Lui, c'est lui! Chapitre 1 : Première S2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lui, c'est lui! Chapitre 1 : Première S2"

Transcription

1 Lui, c'est lui! Chapitre 1 : Première S2

2 Lorsque le réveil retentit, Suki l'éteignit aussitôt. Il sourit, et jaillit de son lit. Simultanément, Loren fouillait toute sa chambre à la recherche de sa guêpière préférée. Au même moment, Maëva sirotait un jus d'orange en pianotant sur son ordinateur portable. Elle jeta un coup d'œil à l'heure affichée dans le coin droit de l'écran. -Tiens, Suki et Loren doivent être réveillés à cette heure. Suki s'habilla rapidement, puis fila à la salle de bains vérifier son apparence dans un miroir. Petit, fin, un sourire enjoué éclairant son visage, Hirosuki Kawada qui préférait qu'on l'appelle Suki était un adolescent énergique, atypique et surtout brillant. Projetant de poursuivre ses études dans la médecine, il n'avait eu aucune difficulté à entrer cette année en première scientifique, et pensait à juste titre passer encore au moins un ou deux ans à se la couler douce avant d'attaquer les choses sérieuses. Outre ses brillants résultats, Suki était un garçon bourré de curiosités, à commencer par ses origines. Bien que né en France, il mêlait allégrement origines russe, polonaise, japonaise et quelques autres... L'ascendance nippone demeurait toutefois prédominante, ne serait-ce que dans son patronyme. Non, pas dans son physique. Sa mère était bien la seule à trouver que ses yeux étaient légèrement bridés. Tous s'accordaient à dire que son teint européen, ses iris couleur chocolat, tout comme sa petite taille, ne permettaient pas de le distinguer du français moyen. Non, ce qui faisait qu'on le traitait souvent avec amusement de "vrai japonais!" c'était surtout ses goûts vestimentaires quelque peu... excentriques. Les mélanges de couleurs violentes ne lui faisaient pas peur, pas plus que le bracelet à grosses perles jaunes fluo à son poignet, ni la mini-jupe à motifs écossais qu'il portait, toutefois, par-dessus un jean. Un tel style faisait aussi souvent plaisanter sur son orientation sexuelle. Et à vrai dire, les plaisantins n'avaient pas tord. Il ne le criait pas sur tous les toits, mais il n'avait pas eu honte de l'avouer à ses proches : il était homosexuel. Il passa un coup de peigne dans ses longs cheveux chocolat, suffisamment fins pour avoir la propriété de ne jamais s'emmêler, repoussa une mèche sur le côté, tira la langue à son reflet et fila à la cuisine. -Tu gères ma belle, adressa Loren à son reflet en lissant les plis de sa longue jupe noire. Associée à sa guêpière, l'ensemble lui donnait l'air un peu gothique, mais tant pis. Elle donna un dernier coup de peigne à ses longs cheveux noirs et lisses, qui retombèrent lui chatouiller les hanches, et commença à maquiller soigneusement ses immenses yeux de biche, noirs et profonds. Sa haute silhouette, taille mannequin, lui avait toujours été d'un grand secours dans sa chasse à l'homme, et il n'était pas question de gaspiller ce que la nature lui avait donné. Chez Suki, la maisonnée se réveillait. Sa mère et sa sœur déjeunaient déjà dans la cuisine lorsqu'il y descendit. -Bonjour Mama, bonjour Katia! -Bonjour mon chéri. -Quel entrain, observa sa cadette. -Normal, c'est pas tous les jours la rentrée! -Encore félicitations pour ton entrée en première S, fit sa mère en lui tendant un toast au jambon. -Bah, c'était pas dur... -Je sais pas ce que tu vas faire de ta journée de L, mais bon, à ce soir, lança son père en grommelant, tandis que Loren laçait ses talons. -T'as pas bientôt fini avec ça? rouspéta Loren. J'aurais su, j'aurais même pas retenté la seconde hein! -Tu sais que je ne le pense pas, répondit-il avec un sourire. Bon courage pour la rentrée ma belle. -C'est pas le premier jour qui est le plus dur hein! Mais... merci. Et elle s'enfuit en direction de l'arrêt de bus. -Tu pars déjà? s'étonna le père de Maëva en la voyant ranger son ordinateur dans sa pochette. -Je vais aller dire bonjour à Suki et Loren au lycée avant le début des cours. -Je ne comprendrai jamais rien aux horaires de la fac! -La fac ouvre en octobre papa! soupira la fillette. Je vais au centre aujourd'hui, avec nos profs particuliers. Elle quitta la table, et vérifia rapidement les plis de sa jupe dans le miroir de l'entrée. 1m50, 13 ans, en fac, elle s'amusait à cultiver une apparence enfantine. La plupart des gens n'auraient pas donné plus de onze ans à cette gamine au visage rond et aux jolies couettes brunes. Sa jupette bleu ciel et son T-shirt uni contribuaient à brouiller les pistes. -Mais... ils ne sont pas censés venir chez nous pour te faire cours ces gens-là? reprit son père. -Ca, c'est seulement exceptionnel papa... dit-elle en attachant ses souliers. -Ah bon... En tout cas, bon courage pour ta journée. -Oh, ça ne va pas être un marathon! -Bon, j'y vais! -A ce soir Suki. -A ce soir mon chéri! ajouta sa mère. Suki chaussa ses converses, attrapa son sac à dos en forme de lapin aux allures punk et referma la porte du 23, rue du Gué derrière lui. Les rues de Fontaineroche, une petite ville en périphérie de Paris, brillaient sous le soleil orangé de l'automne. Le long de la rue les marronniers commençaient à en absorber la couleur, le vert émeraude se teintant

3 doucement d'or cuivré. Suki descendit la rue, adressant des signes de la main à ses condisciples qui prenaient le même chemin que lui. Quelques numéros plus loin l'abribus, tout de métal et de plaques de verre dont la plus grande, neuve, était déjà fêlée abritait déjà une petite dizaine de personnes attendant le bus de 7h40. Suki salua une connaissance de l'année précédente avec qui il réintégrerait dans moins d'une heure les couloirs de leur lycée. Loren passa sa carte devant le boitier jaune et monta dans le bus qui, même s'il s'agissait normalement d'un simple bus de ville, était bourré de jeunes, bruyants et sans-gêne. Elle s'assit à la plus proche place venue, rabattit soigneusement sa jupe sous ses cuisses et s'apprêta à prendre son mal en patience. Il y avait deux stations entre elle et Suki : deux stations de trop. -Tu rentres en S Suki? C'est la classe! -Aaah mais arrêtez avec ça! répondit-il en riant. Ca n'a rien de glorieux! -Ah mais qu'est-ce que c'est énervant les grosses têtes qui disent "c'est rien" d'un truc qu'on pourra jamais réussir à faire! -Désolé, répondit-il en tirant la langue. -Je déconne Suki-suki, je déconne, répondit à son tour son camarade, souriant. -Ah, voilà le bus! Le car blanc et bleu approchait. Il se déporta sur la droite, s'aligna sur l'arrêt et s'immobilisa en grinçant légèrement. Les élèves commencèrent à se bousculer pour y entrer, mais Suki ne se pressa pas, sachant qu'il y avait déjà une place. -Suki! L'intéressé repéra Loren, assise à la troisième rangée seulement, et la rejoignit aussitôt. -Tu as passé de bonnes vacances? -Moyen, répondit-elle. -Mauvaises conquêtes? s'amusa le petit brun. -Mouais, j'avais repéré un surfeur absolument beau gosse, mais tu parles! Uniquement intéressé par sa planche, impossible à aborder. Une vraie misère... Enfin bref! Et toi? J'espère que tu as été mieux loti que moi en matière de beaux garçons. -Hé, je ne cours pas après n'importe qui moi! -Toujours bloqué sur le beau François alors? Suki hocha la tête, soudain rêveur... François Chevalier. 19 ans, 1m75, mince, grand et élancé, les cheveux châtains fins et lisses et un regard à tomber par terre. Un physique de playboy en puissance, mais un cœur en or ainsi qu'un célibat qui laissait plutôt rêveur... -J'espère qu'on ne va pas découvrir qu'il s'est trouvé une belle blonde pendant l'été... s'amusa Loren. Suki soupira. -Si c'est un beau blond qu'il s'est trouvé, je serais plutôt content. J'aurais au moins une chance de le soustraire à cette mauvaise influence... fit-il avec un sourire diabolique. Maëva tripotait la fermeture de la pochette de son ordinateur, sans oser l'ouvrir en plein milieu du bus. Il ne manquerait plus qu'elle rate l'arrêt, ou pire, qu'elle fasse tomber l'ordi. Les gens regardaient avec curiosité cette gamine qui semblait bien voyager seule. Et elle les ignorait parfaitement. Elle avait l'habitude. Enfin, le lycée Pasteur était en vue. -On arrive, observa Loren. -Yep. Le bus s'engagea dans la rue du lycée, et s'arrêta le long du trottoir, derrière les trois autres cars identiques qui prenaient déjà toute la place derrière l'arrêt officiel. Suki sauta à terre, et un large sourire se peignit sur ses lèvres en retrouvant les murs de pierre familiers de son lycée. La grille était grande ouverte, laissant le flux des élèves se déverser dans la cour, entre les deux bâtiments principaux. On voyait d'ici des regroupements de jeunes qui se bousculaient devant les fenêtres où apparaissaient de larges feuilles blanches : les tableaux d'attribution des classes. -Alors alors, entama Loren en jetant un regard aux alentours. Sabin s'est coupé les cheveux trop court, c'est moche. Médéric les a laissés pousser encore plus, c'est pas mieux. Hé, Mathieu est carrément mignon lorsqu'il est bronzé! Suki laissa Loren dresser son futur tableau de chasse et observa les élèves qui débarquaient des autocars, à la recherche des couettes brunes de Maëva. Et des cheveux soyeux de François, il faut bien le dire. -Ah, j'ai trouvé Maëva, fit-il finalement en tirant Loren par le sac. -Et moi mon prochain homme, répondit-elle avec satisfaction. -Maëva! La gamine tourna la tête dans la direction de l'appel, et leur adressa un sourire. Ils se rejoignirent au milieu de la foule grouillante. -Salut vous deux, vous avez passé de bonnes vacances? dit-elle une fois qu'ils furent suffisamment proches pour se faire entendre au milieu du flot d'élèves qui se déversait. -Pas mal, merci d'être venue! -Une vraie misère sentimentale, commenta Loren, mais pas trop mal dans l'ensemble. Oui, merci d'avoir fait le déplacement. -Je vous en prie, c'est rien, le centre est juste à côté, alors. Ils commencèrent à bavarder tout en passant les grilles du lycée, suivant le flux des d'élèves jusqu'au milieu de la cour, là où ils se séparaient pour aller s'agglutiner devant les tableaux d'affectation. Loren partit du côté des L, accompagnée

4 de Maëva, tandis que Suki se faufilait à travers la foule pour essayer d'apercevoir les panneaux des S, les plus nombreux. Peine perdue. Trop petit, trop faible. Heureusement Sabin, un ami de l'année dernière, vint à son secours. -Hé Suki, on est en première S2 tous les deux, en salle G Aaah merci Sabin! T'es un chef! Un quart d'heure plus tard il intégrait la classe de première S2 au lycée Pasteur de Fontaineroche. Et celle-ci lui réservait une surprise de taille : l'élu de son cœur, François Chevalier, était assis deux rangs devant lui. Suki marqua un arrêt de plusieurs secondes lorsqu'il le remarqua. Comment était-il possible qu'il n'ait pas remarqué sa haute silhouette auréolée de fins cheveux brun cuivré dès son entrée dans la salle? D'accord, il était en pleine conversation avec Sabin, qui lui-même lui présentait Mickaël, un ami à lui qui s'était retrouvé lui aussi dans leur classe. Mais tout de même, manquer François... l'été, ça ne lui réussissait pas. Il s'assit à sa place, regardant vaguement le reste de la classe pour voir s'il n'avait laissé échapper d'autres de ses connaissances. Mais l'entrée d'un vieil homme dans la salle de cours interrompit le flux de ses pensées. Il referma la porte derrière lui, retira son parka et le suspendit au porte-manteau avec un calme qui imposa le silence à la salle sans qu'il n'ait besoin de dire quoi que ce soit. Tous les élèves se demandaient de qui il s'agissait, jusqu'à ce qu'il se place derrière le bureau professoral et écrive en tout petit au tableau : "Professeur Lepetit, sciences de la vie et de la terre (<-- c'est moi)" Lorsqu'il inscrivit les derniers mots, quelques rires discrets émanèrent de la salle, auxquels s'ajoutèrent ceux d'une bonne partie de la classe lorsqu'il ajouta : "signe particulier : tyran" Même si ce coup-ci, les rires étaient un peu nerveux. -Bien chers élèves, bonjour. Bienvenue dans ma classe, les escargots sont priés de sortir, je n'accepte que les limaces dans mon cours. Les élèves sont aussi acceptés. J'aurais bien attaqué tout de suite, mais j'ai pas mal de paperasse à vous distribuer, alors pour aller plus vite vous allez faire tourner : emploi du temps, HOP! programme de SVT, HOP! règlement à signer et à me rendre, HOP! autorisation de sortie idem, HOP! Et il envoya valser les épaisses piles de feuilles sur la table des élèves les plus proches, avec une vivacité difficilement imaginable dans ce petit corps rabougri. Aucun doute, Mr Lepetit était le genre de professeur qui savait mettre de l'ambiance dans ses cours. Mais malgré tous ses efforts, cette année, Suki aurait bien du mal à rester concentré sur ses leçons. La nuque de François, deux rangs plus loin, était en ligne de mire, et il lui était pratiquement impossible d'en détacher le regard. Heureusement que Suki n'avait pas de voisin de table pour l'espionner, il aurait été fâcheux que quelqu'un s'aperçoive qu'il avait passé l'essentiel du cours à mater un certain beau brun. Oh, son homosexualité était totalement assumée, seulement, tant qu'il ne serait pas fixé sur les penchants de son Don Juan, mieux valait rester le plus discret possible sur l'attirance qu'il éprouvait pour lui. "L'année s'annonce plutôt bien..." songeait Suki sans écouter un traitre mot du premier cours de SVT, le regard vissé sur le dos de François et sur ses petites mèches un peu trop longues qui venaient mourir entre ses épaules. "J'espère seulement que Hiro ne va pas apparaître en plein cours... pas avant qu'on ait fait connaissance..." Car au milieu de ses nombreuses extravagances, Suki avait une particularité à laquelle il ne pouvait rien en la personne de son frère jumeau : Hiro. Des jumeaux, il y en a des milliers. Mais aussi proches qu'eux, aucun. Car si leurs deux âmes se sont bien séparées dans le ventre de leur mère, leurs corps n'ont jamais fait qu'un. Les deux frères partageaient le même corps depuis leur naissance, et ils en avaient le contrôle chacun leur tour, pour quelques minutes à quelques jours. Oui, car personne ne pouvait prédire quand Suki sombrerait dans le sommeil pour faire place à son frère. Ce pouvait être n'importe quand, pendant un contrôle, au beau milieu d'une conversation ou pile au moment où il avouerait enfin ses sentiments à François. Si cela arrivait, il plongerait bien malgré lui dans le sommeil et laisserait le beau brun face à son frère et ennemi de toujours : Hiro. Car ces deux là se détestaient cordialement depuis leur naissance, et rien ne pouvait changer cela. C'est pourquoi Suki redoutait toujours le moment de laisser le contrôle de son corps à son "dark side". Peu loquace, parfois agressif dans ses mots, ne vivant que pour son ordi et sa guitare et n'hésitant pas à sécher à tous les cours, Hiro représentait le principal obstacle de sa vie. Tout, tout ce qu'il entreprenait pouvait être gâché à tout moment par son arrivée impromptue. Et il n'avait jamais repris le contrôle de son corps sans se demander avec appréhension ce que son frère avait pu manigancer en son absence. Les épreuves anticipées du bac à la fin de l'année? C'était bien le dernier de leurs soucis. Surtout pour Hiro. Quand à Suki, l'objectif de l'année était clair : profiter de cette nouvelle configuration pour se rapprocher de François et découvrir si oui ou non il avait la moindre chance auprès de lui. Et peu importe ce qu'il ferait pour l'en empêcher, ce ne serait pas son frère qui le ferait échouer! Le début de la matinée se déroula sans accroc, partagé entre les coups d'œil à François et les coups d'œil au tableau. Lorsque la récréation arriva, personne ne rangea ses affaires : puisque c'était la première journée de cours, ils resteraient jusqu'au déjeuner en compagnie de Mr Lepetit. Et comme ils n'avaient pas à changer de classe, la plupart des élèves laissèrent leurs affaires en plan pour rejoindre des amis au foyer, s'y acheter un chocolat chaud ou être les premiers à s'inscrire aux activités les plus prisées. Mais une petite dizaine de personnes décidèrent de rester dans la

5 salle à griffonner sur un bout de papier, écouter de la musique ou, pour la plupart, faire connaissance avec leurs nouveaux voisins. Et puisque François semblait avoir choisi cette dernière option, tout naturellement... Suki s'approcha du groupe qui avait commencé à se former autour d'une table du premier rang, et écouta innocemment ce qui s'y disait. Vacances, programme, ambitions post-bac, casés ou célibataires... Sur ce dernier point, les oreilles de Suki se dressèrent. Et tandis qu'une fille brune s'étalait sur les mérites innombrables de son petit ami, le petit japonais ne pouvait pas s'empêcher de jeter de fréquents coups d'œil à François, attendant patiemment que la question fasse le tour du petit cercle et arrive jusqu'à lui... -Ouais, et donc, et toi? Comment tu t'appelles, déjà? Suki sursauta en s'apercevant qu'on lui parlait à lui. Un garçon d'une tête de plus que lui, les cheveux blonds et de petites lunettes rondes avait coupé court au monologue de la fille brune en faisant à nouveau tourner la question. -Euh, je m'appelle Hirosuki, mais vous pouvez m'appeler Suki, et je suis célibataire. -Pourtant t'es mignon... Euh, c'est pas ce que je voulais dire hein! se rattrapa précipitamment une autre fille que Suki connaissait de vue, mais dont il n'avait pas retenu le nom. Suki lui sourit aimablement. -Merci du compliment! -C'est... japonais comme nom? demanda le blond à lunettes. -Yep, mon père est d'origine japonaise. -Mais toi, tu es né en France? demanda la brune de tout à l'heure. -Oui, oui, j'ai jamais été au Japon. -Oh, et t'as pas envie d'y aller un jour? Moi j'aimerais trop! Et doucement la conversation dévia... Sentant ses chances de connaître la situation amoureuse de François lui échapper vitesse grand V, Suki s'empressa de remettre la discussion dans le droit chemin. -Et donc, et toi, tu as quelqu'un? demanda-t-il au blond à lunettes. -Nan, fit-il avec un air agacé, je l'ai déjà dit tout à l'heure. De toute façon tout le monde a répondu maintenant, non? Suki fit de son mieux pour ne pas afficher un moue déçue, et surtout, surtout, pour ne pas laisser son regard tomber involontairement sur François. -Non, y'a François qui n'y est pas passé! lança la brunette. Aussitôt, tous les regards se braquèrent sur lui, celui de Suki le premier. -Ahaa, on se fait discret hein? le nargua une autre fille, pensant sûrement faire de l'esprit. -Mais non, c'est juste que vous ne m'aviez pas posé la question, c'est tout, se défendit le beau François avec un petit sourire amusé. -Et donc? -Et donc je suis célibataire. -Alors ça, c'est pas possible, il y a anguille sous roche! lança aussitôt la fille. -Il cache un défaut de fabrication! reprit la brune de tout à l'heure. -Hé, il a le droit d'être célibataire si il veut, le défendit le blond à lunettes. -C'est quoi ce "si il veut"? fit François avec un petit rire. Non, c'est vrai en plus, disons que pour l'instant je préfère me concentrer sur les cours plutôt que de me chercher quelqu'un. Et puis, si je tombe sur la bonne personne, je le saurai, alors ce n'est pas la peine d'après moi de chercher à combler un vide qui n'existe pas. -Non mais là c'est carrément a-bu-sé, lança la fille qui lui posait les questions depuis tout à l'heure, une brune elle aussi, avec les cheveux d'une longueur peu commune. -Non seulement il est mignon, mais en plus il fait son romantique avec ses "je veux me concentrer sur mes études" et "j'attends la bonne personne". Non mais là j'en peux plus moi j'me casse! fit-elle en faisant mine de faire demi-tour avant de réintégrer le cercle en riant, accompagnée des autres filles qui pouffaient en cœur. -Je n'avais pas l'intention de déclencher une polémique. -Non mais attends, tu es vraiment célibataire? insista cette même fille brune. -François, t'as une touche! lança un garçon dans un fou rire général. -Non mais arrêtez, j'attends qu'il me réponde moi! fit-elle avec un air faussement courroucé, sans quitter François des yeux. -Franchement, je vois pas pourquoi je m'amuserais à dire que je n'ai personne si ce n'est pas le cas, fit-il d'une voix assez sèche, en baissant les yeux sur ses mains d'un air énervé. -Ouais, c'est vrai, lâche-le, lança le blond aux lunettes à l'intention de la brune. -Hé c'est bon, pas la peine de s'énerver là, je posais seulement une question! Tous décidèrent d'un accord tacite de changer rapidement de sujet, et la conversation conserva un ton agréable jusqu'à la fin de la pause. Lorsqu'ils regagnèrent leurs places, Suki vit distinctement le voisin de François lui chuchoter quelque chose à l'oreille avec un sourire qui en disait long. François répondit d'un air énervé, l'autre haussa les épaules, et ils se reportèrent au cours. Tout cela laissait Suki bien songeur... Alors qu'il reprenait sa feuille et le fil du cours, il sentit comme un soubresaut au fond de sa tête. Cette sensation, elle était caractéristique. C'était le signe que Hiro se réveillait. Instinctivement, le cœur de Suki accéléra légèrement. Mais ce ne fut que passager. Après tout, ce n'était pas parce que son jumeau se réveillait qu'il allait prendre sa place, ça n'avait rien à voir. Après dix-sept ans de vie avec ce curieux phénomène, il le savait bien. Il se calma, et se concentra sur le cours, ignorant l'esprit d'hiro qui s'ouvrait petit à petit au sien. "Tiens, on est en cours..." "Finement observé" ne pu s'empêcher de répliquer Suki en pensée. C'était leur façon de se dire bonjour. Hiro grogna.

6 Puis il ne dit plus rien. Mais Suki pouvait sentir sa présence, dans son cœur, dans sa tête, et il savait que tant qu'il serait là à observer ses faits et gestes, il n'arriverait pas à se concentrer autant que si son frère était inexistant. *** A peine réveillé, Hiro sentait déjà l'énervement de Suki le gagner. Et il avait déjà envie de se rendormir. Malheureusement, il savait qu'il n'y arriverait pas. Il n'avait pas envie de s'intéresser à ce qui se passait "à l'extérieur", à ce que faisait son frère, à la classe ou au cours. Il s'en fichait. Il voulait juste être tranquille, en silence, mais les pensées de son frère et les bruits de l'extérieur résonnaient à l'intérieur de sa tête, assourdissants, vrombissants, lui provoquant déjà un début de migraine alors qu'il n'avait émergé des songes que depuis une poignée de secondes. Pour essayer de concentrer ses propres pensées sur quelque chose et éviter le gros de la migraine, Hiro se mit à fredonner doucement son air préféré. Lentement, la mélodie parvenait à prendre le pas sur le vrombissement continu, le rendant un peu moins insupportable. Mais la voix de Suki résonna d'un coup dans son crâne : "T'es obligé de chanter? Je suis en cours, merde!" "Fous-moi la paix le macaque!" Le vrombissement devint de plus en plus assourdissant, leur énervement commun amplifiant tous les sons et toutes les pensées. Hiro se recroquevilla sur lui même, essayant tant bien que mal de fermer ses pensées au reste, d'être, pour une fois, seul, tranquille, dans le silence le plus complet. Mais le vrombissement ne faisait qu'augmenter. *** Suki tourna son stylo entre ses doigts, tentant de rester calme. S'énerver tout seul en plein cours, il n'y tenait pas, et puis ça n'améliorerait pas la migraine qui venait de se pointer, comme souvent lorsque Hiro se réveillait dans sa tête. Il posa le stylo et se massa les tempes, quelques instants. Heureusement, le cours était assez calme, seuls la voix monotone du prof' et les chuchotements de ses voisins parvenaient à ses oreilles. S'il n'y avait pas eu le début de migraine causé par son frère, tout irait pour le mieux. Il reprit son stylo et le fil du cours, le notant soigneusement malgré tout. Non, Hiro n'arriverait pas à gâcher sa première journée de cours, c'était hors de question! Pourtant, le reste de la journée se déroula bien moins bien qu'il ne l'avait espéré. A la sonnerie signalant la fin de la matinée, François rangea ses affaires et quitta la salle si vite que Suki, n'ayant pas immédiatement entendu la sonnerie par manque d'attention, le perdit de vue dès la porte de la salle franchie. Un peu dépité, il alla tout de même se poster face à la cantine, de façon à avoir une vue d'ensemble sur la file d'attente, comme il en avait pris l'habitude depuis qu'il étudiait au lycée Pasteur. Il ne retrouva pas François, mais repéra Loren dont les yeux papillonnaient face à un beau jeune homme (pas le genre de Suki, mais là n'est pas la question) Il soupira d'amusement, et décida finalement de rejoindre Sabin, Mickaël et toute la bande de la 1ère S2 qui était déjà en train de se former... Il sourit. Pas sans lui! Cette année, il ne savait pas encore précisément ce qui allait se passer... Bien sûr, François était dans sa ligne de mire, mais il n'avait pas grand espoir qu'il devienne un jour son petit ami... Par contre, il n'était pas question qu'il néglige son année scolaire, ni sa classe. Il avait eu de la chance de retrouver Sabin pour cette année, et espérait bien se faire, pour une fois! quelques amis masculins. Du moins tant qu'hiro ne viendrait pas contrecarrer ses plans... Mais Suki chassa cette pensée de son esprit. Tout ce qu'il y avait à savoir, c'est que l'année commençait bien, et qu'il n'était pas question de la gâcher. Il se décida donc, à contrecœur, à laisser François de côté dans un coin de sa tête... du moins... jusqu'à ce qu'il croise à nouveau son beau regard... Fin du chapitre 1 Merci pour votre lecture! Je vous donne rendez-vous le 26 juin sur le site de Lui c'est lui! pour le chapitre 2 : l'élément perturbateur. Ezilann Le chapitre que vous venez de lire a été écrit par Ezilann. Merci de ne pas reproduire ou distribuer ce texte en dehors du site Ce chapitre vous a plu, et vous voulez le partagez? Faites un lien vers plutôt que vers ce document, merci! ^x^

7

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

Églantine et les Ouinedoziens

Églantine et les Ouinedoziens Églantine et les Ouinedoziens La grande migration Monsieur Lessig fait une partie de golf avec 3 autres directeurs d'entreprise. Il est très fier de partager son nouveau savoir à base de libertés. Mais

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Qu'est-ce qu'on gagne?

Qu'est-ce qu'on gagne? Qu'est-ce qu'on gagne? Un couple au train de vie aisé rencontre un homme travailleur précaire et une femme plombier qui vie en marge et travaille seulement quand elle a besoin d'un peu d'argent. Durée

Plus en détail

Les langues d oiseaux moulus

Les langues d oiseaux moulus Les langues d oiseaux moulus «Le dire, c est déjà l infirmer» était la phrase préférée de l homme qui me servait de père. Elle résonnait en moi comme une sentence. Il me la répétait à chaque fois que je

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? -

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Editions Val d'arve juin 2012 - CHAPITRE 1 - À Nairobi, en ce beau matin, Sébastien se lève, regarde par la fenêtre et dit: - Il fait beau! Il voit le soleil qui sort

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur.

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur. Hansel et Gretel Première scène Il était une fois, dans un petit village, un bûcheron et ses deux enfants, Hansel et Gretel. Un jour, il n'y avait plus de manger dans la maison alors le bûcheron demandait

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Poème n 9. Poème n 10

Poème n 9. Poème n 10 Poème n 9 Quand je t ai vu, je savais que t avais un bon jus. Je t ai goutté, tu étais sucré Je ne pouvais plus me passer de toi Mais un jour, tu m as fait grossir Merci coca-cola pour tout ce plaisir

Plus en détail

Projet «Création littéraire»

Projet «Création littéraire» Projet «Création littéraire» Ce projet vise principalement à développer les compétences écrites des élèves et à stimuler chez eux la création littéraire. Il est destiné à un public adolescent francophone

Plus en détail

Gab' t'es où NOTE D INTENTION

Gab' t'es où NOTE D INTENTION Lycée Léonard de Vinci Groupe 2 Gab' t'es où? NOTE D INTENTION Gab' t'es où C'est l'histoire d Anna, dépendante affective. Elle ne vit que pour Gab', par messages interposés. Elle est prête à tout pour

Plus en détail

COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre»

COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre» COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre» Il est 7h du matin, mon réveil sonne, je n'ai aucune envie d'aller en cours. Malgré tout, je me lève, je pars prendre mon petit déjeuner,

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Indications pédagogiques E3 / 41

Indications pédagogiques E3 / 41 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E3 / 41 E. APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE 1 :

Plus en détail

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures.

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. REVEIL Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. Simone : Rabattre les couvertures Le Chef de gare : Madame votre fille La mère : Que dit-elle?

Plus en détail

Un Conte de Noël (à raconter à vos enfants avant de se coucher)

Un Conte de Noël (à raconter à vos enfants avant de se coucher) Un Conte de Noël (à raconter à vos enfants avant de se coucher) Avant-propos : Chaque soir, je raconte une histoire à mon fils pour qu il s endorme. Il a 2 ans. Habituellement, c est les 3 petits cochons.

Plus en détail

Au secours! La voiture est cassée

Au secours! La voiture est cassée Sara Au secours! La voiture est cassée! 1 Au secours! La voiture est cassée Personnages : Le chien, la voiture, le marin, l'ours. Décors : La forêt Scène 1 Le chien, la voiture Le chien marche dans la

Plus en détail

Incivilites aux téléphone

Incivilites aux téléphone VOD 28 Clips 1 à 7 Incivilites aux téléphone Distribué par asb publishing Distribué par www.formavision.com 1 F28.01 Incivilités au téléphone erreur La conseillère laisse ses émotions prendre le contrôle

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin»

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Texte : Leona Frommelt Rédaktion : Maja Dreyer Traduction: Julien Méchaussie Introduction : Bonjour et bienvenue

Plus en détail

Alice s'est fait cambrioler

Alice s'est fait cambrioler Alice s'est fait cambrioler Un beau jour, à Saint-Amand, Alice se réveille dans un hôtel cinq étoiles (elle était en congés). Ce jour-là, elle était très heureuse car elle était venue spécialement ici

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

Le petit bonhomme en pain d épices

Le petit bonhomme en pain d épices Le petit bonhomme en pain d épices Robert Gaston Herbert Le petit bonhomme en pain d épices Conte anglais Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour «Le Cartable Fantastique» Robert Gaston Herbert

Plus en détail

DIVORCE. L'homme : Quelque chose? La femme : Je n'ose pas regarder. Le chœur : Ne regarde pas! Ne regarde pas!

DIVORCE. L'homme : Quelque chose? La femme : Je n'ose pas regarder. Le chœur : Ne regarde pas! Ne regarde pas! 1 DIVORCE (L'homme et la femme entrent en se tenant par le bras, habillés comme des mariés "en négatif": elle en robe de mariée noire, lui en habit blanc, chemise noire, noeud papillon blanc. Tous deux

Plus en détail

La sorcière voleuse de beauté

La sorcière voleuse de beauté La sorcière voleuse de beauté 1 L'histoire se passe au Moyen-Âge dans un château fort. Une princesse très belle et très gentille vivait dans le château avec le roi Xavier, son père. Elle s'appelait Laura.

Plus en détail

C est beau la vie Jean Ferrat

C est beau la vie Jean Ferrat C est beau la vie Jean Ferrat Le vent dans tes cheveux blonds Le soleil à l'horizon Quelques mots d'une chanson Que c'est beau, c'est beau la vie Un oiseau qui fait la roue Sur un arbre déjà roux Et son

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m.

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m. CHAOS Pièce en 14 tableaux de m. 1995 1 TABLEAU 1 L'UNE : Je t'aime. L'AUTRE : Chut... As-tu entendu ce bruit-là? L'UNE : Quel bruit? L'AUTRE : Le même bruit et pratiquement à la même heure. Le bruit de

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie.

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie. 1 «Amis pour la vie» Une comédie de la vie. Célia Sam Alexia Amandine Élisa Simon Maureen Distribution modulable Scène I Deux enfants chargés de grands sacs à dos traversent la salle en chantant. Célia,

Plus en détail

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Agathe : Simon, mon chéri! Simon (embrassant sa mère) : Salut maman. Mais tu es en pleine forme dis-moi! (embrassant Rebecca) Toi, par contre,

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Learning by Ear Travail et éducation Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Auteur : Njoki C. Muhoho Rédaction : Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie Adaptation : Sandrine Blanchard

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

L écrivain. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route.

L écrivain. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route. L écrivain Il se trouvait devant la porte. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route. Faire demi-tour il ne le pouvait! Pourquoi?

Plus en détail

YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005

YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005 YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005 Nota : Narrateur, voix off : celle de Yolan. Tonalité de narration, neutre. Texte en noir dans le script. Yolan dans l'action : texte en vert. Elfe mâle, jeune.

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. Marcel MICHELET Liminaire. Dans Echos de Saint-Maurice, 1979, tome 75, p. 67-71

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. Marcel MICHELET Liminaire. Dans Echos de Saint-Maurice, 1979, tome 75, p. 67-71 LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Marcel MICHELET Liminaire Dans Echos de Saint-Maurice, 1979, tome 75, p. 67-71 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Liminaire Liminaire... cet adjectif substantifié

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

Alors comme ça, tu vas à une soirée de speed dating? La question surprit Lucy alors qu elle était sur le point d entrer dans la salle de réunion pour

Alors comme ça, tu vas à une soirée de speed dating? La question surprit Lucy alors qu elle était sur le point d entrer dans la salle de réunion pour 1. Alors comme ça, tu vas à une soirée de speed dating? La question surprit Lucy alors qu elle était sur le point d entrer dans la salle de réunion pour présenter l un des exposés les plus importants de

Plus en détail

BREVET BLANC N 1 FRANÇAIS

BREVET BLANC N 1 FRANÇAIS BB1FRS0109 BREVET BLANC N 1 Session janvier 2009 FRANÇAIS SÉRIE COLLÈGE Première partie : 1 h 30 - Questions (15 points) et réécriture (3 points) 1 h 15 - Dictée (7 points) 15 minutes LE TEXTE DOIT ÊTRE

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe.

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. Une belle rencontre La vie d'elise Chapitre 1 Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. J'habite à Lyon dans un appartement à deux kilomètres du

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel Johan Theorin L Heure trouble ROMAN Traduit du suédois par Rémi Cassaigne Albin Michel Öland, septembre 1972 L E MUR de grosses pierres rondes couvertes de lichens gris était aussi haut que le petit garçon.

Plus en détail

OTTO entend tout ou presque. Par Linda Hutsell-Manning

OTTO entend tout ou presque. Par Linda Hutsell-Manning OTTO entend tout ou presque Par Linda Hutsell-Manning A propos de l auteur : Linda Hutsell-Manning est l auteur de ce livre d image, de jeux et séries de voyages dans le temps. www.lindahutsellmanning.ca

Plus en détail

Le père de Stephen Bon!Nous allons ouvrir les cadeaux! François Et les packs de bières

Le père de Stephen Bon!Nous allons ouvrir les cadeaux! François Et les packs de bières S1 Voix OFF Moi, c'est *, née le 26 décembre 1972, à Saint-Caly- En-Saonois**, dans une famille composé d'astro physiciens, professeur de mathématiques, de physique chimie et même des boulanger ***(je

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

1 an et demi plus tard

1 an et demi plus tard 1 an et demi plus tard Alors, les filles? Vous en pensez quoi? Je me tenais bien droite sur la petite estrade au milieu de la salle d essayage, simulant un bouquet entre mes mains et souriant de toutes

Plus en détail

Vous n êtes pas en contact avec un représentant de l assistance. Veuillez renvoyer votre message lorsqu un représentant sera connecté.

Vous n êtes pas en contact avec un représentant de l assistance. Veuillez renvoyer votre message lorsqu un représentant sera connecté. à 20:24:20 Bienvenue sur la discussion en direct avec l assistance Blizzard Support! Vous serez mis en relation avec un représentant dans quelques instants.. Le temps d attente actuel est d environ 39

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel

Plus en détail

Moments de paix. Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat

Moments de paix. Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat Moments de paix Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat Les âmes s'en vont rapidement vers un conflit ; autrement dit, une affreuse histoire mystérieuse. Le vent souffle,

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Texte : Lydia Heller Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie Introduction Bonjour et bienvenue dans notre série d émissions

Plus en détail

SESSION 2011. Brevet d Études Professionnelles. «rénové» FRANÇAIS

SESSION 2011. Brevet d Études Professionnelles. «rénové» FRANÇAIS SESSION 2011 Brevet d Études Professionnelles «rénové» FRANÇAIS L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Le sujet comporte 5 pages numérotées de 1 à 5. Examen : BEP «rénové» Spécialité : toutes spécialités

Plus en détail

émerveillement n'est pas terminé, il n'est pas prêt de descendre de son petit nuage. Elle comme moi sommes heureux de le voir ainsi, sa candeur comme

émerveillement n'est pas terminé, il n'est pas prêt de descendre de son petit nuage. Elle comme moi sommes heureux de le voir ainsi, sa candeur comme Joyeux anniversaire A la première heure du jour de ses huit ans, David dévale les escaliers, surexcité, dans son plus beau costume de Iron Man. Aujourd'hui, il reçoit ses amis à l'appartement puis ils

Plus en détail

Qu est ce qu une proposition?

Qu est ce qu une proposition? 1. J ai faim, donc je mange.. propositions 2. Il possède une villa qu'il a héritée de son père... propositions 3. Mon ami m'a dit qu'il avait été surpris quand il a appris la nouvelle... propositions 4.

Plus en détail

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. Est-ce que tu beaucoup? A. court B. cours C. courez -Est-ce qu'il aime courir? -Oui, il fait du tous les jours. A.

Plus en détail

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions.

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. LIRE UN CNTE ET RÉPNDRE À UN QUESTINNAIRE METTANT EN JEU DIFFÉRENTES CMPÉTENCES. Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. Dans une forêt très sombre,

Plus en détail

La vengeance de Cornebidouille

La vengeance de Cornebidouille La vengeance de Cornebidouille Nom : Tu as déjà réfléchi à la façon dont Cornebidouille pouvait se venger. Explique la réelle vengeance de la sorcière racontée dans l album. Es-tu d accord avec Cornebidouille

Plus en détail

Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3

Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3 Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3 Unité 1 exercice 19 Comment tu t'appelles? Je m appelle Tu as quel âge? J'ai eu ans le mois dernier. Quelle est ton adresse? J habite Tu es dans

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 JE ME SOUCIE DE TOI Chant d entrée : La promesse Grégoire et Jean-Jacques Goldman La Promesse On était quelques hommes Quelques hommes quelques femmes en rêvant de

Plus en détail

PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr.

PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr. PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr.st Nous vous présentons ici à peu près la moitié de la pièce. Si vous êtes

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Nos élèves racontent Mis à jour Mercredi, 16 Septembre 2015 07:30. Encore merci!

Nos élèves racontent Mis à jour Mercredi, 16 Septembre 2015 07:30. Encore merci! Encore merci! Jérôme Après 3 ans de cours à Equip'Cours, je viens d'obtenir mon bac STI (11 en maths et 13 en physique appliquée) ce qui n'était pas gagné au départ. J'ai découvert à Equip'Cours un méthode

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents L.LHOIR 10/10/2010 Alors voila; aujourd hui je vais vous raconter l histoire de Johnny le crocodile. Johnny était un petit crocodile qui venait

Plus en détail

1. INT./EXT. SUPERMARCHÉ - PARKING / FIN DE JOURNÉE

1. INT./EXT. SUPERMARCHÉ - PARKING / FIN DE JOURNÉE 1. INT./EXT. SUPERMARCHÉ - PARKING / FIN DE JOURNÉE Dans une travée marche un adolescent, entre 12 et 14 ans, pas bien grand, maigre, de grands yeux sombres. Il est vêtu d un short de sport, d un marcel

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 43

Indications pédagogiques E1 / 43 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 43 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 1 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis Nombre d exercices proposés 4

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

Personnages : 11 anges Voix off faite par l actrice ( ne pas donner ce personnage à un élève)

Personnages : 11 anges Voix off faite par l actrice ( ne pas donner ce personnage à un élève) SCÈNE 1- Les anges Personnages : 11 anges Voix off faite par l actrice ( ne pas donner ce personnage à un élève) La scène est dans le noir, la lumière s allume très faiblement. Et on découvre progressivement

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

Au centre, dans sa cage, Victor se balançait nerveusement depuis qu il avait sans doute reconnu Mrs Withers. Oscar, je te présente Victor, le canari

Au centre, dans sa cage, Victor se balançait nerveusement depuis qu il avait sans doute reconnu Mrs Withers. Oscar, je te présente Victor, le canari Au centre, dans sa cage, Victor se balançait nerveusement depuis qu il avait sans doute reconnu Mrs Withers. Oscar, je te présente Victor, le canari du Bengale de Winston Brave. Il y tient beaucoup, précisa

Plus en détail

Les naufragés du parking

Les naufragés du parking Les naufragés du parking Synopsis Quatre personnes se rendent au parking pour récupérer leur véhicule après une soirée qui s'est prolongée. Malheureusement, le parking est fermé. Ces personnes qui ne se

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text A : B : A : B : A : B : Luc, ça va te manquer le lycée? Oh oui, surtout mes camarades de

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte Compréhension de lecture Andrée Otte Amis ou ennemis? Chrystine Brouillet, Ed. La Courte Echelle, Montréal Si Jean-François Turmel croit m impressionner avec son walkman, il se trompe! Quand je pense à

Plus en détail

La naissance. Fleur de Lune. Texte : Cécile Galliot. Créatrice de Fleur de Lune. Illustrations : Aquarelles de Claude Albanèse

La naissance. Fleur de Lune. Texte : Cécile Galliot. Créatrice de Fleur de Lune. Illustrations : Aquarelles de Claude Albanèse La naissance Texte : Cécile Galliot Créatrice de Fleur de Lune de Fleur de Lune Illustrations : Aquarelles de Claude Albanèse http://prenomino.voila.net/ Bonjour! Je m appelle Tortillon. Tortillon, l'escargot.

Plus en détail

Histoire «La boîte à couleurs»

Histoire «La boîte à couleurs» Histoire «La boîte à couleurs» Objectif pédagogique Découvrir la diversité des formes et des couleurs des espèces marines. Lien avec les programmes de l école primaire (2008) Domaine d activité «Découvrir

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

HEIDI KIPFER COMÉDIENNE

HEIDI KIPFER COMÉDIENNE HEIDI KIPFER COMÉDIENNE MILENA DE ET PAR HEIDI KIPFER, D APRÈS INTERVIEW Une femme albanaise de Serbie, un foulard autour des épaules, est assise dans un bureau communal. Elle est venue chercher de l'aide.

Plus en détail

Devinette 2 Conte Boucle d'or et les trois ours

Devinette 2 Conte Boucle d'or et les trois ours Devinette 1 Devinette 2 Je suis un objet, J'ai quatre pieds, dans l'histoire je suis en bois, on me trouve dans la cuisine, la salle à manger, On m'utilise pour s'asseoir, Je suis un personnage. Je suis

Plus en détail

Unité 1 Partie 1 PARTIE 1. Le français pratique: La description physique. URB p. 107

Unité 1 Partie 1 PARTIE 1. Le français pratique: La description physique. URB p. 107 PARTIE 1 Le français pratique: La description physique CD 1, Track 1 p. 36 Activité 1. Compréhension orale Vous allez entendre une conversation entre deux jeunes Françaises. Ensuite, vous allez écouter

Plus en détail

Le loup qui voyageait dans le temps

Le loup qui voyageait dans le temps Ce jour-là, Loup farfouillait dans son grenier. Il y trouvait toujours des choses extraordinaires. Comme ce vieux livre avec sa couverture dorée. Loup s empara du livre et lut le résumé : «Cher lecteur,

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture Episode : Lecture découverte Episode : Lecture Il était une fois trois ours qui vivaient dans une petite maison au milieu de la forêt. Il y avait Tout Petit Ours, Ours Moyen et Très Grand Ours. Chaque

Plus en détail