Curage 1 Processus Équilibre biologique

Plus en détail

LA BIORAFFINERIE ENVIRONNEMENTALE DE L EFFET CASCADE AU BOUCLAGE DES CYCLES. Jean-Philippe Steyer / 9 Juin 2015

LA BIORAFFINERIE ENVIRONNEMENTALE DE L EFFET CASCADE AU BOUCLAGE DES CYCLES. Jean-Philippe Steyer / 9 Juin 2015 LA BIORAFFINERIE ENVIRONNEMENTALE DE L EFFET CASCADE AU BOUCLAGE DES CYCLES Jean-Philippe Steyer / 9 Juin 2015 Le traitement des eaux et des déchets Hier et aujourd hui Traitement aérobie Aeration (100

Plus en détail

NYMPHEA PRODUCTEUR DE PLANTES AQUATIQUES

NYMPHEA PRODUCTEUR DE PLANTES AQUATIQUES NYMPHEA PRODUCTEUR DE PLANTES AQUATIQUES Réunion du 30 août 2013 Historique L entreprise Nymphea, productrice de plantes aquatiques depuis 1990, est constituée de 3 sociétés distinctes : L EARL Nymphea

Plus en détail

Le dispositif d assainissement pour les eaux blanches (ovin-lait)

Le dispositif d assainissement pour les eaux blanches (ovin-lait) MISE Semaine de l eau EPL Albi Fonlabour du 26 au 30 janvier 2009 Le dispositif d assainissement pour les eaux blanches (ovin-lait) Historique et rappels - Les eaux blanches = eaux de rinçage du système

Plus en détail

Retour d expérience d un maître d oeuvre

Retour d expérience d un maître d oeuvre SESSION 1 Du projet àla réception des travaux Retour d expérience d un maître d oeuvre Grégoire JOST (SINBIO) Novembre 2008 Programme pluriannuel d assainissement de la commune de Feldbach (68) 1 S o m

Plus en détail

Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665

Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665 Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665 VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE Tél: 04 74 68 23 08 RAPPORT ANNUEL SUR

Plus en détail

Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire

Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire (AVERTISSEMENT : les hypothèses prises en compte dans le

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE STATION D EPURATION AUTONOME DES EAUX RESIDUAIRES DOMESTIQUES DE LA RESIDENCE VICTORIA, NOUMEA

NOTE EXPLICATIVE STATION D EPURATION AUTONOME DES EAUX RESIDUAIRES DOMESTIQUES DE LA RESIDENCE VICTORIA, NOUMEA République Française NOUVELLE-CALEDONIE Province Sud NOTE EXPLICATIVE STATION D EPURATION AUTONOME DES EAUX RESIDUAIRES DOMESTIQUES DE LA RESIDENCE VICTORIA, NOUMEA DOSSIER DE DECLARATION au titre de la

Plus en détail

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE Réacteur biologique à garnissage en suspension (RBGS) Ecoprocess TM MBBR Domaines d application : Niveau de développement : Commercial, institutionnel

Plus en détail

Rejets des Zones d Assainissement Collectif. Cartographie Rejets des Zones d assainissement collectif en Midi-Pyrénées en 2010

Rejets des Zones d Assainissement Collectif. Cartographie Rejets des Zones d assainissement collectif en Midi-Pyrénées en 2010 Rejets des Zones d Assainissement Collectif Cartographie Rejets des Zones d assainissement collectif en Midi-Pyrénées en 21 Valeurs 21 : Rejets DBO5 : 5 81 kg par jour Rejets DCO : 29 744 kg par jour Rejets

Plus en détail

Périmètre d irrigation De Limagne Noire réutilisation des eaux usées traitées de l agglomération de CLERMONT FD

Périmètre d irrigation De Limagne Noire réutilisation des eaux usées traitées de l agglomération de CLERMONT FD 23 rue jean Claret CLERMONT FD 04 73 34 75 00 Périmètre d irrigation De Limagne Noire réutilisation des eaux usées traitées de l agglomération de CLERMONT FD 1 Réutilisation des eaux usées traitées Pour

Plus en détail

Filière agro-alimentaire : des acteurs intensivement circulaire

Filière agro-alimentaire : des acteurs intensivement circulaire Organisateurs: Atelier 7 Filière agro-alimentaire : des acteurs intensivement circulaire Mardi 22 novembre 2016 16h 17h Intervenants Filière agro-alimentaire : des acteurs intensivement circulaire Loïs

Plus en détail

décanteur primaire zone de traitement X-Perco, naturellement. J AFFICHE DES PERFORMANCES EXCEPTIONNELLES. MON FILTRE EST NATUREL ET LOCAL.

décanteur primaire zone de traitement X-Perco, naturellement. J AFFICHE DES PERFORMANCES EXCEPTIONNELLES. MON FILTRE EST NATUREL ET LOCAL. FONCTIONNEMENT LE RÉSEAU ELOY WATER Votre station se présente sous la forme d une cuve unique plug & play en polyéthylène, organisée en deux compartiments :. DÉCANTEUR PRIMAIRE La zone de pré-traitement,

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS DU LES SOLUTIONS DE TRAITEMENT DES EAUX USEES POUR DE PETITES UNITES. Réunion d échanges

LES RENDEZ-VOUS DU LES SOLUTIONS DE TRAITEMENT DES EAUX USEES POUR DE PETITES UNITES. Réunion d échanges LES RENDEZ-VOUS DU LES SOLUTIONS DE TRAITEMENT DES EAUX USEES POUR DE PETITES UNITES Réunion d échanges jeudi 11 octobre 2001 de 10H00 à 17H00 Foyer de ski de fond de "La Croisette" LA MURAZ (74) Stations

Plus en détail

Méthanisation des boues de stations d épuration. L exemple de la station d épuration de Chevigny Saint Sauveur (SOGEDO)

Méthanisation des boues de stations d épuration. L exemple de la station d épuration de Chevigny Saint Sauveur (SOGEDO) Méthanisation des boues de stations d épuration L exemple de la station d épuration de Chevigny Saint Sauveur (SOGEDO) Journée Méthanisation-Beaune- 23 Avril 2015 mise en service 1969 15 000 EQH 1 ère

Plus en détail

La France est le leader européen de la transformation de légumes.

La France est le leader européen de la transformation de légumes. Analyse des impacts environnementaux des procédés d extraction de matières premières végétales utilisées dans les filières arômes, parfums, cosmétique, fruits et légumes Le 11/05/12 Page 1 1 > INTRODUCTION

Plus en détail

1 de Mise en contexte

1 de Mise en contexte Démarche d autorisation des projets comportant le rejet d une forte charge d azote ammoniacal dans des ouvrages municipaux d assainissement des eaux (OMAE) 1 Mise en contexte Le ministère du Développement

Plus en détail

FASTEP Station de traitement biologique des eaux usées préfabriquée et assemblable sur site

FASTEP Station de traitement biologique des eaux usées préfabriquée et assemblable sur site FASTEP Station de traitement biologique des eaux usées préfabriquée et assemblable sur site Une solution radicalement innovante La réalisation de stations de traitement biologique des eaux usées préfabriquées

Plus en détail

Photo : Franck Kessler, agent d entretien communal, effectue le fauchage des roseaux.

Photo : Franck Kessler, agent d entretien communal, effectue le fauchage des roseaux. Photo : Franck Kessler, agent d entretien communal, effectue le fauchage des roseaux. 1 Le point Les résultats des prélèvements réalisés par le Service d assistance technique aux exploitants de station

Plus en détail

PROGRAMME «CITE DES ÉNERGIES» JOURNEE DU 12 DÉCEMBRE 2012

PROGRAMME «CITE DES ÉNERGIES» JOURNEE DU 12 DÉCEMBRE 2012 PROGRAMME «CITE DES ÉNERGIES» JOURNEE DU 12 DÉCEMBRE 2012 Le Liten dans le CEA Défense et sécurité globale Très grands instruments de recherche Technologies de l information et de la santé Les énergies

Plus en détail

Accompagnement technique dans une démarche d éco-conception

Accompagnement technique dans une démarche d éco-conception Accompagnement technique dans une démarche d éco-conception David Berck, CELABOR 23/11/2009 Atelier Eco-Design Packaging 1 Plan de l exposé Introduction Eco-conception et technique Validation de la démarche

Plus en détail

L éco-assainissement Un nouveau mode de gestion des effluents domestiques

L éco-assainissement Un nouveau mode de gestion des effluents domestiques L éco-assainissement Un nouveau mode de gestion des effluents domestiques QUESTION n 1n - Jardin public ou station d Jardin public ou station d épuration? QUESTION n 2n - les effluents domestiques choisissez

Plus en détail

Jean Voisin : Ecophyltre

Jean Voisin : Ecophyltre Partenariat 2013-2015 - Domaine eau et aménagements urbains «Evaluation des procédés nouveaux d assainissement Conception et exploitation des stations de traitement des eaux usées des petites et moyennes

Plus en détail

Traitement du lactosérum présentation d une solution d avenir. Jacques CAPDEVILLE & Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage

Traitement du lactosérum présentation d une solution d avenir. Jacques CAPDEVILLE & Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage Traitement du lactosérum présentation d une solution d avenir Jacques CAPDEVILLE & Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage LACTOSERUM Concentration organique bien supérieure aux eaux blanches (de 50 à 90

Plus en détail

TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES

TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SEBOU TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES Paris 23 juin 28 PRESENTATION DU BASSIN DU SEBOU Superficie : 4. km2 Population : 6.2 Millions hab. (RGPH

Plus en détail

Biogaz, Biométhane et Méthanisation territoriale 30/12/2011 1

Biogaz, Biométhane et Méthanisation territoriale 30/12/2011 1 Biogaz, Biométhane et Méthanisation territoriale 30/12/2011 1 Principe de la méthanisation Substrats Effluents et résidus urbains Fraction Fermentescible des Ordures Ménagères (ou FFOM) Biodéchets des

Plus en détail

PREFET DES COTES- D ARMOR

PREFET DES COTES- D ARMOR PREFET DES COTES- D ARMOR Direction départementale des territoires et de la mer Service eau, environnement, forêts Arrêté portant prescriptions complémentaires à déclaration en application de l'article

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCE Méthanisation et «séchage à l huile» des boues de station d épuration

RETOUR D EXPÉRIENCE Méthanisation et «séchage à l huile» des boues de station d épuration 6 juillet 2017 RETOUR D EXPÉRIENCE Méthanisation et «séchage à l huile» des boues de station d épuration Jérémie STEIGER - SIVOM du Bassin de l Ehn 1 INTRODUCTION PRÉSENTATION DU SIVOM 11 communes 26 500

Plus en détail

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE Caractéristiques Techniques du service d'eau potable Le Service

Plus en détail

Rapport de visite courante de l'autosurveillance

Rapport de visite courante de l'autosurveillance SERVICE d'assistance TECHNIQUE aux EXPLOITANTS de STATIONS d'epuration S.A.T.E.S.E. Nom de la station : TOSSE Mission d assistance technique Rapport de visite courante de l'autosurveillance Du : 18/08/2009

Plus en détail

6 juillet Direction de L EAU et de L ASSAINISSEMENT

6 juillet Direction de L EAU et de L ASSAINISSEMENT 6 juillet 2017 Direction de L EAU et de L ASSAINISSEMENT 1. Raisons et enjeux du projet - Présentation du système d assainissement et de la station d épuration - Pourquoi un projet de modernisation de

Plus en détail

SITUATION ACTUELLE. Évolution importante à partir de l année 2000 : passage de

SITUATION ACTUELLE. Évolution importante à partir de l année 2000 : passage de 1 SOMMAIRE Situation actuelle Constats Pourquoi le lagunage? Filières lagunage existantes Données sur le parc existant Principales contraintes rencontrées Doit-on abandonner le lagunage? Propositions d

Plus en détail

Bureau de la CLE du 05juillet Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin les Pins

Bureau de la CLE du 05juillet Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin les Pins Bureau de la CLE du 05juillet 2016 Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin Contexte Renouvellement de l arrêté préfectoral de rejet (autorisation le 07/08/2001 pour 15 ans, échéance le

Plus en détail

Chapitre 9: Lagunes aérées et bassins de stabilisation

Chapitre 9: Lagunes aérées et bassins de stabilisation Chapitre 9: Lagunes aérées et bassins de stabilisation procédés extensifs avec des temps de séjour variant de 2 à 250 jours. procédé de mise en oeuvre simple: l effluent traverse une succession de bassins

Plus en détail

CARQUEFOU - Une ville péri-urbaine démonstrateur smart grid

CARQUEFOU - Une ville péri-urbaine démonstrateur smart grid 1. FICHE D IDENTIFICATION CARQUEFOU - Une ville péri-urbaine démonstrateur smart grid Consortium : Pilote : SELA - Loire Atlantique Développement Portage politique : Ville de Carquefou, Nantes Métropole

Plus en détail

Sainte Marie d'alloix Village

Sainte Marie d'alloix Village Bilan 24H Assistance technique du Département du : 02 mai 2012 à 12h00 Nathalie JOURDAN Sainte Marie d'alloix Village INFORMATIONS ADMINISTRATIVES Maître d'ouvrage : Commune de Sainte-Marie-d'Alloix Type

Plus en détail

Au service de la santé publique et de l environnement

Au service de la santé publique et de l environnement Au service de la santé publique et de l environnement «Réduire durablement l impact sanitaire des contaminations dans le domaine de la radioactivité et des pollutions environnementales» Telle est la mission

Plus en détail

Le présent document contient, en application du décret n du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service.

Le présent document contient, en application du décret n du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service. Le présent document contient, en application du décret n 2007.675 du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service. I - PRÉSENTATION DU SERVICE Exploité en affermage par la Lyonnaise des

Plus en détail

Table Ronde n 1. Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique. Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique. vendredi 19 Janvier 2007

Table Ronde n 1. Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique. Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique. vendredi 19 Janvier 2007 1996 2006 Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique vendredi 19 Janvier 2007 Table Ronde n 1 Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique Réalisation : Thierry GRUDA - Atelier ThiGRiS 0596 57

Plus en détail

exploitant de la station d épuration - SAUR exploitant du système d irrigation (stockage et arrosage) - commune de La Couarde sur Mer

exploitant de la station d épuration - SAUR exploitant du système d irrigation (stockage et arrosage) - commune de La Couarde sur Mer PROJET D IRRIGATION DU TERRAIN DE FOOT DE LA COUARDE SUR MER AVEC DES EAUX USEES TRAITEES PAR LA STATION D EPURATION DU SYNDICAT D ASSAINISSEMENT DU GOISIL (LA COUARDE SUR MER) DEMANDE D AUTORISATION D

Plus en détail

MBR X-Flow. Concept et experiences

MBR X-Flow. Concept et experiences MBR X-Flow Concept et experiences 20.01.2016 Sommaire 1. Le MBR Principes et configurations 2. Le MBR X-Flow 1. Principes 2. Construction modulaire 3. Nouveaux développements - Helix 4. Avantages 3. Références

Plus en détail

PREFET DES COTES- D ARMOR

PREFET DES COTES- D ARMOR PREFET DES COTES- D ARMOR Direction départementale des territoires et de la mer Service eau, environnement, forêts Arrêté portant prescriptions complémentaires à déclaration en application de l'article

Plus en détail

Le Grand Narbonne Département de L Aude (11)

Le Grand Narbonne Département de L Aude (11) Le Grand Narbonne Département de L Aude (11) Cas par Cas Station d épuration de Narbonne Ville Note complémentaire Juillet 2017 Siège social ZAC Réveillon, 29 rue des Cisterciens, 11 10 NARBONNE tel :

Plus en détail

SPL fruits et légumes du Lot et Garonne Relance Nutrition Santé

SPL fruits et légumes du Lot et Garonne Relance Nutrition Santé SPL fruits et légumes du Lot et Garonne Relance Nutrition Santé Réunion du 18 février 2008 1 SPL = Système Productif Local et «pôle de compétitivité» : une complémentarité pour les PME Jean Alain Mariotti

Plus en détail

«L épuration des eaux usées par filtres plantés de roseaux à écoulement vertical: Base de dimensionnement, intérêt et application d un système à

«L épuration des eaux usées par filtres plantés de roseaux à écoulement vertical: Base de dimensionnement, intérêt et application d un système à «L épuration des eaux usées par filtres plantés de roseaux à écoulement vertical: Base de dimensionnement, intérêt et application d un système à double étages superposés» I- Filière classique I.1 Présentation

Plus en détail

L injection de biométhane dans les réseaux de gaz naturel

L injection de biométhane dans les réseaux de gaz naturel L injection de biométhane dans les réseaux de gaz naturel Maison de l Agriculture 24 février 2012 1 Réunion Biométhane Chambre d Agriculture 24 février 2012 1 Sommaire 1.Présentation GrDF et Réseau GDS

Plus en détail

Temps d échange sur la valorisation énergétique des déchets organiques

Temps d échange sur la valorisation énergétique des déchets organiques Temps d échange sur la valorisation énergétique des déchets organiques Organisé par l agence régionale énergie réunion (arer) Le mardi 26 juin 2012 En présence du Dr. Anthony KERIHUEL (S3D) Sommaire I

Plus en détail

SEMINAIRE PREVENTION. Présentation de l Appel à Projets «Prévention des déchets en Guadeloupe» ADEME Julien VERMEIRE, ingénieur déchets ADEME

SEMINAIRE PREVENTION. Présentation de l Appel à Projets «Prévention des déchets en Guadeloupe» ADEME Julien VERMEIRE, ingénieur déchets ADEME Présentation de l Appel à Projets «Prévention des déchets en Guadeloupe» ADEME Julien VERMEIRE, ingénieur déchets ADEME Objectifs de l AAP : Susciter des projets en faveur de la prévention des déchets

Plus en détail

Stations d épuration collectives monobloc AQUABIO pour les eaux usées domestiques prêtes à raccorder

Stations d épuration collectives monobloc AQUABIO pour les eaux usées domestiques prêtes à raccorder ASSAINISSEMENT AUTONOME SEMI-COLLECTIF et COLLECTIF Stations d épuration collectives monobloc AQUABIO pour les eaux usées domestiques prêtes à raccorder Gamme de 21 à 800 Equivalents Habitants ASSAINISSEMENT

Plus en détail

SIMPLE, FIABLE ET DISCRET

SIMPLE, FIABLE ET DISCRET ANS ENVIRONNEMENT EXPERIÉNCE INGÉNÉRIE Diamond WPL Micro-station d épuration SIMPLE, FIABLE ET DISCRET AGRÉMENT MINISTÉRIEL 5, 10, 15, 20 EH: n 2015-011-ext1à3 Diamond DMS WPL opère sur le secteur du traitement

Plus en détail