PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT"

Transcription

1 PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont les adultes de l entourage de l enfant qui peuvent accompagner au mieux cet apprentissage du langage, en dialoguant régulièrement avec l enfant et en l aidant à exprimer sa pensée de façon explicite et structurée. L adulte établit la communication avec l enfant dès sa naissance en saisissant toutes les occasions pour s exprimer : chanter, rire, mimer, regarder Mais AUSSI et SURTOUT parler, expliquer, raconter, nommer, échanger. L objectif est d inciter l enfant à parler pour qu il accède à une parole audible, structurée et compréhensible par tous, tout en y prenant du plaisir. Un autre objectif est d avoir une certaine conscience des formes linguistiques que l on adresse à l enfant en rapport avec celles qu il verbalise. Et ce dans toutes les situations possibles de la vie quotidienne, qu elles soient collectives ou individuelles. MODALITES DES ECHANGES 1. Pour aider l enfant à apprendre à parler, l adulte doit essayer : de prendre le temps de communiquer avec l enfant et lui laisser le temps de s exprimer (verbalement ou non) ; de profiter des moments les plus calmes pour avoir des échanges verbaux avec chaque enfant, même avec les tout-petits en répondant aux mimiques et aux regards ; de profiter de toutes les situations où il peut parler avec un enfant (jeux, repas, habillage, activités manuelles ) ; de verbaliser le plus possible ce que l enfant est en train de faire ; d encourager et valoriser toutes les tentatives de verbalisation des enfants ; d inviter le plus souvent possible chaque enfant à prendre la parole ; de parler avec chacun des situations connues/vécues ou en train de se vivre ; d accompagner le plus possible l action, le jeu et la vie quotidienne dans sa diversité par un langage explicite et structuré. Exemple Un enfant se lave les mains Adulte : voilà on se frotte bien entre les doigts autour du gros pouce (fait semblant de se laver les mains) le poignet la paume la paume de la main le dessus de la main et maintenant on rince 1

2 2. Pour assurer une bonne intercompréhension entre lui et l enfant, l adulte doit essayer : de parler lentement en regardant l enfant et en se mettant à sa hauteur ; d amener l enfant à s exprimer en passant du non-verbal au verbal ; d utiliser des phrases affirmatives plutôt que des questions ; de ne pas hésiter à dire et redire les choses sous de multiples formes ; de répéter ce que verbalise l enfant ; de doubler ses gestes non-verbaux avec l utilisation des phrases et des mots correspondants ; d utiliser un langage le plus explicite possible, qui ne s appuie pas sur la situation immédiate, c est-à-dire en évitant d utiliser les «ça» et les «là» et en privilégiant l utilisation des mots appropriés ; Formulation à éviter : Adulte : ah mais le crayon ça se tient pas comme ça (en replaçant le crayon dans la main de l enfant) comme ça comme un crayon regarde L adulte remet le crayon en place dans la main de l enfant sans lui avoir expliqué comment le tenir. Formulation à privilégier : Adulte : allez tu repasses sur les lettres du mot tiens bien ton crayon! regarde je te montre on pince puis on passe le doigt les deux là ils se touchent ils s embrassent le pouce et l index s embrassent le majeur il est en dessous, tu essaies (l adulte positionne les doigts de l enfant) L adulte explique avec des mots correspondant à ce qu il montre. Formulation à éviter : Une petite fille essaie de remonter son collant Adulte : le collant il est dedans tu vois il faut tirer comme ça (remontant le collant de l enfant) déjà une main comme ça là tu tires cette jambe et puis ensuite l autre d accord? L enfant finit de remonter son collant Adulte : tu peux aussi remonter un petit peu comme ça L action est montrée mais n est pas expliquée avec des mots appropriés/précis Formulation à privilégier : Adulte : pas d écharpe dans la cour pose l écharpe à ton crochet on la mettra quand tu repartiras chez maman tout à l heure, Maîtresse ne veut pas d écharpe dans la cour c est trop dangereux L adulte explique ici à l enfant ce qu il doit faire et pourquoi, en utilisant des mots explicites. 2

3 3. Pour aider l enfant à s approprier des constructions de la langue, l adulte doit essayer : de proposer à l enfant des mots et des phrases qu il ne maitrise pas encore mais qu il serait éventuellement en capacité de produire ; Exemple Un enfant est en train de mettre ses chaussures. Enfant : parce que les noires elles sont vite en fait Adulte : elles sont? Enfant : elles sont vite Adulte : ça va vite à les enfiler? Enfant : oui de reformuler le plus possible, c est-à-dire s appuyer sur ce que dit ou tente de dire l enfant pour lui proposer des formulations légèrement plus complexes (enrichissement du vocabulaire et de la syntaxe) ; d habituer l enfant à formuler des «phrases» complètes. Reformulations à éviter Enfant : des ronds Adulte : bah oui et pas des patates Enfant : c est les mamans et papas il fait les patates Adulte : en cuisine oui Enfant : moi j en ai déjà chez moi mais sans du chocolat Adulte : de quoi? du lait? Enfant : oui du lait je le renverse sur mon cacao Adulte : ah ben oui Enfant : après je le bois L adulte ne propose rien à l enfant qui pourrait amener l enfant à produire des verbalisations qui vont au-delà de ce qu il sait déjà dire. Reformulations à privilégier A met un bonnet à E. Enfant : maman Adulte : c est maman qui a acheté le bonnet? Enfant : oui En activité pâte à sel Enfant : o i co Adulte : ah ça colle ça colle (lentement et distinctement) Enfant : ben oui ça colle Adulte : oui ça colle parce que la pâte est un peu mouillée Enfant eh bah tu sais elle est chaude ma veste Adulte elle est chaude ta veste c est bien parce que dehors il fait froid aujourd hui L adulte offre à l enfant l expérience d un langage légèrement au-dessus de ce qu il est capable de produire mais suffisamment à sa portée pour qu il puisse tenter de le reprendre 3

4 ABORDER LA QUESTION DU LANGAGE AVEC DES PARENTS Pour beaucoup de parents, la question du langage ne se pose qu au moment de l entrée à l école maternelle, voire plus tard, ils ne connaissent pas l importance de parler avec un petit, ne s autorisent pas à le faire ou n en perçoivent pas l intérêt. Le langage représente un aspect plus diffus dans le développement de l enfant. En effet, il ne constitue pas un danger immédiat mettant en péril la santé ou le bien-être de l enfant. Le plus souvent, les parents ne perçoivent pas complètement le rôle qu ils peuvent jouer dans l apprentissage du langage de leur enfant. Il s agit donc de leur faire prendre conscience que parler avec leur enfant est fondamental pour son développement, et aussi pour son entrée dans l écrit et donc pour sa future réussite scolaire. 1. Susciter l intérêt des parents pour le langage Le langage renvoyant directement aux relations affectives, ce sujet peut vite amener certains parents à se sentir jugés sur leur éducation. Pour susciter l intérêt du parent à la question du langage, il est donc tout d abord important de prendre le temps d observer attentivement le type d échanges entre le parent et son enfant, en tenant compte de tous les modes de communication (regards, mimiques, sourires, gestes et langage). On peut ensuite instaurer des moments de discussions, comme on le ferait pour les repas, la propreté ou des apprentissages spécifiques, en rapportant les différents comportements de l enfant dans ses dialogues avec l adulte : - «votre enfant m a raconté ce qu il a fait hier soir» - «votre enfant raconte beaucoup de choses au moment de la récréation» - «votre enfant parle peu en groupe mais il me parle quand je suis seule avec lui» - «votre enfant est capable d expliquer à quoi il est en train de jouer/ ce qu il fait/ ce qu il veut» Ce qu il ne faut pas dire aux parents : - «Faites de belles phrases quand vous parlez à votre enfant» - «Expliquez à votre enfant ce que vous faites» - «Parlez à votre enfant en faisant des phrases complètes» Ce qu il faut plutôt dire aux parents : - «Votre enfant arrive à pointer les choses pour demander leur nom» - «Votre enfant arrive à nommer beaucoup de choses» - «Votre enfant arrive à mettre plusieurs mots à la suite pour se faire comprendre» Ne pas stigmatiser les parents dans leur façon de dialoguer avec leur enfant et les associer à la description des réactions de leur enfant quand on lui parle et de son évolution a plus de chances d être efficace. L objectif est donc d essayer de faire ressortir auprès des parents : - ce dont est capable leur enfant du point de vue langagier ; - que leur enfant peut être un véritable partenaire de conversation ; - la différence légitime entre les façons dont ils s expriment dans le cadre familial et les objectifs spécifiques visés par l enseignant dans le cadre scolaire. 4

5 2. Entraîner des modifications dans les pratiques langagières des parents Dialoguer avec l enfant devant son parent, par exemple en reformulant ce qu il dit, en explicitant sa pensée, peut être un moyen de montrer au parent le niveau de compétence (souvent sous estimé) de son enfant et aussi de donner à voir des façons d interagir différentes. Cependant, le fait de parler avec les parents du langage de leur enfant ou de dialoguer avec l enfant devant ses parents n est pas forcément suffisant pour entrainer des modifications dans leur façon de parler avec leur enfant (si tel est l objectif) : Les parents recueillent des informations supplémentaires sur le développement de leur enfant, éventuellement ils sont davantage sensibilisés à l importance du langage, sans pour autant se sentir réellement concernés par ce rôle éducatif. Les parents peuvent percevoir des différences dans les façons de dire mais ce rôle éducatif peut néanmoins être perçu comme étant celui réservé au professionnel, distinct de celui de l environnement familial. La seule façon d impliquer les parents est de les mettre en situation et de les faire participer régulièrement à des moments organisés au sein d une structure (moments de lectures partagées, ateliers autour de jeux, ateliers cuisine, ). Cela permet aux parents : o de voir comment les professionnels procèdent quand ils parlent avec les enfants et éventuellement de s en inspirer ; o d observer comment leurs enfants peuvent dialoguer avec un adulte en dehors des conversations de la vie quotidienne : raconter des histoires, expliquer une règle de jeu ; o d être invités par leurs enfants à échanger, à dialoguer avec eux au cours de ces activités spécifiques non forcément présentes dans le cadre familial. La mise en place de ces moments d échange spécifiques peut prendre du temps et les modifications du comportement des parents dans le dialogue avec leur enfant s inscrivent sur du long terme. La participation des parents se fait progressivement, il s agit de d instaurer une dynamique avec laquelle les parents peuvent se familiariser. 5

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

La démarche du message clair

La démarche du message clair La démarche du message clair Au fil des mois passés à la maternelle, l enfant prend de plus en plus conscience des liens qui le lient aux autres et de l importance de développer une saine interdépendance

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

L'acquisition de la propreté

L'acquisition de la propreté L'acquisition de la propreté La maîtrise des sphincters ou apprentissage de la propreté chez l enfant C est une étape majeure du développement corporel et social des jeunes enfants. Cette acquisition au

Plus en détail

Document d'aide à la validation des compétences en maternelle

Document d'aide à la validation des compétences en maternelle Ecole Nom : Adresse : Tél. : Courriel : Document d'aide à la validation des compétences en maternelle Précisions sur l'utilisation de ce document d'aide : * Le document reprend les compétences institutionnelles

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Des outils pour rendre l enfant acteur de ses savoirs :

Des outils pour rendre l enfant acteur de ses savoirs : Des outils pour rendre l enfant acteur de ses savoirs : Le cahier des réussites L arbre des réussites Organiser ses activités à l aide de critères d évaluation -33- Chers collègues, Vous trouverez ci-dessous

Plus en détail

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Le langage à l école maternelle et son développement doivent être envisagés sous trois

Plus en détail

CARNET PÉDAGOGIQUE. Apprendre à se laver les mains tout en s amusant

CARNET PÉDAGOGIQUE. Apprendre à se laver les mains tout en s amusant CARNET PÉDAGOGIQUE Apprendre à se laver les mains tout en s amusant INTÉRÊT DU CARNET PÉDAGOGIQUE ACTIVITÉS COMPLÉMENTAIRES À L APPLICATION Le carnet pédagogique est composé d activités venant compléter

Plus en détail

Mon portrait socioaffectif et moral

Mon portrait socioaffectif et moral Mon portrait socioaffectif et moral Je sais me détendre L enfant peut se reposer sur son matelas (sans nécessairement dormir). L enfant peut retrouver son calme après une activité plus active. Je suis

Plus en détail

Le partage des responsabilités dans une équipe

Le partage des responsabilités dans une équipe Le partage des responsabilités dans une équipe Comment permettre à chacun d avoir des responsabilités et d être soutenu pour les mener à bien? Peut-on s appuyer sur la diversité (histoire, compétences,

Plus en détail

La danse et le corps chez les Petits

La danse et le corps chez les Petits La danse et le corps chez les Petits Domaine d activité : Agir et s exprimer avec son corps : Activité d'expression à visées artistiques : Compétence : S exprimer sur un rythme musical : danser en concordance

Plus en détail

L enseignant propose alors une reformulation (feedback) en ayant pris le soin de faire évoluer les propositions orales de l élève.

L enseignant propose alors une reformulation (feedback) en ayant pris le soin de faire évoluer les propositions orales de l élève. Usage de tablettes numériques à l'école Proposition de progression Niveau : GRANDE SECTION - MATERNELLE Année scolaire : 2014-2015 Projet général / Objectifs : ALBUMS ECHOS NUMERIQUES Afin de favoriser

Plus en détail

ORGANISER L APPRENTISSAGE DU LANGAGE POUR LES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS

ORGANISER L APPRENTISSAGE DU LANGAGE POUR LES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS ORGANISER L APPRENTISSAGE DU LANGAGE POUR LES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS La maitrise de la langue orale est déterminante dans la plupart des situations d interaction quotidiennes, y compris les situations

Plus en détail

La construction du langage de l enfant

La construction du langage de l enfant Compte rendu de la conférence de Monsieur P. Boisseau Mercredi 1 er décembre 2010-12-01 Circonscription de Cambrai Le Cateau IEN : Monsieur P Facon M. Philippe Boisseau a été instituteur, rééducateur,

Plus en détail

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES Réseau de bénévoles auprès des personnes âgées à domicile ou en établissements, à Rumilly L être humain a des besoins physiques (manger, boire, respirer,

Plus en détail

S approprier le langage

S approprier le langage S approprier le langage Ecole Maternelle CORSY Petite section Classe de Valérie Encadré par Marie Noëlle ROUBAUD YVARS Isabelle LEYVASTRE Joan LAURET Julie avec MATTHIEU Dominique (Erasmus suisse) 1 LE

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL

COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL Ouverts d esprit Ouverts d esprit Nous portons un regard critique sur

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

COMMENT ENSEIGNER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE? EN PARTICULIER LE VOCABULAIRE

COMMENT ENSEIGNER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE? EN PARTICULIER LE VOCABULAIRE COMMENT ENSEIGNER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE? EN PARTICULIER LE VOCABULAIRE I. RETOUR SUR LA CONFÉRENCE DE VIVIANE BOUYSSE (le 11 février à Montfort) I.I LANGUE ET LANGAGE À L ÉCOLE 1) Distinguer

Plus en détail

Développement. l enfant

Développement. l enfant Développement de l enfant No : 1 Vinaigre ou miel : Dans ce livre, il plaide en faveur de méthodes actives et positives qui favorisent chez l enfant la confiance, l estime de soi et le sentiment de compétence.

Plus en détail

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : R 7.5 examiner les caractéristiques inhérentes

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13 Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA22S008 04/06/13 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1

Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1 1 Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1 Ce travail s appuiera essentiellement sur 4 documents : - CD Rom Hatier - Découvrir le monde avec les mathématiques de D. Valentin (Hatier) - Apprentissages

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Le souffle des origines (Genèse 1, 1-5)

Le souffle des origines (Genèse 1, 1-5) Le vent souffle où il veut, et toi tu entends sa voix. Mais tu ne sais pas d où il vient et tu ne sais pas où il va? A l écoute de cette voix qui parle en moi, la chance m est donnée de découvrir la trace

Plus en détail

Aider les enfants aux prises avec leurs

Aider les enfants aux prises avec leurs Aider les enfants aux prises avec leurs sentiments accueille respecte leurs sentiments. 1. Vous pouvez écouter en silence et avec attention. 2. Vous pouvez accueillir leurs sentiments Eh! Oh! Hum! Je vois.

Plus en détail

La dictée à l adulte. Thierry Martin (IEN Castres) & Geneviève Gout (CPAIEN Castres) Frédéric Chabbert ( MAI Castres)

La dictée à l adulte. Thierry Martin (IEN Castres) & Geneviève Gout (CPAIEN Castres) Frédéric Chabbert ( MAI Castres) La dictée à l adulte Thierry Martin (IEN Castres) & Geneviève Gout (CPAIEN Castres) Frédéric Chabbert ( MAI Castres) SPECIFICITE DE L ECRIT Une hiérarchie d informations différente : Oral «moi tu sais!

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Prénom : Je raconte des histoires séquentielles. Date de retour :

Prénom : Je raconte des histoires séquentielles. Date de retour : Prénom : Je raconte des histoires séquentielles Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix des activités

Plus en détail

Indications pédagogiques A / 32

Indications pédagogiques A / 32 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques A / 32 A : MAÎTRISER LA TECHNIQUE DE L ORAL Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 3 : ADOPTER UN COMPORTEMENT EN ADEQUATION AVEC LA SITUATION

Plus en détail

MOT AUX PARENTS. Nous vous suggérons de voir avec votre enfant où il en est dans son développement. N OUBLIEZ PAS DE VOUS AMUSER! Bonjour!

MOT AUX PARENTS. Nous vous suggérons de voir avec votre enfant où il en est dans son développement. N OUBLIEZ PAS DE VOUS AMUSER! Bonjour! MOT AUX PARENTS Souvent, comme parent, on se questionne sur le développement de notre enfant. On se demande s il comprend bien ce qu on lui demande, s il parle suffisamment, s il est aussi habile que les

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

baby_want_french_2010_rev:baby_want_french_2010_rev 12-10-29 9:49 AM Page 1 Bébé veut...

baby_want_french_2010_rev:baby_want_french_2010_rev 12-10-29 9:49 AM Page 1 Bébé veut... Bébé veut... Bébé veut... Votre enfant a besoin qu on s occupe bien de lui. Tous les petits gestes que vous allez faire pour lui auront un impact sur son développement. Même tout petit, votre enfant a

Plus en détail

AUTO-ÉVALUATION. Le moment du repas et des collations. Fiche pédagogique numéro 4. Nom de l éducatrice : Date :

AUTO-ÉVALUATION. Le moment du repas et des collations. Fiche pédagogique numéro 4. Nom de l éducatrice : Date : AUTO-ÉVALUATION Le moment du repas et des collations Nom de l éducatrice : Date : Fiche pédagogique numéro 4 OBJECTIFS de l outil d auto-évaluation: Permettre à l éducatrice de réactiver ses connaissances

Plus en détail

L ALBUM ECHO BOISSEAU, PHILIPPE, INTRODUCTION À LA PÉDAGOGIE DU LANGAGE MATERNELLE VERSION ABRÉGÉE CNDP HAUTE-NORMANDIE

L ALBUM ECHO BOISSEAU, PHILIPPE, INTRODUCTION À LA PÉDAGOGIE DU LANGAGE MATERNELLE VERSION ABRÉGÉE CNDP HAUTE-NORMANDIE L ALBUM ECHO 1. Philippe Boisseau : Philippe Boisseau, instituteur puis inspecteur de l Education Nationale, s est intéressé aux pratiques langagières des jeunes enfants. Il a élaboré une programmation

Plus en détail

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Année universitaire 20..-20.. Quadrimestre 1 Quadrimestre 2 Nom :... Prénom :... N de matricule :... ULB VUB ISTI Année d étude : BA1 BA2 BA3 MA1 MA2

Plus en détail

Le langage oral dans les APC à l'école maternelle

Le langage oral dans les APC à l'école maternelle éduscol Ressources pour l'école primaire Ressources pour l'école primaire Le langage oral dans les APC à l'école maternelle Fiches d'accompagnement, enseignant-chercheur à l'université de Toulouse II Le

Plus en détail

L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE. Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO)

L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE. Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO) L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE 1 Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO) 1 Évaluation de l oral : éléments à considérer Facilités

Plus en détail

Enrichir les pratiques enrichir le développement de l enfantl

Enrichir les pratiques enrichir le développement de l enfantl Dans le but d enrichir vos pratiques et d y inclure quelques nouveautés, nous vous proposons de revisiter les mathématiques et les expériences scientifiques par l animation d activités-projets et d'ateliers

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Ma banque Ninon Jonville

Ma banque Ninon Jonville Ma banque Ninon Jonville Scène 1 La dame de l accueil L accueil de la banque. arrive dans la banque et commence à tourner en rond comme si elle cherchait quelque chose. Dame de l accueil (étonnée) Vous

Plus en détail

Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A1. Livret de l examinateur. Production orale PMA12S009 02/06/14

Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A1. Livret de l examinateur. Production orale PMA12S009 02/06/14 Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA12S009 02/06/14 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2.

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. FICHE PEDAGOGIQUE Florence Foresti Objectifs Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. Culturel : L humour français Connaître une humoriste française : Florence

Plus en détail

Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine

Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine Etude réalisée avec le concours D élèves de CM1 du département De leurs enseignants

Plus en détail

AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ

AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ ASsociation de FOrmation et de REcherche sur le Langage AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ Apprendre à parler L objectif est d aider les enfants de 4 à 6 ans à mieux maîtriser

Plus en détail

Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse

Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse Papa, maman, Voici un petit survol de ce que j ai vécu cette année au centre de la petite

Plus en détail

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents L.LHOIR 10/10/2010 Alors voila; aujourd hui je vais vous raconter l histoire de Johnny le crocodile. Johnny était un petit crocodile qui venait

Plus en détail

Activité 3: Présentation de la classe jumelle pour le projet LE SON D ENFANTS.

Activité 3: Présentation de la classe jumelle pour le projet LE SON D ENFANTS. Activité 3: Présentation de la classe jumelle pour le projet LE SON D ENFANTS. Par qui : L enseignant seul. Pour qui : La classe participante au projet LE SON D ENFANTS Objectifs : Annoncer aux enfants

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

Annie parle à papa et maman..., de l éveil à la lecture, et à l écriture.

Annie parle à papa et maman..., de l éveil à la lecture, et à l écriture. Annie parle à papa et maman..., de l éveil à la lecture, et à l écriture. À l intention des pères et des mères d enfants âgés de 6 ans et moins Message pour papa et maman Mettre un jeune enfant en contact

Plus en détail

En lien avec les outils de référence du développement des enfants «À Tout Petits Pas» (0-18 mois) et «À Petits Pas» (18-48 mois) de CASIOPE

En lien avec les outils de référence du développement des enfants «À Tout Petits Pas» (0-18 mois) et «À Petits Pas» (18-48 mois) de CASIOPE Journal de bord «À Petits Pas» Outil de communication quotidienne entre parents et éducatrices Nom de l enfant : Milieu : En lien avec les outils de référence du développement des enfants «À Tout Petits

Plus en détail

Le bonhomme : il est où? Christian Voltz / Va-t en grand monstre vert! Ed Emberley chez les Petits:

Le bonhomme : il est où? Christian Voltz / Va-t en grand monstre vert! Ed Emberley chez les Petits: Le bonhomme : il est où? Christian Voltz / Va-t en grand monstre vert! Ed Emberley chez les Petits: Domaine d activité : S approprier le langage/ Découvrir l écrit (se familiariser avec l écrit) Compétence

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail

Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle

Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle Document d appui en littératie septembre 2015 Dans ce document, le genre masculin est utilisé

Plus en détail

Fondement 3 La communication orale

Fondement 3 La communication orale Fondement 3 La communication orale En pédagogie culturelle, il existe trois sphères à la communication orale : Sphère 1 : le vocabulaire de base Sphère 2 : le langage affectif Sphère 3 : l affirmation

Plus en détail

Tout savoir sur les dents de 0 à 6 ans MIKALOU VA CHEZ LE DENTISTE

Tout savoir sur les dents de 0 à 6 ans MIKALOU VA CHEZ LE DENTISTE Tout savoir sur les dents de 0 à 6 ans MIKALOU VA CHEZ LE DENTISTE Récit MIKALOU N A PAS MAL AUX DENTS! Tu es grand maintenant, dit maman. Il est temps d aller chez le «docteur des dents» Très occupé à

Plus en détail

Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale

Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale 1. S entrainer à recevoir un maximum de sensations par les différents canaux Eveiller la conscience, dans l

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

ACCUEIL ET SCOLARISATION DES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS Repères pour construire des progressions d apprentissages PALIER 5

ACCUEIL ET SCOLARISATION DES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS Repères pour construire des progressions d apprentissages PALIER 5 ACCUEIL ET SCOLARISATION DES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS Repères pour construire des progressions d apprentissages PALIER 5 DOMAINES PRINCIPES GENERAUX OBJECTIFS EXEMPLES DE SITUATIONS MOBILISER LE LANGAGE

Plus en détail

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation.

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. UNE FILLE ENGAGÉE Facteurs de succès pour l étudiante en formation non traditionnelle Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. Cet outil t est remis en début de

Plus en détail

UTILISATION DES ALBUMS ECHOS à la MATERNELLE VILLELE

UTILISATION DES ALBUMS ECHOS à la MATERNELLE VILLELE UTILISATION DES ALBUMS ECHOS à la MATERNELLE VILLELE Madame GOZZOLI - Petite Section de la maternelle Villèle (Saint Paul 2) L AUTEUR et la DEMARCHE Philippe BOISSEAU Philippe Boisseau, instituteur puis

Plus en détail

LEARNING BY EAR EPISODE

LEARNING BY EAR EPISODE LEARNING BY EAR Filles 10ème épisode Beauté Texte : Zainab Aziz Rédaction : Andrea Schmidt/Christine Harjes/Guy Degen Adaptation : Aude Gensbittel Personnages : Présentateur pour Intro/Outro Bibiy : personnage

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

Préface de Germain Duclos

Préface de Germain Duclos je suis capable! i, Moi auss Marie-Francine Hébert Marie-Claude Favreau Préface de Germain Duclos Moi aussi je suis capable! Texte : Marie-Francine Hébert Illustrations : Marie-Claude Favreau Préface

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

Bienvenue à l école Maternelle!

Bienvenue à l école Maternelle! Tu viens d être inscrit(e) à l école maternelle. Ton nom est marqué dans le grand cahier des élèves de l école. Voici des photos de ton école : Bienvenue à l école Maternelle! colle ici ta photo Ecole

Plus en détail

Les albums échos. D après un travail de Philippe Boisseau, IEN

Les albums échos. D après un travail de Philippe Boisseau, IEN Les albums échos D après un travail de Philippe Boisseau, IEN Document élaboré par Françoise Pollard, CPC Bièvre-Valloire Animation du 19 janvier 2011 L album écho: syntaxe, lexique Objectifs: Améliorer

Plus en détail

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014 Communication non-violente et médiation Étienne Godinot 04.06.2014 La communication non-violente et la médiation Sommaire 1 - La communication non-violente Qu est ce que la CNV? Définition, rôle Une démarche

Plus en détail

Cette année, nous aurons un nouveau fonctionnement pour l application du code de vie des élèves.

Cette année, nous aurons un nouveau fonctionnement pour l application du code de vie des élèves. Cette année, nous aurons un nouveau fonctionnement pour l application du code de vie des élèves. Il n y aura plus de perte de points, vous serez informés des manquements de votre enfant par le biais de

Plus en détail

Construire un référentiel de communication avec les élèves

Construire un référentiel de communication avec les élèves Construire un référentiel de communication avec les élèves Oser entrer en communication : Ø Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre Ø S exprimer

Plus en détail

Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1

Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1 Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1 Fiches séances Thème n 2 Concevoir une page à partir d activités vécues en classe Domaines S approprier le langage Découvrir l écrit Devenir élève Fonction

Plus en détail

Fiche pédagogique français langue étrangère

Fiche pédagogique français langue étrangère PARCOURS : Mes parents, mes grands-parents, mes frères et sœurs, quelle famille! Décrire une photo et parler de la composition de sa famille. THÈME : La famille. NIVEAU : A1 lecteur et A1 non lecteur.

Plus en détail

LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE

LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE C H I E N S D A S S I S T A N C E F I D E S LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE r Mirjam Spinnler et Bayou Cher Bayou Que ferais-je sans toi? Avec toi, ma vie est plus simple, plus pittoresque

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages langagiers à l école maternelle

Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages langagiers à l école maternelle Animation Pédagogique Direction des services départementaux de l Éducation nationale du Loir-et-Cher Groupe Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages

Plus en détail

Façonne ton avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom.

Façonne ton avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Façonne ton avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Prêt pour le marché du travail. Un apprentissage professionnel te permet d accéder directement à la vie professionnelle en sortant

Plus en détail

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Compétences devant être acquise en Objectifs et compétences P1 P3 P5 1. prendre l initiative de poser des questions ou d exprimer son point de vue. Participer

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Paulo R. Nationalités : Italienne et Brésilienne Université actuelle

Plus en détail

Kawan Village Château le Verdoyer

Kawan Village Château le Verdoyer Kawan Village Château le Verdoyer Cahier de Vacances de :.. Bonjour, Nous sommes content que tes parents aient choisi le Château le Verdoyer pour tes vacances tu vas voir, tu vas vraiment t amuser! Ce

Plus en détail

SEQUENCE DE LANGAGE EN PS PROPOSITION DU GROUPE MATERNEL 63

SEQUENCE DE LANGAGE EN PS PROPOSITION DU GROUPE MATERNEL 63 SEQUENCE DE LANGAGE EN PS PROPOSITION DU GROUPE MATERNEL 63 Progresser vers la maîtrise de la langue française. Compétence visée : Comprendre, acquérir et utiliser un vocabulaire pertinent CHAMP LEXICAL

Plus en détail

Langage et Motricité. Stage Maternelle. Stage maternelle Février/Mars 2014 CPC EPS et Généraliste Aurillac 3

Langage et Motricité. Stage Maternelle. Stage maternelle Février/Mars 2014 CPC EPS et Généraliste Aurillac 3 Langage et Motricité Stage Maternelle Plan 1- Quelques repères relatifs au développement du langage 2- Quels sont les liens qui unissent le langage et la motricité? 3- Comment mettre en pratique? Trois

Plus en détail

Ressource en communication orale

Ressource en communication orale Convaincre un public de son point de vue Ressource en communication orale Lancer une invitation Prendre part à une entrevue Présenter une marche à suivre Participer à un jeu de détecteur de mensonges Décrire

Plus en détail

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS)

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) Département fédéral des affaires étrangères DFAE Direction des ressources DR Personnel DFAE Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) L ensemble des données figurant dans ce questionnaire sont soumises

Plus en détail

Es-tu un Athlète en Bonne Santè?

Es-tu un Athlète en Bonne Santè? Es-tu un Athlète en Bonne Santè? Healthy Athletes Ce carnet appartient à Athlètes en Top Forme est un programme Special Olympics qui te permets de faire un bilan de santé GRATUIT pendant les jeux locaux,

Plus en détail

ANIMATION AUTOUR DU REPAS

ANIMATION AUTOUR DU REPAS ANIMATION AUTOUR DU REPAS Objectifs pédagogiques : - respecter au mieux le rythme des enfants, - rendre l enfant le plus autonome possible, - apprendre à ce dernier à vivre en collectivité (ce qui implique

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Fiche de préparation Aude Savoyen Noyelle - 2104 / 2015

Fiche de préparation Aude Savoyen Noyelle - 2104 / 2015 Domaine (s) : Langage Découvrir l écrit Se préparer à apprendre à écrire et lire Titre : Le quadrillage (1) - Tracer des quadrillages dans une galette - Apprendre le geste de l écriture - Réaliser des

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom :

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom : 27. Projet d exposé Discours analytique : Des vampires aux Bermudes Français 20-2 Cahier de l élève Nom : Des vampires aux Bermudes DESCRIPTION DU PROJET Tu auras l occasion de faire un exposé où tu analyseras

Plus en détail

ACTIVITÉS PREMIÈRE ANNÉE

ACTIVITÉS PREMIÈRE ANNÉE ACTIVITÉS PREMIÈRE ANNÉE Première année, février 2010 ACTIVITÉS PREMIÈRE ANNÉE ACTIVITÉ NOMBRE DE PAGES Image de Bugsy --------------------------------------------------------- 1 Lavage des mains avec

Plus en détail

Typologie des programmes d apprentissage et des certifications

Typologie des programmes d apprentissage et des certifications QU EST - CE QUE LE CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE? - Il offre une base commune pour l élaboration de programmes de langues vivantes, de référentiels, d examens, de manuels - Il décrit ce que les apprenants

Plus en détail

Damas. effet oui. M.N- En. la peur de blanche. M.N- ça sais pas. quoi écrire. chose. .com

Damas. effet oui. M.N- En. la peur de blanche. M.N- ça sais pas. quoi écrire. chose. .com Retranscription de la vidéo 1 M- Bonjour, Mikael Messa, aujourd hui j ai le plaisir d accueillir chez moi, Marie-Noël Damas. M.N- Bonjour Mikael. M- Suite au sondage que l on vous a envoyé il y a quelques

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

Les documents d évaluation

Les documents d évaluation Les documents d évaluation Ils sont une aide pour les équipes pédagogiques dans leur volonté d évaluer leurs actions. Ils pourront être complétés et adaptés selon les besoins. Les documents à remplir par

Plus en détail