Information presse Le 6 octobre 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Information presse Le 6 octobre 2008"

Transcription

1 Information presse Le 6 octobre 2008 Les incendies domestiques : des conséquences irréversibles Quand il ne tue pas, l incendie domestique peut entraîner chez les victimes de très graves séquelles physiques, respiratoires, traumatiques et psychologiques. Il est également à l origine de nombreux dégâts matériels. Il est toxique : Un incendie peut couver pendant plusieurs heures avant que les flammes n apparaissent. Les victimes sont généralement intoxiquées pendant leur sommeil par les fumées toxiques qui se propagent. Une victime intoxiquée est incapable de fuir, mais une simple exposition aux fumées, même très brève (moins de 5 minutes), peut donner lieu à un handicap à vie : asthme chronique, insuffisance rénale, hépatique, cardiaque et respiratoire. Il est aveuglant : Lors d un incendie, les victimes ne peuvent plus s orienter pour fuir. Les flammes et les fumées provoquent la panique, qui suscite de mauvais réflexes. Il est rapide : Un feu et ses fumées toxiques se propagent très vite, les victimes ont très peu de temps pour réagir. Pour éteindre un feu, il faut : - 1 ère minute : 1 verre d eau - 2 ème minute : 1 seau d eau - 3 ème minute : 1 citerne d eau Il est dévastateur : Un incendie implique d emblée l ensemble des personnes présentes sur les lieux, touche l ensemble des membres d une même famille et le voisinage. Il fait des victimes multiples et provoque des dégâts matériels très importants. En 2007, les incendies domestiques ont entraîné : intervention des sapeurs pompiers victimes dont 846 blessés graves et 295 décès sur les lieux même de l incendie 1 Aujourd hui : - Un incendie domestique a lieu toutes les 2 minutes en France. 2 - Un incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse. 3 - La température d une pièce en feu atteint près de 600 en 5 minutes, C dans une cage d escalier. 4 - La plupart des incendies se déclarent le jour, mais sont plus meurtriers la nuit. 5 Comment éviter les risques d incendies domestiques Vigilance et gestes simples pour tous - Il est important de faire entretenir régulièrement les installations de gaz et d électricité. Des installations de gaz et d électricité saines permettent de limiter les risques d incendie. Tous les appareils électriques et au gaz sont potentiellement dangereux. Les appareils électriques et leur mauvaise utilisation sont responsables d un incendie sur quatre : attention aux prises multiples 1 Source Direction de la Sécurité Civile 2 Source Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris Observation effectuée par la Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris 4 Source Fédération Nationale des Sapeurs Pompiers de France norme ISO Source Fédération Nationale des Sapeurs Pompiers de France 1

2 utilisées en surpuissance, aux fils de lampe abîmés, aux lampadaires halogènes sans grille, aux abat-jours en papier - Vérifier l état du tuyau de gaz tous les ans. - Veiller à ce que les installations de chauffage soient régulièrement entretenues : la cheminée et les conduits doivent être ramonés une fois par an (obligatoire pour les assurances habitation) surtout si on chauffe au fioul ou au bois. Le ramonage mécanique des cheminées effectué par des professionnels qualifiés reste le meilleur procédé. - Pas de stockage inutile de combustibles (cartons, papiers) et de produits inflammables (alcool, essence ) surtout à proximité des sources de chaleur. Laisser les produits inflammables loin des radiateurs, des ampoules, des bougies, des plaques chauffantes - Dans la chambre, éteindre complètement les cigarettes et ne pas fumer au lit - Dans la cuisine, attention à l huile sur le feu, au grille-pain ainsi qu à tout appareil électrique. Ne pas laisser branchés les appareils électroménagers inutilisés. - Ne pas utiliser d alcool ou d essence pour allumer la cheminée ou le barbecue. Protéger les foyers ouverts d une grille pare-feu. - Avoir un extincteur chez soi. Les bons réflexes avec les enfants Les enfants sont particulièrement vulnérables en cas d incendie, ils paniquent et leur comportement peut devenir imprévisible. Les décès par incendie sont la troisième cause de décès par accident de la vie courante chez les enfants de moins de 5 ans, après les décès par noyade et les décès par suffocation et chez les enfants de moins de 15 ans. 6 - Ne jamais laisser un jeune enfant seul dans un appartement ou une maison. En cas d incendie, il sera pris au piège. - Apprendre aux enfants que le feu est dangereux et qu il fait très mal. - Tenir les briquets, allumettes et bougies hors de portée des enfants. Leur donner une lampe de poche pour jouer dans le noir sans danger. - Ne jamais laisser un enfant sans surveillance en présence de casseroles, de poêles ou de plats sur le feu. - Leur apprendre dès que possible à se servir du téléphone et à composer le numéro 18 des pompiers. - Leur apprendre les bons comportements face au feu, comment ramper au sol si la fumée envahit une pièce et comment se manifester à la fenêtre. - Ne pas placer de chauffage d appoint dans leur chambre. 6 Source InVS BEH de mai 2004 sur les accidents de la vie courante 2

3 Les principales causes d accident et conseils de prévention : quelques exemples Causes d incendies Conseils de prévention Un lampadaire halogène est placé trop près des rideaux. La chaleur dégagée par la lampe enflamme les rideaux (une lampe de 500 watts atteint une température de 200 à 580 C). - Garder une distance de sécurité par rapport à tous combustibles (des rideaux, une tapisserie ). - S assurer qu un cache protecteur protège l ampoule. Une guirlande de sapin de Noël est restée branchée sans interruption pendant de nombreuses heures. - Ne pas laisser les guirlandes électriques fonctionner sur le sapin sans surveillance. Les sapins de Noël vendus dans le commerce ne sont pas ignifugés. Ils sont donc inflammables et combustibles. Les décorations du type flocage ou givrage ne sont pas des protections contre le feu mais au contraire augmentent l inflammabilité des arbres. - Allumer les guirlandes électriques par intermittence et les tenir éloignées des appareils de chauffage ou d une flamme. - Ne jamais accrocher de décoration comprenant des flammes nues (bougies allumées par exemple). - Veiller à acheter des produits conformes «aux normes françaises (NF) ou européennes (NE)». Des installations électriques non conformes, mal entretenues ou surexploitées, une multiprise utilisée avec excès, peuvent générer une surchauffe et altérer l installation provoquant ainsi un court-circuit. - Eviter de surcharger les prises électriques (surtout avec des appareils à forte consommation). - Faire régulièrement contrôler les installations. Une cigarette tombe sur les couvertures provoquant ainsi leur combustion. Une bougie est allumée sur une table, un courant d air la renverse, la nappe prend feu. Des aliments sont laissés sur le feu, l huile de cuisson s enflamme. Un enfant joue avec des allumettes ou un briquet et jette l'allumette enflammée dans la corbeille à papier. - Ne pas fumer au lit et bien éteindre ses cigarettes. - Ne jamais vider un cendrier dont les cendres sont encore chaudes dans une poubelle. - Ne jamais laisser une bougie sans surveillance. - S assurer qu elle est correctement éteinte. - Ne jamais laisser une casserole ou une poêle chauffer sur une cuisinière sans surveillance et être prudent lors de l utilisation d appareils de cuisson. - Tenir les bougies, les allumettes et les briquets hors de portée des enfants (placards en hauteur et fermés à clef). - Veiller à ne jamais laisser les enfants seuls ou sans surveillance. 3

4 Mieux prévenir les incendies domestiques Dans un incendie, la propagation des fumées précède toujours celle des flammes. Or, si les fumées peuvent avertir de l existence d un incendie, leur toxicité les rend responsables de 80 % des décès des victimes d incendies domestiques. C est pourquoi, la détection des premières fumées permet une alerte précoce des victimes, et est essentielle pour sauver des vies. Il existe différents types de matériels qui permettent de limiter les dégâts d incendies d habitation : les Détecteurs Avertisseurs Autonomes de Fumées (ou DAAF) et les extincteurs et aérosols à fonction extinctrice. Les détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) Une grande partie des dégâts matériels et humains dus aux incendies domestiques peut être évitée, si les habitants sont alertés dès le début de l incendie et s ils savent réagir face au feu. Le détecteur avertisseur autonome de fumée ou DAAF alerte dès la formation de fumée dans une pièce. Il permet donc d avertir les occupants d un logement dès que l incendie se déclare, leur permettant de maîtriser le départ du feu, ou de fuir sans être victimes des émanations. Il diminue ainsi considérablement le taux de mortalité lié aux incendies. Les DAAF sont le seul moyen de ne pas être victime des feux nocturnes, particulièrement meurtriers (responsables de 70 % des décès dans les incendies d habitation). Dans les pays où toutes les habitations sont équipées de DAAF (Norvège, Canada, Etats-Unis), le nombre de victimes d incendies domestiques a été réduit de 50%. La présence d un DAAF divise par dix le risque d être tué et réduit de 90% le risque de décès chez les nourrissons et les jeunes enfants lors des incendies. Les DAAF installés doivent être conformes à la norme NF-EN Il faut en installer à chaque étage, de préférence au plafond près des chambres. Une proposition de loi pour rendre obligatoire les détecteurs de fumée Une proposition de loi visant à rendre obligatoire l installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d habitation est actuellement en cours d examen au parlement. Une fois cette loi adoptée, son entrée en vigueur est soumise à la parution d un décret en Conseil d État fixant ses modalités d application, au plus tard cinq ans à compter de sa publication. Les extincteurs et les sprays anti-incendie D un usage extrêmement simple, les extincteurs et les aérosols à fonction extinctrice permettent d intervenir, chaque année, sur un grand nombre de départs de feux et de limiter au maximum les dégâts matériels provoqués par les flammes. Plus les extincteurs seront placés à des endroits facilement et rapidement accessibles, plus les habitants pourront réagir rapidement et circonscrire un feu naissant. S ils peuvent trouver place dans tous les foyers, le taux d équipement des particuliers reste paradoxalement faible, malgré la simplicité et la grande utilité de ces matériels de sécurité. Les extincteurs et les aérosols à fonction extinctrice sont soumis à des normes strictes (Normes Européennes et Norme AFNOR - Association Française de Normalisation) garantissant la meilleure protection pour tous. 4

5 Que faire si un incendie se déclare? A chaque situation, la bonne solution Si l incendie se déclare dans l habitation - Faire sortir tout le monde pour éviter les risques d intoxication (par les fumées et les gaz) précédant la venue des flammes. - Fermer la porte de la pièce en feu. Si l incendie est au-dessus de votre palier : - Sortir par l issue la plus proche, sans rien emporter, fermer la porte d entrée derrière vous. - Une fois dehors, appeler les pompiers en composant le 18 ou le 112 (numéro unique d urgence européen). Si l incendie est au-dessous ou sur le même palier : - Fermer les portes et mettez des linges mouillés en bas des portes. - Appeler les pompiers en composant le 18 ou le 112 (numéro unique d urgence européen). - Aller à la fenêtre pour que les secours vous voient. - En cas de fumée dans la pièce, se baisser vers le sol et se couvrir le nez et la bouche avec un linge humide (la fumée envahit d abord les parties hautes). Dans tous les cas - Répondre calmement aux questions des pompiers permet de localiser l incendie plus rapidement. - Ne jamais lutter seul contre le feu sans avoir appelé les secours. - Ne pas braver la fumée, par exemple de la cage d escalier. - Ne pas prendre l ascenseur. - Ne pas se jeter par la fenêtre. Contacts presse : INPES : Sandra Garnier - Tél. : Agence Weber Shandwick : Samantha Leblanc Tél. :

La prévention des incendies domestiques

La prévention des incendies domestiques La prévention des incendies domestiques Comment éviter les risques d incendie : vigilance et gestes simples pour tous > Dans la chambre, éteindre complètement les cigarettes et ne pas fumer au lit. > Une

Plus en détail

guide domestiques des incendies Assurer son logement, c est obligatoire et utile

guide domestiques des incendies Assurer son logement, c est obligatoire et utile 12 Assurer son logement, c est obligatoire et utile Assurer son logement est une obligation légale. Si un dégât se déclare chez vous et que vous n êtes pas assuré, vous devrez supporter les frais de remise

Plus en détail

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris L INCENDIE CHEZ VOUS Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris P. 6 P. 10 P. 16 P. 17 Le risque incendie p. 4 La chambre p. 6 Le salon et sa cheminée p. 8 La cuisine

Plus en détail

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du DÉTECTEURS DE FUMÉE MODE D EMPLOI FNSPF 2014. Firethinktank.org / Photo : Sébastien Mousnier. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. Obligatoire à compter du 8 MARS 2015 LES DÉTECTEURS AUTONOMES

Plus en détail

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris L INCENDIE CHEZ VOUS Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris P. 6 P. 10 P. 16 P. 17 Le risque incendie p. 4 La chambre p. 6 Le salon et sa cheminée p. 8 La cuisine

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2006

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2006 DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2006 Intoxication au monoxyde de carbone Incendies domestiques A la maison, un réflexe en plus, c est un risque en moins! 1 Sommaire Intoxication au monoxyde de carbone et incendies

Plus en détail

Comment l éviter? Que faire s il survient?

Comment l éviter? Que faire s il survient? Prévention L incendie chez vous Comment l éviter? Que faire s il survient? P. 6 P. 10 P. 16 P. 17 Le risque incendie p. 4 La chambre p. 6 Le salon et sa cheminée p. 8 La cuisine p. 10 La salle de bains

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE DE PREVENTION DES INCENDIES DOMESTIQUES 2004

CAMPAGNE NATIONALE DE PREVENTION DES INCENDIES DOMESTIQUES 2004 CAMPAGNE NATIONALE DE PREVENTION DES INCENDIES DOMESTIQUES 2004 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : INPES : Sophie Decroix Tél : 01 49 33 23 06 Email : sophie.decroix@inpes.sante.fr SOMMAIRE PREMIERE PARTIE

Plus en détail

SÉCURITÉ INCENDIE. Détecteurs de fumée : bientôt obligatoires I L S C O N S E P R É V E N I O N. www.groupama.fr

SÉCURITÉ INCENDIE. Détecteurs de fumée : bientôt obligatoires I L S C O N S E P R É V E N I O N. www.groupama.fr SÉCURITÉ INCENDIE C O N S E I L S P R É V E N T I O N Détecteurs de fumée : bientôt obligatoires www.groupama.fr SÉCURITÉ INCENDIE Pourquoi équiper son logem Une mesure obligatoire et préventive Devant

Plus en détail

Détecteur de fumée fumonic 3 radio net. Manuel d utilisation

Détecteur de fumée fumonic 3 radio net. Manuel d utilisation Détecteur de fumée fumonic 3 radio net Manuel d utilisation Félicitations! Un ou des détecteurs de fumée intelligents fumonic 3 radio net ont été installés dans votre logement. Votre propriétaire respecte

Plus en détail

Notre enquête chez les pompiers de Dottignies

Notre enquête chez les pompiers de Dottignies Notre enquête chez les pompiers de Dottignies Questions proposées pour notre enquête chez les pompiers Equipe 1 (Emilie, Laura, Arnaud, Myriem) 1. Qu est-ce que vous avez dans les bonbonnes que vous portez

Plus en détail

LES FEUX D HABITATION À PARIS

LES FEUX D HABITATION À PARIS BRIGADE DE SAPEURS-POMPIERS DE PARIS LES FEUX D HABITATION À PARIS I GÉNÉRALITÉS En France, les feux tuent environ 800 personnes chaque année, soit 1 décédé pour 77 500 habitants. Sur le secteur de la

Plus en détail

Un avertisseur de monoxyde de carbone peut sauver des vies

Un avertisseur de monoxyde de carbone peut sauver des vies Un avertisseur de monoxyde de carbone peut sauver des vies Protégezvous! Le monoxyde de carbone est un gaz toxique présent dans votre maison il peut tuer rapidement INODORE INCOLORE SANS SAVEUR Pourquoi

Plus en détail

réagir et se protéger

réagir et se protéger Incendie feu accident Flammes Fumee réagir et se protéger Un livret pédagogique pour savoir réagir et se protéger en cas d incendie domestique Ce livret pédagogique a été construit avec un double objectif

Plus en détail

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I.

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I. Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés Le Code du Travail R 232-1-13: La signalisation relative à la sécurité et à la santé au travail doit être conforme à des modalités déterminés par

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

Une école de devoirs accueille chaque jour des enfants, des travailleurs (volontaires ou salariés), des

Une école de devoirs accueille chaque jour des enfants, des travailleurs (volontaires ou salariés), des Une école de devoirs accueille chaque jour des enfants, des travailleurs (volontaires ou salariés), des parents, pour lesquels vous êtes tenu responsables de leur sécurité. Actuellement les subsides sont

Plus en détail

MEMENTO SECURITE INCENDIE

MEMENTO SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT MEMENTO SECURITE INCENDIE La commission de sécurité vous a prescrit la réalisation d un mémento sécurité Ce document est un modèle pour tout type d établissements en dehors des U et J Il

Plus en détail

Prévention et sécurité dans les établissements hospitaliers et assimilés

Prévention et sécurité dans les établissements hospitaliers et assimilés Prévention et sécurité dans les établissements hospitaliers et assimilés Aide-mémoire Edition juin 2005 [Table des matières] Page 1 Généralités 1 2 Les mesures constructives 1 3 Les installations techniques

Plus en détail

La lettre du CPSU septembre 2007 LES ACCIDENTS DOMESTIQUES

La lettre du CPSU septembre 2007 LES ACCIDENTS DOMESTIQUES Université Catholique de Lille C P S U La lettre du CPSU septembre 2007 LES ACCIDENTS DOMESTIQUES Edito: Les accidents domestiques sont responsables chaque année de près de 20 000 morts en France, un chiffre

Plus en détail

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU V.2011 Incendie Classes de feu : CLASSE A CLASSE B CLASSE C CLASSE D CLASSE F Signalétique Dénomination Feux de matériaux solides Feux

Plus en détail

N 2535 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2535 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2535 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 28 septembre 2005. PROPOSITION DE LOI visant à rendre obligatoire l

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Six appareils sur huit ne sont pas fiables!

Six appareils sur huit ne sont pas fiables! essais u 8 DÉTECTEURS DE FUMÉE Six appareils sur huit ne sont pas fiables! centre d essais L installation d un détecteur de fumée peut vous sauver la vie en cas d incendie. Encore faut-il qu il fonctionne

Plus en détail

Protégez votre enfant

Protégez votre enfant ENFANTS 0-6 ANS Protégez votre enfant des accidents domestiques Mieux vaut prévenir que guérir! Apprenons à éviter les accidents domestiques de l enfant. Un accident peut rapidement arriver. Alors, pour

Plus en détail

Echos INCENDIE UN RISQUE MAJEUR. N 02 De octobre à décembre 2009. > www.rivp.fr DOSSIER. de la PATRIMOINE VIE DE QUARTIERS LA CITÉ DE L AVENIR

Echos INCENDIE UN RISQUE MAJEUR. N 02 De octobre à décembre 2009. > www.rivp.fr DOSSIER. de la PATRIMOINE VIE DE QUARTIERS LA CITÉ DE L AVENIR PATRIMOINE LA CITÉ DE L AVENIR VIE DE QUARTIERS OPÉRATION RELAMPING N 02 De octobre à décembre 2009 Echos de la Le Journal des Locataires de la Régie Immobilière de la Ville de Paris > www.rivp.fr DOSSIER

Plus en détail

QUELQUES CHIFFRES. Les chiffres suivants tiennent compte des actions des sapeurs-pompiers militaires (BSPP - BMPP).

QUELQUES CHIFFRES. Les chiffres suivants tiennent compte des actions des sapeurs-pompiers militaires (BSPP - BMPP). QUELQUES CHIFFRES STATISTIQUES POMPIERS EN FRANCE (2010) : Les chiffres suivants tiennent compte des actions des sapeurs-pompiers militaires (BSPP - BMPP). En 2010 les sapeurs-pompiers ont effectué plus

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ SARL CLAUDE MOREAU 401 rue de Bordeaux 16000 ANGOULEME Tél. : 05 45 94 10 94 - Fax : 05 45 94 66 57 http://www.claude-moreau-diagnostic.com ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE DE GAZ Date de la mission :

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 31/01/2012 N : 04.12 Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie ERP et IGH de Type O L arrêté du 25 octobre 2011 portant

Plus en détail

Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent

Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent LES AMÉNAGEMENTS USUELS DES IMMEUBLES Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent normalement d installations et d aménagements relativement similaires qui répondent aux normes applicables et aux

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure de Gaz

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure de Gaz Rapport de l Etat de l Installation Intérieure de Gaz Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : AFNOR NF P 45-500 09 h 00 01 h 45 La présente

Plus en détail

Table des matières. Il est réconfortant de savoir que votre famille est préparée. Vous préparer pour une panne

Table des matières. Il est réconfortant de savoir que votre famille est préparée. Vous préparer pour une panne Êtes-vous prêt? Êtes-vous prêt? Nous avons tous vécu l expérience d une panne de courant. Bien que la plupart d entre elles ne durent pas longtemps, chaque famille doit dresser un plan d urgence, au cas

Plus en détail

L oxygénothérapie à long terme

L oxygénothérapie à long terme L oxygénothérapie à long terme Ce que vous devez savoir sur l oxygène à domicile Les bienfaits L oxygène est un traitement médical qui doit être utilisé de façon sécuritaire et selon les recommandations

Plus en détail

pour dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude

pour dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude Astuces pour! dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude 2 >>> ÉDITO électricité est une énergie indispensable dans nos logements, L que ce soit pour le chauffage, l éclairage, la production

Plus en détail

Mode d emploi Détecteur de monoxyde de carbone fonctionnant sur pile BCN 1221

Mode d emploi Détecteur de monoxyde de carbone fonctionnant sur pile BCN 1221 Mode d emploi Détecteur de monoxyde de carbone fonctionnant sur pile BCN 1221 Important : Lisez et conservez ce mode d emploi. Respectez et suivez les indications de sécurité. Index Détecteur de monoxyde

Plus en détail

Photo tirée du site www.swissfire.ch

Photo tirée du site www.swissfire.ch Danger incendie Photo tirée du site www.swissfire.ch Introduction Tout bâtiment ou construction est vulnérable au feu, il importe donc que des mesures et des dispositions préventives soient mises en œuvre

Plus en détail

Quels travaux confier à un professionnel?

Quels travaux confier à un professionnel? CONSEILS AUX PARTICULIERS Travaux dangereux dans votre logement Quels travaux confier à un professionnel? Vous voulez réaliser des travaux chez vous, attention, certains présentent des risques importants!

Plus en détail

Des gestes à poser en cas d urgence

Des gestes à poser en cas d urgence D I N SU Le Il s agit d une urgence quand : R L L DR R L R MRT L S C U S U M R L TL C D R R R S UR N T MR 09-203-01FA Gouvernement du Québec, 2009 C L D DR C DR S I Composez le 9-1-1 ou appelez le Centre

Plus en détail

Guide du nouveau locataire. Bien vivre chez nous! Espacil Habitat, créateur de lien social

Guide du nouveau locataire. Bien vivre chez nous! Espacil Habitat, créateur de lien social Guide du nouveau locataire Bien vivre chez nous! Espacil Habitat, créateur de lien social Urgences techniques : une solution à toute heure au bout du fil! Heures ouvrables : Du lundi au jeudi de 8h30 à

Plus en détail

Manuel d'utilisation du détecteur de fumée

Manuel d'utilisation du détecteur de fumée Manuel d'utilisation du détecteur de fumée Détecteur de fumée photoélectrique alimenté par pile alcaline 9V. Introduction Merci d'avoir choisi notre produit pour vos besoin en détection de fumée. Vous

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I L École nationale des pompiers du Québec Dans le cadre de son programme de formation Pompier I QUATRIÈME ÉDITION MANUEL DE LUTTE CONTRE L INCENDIE EXPOSÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES POMPIER 1 SUJET 4 Énergie

Plus en détail

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR Suivez le guide! CE QU IL FAUT SAVOIR Votre facture d éléctricité n est pas votre facture de chauffage! Voici comment se répartit votre facture d éléctricité Attention plus vous consommez plus votre facture

Plus en détail

Et après mes travaux?

Et après mes travaux? 10 Et après mes travaux? Voilà, les travaux sont terminés! Vous vous (ré)installez confortablement dans votre logement. Comment profiter le plus longtemps possible des améliorations que vous venez d apporter

Plus en détail

alarme incendie (feu non maîtrisable)

alarme incendie (feu non maîtrisable) INCIDENT N 1 alarme incendie (feu non maîtrisable) Vérification des matériels et systèmes de à disposition au - système de détection incendie (test lampe, signal sonore) - centrale d alarme intrusion(état

Plus en détail

Phase avant-projet : Liste de vérification pour la protection incendie d'appartements multi-étagés

Phase avant-projet : Liste de vérification pour la protection incendie d'appartements multi-étagés Phase avant-projet : Liste de vérification pour la protection incendie d'appartements Ce document présente une vue d'ensemble des principales questions à envisager en matière de sécurité incendie dans

Plus en détail

Instructions de montage et mode d'emploi. Détecteur de fumée basic 1144 02

Instructions de montage et mode d'emploi. Détecteur de fumée basic 1144 02 Instructions de montage et mode d'emploi Détecteur de fumée basic 1144 02 Table des matières Caractéristiques de produit...3 Principe de fonctionnement...3 Consignes de sécurité...4 Comportement correct

Plus en détail

Bien régler la température de chauffage

Bien régler la température de chauffage Température de chauffage Baisser la température en cas absence Bien régler la température de chauffage Ne pas gêner la diffusion de chaleur Fermer les volets / rideaux la nuit De même, ne pas mettre de

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages

Sécurité incendie dans les garages Sécurité incendie dans les garages Assuré et rassuré. Risques d incendie dans les garages Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts importants, et dans les cas les plus graves,

Plus en détail

Guide. Prévention Habitat. libea.fr

Guide. Prévention Habitat. libea.fr libea.fr Guide Prévention Habitat libea.fr LIBEA - Société anonyme au capital de 0 000 000 - Entreprise régie par le code des assurances - Siège social : Cours du Triangle - 0 rue de Valmy - 9800 Puteaux

Plus en détail

MANUEL D ATELIER À L INTENTION DES PARENTS. Seul à la maison. Cinq étapes faciles pour devenir autonome

MANUEL D ATELIER À L INTENTION DES PARENTS. Seul à la maison. Cinq étapes faciles pour devenir autonome MANUEL D ATELIER À L INTENTION DES PARENTS Seul à la maison Cinq étapes faciles pour devenir autonome INTRODUCTION Le Programme «Seul à la maison» Ce programme a été conçu par Partenaires en prévention

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration NOR :IOCE ARRÊTÉ DU portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

La sécurité physique et environnementale

La sécurité physique et environnementale I. Qu est ce que la sécurité physique? "Il ne sert à rien de dresser une ligne Maginot logique si n'importe qui peut entrer dans la salle serveurs par la fenêtre " (Christian Pollefoort, consultant en

Plus en détail

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Carrefour ARRAS Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Page / 4 Site : Carrefour ARRAS Expertise Identité complète Responsable : M. Bidon Paul rue des Sachets 600 ARRAS Date d'audit : 06/05/00 Consultant

Plus en détail

Notice de sécurité de votre. installation au gaz naturel

Notice de sécurité de votre. installation au gaz naturel Notice de sécurité de votre installation au gaz naturel 1 Sommaire 2 3 Le gaz naturel, une énergie d avenir 05 Le gaz naturel. Faire bon usage du gaz naturel 07 Description générale de l installation du

Plus en détail

CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET

CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET À L UTILISATION DES SALLES ET DE L ÉQUIPEMENT Les salles du Centre d enseignement Dr Frédéric-Grunberg sont dédiées

Plus en détail

" Bienvenue chez vous "

 Bienvenue chez vous " Bienvenue chez vous " Un doute, une question, un problème? JE CONTACTE LE SIRES Guide du locataire entretien du logement Organisme affilié à la Fédération Nationale HABITAT & DEVELOPPEMENT http://www.habitatdeveloppement.fr

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

Gestion de la prévention Planifier les mesures d urgence. étapes

Gestion de la prévention Planifier les mesures d urgence. étapes Gestion de la prévention Planifier les mesures d urgence Des flammes s échappent du moteur d un camion. De l essence coule sous une automobile. La fourche d un chariot élévateur perce un contenant d électrolyte

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE. GUIDE des ÉCO-GESTES POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT

PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE. GUIDE des ÉCO-GESTES POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE GUIDE des ÉCO-GESTES dans l habitat POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT À la maison, tous nos gestes ont un impact sur notre consommation d énergie et

Plus en détail

SMA Solar Technology AG Avenir Solaire pour les enfants. À la maison

SMA Solar Technology AG Avenir Solaire pour les enfants. À la maison À la maison Combien d énergie consommons-nous réellement à la maison? Comment la mesurer? Solarine et L Ourson Soleil vont te donner quelques astuces pour faire des économies d énergie chez toi, afi n

Plus en détail

SECURITE INCENDIE. prévention des incendies et de la panique

SECURITE INCENDIE. prévention des incendies et de la panique prévention des incendies et de la panique E n tant qu établissement recevant du public, un musée est soumis dès sa conception aux obligations réglementaires en matière de prévention des incendies et de

Plus en détail

LORS DE L UTILISATION DE LA CHAUSSEE POUR DES MANIFESTATIONS PROVISOIRES À L INTERIEUR DES LOCALITES

LORS DE L UTILISATION DE LA CHAUSSEE POUR DES MANIFESTATIONS PROVISOIRES À L INTERIEUR DES LOCALITES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE L UTILISATION DE LA CHAUSSEE POUR DES MANIFESTATIONS PROVISOIRES À L INTERIEUR DES LOCALITES 1. Base Les prescriptions de protection

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU ENTRE : Monsieur le Maire, agissant es-qualité en vertu des délibérations du 25 septembre 2014 et du 24 octobre 2013, Désigné ci-après

Plus en détail

Ingrédients No cas % Contrôlé par SIMDUT. Propane 74-98-6 >90 Oui Propylène 115-07-1 <5 Oui Hydrocarbures, C4+ 68476-44-8 <2.5 Oui

Ingrédients No cas % Contrôlé par SIMDUT. Propane 74-98-6 >90 Oui Propylène 115-07-1 <5 Oui Hydrocarbures, C4+ 68476-44-8 <2.5 Oui FICHE SIGNALÉTIQUE 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA COMPAGNIE NOM COMMERCIAL : PROPANE SYNONYMES : Diméthylméthane UTILISATION DU PRODUIT : Carburant NUMÉRO DE LA FS : 251-300 NOM DU FOURNISSEUR NUMÉROS

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION CAFETIERE ELECTRIQUE 1.25L REF CM4229 230V - 800W - 50Hz NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION Appareil garanti 1 an sur présentation du ticket

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur /Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la réglementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY Préambule Le présent règlement intérieur s applique aux salles municipales suivantes : - Salle de l Orangerie... 180 personnes debout, 150 assises -

Plus en détail

Économisons l énergie! 11

Économisons l énergie! 11 Économisons l énergie! 11 Objectifs Prendre conscience de sa consommation d énergie. Maîtriser sa consommation d énergie afin de réduire l émission de gaz à effet de serre (mettre en place gestes et actions).

Plus en détail

Détecteurs de Monoxyde de Carbone avec pile de 10 ans scellée

Détecteurs de Monoxyde de Carbone avec pile de 10 ans scellée 2539-7206-01_Ajax_FR.QXP:_ 2014.12.19 12:55 PM Page 1 Détecteurs de Monoxyde de Carbone avec pile de 10 ans scellée 10LLCO 10LLDCO EN50291-1 : 2010 License No. KM98848 2539-7206-01_Ajax_FR.QXP:_ 2014.12.19

Plus en détail

COMPOSANTS DE LA MACHINE

COMPOSANTS DE LA MACHINE FR COMPOSANTS DE LA MACHINE Voyant vapeur prête Interrupteur vapeur Interrupteur de distribution de café Voyant café prêt Couvercle du réservoir à eau Figure A Bouton de distribution vapeur et eau chaude

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Campagne régionale de prévention des intoxications au monoxyde de carbone

DOSSIER DE PRESSE. Campagne régionale de prévention des intoxications au monoxyde de carbone DOSSIER DE PRESSE Campagne régionale de prévention des intoxications au monoxyde de carbone www.intoxco-npdc.fr Septembre 2014 SOMMAIRE Communiqué de presse.. 3 Pourquoi une alerte SMS... 4 Chiffres clés

Plus en détail

SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS

SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Lignes directrices 2. Issue extérieure au niveau du sol Accès et aire de manœuvre Sécurité fonctionnelle 3. Étages desservis par un Bâtiment protégé par des extincteurs automatiques

Plus en détail

SIEGE D EVACUATION. Manuel d'utilisation

SIEGE D EVACUATION. Manuel d'utilisation SIEGE D EVACUATION Manuel d'utilisation REHA-TRANS Siège d évacuation Evacuation d'urgence Armoire de rangement Introduction Vous avez choisi d acheter un SIEGE D EVACUATION D'URGENCE. Veuillez lire attentivement

Plus en détail

Détecteurs de Monoxyde de Carbone avec piles remplacables Modèle 5CO Modèle 5DCO. EN50291-1 : 2010 License No. KM98848

Détecteurs de Monoxyde de Carbone avec piles remplacables Modèle 5CO Modèle 5DCO. EN50291-1 : 2010 License No. KM98848 Détecteurs de Monoxyde de Carbone avec piles remplacables Modèle 5CO Modèle 5DCO EN50291-1 : 2010 License No. KM98848 Sommaire 1. Qu est-ce que le monoxyde de carbone (CO)? 2. Informations de sécurité

Plus en détail

Contrat de location saisonnière

Contrat de location saisonnière Contrat de location saisonnière Entre les soussignés : Et Mme Germain Florence 82 Lot. Baalbek - Ain-Diab 20000 CASABLANCA - MAROC Le propriétaire M. / Mme Le locataire Il a été convenu et accepté ce qui

Plus en détail

QUIZZ! C est toi l expert en énergie! Ta mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement.

QUIZZ! C est toi l expert en énergie! Ta mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement. QI! C est toi l expert en énergie! a mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement.ch i tu réponds correctement, tu obtiendras un code secret qui

Plus en détail

RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE

RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 RAISON SOCIALE JOHNSONDIVERSEY FICHE DE DONNEES DE SECURITE RISQUES SPECIFIQUES NON CLASSE 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE - NOM DU PRODUIT RAID PIEGES ANTI-FOURMIS

Plus en détail

LA SECURITE INCENDIE EN COPROPRIÉTÉ

LA SECURITE INCENDIE EN COPROPRIÉTÉ LA SECURITE INCENDIE EN COPROPRIÉTÉ Association des Responsables de Copropriétés www.unarc.asso.fr LA SECURITE INCENDIE EN COPROPRIÉTÉ 3 ARC la sécurité incendie en copropriété Présentation Tous les jours,

Plus en détail

Ton enfant est né Apprends à le protéger

Ton enfant est né Apprends à le protéger Ton enfant est né Apprends à le protéger Plan régional pour la prévention des accidents de la route et des accidents domestiques But de cette brochure Cette brochure est un bref guide pour connaître les

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit 2T QUAD R BIODEGRADABLE Page 1/5 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Néant Néant Non concerné 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

«Votre sécurité, est notre priorité»! D é t e c t e r... E n r e g i s t r e r... C o n s u l t e r... V o i r... T r a n s m e t t r e...

«Votre sécurité, est notre priorité»! D é t e c t e r... E n r e g i s t r e r... C o n s u l t e r... V o i r... T r a n s m e t t r e... D é t e c t e r... E n r e g i s t r e r... C o n s u l t e r... V o i r... T r a n s m e t t r e... A l e r t e r... «Votre sécurité, est notre priorité»! Copyright photo: Dôme Sécurité exerce dans le

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 HYGIENE ET SÉCURITÉ DÉCEMBRE 2002 Robin EMERIT Technicien en équipements électrique et énergie Tel : 02 38 79 46 74 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène

Plus en détail

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur ma solution TRANQUILLITÉ LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Votre habitation en toute sécurité Pour vivre en toute sérénité et vous protéger contre tous risques électriques, votre installation doit respecter quelques

Plus en détail

Détecteur de chaleur MODE D EMPLOI. Modèle de la série HA500-AE-FR BS5446-2:2003 KM597991

Détecteur de chaleur MODE D EMPLOI. Modèle de la série HA500-AE-FR BS5446-2:2003 KM597991 Détecteur de chaleur MODE D EMPLOI Modèle de la série HA500-AE-FR BS5446-2:2003 KM597991 Table des matières Fonctionnalités 3 Soyez prêts en cas d incendie 4 Emplacements recommandés 6 Emplacements à éviter

Plus en détail

BRICOLAGE. Les précautions à prendre

BRICOLAGE. Les précautions à prendre BRICOLAGE Les précautions à prendre Chaque année, près de 300 000 personnes arrivent aux Urgences à la suite d un accident de bricolage et/ou de jardinage. Respecter quelques règles simples de prévention

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a)

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a) CODE DU TRAVAIL Art. R. 235-4.- Les dispositions de la présente section s'appliquent aux établissements mentionnés à l'article R. 232-12. Les bâtiments et les locaux régis par la présente section doivent

Plus en détail

Le circuit électrique

Le circuit électrique BULLETIN SPÉCIAL N 2 Le circuit électrique Théorie un peu de réflexion Intro L électricité est une source d énergie. Une énergie que l on peut facilement transformer en mouvement, lumière ou chaleur. L

Plus en détail

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable «Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod «La terre n appartient pas à l homme, c est l homme qui appartient à la terre» Sitting Bull L habitat est le premier

Plus en détail

Les NORMES S ÉCURITÉ. dans les Etablissements. Recevant du Public de Type 5

Les NORMES S ÉCURITÉ. dans les Etablissements. Recevant du Public de Type 5 Les NORMES de S ÉCURITÉ dans les Etablissements Recevant du Public de Type 5 SOMMAIRE 1 Rappel et définitions...page 1 2 Vérifications techniques...page 1 3 Structures...Page 2 4 Isolement...Page 2 5 Accès

Plus en détail

LES DANGERS DU COURANT ELECTRIQUE

LES DANGERS DU COURANT ELECTRIQUE Leçon 2 Technologie Page 1 LES DANGERS DU COURANT ELECTRIQUE 1 - Faits divers parus dans la presse sur des accidents d origine électrique En jouant près de chez lui à Paris Un enfant est électrocuté par

Plus en détail

A. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES.

A. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. Page : 2 A. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. A.1. VUE D ENSEMBLE A.2. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT!" #! $! %&' ( ) * µ +, µ $# (& % ± -. /01)0$ ' &%(% 2 3,)/4 $ A.3. CARACTERISTIQUES MECANIQUES. PARAMETRES Valeur

Plus en détail

Le guide pratique. habitation. habitation

Le guide pratique. habitation. habitation Le guide pratique habitation habitation automobile santé habitation Incendie, tempêtes, catastrophes naturelles, vol, dégâts des eaux, sont autant de situations auxquelles vous pourriez, un jour, être

Plus en détail

Échelles et autres aides à monter

Échelles et autres aides à monter Échelles et autres aides à monter Utiliser des aides à grimper et des échelles inadaptées est une des causes les plus fréquentes des chutes d une certaine hauteur. Par commodité, économie mal placée ou

Plus en détail

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES REÇUES TORDEZ LE COU À 6 IDÉES pour bien vieillir chez vous Bien vieillir chez soi, c est possible! Adapter son logement à ses nouveaux besoins ne nécessite pas forcément beaucoup de moyens et d investissements.

Plus en détail

Lire, écouter et croiser les informations quotidiennement. Garder le téléphone portable chargé et avec du crédit

Lire, écouter et croiser les informations quotidiennement. Garder le téléphone portable chargé et avec du crédit Afr Afrique rique centrale centrale Burundi. Cameroun. Centrafrique. Congo. Gabon. Kenya Burundi Cameroun Centrafrique - Congo Gabon Kenya République démocratique du Congo. Rwanda. Sao Tomé et Principe.Tchad

Plus en détail