CH24 : L alternateur synchrone

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CH24 : L alternateur synchrone"

Transcription

1 BTS électrotechnique 1 ère année - Sciences physiques appliquées CH24 : L alternateur synchrone Production d énergie électrique Problématique : Des essais ont été réalisés sur un alternateur synchrone destiné à être couplé à une éolienne. Des mesures ont été relevées, mais les conditions dans lesquelles elles ont été réalisées non pas été notées. Pour éviter d avoir à refaire les mesures, vous devez retrouver par raisonnement ces conditions de mesures à partir des relevés. Enjeu : Rapport au programme : E machine synchrone et convertisseur de fréquence : E1. MACHINE SYNCHRONE : E1.1. Constitution : Principe de fonctionnement Réversibilité Objectifs : A l issue de la leçon, l étudiant doit : 24.1 Connaître les constitutions et les rôles du rotor et du stator pour le fonctionnement en alternateur 24.2 Connaître les deux grandes familles de rotors 24.3 Savoir déterminer la fréquence de la tension crée (f.e.m.) connaissant la vitesse du rotor et le nombre de paires de pôles de la machine 24.4 Savoir calculer la valeur efficace de la tension créée l expression étant donnée

2 Travail à effectuer : Lire attentivement l annexe (en essayant de le comprendre). Répondre à la problématique au travers des questions suivantes (au brouillon) : Les relevés de mesures sont les suivants : Essai 1 : Essai 2 : Essai 3 : Essai 4 : On sait que la mesure de e 1 a été réalisée pour une valeur de courant d excitation Ie=1A et une vitesse de rotation n=1500tr/min. 1. Comparer chacune des tensions e 2, e 3 et e 4 à la tension e 1 du point de vue amplitude et fréquence. 2. En déduire quel essai a pu être réalisé pour Ie > 1A et n=1500 tr/min. Justifier. 3. En déduire quel essai a pu être réalisé pour Ie = 1A et n > 1500 tr/min. Justifier. 4. En déduire les conditions de l essai non identifié par les questions précédentes 5. Quel est le nombre de paires de pôles de cette machine? En utilisant l annexe, réaliser la fiche résumée du chapitre. Pour cela, réécrire les différents objectifs et indiquer pour chacun la relation, la définition ou la méthode permettant de l atteindre.

3 BTS électrotechnique 1 ère année - Sciences physiques appliquées Annexe du CH24 : l alternateur synchrone Introduction : La machine synchrone est un convertisseur électromécanique réversible : elle peut fonctionner en générateur (alternateur) et en moteur. C est le fonctionnement en alternateur qui fera l objet de ce chapitre. C est historiquement le fonctionnement prépondérant de cette machine : on trouve l alternateur dans toutes les centrales électriques thermiques, hydrauliques et nucléaires. Les progrès en électronique de puissance ont ensuite permis le développement d applications du moteur synchrone. Les premières rames du métro de Lille en 1983 (VAL 206) étaient équipées de moteur à courant continu. En 1999, sont apparues de nouvelles rames plus modernes (VAL 208) équipées de machines synchrones. L étude du fonctionnement moteur sera étudié dans le module «motorisation électrique» (semestre 3). 1. Qu est-ce qu un champ tournant? Un champ tournant est un champ magnétique dont le vecteur représentatif B est de norme constante et tournant à vitesse constante. Pour mettre en évidence la présence d un champ tournant, il suffit d y placer une aiguille aimantée qui tournera à la même vitesse que celui-ci. Le moyen le plus simple pour obtenir un champ tournant est de faire pivoter sur lui-même un aimant : 2. Quels sont la constitution et le rôle du rotor d un alternateur synchrone? Le rotor est constitué d un aimant pour les machines de faible puissance ou d un électroaimant (bobinage autour d un matériau ferromagnétique) alimenté en continu pour les autres. Le rôle du rotor est donc de créer un champ magnétique d intensité constante. Dans le fonctionnement en alternateur, le rotor est entraîné par un dispositif annexe dont il reçoit de l énergie mécanique : cela peut-être une turbine, une éolienne, un moteur thermique (groupe électrogène), Le champ magnétique ainsi crée est alors tournant. 3. Quels sont les différents types de rotor bobinés? Il existe deux familles de rotors bobinés : Les rotors à pôles lisses : dans l industrie on trouvera ce type de rotor dans les alternateurs des centrales thermiques et nucléaires, entraînés par des turbines à vapeur à grande vitesse (jusqu à 3000 tr/min)

4 Les rotors à pôles saillants : ce sont les rotors des alternateurs des centrales hydrauliques entraînés par des turbines à eau à plus petite vitesse. Ils fournissent moins de puissance mais sont plus facile à fabriquer. C est ce type de rotor que l on trouvera dans les machines de moyenne puissance (groupe électrogène, ) 4. Qu est-ce que le nombre p? C est le nombre de paires de pôles. Les rotors les plus simples comprennent une paire de pôle : un pôle nord et un pôle sud (machine bipolaire). Ce nombre p est généralement supérieur à 1 : sur les représentations ci-dessus, le rotor à pôles lisses comprend 2 paires de pôles (machine tétrapolaire) tandis que la machine à pôles saillants en comporte 3 (machine hexapolaire) 5. Comment alimente-t-on les rotors bobinés? Pour les rotors à électroaimant, l alimentation des bobinages du rotor peut se faire : par une source de tension continue annexe ; par auto-excitation : un montage redresseur commandé utilise la tension crée par l alternateur pour alimenter les bobinages du rotor ; par une génératrice à courant continu dont le rotor est placé sur le même arbre que celui de l alternateur. L alimentation se fait généralement par le biais d un système balais collecteur entre les alimentations (fixes) et les bobinages du rotor (tournant) : le contact électrique se fait par frottement, ce qui provoque l usure des balais qui doivent être périodiquement changés. Pour les alternateurs très puissants qui nécessitent des courants d excitation pouvant atteindre plusieurs milliers d ampères, il existe des systèmes d excitation sans balai. Ces systèmes d alimentation comprennent un alternateur à inducteur fixe et induit tournant sur le même arbre que le rotor de la MS. 6. Quelle est la constitution et le rôle du stator d un alternateur synchrone? Si le rotor est bipolaire (p=1), il suffit de placer au stator 3 bobines décalées de 120 pour obtenir un réseau de tensions triphasées. Dans les machines synchrones, les conducteurs de l induit, placés dans des encoches au stator, sont groupés pour former ces 3 bobines. Ces bobines peuvent alors être couplées en étoile ou en triangle. Dans les machines à p>1, il y a p jeux de 3 bobines décalées entre elles de 120 p. Remarque : dans un alternateur monophasé, les conducteurs sont placés de manière diamétralement opposée au stator pour former une seule bobine.

5 7. Quelles sont les caractéristiques de la f.e.m. produite par un alternateur synchrone? Les N conducteurs formant une phase du stator, sont soumis à un champ magnétique variable (champ tournant). Selon la loi de Faraday, il apparaît aux bornes de cette phase une f.e.m. proportionnelle à la variation de flux. On montre que pour cette f.e.m. créée : la fréquence a pour expression : f = p 60 n [Hz] [tr/min] Avec : n vitesse de variation du rotor ; p nombre de paires de pôles. La valeur efficace E (entre phase et neutre) a pour expression : E = K p NfΦ [V] [Hz] [Wb] Avec : K p coefficient de Kapp qui dépend de la machine ; N nombre de conducteurs par phase ; f fréquence de la f.e.m. créée ; Φ flux maximum sous 1 pôle. Remarque : si la vitesse est exprimée en tr/s, l expression de la fréquence devient f=pn.

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

Energie et conversions d énergie

Energie et conversions d énergie Chapitre 6 et conversions d énergie I) NOTIONS GENERALES Les différentes formes d énergie : électrique (liée aux courants et tensions) lumineuse (liée à un mouvement ou à l altitude) thermique (liée à

Plus en détail

1 Systèmes triphasés symétriques

1 Systèmes triphasés symétriques 1 Systèmes triphasés symétriques 1.1 Introduction Un système triphasé est un ensemble de grandeurs (tensions ou courants) sinusoïdales de même fréquence, déphasées les unes par rapport aux autres. Le système

Plus en détail

Electrotechnique: Electricité Avion,

Electrotechnique: Electricité Avion, Electrotechnique: Electricité Avion, La machine à Courant Continu Dr Franck Cazaurang, Maître de conférences, Denis Michaud, Agrégé génie Electrique, Institut de Maintenance Aéronautique UFR de Physique,

Plus en détail

Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n 2. Résonance magnétique : approche classique

Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n 2. Résonance magnétique : approche classique PGA & SDUEE Année 008 09 Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n. Résonance magnétique : approche classique Première interprétation classique d une expérience de résonance magnétique On

Plus en détail

Les résistances de point neutre

Les résistances de point neutre Les résistances de point neutre Lorsque l on souhaite limiter fortement le courant dans le neutre du réseau, on utilise une résistance de point neutre. Les risques de résonance parallèle ou série sont

Plus en détail

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres LE M O TE U R A C O U R A N T C O N TI N U La loi de LAPLACE Un conducteur traversé par un courant et placé dans un champ magnétique est soumis à une force dont le sens est déterminée par la règle des

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

Cahier technique n 207

Cahier technique n 207 Collection Technique... Cahier technique n 207 Les moteurs électriques pour mieux les piloter et les protéger E. Gaucheron Building a New Electric World * Les Cahiers Techniques constituent une collection

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Sous la direction : M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Préparation et élaboration : AMOR YOUSSEF Présentation et animation : MAHMOUD EL GAZAH MOHSEN BEN LAMINE AMOR YOUSSEF Année scolaire : 2007-2008 RECUEIL

Plus en détail

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique Chapitre 7 Circuits Magnétiques et Inductance 7.1 Introduction 7.1.1 Production d un champ magnétique Si on considère un conducteur cylindrique droit dans lequel circule un courant I (figure 7.1). Ce courant

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Actualisation des connaissances sur les moteurs électriques

Actualisation des connaissances sur les moteurs électriques BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 1241 Actualisation des connaissances sur les moteurs électriques par Lycée Carnot - 42300 Roanne charles-henri.vigouroux@wanadoo.fr RÉSUMÉ La banalisation des variateurs

Plus en détail

INSTALLATIONS INDUSTRIELLES

INSTALLATIONS INDUSTRIELLES Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Département : Génie Electrique Support de cours : INSTALLATIONS INDUSTRIELLES

Plus en détail

Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques

Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques Revue des Energies Renouvelables ICESD 11 Adrar (2011) 101 112 Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques M. Meddah *, M. Bourahla et N. Bouchetata Faculté de Génie Electrique,

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif?

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? CHAPITRE 4 : Production de l él électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? D où vient le courant? Comment arrive-t-il jusqu à nous? 1 la fabrication du courant 2 Les transformateurs

Plus en détail

Le véhicule électrique

Le véhicule électrique Le véhicule électrique É L E C T R I C I T É - É L E C T R O N I Q U E Sommaire Présentation page 2 La batterie de traction page 4 Le moteur électrique de traction page 10 Le confort page 16 Les interventions

Plus en détail

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2 CHPITRE IX Modèle de Thévenin & modèle de Norton Les exercices EXERCICE N 1 R 3 E = 12V R 1 = 500Ω R 2 = 1kΩ R 3 = 1kΩ R C = 1kΩ E R 1 R 2 U I C R C 0V a. Dessiner le générateur de Thévenin vu entre les

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER 28 janvier 2007 Table des matières 1 Synthèse des convertisseurs

Plus en détail

7200S FRA. Contacteur Statique. Manuel Utilisateur. Contrôle 2 phases

7200S FRA. Contacteur Statique. Manuel Utilisateur. Contrôle 2 phases 7200S Contacteur Statique FRA Contrôle 2 phases Manuel Utilisateur Chapitre 2 2. INSTALLATI Sommaire Page 2.1. Sécurité lors de l installation...............................2-2 2.2. Montage.................................................2-3

Plus en détail

Gestion et entretien des Installations Electriques BT

Gestion et entretien des Installations Electriques BT Durée : 5 jours Gestion et entretien des Installations Electriques BT Réf : (TECH.01) ² Connaître les paramètres d une installation basse tension, apprendre les bonnes méthodes de gestion et entretien

Plus en détail

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE Le test statique est un moyen très connu pour évaluer les moteurs électriques. Cependant, si un moteur ne peut pas être arreté,

Plus en détail

Convertisseurs Statiques & Machines

Convertisseurs Statiques & Machines MASTER EEA Parcours CESE Travaux Pratiques Convertisseurs Statiques & Machines EM7ECEBM V. BLEY D. RISALETTO D. MALEC J.P. CAMBRONNE B. JAMMES 0-0 TABLE DES MATIERES Rotation des TP Binôme Séance Séance

Plus en détail

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES index ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATIONS DL 2101ALA DL 2101ALF MODULES INTERRUPTEURS ET COMMUTATEURS DL 2101T02RM INTERRUPTEUR INTERMEDIAIRE DL 2101T04 COMMUTATEUR INTERMEDIAIRE

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES Session 2014. Durée 5 heures. Corrigé. Poséidon au secours d Éole pour produire l énergie électrique

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES Session 2014. Durée 5 heures. Corrigé. Poséidon au secours d Éole pour produire l énergie électrique CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES Session 2014 Durée 5 heures Corrigé Poséidon au secours d Éole pour produire l énergie électrique Partie 1 - analyse du besoin Q 1. À l aide du diagramme FAST du document technique

Plus en détail

véhicule hybride (première

véhicule hybride (première La motorisation d un véhicule hybride (première HERVÉ DISCOURS [1] La cherté et la raréfaction du pétrole ainsi que la sensibilisation du public à l impact de son exploitation sur l environnement conduisent

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE

RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES INSULAIRES RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE CONTRÔLES DES PERFORMANCES AVANT LA MISE EN EXPLOITATION DEFINITIVE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION D ÉNERGIE ÉLECTRIQUE RACCORDÉES EN HTB DANS LES

Plus en détail

Références pour la commande

Références pour la commande avec fonction de détection de défaillance G3PC Détecte les dysfonctionnements des relais statiques utilisés pour la régulation de température des éléments chauffants et émet simultanément des signaux d'alarme.

Plus en détail

Solutions pour la mesure. de courant et d énergie

Solutions pour la mesure. de courant et d énergie Solutions pour la mesure de courant et d énergie Mesure et analyse de signal Solutions WAGO pour la surveillance et l économie d énergie Boucles de mesure Rogowski, série 855 pour la mesure non intrusive

Plus en détail

Relais statiques SOLITRON, 1 ou 2 pôles Avec dissipateur intégré

Relais statiques SOLITRON, 1 ou 2 pôles Avec dissipateur intégré Relais statiques SOLITRON, 1 ou 2 pôles Avec dissipateur intégré Relais statique CA, 1 ou 2 pôles Commutation au zéro de tension pour applications de chauffage et de moteur (RN1A) Commutation instantanée

Plus en détail

LES APPAREILS A DEVIATION EN COURANT CONTINU ( LES APPREILS MAGNETOELECTRIQUES)

LES APPAREILS A DEVIATION EN COURANT CONTINU ( LES APPREILS MAGNETOELECTRIQUES) Chapitre 3 LES APPARELS A DEVATON EN COURANT CONTNU ( LES APPRELS MAGNETOELECTRQUES) - PRNCPE DE FONCTONNEMENT : Le principe de fonctionnement d un appareil magnéto-électrique est basé sur les forces agissant

Plus en détail

Infos. Indicateurs analogiques encastrables pour installation à courants forts. Série M W/P/ LSP BWQ BGQ TP TG WQ /0S WQ /2S FQ /2 W BI BIW DFQ

Infos. Indicateurs analogiques encastrables pour installation à courants forts. Série M W/P/ LSP BWQ BGQ TP TG WQ /0S WQ /2S FQ /2 W BI BIW DFQ Infos Série M 200.U.003.05 encastrables pour installation à courants forts Série M W/P/ LSP pour montage sur rail normé BWQ BGQ TP TG WQ /0S WQ /2S FQ /2 W BI BIW SY Compteurs horaires Voltmètres partiels

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1 TP A.1 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

«LES ALTERNATEURS DE VOITURES»

«LES ALTERNATEURS DE VOITURES» MENUGE CECILE BELVAL FRANCOIS BRAS FRANCOIS CADART JULIEN GAIGNEUR GUILLAUME «LES ALTERNATEURS DE VOITURES» LYCEE EDOUARD BRANLY BOULOGNE SUR MER Aidés par nos professeurs : M Buridant, M Courtois, M Ducrocq

Plus en détail

Airbus France Engineering Electrical Systems Department 316 route de Bayonne PO BOX M0131/5 F-31060 Toulouse CEDEX 03, France

Airbus France Engineering Electrical Systems Department 316 route de Bayonne PO BOX M0131/5 F-31060 Toulouse CEDEX 03, France J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, Hors-Série 1, 1 (2005) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bib-j3ea:2005601 EDP Sciences, 2005 De l

Plus en détail

Electricité. Electrostatique

Electricité. Electrostatique 5G1 - Electrostatique - Page 1 Electricité Electrostatique Cette partie du cours de physique étudie le comportement des charges électriques au repos ainsi que l influence de celles-ci les unes sur les

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

Cahier technique n 18

Cahier technique n 18 Collection Technique... Cahier technique n 8 Analyse des réseaux triphasés en régime perturbé à l aide des composantes symétriques B. de Metz-Noblat Building a New lectric World * Les Cahiers Techniques

Plus en détail

Les moteurs électriques.

Les moteurs électriques. CHAPITRE 15 : Histoire des techniques Les moteurs électriques. TECHNOLOGIE 15-1 Les moteurs électriques Sommaire 1 Introduction...p4 2 Histoire de la recherche...p5, 6,7 3 Qu'est ce qu'un générateur électrique...p8

Plus en détail

Machine à courant continu

Machine à courant continu Machine à courant continu Technologie, choix et alimentation des machines à courant continu Objectif Choisir un ensemble moto-variateur à courant continu à partir d un cahier des charges. Pré-requis Mécanique

Plus en détail

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX H02 PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX APPAREILS POUR LA TRANSFORMATION DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT ALTERNATIF, DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT CONTINU OU VICE

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SON ACTIVITE COMMERCIALISATION :

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SON ACTIVITE COMMERCIALISATION : Bourse de l emploi Annonces internes : Direction Administration et Moyens Un Technicien Electricien Un C/Maitre Electricité BAT (Chargé de la Maintenance en pompes) Un C/Maitre Electricité BAT (Chargé

Plus en détail

Le triac en commutation : Commande des relais statiques : Princ ipe électronique

Le triac en commutation : Commande des relais statiques : Princ ipe électronique LES RELAIS STATIQUES (SOLID STATE RELAY : SSR) Princ ipe électronique Les relais statiques sont des contacteurs qui se ferment électroniquement, par une simple commande en appliquant une tension continue

Plus en détail

ASSISTANT PRODUITS - FRANCEPOWER

ASSISTANT PRODUITS - FRANCEPOWER Comment choisir votre groupe électrogène? Votre groupe électrogène doit être parfaitement adapté à l usage auquel vous le destinez. Procédez donc par étapes successives pour déterminer votre besoin en

Plus en détail

A Électrotechnique SYSTÈME DIDACTIQUE DE COMMANDE INDUSTRIELLE SÉRIE 8036

A Électrotechnique SYSTÈME DIDACTIQUE DE COMMANDE INDUSTRIELLE SÉRIE 8036 A Électrotechnique SYSTÈME DIDACTIQUE DE COMMANDE INDUSTRIELLE Système didactique de commande industrielle, série 8036. DESCRIPTION GÉNÉRALE Le Système didactique de commande industrielle, série 8036,

Plus en détail

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION NO-BREAK KS Système UPS dynamique PRÉSENTATION Table des matières Chapitre 1 : Description du système No-Break KS...3 Chapitre 2 : Fonctionnement lorsque le réseau est présent...4 Chapitre 3 : Fonctionnement

Plus en détail

Notions fondamentales sur le démarrage des moteurs

Notions fondamentales sur le démarrage des moteurs Notions fondamentales sur le démarrage des moteurs Démarrage traditionnel Démarreur progressif, convertisseur de fréquence Motor Management TM Préface Ce manuel technique sur le démarrage des moteurs fait

Plus en détail

!!! atome = électriquement neutre. Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 5 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME

!!! atome = électriquement neutre. Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 5 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 1 DÉFINITION DE L ÉLECTRICITÉ ET DE LA CHARGE ÉLECTRIQUE 2 LES FORCES D ATTRACTION ET DE RÉPULSION L électricité c est l ensemble des phénomènes provoqués par les charges positives et négatives qui existe

Plus en détail

Réseau électrique. Le transport de l énergie électrique depuis la centrale électrique jusqu à la maison de Monsieur Toulemonde

Réseau électrique. Le transport de l énergie électrique depuis la centrale électrique jusqu à la maison de Monsieur Toulemonde Alain ROBERT Réseau électrique Le transport de l énergie électrique depuis la centrale électrique jusqu à la maison de Monsieur Toulemonde Fabrication et utilisation de la maquette UTLO - Groupe InterGénérations

Plus en détail

Identifier les défauts du moteur à travers l analyse de la zone de défaut par Noah P.Bethel, PdMA Corporation.

Identifier les défauts du moteur à travers l analyse de la zone de défaut par Noah P.Bethel, PdMA Corporation. Identifier les défauts du moteur à travers l analyse de la zone de défaut par Noah P.Bethel, PdMA Corporation. Le personnel de maintenance électrique a été depuis des années, limité à faire du dépannage,

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE Nom.. Prénom.. Monte charge de cuisine Réalisation /0 Mise en service /0 Dépannage /0 PRESENTATION DU MONTE CHARGE M ~ S0 (Atu) S (appel pour monter) S (descente) H (descendez les déchets S.V.P.!) Sh Salle

Plus en détail

MODULE DES SCIENCES APPLIQUÉES

MODULE DES SCIENCES APPLIQUÉES MODULE DES SCIENCES APPLIQUÉES Machine synchrone/asynchrone PROJET DE FIN D ETUDE EN INGÉNIERIE DANS LE CADRE DU PROGRAMME EN GÉNIE ÉLECTROMÉCANIQUE Présenté par : Mouad Oubidar Sedik Bendaoud Superviseur:

Plus en détail

n 159 onduleurs et harmoniques (cas des charges non linéaires) photographie Jean Noël Fiorina

n 159 onduleurs et harmoniques (cas des charges non linéaires) photographie Jean Noël Fiorina n 159 photographie onduleurs et harmoniques (cas des charges non linéaires) Jean Noël Fiorina Entré chez Merlin Gerin en 1968 comme agent technique de laboratoire au département ACS - Alimentations Convertisseurs

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

RELAIS STATIQUE. Tension commutée

RELAIS STATIQUE. Tension commutée RELAIS STATIQUE Nouveau Relais Statique Monophasé de forme compacte et économique Coût réduit pour une construction modulaire Modèles disponibles de 15 à 45 A Modèles de faible encombrement, avec une épaisseur

Plus en détail

Moteurs pas à pas Michel ABIGNOLI Clément GOELDEL Principe des moteurs pas à pas Structures et modèles de description Alimentation Commande

Moteurs pas à pas Michel ABIGNOLI Clément GOELDEL Principe des moteurs pas à pas Structures et modèles de description Alimentation Commande Moteurs pas à pas par Michel ABIGNOLI Professeur d Université à l ENSEM (École Nationale Supérieure d Électricité et de Mécanique de Nancy) et Clément GOELDEL Professeur d Université à la Faculté des Sciences

Plus en détail

Le Réseau Moyenne Tension avec Neutre Effectivement Mis à la Terre (MALT)

Le Réseau Moyenne Tension avec Neutre Effectivement Mis à la Terre (MALT) Le réseau de distribution de l électricité en Tunisie 0 Le Réseau Moyenne Tension avec Neutre Effectivement Mis à la Terre (MALT) Le réseau de distribution de l électricité en Tunisie 1 PREFACE L électrification

Plus en détail

Démarreur-testeur par ordinateur via le port USB d un PC pour moteurs asynchrones triphasés

Démarreur-testeur par ordinateur via le port USB d un PC pour moteurs asynchrones triphasés Démarreur-testeur par ordinateur via le port USB d un PC pour moteurs asynchrones triphasés J. MBIHI Email : mbihidr@yahoo.fr E. AMIE EBANDA et A. DONWOUNG KANA Groupe de Recherche en Informatique Industrielle

Plus en détail

Variation de vitesse des machines à courant alternatif. par

Variation de vitesse des machines à courant alternatif. par Variation de vitesse des machines à courant alternatif. par Philippe Ladoux Variation de vitesse des machines à courant alternatif. Introduction. Sommaire A : Principe de fonctionnement des machines à

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

Actionneur d'ouvre portail

Actionneur d'ouvre portail Actionneur d'ouvre portail Non présent sur le système pédagogique Portail en position A "Fusible" Redresseur Relais Moteur asynchrone monophasé, Pompe hydraulique à engrenage, Vérin hydraulique double

Plus en détail

Mesures d antennes en TNT

Mesures d antennes en TNT Mesures d antennes en TNT Ce TP s intéresse aux techniques liées à l installation d un équipement de réception de télévision numérique terrestre. Pour les aspects théoriques, on pourra utilement se référer

Plus en détail

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Page 1 25 octobre 2012 Journée «Contrôle non destructif et caractérisation de défauts» Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Henri Walaszek sqr@cetim.fr Tel 0344673324

Plus en détail

ÉTUDE D UN SYSTÈME ET/OU D UN PROCESSUS INDUSTRIEL OU TECHNIQUE : ÉLÉMENTS DE CORRIGÉ. Partie A : alimentation HTA

ÉTUDE D UN SYSTÈME ET/OU D UN PROCESSUS INDUSTRIEL OU TECHNIQUE : ÉLÉMENTS DE CORRIGÉ. Partie A : alimentation HTA ÉTUDE D UN SYSTÈME ET/OU D UN PROCESSUS INDUSTRIEL OU TECHNIUE : ÉLÉMENTS DE CORRIGÉ A1-Étude de l alimentation EDF Partie A : alimentation HTA A1-1 Comment dénomme t-on l alimentation HTA d EDF? Donner

Plus en détail

Électricité au service des machines. heig-vd. Chapitre 3. Alimentations électriques, courant alternatif 3-1

Électricité au service des machines. heig-vd. Chapitre 3. Alimentations électriques, courant alternatif 3-1 heig-vd Électricité au service des machines Chapitre 3 Alimentations électriques, courant alternatif 3-1 Électricité au service des machines Alimentations électriques, courant alternatif heig-vd 3 Alimentations

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH LA GUZZITHÈQUE 1/5 10/06/06 CIRCUIT DE CHARGE BOSCH Ce document est issu d un article de l Albatros, revue de liaison du MGCF, lui-même issu du Gambalunga, revue anglaise de liaison du MGC d Angleterre.

Plus en détail

La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009

La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009 La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009 La matière L atome Les isotopes Le plasma Plan de l exposé Réactions nucléaires La fission La fusion Le Tokamak

Plus en détail

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique?

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Défi 1 Qu estce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approchele des morceaux de papier. Décris ce que tu constates : Fiche professeur Après avoir

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

EXCELLENCE INNOVATION QUALITÉ SERVICE OUVERTURE

EXCELLENCE INNOVATION QUALITÉ SERVICE OUVERTURE FR www.exxelia.com «Fabricant de produits spécifiques de haute technicité, nous nous engageons à mettre au service de nos clients notre savoir-faire unique et nos solutions innovantes. La qualité et le

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

Notice d Utilisation du logiciel Finite Element Method Magnetics version 3.4 auteur: David Meeker

Notice d Utilisation du logiciel Finite Element Method Magnetics version 3.4 auteur: David Meeker Notice d Utilisation du logiciel Finite Element Method Magnetics version 3.4 auteur: David Meeker DeCarvalho Adelino adelino.decarvalho@iutc.u-cergy.fr septembre 2005 Table des matières 1 Introduction

Plus en détail

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000 DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite La gamme des gradateurs Compulite est conçue autour des technologies les plus récentes et les plus évoluées que ces 20 dernières années ont vu apparaître.

Plus en détail

Unités de mesure de l énergie Septembre 2009

Unités de mesure de l énergie Septembre 2009 Unités de mesure de l énergie Septembre 2009 Lorsque l on parle d installation en Energies Renouvelables on entend parler d unités de mesure telles que les Volts, les Ampères, les kilovolts-ampères, les

Plus en détail

Tableaux d alarme sonores

Tableaux d alarme sonores Tableaux d alarme sonores Type T4 CT 1 boucle NiMh Réf. : 320 020 Type T4 CT 2 boucles Réf. : 320 019 FEU BOUCLE 1 FEU TEST BOUCLE 2 DEFAUT BATTERIE SOUS TENSION SECTEUR ABSENT Contenu de l emballage -

Plus en détail

DÉPANNAGE SUR PLACE D UN MOTEUR À COURANT CONTINU

DÉPANNAGE SUR PLACE D UN MOTEUR À COURANT CONTINU DÉPANNAGE SUR PLACE D UN MOTEUR À COURANT CONTINU Par Preben Christiansen, EASA Ingénieur Conseil (retraité) Il s'avère parfois difficile d effectuer un dépannage de moteurs à courant continu sur place,

Plus en détail

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N Série 55 - Relais industriels 7-10 A Caractéristiques 55.12 55.13 55.14 Relais pour usage général avec 2, 3 ou 4 contacts Montage sur circuit imprimé 55.12-2 contacts 10 A 55.13-3 contacts 10 A 55.14-4

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 5 points Une entreprise informatique produit et vend des clés USB. La vente de ces clés est réalisée

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La tension alternative

Physique, chapitre 8 : La tension alternative Physique, chapitre 8 : La tension alternative 1. La tension alternative 1.1 Différence entre une tension continue et une tension alternative Une tension est dite continue quand sa valeur ne change pas.

Plus en détail

La voiture électrique

La voiture électrique La voiture électrique par Michel KANT Professeur à l Université de Technologie de Compiègne 1. Généralités... D 5 560-2 1.1 État de développement... 2 1.2 Architecture de motorisation... 2 1.3 Éléments

Plus en détail

Chauffage par induction

Chauffage par induction Guide Power Quality Section 7: Efficacité Energétique www.leonardo-energy.org/france Edition Août 2007 Chauffage par induction Jean Callebaut, Laborelec Décembre 2006 1 Introduction... 3 2 Principes physiques...

Plus en détail

Instruments de mesure

Instruments de mesure Chapitre 9a LES DIFFERENTS TYPES D'INSTRUMENTS DE MESURE Sommaire Le multimètre L'oscilloscope Le fréquencemètre le wattmètre Le cosphimètre Le générateur de fonctions Le traceur de Bodes Les instruments

Plus en détail

DETECTOR BICANAL FG2 1. DIMENSIONS ET CONNEXIONS ELECTRIQUES 2. GENERALITES. 24 VDC Alimentat. 24 Vcc. Contact Boucle 2 4 5. Contact Boucle 1 6 7

DETECTOR BICANAL FG2 1. DIMENSIONS ET CONNEXIONS ELECTRIQUES 2. GENERALITES. 24 VDC Alimentat. 24 Vcc. Contact Boucle 2 4 5. Contact Boucle 1 6 7 DETECTOR BICANAL FG. DIMENSIS ET CNEXIS ELECTRIQUES FRANÇAIS 4 VDC Alimentat. 4 Vcc 3 Contact Boucle 4 5 Contact Boucle 6 7 Boucle 8 9 0 Boucle Dimensions en mm. GENERALITES Applications: contrôle de barrières,

Plus en détail

Les métiers à la. Division Production Nucléaire

Les métiers à la. Division Production Nucléaire Les métiers à la Division Production Nucléaire 1 Les centres nucléaires de production d électricité en France En fonctionnement : 58 réacteurs nucléaires Construction d un EPR de 1600 MW 2 Principe de

Plus en détail

Manuel d installation et d entretien des alternateurs de la gamme BC

Manuel d installation et d entretien des alternateurs de la gamme BC Manuel d installation et d entretien des alternateurs de la gamme BC Mesures de sécurité Mesures de sécurité PREMIERES ETAPES POUR UN FONCTIONNEMENT SANS DANGER Lisez ce manuel, observez tous les avis

Plus en détail

". TY convertisseur statique, et des condensateurs de filtrage.

. TY convertisseur statique, et des condensateurs de filtrage. curopaiscnes raiemamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication : 0 267 129 A1 (g) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (21) Numéro de dépôt: 87420286.4 @ Date de dépôt: 23.10.87 Int.

Plus en détail

http://www.lamoot-dari.fr Distribué par Lamoot Dari contact@lamoot-dari.fr GTS-L 5 / 10 / 15 DONNEES TECHNIQUES

http://www.lamoot-dari.fr Distribué par Lamoot Dari contact@lamoot-dari.fr GTS-L 5 / 10 / 15 DONNEES TECHNIQUES GTS-L / 0 / GROUPES STATIQUES DE PUISSANCE A COMMANDE LOGIQUE Applications principales Lignes d'extrusion et presses d'injection pour matières plastiques Canaux chauds Thermoformeuses Machines d'emballage

Plus en détail

À propos d ITER. 1- Principe de la fusion thermonucléaire

À propos d ITER. 1- Principe de la fusion thermonucléaire À propos d ITER Le projet ITER est un projet international destiné à montrer la faisabilité scientifique et technique de la fusion thermonucléaire contrôlée. Le 8 juin 005, les pays engagés dans le projet

Plus en détail

Société Métallurgique du Forez Pont de la Fumée BP12 Moingt 42601 Montbrison Cedex Tél. Standard : (33) 04 77 96 20 10 Fax rideaux : (33) 04 77 58 59

Société Métallurgique du Forez Pont de la Fumée BP12 Moingt 42601 Montbrison Cedex Tél. Standard : (33) 04 77 96 20 10 Fax rideaux : (33) 04 77 58 59 Société Métallurgique du Forez Pont de la Fumée BP12 Moingt 42601 Montbrison Cedex Tél. Standard : (33) 04 77 96 20 10 Fax rideaux : (33) 04 77 58 59 14 SOMMAIRE 1 - FICHES TECHNIQUES... 3 1.1 - VUES ECLATEES

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail