RÉPONSE DE SGSS POUR FACILITER LA GESTION DES RISQUES PAR LES SGP

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉPONSE DE SGSS POUR FACILITER LA GESTION DES RISQUES PAR LES SGP"

Transcription

1 Lundi 30 Mars 2015 Séminaire EIFR sur le thème «CCP : Evaluation du risque pour les utilisateurs» RÉPONSE DE SGSS POUR FACILITER LA GESTION DES RISQUES PAR LES SGP Présenté par Clément Phelipeau, Société Générale Securities Services Product Manager Derivatives & Collateral Management

2 AGENDA I. Enjeux et risques pour le buy-side II. Maitrise du risque opérationnel sur les produits dérivés III. Intégration des processus de compensation et de gestion du collatéral pour un meilleur pilotage du risque: ORCHESTRA P.2

3 I. ENJEUX ET RISQUES POUR LE BUY-SIDE P.3

4 ENJEUX ET RISQUES POUR LE BUY-SIDE OPÉRATIONS STRATÉGIE Augmentation du nombre d ADM Automatisation et scalability de la plateforme Ségrégation des comptes de collatéral Négociation des clearing agreements Implémentation de l IM et VM bilatéral Composantes du coût de la collatéralisation Optimisation et transformation Externalisation ou internalisation Stratégie de netting Anticipation de remontée des taux P.4

5 II.MAITRISE DU RISQUE OPÉRATIONNEL SUR LES PRODUITS DÉRIVÉS P.5

6 LA VALEUR-AJOUTÉE DU SECURITIES SERVICER Savoir-faire et culture du risque forte d un organisme régulé La capacité d adapter ses processus en fonction du marché et de la réglementation, d anticiper les pratiques de marché ainsi qu un suivi attentif des évolutions de la réglementation et la participation à des groupes de place Rapidité de mise en place des solutions et réactivité face aux évolutions de pratiques de marché et réglementaires Interlocuteur central ayant un vision globale sur l activité de ses clients (multiclasses d actifs) P.6

7 CONSOLIDATION DE L EXPOSITION ET DE LA VISION DU RISQUE DE CRÉDIT SGSS IM & VM Flux compensés PAI, fees Membre compensateur (dérivés listés) IM & VM PAI, fees CCPs Client Reporting consolidé: Positions Exposition Collatéral Réconciliations Validation des paiements Middle Office IM & VM PAI, fees Membre compensateur (OTC compensés) IM & VM Substitution d IM IM & VM PAI, fees Contreparties (dérivés OTC non-compensés) IM & VM Flux bilatéraux Substitution d IM Contreparties (REPO / SLAB) P.7

8 Collateral Comptes SGSS Margin calc Positions Collateral Collateral Collateral Comptes chez le Clearing Broker 1 Margin calc Positions Comptes chez le Clearing Broker 2 Margin calc Positions Comptes chez le Clearing Broker 3 Margin calc Positions VISION CONSOLIDÉE DE SON COLLATÉRAL: OTC COMPENSÉS ET LISTÉS Gérant - OTC business Gérant - listed business Gérant - OTC and listed business FM FM FM F1 F2 Fn F1 F2 Fn F1 F2 Fn F1 F2 Fn F1 F2 Fn F1 F2 Fn F1 F2 Fn F1 F2 Fn F1 F2 Fn Gérant Vision Globale sur tous le business : OTC et listé FM F1 F2 Fn F1 F2 Fn F1 F2 Fn P.8

9 SUPPORT DANS LE PROCESSUS DE COMPRESSION Compression Multilatérale et Bilatérale Compression Multilatérale: Enjeux : 1. Complexité à refléter les positions compressées dans son système de tenue de positions. 2. Retrouver les positions initiales pour des questions d audit. Vente Achat A B C D E Exposition net au marché Avant compression SGSS vous permet de retrouver les positions initiales suite à un exercice de compression effectué par la CCP. Valeur ajoutée de SGSS: peut effectuer de la compression bilatérale, sur les produits OTC ne transitant pas par les CCPs. Après compression Vente Achat A B C D E Exposition net au marché Rappel des bénéfices de la compression: Moins d événements lifecycle events à gérer (paiements, réconciliation, clearing, reporting, etc.) et moins de risque légal Réduction de notionnel - Leverage Ratio (Basel III) et du bilan (Réduction des MtM bruts IFRS accounting) Réduction de coût de capital (RWA), du risque crédit & risque de liquidité Impacte les seuils de compensation pour les contreparties non-financières (EMIR) P.9

10 ILLUSTRATION DE L IMPACT DE LA COMPRESSION SUR LE NOTIONNEL (CCP + BILATÉRAL) Interest Rate Swaps (CCP) Plus de $140Tn éliminés en 2014 $325 Tn éliminés par LCH depuis 2008 Credit Default Swaps $30Tn éliminés entre 2007 et 2009 représente 50 % du marché Le notionnel brute représenté n est compté qu une fois pour le notionnel compressé en dehors d une CCP et compté deux fois pour le notionnel compressé au sein d une CCP, en ligne avec les pratiques de l industrie. Source: TriOptima - TriReduce P.10

11 RÉCONCILIATION DE PORTEFEUILLES (STOCK ET FLUX) Réconciliations Plusieurs niveaux de contrôles permettant de réduire le risque opérationnel sur le montant des notionnels: 1. Réconciliation des positions noncompressées envoyées par le CB et celles envoyées par le client (stock et flux) 2. Réconciliation des positions compressées envoyées par le CB réconciliées dans TriOptima 3. Suivi des statuts de compensation intraday dans MarkitWire Réduction du Risque Opérationnel: Vérification journalière de votre population OTC Identification des «mismatchs» Identification des différences de valorisation (bilatéral) Transparence accrue au niveau opérationnel Réduction du Risque de Crédit Gestion optimale des appels de marge Aide à l identification des causes des différends Supporter le processus de résolution des «breaks» Nouvelles positions Chargement des portefeuilles TriOptima Clearing Brokers PF 1 (CB) PF 2 (CB) matched missmatch PF 1 (Client) PF 2 (Client) Analyse des écarts SGSS Nouvelles positions Clients Résultat de la réconciliation Rapport de réconciliation P.11

12 III.INTÉGRATION DES PROCESSUS DE COMPENSATION ET DE GESTION DU COLLATÉRAL POUR UN MEILLEUR PILOTAGE DU RISQUE P.12

13 LA COMPENSATION PRÉOCCUPATION CENTRALE AFFECTANT TOUTE LA CHAINE DE TRAITEMENT Trade Management Valorisation & Réconciliation COMPENSATION Gestion du Collatéral Reporting réglementaire au référentiel central Trade Capture Modélisation des instruments OTC Compensation IRS, CDS, FX Gestion des contrats de collateral (CSA/ARG) Gestion des UTIs & LEIs Affirmation et Confirmation Intégration des market data Memberships CCPs Europe & US Calcul des expositions Messages de reporting à DTCC DDRL Suivi des statuts de compensation Calcul des valorisations Simulations d IM en Pré-Trade Gestion des appels de marge Gestion des exceptions Gestion des opérations Compensées Gestion des évènements et des paiements Contrôle des MtM et validation Gestion des limites de crédit Gestion des disputes Gestion du Backloading Distribution des valorisations aux clients Gestion des flux vis à vis de la CCP (IM, VM, Coupons, Fees & Cash buffer) Instruction des transferts de collatéral & Substitution Réconciliation avec les contreparties et Clearing Brokers Pilotage en intraday de la trésorerie mobilisée Optimisation & Transformation de titres & FX Cross Margining P.13

14 UNE PLATEFORME INDUSTRIALISÉE ET CONNECTÉE POUR COMPTE DE TIERS Clients Confirmation & integration des nouveaux trades Tickets Tenue de position GALLERY Reporting Contreparties Valorisation et réconciliation Compensation Gestion du collatéral CCPs Instructions de R/L & suivi des statuts Custodian(s) Reporting Référentiel central (DTCC DDRL) Bénéfices Plateforme intégrée développée pour compte de tiers Capacité de reporting étendue au travers de GALLERY Conforme aux nouvelles reglementations: Compensation OTC Reporting au référentiel central DTCC DDRL Interopérabilité avec tous les acteurs en aval comme les conservateurs de nos clients Gestion des deux chaines de traitement compensées et non compensées P.14

15 Ticket + CCP Reporting UN MODELE DE COMPENSATION ENTIEREMENT INTEGRE UNE CHAINE AUTOMATISEE ET UN DISPOSITIF DE CONTRÔLE ROBUSTE Schéma de compensation d une nouvelle transaction Société Générale gère l ensemble de la chaîne de compensation des dérivés OTC Client 1 Contrepartie Affirmation et contrôles réalisés dans MarkitWire Affirmation 3 Middle Office (SGSS) Gestion du Collatéral Statuts de clearing + UTI SOCIETE GENERALE Clearing Broker (SG Prime Services) 7 Soumission Exécution Plateforme d Affirmation MarkitWire CCP Product Check Account Check Credit Check 5 Contrôle & Acceptation Caractéristiques de la transaction Retour d information Compensation de la transaction (acceptation au clearing et gestion des limites de crédit) Middle Office OTC pour compte de tiers incluant un support spécifique aux opérations compensées Suivi des statuts de compensation et gestion des rejets Tenue de position et réconciliation Gestion du collatéral et des flux financiers liés à la compensation Infrastructure de compensation complète Plateforme de compensation et connectivité directe avec les CCPs Réplication et prévision des marges Portail web PULSE (SG Prime Services - Newedge) incluant le reporting intraday des transactions compensées et du niveau d utilisation des limites P.15

16 UN PROCESSUS OPTIMISÉ DE SUIVI DES STATUTS DE COMPENSATION Gestion des statuts de compensation dans MarkitWire CLIENT SOCIETE GENERALE Plateforme d Execution électronique Ex BLOOMBERG Récap. transaction Plateforme d Affirmation MARKITWIRE Détails de la transaction Affirmation on-screen Suivi des statuts de compensation Tenue de Position SUMMIT Ticket + CCP choisie Un pilotage fin des délais d affirmation et de confirmation en adéquation avec la réglementation EMIR Des contrôles systématiques des caractéristiques économiques Un dispositif de résolution des écarts et d escalade si nécessaire Un reporting précis des délais d affirmation et de confirmation P.16

17 UN MODELE DE COMPENSATION ENTIEREMENT INTEGRE GESTION DYNAMIQUE DES FLUX FINANCIERS CCP 6 Paiement du montant de collatéral SOCIETE GENERALE Réplication des calculs de marge de la CCP et appel de marge quotidien et réception du collatéral 1 Calcul des marges 2 Appel de marge (IM, VM, coupons, fees) Transactions compressées Clearing Broker (SG Prime Services) Paiement de la VM en cash dans la devise du sous-jacent et de l IM dans la devise du portefeuille avec possibilité de faire appel au service de «Single Currency Margining» Excédent de cash déposé (buffer) à la CCP ou possibilités de financement Cash et titres client systématiquement et exclusivement déposés à la CCP Gestion des positions et du collatéral Client 3 Reporting (+validation des paiements ) Middle Office (SGSS) Gestion et intégration des flux dans les systèmes Middle Office (IM, VM, Coupons, upfront fees, PAI & Intérêts, fees CCP) Réconciliation des positions avec le CB et avec la CCP Mise à jour du stock de positions en cas de compression à la CCP Suivi des flux financiers (Coupons, Upfront fees) 4 Instruction de paiement de collatéral 5 Paiement du montant de collatéral Suivi des balances de collatéral et des inventaires titres et cash Gestion des instructions de paiement de collatéral Conservateur (banque) P.17

18 SOLUTIONS INNOVANTES A FORTE VALEUR AJOUTEE Optimisation du capital immobilisé pour couvrir les engagements sur les positions dérivés Capacité à détecter rapidement une utilisation inefficiente des actifs/cash mis en collatéral à la CCP Cross Margining Excess Margin Transformation What-if Accès direct et rapide à du collatéral de haute qualité via notre desk de trading de REPO et prêt-emprunt titres. Fonctionnalité de Prévision et d optimisation de l I: Simulation de l impact d un nouveau trade sur l I du portefeuille pour chaque CCP. P.18

Le Collateral Management

Le Collateral Management Le Collateral Management Éclairage, par Harwell Management 1 Table des Matières Grises Collateral Management 2 GESTION DU COLLATERAL En quelques mots Collatéral : actif financier servant de garantie dans

Plus en détail

Nouvelles réglementations des dérivés OTC

Nouvelles réglementations des dérivés OTC Nouvelles réglementations des dérivés OTC Impacts pour le buy-side David Douay Département Projets d Amundi 9 Octobre 2012 Introduction Pas une mais des réformes : Dodd-Frank aux Etats-Unis, EMIR en Europe,

Plus en détail

GESTION DU COLLATERAL

GESTION DU COLLATERAL SOCIÉTÉ GÉNÉRALE SECURITIES SERVICES GESTION DU COLLATERAL Solutions pour une meilleure efficience Prestations de services titres, optimisation et valorisation produits Emmanuelle Choukroun, SGSS SOMMAIRE

Plus en détail

LE COLLATÉRAL : QUELS ENJEUX?

LE COLLATÉRAL : QUELS ENJEUX? LE COLLATÉRAL : QUELS ENJEUX? Par Céline Bauné, Consultante Depuis la faillite de Lehman Brothers en septembre 28, les acteurs financiers font de plus en plus appel au collatéral : d une part, ses utilisations

Plus en détail

Feuille de route EMIR: guide pratique de la gestion d actifs «Buy side» et «Sell side» Edouard Vieillefond Secrétaire Général Adjoint AMF

Feuille de route EMIR: guide pratique de la gestion d actifs «Buy side» et «Sell side» Edouard Vieillefond Secrétaire Général Adjoint AMF Feuille de route EMIR: guide pratique de la gestion d actifs «Buy side» et «Sell side» Edouard Vieillefond Secrétaire Général Adjoint AMF Rappel de l échéancier EMIR 2 En France, de nouvelles prérogatives

Plus en détail

EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES

EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES Carole Uzan Autorité des Marchés Financiers Direction de la Régulation et des Affaires Internationales INTRODUCTION LES PRINCIPALES ÉTAPES

Plus en détail

Solutions de Trésorerie Next Generation

Solutions de Trésorerie Next Generation Solutions de Trésorerie Next Generation Maximilien de Dieuleveult Sales Manager Management Corporates France Cyril Blas Director Head of Trade Finance France Le cycle de vie de la Trésorerie Compensation

Plus en détail

Les 6èmes rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change

Les 6èmes rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change Les 6èmes rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change Les nouveaux enjeux de la gestion du collatéral EUROCLEAR Cyril Louchtchay de Fleurian Head of Collateral Management & Securities

Plus en détail

Le risque de contrepartie

Le risque de contrepartie Le risque de contrepartie Gérer les risques en temps de crise 20/06/2012 Idriss Tchapda Djamen Sommaire Exécutif n Le risque de contrepartie reçoit une attention considérable de la part des régulateurs

Plus en détail

THOMSON REUTERS. La Connaissance pour Agir

THOMSON REUTERS. La Connaissance pour Agir THOMSON REUTERS La Connaissance pour Agir EN CHIFFRES Nous fournissons des informations intelligentes aux financiers et industriels de ce monde, donnant à nos clients un avantage compétitif Organisation:

Plus en détail

Règlement EMIR. Impact en matière immobilière. ASPIM 12 septembre 2013

Règlement EMIR. Impact en matière immobilière. ASPIM 12 septembre 2013 Règlement EMIR Impact en matière immobilière ASPIM 12 septembre 2013 Sommaire 1. Introduction 2. Les contreparties soumises à EMIR 3. L impact d EMIR pour les dérivés de gré à gré compensés 4. L impact

Plus en détail

Valorisation des instruments complexes

Valorisation des instruments complexes Valorisation des instruments complexes Contrainte réglementaire ou opportunité: le retour d expérience d une société de gestion Mars 2 0 1 2 p0 P0 Préambule: le fondement réglementaire pour les sociétés

Plus en détail

L essentiel des marchés financiers

L essentiel des marchés financiers Éric Chardoillet Marc Salvat Henri Tournyol du Clos L essentiel des marchés financiers Front office, post-marché et gestion des risques, 2010 ISBN : 978-2-212-54674-3 Table des matières Introduction...

Plus en détail

Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures

Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures Frédéric Hervo Directeur des systèmes de paiement et des infrastructures de marché Séminaire EIFR 9 octobre 2013 Banque de France

Plus en détail

UNIVERSWIFTNET. SWIFTNet, du Cash au Trade. 12 Février 2013

UNIVERSWIFTNET. SWIFTNet, du Cash au Trade. 12 Février 2013 UNIVERSWIFTNET SWIFTNet, du Cash au Trade 12 Février 2013 2 Programme Qu est-ce que SWIFTNet «Trade for Corporates»? Pourquoi avoir choisi SWIFTNet Trade? Comment fonctionne cette solution? Quels en sont

Plus en détail

2. Bank of America (US) Market capitalization - $195.9 billion Previous ranking - 2. Market capitalization - $176.7 billion Previous ranking - 3

2. Bank of America (US) Market capitalization - $195.9 billion Previous ranking - 2. Market capitalization - $176.7 billion Previous ranking - 3 Tables des matières 1 Métiers des banques et de CIB 2 Activités de Front Office Qu est que le trading (Thong NGUON Natixis CIB) Activités de Middle Office 3 Valorisation et explication de P&L (H.Hung NGUYEN

Plus en détail

Evolution des métiers de marché et services d investissements liés à la compensation. Patrice Renault, PR Conseil

Evolution des métiers de marché et services d investissements liés à la compensation. Patrice Renault, PR Conseil Evolution des métiers de marché et services d investissements liés à la compensation Patrice Renault, PR Conseil 1 1- Principaux impacts opérationnels liés à la mise en œuvre d EMIR & actions à mener -

Plus en détail

Une présentation pour

Une présentation pour En ligne avec votre gestion financière EMIR et les fonds immobiliers Une présentation pour Paris, le 21 janvier 2014 1 En ligne avec votre gestion financière 1 EMIR, une réglementation européenne en réponse

Plus en détail

Les produits dérivd. des instruments incontournables du paysage financier

Les produits dérivd. des instruments incontournables du paysage financier Les produits dérivd rivés s : des instruments incontournables du paysage financier Léon Bitton Vice-président, R&D Bourse de Montréal Inc. CONGRÈS DE L'ASDEQ 19 mai 2005 1 Produits dérivd rivés s : Outils

Plus en détail

GUARDIAN asset management software. Solutions. The safe partner for your business

GUARDIAN asset management software. Solutions. The safe partner for your business Portfolio Management GUARDIAN Solutions The safe partner for your business La société Swiss-Rev offre des solutions logicielles hautement spécialisées et adaptées au domaine financier. Nous comptons parmi

Plus en détail

Gestion du risque de change dans une caisse de pension: opportunités et risques

Gestion du risque de change dans une caisse de pension: opportunités et risques Gestion du risque de change dans une caisse de pension: opportunités et risques Séance d information de l ASIP Actualité de la prévoyance professionnelle Pascal Frei, CFA, Associé PPCmetrics SA Financial

Plus en détail

REGLEMENT EMIR COMPENSATION OTC

REGLEMENT EMIR COMPENSATION OTC REGLEMENT EMIR COMPENSATION OTC Comment vous accompagner dans vos choix? FEVRIER 2013 SOMMAIRE INTRODUCTION INTRODUCTION CONTEXTE ET ENJEUX Officiellement entré en vigueur le 16 août 2012, le règlement

Plus en détail

Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal

Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal Plateforme intégrée de gestion des risques et de conformité réglementaire Solvabilité II - Gestion et Qualité des données Des enjeux essentiels pour une remise

Plus en détail

RÉGLEMENT EUROPÉEN DES INFRASTRUCTURES DE MARCHÉ (EMIR) Enquête AGEFI CAPTEO Synthèse CAPTEO 2012 1

RÉGLEMENT EUROPÉEN DES INFRASTRUCTURES DE MARCHÉ (EMIR) Enquête AGEFI CAPTEO Synthèse CAPTEO 2012 1 RÉGLEMENT EUROPÉEN DES INFRASTRUCTURES DE MARCHÉ (EMIR) Enquête AGEFI CAPTEO Synthèse CAPTEO 2012 1 Synthèse de l enquête EMIR menée par CAPTEO avec le soutien de l AGEFI Etudes Panel A quelques mois de

Plus en détail

Sommaire. 1. Présentation de 2J Associés. 2. Nos métiers. 3. Nos valeurs. 4. Nos offres. 5. Exemples de missions réalisées

Sommaire. 1. Présentation de 2J Associés. 2. Nos métiers. 3. Nos valeurs. 4. Nos offres. 5. Exemples de missions réalisées Sommaire 1. Présentation de 2J Associés 2. Nos métiers 3. Nos valeurs 4. Nos offres 5. Exemples de missions réalisées 1. Présentation de 2J Associés 2J Associés est un cabinet d expertise comptable indépendant

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

Département des Risques

Département des Risques DOCUMENTATION RELATIVE AU PILIER 3 DE LA REGLEMENTATION BALE II SOMMAIRE 1- Présentation 2- Politique de gestion des risques 3- Fonds propres 4- Adéquation des fonds propres 5- Risques de contrepartie

Plus en détail

Formation «Comptabilite des produits de rive s»

Formation «Comptabilite des produits de rive s» Formation «Comptabilite des produits de rive s» REFERENCE : 303 1. Objectif général Situer le rôle des marchés de produits dérivés et leur lien avec les instruments au comptant. Expliquer le mécanisme

Plus en détail

L essentiel du postmarché

L essentiel du postmarché COLLECTION L essentiel du postmarché TRAITEMENTS, RISQUES OPÉRATIONNELS ET BONNES PRATIQUES Marc Salvat, 2013 ISBN : 978-2-212-55682-7 Affirmation Définitions préalables indispensables : confirmation,

Plus en détail

Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE. Octobre 2012 CAPTEO 2012 1

Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE. Octobre 2012 CAPTEO 2012 1 Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE Octobre 2012 1 Identité du Cabinet CAPTEO Cabinet de Conseil en Stratégie, en Organisation et en Management exclusivement dédié à la Finance Notre expertise La Banque

Plus en détail

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Nos métiers par activité Nos métiers de l informatique comprennent d une part un volet études et d autre part la gestion des infrastructures ; les fonctions

Plus en détail

RÉGLEMENT EUROPÉEN DES INFRASTRUCTURES DE MARCHÉ. Synthèse EMIR

RÉGLEMENT EUROPÉEN DES INFRASTRUCTURES DE MARCHÉ. Synthèse EMIR RÉGLEMENT EUROPÉEN DES INFRASTRUCTURES DE MARCHÉ Synthèse EMIR Octobre 2012 Résumé Le règlement EMIR (European Market Infrastructure Regulation) établit les nouvelles exigences relatives aux produits dérivés

Plus en détail

Luxembourg School for Commerce 1

Luxembourg School for Commerce 1 Les Midis de la Conso - 24 avril 2012 - Quelques clés pour l optimisation du processus de consolidation Olivier Nardi Luxembourg Country Manager LE PEUT SE DIVISER EN 3 GRANDES ÉTAPES : Process Input Output

Plus en détail

Plateforme Lyxor. Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative

Plateforme Lyxor. Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative Plateforme Lyxor Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative Gestion alternative Une classe d actifs attractive Avec plus de 7,600 hedge funds à travers le monde (source HFR Industry Report Q4

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com ADIS Innovation Partner 18 ans d activité opérationnelle dans le secteur du semi-conducteur

Plus en détail

ITIL et SLAs La qualité de service nous concerne tous!

ITIL et SLAs La qualité de service nous concerne tous! + Le 9 Avril 2013 ITIL et SLAs La qualité de service nous concerne tous! + Introduction Intervenants Yannick Goubet: Responsable Commercial GSX Solutions Yann Baudic: Technical Account Manager GSX Solutions

Plus en détail

Mise en œuvre des IFRS dans la banque

Mise en œuvre des IFRS dans la banque Mise en œuvre des IFRS dans la banque Responsables financiers et comptables des institutions financières Experts Comptables Commissaires aux Comptes Comprendre les fondements des normes IFRS Savoir traiter

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

POLITIQUE. Politique de best selection. DATE DE MISE À JOUR Mars 2014. Politique de best selection Mars 2014 1

POLITIQUE. Politique de best selection. DATE DE MISE À JOUR Mars 2014. Politique de best selection Mars 2014 1 POLITIQUE Politique de best selection DATE DE MISE À JOUR Mars 2014 Politique de best selection Mars 2014 1 Politique de best selection SOMMAIRE 1. Objectif 3 2. Champ d application 3 3. Critères de sélection

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

Formation «Comptabilité des opérations de marché»

Formation «Comptabilité des opérations de marché» Formation «Comptabilité des opérations de marché» REFERENCE : 300 1. Objectif général Définir les différentes natures d instruments financiers et les concepts. Situer l'activité de marché dans son environnement

Plus en détail

Association Française des Trésoriers d Entreprise

Association Française des Trésoriers d Entreprise Association Française des Trésoriers d Entreprise La société et l équipe «LORE Finance» est une structure dédiée, spécialisée dans la gestion de Trésorerie pour les PME, PMI et Grandes Entreprises. Gestion

Plus en détail

Evaluation des risques des CCPs vue des Clearing Members

Evaluation des risques des CCPs vue des Clearing Members Evaluation des risques des CCPs vue des Clearing Members Séminaire EIFR Lundi 30 mars 2015 Hubert de Kersaint-Gilly Head of Risks, BNP Paribas Securities Services 30 mars 2015 Agenda Introduction Evaluation

Plus en détail

Conférence EIFR Marchés financiers-mifid 2/MIFIR

Conférence EIFR Marchés financiers-mifid 2/MIFIR Conférence EIFR Marchés financiers-mifid 2/MIFIR 18 décembre 2014 Marie-Agnès NICOLET Regulation Partners Présidente fondatrice 35, Boulevard Berthier 75017 Paris marieagnes.nicolet@regulationpartners.com

Plus en détail

Dématérialisation fiscale des factures

Dématérialisation fiscale des factures White White paper paper Dématérialisation fiscale des factures Sommaire 2 4 5 Parlons des bénéfices Les 10 principaux bénéfices de la dématérialisation des factures vus par les utilisateurs Comment évaluer

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Déploiement d un ERP dans une entreprise internationale Malika Mir-Silber : Microsoft Pierre-Laurent Dugré : Adgil www.adgil.net

Plus en détail

Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers. Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services

Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers. Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services 08/01/2014 Dépositaire de fonds immobilier : une solide

Plus en détail

Politique d exécution optimale des transactions en instruments financiers

Politique d exécution optimale des transactions en instruments financiers Belfius Banque a mis en place la présente politique d exécution des ordres de ses Clients afin de répondre aux exigences de la Directive européenne concernant les marchés d Instruments Financiers. Cette

Plus en détail

Gestion de collatéral tripartite : Intégration règlement livraison et gestion des pools de collatéral

Gestion de collatéral tripartite : Intégration règlement livraison et gestion des pools de collatéral Gestion de tripartite : Intégration règlement livraison et gestion des pools de Jacques LWRENCE Head of Sales & Relationship Management aris, le 22 janvier 2014 genda Contexte et approche Services de gestion

Plus en détail

Dérivés de crédit : Situation et évolution du marché

Dérivés de crédit : Situation et évolution du marché Dérivés de crédit : Situation et évolution du marché Parallèle entre dérivés de crédit et produits d assurance Déjeuner débat FFA Jean-Paul LAURENT Professeur à l'isfa, Université de Lyon, Conseiller scientifique

Plus en détail

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil

Le Concept Dynamics Nav. B.I.Conseil Développement Croissance Développement Productivité Investissement Environnement Ouverture B.I.Conseil Nous sommes Microsoft Business Solutions Partner, ce qui nous permet de travailler en étroite collaboration

Plus en détail

Un spécialiste s engage à vos côtés

Un spécialiste s engage à vos côtés Un spécialiste s engage à vos côtés Smart Technology Services Société de service et de conseil spécialisée dans la technologie de l information Accompagnement complet dans chacun de ses pôles d activité:

Plus en détail

Triparty Collateral Management

Triparty Collateral Management riparty Management Faciliter vos opérations de gestion de collateral en monnaie banque centrale Euroclear France GEND Le marché du triparty collateral management Bénéfices du triparty collateral management

Plus en détail

L industrie financière sait elle décrire les produits qu elle traite?

L industrie financière sait elle décrire les produits qu elle traite? L industrie financière sait elle décrire les produits qu elle traite? De la nécessité d une représentation formelle des contrats financiers pour améliorer la gestion et la régulation des opérations de

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm. WEB15 IBM Software for Business Process Management un offre complète et modulaire Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.com Claude Perrin ECM Client Technical Professional Manager

Plus en détail

Mai 2013 EMIR. The European Markets Infrastructure Regulation. Règlement (UE) N 648/2012

Mai 2013 EMIR. The European Markets Infrastructure Regulation. Règlement (UE) N 648/2012 Mai 2013 EMIR The European Markets Infrastructure Regulation Règlement (UE) N 648/2012 DISCLAIMER Cette communication a été préparée par Société Générale Corporate & Investment Banking ( SG CIB ), un des

Plus en détail

Catalogue «Services & Support»

Catalogue «Services & Support» Catalogue «Services & Support» DESCRIPTION COSI - Centre d Optimisation de la Sécurité Informatique Maintien en condition opérationnelle Vérification du bon fonctionnement Suivi de la disponibilité de

Plus en détail

AGEFI TechDay. TechDay Nexfi THEAM Asset Alpha

AGEFI TechDay. TechDay Nexfi THEAM Asset Alpha AGEFI TechDay TechDay Nexfi THEAM Asset Alpha Industrialisation et réduction du risque opérationnel 2 Solutions Progicielles pour la Gestion d Actifs Présentation de Nexfi Editeur de progiciels créé en

Plus en détail

Simplification des processus financiers avec la nouvelle application «Simple Finance» de SAP

Simplification des processus financiers avec la nouvelle application «Simple Finance» de SAP Simplification des processus financiers avec la nouvelle application «Simple Finance» de SAP Chantal Rivard, Consultante de Solution SAP Canada 26 novembre 2014 L énigme du temps, de l énergie et de l

Plus en détail

Règlement EMIR. Conférence Annuelle. Une journée inédite pour anticiper la révolution des marchés dérivés OTC à l échéance 2014

Règlement EMIR. Conférence Annuelle. Une journée inédite pour anticiper la révolution des marchés dérivés OTC à l échéance 2014 2 Autorités, 7 témoignages pionniers 100% opérationnels Conférence Annuelle Une journée inédite pour anticiper la révolution des marchés dérivés OTC à l échéance 2014 En partenariat avec : Conférence Annuelle

Plus en détail

EIFR Évaluation des risques des CCP Vues des investisseurs

EIFR Évaluation des risques des CCP Vues des investisseurs EIFR Évaluation des risques des CCP Vues des investisseurs Emmanuel Gaffet - responsable du risk management Assurance et Négociation, Amundi 30 mars 3015 SOMMAIRE 1. Différenciation des risques entre les

Plus en détail

SWIFTNet mise à niveau

SWIFTNet mise à niveau L Univers SWIFTNet, Paris, Le 27 Mars 2006 SWIFTNet mise à niveau Elie Lasker SWIFT Utsit_31032006_v2.ppt Slide 1 Slide 2 Agenda Qui est SWIFT? SWIFTNet la plate-forme de messagerie SWIFT organisme de

Plus en détail

Gestion de la trésorerie 3-211-02

Gestion de la trésorerie 3-211-02 Gestion de la trésorerie 3-211-02 Séance 1 Introduction aux cours Qu est que la gestion de trésorerie???? Notion peu enseignée dans les écoles de gestion au Canada. Néanmoins, il s agit d un sujet d une

Plus en détail

EH Intelligence by Sidetrade. Maîtriser le risque sur le bout des doigts

EH Intelligence by Sidetrade. Maîtriser le risque sur le bout des doigts EH Intelligence Maîtriser le risque sur le bout des doigts «Avec EH Intelligence, nous bénéficions d une visibilité en temps réel des indicateurs de suivi du poste client, ce qui améliore considérablement

Plus en détail

Bâle II. Changements en cours. Janvier 2010

Bâle II. Changements en cours. Janvier 2010 Bâle II Changements en cours Janvier 2010 Sommaire Renforcer de la résistance du secteur bancaire Les raisons des changements. Les fonds propres. Risque de contrepartie. Introduction d un ratio de levier

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE 1. OBJET La présente politique vise à garantir la conformité D EXANE SA, EXANE DERIVATIVES, EXANE OPTIONS, EXANE LIMITED et leurs succursales concernées

Plus en détail

Emetteur : Conformité 1/5

Emetteur : Conformité 1/5 Groupe QUILVEST BANQUE PRIVEE POLITIQUE D EXECUTION DES ORDRES Octobre 2011 Emetteur : Conformité 1/5 Introduction Conformément aux articles 314-75 et 314-75-1 du Règlement Général de l Autorité des Marchés

Plus en détail

«Incident and Escalation Management

«Incident and Escalation Management Fiche Solution Incident and Escalation Management (Gestion des incidents et des escalades) «Je pense que l ensemble de nos collaborateurs conviendront que nos délais de résolution d incident et nos performances

Plus en détail

L Univers SWIFTNet. Transformons l essai. Multiplexons les relations

L Univers SWIFTNet. Transformons l essai. Multiplexons les relations L Univers SWIFTNet Transformons l essai Multiplexons les relations High performance. Delivered. High performance. Delivered.* Globalisation de la communication bancaire Vincent.Lebeault Partner Accenture

Plus en détail

La fonction Conformité dans l assurance

La fonction Conformité dans l assurance La fonction Conformité dans l assurance L approche par les risques L exemple de la lutte contre le blanchiment Présentation pour : Faculté d Orléans Intervenant(s) : Laurent GUEREL AG2R LA MONDIALE 1/19

Plus en détail

Société A Compte. Société B Compte. Société F. Société E. Compte pivot. Compte. Compte. Société D. Société C. Compte. Compte

Société A Compte. Société B Compte. Société F. Société E. Compte pivot. Compte. Compte. Société D. Société C. Compte. Compte La gestion de trésorerie de groupe 1. L organisation de la trésorerie dans un groupe 2. Les contraintes réglementaires, juridiques et fiscales 3. La centralisation du risque de change 1. L organisation

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail

Focus n 7 11 octobre 2012

Focus n 7 11 octobre 2012 Focus n 7 11 octobre 2012 Infrastructures des marchés fi nanciers : La crise fi nancière a mis en évidence l importance du rôle joué par les transactions sur produits dérivés 1, notamment en matière de

Plus en détail

La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard.

La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard. La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard. Agenda 1 Présentation 2 Les solutions it-toolbox 3 Notre valeur ajoutée 4 Le centre d excellence 5 Equipe et démarche 6 Références et plateformes

Plus en détail

ASSURÉMENT TRÉSORERIE, DURABLEMENT EXPERT

ASSURÉMENT TRÉSORERIE, DURABLEMENT EXPERT ASSURÉMENT TRÉSORERIE, DURABLEMENT EXPERT CONSEIL TRESORERIE LA RÉPONSE 100% ETI/PME POURQUOI CHOISIR OU MIGRER VERS? COMMENT M ASSURER DU NIVEAU DE DISPONIBILITÉ DE LA SOLUTION? MES COÛTS SONT-ILS MAÎTRISÉS?

Plus en détail

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence Gestion de la Performance, Business Intelligence, Big Data Domaine d expertise «Business Intelligence» Un accompagnement adapté à votre métier dans toutes

Plus en détail

Sage 1000 FRP Solution financière intégrée au service de l entreprise

Sage 1000 FRP Solution financière intégrée au service de l entreprise Sage 1000 1000 V6nouveautés V6 Solution FRP Modules Financiers experts Plateforme technologie moderne Pilotage décisionnel intégré Client Outlook Self-service 1 Groupe Sage 1000 FRP Solution financière

Plus en détail

Les Obligations Convertibles (introduction)

Les Obligations Convertibles (introduction) TROISIEME PARTIE Les Obligations Convertibles (introduction) Avril 2011 Licence Paris Dauphine 2011 Sommaire LES OBLIGATIONS CONVERTIBLES Sect 1 Présentation, définitions Sect 2 Eléments d analyse et typologie

Plus en détail

T A L E N T E D T O G E T H E R. Métiers de la Banque. Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1

T A L E N T E D T O G E T H E R. Métiers de la Banque. Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1 T A L E N T E D T O G E T H E R Métiers de la Banque Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1 Sommaire 1 er Partie : Panorama du monde bancaire Organisation de la profession Les grandes activités bancaires

Plus en détail

1/ Quelles sont les raisons qui peuvent conduire à la mise en place d un OMS?

1/ Quelles sont les raisons qui peuvent conduire à la mise en place d un OMS? Order Management System L Order Management System (OMS) d hier visait avant tout à automatiser les communications internes, en permettant au trader de collecter électroniquement les ordres et les instructions

Plus en détail

Vinci Consulting Conseil en Stratégie d innovation

Vinci Consulting Conseil en Stratégie d innovation I n n o v a t i o n & O p e r a t i o n s p e r f o r m a n c e Version Française Extrait de notre offre Vinci Consulting Conseil en Stratégie d innovation L Offre Innovation s inscrit dans notre offre

Plus en détail

Formation «Apprendre les caractéristiques et structures des produits dérivés bourse: MATIF et MONEP»

Formation «Apprendre les caractéristiques et structures des produits dérivés bourse: MATIF et MONEP» Formation «Apprendre les caractéristiques et structures des produits dérivés bourse: MATIF et MONEP» REFERENCE : 1005 1. Objectif général Donner une connaissance de base des produits récents de marché

Plus en détail

Finance pour non financiers

Finance pour non financiers Finance pour non financiers Managers non financiers Responsables opérationnels ayant à dialoguer avec les comptables et les financiers Savoir communiquer avec les financiers dans l entreprise : comptabilité,

Plus en détail

Calatik, la vision métier et technique pour simplifier le pilotage du système d information

Calatik, la vision métier et technique pour simplifier le pilotage du système d information Calatik, la vision métier et technique pour simplifier le pilotage du système d information Le contexte : trop d outils, d écrans et de complexité Dans le domaine du pilotage du système d information,

Plus en détail

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Il n y a rien dans le monde qui n ait son moment décisif, et le chef-d oeuvre de la bonne conduite est de connaître

Plus en détail

Cornèr Banque (Luxembourg) Informations au titre du Pilier III de Bâle II au 31 décembre 2012

Cornèr Banque (Luxembourg) Informations au titre du Pilier III de Bâle II au 31 décembre 2012 Cornèr Banque (Luxembourg) Informations au titre du Pilier III de Bâle II au 31 décembre 2012 Information au titre du Pilier III de Bâle II au 31 décembre 2012 Table des matières 1. Introduction 3 1.1.

Plus en détail

Adapter les systèmes d information pour répondre aux nouveaux enjeux de la Direction Financière

Adapter les systèmes d information pour répondre aux nouveaux enjeux de la Direction Financière Adapter les systèmes d information pour répondre aux nouveaux enjeux de la Direction Financière Conférence IDC Ernst & Young Hervé Dulac, Associé Christophe Beliali, Senior Manager «Technologies, management

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009

SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009 SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009 Nous reprenons dans ce document les principaux messages délivrés lors du séminaire de formation sur les bourses de l électricité

Plus en détail

Canon Business Services. Dématérialisation des factures fournisseurs

Canon Business Services. Dématérialisation des factures fournisseurs Canon Business Services Dématérialisation fournisseurs 2 Dématérialisation fournisseurs Aperçu du marché Le saviez-vous? De nos jours, les processus de dématérialisation fournisseurs sont de plus en plus

Plus en détail

Réunion SFAF 01/04/10

Réunion SFAF 01/04/10 Réunion SFAF 01/04/10 Résultats 2009 Stratégie & perspectives SQLI en bref Un acteur de premier plan du marché français des SI 155 M de chiffre d affaires (Top 15) 2 000 collaborateurs Un fournisseur de

Plus en détail

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015 Optimisation de la gestion des risques opérationnels EIFR 10 février 2015 L ADN efront METIER TECHNOLOGIE Approche métier ERM/GRC CRM Gestion Alternative Approche Technologique Méthodologie Implémentation

Plus en détail

Maîtriser et optimiser le BFR

Maîtriser et optimiser le BFR www.pwc.fr/bfr Maîtriser et optimiser le Identifier risques et potentiels, générer du cash pour mettre en œuvre la stratégie Maîtrise et optimisation du Sommaire Édito 3 Identifier les potentiels de cash

Plus en détail

Viveris Management. Société de gestion spécialisée dans l investissement en fonds propres dans les PME

Viveris Management. Société de gestion spécialisée dans l investissement en fonds propres dans les PME Viveris Management Société de gestion spécialisée dans l investissement en fonds propres dans les PME 1 Viveris Management, une société de gestion de fonds de capital investissement pour compte de tiers,

Plus en détail

Le cadre de supervision des CCPs

Le cadre de supervision des CCPs Séminaire EIFR : CCPs Évaluation du risque pour les utilisateurs Le cadre de supervision des CCPs Frédéric HERVO Directeur des systèmes de paiement et des infrastructures de marché Le rôle croissant des

Plus en détail

POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR

POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR Le présent document est une information sur la politique de meilleure exécution de Lyxor Asset Management et de Lyxor International Asset Management (ensemble

Plus en détail

BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques

BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques 1 BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques Etude Ailancy du 19 janvier 2015 2 1. Quelques mots sur Ailancy 2. Présentation de BCBS 239 et de ses impacts pour les Banques QUELQUES MOTS SUR AILANCY

Plus en détail

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise En convention avec la chaire Ecole Polytechnique Thales «Ingénierie des systèmes complexes» Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise Etude de cas: Transformation d un Système d Information Philippe

Plus en détail

L e s m é t i e r s d e s o p é r a t i o n s

L e s m é t i e r s d e s o p é r a t i o n s M é t i e r s d e s o p é r a t i o n s R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s J u i n 2 0 1 0 F o n d a t i o n G e n è v e P l a c e F i n a n c i è r e L e s m é t i e r s d e s o p é r a t

Plus en détail