Diverticulite sigmoïdienne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diverticulite sigmoïdienne"

Transcription

1 Diverticulite sigmoïdienne Place de la chirurgie Frédéric BRETAGNOL Service de Chirurgie Colorectale Pôle des Maladies de l Appareil Digestif (PMAD) - Hôpital Beaujon Université Paris 7 - Clichy

2 Diverticulite sigmoïdienne Révolution! Littérature abondante Pas de consensus Recommandations divergentes Stratégie diagnostique Stratégie thérapeutique Confirmation du diagnostic : TDM ++ Place de la laparoscopie Pas de consensus Chirurgie prophylactique Indications et sélection des patients Recommandations pour la Pratique Clinique 2007

3 Antibiotiques non utiles! Chabok, Br J Surg 2012

4 RPC, Gastroenterol Clin Biol 2007

5 Confirmation du diagnostic Examen de référence = Scanner abdomino-pelvien ++ Diagnostic positif :

6 TDM : Valeur diagnostique Recherche de signes de gravité : Pneumopéritoine localisé ou généralisé Fuite de produit de constraste Abcès périsigmoïdien, pelvien Fistule colo-vésicale

7 Complications septiques Complications septiques dans 95% des cas Hinchey EJ, Adv Surg 1978

8 Péritonites Chirurgie = Traitement de référence Résection initiale ou secondaire après stomie dérivation? Chirurgie en 1 temps (résection-anastomose)? Chirurgie en 2 temps selon les conditions locales? Résection initiale (Hartmann ou résection-anastomose avec stomie) Rétablissement de la continuité digestive

9 Résection sigmoïdienne initiale ou secondaire? Etude randomisée, multicentrique péritonite diverticulaire stade III Résections initiales (n=55) vs résections secondaires après stomie (n=48) Résection initiale Résection secondaire P Péritonite postop 2% 21% <0,01 Réintervention 4% 19% <0,02 Durée d hospitalisation 15j 24j <0,05 Mortalité 24% 19% NS Résection initiale ++ Zeitoun G, Br J Surg 2000

10 Hartmann vs résection-anastomose? Pas d étude randomisée Péritonite diverticulaire Hinchey > 2 Revues 15 études comparatives 963 patients Mortalité : 4,9% (Résection-anastomose) vs 15,1% (Hartmann) 54 études 1051 patients Mortalité : 9% (Résection-anastomose-stomie) vs 10% (Résection-anastomose) vs 19% (Hartmann) Constantinides VA, Dis Colon Rectum 2006 Salem L, Dis colon Rectum 2004

11 Hartmann vs résection-anastomose? Pas d étude randomisée Péritonite diverticulaire Hinchey > 2 Revue études n=6675 anastomose Résection anastomose stomie Hartmann Morbidité 55% 40% 35% Mortalité 30% 25% 20% QdV à 5 ans Résection Constantinides VA, Ann Surg 2007

12 Drainage percutané d abcès Stade I-II Hinchey Abcès > 5 cm Taille et localisation ++ Pas d étude comparative Faisabilité technique 80% des cas

13 Stratégie chirurgicale en urgence Péritonite localisée (I et II) Drainage radiologique Résection anastomose (± stomie protection) Péritonite généralisée (III) Résection anastomose (± stomie protection) Péritonite stercorale (IV) Résection anastomose (± stomie protection) Hartmann reste la chirurgie de référence RPC, Gastroenterol Clin Biol 2007

14 Place du drainage laparoscopique Traitement conservateur = paradoxal! Prise en charge simple et séduisante Bénéfice de la laparoscopie Peut éviter une stomie Principes : Lavage abdominal ++ Ne pas chercher à voir la perforation Ne pas libérer les adhérences pelviennes Drainage pelvien Suture? Colle?

15 Drainage laparoscopique Afshar, Colorectal Dis 2011

16 Drainage laparoscopique Indication : Stade III Hinchey ++ Technique Simple et efficace : Succès > 90% Bénéfice de la laparoscopie Evite une stomie Information patient ++

17 Recommandations Sauerland S, Surg Endosc 2006 RPC, Gastroenterol Clin Biol 2007

18 Sigmoïdectomie prophylactique Rationnel Prévention des crises ultérieures Nécessité d une certitude diagnostique des crises Scanner abdomino-pelvien à chaque crise ++

19 Sigmoïdectomie prophylactique Comment choisir? Histoire naturelle de la maladie Risque de récidive? Facteurs de risque? Risque de complications graves? (chirurgie en urgence) Terrain : âge, morbidité Chirurgie «moderne» Abord laparoscopique Résultats opératoires - Réhabilitation précoce

20 Risque de récidive après 1ère crise n Suivi (mois) Récidive Ambrosetti % Ambrosetti ,6% Makela ,6% Chautems % Biondo % Anaya % Risque de récidive varie entre 8,6% et 32% Ambrosetti P, Surgery 1994 Br J Surgery 1997 Makela J, Dis Colon Rectum 1998 Chautems RC, Dis Colon Rectum 2002 Biondo S, Br J Surg 2002 Anaya DA, Arch Surg 2005

21 Facteurs de risque de récidive Etude prospective chez 118 patients suivi médian de 9,5 ans Après traitement d une première crise : Récidive : 32% dont 50% la 1ère année Facteurs de risque Analyse univariée : Âge < 50 ans et Signes gravité TDM Analyse multivariée : Signes de gravité TDM Chautems RC, Dis Colon Rectum 2002

22 Chirurgie en urgence : pas de consensus n 1ère crise 2ème crise Ambrosetti % Ambrosetti ,8% - Makela % 33% Biondo % 7,6% Anaya % 5,5% Risque de chirurgie identique Nombre de poussées = Pas FDR chirurgie urgence Ambrosetti P, Surgery 1994 Br J Surgery 1997 Makela J, Dis Colon Rectum 1998 Biondo S, Br J Surg 2002 Anaya DA, Arch Surg 2005

23 Chirurgie en urgence : pas de consensus Etude rétrospective chez patients Après traitement d une première crise Récidive : 19% Chirurgie et nombre de crises Âge < 50 ans : 27% vs 17% (P<0,001) Récidive chirurgicale : 5,5% Âge < 50 ans : 7,5% vs 5% (P<0,001) Nombre de crises Anaya DA, Arch Surg 2005

24 Synthèse Chirurgie en urgence / nombre de crises RPC, Gastroenterol Clin Biol 2007

25 Sigmoïdectomie prophylactique Elle ne se justifie que si elle est supérieure à la surveillance simple, c est-à-dire, au cours du suivi, en terme de : Taux de mortalité moindre Taux de récidive plus faible Moins de symptômes résiduels

26 Alves A, Ann Surg 2007

27 Laparoscopie et Mortalité Etude PMSI résections colorectales pour cance Panis, Ann Surg 2011

28 Douleurs postopératoires Symptomatologie douloureuse abdominale postopératoire 25% après un suivi moyen de 33 mois Douleurs, constipation, météorisme Risque de sténose postopératoire 17,6% avec un délai de 6 mois Dilatations endoscopiques Egger B, Dis Colon Rectum 2008 Ambrosetti P, Dis Colon Rectum 2008

29 N=743 patients 17 centres Recul moyen 11 ans Binda, Br J Surg 2012

30 Après une 1ère crise de diverticulite non compliquée Chirurgie Surveillance Choix Récidive 5-7% 30% Chirurgie Récidive chirurgicale 7% 1% Chirurgie Douleurs postop 30% 30% = Qualité de vie Idem Idem = Mortalité 0,5% 0% =

31 Chirurgie prophylactique RPC, Gastroenterol Clin Biol 2007

32 Type de chirurgie Résection charnière rectosigmoïdienne Sphincter ouvert = Hyperpression côlon d amont RECIDIVE n Suivi Résection Pas de résection P Benn ans 6,7% 12,5% 0,03 Bergamashi ans 2,5% 8,5% <0,01 Thaler ans 2,8% 12,5% 0,03 Benn Pl, Am J Surg 1986 Bergamashi R, Surg Endosc 1998 Thaler K, Dis Colon Rectum 2003 RPC, Gastroenterol Clin Biol 2007

33 Type de chirurgie Ligatures vasculaires Ligature distale ++ Pas de plaie nerveuse pas de séquelle génito-urinaire Etude : Fistule anastomotique si ligature prox AMI Tocchi A, Am J Surg RPC, Gastroenterol Clin Biol 2007

34 Type de chirurgie Etendue de la colectomie Diverticulose colon iliaque et colon transverse (> 10%) Tocchi A, Am J Surg RPC, Gastroenterol Clin Biol 2007

35 Laparoscopie ou laparotomie Etude randomisée, double aveugle n=104 Klarenbeeck BR, Ann Surg 2009

36 Laparoscopie ou laparotomie Etude randomisée, simple aveugle n=113 Laparoscopie Laparotomie P Durée opératoire 165 min (90-285) 110 min (70-210) <0,0001 Iléus réflexe 76 h (31-163) 105 h (53-175) <0,0001 Durée d hospitalisation 5 j (4-69) 7 j (5-17) <0,0001 Gervaz P, Ann Surg 2010

37 Laparoscopie ou laparotomie 22 études comparatives n= Durée opératoire OR=-1,01 95% IC (-1,8;-0,2) P=0,013 Durée d hospitalisation P<0,001 Iléus réflexe OR=1,94 95% IC (1,1;2,7) OR=-7,65 95% IC (-10,9;-4,3) P<0,001 Morbidité globale OR=-5,56 95% IC (0,4;0,8) P<0,001 Siddiqui M, World J Surg 2010

38 Laparoscopie ou laparotomie RPC, Gastroenterol Clin Biol 2007

39 Conclusions CE QUI EST CONSENSUEL Rôle clé du TDM abdomino-pelvien Valeur diagnostic Valeur pronostique Valeur thérapeutique Risque de récidive FDR = Crise compliquée et Âge <50 ans Sigmoïdectomie Laparoscopie

40 Conclusions CE QUI EST DEBATTU Chirurgie prophylactique Après diverticulite compliquée Probablement OUI Car risque de récidive 30% Après diverticulite non compliquée?? RECOMMANDATIONS RPC 2007

41 Points forts Le scanner = Examen de référence pour confirmer le diagnostic et rechercher des complications La prise en charge est conditionnée par le stade du sepsis intra-péritonéal : 1/ En cas d abcès : Ponction-drainage radiologique + antibiothérapie. Si échec = Chirurgie en urgence (Résection-anastomose ± stomie) 2/ Péritonite généralisée : Chirurgie de référence = Hartmann. Mais du fait de la lourdeur du geste et du risque de ne jamais rétablir le continuité digestive, il est préférable, si les conditions locales le permettent, de proposer d emblée une résection-anastomose ± stomie

42 Points forts La sigmoïdectomie prophylactique est indiquée 1/ En cas de 1ére poussée compliquée, quel que soit le nombre de poussées et quel que soit l âge. 2/ En cas de 1ére poussée non compliquée, si âge < 50 ans et si âge < 50 ans alors nombre de crises 3. Comparée à la laparotomie, la sigmoïdectomie élective laparoscopique (avec exérèse de la charnière rectosigmoïdienne) permet une diminution du risque de complications postopératoires. Le risque de récidive après chirurgie prophylactique est faible (< 8 %).

43 QCM Question 1. Devant une suspicion clinique de diverticulite sigmoïdienne, quels examens demandez-vous? (une seule réponse exacte) A. Aucun si le tableau clinique est typique B. Aucun si le patient a déjà eu une crise antérieure authentifiée C. NFS et lavement aux hydrosolubles D. NFS et scanner abdominopelvien E. NFS seule si celle-ci montre une hyperleucocytose à PN

44 QCM Question 2. Concernant le traitement chirurgical en urgence de la péritonite diverticulaire. Réponses vraies. A. En cas d abcès pelvien, un drainage radiologique doit être proposé en première intention B. En cas de péritonite généralisée purulente, il est recommandé de réaliser en première intention une stomie puis une sigmoïdectomie dans un second temps C. Le lavage-drainage laparoscopique peut être proposé en cas de péritonite purulente mais présente un risque d échec important D. En cas de péritonite stercorale, l intervention de Hartmann est la chirurgie de référence

45 QCM Question 3. Concernant les indications de sigmoïdectomie prophylactique. Réponses vraies A. La notion de deux poussées antérieures non compliquées impose une chirurgie prophylactique B. L âge > 50 ans est un facteur de risque de récidive de la diverticulite C. Les signes de gravité scannographiques sont des facteurs de risque de récidive D. Les comorbidités du patient doivent rentrer en compte dans les indications de la chirurgie prophylactique

DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis

DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis DEFINITION a 2 DEFINITION a 3 DEFINITION a 4 Prise en charge de la

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale de la diverticulite aiguë sigmoïdienne. Docteur Mahaut Leconte

Prise en charge chirurgicale de la diverticulite aiguë sigmoïdienne. Docteur Mahaut Leconte Prise en charge chirurgicale de la diverticulite aiguë sigmoïdienne Docteur Mahaut Leconte Résultats de la chirurgie élective Morbi-mortalité enquête prospective AFC 2005 sur 332 malades Mortalité : 0.3%

Plus en détail

Diverticulite aiguë: Quelles indications? Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin

Diverticulite aiguë: Quelles indications? Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin Diverticulite aiguë: Quelles indications? Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin Conférence de consensus de décembre 2006 Mise à jour Incidence de

Plus en détail

Les sigmoïdites diverticulaires: faut-il encore opérer?

Les sigmoïdites diverticulaires: faut-il encore opérer? Les sigmoïdites diverticulaires: faut-il encore opérer? C. BRIGAND, E. TRIKI, B. ROMAIN, N. CHILINTSEVA, JB. DELHORME, S. ROHR Strasbourg Hautepierre CHU Hautepierre Strasbourg Doit-on opérer une diverticulose

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE François BOUCULAT, Clermont-Ferrand Réunion d enseignement Inter Région Sud Ouest 19/10/06 Définitions Diverticule: hernie de la muqueuse et de

Plus en détail

Diverticulite Sigmoïdienne : qui doit on opérer? Stéphane Benoist Service de Chirurgie Digestive et Oncologique CHU Bicêtre

Diverticulite Sigmoïdienne : qui doit on opérer? Stéphane Benoist Service de Chirurgie Digestive et Oncologique CHU Bicêtre Diverticulite Sigmoïdienne : qui doit on opérer? Stéphane Benoist Service de Chirurgie Digestive et Oncologique CHU Bicêtre Introduction Résultats de la chirurgie élective pour diverticulite Méta-analyse

Plus en détail

Alain Valverde. Clinique de chirurgie viscérale. Centre Hospitalier Victor Dupouy- Argenteuil

Alain Valverde. Clinique de chirurgie viscérale. Centre Hospitalier Victor Dupouy- Argenteuil Facteurs de risque de fistule et de mortalité de la chirurgie colique Alain Valverde Clinique de chirurgie viscérale Centre Hospitalier Victor Dupouy- Argenteuil Quels sont les risques de la sigmoïdectomie

Plus en détail

Diverticulite colique gauche et sigmoïdienne: Etat des lieux en 2015

Diverticulite colique gauche et sigmoïdienne: Etat des lieux en 2015 Diverticulite colique gauche et sigmoïdienne: Etat des lieux en 2015 Dr Jérémie Thereaux Praticien Hospitalier - Chirurgien Digestif Service de chirurgie générale et digestive, Centre Hospitalier Universitaire

Plus en détail

Complications de la diverticulose sigmoïdienne: place la chirurgie. Pr. Antoine Hamy

Complications de la diverticulose sigmoïdienne: place la chirurgie. Pr. Antoine Hamy Complications de la diverticulose sigmoïdienne: place la chirurgie Pr. Antoine Hamy Le diverticule Hernie muqueuse du «dd vers le dh» Sigmoïde 90% Diverticulose = maladie Complications Sigmoïdite Hémorragie

Plus en détail

Prise en charge médicale et chirurgicale de la diverticulite colique

Prise en charge médicale et chirurgicale de la diverticulite colique SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Prise en charge médicale et chirurgicale de la diverticulite colique Novembre 2017 La diverticulose du côlon est un état asymptomatique qui correspond à

Plus en détail

Traitement de la diverticulose colique : place et indications de la chirurgie

Traitement de la diverticulose colique : place et indications de la chirurgie Post U (2013) 77-84 Traitement de la diverticulose colique : place et indications de la chirurgie Objectifs pédagogiques Connaître les principales recommandations du traitement chirurgical de la diverticulose

Plus en détail

La maladie diverticulaire compliquée Prise en charge en 2013

La maladie diverticulaire compliquée Prise en charge en 2013 La maladie diverticulaire compliquée Prise en charge en 2013 Philippe Wind Service de Chirurgie Digestive Hôpital Avicenne Groupe Hospitalier Paris-Seine-Saint-Denis Université Paris XIII De quelles données

Plus en détail

Les complications non infectieuses de l endoscopie: les perforations digestives

Les complications non infectieuses de l endoscopie: les perforations digestives Les complications non infectieuses de l endoscopie: les perforations digestives K. Vahedi Département Médico-Chirurgical de Pathologie Digestive Hôpital Lariboisière, Paris Séminaire DES Ile de France

Plus en détail

DIVERTICULITE SIGMOÏDIENNE

DIVERTICULITE SIGMOÏDIENNE DIVERTICULITE SIGMOÏDIENNE Dr Anware Maftouh Chirurgie viscérale Hôpital St Camille Mars 2016 Introduction La diverticulose colique est une anomalie fréquente dans les pays occidentaux, son incidence augmente

Plus en détail

LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION

LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION XXVIIIemes Journées Nationales D Hépatolo-gastroentérologie Et d Endoscopie Digestive LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION K. Boukrouh, N.Baazizi, A,Chenibet,H.Boumahdi,N.Sididriss. D.Ouaret, K.Hail, A.Tertag,L.

Plus en détail

FMC du 24 septembre 2009 Mise au point sur la pratique chirurgicale abdominale

FMC du 24 septembre 2009 Mise au point sur la pratique chirurgicale abdominale FMC du 24 septembre 2009 Mise au point sur la pratique chirurgicale abdominale LAMFICHEKH Najib MARINKOVIC Zoran KLOPFENSTEIN Daniel MERAD Abderrahmane HERNIES INGUINALES Diagnostic: est-il uniquement

Plus en détail

Complications de la diverticulose colique

Complications de la diverticulose colique Complications de la diverticulose colique L. Teillet Hôpitaux Universitaires Paris Ile de France Ouest AP-HP et Université de Versailles Saint-Quentin laurent.teillet@uvsq.fr Diverticulose colique La «maladie»

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque

Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque !! Unités d hospitalisations! Service de chirurgie digestive! Unité de soins continue!! Equipe médicale! Chirurgiens digestif (2)! Anesthésistes

Plus en détail

4. Diverticulose colique et ses complications

4. Diverticulose colique et ses complications 4. Diverticulose colique et ses complications HAS 2006 La «diverticulose colique» correspond à un état asymptomatique : anomalie anatomique acquise du colon, caractérisée par la présence de diverticules.

Plus en détail

Sigmoïdite diverticulaire Prise en charge chirurgicale en 2012. Ph. Zerbib

Sigmoïdite diverticulaire Prise en charge chirurgicale en 2012. Ph. Zerbib Sigmoïdite diverticulaire Prise en charge chirurgicale en 2012 Ph. Zerbib L histoire naturelle? N = 317 traités médicalement pour 1 ère poussée 2 ème poussée : 25% 3 ème poussée : 4% 4 ème poussée : 1,6%

Plus en détail

Indications de la Chirurgie dans la Maladie de Crohn (hors LAP).

Indications de la Chirurgie dans la Maladie de Crohn (hors LAP). Indications de la Chirurgie dans la Maladie de Crohn (hors LAP). Yves Panis Service de Chirurgie Colorectale (PMAD) Hôpital Beaujon, APHP et Paris VII. FMC-HGE, JFHOD, Paris, 2011 Conflits d intérêts Norgine

Plus en détail

234. Diverticulose colique et sigmoïdite

234. Diverticulose colique et sigmoïdite Sommaire 234. Diverticulose colique et sigmoïdite diagnostic, situations d urgence et prise en charge, attitude thérapeutique et suivi Diverticulose (non compliquée) Découverte fortuite sur TDM = hernie

Plus en détail

Clinique Chirurgicale A CHU Mustapha

Clinique Chirurgicale A CHU Mustapha MORBIDITÉ MORTALITÉ DE LA CHIRURGIE COLO-RECTALE A.CHETOUANE, A.ANOU, O.BENHADID, A.DJITLI, Y.BENMEDDOUR, A.OURABAH, Z.IMESSAOUDENE Clinique Chirurgicale A CHU Mustapha MATÉRIEL D ÉTUDE Il s agit d une

Plus en détail

Diverticulose et complications A.OLIVER 2013

Diverticulose et complications A.OLIVER 2013 Diverticulose et complications A.OLIVER 2013 GENERALITES HAS 2006 La «diverticulose colique» correspond à un état asymptomatique : anomalie anatomique acquise du colon, caractérisée par la présence de

Plus en détail

Frédérique MAIRE. Quand et comment traiter la lithiase biliaire au cours de la pancréatite aigue

Frédérique MAIRE. Quand et comment traiter la lithiase biliaire au cours de la pancréatite aigue Frédérique MAIRE Quand et comment traiter la lithiase biliaire au cours de la pancréatite aigue connaître les indications validées de la sphinctérotomie endoscopique en urgence Connaître les indications

Plus en détail

Constipation sévère: quand opérer?

Constipation sévère: quand opérer? Constipation sévère: quand opérer? Panis Yves Service de Chirurgie Colorectale Pôle des Maladies de L Appareil Digestif (PMAD) Séminaire DES de Gastro, Colombes, 2007 ! Introduction: La est un des symptômes

Plus en détail

Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques?

Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques? Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 3/04/2015 Introduction Fréquence élevée : 1 patiente sur

Plus en détail

Prothèses coliques en urgence pour cancer colorectal en occlusion : est-ce le traitement de référence en 2008? JC Saurin Lyon-Pierre Bénite

Prothèses coliques en urgence pour cancer colorectal en occlusion : est-ce le traitement de référence en 2008? JC Saurin Lyon-Pierre Bénite Prothèses coliques en urgence pour cancer colorectal en occlusion : est-ce le traitement de référence en 2008? JC Saurin Lyon-Pierre Bénite Cancer colorectal : 37 000 nouveaux cas par an 16-20 % en occlusion

Plus en détail

Occlusions intestinales

Occlusions intestinales Occlusions intestinales M Ferron et Y Panis. Service de Chirurgie Colorectale, PMAD, Hôpital Beaujon, Clichy. Signes fonctionnels Douleur abdominale, permanente ou coliques intermittentes et paroxystiques

Plus en détail

Cancer du côlon gauche en occlusion. Docteur Mahaut Leconte

Cancer du côlon gauche en occlusion. Docteur Mahaut Leconte Cancer du côlon gauche en occlusion Docteur Mahaut Leconte Incidence 70 % des occlusions coliques sont tumorales 15 % des cancers coliques sont révélés par une occlusion (1 sur 4 après 80 ans) 10% Siège

Plus en détail

DIVERTICULOSE COLIQUE Diagnostic et complications

DIVERTICULOSE COLIQUE Diagnostic et complications DIVERTICULOSE COLIQUE Diagnostic et complications 1 INTRODUCTION Diverticule Hernie acquise de la muqueuse et de la sous-muqueuse à travers la musculeuse, développée au niveau des zones de pénétration

Plus en détail

Complications de la diverticulose colique

Complications de la diverticulose colique Recommandations professionnelles Complications de la diverticulose colique Question 4 : Traitement chirurgical à froid de la diverticulite sigmoïdienne Décembre 26 Document paru dans Gastroentérologie

Plus en détail

APPENDICITES AIGUËS EN AMBULATOIRE. EST-CE POSSIBLE? COMMENT SÉLECTIONNER LES PATIENTS?

APPENDICITES AIGUËS EN AMBULATOIRE. EST-CE POSSIBLE? COMMENT SÉLECTIONNER LES PATIENTS? APPENDICITES AIGUËS EN AMBULATOIRE. EST-CE POSSIBLE? COMMENT SÉLECTIONNER LES PATIENTS? T. HOR, E. TIRET, M. BEAUSSIER, J. LEFEVRE Service de Chirurgie Générale et Digestive Hôpital Saint-Antoine Université

Plus en détail

Imagerie des sigmoïdites : complications fréquentes et plus rares

Imagerie des sigmoïdites : complications fréquentes et plus rares Imagerie des sigmoïdites : complications fréquentes et plus rares Hôpital Saint Antoine J. Cazejust, N. Colignon, B. Hammel, C. Tourabi, Y. Menu Hôpital Saint Antoine Paris - France Introduction Epidémiologie

Plus en détail

Spécificité d e de la la c hirurgie chirurgie du sujet âgé Dr T. Wagner

Spécificité d e de la la c hirurgie chirurgie du sujet âgé Dr T. Wagner Spécificité de la chirurgie du sujet âgé Dr T. Wagner Chirurgie colorectale du sujet âgé Faut-il opérer? Espérance de vie Risque de la chirurgie Balance bénéfice risque Quel type de chirurgie réaliser?

Plus en détail

Imagerie de l abdomen aiguë fébrile.

Imagerie de l abdomen aiguë fébrile. Imagerie de l abdomen aiguë fébrile. Questions? Situation fréquente Trio: examen clinique, biologie, imagerie Examen clinique et biologie souvent en défaut D autant que l on monte en âge S agit-il vraiment

Plus en détail

Hernie ombilicale Hernie de l'aine Fermeture pariétale chez le patient cirrhotique

Hernie ombilicale Hernie de l'aine Fermeture pariétale chez le patient cirrhotique Hernie ombilicale Hernie de l'aine Fermeture pariétale chez le patient cirrhotique Emmanuel Buc - Chirurgie digestive et hépato-biliaire CHU Estaing - Clermont-Ferrand Hernie ombilicale Hernie de l'aine

Plus en détail

STOMIES DIGESTIVES PRESENTATION INDICATIONS COMPLICATIONS

STOMIES DIGESTIVES PRESENTATION INDICATIONS COMPLICATIONS STOMIES DIGESTIVES PRESENTATION INDICATIONS COMPLICATIONS Jean-Pierre BAIL (CHU de Brest) PRESENTATION EPIDEMIOLOGIE AGE MOYEN : 65 ans. CANCER 60% des cas COLOSTOMIES : 75%; ILEOSTOMIES :17% TEMPORAIRES

Plus en détail

Imagerie des coloproctectomies totales avec anastomose iléoanale

Imagerie des coloproctectomies totales avec anastomose iléoanale Imagerie des coloproctectomies totales avec anastomose iléoanale MD. Crema, D. Richarme, L. Azizi, C. Hoeffel, JM. Tubiana, L. Arrivé Hôpital Saint-Antoine, Paris Introduction La coloproctectomie est indiquée

Plus en détail

Quelle place pour la procalcitonine dans l occlusion grêlique? C. Cossé; J.M. Regimbeau

Quelle place pour la procalcitonine dans l occlusion grêlique? C. Cossé; J.M. Regimbeau Quelle place pour la procalcitonine dans l occlusion grêlique? C. Cossé; J.M. Regimbeau Service de chirurgie digestive et oncologique CHU Amiens Picardie Sardaigne, le 9 septembre 2015 Plan Qu est ce que

Plus en détail

Pronostic des bactériémies au cours de péritonites postopératoires. Mémoire DESAR 08/09/2016 Adel ALQARNI

Pronostic des bactériémies au cours de péritonites postopératoires. Mémoire DESAR 08/09/2016 Adel ALQARNI Pronostic des bactériémies au cours de péritonites postopératoires Mémoire DESAR 08/09/2016 Adel ALQARNI INTRODUCTION Bactériémies Les bactériémies constituent une cause majeure de morbidité et de mortalité

Plus en détail

Echographie et complications abdominales post-opératoires

Echographie et complications abdominales post-opératoires CHU Kremlin Bicêtre Echographie et complications abdominales post-opératoires Raphaël Buaron Marie-France Bellin, Mathilde Gayet Service de Radiologie, Hôpital de Bicêtre-P. Brousse Université Paris Sud

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale. chez le sujet âgé.

Prise en charge chirurgicale. chez le sujet âgé. Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs chez le sujet âgé. Dr Damien ANDRIEU Service de chirurgie digestive CHU Purpan Réunion Régionale d Oncogériatrie 16 mai 2013 Définition «chirurgicale»

Plus en détail

TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS

TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS DR. Mathieu BECK RESEAU ONCOLOR INTRODUCTION FREQUENCE Les plus fréquents (frq. cumulée) PRONOSTIC Très variable d un cancer à l autre Exemples: c. colorectaux

Plus en détail

IMAGERIE DES COMPLICATIONS DES PROTHESES DIGESTIVES. B. Robert, M. Kohut, C. Chivot, N. Lafaye-Boucher, A. Texier, D. M Bayo, T.

IMAGERIE DES COMPLICATIONS DES PROTHESES DIGESTIVES. B. Robert, M. Kohut, C. Chivot, N. Lafaye-Boucher, A. Texier, D. M Bayo, T. IMAGERIE DES COMPLICATIONS DES PROTHESES DIGESTIVES B. Robert, M. Kohut, C. Chivot, N. Lafaye-Boucher, A. Texier, D. M Bayo, T. Yzet IMAGERIE DES COMPLICATIONS DES PROTHESES DIGESTIVES GENERALITES PLAN

Plus en détail

SEMINAIRES IRIS. Mémoire de fin de formation Titre Professionnel Particulier en Soins d Urgence Année Docteur Pierre YOUATOU TOWO

SEMINAIRES IRIS. Mémoire de fin de formation Titre Professionnel Particulier en Soins d Urgence Année Docteur Pierre YOUATOU TOWO Mémoire de fin de formation Titre Professionnel Particulier en Soins d Urgence Année 2009-2010 Docteur Pierre YOUATOU TOWO Promoteur: Professeur Pierre MOLS Université Libre de Bruxelles Faculté de Médecine

Plus en détail

PLAIES DES VOIES BILIAIRES APRES CHOLECYSTECTOMIE LAPAROSCOPIQUE A propos de 17 cas. CHU Toulouse Rangueil

PLAIES DES VOIES BILIAIRES APRES CHOLECYSTECTOMIE LAPAROSCOPIQUE A propos de 17 cas. CHU Toulouse Rangueil PLAIES DES VOIES BILIAIRES APRES CHOLECYSTECTOMIE LAPAROSCOPIQUE A propos de 17 cas CHU Toulouse Rangueil PATIENTS (I) - 1992 à 2002-17 patients (8 hommes et 9 femmes) - Age médian : 53 ans (23-77 ans)

Plus en détail

Place et indica+ons de la chirurgie dans le traitement de la diver+culite colique

Place et indica+ons de la chirurgie dans le traitement de la diver+culite colique Place et indica+ons de la chirurgie dans le traitement de la diver+culite colique GMBS FMC du Boischaut Sud La Châtre jeudi 5 novembre 2013 «Le Lion d Argent» Dr J.- L. DUJARDIN Plan 1 Introduc+on 2 Défini+on

Plus en détail

Occlusions intestinales. F. Labbé IFSI octobre 2015

Occlusions intestinales. F. Labbé IFSI octobre 2015 Occlusions intestinales F. Labbé IFSI octobre 2015 Introduction Rappels anatomiques Rappels physiologiques Quelques chiffres Définitions Rôle de l IDE aux urgences Rôle de l IDE dans le service Rôle de

Plus en détail

Prise en charge endoscopique des cancers coliques en occlusion. Dr Ben Soussan E CHU Rouen Clinique de l Alma (Paris)

Prise en charge endoscopique des cancers coliques en occlusion. Dr Ben Soussan E CHU Rouen Clinique de l Alma (Paris) Prise en charge endoscopique des cancers coliques en occlusion Dr Ben Soussan E CHU Rouen Clinique de l Alma (Paris) introduction occlusion colique tumorale = pathologie grave 40% de métastases viscérales

Plus en détail

Gestion du péri opératoire en onco gériatrie. Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique

Gestion du péri opératoire en onco gériatrie. Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique Gestion du péri opératoire en onco gériatrie Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique Plan Série Rétrospective du service Techniques chirurgicales

Plus en détail

Morbi-mortalité des formes chirurgicales de la maladie de Crohn

Morbi-mortalité des formes chirurgicales de la maladie de Crohn Société Algérienne d Hépato-gastroenterologie et d Endoscopie Digestive (SAHGEED ) 28e Congrès National Alger Hôtel El Aourassi 15,16, et 17 Décembre 2016 Morbi-mortalité des formes chirurgicales de la

Plus en détail

VOLVULUS DU COLON INTRODUCTION : ÉPIDÉMIOLOGIE : POINTS DE ROTATION :

VOLVULUS DU COLON INTRODUCTION : ÉPIDÉMIOLOGIE : POINTS DE ROTATION : INTRODUCTION : VOLVULUS DU COLON Les volvulus du côlon sont une cause rare mais grave d occlusion colique organique (1% occlusions intestinales). Ils constituent une urgence diagnostique et thérapeutique.

Plus en détail

Surveillance du Cancer Colorectal Opéré à Visée Curative. Savoir dépister utilement une récidive post-thérapeutique colorectal

Surveillance du Cancer Colorectal Opéré à Visée Curative. Savoir dépister utilement une récidive post-thérapeutique colorectal Surveillance du Cancer Colorectal Opéré à Visée Curative Savoir dépister utilement une récidive post-thérapeutique colorectal Introduction TRT à visée curatrice = 75% des CCR Les récidives à 5 ans : 30%

Plus en détail

APPENDICITE AIGUE ANTIBIOTIQUES OU CHIRURGIE. Philippe Wind Service de Chirurgie Digestive Groupe Hospitalier Paris SSD Université Paris XIII

APPENDICITE AIGUE ANTIBIOTIQUES OU CHIRURGIE. Philippe Wind Service de Chirurgie Digestive Groupe Hospitalier Paris SSD Université Paris XIII APPENDICITE AIGUE ANTIBIOTIQUES OU CHIRURGIE Philippe Wind Service de Chirurgie Digestive Groupe Hospitalier Paris SSD Université Paris XIII LIENS D INTÉRÊT Aucun lien d intérêt OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

Plus en détail

Prise en charge des cancers du colon

Prise en charge des cancers du colon Prise en charge des cancers du colon Pr B. HEYD Service de Chirurgie Viscérale, Digestive et Cancérologique Unité de transplantation Hépatique CHU Besançon Cancers colo rectaux 34 000 nouveaux cas 65 %

Plus en détail

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale.

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectifs Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectif n 2 : Préciser les stratégies d imagerie abdomino-pelvienne en urgence

Plus en détail

COLECTOMIES PAR CŒLIOSCOPIE OU PAR LAPAROTOMIE

COLECTOMIES PAR CŒLIOSCOPIE OU PAR LAPAROTOMIE COLECTOMIES PAR CŒLIOSCOPIE OU PAR LAPAROTOMIE AVEC PRÉPARATION PAR CŒLIOSCOPIE Codes CCAM : HHFA008, HHFA023, HHFA010, HHFA002, HHFA005, HHFA004, HHFA029, HHFA028 AVRIL 2007 Service évaluation des actes

Plus en détail

Cancer du colon: Quoi de neuf en 2016? Dr Amine Bouayed Centre Hospitalier de Salon de Provence

Cancer du colon: Quoi de neuf en 2016? Dr Amine Bouayed Centre Hospitalier de Salon de Provence Cancer du colon: Quoi de neuf en 2016? Dr Amine Bouayed Centre Hospitalier de Salon de Provence INCIDENCE Un problème de santé publique! 3ème cancer chez l homme, 2ème cancer chez la femme. Incidence annuelle

Plus en détail

DRAINAGE BILIAIRE PRÉ-OPÉRATOIRE

DRAINAGE BILIAIRE PRÉ-OPÉRATOIRE DRAINAGE BILIAIRE PRÉ-OPÉRATOIRE Pas d évidence scientifique en faveur d un drainage pré-opératoire (Méta-analyses discordantes 2013-2015), décision multi-disciplinaire, nécessité étude prospective (Y

Plus en détail

Mldi Maladie diverticulaire Quelles nouveautés? Quoi de neuf 02/10/2014

Mldi Maladie diverticulaire Quelles nouveautés? Quoi de neuf 02/10/2014 Mldi Maladie diverticulaire i Quelles nouveautés? Quoi de neuf 02/10/2014 10 % de la population Chez plus de 60 % des sujets > 70 ans Maladie diverticulaire Pourquoi développe t on on des diverticules?

Plus en détail

Traitement du cancer colique gauche en occlusion. Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin

Traitement du cancer colique gauche en occlusion. Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin Traitement du cancer colique gauche en occlusion Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin Incidence 70 % des occlusions coliques sont d origine tumorale

Plus en détail

Item Diverticulose colique et sigmoïdite

Item Diverticulose colique et sigmoïdite Item 234 - Diverticulose colique et sigmoïdite Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Définitions - Anatomie... 1 2 Epidémiologie - Physiopathologie...2 3 Prise

Plus en détail

Séquelles fonctionnelles après colectomie et résection antérieure du rectum. Pr Arnaud Alves Service de Chirurgie Viscérale et Digestive CHU CAEN

Séquelles fonctionnelles après colectomie et résection antérieure du rectum. Pr Arnaud Alves Service de Chirurgie Viscérale et Digestive CHU CAEN Séquelles fonctionnelles après colectomie et résection antérieure du rectum Pr Arnaud Alves Service de Chirurgie Viscérale et Digestive CHU CAEN OBJECTIFS PEDAGOGIQUES reconnaître et comprendre les mécanismes

Plus en détail

COLECTOMIES PAR CŒLIOSCOPIE OU PAR LAPAROTOMIE

COLECTOMIES PAR CŒLIOSCOPIE OU PAR LAPAROTOMIE COLECTOMIES PAR CŒLIOSCOPIE OU PAR LAPAROTOMIE AVEC PRÉPARATION PAR CŒLIOSCOPIE Codes CCAM : HHFA008, HHFA023, HHFA010, HHFA002, HHFA005, HHFA004, HHFA029, HHFA028 AVRIL 2007 Service évaluation des actes

Plus en détail

Troubles du transit chez la personne agée. Jacques Rumeau Le 10/04/2014

Troubles du transit chez la personne agée. Jacques Rumeau Le 10/04/2014 Troubles du transit chez la personne agée Jacques Rumeau Le 10/04/2014 Causes l l Organiques : cancers Fonctionnelles : TSP Elément le plus important : Etat physique Causes organiques Tumeurs malignes

Plus en détail

Cancer du rectum avec métastases synchrones

Cancer du rectum avec métastases synchrones Cancer du rectum avec métastases synchrones Jean-Baptiste Bachet Philippe Rougier Fédération des Spécialités Digestives Hôpital Ambroise Paré, Boulogne, France Épidémiologie 36 000 cancer colorectaux /

Plus en détail

Contribution du scanner abdomino-pelvien à la prise en charge des tableaux abdominaux aigus non traumatiques : étude de 90 patients.

Contribution du scanner abdomino-pelvien à la prise en charge des tableaux abdominaux aigus non traumatiques : étude de 90 patients. Contribution du scanner abdomino-pelvien à la prise en charge des tableaux abdominaux aigus non traumatiques : étude de 90 patients. M Foinant (1), E Lipiecka (1), E Buc (2), JY Boire (1), J Schmidt (3),

Plus en détail

Réinterventions Non Programmées en chirurgie colorectale

Réinterventions Non Programmées en chirurgie colorectale N de centre : N de patient : Patient : Sexe M F Âge : Réintervention programmée Décès postopératoire Analyse de la (des) Réintervention(s) Non Programmée(s) (RNP) 1/ Facteurs liés au patient : a/ Facteurs

Plus en détail

Place de la chirurgie palliative dans les sarcomatoses de tissus mous. Charles Honoré Chirurgien Gustave Roussy Cancer Campus

Place de la chirurgie palliative dans les sarcomatoses de tissus mous. Charles Honoré Chirurgien Gustave Roussy Cancer Campus Place de la chirurgie palliative dans les sarcomatoses de tissus mous Charles Honoré Chirurgien Gustave Roussy Cancer Campus Sarcomes des tissus mous 2016 Faible bénéfice de survie en cas de chirurgie

Plus en détail

Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine

Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine Résultats de l étude 17 mars 2006 version finale 1 Introduction Un des objectifs du RCA est de contribuer à l amélioration de la qualité des soins,

Plus en détail

Traitement chirurgical d un adénocarcinome du colon

Traitement chirurgical d un adénocarcinome du colon Traitement chirurgical d un adénocarcinome du colon Diane Goéré Département Chirurgie Viscérale diane.goere@gustaveroussy.fr Critères d opérabilité et de résécablité Opérablité : liée au patient : consultation

Plus en détail

La chirurgie mini-invasive en cancérologie chez le sujet âgé. Docteur Cécile de Chaisemartin

La chirurgie mini-invasive en cancérologie chez le sujet âgé. Docteur Cécile de Chaisemartin La chirurgie mini-invasive en cancérologie chez le sujet âgé Docteur Cécile de Chaisemartin INTRODUCTION Sujet âgé : > 70 ans (G8) d après l INCA > 65 ans + polypathologie (OMS) Pratique IPC : Evaluation

Plus en détail

La dysfonction d ABD. Amine Benkabbou Hôpital Paul Brousse, Villejuif. 4ème journée thématique de l ACHBT jeune Lille, Septembre 2009

La dysfonction d ABD. Amine Benkabbou Hôpital Paul Brousse, Villejuif. 4ème journée thématique de l ACHBT jeune Lille, Septembre 2009 La dysfonction d ABD Amine Benkabbou Hôpital Paul Brousse, Villejuif 4ème journée thématique de l ACHBT jeune Lille, Septembre 2009 Les anastomoses bilio-digestives Méthodes chirurgicales de drainage de

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

Catégorisation et schéma des interventions sur le côlon et le rectum les plus fréquentes Version

Catégorisation et schéma des interventions sur le côlon et le rectum les plus fréquentes Version Catégorisation et schéma des interventions sur le côlon et le rectum les plus fréquentes Version 0.0.207 Ce document présente les principales interventions chirurgicales sur le côlon et le rectum. Il sert

Plus en détail

INFECTIONS GENITALES HAUTES

INFECTIONS GENITALES HAUTES Rédacteurs : L. GERMAIN, H. GUEYE CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique INFECTIONS GENITALES HAUTES Vérificateurs : B. SCHAUB Ref : Créé le : 12/03/2015 Version du 29/05/15 Approbateurs :

Plus en détail

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée Chapitre 22 : Item 234 Diverticulose colique et sigmoïdite I. Définitions - Anatomie II. Épidémiologie physiopathologie III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée IV. Complications de la diverticulose

Plus en détail

Depuis son introduction en chirurgie digestive,

Depuis son introduction en chirurgie digestive, des maladies inflammatoires chroniques de l intestin : faisabilité et avantages Laparoscopic surgery for inflammatory bowel disease Caroline Hatwell, Léon Maggiori, Frédéric Bretagnol, Yves Panis* * Service

Plus en détail

Quand les MICI se compliquent

Quand les MICI se compliquent Quand les MICI se compliquent Pr Céline Savoye-Collet Imagerie Médicale - CHU Rouen SIAD Journée de Printemps 31 Mars 2017 Introduction MICI = maladie de Crohn et rectocolite hémorragique Cosnes Gastroenterol

Plus en détail

UNITE DE CHIRURGIE COLORECTALE COLORECTAL SURGERY UNIT

UNITE DE CHIRURGIE COLORECTALE COLORECTAL SURGERY UNIT UNITE DE CHIRURGIE COLORECTALE COLORECTAL SURGERY UNIT CHIRURGIE ENDOSCOPIQUE : LES PROGRES P. DEPREZ Service de Gastro-Entérologie A. KARTHEUSER Unité de Chirurgie Colorectale Service de Chirurgie et

Plus en détail

COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN

COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN Introduction COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN Les fractures du bassin sont potentiellement graves ; il s agit le plus souvent d un polytraumatisé avec de nombreuses complications viscérales,

Plus en détail

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Réunion ACOMEN novembre 2015 Dr CLAVEL Léa Service de gastro-entérologie et d oncologie digestive, Pr PHELIP, CHU Saint-Etienne

Plus en détail

Traitement de la diverticulite sigmoïdienne

Traitement de la diverticulite sigmoïdienne mise au point Traitement de la diverticulite sigmoïdienne Rev Med Suisse 2009 ; 5 : 1416-20 P. Gervaz P. Charbonnet P. Morel Drs Pascal Gervaz et Pierre Charbonnet Pr Philippe Morel Clinique de chirurgie

Plus en détail

2007. Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés Gastroenterol Clin Biol 2007;31:3S5-3S10. Recommandations

2007. Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés Gastroenterol Clin Biol 2007;31:3S5-3S10. Recommandations 2007. Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés Gastroenterol Clin Biol 2007;31:3S5-3S10 s Comité d organisation Pr Frank BOUDGHENE, radiologue (Paris), Pr Jacques CHIPPONI, chirurgien digestif (Clermont-Ferrand),

Plus en détail

Sandrine Ostermann, Philippe Morel, Eduardo Schiffer

Sandrine Ostermann, Philippe Morel, Eduardo Schiffer Sandrine Ostermann, Philippe Morel, Service de Chirurgie Viscérale & Transplantation, HUG Eduardo Schiffer Service d Anesthesiologie, HUG Seniors ( 70 ans) : 15-18% population européenne, devrait au min

Plus en détail

Quels sont vraiment nos résultats? Antoine Thicoïpé Bordeaux

Quels sont vraiment nos résultats? Antoine Thicoïpé Bordeaux Quels sont vraiment nos résultats? Antoine Thicoïpé Bordeaux Patient âgé et cancer Problématique fréquente et à venir.. Augmentation de l espérance de vie 85 ans : 6 ans en moyenne Cancer : 2 e cause de

Plus en détail

Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones du cancer colorectal

Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones du cancer colorectal Mesure 19 soins et vie des malades Mars 2011 recommandations professionnelles Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations

Plus en détail

La douleur post-opératoire : «Le point de vue du chirurgien»

La douleur post-opératoire : «Le point de vue du chirurgien» La douleur post-opératoire : «Le point de vue du chirurgien» N Carrère Service de Chirurgie Générale et Digestive CHU Toulouse - Purpan Douleur post-opératoire (DPO) Prévisible / transitoire / contrôlable

Plus en détail

Après une première phase d amélioration, la patiente présente un syndrome occlusif. Vous réalisez un scanner abdominal.

Après une première phase d amélioration, la patiente présente un syndrome occlusif. Vous réalisez un scanner abdominal. DOSSIER N 7 Dossier n 7 Vous prenez en charge aux urgences de votre hôpital Mme X., âgée de 75 ans, pour des douleurs abdominales. Son mari a appelé les pompiers, car elle s est plainte quelques heures

Plus en détail

résultats du traitement chirurgical des lésions ano-périnéales de la maladie de Crohn

résultats du traitement chirurgical des lésions ano-périnéales de la maladie de Crohn résultats du traitement chirurgical des lésions ano-périnéales de la maladie de Crohn Y. Benmeddour, A. Anou, O.Benhadid, A.Chetouane, A.Ourabah, C. younsi, Z. Imessaoudene Clinique chirurgicale A CHU

Plus en détail

Prise en charge des complications infectieuses de la maladie diverticulaire

Prise en charge des complications infectieuses de la maladie diverticulaire Mini-revue Prise en charge des complications infectieuses de la maladie diverticulaire doi: 10.1684/hpg.2012.0737 Management of colonic diverticular disease infectious complications Richard Douard, Philippe

Plus en détail

Patho Chir. Court 3 Pathologie du colon

Patho Chir. Court 3 Pathologie du colon Patho Chir Court 3 Pathologie du colon Colopathie fonctionnelle Colon irritable ou colon spasmodique Clinique trois symptômes majeurs: 1. les douleurs abdominales, 2. la constipation 3. la diarrhée Chronique

Plus en détail

LA CHIRURGIE DU COLON ET DU RECTUM

LA CHIRURGIE DU COLON ET DU RECTUM LA CHIRURGIE DU COLON ET DU RECTUM Le colon et le rectum peuvent être le siège de tumeurs et d inflammations qui nécessitent un geste chirurgical. Ce type d opération s accompagne d une paralysie de l

Plus en détail