CLASSIFICATION SCANOGRAPHIQUE DES OTOSPONGIOSES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CLASSIFICATION SCANOGRAPHIQUE DES OTOSPONGIOSES"

Transcription

1 CLASSIFICATION SCANOGRAPHIQUE DES OTOSPONGIOSES F BEN AMARA*, Y HENTATI*, A SALEM*, M.JABR*, H RAJHI*, R HAMZA*, N MNIF*, M. MARREKCHI**, H.HAJRI**, M.FERJAOUI**. *: Service d Imagerie Médicale- Hôpital Charles Nicolle Tunis - TUNISIE **: Service d ORL Hôpital Charles Nicolle Tunis TUNISIE

2 INTRODUCTION L otospongiose est une ostéodystrophie trouvant son origine dans des restes cartilagineux labyrinthiques. C est une maladie autosomique dominante. On note une prédominance féminine

3 INTRODUCTION L expression majeure est une surdité de transmission avec réflexe stapédien aboli. Elle peut se manifester par des surdités mixtes ou à prédominance de perception. Des acouphènes peuvent faire partie du syndrome clinique d appel.

4 BUT Le but de notre travail est de préciser la classification scanographique de l otospongiose ainsi que les éléments importants à décrire dans le compte rendu du scanner

5 MOYENS D EXPLORATION Tomodensitométrie (TDM) Permet le diagnostic positif Permet le dépistage des formes particulières et des anomalies associées (valeur pronostique) Permet la classification des lésions Permet de préciser le cadre anatomique de la future intervention Est utile dans le suivi post opératoire

6 MOYENS D EXPLORATION IRM Réservée aux extensions intralabyrinthiques intraméatiques internes et aux complications post-opératoires opératoires avec labyrinthites

7 TOMODENSITOMETRIE TECHNIQUES Plan horizontal parallèle au plan orbito- méatal au dessous de l orbite. Epaisseur de coupe: varie de 0,5 à 0,6 mm. Intervalle de coupes: 0,2 mm.

8 TOMODENSITOMETRIE TECHNIQUES Plan principal: axial en reconstruction parallèle au canal semi-circulaire latéral repéré à partir des coupes sagittales et coronales. Fenêtres larges à 4000UH et le niveau à 700UH. Niveau de fenêtre plus réduit entre 0 et 200UH utile pour mieux visualiser les branches stapédiennes. Epaisseur de coupe: varie de 0,5 à 0,6 mm. Intervalle de coupes: 0,2 mm.

9 TOMODENSITOMETRIE TECHNIQUES Le plan frontal est utile pour évaluer l importance des foyers et pour analyser les relations entre la deuxième portion du canal facial et la fenêtre ovale sous jacente. L injection de produit de contraste n est pas utile en TDM.

10 TOMODENSITOMETRIE TECHNIQUES Un centrage comportant uniquement une approche des cavités tympaniques, de la capsule labyrinthique, du conduit auditif interne jusqu au porus. Possibilité d examiner respectivement les fenêtres rondes et ovales sur environ 8 coupes.

11 TOMODENSITOMETRIE INDICATIONS A réaliser systématiquement devant toute surdité de transmission avant la chirurgie pour éviter les surprises opératoires.

12 TOMODENSITOMETRIE RESULTATS NORMAUX Platine normale: Régularité: régulière. Couleur: aspect légèrement moins dense que l os labyrinthique environnant.

13 TOMODENSITOMETRIE RESULTATS NORMAUX Épaisseur: ne dépasse en général pas 0,5 mm. Une valeur de 0,7 mm ou plus doit être considérée comme anormalement élevée

14 TOMODENSITOMETRIE RESULTATS NORMAUX Densité des berges de la fenêtre ronde: élevée.

15 TOMODENSITOMETRIE RESULTATS NORMAUX Les critères d interprétation les plus déterminants sont l épaisseur d une part et la couleur platinaire de l autre.

16 DIAGNOSTIC POSITIF Platine du stapés: Dense Épaisse ( à partir de 7mm) Irrégulière

17 DIAGNOSTIC POSITIF Os labyrinthique:présence d une hypodensité

18 DIAGNOSTIC POSITIF Cette hypodensité est localisée le plus souvent devant la fenêtre ovale au contact de l implantation de la branche antérieure du stapés en avant et en dehors du vestibule (Fissula ante fenestrum). Fissula ante fenestrum normale Otospongiose

19 DIAGNOSTIC POSITIF D autres topographies sont possibles : Dans la couche labyrinthique moyenne antérieure. Autour de la cochlée En avant du méat acoustique interne Au niveau de la capsule labyrinthique postérieure

20 CLASSIFICATION TOMODENSITOMETRIQUE Type 0: pas d anomalies

21 CLASSIFICATION TOMODENSITOMETRIQUE Type 1A: atteinte isolée de la platine sans hypodensité préstapédienne associée. Platine épaisse (supérieure à 0,6 mm) et hyper dense.

22 CLASSIFICATION TOMODENSITOMETRIQUE Type 1B: hypodensité préstapédienne inférieure ou égale à 1 mm. Absence d extension à la couche labyrinthique moyenne antérieure.

23 CLASSIFICATION TOMODENSITOMETRIQUE Type 2: hypodensité préstapédienne supérieure à 1 mm sans contact avec la périphérie de la lumière cochléaire. Une bande d os dense reste ainsi visible entre la lumière cochléaire et le foyer otospongieux.

24 CLASSIFICATION TOMODENSITOMETRIQUE Type 3: hypodensité préstapédienne supérieure à 1 mm au contact de la périphérie de la lumière cochléaire.

25 CLASSIFICATION TOMODENSITOMETRIQUE Type 4A: hypodensité situé en avant, au dessous et en dedans de la lumière cochléaire. C est à partir de cette forme que l on peut être certain qu il y a une atteinte labyrinthique.

26 CLASSIFICATION TOMODENSITOMETRIQUE Type 4B: hypodensité labyrinthique postérieure située autour des canaux semi circulaires ou au contact de la partie médiale du vestibule.

27 AUTRES ELEMENTS A PRECISER Ils sont importants pour l intervention et ou le pronostic

28 AUTRES ELEMENTS A PRECISER APPROCHE ANATOMIQUE DE L ENVIRONNEMENT DES FOYERS OTOSPONGIEUX : LE CANAL FACIAL C est un critère préopératoire en vue du geste chirurgical éventuel. La position du canal facial tympanique par rapport à la fenêtre La position du canal facial tympanique par rapport à la fenêtre ovale doit toujours être précisée.

29 AUTRES ELEMENTS A PRECISER Une tangente passant par le bord inférieur du canal facial tympanique au-dessus de la fenêtre ovale ne doit pas se situer dans la moitié inférieure du récessus ovalaire.

30 AUTRES ELEMENTS A On va ainsi séparer: PRECISER Les projections (normales) du canal facial tympanique dans la moitié supérieure du récessus de la fenêtre ovale. Une procidence du canal facial, déjeté dans la moitié inférieure de ce récessus

31 AUTRES ELEMENTS A PRECISER L environnement du maleus Cet osselet est important à considérer. Il doit être normalement entouré d air. La présence d un pont calcifié le reliant à la paroi latérale de l attique (association fréquente avec l otospongiose) doit être précisée au chirurgien. L état de ventilation de l oreille moyenne doit également être précisé. Le résultat post opératoire est moins bon en cas de tympanosclérose ou de comblement de l oreille moyenne.

32 AUTRES ELEMENTS A PRECISER Environnement du maleus normal

33 AUTRES ELEMENTS A PRECISER L évaluation de l intégrité de la longue apophyse de l uncus Elle doit toujours être précisée car c est le plus souvent là que se fixera le futur piston si une chirurgie est décidée.

34 AUTRES ELEMENTS A PRECISER L évaluation de l intégrité de la longue apophyse ( processus) de l uncus Longue apophyse( processus) de Longue apophyse( processus) de l uncus lysée par un cholestéatome

35 AUTRES ELEMENTS A PRECISER Taille du récessus de la fenêtre ovale Atteinte de la fenêtre ronde: moins bon pronostic Associations à des malformations du vestibule et du canal semi circulaire latéral témoignant d une fragilité du labyrinthe

36 DIAGNOSTIQUE DIFFERENTIEL Îlots cartilagineux physiologique: : c est une petite zone nodulaire ou curviligne hypodense résiduelle dont les contours sont nets en avant du vestibule dans le tringle cartilagineux endochondral.

37 DIAGNOSTIQUE DIFFERENTIEL La maladie de Lobstein: : l aspect au scanner se superposeàceluidel otospongiose l otospongiose type 4B.

38 DIAGNOSTIQUE DIFFERENTIEL Les canaux de l os temporal. La tympanosclérose. Les malformations.

39 CONCLUSION La TDM est l examen a réaliser systématiquement devant toute surdité de transmission avant la chirurgie pour éviter les surprises opératoires. Elle est utile au diagnostic positif et au bilan d extension.

40 CONCLUSION La TDM permet de faire de faire le diagnostic positif. Elle autorise par ailleurs une excellente approche anatomique des relations du canal facial et de la platine et permet de préciser certains éléments importants pour l intervention et le pronostic.

R. Ghariani (1), D. Ayedi (1), O. Kammoun (1), A. Charfi (2), A. Ghorbel (2), M. Ayadi (2), G. Besbes (2) Menif E (1)

R. Ghariani (1), D. Ayedi (1), O. Kammoun (1), A. Charfi (2), A. Ghorbel (2), M. Ayadi (2), G. Besbes (2) Menif E (1) R. Ghariani (1), D. Ayedi (1), O. Kammoun (1), A. Charfi (2), A. Ghorbel (2), M. Ayadi (2), G. Besbes (2) Menif E (1) 1: service d imagerie médicale hôpital Larabta 2: service d ORL hôpital larabta Tunis

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L OTOSPONGIOSE

DIAGNOSTIC DE L OTOSPONGIOSE ROLE DU SCANNER DANS LE DIAGNOSTIC DE L OTOSPONGIOSE Ch Chammakhi Jemli, N B Gharbia, I Chaaben, O B Gamra, A Baccar, S Shili, M H Daghfous Hôpital Habib Thameur Tunis Tunisie INTRODUCTION L'otospongiose

Plus en détail

Le syndrome de House ou syndrome de la tête du marteau fixée est une entité anatomo- clinique rare décrite initialement par Goodhill en 1966.

Le syndrome de House ou syndrome de la tête du marteau fixée est une entité anatomo- clinique rare décrite initialement par Goodhill en 1966. Surdité de transmission à tympan normal: penser au syndrome de House S JERBI OMEZZINE, N BEN HMIDA, M DHIFALLAH, I LAHMAR, K BEN RHOUMA, N DRISS, H HAMZA CHU Tahar Sfar Mahdia - Tunisie Introduction Le

Plus en détail

Exploration du sinus frontal sur un scanner du massif facial : Renseignements utiles au chirurgien

Exploration du sinus frontal sur un scanner du massif facial : Renseignements utiles au chirurgien Exploration du sinus frontal sur un scanner du massif facial : Renseignements utiles au chirurgien M. Boujlel, E. Menif, Y. Arous, K. Nouira, O. Azaiz, M. Ben Messaoud, E. Hamaid, I. Turki, S. Sahtout*,

Plus en détail

Anatomie normale du rocher au scanner: Kit d auto-enseignement

Anatomie normale du rocher au scanner: Kit d auto-enseignement Anatomie normale du rocher au scanner: Kit d auto-enseignement FM Médina-Riera (1), F Dubrulle (2) (1) Institut Paoli-Calmettes MARSEILLE, (2) Centre hospitalo-universitaire LILLE. PROTOCOLE TDM Le scanner

Plus en détail

RADIOANATOMIE DU ROCHER

RADIOANATOMIE DU ROCHER RADIOANATOMIE DU ROCHER H. HAJ-RIFFI, I. SETOUANI, N.MOUSSALI, N. EL BENNA, A.GHARBI, A. ABDELOUAFI. Service de Radiologie 20 Août 1953 CHU Ibn Rochd Casablanca Introduction L os temporal abrite les différents

Plus en détail

Cas clinique ORL n 1

Cas clinique ORL n 1 Cas clinique ORL n 1 Vous êtes médecin remplaçant dans un cabinet de médecine générale. Une femme de 40 ans vient vous voir en consultation pour une sensation de surdité de l oreille gauche d apparition

Plus en détail

OS TEMPORAL 2 Anatomie radiologique de l os temporal 3 Pathologie de l'os temporal

OS TEMPORAL 2 Anatomie radiologique de l os temporal 3 Pathologie de l'os temporal 2 OS TEMPORAL 2 Anatomie radiologique de l os temporal 12 3 Pathologie de l'os temporal 23 Pathologie du méat acoustique externe 23 Pathologie de l'oreille moyenne 32 Pathologie du processus mastoïde 48

Plus en détail

RÔLE DU SCANNER DANS LE DIAGNOSTIC D OTOSPONGIOSE AU COURS DES SURDITES UNILATERALES

RÔLE DU SCANNER DANS LE DIAGNOSTIC D OTOSPONGIOSE AU COURS DES SURDITES UNILATERALES RÔLE DU SCANNER DANS LE DIAGNOSTIC D OTOSPONGIOSE AU COURS DES SURDITES UNILATERALES E. Menif, M. Mechri, Z. Ben Lakhdar, K. Nouira, S. Sahtout, S. Baccar, M. Ben Messaoud, Gh. Besbes, S. Hachicha Service

Plus en détail

BIOMETRIE DU STAPES NORMAL EN TOMODENSITOMETRIE. INTERET DU PLAN

BIOMETRIE DU STAPES NORMAL EN TOMODENSITOMETRIE. INTERET DU PLAN BIOMETRIE DU STAPES NORMAL EN TOMODENSITOMETRIE. INTERET DU PLAN OBLIQUE STAPES Jean Rousset 1, Pierre Bourrel 2, Marie Lapierre 3, Thierry Le Bivic 1, Philippe Mériot 4 1 : Hôpital d instruction des armées

Plus en détail

Anatomie de l os temporal Étages moyen et postérieur de la base du crâne Os pair et symétrique Formé de 3 parties

Anatomie de l os temporal Étages moyen et postérieur de la base du crâne Os pair et symétrique Formé de 3 parties Topographie générale : os temporal ANATOMIE RADIOLOGIQUE DU ROCHER JM GARCIER, Clermont-Ferrand Cours DES - 15 janvier 2016 Topographie générale : os temporal Anatomie de l os temporal Étages moyen et

Plus en détail

ACOUPHÈNES PULSATILES ET OTOSPONGIOSE : Étude TDM et IRM de 6 cas SFNR 2014

ACOUPHÈNES PULSATILES ET OTOSPONGIOSE : Étude TDM et IRM de 6 cas SFNR 2014 ACOUPHÈNES PULSATILES ET OTOSPONGIOSE : Étude TDM et IRM de 6 cas SFNR 2014 Dutertre A. 1, Franco V. 2, Darrouzet V. 2, Dousset V. 1 et Barreau X. 1 1 Service de Neuroradiologie diagnostique et interventionnel

Plus en détail

Berrada S, Bekkali L, Moussali N, Elbenna N, Gharbi A Service de Radiologie de l Hôpital 20 Août 1953 CHU Ibn Rochd, Casablanca

Berrada S, Bekkali L, Moussali N, Elbenna N, Gharbi A Service de Radiologie de l Hôpital 20 Août 1953 CHU Ibn Rochd, Casablanca Berrada S, Bekkali L, Moussali N, Elbenna N, Gharbi A Service de Radiologie de l Hôpital 20 Août 1953 CHU Ibn Rochd, Casablanca - La fosse ptérygo-palatine (F.P.P) est un espace étroit graisseux, lieu

Plus en détail

APPORT DE LA TDM DANS LES COMPLICATIONS DES OTITES CHOLESTEATOMATEUSES

APPORT DE LA TDM DANS LES COMPLICATIONS DES OTITES CHOLESTEATOMATEUSES APPORT DE LA TDM DANS LES COMPLICATIONS DES OTITES CHOLESTEATOMATEUSES Sellami M., I. Achour, B.Souissi*,L.Ghorbel, MA.Chaabouni, KH. BenMahfoudh*,I.Charfeddine, B. Hammami, A.Ghorbel. Service d ORL, CHU

Plus en détail

A. Anatomie de l oreille... 3 B. Physiologie de l ouïe Le mécanisme de l audition 4 2. Le sens de l équilibre 4

A. Anatomie de l oreille... 3 B. Physiologie de l ouïe Le mécanisme de l audition 4 2. Le sens de l équilibre 4 Organes des sens A. Anatomie de l oreille... 3 B. Physiologie de l ouïe... 4 1. Le mécanisme de l audition 4 2. Le sens de l équilibre 4 C. Quelques anomalies de l audition... 5 D. Quelques notions d'hygiène

Plus en détail

Corrélations radio-cliniques en otologie et otoneurologie

Corrélations radio-cliniques en otologie et otoneurologie Corrélations radio-cliniques en otologie et otoneurologie D. Ayache *, M. Williams Association Franco-Israélienne d ORL et de Chirurgie cervico-faciale (AFIDOC) *Unité d Otologie Otoneurologie, Fondation

Plus en détail

Imagerie des otites moyennes chroniques chez l enfant

Imagerie des otites moyennes chroniques chez l enfant Imagerie des otites moyennes chroniques chez l enfant K.Mardi, F.El Arkam, M.Zerhouni, L.Ouzidane. Service de Radiologie Pédiatrique CHU Ibn Rochd Casablanca Introduction L otite moyenne chronique est

Plus en détail

Imagerie de l oreille et du rocher pour les manipulateurs en radiologie

Imagerie de l oreille et du rocher pour les manipulateurs en radiologie Imagerie de l oreille et du rocher pour les manipulateurs en radiologie Indications, techniques et radioanatomie C BROCHART, S BLANPAIN, F DEMUYNCK, I VASSELIN, E LEROY, M FETRE, C PONCHEL, S PREVOST,

Plus en détail

Beigner B-M 1, David A 2, Chobaut J-C 1, Lutchmaya M 1, Tavernier L 1

Beigner B-M 1, David A 2, Chobaut J-C 1, Lutchmaya M 1, Tavernier L 1 Beigner B-M 1, David A 2, Chobaut J-C 1, Lutchmaya M 1, Tavernier L 1 1 : service d ORL Audiophoniatrie et Chirurgie cervico-faciale 2: service de Radiologie Aspect PATHOLOGIQUE Aspect NORMAL EVOLUTION

Plus en détail

Coupe des organes vestibulaires avec ses aspects ultramicroscopiques

Coupe des organes vestibulaires avec ses aspects ultramicroscopiques ASTICO : Association des Internes et Chefs de clinique d'orl de Tours - Items de l'évaluation TERMINAL Anatomie : exposer un schéma d'anatomie portant sur le sujet suivant. 1. Coupe coronale et axiale

Plus en détail

DES Radiodiagnostic Secteur de Neuroradiologie. Imagerie des rochers VII VIII

DES Radiodiagnostic Secteur de Neuroradiologie. Imagerie des rochers VII VIII DES Radiodiagnostic Secteur de Neuroradiologie Imagerie des rochers Paquet Acoustico- Facial VII VIII Paralysie faciale Rocher otologique Dr Thierry Duprez 11.12.2015 UCL-St-Luc Nerfs crâniens Au départ

Plus en détail

RECOMMANDATION POUR LA PRATIQUE CLINIQUE. Imagerie préopératoire de l otite chronique cholestéatomateuse

RECOMMANDATION POUR LA PRATIQUE CLINIQUE. Imagerie préopératoire de l otite chronique cholestéatomateuse RECOMMANDATION POUR LA PRATIQUE CLINIQUE Imagerie préopératoire de l otite chronique cholestéatomateuse PARTICIPANTS Promoteur!: Société Française d Oto-Rhino-Laryngologie et de Chirurgie de la Face et

Plus en détail

Anatomie et physiologie de l oreille. introduction. Plan. Anatomie. Oreille externe. Le pavillon 24/03/2017

Anatomie et physiologie de l oreille. introduction. Plan. Anatomie. Oreille externe. Le pavillon 24/03/2017 Anatomie et physiologie de l oreille introduction Docteur T.Delaveau Mars 2014 O.R.L. C est un organe pair et symétrique Occupe des cavités dans un os du crâne : le rocher Assure 2 fonctions : audition

Plus en détail

Anatomie de l oreille externe et moyenne

Anatomie de l oreille externe et moyenne Anatomie de l oreille externe et moyenne Le pavillon 6 cm x 3 cm Hélix Anthélix Conque Tragus Anti-tragus Lobule Méat acoustique externe Fossette naviculaire Muscle auriculaire postérieur Artère auriculaire

Plus en détail

IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle

IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle Pour le Collège des Enseignants de Radiologie de France (CERF) : Relecture

Plus en détail

génétique à transmission autosomique dominante pénétrance et expressivité variable ostéodystrophie de la capsule labyrinthique GENERALITES

génétique à transmission autosomique dominante pénétrance et expressivité variable ostéodystrophie de la capsule labyrinthique GENERALITES 3 OTOSPONGIOSE Déf : maladie génétique à transmission autosomique dominante, à pénétrance et expressivité variable C'est une ostéodystrophie de la capsule labyrinthique (otique), responsable d'une ankylose

Plus en détail

SURDITÉS. Examen clinique. Paraclinique. Perception. Transmission. Interrogatoire. Physique b & c. Audiométrie N ST SP

SURDITÉS. Examen clinique. Paraclinique. Perception. Transmission. Interrogatoire. Physique b & c. Audiométrie N ST SP SURDITÉS Transmission Obstacle au son : Oreille externe (pavillon, CAE) Oreille moyenne (tympan, osselets, mastoïde) Perte d impédance de l oreille moyenne Perte < 40 db Perception Organe sensoriel atteint

Plus en détail

APPORT DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DES POLYPES ANTROCHOANAUX

APPORT DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DES POLYPES ANTROCHOANAUX APPORT DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DES POLYPES ANTROCHOANAUX C. Chammakhi Jemli 1, A. Ben Othman 1, M. Ben Amor 2, N. Saddoud 2, C. Mbarek 2, A. Lekhdim 2 1. Service de Radiologie Hôpital Habib Thameur,

Plus en détail

Imagerie des tumeurs et pseudotumeurs odontogénes du maxillaire (A propos de 20 cas)

Imagerie des tumeurs et pseudotumeurs odontogénes du maxillaire (A propos de 20 cas) Imagerie des tumeurs et pseudotumeurs odontogénes du maxillaire (A propos de 20 cas) S. Hassen, A. Gharbi, A. Abdelouafi Service de Radiologie 20 Août 1953, CHU Ibn Rochd. Casablanca. Maroc Les tumeurs

Plus en détail

M. Garetier 1, 2, JC. Gentric 1, G. Koch 1, J. Rousset 2, D. Ben Salem 1, P. Meriot 1 CHU Brest (1), HIA Brest (2)

M. Garetier 1, 2, JC. Gentric 1, G. Koch 1, J. Rousset 2, D. Ben Salem 1, P. Meriot 1 CHU Brest (1), HIA Brest (2) M. Garetier 1, 2, JC. Gentric 1, G. Koch 1, J. Rousset 2, D. Ben Salem 1, P. Meriot 1 CHU Brest (1), HIA Brest (2) 1 Plan Introduction Généralités Anatomie et radio-anatomie Embryologie Etat de l art sur

Plus en détail

MESURE EN SCANNER DES DIMENSIONS DE LA COCHLEE AVANT MISE EN PLACE D UN IMPLANT

MESURE EN SCANNER DES DIMENSIONS DE LA COCHLEE AVANT MISE EN PLACE D UN IMPLANT MESURE EN SCANNER DES DIMENSIONS DE LA COCHLEE AVANT MISE EN PLACE D UN IMPLANT D SZWARC, S RIEHM, F VEILLON, T MOSER, JL STIERLE, A GENTINE, C DEBRY, H SICK, JL KAHN CHU HAUTEPIERRE STRASBOURG Implant

Plus en détail

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DE L OREILLE

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DE L OREILLE ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DE L OREILLE PLAN Introduction 1- Généralités 1-1- Définition 1-2- Intérêt 1-3- Objectifs 2- Anatomie 2-1- Anatomie descriptive 2-1-1- Situation 2-1-2- Subdivisions 2-1-3- Vascularisation

Plus en détail

LA DÉCOMPRESSION DU NERF FACIAL LORS DES PARALYSIES FACIALES PÉRIPHÉRIQUES POST TRAUMATIQUES : CORRÉLATION RADIO-ANATOMIQUE : A PROPOS DE 8 CAS

LA DÉCOMPRESSION DU NERF FACIAL LORS DES PARALYSIES FACIALES PÉRIPHÉRIQUES POST TRAUMATIQUES : CORRÉLATION RADIO-ANATOMIQUE : A PROPOS DE 8 CAS LA DÉCOMPRESSION DU NERF FACIAL LORS DES PARALYSIES FACIALES PÉRIPHÉRIQUES POST TRAUMATIQUES : CORRÉLATION RADIO-ANATOMIQUE : A PROPOS DE 8 CAS Chahed.H, Ayadi.M, Ghorbel.A, Mediouni.A, Bechraoui.R, Zainine.R,

Plus en détail

TDM indiquée pour toutes les localisations IRM classiquement indiqué dans les tumeurs de la cavité buccale, mais artefacts de mouvement Differentes

TDM indiquée pour toutes les localisations IRM classiquement indiqué dans les tumeurs de la cavité buccale, mais artefacts de mouvement Differentes TDM indiquée pour toutes les localisations IRM classiquement indiqué dans les tumeurs de la cavité buccale, mais artefacts de mouvement Differentes manoeuvres dynamiques en TDM en fonction de la localisation

Plus en détail

IMAGERIE DES FISTULES PERILYMPHATIQUES SANS FRACTURE DES FENETRES DE L OREILLEL

IMAGERIE DES FISTULES PERILYMPHATIQUES SANS FRACTURE DES FENETRES DE L OREILLEL IMAGERIE DES FISTULES PERILYMPHATIQUES SANS FRACTURE DES FENETRES DE L OREILLEL F. Veillon, S. Riehm, L.Lannoy-Penisson, C. Debry, A. Gentine, JL.Stierle, A. Gentine CHU - Strasbourg BUT Evaluer les résultats

Plus en détail

Imagerie du pancréas. Dr M Namouni

Imagerie du pancréas. Dr M Namouni Imagerie du pancréas Dr M Namouni Objectif principal Connaitre les différents examens qui explorent le pancréas Le plan Définition Moyens d explorations La radio anatomie descriptive Définition Le pancréas

Plus en détail

K Fakhfakh, K Ben Mahfoudh, C Dabbeche, H Fourati, M Chaabouni, S Haddar, Z Mnif, J Mnif

K Fakhfakh, K Ben Mahfoudh, C Dabbeche, H Fourati, M Chaabouni, S Haddar, Z Mnif, J Mnif K Fakhfakh, K Ben Mahfoudh, C Dabbeche, H Fourati, M Chaabouni, S Haddar, Z Mnif, J Mnif Services de radiologie Habib Bourguiba et Hedi Chaker Sfax Tunisie Connaître sutures, canalicules et reliefs de

Plus en détail

Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte. PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie

Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte. PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie Jeune femme de 25 ans, enceinte de 3 mois d une première grossesse Se présente

Plus en détail

6 ème Congrès national d ORL

6 ème Congrès national d ORL 6 ème Congrès national d ORL Prise en charge de l otospongiose au service ORL/HCA Auteurs: H BERROUDJA, K SALHI Introduction L'otospongiose est une ostéodystrophie de la capsule otique. Son diagnostic

Plus en détail

L adénocarcinome des travailleurs. confirmation par le scanner

L adénocarcinome des travailleurs. confirmation par le scanner L adénocarcinome des travailleurs du bois naît dans la fente olfactive: confirmation par le scanner P Henrot 1, T Georgel 2, B Grignon 3, S Kacha 2, R Jankowski 2 1 Service de Radiologie, Centre Alexis

Plus en détail

Collège d ORL et De Chirurgie Cervico-faciale

Collège d ORL et De Chirurgie Cervico-faciale Collège d ORL et De Chirurgie Cervico-faciale Item 60 Déficit neurosensoriel du sujet âgé : surdité et vertiges Item 294 Altération de la fonction auditive Item 313 Epistaxis (avec le traitement) Item

Plus en détail

Articulation gléno-humérale

Articulation gléno-humérale Articulation gléno-humérale 1 Définition L articulation gléno-humérale est l articulation qui unit l humérus à la scapula. C est l articulation proximale du membre supérieur. Elle fait partie du complexe

Plus en détail

La giration à 32 semaines. Catherine Garel Service de radiologie Hôpital d Enfants Armand-Trousseau, Paris

La giration à 32 semaines. Catherine Garel Service de radiologie Hôpital d Enfants Armand-Trousseau, Paris La giration à 32 semaines Catherine Garel Service de radiologie Hôpital d Enfants Armand-Trousseau, Paris Cette fiche a pour but d indiquer le nom des différents sillons et scissures visibles sur des coupes

Plus en détail

Question 3 : Quel examen demandez-vous en première intention pour faire le diagnostic? Puis quel bilan demandez-vous?

Question 3 : Quel examen demandez-vous en première intention pour faire le diagnostic? Puis quel bilan demandez-vous? ORL 1 Données cliniques du patient : Monsieur L. âgé de 50 ans menuisier depuis 28 ans, vous est adressé par son ophtalmo. Il avait consulté en raison d'une diplopie intermittente. Il vous l'adresse à

Plus en détail

Otologie. Les osselets relient le tympan et l OE et permettent une amplification des sons.

Otologie. Les osselets relient le tympan et l OE et permettent une amplification des sons. 03/11/2008 Dr Diane Lazard Module ORL Otologie Rappel anatomique - Ensemble de cavité creusé dans le rocher - 3 compartiments : o Oreille interne (OI) o Oreille moyenne (OM) o Oreille externe (OE) Oreille

Plus en détail

SEMIOLOGIE EN COUPES

SEMIOLOGIE EN COUPES SEMIOLOGIE EN COUPES DU KYSTE HYDATIQUE DES PARTIES MOLLES M.CHENNOUFI, M.BEN-MESSAOUD, A.ABASSI, O.AZAIZ, H.MIZOUNI, I.TURKI, K. NOUIRA, E.MENIF Service d imagerie médicale Hôpital la Rabta Tunis, TUNISIE

Plus en détail

M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service de Radiologie CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc

M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service de Radiologie CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc APPORT DU SCANNER SPIRALE DANS LE BILAN D EXTENSION LOCOREGIONAL DU CANCER DU LARYNX A PROPOS DE 93 CAS M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service

Plus en détail

L EXAMEN CLINIQUE ET L EXPLORATION NASO-SINUSIENNE. Dr.Boussalia

L EXAMEN CLINIQUE ET L EXPLORATION NASO-SINUSIENNE. Dr.Boussalia L EXAMEN CLINIQUE ET L EXPLORATION NASO-SINUSIENNE Dr.Boussalia L anatomie radiologie et endoscopie Naso sinusienne Les fosses nasales sont 2 cavités situées au milieu du massif facial sup et séparés par

Plus en détail

Le son et l audition. La perception du son et le fonctionnement de l oreille

Le son et l audition. La perception du son et le fonctionnement de l oreille Le son et l audition 1 La perception du son et le fonctionnement de l oreille Cette brochure est le numéro 1 d une série de chez Widex sur l audition et les sujets s y rapportant. Des ondes sonores à l

Plus en détail

La radio-anatomie de la fosse ischiorectale en tomodensitométrie et en imagerie par résonance magnétique

La radio-anatomie de la fosse ischiorectale en tomodensitométrie et en imagerie par résonance magnétique La radio-anatomie de la fosse ischiorectale en tomodensitométrie et en imagerie par résonance magnétique S. Semlali, M. Eddarai, T. Amil, M. Jidal, S. Chaouir, S. Akjouj Service d Imagerie médicale Hôpital

Plus en détail

SURDITE ET VERTIGES Dr ALAIN GUENOUN

SURDITE ET VERTIGES Dr ALAIN GUENOUN SURDITE ET VERTIGES Dr ALAIN GUENOUN Samedi 16 janvier 2016 QCM 1 Quelles pathologies sont des causes de surdité? A B C D E OTITE MOYENNE AIGÜE OTITE SÉRO-MUQUEUSE OTOSPONGIOSE NEURINOME MENIERE 2 QCM

Plus en détail

Radioanatomie des foramens et canaux du massif facial

Radioanatomie des foramens et canaux du massif facial Radioanatomie des foramens et canaux du massif facial 0.Amriss, N.Moussali, N.Elbenna, A.Gharbi, A.abdelouafi Service de Radiologie 20 Aout CHU IBN ROCHD. Casablanca. Maroc Introduction Le massif facial

Plus en détail

scanner multibarettes et aorte thoracique M.MERNANI;EL.OURRAD;O.GUEDOUARI ;N.BOUBENDIR SERVICE D IMAGERIE MEDICALE Hôpital Central De L Armée

scanner multibarettes et aorte thoracique M.MERNANI;EL.OURRAD;O.GUEDOUARI ;N.BOUBENDIR SERVICE D IMAGERIE MEDICALE Hôpital Central De L Armée scanner multibarettes et aorte thoracique M.MERNANI;EL.OURRAD;O.GUEDOUARI ;N.BOUBENDIR SERVICE D IMAGERIE MEDICALE Hôpital Central De L Armée introduction introduction Le scanner multibarettes représente

Plus en détail

H.Louizi, K.Ben Mahfoudh, R Ghariani, H Dhouib*, C Marrakchi**, H Ktata, S Haddar, J.Mnif

H.Louizi, K.Ben Mahfoudh, R Ghariani, H Dhouib*, C Marrakchi**, H Ktata, S Haddar, J.Mnif IMAGERIE DE L OTITE EXTERNE MALIGNE : A PROPOS DE 19 CAS H.Louizi, K.Ben Mahfoudh, R Ghariani, H Dhouib*, C Marrakchi**, H Ktata, S Haddar, J.Mnif Service de Radiologie CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie

Plus en détail

Anatomie et physiologie de l oreille

Anatomie et physiologie de l oreille INTRODUCTION Anatomie et physiologie de l oreille L oreille est un organe neurosensoriel ayant 2 fonctions : o Audition o Equilibre Constituée de 3 partie : o Oreille externe o Oreille moyenne o Oreille

Plus en détail

Variantes anatomiques des sinus de la face. A propos de 40 cas

Variantes anatomiques des sinus de la face. A propos de 40 cas Variantes anatomiques des sinus de la face. A propos de 40 cas I.Zaamoune, N.EL Benna, M.Zerhouni, A.Gharbi, A.Abdelouafi Service de Radiologie 20 Août Hôpital Ibn Rochd. Casablanca Introduction Très fréquentes

Plus en détail

APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE. D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc

APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE. D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc INTRODUCTION La trochantérite tuberculeuse est une localisation rare de la

Plus en détail

Kyste Hydatique Orbitaire (8 cas) A Siwane, W Zamiati, A Gharbi, R Kadiri Service Central de Radiologie Chu Ibn Rochd, Casablanca, Maroc

Kyste Hydatique Orbitaire (8 cas) A Siwane, W Zamiati, A Gharbi, R Kadiri Service Central de Radiologie Chu Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Kyste Hydatique Orbitaire (8 cas) A Siwane, W Zamiati, A Gharbi, R Kadiri Service Central de Radiologie Chu Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Introduction - Localisation orbitaire du kyste hydatique : rare

Plus en détail

Paralysies faciales périphériques d origine dysbarique

Paralysies faciales périphériques d origine dysbarique Paralysies faciales périphériques d origine dysbarique A.Duvallet DU-DIU 2010-2011 La paralysie faciale périphérique d origine dysbarique est une neuropraxie ischémique du nerf facial (VIIème paire cranienne).

Plus en détail

Imagerie de l otospongiose et des surdités de transmission à tympan normal de l adulte

Imagerie de l otospongiose et des surdités de transmission à tympan normal de l adulte Imagerie de l otospongiose et des surdités de transmission à tympan normal de l adulte D. Ayache *, M. Williams Association Franco-Israélienne d ORL et de Chirurgie cervico-faciale (AFIDOC) *Unité d Otologie

Plus en détail

Imagerie du pharyngo-larynx pour les manipulateurs en électroradiologie : ce qu'il faut savoir

Imagerie du pharyngo-larynx pour les manipulateurs en électroradiologie : ce qu'il faut savoir + Imagerie du pharyngo-larynx pour les manipulateurs en électroradiologie : ce qu'il faut savoir C Brochart 1, S Blanpain 1, F Demuynck 2, P Monet 1, B Jamault 3, H Deramond 1 1 Service de neuroradiologie,

Plus en détail

ANATOMIE. Département d Anatomie UFR biomédicale des Saints Pères Faculté de Médecine 1

ANATOMIE. Département d Anatomie UFR biomédicale des Saints Pères Faculté de Médecine 1 ANATOMIE Département d Anatomie UFR biomédicale des Saints Pères Faculté de Médecine 1 La science «anatomie» Un des fondements de la médecine : chirurgie, imagerie, clinique Savoir de quoi l on parle Régle

Plus en détail

Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas

Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas B RADOUANE, M JIDAL, J EL FENNI, B ZAINOUN, S CHAOUIR, T AMIL, A HANINE, M BEN AMEUR Service d Imagerie Médicale Hôpital militaire d instruction

Plus en détail

LA SÉMIOLOGIE RADIOLOGIQUE. Pr Djebbar Dr Djenfi

LA SÉMIOLOGIE RADIOLOGIQUE. Pr Djebbar Dr Djenfi LA SÉMIOLOGIE RADIOLOGIQUE Pr Djebbar Dr Djenfi LA RADIOGRAPHIE THORACIQUE STANDARD Elle constitue l'examen de base en radiologie pulmonaire. Son coût est peu élevé et elle donne une vue d'ensemble de

Plus en détail

H. Moumou, M. Fikri, N. Ech-cherif El Kettani, N. Chakir, MR. El Hassani, M. Jiddane Hôpital des spécialités, CHU Ibn Sina-Rabat-Maroc.

H. Moumou, M. Fikri, N. Ech-cherif El Kettani, N. Chakir, MR. El Hassani, M. Jiddane Hôpital des spécialités, CHU Ibn Sina-Rabat-Maroc. LE SCANNER DANS LES TRAUMATISMES DU ROCHER H. Moumou, M. Fikri, N. Ech-cherif El Kettani, N. Chakir, MR. El Hassani, M. Jiddane Hôpital des spécialités, CHU Ibn Sina-Rabat-Maroc. INTRODUCTION Les lésions

Plus en détail

Pierre BEAUDET La Dominique 11/12

Pierre BEAUDET La Dominique 11/12 Rappel anatomique et physiologique : les yeux : dominant, mouvement 20 d angle, mouvements lents, vision diminuée par la profondeur et la luminosité Les vestibules : 3 canaux semi-circulaires, accélération

Plus en détail

La Radioanatomie et pathologie du canal inguinal

La Radioanatomie et pathologie du canal inguinal La Radioanatomie et pathologie du canal inguinal S. Semlali, M. Eddarai, A. Darbi, T. Amil, S. Chaouir, S. Akjouj Service d Imagerie médicale Hôpital Militaire d instruction Mohamed V Rabat - Maroc Introduction

Plus en détail

Kystes de la partie basse du tractus génito-urinaire masculin. Aïna Venkatasamy

Kystes de la partie basse du tractus génito-urinaire masculin. Aïna Venkatasamy Kystes de la partie basse du tractus génito-urinaire masculin Aïna Venkatasamy Introduction Patholgie peu fréquente Le plus souvent bénigne Association possible à des anomalies génitourinaires Modalités

Plus en détail

Référentiel en échographie hépatobiliaire

Référentiel en échographie hépatobiliaire Référentiel en échographie hépatobiliaire à destination de l équipe de manipulateurs Imagerie Médicale CHU Charles Nicolle Rouen Plan I Matériel II Installation - Déroulement de l examen III Plans de coupe

Plus en détail

Set d instruments pour chirurgie endoscopique de l oreille moyenne ORL /2016-FR

Set d instruments pour chirurgie endoscopique de l oreille moyenne ORL /2016-FR Set d instruments pour chirurgie endoscopique de l oreille moyenne ORL 137 1.1 07/2016-FR Chirurgie endoscopique de l oreille moyenne De nos jours, les interventions au niveau de l oreille moyenne se pratiquent

Plus en détail

A PROPOS DE 100 CAS S.LAMSAK, S.SALAM, K. EL KHOU, M.CHADAD, L.OUZIDANE

A PROPOS DE 100 CAS S.LAMSAK, S.SALAM, K. EL KHOU, M.CHADAD, L.OUZIDANE A PROPOS DE 100 CAS S.LAMSAK, S.SALAM, K. EL KHOU, M.CHADAD, L.OUZIDANE Service de Radiologie Pédiatrique CHU Ibn Rochd Casablanca Tumeurs cérébrales chez l enfant : 2nde place après les tumeurs hématologiques.

Plus en détail

biomécanique de l'oreille externe, moyenne et de la cochlée

biomécanique de l'oreille externe, moyenne et de la cochlée Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option 2 Ergonomie de l

Plus en détail

LES VOIES D EXTENSION

LES VOIES D EXTENSION LES VOIES D EXTENSION DES TUMEURS DU CAVUM F. BEN AMARA*, Y.HENTATI*, A.SALEM*, M.SAHNOUN*, H.RAJHI*, R.HAMZA*, N.MNIF* M.MARRAKCHI**, H.HAJRI**, M.FERJAOUI** *Service d Imagerie Médicale. EPS Charles

Plus en détail

Garçon de 5 ans, douleurs abdominales et suspicion de tumeur

Garçon de 5 ans, douleurs abdominales et suspicion de tumeur Garçon de 5 ans, douleurs abdominales et suspicion de tumeur FLORES A, PROST S, LENOIR M, CHRU Besançon Société de Médecine de Franche-Comté Enfant de 5 ans adressé par son médecin traitant pour douleurs

Plus en détail

NOTIONS D ANATOMIE GENERALE

NOTIONS D ANATOMIE GENERALE NOTIONS D ANATOMIE GENERALE INTRODUCTION L anatomie est la science fondamentale qui étudie la constitution du corps humain tel qu il est (les cellules, les tissus, les organes et les viscères). Le terme

Plus en détail

Spécialistes INDEX. Page APPAREIL AUDITIF... U-2. Oreille externe... U-2 Oreille moyenne... U-3 Oreille interne... U-5. MAJ 88 / juillet 2015 / 99 U-1

Spécialistes INDEX. Page APPAREIL AUDITIF... U-2. Oreille externe... U-2 Oreille moyenne... U-3 Oreille interne... U-5. MAJ 88 / juillet 2015 / 99 U-1 INDEX INDEX Page APPAREIL AUDITIF......................................... U-2 Oreille externe................................................... U-2 Oreille moyenne.................................................

Plus en détail

Les cavités de la face

Les cavités de la face Les cavités de la face La face présente des cavités qui contiennent, entre autres, les organes des sens : Les orbites (vision) La cavité nasale (olfaction entre autres) cavités osseuses de la face Les

Plus en détail

Complications des otites moyennes chroniques

Complications des otites moyennes chroniques Complications des otites moyennes chroniques Author : dr-jahidi I - DEFINITION - INTERETS L otite moyenne chronique simple est une affection caractérisée par l inflammation chronique de la muqueuse de

Plus en détail

Étude de la giration à 22 semaines. Catherine Garel Service de radiologie Hôpital d Enfants Armand-Trousseau, Paris

Étude de la giration à 22 semaines. Catherine Garel Service de radiologie Hôpital d Enfants Armand-Trousseau, Paris Étude de la giration à 22 semaines Catherine Garel Service de radiologie Hôpital d Enfants Armand-Trousseau, Paris 1 Ces quelques fiches ont pour but d indiquer au lecteur le nom des différents sillons

Plus en détail

Fractures du rocher chez l enfant. K.Gabert, S.Roman, I.Sudre, R.Nicollas, JM. Thomassin, JM.Triglia

Fractures du rocher chez l enfant. K.Gabert, S.Roman, I.Sudre, R.Nicollas, JM. Thomassin, JM.Triglia Fractures du rocher chez l enfant K.Gabert, S.Roman, I.Sudre, R.Nicollas, JM. Thomassin, JM.Triglia Introduction Pathologie assez rare chez l enfant Fréquence: 7 à 22% des TC But: analyser les différentes

Plus en détail

Anatomie et Arthroscanner en position A.B.E.R. O.Silbermann-Hoffman, P.Koch, E.Schouman-Claeys Hôpital Bichat Claude-Bernard AP-HP

Anatomie et Arthroscanner en position A.B.E.R. O.Silbermann-Hoffman, P.Koch, E.Schouman-Claeys Hôpital Bichat Claude-Bernard AP-HP Anatomie et Arthroscanner en position A.B.E.R. O.Silbermann-Hoffman, P.Koch, E.Schouman-Claeys Hôpital Bichat Claude-Bernard AP-HP Introduction L arthroscanner de l épaule est une technique fréquemment

Plus en détail

Les résultats fonctionnels de la chirurgie de l otospongiose : à propos de 50 cas

Les résultats fonctionnels de la chirurgie de l otospongiose : à propos de 50 cas Les résultats fonctionnels de la chirurgie de l otospongiose : à propos de 50 cas Service d ORL et de Chirurgie cervico-faciale CHU Mohammed VI, Marrakech, MAROC. Introduction L otospongiose est une ostéodystrophie

Plus en détail

Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis

Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis HANCHE DOULOUREUSE DE L ENFANT Pr Ag : M. N. NESSIB Pr M. BEN GHACHEM Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis INTRODUCTION Motif fréquent de consultation. C est un symptôme. Diagnostic

Plus en détail

Corrélations anatomo-radiologiques des calculs vésiculairesv

Corrélations anatomo-radiologiques des calculs vésiculairesv Corrélations anatomo-radiologiques des calculs vésiculairesv P Karila-Cohen, J Teissier, T Petit, S Merran Paris - France Introduction Évaluer la composition chimique des calculs vésiculaires a un intérêt

Plus en détail

Le scanner dans les traumatismes de la face

Le scanner dans les traumatismes de la face Le scanner dans les traumatismes de la face N Messaoudi S Draouat Service de radiologie, CHU Constantine, Algérie PLAN I. Introduction II. Objectifs III. Rappel anatomique IV. Mécanisme V. Imagerie Matériels

Plus en détail

Apport de l IRM diffusion en séquence Propeller dans le cholestéatome de l oreille moyenne

Apport de l IRM diffusion en séquence Propeller dans le cholestéatome de l oreille moyenne Apport de l IRM diffusion en séquence Propeller dans le cholestéatome de l oreille moyenne Benchaoui Mounira (1), Benchiheub Djamel (2) (1)Faculté de médecine B.Bensmail, université 3 de Constantine (2)

Plus en détail

Dr Marc Garetier Service d imagerie médicale Hôpital d Instruction des Armées Clermont-Tonnerre, Brest

Dr Marc Garetier Service d imagerie médicale Hôpital d Instruction des Armées Clermont-Tonnerre, Brest DIU d arthroscopie - Séminaire sur l arthroscopie du genou Brest, 04 mai 2017 Dr Marc Garetier Service d imagerie médicale Hôpital d Instruction des Armées Clermont-Tonnerre, Brest Radiographie Échographie

Plus en détail

Imagerie des complications des méningites chez l enfant

Imagerie des complications des méningites chez l enfant Imagerie des complications des méningites chez l enfant H. Bouamri, K. Chbani, A. Benmoussa, S. Salam, L. Ouzidane Service de Radiologie Pédiatrique - Hôpital d Enfants A. EL Harouchi, CHU Ibn Rochd, Casablaca,

Plus en détail

Vissage pédiculaire de la septième vertèbre cervicale (C7): Bases anatomiques et technique chirurgicale

Vissage pédiculaire de la septième vertèbre cervicale (C7): Bases anatomiques et technique chirurgicale Vissage pédiculaire de la septième vertèbre cervicale (C7): Bases anatomiques et technique chirurgicale C. BARREY, F. COTTON, J. JUND, P. MERTENS ET G. PERRIN Introduction La septième vertèbre cervicale

Plus en détail

Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une

Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une sinusite ou être secondaire à une affection oculaire

Plus en détail

Cancer du larynx. Intérêt de la TDM. A propos de 70 cas. S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi. Service de Radiologie 20 Août 1953.

Cancer du larynx. Intérêt de la TDM. A propos de 70 cas. S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi. Service de Radiologie 20 Août 1953. Cancer du larynx Intérêt de la TDM A propos de 70 cas S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi Service de Radiologie 20 Août 1953. CHU Ibn Rochd Casablanca. Maroc INTRODUCTION - Cancer du larynx:

Plus en détail

La nomenclature est définit par la position anatomique et les trois plans orthogonaux dans l espace.

La nomenclature est définit par la position anatomique et les trois plans orthogonaux dans l espace. RÉSUMÉ D ANATOMIE GÉNÉRALE 1. L anatomie topographique. L anatomie topographique: étude des régions du corps humain, de l organisation des organes et de l étude des différents repères cliniques (squelette).

Plus en détail

NEUROSARCOIDOSE A LOCALISATION THALAMIQUE. A PROPOS D UN CAS

NEUROSARCOIDOSE A LOCALISATION THALAMIQUE. A PROPOS D UN CAS NEUROSARCOIDOSE A LOCALISATION THALAMIQUE. A PROPOS D UN CAS N. Cherif Idrissi El Ganouni 1, M. Ouali Idrissi 1, A.Benhaddou 1, T. Abou El Hassan 2, O. Essadki 1, A. Ousehal 1 1 : Service de Radiologie,

Plus en détail

Vendredi 13 Mars 2015

Vendredi 13 Mars 2015 Vendredi 13 Mars 2015 8h 10h : Séance plénière : Les céphalées aiguës 1h30 Modérateurs : F. Hentati, JF Meder, M. Ben Hamouda Point de vue de neurologue : F. Hentati (20 mn) Imagerie des céphalées aigues

Plus en détail

IMAGERIE DES SINUSITES CHRONIQUES DE L L ADULTE. Dr Denis Bossard. Imagerie médicale Saint-Jean LYON

IMAGERIE DES SINUSITES CHRONIQUES DE L L ADULTE. Dr Denis Bossard. Imagerie médicale Saint-Jean LYON IMAGERIE DES SINUSITES CHRONIQUES DE L L ADULTE Dr Denis Bossard. Imagerie médicale Saint-Jean LYON Techniques: CLICHES SIMPLES INUTILES en pathologie CHRONIQUE SCANNER Examen de référence Complément de

Plus en détail

Imagerie de l otospongiose

Imagerie de l otospongiose JFR Octobre 2008 Imagerie de l otospongiose Vincent POIRRIER*, Isabelle GRANIER*, Bernard ESCUDE**, Alain BONAFE* *CHU Gui de Chauliac, Montpellier **clinique Pasteur, Toulouse Généralités Ostéodystrophie

Plus en détail

audition lequel nous vivons moyenne, interne) qui capte les vibrations acoustiques ! Fonction qui nous informe sur le milieu dans

audition lequel nous vivons moyenne, interne) qui capte les vibrations acoustiques ! Fonction qui nous informe sur le milieu dans otologie audition! Fonction qui nous informe sur le milieu dans lequel nous vivons! 2 elements essentiels : 1. Organe périphérique : (oreille externe, moyenne, interne) qui capte les vibrations acoustiques

Plus en détail

MALFORMATIONS DE L'OREILLE INTERNE

MALFORMATIONS DE L'OREILLE INTERNE MALFORMATIONS DE L'OREILLE INTERNE Rappel embryologique (Pearson, 1979) Neurectoderme : våsicule otique, labyrinthe membraneux MÄsoblaste : labyrinthe osseux, platine Åtrier, espaces påri lymphatiques

Plus en détail