Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée :"

Transcription

1 1. Les codecs Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée : Pour être ainsi transportée, sous forme de paquets, la voix doit être numérisée : Les Codecs (COdeur/DECodeur) permettent la conversion analogique/numérique à l émission puis la conversion numérique/analogique à la réception de la parole téléphonique. 2. Synoptique La transformation d une onde sonore en «paquets» de données comporte plusieurs étapes : - Conversion énergie mécanique / énergie électrique - Conversion analogique/numérique - Codage-Compression - Paquétisation-Ajout des en-têtes auteur : L.Burri 1

2 onde sonore 1 conversion signal analogique 2 échantillonnage conversion 3 signal discret quantification analogique / numérique signal quantifié 4 Compression-codage Éventuellement : suppression des silences signal codé 5 Paquétisation - ajout des en-têtes paquet auteur : L.Burri 2

3 2.1 Conversion onde sonore/signal électrique Cette première étape est réalisée à l aide d un microphone. Le microphone est un transducteur d'énergie, qui transforme de l'énergie acoustique en énergie électrique. 2.2 Echantillonnage et quantification La conversion analogique/numérique (CAN) permet de représenter le signal analogique, image de la parole, sous forme d un ensemble fini de nombres à une fréquence d échantillonnage fixée. Cette CAN se caractérise par : La fréquence d échantillonnage, c est-à-dire la période avec laquelle le signal analogique est mesuré au cours du temps. La méthode de quantification, c est-à-dire le nombre et la distribution des valeurs discrètes qui sont utilisées pour la mesure Echantillonnage Mathématiquement, le processus d échantillonnage est le résultat de la multiplication d une série d impulsions d amplitude 1 par le signal analogique. On obtient des impulsions à amplitude modulée (PAM =Pulse Amplitude Modulation) : t 1 X = Te = 1/fe t t Théorème de Shannon La fréquence minimale d échantillonnage d un signal doit être au moins le double de la fréquence maximale contenue dans le signal à échantillonner : F ech 2 * F max_signal On considère alors que les échantillons contiennent toutes les informations du signal original. auteur : L.Burri 3

4 Comme la parole téléphonique a une bande passante de 3200Hz, ce sont au moins 6400 échantillons qui doivent être acheminés au récepteur. La normalisation a optée pour un échantillonnage 8000 fois par seconde Quantification La quantification permet de représenter chaque échantillon par une valeur numérique au moyen d une loi de correspondance Quantification linéaire La loi la plus simple consiste à diviser l ordonnée en segments égaux, le nombre de segments dépendant du nombre de bits choisis pour la numérisation. C est la quantification linéaire. o Exemple : quantification sur 4 bits : La valeur de l échantillon est égale à la valeur numérique la plus proche t auteur : L.Burri 4

5 On obtient un signal MIC (Modulation par Impulsion Codée) : t Les erreurs introduites par le processus de quantification, induisent un «bruit de quantification». Ce bruit est la différence entre la valeur du signal analogique à l'entrée du CAN, et la valeur du signal quantifié à la sortie. Plus l échelle de quantification est fine, moins le bruit est important. o Remarque : le bruit total, dans le signal qui arrive au récepteur est la somme de plusieurs bruits introduits par : les erreurs de quantification, la qualité de la ligne de transmission, les ondes électromagnétiques SNR = Signal to Noise Ratio SNR = Le SNR est le rapport de l énergie du signal transmis (S) sur l énergie du bruit (B) Quantification non linéaire La loi de correspondance, pour la quantification doit être choisie de façon à ce que la valeur des signaux ait le plus de signification possible. Ainsi, si tous les échantillons ont une valeur à peu près égale et se trouvent donc tous rassemblés dans une zone de codage, il faut essayer d y obtenir plus de possibilités de codage que dans les zones où il y a peu d échantillons, de façon à pouvoir distinguer la valeur de ces échantillons très proches (plutôt que d avoir que des valeurs égales). auteur : L.Burri 5

6 On utilise essentiellement 2 lois de correspondance : La loi en Amérique du Nord : 128 valeurs d échantillons positives La loi A en Europe : 128 valeurs d échantillons positives négatives, soit 256 valeurs Ces deux lois sont de type semi-logarithmique, garantissant ainsi une précision à peu près constante : auteur : L.Burri 6

7 2.3 Compression - codage Dans le but de transporter les données numériques précédentes, on réalise un traitement du signal, par de purs algorithmes mathématiques. La compression/codage permet de coder des échantillons, issus de la quantification de N 1 bits en échantillons de N 2 bits, avec N 2 < N 1, afin de réduire le débit en ligne. Il existe des codages : HBR ( Hight Bit Rate Codec ) = codecs haut débit LBR ( Low Bit Rate Codec ) = codecs bas débits. o Remarque : Si les codecs LBR permettent de réduire la bande passante allouée au trafic de la voix, ils induisent aussi une distorsion du signal et des problèmes d écho. o Débit de différents codecs : codec G.711 G.726 G.728 G.729 G.729a G Débit(Kbits/s) /24/32/ ,3/6,3 2.4 Suppression des silences Pour optimiser la bande passante, il ne faut pas transmettre les silences. Par contre, les utilisateurs doivent toujours avoir l impression d être en conversation. La VAD (Voice Activity Detection) permet, en cas de silence de ne pas les transmettre, mais de générer à leur place, côté réception, un bruit de confort. 2.5 Paquétisation - ajout des en-têtes La voix est transporté au dessus d IP, en mode non connecté (plus rapide) via UDP( User Data Protocol). Le protocole utilisé pour transporter les échantillons de voix téléphonique est RTP (Real-time Transport Protocol) RTP UDP IP Data link Physical auteur : L.Burri 7

8 Par défaut, le segment RTP contenu dans le paquet IP contient un nombre d échantillons équivalents à 20 ms de voix, mais cette valeur peut être modifiée jusqu à 200ms au maximum. en-tête charge utile L en-tête contient : Les adresses IP (source et destination) Le n de port UDP afin d identifier les applications émettrice et réceptrice Dans le champ RTP, les informations nécessaires à la restitution du signal voix. 3. Transport de la voix Deux protocoles sont utilisés pour le transport des flux en temps réel : RTP et RTCP. Les connexions RTP et RTCP sont établies par un protocole supplémentaire de signalisation : H245, SIP 3.1 RTP RTP = Real-time Transport Protocol RTP fournit les services suivants : Distingue les différentes sources, lors d envoi de trames de multidiffusion Maintient la distribution en temps réel des paquets Assure la synchronisation des flux voix Séquence les paquets afin d identifier, à la réception, une perte éventuelle Identifie les types de codecs Contrôle le multipoint (conversation à plusieurs) auteur : L.Burri 8

9 RTP ne fournit pas la QoS (Qualité de Service) 3.2 RTCP RTP = Real-time Transport Control Protocol RTCP fournit les services suivants : Transmet les paquets de contrôle aux participants à un appel. Rend compte de la qualité du service fourni par le RTP en fournissant des informations de supervision relatives à la gigue et au taux de perte des paquets. Contrôle la session. RTCP permet aux participants d'indiquer, par exemple, leur départ d'une conférence téléphonique (paquet Bye) 4. Qualité de réception de la parole téléphonique Plusieurs paramètres influent sur la qualité de la voix : Le traitement de la voix (qualité de codage) Le délai de transmission La gigue Le phénomène d écho La perte des paquets 4.1 Qualité du codec Souvent, les techniques de codage offrant de faibles débits (codec LBR), augmentent le délai de transmission. Pour caractériser la qualité du codeur, il existe le critère de notation MOS ( Mean Opinion Score note moyenne d opinion), qui classe les codecs en 5 classes : 1 = Mauvais 2 = Médiocre 3 = Moyen, assez bon 4 = Bon 5 = Excellent Le MOS de différents codecs codec G.711 G.726 G.728 G.729 G.729a G MOS Taille des paquets La bande passante utilisée sur le réseau, pour le transport de la parole téléphonique, ne dépend pas uniquement du choix du codec, mais aussi de la taille des paquets de voix. auteur : L.Burri 9

10 Ainsi, pour un même temps de parole à transmettre, si l on utilise : des petits paquets de voix : Il ya un plus grand nombre de paquets à transmettre donc plus d en-tête à transmettre donc la BP utilisée est plus importante par contre le temps d acheminement de chaque paquet est plus court. de grands paquets de voix : Il ya un plus petit nombre de paquets à transmettre donc moins d en-tête à transmettre donc la BP utilisée est moins importante par contre le temps d acheminement de chaque paquet est plus long. Donc, il faut un bon compromis entre la taille des paquets à transmettre et le délai nécessaire pour cette transmission Bande passante utilisée par différents codecs auteur : L.Burri 10

11 4.2 Délai de transmission Le délai de transmission est le temps écoulé entre l émission de la parole et sa restitution à l arrivée. Dans le cas de la VOIP, par exemple, il est donc la somme des opérations suivantes : o Codage/Paquétisation de la voix o Traversée du terminal (téléphone ou PC) o Traversée du modem et de la passerelle o Traversée du réseau IP o Traversée du modem et de la passerelle o Traversée du terminal (téléphone ou PC) o Décodage/Dépaquétisation de la voix Pour permettre un échange interactif, la voix doit être transmise avec des contraintes de délai. L UIT-T, indique qu un délai de transmission des paquets de voix : de 0 à 150 ms = est acceptable pour la plupart des conversations de 150 à 300 ms = est acceptable pour des conversations faiblement interactives de 300 à 700ms = devient pratiquement une conversation half-duplex (talkiewalkie) au-delà de 700ms = inutilisable sans une bonne pratique de la conversation halfduplex. 4.3 Gigue (jitter) La gigue est la variation du délai de transmission. Comme les différents paquets de voix n empruntent pas forcément le même chemin, ils subissent inévitablement des délais de transmission variables, le récepteur ne peut pas simplement reproduire le signal, au moment de l arrivée du paquet. Pour égaliser les variations de la gigue, on utilise un tampon de lissage (jitter buffer). La reproduction de la voix se fait par lecture, à partir du tampon de lissage, et non plus à partir du réseau, en temps réel : auteur : L.Burri 11

12 L inconvénient est que l utilisation de ce tampon de lissage introduit un délai supplémentaire et augmente donc le délai de transmission. 4.4 Phénomène d écho o Echo côté locuteur : perception par le locuteur de sa propre voix, décalée dans le temps. o Echo côté auditeur : lorsque la parole du locuteur est réfléchie deux fois, l auditeur entend la voix du locuteur deux fois : un signal fort et clair, suivi d un signal très atténué et fortement décalé. 4.5 Perte des paquets Pour combattre les effets des pertes de paquets, les terminaux peuvent utiliser des techniques de Redondance = au départ, on envoie périodiquement de paquets contenant un «résumé» des N paquets précédents cela augmente le délai de transmission. Masquage : à l arrivée, on remplace le paquet manquant avec les données des paquets qui précèdent et qui suivent le paquet perdu. Pour avoir une qualité de parole acceptable, le taux de parte de paquets doit être inférieur à 5%. 5. Sources «Cours réseaux et télécoms» de Guy Pujolle, aux éditions Eyrolles Diaporama «voix et téléphonie sur IP» de Learneo (Avril 2005) auteur : L.Burri 12

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia P. Bakowski bako@ieee.org Applications et flux multi-média média applications transport P. Bakowski 2 Applications et flux multi-média média applications

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia Olivier Togni Université de Bourgogne, IEM/LE2I Bureau G206 olivier.togni@u-bourgogne.fr 24 mars 2015 2 de 24 M1 Informatique, Réseaux Cours

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

De la téléphonie classique à la ToIP. hassan.hassan@urec.cnrs.fr Unité Réseaux du CNRS

De la téléphonie classique à la ToIP. hassan.hassan@urec.cnrs.fr Unité Réseaux du CNRS De la téléphonie classique à la ToIP hassan.hassan@urec.cnrs.fr Unité Réseaux du CNRS 2 La téléphonie La téléphonie est un système de communication avec la voix Deux composantes sont nécessaires à ce système

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

Errata et mises à jour

Errata et mises à jour Errata et mises à jour Modifications du chapitre 9. Le tableau page 74 est remplacé par le suivant. Technologie Débit descendant / montant en Kbit/s Distance maximale sans répéteur de paires Codage HDSL

Plus en détail

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR)

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Enjeux et Réglementation de la VoIP Abossé AKUE-KPAKPO Telecom Manager Chair SG3RG-AFR +226

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l information Numérisation de l Une est un élément de connaissance codé à l aide de règles communes à un ensemble d utilisateurs. Le langage, l écriture sont des exemples de ces règles. 1 Comment les s sont-elles transmises?

Plus en détail

Calcul de la bande passante réelle consommée par appel suivant le codec utilisé

Calcul de la bande passante réelle consommée par appel suivant le codec utilisé Voix et téléphonie sur IP Déscription : Comprendre les aspects techniques et les méthodes d analyse permettant d intégrer le transport de la voix dans un réseau IP.Les différents protocoles de signalisation

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

LA VoIP LES PRINCIPES

LA VoIP LES PRINCIPES LA VoIP LES PRINCIPES 1 PLAN La VoIP Définition VoIP & ToIP Concepts de la VoIP Les principaux protocoles de la VoIP Transport Signalisation La sécurité dans la VoIP 2 Définition VoIP est l abréviation

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115 Bibliographie sur le cours UMSIE115 Auteurs Titre Editeur D. BATTU Télécommunications, Principes, Infrastructures et services Dunod Informatiques P. LECOY Technologie des Télécoms Hermes C. SERVIN Télécoms

Plus en détail

Technique de codage des formes d'ondes

Technique de codage des formes d'ondes Technique de codage des formes d'ondes Contenu Introduction Conditions préalables Conditions requises Composants utilisés Conventions Modulation par impulsions et codage Filtrage Échantillon Numérisez

Plus en détail

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence.

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. La grande variété de constructeurs de matériel pour la visioconférence a poussé les organismes de normalisation à étudier des recommandations dans ce

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Voix sur IP Étude d approfondissement Réseaux

Voix sur IP Étude d approfondissement Réseaux Voix sur IP Étude d approfondissement Réseaux Julien Vey Gil Noirot Introduction Ce dont nous allons parler L architecture VoIP Les protocoles Les limites de la VoIP Ce dont nous n allons pas parler Le

Plus en détail

Multimedia. Systèmes, Communications et Applications. Ahmed MEHAOUA

Multimedia. Systèmes, Communications et Applications. Ahmed MEHAOUA Multimedia Systèmes, Communications et Applications Ahmed MEHAOUA Professeur - Laboratoire CRIP5 Ahmed.mehaoua@math-info.univ-paris5.fr Plan 1. Multimedia : principes et définitions 2. Algorithmes et normes

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

ultisites S.A. module «téléphonie»

ultisites S.A. module «téléphonie» M ultisites S.A. module «téléphonie» TP N 2 : étude du protocole SIP - analyse des trames éhangées lors d'une conversation telephonique Nom : Prénom : Classe : Date : Appréciation : Note : Objectifs :

Plus en détail

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple Introduction Aujourd hui les applications (en particulier multimédia) nécessitent des qualités de service de natures très différentes La gestion des qualités de services dans Internet Exemples: Transfert

Plus en détail

Veille Technologique : la VoIP

Veille Technologique : la VoIP Veille Technologique : la VoIP CESI LA Vatine Intervenant : FACORAT Fabrice Sommaire Présentation de la VoIP Histoire Terminologie et Protocoles Enjeux de la VoIP H323 SIP Usages actuels de la VoIP Les

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Architecture Principes et recommandations

Architecture Principes et recommandations FFT Doc 09.002 v1.0 (Juillet 2009) Fédération Française des Télécommunications Commission Normalisation Groupe de travail Interconnexion IP Sous-groupe Architecture Architecture Principes et recommandations

Plus en détail

La VOIP :Les protocoles H.323 et SIP

La VOIP :Les protocoles H.323 et SIP La VOIP :Les protocoles H.323 et SIP PLAN La VOIP 1 H.323 2 SIP 3 Comparaison SIP/H.323 4 2 La VOIP Qu appelle t on VOIP? VOIP = Voice Over Internet Protocol ou Voix sur IP La voix sur IP : Le transport

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

Guénael Launay. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques 2

Guénael Launay. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques 2 Guénael Launay Différences entre signaux analogiques et signaux numériques 2 Convertisseur analogique numérique analogique. 3 Convertisseur analogique numérique 3 Convertisseur numérique analogique 3 Théorie

Plus en détail

Cours réseaux Modèle OSI

Cours réseaux Modèle OSI Cours réseaux Modèle OSI IUT 1 Université de Lyon Introduction: le modèle OSI Un modèle théorique : le modèle OSI (Open System Interconnection) A quoi ça sert: Nécessité de découper/classifier l ensemble

Plus en détail

Notes de cours Philippe RAYMOND Novembre 2006

Notes de cours Philippe RAYMOND Novembre 2006 Notes de cours Philippe RAYMOND Novembre 2006 1 Traitement du signal la numérisation Numériser un signal analogique (donc continu), c est le discrétiser sur deux dimensions : le temps et l'amplitude. 2

Plus en détail

QoS et Multimédia SIR / RTS. Mécanismes et protocoles pour les applications multimédia communicantes

QoS et Multimédia SIR / RTS. Mécanismes et protocoles pour les applications multimédia communicantes QoS et Multimédia SIR / RTS Mécanismes et protocoles pour les applications multimédia communicantes Isabelle Guérin Lassous Isabelle.Guerin-Lassous@ens-lyon.fr http://perso.ens-lyon.fr/isabelle.guerin-lassous

Plus en détail

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information?

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information? I- Chaîne d information I.1 Généralités Dans un ballon-sonde, on trouve des capteurs (température, luminosité, pression ) plus ou moins sophistiqués. Nous allons voir que pour un problème technique identique

Plus en détail

VOIP : Un exemple en Afrique

VOIP : Un exemple en Afrique VOIP : Un exemple en Afrique JRES 2003 Lille - FRANCE Division Informatique. École Supérieure Multinationale des Télécommunications BP 10.000 Dakar SENEGAL Plan de l exposé: 1- Présentation du réseau VOIP

Plus en détail

DYNAMIC RATE CONTROL IN WIRELESS VIDEO COMMUNICATIONS. Rim HAMMI & Ken CHEN L2TI, Université Paris 13

DYNAMIC RATE CONTROL IN WIRELESS VIDEO COMMUNICATIONS. Rim HAMMI & Ken CHEN L2TI, Université Paris 13 DYNAMIC RATE CONTROL IN WIRELESS VIDEO COMMUNICATIONS Rim HAMMI & Ken CHEN L2TI, Université Paris 13 Plan 1 Introduction 2 Mécanisme et architecture 3 Algorithmes de régulation du débit vidéo Algorithme

Plus en détail

La couche liaison de données

La couche liaison de données Cours de réseaux informatiques La couche liaison de données Rushed KANAWATI Département GTR - IUT de Villetaneuse 2001 rushed.kanawati@lipn.univ-paris13.fr 2 / 36 Sommaire Problématique Liaison de données

Plus en détail

La Qualité de Service le la Voix sur IP. Principes et Assurance. 5WVOIP rev E

La Qualité de Service le la Voix sur IP. Principes et Assurance. 5WVOIP rev E La Qualité de Service le la Voix sur IP Principes et Assurance 5WVOIP rev E Introduction La généralisation des infrastructures IP dans les entreprises s accompagne du développement de techniques d amélioration

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

Internet et Multimédia. Plan

Internet et Multimédia. Plan à l Université Pierre et Marie Curie, le 23 février 2004 Maîtrise Polyvalente Internet et Multimédia Cours 3 : Codage audio Timur FRIEDMAN Plan Introduction Numérisation Etendue dynamique Compression et

Plus en détail

La Voix sur IP (VoIP)

La Voix sur IP (VoIP) ENI La Voix sur IP (VoIP) Olivier DEHECQ 11 Milliards 1876 1883 1890 1897 1904 1911 1918 1925 1932 1939 1946 1953 1960 1967 1974 1981 1988 1995 2002 INTRODUCTION VoIP :C est le transport de la voix en

Plus en détail

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem Le Modèle OSI p. 93 Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETTD Terminal ETCD Modem Ligne jonction ETTD

Plus en détail

Correction CCNA1 Chap4

Correction CCNA1 Chap4 Correction CCNA1 Chap4 1. Question Quelle couche du modèle OSI a la responsabilité de spécifier la méthode d encapsulation utilisé pour un type spécifique de media? physique transport application liaison

Plus en détail

Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr

Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr Année 2010-2011 Réseaux I Conclusion : retour sur l architecture protocolaire Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Plan 1 Rappels 2 Le dialogue

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Sommaire Cours 1 Introduction aux réseaux 1 Les transferts de paquets... 2 Les réseaux numériques... 4 Le transport des données... 5 Routage et contrôle

Plus en détail

TELEPHONIE IP SUR PDA (ipaq)

TELEPHONIE IP SUR PDA (ipaq) Abdelkader BELKHIR Kaderbelkhir@hotmail.com Lies KADDOURI lies_kaddouri@hotmail.com LSI-Département Informatique, Faculté Génie Electronique & Informatique, USTHB El Alia BP n 32, Bab Ezzouar, Alger, Algérie.

Plus en détail

1. Normes et protocoles

1. Normes et protocoles 1. Normes et protocoles 1.1. Protocoles Modèles OSI et TCP/IP La réussite d une communication entre des hôtes sur un réseau requiert l interaction de nombreux protocoles (règles de communication) différents.

Plus en détail

Accédez au test ici http://myspeed.visualware.com/index.php

Accédez au test ici http://myspeed.visualware.com/index.php Test de vitesse VoIP Pourquoi faire le test? Un test de vitesse VoIP est un moyen efficace d évaluer la capacité de votre connexion Internet à prendre en charge un système de téléphonie VoIP. D autres

Plus en détail

ARGUS 145 : test ADSL, ADSL2/2+, S-HDSL, RNIS (AdB) et RTC

ARGUS 145 : test ADSL, ADSL2/2+, S-HDSL, RNIS (AdB) et RTC ARGUS 145 : test ADSL, ADSL2/2+, S-HDSL, RNIS (AdB) et RTC 1. caractéristiques : ARGUS 145 - Fonctions à l'interface ADSL Simulation ATU-R ADSL, ADSL2, ADSL2+, & ReADSL Mesure automatique et affichage

Plus en détail

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba Téléinformatique Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet ESEN Université De La Manouba Les techniques DSL La bande passante du service voix est limitée à 4 khz, cependant la bande passante

Plus en détail

Ce document explique comment configurer les différents types de profils du serveur NetXServ

Ce document explique comment configurer les différents types de profils du serveur NetXServ Diffusion : Libre Restreinte Interne Fiche de configuration Profils Ce document explique comment configurer les différents types de profils du serveur NetXServ Version 2.0 Auteur JP MAJ DD Date 27/10/11

Plus en détail

Réseaux TP4 Voix sur IP et Qualité de service. Partie 1. Mise en place du réseau et vérification de la connectivité

Réseaux TP4 Voix sur IP et Qualité de service. Partie 1. Mise en place du réseau et vérification de la connectivité Sébastien LEPEIGNEUL Romuald BARON LP GSR 19/03/07 Réseaux TP4 Voix sur IP et Qualité de service Objectifs : Nous allons étudier aujourd'hui les caractéristiques d'une communication VOIP. Nous allons observer

Plus en détail

(51) Int Cl. 7 : G10L 19/00. (54) Procédé de codage pour la restitution sonore des signaux numérisés transmis par l échange de paquets

(51) Int Cl. 7 : G10L 19/00. (54) Procédé de codage pour la restitution sonore des signaux numérisés transmis par l échange de paquets (19) Europäisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets *EP001122717A1* (11) EP 1 122 717 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 08.08.01 Bulletin 01/32 (1)

Plus en détail

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES 1. ANALOGIQUE OU NUMERIQUE? Un signal est la représentation physique d une information qui est transportée avec ou sans transformation, de la source jusqu au destinataire.

Plus en détail

CODEC. (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66

CODEC. (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66 CODEC Codage / Décodage (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66 Introduction Transmission analogique : le procédé reproduit la forme même du signal que l'on

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE POSITIONNEMENT DES OPERATEURS Internet FRAD X25 ATM 1 TELECOMS : QUELLES SOLUTIONS APPORTER? RESEAU ANALOGIQUE RESEAU NUMERIQUE PLESIOCHRONE RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE 2 1 COMPRENDRE L EXPLOITATION D UN

Plus en détail

SERVEUR STREAMING PROTEE GUIDE UTILISATEUR

SERVEUR STREAMING PROTEE GUIDE UTILISATEUR SERVEUR STREAMING PROTEE GUIDE UTILISATEUR Version: 1.0 Date : 21 Juillet 2006. Auteur(s): Laurent Guillo 2 Serveur Streaming Protée Table des matières 1. PRESENTATION DE PROTEE... 7 2. ARCHITECTURE DU

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU :

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU : LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING THEME : ADSL BAC PROFESSIONNEL MICRO- INFORMATIQUE ET RESEAUX : INSTALLATION ET MAINTENANCE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS 2 EME TRIMESTRE NIVEAU : TMRIM Étude d une LiveBox

Plus en détail

Voix sur IP. Généralités. Paramètres. IPv4 H323 / SIP. Matériel constructeur. Asterisk

Voix sur IP. Généralités. Paramètres. IPv4 H323 / SIP. Matériel constructeur. Asterisk Voix sur IP Généralités Paramètres IPv4 H323 / SIP Matériel constructeur Asterisk 38 Généralités Voix sur IP, ou VoIP : technologie(s) de transport de la voix, en mode paquet, par le protocole IP. Téléphonie

Plus en détail

ultisites S.A. module «téléphonie»

ultisites S.A. module «téléphonie» M ultisites S.A. module «téléphonie» Nom : Prénom : Classe : Date : Appréciation : Note : Objectifs : durée : 8h - Etre capable d'installer le serveur Asterisk - créer des comptes SIP en vue d'une téléphonie

Plus en détail

Internet et la vidéo numérique

Internet et la vidéo numérique Internet et la vidéo numérique Dominique PRESENT I.U.T. de Marne la Vallée Flux asynchrones, synchrones et isochrones Un flux est l ensemble des trames échangées entre 2 applications Un flux est asynchrone

Plus en détail

I. TRANSMISSION DE DONNEES

I. TRANSMISSION DE DONNEES TD I. TRANSMISSION DE DONNEES 1. QU'EST-CE QU'UN CANAL DE TRANSMISSION? 1.1 Rappels Une ligne de transmission est une liaison entre les deux machines. On désigne généralement par le terme émetteur la machine

Plus en détail

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S FICHE Fiche à destination des enseignants TS 35 Numériser Type d'activité Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Ahmed Mehaoua 1999 - page 1 PLAN RTC : Le Réseau Téléphonique Commuté RNIS Le Réseau Numérique à Intégration de Services à large bande Ahmed Mehaoua 1999 - page 2 1

Plus en détail

Transport de contenu multimédia

Transport de contenu multimédia Transport de contenu multimédia Jean Le Feuvre Cyril Concolato lefeuvre, concolato @telecom-paristech.fr Plan Définitions et problèmes généraux Étude détaillée de certains modes de transport Streaming

Plus en détail

GEF 411A Théorie de Communication. Modulation. Partie V

GEF 411A Théorie de Communication. Modulation. Partie V ELG 4571 Systèmes de télécommunications GEF 411A Théorie de Communication GELE 4521 Télécommunications Modulation Partie V J.-Y. Chouinard/M. Hefnawi/Y. Bouslimani ELG-4571 Systèmes de télécommunications/gef

Plus en détail

Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4

Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4 Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4 Cette matière fait partie du module M3.21 «Culture scientifique et traitement de l information» (4CM, 2TD, 3TP)

Plus en détail

Réseaux grande distance

Réseaux grande distance Chapitre 5 Réseaux grande distance 5.1 Définition Les réseaux à grande distance (WAN) reposent sur une infrastructure très étendue, nécessitant des investissements très lourds. Contrairement aux réseaux

Plus en détail

Le son sur le web. S. Natkin

Le son sur le web. S. Natkin Le son sur le web S. Natkin Usage du son Contenus sonores: dialogues, interview Amélioration de l ihm (sons pour les boutons ) Musique de fond Ventes de musique et de contenus sonores Les limites techniques

Plus en détail

VOIP. QoS SIP TOPOLOGIE DU RÉSEAU

VOIP. QoS SIP TOPOLOGIE DU RÉSEAU VOIP QoS SIP TOPOLOGIE DU RÉSEAU La voix sur réseau IP, parfois appelée téléphonie IP ou téléphonie sur Internet, et souvent abrégée en ''VoIP'' (abrégé de l'anglais Voice over IP), est une technique qui

Plus en détail

Master e-secure. VoIP. RTP et RTCP

Master e-secure. VoIP. RTP et RTCP Master e-secure VoIP RTP et RTCP Bureau S3-354 Mailto:Jean.Saquet@unicaen.fr http://saquet.users.greyc.fr/m2 Temps réel sur IP Problèmes : Mode paquet, multiplexage de plusieurs flux sur une même ligne,

Plus en détail

VoIP - les protocoles. Germain Bauvin Matthieu Michaud Pouya Mohtacham Julien Quintard Pierre-Yves Rofes-Vernis

VoIP - les protocoles. Germain Bauvin Matthieu Michaud Pouya Mohtacham Julien Quintard Pierre-Yves Rofes-Vernis VoIP - les protocoles Germain Bauvin Matthieu Michaud Pouya Mohtacham Julien Quintard Pierre-Yves Rofes-Vernis 0 Plan PSTN H.323 RTP RTCP/RTSP Skype SIP IAX2 Conclusion 1 PSTN Réseau Téléphonique Commuté

Plus en détail

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP Chapitre 5 : Protocole TCP/IP 1- IP (Internet Protocol) : Il permet de à des réseaux hétérogène de coopérer. Il gère l adressage logique, le routage, la fragmentation et le réassemblage des paquets. Il

Plus en détail

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE 1 Définition et présentation RNIS = Réseau Numérique à Intégration de Services En Anglais = ISDN = Integrated Services Digital Network Le RNIS est une liaison autorisant une meilleure qualité que le RTC

Plus en détail

QoS et QoE : quelles méthodes et quelle corrélation pour évaluer la satisfaction des clients?

QoS et QoE : quelles méthodes et quelle corrélation pour évaluer la satisfaction des clients? QoS et QoE : quelles méthodes et quelle corrélation pour évaluer la satisfaction des clients? Forum FRATEL Conakry 19 et 20 mars 2013 Page 1 Plan de la présentation Définitions de la QoS et de la QoE Les

Plus en détail

QoS et Multimédia SIR / RTS. Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes

QoS et Multimédia SIR / RTS. Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes QoS et Multimédia SIR / RTS Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes Isabelle Guérin Lassous Isabelle.Guerin-Lassous@ens-lyon.fr http://perso.ens-lyon.fr/isabelle.guerin-lassous

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

SEMINAIRES & ATELIERS EN TÉLÉCOMMUNICATIONS RESEAUX

SEMINAIRES & ATELIERS EN TÉLÉCOMMUNICATIONS RESEAUX SEMINAIRES & ATELIERS EN TÉLÉCOMMUNICATIONS & RESEAUX SEMINAIRE ATELIER SUR LA TELEPHONIE ET LA VOIX SUR IP (T-VoIP): DE LA THEORIE A LA PRATIQUE DEPLOIEMENT D UNE PLATEFORME DE VoIP AVEC ASTERIK SOUS

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

Eléments essentiels de NGN. Kamel HJAIEJ SUP COM

Eléments essentiels de NGN. Kamel HJAIEJ SUP COM Kamel HJAIEJ SUP COM Eléments essentiels de NGN Un cœur de réseau unique et mutualisé dont l architecture est en 3 couches : Transport, Contrôle et Services. Une évolution du transport en mode paquet (IP,

Plus en détail

Introduction. UDP et IP UDP

Introduction. UDP et IP UDP Introduction Protocoles TCP et UDP M. Berthet. Les illustrations sont tirées de l ouvrage de Guy Pujolle, Cours réseaux et Télécom TCP (Transmission Control Protocol) et UDP (User Datagram Protocol) assurent

Plus en détail

La VoIP: Les protocoles SIP, SCCP et H323. Jonathan BRIFFAUT Alexandre MARTIN

La VoIP: Les protocoles SIP, SCCP et H323. Jonathan BRIFFAUT Alexandre MARTIN La VoIP: Les protocoles SIP, SCCP et H323 Jonathan BRIFFAUT Alexandre MARTIN Plan Rappel VOIP SIP H323 SCCP 2 Rappel Bref sur la VOIP Voix sur IP (1996) Le transport sur IP est moins cher que le RTC La

Plus en détail

SIP. Sommaire. Internet Multimédia

SIP. Sommaire. Internet Multimédia Internet Multimédia Le Protocole SIP 2011 André Aoun - Internet Multimédia SIP - 1 Sommaire 1. Présentation 2. Entités SIP 3. Méthodes et réponses 4. User Agent 5. Registrar 6. Proxy 7. Redirect Server

Plus en détail

TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP

TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP TP 2 : ANALYSE DE TRAMES VOIP I REPRÉSENTER SON RÉSEAU Remettez en état votre petit réseau VOIP et réalisez-en le schéma (avec Vision 2010 éventuellement) II PEAUFINER LE PARAMÉTRAGE Pour activer la messagerie

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 4 1 D après l en-tête de la couche transport illustré, quelles affirmations parmi les suivantes définissent la session

Plus en détail

Répétitions du Cours d Introduction aux Réseaux Informatiques Contrôles d erreur et de flux François Cantin Département Montefiore Research Unit in Networking Université de Liège Année académique 2008

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES RÉSEAUX CHAP. 2 MODÈLES OSI ET TCP/IP

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES RÉSEAUX CHAP. 2 MODÈLES OSI ET TCP/IP BTS I.R.I.S NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES RÉSEAUX CHAP. 2 MODÈLES OSI ET TCP/IP G.VALET Nov 2010 Version 2.0 Courriel : genael.valet@diderot.org, URL : http://www.diderot.org 1 LE BESOIN D UN MODÈLE Devant

Plus en détail

Exemple : Lecture d un registre, à l offset 4, sur l équipement d ID 9, qui renvoie la valeur 5 :

Exemple : Lecture d un registre, à l offset 4, sur l équipement d ID 9, qui renvoie la valeur 5 : 1 Ethernet TCP/IP Protocole Modbus TCP 2 Ethernet TCP/IP - Protocole Modbus TCP Codage des Données Type de représentation des adresse et données utilisé par Modbus : big-endian, soit :lorsqu une quantité

Plus en détail

Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 2 (voir énoncé page 386 du livre)

Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 2 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) [a] Une tranche de temps correspond au passage d une voie GSM. Il y a donc 8 voies de parole par porteuse et donc 8 x 16 = 128 voies de parole. [b]

Plus en détail

Introduction générale au codage de canal

Introduction générale au codage de canal Codage de canal et turbo-codes 15/9/2 1/7 Introduction générale au codage de canal Table des matières Table des matières... 1 Table des figures... 1 1. Introduction... 2 2. Notion de message numérique...

Plus en détail

La Voix sur IP OLIVIER D.

La Voix sur IP OLIVIER D. 2013 La Voix sur IP OLIVIER D. Table des matières 1 Introduction... 3 2 La téléphonie... 3 3 Principe physique de la voix... 5 4 La PABX (ou autocommutateur)... 6 5 La Voix sur IP... 7 6 Architecture de

Plus en détail

Guy Pujolle. Cours. réseaux. télécoms. Avec exercices corrigés. Avec la contribution de Olivier Salvatori. 3 e édition

Guy Pujolle. Cours. réseaux. télécoms. Avec exercices corrigés. Avec la contribution de Olivier Salvatori. 3 e édition Guy Pujolle Cours réseaux et télécoms Avec exercices corrigés Avec la contribution de Olivier Salvatori 3 e édition Groupe Eyrolles, 2000, 2004, 2008, ISBN : 978-2-212-12414-9 C O U R S Introduction aux

Plus en détail

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. GÉNÉRALITÉS 5 1. RÔLES DES RÉSEAUX 5 1.1. Objectifs techniques 5 1.2. Objectifs utilisateurs 6 2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX 7 2.1. Les réseaux locaux 7 2.2. Les

Plus en détail

Expérience 3 Formats de signalisation binaire

Expérience 3 Formats de signalisation binaire Expérience 3 Formats de signalisation binaire Introduction Procédures Effectuez les commandes suivantes: >> xhost nat >> rlogin nat >> setenv DISPLAY machine:0 >> setenv MATLABPATH /gel/usr/telecom/comm_tbx

Plus en détail

Rappel Protocole IP, numérisation de la voix et modulation

Rappel Protocole IP, numérisation de la voix et modulation Rappel Protocole IP, numérisation de la voix et modulation 1.1. Généralités Le terme générique VoIP (Voice Over Internet Protocole) désigne toutes les solutions permettant le transport de la parole sur

Plus en détail