Le patrimoine d intérêt métropolitain : une richesse pour la Communauté, des ensembles à offrir aux visiteurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le patrimoine d intérêt métropolitain : une richesse pour la Communauté, des ensembles à offrir aux visiteurs"

Transcription

1 Le patrimoine d intérêt métropolitain : une richesse pour la Communauté, des ensembles à offrir aux visiteurs Préparé par Gris Orange Consultant Inc. 1

2 Plan de présentation Introduction La définition du patrimoine métropolitain Les critères proposés Des stratégies récréotouristiques potentielles Les notions d accessibilité et les tendances Des pistes de solutions 2

3 INTRODUCTION 3

4 Introduction Résumé de l objectif de l étude Document de travail pour lancer et supporter les étapes à venir : Les consultations auprès des partenaires et du public dans le cadre du Plan métropolitain La mise en place du concept intégré de mise en valeur du milieu naturel, du milieu bâti et des paysages Deux phases : Élaborer les critères d identification, de protection et de mise en valeur des ensembles patrimoniaux d intérêt métropolitain Proposer les pistes de réflexions pour l élaboration d une stratégie de mise en récréotourisme du patrimoine bâti 4

5 LA DÉFINITION DU PATRIMOINE MÉTROPOLITAIN 5

6 6

7 Définition du patrimoine métropolitain Ensemble de bâtiments, resté cohérent et significatif en milieu urbain, périurbain ou rural Constructions anciennes, d aménagements ou de monuments hérités d une collectivité Marque des modes d organisation et d aménagement spécifiques à la région métropolitaine Méritant d être protégés en raison de leur valeur matérielle et / ou immatérielle 7

8 LES CRITÈRES PROPOSÉS 8

9 Identification 1- Historicité Situer l ensemble patrimonial par rapport à : sa signification d époque et ce, peu importe l époque l échelle historique (locale, métropolitaine, nationale, internationale) t pour Établir la valeur historique d un site paysager, d un bâtiment ou d un ensemble et ce, sans privilégier le tamis de l ancienneté (un des éléments de l historicité). 9

10 Identification 2 - Exemplarité Établir le caractère remarquable d un ensemble patrimonial en regard de : la typologie architecturale (savante ou vernaculaire) la pratique culturelle la technologie mise en œuvre : traditionnelle, innovatrice pour Mesurer en quoi un ensemble regroupe suffisamment de caractéristiques significatives pour en faire un exemple à l aune duquel d autres sites semblables peuvent être évalués. 10

11 Identification 3 Qualité de l ensemble et de ses composantes Par l identification du contenu exact des composantes d un ensemble on peut arriver à développer un argumentaire sur sa valeur et sa cohérence. pour Départager les ensembles significatifs de ceux qui le sont moins. 11

12 Identification 4 Rareté Mettre l accent sur le concept d unicité et de la rareté par rapport aux témoins existants à différentes échelles géographiques. pour Établir la rareté, à l échelle locale, métropolitaine, nationale ou internationale, de l ensemble. 12

13 Identification 5 Intégrité et état de conservation Évaluer le degré d intégrité architecturale des composantes de l ensemble et de leur état de conservation. pour Apporter un complément d information technique sur l état physique, du bâtiment ou de l ensemble, au dossier. Important : Les critères d identification ne peuvent servir à l élaboration d une grille d évaluation numérique. Cet exercice d identification par évaluation fondée sur critères quantitatifs est difficilement objectif et ne correspond pas aux méthodes les plus récentes d évaluation patrimoniale qui sont foncièrement qualitatives. 13

14 Protection 1- Identifier les éléments saillants de l ensemble Repérer et comprendre les caractéristiques fondamentales d un ensemble. pour établir quels sont les éléments propres àt l ensemble déterminer où déployer les efforts respecter les rapports entre les composantes et leur histoire passée de même que leur vocation présente et future 14

15 Protection 2 Protéger la cohérence de l ensemble Il est primordial afin de conserver la logique de l ensemble. pour conserver les liens entre les composantes pour faciliter la lecture de l ensemble respecter de façon durable les éléments caractéristiques de l ensemble renforcer les caractéristiques ayant mené à son identification 15

16 Protection 3 Porter attention à la fragilité des éléments Identifier, au cas par cas, les menaces planant sur les ensembles patrimoniaux puisque la protection de l intégrité repose sur la qualité des traits caractéristiques de l ensemble. pour repérer les développements ou les changements dans l environnement de l ensemble susceptible de diminuer son sens et donc sa valeur porter attention à la nature et à la facture finale des interventions et à la dégradation des matériaux 16

17 Protection 4 Solliciter l apport communautaire Un public engagé et sollicité est un public qui participe au développement de sa communauté. À cause des liens d appartenance et d identité, privilégier trois moments forts d intervention des membres de la communauté dans les projets. pour identifier avec la communauté les ensembles qui lui sont significatifs consulter la communauté sur le plan préliminaire et provisoire du projet de mise en valeur intégrer le point de vue de la communauté une fois le projet retenu 17

18 Protection 5 Élaborer les outils de reconnaissance légale L élaboration des outils de reconnaissance légale sert d encadrement et participe à la mise en valeur et au développement intelligent des ensembles patrimoniaux. pour articuler les programmes d aide financière et technique avec les intentions et les projets de développement des municipalités poursuivre les efforts de protection, de conservation, d entretien et de mise en valeur des ensembles intégrer le point de vue de la communauté dans le projet retenu 18

19 Mise en valeur 1 Attractivité Intégrer l ensemble patrimonial aux attentes et aux intentions des stratégies de développement dans une approche de conservation intégrée et de développement durable. pour t créer un lieu attractif témoin de l engagement du milieu et générateur de fierté et d appartenance renforcer et/ou maintenir l intérêt envers un ensemble patrimonial solliciter et miser sur la contribution de la Communauté ou locale veiller à ce que le résultat corresponde aux attentes exprimées 19

20 Mise en valeur 2 Renforcement des caractéristiques En lien avec le critère Identifier des éléments saillants de l ensemble, le renforcement permet de concentrer les efforts et de maintenir l intégrité de l ensemble. pour mettre l accent sur l exemplarité du thème ou de la période de toujours privilégier les interventions compatibles avec l objet patrimonial d éviter de tenter de tout mettre en valeur et plutôt se concentrer sur les élément saillants de l ensemble 20

21 Mise en valeur 3 Intégration au processus de développement La viabilité de l ensemble patrimonial repose sur la contribution qu il apporte au processus de développement local et métropolitain. pour assurer une intégration harmonieuse en termes de volumes, matériaux et fonction privilégier une approche contemporaine pour faciliter et démontrer les différentes phases de développement assurer un processus transparent quant aux modifications apportées considérer le patrimoine à titre de ressource économique, touristique et communautaire performante 21

22 Mise en valeur 4 Représentativité Faire ressortir le caractère de l ensemble en termes de témoignage d une période, d une activité, d une mentalité, d un mode de vie ou de l occupation du territoire. pour ancrer l ensemble patrimonial dans l histoire des quartiers, des municipalités et de celle du territoire métropolitain. 22

23 DES STRATÉGIES RÉCRÉOTOURISTIQUES POTENTIELLES 23

24 24

25 Les stratégies récréotouristiques potentielles Les circuits La création de circuits permet de lier les ensembles patrimoniaux d intérêt métropolitains à l intérieur du territoire de la CMM. Ils reposent sur des axes géographiques et relèvent de thématiques. 25

26 Les stratégies récréotouristiques potentielles Les axes géographiques Les axes géographiques proposés sont retenus en regard du développement récréotouristique d intérêt métropolitain : la ville centre et sa périphérie (Vieux Port; Montréal moderne.) les plans d eau et espaces riverains (Fleuve Saint-Laurent ) les Montérégiennes (sites géologiques, sports quatre saisons ) le domaine rural (50% du territoire, ensembles d architecture traditionnelle ) les quartiers urbains (rues-spectacles ; noyaux ethniques: Petite Italie ; noyaux villages: Vieux Terrebonne ) etc. 26

27 Les stratégies récréotouristiques potentielles Les thématiques En regard du développement récréotouristique d intérêt métropolitain, les thèmes peuvent être : le noyau paroissial la religion l industrie la villégiature les monuments locaux les bâtiments institutionnels le Mouvement moderne la vie carcérale le pluriculturalisme etc. 27

28 LES NOTIONS D ACCESSIBILITÉ ET LES TENDANCES 28

29 Les notions d accessibilité / les tendances La langue 50% des visiteurs proviennent de l extérieur du Québec (Canada et des Etats-Unis) donc, majoritairement anglophones. Ils représentent certainement un apport économique équivalent ou supérieur à leur poids proportionnel relativement aux revenus touristiques globaux.. la mise en valeur des ensembles patrimoniaux en circuits récréotouristiques doit donc reposer sur des infrastructures d accueil et des supports d information bilingues 29

30 Les notions d accessibilité / les tendances L accessibilité des transports Privilégier une intégration multimodale des moyens de transport et en faciliter l accessibilité Outre l automobile, il existe plusieurs façons de découvrir le patrimoine bâti d intérêt métropolitain suivant que le visiteur se trouve sur l un ou l autre axe : marche vélo transports en commun (autobus, métro) navettes fluviales trains touristiques et trains de banlieue 30

31 Les notions d accessibilité / les tendances Communications Il existe déjà une activité récréotouristique importante dans la région métropolitaine et de nombreux outils et réseaux de communication privés, institutionnels ou communautaires. identifier et arrimer les outils existants assurer la circulation entre les 82 municipalités de la CMM développer une signalisation métropolitaine cohérente Le lien indispensable entre tous les réseaux et le Plan stratégique d ensemble va contribuer à la participation directe des milieux et à la définition de l identité métropolitaine. 31

32 Les notions d accessibilité / les tendances Tourisme durable, tourisme intégré préservation à long terme des ressources compréhension nécessaire pour maintenir l intégrité du lieu minimiser les impacts néfastes du visiteur sur les sites agir en tant qu outil de développement local participer à l amélioration de la qualité de vie 32

33 Les notions d accessibilité / les tendances Mise en récréotrourisme actuelle approche multi-destinations (circuits) authenticité de l expérience, les visiteurs veulent apprendre et participer au quotidien «slow travel», privilégier les déplacements en bateau ou en vélo utiliser les nouvelles technologies 33

34 DES PISTES DE SOLUTION 34

35 Des pistes de solutions Le Vieux-Montréal Identification des retombées de la reconnaissance de la valeur patrimoniale d un ensemble. Contexte Au cours du 20 e siècle, les résidants, travailleurs et visiteurs désertent le Vieux-Montréal laissant les bâtiments dépérir. 35

36 Des pistes de solutions Le Vieux-Montréal Actions En 1964, le potentiel patrimonial du Vieux-Montréal est reconnu Implantation de mesure de protection, notamment l interdiction de démolir les bâtiments Mise en valeur du patrimoine marchand, maritime, institutionnel, résidentiel, etc. Retombées Augmentation considérable des valeurs foncières Retour des résidants et des travailleurs dans le secteur (bureaux de prestige et condos) Création d une destination touristique d exception Apparition d activités commerciales connexes (restauration, hébergement, divertissement) 36

37 Des pistes de solutions Le vieux marché de Saint-Hyacinthe Illustration de la dynamique de revitalisation accompagnant la mise en valeur d un ensemble patrimonial. Contexte Désertion, au début des années 1990, des commerces et d autres activités traditionnellement installés au centre-ville au profit du nouveau centre commercial. Risque du phénomène de ville-beigne. 37

38 Des pistes de solutions Le vieux marché de Saint-Hyacinthe Action Restauration et mise en valeur du vieux marché datant de 1876 Retombées Création d un point d intérêt (le marché) représentatif de l histoire de Saint- Hyacinthe et de la vocation de la ville en tant que technopole agroalimentaire du Canada Restauration des bâtiments commerciaux à proximité du marché Retour des investissements domiciliaires et de l animation commerciale et culturelle dans le secteur. Phénomène ville-beigne renversé grâce au patrimoine 38

39 Des pistes de solutions Le Vermont Démonstration du potentiel de développement économique et touristique ainsi que l amélioration de la qualité de vie pour les résidants par la mise en valeur du patrimoine bâti et naturel. Contexte Vers 1890, les premiers efforts pour allier le développement économique, touristique et le patrimoine apparaissent au Vermont. En 1970, pour encadrer cette démarche, l État se dote d un code réglementaire le Vermont Land-Use and Development Law. 39

40 Des pistes de solutions Le Vermont Actions Restauration patrimoniale de plusieurs villes et villages du Vermont Protection et mise en valeur du cadre bâti et naturel de l État jumelée à une stratégie de développement intégré Offre d une combinaison d expériences variées (patrimoniales et naturelles) Élaboration de programmes d aide technique et de financement 40

41 Des pistes de solutions Le Vermont Retombées Le Vermont est une destination de choix pour les Américains habitant les Nouvelle-Angleterre et l État de New York ainsi que pour les Québécois Présence de visiteurs sur les quatre saisons de l année Revitalisation du dynamisme économique local Création d un milieu favorable à l implantation de nouvelles entreprises de la nouvelle économie 41

42 Des pistes de solutions Le Grand Lyon Présentation de la faisabilité et de la pertinence d élargir le corpus patrimonial traditionnel pour y inclure des ensembles méconnus et/ou mal aimés. Contexte Intention d offrir un nouveau produit touristique distinct - Utopies réalisées, un autre regard sur l architecture du 20e siècle - mais complémentaire aux attractions lyonnaises traditionnelles. 42

43 Des pistes de solutions Le Grand Lyon Actions Identification et mise en valeur de cinq sites du patrimoine moderne du Grand Lyon Marchés ciblés : les avisés (ayant une bonne connaissance / grand intérêt de l architecture moderne, les éclairés (les grands voyageurs à la recherche de découvertes) et finalement les groupes scolaires et le grand public. Création d outils de diffusion et d information (site Internet, audio guides, signalisation, panneaux d interprétation, livre, etc.) 43

44 Des pistes de solutions Le Grand Lyon Retombées Mise en valeur et reconnaissance d un patrimoine peu exploité (celui du Mouvement moderne) Incitation à explorer le territoire du Grand Lyon (et non seulement le Vieux- Lyon) Rayonnement international de l initiative (article dans The New York Times, etc.) Fierté et réappropriation par les résidants et les riverains des sites concernés puisqu ils en font eux-mêmes une nouvelle expérience 44

45 45

VAL DE LOIRE, PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO

VAL DE LOIRE, PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO VAL DE LOIRE, PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO LE PROJET DE PLAN DE GESTION Atelier PNR - LAT «Qualité des espaces publics» Restigné, le 24 mai 2011 PREFET DE LA REGION CENTRE 1 VAL DE LOIRE, PATRIMOINE

Plus en détail

Les. quartiers. Réalisons ensemble nos quartiers culturels

Les. quartiers. Réalisons ensemble nos quartiers culturels Les quartiers culturels Réalisons ensemble nos quartiers culturels Plan de mise en œuvre juin 2013 Enrichir les expériences en matière d art, de culture, de patrimoine vécues par les Montréalais non seulement

Plus en détail

Contenu. Diagnostic du territoire. Ateliers de discussion citoyens. Concept d'organisation spatiale. Grandes orientations et objectifs

Contenu. Diagnostic du territoire. Ateliers de discussion citoyens. Concept d'organisation spatiale. Grandes orientations et objectifs 2 Contenu 1 2 3 4 5 6 7 Mise en contexte Diagnostic du territoire Ateliers de discussion citoyens Concept d'organisation spatiale Grandes orientations et objectifs Moyens de mise en œuvre Prochaines étapes

Plus en détail

ATLAS DES PAYSAGES DU PARC NATUREL DES PLAINES DE L ESCAUT LIVRE 1- DIAGNOSTIC PAYSAGER DU PNPE. Cellule d'assistance Architecturale et Paysagère

ATLAS DES PAYSAGES DU PARC NATUREL DES PLAINES DE L ESCAUT LIVRE 1- DIAGNOSTIC PAYSAGER DU PNPE. Cellule d'assistance Architecturale et Paysagère ATLAS DES PAYSAGES DU PARC NATUREL DES PLAINES DE L ESCAUT LIVRE 1- DIAGNOSTIC PAYSAGER DU PNPE Livret 1.2-Vision Globale et raisonnée du territoire Version de décembre 2010 Cellule d'assistance Architecturale

Plus en détail

Charte d engagement Val de Loire patrimoine mondial de l UNESCO

Charte d engagement Val de Loire patrimoine mondial de l UNESCO Charte d engagement Val de Loire patrimoine mondial de l UNESCO «Cette Charte constitue pour nous, Collectivités du Val de Loire Patrimoine mondial, un engagement solennel vis-à-vis de la Communauté internationale

Plus en détail

Sur la refonte du plan et des règlements d urbanisme. Octobre 2015

Sur la refonte du plan et des règlements d urbanisme. Octobre 2015 Sur la refonte du plan et des règlements d urbanisme Octobre 2015 1 Présentation des intervenants; Pourquoi cette consultation et l importance de cette refonte pour la municipalité; Présentation des détails

Plus en détail

GRAND EST - VALORISATION TOURISTIQUE DU PATRIMOINE BATI

GRAND EST - VALORISATION TOURISTIQUE DU PATRIMOINE BATI Délibération N 16SP-2926 du15/12/2016 Direction : Sports et Tourisme OBJECTIFS Par ce dispositif, la Région Grand Est décide de développer le tourisme de séjour grâce au renforcement de l offre de produits

Plus en détail

Plan de Gestion UNESCO

Plan de Gestion UNESCO Plan de Gestion UNESCO - Rappels - Architecture générale du Plan de gestion Contexte du Plan de gestion Constat d état Diagnostic Gouvernance Plan d action Réunion du 23 janvier 2013 1 - Rappels 1.1 -

Plus en détail

RÉFLEXIONS SUR LA CONSERVATION ET LA MISE EN VALEUR DU VIEUX SAINTE-ROSE : UN ÉTAT DE SA SITUATION

RÉFLEXIONS SUR LA CONSERVATION ET LA MISE EN VALEUR DU VIEUX SAINTE-ROSE : UN ÉTAT DE SA SITUATION RÉFLEXIONS SUR LA CONSERVATION ET LA MISE EN VALEUR DU VIEUX SAINTE-ROSE : UN Mise en contexte et objectif Le vieux Sainte-Rose est situé sur l île Jésus entre la voie ferrée du Canadien Pacifique, l autoroute

Plus en détail

Priorités annuelles du FDT MRC de Kamouraska

Priorités annuelles du FDT MRC de Kamouraska Priorités annuelles du FDT 2016-2017 MRC de Kamouraska Document adopté lors de la session régulière du conseil de la MRC de Kamouraska tenue le 23 novembre 2016 Résolution n o 415 CM 2016 Dans le cadre

Plus en détail

Conservation de l arrondissement historique et naturel du Mont-Royal

Conservation de l arrondissement historique et naturel du Mont-Royal Conservation de l arrondissement historique et naturel du Mont-Royal par André Chouinard et Chantal Grisé Direction du patrimoine et de la muséologie Historique de la Loi sur les biens culturels 1972 Adoption

Plus en détail

Commune de Pavilly PLAN LOCAL D URBANISME. Projet d Aménagement et de Développement Durables PADD. Département de Seine-Maritime.

Commune de Pavilly PLAN LOCAL D URBANISME. Projet d Aménagement et de Développement Durables PADD. Département de Seine-Maritime. Département de Seine-Maritime Commune de Pavilly PLAN LOCAL D URBANISME Projet d Aménagement et de Développement Durables PADD Révision n 5 du POS valant élaboration de PLU Prescrite le 16-12-2013 / Arrêtée

Plus en détail

Revitalisation. Une nouvelle voie. Lyes Azouazou, Martin Côté, Patrick Chalouhi, Thiery Kouam supervisés par Michel Max Raynaud

Revitalisation. Une nouvelle voie. Lyes Azouazou, Martin Côté, Patrick Chalouhi, Thiery Kouam supervisés par Michel Max Raynaud Revitalisation urbaine intégrée (RUI) Secteur Morgan Une nouvelle voie pour la communauté REVITALISATION URBAINE INTÉGRÉE DU SECTEUR MORGAN: une Situé dans l arrondissement de MercierHochelaga-Maisonneuve,

Plus en détail

Projet d aménagement du Quartier de la gare de Pointe-aux-Trembles

Projet d aménagement du Quartier de la gare de Pointe-aux-Trembles Projet d aménagement du Quartier de la gare de Pointe-aux-Trembles Ville de Montréal 15 septembre 2011 1 Contenu de la présentation Mise en contexte : Principes et exemples de Transit oriented development

Plus en détail

La saga de la Salle de spectacle de Rimouski. Michel L. Saint-Pierre

La saga de la Salle de spectacle de Rimouski. Michel L. Saint-Pierre La saga de la Salle de spectacle de Rimouski Michel L. Saint-Pierre 1 Introduction Mettre en lumière l apport des infrastructures culturelles au développement local 2 Sujets de discussion Les grandes lignes

Plus en détail

Action spécifique Objectifs spécifiques Année de réalisation. S approprier et rendre vivant les éléments du patrimoine

Action spécifique Objectifs spécifiques Année de réalisation. S approprier et rendre vivant les éléments du patrimoine Plan d action en de veloppement culturel 2014/15/16 MRC des Laurentides VISÉE Mettre en œuvre des actions concrètes, dans le cadre d un plan de développement qui vise à maximiser les impacts directs sur

Plus en détail

Commune de Tignes. Projet d Aménagement et de Développement Durable

Commune de Tignes. Projet d Aménagement et de Développement Durable Commune de Tignes Projet d Aménagement et de Développement Durable Principes généraux à respecter : L article L121.1 du Code de l Urbanisme réunit l ensemble des principes fondamentaux qui s imposent aux

Plus en détail

La démarche paysagère au Bas-Saint-Laurent. Martine Proulx Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent

La démarche paysagère au Bas-Saint-Laurent. Martine Proulx Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent La démarche paysagère au Bas-Saint-Laurent Martine Proulx Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent 2 juin 2016 Pourquoi se soucier de nos paysages? Valeurs multiples : culturelle, esthétique, économique

Plus en détail

Les outils PAYSAGE de la CMQ

Les outils PAYSAGE de la CMQ Les outils PAYSAGE de la CMQ Table de concertation sur les paysages Côte-de-Beaupré, Charlevoix, Charlevoix-Est 28 mai 2014 Par Chantal Prud Homme, architecte paysagiste Conseillère senior en paysage Présentation

Plus en détail

Textes réglementaires appliqués Actions de l Agence Urbaine dans la Médina de Marrakech Recommandations

Textes réglementaires appliqués Actions de l Agence Urbaine dans la Médina de Marrakech Recommandations TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES APPLIQUES DANS LA MEDINA DE MARRAKECH Textes réglementaires appliqués Actions de l Agence Urbaine dans la Médina de Marrakech 2005-2006 Recommandations 1 La Médina

Plus en détail

Rencontre d information. Évaluation d une demande concernant de nouveaux usages commerciaux

Rencontre d information. Évaluation d une demande concernant de nouveaux usages commerciaux Rencontre d information Évaluation d une demande concernant de nouveaux usages commerciaux Service de l aménagement du territoire et de l environnement Ville de Mont-Saint-Hilaire 24 février 2015 Déroulement

Plus en détail

Découverte du patrimoine architectural et paysager d Ahuntsic-Cartierville : au fil de l eau, au fil du temps

Découverte du patrimoine architectural et paysager d Ahuntsic-Cartierville : au fil de l eau, au fil du temps Découverte du patrimoine architectural et paysager d Ahuntsic-Cartierville : au fil de l eau, au fil du temps Territoire concerné, secteurs patrimoniaux Outils de gestion principaux : Règlement d urbanisme

Plus en détail

SCHEMA LOCAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Communauté de Communes des Terrasses et Vallées de Maintenon

SCHEMA LOCAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Communauté de Communes des Terrasses et Vallées de Maintenon SCHEMA LOCAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE Communauté de Communes des Terrasses et Vallées de Maintenon Introduction La communauté de communes des Terrasses et Vallées de Maintenon s inscrit, au plan touristique,

Plus en détail

Le programme INTERREG V vise à harmoniser les disparités économiques, sociales et territoriales actuelles entre les différentes régions européennes.

Le programme INTERREG V vise à harmoniser les disparités économiques, sociales et territoriales actuelles entre les différentes régions européennes. Introduction Introduction Coopération transfrontalière France Manche Angleterre Nouveautés Règles de participation Le programme INTERREG V vise à harmoniser les disparités économiques, sociales et territoriales

Plus en détail

Comment les citoyens perçoivent-ils le canal de Soulanges & quelle est leur opinion face au plan de mise en valeur proposé?

Comment les citoyens perçoivent-ils le canal de Soulanges & quelle est leur opinion face au plan de mise en valeur proposé? Comment les citoyens perçoivent-ils le canal de Soulanges & quelle est leur opinion face au plan de mise en valeur proposé? Le Canal de Soulanges 1. Le Canal de Soulanges est situé dans la région de Vaudreuil-Soulanges

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE signalétique touristique & commerciale

DOSSIER DE PRESSE signalétique touristique & commerciale DOSSIER DE PRESSE signalétique touristique & commerciale signalétique touristique & commerciale sommaire communiqué de presse page 2 mission & diagnostic page 3 signalétique touristique page 4 financement

Plus en détail

Les circuits touristiques au sein des médinas : entre besoins d attractivité, faisabilité technique, gestion et promotion AL KHIBRA CONSULTING

Les circuits touristiques au sein des médinas : entre besoins d attractivité, faisabilité technique, gestion et promotion AL KHIBRA CONSULTING Les circuits touristiques au sein des médinas : entre besoins d attractivité, faisabilité technique, gestion et promotion Culture et développement : des relations complexes! La culture et le patrimoine

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL GIRONDE DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT

CONSEIL GÉNÉRAL GIRONDE DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT CONSEIL GÉNÉRAL GIRONDE DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT ET DU TOURISME ETUDE ET REALISATION D UN SCHÉMA DEPARTEMENTAL DES ESPACES NATURELS Charte des ENS de la Gironde Mai 2013 1 CHARTE DES ESPACES NATURELS

Plus en détail

Photo : Claude Charron ENTRE FLEUVE ET MONTAGNE, UN CENTRE-VILLE. Mémoire des Amis de la montagne portant sur la Stratégie Centre-Ville

Photo : Claude Charron ENTRE FLEUVE ET MONTAGNE, UN CENTRE-VILLE. Mémoire des Amis de la montagne portant sur la Stratégie Centre-Ville Photo : Claude Charron ENTRE FLEUVE ET MONTAGNE, UN CENTRE-VILLE Mémoire des Amis de la montagne portant sur la Stratégie Centre-Ville Déposé à l Office de la consultation publique de Montréal le 3 novembre

Plus en détail

FONDS RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DÉFINITION D UN PROJET RÉGIONAL

FONDS RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DÉFINITION D UN PROJET RÉGIONAL FONDS RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DÉFINITION D UN PROJET RÉGIONAL 1 o Un projet doit être déposé par un organisme reconnu régionalement. Exemple : Frigos Pleins, Ressourcerie Bellechasse, APHB, Maison de

Plus en détail

L attractivité territoriale Une autre lecture du développement local

L attractivité territoriale Une autre lecture du développement local U.E. 2.2 Développement Local L attractivité territoriale Une autre lecture du développement local Séance 6 Volos, 2012-2013 Μ.Ν. Duquenne, Univeristé de Thessalie Ecole Polytechnique Département d aménagement,

Plus en détail

Tourisme en milieu rural et valorisation des savoir-faire locaux 4 juin Routot

Tourisme en milieu rural et valorisation des savoir-faire locaux 4 juin Routot Tourisme en milieu rural et valorisation des savoir-faire locaux 4 juin Routot 1 Le tourisme : un impact économique sur le territoire haut-normand : Quelques chiffres clés Seine-Maritime (CDT 2011) 10

Plus en détail

Plan local d urbanisme

Plan local d urbanisme Direction générale des services techniques Service Études Urbaines Nieul-sur-Mer Plan local d urbanisme Pièce N 2 Projet d aménagement et de développement durable Mise à jour du 05 juillet 2013 Communauté

Plus en détail

Quel développement durable pour Amiens Métropole?

Quel développement durable pour Amiens Métropole? Quel développement durable pour Amiens Métropole? Johanna Bougon, vice-présidente d L Agenda 21 d Amiens Métropole pour un développement local durable est un concept qui intègre simultanément les trois

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME Commune de FERICY P.A.D.D. RAPPELS REGLEMENTAIRES Article L151-5 Créé par ORDONNANCE n 2015-1174 du 23 septembre 2015. Le projet d'aménagement et de développement durables définit

Plus en détail

Lieu historique national du. Canal-de-Lachine. Projet de plan directeur pour le lieu historique national du Canada du Canal-de-Lachine

Lieu historique national du. Canal-de-Lachine. Projet de plan directeur pour le lieu historique national du Canada du Canal-de-Lachine Lieu historique national du Canal-de-Lachine Projet de plan directeur pour le lieu historique national du Canada du Canal-de-Lachine Le présent document présente les grandes lignes du projet de plan directeur

Plus en détail

CHARTE D EXCELLENCE. en matière de PUBLICITE EXTERIEURE, ENSEIGNES et PREENSEIGNES

CHARTE D EXCELLENCE. en matière de PUBLICITE EXTERIEURE, ENSEIGNES et PREENSEIGNES CHARTE D EXCELLENCE en matière de PUBLICITE EXTERIEURE, ENSEIGNES et PREENSEIGNES Préambule La qualité des paysages ligériens est un élément déterminant de l inscription du Val de Loire sur la liste du

Plus en détail

PROGRAMME LEADER DU GAL VAL DE LOIRE CHAMBORD

PROGRAMME LEADER DU GAL VAL DE LOIRE CHAMBORD F ICHE ACTION 1. DÉVELOPPER UNE FILIERE ALIMENTAIRE COURTE ET/OU LOCALE Pérennité Doter le territoire d une attractivité plus durable, à la fois touristique et résidentielle Développer l emploi et augmenter

Plus en détail

Les consultations du gouvernement du Canada au sujet du logement social et abordable

Les consultations du gouvernement du Canada au sujet du logement social et abordable Recommandations de la Communauté métropolitaine de Montréal dans le cadre des consultations menées par le gouvernement du Canada relatives au logement social et abordable La Communauté métropolitaine de

Plus en détail

Positionnement économique et emploi

Positionnement économique et emploi 6 Fiche la Axe 4 Favoriser des modes de production et de consommation responsables, assurer complémentarité entre territoires Positionnement économique et emploi Enjeux du développement durable Favoriser

Plus en détail

Stratégie d accélération du développement économique

Stratégie d accélération du développement économique Rêvons notre ville Stratégie d accélération du développement économique 2016-2020 À propos d IDE Trois-Rivières Mission: Mobiliser les forces du milieu pour la création de la richesse collective et le

Plus en détail

Le plan de conservation de l arrondissement historique de Montréal. par Chantal Grisé

Le plan de conservation de l arrondissement historique de Montréal. par Chantal Grisé Le plan de conservation de l arrondissement historique de Montréal par Chantal Grisé 1 2 BIENS CULTURELS situés au centre de Montréal 3 4 1960 1963 5 6 Construction 1965-1967 Construction 1965-1971 7 Les

Plus en détail

Commission Economie Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB

Commission Economie Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission Economie Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission Economie synthèse du diagnostic stratégique document provisoire

Plus en détail

Impacts. Immeuble patrimonial Site patrimonial Patrimoine immatériel Paysage culturel patrimonial Document patrimonial Objet patrimonial 1/12

Impacts. Immeuble patrimonial Site patrimonial Patrimoine immatériel Paysage culturel patrimonial Document patrimonial Objet patrimonial 1/12 Patrimoine «Bien qu'on tient par héritage de ses ascendants. Ce qui est considéré comme l'héritage commun d'un groupe : le patrimoine culturel d'un pays.» (Dictionnaire Larousse) «La Loi sur le patrimoine

Plus en détail

LA REFORME DES COMMUNES TOURISTIQUES ET DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME

LA REFORME DES COMMUNES TOURISTIQUES ET DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME LA REFORME DES COMMUNES TOURISTIQUES ET DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME Rennes 9 février 2012 Bureau des destinations touristiques Les enjeux de la réforme COMPETITIVITE L exigence de qualité est au

Plus en détail

Note de présentation générale

Note de présentation générale Note de présentation générale Au cœur d une agglomération de 72 000 habitants dans le sud du département de l Oise, la ville de Creil, 34 000 habitants, est située à proximité de voies de circulation structurante

Plus en détail

Réunion d échanges sur le projet de Parc Naturel Régional. 4 Novembre 2013 à Naussac

Réunion d échanges sur le projet de Parc Naturel Régional. 4 Novembre 2013 à Naussac Réunion d échanges sur le projet de Parc Naturel Régional 4 Novembre 2013 à Naussac Les PNR en France 48 PNR existants et 22 projets PNR objectif 20% du territoire Calendrier de travail du projet PNR Sollicitation

Plus en détail

MRC de L Islet. Politique de soutien financier. Fonds de développement des territoires Volet projets structurants

MRC de L Islet. Politique de soutien financier. Fonds de développement des territoires Volet projets structurants MRC de L Islet Politique de soutien financier Fonds de développement des territoires Volet projets structurants SEPTEMBRE 2015 1. DÉFINITIONS «Fonds de développement des territoires (FDT)» : «Promoteur»

Plus en détail

Panel: LES COMPAGNONS DU PAYSAGES: LES ACTEURS DU TOURISME Daniel Blier Directeur général du Parc Jean-Drapeau

Panel: LES COMPAGNONS DU PAYSAGES: LES ACTEURS DU TOURISME Daniel Blier Directeur général du Parc Jean-Drapeau Panel: LES COMPAGNONS DU PAYSAGES: LES ACTEURS DU TOURISME Daniel Blier Directeur général du Parc Jean-Drapeau / PRÉSENTATION 1 / Mon parcours 2 / Historique des lieux des origines à F. G. Todd maire

Plus en détail

VOLET 2 MISE EN VALEUR DU PATRIMOINE PAR LES ARTS

VOLET 2 MISE EN VALEUR DU PATRIMOINE PAR LES ARTS APPEL DE PROJETS AUX ORGANISMES CULTURELS PROFESSIONNELS 2016 VOLET 2 MISE EN VALEUR DU PATRIMOINE PAR LES ARTS MISE EN CONTEXTE Cet appel de projets vise à soutenir des initiatives qui permettent de valoriser

Plus en détail

GITES RURAUX DE GRANDE CAPACITE

GITES RURAUX DE GRANDE CAPACITE SÉANCE D INFORMATION À DESTINATION DES MANDATAIRES ET FONCTIONNAIRES EN CHARGE DE L URBANISME ET DES CONSEILLERS EN AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE A L INITIATIVE DE LA MAISON DE L URBANISME FAMENNE-ARDENNE

Plus en détail

Conseil Municipal 24 octobre 2013

Conseil Municipal 24 octobre 2013 Débat sur les orientations générales du PADD - PLU-H Conseil Municipal 24 octobre 2013 Etat d avancement de la procédure Débat orientations générales PADD Commission communale PLU-H 18 septembre 2013 Conseil

Plus en détail

Faculté de l'aménagement. Programme de maîtrise ès Sciences appliquées en Aménagement - option Conservation du patrimoine bâti (CPB)

Faculté de l'aménagement. Programme de maîtrise ès Sciences appliquées en Aménagement - option Conservation du patrimoine bâti (CPB) Faculté de l'aménagement Programme de maîtrise ès Sciences appliquées en Aménagement - option Conservation du patrimoine bâti (CPB) Document d'information sur le programme Édition 2016-2017 Structure du

Plus en détail

FAVORISER L ACCROISSEMENT DES VOLS DIRECTS, UNE FAÇON DE CONTRIBUER À L ATTRACTIVITÉ DU GRAND MONTRÉAL

FAVORISER L ACCROISSEMENT DES VOLS DIRECTS, UNE FAÇON DE CONTRIBUER À L ATTRACTIVITÉ DU GRAND MONTRÉAL FAVORISER L ACCROISSEMENT DES VOLS DIRECTS, UNE FAÇON DE CONTRIBUER À L ATTRACTIVITÉ DU GRAND MONTRÉAL PERSPECTIVES DE MONTRÉAL INTERNATIONAL PRÉSENTÉES À LA COMMISSION PERMANENTE SUR LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

LE RÉSEAU DES ASSOCIATIONS TOURISTIQUES RÉGIONALES

LE RÉSEAU DES ASSOCIATIONS TOURISTIQUES RÉGIONALES LE RÉSEAU DES ASSOCIATIONS TOURISTIQUES RÉGIONALES CATALYSEUR DE L ÉCONOMIE TOURISTIQUE DANS TOUTES LES RÉGIONS DU QUÉBEC 2 e ÉDITION JANVIER 2015 LE RÉSEAU DES ATR 9651 ENTREPRISES ET ORGANISMES Le Québec

Plus en détail

Aire de mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine (AVAP) Villeurbanne Gratte Ciel

Aire de mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine (AVAP) Villeurbanne Gratte Ciel Aire de mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine (AVAP) Villeurbanne Gratte Ciel 1 Les objectifs de l'avap Gratte Ciel Objectifs architecturaux, urbains, paysagers, environnementaux, archéologiques

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 SAINT ANDRE. Reconversion du secteur industriel rue Gambetta, rue de Lille, rue de la Gare

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 SAINT ANDRE. Reconversion du secteur industriel rue Gambetta, rue de Lille, rue de la Gare 2 AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 SAINT ANDRE Reconversion du secteur industriel rue Gambetta, rue de Lille, rue de la Gare 4 Le secteur industriel à l entrée de la ville de Saint André

Plus en détail

CONTEXTE. SONDAGE EN LIGNE Habitudes de fréquentation du site

CONTEXTE. SONDAGE EN LIGNE Habitudes de fréquentation du site 1 CONSULTATION SUR L AVENIR DU VIEUX-PORT DE MONTRÉAL RÉSULTATS DE LA CONSULTATION EN LIGNE SITE EN FRANÇAIS : www.avenirvieuxport.com SITE IN ENGLISH: www.planoldport.com CONTEXTE Dans le cadre du programme

Plus en détail

Cet atelier démontrera l importance de l adhésion du milieu local et communautaire au produit touristique de la destination.

Cet atelier démontrera l importance de l adhésion du milieu local et communautaire au produit touristique de la destination. Atelier: Communauté Louis Jolin, LL.D Professeur titulaire Département d études urbaines et touristiques ESG UQAM Responsable du comité scientifique du BITS Objectifs de l atelier Cet atelier démontrera

Plus en détail

AUDIT STRATÉGIQUE. Lecture de la ville, de ses quartiers et de sa collectivité. 11 février Acteurs clés :

AUDIT STRATÉGIQUE. Lecture de la ville, de ses quartiers et de sa collectivité. 11 février Acteurs clés : Acteurs clés : AUDIT STRATÉGIQUE Lecture de la ville, de ses quartiers et de sa collectivité 11 février 2015 Direction de l urbanisme et de l environnement (DUE) Directions de la Ville Conseil municipal

Plus en détail

POUR UN TOURISME DES TERRITOIRES INTERIEURS. 04 mai 2017

POUR UN TOURISME DES TERRITOIRES INTERIEURS. 04 mai 2017 CONTRIBUTION DU PERIGORD NOIR AU SCHEMA REGIONAL DU TOURISME POUR UN TOURISME DES TERRITOIRES INTERIEURS 04 mai 2017 LES CONTRIBUTEURS Les 6 Communautés de Communes et Offices de Tourisme du Périgord Noir,

Plus en détail

Présentation de la procédure d élaboration du Plan Local d Urbanisme (P.L.U) et des orientations communales

Présentation de la procédure d élaboration du Plan Local d Urbanisme (P.L.U) et des orientations communales Présentation de la procédure d élaboration du Plan Local d Urbanisme (P.L.U) et des orientations communales Réunion publique de présentation du projet de P.L.U du 25 février 2011 LE DOCUMENT D URBANISME

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU NORD BASSE-TERRE

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU NORD BASSE-TERRE COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU NORD BASSE-TERRE TERRITOIRE DU NORD BASSE-TERRE LES DATES CLES Décembre 2000: Création de la communauté de Communes du Nord Basse-Terre composée des villes de Deshaies, Lamentin

Plus en détail

Est Ensemble. Signature du Contrat de Développement Territorial: Est Ensemble, la Fabrique du Grand Paris. Campagne

Est Ensemble. Signature du Contrat de Développement Territorial: Est Ensemble, la Fabrique du Grand Paris. Campagne Signature du Contrat de Développement Territorial:, la Fabrique du Grand Paris Cette campagne d image s adresse à tous les habitants de l agglomération et aux acteurs institutionnels. Elle met en valeur

Plus en détail

PROJET DE RESTRUCTURATION DU SITE DE PLAGNE AIME 2000 (73) Réunion publique du 27 août 2015

PROJET DE RESTRUCTURATION DU SITE DE PLAGNE AIME 2000 (73) Réunion publique du 27 août 2015 PROJET DE RESTRUCTURATION DU SITE DE PLAGNE AIME 2000 (73) Réunion publique du 27 août 2015 ORDRE DU JOUR Le site aujourd hui Les objectifs du projet Les grandes étapes depuis 2011 Le choix d une Zone

Plus en détail

Profil de la clientèle touristique ayant participé à des activités. de plein air et de sport en Rapport d analyse

Profil de la clientèle touristique ayant participé à des activités. de plein air et de sport en Rapport d analyse . Profil de la clientèle touristique ayant participé à des activités..... de plein air et de sport en 2003 Rapport d analyse Office du tourisme et des congrès de Québec Novembre 2004 . Table des matières

Plus en détail

le Projet d Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D.)

le Projet d Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D.) 2 le Projet d Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D.) Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal du 28 juin 2007 approuvant le Plan Local d Urbanisme le Plan Local d Urbanisme

Plus en détail

La Fabrique du Grand Paris

La Fabrique du Grand Paris La Fabrique du Grand Paris Est Ensemble a lancé au mois de juin une campagne de communication pour faire connaître "La Fabrique du Grand Paris". "La Fabrique du Grand Paris", c'est le Contrat de développement

Plus en détail

Le plein air: une option à considérer pour les jeunes et les familles en milieu rural

Le plein air: une option à considérer pour les jeunes et les familles en milieu rural Le plein air: une option à considérer pour les jeunes et les familles en milieu rural Grand Rassemblement Go! On fonce! 19 mars 2013 à Québec Diane Boudreault Direction du sport, du loisir et de l activité

Plus en détail

Schéma d'accueil Val Suzon - Présentation synthétique D'après Val Suzon / Val Courbe

Schéma d'accueil Val Suzon - Présentation synthétique D'après Val Suzon / Val Courbe Schéma d'accueil Val Suzon - Présentation synthétique D'après Val Suzon / Val Courbe Schéma d accueil du public de la vallée du Suzon 2013-2017 Office National des Forêts Bureau d Etudes Bourgogne Champagne-Ardenne

Plus en détail

LE PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE La Bernerie en Retz Elaboration du PLU PADD LE PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE...1 LES OBJECTIFS DE LA COMMUNE AU REGARD DES ATTENTES

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Ville de Sainte-Geneviève-des-Bois

Plan Local d Urbanisme Ville de Sainte-Geneviève-des-Bois Plan Local d Urbanisme Ville de Sainte-Geneviève-des-Bois 2. Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal du 30 Septembre 2008 approuvant

Plus en détail

Les statistiques vitales du Vieux Québec

Les statistiques vitales du Vieux Québec Les statistiques vitales du Vieux Québec En novembre 2005, la Division de la gestion du territoire de la Ville de Québec présentait un constat de l état de situation du Vieux Québec et un bilan des réponses

Plus en détail

Les objectifs du suivi du développement territorial à la lumière des objectifs de l IVL

Les objectifs du suivi du développement territorial à la lumière des objectifs de l IVL Introduction Les objectifs du suivi du développement territorial à la lumière des objectifs de l IVL Mesurer les décalages entre les scénarios envisagés dans le cadre de l IVL et les évolutions réelles

Plus en détail

Aire de conservation. Parc culturel. Parc municipal. Parc de quartier. Parc de voisinage/détente. Parc-École. Place publique EP1 EP2 EP3 EP4 EP5 EP6

Aire de conservation. Parc culturel. Parc municipal. Parc de quartier. Parc de voisinage/détente. Parc-École. Place publique EP1 EP2 EP3 EP4 EP5 EP6 ESPACES PUBLICS EP EP1 EP2 EP3 EP4 EP5 EP6 EP7 Aire de conservation Parc culturel Parc municipal Parc de quartier Parc de voisinage/détente Parc-École Place publique Ville de Candiac GUIDE D AMÉNAGEMENT

Plus en détail

Pépinière d entreprises du Pays de Murat

Pépinière d entreprises du Pays de Murat Pépinière d entreprises du Pays de Murat Pose de la première pierre 12 septembre 2006 Contact presse : Jessy JUPIN ou Corinne IBARRA 04 71 20 22 62 paysdemurat@wanadoo.f 1 Rappel du contexte Avec un peu

Plus en détail

Société d histoire et de généalogie de l Île Jésus 4290, BOUL. SAMSON, LAVAL (QUÉBEC) H7W 2G9 TÉLÉPHONE : (450) TÉLÉCOPIEUR : (450)

Société d histoire et de généalogie de l Île Jésus 4290, BOUL. SAMSON, LAVAL (QUÉBEC) H7W 2G9 TÉLÉPHONE : (450) TÉLÉCOPIEUR : (450) Société d histoire et de généalogie de l Île Jésus 4290, BOUL. SAMSON, LAVAL (QUÉBEC) H7W 2G9 TÉLÉPHONE : (450) 681 9096 TÉLÉCOPIEUR : (450) 686 8270 Mémoire Consultation en vue de la révision de la Loi

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF LOCAL ans

LE PROJET EDUCATIF LOCAL ans LE PROJET EDUCATIF LOCAL 3-18 ans PROJET EDUCATIF DE LA VILLE Une priorité La réduction des inégalités L étude diagnostique réalisée en 1999/2000 sur les actions éducatives proposées dans les temps péri

Plus en détail

KAMOURASKA Plan d action de développement local

KAMOURASKA Plan d action de développement local KAMOURASKA Plan d action de développement local 2012-2017 VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Objectifs Moyens/actions Responsable(s) Partenaire(s) potentiel(s) Commentaire(s) Offrir des services municipaux de qualité

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Commune de la Tranche sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Présentation du Projet d Aménagement et de Développement Durables Réunion publique 06 août 2013 Commune de La Tranche sur Mer/ Citadia-Even / Août 2013

Plus en détail

Révision du Plan Local d Urbanisme

Révision du Plan Local d Urbanisme Introduction À quoi sert le Plan Local d Urbanisme (PLU)? Initié par la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU), le Plan Local d Urbanisme est un document d urbanisme réglementaire conçu comme un

Plus en détail

SAINT-MAURICE, CRÉATION D UNE ZONE DE HAMEAUX

SAINT-MAURICE, CRÉATION D UNE ZONE DE HAMEAUX SAINT-MAURICE, CRÉATION D UNE ZONE DE HAMEAUX Séance de présentation publique du 6 mai 2014 centre d iconographie de Collonge-Bellerive Objectif de la soirée: Informer les habitants sur l étude en cours,

Plus en détail

Synthèse du rapport de l inventaire

Synthèse du rapport de l inventaire Synthèse du rapport de l inventaire Mandat réalisé en 2006 et 2007 Objectifs du mandat Objectif général - Réaliser un inventaire de tous les immeubles patrimoniaux datant d avant 1945 (1100 édifices) sur

Plus en détail

Premier bilan de la mise en œuvre du plan d action de la stratégie de gestion et de développement des établissements d hébergement touristique du

Premier bilan de la mise en œuvre du plan d action de la stratégie de gestion et de développement des établissements d hébergement touristique du Premier bilan de la mise en œuvre du plan d action de la stratégie de gestion et de développement des établissements d hébergement touristique du Vieux-Québec Division de la gestion du territoire Novembre

Plus en détail

Compte rendu du 10 février 2016

Compte rendu du 10 février 2016 Groupe de travail économie sociale et solidaire 1 et Innovation sociale 1. INTRODUCTION Compte rendu du 10 février 2016 Pourquoi cette réunion de groupe de travail? Dans son nouveau projet de territoire

Plus en détail

CAMPAGNE D INFORMATION 2011 MOBILISATION POUR LES PAYSAGES DU VAL DE LOIRE

CAMPAGNE D INFORMATION 2011 MOBILISATION POUR LES PAYSAGES DU VAL DE LOIRE CAMPAGNE D INFORMATION 2011 MOBILISATION POUR LES PAYSAGES DU VAL DE LOIRE Le Val de Loire est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l UNESCO depuis le 30 novembre 2000 en tant que paysage culturel

Plus en détail

Commune d Andernos les bains Révision du PLU

Commune d Andernos les bains Révision du PLU Commune d Andernos les bains Révision du PLU PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Commune d Andernos-les-bains - Révision du Plan Local d Urbanisme - PADD 1 Préambule : synthèse du diagnostic

Plus en détail

ÉNONCÉ D INTÉRÊT PATRIMONIAL BRASSERIE DOW

ÉNONCÉ D INTÉRÊT PATRIMONIAL BRASSERIE DOW ÉNONCÉ D INTÉRÊT PATRIMONIAL BRASSERIE DOW Nom du lieu : Brasserie Dow Adresse : Quadrilatère bordé par les rues Notre-Dame, Peel, William et Montfort. Arrondissement : Arrondissement Le Sud-Ouest Désignation

Plus en détail

Politique culturelle 3/17/2015

Politique culturelle 3/17/2015 Politique culturelle 3/17/2015 Table des matières Introduction... 1 Fondements de la Politique culturelle... 2 Vision... 2 La politique culturelle... 2 Axes d interventions... 2 Axe #1 - Favoriser le rayonnement,

Plus en détail

Révision de la Loi sur les biens culturels

Révision de la Loi sur les biens culturels 8 Févier 2008 Mémoire Révision de la oi sur les biens culturels Un regard neuf sur le patrimoine culturel Mémoire de la MRC de l Île d Orléans Rédaction: Roger Chouinard, architecte, Responsable de l arrondissement

Plus en détail

Assemblée publique de consultation sur le PPU prévue par la LAU. 2 juin 2015

Assemblée publique de consultation sur le PPU prévue par la LAU. 2 juin 2015 Assemblée publique de consultation sur le PPU prévue par la LAU 2 juin 2015 1 3 Contexte Pourquoi agir? Il s agit d un milieu unique, de grande valeur patrimoniale Contraintes financières, réduction des

Plus en détail

AGORA Appel à idées. Habiter les toits à Bordeaux Eléments de contexte

AGORA Appel à idées. Habiter les toits à Bordeaux Eléments de contexte AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Eléments de contexte Mairie de Bordeaux/DGA/DU/Agora2014 1 1. Une volonté de préservation et de mise en valeur du patrimoine dans le projet urbain

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier acteurs - Commission Planification et Aménagement du Territoire (CCD) Rouen le 5 décembre h00-20h00

Compte-rendu de l atelier acteurs - Commission Planification et Aménagement du Territoire (CCD) Rouen le 5 décembre h00-20h00 Compte-rendu de l atelier acteurs - Commission Planification et Aménagement du Territoire (CCD) Rouen le 5 décembre 2016 18h00-20h00 Accueil et Introduction par M. Bernard Champeaux, Président de la Commission

Plus en détail

QUESTIONNAIRE NOTRE RÉGION NOTRE COLLECTIVITÉ NOTRE CHEZ-NOUS

QUESTIONNAIRE NOTRE RÉGION NOTRE COLLECTIVITÉ NOTRE CHEZ-NOUS QUESTIONNAIRE Servez-vous de ce questionnaire pour nous faire part de vos observations, suggestions et autres réflexions après avoir lu le document de travail : Ontario.ca/examenamenagementduterritoire

Plus en détail

DENSIFICATION DE LA ZONE VILLA Introduction

DENSIFICATION DE LA ZONE VILLA Introduction Introduction Le groupe villa de la Commission consultative d Aménagement du Territoire (CAT): -Une réflexiondéclenchée par le projet de plan directeur cantonal -Une volonté de remise en question des poncifs

Plus en détail

PRINCIPES POUR L ETABLISSEMENT D ARCHIVES DOCUMENTAIRES DES MONUMENTS, DES ENSEMBLES ARCHITECTURAUX ET DES SITES (1996)

PRINCIPES POUR L ETABLISSEMENT D ARCHIVES DOCUMENTAIRES DES MONUMENTS, DES ENSEMBLES ARCHITECTURAUX ET DES SITES (1996) PRINCIPES POUR L ETABLISSEMENT D ARCHIVES DOCUMENTAIRES DES MONUMENTS, DES ENSEMBLES ARCHITECTURAUX ET DES SITES (1996) Ratifié par la 11e Assemblée Générale de l ICOMOS à Sofia, octobre 1996. Considérant

Plus en détail

RÉVISION DU RÉUNION PUBLIQUE LUNDI 14 DÉCEMBRE

RÉVISION DU RÉUNION PUBLIQUE LUNDI 14 DÉCEMBRE RÉVISION DU RÉUNION PUBLIQUE LUNDI 14 DÉCEMBRE Réunions publiques Révision générale du Plan Local d Urbanisme et de l Habitat - Ville de Vénissieux - Décembre 2015 1 DÉROULÉ DE LA PRÉSENTATION PARTIE 1

Plus en détail

Le gaz naturel du Shale d Utica Document d orientation présenté à la Commission d enquête de l industrie des gaz de schiste au Québec

Le gaz naturel du Shale d Utica Document d orientation présenté à la Commission d enquête de l industrie des gaz de schiste au Québec Le gaz naturel du Shale d Utica Document d orientation présenté à la Commission d enquête de l industrie des gaz de schiste au Québec Jean-Yves Laliberté, ing., M.Sc. Direction générale des hydrocarbures

Plus en détail

Élaboration du Plan Local d Urbanisme. Présentation du diagnostic

Élaboration du Plan Local d Urbanisme. Présentation du diagnostic Élaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du diagnostic Réunion publique du 22 octobre 2010 Élaboration du P.L.U. de Carros - Diagnostic - Octobre 2010-1 Rappel de la procédure Élaboration du

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos 3. Méthode de la dissertation en géographie 5

Table des matières. Avant-propos 3. Méthode de la dissertation en géographie 5 Table des matières Avant-propos 3 Méthode de la dissertation en géographie 5 1. Qu est-ce qu une dissertation en géographie? 5 1.1. Un devoir construit et argumenté 5 1.2. Les spécificités de la dissertation

Plus en détail