Analyse et régulation des démarches d apprentissage des élèves en contexte de classe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse et régulation des démarches d apprentissage des élèves en contexte de classe"

Transcription

1 MASTER UNIVERSITAIRE EN SCIENCES DE L'ÉDUCATION Cours Analyse et régulation des démarches d apprentissage des élèves en contexte de classe Un cours du Master en sciences de l'éducation - Analyse et intervention dans les systèmes éducatifs (AISE)

2 Analyse des démarches des élèves et de leurs processus de régulation Réflexion sur les interventions didactiques et pédagogiques de l enseignant

3 L action professionnelle de l enseignant Posture réflexive pour une régulation de son enseignement pour une régulation des apprentissages des élèves Une visée professionnalisante

4 Buts du cours Développer des connaissances théoriques Prendre appui sur les apports de la recherche Développer des compétences d analyse à des fins d intervention Développer un regard critique sur les situations d enseignement / apprentissage (évaluation) Se sensibiliser à quelques enjeux de recherche

5 INTRODUCTION: Théories d apprentissage et régulation THÈME 1: Régulations et difficultés d apprentissage THÈME 2: Apprentissage situé microculture de classe THÈME 3: Autoévaluation et autorégulation BILAN

6 DANS LE COURS DU PROGRAMME AISE : UNE ENTRÉE PAR LES MATHÉMATIQUES ESSENTIELLEMENT Défi : transposition dans vos disciplines, avec votre aide!

7 DESCRIPTIF DU COURS AJUSTE

8 Aperçu de la posture théorique du cours La régulation des apprentissages au centre des différentes théories d apprentissage

9 La régulation des apprentissages, au centre des différentes théories d apprentissage Deux «métaphores» (Sfard, 1998) 1. Apprentissage vu comme une acquisition de connaissances Connaissances = des représentations mentales symboliques L activité cognitive = mener des opérations sur ces symboles Apprendre = acquérir ces symboles Enseigner = trouver des moyens efficaces pour faciliter cette acquisition

10 Suite : Deux «métaphores» (Sfard, 1998) 2. Apprentissage vu comme une participation à des pratiques Pas seulement les processus cognitifs Mais aussi les processus sociaux et culturels Les interactions entre pairs Les interactions entre novices et experts L usage des outils Les négociations de significations Les pratiques partagées, les normes, les valeurs La culture / les cultures.

11 La régulation des apprentissages, au centre des différentes théories d apprentissage CONTEXTES IMMEDIATS INDIVIDU(s) PRATIQUES CULTURELLES CULTURES

12 Individu Contextes Contextes Individu APPROCHES NON DUALISTES

13 Distinctions conceptuelles Autorégulation / hétérorégulation Régulation cognitive / régulation sociale métacognitive Régulation interne / régulation externe co-régulation

14 Spécificité du contexte de la classe Spécificité du contexte scolaire

15 Triade du système didactique Le savoir classe L élève L enseignant

16 Triade du système didactique Le savoir classe L élève L enseignant

17 Triade du système didactique Le savoir classe L élève L enseignant

18 Triade du système didactique Le savoir classe L élève L enseignant

19 Triade du système didactique Le savoir classe L élève L enseignant

20 Les tâches La tâche (le savoir) classe L élève L enseignant

21 Les tâches La tâche (le savoir) classe L élève Relations avec collègues L enseignant

22 Les tâches La tâche (le savoir) classe L élève Relations entre élèves Relations avec collègues L enseignant

23 Ecole / établissement / système scolaire Culture Professionnelle Les tâches La tâche (le savoir) classe L élève Relations entre élèves Relations avec collègues L enseignant Cultures familiales

24 Spécificité du contexte de la classe Dispositifs d enseignement et d évaluation: tâches, situations, séquences didactiques Démarches d apprentissage (sur des contenus spécifiques ou plus «transversaux») Contexte social, matériel, significationnel de la classe (microculture de classe)

25 Premiers éléments de cadrage conceptuel et définition de la régulation de l apprentissage Textes de référence: Allal, L. (2007). Régulation des apprentissages: orientations conceptuelles pour la recherche et la pratique en éducation. In L. Allal & L. Mottier Lopez (Ed.), Régulation des apprentissages en situation scolaire et en formation (pp. 7-24). Bruxelles: De Boeck. Motttier Lopez, L. (2012). La régulation des apprentissages en classe. Bruxelles : De Boeck.

26 La régulation, au centre de toutes les théories d apprentissage Mécanismes de régulation : des processus de guidage, contrôle, ajustement, réorientation de l action Dans des conceptualisations variées 1. contingences de renforcement de la théorie béhavioriste 2. processus d équilibration dans le constructivisme piagétien 3. modèles cybernétiques du cognitivisme 4. médiation sociale dans la théorie vygotskienne 5. structures de participation dans l apprentissage situé

27 Chez Piaget Livre de référence : Piaget. J. (1975). L équilibration des structures cognitives. Problème central du développement. Paris : Presses Universitaires de France.

28 Avant-propos Piaget (1975) Développement des connaissances : celles-ci ne procèdent ni de la seule expérience des objets, ni d une programmation innée dans le sujet, mais de constructions successives avec élaboration de structures nouvelles en interaction avec l environnement

29 Piaget (1975) «La régulation a pour finalité générale d assurer l adaptation du fonctionnement d un système en interaction avec son environnement. Les processus de régulation expliquent «le comment de l équilibration» (p. 23)

30 Piaget (1975) Les processus de régulation permettent de comprendre comment des perturbations sont prises en compte et traitées dans les mouvements complémentaires d adaptation qui sont l assimilation et l accommodation. Adaptation met en jeu deux processus complémentaires: l assimilation (intégration d un nouvel objet ou situation pour lesquels il existe déjà un schème) l accommodation (modification d u schème existant afin de pouvoir intégrer un nouvel objet ou situation)

31 Les mécanismes de régulations contribuent aux équilibrations et ré-équilibrations Régulations statiques vs dynamiques Ré-équilibrations: Retour à l équilibre antérieur Régulation homéostatique (statique) voir aussi Allal & Saada-Robert (1992) Formation d un nouvel équilibre (souvent meilleur que le précédent) : équilibration «majorante» (corrigeant et complétant les formes précédentes d équilibres) Régulation homéorhésique (dynamique, active) Fondamentale pour le développement (de connaissances)

32 A retenir Adaptation du fonctionnement d un système en interaction avec son environnement Perturbation déséquilibre Régulation adaptation, rééquilibre

33 A retenir La régulation peut être statique (pas de «nouveau», retour à un état antérieur / maintien d un état actuel) La régulation peut être dynamique (productrice de nouveaux apprentissages notion de progression)

34 Premier arrêt Les processus de régulation, dans une approche constructiviste, font pleinement partie de l apprentissage (en tant que mécanismes qui contribuent aux rééquilibrations successives) Une dimension fondamentale des processus cognitifs

35 Conceptualisation de l apprentissage, 5 composantes selon Allal (2007) 1. les activités cognitives et métacognitives impliquées dans les transformations des connaissances et des compétences de l apprenant ; 2. les activités affectives, liées aux dispositions motivationnelles et attributionnelles qui influencent l activation des processus cognitifs ; 3. les activités sociales, d interaction avec autrui et d action conjointe, qui soutiennent les activités cognitives et affectives ;

36 Conceptualisation de l apprentissage, 5 composantes selon Allal (2007) 4. les mécanismes qui assurent le guidage, le contrôle, l ajustement des activités cognitives, affectives et sociales, favorisant ainsi la transformation des compétences de l apprenant ; 5. les produits qui résultent des transformations, tant sur le plan mental (e.g., la consolidation d un nouveau répertoire de comportements mobilisables dans une classe de situations donnée), que sur le plan matériel (e.g., la construction d un outil adapté à la réalisation d une tâche).

37 Les mécanismes de régulation interviennent dans les trois activités fondamentales cognitives, affectives, sociales de l apprentissage et assurent leur articulation

38 La (auto)régulation contribue à l optimisation de conduites aussi bien: conformes aux attentes et objectifs pédagogiques non-conformes Tout n est pas régulation (d apprentissage) en éducation! Une simple répétition de l action (sans aucune modification) L engagement dans une autre direction qui n a pas de lien avec l action initiale Une cessation de l action

39 Dans le contexte scolaire: comment promouvoir des régulations génératrices d apprentissages? quels environnements sont porteurs de perturbations (positives) pour quels élèves? quels interventions, matériel didactique, situations, type d interactions entre pairs, etc.? Dans une posture de recherche: étudier les processus de régulation liés aux environnements et situations didactiques (co)-construites entre enseignant(s) et apprenants

40 Quelles sont les «perturbations» dans l environnement sources de déséquilibres et de régulations majorantes? Conflits cognitifs / socio-cognitifs Obstacles Contradictions Erreurs Perception d une lacune pour résoudre un problème.. Toute régulation est une réaction à une perturbation, mais toutes les perturbations ne provoquent pas obligatoirement une régulation

41 Quelles sont les «ressources» de l environnement favorables à des régulations si possible majorantes? Outils sémiotiques matériels, informatiques, représentationnels, le langage, les signes, Interactions sociales Groupes de pairs échanges avec un expert Type d échanges: collaboration, tutelle, «MEDIATION» (Vygotsky) A L AUTOREGULATION

42 Éléments de discussion: La régulation de l apprentissage autorégulation L intervention enseignante à visée régulatrice (L enseignant ne «régule» pas directement l apprentissage des élèves)

43 Une conséquence, centration sur l activité de l élève On n apprend pas à la place de l élève On ne «régule» pas à sa place pose la question de son «agentivité» de son intentionnalité de sa motivation à s autoréguler de la finalité de son action

44 Dans la psychologie écologique de Reed (1996) L être vivant est défini par sa capacité d agent, c est-à-dire sa capacité de «réguler ses relations avec son environnement afin de tirer parti des ressources présentes dans celui-ci» (p. 17) L environnement est vu comme une source de perturbations et de ressources potentielles dont le traitement dépend des démarches de régulation déployées par un agent actif

45 Définitions de la régulation Régulation interne au fonctionnement psychologique : autorégulation CO-REGULATION Régulations liées aux interactions avec l environnement social, matériel, culturel Régulations dites externes

46 Fin du cadrage général

UE3.5 Encadrement des professionnels de soins

UE3.5 Encadrement des professionnels de soins UE3.5 Encadrement des professionnels de soins Promotion 2012-2015 Février 2014 Si vous deviez représenter par une image ce que signifie pour vous enseigner, quelle serait-elle? Si vous deviez représenter

Plus en détail

Théories d apprentissage et Théories didactiques

Théories d apprentissage et Théories didactiques Théories d apprentissage et Théories didactiques Cours de master IC2A / Spécialité didactique des sciences Isabelle Girault 10 octobre 2007 1 Partie I Théories d apprentissage Master didactique des sciences

Plus en détail

L ADULTE EN FORMATION

L ADULTE EN FORMATION L ADULTE EN FORMATION I. Théories de l apprentissage... 1 A. Définitions... 1 B. Epistémologies retenues... 1 1. Empirisme... 1 2. Constructivisme... 2 3. Interactionnisme... 2 C. Les approches... 2 1.

Plus en détail

Pratiques de l éducation thérapeutique en psychiatrie. Etats des lieux et perspectives 15 novembre 2016

Pratiques de l éducation thérapeutique en psychiatrie. Etats des lieux et perspectives 15 novembre 2016 Pratiques de l éducation thérapeutique en psychiatrie Etats des lieux et perspectives 15 novembre 2016 La pédagogie en éducation thérapeutique Mélanie Seillier, Responsable du Cerfep de la Carsat Nord-Picardie

Plus en détail

Notion à retenir. Théories de l apprentissage et la relation pédagogique. 1- Les conceptions du monde et les théories de l apprentissage.

Notion à retenir. Théories de l apprentissage et la relation pédagogique. 1- Les conceptions du monde et les théories de l apprentissage. Notion à retenir Dans le cadre de la formation en soins infirmier : La question de la formation est en lien direct avec la notion de professionnalisation. La professionnalisation est à la fois un processus

Plus en détail

CONTENUS POUR LA FORMATION 2 CA-SH Certificat Complémentaire pour les Enseignements Adaptés et la Scolarisation des Elèves en Situation de Handicap

CONTENUS POUR LA FORMATION 2 CA-SH Certificat Complémentaire pour les Enseignements Adaptés et la Scolarisation des Elèves en Situation de Handicap CONTENUS POUR LA FORMATION 2 CA-SH Certificat Complémentaire pour les Enseignements Adaptés et la Scolarisation des Elèves en Situation de Handicap UF 1 100 heures Pratiques pédagogiques différenciées

Plus en détail

Référentiel de compétences BEJUNE pour la formation secondaire

Référentiel de compétences BEJUNE pour la formation secondaire C1 Agir en tant que professionnel, interprète critique d objets de savoirs et/ou de culture 1. Manifester une compréhension critique des savoirs à enseigner, afin de permettre aux élèves de se les approprier

Plus en détail

Construire des compétences professionnelles. Philippe Perrenoud Faculté de psychologie et des sciences de l éducation Université de Genève 2006

Construire des compétences professionnelles. Philippe Perrenoud Faculté de psychologie et des sciences de l éducation Université de Genève 2006 Construire des compétences professionnelles Philippe Perrenoud Faculté de psychologie et des sciences de l éducation Université de Genève 2006 Plan I. Le concept de compétence professionnelle. II. Le développement

Plus en détail

Différentes approches de l enseignement et de l apprentissage

Différentes approches de l enseignement et de l apprentissage Différentes approches de l enseignement et de l apprentissage Approches transmissive, béhavioriste, gestalstiste, constructiviste et socioconstructiviste pour l apprentissage et l enseignement Karine Robinault

Plus en détail

Cours en formation initiale et perfectionnement des maîtres

Cours en formation initiale et perfectionnement des maîtres Cours en formation initiale et perfectionnement des maîtres Formation des maîtres Perfectionnement des enseignants Formation des titulaires d un permis temporaire d enseigner Éducation et formation d adultes

Plus en détail

Le Questionnaire Apprendre Par la Lecture (QAPL) : pourquoi et quand l utiliser? Quel est le but du Questionnaire Apprendre Par la Lecture (QAPL)

Le Questionnaire Apprendre Par la Lecture (QAPL) : pourquoi et quand l utiliser? Quel est le but du Questionnaire Apprendre Par la Lecture (QAPL) Le Questionnaire Apprendre Par la Lecture (QAPL) : pourquoi et quand l utiliser? Quel est le but du Questionnaire Apprendre Par la Lecture (QAPL) Le Questionnaire Apprendre Par la Lecture (QAPL; version

Plus en détail

Scénarii pour bien démarrer l année Mathématiques

Scénarii pour bien démarrer l année Mathématiques Scénarii pour bien démarrer l année Mathématiques Les IPR de Mathématiques Formation stagiaires : 29 et 30 Août 2013 Mot de bienvenue Parole aux stagiaires Quelles sont les questions que vous vous posez?

Plus en détail

Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres

Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres Date de la rencontre : Thème, sujet, besoin, problématique Compétence professionnelle (SEJ 2008, adapté du Mels, 2004 ) Action Rôle ou fonction

Plus en détail

UNIVERTISTE AUTONOME DE PORT-AU-PRINCE FACULTE DES SCIENCES DE L'EDUCATION. Psychologie de l apprentissage. Plan de cours Code : EDU 300

UNIVERTISTE AUTONOME DE PORT-AU-PRINCE FACULTE DES SCIENCES DE L'EDUCATION. Psychologie de l apprentissage. Plan de cours Code : EDU 300 I- Description du cours : Psychologie de l apprentissage. Plan de cours Code : EDU 300 Psychologie de l apprentissage : cours destiné aux étudiants-maîtres, aborde les fondements empiriques et théoriques

Plus en détail

Doit-on porter un intérêt didactique à l erreur? Si c est le cas, de quelle manière?

Doit-on porter un intérêt didactique à l erreur? Si c est le cas, de quelle manière? Doit-on porter un intérêt didactique à l erreur? Si c est le cas, de quelle manière? Comment l élève apprend? Cf. Théories de l apprentissage Des perspectives qui vont influencer et donner des indices

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA REPRÉSENTATION FONCTIONNELLE LORS D UN PROCESSUS DE FORMATION

RESTRUCTURATION DE LA REPRÉSENTATION FONCTIONNELLE LORS D UN PROCESSUS DE FORMATION N 099 HUARD Valérie [Laboratoire Sciences de la cognition, Institut de Cognitique Université Victor Segalen, Bordeaux 2] RESTRUCTURATION DE LA REPRÉSENTATION FONCTIONNELLE LORS D UN PROCESSUS DE FORMATION

Plus en détail

CERTIFICAT DE PRATICIEN-FORMATEUR

CERTIFICAT DE PRATICIEN-FORMATEUR CERTIFICAT DE PRATICIEN-FORMATEUR DANS LES MÉTIERS DE LA RÉÉDUCATION ET DE LA READAPTATION 1 CONTEXTE La formation des professions paramédicales s inscrit dans des dispositifs d alternance et une approche

Plus en détail

LA MÉTACOGNITION, UNE AIDE AU TRAVAIL DES ÉLÈVES Coordonné par Michel Grangeat

LA MÉTACOGNITION, UNE AIDE AU TRAVAIL DES ÉLÈVES Coordonné par Michel Grangeat LA MÉTACOGNITION, UNE AIDE AU TRAVAIL DES ÉLÈVES Coordonné par Michel Grangeat Editeur ESF, 1997 [Accueil] [page précédente] Quels apports en matière de théorie des apprentissages? La métacognition, qu

Plus en détail

Master MEEF - Mention MEEF 1 er degré - Parcours professorat des écoles bilingue - M

Master MEEF - Mention MEEF 1 er degré - Parcours professorat des écoles bilingue - M 0 Master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation (MEEF) Mention MEEF premier degré / Parcours professorat des écoles bilingue Objectifs de la formation Le master MEEF, mention premier

Plus en détail

Maquette de formation initiale des élèves-maîtres Unité d enseignement 1 : ouverture de l école sur le monde extérieur

Maquette de formation initiale des élèves-maîtres Unité d enseignement 1 : ouverture de l école sur le monde extérieur Maquette de formation initiale des élèves-maîtres 2008 2009 Unité d enseignement 1 : ouverture de l école sur le monde extérieur Unités d enseignement et éléments constitutifs UE1 Ouverture de l école

Plus en détail

FORMATION PSYCHOPEDAGOGIQUE

FORMATION PSYCHOPEDAGOGIQUE FORMATION PSYCHOPEDAGOGIQUE UE n 2 CATEGORIE : PÉDAGOGIQUE SECTION : NORMALE PRIMAIRE Année : Bloc 1 OPTION : Acronyme : NPU11FP Langue(s) d enseignement : Français Coordonnées du service : HELdB - ISPE

Plus en détail

Interaction Sociale et apprentissage Le rôle et l importance des interactions sociales dans l apprentissage.

Interaction Sociale et apprentissage Le rôle et l importance des interactions sociales dans l apprentissage. Interaction Sociale et apprentissage Le rôle et l importance des interactions sociales dans l apprentissage. I. Comment apprend-on? 1.1. Apprendre, c est quoi? Apprendre c est acquérir et/ou modifier des

Plus en détail

Le concept d étayage. J. Bruner relisant Vygotsky

Le concept d étayage. J. Bruner relisant Vygotsky Le concept d étayage J. Bruner relisant Vygotsky 1 Le développement de l enfant: savoir faire, savoir dire J. S. Bruner (1983), Le développement de l enfant: Savoir faire, savoir dire, Paris, Puf. C est

Plus en détail

SITUATION D APPRENTISSAGE

SITUATION D APPRENTISSAGE SITUATION D APPRENTISSAGE I. Qu est-ce qu apprendre? Différentes études ont insisté sur l activité de l élève en tant que facteur primordial de son apprentissage. L activité de l élève est une activité

Plus en détail

Identité professionnelle

Identité professionnelle 1 Tableau synthèse des compétences professionnelles pour le stagiaire Fondements 1. Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d objets de savoirs ou de culture

Plus en détail

Thèmes de formations à destination des personnels OGEC

Thèmes de formations à destination des personnels OGEC Thèmes de formations à destination des personnels OGEC Public visé : ASEM, AVS, EVS et tout salarié OGEC AVS / EVS / ASEM : Positionnement et adaptation au poste (programme détaillé en pages suivantes)

Plus en détail

Enseignement spécialisé

Enseignement spécialisé Haute école pédagogique Filière Pédagogie spécialisée Avenue de Cour 33 CH 1014 Lausanne www.hepl.ch Formation des enseignant-e-s spécialisé-e-s s professionnelles dans le champ de la pédagogie spécialisée

Plus en détail

Parcours BEP-ASH. vers une Ecole inclusive CONCEVOIR ET METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS D ENSEIGNEMENT ADAPTÉ

Parcours BEP-ASH. vers une Ecole inclusive CONCEVOIR ET METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS D ENSEIGNEMENT ADAPTÉ ŒUVRE DES Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l éducation. (juillet 2013) Programmes et Socle Commun Lois 2005. Les dispositifs d aide. Interroger le sens et les

Plus en détail

ÉVALUATION DES ASPECTS PÉDAGOGIQUES DU MATÉRIEL DIDACTIQUE

ÉVALUATION DES ASPECTS PÉDAGOGIQUES DU MATÉRIEL DIDACTIQUE ÉVALUATION DES ASPECTS PÉDAGOGIQUES DU MATÉRIEL DIDACTIQUE Enseignement primaire et secondaire Ministère de l Éducation Direction des ressources didactiques Bureau d approbation du matériel didactique

Plus en détail

Alternance intégrative et. Titre. tutorat mixte : du diaporama. Acteurs, enjeux et questions.

Alternance intégrative et. Titre. tutorat mixte : du diaporama. Acteurs, enjeux et questions. Alternance intégrative et Titre tutorat mixte : du diaporama Acteurs, enjeux et questions. Formation PFA 7 juillet 2014 1 «Le stage en alternance est un temps de formation à part entière, l'expérience

Plus en détail

Programme de formation au titre professionnel Enseignant de la sécurité et de la conduite routière

Programme de formation au titre professionnel Enseignant de la sécurité et de la conduite routière Programme de formation au titre professionnel Enseignant de la sécurité et de la routière Les modules communs Activité 1 Activité 2 ; CCP1 CCP2 Nom du module Items du module Profils des Module Pédagogique

Plus en détail

Outils pédagogiques pour l élaboration

Outils pédagogiques pour l élaboration Outils pédagogiques pour l élaboration d un cours pedago Outils pédagogiques pour l élaboration d un cours Code: pedago Originauxs url: http://tecfa.unige.ch/guides/tie/html/pedago/pedago.html url: http://tecfa.unige.ch/guides/tie/pdf/files/pedago.pdf

Plus en détail

Auto-évaluation (pour les enseignants de pratique et de théorie du CFPne)

Auto-évaluation (pour les enseignants de pratique et de théorie du CFPne) Auto-évaluation (pour les enseignants de pratique et de théorie du CFPne) Remplir ce sondage vous permettra de faire le point sur 6 objectifs importants pour nous, les enseignants de pratique et de théorie

Plus en détail

Les courants pédagogiques

Les courants pédagogiques Les courants pédagogiques Caractéristiques Behaviorisme Modèle de l instruction/reproduction sociale (Après-guerre années 60-70) Constructivisme Modèle du développement singulier/adaptation sociale (60-70.1995)

Plus en détail

GESTION DE CLASSE (MA)

GESTION DE CLASSE (MA) GESTION DE CLASSE (MA) Responsable de l unité d enseignement : Pascal CARRON Ce cours traite de la relation pédagogique dans le cadre de la classe, sous différents angles d approches et à l aide d outils

Plus en détail

Plan de la présentation. Penser les compétences pour penser la recherche. ou 5 rendez-vous pour la recherche en pédagogie des sciences de la santé

Plan de la présentation. Penser les compétences pour penser la recherche. ou 5 rendez-vous pour la recherche en pédagogie des sciences de la santé Penser les compétences pour penser la recherche ou 5 rendez-vous pour la recherche en pédagogie des sciences de la santé Lille, 7 avril 2008 Monique Chaput Andragogue consultante Centre de pédagogie appliquée

Plus en détail

Faut-il se préoccuper de l estime de soi et de la motivation des élèves déclarés en difficulté d apprentissage?

Faut-il se préoccuper de l estime de soi et de la motivation des élèves déclarés en difficulté d apprentissage? Faut-il se préoccuper de l estime de soi et de la motivation des élèves déclarés en difficulté d apprentissage? Greta Pelgrims «Enseignement spécialisé et intégration» Sciences de l éducation, Université

Plus en détail

LES DEMARCHES SCIENTIFIQUES

LES DEMARCHES SCIENTIFIQUES LES DEMARCHES SCIENTIFIQUES Pour être sur que tous les élèves apprennent «Le faible rendement de bien des pratiques pédagogiques est lié à l illusion qu il suffit de dire ou d expliquer pour que les élèves

Plus en détail

Licence de Sciences humaines et sociales. Mention Sciences de l'éducation. Organisation et descriptifs des enseignements. L3 Année

Licence de Sciences humaines et sociales. Mention Sciences de l'éducation. Organisation et descriptifs des enseignements. L3 Année Licence de Sciences humaines et sociales Mention Sciences de l'éducation Parcours Intervention dans les secteurs de l éducation, de la formation, du travail social et de la santé Modalité d'enseignement

Plus en détail

SITUATIONS D APPRENTISSAGE PERMETTANT LA DIFFÉRENCIATION

SITUATIONS D APPRENTISSAGE PERMETTANT LA DIFFÉRENCIATION SITUATIONS D APPRENTISSAGE PERMETTANT LA DIFFÉRENCIATION La diversité (l hétérogénéité) est à la fois un moteur et une source de difficulté en classe. L objectif est d en tirer le meilleur, en développant

Plus en détail

CHAPITRE 1 : HISTOIRE ET COURANTS DE LA PSYCHOLOGIE COGNITIVE, L APPROCHE SCIENTIFIQUE DES NEUROSCIENCES

CHAPITRE 1 : HISTOIRE ET COURANTS DE LA PSYCHOLOGIE COGNITIVE, L APPROCHE SCIENTIFIQUE DES NEUROSCIENCES CHAPITRE 1 : HISTOIRE ET COURANTS DE LA PSYCHOLOGIE COGNITIVE, L APPROCHE SCIENTIFIQUE DES NEUROSCIENCES I. Introduction 1. Définir la psychologie 2. Une quête qui transcende les civilisations 3. L ombre

Plus en détail

Les facteurs déterminants de l apprentissage de l adulte

Les facteurs déterminants de l apprentissage de l adulte Johann Lüthi FSEA M1 2011-2012 Les facteurs déterminants de l apprentissage de l adulte Pour cette activité de co-apprentissage, j ai sélectionné les facteurs : «Style et stratégie d apprentissage» et

Plus en détail

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE Bulletin Officiel de l Education Nationale (BOEN) n 43 - p. 3126 du 24/11/1994 REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE Extrait de la

Plus en détail

Rentrée académique

Rentrée académique Faculté de Psychologie et des Sciences de l Éducation Rentrée académique 2013 2014 Séance d accueil Finalité Enseignement Master en Sciences de l Éducation Samedi 14 septembre 2013 Plan de la séance 1.

Plus en détail

Variations sur le thème du triangle pédagogique. Méthodes, approches pédagogiques et transformation didactique

Variations sur le thème du triangle pédagogique. Méthodes, approches pédagogiques et transformation didactique Variations sur le thème du triangle pédagogique Méthodes, approches pédagogiques et transformation didactique Fabien DARNE, novembre 2015 Jean HOUSSAYE et LE TRIANGLE PÉDAGOGIQUE Références HOUSSAYE, J.,

Plus en détail

Questions d actualités en formation des adultes

Questions d actualités en formation des adultes Questions d actualités en formation des adultes 2012-2013 Le but du cours Vous aider à penser vos actions pédagogiques et en renforcer l impact et l efficacité Postulat pédagogique : l axe vertical Modèles

Plus en détail

SYNTHÈSE DU PROJET PÉDAGOGIQUE ET SPÉCIFICITÉ DE NOTRE INSTITUT

SYNTHÈSE DU PROJET PÉDAGOGIQUE ET SPÉCIFICITÉ DE NOTRE INSTITUT INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS SYNTHÈSE DU PÉDAGOGIQUE ET SPÉCIFICITÉ DE NOTRE INSTITUT Renaissance de l institut restructuré en 2012 Pourquoi les vents? Nous avons identifié 8 CORRESPONDANCES

Plus en détail

Enseigner par tâches complexes. Brigitte Lacaze/ Chargée de mission Rectorat de Grenoble

Enseigner par tâches complexes. Brigitte Lacaze/ Chargée de mission Rectorat de Grenoble Enseigner par tâches complexes Brigitte Lacaze/ Chargée de mission Rectorat de Grenoble Interrogations Pourquoi? Qu est-ce que la tâche complexe? Comment la mettre en œuvre en classe? Comment transformer

Plus en détail

Motivation et apprentissage

Motivation et apprentissage Motivation et apprentissage L exemple des jeux vidéo guillaume.denis@ensmp.fr Centre de recherche en informatique Ecole des mines de Paris 1 Introduction raisonnable «Rien n arrête un apprenant motivé»

Plus en détail

Améliorer les transmissions ciblées

Améliorer les transmissions ciblées Améliorer les transmissions ciblées Pourquoi les transmissions ne vont pas de soi Marc NAGELS 17 Mars Conseil Ce qui entrave l efficacité des transmissions Les transmissions, orales ou ciblées, permettent

Plus en détail

Les théories de l apprentissage, les courants pédagogiques

Les théories de l apprentissage, les courants pédagogiques Les théories de l apprentissage, les courants pédagogiques Caractéristiques Behaviorisme/ comportementalisme Modèle de reproduction sociale (Après-guerre années 60-70) Constructivisme Modèle du développement

Plus en détail

Une étude de pratiques enseignantes. Le cas de la multiplication des nombres décimaux. I. Définition de la recherche. I. Définition de la recherche

Une étude de pratiques enseignantes. Le cas de la multiplication des nombres décimaux. I. Définition de la recherche. I. Définition de la recherche 1. Sujet et origines du sujet Une étude de pratiques enseignantes Le cas de la multiplication des nombres décimaux Ce travail a été menée dans quatre classes de 6e. Depuis la réforme des programmes de

Plus en détail

Le projet éducatif et le plan de réussite de l école primaire des Quatre-Saisons

Le projet éducatif et le plan de réussite de l école primaire des Quatre-Saisons Le projet éducatif et le plan de réussite de l école primaire des Quatre-Saisons - 2010 2016 Le projet éducatif répond à la mission de l école québécoise, soit d instruire, de socialiser et de qualifier,

Plus en détail

Les formations de base au tutorat

Les formations de base au tutorat Les formations de base au tutorat FRAJE - Promouvoir la fonction de tutorat et définir les conditions nécessaires à sa mise en place - Améliorer la qualité d accueil des stagiaires dans les lieux de stage

Plus en détail

BACHELIER INSTITUTEUR (TRICE) PRIMAIRE PROFIL D ENSEIGNEMENT

BACHELIER INSTITUTEUR (TRICE) PRIMAIRE PROFIL D ENSEIGNEMENT BACHELIER INSTITUTEUR (TRICE) PRIMAIRE PROFIL D ENSEIGNEMENT INTRODUCTION La HAUTE ECOLE ALBERT JACQUARD considère les étudiants comme partenaires responsables à part entière et vise à faciliter leur future

Plus en détail

Enseigner les sciences expe rimentales a l e cole e le mentaire : physique et technologie Tavernier, Bordas

Enseigner les sciences expe rimentales a l e cole e le mentaire : physique et technologie Tavernier, Bordas Enseigner les sciences expe rimentales a l e cole e le mentaire : physique et technologie Tavernier, Bordas Comment enseigner la physique et la technologie à l école primaire? Les sciences cherchent à

Plus en détail

Compétences transversales et université : Repérage et évaluation

Compétences transversales et université : Repérage et évaluation Compétences transversales et université : Repérage et évaluation Denis Berthiaume, PhD Centre de soutien à l enseignement (CSE) Colloque Promosciences - Mars 2012 - Nantes Plan de la communication 1. En

Plus en détail

PÉDAGOGIE de PROJET. Qu'est-ce un projet? > une aventure un défi un engagement. > un travail avec plusieurs partenaires

PÉDAGOGIE de PROJET. Qu'est-ce un projet? > une aventure un défi un engagement. > un travail avec plusieurs partenaires PÉDAGOGIE de PROJET Qu'est-ce un projet? > une aventure un défi un engagement > un travail avec plusieurs partenaires > une nouvelle façon de travailler (pour les élèves et les enseignants) La démarche

Plus en détail

Anne Jorro. CNAM, Laboratoire Crf

Anne Jorro. CNAM, Laboratoire Crf Anne Jorro CNAM, Laboratoire Crf 13 juin 2014, Université de Genève "La formation des formateurs d adultes à l université et leur entrée dans le métier : quelle professionnalité? Maîtrise de gestes du

Plus en détail

Introduction Comment programmer dès lors avec précision, sur une année, des connaissances mathématiques précises sans faire d impasse?

Introduction Comment programmer dès lors avec précision, sur une année, des connaissances mathématiques précises sans faire d impasse? Tout le monde s accorde à dire que les compétences mathématiques commencent à s élaborer très tôt. L expérience quotidienne, la manipulation d objets aux formes et aux dimensions variées, le plaisir de

Plus en détail

L encadrement par les pairs à la Téluq. Jacques Rodet 28 juin

L encadrement par les pairs à la Téluq. Jacques Rodet 28 juin à la Téluq Jacques Rodet 28 juin 2002 1 Sommaire!! L encadrement à la Téluq! " " " " Formation du pair ancien " Fonctions du pair ancien " " Jacques Rodet 28 juin 2002 2 ! Une université unimodale à distance

Plus en détail

Apprentissage par Résolution de Problèmes

Apprentissage par Résolution de Problèmes Apprentissage par Résolution de Problèmes MLH 2004/2005 Apprentissage et adaptation Apprentissage Changement durable des comportements Par répétition Par transfert Changement des Processus internes Apprentissage

Plus en détail

Les concepts fondamentaux des didactiques disciplinaires Partie 3

Les concepts fondamentaux des didactiques disciplinaires Partie 3 Les concepts fondamentaux des didactiques disciplinaires Partie 3 M1 Apprentissages et didactiques des disciplines scolaires 2008-2009 Béatrice Kammerer 3. La théorie des situations didactiques (Brousseau)

Plus en détail

IEN ASH ARRAS REFERENTIEL DE COMPETENCES CARACTERISTIQUES D UN ENSEIGNANT SPECIALISE DU PREMIER DEGRE

IEN ASH ARRAS REFERENTIEL DE COMPETENCES CARACTERISTIQUES D UN ENSEIGNANT SPECIALISE DU PREMIER DEGRE IEN ASH ARRAS REFERENTIEL DE COMPETENCES CARACTERISTIQUES D UN ENSEIGNANT SPECIALISE DU PREMIER DEGRE Circulaire n 2004-026 du 10.2.2004 B.O n 4 du 26 février 2004 1 L enseignant spécialisé du premier

Plus en détail

COMPÉTENCE N o 1 COMPOSANTES NIVEAU DE MAÎTRISE ATTENDU. Tableau synthèse

COMPÉTENCE N o 1 COMPOSANTES NIVEAU DE MAÎTRISE ATTENDU. Tableau synthèse COMPÉTENCE N o 1 Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d'objets de savoirs ou de culture dans l exercice de ses fonctions. " Situer les points de repère fondamentaux

Plus en détail

Modèles d apprentissage

Modèles d apprentissage c Modèles d apprentissage Avertissement Le Carrefour de la réussite au collégial, mis sur pied par la Fédération des cégeps, vise à soutenir les cégeps dans la mise en œuvre de leurs plans de réussite.

Plus en détail

Cahier des charges 2011 / déclinaison 1 er degré - département du Doubs

Cahier des charges 2011 / déclinaison 1 er degré - département du Doubs Cahier des charges 2011 / 2012 - déclinaison 1 er degré - département du Doubs K0 : Premiers apprentissages en maternelle. K1 : Maîtrise de la langue, lecture et prévention de l illettrisme. Maîtriser

Plus en détail

DOCUMENT D AIDE A LA REDACTION PROJET PEDAGOGIQUE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES» Rentrée scolaire 2017

DOCUMENT D AIDE A LA REDACTION PROJET PEDAGOGIQUE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES» Rentrée scolaire 2017 DOCUMENT D AIDE A LA REDACTION PROJET PEDAGOGIQUE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES» Rentrée scolaire 2017 École Adresse Nombre de classes : Nombre de classes de cycle 2 : Nombre de classes

Plus en détail

Psychologie et théorie des apprentissages

Psychologie et théorie des apprentissages Formation PE1 Année scolaire 2006-2007 Psychologie et théorie des apprentissages Leslie Amiot-Roulet leslie.amiot-roulet@poitou-charentes.iufm.fr; rleslie@noos.fr ATER de Psychologie, IUFM La Rochelle

Plus en détail

LA SUPERVISION. 1. Définition : 2. Buts :

LA SUPERVISION. 1. Définition : 2. Buts : LA SUPERVISION 1. Définition : La supervision clinique utilise l observation et la réflexivité pour offrir à l étudiant une guidance et une aide régulière (au jour le jour). C est une manière de fournir

Plus en détail

1. Regard sur la formation des élèves :

1. Regard sur la formation des élèves : Regards sur les pratiques enseignantes Analyses réflexives pour une auto évaluation, pour une évaluation formative de sa pédagogie ou pour une aide à l observation en pratique accompagnée (Exemple de questions

Plus en détail

Aider les étudiantes à traverser les périodes de remise en question

Aider les étudiantes à traverser les périodes de remise en question 1 Aider les étudiantes à traverser les périodes de remise en question La question Quelles stratégies (moyens, outils, activités) employez-vous afin d aider vos étudiantes à traverser une période de remise

Plus en détail

RÉSOLUTION DE PROBLÈMES MATHÉMATIQUES ET DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES : SUR QUELLES VARIABLES AGIR POUR SOUTENIR LES ÉLÈVES DANS LEUR APPRENTISSAGE?

RÉSOLUTION DE PROBLÈMES MATHÉMATIQUES ET DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES : SUR QUELLES VARIABLES AGIR POUR SOUTENIR LES ÉLÈVES DANS LEUR APPRENTISSAGE? Cahiers des Sciences de l Éducation Université de Liège (aspe) 36/2014 1 RÉSOLUTION DE PROBLÈMES MATHÉMATIQUES ET DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES : SUR QUELLES VARIABLES AGIR POUR SOUTENIR LES ÉLÈVES DANS

Plus en détail

Les Compétences Psychosociales (CPS) De quoi parle-t-on? Pourquoi les renforcer? Comment?

Les Compétences Psychosociales (CPS) De quoi parle-t-on? Pourquoi les renforcer? Comment? Les Compétences Psychosociales (CPS) De quoi parle-t-on? Pourquoi les renforcer? Comment? Les compétences psychosociales Définition de l OMS division de la santé mentale et de la prévention des toxicomanies

Plus en détail

linguistique inférieure chez certains apprenants.

linguistique inférieure chez certains apprenants. RESUME Notre thèse est une thèse de linguistique française. Elle a pour but d analyser et d interpréter les erreurs à l écrit en français langue étrangère par des apprenants chinois aux niveaux débutant

Plus en détail

De la transmission à l'apprenance :

De la transmission à l'apprenance : De la transmission à l'apprenance : Vers une nouvelle culture de la formation? Philippe Carré Equipe Apprenance et formation CREF (EA 1589) Université Paris Ouest Nanterre La Défense 6èmes rencontres Savoirs

Plus en détail

Un modèle d accompagnementformation. réflexive dans la formation en santé

Un modèle d accompagnementformation. réflexive dans la formation en santé Un modèle d accompagnementformation pour une démarche réflexive dans la formation en santé Résultats d un projet en sciences infirmières Mai 2012 Louise Lafortune, Ph.D. Université du Québec à Trois-Rivières

Plus en détail

FORMATION DES FORMATEURS MODULE 6 : EVALUATION INTEGREE : Evaluation constructive, régulatrice et formative A / DIFINITION

FORMATION DES FORMATEURS MODULE 6 : EVALUATION INTEGREE : Evaluation constructive, régulatrice et formative A / DIFINITION FORMATION DES FORMATEURS MODULE 6 : EVALUATION INTEGREE : Evaluation constructive, régulatrice et formative I/ RAPPEL. A / DIFINITION ( ) Les travaux des chercheurs en évaluation ont bien montré qu il

Plus en détail

L évaluation en EEDD. Cécile Fortin

L évaluation en EEDD. Cécile Fortin L évaluation en EEDD Cécile Fortin Sommaire Première partie : questions autour de en EEDD Deuxième partie : les différentes Troisième partie : focus sur préalable Première partie : questions autour de

Plus en détail

Le bilan des apprentissages, 1er cycle du secondaire

Le bilan des apprentissages, 1er cycle du secondaire Le bilan des apprentissages, 1er cycle du secondaire Faire le point pour aider l élève à poursuivre ses apprentissages Première partie Claudine Lachapelle, conseillère pédagogique Commission scolaire du

Plus en détail

Apprendre... Repères bibliographiques

Apprendre... Repères bibliographiques Repères bibliographiques La présentation qui va suivre est issue du diaporama de Michel AUBLIN, IGEN présentée en 1999 lors des journées IG-IPR. Elle intègre des éléments issus de la bibliographie ci-dessous

Plus en détail

Accompagner l apprentissage des langues et l autonomisation des apprenants Les pratiques de type «conseil» en centre de langues et leurs évolutions.

Accompagner l apprentissage des langues et l autonomisation des apprenants Les pratiques de type «conseil» en centre de langues et leurs évolutions. Accompagner l apprentissage des langues et l autonomisation des apprenants Les pratiques de type «conseil» en centre de langues et leurs évolutions. Maud Ciekanski Université Paris 8 EA 3971 EXPERICE (Paris8-Paris

Plus en détail

L APPRENTISSAGE DES HABILETES MOTRICES

L APPRENTISSAGE DES HABILETES MOTRICES L APPRENTISSAGE DES HABILETES MOTRICES MICHEL LE HER 2004-2005 A) INTRODUCTION 1) ENSEIGNEMENT ET APPRENTISSAGE : LE TRIANGLE DIDACTIQUE PROFESSEUR PÉDAGOGIE DIDACTIQUE ENVIRONNEMENT ELEVE(S) ACTIVITÉS

Plus en détail

Introduction Ce que veut dire : se former avec Vygotski

Introduction Ce que veut dire : se former avec Vygotski Introduction Ce que veut dire : se former avec Vygotski Se former avec Vygotski prend appui sur le «référentiel des compétences professionnelles du professeur des écoles en fin de formation initiale» (cf.

Plus en détail

Accueil personnes en difficulté

Accueil personnes en difficulté Gestion du stress Accueil personnes en difficulté EFFICACITÉ PROFESSIONNELLE >> Gestion du stress Comprendre les mécanismes du stress et ses déclencheurs. Apprendre à le reconnaitre et à le transformer

Plus en détail

Organisation par cycle et travail en équipe-cycle

Organisation par cycle et travail en équipe-cycle Organisation par cycle et travail en équipe-cycle Accompagner la mise en place d équipes-cycle 2008 Louise Lafortune Université du Québec à Trois-Rivières Téléphone : 819-376-5011 poste 3644 louise.lafortune@uqtr.ca

Plus en détail

Définitions de concepts pédagogiques

Définitions de concepts pédagogiques Définitions de concepts pédagogiques Dans le cadre de 27/11/2006 «l éducation et la formation tout au long de la vie : enjeux et perspectives pour le secteur associatif» Rue de Stalle 67 1180 BRUXELLES

Plus en détail

recherche intervenant-e-s

recherche intervenant-e-s recherche intervenant-e-s Date de mise en ligne Date limite d envoi des candidatures 4/09/2013 31/10/2013 13/11/2013 31/01/ 13/11/2013 31/01/ Etat de l offre Intitulé - Objectifs de formation Carte heuristique

Plus en détail

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle Séminaires interacadémiques des inspecteurs du premier degré Mars/Avril/Mai 2009 Viviane BOUYSSE Inspection générale de l éducation nationale

Plus en détail

Pour une typologie des erreurs des élèves

Pour une typologie des erreurs des élèves Pour une typologie des erreurs des élèves Notes à partir de l ouvrage: Jean-Pierre ASTOLFI, L erreur, un outil pour enseigner, Issy-les-Moulineaux, ESF, 2009 (9 e édition) L erreur dans la vie quotidienne

Plus en détail

Devenir élève. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Le Mans, 22 novembre 2012

Devenir élève. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Le Mans, 22 novembre 2012 Devenir élève Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Le Mans, 22 novembre 2012 Plan de l intervention 1. Devenir élève : un statut particulier dans le programme de l école maternelle

Plus en détail

L EMILE en action. Quelques principes et pratiques pour relever le défi de l EMILE. Mary Chopey-Paquet. Barcelone, le 5 septembre 2008

L EMILE en action. Quelques principes et pratiques pour relever le défi de l EMILE. Mary Chopey-Paquet. Barcelone, le 5 septembre 2008 L EMILE en action Quelques principes et pratiques pour relever le défi de l EMILE Mary Chopey-Paquet IFC Communauté française de Belgique et Département pédagogique SeGEC-FESeC mary.chopey-paquet@segec.be

Plus en détail

L évaluation en stage

L évaluation en stage L évaluation en stage Présentation aux référents 01.10.2013 C. MASIAS-VALDES Plan de la journée Introduction Préalables aux discussions de la journée Pourquoi évaluer? Evaluer: définition, modalités Qu

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES ECOLE DE SANTÉ PUBLIQUE RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS Certificat universitaire en initiation à la Recherche pour le renforcement des Systèmes de Santé Option «Economie

Plus en détail

Qu est-ce qu un problème. Des différences. Le problème scolaire. Résolution de problèmes. Qu est-ce que l activité mathématique?

Qu est-ce qu un problème. Des différences. Le problème scolaire. Résolution de problèmes. Qu est-ce que l activité mathématique? Qu est-ce qu un problème Résolution de problèmes Exemple d activité mathématique dans la classe Activité du mathématicien: formuler et résoudre des problèmes Questions d ordre pratique: le calcul pour

Plus en détail

Pour une pédagogie de la construction de compétences

Pour une pédagogie de la construction de compétences Revue n 2, Janvier 2012 compétences Pour une pédagogie de la construction de compétences Delphine EVAIN, Bernard LEBRUN IA-IPR EPS, Nantes Les compétences s appuient sur des savoirs étendus, explicites

Plus en détail

Questionnement dans l action et pratique réflexive

Questionnement dans l action et pratique réflexive Questionnement dans l action et pratique réflexive Questionnaires, entretiens et journaux de réflexion 2008 Louise Lafortune Université du Québec à Trois-Rivières Téléphone : 819-376-5011 poste 3644 louise.lafortune@uqtr.ca

Plus en détail

L ingénierie de formation appliquée aux dispositifs en FOAD

L ingénierie de formation appliquée aux dispositifs en FOAD PRESENTATION DE L UNITE D ENSEIGNEMENT L ingénierie de formation appliquée aux dispositifs en FOAD UFR Sciences Humaines Université de Rennes 2 Place du Recteur henri Le Moal CS 24307 35043 Rennes Cedex

Plus en détail

FORMATION. «MANAGEMENT DES HOMMES PAR LE COACHING et LA CREATIVITE».

FORMATION. «MANAGEMENT DES HOMMES PAR LE COACHING et LA CREATIVITE». FORMATION AU «MANAGEMENT DES HOMMES PAR LE COACHING et LA CREATIVITE». Avant-propos : Ce cours est adressé à tous ceux qui souhaitent découvrir et approfondir le vaste domaine que représente le Management

Plus en détail

Autonomie et Citoyenneté. «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?»

Autonomie et Citoyenneté. «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?» Autonomie et Citoyenneté «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?» Journée de formation des Conseillers Pédagogiques du 1er degré, Académie de Nice ALLEC Stéphane Mars, 2011 Définition des concepts

Plus en détail