Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique"

Transcription

1 Introduction Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Depuis le lancement du projet en février 2013, différentes actions ont été effectuées dans le but d'accroître la sensibilisation et les connaissances liées à la gestion énergétique dans les parcs scientifiques et technologiques (PST), de développer un logiciel capable d évaluer par simulation la performance énergétique des PST et d identifier les axes d'amélioration afin de définir la notion de " PST intelligent ". La conception de l'outil a été réalisée autour de deux axes fondamentaux : a) La caractérisation du parc immobilier dans chaque Parc Scientifique et Technique du projet. b) L'identification et la caractérisation des technologies existantes ou susceptibles d'être intégrées aux parcs pour réduire leur consommation d'énergie et améliorer leur efficacité énergétique. Dans les deux cas, les informations recueillies ont été intégrées dans le logiciel afin de faciliter son utilisation et enrichir les résultats de simulation. Dans la suite de ce document nous présentons la façon dont ces deux axes stratégiques ont été mis en œuvre. Cahier des charges de l'outil Selon les objectifs du projet, l'outil a été conçu afin de permettre : la caractérisation et la quantification de la demande et la consommation d'énergie des Parcs Scientifiques et Technologiques la fourniture de modèles pour améliorer l'efficacité énergétique et mesurer, a minima estimer, les améliorations. de favoriser les réseaux entre les Parcs Scientifiques et Technologiques en créant un cadre de comparaison réaliste en termes d'efficacité énergétique et de consommation et demande d'énergie. En plus des objectifs du projet, l'outil a été conçu en tenant compte de l'utilisateur final. À ce titre, des interfaces conviviales ont été développées pour les managers des Parcs Scientifiques et Techniques afin que ceux-ci n'aient pas besoin d'avoir connaissances importantes en matière d énergies. Par conséquent, le logiciel fournit des recommandations générales et des solutions possibles, mais pas de solutions prédéfinies répondant à des problèmes spécifiques qui nécessitent d'autres outils matures existants sur le marché utilisé par le personnel technique.

2 Méthodologie pour le développement de l'outil Compte tenu de la description précédente, la réalisation de l'outil a été effectuée en suivant des étapes traditionnelles: analyse des besoins fonctionnels; analyse des besoins techniques. Exigences et services généraux; développement de l'outil; test et validation. Cette dernière étape sera réalisée durant la phase finale du projet par une validation dans les différents Parcs Scientifiques et Technologiques concernés par le projet. Quatre exigences fonctionnelles ont été définies: 1. la gestion de l'efficacité énergétique des bâtiments; 2. l'efficience énergétique du Parc Scientifique et Technologique; 3. l appui à la prise de décision pour les investissements relatifs à l'efficacité énergétique des parcs Scientifiques et Technologiques; 4. l'amélioration de la sensibilisation à l'efficacité énergétique. Analyse comparative. Pour chacune des exigences fonctionnelles, un scenario a été élaboré pour assurer la compréhension. Par exemple, concernant la gestion de l'efficacité énergétique des bâtiments (1), le scénario est ainsi formulé : " Tony gère les dépenses énergétiques d un immeuble de bureaux au sein d'un Parc Scientifique et Technologique. Le bâtiment n'a pas été rénové depuis fort longtemps et présente donc une faible efficacité énergétique. De nouvelles entreprises étant susceptibles de venir s installer dans le PST, Tony pense rénover l'immeuble afin de le rendre plus attractif et améliorer ainsi sa valeur ajoutée. Le budget est limité, donc il doit évaluer à la fois les aspects techniques et financiers tels que la fiabilité des technologies, des investissements initiaux, le Retour Sur Investissement, les coûts de maintenance Heureusement, "Smart-MED-Parks" fournit le logiciel approprié pour effectuer la pré-évaluation d'un large panel de technologies et sélectionner la plus prometteuse en tenant compte des caractéristiques du bâtiments, les usages et contraintes des utilisateurs." Dans le respect des exigences générales, certaines d'entre elles ont été introduites dans la partie Philosophie de l'outil mais formellement, les suivantes ont été considérées : Facilité d'utilisation. Il est prévu que l'utilisateur n'ait aucune connaissance spécifique en termes de modélisation énergétique. Cela signifie que l'ensemble des données d'entrées doit être facile à collecter. Résultats fiables même s'ils sont basés sur des modèles théoriques.

3 Actualisable. La performance de la technologie doit être mise à jour par le gestionnaire de l'outil. Basé sur des outils ou des méthodes existantes. Pour éviter la réplication il est prévu d'utiliser un logiciel libre qui répondant aux exigences des composants. Les services suivants ont été pris en considération : i. S01. Conception de la demande d'énergie et d'un modèle de consommation énergétique dans les Parcs Scientifiques et Technologiques; ii. S02. Prévisions de la demande d'énergie basée sur les tendances futures iii. S03. Analyse des différents scénarios en introduisant des mesures d'amélioration énergétique. L'ensemble des mesures doit être modélisé. iv. S04. Identification des améliorations possibles v. S05. Création d'une base de données de Parcs Scientifiques et Technologiques pour obtenir un classement MED. Analyse comparative vi. S06. Conception des bâtiments, des installations et des modèles d'infrastructures vii. S07. Évaluation des différentes mesures énergétiques dans les bâtiments, les installations et les infrastructures. viii. S08. Évaluation des bâtiments dans différentes conditions climatiques ix. S09. Potentiel de fourniture énergétique issue de la production d'énergie de différentes technologies. Modélisation x. S10. Les stratégies énergétiques pour accroître l'efficacité dans les Parcs Scientifiques et Technologiques. La figure suivante représente la structure générale pour implémenter l'outil: Figure 1 : Schéma d'ensemble de l'outil

4 où: Le bloc "Compréhension" signifie que l'outil augmentera les connaissances et la compréhension des utilisateurs. Présentation de la première version de l'outil Cette partie traite de la présentation de la première version du logiciel "Smart -MED- Parks". Il est important de noter que la version finale de l'outil pourrait disposer d interfaces différentes. Néanmoins, la structure, la méthodologie et les processus de calcul seront similaires à la présentation de cet article. Dans la boîte de dialogue initiale, l'utilisateur choisit d'exécuter une simulation ou de lire l'e-catalogue répertoriant la description des différentes technologies étudiées dans le cadre du projet. La plupart de ces technologies ont été modélisées dans l'outil "Smart-MED- Parks", de sorte que l'e-catalogue permet d'évaluer ce qui est réellement simulé. Figure 2 : Interface initiale d'accès à l'outil SMP Dans le cas où l'utilisateur sélectionne l'option simulation, l'outil SMP offre la possibilité de choisir l'une des solutions énergétiques suivantes : 1. réseaux de chauffage; 2. réseaux de refroidissement; 3. les micro-réseaux. Figure 3 : Option pour évaluer la stratégie énergétique des Parcs Scientifiques et Technologiques Cette première sélection permet de définir de façon complète à la fois le réseau, l'ensemble des unités de consommation d'énergie (par exemple les bâtiments) et les unités de production (Co générateur par exemple). L'utilisateur pourra aussi évaluer les solutions d'énergie sans définir de réseau.

5 Après avoir sélectionné l'un des choix, l'utilisateur aura la possibilité d'établir un réseau spécifique dans des lieux réels : Figure 4 : Définition du réseau

6 Puis, les bâtiments sont représentés sur le réseau. Ces bâtiments peuvent être définis par les utilisateurs sur la base d'un modèle thermique capacité résistive nécessitant 8 paramètres d'entrée, ou choisis dans une base de données de bâtiments étudiés dans les phases précédentes du projet. L'ensemble de bâtiments présents dans la base de donnée comprend les bâtiments des Parcs Scientifiques et Technologiques du projet. Figure 5 : Définition des bâtiments implémentés dans le réseau d'énergie Après avoir sélectionné les unités de consommation connectées au réseau énergétique, il est nécessaire de définir les technologies qui fournissent les besoins en énergie de ces unités de consommation. (Voir Figure 6). Pour chaque technologie, un schéma visant à améliorer la compréhension de l'utilisateur est présenté.

7 Figure 6 : Ensemble de technologies destinées à être couplées aux unités de consommation Résultats présentés par le logiciel Une fois les paramètres de simulation renseignés, la simulation est effectuée en prenant en compte toutes les informations et fournit toutes les consommations et demandes énergétiques sur un pas de temps prédéfini par l utilisateur (horaire par défaut). La figure ci-dessous illustre les résultats pouvant être obtenus :

8 Initialement, un pas de temps d'une heure a été considéré pour prendre en compte les effets thermiques dynamiques. Pour simplifier l'analyse de l'utilisateur, la version finale affichera des résultats de flux d'énergie consolidés au niveau de l ensemble des bâtiments du PST (mensuels ou annuels) afin d'être facilement évalués et permettre une comparaison entre différents scénarios. À la fin du projet, l'outil sera accessible sur le site Web du projet : Avertissement: Comme évoqué dans le document, certaines données et boîtes de dialogues présentées pourraient subir des modifications mineures par rapport à la version finale de l'outil disponible d'ici la fin de l'année 2014.

L audit énergétique qu est-ce que c est?

L audit énergétique qu est-ce que c est? L audit énergétique qu est-ce que c est? Ce document se propose d expliquer, à l aide de quelques extraits commentés, en quoi consiste un audit énergétique. Un audit énergétique débute par un descriptif

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique SOMMAIRE TITRE I - CONTEXTE GÉNÉRAL DU MARCHE... 3

Plus en détail

Passage à l acte. Réalisation d un outil informatique de modélisation

Passage à l acte. Réalisation d un outil informatique de modélisation Passage à l acte des ménages m en matière de rénovation r énergétique Réalisation d un outil informatique de modélisation Avertissement Tous droits réservés. L information contenue dans ce document est

Plus en détail

GÉNIE CLIMATIQUE ET ENERGÉTIQUE FICHE DE LECTURE MISE EN PLACE D UNE METHODOLOGIE D AUDIT ENERGETIQUE

GÉNIE CLIMATIQUE ET ENERGÉTIQUE FICHE DE LECTURE MISE EN PLACE D UNE METHODOLOGIE D AUDIT ENERGETIQUE GÉNIE CLIMATIQUE ET ENERGÉTIQUE FICHE DE LECTURE MISE EN PLACE D UNE METHODOLOGIE D AUDIT ENERGETIQUE Projet de Fin d Etudes réalisé à Apave Liban Par Corentin Demolder Encadré par Bassam Habre Tuteur

Plus en détail

Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants

Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants Cahier des charges de diagnostic énergétique 1 OBJET DU PRESENT DOCUMENT Le présent cahier

Plus en détail

Article Technique. Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis

Article Technique. Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis Article Technique Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis Introduction Dans le cadre du projet SMART MED PARK un outil de simulation a été développé afin de permettre

Plus en détail

Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance. Audit des systèmes d information. Partie 5: Audit d une application informatique

Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance. Audit des systèmes d information. Partie 5: Audit d une application informatique Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance Audit des systèmes d information Partie 5: Audit d une application informatique Emanuel Campos - version 2015 Les présentations personnelles

Plus en détail

PROJET MEU. Une plateforme web et cartographique pour le monitoring et la planification énergétique urbaine. Présentation Décryptagéo

PROJET MEU. Une plateforme web et cartographique pour le monitoring et la planification énergétique urbaine. Présentation Décryptagéo PROJET MEU Une plateforme web et cartographique pour le monitoring et la planification énergétique urbaine Massimiliano Capezzali, Adjoint du Directeur Energy Center Ecole Polytechnique Fédérale (EPFL)

Plus en détail

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Fiche d application : Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 30 mai 2013 1 Préambule L article 23 de l arrêté

Plus en détail

INITIATIVE DE LA CEDEAO SUR LES NORMES ET ETIQUETTES

INITIATIVE DE LA CEDEAO SUR LES NORMES ET ETIQUETTES INITIATIVE DE LA CEDEAO SUR LES NORMES ET ETIQUETTES TERMES DES REFERENCES Pour Le développement des Normes Minimales de Performance Energétique pour les Climatiseurs et Réfrigérateurs dans la Région CEDEAO

Plus en détail

Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie

Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie Les services de gestion de l énergie Schneider Electric valorisent votre datacenter. Schneider Electric www.schneider-electric.com

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Formation Conseils syndicaux 09/10/2014

Formation Conseils syndicaux 09/10/2014 Formation Conseils syndicaux 09/10/2014 Audit NRJ COPRO / DPE collectif Aspects réglementaires Textes de Référence Audit énergétique de copropriété : Copros de 50 lots ou + à chauffage collectif Décret

Plus en détail

ARTEMIS VIEWS TIME REPORTING. Avec TrackView

ARTEMIS VIEWS TIME REPORTING. Avec TrackView ARTEMIS VIEWS TIME REPORTING Avec TrackView TIME REPORTING Time Reporting est un système de feuilles de temps simple et efficace basé sur le Web ou le serveur client, conçu pour fournir une compréhension

Plus en détail

Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001

Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001 Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001 Web Conférence organisée par AGRION le 23 mars 2013 Nathalie LAPLAUD SGS ICS Responsable d audit Q S

Plus en détail

L efficacite e nerge tique

L efficacite e nerge tique L efficacite e nerge tique 1. Principes généraux Une mesure «d efficacité énergétique» désigne toute action mise en œuvre par un agent économique afin de limiter la consommation d énergie liée à un usage

Plus en détail

Logiciels de simulation énergétique Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas

Logiciels de simulation énergétique Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas Le progiciel FISA, très répandu dans les bureaux d étude thermique, permet les calculs thermiques dans les bâtiments neufs et existants

Plus en détail

Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED. ImmoBiens. 1 - Description du projet de l entreprise

Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED. ImmoBiens. 1 - Description du projet de l entreprise Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED ImmoBiens 1 - Description du projet de l entreprise ImmoBiens est une société gestionnaire de biens immobiliers (location et entretien)

Plus en détail

Évaluations de l'infrastructure critique

Évaluations de l'infrastructure critique Évaluations de l'infrastructure critique Évaluations de l'infrastructure critique La vision professionnelle offerte par les experts Emerson Network Power garantira que votre infrastructure est la plus

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB) Nouvelle ordonnance adoptée le 07 juin 2007,publiée au Moniteur belge le 11 juillet 2007 entrée en vigueur prévue juillet 2008 1. POURQUOI

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

DECRET N 2012-111 DU 27/01/2013 AUDIT ENERGETIQUE. Art. R-134-14 : Audit énergétique des copropriétaires de + de 50 logements.

DECRET N 2012-111 DU 27/01/2013 AUDIT ENERGETIQUE. Art. R-134-14 : Audit énergétique des copropriétaires de + de 50 logements. DECRET N 2012-111 DU 27/01/2013 AUDIT ENERGETIQUE Art. R-134-14 : Audit énergétique des copropriétaires de + de 50 logements. Immeubles d habitation de 50 lots (quelle que soit l affectation des lots)

Plus en détail

Gérez efficacement vos flux d entreprises.

Gérez efficacement vos flux d entreprises. Gérez efficacement vos flux d entreprises. g geai* répond au besoin de gestion des flux de données inter et intra-entreprises. Vous maîtrisez vos flux autour d une application centralisée. *EAI : Enterprise

Plus en détail

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac FLEXIPAC: Optimisation d une production locale de sources d énergies renouvelables intermittentes par la flexibilisation des usages des pompes à chaleur résidentielles et tertiaires Philippe ANDRE, ULg-BEMS

Plus en détail

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise Introduction Le logiciel de simulation d entreprise Shadow Manager représente le nec plus ultra des outils pédagogiques de simulation de gestion

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs AUDIT ENERGETIQUE Immeuble logement collectif - Copropriété Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs Notre démarche Notre étude Notre rapport ECIC : depuis 1991 2 agences : ITTEVILLE (91) & BORDEAUX (33)

Plus en détail

HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE?

HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE? HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE? Les dépenses publiques des hôpitaux ont augmenté de 50% en 10 ans et les hôpitaux ont une consommation d environ 400 kwh/m² d énergie finale (contre 100

Plus en détail

Gestion intégrée de l énergie à la Ville de Montréal

Gestion intégrée de l énergie à la Ville de Montréal Gestion intégrée de l énergie à la Ville de Montréal Patrice Leroux, ing. PA LEED, CEM Chef de section Énergie et Environnement Yannik Sauvé, MGP Conseiller planification énergie Julien Harvey-Vaillancourt,

Plus en détail

Catalogue de formations Coaching énergie

Catalogue de formations Coaching énergie Catalogue de formations Coaching énergie SOMMAIRE Journée de mise en place des indicateurs de suivi...2/7 Formation coaching énergie Type court...3/7 Programme de formation...4/7 Formation coaching énergie

Plus en détail

Département de l Hérault

Département de l Hérault Du diagnostic à l opérationnel, quelles priorités? Le cas des collèges de l Hérault Jean-Pierre Quentin, directeur d exploitation du pôle éducation Patrimoine Conseil général de l Hérault mai 2009 AUDIT

Plus en détail

Nouveaux horizons pour l industrie énergétique. La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux

Nouveaux horizons pour l industrie énergétique. La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux Nouveaux horizons pour l industrie énergétique La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux Industrie énergétique Les solutions logicielles SIG de Geocom : flexibles,

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS «REFERENT ENERGIE» Tour de table METHODOLOGIE ET OBJECTIFS Méthodologie OBSERVER COMPRENDRE REDUIRE Objectifs Acquérir une culture des économies d énergie et savoir la partager. Disposer de toutes les

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment AUDIT ENERGETIQUE Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment Introduction L audit énergétique a pour but d identifier des opportunités

Plus en détail

Réussir l externalisation de sa consolidation

Réussir l externalisation de sa consolidation Réussir l externalisation de sa consolidation PAR ERWAN LIRIN Associé Bellot Mullenbach et Associés (BMA), activité Consolidation et Reporting ET ALAIN NAULEAU Directeur associé Bellot Mullenbach et Associés

Plus en détail

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF A UN AUDIT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DE L'INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE Date limite d envoi de l'offre : 30 avril

Plus en détail

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MODULE C03 - Séquence 1 INTRODUCTION I. UN PEU D'HISTOIRE II. LES RESSOURCES D'UN SI III. LA DÉFINITION D UN SI À

Plus en détail

Calcul du Coût Global Aide à l utilisation de l outil

Calcul du Coût Global Aide à l utilisation de l outil Calcul du Coût Global Aide à l utilisation de l outil 1/8 Sommaire Sommaire... 2 1 Fonctionnement de l'outil... 3 2 Commencer une analyse... 3 3 Le projet... 4 3.1 Nature de la construction... 4 3.2 Mode

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère

Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère Démonstrateur HOMES à la Préfecture de l Isère 1 Un partenariat de 3 ans entre la Préfecture de l Isère et Schneider-Electric Instrumenter le site Innovation Créer une situation de référence Business Partenaires

Plus en détail

Chauffe-eau haute performance Modul-plus

Chauffe-eau haute performance Modul-plus Chauffe-eau haute performance Modul-plus Responsabilité énergétique et environnementale Le chauffe-eau Modul-plus répond aux exigences les plus élevées de confort eau chaude sanitaire et d'hygiène de l'eau.

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

La rénovation énergétique du parc de logements

La rénovation énergétique du parc de logements La rénovation énergétique du parc de logements Formation du : mm/jj/aa à l'attention de : www.panseo.fr - info@panseo.fr - 06 11 82 55 73 Objectifs de la formation Donner aux participants une vision d'ensemble

Plus en détail

Audits énergétiques. L efficacité énergétique dans les bâtiments

Audits énergétiques. L efficacité énergétique dans les bâtiments Audits énergétiques L efficacité énergétique dans les bâtiments Préambule Vos consommations énergétiques vous semblent trop élevées et vous souhaitez améliorer les performances énergétiques de votre bâtiment.

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance :

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Contexte Il est naturel de construire et d adapter son système d information à son métier pour répondre aux besoins opérationnels et quotidiens.

Plus en détail

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Principes de management de la qualité

Principes de management de la qualité Principes de management de la qualité Hassen Ammar, consultant formateur en management PLUS CONSEIL: www.plusconseil.net PLUS CONSEIL ISO 9000 Les 8 huit principes de management Principe 1 Orientation

Plus en détail

Pro/INTRALINK 10.1. Guide des programmes de formation

Pro/INTRALINK 10.1. Guide des programmes de formation Pro/INTRALINK 10.1 Guide des programmes de formation Guide des programmes de formation avec instructeur Administration du système de Windchill 10.1 Administration du système de Windchill 10.1 Présentation

Plus en détail

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés

Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Choix des réfrigérants : un nouveau rapport apporte des éclaircissements sur l éco-efficacité des systèmes de réfrigération de supermarchés Depuis que l UE s est engagée à réduire les émissions de gaz

Plus en détail

Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du :

Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du : CAHIER DES CHARGES 1. Actualisation Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du : Motif d actualisation : Internalisation ressources 2. Identification du poste Département : INFRASTRUCTURES

Plus en détail

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil Aspects réglementaires : RT Eléments par éléments, RT Existant, Décret 2012-111 : Réalisation audit énergétique pour les grandes

Plus en détail

Nos solutions RT 2012

Nos solutions RT 2012 Nos solutions RT 2012 RT 2012 : un enjeu majeur pour les professionnels de la construction Issue du Grenelle de l environnement, la RT2012 est applicable depuis le 1er janvier 2013 pour les bâtiments neufs

Plus en détail

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 2

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 2 IFT3913 Qualité du logiciel et métriques Chapitre 2 Qualité du produit logiciel Plan du cours Introduction Qualité du logiciel Théorie de la mesure Mesure de la qualité du logiciel Études empiriques Mesure

Plus en détail

Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS)

Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS) Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS) Exposé succinct I. Introduction II. Objet de la gestion des données du secteur des transports III. Efforts passés et présents par le SSATP

Plus en détail

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03 1 «REDUCTION DES CONSOMMATIONS ELECTRIQUES DES PARTIES COMMUNES D IMMEUBLES COLLECTIFS ET DE BATIMENTS TERTIAIRES» Contexte et enjeux Les consommations d électricité des parties communes (éclairage des

Plus en détail

Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités

Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités Direction des bâtiments 24 mars 2009 Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités Présentation de l'analyse énergétique du patrimoine de la Ville de Villeurbanne

Plus en détail

Tobii Communicator 4. Guide de démarrage

Tobii Communicator 4. Guide de démarrage Tobii Communicator 4 Guide de démarrage BIENVENUE DANS TOBII COMMUNICATOR 4 Tobii Communicator 4 permet aux personnes souffrant de handicaps physiques ou de communication d'utiliser un ordinateur ou un

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) Dernière révision du document : juillet 2012 CONTEXTE La directive européenne 2002/91/CE sur la performance énergétique des bâtiments vise la réduction de

Plus en détail

Modélisation des flux énergétiques urbains. Diane Perez Groupe développement urbain durable, LESO-PB, EPFL

Modélisation des flux énergétiques urbains. Diane Perez Groupe développement urbain durable, LESO-PB, EPFL Modélisation des flux énergétiques urbains Diane Perez Groupe développement urbain durable, LESO-PB, EPFL Programme Introduction Groupe développement urbain durable CitySim : modélisation énergétique urbaine

Plus en détail

Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement

Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement Juin 2013 Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement (page 1) De nouveaux outils pour offrir davantage d options afin de visualiser les résultats analytiques

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Longueur : 12,10 m Largeur : 6,10 m Surface Shon : 109,00 m² Surface hab.

Plus en détail

P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose.

P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose. P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose. L. GUIGUES EDF/SEPTEN 12-14 avenue Dutriévoz 69628 Villeurbanne Cedex RESUME PANTHERE est un

Plus en détail

Sarl Sodestel Edition Informatique. Pour plus Plus de performance dans vos activités d agent immobilier. Estimation. Mandats de vente au juste prix

Sarl Sodestel Edition Informatique. Pour plus Plus de performance dans vos activités d agent immobilier. Estimation. Mandats de vente au juste prix PRESENTATION L EXPERIMMO, logiciel d évaluation de la valeur vénale d un bien immobilier Sarl Sodestel Edition Informatique Pour plus Plus de performance dans vos activités d agent immobilier Estimation

Plus en détail

Outils de prise de décision pour le portefeuille

Outils de prise de décision pour le portefeuille Outils de prise de décision pour le portefeuille Réaliser des économies afin d atteindre les objectifs de renouvellement de la Défense Aliénation stratégique Démolition et consolidation Portefeuille actuel

Plus en détail

Portail SIRH CBM Value

Portail SIRH CBM Value Portail SIRH CBM Value Gestion et pilotage des rémunérations PEOPLE BASE CBM Compensations & Benefits Management Présentation Pour s assurer des succès de demain, ne pas se laisser distancer par la concurrence

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

L importance des processus opérationnels dans la planification des objectifs

L importance des processus opérationnels dans la planification des objectifs L importance des processus opérationnels dans la planification des objectifs Présentation et retour d expérience des méthodologies du Service public de Wallonie et de la démarche Qualité mise en place

Plus en détail

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services Dream Report Dream Report vs Reporting Services Date : Mars 2015 A propos de Dream Report Dream Report est le 1 er logiciel d édition de rapport prêt à l emploi offrant aux utilisateurs la possibilité

Plus en détail

SAUTER Vision Center. une vue d'ensemble en toutes circonstances.

SAUTER Vision Center. une vue d'ensemble en toutes circonstances. Vision io Center Vision Center une vue d'ensemble en toutes circonstances. L'automatisation moderne de bâtiments est de plus en plus complexe, mais grâce à Vision Center, la surveillance de votre installation

Plus en détail

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Visite GPSO de Green Office Meudon le 22 mars 2012 Copyright Ateliers 115 Architectes Steria GreenOffice Meudon Steria et le Système d Information qui gère

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

Mise à jour Apsynet DataCenter

Mise à jour Apsynet DataCenter Mise à jour Apsynet DataCenter Dans le cadre de sa stratégie d évolution produit, Apsynet propose à ses clients sous contrat de maintenance une mise à jour majeure annuelle. Celle-ci peut être complétée

Plus en détail

CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES

CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE Introduction page 2 I - Objectifs du COE page 2 II - Description de la prestation page 2 III - Modalités de réalisation

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents C1 S informer C1.1 Rechercher, Exploiter des documents Une commande Un besoin exprimé Expliciter le besoin*. Le service rendu, les utilisateurs, les conditions d'utilisation sont listés. Les performances

Plus en détail

Les Contrats de Performance Energétique Présentation générale. www.cofely-gdfsuez.fr

Les Contrats de Performance Energétique Présentation générale. www.cofely-gdfsuez.fr Les Contrats de Performance Energétique Présentation générale www.cofely-gdfsuez.fr Le CPE un contrat de performance Qu'est-ce qu'un Contrat de Performance Energétique? Un contrat garantissant une amélioration

Plus en détail

Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs

Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs Septembre 2012 Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs Immeubles collectifs (gérance et copropriété) Depuis une ordonnance n 2011-504 du 9 mai 2011, l article L 241-9 du Code

Plus en détail

Exploitation des modèles de la plate-forme RECORD

Exploitation des modèles de la plate-forme RECORD RMT Modélisation, séminaire «La modélisation entre recherche et développement agricole, des modèles scientifiques aux outils logiciels» Exploitation des modèles de la plate-forme RECORD Nathalie Rousse

Plus en détail

PEOPLE BASE CBM. Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale

PEOPLE BASE CBM. Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale PEOPLE BASE CBM Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale Présentation du cabinet PEOPLE BASE CBM (Compensations and Benefits Management)

Plus en détail

Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014

Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014 Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014 Manuel Bauer Estia SA Thèmes abordés Objectif du diagnostic énergétique Revue de quelques méthodes d analyse énergétique des bâtiments

Plus en détail

L audit énergétique : maillon faible de la transition énergétique?

L audit énergétique : maillon faible de la transition énergétique? L audit énergétique : maillon faible de la transition énergétique? 26 novembre 2015 Positionnement des prestataires et limite de l audit Un audit énergétique est par définition une analyse croisée entre

Plus en détail

Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014

Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014 Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014 Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relatif à l obligation d audit énergétique Yann MENAGER

Plus en détail

Gestionnaire du Réseau de Transport d 'Electricité. La prévision de consommation d électricité à RTE

Gestionnaire du Réseau de Transport d 'Electricité. La prévision de consommation d électricité à RTE Gestionnaire du Réseau de Transport d 'Electricité La prévision de consommation d électricité à RTE 2 PLAN DE LA PRESENTATION RTE, le gestionnaire du réseau d électricité Présentation d une méthodologie

Plus en détail

VISUBAT Votre partenaire BIM

VISUBAT Votre partenaire BIM VISUBAT Votre partenaire BIM MODÉLISATION BIM - AUDIT DE STRUCTURE - BIM MANAGER - BIM COORDINATEUR - AMO BIM - ACCOMPAGNEMENT des entreprises - MISE À NIVEAU de projets - SERVICE D ANALYSE du modele BIM

Plus en détail

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover Page 1 Innover en mécanique Page 2 Rencontre Solutions Energie Entreprises Lille le 20 mai 2014 Atelier : «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Eric SENECHAL-CETIM

Plus en détail

Observatoire des DPE

Observatoire des DPE GUIDE UTILISATEUR Version. du 15/06/2010 Page 1/32 Sommaire : 1. PREAMBULE 3 2. INTRODUCTION 3 3. TROUVER UN DPE 6 4. RECHERCHER UN DIAGNOSTIQUEUR 8 5. SIMULER UN DPE 10 5.1. Description générale des types

Plus en détail

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Guide de sélection d une solution de planification

Guide de sélection d une solution de planification Guide de sélection d une solution de planification Liste des points essentiels que votre prochaine solution de planification doit couvrir Une publication de PlanningForce Table des matières 1. Ressources

Plus en détail

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins Antonin Bouchard, ing., D.E.S.S. Directeur associé, exploitation & redéploiement 10 avril 2008 Colloque San-Tech Collaboration: M. Vincent Lacouline OBJECTIFS

Plus en détail

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production Programme Energy Action pour l industrie Un programme d économies d énergie. Les solutions Energy Action de Schneider Electric. Des économies d énergie

Plus en détail

Dosiana : logiciels de gestion analytique de la dosimétrie collective des opérations de maintenance. Saisie prévisionnel

Dosiana : logiciels de gestion analytique de la dosimétrie collective des opérations de maintenance. Saisie prévisionnel Radioprotection, GÉDIM 1990 Vol. 25 n 3, pages 279 à 283 produit nouveau Dosiana : logiciels de gestion analytique de la dosimétrie collective des opérations de maintenance Saisie prévisionnel mm i n Exemple

Plus en détail

MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS

MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS Centre de formation à la réhabilitation du patrimoine architectural MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS OBJECTIFS GENERAUX DANS UN CONTEXTE D OFFRE GLOBALE

Plus en détail

METRIZZ patrimoine. Pour maîtriser la performance économique, énergétique et environnementale de votre patrimoine

METRIZZ patrimoine. Pour maîtriser la performance économique, énergétique et environnementale de votre patrimoine METRIZZ patrimoine Pour maîtriser la performance économique, énergétique et environnementale de votre patrimoine Gestionnaire de patrimoine immobilier : contexte Un Parc hétérogène Une réglementation de

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

L analyse de la valeur pour répondre aux exigences de la directive sur la gestion des projets majeurs d infrastructure publique

L analyse de la valeur pour répondre aux exigences de la directive sur la gestion des projets majeurs d infrastructure publique L analyse de la valeur pour répondre aux exigences de la directive sur la gestion des projets majeurs d infrastructure publique Par Charles Abhoukhaled, ing., M.Ing., PMP, AVS 1. MISE EN CONTEXTE La directive

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BAIL D HABITATION

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BAIL D HABITATION UNION DES SYNDICATS DE L IMMOBILIER DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BAIL D HABITATION DIAGNOSTIC OBLIGATOIRE - TRANSACTION Depuis le 1 er juillet 2007, un DPE doit être annexé au contrat de location

Plus en détail