Ballon ou stent actif : rapport coût-efficacité pour le traitement de la resténose de BMS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ballon ou stent actif : rapport coût-efficacité pour le traitement de la resténose de BMS"

Transcription

1 Ballon ou stent actif : rapport coût-efficacité pour le traitement de la resténose de BMS Pr Pierre COSTE Hôpital Cardiologique du Haut - Lévêque Université de BORDEAUX 2 - France

2 Conflits d intérêt Subvention de recherche et honoraires E Lilly; Pfizer; Astra Zeneca; Servier; Ipsen; Abott;Sanofi- Aventis The Medecine Company Consultant The Medecine Company

3 Prise en charge interventionnelle de la resténose pour stent non actif Pas trop fréquente (7 à 10% des cas) Options pontage aorto-coronarien si territoire myocardique large stent actif ballon actif (ballon simple) Le traitement médical doit être discuté

4 Long-term follow-up after treatment of coronary in-stent restenosis with a Paclitaxel coated balloon catheter Scheller B et al JACC Intv 2012;5:323

5 Freedom from death, MI, stent thrombosis and TLR Late lumen loss PEB : 0.17 ± 0.42 PES : 0.38 ± 0.81 (p=0.03) Unverdorben Circulation 2009;119:2986

6 Procedural aspects of PCI Specific PCI devices *Recommendations are only valid for specific devices with proven efficacy/safety profile, according to the respective lesion characteristics of the studies.

7 SeQuent Please World Wide Registry: Results Mean follow-up 9.1 months % DES ISR BMS ISR p < p <0.001 p = p = p = MACE TLR TVR MI Death cardiac MACE = cardiac death, MI due to target vessel, ischemia driven TLR 1.1 SeQuent Please World Wide Registry

8 Analyses médico-économiques sur le PEB SeQuent Please Etude du NICE (UK) Etude Bonaventura (GER) NICE Medical technology guidance. dec 2010 Bonaventura K et al. Clin Res Cardiol 2012;101:573

9 Recommandations du NICE Utilisation du système SeQuent Please Indications obligatoires limiter la durée d exposition aux traitements antiagrégants plaquettaires impossibilité d implanter un nouveau stent Indication alternative avec le paclitaxel eluting stent (PES) comme comparateur réduction du coût total = 467 livres / patient traité NICE Medical technology guidance. dec

10 Recommandations du NICE Détails du modèle médico-économique Estimation de la population 15% de resténose sur BMS 5% de resténose sur DES 13,7% de patients inéligibles pour AAP au long court Cout estimé du ballon actif : 200 livres

11 Recommandations du NICE Détails du modèle médico-économique Hypothèse: 25% des resténoses traitées par PEB, 75% par PES Costs of SeQuent Please compared to DES Costs / year / 100,000 population ( ) Anticipated total recurrent costs per year (by year 2) 31,305 Total estimated current cost per year 32,225 Estimated cost/-saving of implementation -920 First year cost ( 000s) Recurrent annual cost ( 000s) Net cost of implementation for England (population 51.2 million) Anti-platelet therapy (clopidogrel) SeQuent Please balloon catheter Adverse events Total cost/-saving

12 Modèle Recommandations du NICE Réduction des évènements Evénement PEB DES Infarctus 1,7% 3,7% Re-PCI 5,4% 13,1% CABG 0,9% 2,3% Costs per 100,000 ( ) Current costs of managing the adverse events associated with the use of DES for coronary in-stent restenosis 5,447 Cost of managing adverse events when the guidance is implemented and 50% of eligible patients receive DES and 50% receive SeQuent Please balloon catheter 3,849 Incremental cost/-saving of managing the reduced number of adverse events resulting from the implementation of the medical technologies guidance -1,598

13 Effet de la réduction du coût des antiagrégants plaquettaires Modèle - 50 % de PEB et 50% de PES - clopidogrel 3 mois pour PEB et 12 mois pour PES - prix du générique de clopidogrel Antiplatelet costs per 100,000 population ( ) Cost of current clopidogrel therapy for patients receiving drug-eluting stent 330 Cost of clopidogrel therapy when the guidance is implemented and 50% of eligible patients receive drugeluting stent and 50% receive SeQuent Please balloon catheter 208 Incremental cost/-saving of clopidogrel therapy when NICE medical technology guidance is implemented -122 NB : coût sur 1 an : clopidogrel 353, prasugrel 669, ticagrelor 925

14 Comparaison de tous les coûts induits à 1 an par les stratégies de traitement de la resténose intra-stent - ballon actif - stent actif au paclitaxel Rapport cout-efficacité = (cout PES - cout PEB) / (efficacité PES efficacité PEB) Bonaventura K et al. Clin Res Cardiol 2012;101:573

15 Modèle de Markov

16 Dépenses induites (modèle allemand)

17 Coût-efficacité respective des 2 stratégies Le ballon actif reste plus économique, même en modifiant le modèle de base (delta 1170 / 0,007 an)

18 En résumé Le traitement de la resténose intrastent nu par ballon actif SeQuent Please semble avoir un bon rapport coût efficacité dans 2 systèmes de santé différents Cette différence est principalement liée o au coût du traitement antiagrégant plaquettaire o au coût des évènements (CABG, hémorragies) Ces résultats ne prennent pas en compte les nouveaux agents plus couteux, prasugrel ou ticagrelor que l on prescrit en cas de résistance au clopidogrel.

Mise au point sur les stents coronariens et gestion de l antiagrégation plaquettaire

Mise au point sur les stents coronariens et gestion de l antiagrégation plaquettaire Mise au point sur les stents coronariens et gestion de l antiagrégation plaquettaire Dr Pierre-François LESAULT Pr Emmanuel TEIGER Laboratoire d Hémodynamique et de Cardiologie Interventionnelle Hôpital

Plus en détail

LA RESTENOSE INTRA-STENT ACTIF: OU EN EST-ON? J BERLAND Clinique Saint Hilaire ROUEN

LA RESTENOSE INTRA-STENT ACTIF: OU EN EST-ON? J BERLAND Clinique Saint Hilaire ROUEN LA RESTENOSE INTRA-STENT ACTIF: OU EN EST-ON? J BERLAND Clinique Saint Hilaire ROUEN Traitement de la restenose intra-stent Registre SCAAR PEPCAD DES Jacc 2012,59;1377-82 Treatment of DES-In-Stent Restenosis

Plus en détail

Evaluation Clinique des Stents Actifs Place des Ballons Actifs

Evaluation Clinique des Stents Actifs Place des Ballons Actifs Evaluation Clinique des Stents Actifs Place des Ballons Actifs D.Crochet, P.Guérin Inserm U915 l institut du thorax Euro-Pharmat 2011 Angioplastie Coronaire: le problème de la Resténose Résultat immédiat

Plus en détail

vers le déclin d endoprothèses pharmacoactives? G de Gevigney Hôpital cardiologique Lyon, France

vers le déclin d endoprothèses pharmacoactives? G de Gevigney Hôpital cardiologique Lyon, France Après s l enthousiasme l initial, vers le déclin d des endoprothèses pharmacoactives? G de Gevigney Hôpital cardiologique Lyon, France Grand progrès s technologique, mais 1. Aucun bénéfice b sur la mortalité

Plus en détail

Traitement AAP en France : Évolution des prescriptions Traitement années (millions) 2,5. Arrêt des traitements antiagrégants plaquettaires

Traitement AAP en France : Évolution des prescriptions Traitement années (millions) 2,5. Arrêt des traitements antiagrégants plaquettaires Arrêt des traitements antiagrégants plaquettaires 16 février 2011 Guillaume CAYLA Service de cardiologie Pr Messner CHU Nîmes Traitement AAP en France : Évolution des prescriptions Traitement années (millions)

Plus en détail

TOut DES or Not to des... Moi Congrès de Cardiologie Franco-Libanais 2005

TOut DES or Not to des... Moi Congrès de Cardiologie Franco-Libanais 2005 TOut DES or Not to des... Moi Congrès de Cardiologie Franco-Libanais 2005 Tout DES or not tout Des Historique & Illustration Arguments (1), (2) et (3) Statistiques et illustrations Un peu d Histoire...

Plus en détail

Intérêt et apport des stents à polymère biodégradable

Intérêt et apport des stents à polymère biodégradable Lyon, Mardi 11 octobre 2011 Intérêt et apport des stents à polymère biodégradable Dr. François ROUBILLE Département de Cardiologie CHU, Montpellier Leaders : suivi à 3 ans de l'essai clinique prospectif

Plus en détail

Complications digestives des antiplaquettaires. L avis du Cardiologue Dr. Mathieu PANKERT CHU La Timone

Complications digestives des antiplaquettaires. L avis du Cardiologue Dr. Mathieu PANKERT CHU La Timone Complications digestives des antiplaquettaires L avis du Cardiologue Dr. Mathieu PANKERT CHU La Timone 108 Progrès dans l antiaggregation ASA 22% ASA + Clopidogrel 20% ASA + New P2Y12 blockers Réduc6on

Plus en détail

A qui proposer un BVS en 2014? Le registre FRANCE ABSORB R KONING- ROUEN

A qui proposer un BVS en 2014? Le registre FRANCE ABSORB R KONING- ROUEN A qui proposer un BVS en 2014? Le registre FRANCE ABSORB R KONING- ROUEN Bioresorbable Vascular Scaffold (BVS): Ideal of Leaving Nothing Behind Short Term Long Term PWS: The Third RevoluKon! Data and images

Plus en détail

GPIIbIIIa inhibitors for Clopidogrel Non Responders undergoing Elective PCI

GPIIbIIIa inhibitors for Clopidogrel Non Responders undergoing Elective PCI GPIIbIIIa inhibitors for Clopidogrel Non Responders undergoing Elective PCI T Cuisset, C Frere, J Quilici, MC Alessi, JL Bonnet Pôle Cardiovasculaire, CHU Timone, Marseille Inserm, U626, Faculté de Médecine,

Plus en détail

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Dr Louis-Philippe Hubert, R1 médecine de famille UMF La Sarre 29 mai 2015 Plan Définition

Plus en détail

Comment maitriser le risque hémorragique?

Comment maitriser le risque hémorragique? Comment maitriser le risque hémorragique? Guillaume Cayla UnitéINSERM 937 Hôpital La Pitié Salpêtrière Service cardiologie Nîmes Pr Messner Conflits d intérêt:lilly -Daishi, Abbott, Astra Zeneca, Servier,

Plus en détail

Congrès de L Association Franco-libanaise de Cardiologie. Novembre 2005. actives

Congrès de L Association Franco-libanaise de Cardiologie. Novembre 2005. actives Congrès de L Association Franco-libanaise de Cardiologie. Novembre 2005 Aspects médicoéconomiques des prothèses actives Jacques Machecourt Cardiologie & Urgences Cardiologiques - CHU de Grenoble Qu est-ce

Plus en détail

NACO et Angioplas>e. Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière

NACO et Angioplas>e. Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière NACO et Angioplas>e Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière Disclosures Research Grants from «Fédéra>on Française de Cardiologie» Consul>ng fees from Astra Zeneca,

Plus en détail

La bivalirudine est l anticoagulant de choix pour l infarctus du myocarde

La bivalirudine est l anticoagulant de choix pour l infarctus du myocarde La bivalirudine est l anticoagulant de choix pour l infarctus du myocarde Pr Pierre Coste Hôpital Cardiologique du Haut Lévêque Université de Bordeaux 2 3èmes Journées Nationales du GACI jeudi 28 & vendredi

Plus en détail

MARCHÉ DE L ENDOPROTHÈSE CORONAIRE

MARCHÉ DE L ENDOPROTHÈSE CORONAIRE MARCHÉ DE L ENDOPROTHÈSE CORONAIRE APHAL 9 Juin 2015 Guillaume Becker, Interne en pharmacie Service pharmacie-stérilisation Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 09/06/2015 2 Introduction 1 er stent coronarien

Plus en détail

EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A

EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A LIBERATION DE PRINCIPE ACTIF JUILLET 2009 Service évaluation des dispositifs Service de l évaluation économique et de la santé publique 2, avenue du Stade de France

Plus en détail

APPAC 2013 ABSORB. BVS POLY-L-Lactic Acid Everolimus Stent. JP Monassier Fondation du Diaconat Mulhouse Hopital Albert Schweitzer - Colmar

APPAC 2013 ABSORB. BVS POLY-L-Lactic Acid Everolimus Stent. JP Monassier Fondation du Diaconat Mulhouse Hopital Albert Schweitzer - Colmar APPAC 2013 ABSORB BVS POLY-L-Lactic Acid Everolimus Stent JP Monassier Fondation du Diaconat Mulhouse Hopital Albert Schweitzer - Colmar CONCEPT Prothèse non métallique (2 marqueurs) Biologique Pansement

Plus en détail

Dilatations / Stents : du nouveau?

Dilatations / Stents : du nouveau? Dilatations / Stents : du nouveau? Les indications 1 ) Les abords prothétiques : sténose et re-sténose de l anastomose veineuse.. Vascular access surveillance: case study of a false paradigm Paulson W

Plus en détail

Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires

Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires Dr G. Pacouret Unité de Soins Cardiaques Intensifs Hôpital Trousseau, Tours. 45 ème Journées de Formation Médicale Continue

Plus en détail

Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle

Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle Académie de Pharmacie 2 décembre 2015 Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle Lucien Abenhaim Laser Analytica London School of Hygiene & Tropical Medicine 1 Questions Définitions

Plus en détail

Dr. Montalescot reports research Grants to the Institution or Consulting/Lecture Fees from ADIR, Amgen, AstraZeneca, Bayer, Berlin Chimie AG,

Dr. Montalescot reports research Grants to the Institution or Consulting/Lecture Fees from ADIR, Amgen, AstraZeneca, Bayer, Berlin Chimie AG, Dr. Montalescot reports research Grants to the Institution or Consulting/Lecture Fees from ADIR, Amgen, AstraZeneca, Bayer, Berlin Chimie AG, Boehringer Ingelheim, Bristol-Myers Squibb, Beth Israel Deaconess

Plus en détail

Comment éviter la thrombose de stent tardive. Christian Spaulding Service de cardiologie Hôpital Cochin Université Paris Descartes Paris

Comment éviter la thrombose de stent tardive. Christian Spaulding Service de cardiologie Hôpital Cochin Université Paris Descartes Paris Comment éviter la thrombose de stent tardive Christian Spaulding Service de cardiologie Hôpital Cochin Université Paris Descartes Paris Sus aux idées reçues!!!!! On tue les patients avec les stents actifs!

Plus en détail

Gestion périopératoire des agents antiplaquettaires. pierre.albaladejo@hmn.aphp.fr

Gestion périopératoire des agents antiplaquettaires. pierre.albaladejo@hmn.aphp.fr Gestion périopératoire des agents antiplaquettaires pierre.albaladejo@hmn.aphp.fr Pathologie cardiovasculaire Geste invasif Prévention primaire Neurochirurgie Artériopathie des membres inf érieurs Prévention

Plus en détail

INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES

INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES Page 1 de 5 INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES La réalisation d une intervention chirurgicale non cardiaque requiert souvent, chez les patients sous antiagrégant

Plus en détail

Efficacité des stents actifs

Efficacité des stents actifs D O S S I E R Stents actifs : mise au point T. CUISSET, B. DE BRUYNE Cardiovascular Center Aalst, OLV Clinic, AALST (Belgique). Efficacité des stents actifs L arrivée des endoprothèses coronaires actives

Plus en détail

Infections endovasculaires

Infections endovasculaires Infections endovasculaires O. Leroy Service de Réanimation et Maladies Infectieuses CH Tourcoing 59 Conflits d intérêt Laboratoires Novartis: Orateur Laboratoires Sanofi-Aventis: Orateur, investigateur

Plus en détail

Farzin Beygui Institut de Cardiologie CHU Pitié-Salpêtrière Paris, France. Probability of cardiovascular events. Mortalité CV

Farzin Beygui Institut de Cardiologie CHU Pitié-Salpêtrière Paris, France. Probability of cardiovascular events. Mortalité CV Nouveautés dans le diagnostique et le traitement de la maladie coronaire du dialysé Farzin Beygui Institut de Cardiologie CHU Pitié-Salpêtrière Paris, France Probability of cardiovascular events Mortalité

Plus en détail

rapport BéNéFICE/RISQUE DES

rapport BéNéFICE/RISQUE DES rapport BéNéFICE/RISQUE DES ENDOPROTHèSES CORONAIRES PHARMACO-ACTIVES 1 ère partie : analyse dans la population générale A. Nyssen (1), V. Legrand (2), A.J. Scheen (3) RÉSUMÉ : Les endoprothèses coronaires,

Plus en détail

CLINIQUE SAINT- GATIEN TOURS HÔPITAL EUROPÉEN GEORGES POMPIDOU PARIS

CLINIQUE SAINT- GATIEN TOURS HÔPITAL EUROPÉEN GEORGES POMPIDOU PARIS CLINIQUE SAINT- GATIEN TOURS HÔPITAL EUROPÉEN GEORGES POMPIDOU PARIS Défini&on angor stable Douleur angineuse de brève durée, déclenchée par l effort ou ses équivalents, calmée par l arrêt de l effort

Plus en détail

Stents chez le patient diabétique: toujours un stent actif? Controverse pour le Non? Nicolas Delarche CH François Mitterand-Pau

Stents chez le patient diabétique: toujours un stent actif? Controverse pour le Non? Nicolas Delarche CH François Mitterand-Pau Stents chez le patient diabétique: toujours un stent actif? Controverse pour le Non? Nicolas Delarche CH François Mitterand-Pau Marseille, le 31.01.2013 Les alternatives au DES chez le coronarien diabétique

Plus en détail

Cas n 1. Types de Stents

Cas n 1. Types de Stents Cas n 1 Colloque MPR 23 septembre 2009 Dr Burgan, cardiologue Dr de Sousa, interniste méconnue, obésité DRS inaugurale à 4h00 du matin ECG: onde de Pardee de V1-V5 Troponine négative (1h post-douleur)

Plus en détail

Thierry Folliguet Service de chirurgie cardiovasculaire & transplantation CHU Brabois, Vandoeuvre les Nancy t.folliguet@chu-nancy.

Thierry Folliguet Service de chirurgie cardiovasculaire & transplantation CHU Brabois, Vandoeuvre les Nancy t.folliguet@chu-nancy. Thierry Folliguet Service de chirurgie cardiovasculaire & transplantation CHU Brabois, Vandoeuvre les Nancy t.folliguet@chu-nancy.fr Congrès de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire du 12 au 15 juin

Plus en détail

Risques liés aux AES : coûtefficacité

Risques liés aux AES : coûtefficacité Risques liés aux AES : coûtefficacité des mesures prises Service Régional Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur C.H.Tourcoing Labores, CNRS U362, Lille Pharmaco-économie : études coût-efficacité

Plus en détail

Prise en charge periopératoire d opéré porteur d un stent : gestion raisonnée d une situation critique P. Coriat

Prise en charge periopératoire d opéré porteur d un stent : gestion raisonnée d une situation critique P. Coriat Prise en charge periopératoire d opéré porteur d un stent : gestion raisonnée d une situation critique P. Coriat La Cardiologie interventionnelle occupe une place de plus en plus grande dans la prise en

Plus en détail

Antiproliferative drug eluting stents (DES)

Antiproliferative drug eluting stents (DES) 1 Endoprothèses coronaires à élution médicamenteuse (stents pharmaco-actifs) Antiproliferative drug eluting stents (DES) Pr L CHRISTIAENS Cardiologie CHU Poitiers l.christiaens@chu-poitiers.fr pas de conflit

Plus en détail

Conception et développement d un nouveau DM : succès et difficultés. Luc Demangeon Directeur développement et affaires réglementaires MINVASYS

Conception et développement d un nouveau DM : succès et difficultés. Luc Demangeon Directeur développement et affaires réglementaires MINVASYS Conception et développement d un nouveau DM : succès et difficultés Luc Demangeon Directeur développement et affaires réglementaires MINVASYS 20 novembre 2012 La société PME française crée en 2003, basée

Plus en détail

Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années)

Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années) Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années) Rémunération directe PEC frais déplacement Abbott Vascular X X Biotronik Boston Scientific Cordis X X Hexacath X X Medtronic Versements Association

Plus en détail

Les indications et résultats des endoprothèses non actives (BMS)

Les indications et résultats des endoprothèses non actives (BMS) DIU Cardiologie interventionnelle 2015 Les indications et résultats des endoprothèses non actives (BMS) Pr Pierre Coste Hôpital Cardiologique - Université de Bordeaux Endoprothèses coronaires définitives

Plus en détail

Intérêt du scanner multi détecteur dans l évaluation des revascularisations coronaires

Intérêt du scanner multi détecteur dans l évaluation des revascularisations coronaires Intérêt du scanner multi détecteur dans l évaluation des revascularisations coronaires JN Dacher, Rouen Bordeaux-Mérignac le 17 Novembre 2007 L indication première du scanner coronaire repose sur son excellente

Plus en détail

Stents Coronaires et Sports. Congrès Cœur et Sport St Etienne 03 05 Juin 2010

Stents Coronaires et Sports. Congrès Cœur et Sport St Etienne 03 05 Juin 2010 Stents Coronaires et Sports DR PASSARD F Congrès Cœur et Sport St Etienne 03 05 Juin 2010 Mise à jour le 11 /07/2010 B P 65 ans Cyclosport FDRCV : dyslipidémie et HTA négligées Angor typique au démarrage

Plus en détail

Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre

Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre «Il faut toujours prendre le maximum de risques avec le maximum de précautions» R. Kipling??? Geste d angioplastie en 2014 plus de limites

Plus en détail

ANGIOPLASTIE CORONAIRE LES LESIONS RESISTANTES

ANGIOPLASTIE CORONAIRE LES LESIONS RESISTANTES ANGIOPLASTIE CORONAIRE LES LESIONS RESISTANTES Bernard KARSENTY Hôpital Privé Saint Martin-Pessac karsenty.bernard@gmail.com DIU Cardiologie Interventionnelle 2 ème année 11 Mars 2015 PLAN Définition Conduite

Plus en détail

News BOSTON SCIENTIFIC Patrick BILLON Directeur Division Cardiologie Interventionnelle

News BOSTON SCIENTIFIC Patrick BILLON Directeur Division Cardiologie Interventionnelle News BOSTON SCIENTIFIC Patrick BILLON Directeur Division Cardiologie Interventionnelle This material is not intended for use in the United States Une Plateforme unique et innovante 7 années de recherche

Plus en détail

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 ML Laroche 1, E Demers 2, MC Breton 2, JP Gregoire 2, J Moisan 2 1- EA 6310 HAVAE, Université, Limoges, France

Plus en détail

Arrêt programmé. Arrêt prématuré nécessaire. Arrêt prématuré involontaire

Arrêt programmé. Arrêt prématuré nécessaire. Arrêt prématuré involontaire ACTUALITES SUR LES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS Comment je (on) gère l arrêt du traitement antithrombotique? Pierre Aubry Centre Hospitalier de Gonesse 95400 Vendredi 27 novembre 2009 Arrêt programmé la

Plus en détail

Co-Prescriptions anticoagulants et antiplaquettaires: quelles sont les précautions à prendre

Co-Prescriptions anticoagulants et antiplaquettaires: quelles sont les précautions à prendre Co-Prescriptions anticoagulants et antiplaquettaires: quelles sont les précautions à prendre Thomas Cuisset, CHU Timone, Marseille Paris, Mars 2014 Cet intervenant : a déclaré ses liens d intérêt. estime

Plus en détail

Télécardiologie: développement en France et évolution de la réglementation. Mr Xavier Laroche Biotronik Dr Peyrouse Eric CHU La Timone

Télécardiologie: développement en France et évolution de la réglementation. Mr Xavier Laroche Biotronik Dr Peyrouse Eric CHU La Timone Télécardiologie: développement en France et évolution de la réglementation Mr Xavier Laroche Biotronik Dr Peyrouse Eric CHU La Timone Déclaration de Conflits d intérêt Xavier Laroche: je suis employé de

Plus en détail

NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX ET ANTIAGRÉGANTS ORAUX : FACE À UNE UTILISATION RÉSONNÉE.

NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX ET ANTIAGRÉGANTS ORAUX : FACE À UNE UTILISATION RÉSONNÉE. 1 NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX ET ANTIAGRÉGANTS ORAUX : FACE À UNE UTILISATION RÉSONNÉE. ATTITUDE PREOPERATOIRE FACE AUX ANTIAGREGANTS. Dr. AS Dincq Service d Anesthésie 2 1. INTRODUCTION. Prescription

Plus en détail

Revascularisation complète à la phase aigue de l IDM: POUR

Revascularisation complète à la phase aigue de l IDM: POUR Revascularisation complète à la phase aigue de l IDM: POUR P. Commeau Polyclinique Les Fleurs Ollioules cardiorun2014.org Conflits d intérêt Cardiologue interventionnel Consultant pour Abbott BSCI Medtronic

Plus en détail

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI?

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI? Qui et quand opérer au cours du traitement de l EI? Gilbert Habib Département de Cardiologie - Timone Marseille 7es JNI Bordeaux, 8 juin 2006 Université de la Méditerranée Faculté de Médecine de Marseille

Plus en détail

Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires :

Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires : Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires : Gestion du TTT antithrombotique en péri-opératoire d une chirurgie carcinologique : Par an en France : _120 000 IDM _200 000 stents implantés : (110

Plus en détail

Attentes économiques et éléments de mesure pour les projets d intégration clinique.

Attentes économiques et éléments de mesure pour les projets d intégration clinique. Attentes économiques et éléments de mesure pour les projets d intégration clinique. Jean Lachaine, professeur agrégé, Faculté de pharmacie, Université de Montréal Pourquoi avoir des critères économiques

Plus en détail

The cost of non ETS scenario Or : the benefits or giving it a second life Christian de Perthuis Université Paris-Dauphine

The cost of non ETS scenario Or : the benefits or giving it a second life Christian de Perthuis Université Paris-Dauphine The cost of non ETS scenario Or : the benefits or giving it a second life Christian de Perthuis Université Paris-Dauphine CEPS Tuesday, 29 June How to asses the cost? The aim of ETS is to reach a certain

Plus en détail

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP 83983 Volume 23 - Novembre 2013 - hors- série 6 Chirurgie ambulatoire en Urologie Cette recommandation de bonne pratique a reçu le label de la HAS. Ce label signifie que cette recommandation de bonne pratique

Plus en détail

ANGIOPLASTIE des PONTAGES CORONARIENS. Dr Hakim BEN AMER ICV-GVM Roseraie, Aubervilliers Institut Jacques Cartier, Massy Hôpital Foch, Suresnes

ANGIOPLASTIE des PONTAGES CORONARIENS. Dr Hakim BEN AMER ICV-GVM Roseraie, Aubervilliers Institut Jacques Cartier, Massy Hôpital Foch, Suresnes ANGIOPLASTIE des PONTAGES CORONARIENS Dr Hakim BEN AMER ICV-GVM Roseraie, Aubervilliers Institut Jacques Cartier, Massy Hôpital Foch, Suresnes HISTORIQUE 1953: GIBBON première CEC 1958: SONES première

Plus en détail

Utilisation du clopidogrel chez les patients en IRCT

Utilisation du clopidogrel chez les patients en IRCT Utilisation du clopidogrel chez les patients en IRCT Yassine Bouatou Médecin interne Service de Pharmacologie et Toxicologie Cliniques, HUG Cas clinique : M. A, 61 ans IRCT en hémodialyse depuis 3 ans

Plus en détail

Nouvelle technique de reperméabilisation dans l'artériopathie des membres inférieurs Y. RAHAL - B. JOUVE - L.BOULAIN

Nouvelle technique de reperméabilisation dans l'artériopathie des membres inférieurs Y. RAHAL - B. JOUVE - L.BOULAIN 19èmes ASSISES Jeudi 21 et vendredi 22 novembre 2013 Nouvelle technique de reperméabilisation dans l'artériopathie des membres inférieurs Y. RAHAL - B. JOUVE - L.BOULAIN Passion pour la cardiologie interventionnelle+om!

Plus en détail

Quel consensus pour le suivi cardiologique après angioplastie en 2006?

Quel consensus pour le suivi cardiologique après angioplastie en 2006? Quel consensus pour le suivi cardiologique après angioplastie en 26? Suivi du patient revascularisé S assurer de la compliance au traitement (anti agrégants) Gérer le problème d une éventuelle chirurgie

Plus en détail

Revascularisa+on de l IVA proximale:

Revascularisa+on de l IVA proximale: Revascularisa+on de l IVA proximale: Je choisis un stent TITAN«bio- ac+f»! Dr Marc Silvestri GCS Axium- Rambot Aix en Provence Revascularisa+on de l IVA proximale: Ra+onnel - Large territoire myocardique

Plus en détail

Aspects techniques de l angioplastie des carotides. Docteur Pierre Meyer Institut Arnault Tzanck Saint Laurent du Var France MEET 2008

Aspects techniques de l angioplastie des carotides. Docteur Pierre Meyer Institut Arnault Tzanck Saint Laurent du Var France MEET 2008 Aspects techniques de l angioplastie des carotides the main goal of carotid revascularization is to prevent stroke Docteur Pierre Meyer Institut Arnault Tzanck Saint Laurent du Var France MEET 2008 session

Plus en détail

Syndromes coronaires aigus

Syndromes coronaires aigus CONGRES American College of Cardiology J.P. COLLET Service de Cardiologie, Hôpital Pitié-Salpêtrière, PARIS. Syndromes coronaires aigus L American College of Cardiology a encore montré le grand dynamisme

Plus en détail

Carlo Di Mario, Nicola Viceconte, Eduardo Alegria Barrero, Michael Chan, Rodrigo Teijero, Manuel Guzman, Alistair Lindsay, Nicolas Foin

Carlo Di Mario, Nicola Viceconte, Eduardo Alegria Barrero, Michael Chan, Rodrigo Teijero, Manuel Guzman, Alistair Lindsay, Nicolas Foin Carlo Di Mario, Nicola Viceconte, Eduardo Alegria Barrero, Michael Chan, Rodrigo Teijero, Manuel Guzman, Alistair Lindsay, Nicolas Foin Strut Apposition with OCT IVUS OCT Dynamic range 40-60dB 90-110dB

Plus en détail

Physiopathologie des stents coronariens. Dr P.Merveille Dr N.Preumont Dr M.ElMourad

Physiopathologie des stents coronariens. Dr P.Merveille Dr N.Preumont Dr M.ElMourad Physiopathologie des stents coronariens Dr P.Merveille Dr N.Preumont Dr M.ElMourad AMUB 5/9/2014 Traitement par voie percutanée de lésions coronaires ni trop complexes, ni trop nombreuses, plutôt que

Plus en détail

Risques et bénéfices des stents coronariens actifs

Risques et bénéfices des stents coronariens actifs Kardiovaskuläre Medizin 2007;10:000 000 Stéphane Cook, Stephan Windecker, Christoph Kaiser, Jean-Christophe Stauffer, Marco Roffi, Giovanni Pedrazzini, Hans Rickli, Thomas F. Lüscher, François Mach, Bernhard

Plus en détail

COMMUNICATION. L auteur déclare ne pas avoir de liens d intérêt en relation avec le contenu de cet article. Jean-Philippe METZGER * INTRODUCTION

COMMUNICATION. L auteur déclare ne pas avoir de liens d intérêt en relation avec le contenu de cet article. Jean-Philippe METZGER * INTRODUCTION COMMUNICATION Le progrès médical à la lumière de l amélioration de la sécurité de l angioplastie coronaire Mots-clés : Angioplastie coronaire par ballonnet. Recherche biomédicale Medical progress exemplified

Plus en détail

région Poitou-Charentes COMMISSION CARDIOLOGIE DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL

région Poitou-Charentes COMMISSION CARDIOLOGIE DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL IMPLANTS ENDOVASCULAIRES CORONARIENS DITS «STENTS»CORONAIRES ACTIFS A LIBÉRATION DE PRINCIPE ACTIF CARACTÉRISTIQUES Dénomination commune : Implants endovasculaires coronariens

Plus en détail

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?&

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?& Association Nationale des Directeurs des Systèmes d Information &:&de&quoi&s agit0il&?& Pierre Delort, Président, Association Nationale des DSI http://www.andsi.fr/tag/delort/ Document confidentiel Ne

Plus en détail

Les traitements antiplaquettaires

Les traitements antiplaquettaires Revues Générales Thérapeutique Gestion des antiagrégants plaquettaires en chirurgie non cardiaque Résumé : La gestion des antiplaquettaires chez des patients porteurs de stent représente une situation

Plus en détail

Après l infarctus: quelle prévention? Dr Daniel Karila-Cohen Centre Cardiologique du Nord Saint-Denis (93)

Après l infarctus: quelle prévention? Dr Daniel Karila-Cohen Centre Cardiologique du Nord Saint-Denis (93) Après l infarctus: quelle prévention? Dr Daniel Karila-Cohen Centre Cardiologique du Nord Saint-Denis (93) Position du problème Pathologie courante Risque absolu élevé Survie de plus en plus longue Intervention

Plus en détail

Syndrome coronaire aigu du sujet âgé : particularités et conduite à tenir

Syndrome coronaire aigu du sujet âgé : particularités et conduite à tenir Syndrome coronaire aigu du sujet âgé : particularités et conduite à tenir 14é CONGRES FRANCOPHONE DE CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE Bernard JOUVE, CH du pays d AIX Conflits d intérêt Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

Le vieillissement de la population

Le vieillissement de la population Infiltrations et antiagrégants plaquettaires : que faire en pratique? Résumé : Le vieillissement de la population et la prévalence accrue des maladies cardiovasculaires s accompagnent d une augmentation

Plus en détail

Infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST : réduction des délais de reperfusion par la mise en place d une alarme pré-hospitalière

Infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST : réduction des délais de reperfusion par la mise en place d une alarme pré-hospitalière Prix qualité 2009 projet type A Infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST : réduction des délais de reperfusion par la mise en place d une alarme pré-hospitalière Olivier Grosgurin 1, MD, Jérôme

Plus en détail

Quels critères de choix pour les antiplaquettaires oraux?

Quels critères de choix pour les antiplaquettaires oraux? 1 Quels critères de choix pour les antiplaquettaires oraux? Le étapes du choix depuis le pré-hospitalier jusqu à la sortie François Schiele, Besançon Conflits d intérêt potentiels : Honoraires de communication

Plus en détail

EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A

EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A LIBERATION DE PRINCIPE ACTIF JUILLET 2009 Service évaluation des dispositifs Service de l évaluation économique et de la santé publique 2, avenue du Stade de France

Plus en détail

ACTUALITES EN CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : LES STENTS COATES SYSTEMES DE FERMETURE. Emilie GENTINA- Nathalie PARISIS CH Tourcoing 20 Novembre 2004

ACTUALITES EN CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : LES STENTS COATES SYSTEMES DE FERMETURE. Emilie GENTINA- Nathalie PARISIS CH Tourcoing 20 Novembre 2004 ACTUALITES EN CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : LES STENTS COATES SYSTEMES DE FERMETURE Emilie GENTINA- Nathalie PARISIS CH Tourcoing 20 Novembre 2004 I. Introduction : historique de l angioplastie II. Evolution

Plus en détail

ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA

ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA Dr Eléonore Ronflé Dr Jacques Albizzati SERVICE MEDICAL DE LA REGION PROVENCE ALPES COTE D AZUR 1 C O N T E X T E Enjeu de santé publique

Plus en détail

Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien

Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien Les antiagrégants plaquettaires

Plus en détail

TOMENF - Iatrogenic risks associated with CT scans received in

TOMENF - Iatrogenic risks associated with CT scans received in TOMENF - Iatrogenic risks associated with CT scans received in childhood Responsable(s) : De Vathaire Florent, Equipe-3 d'epidémiologie des radiations- CESP- UMR 1018 INSERM Date de modification : 14/08/2013

Plus en détail

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Marqueur prédictif - Définition Un marqueur prédictif est un marqueur qui prédit le bénéfice

Plus en détail

Argumentaire Pour 11.062. Dokumentation Documentation Documentazione. Oui à la médecine de famille. Initative popuplaire / contre-projet direct

Argumentaire Pour 11.062. Dokumentation Documentation Documentazione. Oui à la médecine de famille. Initative popuplaire / contre-projet direct Parlamentsdienste Services du Parlement Servizi 11.062 del Parlamento Servetschs dal parlament Argumentaire Pour Oui à la médecine de famille. Initative popuplaire / contre-projet direct Votation populaire

Plus en détail

ORSIRO, pharmaco. ologiquement) Demande Fabricant. 255 février 2014. intolérance. indications retenues. r. enceintes. pouvant être.

ORSIRO, pharmaco. ologiquement) Demande Fabricant. 255 février 2014. intolérance. indications retenues. r. enceintes. pouvant être. COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 255 février 2014 CONCLUSIONS ORSIRO, endoprothèse coronaire (stent) enrobée de sirolimuss (produitt

Plus en détail

L Jacquemin, O Roth, JY Wiedemann Pôle CPV CH Mulhouse

L Jacquemin, O Roth, JY Wiedemann Pôle CPV CH Mulhouse DES ESSAIS CLINIQUES AUX RECOMMANDATIONS DANS LE SCA QUELS ANTITHROMBOTIQUES CHOISIR? Assises CNCH 212 L Jacquemin, O Roth, JY Wiedemann Pôle CPV CH Mulhouse LIENS D INTERET n Conférence rémunérée q Pfizer,

Plus en détail

PRECONISATION DE GERBAGE

PRECONISATION DE GERBAGE Superlift litres / diam. mm (8 ) Final packaging for pallet 1200 x 1000 mm. 1000 mm Final packaging for pallet 800 x 1200 mm. 800 mm 1200 mm 1200 mm Floor 35 containers High 5 containers (1 + 4) TOTAL:

Plus en détail

Coût-efficacité de l introduction des matériels de sécurite? Coût-efficace? Ratio coût-efficacité. Les études coût-efficacité

Coût-efficacité de l introduction des matériels de sécurite? Coût-efficace? Ratio coût-efficacité. Les études coût-efficacité Coût-efficacité de l introduction des matériels de sécurite? Coût-efficace? Y.Yazdanpanah Hôpital Bichat Claude-Bernard Atip/Avenir INSERM U738 Université Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité Les études

Plus en détail

15/05/2013 CRITÈRES PHARMACOÉCONOMIQUES DANS L ÉLABORATION D UNE LISTE DE MÉDICAMENTS À REMBOURSER. L accès au médicament au Canada

15/05/2013 CRITÈRES PHARMACOÉCONOMIQUES DANS L ÉLABORATION D UNE LISTE DE MÉDICAMENTS À REMBOURSER. L accès au médicament au Canada INTRODUCTION À L ÉVALUATION ÉCONOMIQUE PLAN DU COURS CRITÈRES PHARMACOÉCONOMIQUES DANS L ÉLABORATION D UNE LISTE DE MÉDICAMENTS À REMBOURSER. L accès au médicament au Canada Rôle de l évaluation économique

Plus en détail

Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial. Système de positionnement d endoprothèse

Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial. Système de positionnement d endoprothèse Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial Système de positionnement d endoprothèse Une envergure des jambes de 15 mm s adapte aux ostia. Cylindre souple Une fente longitudinale permet d utiliser des

Plus en détail

«I had a dream» Martin Luther King

«I had a dream» Martin Luther King «I had a dream» Martin Luther King Etienne Grandmaire Directeur Développement Thérapies Abbott Vascular Bioresorbable Bare-metal Drug-eluting Après angioplastie scaffold POBA stent metallic stent therapy

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GENERALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/69/20 11 mars 2013 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITE EXECUTIF DU FONDS MULTILATERAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Bon Usage des Endoprothèses coronaires : recueil des pratiques en Haute-Normandie M A R I E L E F E B V R E - C A U S S I N O C T O B R E

Bon Usage des Endoprothèses coronaires : recueil des pratiques en Haute-Normandie M A R I E L E F E B V R E - C A U S S I N O C T O B R E Bon Usage des Endoprothèses coronaires : recueil des pratiques en Haute-Normandie 1 M A R I E L E F E B V R E - C A U S S I N O C T O B R E 2 0 1 2 Contexte 2 Sur la base du rapport HAS «Evaluation des

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

STENT BIO RESORBABLE UNE REVOLUTION DANS LE TRAITEMENT DE LA MALADIE CORONAIRE? NICOLAS PREUMONT

STENT BIO RESORBABLE UNE REVOLUTION DANS LE TRAITEMENT DE LA MALADIE CORONAIRE? NICOLAS PREUMONT STENT BIO RESORBABLE UNE REVOLUTION DANS LE TRAITEMENT DE LA MALADIE CORONAIRE? NICOLAS PREUMONT CORONAROGRAPHIE & ANGIOPLASTIE ANGIOPLASTIE + STENT = TRAITEMENT DE BASE DE LA MALADIE CORONAIRE OBSTRUCTIVE

Plus en détail

Partenariat public privé : comment maîtriser les conflits d intérêts?

Partenariat public privé : comment maîtriser les conflits d intérêts? Partenariat public privé : comment maîtriser les conflits d intérêts? Vincent Mooser Vice-Doyen Recherche Clinique FBM Chef Département des Laboratoires 5 février 2015 Essais cliniques sponsorisés par

Plus en détail

La thrombolyse préhospitalière en pra3que après STREAM. TA Trung Hung SMUR- Réanima2on Centre Hospitalier de Longjumeau

La thrombolyse préhospitalière en pra3que après STREAM. TA Trung Hung SMUR- Réanima2on Centre Hospitalier de Longjumeau La thrombolyse préhospitalière en pra3que après STREAM TA Trung Hung SMUR- Réanima2on Centre Hospitalier de Longjumeau Mes conflits d intérêt : Merci à Frans Van de Werf pour ses diapos Jeudi 11 avril 2013

Plus en détail

Faut il dépister systématiquement l ischémie myocardique silencieuse des diabétiques?

Faut il dépister systématiquement l ischémie myocardique silencieuse des diabétiques? Faut il dépister systématiquement l ischémie myocardique silencieuse des diabétiques? Philippe Moulin Fédération d endocrinologie Hopital cardiovasculaire Louis Pradel LYON HCL-UCBL- INSERM U870 Qui dépister?

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 12 juillet 2011

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 12 juillet 2011 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 12 juillet 2011 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles

Plus en détail

The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium

The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium Febrile Neutropenia (fever > 38 C + neutropenia < 500xmm

Plus en détail

Les stents actifs sont-ils dangereux?

Les stents actifs sont-ils dangereux? Controverse Sang Thrombose Vaisseaux 7 ; 9, n : -5 Les stents actifs sont-ils dangereux? Jean-Philippe Collet, Jean-ichel Juliard Institut de cardiologie, Hôpital Pitié-Salpêtrière, 7565 Paris cedex 3

Plus en détail

SFHH 2014 Marseille Jacky Charasse spécialiste clinique

SFHH 2014 Marseille Jacky Charasse spécialiste clinique SFHH 2014 Marseille Jacky Charasse spécialiste clinique Accès vasculaire périphérique et central : Prévention des infections et thromboses Nouvelles perpectives pour 2014 Document à destination des professionnels

Plus en détail

Innover dans un contexte global: Quelles stratégies possibles, quelles conséquences pour les Ressources Humaines?

Innover dans un contexte global: Quelles stratégies possibles, quelles conséquences pour les Ressources Humaines? Innover dans un contexte global: Quelles stratégies possibles, quelles conséquences pour les Ressources Humaines? Dominique Jolly, Professeur à SKEMA Business School, Professeur Visitant à CEIBS (Shanghai)

Plus en détail