Suite 2.1 : École catholique Sainte-Anne Hearst, Ontario 3 e année

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Suite 2.1 : École catholique Sainte-Anne Hearst, Ontario 3 e année"

Transcription

1 INTRODUCTION 2 India Desjardins Québec J ouvre un œil, encore sous le choc. Je n arrive pas encore à comprendre ce qui s est passé. Est-ce que j ai rêvé tout ça? Est-ce vraiment possible? Je me souviens que quelqu un m a déjà raconté l avoir vécu aussi. La dernière image que j ai est celle de ces yeux qui plongent dans les miens. Ce frisson qui parcourt ma peau. Et cette phrase, que je n oublierai jamais. DÉVELOPPEMENT 1 Suite 2.1 : École catholique Sainte-Anne Hearst, Ontario 3 e année Oh! Non! Je n'oublierai jamais cette phrase dite par ce personnage horrible! «Tu as un choix : suis-moi ou tes parents vont mourir!» Je me lève de mon lit en sursautant. Mon cœur bat très très vite! Mon pyjama, froissé par mes nombreux mouvements, est mouillé d'une bave qui dégouline sur mes pieds. Dans la noirceur terrifiante de ma chambre, j'essaie d'entrevoir cette créature monstrueuse. Impossible! Je veux courir! Oui! Je veux courir le plus loin possible! Mes jambes ne me suivent plus! Je sens des doigts dégoûtants m'agripper l'épaule. J'ai pris ma décision! Je décide d'accompagner ce monstre. Suite 2.2 : La Montée Saint-François Sherbrooke, Québec Secondaire 1 «Seul ton cœur peut nous sauver!» Je descends les escaliers tout en réfléchissant à cette phrase. Un frisson me parcourt en pensant que ce monde est peut-être entre mes mains. Plus j'y pense, plus j'ai peur. 1

2 Toute la journée, cette phrase m'a troublée. Une fois rentrée, j'ai eu peur de retourner me coucher. Le temps arrive, malheureusement, où je ne peux, avec la fatigue, résister à tomber dans un profond sommeil. Aussitôt endormie, mon rêve s'est poursuivi là où il s était arrêté. Un petit troll-fantôme me regarde avec ses gros yeux piteux en me suppliant de lui venir en aide. Je ne peux résister à son petit regard triste et j'accepte, mais en réalité, je n'aurais pas dû. Il s'agit de la plus grosse erreur de ma vie. Je dois choisir entre le camp du Sagittaire ou celui du Cerbère pour ensuite faire la guerre. Je ne sais pas lequel choisir et je ne veux surtout pas faire la guerre. Je veux partir, mais une force m'en empêche. Je suis prise au piège dans ce monde de fous! Il n y a que moi, comme le disait le troll-fantôme, qui peut sauver ce monde. Ainsi, je décide de tenter ma chance du côté des Sagittaires. Après tout, ce n'est qu'un rêve. Suite 2.3 : Centre scolaire de la rive-sud Bridgewater, Nouvelle-Écosse 8 e année J'étais prêt pour aller dormir. J'ai poussé la porte. J'ai vu mon lit. Mon livre au sujet des rêves lucides était à côté, comme toujours. J'ai allumé la petite lumière à côté de mon lit, et je me suis glissé sous les couvertures orange. Je ne m'endormais pas, donc je suis descendu à la cuisine pour me faire du chocolat chaud. Après l'avoir bu, je suis retourné au lit et j'ai lu mon livre sur les rêves lucides. Finalement, j'ai perdu connaissance. J'ai ouvert mes yeux. J'étais dans une gare de train. Il y avait des centaines de personnes, et l'atmosphère n'était pas invitante. Heureusement, j'avais lu dans mon livre comment me sortir d'un rêve désagréable. La forêt était noire. Quand j'y suis entré, je sentais comme si quelqu'un m'observait. Je me suis retrouvé parmi les craquements de bois et l'odeur de la fumée. C'est ça! Je me trouvais bien dans une forêt enflammée. Le feu était grand, très grand. J'ai commencé à courir pour constater que ma vision était bloquée par des cheveux longs de la même couleur que les miens. Que se passait-il? Je me suis réveillé en sueurs. J'ai gribouillé les détails de mon rêve sur un papier. À mesure que le matin avançait, j'oubliais ce à quoi j'avais rêvé. - Viens ici, Marc-André, a dit ma mère. - Un moment, s'il-te-plaît, maman, ai-je répondu. Ma mère était assise en train d'écouter la petite télévision sur le comptoir. 2

3 - Regarde, mon grand. Il y avait un feu de forêt et on en parle aux nouvelles nationales, a dit ma mère tristement. J'écoutais le reportage. Au coin droit en haut de l'écran, il y avait une image d'une fille qui s'appelait Élise Dubois avec des cheveux longs bruns, comme les miens. «Oh!» C'est tout ce que j'ai dit. Cette forêt me semblait familière. Soudainement, une image : j'étais en train de courir parmi les flammes, avec des cheveux longs bruns. J'ai couru à ma chambre et j'ai cherché dans mes choses. J'ai trouvé une note qui disait «Feu de forêt. Proche de toi.» Je suis retourné au lit. Je me sentais intrigué par cette coïncidence. Puis, je sentais comme si je m'éloignais de mon corps. J'étais dans un hôpital. La pièce ne contenait qu'un lit, un miroir et un pupitre. En me regardant dans le miroir, je ne me voyais pas. À la place, la glace me renvoyait l'image d'une belle fille aux cheveux longs et bruns et aux yeux verts qui plongeaient dans les miens. Par la suite, j'ai aperçu une feuille de papier sur le pupitre; je me suis précipité vers celui-ci. J'ai pris un crayon et j'ai commencé à écrire : «Je m'appelle Marc-André Laflamme. Récemment, je me sens comme si je contrôle ta vie, littéralement. J'aimerais te rencontrer en personne. Voici mon adresse : 127 rue Haendel, Montréal, Québec F3B 2R9». Je déposais mon crayon, quand tout à coup, une voix résonnante m'a averti : «Attention Marc- André. Le livre des rêves possède un pouvoir que tu ne pourras pas contrôler». Je me réveille, encore sous le choc. Quelque temps après, la jeune fille écrit : je m'appelle Élise. Je serais contente de te rencontrer dans deux semaines... Suite 2.4 : École Des Sentiers Orléans, Ontario 6 e année Cette chambre est plutôt sombre. Lorsque je lève le bras, je me rends compte qu'un tube m'empêche de bouger. Mais où suis-je? Que m'est-il arrivé? Je vois des fleurs, des paniers remplis de mes chocolats préférés et des cartes, petites et grandes, tout le long de la fenêtre. Comme mon nez est douloureux! Mélissa avance sa main sur son nez et elle découvre qu'il est recouvert d'un bandage. J'entends quelqu'un entrer dans la chambre. C'est mon frère. Il s'approche et il m'embrasse doucement sur le front. Il me regarde les yeux remplis d'eau. Non je devrais plutôt dire un œil rempli d'eau puisque l'autre est tellement enflé qu'il est fermé. Il quitte la chambre comme il est venu, doucement et sans un mot. Sa visite fut tellement courte que je ne suis pas certaine s'il est vraiment venu. Suis-je toujours dans un rêve? Il entre à nouveau dans la chambre. Il revient vers moi mais d'un pas rapide cette fois. Ce n'est pas mon frère. Impossible. Je dois rêver. Je ne dois pas m'évanouir encore une fois devant ce... 3

4 Surtout, ne pas le regarder dans les yeux. Suite 2.5 : Collège Sainte-Anne-de-Lachine Lachine, Québec Secondaire 1 Cette phrase accusatrice, qu'il a formulée avec, dans le ton de sa voix, un tel sentiment d'abandon, ne cesse de me torturer. Laissez-moi vous raconter. Tout commença le vendredi 24 juin, juste avant la fin des classes. L'atmosphère était tendue, différente d'une fin d'année habituelle. Je marchais tranquillement vers ma demeure malgré ce sentiment inquiétant d'être épiée. Je me retournais régulièrement, cherchant la silhouette mystérieuse que je sentais dans mon dos, mais en vain. Une fois arrivée chez moi, j'essayai d'entrer, mais la serrure n'avait pas l'air de vouloir céder. Soudain, une ombre apparut derrière moi, je vis son reflet dans la fenêtre. Je me souviens encore de ses premiers mots à mon intention : «As-tu besoin d'illusions?» Je le détaillai longuement de la tête aux pieds. Il portait des vêtements en lambeaux. Ses cheveux marron et ses yeux vert émeraude semblaient avoir un étrange effet sur moi. C'était la première fois que je ressentais quelque chose de semblable et je n'aimais pas cela. - Non! Et que me veux-tu d'abord?, lui demandai-je. Sa seule réponse fut de me regarder intensément dans les yeux. À ce moment, je sentis, je ne sais trop comment, qu'il voulait sincèrement m'aider et qu'il n'était là que pour cela. Ce sentiment incompréhensible surgit à nouveau en moi. Après quelques minutes gênantes plongées dans un silence qui me torturait, je lui dis : - Qui es-tu? - Je suis un ami, si on peut dire. Je sais qui tu es... Comment pouvait-il connaître mon identité? Je ne l'avais jamais vu de ma vie ou du moins, c'est ce que je croyais. Mais par-dessus tout, que me voulait-il? De plus en plus de questions s'accumulaient dans ma tête, je ne savais pas quoi faire! Je lui tendis ma clé. Il la prit délicatement de la paume de ma main. Il se dirigea ensuite vers la porte d'entrée et l'inséra d'un geste fluide. La porte s'ouvrit instantanément. Pendant qu'il faisait cela, je crus apercevoir une lueur dorée jaillir de la serrure au contact de la clé. Il m'invita à entrer, mais dès que je traversai le seuil, la porte se referma doucement par elle-même derrière moi et il s'enfuit en courant à une vitesse surhumaine. Des visions de ce jeune homme intrigant et énigmatique tournèrent dans ma tête durant des nuits entières et je ne le revis pas durant un temps. Il me manquait. Est-ce possible que quelqu'un que l'on connait à peine nous manque? Non. Du moins, je ne crois pas. Mais alors, pourquoi cela m'arrivait-il? 4

5 Il fallait que je le voie une deuxième fois. Je ne le laisserai pas pénétrer dans mes rêves comme si rien n'était! Tout ça n'avait pas de sens! De la magie? C'était la seule explication possible, mais elle n'était pas réaliste Suite 2.6 : École secondaire Paul-Le Jeune Saint-Tite, Québec Secondaire 4 Deux jours avant l'incident C'était l'heure de la fermeture en cette belle nuit de décembre. J'étais en train de fermer mon magasin quand un homme à l'allure étrange entra. Je le regardai, il me regarda. Il commença à déboutonner son long manteau noir et épais, puis il l'ouvrit. Je vis son pistolet au niveau de la ceinture. Il le saisit et prononça les mots «Je m'excuse» et appuya sur la détente. Il tomba par terre, inerte. Je m'approchai de lui et vit un mot dans sa main gauche. Je le pris et lus : «Ce n'est que le commencement». J'étais en état de choc, agenouillé devant le défunt. Quand je repris mes esprits, je me précipitai au coin de la rue. Un gang de rue se dirigeait vers moi en courant. Je pris la fuite, mais ils me rattrapèrent sans aucune difficulté. J'étais à terre, impuissant devant leurs violents coups de pieds quand soudain, l'un d'eux sortit son couteau. Étendu par terre, je me sentis transporter, mais mon corps ne bougeait pas pour autant. Je sentis un coup violent dans mon dos. J'avais seulement envie de crier. Suite 2.7 : École Saint-René-Goupil Guelph, Ontario 6 e année «La prochaine fois, ne viens pas dans ma forêt.» Comment suis-je arrivé là? Ah oui, je me souviens. C'était une journée pédagogique avec mes amis Hunter et Jacob. Nos parents disaient que c'était mieux que Hunter et Jacob viennent chez moi pendant que nos parents travaillaient. Nous avons joué à plusieurs jeux à l'intérieur et dehors. Je me suis même coupé! Le soir tombé, nous avons décidé d'aller chasser en forêt pour le souper. Nous avons pris nos outils de chasse, puis nous sommes partis. Nous nous sommes rendus à la forêt. Nous avons commencé à marcher sept pas, exactement sept. Quand tout à coup, nos outils de chasse ont disparu par magie. C'est alors que la forêt est devenue de plus en plus noire à la seconde. Nous avons entendu des petits crics, cracs et le loup de la forêt hurler HOOOOUUUUU! Il était médiocre celui-là avec son cri! Nous avons quand même eu des frissons. 5

6 Hunter a dit qu'il voulait rester parce qu'il voulait voir un loup. Cependant, Jacob et moi avons décidé de retourner chez moi sans Hunter. Soudainement, on a entendu un énorme rugissement, pas celui d'un animal mais d'une autre créature. C'était comme GRRAOUWANYAFOOSHANTAPOTIJOO!!!! Nous avons eu tellement peur. Nous avons fait un autre pas, puis soudainement Suite 2.8 : École secondaire catholique Béatrice-Desloges Orléans, Ontario 7 e année «Adieu, Jenny», me dit Isabelle lorsqu'elle arriva chez moi. Je ne comprenais rien. Il faut dire qu'elle n'était plus que l'ombre d'elle-même depuis qu'elle avait perdu sa mère. Elle fondit en larmes avant de me dire que le centre d'accueil lui avait trouvé une nouvelle maison chez sa tante Lydia, à Calgary, en Alberta. (Malheureusement, cette tante avait toujours été méchante avec ma meilleure amie. Elle lui avait même déjà INTERDIT de rester en contact avec moi!) À travers ses sanglots, j'ai cru percevoir les mots : départ, demain, 6 heures du matin? Je n'en revenais pas! Comment la vie pouvait-elle être si cruelle? Pourquoi? Le lendemain matin? «Non!!», criai-je en me levant, mais il était déjà trop tard. Elle était partie. Pour toujours. Je repensai à notre soirée d'hier. Je lui avais chanté une de mes dernières compositions. Isabelle était la seule personne qui m'avait entendu chanter. La toute première fois, elle m'avait dit : «Si jamais je pars, continue à chanter et montrer ton talent». Je crois qu'elle avait un don, celui de la clairvoyance, et que c'était pour elle un lourd secret. Mon amie avait toujours deviné des choses à l'avance. Une dizaine de minutes avant qu'elle ne reçoive l'appel concernant la mort de sa mère, elle était arrivée chez moi en pleurant et criant des «Non!!!» sur un ton désespéré. La mine sombre, je pris ma guitare, «jammai» un peu, puis chantai avec émotion, sans but précis. En inventant les paroles de ma chanson, l'inspiration vint. Je me précipitai sur mon bureau, pris un papier et un crayon, puis je laissai aller mon imagination. Je commençai à chanter... «La vie n'est pas que paradis Elle nous a séparé tous les deux Oh, je ne vois pas comment Vivre sans toi Sans toi, ce n'est qu'un vide Sans toi, rien n'est possible Sans toi, la vie n'est que misère Tu es partie sans rien dire Comment fais-tu ton chemin 6

7 Oh, je sais que nous nous reverrons Sans toi, ce n'est qu'un vide Sans toi, rien n'est possible Sans toi, la vie n'est que misère Adieu, toi qui m'es très chère Je veux te dire au revoir Oh, avant que tu ne partes pour jamais Sans toi, ce n'est qu'un vide Sans toi, rien n'est possible Sans toi, la vie n'est que misère La vie n'est que misère» Je la chantai une fois... deux fois? Trois fois? Je chantai avec passion, avec fougue, même du style a capella. Rien ne pouvait m'arrêter. J'étais triste d'avoir perdu ma meilleure amie. Tout à coup, j'entendis des applaudissements et quelques sanglots. Ma mère! Elle venait de m'entendre chanter pour la première fois. Elle s'approcha et me dit doucement : «Ma chérie, pourquoi nous as-tu caché cet incroyable talent?» Suite 2.9 : École du Moulin Sainte-Julie, Québec 6 e année J'étais seule dans cette pièce sombre, mais il y avait le reflet de la lumière de la fenêtre entrouverte dans le miroir qui m'éclairait. Quelques minutes plus tard, je me suis rendue compte que plusieurs chaînes me retenaient au mur. Une plaque de métal rouillé me serrait la gorge pour m'empêcher de parler. Puis, à mes pieds, je vis un tournevis qui avait sûrement servi à m'attacher. À chaque fois que j'essayais de bouger, les chaînes se serraient encore plus. C'est de cette façon que j'ai remarqué qu'une de mes chevilles était mal attachée. D'un coup sec, je tirai mon pied et réussis à le libérer. Avec mon pied, je fis glisser lentement le tournevis vers ma main. Ça me prit quelques minutes avant de réussir à bien le maîtriser. Quelques heures plus tard, je n'avais plus aucune attache. Je remarquai que la fenêtre n'avait pas de verrou. Je l'ouvris et je pris une grande bouffée d'air frais pendant que le vent fouettait mon visage. Une grande échelle descendait jusqu'en bas. C'était la chance de m'échapper. Je m'apprêtais à descendre quand tout à coup, une grande main agrippa ma nuque et me lança contre le mur. Ma tête fit un lourd fracas alors que mon cri de souffrance résonnait dans toute la tour. Quelques minutes plus tard, j'étais sur une table d'opération et un individu me dit : «Es-tu prête pour l'opération?» C'était cette phrase que je n'oublierais jamais. Il avait un masque noir et des gants blancs tachés de sang. Peu après, il mit un gaz pour m'endormir et... Bip... Bip... Bip... 7

8 Suite 2.10 : École du Moulin Sainte-Julie, Québec 5 e année Je me suis réveillé en sursaut. Était-ce un rêve? J'avais si souvent rêvé à elle. Alice Beauregard. Elle me regardait. Je pensais que c'était la femme de ma vie. Je tentais de me rappeler de mes cours d'humoriste pour les nuls. La seule blague dont je me souvenais était «Pet, pis Répète s'en vont en bateau...». «Tu es vraiment niaiseux!», me dit Alice. J'étais vraiment gêné. Il y avait beaucoup de monde autour de nous. C'est alors que je me suis retourné. Il y avait une fille qui me regardait en silence. Ces yeux là, je les reconnaîtrais n'importe où. J'avais souvent rêvé à elle, mais chaque fois, elle grandissait comme moi. Maintenant que j'avais dix-huit ans, elle était vraiment devant moi dans la réalité. Mais était-ce la réalité? C'est à ce moment qu'elle m'a dit : «J'ai assez attendu. Maintenant, c'est à mon tour de vivre.» Je me suis senti tout étourdi et je me suis retrouvé dans le néant... Suite 2.11 : École Du Moulin Sainte-Julie, Québec 6 e année Lors de mon réveil, je suis à l'hôpital. Il est là, il me regarde, m'attend. De peur, je me lève en sursaut. Une infirmière arrive et me dit de me calmer. Je ne comprends pas pourquoi il est là. Pourtant il a essayé de me tuer? L'infirmière me demande si je veux un verre d'eau, il répond oui à ma place. Je le regarde d'un drôle d'air. Il me sourit. L'infirmière part chercher le fameux verre d'eau. Il s'approche de moi. Lui enjoué, moi effrayée! Tout à coup, l'infirmière arrive avec le verre d'eau. Je suis soulagée, mais elle ne demeure pas longtemps. Elle repart, nous laissant seuls encore une fois. C'est alors qu'il me dit qu'il me sort d'ici. Je trouve ça bizarre. Pourtant il avait bel et bien essayé de me tuer! J'en suis certaine. Je refuse de partir avec lui, mais il m'oblige. Est-ce un rêve ou la réalité? En sortant de l'hôpital, il me regarde et me dit d'une voix criminelle : «Je raffole de ta peur. J'aime voir la peur dans tes yeux.» Après un mois de calvaire, je suis épuisée. Pourquoi me bat-il, s'il m'aime? Je l'aime tellement lorsqu'il ne me bat pas. J'ai tellement peur de cet homme. Je crains qu'il réussisse son coup une bonne fois et me tue. 8

9 Suite 2.12 : École L Aquarelle Rimouski, Québec 6 e année Je suis étendue sur un lit, au beau milieu d'une pièce lugubre. Je vois des murs en pierre et une tapisserie déchirée. À ma droite, une murale de photos avec des visages familiers, de vieux meubles couverts de poussière et un reste de poutine. Je ne me sens pas seule, c'est mystérieux comme impression. Les bruits que j'entends ne sont pas rassurants. Mais pourquoi suis-je ici exactement? Je m'étire et je me lève. Au même moment, quelque chose tombe du lit. Je me penche pour ramasser l'objet en question. C'est un livre dont le titre est «Il est trop tard pour tes amis». Voilà d'où vient cette phrase qui trotte dans ma tête depuis tout à l'heure. Je me souviens avoir commencé à le lire hier soir avant de m'endormir. J'avais eu des frissons dès les premières phrases. J'entends quelqu'un venir et m'appeler à plusieurs reprises. J'ai peur. La porte s'ouvre dans un grincement incroyable. Un petit visage se pointe, c'est Audrey, mon amie. Je me souviens maintenant. Je suis venue préparer son party d'halloween hier. La fête aura lieu ce soir. Je lui dis, en ricanant : «Tu m'as fait peur, tu sais. En plus, il donne vraiment la frousse notre décor! Nos invités seront sans mot!» Audrey, elle, a la larme à l'œil et semble très inquiète. Elle me dit en sanglotant : «Comment ça ils seront sans mot? C'était hier la fête, tu ne te souviens pas?» 9

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Les langues d oiseaux moulus

Les langues d oiseaux moulus Les langues d oiseaux moulus «Le dire, c est déjà l infirmer» était la phrase préférée de l homme qui me servait de père. Elle résonnait en moi comme une sentence. Il me la répétait à chaque fois que je

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

Au secours! La voiture est cassée

Au secours! La voiture est cassée Sara Au secours! La voiture est cassée! 1 Au secours! La voiture est cassée Personnages : Le chien, la voiture, le marin, l'ours. Décors : La forêt Scène 1 Le chien, la voiture Le chien marche dans la

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 JE ME SOUCIE DE TOI Chant d entrée : La promesse Grégoire et Jean-Jacques Goldman La Promesse On était quelques hommes Quelques hommes quelques femmes en rêvant de

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

C est beau la vie Jean Ferrat

C est beau la vie Jean Ferrat C est beau la vie Jean Ferrat Le vent dans tes cheveux blonds Le soleil à l'horizon Quelques mots d'une chanson Que c'est beau, c'est beau la vie Un oiseau qui fait la roue Sur un arbre déjà roux Et son

Plus en détail

Alice s'est fait cambrioler

Alice s'est fait cambrioler Alice s'est fait cambrioler Un beau jour, à Saint-Amand, Alice se réveille dans un hôtel cinq étoiles (elle était en congés). Ce jour-là, elle était très heureuse car elle était venue spécialement ici

Plus en détail

Qu'est-ce qu'on gagne?

Qu'est-ce qu'on gagne? Qu'est-ce qu'on gagne? Un couple au train de vie aisé rencontre un homme travailleur précaire et une femme plombier qui vie en marge et travaille seulement quand elle a besoin d'un peu d'argent. Durée

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m.

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m. CHAOS Pièce en 14 tableaux de m. 1995 1 TABLEAU 1 L'UNE : Je t'aime. L'AUTRE : Chut... As-tu entendu ce bruit-là? L'UNE : Quel bruit? L'AUTRE : Le même bruit et pratiquement à la même heure. Le bruit de

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur.

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur. Hansel et Gretel Première scène Il était une fois, dans un petit village, un bûcheron et ses deux enfants, Hansel et Gretel. Un jour, il n'y avait plus de manger dans la maison alors le bûcheron demandait

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour,

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, Le loup et les sept chevreaux Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, comme elle voulait aller chercher de quoi manger dans la forêt, elle les appela tous

Plus en détail

Si faut- il bien aimer au monde quelque chose : Celui qui n'aime point, celui- là se propose Une vie d'un Scythe, et ses jours veut passer

Si faut- il bien aimer au monde quelque chose : Celui qui n'aime point, celui- là se propose Une vie d'un Scythe, et ses jours veut passer Corpus n 2 : Sujet : Dans une classe de première, vous étudierez le groupement de textes suivant dans le cadre de l objet d étude Ecriture poétique et quête du sens». Vous présenterez votre projet d ensemble

Plus en détail

QUELQUES CONTES MERVEILLEUX DE LA CLASSE DE 6 ème P

QUELQUES CONTES MERVEILLEUX DE LA CLASSE DE 6 ème P QUELQUES CONTES MERVEILLEUX DE LA CLASSE DE 6 ème P Année scolaire 2015-2016 Mme Sicot 1 Préambule : Les élèves de la classe de 6 ème P ont d'abord rédigé diverses situations initiales à partir de cartes

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures.

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. REVEIL Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. Simone : Rabattre les couvertures Le Chef de gare : Madame votre fille La mère : Que dit-elle?

Plus en détail

Histoire «La boîte à couleurs»

Histoire «La boîte à couleurs» Histoire «La boîte à couleurs» Objectif pédagogique Découvrir la diversité des formes et des couleurs des espèces marines. Lien avec les programmes de l école primaire (2008) Domaine d activité «Découvrir

Plus en détail

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture Episode : Lecture découverte Episode : Lecture Il était une fois trois ours qui vivaient dans une petite maison au milieu de la forêt. Il y avait Tout Petit Ours, Ours Moyen et Très Grand Ours. Chaque

Plus en détail

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. Est-ce que tu beaucoup? A. court B. cours C. courez -Est-ce qu'il aime courir? -Oui, il fait du tous les jours. A.

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

L écrivain. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route.

L écrivain. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route. L écrivain Il se trouvait devant la porte. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route. Faire demi-tour il ne le pouvait! Pourquoi?

Plus en détail

La vengeance de Cornebidouille

La vengeance de Cornebidouille La vengeance de Cornebidouille Nom : Tu as déjà réfléchi à la façon dont Cornebidouille pouvait se venger. Explique la réelle vengeance de la sorcière racontée dans l album. Es-tu d accord avec Cornebidouille

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois.

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois. SCÈNE UN Dans un petit village rural d Afrique, sous la chaleur écrasante de la mi-journée. Les femmes et les fillettes ramassent le bois nécessaires pour cuisiner. Sara et son amie Amina, deux écolières,

Plus en détail

Le journal de Miette Chapitre 1

Le journal de Miette Chapitre 1 Le journal de Miette Chapitre 1 Voilà, au départ ma vie était vraiment simple : je dormais sur les coussins du canapé, dans le panier de la salle de bain ou sur le lit de Louise. Ensuite je vais jusqu

Plus en détail

La maîtresse m a demandé d écrire la suite d une nouvelle de Philippe BARBEAU, l ami de l ogre, en respectant les étapes du récit.

La maîtresse m a demandé d écrire la suite d une nouvelle de Philippe BARBEAU, l ami de l ogre, en respectant les étapes du récit. La maîtresse m a demandé d écrire la suite d une nouvelle de Philippe BARBEAU, l ami de l ogre, en respectant les étapes du récit. Un après midi d ennui Yoann s ennuyait depuis toujours mais, en ce début

Plus en détail

Les naufragés du parking

Les naufragés du parking Les naufragés du parking Synopsis Quatre personnes se rendent au parking pour récupérer leur véhicule après une soirée qui s'est prolongée. Malheureusement, le parking est fermé. Ces personnes qui ne se

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel Johan Theorin L Heure trouble ROMAN Traduit du suédois par Rémi Cassaigne Albin Michel Öland, septembre 1972 L E MUR de grosses pierres rondes couvertes de lichens gris était aussi haut que le petit garçon.

Plus en détail

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe.

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. Une belle rencontre La vie d'elise Chapitre 1 Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. J'habite à Lyon dans un appartement à deux kilomètres du

Plus en détail

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent.

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. «Je ne veux plus être un violeur» Mise en garde Trigger warning Contient plusieurs récits

Plus en détail

Vivre et créer. Le Prologue d Ainsi parlait Zarathoustra. Les mardis de la philo.be 2015 Cycle 2 N. Monseu

Vivre et créer. Le Prologue d Ainsi parlait Zarathoustra. Les mardis de la philo.be 2015 Cycle 2 N. Monseu Vivre et créer Le Prologue d Ainsi parlait Zarathoustra Les mardis de la philo.be 2015 Cycle 2 N. Monseu Pour commencer aujourd hui 1. La question de la création 2. La recherche du sur-humain 3. Le chemin

Plus en détail

Andrea. CORINTO Inès

Andrea. CORINTO Inès Andrea CORINTO Inès Quand Andrea rencontre Alessia ça donne ça... Episode 1 Journal de Alessia. C Cher journal, Comme tu le sais je suis étudiante en université et je dois prendre le train tous les jours.tu

Plus en détail

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976)

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La véritable histoire de la Belle au bois dormant (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La classe de 6 ème 1 du collège Paul Froment vous présente : La

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions.

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. LIRE UN CNTE ET RÉPNDRE À UN QUESTINNAIRE METTANT EN JEU DIFFÉRENTES CMPÉTENCES. Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. Dans une forêt très sombre,

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

Atelier 3. Le coin de l enseignant Les 5 sens et l enfant. les lutins. Le langage au cœur des apprentissages : «Au pays des lutins couleurs»

Atelier 3. Le coin de l enseignant Les 5 sens et l enfant. les lutins. Le langage au cœur des apprentissages : «Au pays des lutins couleurs» Le coin de l enseignant Les 5 sens et l enfant. Lorsque le petit homme naît, il privilégie énormément le toucher à sa vue, encore mal affinée. A 3 mois, il ne reconnaît pas un objet qu il n a pas touché

Plus en détail

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman Simone Luc Tartar Editions Lansman Entre le père, avec un cadeau. PAPA Le père : Simone? Tu es là? Evidemment que tu es là. On m a dit que tu avais roulé sous une voiture. Simone. Que s est-il passé? Temps

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

C est dur d être un vampire

C est dur d être un vampire C est dur d être un vampire 1/6 Pascale Wrzecz Lis les pages 5 à 8. Tu peux garder ton livre ouvert. 1 Retrouve les mots dans ta lecture et complète les cases. C est une histoire de. Prénom du héros ;

Plus en détail

INTRODUCTION. L importance d un toucher conscient et intentionné. Pourquoi l automassage? Pourquoi le massage?

INTRODUCTION. L importance d un toucher conscient et intentionné. Pourquoi l automassage? Pourquoi le massage? INTRODUCTION L importance d un toucher conscient et intentionné Pourquoi le massage? Tout notre être a besoin de ressentir le toucher pour bien se développer. C est une nourriture vitale au même titre

Plus en détail

Les Aventures de Martin

Les Aventures de Martin Les Aventures de Martin Guide de la sécurité routière Créé par le Conseil municipal des enfants de Haguenau SOMMAIRE Avant-propos 3 à pied 4 en vélo 5 en roller, skate, trotinette 6 en voiture 7 en scooter

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Nur. Arnaud Rykner. Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com

Nur. Arnaud Rykner. Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com Arnaud Rykner Nur Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com Éditions du Rouergue, 2007 Parc Saint-Joseph BP 3522 12035 Rodez cedex 9 Tél. : 0565777370 Fax : 0565777371 info@lerouergue.com

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre»

COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre» COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre» Il est 7h du matin, mon réveil sonne, je n'ai aucune envie d'aller en cours. Malgré tout, je me lève, je pars prendre mon petit déjeuner,

Plus en détail

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie.

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie. 1 «Amis pour la vie» Une comédie de la vie. Célia Sam Alexia Amandine Élisa Simon Maureen Distribution modulable Scène I Deux enfants chargés de grands sacs à dos traversent la salle en chantant. Célia,

Plus en détail

PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr.

PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr. PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr.st Nous vous présentons ici à peu près la moitié de la pièce. Si vous êtes

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. Marcel MICHELET Liminaire. Dans Echos de Saint-Maurice, 1979, tome 75, p. 67-71

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. Marcel MICHELET Liminaire. Dans Echos de Saint-Maurice, 1979, tome 75, p. 67-71 LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Marcel MICHELET Liminaire Dans Echos de Saint-Maurice, 1979, tome 75, p. 67-71 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Liminaire Liminaire... cet adjectif substantifié

Plus en détail

Évangiles (N bleus pages 35 à 42)

Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles pages 1/5 N 12 Matthieu 28, 18-20 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Au temps de Pâques, Jésus ressuscité adressa ces paroles aux Apôtres : «Tout

Plus en détail

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité Le vent bohème Ça m a pris du temps pour me libérer De cette prison d incertitude Mes craintes étaient prises au dépourvu Et tous mes doutes ont disparu J ai trouvé mon bateau sur les pierres J ai refait

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? -

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Editions Val d'arve juin 2012 - CHAPITRE 1 - À Nairobi, en ce beau matin, Sébastien se lève, regarde par la fenêtre et dit: - Il fait beau! Il voit le soleil qui sort

Plus en détail

Les trois petits cochons

Les trois petits cochons Les trois petits cochons Les trois petits cochons Une histoire illustrée par Leonard Leslie Brooke Deux illustrations sont d Arthur Rackam Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour Le Cartable Fantastique

Plus en détail

Devinette 2 Conte Boucle d'or et les trois ours

Devinette 2 Conte Boucle d'or et les trois ours Devinette 1 Devinette 2 Je suis un objet, J'ai quatre pieds, dans l'histoire je suis en bois, on me trouve dans la cuisine, la salle à manger, On m'utilise pour s'asseoir, Je suis un personnage. Je suis

Plus en détail

Travail significatif de français 6P

Travail significatif de français 6P Etablissement primaire Payerne et environs Nom : Date : Travail significatif de français 6P L1:21 Lire de manière autonome des textes variés et développer son efficacité en lecture. Progression des apprentissages:

Plus en détail

Le premier hiver de Max

Le premier hiver de Max Une histoire sur la prématurité Le premier hiver de Max Sylvie Louis Illustrations de Romi Caron Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Louis, Sylvie Le premier hiver de Max

Plus en détail

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD TEXTE 1 1. La maison du géant Il était une fois au fond de la forêt un géant qui s appelait Kolos. Tout le monde

Plus en détail

ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT

ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT Un rêve aventureux du détective Paul X UNE PIÈCE DE THÉÂTRE POUR LA JEUNESSE DE JEAN-PIERRE DURU PRÉSENTATION DE LA PIÈCE «ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT» Le détective privé

Plus en détail

Le loup qui voyageait dans le temps

Le loup qui voyageait dans le temps Ce jour-là, Loup farfouillait dans son grenier. Il y trouvait toujours des choses extraordinaires. Comme ce vieux livre avec sa couverture dorée. Loup s empara du livre et lut le résumé : «Cher lecteur,

Plus en détail

Poème n 9. Poème n 10

Poème n 9. Poème n 10 Poème n 9 Quand je t ai vu, je savais que t avais un bon jus. Je t ai goutté, tu étais sucré Je ne pouvais plus me passer de toi Mais un jour, tu m as fait grossir Merci coca-cola pour tout ce plaisir

Plus en détail

Moments de paix. Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat

Moments de paix. Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat Moments de paix Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat Les âmes s'en vont rapidement vers un conflit ; autrement dit, une affreuse histoire mystérieuse. Le vent souffle,

Plus en détail

Dans la première ruse de Renart, ce fut Ysengrin la victime.

Dans la première ruse de Renart, ce fut Ysengrin la victime. Je vais vous présenter les ruses de Renart dans le roman de Renart. Renart, notre héros Renart est le personnage principal choisi par l'auteur. Dans chacune de ses histoires, il est dans une mauvaise posture

Plus en détail

la magie de la musique L'article s'étalait sur une page de l'édition du 25 mars 2014 de Ouest-Aven :

la magie de la musique L'article s'étalait sur une page de l'édition du 25 mars 2014 de Ouest-Aven : N 106 la magie de la musique L'article s'étalait sur une page de l'édition du 25 mars 2014 de Ouest-Aven : «Un piano à queue de marque Steinway à été retrouvé hier matin, au sommet de la falaise à plogoff

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme

Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme Je me souviens de la naissance de mes enfants Je me souviens des bons moments Je me souviens aussi des mauvais Je me souviens de la solitude Je me souviens

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005

YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005 YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005 Nota : Narrateur, voix off : celle de Yolan. Tonalité de narration, neutre. Texte en noir dans le script. Yolan dans l'action : texte en vert. Elfe mâle, jeune.

Plus en détail

Tarentur, le livre prochainement édité

Tarentur, le livre prochainement édité Netophonix» Forum Wiki Chat Déconnexion [ Kradukman ] message 0 nouveau SmartFeed Liste des sagas mp3 Charte du forum FAQ Rechercher Membres Panneau de contrôle Dernière visite : Jeu 16 Jan 2014, 20:13

Plus en détail

Apprendre ensemble Chaque étape de la vie VILLE DE TORONTO ÉQUIPE DES SERVICES À LA PETITE ENFANCE : COMMUNITY LIVING TORONTO SURREY PLACE CENTRE

Apprendre ensemble Chaque étape de la vie VILLE DE TORONTO ÉQUIPE DES SERVICES À LA PETITE ENFANCE : COMMUNITY LIVING TORONTO SURREY PLACE CENTRE Apprendre ensemble Chaque étape de la vie VILLE DE TORONTO ÉQUIPE DES SERVICES À LA PETITE ENFANCE : COMMUNITY LIVING TORONTO SURREY PLACE CENTRE FEUILLE DE CONSEILS Le routine du coucher «Je ne veux pas

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

Un Conte de Noël (à raconter à vos enfants avant de se coucher)

Un Conte de Noël (à raconter à vos enfants avant de se coucher) Un Conte de Noël (à raconter à vos enfants avant de se coucher) Avant-propos : Chaque soir, je raconte une histoire à mon fils pour qu il s endorme. Il a 2 ans. Habituellement, c est les 3 petits cochons.

Plus en détail

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet la tendresse Jacques Ancet est né à Lyon en 1942. Il vit et travaille près d Annecy. Il est l auteur d une imposante œuvre poétique, et un des traducteurs essentiels de la poésie espagnole. son site :

Plus en détail

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka Moka Gabrielle Charron-Rainville Témoignage À l été 2005, j'ai suivi une formation en leadership / apprenti-moniteur dans un camp en Ontario. J y ai amélioré mon anglais et eu énormément de plaisir. L

Plus en détail

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU!

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU! INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. Un membre de l équipe doit réfléchir à une façon de résoudre le problème. Les autres membres de l équipe

Plus en détail