Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014"

Transcription

1 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Plafonnement des effets du quotient familial CGI. art.197 Le barème comportait six tranches d imposition de 5,5 % à 45 % La décote était à 508 et bénéficiait aux contribuables dont la cotisation de l impôt était de maximum. La décote était égale à la différence entre 508 et la moitié du montant de l'impôt brut. L avantage maximal lié au plafonnement du quotient familial était de par demipart additionnelle (hors exceptions) et de 750 pour chaque quart de part additionnelle Suppression de la tranche à 5,5 % Abaissement du seuil d entrée de la tranche à 14 % (9 690 au lieu de ) Barème revalorisé de 0,5 % (inflation prévisible pour ) Renforcement du mécanisme de la décote par la modification de son montant (différenciation selon la situation familiale) : pour les célibataires, divorcés, séparés et veufs, pour les couples mariés ou liés par un Pacs soumis à une imposition commune Renforcement du mécanisme de la décote par la modification du mode de calcul : la décote correspond désormais à la différence entre son plafond (1 135 ou ) et le montant de l impôt brut. Revalorisation du plafond du quotient familial de 0,5 % soit à par demipart additionnelle et de 754 pour chaque quart de part additionnelle (hors exceptions) Revalorisation des limites et seuils associés au barème Plusieurs seuils et barèmes étaient réévalués dans les mêmes limites que la limite supérieure de la première tranche du barème de l impôt sur le revenu. Du fait de la suppression de la première tranche du barème, les seuils et limites (abattement forfaitaire 10%, seuils taxes foncières, etc.) seront revalorisés en tenant compte uniquement de l inflation soit 0,5 % pour. Abattement lié au rattachement d enfants mariés, pacsés ou chargés de famille CGI. art. 196 B Pensions alimentaires versées à des enfants majeurs CGI. art. 156, II 2 L abattement lié au rattachement d enfants mariés, pacsés ou chargés de famille était de pour les revenus La limite de déduction pour les pensions alimentaires versées à des enfants majeurs est du même montant. Cette limite est désormais fixée à pour les revenus FIDROIT Page 1 sur 8 de création : 29/12/

2 CRÉDITS D IMPÔT RÉDUCTIONS D IMPÔT (IR) Pinel CGI. art. 199 novovicies Dispositif Duflot Engagement de location de 9 ans Taux de 18 % sur 9 ans (29 % en outremer) Base de la réduction en cas de souscription de parts de SCPI égale à 95 % du montant Plafonnement des niches fiscales à hauteur de quel que soit l investissement (métropole et outremer) Assouplissement du dispositif Duflot rebaptisé Pinel : L engagement de location devient modulable : de 6 ans à 9 ans, prorogeable jusqu à 12 ans maximum Pour le logement en VEFA l achèvement doit intervenir dans un délai de 30 mois à compter de la date d acquisition (et non plus de la date d ouverture de chantier) La location à un ascendant ou un descendant est désormais autorisée dès lors que les plafonds de ressources et de loyer sont respectés Le taux de réduction varie en fonction de la durée de l engagement : 12 % (23 % en outremer) pour un engagement de 6 ans, 18 % (29 % en outremer) pour un engagement de 9 ans En cas de prorogation de l engagement de location 6 % pour la première période triennale et 3 % pour la seconde pour un engagement de 6 ans 3 % pour la période triennale pour un engagement de 9 ans La base de la réduction d impôt en cas de souscription de parts de SCPI est de 100 % du versement (et non plus 95 %) Les investissements réalisés en outremer sont désormais soumis au plafonnement global spécifique de (et non plus comme les investissements en métropole) Investissements réalisés à partir du 1er septembre Exception : la possibilité de louer à un ascendant ou un descendant qui s applique aux investissements réalisés à FIDROIT Page 2 sur 8 de création : 29/12/

3 CRÉDITS D IMPÔT RÉDUCTIONS D IMPÔT (IR) Suite Réduction pour souscription au capital de PME IR et ISF CGI. art. 199 terdecies0 A CGI. art v bis SOFICA CGI. art.199 unvicies Crédit d impôt développement durable renommé Crédit d impôt pour la transition énergétique CGI. art. 200 quater Le remboursement des apports aux souscripteurs ne remet pas en cause le bénéficie de la réduction s il est réalisé après le 31 décembre de la dixième année. Par exception le délai peut être réduit à cinq ans après la souscription pour les entreprises solidaires agréées avant le 31 décembre 2012 Réduction d impôt de 30 % ou 36 % dans la double limite de 25 % du RNG du foyer et de Dispositif applicable jusqu au 31 décembre Deux taux différents en fonction de la nature des travaux : 15 % (action seule, sous conditions de revenus), 25 % (bouquet / dépenses sur 2 ans) Multiples dépenses éligibles (chauffage, isolation, production d énergie, récupération des eaux, etc.) Suppression de la condition tenant à la date de l agrément : le délai dérogatoire de cinq ans concernera toute les entreprises solidaires agréées. Prorogation du dispositif jusqu au 31 décembre 2017 De nouvelles dépenses sont prises en compte il s agit notamment des dépenses d acquisition : d appareils permettant d individualiser les frais de chauffage ou d eau chaude sanitaire, d un système de charge pour un véhicule électrique Suppression du bouquet de travaux pour les dépenses réalisées à septembre Application d un taux unique de 30 % Application d une mesure transitoire pour les contribuables ayants effectués une première dépense entre le 1 er janvier et le 31 août dans le cadre d un bouquet de travaux. La première dépense bénéficie d un taux de 25 % (sous réserve d une seconde dépense avant le 31 décembre 2015) et la seconde bénéficiera d un taux de 30 % pour l IR Au 1 er janvier 2015 pour l ISF Investissements réalisés à Dépenses payées à partir du 1 er septembre 2015 Girardin industriel CGI. art. 199 undecies B Le taux de réduction au titre des travaux de rénovation et de réhabilitation d hôtels à SaintMartin est fixé à 38,25 % Application du taux majoré dont bénéficie dans les collectivités d outremer (COM) au secteur hôtelier de SaintMartin, soit un taux de 45,9 % fixée par décret FIDROIT Page 3 sur 8 de création : 29/12/

4 CRÉDITS D IMPÔT RÉDUCTIONS D IMPÔT (IR) Suite Crédit d impôt pour dépenses d aide aux personnes CGI. art. 200 quatera Équipements spécifiques pour personnes âgées ou handicapées Travaux de prévention des risques technologiques : dépenses effectuées sur 5 ans dans la limite de : / an max./ célibataire, veuf ou divorcé /an max./ couple marié ou pacs Prorogation du dispositif de trois ans : jusqu au 31 décembre 2017 Aménagement du crédit d impôt pour les dépenses de prévention des risques technologiques : désormais le plafond des dépenses est de sur 3 ans par logement quel que soit le nombre de ses occupants Non cumul des dépenses avec une quelconque déduction comme charges pour la détermination des revenus catégoriels et non cumul avec le crédit d impôt pour la transition énergétique Dépenses payées à partir du 1 er FISCALITÉ IMMOBILIÈRE Cession de terrains à bâtir CGI. art. 150 VC Distinction de l abattement pour durée de détention entre les terrains à bâtir (TAB) et les autres plusvalues de cessions d immeubles Abattement exceptionnel de 25 % prolongé pour des cessions d'immeubles acquis en vue d'être démolis puis reconstruits intervenant entre le 1er septembre et le 31 décembre et, à celles réalisées entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2016 à la condition que la promesse de vente ait acquis date certaine au plus tard le 31 décembre. Légalisation à l identique des nouvelles règles d imposition des plusvalues de cession de terrains à bâtir (TAB) mises en place par le BOFiP depuis le 1 er septembre : alignement des abattements pour durée de détention entre les TAB et les autres cessions d immeubles, application d un abattement exceptionnel de 30 % pour les cessions de TAB Extension de l abattement exceptionnel de 30 % aux opérations de démolitionreconstruction en zones tendues pour les promesses de vente signées entre le 1 er et le 31 décembre 2015 Pris en compte de l abattement exceptionnel de 30 % relatif aux opérations de démolitionreconstruction pour la détermination de l assiette de la surtaxe (PV > à 50 K ) Cessions réalisées depuis le 1 er septembre Promesse de vente ayant date certaine entre le 1 er et le 31 décembre 2015 Cessions réalisées à FIDROIT Page 4 sur 8 de création : 29/12/

5 FISCALITÉ IMMOBILIÈRE (suite) Exonération des plusvalues de cession d un droit de surélévation CGI. art. 150 U, II 9 Exonération des plusvalues de cession d un droit de surélévation réalisées par des personnes physiques du 1er janvier 2012 au 31 décembre en vue de la réalisation de locaux destinés à l habitation. Prorogation du dispositif d exonération jusqu au 31 décembre 2017 Cessions réalisées à Exonération des cessions en faveur des bailleurs sociaux CGI. art. 150 U, II 9 Exonération d impôt de plusvalue en cas de cession d immeuble bâti ou non à un bailleur social jusqu au 31 décembre 2015 Extension de l exonération aux cessions réalisées, sous certaines conditions, au profit des opérateurs privés : l acquéreur s engage à réaliser et achever les travaux dans un délai de 4 ans, l exonération s applique au prorata de la surface du bien sur laquelle il s engage à construire des logements sociaux Avantcontrats conclus à septembre ISF et DMTG Franchise des impôts commerciaux CGI. art. 206 Exonération d impôt sur les sociétés, de TVA et de CFE pour les associations et autres organismes sans but lucratif percevant des recettes, au titre d activités lucratives accessoires, inférieures à un certain seuil. Actuellement la franchise est fixée à Instauration d un mécanisme d indexation annuelle sur la prévision de l inflation (évaluée à 0,9 % pour 2015) Le nouveau seuil pour 2015 devrait être de Pour l impôt sur les sociétés à compter des recettes encaissées en En matière de CFE à compter des impositions établies en 2015 En matière de TVA aux recettes encaissées à janviers 2015 FIDROIT Page 5 sur 8 de création : 29/12/

6 ISF et DMTG (Suite) Droits de vente pour la cession d immeubles ou de droits immobiliers CGI. art D, La loi de finances pour avait prévu la possibilité d augmenter, à titre temporaire, le taux du droit départemental, fixé à 3,80 %, à hauteur de 4,50 % au maximum pour les cessions réalisées entre le 1 er mars et 1 er février 2016 (sauf délibération contraire) Pérennisation de la faculté pour les départements d augmenter le droit départemental sur les ventes immobilières dans la limite de 4,50 % Le droit départemental appliqué sera celui en vigueur le 31 janvier 2016 (sauf délibération contraire notifiée avant le 31 janvier 2016) Actes passés ou conventions conclues à mars 2016 Donation de terrains à bâtir CGI. art. 790 H, Néant Abattement pour donation en pleine propriété d un terrain à bâtir en vue d y construire des locaux neufs destinés à l'habitation Le donataire doit s engager à construire les locaux dans un délai de 4 ans et justifier l achèvement des travaux Le montant de l abattement est fonction du lien de parenté entre le donateur et le donataire : pour une donation en ligne directe (descendant ou ascendant), au conjoint ou partenaire lié par un PACS, pour une donation à un frère ou une sœur, pour toute autre donation Le montant de l abattement pour un même donateur est plafonné à (quel que soit le nombre de donataires) Abattement exceptionnel non pris en compte pour le rappel fiscal des donations (tous les 15 ans) Actes authentiques signés entre le 1 er janvier et le 31 décembre FIDROIT Page 6 sur 8 de création : 29/12/

7 ISF et DMTG (Suite) Donation de logements neufs CGI. art. 790 I Néant Abattement pour donation en pleine propriété d un logement neuf (permis de construire obtenu entre le 1er septembre et le 31 décembre 2016) La déclaration attestant l'achèvement et la conformité des travaux doit être jointe à l acte de donation Le logement ne doit jamais avoir été occupé ou utilisé Le montant de l abattement est fonction du lien de parenté entre le donateur et le donataire : pour une donation en ligne directe (descendant ou ascendant), au conjoint ou partenaire lié par un PACS, pour une donation à un frère ou une sœur, pour toute autre donation Le montant de l abattement pour un même donateur est plafonné à (quel que soit le nombre de donataires) Abattement exceptionnel non pris en compte pour le rappel fiscal des donations (tous les 15 ans) Actes authentiques signés au plus tard dans les 3 ans suivants l obtention du permis de construire (soit le 31 décembre 2019) Exonération partielle ISF et biens ruraux CGI. art. 885 H Depuis la seconde loi de finances rectificative pour 2012, le montant de la limite audelà de laquelle l exonération passe de 75 % à 50 % pour les biens ruraux donnés à bail à long terme fait l objet d une actualisation annuelle en matière d ISF mais pas au titre des droits de mutation à titre gratuit (DMTG) Le seuil fixé pour est de pour l ISF et de pour les DMTG Alignement du montant de la limite de l ISF à celui applicable au titre des DMTG soit Suppression de l actualisation annuelle automatique de la limite en matière d ISF A compter de l ISF 2015 FIDROIT Page 7 sur 8 de création : 29/12/

8 ENTREPRISE, IS ET TVA Déduction du salaire du conjoint de l exploitant CGI. art.154 du CGI Possibilité de déduire, pour les adhérents d un CGA, le salaire du conjoint de l exploitant en intégralité Déduction limitée à pour les nonadhérents Suppression de la déduction intégrale du salaire du conjoint de l exploitant pour les adhérents à un CGA Alignement de la déduction des adhérents sur celle des nonadhérents Hausse de la limite de déduction de à A compter du 1 er janvier 2016 Réduction pour frais de tenue de comptabilité et d adhésion à un centre de gestion agréé CGI. art. 199 quater B Réduction égale aux dépenses exposées pour la tenue de comptabilité et l adhésion à un centre de gestion agréé dans la double limite de 915 par an et du montant de l impôt dû Suppression de la réduction A compter du 1 er janvier 2016 Plusvalue professionnelle CGI. art. 238 CGI. art F Exonération des plusvalues lors de la cession d un droit de surélévation en vue de construire des locaux d habitation Application d un taux d IS réduit pour les cessions d immeubles professionnels transformés en logements Prorogation des deux dispositifs jusqu au 31 décembre 2017 A compter du 1 er janvier 2015 FIDROIT Page 8 sur 8 de création : 29/12/

Barème de l impôt sur le revenu

Barème de l impôt sur le revenu Refonte du barème Barème de l impôt sur le revenu Suppression de la première tranche d imposition au taux de 5,5 % Revalorisation des limites et seuils associés au barème de 0,5 % Barème applicable à l

Plus en détail

A - Aménagement de la réduction d impôt sur le revenu en faveur de l investissement locatif intermédiaire «dispositif Pinel»

A - Aménagement de la réduction d impôt sur le revenu en faveur de l investissement locatif intermédiaire «dispositif Pinel» Synthèse des évolutions fiscales 2015 > Sommaire I II Impôt sur le revenu Réduction et crédit d impôt A - Aménagement de la réduction d impôt sur le revenu en faveur de l investissement locatif intermédiaire

Plus en détail

Bâtiment Le Loubérance - 121 rue Jean Dausset BP 11530 84916 Avignon cedex 9 Tél : 04 90 31 02 59 / Fax : 04 90 88 26 31 contact@synthese-finance.

Bâtiment Le Loubérance - 121 rue Jean Dausset BP 11530 84916 Avignon cedex 9 Tél : 04 90 31 02 59 / Fax : 04 90 88 26 31 contact@synthese-finance. Bâtiment Le Loubérance - 121 rue Jean Dausset BP 11530 84916 Avignon cedex 9 Tél : 04 90 31 02 59 / Fax : 04 90 88 26 31 contact@synthese-finance.com I. Impôts, crédits d impôt et taxes II. Immobilier

Plus en détail

Immobilier locatif : Pourquoi et Comment investir en 2014? 14 octobre 2014 GESCO Banque Populaire Atlantique

Immobilier locatif : Pourquoi et Comment investir en 2014? 14 octobre 2014 GESCO Banque Populaire Atlantique Immobilier locatif : Pourquoi et Comment investir en 2014? 14 octobre 2014 GESCO Banque Populaire Atlantique 1 Une réforme fiscale favorable à l immobilier 2 Plus values immobilières : régime antérieur

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013 Les principales dispositions de la loi de finances pour publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013 IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Barème non revalorisé en 2012 et 2013

Plus en détail

Les principales dispositions du projet de loi de finances pour 2014 adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013

Les principales dispositions du projet de loi de finances pour 2014 adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013 Les principales dispositions du projet de loi de finances pour adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013 IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Barème

Plus en détail

Plus-values immobilières des particuliers

Plus-values immobilières des particuliers > Fiscalité patrimoniale Fiscalité personnelle Plus-values immobilières des particuliers Abattement pour durée de détention Abattement identique pour tous les biens >> Abattement pour durée de détention

Plus en détail

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE La loi de finances pour 2015, qui a rebaptisé le dispositif «Duflot» en dispositif «Pinel», a apporté des améliorations au dispositif d investissement

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 PLAFONNEMENT GLOBAL (CGI. art. 2000 A) Montant du plafonnement global des niches fiscales CGI. art. 2000 A Le montant du

Plus en détail

Impacts des dernières lois de finances pour les particuliers. Paris, le 22 janvier 2015

Impacts des dernières lois de finances pour les particuliers. Paris, le 22 janvier 2015 Impacts des dernières lois de finances pour les particuliers Paris, le 22 janvier 2015 1 Sommaire 1. Mesures générales 1.1 Baisse de l impôt sur le revenu des ménages à revenus moyens (art 2 LdF 2015)

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu 36, rue de Monceau 75008 Paris 61, rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone-finance.fr NOTE D INFORMATION Date : 14 janvier 2013 Objet : Loi de finances pour 2013, loi de finances rectificative

Plus en détail

Actualité fiscale / Novembre 2011

Actualité fiscale / Novembre 2011 Actualité fiscale / Novembre 2011 L année 2011 comporte un flot législatif important, ceci par quatre lois de finances rectificatives mais également le projet de loi de finance pour 2012 à venir. 1 e Loi

Plus en détail

Les principales dispositions de la troisième loi de finances rectificative pour 2012 du 29 décembre 2012

Les principales dispositions de la troisième loi de finances rectificative pour 2012 du 29 décembre 2012 Les principales dispositions de la troisième loi de finances rectificative pour 2012 du 29 décembre 2012 FISCALITÉ IMMOBILIÈRE Taxe sur certaines plusvalues immobilières CGI. art. 1609 nonies G Instauration

Plus en détail

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 INTRODUCTION : Le projet de loi de finances est bâti sur une prévision de croissance de +0,1 % en 2013 et de +0,9 % en 2014. Cette dernière

Plus en détail

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com LOI DE FINANCE 2013 La loi de Finance 2013 apporte son lot de nouveautés. Nombre de régimes tant pour les entreprises que pour les particuliers sont impactés en profondeur. Ci-après la revue des principaux

Plus en détail

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015 Nouvelles mesures Plus d informations sur www.apce.com Loi de finances pour 2016 Loi n 20151785 du 29 décembre 2015, Journal officiel du 30 décembre 2015 Loi de finances rectificative pour 2015 Loi n 20151786

Plus en détail

Loi de Finances pour 2015 et Loi de finances rectificative pour 2014.

Loi de Finances pour 2015 et Loi de finances rectificative pour 2014. Loi de Finances pour 2015 et Loi de finances rectificative pour 2014. Accession à la propriété PTZ : offres de prêts émises à compter du 1 er janvier 2015 Le dispositif du Prêt à taux zéro (PTZ) est prolongé

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015 IMPÔT SUR LE REVENU GÉNÉRALITÉS Barème CGI. art. 197 Revalorisation annuelle par rapport au barème 2014 + 0,1 % Montant

Plus en détail

Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur. à 150 000 par part de quotient familial.

Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur. à 150 000 par part de quotient familial. ! PARTICULIERS Article du projet de loi Article 3 Article 4 Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur Modifications apportées par l AN Création d une tranche création d une

Plus en détail

supérieure à 250 000 et inférieure ou égale à 500 000 pour les contribuables célibataires, veufs, séparés ou divorcés,

supérieure à 250 000 et inférieure ou égale à 500 000 pour les contribuables célibataires, veufs, séparés ou divorcés, Fiscalité des particuliers Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus (article 2 de la loi) - Est instaurée une contribution exceptionnelle sur les hauts revenus, assise sur le revenu fiscal de

Plus en détail

Les nouveautés fiscales de 2012

Les nouveautés fiscales de 2012 Les nouveautés fiscales de 2012 Sommaire Les dispositifs fiscaux Le plafonnement global des niches fiscales Le barème de l IR L imposition des plusvalues L imposition des revenus mobiliers Scellier Les

Plus en détail

PLF 2015 - Un projet timide et sans surprise...

PLF 2015 - Un projet timide et sans surprise... PLF 2015 - Un projet timide et sans surprise... Le projet de loi de finances pour 2015 a été présenté à l'assemblée nationale, ce mercredi 1er octobre. Le texte précise les mesures annoncées dans les grandes

Plus en détail

> Abréviations utilisées

> Abréviations utilisées Aide-mémoire fiscalité des particuliers 2015 > Abréviations utilisées BNC : bénéfices non commerciaux IR : impôt sur le revenu NP : nue-propriété PFL : prélèvement forfaitaire libératoire PVI : plus-value

Plus en détail

L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres

L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres mesures L IMPÔT SUR LE REVENU Nouveau barème applicable :

Plus en détail

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES SUPPLEMENT JANVIER 2012 DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES DISPOSITIONS FISCALES CONCERNANT LES ENTREPRISES (B.I.C., I.S. ET AGRICOLE) DATE DE DEPOT DES DECLARATIONS FISCALES

Plus en détail

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Massy 06 51 65 38 80 Eléments importants de la loi de

Plus en détail

Synthèse de la loi de Finances pour 2014, du 29 décembre 2013

Synthèse de la loi de Finances pour 2014, du 29 décembre 2013 Synthèse de la loi de Finances pour 2014, du 29 décembre 2013 La loi de finances pour 2014 a été publiée le 30 décembre 2013 au Journal Officiel de la République Française. Nous verrons dans les développements

Plus en détail

ACTUALITE FISCALE Janvier 2015

ACTUALITE FISCALE Janvier 2015 ACTUALITE FISCALE Janvier 2015 La Loi de finances pour 2015 et la Loi de finances rectificative pour 2014 ont été publiées au journal officiel le 30 décembre 2014. Sans opérer de réforme fondamentale,

Plus en détail

SPECIAL LOI DE FINANCES 2015

SPECIAL LOI DE FINANCES 2015 SUPPLEMENT JANVIER 2015 SPECIAL LOI DE FINANCES 2015 DUO SOLUTIONS A SELECTIONNÉ POUR VOUS DANS LA LOI DE FINANCES POUR 2015 ET DANS LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2014 LES MESURES QUI VOUS CONCERNENT.

Plus en détail

Le barème reste inchangé, le seuil d imposition pour l ISF reste donc fixé à 790 000.

Le barème reste inchangé, le seuil d imposition pour l ISF reste donc fixé à 790 000. Lettre Tecnic patrimoine n 15 (Janvier 2010) Loi de Finances 2010 La loi n 2009-1673 de finances pour 2010 a été publiée au Journal officiel du 31 décembre 2009 et est entrée en vigueur le 1er janvier

Plus en détail

FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE

FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE FISCALITE DES PARTICULIERS ET DU PATRIMOINE BAREME TRAITEMENTS ET SALAIRES PEA Fin du gel du barème : Revalorisation de 0,8% de l ensemble des tranches applicables aux revenus de 2013. Plafonnement du

Plus en détail

Point de vue d experts

Point de vue d experts Point de vue d experts Nous profitons de cette lettre pour vous présenter nos vœux de santé, paix et sérénité dans un monde où les tensions sont exacerbées. Sur le plan économique, nous espérons que la

Plus en détail

EN PARTICULIER. La lettre de la Gestion Privée. Spécial Fiscalité

EN PARTICULIER. La lettre de la Gestion Privée. Spécial Fiscalité EN PARTICULIER Spécial Fiscalité La lettre de la Gestion Privée une publication du Groupe La Française, achevée de rédiger le 24 02 2015 Après une année 2014 particulièrement riche en nouveautés, 2015

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2015 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2015 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.8 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.9 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble. 1. Régime des droits de mutation à titre onéreux... 5

Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble. 1. Régime des droits de mutation à titre onéreux... 5 Table des matières Avant-propos.... 1 Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble 1. Régime des droits de mutation à titre onéreux... 5 1.1. Vente d un immeuble.... 5 1.1.1. Taux de droit

Plus en détail

Les changements qui peuvent pour intéresser. nouvelles mesures fiscales la fiscalité du patrimoine

Les changements qui peuvent pour intéresser. nouvelles mesures fiscales la fiscalité du patrimoine Les changements qui peuvent pour intéresser. nouvelles mesures fiscales la fiscalité du patrimoine Pour tout renseignement complémentaire, veuillez vous rapprocher de votre cabinet comptable. 1 éléments

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2014

LOI DE FINANCES POUR 2014 Note d information du mois de Janvier 2014 Nous vous adressons tous nos vœux de santé, bonheur et prospérité LOI DE FINANCES POUR 2014 FISCALITE DES PARTICULIERS Revalorisation des tranches du barème d

Plus en détail

FISCAL ET DOUANIER. Co-responsables : Louis-marie bourgeois et alain theimer avocats à la cour. Vendredi 24 avril 2015. Actualité IR - ISF

FISCAL ET DOUANIER. Co-responsables : Louis-marie bourgeois et alain theimer avocats à la cour. Vendredi 24 avril 2015. Actualité IR - ISF Commission ouverte FISCAL ET DOUANIER Co-responsables : Louis-marie bourgeois et alain theimer avocats à la cour Vendredi 24 avril 2015 Actualité IR - ISF Intervenant : Avocat à la Cour Commission fiscale

Plus en détail

Projet de loi de finances rectificative pour 2014

Projet de loi de finances rectificative pour 2014 Note d information du mois de Décembre 2014 Le cabinet sera fermé du 24/12/2014 au soir au 05/01/2015 au matin Projet de loi de finances rectificative pour 2014 Le projet de deuxième loi de finances rectificative

Plus en détail

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015.

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015. L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER 1 Objectif

Plus en détail

VOUS ACCOMPAGNER AVEC L AIDE MÉMOIRE FISCAL

VOUS ACCOMPAGNER AVEC L AIDE MÉMOIRE FISCAL GESTION PRIVÉE VOUS ACCOMPAGNER AVEC L AIDE MÉMOIRE FISCAL 2013 - Particuliers - Mise à jour octobre 2013 I - IMPÔT SUR LE REVENU Barème 2013 de l impôt sur les revenus (IR) 2012 Revenu imposable (R/N)

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

Présentation. Agence SADONE mardi 7 octobre 2014

Présentation. Agence SADONE mardi 7 octobre 2014 Présentation Agence SADONE mardi 7 octobre 2014 Plus-values immobilières Assiette Ø Prix d acquisition majoré de 7,5 % pour frais d acquisition + majoration des frais de travaux (si détention supérieure

Plus en détail

Présentation de la loi de finances pour 2013 et rappels des dispositifs des lois de finances rectificatives pour 2012

Présentation de la loi de finances pour 2013 et rappels des dispositifs des lois de finances rectificatives pour 2012 Présentation de la loi de finances pour 2013 et rappels des dispositifs des lois de finances rectificatives pour 2012 Présentation par l Ordre des avocats de Narbonne 1 Partie 1 : La fiscalité des particuliers

Plus en détail

LETTRE D ACTUALITÉ FISCALE

LETTRE D ACTUALITÉ FISCALE LETTRE D ACTUALITÉ FISCALE JANVIER 2015 EXPERTISE COMPTABLE, FISCALE ET SOCIALE AUDIT - CONSEIL ÉDITO Nous profitons de cette lettre pour vous présenter nos vœux de paix et de sérénité dans un monde où

Plus en détail

Supplément spécial Loi de Finances

Supplément spécial Loi de Finances La Lettre #Supplément de janvier 2016 Supplément spécial Loi de Finances Pour vous, DUO Solutions a sélectionné dans la Loi de Finances pour 2016 et dans la Loi de Finances rectificative pour 2015 les

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1)

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1) LA LETTRE DE N 26 Mai 2015 EDITO Optimisez votre Impôt sur le revenu! Nous vous proposons dans cette lettre d information les règles principales applicables pour déterminer et optimiser votre impôt sur

Plus en détail

Réunion du 20 janvier 2015

Réunion du 20 janvier 2015 Actualité fiscale et sociale Comprendre les enjeux et anticiper les risques Réunion du 20 janvier 2015 A. 1, bis avenue Foch - BP 209-94102 Saint-Maur-des-Fossés Cedex T. +33 (0)1 55 12 07 00 F. +33 (0)1

Plus en détail

Panorama de l actualité fiscale. Séminaire APL 30 Octobre 2012

Panorama de l actualité fiscale. Séminaire APL 30 Octobre 2012 Panorama de l actualité fiscale Séminaire APL 30 Octobre 2012 Plan I. Introduction Chronologie des évènements II. Projet de loi de finance 2013 Impôt sur le Revenu Fiscalité des revenus du capital Fiscalité

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 FM/AMA 25 janvier 2013 LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 Les principales mesures de la Loi de Finances pour 2013 et des Lois de Finances rectificatives pour 2012, sont

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2014 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2014 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.7 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.7 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

FLASH SPECIAL. Décembre 2012

FLASH SPECIAL. Décembre 2012 FLASH SPECIAL Décembre 2012 LOIS DE FINANCES DE FIN D ANNEE 2012 La fin d année 2012 aura été riche en actualité fiscale: Une loi de finances pour 2013 dont les vifs débats avaient commencé dès l été 2012

Plus en détail

LF 2015 Conférence CSN 9 janvier 2015

LF 2015 Conférence CSN 9 janvier 2015 LF 2015 Conférence CSN 9 janvier 2015 1 Impôt sur le revenu 2 Les principales mesures en matière d impôt sur le revenu 1 Baisse d impôt au profit de certains ménages ayant des revenus modestes 2 Mise en

Plus en détail

Comment intégrer les nouveautés fiscales dans la gestion de votre patrimoine?

Comment intégrer les nouveautés fiscales dans la gestion de votre patrimoine? Comment intégrer les nouveautés fiscales dans la gestion de votre patrimoine? Il peut paraître difficile de répondre à cette question. En effet, le titre de ces nouveautés est : «le Plafonnement des niches

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

(Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003)

(Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003) Flash fiscal et juridique n 755 page 1 LOI DE FINANCES POUR 2004 (Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003) 1. IMPOT SUR LE REVENU (Règles générales) Barème d imposition pour 2003

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2011. Analyse des principaux articles concernant spécifiquement l outre-mer. Article 36 : énergie photovoltaïque

LOI DE FINANCES POUR 2011. Analyse des principaux articles concernant spécifiquement l outre-mer. Article 36 : énergie photovoltaïque LOI DE FINANCES POUR 2011 Analyse des principaux articles concernant spécifiquement l outre-mer Article 36 : énergie photovoltaïque - Suppression du secteur de la production d électricité utilisant l énergie

Plus en détail

LOIS BUDGETAIRES : LES PRINCIPALES MESURES ANALYSEES PAR LES EXPERTS BNP PARIBAS CARDIF

LOIS BUDGETAIRES : LES PRINCIPALES MESURES ANALYSEES PAR LES EXPERTS BNP PARIBAS CARDIF LOI DE FINANCES POUR 2015 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2014 (n 2) LOIS BUDGETAIRES : LES PRINCIPALES MESURES ANALYSEES PAR LES EXPERTS BNP PARIBAS CARDIF DATE : 12/01/2015 La loi de finances pour

Plus en détail

LOI DE FINANCES 2015 ET LOI DE FINANCES RECTIFICATIVES 2014

LOI DE FINANCES 2015 ET LOI DE FINANCES RECTIFICATIVES 2014 1 LOI DE FINANCES 2015 ET LOI DE FINANCES RECTIFICATIVES 2014 NICOLAS FAUCK- AVOCATS & ASSOCIES «Société d Exercice Libéral d Avocats Parc des Anneaux de Magny 80, route du Nant 2 I Fiscalité des revenus

Plus en détail

POUR OPTIMISER VOTRE FISCALITé, PRENEZ DE LA HAUTEUR - Particuliers -

POUR OPTIMISER VOTRE FISCALITé, PRENEZ DE LA HAUTEUR - Particuliers - AIDE MÉMOIRE FISCAL 2015 POUR OPTIMISER VOTRE FISCALITé, PREEZ DE LA HAUTEUR - Particuliers - I - IMPÔT SUR LE REVEU Barème 2015 de l impôt sur les revenus 2014 Revenu imposable (R/) (1) PRICIPALES MODIFICATIOS

Plus en détail

principales mesures du «paquet fiscal»

principales mesures du «paquet fiscal» principales mesures du «paquet fiscal» Loi en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat, publiée au Journal officiel le 22 août 2007. Les principales mesures en matière patrimoniale sont les

Plus en détail

LOI PINEL / RÉHABILITATION

LOI PINEL / RÉHABILITATION Voir aussi : Fiscalités, Scellier, Borloo neuf, De Robien recentré, De Robien neuf, Borloo Ancien, Besson ancien, Prêt Locatif Social, Plafonds et indices, Zonage, Duflot imprimer LOI PINEL / RÉHABILITATION

Plus en détail

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013)

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Loi de finance 2013 SOMMAIRE 1. Impôt sur le revenu... 2 2. ISF... 4 3. Réforme sur l immobilier... 4 4. Autres taxes.... 7 1 1. Impôt sur le revenu 1.1 Règles

Plus en détail

CGAHDF PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2009

CGAHDF PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2009 CGAHDF PRESENTATION DE - LA LOI DE FINANCES 2009 16 Février 2009 Yves Granier - Martine Villers 1 IMPOT SUR LE REVENU Limites et seuils : Modifications Relèvement de 2,9 % des tranches Limite d exonération

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2015 n 2014-1654 du 29 Décembre 2014 - JO du 30/12/2014

LOI DE FINANCES POUR 2015 n 2014-1654 du 29 Décembre 2014 - JO du 30/12/2014 RÉSUMÉ LOI DE FINANCES POUR 2015 n 2014-1654 du 29 Décembre 2014 - JO du 30/12/2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2014 n 2014-1655 du 29 Décembre 2014 - JO du 30/12/2014 BP 8 83560 RIANS Tél : 04

Plus en détail

Sont présentées ci-après les grandes lignes des mesures fiscales contenues dans la Loi de Finances précitée et concernant la sphère des particuliers:

Sont présentées ci-après les grandes lignes des mesures fiscales contenues dans la Loi de Finances précitée et concernant la sphère des particuliers: PRÉSENTATION DES MESURES RELATIVES À LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS DE LA LOI DE FINANCES POUR 2015 Loi n 2014-1654 du 29 décembre 2014 Sont présentées ci-après les grandes lignes des mesures fiscales contenues

Plus en détail

A P A I 11 mars 2013. Loi de finances 2013 et Lois de finances rectificatives (LFR) de l année 2012

A P A I 11 mars 2013. Loi de finances 2013 et Lois de finances rectificatives (LFR) de l année 2012 Jacques GUÉNOT Avocat à la Cour Spécialiste en Droit Fiscal et en Droit des Sociétés Maître de Conférences Associé à l Université de Lorraine Loi de finances 2013 et Lois de finances rectificatives (LFR)

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

d investir ancien www.ffbatiment.fr

d investir ancien www.ffbatiment.fr Mémo 2005 19 raisons d investir dans l immobilier ancien www.ffbatiment.fr Crédit d impôt Développement durable Jusqu au 31 décembre 2009 Vous achetez des votre habitation équipements pour principale Crédit

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Octobre 2012 Sommaire 1. IMPOT SUR LE REVENU... 2 2. TAXATION DES REVENUS DU CAPITAL AU BAREME PROGRESSIF... 3 3. TAXATION DES PLUS-VALUES

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011 Loi de finances pour 2011 La loi de finances pour 2011 ne bouleverse pas notre fiscalité. Les principales dispositions sont relatives

Plus en détail

DÉPENSE FISCALE N 400108

DÉPENSE FISCALE N 400108 DÉPENSE FISCALE N 400108 Exonération partielle d ISF des bois et forêts et des parts d intérêts détenues dans un groupement forestier, des biens ruraux loués par un bail à long terme et des parts de GFA

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

MEDEF Loi de finances pour 2013

MEDEF Loi de finances pour 2013 MEDEF Loi de finances pour 2013 Commission fiscalité 1 octobre 2012 Loi de finances pour 2013 Fiscalité des personnes physiques Commission fiscalité 1 octobre 2012 Fiscalité du Patrimoine : ISF (1) Aujourd

Plus en détail

Janvier 2012. Les fiches fiscalité

Janvier 2012. Les fiches fiscalité Janvier 2012 Les fiches fiscalité SOMMAIRE Fiscalité de l assurance vie et du contrat de capitalisation en cas de rachat...p. 1 Fiscalité de l assurance vie en cas de décès...p. 2 Fiscalité du patrimoine...p.

Plus en détail

Les jeudis du patrimoine

Les jeudis du patrimoine Les jeudis du patrimoine Quelles solutions pouvez-vous envisager pour réduire votre impôt sur le revenu? Le 29 novembre 2012 19h30 07/12/2012 1 Présentation des héros du jour Couple : Sophie et Marc, 2

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 5 D-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 5 D-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 5 D-1-12 IMPOT SUR LE REVENU. DISPOSITIFS D INCITATION A L INVESTISSEMENT IMMOBILIER LOCATIF. ACTUALISATION POUR 2012 DES PLAFONDS

Plus en détail

Les Patrimoniales 2013

Les Patrimoniales 2013 Les Patrimoniales 2013 La nouvelle fiscalité dans votre stratégie patrimoniale Nathalie ROUVIERE Crédit Agricole Banque Privée Bruno DUCASTEL Amundi Gestions Spécialisées page 1 La gestion de patrimoine

Plus en détail

LOI DE FINANCES 2011

LOI DE FINANCES 2011 LOI DE FINANCES 2011 LOI SCELLIER : RÉDUCTION D IMPÔT POUR INVESTISSEMENT LOCATIF NEUF Dossier de référence 2011 Téléchargement http://www.dkformation.fr/telechargement www.dkformation.fr Formation Compétence

Plus en détail

42, rue de Villiers 92 532 Levallois Perret Cedex T: 01 41 05 58 00 FAX: 01 41 05 22 30 www.efl.fr

42, rue de Villiers 92 532 Levallois Perret Cedex T: 01 41 05 58 00 FAX: 01 41 05 22 30 www.efl.fr Version 10.0 Décembre 2014 Sommaire 1 Fiscalité... 4 1.1 Projet de loi de finances pour 2015... 4 1.1.1 Barème de l IR et mesures d accompagnement... 4 1.1.2 Aménagement de la décote... 4 1.1.3 Crédit

Plus en détail

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL 2041 GT N 50883#13 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. PLAFONNEMENT

Plus en détail

PUBLICATION DU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 (28/09/2011)

PUBLICATION DU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 (28/09/2011) PUBLICATION DU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 (28/09/2011) Le projet de loi de finances pour 2012 a été enregistré à la présidence de l'assemblée Nationale le 28 septembre 2011. Ce texte contient

Plus en détail

LE PLAN DE RELANCE DU LOGEMENT EN MAYENNE

LE PLAN DE RELANCE DU LOGEMENT EN MAYENNE LE PLAN DE RELANCE DU LOGEMENT EN MAYENNE DOSSIER DE PRESSE 23 octobre 2014 Contact presse : Christèle TILY : 02 43 01 50 70 Valérie DUVAL : 02 43 01 50 72 pref-communication@mayenne.gouv.fr Éléments de

Plus en détail

Présentation de la loi de finances 2013

Présentation de la loi de finances 2013 Expertise Comptable Audit Social Juridique Notre vocation est de mesurer la valeur Notre ambition, vous aider à la créer Conseils Présentation de la loi de finances 2013 Actualités sociales et fiscales

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013.

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013. 36 rue de Monceau 75008 Paris 62 rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone.fr NOTE D INFORMATION Date : 20 janvier 2014 Objet : Loi de finances pour 2014 Loi de finances rectificative pour 2013 Madame,

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble

Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble Table des matières Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble 1. Régime des droits de mutation à titre onéreux... 2 1.1. Vente d un immeuble... 2 1.2. Apport d un immeuble soumis aux droits

Plus en détail

LES LOIS DE FINANCES (rectificative 2008 2009) 29 janvier 2009

LES LOIS DE FINANCES (rectificative 2008 2009) 29 janvier 2009 LES LOIS DE FINANCES (rectificative 2008 2009) 29 janvier 2009 Alain SEID Président CCI90 Maître Thierry HOULMANN Maître Danièle ALBRECHT Cabinet FIDAL Loi de Finances pour 2009 Loi de Finances rectificative

Plus en détail

Les nouvelles mesures pour consolider la trajectoire de finances publiques

Les nouvelles mesures pour consolider la trajectoire de finances publiques Les nouvelles mesures pour consolider la trajectoire de finances publiques Intervention de Pascal LABET Comité Directeur Confédéral 14 septembre 2011 Un effort de consolidation budgétaire qui passe par

Plus en détail

N 4 NOVEMBRE 2012 LOI DE FINANCES POUR 2013 PRINCIPALES REFORMES IMPOT SUR LES SOCIETES (IS)

N 4 NOVEMBRE 2012 LOI DE FINANCES POUR 2013 PRINCIPALES REFORMES IMPOT SUR LES SOCIETES (IS) N 4 NOVEMBRE 2012 Le projet de loi de finances pour 2013 (PLF 2013) a été déposé par le gouvernement le 28 septembre 2012 à la présidence de l Assemblée nationale. Plusieurs objectifs sont poursuivis par

Plus en détail

Remarque préalable : 1 - Introduction. 2 - Loi de Finances pour 2015. 3 - Loi de Finances rectificative pour 2014

Remarque préalable : 1 - Introduction. 2 - Loi de Finances pour 2015. 3 - Loi de Finances rectificative pour 2014 1/39 ATH 2014/2015 Remarque préalable : Le présent document ne constitue pas une présentation exhaustive des Lois de finances 2015 et rectificative 2014 mais seulement une sélection de certains thèmes

Plus en détail

N 6 OCTOBRE 2013 PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 PRINCIPALES REFORMES IMPOT SUR LES SOCIETES (IS) www.racine.eu

N 6 OCTOBRE 2013 PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 PRINCIPALES REFORMES IMPOT SUR LES SOCIETES (IS) www.racine.eu N 6 OCTOBRE 2013 Le projet de loi de finances pour 2014 (PLF) a été présenté le 25 septembre 2013 en Conseil des ministres. Sont exposées ci-après les principales mesures de ce texte. PROJET DE LOI DE

Plus en détail

Le projet de loi de finances pour 2013 a été déposé à l Assemblée nationale le 28 septembre 2012. Dossier de presse

Le projet de loi de finances pour 2013 a été déposé à l Assemblée nationale le 28 septembre 2012. Dossier de presse PUBLICATION DU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2013 (28/09/2012) Assemblée nationale - 28/09/2012 PROBLÉMATIQUE Le projet de loi de finances pour 2013 a été déposé à l Assemblée nationale le 28 septembre

Plus en détail

Les réformes fiscales et sociales QUOI DE NEUF EN 2015?

Les réformes fiscales et sociales QUOI DE NEUF EN 2015? QUOI DE NEUF EN 2015? Mars 2015 Au sommaire 1. La TVA : quels sont les changements? 2. Quels sont les nouveautés sur le RSI? 3. Faut-il passer en SAS? 4. Nouvelle fiscalité du particulier? 5. Quel régime

Plus en détail

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI INFORMATION PROFESSIONELLE UCI N 50 2012 Rubrique Fiscalité Objet Le nouveau dispositif en faveur de l investissement locatif Entrée en vigueur le 1 er janvier 2013 : 31 décembre 2012 : 1/5 Le dispositif

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU Revalorisation des limites de l ensemble des tranches du barème de l impôt applicable aux revenus perçus en 2013 Barème (pour une part fiscale) Revenus de 2013 Impôt à

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011 Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 21/01/2011 N : 01.11 LOI DE FINANCES POUR 2011 La loi de Finances pour 2011 a été définitivement adoptée le 15 décembre 2010 et publiée

Plus en détail