MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. 5 : Demande de transport et valeurs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. 5 : Demande de transport et valeurs"

Transcription

1 MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE 5 : Demande de transport et valeurs AVRIL 2010

2 5 : Demande de transport et valeurs

3 Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement du territoire Délégation interministérielle à l aménagement du territoire et à l attractivité régionale Le pôle interministériel de prospective et d anticipation des mutations économiques (PIPAME) a pour objectif de construire, en coordonnant l action des départements ministériels, un éclairage de l évolution des principaux acteurs et secteurs économiques en mutation, en s attachant à faire ressortir les menaces et les opportunités pour les entreprises, l emploi et les territoires. Des changements majeurs, issus de la mondialisation de l économie et des préoccupations montantes comme celles liées au développement durable, déterminent pour le long terme la compétitivité et l emploi, et affectent en profondeur le comportement des entreprises. Face à ces changements, dont certains sont porteurs d inflexions fortes ou de ruptures, il est nécessaire de renforcer les capacités de veille et d anticipation des différents acteurs de ces changements : l État, notamment au niveau interministériel, les acteurs socio-économiques et le tissu d entreprises, notamment les PME. Dans ce contexte, le PIPAME favorise les convergences entre les éléments microéconomiques et les modalités d action de l État. C est exactement là que se situe en premier l action du PIPAME : offrir des diagnostics, des outils d animation et de création de valeur aux acteurs économiques, grandes entreprises et réseaux de PME / PMI, avec pour objectif principal le développement d emplois à haute valeur ajoutée sur le territoire national. Le secrétariat général du PIPAME est assuré par la sous-direction de la prospective, des études économiques et de l évaluation (P3E) de la direction générale de la compétitivité, de l industrie et des services (DGCIS). Les départements ministériels participant au PIPAME sont : - le Ministère de l Économie, de l Industrie et de l Emploi / direction générale de la compétitivité, de l industrie et des services et direction générale de l emploi et de la formation professionnelle - le Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer / direction générale des infrastructures, des transports et de la mer et direction générale de l aviation civile - Le Ministère de l Espace rural et de l Aménagement du territoire / délégation interministérielle à l aménagement et à la compétitivité des territoires - Le Ministère de l Alimentation, de l Agriculture et de la Pêche - Le Ministère de la Défense / délégation générale pour l armement - Le Ministère de la Santé et des Sports - Premier Ministre, Conseil d analyse stratégique (CAS)

4 !!"#$%' ($$' ) *+,'$!$' -.%' (#''$' $ "'/%$"$' (%.#.,$ #%01.$ 2 '($"-$ 2 $ $-$%!'(1.$ 2 $' #1#3$'!$' 0#3$' $$ "#3$'!$ (!%'4'$-"$' 2) $' #1#3$'!$ "'00# (#-$#%!$ $-$% 5 22 $' #1#3$'!$ "'00# (#"#3$!$ 0#3$ 6 2 %!3$'!7-$'''$0$ #%01.$ 2 28 $' "!'!7#"",' #%"! #%01.$ 29 #%:!7$0(.!$.#((%.# 9 #;$"$' %%$'(''1.$' <-.%' ('($"-$'!$' #%:!7$0(. <-.%' ('($"-$'!$' $-$%' $!%(%-!7#"+#) 8 1.3#(+$ )) = > ) 7/%($0$ #%01.$ $?#"$ )8 7/%($0$ #%01.$ '$..$' 3#' ) ) "# = (%'%$ $!#"$.$!$' $$' 3#$.' 26 ) "# = '*+,'$!$.7##.*'$ 3#$.$!$' #%:!7/%($0$ 2) 2 "# =('$!$ "'"$"$ ".$ $$ "'$ '%.$' ;$%$' 3#'22 $'!($'$'!$' 0#3$' $ (#*($!$!($'$ 28 $'!($'$'!7#"+#'!$ -+"%.$' #%01.$' '$..$' 3#' ''!$'!($'$'!7#"+# #%01.$ A 0*$ $0$ 2 8 $'!($'$'!7#"+#'!$ "*".$' $ 0"*".$' '$..$' 3#'6 8 $'!($'$'!7%.'#!$-+"%.$' ($'$.''$..$' 3#' 8) $' $$' 3#$.' '%.$' "0($0$'!$ 01.$.$'!($'$'!$ '$-"$'!$ #'( 9 $:$' 9 $ (.;$%$ ) B 8 ) 8 )!"#$%' 8 )) *+,'$!$' -.%' (#''$' $ "'/%$"$' (%.#.,$ #%01.$ 8 )2 '($"-$ 8 )2 $ $!#"$ A.7#%30$#!% $0(' "'#"#%:#"-'!0$'/%$'8 )2 ''!7$%$.'' $:$%' = ((' %"0(.0$#C 82 )2) $ $!#"$ A.#1#''$!$' #%:!$!(#' $ -#"#"$'!$(%' %$!"$$88 )22 ##%$!$'!($'$'!$' 0#3$'.$' #% $0('.1$ $ #%$0('!$.'$' $ $ -.%'%.#!$,$!"$$89 )2.0$'!$ "0(##' $##.$ 9 ) #;$"$' %%$'(''1.$'9 ) $' '"#' ('($"'!%9 ) $' $!#"$'.%!$' 9 )) :$0(.$'!$ '"#' (%-#!"%.$!$' +*(+,'$' 9

5 )8 $:$' 56 )9 1.3#(+$ 5 2 ) #.$%' #%01.$ $ $-$0$#.$5) 2 5) 2!"#$%' 5) 2) *+,'$!$' -.%' (#''$' $ "'/%$"$' (%.#.,$ #%01.$ 5) 22 '($"-$ #3$!$.7#%01.$ 52 22!+'!$' 0#3$' #%:0$'%$'!$ ""%.# #.$$ 58 22) $' #'('$"00%$ ' (#' ($D%' "00$ % 0*$!$ $0(.#"$ $"#"$0$.7#%01.$ $'!$ "0(##' $##.$ 6 22 $'?#D#' $.7#"+# #%01.$ 2 2 #;$"$' %%$'(''1.$' 28 $:$' #(+$ 9 2 B >!$.#-##1.$!"#$%' ($$' ) *+,'$!$' -.%' (#''$' $ "'/%$"$' (%.#.,$ #%01.$ 2 '($"-$ 66 2 <#!$'.$%:= %$ (#/%$ #1.$0$!-$.(($ $?#"$ (##(( A!7#%$' (#*' E "0(##1.$' F66 2 0(# ($$.!$!-$.(($0$!%.#-#.62 2) :$0(.$ $##.'("/%$ = $' <#''6 22 #$"+$"+$!$' $$' 1/%$'!%.#-#.= "#'!$' <#''68 #;$"$' %%$'(''1.$' 65 8 $:$' 6 8 $' -##1.$' 6 8 %$' -##1.$' %.'$' #%$!70# '%'#$6 8) 1.3#(+$ 6 8 7B ) 8 ) 8!"#$%' ($$') 8) *+,'$!$' -.%' (#''$' $ "'/%$"$' (%.#.,$ #%01.$ ) 82 '($"-$ ) 82 B 1.'!$$.$!$' 0#3$' =!$'!*#0/%$' /%'7$:(./%$!$!-$'$' 0#,$') 82?.%:03#$'=$!(.$0$' -$'.$%! $.7%$' #'/%$-$'.$' $'(#"$' %#%: 82) $3#!$ -#.!#' "$#' $'(#"$'%#%: 822 "#.'# $0(.4+#1# ) 8 #;$"$' %%$'(''1.$' #(+$ 2 9 8??B?G !"#$%' ($$' 9 9) *+,'$!$' -.%' (#''$' $ "'/%$"$' (%.#.,$ #%01.$ 9 92 '($"-$ 5 8

6 92 (,' %$ (!$!$ 01$!$ 1#"+$.$''"$/%$''$ '#1.'$ 5 92 $ ##"-!$'!'"(.$''"$/%$' $?#"$'".##%%!$.#0*$$!$.7 A 9)) 92) #!$' -$'''$0$' $$"+$"+$ $!-$.(($0$!#'.$ '$"$%!%'$.$ (#"%.,$0$!#'.$ '$"$%#%01.$ ) 922 <-.%!$' $0(.'!#'.$'$"$%!%'$.= '$"$%' #%01.$ $ ##%/%$ ) #!#'.$ '$"$%!%'$.)9 9 #;$"$' %%$'(''1.$' 26 9 $' +*(+,'$' ".' '%.$'!$$' -##1.$'26 9 '$#!$!$%:#;$"$' %%$' (''1.$' $:$' 2 98 <-.%!% 01$!7#!0' #% #""#.#%# HI2 98 $' '"('!#'.$'.,$' '"$/%$' %-$'#$' ".#''/%$' $ '("#.'$' 2 98) $' '"('!#'.$' 0#'!73$%'2 982 %$' $:$0(.$'!$ -##1.$'($$$' 0#' %.'$' #(+$2 5 9 B B B 2) 5 2) 5!"#$%' ($$'2) 5) *+,'$!$' -.%' (#''$' $ "'/%$"$' (%.#.,$ #%01.$ 2) 52 '($"-$ ##"'/%$'!$.#01.!#'.$ B!$ ##"'/%$'!$.#01.$?#"$2 52) #B 1.3%$ '#"$ $?#"$ #01."%$!'#"$ $?#"$ 52 #'( %1# =!1%!$ 1#''$!$.#(#!% #'( #%01.$ $ -.$ ) 528 "J!$.#01.$"''#"$ $ $$ K3$ $ $' "#$'!70#3$ $!7%'#3$ 8 5 #;$"$' %%$'(''1.$' 9 5 $' '"#'!7-.% A +L 6)!$.7!$0$ 9 5 #;$"$' %%$' (''1.$' 5 5) 1.3#(+$ 5 '$!$' #1.$#%:8 '$!$' 3#(+/%$' 8) '$!$' "#$'89 9

7

8 "#$% '( ) * #$!$.7-.% (#''$ $ %%$ (''1.$!$' -##1.$' $.#-$' A.#!$0#!$!$ #'( $ #%: -#.$%'!$'!-!%' $!$' 0#3$' $' +0#/%$' #$'!#' "$ "+#($ ' "$.$' '%'"$(1.$'!$ #!%$!$' "+#3$0$'!$ "0($0$!$' 0#3$'!#'.$' #$' A -$%!70(#"$.#!$0#!$!$ #'( $.$' "+:0!#%: +, $-$%'!'(1.$' $ #"-' 1 #.*'$!$' "0($0$' 3#$.'.'#!%$0('.1$ $!$'.'' ) #.$%' #%01.$' $ $-$0$#.$' 2.#"-!$' 0#3$' 1#'''!7$0(.' $!$' '$-"$' 8 #!$'.,$' '"$/%$' 9 0($0$'!$ 01. E $-$%'!'(1.$' $ #"-' F #"0(.$!7% "+#($ '("/%$ '%.$' "0($0$' 3#$.'!$' /%$ "$ ' $ $0$'!7#"+#!$ -+"%.$' %!$.#!$0#!$!$ '$-"$' 7##.*'$!$' -.%' (#''$' 0$ $ $$ /%$.$' "0($0$'!$'!-!%' '!"' '$%.$0$ (#.#(+#'$!% "*".$!$ -$!#'.#/%$.$.' ' %(#.$%-$#%!$ 0#' #%''(#!$' E -#.$%' F /%7.' (##3$ #-$".$%' $ /%7.' #"/%'$'.'/%7.' ' $'!#'.7K3$ #!%.$ $' "0($0$' #.' #% (+0,$!$ -$.''$0$ /%0!$.##.$!$' "'!#1.$0$.$' #1#3$' /%$ $.$' "'00#$%'!#'.$' #$' A -$$ $0$'!$ 01.%!7/%($0$ #%01.$ $' #%$' +0#/%$' $('$'!#' "$ "+#($ $:(0$.$' -.%' %%$'!$' 0!$'!$ -$ $!$' E!$0#!$' F /%7.' $:(0$ #%:#"$%'!% '$"$% /%7.'7#3''$!$' ($'##$'!$ '$-"$' %!$ %-$#%: $#'!#'.$'.,$' #%01.$01. /%$' #$!% $.$' -.%'!#'.$' $.$%' "'/%$"$' '%.$ 01$ 0*$!$ M0 (#"%%' /%!$$0$ H#00$!#'.$ "#!$!$'!(.#"$0$'!0".$ #-#.I% ""#'$.$0$ - 00$ A.#.3$!$""$!$!#' "$$ ' #0.$'!$ '"#' '!$' (%"$!0#$ +#/%$ #0.$!7+*(+,'$'!" %$ E +'$ F (''1.$ (%!$0# "$#.#E!$0#!$!$ #'( F $.$' -#.$%' '"#' '$!$"$ $''$$.$0$ '$.!$%:#:$' =!7%$ '$'1.!$' 0#3$' #%:-.%'!$ (: $!7#%$' 0'.70(#"$!$.#"#$ /%($% #0$$A #$!$' #1#3$' (%.$ E1#' (:F!($!#00$!7%$!$0#!$ '%';#"$$ (%!$' 1$' %

9 '$-"$'!$ 0$.$%$ /%#.N!7#%$ '$'1.'# #%: $;$%:!%!-$.(($0$!%#1.$ %"$#$' "00$.$' -#.$%' #%01.$' 0#' #%''.7##"-!$' %$ ',0$!0$' (#.$' '#3$'!$' $$('$' /%"!$ #%''.7$:($''!$.#!$0#!$!$' (#"%.$' 7$' $ (#"%.$.$ "#' (%.7-.%!$.#.#"- /%!($!##00$!$.#-.!$' %!-$.(($0$!% #-#.A!0".$ 7$' #%''.$ 1#'''!7$0(.' $!$' /%$' A.#' "#$ (#.7+'$ $!(.#"$ (#' $ % 0O0$ $ 6 %.$ '*',0$ (!%" $ (#.$' '#3$'!$' $$('$'$!$' #"$%'."#%:./ $!#'.$' #%$' "+#($'!$ "$ % ($0$'"#($0$!$ E "#!$F.$ '%;$ $ '%(('# %$ -.% %%$!$'!$' "0($0$' $ #$$' $ (+#'$ #-$".$' -.%' 1'$-$''%.#(!$ "$$. $!$%:,0$ '"#'%(('$.70$3$"$!$ %(%$' $.$'"($%-$ O$.$' (#$:$0(.$ A %$ ($"$( #""%$!$.#(#!$' %'#3$'!$' "'/%$"$'!$.7%'#3$!$' -+"%.$' (#"%.$' % '%.$!7-.%'!#-#1.$'!$.# ";"%$ $#P#%$ 0!"# 1%#.$!$' "0($0$' 3.!4 $ ',0$ '"#'%(('$ %$ -.% $!$' #$$'!$' '$'1.'' #%: (1.0#/%$'!%!-$.(($0$!%#1.$.' (-.3$!$ %-$#%: 0!$.$%' "+$.$'!$ -#.$%$!$ (.%'!$ E (:F #%:'$-"$' $!%' (#.$' /%($0$' /%7#% #!$ (''!$%-+"%.$ #%01.$ 6

10 5.!6#7 #+$ '$6$ 55 - $!$' ("(#.$' -##1.$'!7.%$"$!$' 0#"+' #%01.$' $'.7-.%!$' $-$%' $!% (%-!7#"+# 7#-$!$.#.,$ #%01.$!($!#A.#'!$.7-.%!$' $-$%' $?#"$ $!#'.$ $'$!% $!$.7-.%!$' $-$%'!#'.$' (#*' Q.$' #%:!7/%($0$ ' $"$ #1.$' #'.$' #%:!7/%($0$ '!;A.$-' $.$' 0#"+' 0#' (%# 1'$-$!$' 0!"#'!$' #%:!$ 0%./%($0$' %!$' "+#3$0$'!$ 3#00$ #'.$' (#*' #%:!7/%($0$ $'$,' $%' #% -$#%!$' (#*'!-$.((' #' "$ %' (#''' ("(#.$0$ $ $-%$.$' -.%' (#''$' $ %%$'!$' $-$%' $?#"$ $ $%($ $' -.%'!$.#"+$''$!#'.$' #%$' L$'!% $.$%' "'/%$"$' '%.#!$0#!$ #$'!#'.$ ($0$"+#($!% $.##%:-##1.$'!$.##0.$ H"$:$ 3"0/%$ 0!#.I 55 <-.%!%$-$%!'(1.$ 1%N!"#$%!$ (#!$' $-$%'N $ 0*$$ $ (##"+$!7K3$ H 2 $ 82 #'IN %!3$.A.7#%01.$ $ A.# (9-9 % -$#% 1'$-$ %$ ".# ('-$ $$.$ -$#%!$!-$.(($0$ "0/%$!7% (#*' H0$'%(#.$ $ I$.$ #%:!7/%($0$ #%01.$N!$ 01$%:#"$%' #%$' /%$.$ $-$%.%$"$ %$'.$ 01$!700#"%.#' #% '$!7% (#*' #% "%'!7%$ #$!$ $ (#"%.$#% '$!$' 0#"+' 0#%$' /%$ (#*' $%($' %.$'<#'' N #'%"%$!$.#!($'$!$' 0#3$' $ $ (#"%.$.$ (!'!$.#!($'$.$ A.7-$'''$0$ A.7%'#3$!$.7#%01.$ $ #%:#%$'!($'$'!$ #'( -#$ '$..#"0('!% "*".$!$ -$!#'.#/%$.$.'$ $.$ 0#3$' 0!$'$' -$.$%' #1#3$'!$ "'00#,' "#' (#.$ (!'.$-!$'!($'$' $'($"-$0$ E "0($''1.$' F $ E "%#1.$' F H5RI %.$' +#%' E "0($''1.$' F $ E "%#1.$' F $('$$ 96R!% #.!$'!($'$'!$ "$' "#3$'!$ )6R!% 1%!3$!'(1.$ (%!$'!($'$' E"+'$' F (#0.$'/%$.$'.$' #"+#'!$ -+"%.$' %!7/%($0$' $!$ '$-"$'!$ #'( N #+#%''$!% (!'!$'!($'$' "#$'!#'.$' 1%!3$'!$' $.#+#%''$!% "J!$' (,"$'!#"+$' $!$' '$-"$'!7$$$ $!$ (## "!%.$' 0#3$' A #1$$!#-$%!$' #"+#'!$ -+"%.$' =.#(#!% 1%!3$ "'#"$ A.7#"+#!$ -+"%.$' $%' #*# #-'$ (#

11 .#1#''$!%(:$.#!$' -+"%.$'$%' N #!'(1.!$ "!' $' % #".#$%0(#!$.#!($'$ #%01.$ #1#''$!$' #%:!7O #% "%'!$' 6!$,$' #'/%$.7#''%(.''$0$!$' "!'!7"!$' "1%A '%$.$ -$#%!$' 00#"%.#' #-#.#"'$!$ (./%$'!$ $ $ (#"%.$.$' (0$' A.#"#''$ $ ($0' #% 01$!700#"%.#'!$ $1! $$ $!#"$ 7$' %$'(#' '%$#1.$ A $0$ 5:5! BO0$ '.7-.%!% $-$%!'(1.$ 1% 7$' (#'.$ '$%.#"$%!7.%$"$!$' 0#"+' ' 0(#" $ ($% O$ #$' A -$'$ "##"'$' (#.# "$''!$!%$.$ (!'!$.#!$$ "$ /%(%#!$.$% A %$ (./%$ '"#.$ (.%' '-,$ $ A %$ +#%''$!$' #%:!$ (.,-$0$ #.$''#.#"''#"$!$' $-$%'$.' "0($0$'!$' 0#3$' $ $0$'!7/%($0$ #%01.$ '$.%$"' (#.7-.%!% (!'!$'!($'$' "#$'!#'.$%1%!3$.#$!#"$ +#%'',$ 1'$-$ '%.$ (#'''$ 0#3$' "+$"+$ A #1$$"$ (.%' #"-$0$ $$ 0!$'!$ $ $$ #"+# $."#!$ -+"%.$' 70(#"!$ "$' -.%' '%.$ 0#"+#%!($!##00$!$.7-.%!$' $-$%'!$' 0#3$' 0!$'$' $!$' ".#''$' 0*$$' = %$ "''#"$ (.%'!*#0/%$!$.$%' $-$%' #.,3$#.#"#$ 1%!3#$ $ (%#.$' #0$$A -$ 1%!3$ "'#"$ #%:#"+#'!$ -+"%.$' %$ "''#"$ "0/%$ 0!$'$ #.$ A!$ %-$.$' +#%''$'!$' 3#.' $"$#.#"#$ 1%!3#$ $.%$"$#.$'!"''!7#"+# $.$' "0($0$'!$ 01.!$' 0#3$' A $-$% 0!$!$' ".#''$' -.%' %%$' $ 0#,$!7#"",' $!$ "! A.#"'00#.%$"$.$'"0($0$'!7#"+#!$' 0#3$' ($%!" 0#3$!$$' #;$"$' (%.$' -##1.$'!$ '$..$' +*(+,'$' #$' $ $0$'!$ "''#"$ "0/%$ $!$ ($'' $-$%' H%!7-.%!$' $-$%'!% (:$.#'!$ "$#$' #%:!$$"%' %'!"-'.$' -.%' +'/%$'!$' ("(#.$' -##1.$'!$!"'!% %%' (''1.$' 5:55 + 5:555# * $-$%!'(1.$ HI!S% 0#3$ $' 3#.A.#'00$!$' $-$%'!% #'$' $!$' ($'#' $'!$' 0(T'!$"' $ (%-!7#"+# 0$'%$.7-.%!%$-$%!'(1.$ 1% $!$.7.# $ 3#(+/%$ /%'% 0$.7-.%!$'!$$' "0('#$'!% $?#"$ #% "%'!$' 6!$,$' #$'..%'$.#$.#-$ '#1.!$'!$$' "0('#$'!% #%.!% #-$" #0' %$ (# "''#$!$' ($'#' '"#.$' $!$' $.$!$' (./%$'!$ $!'1%/% 0'$' $ (.#"$ '%.#(!$ #.' /%7$ 55.$' ($'#' '"#.$' $.$' 0(T' "$' (#' $'($"-$0$ $ 665

12 .$ #"J!$ 0#,$ "%$ #% "%'!$' 6!$,$' ' -.% $' #0' '%-# $ "$.#.$ "*".$ ";"%$. $' "01$' A '$ ' #!%$' (#%$ /%#''#3#!% (%-!7#"+# $ 66) $ $ A % #.$''$0$ '3"#!$ "$!$$$ 66 $!$'!($'$'!$' E "#$' "S$'A!$!$'!($'$' #1#1.$' A "% $0$ #%.3$0$ $.$' /%$ #1$0$'!$ #'( $ #''%#"$' 1.3#$' $ (%-!7#"+# E $$"F!$' 0#3$' $./%$!(#.$ #0O0$!0%A (.%'$%' "!%'#.$' 0#3$' A ("!$A!$' #1#3$' $$ "'00# $ (#3$ ;(, -- <== =! " # $ % %"$ = '0# (%.7#$ 665 )

13 "+#3$'!$.3$0$ '$-"$' #"$' $ $01%'$0$!$' $0(%' 001.$' 4 > S#(,'.$ H'$.##.!$.S0# "$'!($'$' "#$' $('$#$.# 0!$'!($'$'!$ "'00# #.$'!$' 0#3$' $ 662 $.3$0$ $'.$ ('$.$ (.%' #%:!S$ $ H.*$$!$' #!$' #(( #% $-$%I$' R A R $$ 55 $ $ $('$$ R (%.$' 0#3$' A 1#' $-$% /%'."##$'!#'.$ '$"$%(- -$".$' #0.$' "$$ "#3$!$ 0#3$' H.$' ($0$'!".$'!$ -$#%:!$ -$I$'.#(.%' (#.'$ (#.S#%30$#!% (!'!$"$'!($'$' "0($''1.$' ;(,Part des consommations contraintes des ménages, % du revenu %"$='%.#1#'$!$'!$'!$.S$/%O$%!3$!$'?#0.$' 5:555 + $' -.%'!% (%-!7#"+# '!7#%# (.%' 0(#$' /%$.#(3$''!$'!($'$'!$ "'00#!$' 0#3$' $' $0$ ".$ A "$.$!% (%-!S#"+#!% "00$!#'.#(.%(#!$' (#*'!7%($ "$#.$ 0#' A.#!$"$!$' (#*' "+$''$ H.A.S#%30$#!$' (:!$' $ $ (#"%.$ 001.$'I$ ;%$ $ $$ /%7% T.$ #""$''$ '%.7-.%!$.#"'00# (-$ $"%' #% "! #"$%'%.$/%$. $-$!#(.%'.!#' "$ "+#($ $' %!$0# #00$!$ 1$'!%#1.$' $' '#3$'!$!$"#!$' 0$' $.$ *+0$ '%$%!$ $%-$.$0$!$' (!%' ' 3#.$0$!$'!$0#' /%/%S.'.#$!$ #%''(.%' -.#.$ 2

14 5: ? $ "+#($ $.$ '%-# 0$ "$($!# /%$.$' #1#3$'!$ "'00# -#$ '$..$' "##"'/%$'!$' 0#3$' HA -$#%!$ '#% ((#$ %."##$ $"I U.#/%$' E /%$.$ "!$"$ % #.$''$0$!% $-$% #.'%.$' #"+#'!$ -+"%.$' $4% '%.$' "0($0$'!$ 01.C (#'!$ ('$ %/%$ #1#3$'!7% 0O0$ 0#3$ ($%-$ -#$'$..$' ""'#"$'!#'.$'/%$.$' '$ '%$.#+#%''$ H%.#1#''$I!$ ' (%-!7#"+# #$:$0(.$ =!$ /%$.$' "!'!$ #"$0$ #.(% 1"$C G%$.$' A.# (!$ (:$.#'!$' -+"%.$' 0!$'!$ #'( #.$#'C G%$.$' -.%' '%!7#%$' 0#"+' (% "!%$.$ 0#3$ A $($% #"+# % A ($(%% -+"%.$!7""#' #'( #$ "#.$' 0#3$' A %.7#.3$0$!$.#!%$!$'(O'001.$'"# (.%'!$ 0#3$' A!$-$((#$'IC $" $.$ $$ -.%!% $-$%!'(1.$ $ #"+#'!$ -+"%.$' $ $$ -$#%!$ $-$% $ 7$'!" /%$ "$ ' $?#"$ %!#'!7#%$' (#*' $ ($% $.7$:'$"$!7%$ $.# ('-$ $$.$ -$#%!$!-$.(($0$!7% (#*' $.$ #%:!7/%($0$ $ -+"%.$' "00$.%'(.%'. ;( 3,/ <== = %"$ = '0# (%.7#$ 665

15 ; ( = :,/ 1 - A <== ' ' ( %"$ = 0(#1. # ' 0# ( %.7# $ 665 (.%'. $ -$#%!$! -$.(($0$!7% 0$'% (#.$ (# O$ " 3 ( %.$' H $ (# '!$ ( $ W! $ "$'!$ ' %" %$'!$ (:$!$ " ' 00#!$ '%.$ (.%'.$ (#"!$ - +"%. $' #% 0 1.$' ( % 666 +#1 # ' $' 0( # $.# $ ' 3 $ (#' ( %#% # /%$.7K3$!% (#" ' + 0 3, $ $ $ "$# ' (-.3#. 7#"+#!$ - +"%.$'!7 #.' /%$ '%!7#% $' 0#"+ '.7$''$ $.!$.#!$0#!$ '$ ( $ '%!$' - %$' $%-$' ; ( B,/ ( C ' 7 B * Parc de véhicules particuliers pour 1000 habitants 500 Espagne Segment "B" = 25% Slovénie Segment "B" = 41% 2002 France République tchèque Pologne 200 Portugal 1990 Hongrie Roumanie Moy. UE 2002 Âge moyen du parc = 8 ans Moyenne 10 NM Âge moyen > 13 ans Turquie PIB ppa $ 95 / habitant %"$ = % 0 8 -$ $V' % 1%$#%: # #%:!$ ' # ' /%$'

16 $ 3#(+/%$.%'$ #%''.7-.% +'/%$!$' #%:!7/%($0$ #%01.$!#'.$'!$' (#*' "0# #'.#$!#"$ A.#+#%''$!$' %($ + 44 #' %$ %!$!##!$ -$01$ 669 $.#-$ $!" "##"'$ ' "#3$'!$ 0#3$' = +4 D E 4 = "$ 3%($ $' '%$('$(#.$' E;$%$' (%.#(.%(#!$' %!#' H ) R!$' 0$01$'!$ "$ 3%($ 0'!$ #.' /%$ "$'!$$' $ $('$$ /%$ R!$.7$'$01.$!$.#((%.#I $' $#' *' 3#.$0$ '%$('$' H.' $('$$ 6R!% #.' /%7.'$ $('$$ /%$ R!$.#((%.##.$I #' "$ #%:!7#"-$' (.%' #1.$ /%$.#0*$$ H6 R ' "$ $.$' "+T0$%' '!$%:' (.%' 01$%:H9 "$ R!$.7$'$01.$I D (8(9FE,!#' "$ 3%($.7 %-$ 2 R!7%-$' $!7$0(.*' 2 R!$' 0$01$'!$ "$ 3%($ ' %.#$'!7%!(.T0$ /%-#.$ #% $ % $' $- $$ $ 26#' 94-4 ( D H.$' 6 R.$' (.%' "+$'I.'7#3 0#;#$0$!7+00$' HA ) #.' /%$.$' +00$' $('$$ 29 R!$.#((%.#I $ 3%($ "0($! %$ (#,' 0(#$!$' 26 A 96 #' H86 R!7$$ $%:'!#' "$ $ 29 R!$' 0$01$'!$ "$ 3%($ ' %.#$'!7%!(.T0$!$.7$'$3$0$ '%($%H.# (( 7$' /%$!$ ) R!#'.7$'$01.$!$.#((%.#I.'7#3 3#.$0$!7#"' ""%(' H8 "$ R $ 2 R!$' E +#%' $-$%' F ' 0$01$'!$' ($''' $.$"%$.$' % ($''' $ R +#1$!#'.7#33.0# (#'$$ H"$ R!$.#((%.# $ 0*$$I 7#((#$#"$ %)'%.$!$!$%:$$' /%'$ '%($('$ = % $$!$ "*".$!$ /%$:(./%$ /%$.$' 5 #' #((#$$ (.%' '%-$ #% 3%($ $ /%$.$' 268 #' #((#$$ (.%' '%-$ #% 3%($ ) HE %$' "+'$' 3#.$' (##.$%' 0%#' #%30$$ #-$".7$:($"$ ($''$.$IN $ % $$ '""0/%$!%!(.T0$ $!% /%!$0$ $ 3#!$ (#$.#('!#'.7"+$.$!$' $-$%' -$#(.%'. /%$.$' "+:!$ "'00#!$' 0#3$' -#$ '$..$ -$#%!$ #'/%7$ "!7#%$' #"$%' $.'.#(+#'$!% "*".$!$ -$!#'.#/%$.$ '$ %-$.$ 0#3$ 9

17 Tableau 1 : Caractéristiques des ménages de différents groupes socioéconomiques 5:535+4 $' #1#3$'!$' 0#3$' ',' "#' (#.#(# '%-$.$-$!$'!($'$' "0($''1.$' $!$'!($'$' "%#1.$'!#'.$%1%!3$ "$$ (# -#$ '$..$ -$#%!$.$%$-$% #' %$ $/%O$ #.'$ $ -$01$ $!" ###.*'.$ (!'!$'!($'$'!$ "'00#!$!$$' "#3$'!$ $!'3%# "$ /%$.$' 0#3$' #(($.$!($'$' E"#$' F H('$ #%/%$..' $!$ (#'.#0O0$! /%$.$ (%'/%7.' *#;%$.$'!($'$'!$.(+$ N (%-$%$ %' %' $'!" "A!$'!($'$' E "0($''1.$' F (.%T /%$ "#$'I$.$'!($'$' /%7.' #(($.$ E"%#1.$'F E!7#1#3$ F %!$.'' $"I $ $!" 1'$-$ #'/%$.$' 0#3$'.$' (.%' 0!$'$' "'#"$ (,'!$ 59 R!$.$% 1%!3$ $!($'$' $'($"-$0$ "0($''1.$' $ "%#1.$' $ "$ 8 R (%.$' 0#3$'.$' (.%' #'' $.$%$'$ #'/%$ ) R!$.$%1%!3$ (%!$'!($'$' E "+'$' /%$ #%$.$0$.71;$!7#1#3$' $.# '%-$!$' "+:!-!%$.' #".#''$ 0*$$ "'#"$ (%'#(# 56 R!$ ' 1%!3$ $!($'$' "0($''1.$' $ ' 9 X(%% $-$% 0$'%$.0!#!$ 289 #.' /%$.$' 0#3$'.$' (.%' "+$' H.$ 6I!($'$ 9)5 X$!($'$' "0($''1.$' $ "%#1.$' (% % $-$% #(,' 0(T!$ 2 ) ' ($'/%$!$%:'.$ 0#!($'(#.#".#''$ 0*$$ 5

18 ;( F, 4 8 #'.$ (#$.$3$ '$%.'.$' 0#3$' A +#% $-$% ($D% %$ #0.#!$.$%-$#%!$ -$!$(%' 56 #' "$$ '$%.' )9R!$' 0#3$'!".#$ '70('$3%.,$0$!$' $'"''%"$#'('$' $ 669 "$#.$' #%$' "#3$'!$ #",$ $' (.%' ('$$ % #%.3!$.#(!$ %!$ ;( G,/ $ $/%O$' 1%!3$!$' "#$' H+'.(+$I#%#$ 0%.(.$' (#% $$ 66 $ (#''#!$ ) 6 X $ 0*$$ $ 66A55X$ 668 "$#.$'!($'$'!$' #.' /%$.$'!($'$' #.0$#$' $!$ '#!0%$$ $ 668 (%.$' 0#3$'!%!$%:,0$!".$ H I "S$'A!$.$' 0#3$' 0!$'$'.$'!($'$'!7$'$3$0$ #!' /%$.$ ('$ #'( H* "0(' #''%#"$ #'(I$'# /%#'0$ A % -$#% 1$ $%A.7$'$01.$!$' 0#3$'

19 "$#.$!:,0$!".$ $3%(#.$' 6R!$' 0#3$'.$' (.%' %'.$' ('$'!$!($'$' "%#1.$' $ (#"%.$.$ ('$ '# $'!($'$' "%#1.$'!$' 0#3$'.$' (.%' "+$' ' %$' $0$ '%($%$' #%:!($'$'!$.7$'$01.$!$' 0#3$' % (!'!$'!($'$' "%#1.$' $ "0($''1.$' ##%30$$$ $ (%.$' 0#3$' 0!$'$' $!0%(%.$' 0#3$' A +#% $-$% 5:5: :5:55/ 44 %"$$.$'!$"$'!$ "0($0$!7#1#3$!$' 0#3$' (#*($!$ $/%O$' E%!3$!$' #0.$' F H!?I' %$ '%"$!70# (%% "+#. $('$#!$.# ((%.#!$' 0#3$' %$ $'0#!$.$%"'00#!$!$' 1$' $ '$-"$' SO $''$$.!$ "$' $/%O$' $'!$ ($0$$.#"0(##'!$' *$ (*!$'!-$'$' "#3$'!$ 0#3$' $' #.'$' (#.S A % *+0$ /%/%$#.!$(%' ($ '%.$'!($'$' $.$' $''%"$'!$' 0#3$' '!# $?#"$ H0(.$ $ A % -$#%!$!#.$.#-$0$.$- ($% $!!%$.$ (!'!$'!$' ('$'!$ "'00#!#'.$ 1%!3$!$' $ ##.*'$.$'!$"$'!$ "0($0$!$ "'00#!$!$$' "#3$'!$ 0#3$' "0$ #'/%$.##.$!% 0#3$ $.$ -$#%!$ $-$% '.$' ($0$'!$0#'!$.#'%"%$ 0#' /%$.$%$$ S$' (#'!$/%$ '%%'.$' ('$'!$ 1'$-$ (%.# 0*$$!$' "#'!$ '%"%$!$ "'00# '$ '!(.#"'!$.S#.0$# -$'.$.3$0$ $$ 9 $ 668!7#%$' D ) 1 * > B#'.#!*#0/%$!$ "'00# S$' (#'.#0O0$ (%%$'.$' "#3$'!$ $.$ '$ /%$.#(#!$.S#.0$#$ $ ($% (.%' "00$ "'!$ "00$ % 1!"#$%!% -$#%!$ -$!S% 0#3$ #(#!% 1%!3$ "'#"A.7#.0$# $' $ $$!$-$%$ /%$./%$ '.$ -$#%!$ $-$% %.#"#3$ '"($''$.$!% 0#3$ $'!($'$'!$ #'(' #%''$% $!#"$ A /%$./%$ '.$ -$#%!$ $-$% %.#"#3$ '"($''$.$ #'.$ #1.$#% /%0$.$' "#'!$ '%"%$!$ "'00# $$!$' 3%($' '"#%:$$ 9 $ ('$ E #'( F "0($! A.#'.7#"+#!$ -+"%.$' H#%01.$' % #%$'I$!$ '$-"$'!$ #'( H#'(' $ #'( #'( $"I 00$.$ '.$' 0#3$' #'' A ($% (,' '#1.'.#(#!$.$%1%!3$ "'#" 0#3$' /%# A -% "$$ (# #00$!%#!$.#+#%''$!$' (:!$' "#1%#' $!$'-*#3$' -$" $-6R!$.#!($'$ #%$.$!$ (!'!$' 1$'!%#1.$'!#'.$ 1%!3$!$' 0#3$' $' 0!$'$ $' "/%#$!$,$' #$' (%# 0#/%$' (#.S#((#!$ 1$' #"+$' #%!(# (#%$ #3$ $'$$!$ (%' /% '$ '!%''!#'.$ $'$!$.#((%.# ;%'/%SA "$#' H#%:!S/%($0$ ("+$!$ 66 RI 7#%01.$ # (#$!$ "$' 1$' /% "% %$!%'.$$ 0#' "%$ $' 1$'!' Y!%#1.$'Y$3%($.$' (!%'!.#"'00# 'S#.$'%%$!%$ $.#-$0$.3%$H!$.S!$!$(.%'$%' #$'I 6

20 # -## #% "%'!% $0('!$' "#'!$ '%"%$'!$ "'00# 0$ %$ B#'.S$$ $' ($'/%$ $:".%'-$0$!JA.S%0'#!% #'(' $!$.7!%"# "#' (.%T #%30$'%.$' #%$' "!%'# A.#"".%' /%$ -- * *D D844 Tableau 2 : Évolution des écarts de structure de consommation entre groupes sociaux, de 1979 à 2006 (en %) %"$= #'(!#'.#"'00# #.$!$' $.$"%$.$' '%($%$' $!$' ($'''.1#.$' # %-$' 1%!3$ "'#"$ (#.$' ($''' $.$"%$.$''%($%$'$.$' ($'''.1#.$' #$%$!$ (A"$.$!$' %-$'

21 ;( =, -- <F F A A9) 5:5:55/ 02 % '$!% ('$ -+"%.$' H$%' %!7""#'I$' ($% A ($% "#'(#.$'!($'$'!7%.'# $!$ '$-"$'!$ #'( #.' /%$.#(#!$'!($'$' "'#"$' #%:#'(' $' $'$ A ($% (,' "'#$ #% "%'!$'!$,$' A % ($% (.%'!$ #"+#'!$ -+"%.$' $' (#''$!$ #.!$'!($'$'!$ "'00#!$' 0#3$' $ 8 A '$%.$0$ $ 668 A.7%.'#!$' -+"%.$' $.7#"+#!$ '$-"$'!$ #'( '$-"$'!$ #'( #$I#%30$.$%(#!#'.#!($'$#.$ ;( <,'-- 4$E H? 4 ) * ' +

22 '.$' 0#3$' #.%$ %$ (# "'#$!$.$%1%!3$ A.#E (:!$' "#1%#' $!$' (## $!$ #'( #$ A 1#' "J $.$!-$.(($0$!% #'( #$ $ 3#..$' "!% A #1$$ #-$%!$ $ A $'$!$ (%"0($'$.$' 0#' #.%' A.7#"+#!$ -+"%.$' $ 3#(+$ /%'% ('$$.#"0('!% ('$ E #'( F!$' 0#3$' $?#"$ $ 668 0#3$'!($'$ )66 X(## (%.#" E #%01.$ "S$' A!$ (%#"$.7#"+#!% -+"%.$ H$- 266 X(#0#3$ $ ' $$$ $ '$' "J'!7%.'#H(,'!$ ))66X(#0#3$ $ (##I$.7#''%#"$ #% ;(, 4 I 1(, 9B 3 Évolution du poste Transports en coefficient budgétaire, consommation en valeur : Dépenses moyennes d un ménage en 2006 (euros courants) Dépenses totales EUR Dépenses transport EUR Dont achat de véhicule EUR Dont utilisation de véhicule EUR Dont services de transport 768 EUR Assurance auto 614 EUR ), ( " ( ( Utilisation = carburants, parking, entretien, achat de pièces et accessoires (hors assurance auto) ) - + ).. / 0 1 0(##%:#%$' (#*' '.$ (!'!% 1%!3$ #'(!#'.#!($'$ #.$!$' 0#3$' $' A.#0*$$ "'#$ #0' %$ (# $$0$ '%($%$!$'!($'$'.$' A.7%.'#!$' -+"%.$' #%01.$' $ #% *#%0$$ $.$0#3$ $ %$ (#,' $%$ "'#"$ A.7#"+#!$ -+"%.$' #%01.$' #"+#'!#'.$ 1%!3$ #.!$' 0#3$' $' $ $ "$.$!$'!($'$'!7%.'# $!$' '$-"$' $ #!%'# % (+0,$ (.%' % 0' ("!7-" H% E "V!3 % $ #3.#'I= ( >1 ( D4 ) 1(( H' $ #"+$# 0' ' $ (# (%!$' ' $ #"+$#!$' -+"%.$' 0' "+$'I )

23 ;(,' -- 4 " # $ # % ' " ( )!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! " (, ) 5:5B $.7#-% A.7#%01.$!#'.$ 1%!3$!$' 0#3$' $' $'$ $!(!7%$ 1#''$!$.#(#!% 1%!3$ "'#"$ A.7#"+#!$ -+"%.$' $' (:!$' "#1%#' $!$' (,"$'!#"+$' $ $$ #%30$(.%' #(!$0$ "#.$' 0#3$' A!%$.$%'!($'$' '%!7#%$' #"+#'!$ -+"%.$' $%' %!7""#' $ A "$ ((' /%$.$' (:!$' -+"%.$' $%' #%30$A % *+0$,' 0!H$%A.7.#I#% "%'!$'!$,$' #00$ $ #'!$.# $ ""%$"$ $$ "'%"$%' $!$' (0' "00$"#.$' Proportion d individus s imposant des restrictions budgétaires sur la voiture : ) - $+ ).. 2 / $. 2

24 7#%01.$ $'!" % 1$ (%.$/%$..$'!'(#' $$ "#3$' '"#.$' $4% -$#%:!$ $-$%'!$0$%$ 0(#$' = R!$' +#%' $-$%'!'('$!7#% 0' %$ "$ 5R!$' E ".#''$' 0*$$' F $ 8)R!$' 1#' $-$%' 7"# $' $"$ (.%' 0(# #%;%!7+%/%7.$.7# $ 56 H 5(' $ "$ )(' $!1%!$ (!$I ;(, $ *1 44 (%"$ *($!$ #%:!7/%($0$ 3.1#.7$' ($%O$ (#'.7!"#$%.$ (.%' #((((%0$'%$.$'!'(#' $$.$' 3%($' =.#-#.$%!7#"+#!$' -+"%.$' 0$#!$' "#' (1#1.$0$ (.%' 0(#' 7$/%O$!% $!"!/%$ (#$:$0(.$ /%$.$' +#%' $-$%' ' ($'/%$!$%:' (.%' 01$%:/%$.$' 1#' $-$%' A (''!$ (.%'$%' -+"%.$' 5RI 5:5F #3$' #"/%$%'!7%$-%$ $%-$.7#"+,$A"! $' '%.#'' %$','!$' '$..#'%"$ ;( 3, +-1!!!!! /, (!! * " * +, - *!!!!!!. # # ) ) # 2 ) # $..7''"#!$' "' "''#"$!% "! #%: (#"%.$' $' #.0$$ ("(#.$0$ (#.# H"# #-$" $ R!$' "!' )R$ 666 $ 3#(+$ /%'%.%'$.7-.% +'/%$!$' "!' $ $ (#"%.$.#(# "''#$!$.# -.%0$!$ "!' E ".#''/%$' F #!0%$ 669 $

25 '%$ A.7".#$0$!$.#"'$ "0/%$ $ #",$ -$%$!$' <#'' # 0$'%$'!$ '%$ A.7!%'$ $ $ (#"%.$.$ A!(.#"$.$' #"+#'!$ -$'!$' -+"%.$' 0' "'00#$%' $ (.%' "! -+"%.$' 0*$' #"+$#*# '$'1.$0$ #-$" % #((!$ 6 666X$ % $0(%!$ '$ (('#!7#"+$$%$ -%$ A #"+,$ #%;%!7+%%$ -%$ A 6 666X$ $0(%# %$ 1#''$!$ ))R!$.#-#.$%$0(%$ ;( :,' * 1J / / #'.$' #$' A $"%' #% "! (%#"$.$' #"+#' #%01.$'!$-# $(# 0O0$ '"$.$"(%# O$ (.%' 0!$ /%$ (#.$ $ #' A.#'!% "+#3$0$!#'.# '%"%$!$' $!7% "0($0$ (.%' (%!$$.!$' #1.''$0$'!$ "!'!($!#00$!$ $'"'!#'.$' "!'!7"!$ A.#$0$!% "+T0#3$ $ #%:"'/%$"$' '#'!%$!%#1.$'!$.#"'$ '%.$ (%"$#3$!$ 0#3$' E '%'"$(1.$'!$ 1"$!7% "! A.#"'00# $ 0!$!$ #"$0$ $'$#"$($!# % -$"$%0(#!$.#!($'$!$' 0#3$'!#' 0O0$ '7.;%$ %T.$ 0'!*#0'# /%7#%"%'!$.#!$,$!"$$ 8

26 5:5G5 $ *1 $ #%:!$ "''#"$ ($$.!7%$ "0$!($!!$ (.%'$%' $.$'.$ '"M!$ "#(#.H.%0O0$ "!$' #%:!7-$'''$0$'!$' #$' $''%"$'!'(1.$' 0#,$' $.7$!$ #-#. '.#((%.# E#"-$ F $$!$,$ $' 0$'%$ (#.#(#!$.#((%.# K3$!$ A 8 #' /%$' $$"-$0$ '%.$ 0#"+!% ' $!$0#!$!7$0(.I $ #%:!7$0(.!$.#((%.#.%$"$ Q%$ (# 0(#$!$'!(.#"$0$' /%!$' "''$ $!(.#"$0$'!0".$#-#.H-(.%'. (%(.%'!$!#.' '%"$ '%;$I #' "$$ %' ##.*''!".$' -.%' (#''$' $!"-'.$' -.%' %%$' (1#1.$'!$' #%:!7$0(.!$' 82 "$' -.%'.%$D# A.#'.# "''#"$ ($$.$!$' %.#!$0#!$!$ (#''#3$'M0 $ 8 $ #"-$ $?#"$ #%30$$!7$- '%'.7$$!$.7$$ $ #"-!$' 3#'!% #.%:03#$ $!7%$ +#%''$!% #%:!7#"-!$' $00$' #"-$ #D#'$ '7.,-$ #'A (,'!$ 0.'!7!-!%' #$ "''#"$ "##"'/%$!$' $$ >.$%'$' ##""0(#3.7$0(.!$"$' #"' '%((.0$#$' ;%'/%7#%!1%!$' #$' 96 (,'.$ ($0$"+" "0/%$ #.$!%#1.$0$ #.' 0O0$ /%$.#((%.# $ K3$!$ #-#.$"%$!$ "P$ $ (!$' 0!"#' #((##''$ #.' '%.$0#"+!%#-#. Dans un premier temps, en réponse à la montée du chômage, puis à sa persistance, un retrait progressif des jeunes (15-29 ans) et des seniors (50-64 ans) du marché du travail s opère en France, encouragé par les pouvoirs publics :.#!%$!$' %!$' "00$ A.# -.!$ "!%$ 56 R!7%$ 3# #% -$#%!% #!$ (#.$!-$.(($0$!$' 1#""#.#%#' ($''$.' $$ 9 A % #""%"''$0$!$.#!%$!$' #-'(#.S#1#''$0$!$.SK3$.3#.!$!(# A.#$#$!$ 8 A 86 #' $ $ (#!$ 0%.(.$'!'(''!$ ($#$' $!$!'($'$'!$ $"+$"+$!S$0(. "'/%$"$!$ #%:!7$0(.!$' 2 #' $!$' 8 #' "+%$ '$'1.$0$ $$ $ $$!#' %$ %-$.$ (!$ 0#/%$ (#.#'#1.!% #%:!7#"-!$' 0#' A % -$#% $$0$ (.%' #1.$ /%$.#0*$$ $%($$ -$.''$0$ #%$.!$' 3#'!% 1#1*10 '$ #!% (#.#!0% (3$''-$!$.#(#!$' )62 $ (#.S#%30$#!$.#(#!$' '#.#' K3'!$ 6 #' $ (.%' $ 66!$' #%:!S#"-H RI$!S$0(.H RI!$' 682 #' #%!$.A!$.# +#%''$ "%$!$.S#"- $$!$ "0(' =.S#-$!$' 3#'!% 1#1*10 #% '$!$' '$' #""P %!S#1!.# ".#''$!SK3$!$' 62 #' (.%' #"' $' #%:!S$0(.(#".#''$!SK3$ /%# A /%#'0$ '#1.$' (%.$' +00$'!$(%' #?#"$!$ #'.$ (.%' #1.$ #%:!S$0(.!$' 8682#' = ) R"$ 9

27 @ #(,'.7".#$0$!$.#1%.$!$.#%-$.$ "0$ $ #'''$ A %$ $ (%''$!$' $0(.' 0#$' $!$' $0(.' $0(#$' %"$%'$'!$ (%-(!$ (.%' '%(.$0$ A!$' $%$0$' $$('$' (%''$ % "# (.%'. /%7#%(##-#.$ (+0,$ E!7$:$#.'# $ *"0('!#' "$#$' "' '#.#'!7$$('$' #'# "$ E!7$0!#$' F =!$' $" Tableau 3 : Évolution de la structure de la population en âge de travailler depuis 1975 "$$!$,$ -.% '%"%$.$!% 0#"+!$.7$0(.7#.,$ (#' $ '.$ #%:!$ "''#"$ ($$.$ -.%'!$' "'/%$"$' 0#;$%$' #%:!7$0(.!$' ;$%$' $!$' '$'!% %$' "+'$' 3#.$' (##.$%'.#"''#"$ Q.$' "+$'!$ ;$%$' $#' '%.$ 0#"+!% #.' /%$.$' "+$'!$ ($'$' #$3#.7K3$!$.#$#$ ',' 01$%'$'.7#1'$"$!7%$ #%30$#!$' #%:!7$0(.!$' 2 #' $!$' 8 #"-$ '!$$!0%$#!#'.$' #$' "''#"$ ($$.$ $$ -#.#1.$ #%''(%!7#%$' (#*' $%($'!;A %"+' (#.$ (+0,$!% -$.''$0$!03#(+/%$ 7$' #00$.$ "#'!$.7.$0#3$ Q.$ #%:!$ ##.$'!$ '%"P $%A.#?#"$ 5

28 Tableau 4 : Caractéristiques de la population senior de 1975 à B5 $I- 5B55/ *1 #0$!$' $#$' #!($.*#/%$./%$' #$' #.3$#($% A ($%.#!%$!$' #%30$# (3$''-$0$.$ #%:!7$0(.!$' #' $ (.%' $ (+0,$ '$#%$' "0($ $%!$.7$$ '%-$ (""$ '%.$ 0#"+!% #-#.!$ 01$%: '#.#' #$3# #%;%!7+%.7K3$!$ 86 #' #-$".$ 01$!$ 0$'$' $/%' (%#$ -#..$%! A.#$#$ 70(#"!$.#0$ '%.$ #%:!7#"-!$' #' $ (.%' '$#!" #1.$!#'.$' %$' ($0,$' $!#A '7#"".$(#.#'%$.'/%$ "$.$"%"+$#!$' ((%.#'!$ '#.#' /% #$"$' (#.$' "'$'!% (.$ $ $ /% #.$!$' 0$'$'!7$0(.#-$"!$' (!$' (.%' % 0'.3%$'!$ "+T0#3$ "$#.$ #%:!7#"-!$' ($'($"-$' ' (.%' "$#$' '.# "$''!7#%30$$.$ #%:!7#"-!$' ;$%$' (%-$!$' $'' '%.$ 0#"+!$.7$0(.#% 00$ Q.#$('$ '$#1$ $ 0#"+$ $' 1$ +$%$ #% # /%$.$ -$#%!$ 0# $/%' (%13%$% $0(.#'$'1.$0$ #%30$#% "%'!$'!$,$'!"$$'.$'!" ($% (1#1.$!$ -.$ #%:!7#"-!$' ;$%$' #%30$$

29 '$'1.$0$!#'.$' 6 ("+#$' #$' = "$%:"3%#!;A (#0.$' ($0,$' -"0$'!$.#"'$ ";"%$.$!$ 66 #%$.$ $' (.%T!$ (.3$.$' %!$' /%$!$ '7'"$ "00$!$0#!$%!7$0(. $' ' #1.$#%:'%-#'.%'$.7-.% %%$ (''1.$!% #%:!7$0(.0*$!$' 8 '$.!$' '"#'!7-.%!$' #%:!7$0(.(##"+$!7K3$ #' "+#/%$ #1.$#%:.%'$.$' +*(+,'$'!$ #%:!7#"-!$ "+#/%$ ".#''$!7K3$ $.$' "'/%$"$' '%.$ #%:!7#"- #'/%$.$' "'/%$"$' $ $0$'!$ 01$!7#"' $'!$,$'.%$"$.#!$0#!$!$ 01. #'.$ ($0$'"#HD--4( I '%(('$ % '#% /%!$' #%:!7#"-(#K3$ $$ 665 $ $ % 3.''$0$!$' "+$' $ "!$.7-.%!03#(+/%$ Tableau 5 : Évolution des taux d activité et de l offre d emplois dans le scénario 1 effet démographique pur. ( ( ( ( * ( # 56 0 ' 7 #'.$ *9HD ) E '%(('$ %$ +#%''$ (3$''-$!$.7K3$!$!(# A.#$#$!$' 82 0#,$ A (!$ A.#!$0#!$!7$0(.'!7%$ "0$ "''# A % *+0$ 0*$ #%$.!$ R (## #' "$ #%:!7#"-!$' ;$%$' #%30$$ (%-$!$' $'' ( $' '%.$ 0#"+!$.7$0(. $$ +#%''$!% #%:!7#"-!$' ;$%$' ($% (#''$(#%$ +#%''$!% "%0%.$0(.'%!$'!#'.$ "#!$!$'#3$' %!$0#'$ #.$#"$ )6

30 Tableau 6 : Évolution des taux d activité et de l offre d emplois dans le scénario 2 croissance économique à 2% sur le LT. ( ( ( ( * ( # 56 0 ' 7 $ ) D3E +$A '%(('$ %$ "''#"$ "0/%$ $$0$ /%$ (#-$!# (#' A #1'1$%'.$' $#' '%.$ 0#"+!% #-#.'.$' #%:!7#"--.%#$!$ 0#,$ $!#"$.$ $ '"# '%(('$!" %$.3,$ +#%''$!% #%:!7#"-!$' 82 $ %$ %-$.$!0%.3,$!% #%:!7#"-!$' 2#' Tableau 7 : Évolution des taux d activité et de l offre d emplois dans le scénario 3 croissance économique à 1,3% sur le LT. ( ( ( ( * ( # 56 0 ' 7 )

31 5B55/ 1( $' ' '"#' "#-#!$0#.$ *+0$!$ "''#"$ ($$.$ #%''.7-.%(''1.$!$' $-$%'$!% (%-!7#"+#!#'.$' A 6("+#$'#$' "##"'(#%$ "''#"$ ($$.$ (.%T #"$0$!$' "0($' (%1."' 1.3$#$.$' (%-' (%1."' A!%$.$ *+0$!$ "''#"$!$'!($'$' (%1./%$' $ -$ (!'!$' (.,-$0$' #'.#"''#"$!% (%-!7#"+#!$' 0#3$' "$ '"#!$ "''#"$ "$$!$,$ $ 3,$ (#'!$ $''%"$' '%'#$' (%!%$ #(!$0$.#(#!$.#!$$ (%1./%$!#'.$ #+#%''$ -#1.$!$' #%:!7O A.3$0$ $#P$ $ (##.,.$ %$ /%(,'$ '%.$' "0($' (%1."' $' (%-' (%1."' '$ -$!" 1.3'!$ ($!$!$' 0$'%$' (%!%$.$!" "%# $ $-$($% A ($%!#'.#%"+$$!$B##'"+ "$ '"#.$ *+0$!$ "''#"$ $ '$#(#' '$%.$0$!"(#.7-.%!$.# "''#"$ 0#' #%''(#.$' -.%'!#'.$ $'$!% 0!$ "00$.7# -%!#'.$ "+#($ $.##% "$:$ A 6 ("+#$' #$' '$#$!#"$.$0$ (.%' #1.$!#'.$' (#*'!%'#.'' "0($ $%!$' "J'!7#;%'$0$ /%'7#.$ '% (.%'$%' #$' $!$.# #1.$''$!$' -$'''$0$' ($!#.#"'$ #' "$ #D#'$ (%# $ "P$ R (## $ 0*$$ $$ 665 $ ' A % *+0$ ("+$!$.#"''#"$ ($$.$ '%.#(!$ $ (%-!7#"+# "P# A % R "0($ $%!$.#+#%''$ (3$''-$!$' (.,-$0$' 1.3#$' $' "$ -.%'!$' #%$' (#*' $%($' '$ "0($ $%!$.$%' '%"%$'!03#(+/%$' $!$.$%"''#"$ ($$.$ (%# "#P$ %$ R $ 0*$$ #%$.$ "00$ 7#'''# (#' A %$ +#%''$ '3"#-$!$' #%:!7#"- ' /%$.$'!$$.'!$ "''#"$!$.#?#"$ (##(( A.7 $.,$.$ ($$.!$ "''#"$ '%($%!$' %-$#%:(#*' $.70(#" (.%' ('/%7$?#"$!$.# 0$!$' $#$' 0'$ $Z%-$!#'!$' (#*' G%$ "$ ' $?#"$ % $ "$ '"#$ '%(('$ (#'!7-.% '3"#-$!$.# (#!$' %'!$.#"''#"$ $$!$$' "#3$'!$ % (#".#''$!7K3$ =.# (#!$' "J'!7#;%'$0$ $!$.# +#%''$!$.# "+#3$ '"#.$ '$# $.#-$0$ $ $ (-/%$#!" (#'!$!(.#"$0$ '$'1.$!$' '%"%$'!$ "'00#.'7#3 1$ -!$00$ "!7%$ +*(+,'$ 7.$ # (#$!$ "$ "+#($ ($0$!7#"($.$' "'/%$"$'!$ $.$' -.%' '%.$' #1#3$'!$ "'00#!$' 0#3$' $.#!$0#!$ #%01.$ #' "$ "''#"$ 0!$!% (%-!7#"+#!0$.$' #1#3$'!$ "'00#!$' ($% '%(('$%$ "''#"$ %%$ ($ (#%$ +#%''$ (.%' #(!$!$' "00$ A.#!$'"(!%!$%:,0$ '"#!7-.%!$' #%:!7#"-"#-# #"''#"$ #D#'$ '$#!".3,$0$ '%($%$ $ (%# #$!$ R (## $ 0*$$ '%.#(!$ 665 % $ $'# "!$ (#.$' -.%'!% "$:$ 0!#..$%' $ $ %;%' '%'.7+*(+,'$!7%$ "''#"$ (.%'!*#0/%$!$.#((%.# 0*$$!% )

32 (%# R % #%:$'# %$',' $!$DA!% *+0$ 0*$!$.#"''#"$0!#.$ $$ "''#"$ 0*$$ #%$.$!% $?#"$!%# %$ "''#"$!$' $-$%' $.' "S$'A!$!% (%-!7#"+#!$' R 1%!3#$ $.#'$'1.#%:(:!$' "0(##% ($0$'"# E%(%$ F (##(( #%:$!#"$' ($% $-'#3$%$!%#.'#!$' "0($0$' $!$' 0#"+' = %$ (# 0' +03,$!$' %'!$.#"''#"$ /%$ "$ /%# '%(('!#'.$ ($0$'"#$ '#-##$ '$ #!%# $ $$ (#%$ -.% "#'$!% (%-!7#"+#!$!$$' "#3$'!$ $!" (#!$' "#$' 1%!3#$' $' $ #1.$' (%!7#%$' $ $.$' -.%' "!%#$ #%$.$0$ A %$!%#.'#!$' "0($0$'!7#"+# $!$ 01. ($% '%(('$%$ -.%!$' #0$# A "*$% E(:F (.%'.$-/%7#%;%!7+%A "$#' 1$' % $ A #""!$0'!70(#"$ A!7#%$' $ $.$ -.% $ 0!$# (#' $ '.7-.%!$' $-$%' % 0#' #%# %$ "!$"$ '%.$ E 0$'%$ Q.$' (:$$"'!$' 1$' $ '$-"$' -.%$#$ = "$#' 1$' % '$-"$' #%;%!7+%3#%' % ($% "00$.7$'(#"$!$ (%#$!$-$,' "+$' (#"$ /%$,' #!' /%$!7#%$' -$#$.$%(:$.#1#''$ (%'%-#.7$:$0(.$!% %$ $ 0$!$.#E -#.$%F!$.7$'(#"$ "$# $ $$.$%'!$$%' A.$ E -$!$ F (.%T /%$!$.$ 0$$ A!'(' $#P#!$ # %$ +#%''$!7% E '$-"$ F #%;%!7+%3#% % $.#-$0$ 1 0#"+ $' 0!"#'!$' #(('!$ (:.%$"$.7-.% 0*$$!$' (: $ "$.$!% E(%-!7#"+# "$ #!$' 0!"#'!$"0($0$' 5F5 4(! L' #"#$' 0#' $!#"$'!03#(+/%$' #D#'$.$"! A.#"' 669? #"$0$ #%01.$ 665 '$!$' '$' -'' +(= 4VVV#'#"$"04?$"$%'4!$:4""$"$%'#'(C$:$$"$%[ /%O$!% 1%!3$!$' #0.$' 668 3' 3!%$!"E$' ".#''$'0*$$' '%' 0#' 66 $ "0(##'!$' +#%' 1#' $-$%' $!$' ".#''$' %$ #(("+$!$.7-.%!$' "!'!$ -$ $?#"$!$(%' -$01$ 669 %!3$!$.7#%01.'$ "1$ 665 B##$ '$$ E$ 1%!3$ #%01.$!$' 0#3$' '7#!#($ #% (:!$' "#1%#' 669 /%$ $. $ %"$ 1$/%# = $' "+' F#%!$' 0($' '%.3$.$' $$' 66?.$"$!$ >.!$0 = $' "+' E #"'$ 0!$.$ "0($0$!$' "'00#$%' 0#' 66 ))

33 %#' #""' 662 $ 668 #"$ +*= %'# E %'$+.! '#-3#$ +3+$ +$ +#+$!$'($.V$"0$ 66 '$.!$'(.,-$0$' 1.3#$' ]$ (#0$!$' 0#' 66 0/%$ #*#%! E $-$%' $ (#%-$'!$(%' #+$$ %3$$ E $' 3#.'!$ (#0$!$' 0#3$' $$ $ 668?"+$' +0#/%$' = E $-$%!$' 0#3$' $-$% $ (#0$!$' 668 E 3#.(:$ 0*$ $.3$0$' "1$ 665 )2

34 5, #+";#!$ ##++ #!$'$!7%(!% %!7%'$-"$ ($% '%-$ ' "+$0' "/%$' = "$.%!$.7K4D$ '$!%'#!$00$ '$..$' ".#''$'!7K3$ $!$0$%#.#"##"'/%$!7%$ ".#''$!7K3$ '#'!1!$'%.$' (.%' % '%.$' (.%' -$%:N "$.%!$.7 D$ (# %$'.$' ".#''$'!7K3$ '0%.#0$ "#' $!'(##''# #%''-$ /%7.# #((#% =.7$$!7(/%$ "!$ '%-$ #%#.$' "0($0$' /%$.7$$!7K3$ N "$.%!$.#4= "$#' "0($0$'!7#"+# %!7%'#3$ ' "##"'/%$'!$ "$#$' $ 0'!%'' "+$L.$' 3#' '%-#$' % ("!$$' N.7$$!$ 3# $'!" "##"'/%$!7%$ "+$!$ ($'$' $' A %$ $!.$' "0($0$' "'00#I'$ 0#$$ % #%.3!% "*".$!$ -$ 7$$! E!$ 3#F '%.$!% # /%$.$' -#.$%' #"/%'$' #% "%'!$ '$' 6 ($0,$' #$'!$ -$ $ -%' /%$ $ /%$.7 - $ #(($! '%-$!#-##3$ #-$"'$' E(#' F/%7#-$" '$'E(,$' F $' '(""'!7%$ 3# $ '$ 0$'%# '7$''$#%: 0%-$0$'!#'.$ $0(' $!"!'('$!$ (.%'$%' '(''1.$ '(#'.$' %'!$' #%$' (#%.#('!$ $0(' (%0$$ $ -!$"$.$' "##"'/%$'!7%$ 3# (##(( A "$.$' /%.#("!$ % /%.#'%-$ B#' $!%'# # $$% %-$#% #"$%$:(."#!% "+#3$0$ $ #00$.7-.%!$.7$ -.%$ #-$".$ # $ (:/%7$ /%#. %1'$-$.$' $!#"$' "0($0$' (#3# '7#-,$,' (%''#$ $ ($0$!$!3#3$!$' (+0,$' /%!(#''$.#3$0$.$ '$%.$$!7K3$ ("#.'$!$.7##.*'$ #!9 $.$%!#.$ 0!7% -$0$ 0#;$%#*# 0#/%.$%' 6 #' '%-#.$' "0($0$'!$ "+#/%$ 3#!#'.$ (%!$ 01$%:1$' $ "0($0$' *($'!.#% $"0($ $(-' Tableau 8 : Définition des générations 5 1 ; ' " 0 : * 8 ' 9 $. "+$'!$ 3#' ' '%-$' '$..7K3$!% "+$!$ 0#3$ $ '%.7$'$01.$!$.#((%.# #D#'$ (##$0$!$' $/%O$' %!3$!$'?#0.$'!$ @ 666$ 668'%.$' ('$'= 69 = "+#'!$ -+"%.$' = #%01.$' "*".$' )

35 69 =.'#!$ -+"%.$' ($'$.'!"#1%#' $.%1#' 69) = $-"$'!$ #'( %$ $ 1#$#% $ #1.$#% /%'% ($0$!7!/%$"00$ $($.$' 3#(+/%$' /%' ('$' $!$!'3%$.$' $$'!$ 3#!$' $$'!7K3$ Tableau 8 : Interprétation des effets générationnels et effets d âge Effet de génération Négatif Neutre Positif Ngatif L enfer La pratique juvénile ou senior Le salut par les bleus Effet d'âge Neutre Le déclin La pratique intemporelle L expansion Positif la menace des sortants La pratique juvénile ou senior Le 7ème ciel #'.$' 3#(+/%$' -$"#..$ #%:!7/%($0$ %.$ 0#!$'!($'$' "'#"$' #% 1$ % '$-"$ "'! $$!7K3$ (''$ #!% (#%$ -.% +#%'',$!$' "%1$' = (.%' #-#"$ $ (.%' "'00$!% 1$ % '$-"$ "'! 7$$!$ 3# '$ 0$'%$ (#.#"0(##'!$' "%1$'!$ 3#' '%""$''-$'= % $$ 3#$.(''$ #!% (#%$ "%1$ (.%' +#%$!$' 3#' (.%' "$$' /%$!$' ("!$$' = A "+#/%$ "$$ "'00$ E(.%' F /%$ '$' (#$' % % $$ 3#$.3#'$ #!% (#!$' "%1$'!$ (.%' $ (.%' 1#''$'!#'.$ $0(' = A % "'00$ 0' /%$ '$' (#$' % 3#!'(#$' L $' 1$'!' Y!%#1.$'Y$3%($.$' (!%'!.#"'00# 'S#.$ '%%$!%$ $.#-$0$.3%$ H!$.S!$!$ (.%'$%'#$'I -$" $- 6 R!$.#!($'$#%$.$!$ (!'!$' 1$'!%#1.$'!#'.$ 1%!3$!$' 0#3$' $' 0!$'$ $' "/%#$!$,$' #$' ' #'0#/%$' (#.S#((#!$ 1$' #"+$' #%!(# (#%$ #3$ $ /%'$ ' (#.#'%$!%''!#'.$ $'$!$.# ((%.# ;%'/%SA ("+$!$ 66RI 1$ E!%#1.$ F 0#'"'#$ )8

36 ;( B, -- <F F A A9) $' #%:!S/%($0$ $!$ 0%./%($0$ #%01.$!$' 0#3$' S "$''!$ "00$.%''%.$ #1.$#% "!$''%' S#0.#!% 1$'' "''#' $ 0#,$!$!(.#"$0$'!%' (#.$' %-$#%:0!$'!$ -$ H!-$.(($0$!$' #;$' #;$' 0#' #%''.$!-$.(($0$!S%$ "$#$ "%.%$!$.S#%0$ $.S(0'#!$' $0(' #.%' ' #%#!$ #"$%' #*# #-'.S/%($0$!$' 0#3$' $ #%01.$ 7#%$ 0#/%$!S$ $ 0#,$!$ #'(' $ "00% H#00$!#'.$' L$' %#.$'I $.S$:'$"$!S% '$#% %$($0# '%'" $ #-'.$ "+:!$.S#%01.$ "00$ 0!$!$!(.#"$0$ ("(#. S-.%!$' 0!$'!$ # '%.$ (.# ($''$./%$ (-H$ #00$.$ 1$' #""% ##%'' ;%'/%7.* #($% ".$' 0#3$' A (-.3$.#-%$ "00$ #!$.S#%0$ $.#'%(.$''$!S%.'# /%S$.$ ("%$ H-#%''.$ "+#($ "'#"#%: "0($0$'!$ 01.I $ #1.$#% /%'% ('$$ %$ '*+,'$!$' "0($0$'!$ 01.!$' 0#3$' #D#' $!$' -.%' #%"%'!%$0(' 1'$-$ #00$ = %$ 1#''$ '%"%$.$!$.#(#!$' 0#3$' $!$.#(#!$' 0#3$' 00'' N %$ +#%''$ '%$%$!% 01$!$ -*#3$%'M.0,$' N %$ +#%''$!%M.0#3$ 0*$#%$.(#-+"%.$ ;%'/%7$ (%'%$ 1#''$#(,' )9

37 Tableau 9 : Évolution des comportements de mobilité des ménages français au cours du temps %"#!$.7##.*'$ 3#(+$ "#(,'.%'$.7-.%!% 01$!$ 0#3$' (# 3# $ (#K3$!$(%' "0(.(#%$ (;$" A +L 6 6 #(;$" $' "0$ #%:(-''!03#(+/%$'!$.7 $.#-$' A.#((%.# $ $('$ '%.7+*(+,'$!7%$ 003# $$!$ ($'$' (## $ '%!$$' +*(+,'$'$.#-$' A.7-.%!$.#"0('!$' 0#3$' ;( F,/ 4L4 $ " - " # < ( ; ' " 0 * ) $. %"$ #$0$' $' ##.*'$'!%'%.#"0('!$' ("+#$' #$'= $ $:(.'!%01$!$ 0#3$' '.' =_ #3$' $ #%30$#!$' 0#3$' 0(#$#%: $!$' "%(.$' '#' $#'` = _ #3$' $ +#%''$!% 01$!$ 0#3$'!$ (.%'!$ 2 ;$%$' $#' (%'!$' (.%'!$ 9 #' )5

38 #' 01$!$ 0#3$'!$' 3#' $'.$' $ 1# '$#,' #1.$!7" 6 $ "$.%!$' 0$01$'!$.#3#.3$ #%##%''"'!#1.$0$ %$ ((%.#!$ 0#3$'!0$ (#.$' 3#' EB#85 $$ $ $ %$ %-$.$ 3# $"$ 00$ /%#%#0$3$$ $0(' $' $/%O$' E%!3$!$ #0.$F #.'$' (#.S A % *+0$ /%/%$#.!$(%' 9 %''$ %$ $'0#!$.#"'00# 0*$$!$'!$' 1$' $ '$-"$' (# 0#3$ SO $''$$.!$ "$' $/%O$' $'!$ ($0$$.#"0(##'!$' -$#%:!$ -$ $!$' "+:!$ "'00#!$!-$'$' "#3$'!$ 0#3$' $' $/%O$' #(($!$' 0#' %/%$' '%.#"'00#!$' (.%' ("'0$ '%.$'!($'$' $.$' $''%"$'!$' 0#3$' '!# $?#"$ H0(.$ $ $ ($0$$!$ "#P$.$ (!'!$' 3#!' ('$'!$ "'00#!#'.$ 1%!3$!$' 0#3$'!!"# ((!#$!$.S#%01.$!#'.$' 0!$'!$ -$!S+$$' $0'$ $ "#%'$!7%$ #D $ (.%' (#"%.,$0$ (#.$' %-$.$' 3#' $!1# '%.$ "+#%$0$ ".0#/%$!J#%:0'''!$!$.7#"-#'( $.#.#01$ (%''#$ $ "%$!% "J!7%.'#!$' #%01.$' ' A.73$!$ %-$.$' '#3$'!7"0$'!$.#(#!$' 0#3$' $ %-$#%: 0!$'!S%'#3$!$.S#%01.$ "-%#3$I'$ #-$" % #'$ -$' % /%($0$ /% '$# (.%' $0(#$ 7#!(!7#.$#-$' A.7#%01.$ $'!$ (.%' #-'$ (#%$ $ "''#$!$ '$-"$'!$ #'(' (%1."' S-.%!$' 0!$'!$ -$ ##"+$ A.S+'$ "0/%$ $ #0' %.3$$$!$ 3# (''%.$' $ "$ ;%'/%7A.# 3# '$ $ $$ 6 $ 86 = (.%'.#3# $' (.%' $.$ $' /%($ %.$' 3#' '%-#.#3# $'!$-$%,' -$ %.=.7$$!$ 3#'7$''$'1.$0$ #0$%' ;( G, / " 9 " : < ( ; ' " 0 * ) $. %"$=/%O$ %!3$!$'?#0.$' )

39 #3#!#0#/%$ % $0('!7#O A "$ $$ ($'$'!$ "$$ 3# #*# -'A.#1#''$.$%' #01'!7#"+#.'$01.$ %$' /%$.$' ;$%$' 3#' $$ $ %$($$.$ "+$0!$' ""$''#$' $ /%$.$' #"/%$'.$' (.%' "%#$'!$ "%$0$!$.#(''$'' $.$ #.$#-$'!$ #'( ".$"%.$' %$' '/%$!7O$ (-.3$'!#'.$' #$' A %' #-' "+.70(#" '%.$' 0#"+' #%01.$'!$ A $!7.%'#!%(!'!$' $$'!7K3$ $!$ 3# = "#=(%'%$ $!#"$.$!$'!$'#%:!7/%($0$ (#3# "# = %(%$ A (#!$' #$' 665 A %$ ('$!$ "'"$"$ ".3/%$ $ A.7$$!$.#"'$ '%.$' ;$%$' "!%'# A %!'/%($0$ #%01.$!$' ;$%$' 535, --4 ;( =, $ *1 K / " 9 " : < ( ; ' " 0 * ) $. %"$ = /%O$ %!3$!$'?#0.$' 52 ;$"' %'.7+*(+,'$!7%$ -.% $!#"$.$!$' "0($0$' * M 8 L(%# (3$''$$"$ A.S+L 6 6 $ #$!$ $ #'!$.S$$!$ 3# ";%3%A.S0(#" 0"#/%$!$' $$"'!$'!$$' (%' "00$"$A!"P$ A (#!$ 6 '%'.7$$!$.#!'(#!$' $.3$ $!-$.(($0$!$.#."# H#00$ $ $ # /%S#.$#-$ '%(.$ $ "0/%$ A.S#"+#!S% "'%$#%$' % $ A.S#%30$#!% #%:!S/%($0$ 26

40 ;( <, $ * K " (/ " 9 : < ( ; ' " 0 * ) $. ) / 0 1 = 2 > / $. * '%.$ "*".$!$ -$!$.##0.$ =.$' ;$%$' '7/%($ $$ 6 $ #' $ '$ 0%./%($ -$' )6 (!$!$ -$ #"-$ $!$0$!7%$ #0.$ $#' $.$ (#''#3$ A.#$#$ 0#/%$ %$ %-$.$ (!$!$0/%($0$ A (#!$ (%' %!'/%($0$ #%:K3$' #-#"' (.%'!$ "$ $$!7K3$ $!$ "*".$!$ -$ '%.$' #%''% $$ 3#$.3#A (#!$.# 3# /%'7#""$%$ $0$ '%.$' ;$%$' $ %$' 3#' ' '%'"$(1.$'!$ 0#/%$%$ %(%$!#'.$' "0($0$' = $.$' $ '7/%($ % (#/%$ % #%$ "0($0$' /%$ %' $''!#'.$ '"# ;(, $ * K " (/ " 9 : < ( ; ' " 0 * ) $. %"$ = /%O$ %!3$!$'?#0.$' 52 ;$"' 2

41 #"$%/%(%#%#"$"$' $'.$ 0%./%($0$ #%01.$ 1'$-$ % $$ 3#$.(''%.$ 0%./%($0$ /% '7$:(0$#(# ( =.$' $/%O$' 0$ /%$ "+#/%$ 3# '7$'!$ (.%' $ (.%' 0%./%($ $ #%:!$ 0%./%($0$ $' 3#.$0$,'.#% "*".$!$ #-$" %!%1.$ /%($0$!$' 0#3$' ($!#.#-$ #"-$ $ (%.$' "%(.$' #-$" '%-!7% $$!7K3$ 3##%!$.A!$ 26 /%'7#""$%$ #-$".7K3$ = (.%' $' -$%:0' '$ 0%./%($ ;(, $ * K (/ " 9 : < ( ; ' " 0 * ) $. ;(, $ * K44 %"$ = /%O$ %!3$!$'?#0.$' 52 ;$"' 0 7 (/ " 9 : < ( ; ' " 0 * ) $. ) -/%O$%!3$!$'?#0.$' 52 2

42 5355, 8(9184 * 1 H#."%.' $.#' #%:(;$"'!$' #%:!7/%($0$ (#3#I 7##.*'$!$.70(#" 3#$.'%.$' #%:!7/%($0$!$' 0#3$' ($0$!$ (;$$.7-.%#$!%$!%(#" #%01.$ $?#"$ 7##.*'$ $' "0(.$ #% "+#($ '%-# (#%$ %!$!$' "0($0$' 3#$.' $ 0#,$!$!($'$' ##.*'$ /%"0(.,$.# '$" #"%$.$ '%.$' #%:!7/%($0$ = $ #%''%.$!$ '#-/%$.' #1#3$'.$' 0#3$' $$ #"+#!7% -+"%.$ $ '"$#$' 3#' (-.3$!$' -+"%.$' (.%' % 0' "+$' #'.$ '"# #$!%$!$' #%:!7/%($0$ (#K3$ $ (# 3# A +L 6 6 "0($ $%!$.7-.%!$.##.$!$' "+$' A %$ +#%''$!% #%:!7/%($0$ $.0*$!$' 0#3$'!$ (## ;%'/%7A (%' A!$' "''#"$'!$ #%:!7/%($0$!$.7!$!$ 6R $$ 66 $ 6 6 Tableau 10 : Scénario 1 tendanciel : projections Bipe des taux d équipement automobile en France Taux d'equipement Automobile Taux d'accroissement moyen taux d'équipt automobile taux de mono-équipt taux de biéquipt tcam nombre de ménages Equipement automobile total taux de triéquipt Monoéquipement Biéquipement Triéquipement % 54.3% 14.8% 1.7% % 51.2% 21.3% 2.5% % 50.5% 23.0% 3.3% % 50.5% 24.4% 3.5% % 50.7% 25.4% 4.2% % 46.4% 29.4% 5.4% ; 1.3% 1.5% 0.8% 2.9% 6.0% % 46.4% 30.5% 5.6% ; 1.1% 1.4% 1.2% 2.0% 1.9% % 45.5% 31.3% 6.0% ; 1.0% 1.1% 0.5% 1.5% 2.8% % 44.9% 32.3% 6.0% ; 0.8% 0.8% 0.6% 1.6% 0.6% %"$' = #$0$' $/%O$' ;$"' $ #%:!7/%($0$ +' #""''$0$!% 01$!$ "P#!$ _6)R (##;%'/%7$ 66(%$'$'#1.$ A+L 6 6 A 5)R N $ 0/%($0$!"P# A.7+L 6(%#$!$ 2R $ 6 6 N $ 1/%($0$ (## ;%'/%7$ 6 6 A ) R N $ /%($0$ #(,' %$ (+#'$!$ $ "''#"$ ;%'/%7$ 66 #$!# 8R $ 6 6 #-$" %#%:!7#""''$0$ $.#-$0$ #1.$ A (#!$ 6 2)

43 5:5, -- I 4 7$:'$"$!7% $$ 3#$.3#A (#!$.#3# /%'7#""$%$ $0$ '%.$' ;$%$' 3#' $$ $ %' "!% A "+$% '"#!$ %(%$A(#!$' #$' #('$!$ "'"$"$ ".3/%$ $.7$$!$.#"'$ '%.$' ;$%$' "!%#$ A %!'/%($0$ #%01.$!$' ;$%$' = $.$' $ '7/%($ % (#/%$ % #%$ 0*$!$."0 ;( 3, * / " 9 " : < ( ; ' " 0 * ) $. ) / 0 1 = 2 > / $. ;( :, * 0 7 " (/ " 9 : < ( ; ' " 0 * ) $. %"$ = /%O$ %!3$!$'?#0.$' 52 ;$"' 22

44 ;( B, * 0 7 " (/ " 9 : < ( ; ' " 0 * ) $. %"$ = /%O$ %!3$!$'?#0.$' 52 ;$"' #'.$ '"#!$ #$!%$!$' #%:!7/%($0$ (#K3$ $ (# 3# A +L 6 6 "0($ $%!$.7-.%!$.##.$!$' "+$' A %$ +#%''$!% #%:!7/%($0$ $.0*$!$' 0#3$'!$ R (## ;%'/%7A (%' A %$!"''#"$!% #%:!7/%($0$!$.7!$!$ R (## $$ 66 $ 6 $ (##$$ 6$ 6 6 Tableau 11 : Scénario 2 rupture : projections BIPE des taux d équipement automobile en France Taux d'equipement Automobile Taux d'accroissement moyen taux d'équipt automobile taux de mono-équipt taux de biéquipt taux de triéquipt % 54.3% 14.8% 1.7% % 51.2% 21.3% 2.5% % 50.5% 23.0% 3.3% % 50.5% 24.4% 3.5% % 50.7% 25.4% 4.2% tcam nombre de ménages nombre de ménages équipés dt Monoéquipés dt Biéquipés dt Triéquipés % 46.4% 29.4% 5.4% ; 1.3% 1.5% 0.7% 2.8% 6.0% % 46.8% 30.2% 5.5% ; 1.1% 1.3% 1.3% 1.7% 1.4% % 44.7% 30.1% 5.5% ; 1.0% 0.8% 0.1% 0.9% 1.7% % 42.5% 30.0% 5.2% ; 0.8% 0.3% -0.2% 0.8% -0.9% ) / > / $. 2

45 $ #%:!7/%($0$ +' #""''$0$!% 01$!$ "P#!$ _ R (## ;%'/%7$ 66 (%"%.0$A R N (%'!"P# 3%.,$0$!$ A 95 R$ 6 6N $ 0/%($0$!"P# A +L 6 (%#$!$ 2) R $ 6 6 N $ 1/%($0$ '$ '#1.'$# A +L 6 6 A)6 R N $ /%($0$ #(,' %$ (+#'$!$ $ "''#"$ ;%'/%7$ #$!# ' #(3$ B5 +4D8 %"0(.$.7##.*'$!% "+#($ ("!$ (# '%.$' "0($0$' 3#$.' $ 0#,$!$ #%:!7/%($0$!"!$!$!7% -+"%.$ #%01.$ (#.$' A!$$' (+#'$'!$.$%"*".$!$ -$ $ A!$$' (/%$' %' %!' "!$''%'.7$:'$"$ %!$ "0($0$' 3#$.' $ 0#,$!$!($'$ $!$!($'$!$ #'( $ 3#.= /%$.$ (#!$.$%1%!3$.$' 0#3$'!$!$$' "#3$' "'#"$.' A.7#"+#!$ -+"%.$' 0"*".$' $!$ % A.7$$$ $.7%.'#!$' -+"%.$' C 00$ "$' "$"$' 1%!3#$'.' -.%!#'.$ $0(' C $' ;$%$' 3#' '$ "0($$.$' "00$.$%' #P' % $ %$ %(%$!$ "0($0$ C $.$' '.$' /%$'' %!$' " $ ('$ #'(!$.7$/%O$ E%!3$!$'?#0.$' F '$ '%1!-'$$ = "+#'!$ -+"%.$' %01.$' #"+$$' $%-$' %01.$' #"+$$'!7""#' "+#'!$ 0"*".$' "+#'!$ "*".$'.'#!$ -+"%.$'($'$.',"$'!#"+$' $ #""$''$' #1%#' $.%1#' $-"$'!7$$$ $ (## '#$0$ ` "!%$ ` $-"$'!$ #'( #'( -*#3$%(##. #'( -*#3$%(#%$ #'( -*#3$%(## #'( -*#3$%(#0$$ -$' #-3#1.$' % '$!%('$ $' ($% A ($% "#'(#.$'!($'$'!7%.'# %$0!$ 28

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. 2 : Technologies et prestations produit

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. 2 : Technologies et prestations produit MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE 2 : Technologies et prestations produit AVRIL 2010 2 : Technologies et prestations produit Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement

Plus en détail

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. 4 : Régulation locale

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. 4 : Régulation locale MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE 4 : Régulation locale AVRIL 2010 4 : Régulation locale Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement du territoire Délégation interministérielle

Plus en détail

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. 1 : Contexte économique mondial

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. 1 : Contexte économique mondial MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE 1 : Contexte économique mondial AVRIL 2010 1 : Contexte économique mondial Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement du territoire

Plus en détail

Industrie automobile : facteurs structurels d évolution de la demande

Industrie automobile : facteurs structurels d évolution de la demande Industrie automobile : facteurs structurels d évolution de la demande o c prospective Date de parution : mars 2011 Couverture : Nathalie Palous Mise en page : Ghyslaine Coralie Édition : Nicole Merle-Lamoot,

Plus en détail

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE Démarche méthodologique et synthèse AVRIL 2010 Démarche méthodologique et synthèse Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement du

Plus en détail

Québec, 22 octobre 2015

Québec, 22 octobre 2015 Québec, 22 octobre 2015 Un contexte propice à une réforme fiscale Le contexte économique et fiscal La croissance économique potentielle est appelée à être plus modeste (Pourcentage de croissance du PIB)

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE)

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) Qu est ce que l intelligence économique (IE)? L intelligence économique (IE) consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger

Plus en détail

Mobilité et précarités

Mobilité et précarités Mobilité et précarités JP Orfeuil Université Paris Est et Institut pour la ville en mouvement Observatoire national de la précarité énergétique, 22/03/ 2013 1 Plan Le statut de la mobilité Le statut de

Plus en détail

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 en quelques chiffres (Loi de finances initiale) Évaluation des recettes perçues par l État en 2014 (art. 60 de la loi de finances initiale pour 2014) RECETTES FISCALES

Plus en détail

Séminaire national NLAO «Les politiques locales d inclusion active» Lille, 23 novembre 2010

Séminaire national NLAO «Les politiques locales d inclusion active» Lille, 23 novembre 2010 Séminaire national NLAO «Les politiques locales d inclusion active» Lille, 23 novembre 2010 Antoine SAINT-DENIS, Commission européenne, DG Emploi, Affaires sociales, Egalité des chances 2 Antoine SAINT-DENIS

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc Un projet financé par l Union Européenne Réunion de Travail des Coordonnateurs du SBA et des Conseillers

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI Général au développement durable n 683 Octobre 2015 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2014 OBRVION ET STISTIQU énergie En 2014, le prix du gaz a baissé

Plus en détail

LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions. Congrès des Maires vendredi 12 octobre 2012 Disneyland Paris, Hôtel New York

LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions. Congrès des Maires vendredi 12 octobre 2012 Disneyland Paris, Hôtel New York LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions Le territoire de la Seine-et-Marne 85 km Le plus grand département francilien : 5 915 km² Des infrastructures développées : 4 autoroutes (A4, A5, A6, A104)

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Le tableau de bord de l Union de l innovation pour la recherche et l innovation Synthèse Version FR Entreprises et industrie Synthèse Tableau de bord de

Plus en détail

Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg

Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg Commentaires de la Chambre des salariés 25 février 2014 Semestre européen Arsenal de six résolutions législatives («six

Plus en détail

Avec Gaël Callonnec (Ademe)

Avec Gaël Callonnec (Ademe) Séminaire Développement durable et économie de l'environnement Les conséquences des politiques énergétiques sur l activité et l emploi Avec Gaël Callonnec (Ademe) Mardi 24 janvier 2012 Présentation du

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Le travail indépendant et l entrepreneuriat chez les seniors 1, 2

Le travail indépendant et l entrepreneuriat chez les seniors 1, 2 Pallier la pénurie d entrepreneurs 2014 OCDE/UNION EUROPÉENNE 2015 Chapitre 4 Le travail indépendant et l entrepreneuriat chez les seniors 1, 2 Ce chapitre traite des activités d indépendant et d entrepreneuriat

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis

Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis Mission DRI du 2 septembre 2013 Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis L Institut d Emission des Départements d Outre-Mer Des missions de banque

Plus en détail

Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique

Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique Fabien Leurent, Elisabeth Windisch Laboratoire Ville Mobilité Transport (LVMT) Ecole des Ponts, ParisTech Journée

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal 1/ 40 Phase 1 : Diagnostic territorial et Etat Initial de l Environnement Réunion publique Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal Plan d intervention 2/ 40 1.

Plus en détail

La recherche au Maroc

La recherche au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières La recherche au Maroc Octobre 1997 Document de travail n 23 La recherche au Maroc Octobre 1997 2 1- Etat des lieux Les dépenses en matière

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

Veille stratégique au gouvernement du Québec - Une intelligence à partager

Veille stratégique au gouvernement du Québec - Une intelligence à partager Veille stratégique au gouvernement du Québec - Une intelligence à partager 2 Plan de la présentation État des lieux sur la veillee au gouvernement Mise en place du RVIPP Organisation du RVIPP Objectifs

Plus en détail

Rencontre avec les Actionnaires Familiaux Silica

Rencontre avec les Actionnaires Familiaux Silica Rencontre avec les Actionnaires Familiaux Silica An Nuyttens, Présidente Silica An Nuyttens Presidente de Solvay Silica De nationalité belge, An Nuyttens est titulaire d un Master Ingénieur Civil en Génie

Plus en détail

L automobile en Languedoc Roussillon

L automobile en Languedoc Roussillon Observatoire ANFA Jocelyn GOMBAULT Juillet 2011 L automobile en Languedoc Roussillon La filière automobile en Languedoc Roussillon : Services de l automobile : 17 155 salariés (Unedic 2008) Fabrication

Plus en détail

ESS et politiques européennes

ESS et politiques européennes Denis Stokkink ESS et politiques européennes RTES 16 janvier 2015 Introduction - Présentation Pour la Solidarité Think & do tank européen / laboratoire d'idées et d'actions Devise : «Comprendre pour agir»

Plus en détail

Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations

Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations 1 Objectif de ce TD: - Mobiliser vos connaissances de l an dernier afin de réutiliser et de maîtriser ces outils statistiques

Plus en détail

U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers. Corrigé SOCONA

U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers. Corrigé SOCONA Session 2012 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers Corrigé SOCONA Première partie Élaboration d un diagnostic

Plus en détail

Dans tous les pays de l OCDE, le financement du système de santé est

Dans tous les pays de l OCDE, le financement du système de santé est D O S S I E R Comparaison des systèmes de santé des pays développés S. CHAMBARETAUD Enseignante associée au CNAM PARIS. Le financement des systèmes de santé dans les pays développés : analyse comparative

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Claire de Kermadec* Les habitudes culturelles, la taille et la dynamique des marchés modèlent le paysage du commerce de détail en Europe.

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange Sous thème 1.2 : La dimension internationale de l échange Chapitre 4 : L ouverture des économies Problématique(s) du sous thème : Les conséquences

Plus en détail

Logistique mutualisée : la filière «fruits et légumes» du Marché d'intérêt National de Rungis

Logistique mutualisée : la filière «fruits et légumes» du Marché d'intérêt National de Rungis Logistique mutualisée : la filière «fruits et légumes» du Marché d'intérêt National de Rungis OCTOBRE 2009 dgitm direction générale des infrastructures, des transports et de la mer Le pôle interministériel

Plus en détail

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Février 1996

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE

POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l Industrie, de la PME et de la Promotion de l Investissement POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE SAID BENDRIMIA DIRECTEUR D ETUDES/

Plus en détail

Préparation des programmes européens 2007-2013

Préparation des programmes européens 2007-2013 Préparation des programmes européens 2007-2013 Présentation AGILE 9h30-10h30 8 Préparation des programmes européens 2007-2013 Le contexte La méthode de travail État d avancement des travaux : bilan, diagnostic

Plus en détail

Quelles stratégies mettre en place pour soutenir l emploi en France dans la filière automobile-mobilité

Quelles stratégies mettre en place pour soutenir l emploi en France dans la filière automobile-mobilité Quelles stratégies mettre en place pour soutenir l emploi en France dans la filière automobile-mobilité RDV du PIPAME Élisabeth Waelbroeck-Rocha, Associé Vice-Président Bercy le 21 mai 2010 BIPE 2010 Quelles

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

L APPAREIL EXPORTATEUR AUVERGNAT

L APPAREIL EXPORTATEUR AUVERGNAT L APPAREIL EXPORTATEUR AUVERGNAT Des gisements de progrès Avril 2011 LES CONSTATS Les PME auvergnates n exportent pas assez : 2% des entreprises contre 3% au niveau national à l origine que d un tiers

Plus en détail

Graphique 1 Évolutions de l emploi à l horizon 2022 selon le scénario central

Graphique 1 Évolutions de l emploi à l horizon 2022 selon le scénario central R Commerce Employant près de 2,8 millions de personnes en 2010-2012 (soit un emploi sur dix), les métiers du commerce bénéficieraient de perspectives d emploi favorables, en particulier dans un scénario

Plus en détail

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Laurence Bloch Directrice Régionale, Insee Champagne-Ardenne La pauvreté : mieux la comprendre pour mieux agir Le prix

Plus en détail

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I L étude de marché Le marché d une entreprise est composé de la clientèle, de la concurrence et de l environnement externe. Il est important de distinguer le marché potentiel (individus ou entreprises susceptibles

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

L anticipation au service de l aide à la décision

L anticipation au service de l aide à la décision L anticipation au service de l aide à la décision Jean-Louis TERTIAN Adjoint du Coordonnateur ministériel à l intelligence économique Service de Coordination à l Intelligence Economique 2 octobre 2014

Plus en détail

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

à la Consommation en Europe

à la Consommation en Europe Le Marché du Crédit à la Consommation en Europe Une étude SOFINCO Novembre 2007 Evry, le 29 novembre 2007 - Nicolas Pécourt 1 Le crédit à la consommation en Europe Périmètre Cette étude est un complément

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

L économie française dans l Europe du tout-compétitivité

L économie française dans l Europe du tout-compétitivité L économie française dans l Europe du tout-compétitivité Michel Husson Fédération CGT des services d études Journée «Compétitivité», 11 décembre 2014 La compétitivité : définition et mesures Capacité (d

Plus en détail

Baromètre Manpower des perspectives d emploi *

Baromètre Manpower des perspectives d emploi * Sous embargo jusqu au 12 mars 00h01 Communiqué de presse Nanterre, le 12 mars 2013 Baromètre Manpower des perspectives d emploi * LES EMPLOYEURS FRANÇAIS S ATTENDENT À DES PERSPECTIVES D EMPLOI STABLES

Plus en détail

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE PROGRAMME 12h Intervention de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Plus en détail

ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel

ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel SOMMAIRE Rappel du diagnostic Les scenarii de développement Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3 Scénario 4 Les impacts en termes démographiques Les prérequis

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels COMMISSION EUROPEENNE COMMUNIQUE DE PRESSE pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels Bruxelles, le 23 novembre 2011 Jusqu à cinq millions de personnes (soit presque deux fois plus qu actuellement)

Plus en détail

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC Marrakech, 19 mai 2011 Stratégie logistique : Cadre général Développement de la logistique = priorité stratégique pour renforcer

Plus en détail

Les politiques agricoles: principes économiques et mise en œuvre

Les politiques agricoles: principes économiques et mise en œuvre www.supagro.fr Les politiques agricoles: principes économiques et mise en œuvre Sophie Thoyer thoyer@supagro.inra.fr Centre international d études supérieures en sciences agronomiques Objectifs des politiques

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique n 20 du 3 mai 2013 TEXTE SIGNALE

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique n 20 du 3 mai 2013 TEXTE SIGNALE Conforme à l'original produit; Début du texte, page suivante. BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES Edition Chronologique n 20 du 3 mai 2013 TEXTE SIGNALE ARRÊTÉ portant organisation de l agence de reconversion

Plus en détail

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances Consultation pré-budgétaire Préparé à l attention du ministre des Finances Saint-Antoine, Nouveau-Brunswick Octobre 2009 Les priorités du CÉNB : - le Plan d action pour l autosuffisance du nord du Nouveau-Brunswick;

Plus en détail

Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché

Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché Point presse Crédit Foncier Nicolas Pécourt Directeur Communication externe et RSE 24 Mai 2016 Plan de présentation

Plus en détail

EVOLUTION DEMOGRAPHIQUE ET ECONOMIQUE DES SENIORS A L HORIZON 2030. Conséquences de la poussée démographique sur la consommation de biens et services

EVOLUTION DEMOGRAPHIQUE ET ECONOMIQUE DES SENIORS A L HORIZON 2030. Conséquences de la poussée démographique sur la consommation de biens et services EVOLUTION DEMOGRAPHIQUE ET ECONOMIQUE DES SENIORS A L HORIZON 2030 Conséquences de la poussée démographique sur la consommation de biens et services Jean-Gilles Cahn UNE CERTITUDE : LE VIEILLISSEMENT DE

Plus en détail

Transfert technologique et Propriété Intellectuelle

Transfert technologique et Propriété Intellectuelle Transfert technologique et Propriété Intellectuelle -Maroc - Alger, 29 Janvier 2013 INTRODUCTION Écosystème de l innovation Stratégie Objectifs - Moyens Gouvernance Transfert de technologie Propriété Intellectuelle

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

Perspectives économiques et financières 2014

Perspectives économiques et financières 2014 Banque Nationale au 1155 Metcalfe, Montréal Perspectives économiques et financières 2014 Cercle finance du Québec Le 16 janvier 2014 Stéfane Marion Économiste et stratège en chef 1 Perspective sur la croissance

Plus en détail

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé 2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé Si les dépenses de protection sociale pendant la crise ont joué globalement un rôle de stabilisateur automatique (cf. fiche

Plus en détail

Les marchés européens

Les marchés européens .creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Les marchés européens du crédit immobilier résidentiel en 2014 MAI 2015 rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit

Plus en détail

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire Rendez-vous de l Insee Elmostafa Okham Insee Pays de la Loire La situation économique au niveau national Page 2 En 2010, l économie française

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-4 : L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3d : Soutien à la capacité des PME à participer

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES Administration générale MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Secrétariat général Direction des ressources humaines Département de la politique de rémunération, de l organisation

Plus en détail

MODULE 1I: MACROECONOMIE THEME II: L INTERVENTION DES POUVOIRS PUBLICS

MODULE 1I: MACROECONOMIE THEME II: L INTERVENTION DES POUVOIRS PUBLICS MODULE 1I: MACROECONOMIE THEME II: L INTERVENTION DES POUVOIRS PUBLICS INTRODUCTION Définitions Les 3 fonctions de l Etat selon R.Musgraves 1. Les 3 fonctions de l Etat I - L'ETAT REGULATEUR ECONOMIQUE

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie

Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie Etude prospective sur l évolution des emplois et des métiers de la métallurgie Synthèse - Septembre 2012 Une étude pour anticiper les besoins en compétences à horizon 2015-2020 Contexte économique et opportunités

Plus en détail

La Fédération des Les Industries Mécaniques

La Fédération des Les Industries Mécaniques La Fédération des Industries Mécaniques Les Industries Mécaniques Chi fres clés 2010 et enjeux Les Industries Mécaniques en chiffres 11 000 Entreprises* 101,2 milliards d euros de Chiffre d affaires 6

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.7.2014 COM(2014) 520 final ANNEXES 1 to 3 ANNEXES à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL L'efficacité énergétique: quelle contribution

Plus en détail

Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final

Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final Centre d analyse régional des mutations de l économie et de l emploi Mission d assistance

Plus en détail

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en Relancer l investissement en France, un impératif pour la croissance. Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en 2015 surement inférieur à 1%. Ce n

Plus en détail

Les politiques de l emploi et de la

Les politiques de l emploi et de la Les politiques de l emploi et de la formation professionnelle Qu est qu une politique de l emploi? Le chômage ayant souvent plusieurs causes, les politiques de l'emploi se sont multipliées dans de nombreuses

Plus en détail

Diagnostic stratégique des sites ATP Rencontre avec l Association Nancy Porte Sud

Diagnostic stratégique des sites ATP Rencontre avec l Association Nancy Porte Sud Diagnostic stratégique des sites ATP Rencontre avec l Association Nancy Porte Sud AGEPERS Jeudi 19 septembre 2013 Objectifs du diagnostic stratégique des sites ATP Observer entre 2007 et 2013 les évolutions

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION SOMMAIRE TERRITOIRE... 3 ACTIVITES ECONOMIQUES... 4 EMPLOI... 5 ENSEIGNEMENT- FORMATION - APPRENTISSAGE... 6 INTERNATIONAL...

Plus en détail

GESTION DES VENTES - ECARTS SUR VENTES

GESTION DES VENTES - ECARTS SUR VENTES GESTION DES VENTES - ECARTS SUR VENTES Objectif(s) : o Analyse des écarts sur chiffre d'affaires : Pré requis : o Modalités : o o écart sur prix de vente, écart sur quantité. évaluation du chiffre d'affaires.

Plus en détail

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises)

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises) 15/2015-21 janvier 2015 Enquête communautaire sur l innovation 2012 La proportion d entreprises innovantes est passée sous la barre des 50% dans l UE en 2010-2012 Les innovations liées à l organisation

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements Euromediterranean Network of Investment Promotion Agencies

ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements Euromediterranean Network of Investment Promotion Agencies Marketing Territorial & Promotion de l Investissement Introduction Séminaire Offres territoriales Bénédict de Saint-Laurent, AFII Juin 2003 ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements

Plus en détail

Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique

Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique Mars 2015 Luc Masure Plan de la présentation 1. Le Bureau fédéral du Plan 2. Cadre historique de la politique salariale et des dispositifs d exonération

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Cette mesure s articule en deux volets : GPEC : volet A ressources humaines Il s agit de renforcer l accompagnement des politiques dans

Plus en détail

2 ème session : Stratégie des acteurs : adaptations ou profondes mutations?

2 ème session : Stratégie des acteurs : adaptations ou profondes mutations? 2 ème session : Stratégie des acteurs : adaptations ou profondes mutations? 2.1 - Mutations dans l économie mondiale Michel FOUQUIN (CEPII) «La crise économique qui touche la France et l ensemble du monde

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Fonds FEDER-INTERREG. Julie MENARD. CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation

Fonds FEDER-INTERREG. Julie MENARD. CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation Fonds FEDER-INTERREG Julie MENARD CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation Fonds FEDER - INTERREG Politique de cohésion et fonds européens structurels et d investissement

Plus en détail

Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance

Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance Mars 2007 Le Pôle de compétitivité des contenus numériques Competitiveness Cluster of the Digital Content & Knowledge Industry Les

Plus en détail

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE République de Côte d Ivoire Union- Discipline - Travail ----------------- DÉCRET N 2007-570 DU 10 AOUT 2007 PORTANT ORGANISATION DU MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE

Plus en détail