RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande -

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande -"

Transcription

1 RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS - Dossier de demande -

2 Le présent document s adresse à l ensemble des établissements publics et privés d Aquitaine souhaitant identifier au sein de leurs services des lits en soins palliatifs et pouvoir bénéficier à ce titre de la reconnaissance tarifaire prévue dans le dispositif de tarification à l activité. Les éléments présentés dans ce dossier ne sont pas exclusifs de toutes les informations que l établissement et le service concerné jugent utiles d apporter à la demande transmise à l ARS. Les documents complémentaires (plan des locaux, projet de services, protocoles, conventions ) seront joints en annexe au dossier.

3 I. DONNEES GENERALES 1. Présentation de l établissement demandeur Entité gestionnaire Nom du représentant légal Adresse Finess Nom de l établissement Nom du responsable Adresse Finess 2. Activités autorisées Médecine Chirurgie Obstétrique Disciplines Soins de suite et de réadaptation Rééducation Fonctionnelle Soins de longue durée Autres (préciser : chirurgie ambulatoire, chimiothérapies, ) TOTAL Nombre de lits/places installés Si l établissement gère un service d hospitalisation à domicile (HAD), veuillez préciser le nombre de places, le nombre de journées, la zone d intervention et le nombre de places et de journées consacrées aux soins palliatifs.

4 3. Responsable du projet Nom - Prénom : Fonction / qualification : Téléphone : Adresse 4. Composition de l équipe ayant participé à l élaboration du projet Nom - Prénom Profession (spécialité le cas échéant) Service 5. Projet Médical et d Etablissement (PME) Période de validité : S il existe un thème spécifique sur les soins palliatifs, joindre une copie de la partie correspondante du PME. 6. Contrat Pluriannuel d Objectifs et de Moyens (CPOM) Date de signature : Période de validité : S il existe un thème spécifique sur les soins palliatifs, joindre une copie de la partie correspondante du CPOM à la demande. 7. Existence d une Equipe Mobile de Soins Palliatifs au sein de l établissement OUI Date de création : Préciser la nature des interventions de l équipe mobile (intra-hospitalière, interétablissement, domicile), le nombre annuel de patients pris en charge dans et hors de l établissement, le nombre annuel d interventions dans et hors de l établissement.

5 NON Indiquer s il existe un projet de création d une équipe mobile et sa date prévisionnelle de mise en œuvre 8. Existence de lits identifiés de soins palliatifs au sein de l établissement OUI Date de reconnaissance : Localisation des lits :

6 II. LA DEMANDE 1. Identification de l unité - Capacité sollicitée de lits de soins palliatifs : lits - Service(s)/pôle(s) de rattachement : - Capacité du service : - Localisation géographique (préciser si le service est situé sur un seul niveau) : - Nom du médecin responsable : 2. Motivation de la demande :

7 File active Décès PMSI Z 51.5 PMSI III. L ACTIVITE DE L ETABLISSEMENT Préciser les indicateurs suivants pour les 2 dernières années d exercice, au niveau de l établissement puis, si possible, en individualisant les données au niveau du service sollicitant la reconnaissance en lits identifiés. 1. Données PMSI Indicateurs d activité Année N - 2 Année N - 1 Nombre total de séjours PMSI de l établissement Nombre total de séjours PMSI du service (*) Nombre de séjours PMSI avec diagnostic principal ou associé Z 51.5 de l établissement Nombre de journées PMSI avec diagnostic principal ou associé Z 51.5 de l établissement Nombre de séjours PMSI avec diagnostic principal ou associé Z 51.5 du service (*) Nombre de journées PMSI avec diagnostic principal ou associé Z 51.5 du service (*) Nombre de décès dans l établissement Nombre de décès par lit correspondant Nombre de décès dans le service (*) Nombre de décès par lit correspondant (*) Indiquer si le service correspond : à l ensemble des capacités de la discipline (exemple : médecine), à l une des spécialités de cette discipline (exemple : service de cancérologie uniquement). 2. File active des patients Indicateurs d activité Nombre total de patients différents pris en charge dans le service (*) Année N - 2 Année N - 1 Nombre de patients différents pris en charge pour des soins palliatifs dans le service (*) Dont provenant de l extérieur d un autre service de l établissement Dont provenant du domicile Dont provenant d une autre structure de soins

8 3. Evolution de l activité pour l année en cours Existe t-il un changement notable de l activité de soins palliatifs réalisée dans l établissement pour l année en cours? OUI NON Préciser :

9 IV. LES CONDITIONS D ACCUEIL ET D HEBERGEMENT 1. Les locaux du service Joindre en annexe les plans détaillés des locaux actuels et/ou prévus du service. Fournir un bref descriptif des locaux du service dans lesquels sont pris en charge actuellement les patients relevant de soins palliatifs. Préciser l existence dans le service de lieux et espaces spécifiques pour le personnel (salles de réunion, salle d entretien avec les proches), les familles (zones de repos et de restauration sur place, etc.) et les bénévoles d accompagnement. 2. Les chambres et lits identifiés en soins palliatifs Préciser les caractéristiques des chambres dans lesquelles sont ou seront accueillis les patients en LISP : Numéro de chambre Nombre de lits Surface (avec sanitaires) Douche WC Lit médicalisé électrique Fauteuil de repos Répondre par Oui ou Non Possibilité lit accompagnant

10 Commentaires : Les chambres sont-elles regroupées au sein du service? OUI Commentaires : NON Les chambres et sanitaires sont-ils accessibles aux personnes à mobilité réduite? OUI Commentaires : NON Les chambres sont-elles équipées chacune : d un système d appel malade, de fluides médicaux et d oxygène, d une ligne téléphonique, d un matelas anti-escarres? OUI Commentaires : NON Détailler l équipement et le matériel technique utilisés pour la prise en charge des patients dans le service ou réservés spécifiquement aux lits identifiés de soins palliatifs : Type de matériel Pousses seringues électriques Pompes de contrôle de l analgésie (PCA) Appareil de neuro-stimulation cutanée Nombre disponible dans le service Dont matériel spécifiquement réservé aux lits identifiés Actuel Prévu Actuel Prévu

11 Baignoire de relaxation Lève-malade Brumisateurs Autres (préciser) : Commentaires : Préciser si du matériel spécifique adapté à la prise en charge en soins palliatifs - non disponible au niveau du service mais pouvant toutefois, en fonction des besoins, être mis à la disposition des malades - est présent dans les autres services de l établissement (indiquer le type de matériel et la quantité): L établissement dispose-t-il d une chambre mortuaire? OUI Décrire son organisation et son fonctionnement. NON

12 Décrire les modalités d accès à une chambre mortuaire et l organisation de la prise en charge des décès au sein de l établissement.

13 3. Les projets spécifiques liés à la présente demande de reconnaissance en lits identifiés de soins palliatifs Par rapport à la situation existante décrite ci-dessus concernant les conditions d accueil et d hébergement, préciser les évolutions éventuelles envisagées et les engagements de l établissement (indiquer l échéancier).

14 V. LES MODALITES DE PRISE EN CHARGE 1. La prise en charge en soins palliatifs Le projet de service et de soins sur la prise en charge des patients en soins palliatifs est-il formalisé? OUI Date d élaboration : Joindre une copie du document. NON Date prévisionnelle d élaboration : Le dossier médical comporte-t-il des éléments spécifiques à la prise en charge en soins palliatifs : Protocoles de soins et thérapeutiques Grille d évaluation clinique Fiche pour la continuité des soins (transferts, retour à domicile) Indications sur le contexte familial et social du patient Indications sur l intervention du psychologue Indications sur l intervention de l assistant de service social OUI NON Préciser les protocoles spécifiques utilisés et formalisés concernant la prise en charge des patients en fin de vie (joindre en annexe une copie de ces protocoles) Des réunions pluridisciplinaires sont-elles organisées autour la prise en charge des patients? A quelle fréquence? OUI Commentaires : NON

15 Une fiche d inclusion permettant de justifier l entrée d un patient en LISP est-elle utilisée? OUI Si oui, joindre le document. NON Des outils spécifiques pour le suivi des malades relevant de soins palliatifs (indice de Karnovsky, échelle de Norton, etc) ont-ils été mis en place au sein du service? OUI NON Indiquer lesquels et les valeurs moyennes obtenues par ces outils sur les 2 dernières années. Le service peut-il assurer un accueil direct en cas de crise? OUI Commentaires : NON Des mesures sont-elles mises en œuvre pour s assurer que les droits du patient et des proches sont respectés (consentement, information)? OUI NON Décrire ces mesures.

16 Les prescriptions anticipées sont-elles utilisées par les médecins? OUI Commentaires : NON 2. La prise en charge de la douleur L établissement a t-il mis en place un Comité de Lutte Contre la Douleur (CLUD)? OUI Date de mise en place : Joindre la liste des personnes composant le CLUD et préciser les liens existants avec les responsables médicaux et infirmiers du service. NON Date prévisionnelle de mise en place : Indiquer si un programme de lutte contre la douleur est formalisé et mis en place dans l établissement, ainsi que le nom et la fonction des référents dans ce domaine. Une évaluation de la douleur est-elle systématiquement proposée et réalisée auprès des patients relevant de soins palliatifs? La douleur est-elle réévaluée régulièrement? OUI Commentaires : NON

17 3. Les projets spécifiques liés à la présente demande de reconnaissance en lits identifiés de soins palliatifs Par rapport à la situation existante décrite ci-dessus concernant les modalités de prise en charge des patients, préciser les évolutions éventuelles envisagées et les engagements de l établissement (indiquer l échéancier).

18 VI. LES RESSOURCES HUMAINES 1. L effectif en personnel Indiquer la liste du personnel présent au 1 er janvier de l année en cours, spécifiquement attaché au service présentant la demande de LISP. Médecin Qualification Dont Médecin coordonnateur Personnel affecté dans le service sollicitant des LISP Nombre ETP Evaluation du temps consacré aux soins palliatifs (en ETP) IDE Cadre IDE ASQ Ratio personnel soignant / lit du service Ratio personnel soignant / LISP Secrétaire ASH Psychologue Ratio de psychologue/lisp Kinésithérapeute Assistante de service social Autres (diététicien Ergothérapeute.)

19 Préciser, si disponible, le pourcentage moyen de personnel intérimaire pour les IDE et ASQ du service constaté sur les 2 dernières années. Indiquer si d autres personnels de l établissement (non rattachés au service) participent également à la prise en charge des patients en LISP : Qualification Médecin IDE ASQ ASH Psychologue Kinésithérapeute Assistante de service social Autres (diététicien Ergothérapeute.) Personnel affecté dans le service sollicitant des LISP Nombre ETP Evaluation du temps consacré aux soins palliatifs (en ETP) Commentaires : Préciser les conditions d organisation des permanences médicale et paramédicale au sein du service (présence 24 h/24 des IDE + ASQ). Joindre en annexe un planning du service).

20 Le service dispose-t-il de l intervention de bénévoles d accompagnement? OUI NON 2. Les diplômes et formations Un référent médical LISP est-il identifié au sein du service ou de l établissement? OUI NON Un référent infirmier LISP est-il identifié au sein du service ou de l établissement? OUI NON Préciser leur nom, prénom, qualification et service d affectation. Indiquer s ils sont titulaires d un diplôme universitaire (DU) ou d un diplôme interuniversitaire (DIU) en soins palliatifs en précisant notamment la date d obtention du diplôme (joindre la copie des diplômes à la demande)

21 Préciser les formations spécifiques en soins palliatifs suivies par le personnel du service (2 dernières années) : Personnel du service (par qualification) Date d entrée Nom - Prénom dans le service Personnel médical Formations spécifiques sur la douleur et les soins palliatifs suivies depuis les 2 dernières années Dates des formations Prestataire et nature des formations Personnel infirmier (IDE)

22

23 Personnel du service (par qualification) Nom - Prénom Date d entrée dans le service Personnel aide-soignant qualifié (ASQ) Formations spécifiques sur la douleur et les soins palliatifs suivies depuis les 2 dernières années Dates des formations Prestataire et nature des formations Autre personnel (kinésithérapeute, psychologue ) Commentaires :

24 3. Les projets spécifiques liés à la présente demande de reconnaissance en lits identifiés de soins palliatifs Par rapport à la situation existante décrite ci-dessus concernant le personnel du service ou de l établissement intervenant auprès des patients en phase avancée ou terminale, préciser les évolutions éventuelles envisagées et les engagements de l établissement (indiquer l échéancier). Sur l effectif en personnel du service et des lits identifiés : Sur l organisation de la présence médicale et paramédicale pour les lits identifiés : Sur la formation du personnel :

25 VII. LE LIEN AVEC LES AUTRES INTERVENANTS 1. La situation existante Joindre en annexe les conventions spécifiques de partenariat formalisées à ce jour. L établissement est-il adhérent d un réseau de soins palliatifs au niveau local ou régional? OUI NON Préciser le ou les réseaux concernés. L établissement a-t-il signé une convention avec une USP OUI NON Si oui, préciser laquelle : L établissement a-t-il signé une convention avec une EMSP? OUI NON Si oui, préciser laquelle : Préciser les liens et partenariats développés avec les soignants et intervenants à domicile (professionnels libéraux, services d HAD, SSIAD) et avec les établissements médico-sociaux, notamment les EHPAD. Indiquer si ces liens sont formalisés par des conventions. Si oui, les joindre.

26 Indiquer les liens éventuels avec les réseaux et associations intervenant dans certaines pathologies ciblées (cancer, SIDA, gériatrie, etc ). Préciser si ces liens ont été formalisés par des conventions. Si oui, les joindre. Indiquer si une convention a été établie entre une ou plusieurs association(s) de bénévoles et votre établissement. Si oui, la joindre. Préciser également le nom du coordinateur des bénévoles. 2. Les projets spécifiques liés à la présente demande de reconnaissance en lits identifiés de soins palliatifs Par rapport à la situation existante décrite ci-dessus concernant les liens avec les autres acteurs intervenant auprès des patients en soins palliaitifs, préciser les évolutions éventuelles envisagées et les engagements de l établissement (indiquer l échéancier).

27 L établissement : Date :

STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) :

STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) : STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) : DEMANDE DE LABELLISATION L instruction DGOS / PF2/2011/188 du 19 mai 2011 actualise le cahier des charges défini par la circulaire du

Plus en détail

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Définition de l HAD Définition L HAD s adresse à tous les patients quelques soit

Plus en détail

Lits Identifiés Soins Palliatifs (LISP)

Lits Identifiés Soins Palliatifs (LISP) Lits Identifiés Soins Palliatifs (LISP) Recommandations validées par le CA de la SFAP à partir de propositions du groupe de travail LISP Avec le soutien de la Fondation de France La SFAP a créé un groupe

Plus en détail

Guide pour l élaboration du dossier de demande de lits identifiés en soins palliatifs

Guide pour l élaboration du dossier de demande de lits identifiés en soins palliatifs DHOS Comité de suivi Guide pour l élaboration du dossier de demande de lits identifiés en soins palliatifs mars 2004 Introduction : Les lits identifiés s inscrivent dans le schéma général de l offre de

Plus en détail

UNITE DE SOINS PALLIATIFS CAHIER DES CHARGES. JUIN 2013 Cahier des charges USP

UNITE DE SOINS PALLIATIFS CAHIER DES CHARGES. JUIN 2013 Cahier des charges USP 1 UNITE DE SOINS PALLIATIFS CAHIER DES CHARGES 2 PREAMBULE Définition des soins palliatifs. Les soins palliatifs sont des soins actifs et continus pratiqués par une équipe interdisciplinaire en institution

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre Année concernée par le rapport : Médecin coordonnateur : ATTENTION : PRECISER «0» ou «ND» car tout champ vide est analysé comme

Plus en détail

Les soins palliatifs. en Pays de la Loire

Les soins palliatifs. en Pays de la Loire Les soins palliatifs en Pays de la Loire Etat des lieux de l offre de soins graduée en Pays de la Loire La gradation des prises en charge en soins palliatifs Les unités de soins palliatifs. 2 unités de

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Les soins palliatifs en HAD 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Circulaire du 30/05/2000 non parue au JO compléments en février 2004, decembre 2006

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative»

APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative» Annexe 3 Conseil Général Nom de l établissement : APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative» Gestionnaire de l établissement Commune : Zone de Soins de Proximité : Organisme gestionnaire

Plus en détail

ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs

ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs éraldine Equipe Mobile de Soins Palliatifs CHU de RENNES FRANCE Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Nom du

Plus en détail

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Les différents types de prise en charge des patients à domicile L hospitalisation

Plus en détail

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD 17 mars 2015 EMSP CHU Reims Dr Alexia Copigny Afonso LE PATIENT Quel est son statut?

Plus en détail

Madame, Monsieur, Bonjour,

Madame, Monsieur, Bonjour, Madame, Monsieur, Bonjour, Au nom des membres du Conseil d Administration, de l ensemble du personnel, des résidents et de leur famille, je vous souhaite la bienvenue au sein de la Maison de Retraite de

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

PARIS HEALTHCARE WEEK

PARIS HEALTHCARE WEEK PARIS HEALTHCARE WEEK 17 MAI 2017 Agora : «Au secours! Mon patient est en HAD!» Dispenser des soins complexes au domicile : quelle coopération entre les infirmiers libéraux et les établissements d hospitalisation

Plus en détail

L HOSPITALISATION A DOMICILE. 4 décembre 2014

L HOSPITALISATION A DOMICILE. 4 décembre 2014 L HOSPITALISATION A DOMICILE 4 décembre 2014 ZONE D INTERVENTION MONTASTRUC LA CONSEILLERE LEGUEVIN TOULOUSE prochainement VILLEFRANCHE QU EST-CE QUE L HAD? Une HOSPITALISATION alternative, polyvalente

Plus en détail

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Autorisation ARH Auvergne (Agence Régionale de l Hospitalisation) 23/10/07 attribuée au Centre Hospitalier Partenariat: Centre

Plus en détail

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire»

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Expérimentation 2015-2016 Secteur Médecine, Chirurgie, Obstétrique (MCO) 1 Grille

Plus en détail

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITÉS DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

RESEAU EPSILON Réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile Charte Réseau Epsilon

RESEAU EPSILON Réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile Charte Réseau Epsilon RESEAU EPSILON Réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile Charte Réseau Epsilon 1 La présente charte est destinée aux professionnels de santé quels qu ils soient, souhaitant intervenir dans

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION LE CHILLON

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION LE CHILLON ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION LE CHILLON Le Château du Chillon 49370 LE LOUROUX-BECONNAIS Juillet 2009 PARTIE

Plus en détail

Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai

Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai Cadre Réglementaire Circulaire n 2008-99 du 25 mars 2008 relative à l organisation des soins palliatifs Annexe III - Référentiel

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT. Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL

CONVENTION DE PARTENARIAT. Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE Le Réseau Dousopal 44 Bd Stanislas Girardin 76140 Le Petit Quevilly Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL d une part, ET L Etablissement

Plus en détail

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre 2013 18 septembre 2013 1 Axes de la stratégie nationale sur les parcours de soins des patients Fluidifier les parcours

Plus en détail

Médecin coordinateur HAD

Médecin coordinateur HAD Dr GUEHENNEUX Emmanuelle Médecin coordinateur HAD Plan Prise en charge de l hôpital Patient Famille Equipe Suivi Prise en charge du domicile Patient Famille Equipe Suivi Conclusion Prise en charge de l

Plus en détail

FORUM SOINS PALLIATIFS Les lits identifiés au Centre Hospitalier d Antibes Juan les Pins. - 4 Mars

FORUM SOINS PALLIATIFS Les lits identifiés au Centre Hospitalier d Antibes Juan les Pins. - 4 Mars FORUM SOINS PALLIATIFS Les lits identifiés au Centre Hospitalier d Antibes Juan les Pins - 4 Mars 2010 - Chaque jour, Chaque nous jour, donnons nous donnons un sens un sens au mot hospitalier. Ce que sont

Plus en détail

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie?

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? EHPAD/USLD Table ronde 2ème journée d oncogériatrie du Centre Orléans La Source le 1 er décembre 2016 Dr Karine Barilleau

Plus en détail

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE ANNEE : Code d'identification RAMEHPAD de votre établissement 5 Présentation de l'établissement Médecin coordonnateur Richard FASQUELLE Nombre de lits autorisés

Plus en détail

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Evolution et adaptation des missions d une infirmière référente. Muriel Jouchter infirmière référente LISP Christine Blot cadre de santé 1 2 Pour

Plus en détail

CHARTE DU CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE (3C) DU CENTRE HOSPITALIER DE RODEZ

CHARTE DU CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE (3C) DU CENTRE HOSPITALIER DE RODEZ CHARTE DU CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE (3C) DU CENTRE HOSPITALIER DE RODEZ Préambule Vu le Plan Cancer 2003-2007 Vu la circulaire n DHOS/SDO/2005/101 du 22 février 2005, relative à l organisation

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

Travail partagé des coordinateurs de réseau

Travail partagé des coordinateurs de réseau RENCONTRE DES PHARMACIENS DE LA REGION CENTRE EN ONCOLOGIE 5 ème Edition Mardi 29 Janvier 2013 Travail partagé des coordinateurs de réseau Mme Nathalie BINOIT Infirmière coordinatrice du réseau Oncologie

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie L'HAD

Plus en détail

USP, EMSP ET RÉSEAU SP

USP, EMSP ET RÉSEAU SP Parcours de soins du patient en soins palliatifs: De la pluridisciplinarité à l interdisciplinarité Expérience d une fusion USP, EMSP ET RÉSEAU SP Cannes,Grasse,Antibes et Alpes maritimes Ouest Dr I.CASINI

Plus en détail

Mesure 2 PLAN ALZHEIMER

Mesure 2 PLAN ALZHEIMER N de dossier (à remplir par l ARS DOMS):...... Dossier de candidature 2012 Mesure 2 PLAN ALZHEIMER FORMATION DES AIDANTS Région Département d implantation du demandeur No et nom Année de dépôt du dossier

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile HOSPITALISATION A DOMICILE (H.A.D.) Soins palliatifs à domicile Hospitalisation à domicile Dates clés 1945 : Naissance du concept d HAD aux USA 1957: Création du 1 er Ets d HAD en France 1973 : Création

Plus en détail

Place de l HAD en EHPAD

Place de l HAD en EHPAD Place de l HAD en EHPAD Mardi 13 octobre 2015 Rappels Quelques chiffres > En 1950, la population française était de 41,5 millions d'habitants, avec 6,7 millions de personnes âgées de plus de 60 ans soit

Plus en détail

La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux - Annexes - Annexe 3

La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux - Annexes - Annexe 3 Annexe 3 Exemple d organisation de la prise en charge des AVC au sein d une filière : maillage territorial A15 Exemple d organisation de la prise en charge des AVC au sein d une filière : maillage territorial

Plus en détail

ADMISSION DANS LE SERVICE DE SOINS PALLIATIFS. Préambule

ADMISSION DANS LE SERVICE DE SOINS PALLIATIFS. Préambule Pôle Santé Léonard de Vinci 1, avenue du Professeur Alexandre Minkowski 37170 Chambray-lès-Tours Tel : 02 47 222 111 ADMISSION DANS LE SERVICE DE SOINS PALLIATIFS Préambule Faire admettre une personne

Plus en détail

Handicap et Neurologie

Handicap et Neurologie Handicap et Neurologie LE RÉSEAU HAUT NORMAND DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES Séminaire de Santé Publique - Neufchâtel en Bray - 17 décembre 2012 Quentin Luzurier Handicap et Neurologie I. Réseau de Santé :

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC

LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC Formation destinée aux Aides Soignantes Jeudi 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE DÉFINITION PLAN CANCER : Organisation de la cancérologie en France

Plus en détail

CONTRAT D ENGAGEMENT DEMARCHE QUALITE SOINS PALLIATIFS

CONTRAT D ENGAGEMENT DEMARCHE QUALITE SOINS PALLIATIFS CONTRAT D ENGAGEMENT DEMARCHE QUALITE SOINS PALLIATIFS NIVEAU II 2 ème CONTRAT Vu la Loi 99-477 du 9 Juin 1999 et le Décret 2002-1463 du 17 Décembre 2002. Vu la décision de l Agence Régionale d Hospitalisation

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE Dr Sara Balagny Equipe Mobile d Accompagnement et de Soins Palliatifs Hospitalisation A Domicile CHRU Lille Définition des soins palliatifs «Les soins palliatifs cherchent

Plus en détail

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015 Forum HAD organisé par l ARS Poitou Charentes Poitiers le 5 novembre 2015 Intervention Mode d organisation de l HAD Intervenants Dr Nelly GRIMAUD, Médecin de l HAD Mutualiste 16 Ludovic GERBOU, IDE Libéral

Plus en détail

HAD 35. PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES. 12 mai 2016

HAD 35. PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES. 12 mai 2016 HAD 35 PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES 12 mai 2016 SOMMAIRE GENERALITES Définition de l HAD et Objectifs La tarification HOPITAL A DOMICILE 35 Présentation de

Plus en détail

Hôtel de Soins. Octobre 2015

Hôtel de Soins. Octobre 2015 Hôtel de Soins Octobre 2015 Sommaire Présentation générale Cité Sérine ASBL, Hôtel de Soins Équipements - Espaces communs Équipements - Studios Services offerts Modalités financières Services supplémentaires

Plus en détail

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Existant et adapté. oui. Existant et adapté. Absent. Existant et adapté

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Existant et adapté. oui. Existant et adapté. Absent. Existant et adapté EHPAD SAINT-PHILIPPE Finess juridique : 95 Finess géographique : 97849 RUE PRINCIPALE 94 ERCE Tél :56668344 Statut : privé lucratif Tarification partielle Habilité Aide sociale : Lits autorisés : 65 Lits

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

LE CENTRE HOSPITALIER DE VICHY RECRUTE 1 PSYCHOMOTRICIEN(NE) EN GERIATRIE POLE READAPTATION & GERIATRIE. Pièce jointe : Fiche de Poste

LE CENTRE HOSPITALIER DE VICHY RECRUTE 1 PSYCHOMOTRICIEN(NE) EN GERIATRIE POLE READAPTATION & GERIATRIE. Pièce jointe : Fiche de Poste LE CENTRE HOSPITALIER DE VICHY RECRUTE 1 PSYCHOMOTRICIEN(NE) EN GERIATRIE POLE READAPTATION & GERIATRIE Pièce jointe : Fiche de Poste Renseignements à : Monsieur Gilles FOURNIER Cadre de Supérieur de Santé

Plus en détail

Dossier type d autorisation des structures de médecine d urgence. décrets n et du 22 mai 2006

Dossier type d autorisation des structures de médecine d urgence. décrets n et du 22 mai 2006 Dossier type d autorisation des structures de médecine d urgence décrets n 2006-576 et 2006-577 du 22 mai 2006 Le dossier type de demande d autorisation de faire fonctionner une structure de médecine d

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE HOSPITALISATION A DOMICILE Journée du RFClin et CCLIN-Est : prévention du risque infectieux en HAD, Besançon, 8 octobre 2013 MATHIEU Carine Directrice HAD39 Déléguée Régionale FNEHAD 1 Modalités d organisation

Plus en détail

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau 1 Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau Isabelle Crassard France Woimant Référents neurologie ARS IDF XXème Journée nationale d Etudes et de

Plus en détail

ANNEXE 1. Lits halte soins santé. Cahier des charges

ANNEXE 1. Lits halte soins santé. Cahier des charges ANNEXE 1 Lits halte soins santé Cahier des charges Préambule En 1993, ont été installés, à titre expérimental, des «lits infirmiers», chargés d accueillir des personnes sans domicile dont l état de santé

Plus en détail

Réseau «ARCADE» Système d information

Réseau «ARCADE» Système d information Réseau «ARCADE» Système d information 28 septembre 2006 Objectifs du Réseau Arcade Evolution du Réseau expérimental de soins continus à domicile (1999-2004) : «Volonté de développer l offre Douleur - Soins

Plus en détail

HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER

HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER Montpellier - 4/6/2015 RETOUR D EXPERIENCE Dr Jean-Yves LEMONNIER Médecin coordinateur LNA HAD CENTRE PH Centre de Gériatrie CHR Orléans CONTEXTE contexte - saturation

Plus en détail

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins palliatifs Évaluation des pratiques professionnelles Définition de l EPP Analyse de la pratique professionnelle destinée à identifier des écarts

Plus en détail

Organisation de la prise en charge en

Organisation de la prise en charge en Réunion Régionale Oncomip 30 Avril 2015 Organisation de la prise en charge en Soins Oncologiques de Support Dr Nathalie Caunes-Hilary Responsable du département de Soins de Support IUCT- Oncopole A chaque

Plus en détail

R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION. I. L'hôpital public : Définition :

R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION. I. L'hôpital public : Définition : R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION I. L'hôpital public : Définition : Établissement public de santé, investi d une mission de service public hospitalier reposant sur 3 grand principes : égalité

Plus en détail

Les soins en ville et l hospitalisation à domicile

Les soins en ville et l hospitalisation à domicile 6th International Congress of Breath Disease Centers WORKSHOP 1 Les soins en ville et l hospitalisation à domicile Dr Nicolas GANDRILLE Fondation Santé Service HAD Les différents intervenants du domicile:

Plus en détail

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique :

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : La structure d HAD du Centre Hospitalier Gérard Marchant (15

Plus en détail

HAD chez le sujet âgé: Organisation, fonctionnement et services rendus. Matthieu de Stampa HAD APHP 3eme journée scientifique de Broca

HAD chez le sujet âgé: Organisation, fonctionnement et services rendus. Matthieu de Stampa HAD APHP 3eme journée scientifique de Broca HAD chez le sujet âgé: Organisation, fonctionnement et services rendus Matthieu de Stampa HAD APHP 3eme journée scientifique de Broca Organisation (1) Rappel historique 1957: HAD AP-HP première HAD en

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DU CHINONAIS

CENTRE HOSPITALIER DU CHINONAIS CENTRE HOSPITALIER DU CHINONAIS EQUIPE MOBILE DE SOINS PALLIATIFS ET DE LUTTE CONTRE LA DOULEUR Centre Hospitalier du Chinonais B.P. 248 37 502 CHINON Cédex 02.47.93.76.61 EQUIPE MOBILE DE SOINS PALLIATIFS

Plus en détail

LES OUTILS MOBIQUAL. Dr Bernard Oddos EHPAD LE REPOS MARIN SOULAC SUR MER

LES OUTILS MOBIQUAL. Dr Bernard Oddos EHPAD LE REPOS MARIN SOULAC SUR MER LES OUTILS MOBIQUAL Dr Bernard Oddos EHPAD LE REPOS MARIN SOULAC SUR MER PRESENTATION DE L EHPAD 99 chambres / 82 déments diagnostiqués 1 unité sécurisée 1 médecin coordonnateur à 0,5 ETP 1 IDEC à 0,5

Plus en détail

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE FICHE DE POSTE : INFIRMIER EN EQUIPE D'APPUI DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS Famille : SOINS Métier : INFIRMIER EN SOINS GENERAUX Quotité du poste : Temps complet Rédacteur(s) : A.FEUILLATRE- MORNAY

Plus en détail

Leur mission première est l organisation de

Leur mission première est l organisation de Missions des 3C Leur mission première est l organisation de Réunions de Concertation Pluridisciplinaire Dispositif dannonce d annonce Plan Personnalisé de Soins Promotionde la recherche clinique Soins

Plus en détail

Guide d'aide à la préparation des dossiers de demande d'autorisation d'activité de soins de traitement des grands brûlés

Guide d'aide à la préparation des dossiers de demande d'autorisation d'activité de soins de traitement des grands brûlés Guide d'aide à la préparation des dossiers de demande d'autorisation d'activité de soins de traitement des grands brûlés A l'attention des établissements de santé de l'inter-région Nord-Ouest Septembre

Plus en détail

Entre : - nom de l établissement de santé autorisé en SSR, [Raison sociale / FINESS / Adresse / Statut juridique] Représenté par ( signataire) Et :

Entre : - nom de l établissement de santé autorisé en SSR, [Raison sociale / FINESS / Adresse / Statut juridique] Représenté par ( signataire) Et : Convention type relative aux modalités de coopération entre un établissement de santé autorisé en soins de suite et de réadaptation et un établissement médico-social Entre : - nom de l établissement de

Plus en détail

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD 1 Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Nom du conférencier: Dr Marie PECHARD Je n ai aucun conflit d intérêt réel ou potentiel en lien avec

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS

TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS Vous avez dit Soins Palliatifs Définitions Thérèse VANIER en 1976 «C est tout ce qui reste à faire quand il n y a plus

Plus en détail

La filière gériatrique et les structures sanitaires gériatriques. Professeur Pierre JOUANNY Service de Médecine Gériatrique CHU d Amiens

La filière gériatrique et les structures sanitaires gériatriques. Professeur Pierre JOUANNY Service de Médecine Gériatrique CHU d Amiens La filière gériatrique et les structures sanitaires gériatriques Professeur Pierre JOUANNY Service de Médecine Gériatrique CHU d Amiens Organisation d un hôpital EHPAD domicile SAU Circuits : normal excessif

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... - Le Directeur est :... - L infirmière Coordinatrice du SSIAD est :...

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... - Le Directeur est :... - L infirmière Coordinatrice du SSIAD est :... RESSIAD Touraine Groupe de Recherche et d Etudes des Services Soins Infirmiers A Domicile REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... PREAMBULE En vertu du décret n 2003-1095 du 14/11/2003, le règlement

Plus en détail

RESEAU SLA ILE DE FRANCE

RESEAU SLA ILE DE FRANCE 23/03/2016 RESEAU SLA ILE DE FRANCE Parcours de soins des patients atteints de SLA Valérie CORDESSE La Sclérose Latérale Amyotrophique Une des affections neurodégénératives les plus rapidement invalidantes

Plus en détail

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Objet de la demande Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Conclusion de l instructeur ARS/DOMS/Grille d instruction sur dossier

Plus en détail

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Accompagnement : Ed Innov Santé Dr. GENET Dominique, Médecin

Plus en détail

Soins palliatifs: approche multidisciplinaire et organisation en réseau

Soins palliatifs: approche multidisciplinaire et organisation en réseau Soins palliatifs: approche multidisciplinaire et organisation en réseau Module M6 (69-5) Docteur G. TERRIER Service d accompagnement et de soins palliatifs CHU Limoges La situation en Limousin Une Unité

Plus en détail

DEMARCHE PAERPA. Fiche de consentement de la personne âgée

DEMARCHE PAERPA. Fiche de consentement de la personne âgée DEMARCHE PAERPA Fiche de consentement de la personne âgée Madame, Monsieur, Vous êtes sollicité(e) pour donner votre consentement à la transmission d informations vous concernant. Votre consentement permettra

Plus en détail

Questionnaire pour l élaboration des rapports CRUQ 2013

Questionnaire pour l élaboration des rapports CRUQ 2013 Questionnaire pour l élaboration des rapports CRUQ 2013 06/02/2014 Préambule La commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQ) est un organe de consultation sur

Plus en détail

Développer l HAD en EHPAD

Développer l HAD en EHPAD Développer l HAD en EHPAD Eric Ginesy Délégué national de la FNEHAD Atelier : HAD en EHPAD Assemblée Générale de la FNEHAD Montpellier 4 juin 2015 Etat des lieux de l activité d HAD en EHPAD L activité

Plus en détail

Promotion de l activité physique par le biais de projets mutualisés entre établissements et services médico-sociaux accompagnant des personnes âgées

Promotion de l activité physique par le biais de projets mutualisés entre établissements et services médico-sociaux accompagnant des personnes âgées Promotion de l activité physique par le biais de projets mutualisés entre établissements et services médico-sociaux accompagnant des Cahier des charges 2017 CONTEXTE Cet appel à candidatures s inscrit

Plus en détail

LES SOINS PALLIATIFS

LES SOINS PALLIATIFS LES SOINS PALLIATIFS LOI N 99-477 DU 9 JUIN 1999 VISANT A GARANTIR LE DROIT D ACCES AUX SOINS PALLIATIFS LOI N 2002-303 DU 4 MARS 2002 RELATIVE AUX DROITS DES MALADES ET A LA QUALITE DU SYSTEME DE SANTE

Plus en détail

Recrutement d un Coordinateur en ETP

Recrutement d un Coordinateur en ETP ! 2012 : Souhait de développer une culture éducative commune à tous les professionnels de la santé afin de permettre à tout patient du territoire un accès au soin éducatif " «L Educ attitude» au quotidien

Plus en détail

Livret d accueil de l usager

Livret d accueil de l usager Livret d accueil de l usager Service de Soins Infirmiers A Domicile E.H.P.A.D La Sofiéta 2424, Bd Edouard VII 06230 Villefranche-sur-Mer Téléphone : 04.93.01.66.24 ssiad@ehpadvillef.com Livret d accueil

Plus en détail

INAUGURATION. Mardi 3 Mai 2016 à 18h00 Passerelle 3 e étage Hôpital du Pays d Autan

INAUGURATION. Mardi 3 Mai 2016 à 18h00 Passerelle 3 e étage Hôpital du Pays d Autan DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION UNITE DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS «TOURNESOLS» Mardi 3 Mai 2016 à 18h00 Passerelle 3 e étage Hôpital du Pays d Autan CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL CASTRES - MAZAMET

Plus en détail

Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007

Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007 Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007 1 RAPPEL DES TEXTES Décret 22 Fév 2007 Arrêté 27 Fév 2007 Arrêtés 16 Mars et 25 Avril 2007 Décret 30 Avril 2007 Circulaire du 5 octobre 2007 + annexes Modèle

Plus en détail

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Autorisations En mars 2006 Création d un hôpital de jour de médecine gériatrique de 10 places En novembre 2011 : Restructuration de l hôpital de jour

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

Activité de soins de traitement du cancer. Convention pour les établissements dits «associés» en chimiothérapie

Activité de soins de traitement du cancer. Convention pour les établissements dits «associés» en chimiothérapie Activité de soins de traitement du cancer Convention pour les établissements dits «associés» en chimiothérapie Préambule : L activité de soins «Traitement du cancer» par chimiothérapie est soumise à autorisation,

Plus en détail

Journée Inter-Régionale sur l hospitalisation à domicile 15 octobre 2014.

Journée Inter-Régionale sur l hospitalisation à domicile 15 octobre 2014. Basse-Normandie Journée Inter-Régionale sur l hospitalisation à domicile 15 octobre 2014. Situation en Basse Normandie dans le cadre de la circulaire n DGOS/R4/2013/398 du 4 décembre 2013 relative au positionnement

Plus en détail

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS Journée Régionale REQUAMIP 31 mai 2011 Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS DR Hervé FERRIER CH REVEL CONTINUITE DES SOINS pourquoi cette thématique? Répondre à l objectif de la journée destinée à

Plus en détail

Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées. Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017

Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées. Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017 Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017 1 Enjeux Evolutions socio-démographiques : Vieillissement de la population

Plus en détail

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer Un parcours de soins personnalisé et coordonné pendant et après un cancer Vision Inca = Vision plan cancer Oncomip - 2010 Nouvelles perspectives pendant et après le cancer Quatre demandes priorisées par

Plus en détail

LIVRET VOTRE ACCUEIL. EHPAD Pierre Masseboeuf NOUS CONTACTER. Plan. Nos coordonnées : EHPAD Pierre Masseboeuf

LIVRET VOTRE ACCUEIL. EHPAD Pierre Masseboeuf NOUS CONTACTER. Plan. Nos coordonnées : EHPAD Pierre Masseboeuf ACCUEIL VOTRE NOUS CONTACTER LIVRET Plan EHPAD Pierre Masseboeuf Nos coordonnées : EHPAD Pierre Masseboeuf 7 Chemin des tribles 03700 BELLERIVE SUR ALLIER Tel : 04 70 58 81 00 Fax : 04 70 58 81 29 Mail

Plus en détail