Contacts presse : Cabinet de la ministre Anais Davezac Bureau de communication : Karine Marcot 01 40

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contacts presse : Cabinet de la ministre Anais Davezac 07 86 28 76 69 anais.davezac@education.gouv.fr Bureau de communication : Karine Marcot 01 40"

Transcription

1 Contacts presse : Cabinet de la ministre Anais Davezac Bureau de communication : Karine Marcot

2 2011, ANNEE EUROPEENNE DU BENEVOLAT ET DU VOLONTARIAT «CHANGEZ LES CHOSES : DEVENEZ BENEVOLES, DEVENEZ VOLONTAIRES» L année 2011 a été proclamée par le Conseil des ministres et le Parlement européens «Année européenne des activités de volontariat pour la promotion de la citoyenneté active». L adoption de cette décision représente un engagement politique fort des Etats membres mais est également l'aboutissement d'une campagne très active du secteur associatif. L année 2011 mettra à l honneur les millions de bénévoles et de volontaires qui chaque jour donnent de leur temps, mettent leur énergie, leurs compétences au service de la fraternité, de la solidarité et de la vie dans la cité. OBJECTIFS DE L ANNEE EUROPEENNE L année 2011 porte sur la promotion de l ensemble des activités d engagement bénévole et volontaire, à tous âges et pour toute la société et vise à : 1. œuvrer à la mise en place d un cadre propice au bénévolat et volontariat dans l Union européenne ; 2. donner des moyens d agir aux organisateurs d activités de bénévolat et de volontariat pour améliorer la qualité de ces dernières, aider les organisateurs à mettre en œuvre de nouveaux types d activités de bénévolat et de volontariat et encourager la mise en réseau, la mobilité, la coopération et l établissement de synergies ; 3. reconnaître les activités de bénévolat et de volontariat afin d encourager la mise en place d incitations appropriées pour les particuliers, les entreprises et les organisations encadrant des bénévoles et des volontaires et obtenir, au niveau de l Union européenne et dans les États membres, une reconnaissance des capacités et des compétences acquises dans le cadre du bénévolat et du volontariat, de la part des responsables politiques, des organisations de la société civile, des institutions publiques, du secteur de l enseignement formel et non formel et des employeurs ; 4. sensibiliser l opinion publique à la valeur et à l importance du bénévolat et du volontariat.

3 ORGANISATION DE L ANNEE EN EUROPE ET EN FRANCE La Commission européenne est chargée de la coordination de l année au niveau européen. Elle définit et met en œuvre son programme et contribue au financement des événements organisés par les Etats membres selon le mécanisme du cofinancement européen. Sur un budget de 8 millions d euros dédiés à l année en 2011 par l Union européenne, 3,7 millions sont consacrés aux programmes des coordinations nationales qui doivent abonder en partie ce montant. En France, la Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA) du Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative a été désignée coordinateur national. Le pilotage de l année est assuré par un comité qui travaille sur les priorités nationales et son application. Le comité de pilotage est composé de représentants d associations, de collectivités territoriales, d entreprises et d institutions, Le secrétariat d Etat à la jeunesse et à la vie associative travaille de manière concertée et dans la continuité des travaux engagés en matière de bénévolat lors de la Conférence sur la vie associative qui s est tenue en décembre 2009 et de l adoption de la loi relative au service civique adoptée en mars Les quatre objectifs nationaux sont : développer l engagement bénévole et volontaire, mieux le reconnaître, mieux le valoriser, et développer la dimension européenne.

4 PRIORITES NATIONALES DE L ANNEE EUROPEENNE 2011 La décision du Conseil de l Union Européenne du 27 novembre 2009 précise que le terme «activités de volontariat» de l intitulé de l année fait référence «à tous les types d activités de volontariat, formelles, non formelles ou informelles, qui sont exercées par des personnes de leur plein gré, de leurs propre choix et motivation et sans objectif de gain financier. ( ) Ils ne remplacent pas les emplois professionnels et rémunérés mais constituent une valeur ajoutée pour la société». En France, cet engagement désintéressé prend deux formes principales, le bénévolat et le volontariat. Les quatre priorités prendront en compte de manière spécifique chacune de ces formes. On entend par «reconnaissance» l ensemble des moyens mis en œuvre pour que l importance de la contribution de l engagement individuel ou collectif soit visible, prise en considération et identifiée systématiquement et à sa juste valeur par l ensemble des composantes de la société : l opinion publique, les acteurs de l économie nationale, les pouvoirs publics, les organisations qui accueillent des bénévoles et des volontaires, etc. Par «valorisation», on entend un mode de reconnaissance qui consiste en une contrepartie matérielle mais disproportionnées donnée au don de temps et qui n altère pas son caractère gratuit et désintéressé. A l issue de la consultation du comité de pilotage, quatre priorités nationales ont été fixées : 1. Promouvoir la dimension européenne de l engagement bénévole et volontaire par : l échange de bonnes pratiques par l information sur les modalités de l engagement dans les autres pays européens ; la mise en réseau des acteurs européens par leur identification et celle de leurs pratiques ; le développement des opportunités de mobilité européenne offertes aux bénévoles et aux volontaires par les programmes européens 2. Développer l engagement bénévole et volontaire par : Une augmentation du nombre de bénévoles, de volontaires et d engagés du service civique ; La fidélisation des bénévoles et des volontaires engagés.

5 3. Mieux reconnaître l engagement bénévole et volontaire en : soulignant l importance sociale et économique de l engagement dans la société et les territoires; travaillant avec les acteurs de la politique de l enseignement et de l emploi pour une meilleure prise en compte ; 4. Mieux valoriser l engagement bénévole et volontaire en : développant les outils permettant la valorisation de l engagement ; travaillant avec le secteur de l Education formelle pour accroître la reconnaissance et la valorisation de l engagement dans le parcours; travaillant avec les acteurs de la politique de l emploi.

6 PROGRAMME NATIONAL Soutenir et favoriser la multiplication d initiatives pour valoriser les bénévoles et les volontaires sur l ensemble du territoire. Dans le cadre de la mise en œuvre de l année européenne du volontariat, la coordination nationale œuvre en partenariat permanent avec tous les acteurs concernés pour : 1. définir et mettre en place un cadre favorable au développement d initiatives sur l ensemble du territoire, soutenir en mettant à disposition des outils pédagogiques; 2. informer le grand public et accroître la visibilité de l année européenne par la réalisation et la diffusion en grand nombre d outils de communication, supports aux manifestations portées par les acteurs qui initieront des actions dans le cadre de l année européenne ; 3. valoriser les actions, les projets et les bonnes pratiques par la création d un site Internet dédié à l année et l organisation d une campagne de labellisation ; 4. contribuer à l avancement des sujets d intérêt national et des objectifs de l année européenne 2011 notamment par la réalisation d études, et l organisation et la participation à des groupes de travail et des colloques en France et en Europe.

7 CAMPAGNE ET CRITERES DE LABELLISATION Une campagne de labellisation de projets valorisant les objectifs nationaux de l année européenne aura lieu tout au long de l année La labellisation des projets permet de donner une visibilité au grand public de toutes les actions menées au niveau national, régional, départemental ou local. La labellisation d un projet ne donne pas lieu à un soutien financier spécifique mais permet à la structure porteuse : de s inscrire officiellement dans l année européenne, de valoriser et de donner à voir au grand public ses initiatives, de bénéficier du kit de communication pour soutenir ses actions. QUI LABELLISE? Seul le coordinateur national (direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative du ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative) assure la labellisation des projets. TYPES DE PROJETS Les projets peuvent être de dimension nationale, régionale ou locale. Toutes les actions non lucratives qui participent aux objectifs nationaux de l Année européenne : Promouvoir la dimension européenne de l engagement Développer l engagement bénévole et volontaire Mieux reconnaître l engagement bénévole et volontaire Mieux valoriser l engagement bénévole et volontaire

8 Cette action peut prendre la forme de : de sensibilisation à l engagement : Événement, conférence, séminaire, etc. Initiative de sensibilisation auprès des jeunes, des individus sur leur lieu de travail, etc. promotion de l engagement : Outil de connaissance sur le bénévolat et le volontariat en France et en Europe et d information sur les dispositifs, études sur l engagement et son importance dans la société, son utilité sociale Tout type de production et/ou de diffusion d informations concernant des dispositifs ou des bonnes pratiques sur le bénévolat et/ou le volontariat, en France ou en Europe. Outil de reconnaissance et de valorisation (carnet, etc.) réalisation et diffusion de ces outils TYPE DE STRUCTURE POUVANT DEPOSER UN PROJET Association, Fondation, Coopérative, Mutuelle, Collectivité territoriale, Etablissement public, Entreprise lucrative, Liste non exhaustive. COMMENT LABELISER LES PROJETS? Sur le site internet qui accueille la base de données, les structures déposent leur projet, sans limitation de nombre et tout au long de l année. (Dans l espace dédié à l année européenne du bénévolat et du volontariat 2011)

9 APPEL À CRÉATION VIDÉO «Dites pourquoi vous êtes bénévole et publiez votre vidéo en ligne!» Le Ministère de l Education nationale, de la jeunesse et de la vie associative lance un appel à création à tous les bénévoles et volontaires, leur donne la parole en leur permettant de réaliser un film de 90 secondes maximum, illustrant ce que signifie d être bénévole dans la vie de tous les jours et de l importance de cet engagement pour la Société. Ces témoignages réalisés par les bénévoles s adressent au grand public pour le sensibiliser et lui donner l envie de s engager. L organisation de l appel à création s effectue autour d une plate-forme web permettant d héberger et de diffuser les différentes vidéos réalisées. Pour tout savoir :

10 LES GRANDS RENDEZ-VOUS DE L ANNEE EUROPEENNE DU BENEVOLAT ET DU VOLONTARIAT Tour Caravane de la Commission européenne Avril Paris, Parvis de l Hôtel de Ville La Commission européenne organise une «tournée» dans les capitales de chaque Etats membres pour illustrer la présence forte du bénévolat et du volontariat dans tous les secteurs de la société. Elle met à leur disposition l infrastructure nécessaire à l accueil du public. L objectif est de sensibiliser le grand public et notamment les jeunes en favorisant la rencontre autour de témoignages de bénévoles et de volontaires, mais également de susciter la réflexion et le débat. Journée de l Europe, le 9 mai, dans toute la France Les Journées de l Europe mettront à l honneur les bénévoles et les volontaires. Journée internationale des bénévoles, le 5 décembre, à Paris. Clôture de l Année européenne.

11 LE BENEVOLAT, PILIER DU LIEN SOCIAL Définition : Le bénévole est celui qui s engage librement pour mener à bien une action non salariée, non soumise à l obligation de la loi, en dehors de son temps professionnel et familial. Le bénévolat se caractérise par : - une extrême diversité d engagements possibles en termes de missions, de secteurs, d investissements ; - une action tournée vers les autres en se faisant plaisir, en tissant des liens avec d autres, en acquérant de nouvelles compétences, en ayant une action de proximité concrète dont les effets sont parfois immédiatement perceptibles ; - la possibilité d occuper des responsabilités, mais aussi de choisir une mission en fonction de ses centres d intérêts et du temps dont on dispose. En Europe, la Commission européenne évalue autour de 93 millions le nombre de bénévoles et de volontaires. En France, il y a entre 11 et 14 millions de bénévoles associatifs de plus de quinze ans (entre 12 et 18 millions au total). Leur niveau d engagement est variable et ils représentent environ un million d ETP (soit un volume de travail équivalent aux ETP du secteur des transports). Plus d un tiers déclarent être des bénévoles réguliers.

12 LE VOLONTARIAT Aux côtés des bénévoles et des salariés, le volontaire s investit pleinement de façon désintéressée pour un temps de sa vie. Il développe son engagement citoyen par un projet d intérêt général qu il partage avec une structure d'accueil (associations, collectivités territoriales, etc.). Il bénéficie d un statut légal, d un accompagnement et d une indemnité. Les missions réalisées doivent revêtir un caractère éducatif, social, humanitaire, sportif, familial, culturel, d urgence ou concourir à la mise en valeur du patrimoine artistique, à la défense de l environnement naturel, à la défense des droits ou à la diffusion de la culture, de la langue française et des connaissances scientifiques Le volontariat est ouvert à toutes et tous (y compris les Européens et les non-européens en séjour régulier en France depuis un an) à partir de 16 ans sans limite d âge. Aujourd hui, plusieurs formes de volontariat regroupées sous l appellation service civique : L Engagement de service civique ; Le Volontariat de service civique ; Le Volontariat Pompier ; Le Service Volontaire Européen (SVE) ; Le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) ; Le Volontariat International en Administration (VIA) ; Le Volontariat International en Entreprise (VIE) ; (Les chiffres aujourd hui) Au total, près de personnes sont volontaires en France et à l international. Parmi elles, ont entre 18 et 28 ans sont des pompiers volontaires.

13 LES ENTREPRISES S ENGAGENT AUX COTES DES BENEVOLES De grandes entreprises mettent en œuvre des actions très diverses pour promouvoir le bénévolat auprès des actifs. Les entreprises, à l écoute des enjeux sociétaux, contribuent à la promotion de l engagement. Leurs initiatives démontrent que le bénévolat est compatible avec une vie professionnelle, par exemple de nouvelles formes d engagement permettent d être bénévole de façon diversifiée (bénévolat en ligne, bénévolat de compétences). Des entreprises ont choisi de mettre en œuvre une politique qui contribue au développement de l engagement chez les actifs. A titre d exemple, on peut citer : - la diffusion d informations adaptées aux salariés qui veulent s investir bénévolement (relais d information, forums associatifs, facilitation au bénévolat de compétences ) - le soutien aux actions dans lesquelles des salariés sont engagés bénévolement (participation au financement de l action, visibilité donnée à l action, congés de solidarité, reconnaissance de l engagement du salarié ) - la sensibilisation de salariés au travers de programmes ou d actions proposés par l entreprise (mécénat de compétences) la prise en compte par les entreprises des acquis de l expérience bénévole. Le SEJVA souhaite aider au développement de ce type d initiatives par une information accrue sur les dispositifs et les outils publics et privés qui les favorisent et par une diffusion renforcée de ces bonnes pratiques. L année européenne doit permettre de donner une nouvelle dynamique à ces projets. Des accordscadres Etat Entreprises qui mettraient en valeur ces actions pourraient être signés durant cette année.

14 LISTE DES MEMBRES DU COMITE DE PILOTAGE RESEAUX ET PLATE-FORMES ASSOCIATIVES Certaines des associations ci-après représentent le collectif "Alliance EYV 2011" France Afev Animafac Babel international Centre d'information jeunesse CNAJEP (Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d'éducation populaire) COFAC (Coordination des fédérations des associations de culture et de communication) CEDAG (Comité européen des associations d intérêt général) CNOSF (Comité national olympique et sportif français) Confédération française des retraités (membre de la plate-forme Age) CPCA (Conférence permanente des coordinations associatives) Croix-rouge Espace bénévolat EVEIL Fédération française du bénévolat et de la vie associative Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France Fondation du bénévolat France bénévolat Jeunes européens France Ligue de l'enseignement Office central de la coopération à l'école Old-up (membre de la plate-forme Age) Parlement européen des jeunes Passerelles et compétences Réseau national des maisons des associations Restos du cœur Scouts et guides de France Secours populaire Unis-cité Instance de consultation auprès du Premier ministre : CNVA (Conseil national de la vie associative)

15 ELUS Assemblée des départements de France Assemblée nationale Association des maires de France Association des régions de France Mairie de Paris Représentation du Parlement européen en France Sénat AUTRES ACTEURS Banque Postale CIDES (Chorum initiatives pour le développement de l'économie sociale) CJD (Centre des jeunes dirigeants) Conférence des grandes écoles Conférence des présidents d université Fondation Orange Fondation PPR Fondation RATP Fondation SFR IMS Entreprendre pour la cité Medef Pôle Emploi ADMINISTRATIONS ET STRUCTURES PUBLIQUES Représentation de la Commission européenne en France Représentation permanente de la France auprès de l'union européenne Secrétariat général aux affaires européennes Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Direction de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative Direction des relations européennes, internationales et à la coopération Direction générale à l'enseignement scolaire Ministère de l économie, de l industrie et de l emploi Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services, service du tourisme, du commerce, de l'artisanat et des autres services - Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle - Secrétariat général du Comité interministériel des villes

16 Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Direction générale de l'enseignement supérieur Ministère de l Intérieur de l Outre- Mer et des Collectivités locales Direction générale des collectivités locales - Direction de la sécurité civile - Direction des libertés publiques et des affaires juridiques Ministère de la culture et de la communication Direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles Ministère de la justice et des libertés - Secrétariat général Ministère de la santé Direction générale de la santé Ministère des sports Direction des sports Ministère de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche Direction générale des politiques agricole, agroalimentaire et des territoires Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer Secrétariat Général - Ecologie, développement durable Ministère des affaires étrangeres et européennes Direction générale de la mondialisation, du développement et des partenariats Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique Direction générale de la cohésion sociale - Délégation aux affaires européennes et internationales Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances Agence du service civique Agence Europe-Education-Formation France Agence française du programme européen Jeunesse en action Centre national de la fonction publique territoriale Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire Office franco allemand pour la jeunesse

Une Année européenne

Une Année européenne Une Année européenne du bénévolat et du volontariat en France 2011, année européenne du bénévolat et du volontariat Sommaire ÉDITORIAL 5 2011, ANNÉE EUROPÉENNE DU BÉNÉVOLAT ET DU VOLONTARIAT «CHANGEZ LES

Plus en détail

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris année européenne du bénévolat et du volontariat le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris du 14 au 20 avril 2011 place de l Hôtel de ville programme Ouvert de 11h à 19h Entrée

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE PROGRAMME 12h Intervention de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

> Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert. > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif

> Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert. > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif > Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert réunir les associations bourguignonnes en une seule journée > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif La solidarité, La lutte contre

Plus en détail

DG EAC, Unité Jeunesse - PEJA

DG EAC, Unité Jeunesse - PEJA DG EAC, Unité Jeunesse - PEJA DRJSCS-MP Janvier 2012 ecdc.europa.eu L UNION EUROPEENNE (UE) et le CONSEIL DE L EUROPE (COE) UNION EUROPEENNE Supranational 27 Etats membres Bruxelles, Luxembourg Strasbourg

Plus en détail

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire CONCOURS PHOTOS Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Partenaires historiques du secteur de l économie sociale en protection

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes www.rhonealpes.fr Accueillir et accompagner des jeunes en contrat d engagement de service civique Rhône-Alpes Alors que la jeunesse doit rester l âge des projets et des rêves, aujourd hui, dans notre région,

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

Professionnaliser. les médiateurs sociaux. acquis de l expérience (VAE) par la validation des

Professionnaliser. les médiateurs sociaux. acquis de l expérience (VAE) par la validation des Professionnaliser les médiateurs sociaux par la validation des acquis de l expérience (VAE) MÉDIATEUR SOCIAL un métier de contact, un intervenant social de proximité sur un territoire déterminé Acteur

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 -

40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 - 40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 - A. DEFINIR DES PRIORITES PARTAGEES «L EXPERIENCE DE LA PROXIMITE AU SERVICE D

Plus en détail

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives Strasbourg, 15 mars 2011 Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives organisé conjointement par le Conseil de l Europe et le Ministère

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

solidaire Agissons ensemble pour un monde en Rhône-Alpes «Si tu veux marcher vite, marche seul, mais si tu veux marcher loin, marche avec les autres.

solidaire Agissons ensemble pour un monde en Rhône-Alpes «Si tu veux marcher vite, marche seul, mais si tu veux marcher loin, marche avec les autres. Agissons ensemble en Rhône-Alpes pour un monde solidaire «Si tu veux marcher vite, marche seul, mais si tu veux marcher loin, marche avec les autres.» proverbe africain Collectif des Associations de Développement

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

A la découverte d Erasmus +

A la découverte d Erasmus + A la découverte d Erasmus + Sessions d information dans les départements d Auvergne Février 2014 Agence Erasmus+ France Jeunesse & Sport Erasmus + dans le budget européen La gestion d Erasmus + Agence

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP»

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP» Appel à prix - Dépôt des candidatures jusqu au 25 février 2011 «Développer et favoriser des initiatives en vue de faciliter l ouverture des pratiques musicales aux personnes en situation de handicap» «Toute

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

CIVISPHERE.ORG PRO BONO ON DEMAND

CIVISPHERE.ORG PRO BONO ON DEMAND CIVISPHERE.ORG PRO BONO ON DEMAND RESUME Civisphere.org est une application web open-source qui permet aux volontaires, aux associations et aux mécènes de créer, de gérer et d évaluer leurs propres projets

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION MISSIONS EMPLOYEURS REGION STRUCTURATION QUALITE DE L EMPLOI TERRITOIRES DELEGATION INSTANCES SYNDICATS ENJEUX REPRESENTATION

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2016 PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS Table des matières Note de présentation 5 Composition des cabinets

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

FORMATION DES ACTEURS ASSOCIATIFS 2015

FORMATION DES ACTEURS ASSOCIATIFS 2015 FORMATION DES ACTEURS ASSOCIATIFS Mieux connaître le monde associatif Développer votre association Diversifier vos pratiques Valoriser votre engagement 1 Point d appui et espace ressources, la Chambre

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Références dans le Guide du programme Erasmus+ 2014

Références dans le Guide du programme Erasmus+ 2014 FICHE D AIDE A LA LECTURE DU GUIDE DU PROGRAMME ERASMUS+ 2014 Échanges de jeunes #MOBILITÉ Références dans le Guide du programme Erasmus+ 2014 Critères d éligibilité et règles de financement Partie B //

Plus en détail

Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental

Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental 1. Qu est-ce qu un CLÉE? Un CLÉE est un lieu d échanges et de ressources entre les entreprises et les établissements scolaires sur

Plus en détail

mobiliser les acteurs et assurer le risque

mobiliser les acteurs et assurer le risque Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté

Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté DEMANDE DE SUBVENTION Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté Dossier de demande de subvention www.midipyrenees.fr n CRITERES D OBTENTION DE LA SUBVENTION Objectifs : n Permettre la réalisation

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice PREMIER MINISTERE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice Visa -DGLTE -DBC -CF Décret n 092-2007 / PM fixant les attributions du ministre chargé de la Jeunesse et des Sports et l

Plus en détail

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010 Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire Annemasse 20 janvier 2010 1 Sommaire L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre Les entreprises

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

école nationale d administration

école nationale d administration école nationale d administration une école de service public et d application Créée par le Général de Gaulle en octobre 1945, l École nationale d administration a pour principes fondateurs de démocratiser

Plus en détail

Action Relais - Financeurs Bénéficiaires Principe Contacts - Ressources

Action Relais - Financeurs Bénéficiaires Principe Contacts - Ressources Principaux dispositifs et ressources en liens avec la jeunesse en Haute Normandie (Liste non exhaustive pour tout complément se rapprocher des organismes concernés) Action Relais - Financeurs Bénéficiaires

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Présentation du programme européen Erasmus + jeunesse 2014-2020

Présentation du programme européen Erasmus + jeunesse 2014-2020 Présentation du programme européen Erasmus + jeunesse 2014-2020 2007-2013 Education formelle et professionnelle : Erasmus, Comenius, Grundtvig, Léonardo Education non formelle : Jeunesse en Action Actions

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Formulaires Prix territoriaux

Formulaires Prix territoriaux CIDES, le pôle de recherches et d'actions de Chorum, au service des acteurs de l'économie sociale et solidaire Prix territoriaux Appel à projets 2010 - CIDES Formulaire de recueil de l avis des instances

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Présentation des actions des Fédérations du sport scolaire et universitaire

Présentation des actions des Fédérations du sport scolaire et universitaire Présentation des actions des Fédérations du sport scolaire et universitaire 7 USEP mode d'emploi Fédération sportive scolaire regroupant plus de 820 000 adhérents au sein de 11 000 associations touchant

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

Habitants, collectivités, entreprises locales : coopérons pour la production d'énergies renouvelables

Habitants, collectivités, entreprises locales : coopérons pour la production d'énergies renouvelables Habitants, collectivités, entreprises locales : coopérons pour la production d'énergies renouvelables Comment mobiliser? Quelles formes de gouvernance? Comment regrouper les habitants, les compétences

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL RELAIS DEPARTEMENTAUX JUNIOR ASSOCIATION

DOCUMENT DE TRAVAIL RELAIS DEPARTEMENTAUX JUNIOR ASSOCIATION DOCUMENT DE TRAVAIL RELAIS DEPARTEMENTAUX JUNIOR ASSOCIATION Ce document de travail (provisoire) doit vous permettre de prendre connaissance de la définition et des modalités de fonctionnement d une Junior

Plus en détail

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités L Éducation Nationale, partenaire des entreprises de votre région Entre L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités Et La Fédération des Entreprises de Propreté

Plus en détail

Rencontres entre les jeunes et décideurs /experts du secteur Jeunesse

Rencontres entre les jeunes et décideurs /experts du secteur Jeunesse FICHE D AIDE A LA LECTURE DU GUIDE DU PROGRAMME ERASMUS+ 2015 Rencontres entre les jeunes et décideurs /experts du secteur Jeunesse #ERASMUSPLUS #DIALOGUESTRUCTURÉ des politiques Références Critères d

Plus en détail

Guide méthodologique #TousPrêts

Guide méthodologique #TousPrêts Guide méthodologique pour l animation autour de l Euro 2016 de football et l ensemble des grands événements sportifs internationaux organisés en France #TousPrêts 2 1. Pourquoi l État intervient-il sur

Plus en détail

La mobilité européenne et internationale des jeunes dans les quartiers de la politique de la ville

La mobilité européenne et internationale des jeunes dans les quartiers de la politique de la ville Direction régionale de la Jeunesse, des Sports, et de la Cohésion sociale d Ile-de-France La mobilité européenne et internationale des jeunes dans les quartiers de la politique de la ville Recommandations

Plus en détail

Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers

Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers Entre le Service Départemental d Incendie et de Secours du Jura, ci-après dénommé le SDIS, représenté par Monsieur Christophe PERNY,

Plus en détail

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior Pour un travail mobile, à distance, collaboratif ClubMelchior Il était une fois...... aux portes des Monts et Coteaux du Lyonnais, Charly a le charme d un village et le potentiel d une ville, situé à 14

Plus en détail

Forum 1 : Education non formelle et travail de jeunesse une vieille histoire, de nouveaux enjeux

Forum 1 : Education non formelle et travail de jeunesse une vieille histoire, de nouveaux enjeux Forum 1 : Education non formelle et travail de jeunesse une vieille histoire, de nouveaux enjeux Journées d étude franco-allemandes «L éducation non formelle, un enjeu éducatif d actualité : chance ou

Plus en détail

Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012

Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012 Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012 Introduction : Eléments de définition de l ESS Des statuts : associations, coopératives, mutuelles et fondations Des pratiques et valeurs communes

Plus en détail

Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ)

Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ) Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ) Vu le décret n 94-169 du 25 février 1994, relatif à l organisation des services déconcentrés et des établissements publics relevant

Plus en détail

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES Entreprises Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES chiffres clés 1 1 er millions 110 employeur du spectacle vivant opéra en Limousin budget annuel et 1 orchestre EMPLOIS en limousin équivalents

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Pour une stratégie de l'enseignement supérieur à l'horizon 2030 Professeur Abdelhamid Djekoun Recteur de l université de Constantine

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 en quelques chiffres (Loi de finances initiale) Évaluation des recettes perçues par l État en 2014 (art. 60 de la loi de finances initiale pour 2014) RECETTES FISCALES

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

JE SUIS JEUNE ORGANISATEUR UNSS

JE SUIS JEUNE ORGANISATEUR UNSS JE SUIS JEUNE ORGANISATEUR UNSS Programme 2012 / 2016 Mise à jour novembre 2013 Page 1/11 JE SUIS UN JEUNE ORGANISATEUR 1- JE SUIS JEUNE REPORTER 2- JE SUIS UN ACTEUR IMPLIQUE DANS L ORGANISATION D UN

Plus en détail

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE Appel à partenaires Fiche de présentation 2/8 Présentation du projet : contexte et enjeux En 2013, le festival «Jardins en scène» est devenu «Jardins en scène, une saison

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

FICHE DE PROFIL DE POSTE

FICHE DE PROFIL DE POSTE FICHE DE PROFIL DE POSTE POSTE : Agent de développement sportif et/ou socio-sportif de secteur ou de bassin d activité CONVENTION COLLECTIVE : CCNS GROUPE : 1 METIER : Agent de développement Comité STRUCTURE

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Kit de Communication

Kit de Communication Kit de Communication Obligations des bénéficiaires du programme en matière de publicité des aides obtenues PROGRAMME OPÉRATIONNEL DE COOPÉRATION TERRITORIALE EUROPÉENNE INTERREG IV A France-Suisse 2007-2013

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES Présentation du label Le marché des familles comprend 8 000 000 de familles françaises auxquelles s ajouteraient 20 000 000 de familles étrangères

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

SEMINAIRE REGARDS CROISES ECHANGES D EXPERIENCES [Année 2014-2015]

SEMINAIRE REGARDS CROISES ECHANGES D EXPERIENCES [Année 2014-2015] SEMINAIRE REGARDS CROISES ECHANGES D EPERIENCES [Année 2014-2015] Termes de références Appel à candidatures auprès des membres du FORIM pour l organisation du prochain séminaire Regards croisés portant

Plus en détail

Une idée à gagner! SPORT ET HANDICAP. Samedi 1 er mars 2014 Maison Départementale des Sports_BORDEAUX

Une idée à gagner! SPORT ET HANDICAP. Samedi 1 er mars 2014 Maison Départementale des Sports_BORDEAUX Samedi 1 er mars 2014 Maison Départementale des Sports_BORDEAUX SPORT ET HANDICAP Label «Valides-Handicapés pour une pratique sportive partagée» Une idée à gagner! HISTORIQUE 2004 : Diagnostic partagé

Plus en détail

Quels financements privés pour mon association?

Quels financements privés pour mon association? Quels financements privés pour mon association? Romain Bazin Pôle d Economie Solidaire Isabelle Boucher-Doigneau DRAC Bourgogne Virginie Taupenot - Co-Alliance 2 Quels financements privés pour mon association?

Plus en détail

Le nouveau programme 2014-2020. Investir dans l éducation, la formation et la jeunesse en Europe. www.erasmusplus.fr

Le nouveau programme 2014-2020. Investir dans l éducation, la formation et la jeunesse en Europe. www.erasmusplus.fr Le nouveau programme 2014-2020 Investir dans l éducation, la formation et la jeunesse en Europe www.erasmusplus.fr 2014-2020 Un programme plus efficace pour l emploi des jeunes Un programme plus simple

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

Les financements privés : les tendances, les chiffres clés et le cadre juridique

Les financements privés : les tendances, les chiffres clés et le cadre juridique Les financements privés : les tendances, les chiffres clés et le cadre juridique 2 LES FINANCEMENTS PRIVES Le contexte des financements privés : tendances et chiffres clés Le cadre juridique : quelles

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL POUR L ÉVALUATION INSTITUTIONNELLE DES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE DANS LES ÉTATS MEMBRES DU CAMES

RÉFÉRENTIEL POUR L ÉVALUATION INSTITUTIONNELLE DES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE DANS LES ÉTATS MEMBRES DU CAMES CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46/72 80 74 34 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR OFFICE des RETRAITÉS CCAS de LANNION CCAS 11 Bd Louis Guilloux 22300 lannion tél 02 96 46 13 22 fax 02 96 46 13 23 L office des retraités

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

PROFIL DE POSTE(1) (EMPLOI TYPE)

PROFIL DE POSTE(1) (EMPLOI TYPE) PROFIL DE POSTE(1) (EMPLOI TYPE) INTITULE DU POSTE : RESPONSABLE DE SERVICE ACTIONS EUROPEENNNES, SOLIDARITE INTERNATIONALE ET COOPERATION DECANTRALISEE FAMILLE PROFESSIONNELLE : ADMINISTRATION Grade :

Plus en détail