Lui, c'est lui! Chapitre 1 : Première S2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lui, c'est lui! Chapitre 1 : Première S2"

Transcription

1 Lui, c'est lui! Chapitre 1 : Première S2

2 Lorsque le réveil retentit, Suki l'éteignit aussitôt. Il sourit, et jaillit de son lit. Simultanément, Loren fouillait toute sa chambre à la recherche de sa guêpière préférée. Au même moment, Maëva sirotait un jus d'orange en pianotant sur son ordinateur portable. Elle jeta un coup d'œil à l'heure affichée dans le coin droit de l'écran. -Tiens, Suki et Loren doivent être réveillés à cette heure. Suki s'habilla rapidement, puis fila à la salle de bains vérifier son apparence dans un miroir. Petit, fin, un sourire enjoué éclairant son visage, Hirosuki Kawada qui préférait qu'on l'appelle Suki était un adolescent énergique, atypique et surtout brillant. Projetant de poursuivre ses études dans la médecine, il n'avait eu aucune difficulté à entrer cette année en première scientifique, et pensait à juste titre passer encore au moins un ou deux ans à se la couler douce avant d'attaquer les choses sérieuses. Outre ses brillants résultats, Suki était un garçon bourré de curiosités, à commencer par ses origines. Bien que né en France, il mêlait allégrement origines russe, polonaise, japonaise et quelques autres... L'ascendance nippone demeurait toutefois prédominante, ne serait-ce que dans son patronyme. Non, pas dans son physique. Sa mère était bien la seule à trouver que ses yeux étaient légèrement bridés. Tous s'accordaient à dire que son teint européen, ses iris couleur chocolat, tout comme sa petite taille, ne permettaient pas de le distinguer du français moyen. Non, ce qui faisait qu'on le traitait souvent avec amusement de "vrai japonais!" c'était surtout ses goûts vestimentaires quelque peu... excentriques. Les mélanges de couleurs violentes ne lui faisaient pas peur, pas plus que le bracelet à grosses perles jaunes fluo à son poignet, ni la mini-jupe à motifs écossais qu'il portait, toutefois, par-dessus un jean. Un tel style faisait aussi souvent plaisanter sur son orientation sexuelle. Et à vrai dire, les plaisantins n'avaient pas tord. Il ne le criait pas sur tous les toits, mais il n'avait pas eu honte de l'avouer à ses proches : il était homosexuel. Il passa un coup de peigne dans ses longs cheveux chocolat, suffisamment fins pour avoir la propriété de ne jamais s'emmêler, repoussa une mèche sur le côté, tira la langue à son reflet et fila à la cuisine. -Tu gères ma belle, adressa Loren à son reflet en lissant les plis de sa longue jupe noire. Associée à sa guêpière, l'ensemble lui donnait l'air un peu gothique, mais tant pis. Elle donna un dernier coup de peigne à ses longs cheveux noirs et lisses, qui retombèrent lui chatouiller les hanches, et commença à maquiller soigneusement ses immenses yeux de biche, noirs et profonds. Sa haute silhouette, taille mannequin, lui avait toujours été d'un grand secours dans sa chasse à l'homme, et il n'était pas question de gaspiller ce que la nature lui avait donné. Chez Suki, la maisonnée se réveillait. Sa mère et sa sœur déjeunaient déjà dans la cuisine lorsqu'il y descendit. -Bonjour Mama, bonjour Katia! -Bonjour mon chéri. -Quel entrain, observa sa cadette. -Normal, c'est pas tous les jours la rentrée! -Encore félicitations pour ton entrée en première S, fit sa mère en lui tendant un toast au jambon. -Bah, c'était pas dur... -Je sais pas ce que tu vas faire de ta journée de L, mais bon, à ce soir, lança son père en grommelant, tandis que Loren laçait ses talons. -T'as pas bientôt fini avec ça? rouspéta Loren. J'aurais su, j'aurais même pas retenté la seconde hein! -Tu sais que je ne le pense pas, répondit-il avec un sourire. Bon courage pour la rentrée ma belle. -C'est pas le premier jour qui est le plus dur hein! Mais... merci. Et elle s'enfuit en direction de l'arrêt de bus. -Tu pars déjà? s'étonna le père de Maëva en la voyant ranger son ordinateur dans sa pochette. -Je vais aller dire bonjour à Suki et Loren au lycée avant le début des cours. -Je ne comprendrai jamais rien aux horaires de la fac! -La fac ouvre en octobre papa! soupira la fillette. Je vais au centre aujourd'hui, avec nos profs particuliers. Elle quitta la table, et vérifia rapidement les plis de sa jupe dans le miroir de l'entrée. 1m50, 13 ans, en fac, elle s'amusait à cultiver une apparence enfantine. La plupart des gens n'auraient pas donné plus de onze ans à cette gamine au visage rond et aux jolies couettes brunes. Sa jupette bleu ciel et son T-shirt uni contribuaient à brouiller les pistes. -Mais... ils ne sont pas censés venir chez nous pour te faire cours ces gens-là? reprit son père. -Ca, c'est seulement exceptionnel papa... dit-elle en attachant ses souliers. -Ah bon... En tout cas, bon courage pour ta journée. -Oh, ça ne va pas être un marathon! -Bon, j'y vais! -A ce soir Suki. -A ce soir mon chéri! ajouta sa mère. Suki chaussa ses converses, attrapa son sac à dos en forme de lapin aux allures punk et referma la porte du 23, rue du Gué derrière lui. Les rues de Fontaineroche, une petite ville en périphérie de Paris, brillaient sous le soleil orangé de l'automne. Le long de la rue les marronniers commençaient à en absorber la couleur, le vert émeraude se teintant

3 doucement d'or cuivré. Suki descendit la rue, adressant des signes de la main à ses condisciples qui prenaient le même chemin que lui. Quelques numéros plus loin l'abribus, tout de métal et de plaques de verre dont la plus grande, neuve, était déjà fêlée abritait déjà une petite dizaine de personnes attendant le bus de 7h40. Suki salua une connaissance de l'année précédente avec qui il réintégrerait dans moins d'une heure les couloirs de leur lycée. Loren passa sa carte devant le boitier jaune et monta dans le bus qui, même s'il s'agissait normalement d'un simple bus de ville, était bourré de jeunes, bruyants et sans-gêne. Elle s'assit à la plus proche place venue, rabattit soigneusement sa jupe sous ses cuisses et s'apprêta à prendre son mal en patience. Il y avait deux stations entre elle et Suki : deux stations de trop. -Tu rentres en S Suki? C'est la classe! -Aaah mais arrêtez avec ça! répondit-il en riant. Ca n'a rien de glorieux! -Ah mais qu'est-ce que c'est énervant les grosses têtes qui disent "c'est rien" d'un truc qu'on pourra jamais réussir à faire! -Désolé, répondit-il en tirant la langue. -Je déconne Suki-suki, je déconne, répondit à son tour son camarade, souriant. -Ah, voilà le bus! Le car blanc et bleu approchait. Il se déporta sur la droite, s'aligna sur l'arrêt et s'immobilisa en grinçant légèrement. Les élèves commencèrent à se bousculer pour y entrer, mais Suki ne se pressa pas, sachant qu'il y avait déjà une place. -Suki! L'intéressé repéra Loren, assise à la troisième rangée seulement, et la rejoignit aussitôt. -Tu as passé de bonnes vacances? -Moyen, répondit-elle. -Mauvaises conquêtes? s'amusa le petit brun. -Mouais, j'avais repéré un surfeur absolument beau gosse, mais tu parles! Uniquement intéressé par sa planche, impossible à aborder. Une vraie misère... Enfin bref! Et toi? J'espère que tu as été mieux loti que moi en matière de beaux garçons. -Hé, je ne cours pas après n'importe qui moi! -Toujours bloqué sur le beau François alors? Suki hocha la tête, soudain rêveur... François Chevalier. 19 ans, 1m75, mince, grand et élancé, les cheveux châtains fins et lisses et un regard à tomber par terre. Un physique de playboy en puissance, mais un cœur en or ainsi qu'un célibat qui laissait plutôt rêveur... -J'espère qu'on ne va pas découvrir qu'il s'est trouvé une belle blonde pendant l'été... s'amusa Loren. Suki soupira. -Si c'est un beau blond qu'il s'est trouvé, je serais plutôt content. J'aurais au moins une chance de le soustraire à cette mauvaise influence... fit-il avec un sourire diabolique. Maëva tripotait la fermeture de la pochette de son ordinateur, sans oser l'ouvrir en plein milieu du bus. Il ne manquerait plus qu'elle rate l'arrêt, ou pire, qu'elle fasse tomber l'ordi. Les gens regardaient avec curiosité cette gamine qui semblait bien voyager seule. Et elle les ignorait parfaitement. Elle avait l'habitude. Enfin, le lycée Pasteur était en vue. -On arrive, observa Loren. -Yep. Le bus s'engagea dans la rue du lycée, et s'arrêta le long du trottoir, derrière les trois autres cars identiques qui prenaient déjà toute la place derrière l'arrêt officiel. Suki sauta à terre, et un large sourire se peignit sur ses lèvres en retrouvant les murs de pierre familiers de son lycée. La grille était grande ouverte, laissant le flux des élèves se déverser dans la cour, entre les deux bâtiments principaux. On voyait d'ici des regroupements de jeunes qui se bousculaient devant les fenêtres où apparaissaient de larges feuilles blanches : les tableaux d'attribution des classes. -Alors alors, entama Loren en jetant un regard aux alentours. Sabin s'est coupé les cheveux trop court, c'est moche. Médéric les a laissés pousser encore plus, c'est pas mieux. Hé, Mathieu est carrément mignon lorsqu'il est bronzé! Suki laissa Loren dresser son futur tableau de chasse et observa les élèves qui débarquaient des autocars, à la recherche des couettes brunes de Maëva. Et des cheveux soyeux de François, il faut bien le dire. -Ah, j'ai trouvé Maëva, fit-il finalement en tirant Loren par le sac. -Et moi mon prochain homme, répondit-elle avec satisfaction. -Maëva! La gamine tourna la tête dans la direction de l'appel, et leur adressa un sourire. Ils se rejoignirent au milieu de la foule grouillante. -Salut vous deux, vous avez passé de bonnes vacances? dit-elle une fois qu'ils furent suffisamment proches pour se faire entendre au milieu du flot d'élèves qui se déversait. -Pas mal, merci d'être venue! -Une vraie misère sentimentale, commenta Loren, mais pas trop mal dans l'ensemble. Oui, merci d'avoir fait le déplacement. -Je vous en prie, c'est rien, le centre est juste à côté, alors. Ils commencèrent à bavarder tout en passant les grilles du lycée, suivant le flux des d'élèves jusqu'au milieu de la cour, là où ils se séparaient pour aller s'agglutiner devant les tableaux d'affectation. Loren partit du côté des L, accompagnée

4 de Maëva, tandis que Suki se faufilait à travers la foule pour essayer d'apercevoir les panneaux des S, les plus nombreux. Peine perdue. Trop petit, trop faible. Heureusement Sabin, un ami de l'année dernière, vint à son secours. -Hé Suki, on est en première S2 tous les deux, en salle G Aaah merci Sabin! T'es un chef! Un quart d'heure plus tard il intégrait la classe de première S2 au lycée Pasteur de Fontaineroche. Et celle-ci lui réservait une surprise de taille : l'élu de son cœur, François Chevalier, était assis deux rangs devant lui. Suki marqua un arrêt de plusieurs secondes lorsqu'il le remarqua. Comment était-il possible qu'il n'ait pas remarqué sa haute silhouette auréolée de fins cheveux brun cuivré dès son entrée dans la salle? D'accord, il était en pleine conversation avec Sabin, qui lui-même lui présentait Mickaël, un ami à lui qui s'était retrouvé lui aussi dans leur classe. Mais tout de même, manquer François... l'été, ça ne lui réussissait pas. Il s'assit à sa place, regardant vaguement le reste de la classe pour voir s'il n'avait laissé échapper d'autres de ses connaissances. Mais l'entrée d'un vieil homme dans la salle de cours interrompit le flux de ses pensées. Il referma la porte derrière lui, retira son parka et le suspendit au porte-manteau avec un calme qui imposa le silence à la salle sans qu'il n'ait besoin de dire quoi que ce soit. Tous les élèves se demandaient de qui il s'agissait, jusqu'à ce qu'il se place derrière le bureau professoral et écrive en tout petit au tableau : "Professeur Lepetit, sciences de la vie et de la terre (<-- c'est moi)" Lorsqu'il inscrivit les derniers mots, quelques rires discrets émanèrent de la salle, auxquels s'ajoutèrent ceux d'une bonne partie de la classe lorsqu'il ajouta : "signe particulier : tyran" Même si ce coup-ci, les rires étaient un peu nerveux. -Bien chers élèves, bonjour. Bienvenue dans ma classe, les escargots sont priés de sortir, je n'accepte que les limaces dans mon cours. Les élèves sont aussi acceptés. J'aurais bien attaqué tout de suite, mais j'ai pas mal de paperasse à vous distribuer, alors pour aller plus vite vous allez faire tourner : emploi du temps, HOP! programme de SVT, HOP! règlement à signer et à me rendre, HOP! autorisation de sortie idem, HOP! Et il envoya valser les épaisses piles de feuilles sur la table des élèves les plus proches, avec une vivacité difficilement imaginable dans ce petit corps rabougri. Aucun doute, Mr Lepetit était le genre de professeur qui savait mettre de l'ambiance dans ses cours. Mais malgré tous ses efforts, cette année, Suki aurait bien du mal à rester concentré sur ses leçons. La nuque de François, deux rangs plus loin, était en ligne de mire, et il lui était pratiquement impossible d'en détacher le regard. Heureusement que Suki n'avait pas de voisin de table pour l'espionner, il aurait été fâcheux que quelqu'un s'aperçoive qu'il avait passé l'essentiel du cours à mater un certain beau brun. Oh, son homosexualité était totalement assumée, seulement, tant qu'il ne serait pas fixé sur les penchants de son Don Juan, mieux valait rester le plus discret possible sur l'attirance qu'il éprouvait pour lui. "L'année s'annonce plutôt bien..." songeait Suki sans écouter un traitre mot du premier cours de SVT, le regard vissé sur le dos de François et sur ses petites mèches un peu trop longues qui venaient mourir entre ses épaules. "J'espère seulement que Hiro ne va pas apparaître en plein cours... pas avant qu'on ait fait connaissance..." Car au milieu de ses nombreuses extravagances, Suki avait une particularité à laquelle il ne pouvait rien en la personne de son frère jumeau : Hiro. Des jumeaux, il y en a des milliers. Mais aussi proches qu'eux, aucun. Car si leurs deux âmes se sont bien séparées dans le ventre de leur mère, leurs corps n'ont jamais fait qu'un. Les deux frères partageaient le même corps depuis leur naissance, et ils en avaient le contrôle chacun leur tour, pour quelques minutes à quelques jours. Oui, car personne ne pouvait prédire quand Suki sombrerait dans le sommeil pour faire place à son frère. Ce pouvait être n'importe quand, pendant un contrôle, au beau milieu d'une conversation ou pile au moment où il avouerait enfin ses sentiments à François. Si cela arrivait, il plongerait bien malgré lui dans le sommeil et laisserait le beau brun face à son frère et ennemi de toujours : Hiro. Car ces deux là se détestaient cordialement depuis leur naissance, et rien ne pouvait changer cela. C'est pourquoi Suki redoutait toujours le moment de laisser le contrôle de son corps à son "dark side". Peu loquace, parfois agressif dans ses mots, ne vivant que pour son ordi et sa guitare et n'hésitant pas à sécher à tous les cours, Hiro représentait le principal obstacle de sa vie. Tout, tout ce qu'il entreprenait pouvait être gâché à tout moment par son arrivée impromptue. Et il n'avait jamais repris le contrôle de son corps sans se demander avec appréhension ce que son frère avait pu manigancer en son absence. Les épreuves anticipées du bac à la fin de l'année? C'était bien le dernier de leurs soucis. Surtout pour Hiro. Quand à Suki, l'objectif de l'année était clair : profiter de cette nouvelle configuration pour se rapprocher de François et découvrir si oui ou non il avait la moindre chance auprès de lui. Et peu importe ce qu'il ferait pour l'en empêcher, ce ne serait pas son frère qui le ferait échouer! Le début de la matinée se déroula sans accroc, partagé entre les coups d'œil à François et les coups d'œil au tableau. Lorsque la récréation arriva, personne ne rangea ses affaires : puisque c'était la première journée de cours, ils resteraient jusqu'au déjeuner en compagnie de Mr Lepetit. Et comme ils n'avaient pas à changer de classe, la plupart des élèves laissèrent leurs affaires en plan pour rejoindre des amis au foyer, s'y acheter un chocolat chaud ou être les premiers à s'inscrire aux activités les plus prisées. Mais une petite dizaine de personnes décidèrent de rester dans la

5 salle à griffonner sur un bout de papier, écouter de la musique ou, pour la plupart, faire connaissance avec leurs nouveaux voisins. Et puisque François semblait avoir choisi cette dernière option, tout naturellement... Suki s'approcha du groupe qui avait commencé à se former autour d'une table du premier rang, et écouta innocemment ce qui s'y disait. Vacances, programme, ambitions post-bac, casés ou célibataires... Sur ce dernier point, les oreilles de Suki se dressèrent. Et tandis qu'une fille brune s'étalait sur les mérites innombrables de son petit ami, le petit japonais ne pouvait pas s'empêcher de jeter de fréquents coups d'œil à François, attendant patiemment que la question fasse le tour du petit cercle et arrive jusqu'à lui... -Ouais, et donc, et toi? Comment tu t'appelles, déjà? Suki sursauta en s'apercevant qu'on lui parlait à lui. Un garçon d'une tête de plus que lui, les cheveux blonds et de petites lunettes rondes avait coupé court au monologue de la fille brune en faisant à nouveau tourner la question. -Euh, je m'appelle Hirosuki, mais vous pouvez m'appeler Suki, et je suis célibataire. -Pourtant t'es mignon... Euh, c'est pas ce que je voulais dire hein! se rattrapa précipitamment une autre fille que Suki connaissait de vue, mais dont il n'avait pas retenu le nom. Suki lui sourit aimablement. -Merci du compliment! -C'est... japonais comme nom? demanda le blond à lunettes. -Yep, mon père est d'origine japonaise. -Mais toi, tu es né en France? demanda la brune de tout à l'heure. -Oui, oui, j'ai jamais été au Japon. -Oh, et t'as pas envie d'y aller un jour? Moi j'aimerais trop! Et doucement la conversation dévia... Sentant ses chances de connaître la situation amoureuse de François lui échapper vitesse grand V, Suki s'empressa de remettre la discussion dans le droit chemin. -Et donc, et toi, tu as quelqu'un? demanda-t-il au blond à lunettes. -Nan, fit-il avec un air agacé, je l'ai déjà dit tout à l'heure. De toute façon tout le monde a répondu maintenant, non? Suki fit de son mieux pour ne pas afficher un moue déçue, et surtout, surtout, pour ne pas laisser son regard tomber involontairement sur François. -Non, y'a François qui n'y est pas passé! lança la brunette. Aussitôt, tous les regards se braquèrent sur lui, celui de Suki le premier. -Ahaa, on se fait discret hein? le nargua une autre fille, pensant sûrement faire de l'esprit. -Mais non, c'est juste que vous ne m'aviez pas posé la question, c'est tout, se défendit le beau François avec un petit sourire amusé. -Et donc? -Et donc je suis célibataire. -Alors ça, c'est pas possible, il y a anguille sous roche! lança aussitôt la fille. -Il cache un défaut de fabrication! reprit la brune de tout à l'heure. -Hé, il a le droit d'être célibataire si il veut, le défendit le blond à lunettes. -C'est quoi ce "si il veut"? fit François avec un petit rire. Non, c'est vrai en plus, disons que pour l'instant je préfère me concentrer sur les cours plutôt que de me chercher quelqu'un. Et puis, si je tombe sur la bonne personne, je le saurai, alors ce n'est pas la peine d'après moi de chercher à combler un vide qui n'existe pas. -Non mais là c'est carrément a-bu-sé, lança la fille qui lui posait les questions depuis tout à l'heure, une brune elle aussi, avec les cheveux d'une longueur peu commune. -Non seulement il est mignon, mais en plus il fait son romantique avec ses "je veux me concentrer sur mes études" et "j'attends la bonne personne". Non mais là j'en peux plus moi j'me casse! fit-elle en faisant mine de faire demi-tour avant de réintégrer le cercle en riant, accompagnée des autres filles qui pouffaient en cœur. -Je n'avais pas l'intention de déclencher une polémique. -Non mais attends, tu es vraiment célibataire? insista cette même fille brune. -François, t'as une touche! lança un garçon dans un fou rire général. -Non mais arrêtez, j'attends qu'il me réponde moi! fit-elle avec un air faussement courroucé, sans quitter François des yeux. -Franchement, je vois pas pourquoi je m'amuserais à dire que je n'ai personne si ce n'est pas le cas, fit-il d'une voix assez sèche, en baissant les yeux sur ses mains d'un air énervé. -Ouais, c'est vrai, lâche-le, lança le blond aux lunettes à l'intention de la brune. -Hé c'est bon, pas la peine de s'énerver là, je posais seulement une question! Tous décidèrent d'un accord tacite de changer rapidement de sujet, et la conversation conserva un ton agréable jusqu'à la fin de la pause. Lorsqu'ils regagnèrent leurs places, Suki vit distinctement le voisin de François lui chuchoter quelque chose à l'oreille avec un sourire qui en disait long. François répondit d'un air énervé, l'autre haussa les épaules, et ils se reportèrent au cours. Tout cela laissait Suki bien songeur... Alors qu'il reprenait sa feuille et le fil du cours, il sentit comme un soubresaut au fond de sa tête. Cette sensation, elle était caractéristique. C'était le signe que Hiro se réveillait. Instinctivement, le cœur de Suki accéléra légèrement. Mais ce ne fut que passager. Après tout, ce n'était pas parce que son jumeau se réveillait qu'il allait prendre sa place, ça n'avait rien à voir. Après dix-sept ans de vie avec ce curieux phénomène, il le savait bien. Il se calma, et se concentra sur le cours, ignorant l'esprit d'hiro qui s'ouvrait petit à petit au sien. "Tiens, on est en cours..." "Finement observé" ne pu s'empêcher de répliquer Suki en pensée. C'était leur façon de se dire bonjour. Hiro grogna.

6 Puis il ne dit plus rien. Mais Suki pouvait sentir sa présence, dans son cœur, dans sa tête, et il savait que tant qu'il serait là à observer ses faits et gestes, il n'arriverait pas à se concentrer autant que si son frère était inexistant. *** A peine réveillé, Hiro sentait déjà l'énervement de Suki le gagner. Et il avait déjà envie de se rendormir. Malheureusement, il savait qu'il n'y arriverait pas. Il n'avait pas envie de s'intéresser à ce qui se passait "à l'extérieur", à ce que faisait son frère, à la classe ou au cours. Il s'en fichait. Il voulait juste être tranquille, en silence, mais les pensées de son frère et les bruits de l'extérieur résonnaient à l'intérieur de sa tête, assourdissants, vrombissants, lui provoquant déjà un début de migraine alors qu'il n'avait émergé des songes que depuis une poignée de secondes. Pour essayer de concentrer ses propres pensées sur quelque chose et éviter le gros de la migraine, Hiro se mit à fredonner doucement son air préféré. Lentement, la mélodie parvenait à prendre le pas sur le vrombissement continu, le rendant un peu moins insupportable. Mais la voix de Suki résonna d'un coup dans son crâne : "T'es obligé de chanter? Je suis en cours, merde!" "Fous-moi la paix le macaque!" Le vrombissement devint de plus en plus assourdissant, leur énervement commun amplifiant tous les sons et toutes les pensées. Hiro se recroquevilla sur lui même, essayant tant bien que mal de fermer ses pensées au reste, d'être, pour une fois, seul, tranquille, dans le silence le plus complet. Mais le vrombissement ne faisait qu'augmenter. *** Suki tourna son stylo entre ses doigts, tentant de rester calme. S'énerver tout seul en plein cours, il n'y tenait pas, et puis ça n'améliorerait pas la migraine qui venait de se pointer, comme souvent lorsque Hiro se réveillait dans sa tête. Il posa le stylo et se massa les tempes, quelques instants. Heureusement, le cours était assez calme, seuls la voix monotone du prof' et les chuchotements de ses voisins parvenaient à ses oreilles. S'il n'y avait pas eu le début de migraine causé par son frère, tout irait pour le mieux. Il reprit son stylo et le fil du cours, le notant soigneusement malgré tout. Non, Hiro n'arriverait pas à gâcher sa première journée de cours, c'était hors de question! Pourtant, le reste de la journée se déroula bien moins bien qu'il ne l'avait espéré. A la sonnerie signalant la fin de la matinée, François rangea ses affaires et quitta la salle si vite que Suki, n'ayant pas immédiatement entendu la sonnerie par manque d'attention, le perdit de vue dès la porte de la salle franchie. Un peu dépité, il alla tout de même se poster face à la cantine, de façon à avoir une vue d'ensemble sur la file d'attente, comme il en avait pris l'habitude depuis qu'il étudiait au lycée Pasteur. Il ne retrouva pas François, mais repéra Loren dont les yeux papillonnaient face à un beau jeune homme (pas le genre de Suki, mais là n'est pas la question) Il soupira d'amusement, et décida finalement de rejoindre Sabin, Mickaël et toute la bande de la 1ère S2 qui était déjà en train de se former... Il sourit. Pas sans lui! Cette année, il ne savait pas encore précisément ce qui allait se passer... Bien sûr, François était dans sa ligne de mire, mais il n'avait pas grand espoir qu'il devienne un jour son petit ami... Par contre, il n'était pas question qu'il néglige son année scolaire, ni sa classe. Il avait eu de la chance de retrouver Sabin pour cette année, et espérait bien se faire, pour une fois! quelques amis masculins. Du moins tant qu'hiro ne viendrait pas contrecarrer ses plans... Mais Suki chassa cette pensée de son esprit. Tout ce qu'il y avait à savoir, c'est que l'année commençait bien, et qu'il n'était pas question de la gâcher. Il se décida donc, à contrecœur, à laisser François de côté dans un coin de sa tête... du moins... jusqu'à ce qu'il croise à nouveau son beau regard... Fin du chapitre 1 Merci pour votre lecture! Je vous donne rendez-vous le 26 juin sur le site de Lui c'est lui! pour le chapitre 2 : l'élément perturbateur. Ezilann Le chapitre que vous venez de lire a été écrit par Ezilann. Merci de ne pas reproduire ou distribuer ce texte en dehors du site Ce chapitre vous a plu, et vous voulez le partagez? Faites un lien vers plutôt que vers ce document, merci! ^x^

7

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre»

COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre» COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre» Il est 7h du matin, mon réveil sonne, je n'ai aucune envie d'aller en cours. Malgré tout, je me lève, je pars prendre mon petit déjeuner,

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Alice s'est fait cambrioler

Alice s'est fait cambrioler Alice s'est fait cambrioler Un beau jour, à Saint-Amand, Alice se réveille dans un hôtel cinq étoiles (elle était en congés). Ce jour-là, elle était très heureuse car elle était venue spécialement ici

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Le petit bonhomme en pain d épices

Le petit bonhomme en pain d épices Le petit bonhomme en pain d épices Robert Gaston Herbert Le petit bonhomme en pain d épices Conte anglais Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour «Le Cartable Fantastique» Robert Gaston Herbert

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe.

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. Une belle rencontre La vie d'elise Chapitre 1 Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. J'habite à Lyon dans un appartement à deux kilomètres du

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Texte : Lydia Heller Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie Introduction Bonjour et bienvenue dans notre série d émissions

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. Est-ce que tu beaucoup? A. court B. cours C. courez -Est-ce qu'il aime courir? -Oui, il fait du tous les jours. A.

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Charte de vie de la section fondamentale. Centre Scolaire de Ma Campagne. Confucius

Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Charte de vie de la section fondamentale. Centre Scolaire de Ma Campagne. Confucius 2015 2016 Charte de vie de la section fondamentale Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Confucius Centre Scolaire de Ma Campagne Rue Africaine, 3 1050 Bruxelles Pour vivre en groupe correctement

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

LA PLAGE BLANCHE SCENARIO ET DIALOGUES: GILLES GLEIZES UN FILM COURT AVEC : MIREILLE PERRIER ROGER MIREMONT EMMANUEL GUTTIEREZ GILLES GLEIZES

LA PLAGE BLANCHE SCENARIO ET DIALOGUES: GILLES GLEIZES UN FILM COURT AVEC : MIREILLE PERRIER ROGER MIREMONT EMMANUEL GUTTIEREZ GILLES GLEIZES LA PLAGE BLANCHE SCENARIO ET DIALOGUES: GILLES GLEIZES UN FILM COURT AVEC : MIREILLE PERRIER ROGER MIREMONT EMMANUEL GUTTIEREZ GILLES GLEIZES SYNOPSIS Une femme de lettres rencontre un homme qui ressemble

Plus en détail

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE!

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES PAR VOTRE MEDECIN! OUAH, DOC! JE ME SENS DÉJÀ MIEUX! C EST parce QUE FUN utilise le MEILleur DES TAbacs!! NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! VÉRIDIQUE! On a découvert que les

Plus en détail

ERGU ALOUETTE. C'est un lieu de calme et de paix. Un lieu d'harmonies.

ERGU ALOUETTE. C'est un lieu de calme et de paix. Un lieu d'harmonies. ERGU ALOUETTE Tout est blanc. Les murs sont blancs. On les lave tous les deux jours et repeint tous les mois. Pour qu'ils restent immaculés. Intacts. La moquette est blanche, épaisse, soyeuse, douce pour

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Unité 1. Au jour le jour

Unité 1. Au jour le jour Unité 1 Au jour le jour PARTIE 1 A Le français pratique Activité 1 Les parties du corps Identifiez les parties du corps puis faites correspondre les expressions 1 4 a Je mange b Je cours 2 5 c Je joue

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

Unité 1. Au jour le jour

Unité 1. Au jour le jour Unité 1 Au jour le jour PARTIE 1 A Le français pratique Activité 1 Les parties du corps Identifiez les parties du corps puis faites correspondre les expressions Unité 1 Partie 1 e d a 1 f 4 a Je mange

Plus en détail

PARTIE 1. Lieu : dans une pièce équipée d'une TV. Deux personnes (P1 et P2) arrivent dans le champ et s'assoient sur le canapé. et allument la TV.

PARTIE 1. Lieu : dans une pièce équipée d'une TV. Deux personnes (P1 et P2) arrivent dans le champ et s'assoient sur le canapé. et allument la TV. PARTIE 1 Lieu : dans une pièce équipée d'une TV. Deux personnes (P1 et P2) arrivent dans le champ et s'assoient sur le canapé. et allument la TV. Plan sur P1 qui regarde P2 : P1 : Y'a quoi à la TV ce soir?

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Les monstres de là-bas

Les monstres de là-bas Les monstres de là-bas Hubert Ben Kemoun Hubert Ben Kemoun vit à Nantes sur les bords de la Loire. Il est l auteur de très nombreux ouvrages en littérature jeunesse, pour les petits comme pour les beaucoup

Plus en détail

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour,

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, Le loup et les sept chevreaux Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, comme elle voulait aller chercher de quoi manger dans la forêt, elle les appela tous

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

Le relooking de Sabrina

Le relooking de Sabrina Le relooking de Sabrina 29/01/2008 16:45 Sabrina a 27 ans, habite Genk avec son mari et ses 3 enfants (7 ans, 6 ans et 18 mois) et travaille pour les Magasins du monde. Physiquement, elle a les yeux verts,

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Navigation dans Windows

Navigation dans Windows Cours 03 Navigation dans Windows Comme je le disais en introduction, notre souris se révèle plus maligne qu'elle n'en a l'air. À tel point qu'il faut apprendre à la dompter (mais c'est très simple, ce

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Maman Je t aime - Askip

Maman Je t aime - Askip Maman Je t aime - Askip (Badra, Selma, Médine, Yusra) Elle est ma mère, Elle est ma flamme, Oui mon bonheur, C'est elle qui m'a donné la vie, Elle est au plus profond de moi Oui elle fait partie de moi,

Plus en détail

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 JE CHLOÉ COLÈRE PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 Non, je ne l ouvrirai pas, cette porte! Je m en fiche de rater le bus. Je m en fiche du collège, des cours, de ma moyenne, des contrôles, de mon avenir!

Plus en détail

Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1

Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1 Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1 LE BRAQUEUR DU Crédit Lyonnais C est un matin comme tous les jours pierrent après un petit déjeuner vite pris part pour le journal où il travaille et comme

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

Ce tutoriel, créé sans prétention artistique, à pour but de mettre en avant l une des nombreuses possibilités qu offre ce logiciel.

Ce tutoriel, créé sans prétention artistique, à pour but de mettre en avant l une des nombreuses possibilités qu offre ce logiciel. Ce tutoriel, créé sans prétention artistique, à pour but de mettre en avant l une des nombreuses possibilités qu offre ce logiciel. Prélude (pour ceux qui ne connaissent pas ou peux art rage) : Il serait

Plus en détail

O I L V I E V R AIME SA FM

O I L V I E V R AIME SA FM OLIVER AIME SA FM «Les livres «Oliver l enfant qui entendait mal» et «Oliver aime sa FM» sont dédiés à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à notre famille, à nos amis et aux professionnels qui s

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Dans cette banque, cette expérience peut varier selon les personnes. La relation de la même demande par une autre enquêtrice vaut le déplacement

Dans cette banque, cette expérience peut varier selon les personnes. La relation de la même demande par une autre enquêtrice vaut le déplacement A la recherche des conditions générales de compte Cette enquête ne serait pas complète si nous n avions pas pris le soin de savoir dans quelles conditions les conventions bancaires sont restituées aux

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail

************************************************************************ Français

************************************************************************ Français Ministère de l Education Centre National d innovation Pédagogique et de Recherches en Education Département d Evaluation ************************************************************************ Français

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré.

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Il faudrait que tu fasses ce voyage. Tout d'abord, tu ne travailleras pas et tu verras tes copains à longueur de journée. Puis, tu n'auras

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie)

Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie) Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie) Raconté par Lisa Ann Marsoli Illustrations de Mario Cortes, Valeria Turati et des Disney Storybook Artists Jean-Christophe a une chambre remplie

Plus en détail

Compréhension de lecture

Compréhension de lecture o Coche pour indiquer si les phrases sont es ou o Paul et Virginie sont assis sur des fauteuils très confortables. o Virginie a une robe à pois. o Paul boit un café fumant dans une tasse rouge. o Virginie

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

Marie Lébely. Le large dans les poubelles

Marie Lébely. Le large dans les poubelles Marie Lébely Le large dans les poubelles Prologue «La vitesse de conduction des fibres postganglionnaires est-elle du même ordre que celle des fibres nerveuses motrices du système nerveux somatique?» C

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle commence sa crise d éternuements, il faut que je m arrache.

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Acheter un billet de train Contexte : Audrey a passé une semaine à Paris dans sa famille. Avant de rentrer chez elle en Allemagne, elle décide d aller rendre visite à une amie à Metz. Elle se rend à la

Plus en détail

RAWYA, YOUSSEF, SELIM, TARIQ, HUGO, EMILIE, WILFRIED, IBRAHIM, NIPUN et VALÉRIE DU CHÉNÉ

RAWYA, YOUSSEF, SELIM, TARIQ, HUGO, EMILIE, WILFRIED, IBRAHIM, NIPUN et VALÉRIE DU CHÉNÉ RAWYA, YOUSSEF, SELIM, TARIQ, HUGO, EMILIE, WILFRIED, IBRAHIM, NIPUN et VALÉRIE DU CHÉNÉ Un travail de Valérie du Chéné avec les jeunes de l ulis du Lycée Lamartine à Paris 9e Dans le cadre du projet

Plus en détail

Etude de l'album «ici, c'est chez moi» de Jérôme Ruillier Janvier 2015

Etude de l'album «ici, c'est chez moi» de Jérôme Ruillier Janvier 2015 langage. Les élèves ont écrit l'histoire du livre en situation de dictée à l'adulte. Production de Jassim, Layla, Souheila, Amine, Nina et Yoan : Un garçon trace un trait, avec une craie, sur l'herbe.

Plus en détail

Bonjour. J' adore " Star Wars" un film de siences- fiction et je déteste les princesses.

Bonjour. J' adore  Star Wars un film de siences- fiction et je déteste les princesses. Aurélien Bonjour Je m'appelle Aurélien, je suis un garçon, j'ai huit ans, j'ai la tête ronde, les yeux bleus gris, les cheveux bruns et longs, je suis le plus grand des CE2 (1m 45cm) et je suis maigre.

Plus en détail

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable»

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable» LEARNING BY EAR «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable» AUTEUR : Chrispin Mwakideu EDITEURS : Andrea Schmidt, Susanne Fuchs TRADUCTION : Aude Gensbittel Liste

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

Comment avoir une banque sans banque. Tome 2

Comment avoir une banque sans banque. Tome 2 Comment avoir une banque sans banque Tome 2 Bonjour, Philippe Hodiquet à votre service. Je vous avais promis de mettre dans votre bibliothèque d'ebooks, un système économique fou furieux: une banque sans

Plus en détail

L ECOLE DE L ARNAQUE

L ECOLE DE L ARNAQUE L ECOLE DE L ARNAQUE Vous avez tous eu des projets de rénovation ou des projets d améliorations de votre habitation! Voici toutes les techniques de vente, les secrets des commerciaux, les pièges à éviter

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

COLLEGE 10 CLASSE DE 3ème B TITRE DE LA NOUVELLE : «Un stylo, une vie»

COLLEGE 10 CLASSE DE 3ème B TITRE DE LA NOUVELLE : «Un stylo, une vie» COLLEGE 10 CLASSE DE 3ème B TITRE DE LA NOUVELLE : «Un stylo, une vie» J'ai cinquante-quatre ans, je me prénomme Will et je suis un passionné d'écriture. Je suis un écrivain. Aujourd'hui, si j'essayais

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

27/05/14. Cette semaine. rencontre avec : «Virgile Pequignot»

27/05/14. Cette semaine. rencontre avec : «Virgile Pequignot» Cette semaine 27/05/14 rencontre avec : «Virgile Pequignot» Peux-tu te présenter en quelques lignes? Je m appelle Virgile et je vais sur mes 23 ans. Je suis l aîné d'une grande famille de 7 frères et sœurs.

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR Quelqu un glisse une lettre sous la porte d entrée du salon. Jake se précipite pour la ramasser. Jake retourne l enveloppe : elle est adressée à «Finn». Chouette,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base

Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base 1 Quelques rappels sur le fonctionnement du clavier Voici quelques rappels, ou quelques appels (selon un de mes profs, quelque chose qui

Plus en détail

Jeu questionnaire Es-tu prêt(e) pour le secondaire? Ma future école

Jeu questionnaire Es-tu prêt(e) pour le secondaire? Ma future école Est-ce que je suis prêt ou prête? C est sûrement une des questions que tu te poses! Voici une activité qui te permettra de savoir où tu en es dans ton cheminement. Ma future école Je connais le nom de

Plus en détail

Andréa. Aurore. Lisa-Marie

Andréa. Aurore. Lisa-Marie J'ai 11 ans. Je suis de taille moyenne et j'ai un physique de sportive. Mes cheveux sont châtain doré, ils sont longs et brillants. Mes yeux sont bleu gris. J'ai un visage gracieux, le nez en trompette

Plus en détail

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel Par Sophianne Pierre-Louis Cassandra Sauvé Sabrina Turmel - 1 - Au Pôle Nord, en ce jour du 24 décembre, le Père Noël était bien occupé à fabriquer de beaux jouets. Les rennes gambadaient ou se reposaient.

Plus en détail

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation.

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation. Ecole Niveau Le maire de Brest souhaite mieux connaître les enfants de la ville. Il veut savoir si vous vous plaisez à Brest, si vous connaissez les loisirs, activités que vous pouvez faire, si vous savez

Plus en détail

Institut Supérieur des Langues Université de Damas

Institut Supérieur des Langues Université de Damas Institut Supérieur des Langues Université de Damas Texte 1: Chère Josette, Il a de grands yeux bleus et une mèche blonde qui lui tombe sur le front. Il s appelle Alain, Alain et Aline, c est joli, n est-ce

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail