Poétique. des Herbes folles... L épingle à cheveux. Feuille de voyage

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Poétique. des Herbes folles... L épingle à cheveux. Feuille de voyage"

Transcription

1 Poétique des Herbes folles... L épingle à cheveux D après un bois gravé tiré des Cent vues d Édo, par Ando Hiroshige. Le soleil couchant, pour elle, c est toujours du sang. L écran de papier de riz opaque écarté, fait tractations suspendues pour jouir de la vue. Derrière les fines traverses, les barres verticales, c est Torinomachi et ses fourmis processionnaires dans le plus glacial des jours, ombres derrière les barreaux. Le Fuji blanc ne peut sourciller. Elle, et le client qui vient de partir, on les imagine derrière le paravent de soie noire aux indices posés sur le sol papier de toilette kumade pour sa coiffure, serviette et rince-bouche sur la fenêtre, près du gros chat blanc comme noué, queue tronquée, dans son épaisse fourrure d hiver. C est l Observateur des Sept Divinités du Bonheur dressé au-dessus de la rizière et de la file des pèlerins vers le sanctuaire. Le chaume tout neuf sur les deux boutiques trapues en contre-bas est peut-être nid à souris. La paille donne à sa maîtresse des idées d or, de quelque chose encore que l automne aurait laissé d atmosphères et d ambiances hors du cadre de la loi, sans forme ni limite. Trois vols d oiseaux, migrateurs tardifs, traversent un ciel délavé toujours saintement hors de portée et vont s effacer dans le crépuscule, code à lire sur toutes les coutures. Minet trône au-dessus d un panneau d oiseaux de Yoshiwara. La femme paresseusement allongée, nue autant qu inexistante derrière le paravent, baille et joue avec une épingle un peu trop pointue, pense à une amie d antan et à un problème à régler. Souffle après souffle apaisent la chambre. Le coucher de soleil est le plus doux des désespoirs. Ah! mais, c est qu elle saigne du pouce. Jan Owen. The Hairpin. Traduction Jean Migrenne. Feuille de voyage La petite dame au corset noir est venue m apporter un peu d eau chaude pour donner à ces petits bouts de Chine une nouvelle vie dans mon bol plus à chocolat qu à thé, pour que je puisse continuer à penser librement l ici en me réchauffant du là-bas, pour encore creuser mes pages souvent tachées de gouttes de ces feuilles exotiques qui me parlent d évasion dans cette langue aux milliards de bouches qui goûtent leur thé tout comme mon long nez. Frèd Blanc. Le frisson esthétique N 11 53

2 Dans la maison des thés juste avant l origine du monde les geishas étaient des gayshas Depuis lors l herbe folle pousse en toute saison Réchauffement culturel Tea time a sonné en kilt au bord du lac au monstre imaginaire et l homme aux gros bras s est arrêté dans son action de coupeur d arbre pour être le gentleman posant, sa tasse d English tea sur sa paume retournée entre fog and smog, sur fond de fleurs en papier peint lumineux tout en trempant son petit cake sec, bien d chez lui avant que 16 h 12 ou 10 h 15 ne carillonne et qu il ne retourne dialoguer avec sa hache jusqu à la fin du jour. Frèd Blanc. Extrait devoyages en thé. François David. Thé ou café Café Concentration d arômes Et de nuit Incandescente sous la mousse crépitante On le goûte On le tâte D une pointe de langue prudente On l absorbe à petites lampées Et dans la bouche Grotte profonde De lourds parfums s exhalent Le thé c est autre chose L heure du thé La tasse de thé La cuillère et la théière Une cuillère par personne et une pour la théière Rituels Rondeurs de porcelaine légère Doux éclat de l argent Lourde fonte Prodiguant d un bec pointu L ambre en fusion La tasse enserre Comme une conque bienveillante L offrande de la flamme liquide On s abreuve à longs traits La coulée d or s épand Irradiant Lèvres gorge palais Et tout le corps Jusques au cœur. Joëlle Pagès-Pindon. Torpeur Chaumes asséchés La plaine est un nuage indolore 54 Le frisson esthétique N 11

3 Verdeur des blés Instant de trêve Pour le clown triste. Épilobes C était la fin de l été dernières fleurs d épilobes graines floconneuses prêtes à l envol Dans les herbes hautes et denses j ai suivi le garçon à la voix profonde Il frayait un chemin à coups violents Ma robe était blanche de touffes soyeuses Rien n en germerait La voix ne révéla aucun secret Beaucoup de thé Il faudra du thé beaucoup de thé pour teindre de mon voile d âme le tissu que vous avez taché simplement pour avoir existé. Dans ses plis vous vous êtes lové et voilà mon voile tout auréolé d une tache qu aucune lessive ne pourra jamais laver. Alors il faut teindre cette trame d âme que vous avez froissée par le simple fait d être passé avec ce thé que l on boit pour oublier. Béatrice Marchal. Poursuite La campagne n est plus qu un calme souvenir Collines au lointain couvertes d arbres sombres Grottes dans la falaise, inquiétants trous d ombres Hautes herbes des prés faites pour nous unir. Tu te plais à revoir les chênes séculaires Le toit rouge niché dans les feuillages drus Et je poursuis, chassant les merles accourus, Ta jupe qui s envole en spirales précaires. Retrouves-tu là-bas nos colloques secrets, Nos courses le matin près des fermes fleuries, Nos cavales piaffant au fond des écuries, Nos haltes aux ruisseaux qui sourdent des forêts? Découvres-tu peut-être au détour de la route Nos meules se dressant sur le lisse horizon, Nos chariots démodés à lourde cargaison Et dans notre luzerne un lent troupeau qui broute? Évoques-tu assise à l ombre du moulin Nos caresses la nuit au calme clair de lune, Nos ruses, nos désirs, nos brouilles sans rancune Sous le grand nuage gris, menaçant, sibyllin? Ou bien t éloignes-tu le long de la rivière Où navigue une voile et cueilles-tu des fleurs? Attentive au reflet vers nos saules pleureurs D une voûte angevine, élégante, légère? Te voici tout auprès du vieux temple du parc : Suis-tu dans notre livre une figure étrange, Grimace du Démon ou sourire de l Ange Abandon de l Amour qui dépose son arc? Te caches-tu encor en dégrafant ta robe Tunique d autrefois, dentelles d aujourd hui Peut-être cherches-tu ton anneau d or, celui Que je t avais donné, que l herbe te dérobe? Patrice Aubouin. In De-ci De-là. Sylvie Brun. In Larmes de thé. Éd.La feuille de thé Le frisson esthétique N 11 55

4 Au fond des bois, une trouée Les meules lourdes, chaudes, Vacillent sous le vent. In Lumières du Perche. Éd. Clair de Perche Toux crescendo des vagues montant sur le rivage. Cernée de moutons et de mouettes, Une barque au loin danse dans les creux. L homme est debout dans la mâchoire. L arrière du chalutier. Du cordier. Du caseyeur. Bleu de chauffe, jambes écartées. Au fond de la rade déjà l océan roule La coque dans ses doigts. Cigarette. Un coup d œil pour la digue. Avec une herbe du chemin l enfant magicien faisait apparaître hors de son trou le grillon minuscule Orphée À la lisière du soleil La tige souple est devenue crayon en quête d un chant puisé au secret de l ombre Pas une main familière, pas un adieu. Saut quotidien dans le cercle de feu. Loïc Herry. In Oeste-Ouest. Béatrice Marchal. Insolubili thé Au détour d un chemin Des lumières dansent Sous une haie cathédrale. J ai voulu lui faire boire la tasse dans du thé mais mon amour pour vous n a jamais su se noyer il s est parfois juste un peu dilué mais il ne fut jamais soluble assez pour disparaître comme du sucre dans le thé Sylvie Brun. 56 Le frisson esthétique N 11

5 [Ce poème, qui fut vraisemblablement écrit durant l exil ardennais, connut une publication unique dans le n 15 (20 septembre 1934) des Feuillets Inutiles, la luxueuse revue de Jacques Maret tirée à 95 exemplaires. Il me fut communiqué par Arlette Albert-Birot, la grande amie de la poésie, qui n avait cessé, depuis nos premiers échanges, de manifester son intérêt pour mes recherches. On ne pouvait donc concevoir, meilleur écrin que le Frisson esthétique où l esprit d Arlette continue de vivre pour que scintille, à nouveau, ce poème magnifique. M.L.] Triptyque végétal Herbes folles de pluie et de soleil nourries de nos cadavres velues ou lisses c est selon silencieuses ou batailleuses rêches dressées comme des hallebardes que cachez-vous dans la prairie quand au printemps la foule des narcisses agite ses étoiles Plutôt un cadavre de mots enterré crime inavoué en souvenir d un souvenir rêvant la mort Herbes sages coupées pour nous nourrir cultivées ou sauvages coupées pour nous vêtir que savez-vous de nos voyages vers les savanes, les toundras, loin des jardins ou des prés? Pour Arlette en son éternel jardin, Quelque innocent enfoui là que la police ignore? Un pauvre rêve d avenir brisé sur le mur de la mort Loup blanc Fauve comme un pain sur la planche À la sortie du rouge four, Tant j ai croqué la brebis blanche Que je devins tel en retour. Car on devient ce que l on mange. Un long festin va nous changer. Tu peux, ô bête, faire l ange, Il te suffit de le manger. Avec la chair du portelaine Une vertu m entrait dedans. Le ciel hanta ma panse pleine Et j eus des lys au lieu de dents. Oyez, ma gorge transformée Ne commet plus le hurlement. Il n y vacille que le mée, Frêle grelot du bêlement. L amour, la haine, unique boule Entre nos os qui va qui vient. Selon qu en nous la chose roule On est le mal on est le bien. La sève intruse emplit l écorce Et la retourne comme un gant, Corps envahi troquant sa force, Ermite neuf ancien brigand. En vérité, ce que l on aime N est que l envers de ce qu on hait, Le dieu le diable sont un même, Et l un de l autre semble fait. Saint Nicolas, sans plus attendre, Avec ta crosse et ton anneau Mande mon âme d herbe tendre Au bercail bleu du grand Agneau! Saint-Pol-Roux. Herbes folles et herbes sages mêlées comme en nos vies la tristesse et la joie à peine nées et déjà sèches à peine mortes et renaissantes L ivraie souvent nous envahit et nul ne sait jamais Qui sauvera le blé de nos désirs. Pierre Caizergues. Le frisson esthétique N 11 57

6 Mère fleur Mère florale sans durée de vie limitée Mère si coquette de ganterie brodée Poussant le motif floral jusque sur le tailleur au chemisier criard soie dévorée ouvertement Tracée Constellations florales. de boutons nacrés tous éclatés au col, manches, poignets, revers, envers, plis et replis Mère en boutons promesse impatiente de boutons éclos N accordant consentement qu au sommeil entre des papiers peints fleuris Comblée dépliée Mère jardin vertical aujourd hui penchée sur sa passiflore Mère infiniment croissante Moins venue de l humain que de la plante Mère reliée à la plante par l arrosoir et une terre permanente sous les ongles bouclée de Liseron Mère hors d âge, hors d usage, prélassée en son jardin d hiver D un balcon de vie tombée à terre Poussée sous terre Baigneuse souterraine Nymphe dédaigneuse du temps Mère poussant d elle repoussant Sève seule Conduite d ombre et d eau en ses racines Végète vie jette à la volée A l air à l oiseau qu elle fréquente Semeuse d un champ inexploré qu elle sème conquérante Mère vaisseau accosté à l épitaphe chérie «Aux arbres du Bonheur» Énigmatique tableau de marbre Inestimable Renoir caché Éléphantesque baigneuse inhumée Exhumée en un code secret Morceau choisi tableau végétal que je lis Nouvelle Que j exhume Caveau caravelle Ma mère Claude SENEN-GARCIA Céline Garcia. Christian Jardi. 58 Le frisson esthétique N 11

Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel.

Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel. Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel. Octobre 2015 Froid Dans la forêt derrière ma maison, le feuillage est rouge

Plus en détail

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique Recueil 1 Mise en page par le groupe informatique Les enfants de la terre. Les mots te prennent par la main Te conduisent sur le chemin, Tu marches dans l oubli Que tes pas effacent. Demain est ton destin,

Plus en détail

Hans Christian Andersen. L Ange. Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE

Hans Christian Andersen. L Ange. Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE Hans Christian Andersen L Ange Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE Hans Christian Andersen (1805-1875) portrait (1836) par le peintre danois Constantin Hansen (1804-1880). «CHAQUE FOIS QU UN

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

Femme enceinte. Sous deux rondeurs d Amour Gonflées de douce sève, En attendant le jour Un petit être rêve ;

Femme enceinte. Sous deux rondeurs d Amour Gonflées de douce sève, En attendant le jour Un petit être rêve ; Femme enceinte Sous deux rondeurs d Amour Gonflées de douce sève, En attendant le jour Un petit être rêve ; Il habite en ce lieu Cette abside du monde, Tandis que sous les cieux La naissance est une onde

Plus en détail

1,2,3, consignes. Quatre types de consignes. Exprimer un texte par le mime. Sans retour au texte. Exprimer un texte par le dessin.

1,2,3, consignes. Quatre types de consignes. Exprimer un texte par le mime. Sans retour au texte. Exprimer un texte par le dessin. 1,2,3, consignes Instit90 (copyright) Objectifs! Mettre en œuvre des stratégies visant la compréhension de consignes ;! Gérer son activité : Anticiper et contrôler son ; Valider, invalider une proposition!

Plus en détail

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien 1 Au Japon, dans un petit village, vivait un vieil homme. Il habitait une minka une petite maison de bambou et cultivait le riz avec sa femme. Un jour, dans la forêt, le vieil homme vit son chien gratter

Plus en détail

Yves Patrick AUGUSTIN Mon île est une absente Extraits

Yves Patrick AUGUSTIN Mon île est une absente Extraits Yves Patrick AUGUSTIN Mon île est une absente Extraits Nul à l'horizon de mon exil. Nul. Entre ma soif et toi, la distance : Éternité de mon rêve au réel. Nul à l'horizon de mon exil, Même pas la chute

Plus en détail

Sébastien Smirou. Mon Laurent P.O.L. 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e

Sébastien Smirou. Mon Laurent P.O.L. 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e Sébastien Smirou Mon Laurent P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e Pour Arno 1. les batailles écartelé d ondé d azur & d argent dans le premier quartier d ancres d argent (argent bruni) dans le

Plus en détail

C Projet de lecture FLA 30-2. Poésie et chanson : À mon image. Cahier de l élève. Nom :

C Projet de lecture FLA 30-2. Poésie et chanson : À mon image. Cahier de l élève. Nom : C Projet de lecture Poésie et chanson : À mon image FLA 30-2 Cahier de l élève Nom : À mon image DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire quelques poèmes et chansons portant sur différents sujets. Tu devras

Plus en détail

Compréhension de lecture

Compréhension de lecture o Coche pour indiquer si les phrases sont es ou o Paul et Virginie sont assis sur des fauteuils très confortables. o Virginie a une robe à pois. o Paul boit un café fumant dans une tasse rouge. o Virginie

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

Jardin secret. Hank Vogel

Jardin secret. Hank Vogel Jardin secret Hank Vogel Hank Vogel Jardin secret 1 L amour, une couronne d épines et de lauriers. 2 On n entre pas dans le royaume des anges la tête vide et les mains propres, on y entre souvent abattu

Plus en détail

La petite fille qui voulait attraper le soleil

La petite fille qui voulait attraper le soleil La petite fille qui voulait attraper le soleil Un beau matin, une fillette fût réveillée par un drôle de petit rayon de soleil, qui rentra dans sa chambre, lui caressa la joue et vint lui chatouiller le

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

Paul Éluard FACILE Illustration Man Ray 1935

Paul Éluard FACILE Illustration Man Ray 1935 Paul Éluard FACILE Illustration Man Ray 1935 Page de couverture 1 Première double page Tu te lèves l eau se déplie Tu te couches l eau s épanouit Tu es l eau détournée de ses abîmes Tu es la terre qui

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

Les 214 clés / radicaux du chinois mandarin

Les 214 clés / radicaux du chinois mandarin Les 214 clés / radicaux du chinois mandarin AVEC 1 TRAIT 一 yï un 丨 gùn ligne / baton 丶 zhŭ / diăn 丿 piě 乙 yĭ 亅 jué point oblique à gauche faucille crochet AVEC 2 TRAITS 二 èr deux 亠 tóu couvercle 人 亻 rén

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

«Nul ne peut atteindre l aube sans passer par le chemin de la nuit»

«Nul ne peut atteindre l aube sans passer par le chemin de la nuit» «Nul ne peut atteindre l aube sans passer par le chemin de la nuit» Khalil Gibran «Tant de fois, j ai été Jusqu au bout de mes rêves, Que je continuerai, Jusqu à ce que j en crève Que je continuerai, Que

Plus en détail

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL)

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL) il avait la solitude au cœur. il découvrait qu il a raté plein de bonheur. qu il avait perdu la lune en comptant les étoiles. Il avait écrit des livres. il découvrait ses petits. que la raison d écrire

Plus en détail

Figure de style : la comparaison

Figure de style : la comparaison 1. Paul discutait toujours comme une pie. 2. Son visage était rouge comme une tomate. 3. Les arbres en fleurs étaient pareils à d immenses bouquets. 4. Les melons me paraissent moins mûrs que les pêches.

Plus en détail

La maîtresse m a demandé d écrire la suite d une nouvelle de Philippe BARBEAU, l ami de l ogre, en respectant les étapes du récit.

La maîtresse m a demandé d écrire la suite d une nouvelle de Philippe BARBEAU, l ami de l ogre, en respectant les étapes du récit. La maîtresse m a demandé d écrire la suite d une nouvelle de Philippe BARBEAU, l ami de l ogre, en respectant les étapes du récit. Un après midi d ennui Yoann s ennuyait depuis toujours mais, en ce début

Plus en détail

Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit

Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit [Choisir la date] LA PETITE FILLE ET LES ALLUMETTES HANS CHRISTIAN ANDERSEN CONTES D ANDERSEN, 1876, P.157-161 TEXTE INTEGRAL Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit n était pas loin ; c était

Plus en détail

Luc Baptiste. Le village et enfin. Bleu autour

Luc Baptiste. Le village et enfin. Bleu autour Luc Baptiste Le village et enfin Bleu autour À Édith et Jean Baptiste, mes parents À mon fils Enki image C est une femme dure et triste qui marche dans la cour d un domaine, comme on dit en Allier. Une

Plus en détail

Loïc Herry (1958-1995)

Loïc Herry (1958-1995) Poésie Loïc Herry (1958-1995) Mon doigt d enfant dessinait des voyages Sur les pages vivement colorées. Ouest. Loïc Herry naît à Cherbourg où il grandit. En 1985, il termine à Caen ses études supérieures

Plus en détail

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant 1 - Découverte : Le verbe au participe passé Rappel : le verbe au participe présent, c est : Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant C est grâce au participé présent

Plus en détail

Chaque soir et chaque matin je fais ma toilette et je me brosse les dent.

Chaque soir et chaque matin je fais ma toilette et je me brosse les dent. Tu accordes les mots soulignés si c est nécessaire Le maître parle aux enfant. Tu donnes des poisson. Le boucher coupe quelques escalope pour ses client. Chaque soir et chaque matin je fais ma toilette

Plus en détail

1. Pétales de tendresse

1. Pétales de tendresse Introduction Ferme tes yeux, un instant. Je dirige ton corps sous la pluie éperdue qui nous enveloppe et nous sépare du monde. Nous n avons pas voulu les guerres, ni la pauvreté, ni la haine oppressante.

Plus en détail

Couleur Mékong. Recueil de poèmes, de chansons et de partitions. Volume 2

Couleur Mékong. Recueil de poèmes, de chansons et de partitions. Volume 2 Couleur Mékong Recueil de poèmes, de chansons et de partitions Volume 2 1 INDEX CHANSONS & PARTITIONS Chanson Partition Aime-moi sans mentir...................................... 75....... 218 Amours cosmiques........................................

Plus en détail

! Paroles et musique : Annette Campagne

! Paroles et musique : Annette Campagne Pour ce que ça vaut Pour ce que ça vaut Y a encore des jours où je m enflamme Où je suis à la merci de tous mes états d âme C est difficile de lâcher prise Quand mes vagues se heurtent sur tes rochers

Plus en détail

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre.

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Gö r l i t z La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Pouvait-il l avoir raté? Il s était pourtant caché dès

Plus en détail

L écriture : une arme de libération du corps et de l esprit

L écriture : une arme de libération du corps et de l esprit L écriture : une arme de libération du corps et de l esprit Et si demain j étais une ville Serais-je sur une île? Je choisirai la solitude pour m épargner des personnes de mauvaise attitude. On oublierait

Plus en détail

LA BARBE BLEUE. Charles PERRAULT

LA BARBE BLEUE. Charles PERRAULT LA BARBE BLEUE Charles PERRAULT Il y avait autrefois un homme qui était très riche. Il avait des maisons magnifiquement meublées à la ville et à la campagne, sa table était toujours couverte de vaisselle

Plus en détail

Joseph Irénée Carcany. Plaine de poésie. Hommage à mon village. Publibook

Joseph Irénée Carcany. Plaine de poésie. Hommage à mon village. Publibook Joseph Irénée Carcany Plaine de poésie Hommage à mon village Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Moments de paix. Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat

Moments de paix. Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat Moments de paix Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat Les âmes s'en vont rapidement vers un conflit ; autrement dit, une affreuse histoire mystérieuse. Le vent souffle,

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

TABLE DES LIVRES ET DES INCIPIT. PROLOGUE... 7 Voici l homme...7 Voici l homme qui a appris...8 L homme ne cesse de regarder...9 Plonge ton visage...

TABLE DES LIVRES ET DES INCIPIT. PROLOGUE... 7 Voici l homme...7 Voici l homme qui a appris...8 L homme ne cesse de regarder...9 Plonge ton visage... TABLE DES LIVRES ET DES INCIPIT PROLOGUE... 7 Voici l homme...7 Voici l homme qui a appris...8 L homme ne cesse de regarder...9 Plonge ton visage...9 I L ABSOLU DE LA NEIGE... 11 Ces chemins qui ne mènent

Plus en détail

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet la tendresse Jacques Ancet est né à Lyon en 1942. Il vit et travaille près d Annecy. Il est l auteur d une imposante œuvre poétique, et un des traducteurs essentiels de la poésie espagnole. son site :

Plus en détail

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 JE ME SOUCIE DE TOI Chant d entrée : La promesse Grégoire et Jean-Jacques Goldman La Promesse On était quelques hommes Quelques hommes quelques femmes en rêvant de

Plus en détail

A TOI, AMOUR DE PATRIMOINE,

A TOI, AMOUR DE PATRIMOINE, A TOI, AMOUR DE PATRIMOINE, SUR LA TERRE DES PARFUMS L AIR NOUS FAIT DES CÂLINS MERCI PATRIMOINE POUR LA CONSERVATION DE TOUTES CES COMPOSITIONS QUI VIENNENT DE LA CULTURE DES FLEURS QUI DÉGAGENT DE BONNES

Plus en détail

La clé sous la porte. La mer lactée. Marie-Lydie Joffre

La clé sous la porte. La mer lactée. Marie-Lydie Joffre La clé sous la porte La mer lactée 7 heures Sur l étang de Vic dégradé arc-en-ciel dans l eau cinq flamants roses glissent sur l irisation dans le silence des cygnes voix rauques dans les roseaux en file

Plus en détail

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité Le vent bohème Ça m a pris du temps pour me libérer De cette prison d incertitude Mes craintes étaient prises au dépourvu Et tous mes doutes ont disparu J ai trouvé mon bateau sur les pierres J ai refait

Plus en détail

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable La magie des mots Bienvenue Un poème Merci à tous Les mots Etre une chanson Juste un petit mot L aigle et le vermisseau La prière de la dent L oiseau Une note de musique L amour Ma naissance Fleur d amour

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Liens entre la peinture et la poésie

Liens entre la peinture et la poésie Liens entre la peinture et la poésie Ophélie dans Hamlet Ophélie est un personnage fictif de la tragédie d Hamlet, une célèbre pièce de William Shakespeare. Elle partage une idylle romantique avec Hamlet

Plus en détail

Il était une petite fille qu on appelait le Petit Chaperon Rouge. Un jour, sa maman

Il était une petite fille qu on appelait le Petit Chaperon Rouge. Un jour, sa maman Il était une petite fille qu on appelait le Petit Chaperon Rouge. Un jour, sa maman parle au téléphone avec la grand-mère, puis dit au Petit Chaperon Rouge: Porte à ta grand-mère ce panier! 1. Maman téléphone....

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

Ermes Ronchi. Le petit livre de. l Espérance

Ermes Ronchi. Le petit livre de. l Espérance Ermes Ronchi Le petit livre de l Espérance ais l espérance, dit Dieu, voilà ce qui m étonne «MMoi-même. Ça c est étonnant. Que ces pauvres enfants voient comme tout ça se passe et qu ils croient que demain

Plus en détail

Le loup et les 7 chevreaux

Le loup et les 7 chevreaux Episode 1 Il était une fois une chèvre qui avait sept jolis petits chevreaux. Un matin, elle voulut aller chercher de la nourriture pour elle et ses petits dans la pairie. Elle les rassembla tous les sept

Plus en détail

MERCI POUR TOUTE CETTE ANNEE

MERCI POUR TOUTE CETTE ANNEE MERCI POUR TOUTE CETTE ANNEE C est bientôt les vacances! Notre année à l école s achève Qu avons-nous vécu cette année?? Que retenons nous des belles choses que nous avons vécues avec notre famille, ou

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

Découpe les photos et classe-les en deux groupes. Explique ton choix à la maîtresse et donne un nom à chaque colonne.

Découpe les photos et classe-les en deux groupes. Explique ton choix à la maîtresse et donne un nom à chaque colonne. Séance 1 (a) Prénom : Date : Découpe les photos et classe-les en deux groupes. Explique ton choix à la maîtresse et donne un nom à chaque colonne. Séance 1 (b) Mon cher Benjamin, C est avec grand plaisir

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Fifi Humus et Peter Argile - Annexe 1

Fifi Humus et Peter Argile - Annexe 1 Fifi Humus et Peter Argile - Annexe 1 Chapitre 1 : Un rêve étrange Connaissez- vous Fifi et Peter? Il était une fois une petite feuille en forme de cœur, Fifi, et un petit caillou en forme de carré, Peter,

Plus en détail

Dimanche 20 mai 2012 7 e dimanche de Pâques

Dimanche 20 mai 2012 7 e dimanche de Pâques Propositions de chants pour la journée mondiale de la communication Dimanche 20 mai 2012 7 e dimanche de Pâques Entrée Ouvrez les portes du silence K 181 Texte et musique : Bernard Quenot Un chant en adéquation

Plus en détail

Le Désespéré. Léon Bloy. Publication: 1887 Source : Livres & Ebooks

Le Désespéré. Léon Bloy. Publication: 1887 Source : Livres & Ebooks Le Désespéré Léon Bloy Publication: 1887 Source : Livres & Ebooks Lorsque du Créateur la parole féconde, Dans une heure fatale, eut enfanté le monde Des germes du chaos, De son œuvre imparfaite il détourna

Plus en détail

LA MACHINE A TRICOTER (2)

LA MACHINE A TRICOTER (2) LA MACHINE A TRICOTER (2) TEXTE DEPOSE A LA SACD Son utilisation est soumise à l autorisation de l auteur via la SACD Pour plus de précisions et pour obtenir la suite de cet extrait: christian.moriat@orange.fr

Plus en détail

Constance Larsen. Le Livre à écrire. Publibook

Constance Larsen. Le Livre à écrire. Publibook Constance Larsen Le Livre à écrire Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Fabien Bœuf : La bulle

Fabien Bœuf : La bulle Fabien Bœuf : La bulle Paroles et musique : Fabien Boeuf Booster/WTPL Music Thèmes La maison, le chez-soi, la vie en couple. Objectifs Objectifs communicatifs : Identifier le sujet de la chanson. Exprimer

Plus en détail

Et voilà, c est fini.

Et voilà, c est fini. Et voilà, c est fini. J espère que tu t es bien amusé en cherchant des feuilles dans le parc et que tu en a appris un peu plus sur les arbres qui vivent ici. Si tu as fait attention, tu auras remarqué

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

Le groupe nominal est composé d un déterminant + un nom (facultatif : + des adjectifs).

Le groupe nominal est composé d un déterminant + un nom (facultatif : + des adjectifs). Le groupe nominal est composé d un déterminant + un nom (facultatif : + des adjectifs). Le déterminant est un mot qui précède un nom commun. Mes travaux seront finis dans un an. (Mes gros travaux seront

Plus en détail

Jardin et Aquarelles. Sommaire. Page 28 Planche et clous - Mur en briques. Page 1 Introduction. Page 29 Aquarelle «Clou»

Jardin et Aquarelles. Sommaire. Page 28 Planche et clous - Mur en briques. Page 1 Introduction. Page 29 Aquarelle «Clou» Jardin et Aquarelles Sommaire Page 1 Introduction Page 2 Itinéraire d un jardinier aquarelliste Page 3 Aquarelle «Cèpe» CHAPITRE I : Bien débuter Page 5 Le matériel Page 6 Les couleurs Page 7 L eau Page

Plus en détail

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu.

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu. Partir : Recherche «lemmatisée». Le logiciel ne permttant pas de séparer le verbe «part», de «à part»... ou «le parti» de «parti» on a procédé manuellement au choix. 2 page 937 / 1ère partie, PARIS Je

Plus en détail

LA NON-DEMANDE EN MARIAGE GEORGES BRASSENS

LA NON-DEMANDE EN MARIAGE GEORGES BRASSENS LA NON-DEMANDE EN MARIAGE GEORGES BRASSENS Ma mie, de grâce, ne mettons Pas sous la gorge à Cupidon Sa propre flèche Tant d'amoureux l'ont essayé Qui, de leur bonheur, ont payé Ce sacrilège... R: J'ai

Plus en détail

Verbes 1 er groupe au présent de l indicatif

Verbes 1 er groupe au présent de l indicatif I) Compléter avec le verbe demandé au présent de l indicatif 1 Tu.le palais de la reine. (dessiner) 2 Les garçons beaucoup le sport. (aimer) 3 D'habitude, je..vers huit heures. (se coucher) 4 Les grenouilles

Plus en détail

Le laboureur. Sully Prudhomme

Le laboureur. Sully Prudhomme Le laboureur - Le laboureur m'a dit en songe : "Fais ton pain Je ne te nourris plus: gratte la terre et sème." Le tisserand m'a dit: "Fais tes habits toi-même." Et le maçon m'a dit:" Prends la truelle

Plus en détail

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!»

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Musette s est lassée. Sous son plancher, «cric, crac, croc», Des enfants grignotent, gigotent et se font des croques. Alors un matin, elle

Plus en détail

Spécialement pour toi

Spécialement pour toi Spécialement pour toi Spécialement pour toi J ai créé Une carte de souhaits Qui représente soit Un bonheur partagé, Un instant parfait Un moment d émoi Une belle complicité Laisse-toi bercer, Laisse-toi

Plus en détail

26 février 1918. Marie,

26 février 1918. Marie, Commémoration du Centenaire de la Grande Guerre Lettres écrites par Julie, élève de 1L 26 février 1918 Je suis tellement heureux, ce temps maussade ne se finira jamais il me semble, maintenant. Mais je

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail

Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse.

Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse. L'école buissonnière Hors les murs Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse. Nous avons passé la semaine à découvrir

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

La Servante du Seigneur

La Servante du Seigneur JEAN-LOUIS FOURNIER La Servante du Seigneur STOCK J ai égaré ma fille. Je suis retourné à l endroit où je l avais laissée, elle n y était plus. J ai cherché partout. J ai fouillé les forêts, j ai sondé

Plus en détail

11. Le grand voyage djoscar

11. Le grand voyage djoscar ~I 11. Le grand voyage djoscar Sylvie Poilleve, illustrations de Stephane Senegas ~ ~~.. ~~--' ~ "'" Du haut du grand marronnier, doucement, une feuille se met a tomber. Lentement, elle danse, virevolte

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Les poèmes que contient ce livre remontent, pour ainsi dire, à l origine «Retour» est le premier poème que je me souviens avoir publié ; je l avais

Les poèmes que contient ce livre remontent, pour ainsi dire, à l origine «Retour» est le premier poème que je me souviens avoir publié ; je l avais Les poèmes que contient ce livre remontent, pour ainsi dire, à l origine «Retour» est le premier poème que je me souviens avoir publié ; je l avais écrit, retour d Inde, à Cambridge, l hiver 1945 et se

Plus en détail

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance.

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance. Mc 4.26-32 Espérer, c est s oublier Jésus a souvent donné la simplicité des enfants comme modèle de réception de sa Parole ; nous allons suivre leur exemple. Merci les enfants. Les deux histoires que nous

Plus en détail

Louis et Zélie Martin

Louis et Zélie Martin Louis et Zélie Martin Qu ont-ils fait de si extraordinaire pour être béatifiés le 19 octobre 2015? Sommaire : 1. Les époux Martin, qui sont-ils? 2. Texte à trou / texte à trou réponses 3. Création d un

Plus en détail

nos coeurs sont pliés des chicanes, désirs d'enfants la lune nous écrit nos répliques idéales

nos coeurs sont pliés des chicanes, désirs d'enfants la lune nous écrit nos répliques idéales Depuis longtemps texty francouzština Depuis longtemps / Už dlouho paroles / text Zdenka Dobiášová et Ivana Fitznerová nos coeurs sont liés par des lianes depuis longtemps le soleil nous envoie la même

Plus en détail

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1 ÉPREUVE 3 : compréhension de l'oral NOVEMBRE 2010 Κρατικό Πιστοποιητικό

Plus en détail

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5)

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5) Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE (Recueil n 5) Préface Née à Waziers, petite commune du nord de la France, Marie-Hélène Coppa est l ainée d une fratrie de trois filles et a grandi dans une famille très

Plus en détail

INDEPENDANCE LA PARESSE EST ROUILLE ET POUSSIERE LE TRAVAIL VAUT MIEUX CAR IL MENE AU REPOS DU CŒUR ET DE L ESPRIT

INDEPENDANCE LA PARESSE EST ROUILLE ET POUSSIERE LE TRAVAIL VAUT MIEUX CAR IL MENE AU REPOS DU CŒUR ET DE L ESPRIT Valeur : Action Juste Leçon M1.19 INDEPENDANCE Objectif : Stimuler la réflexion sur l importance de prendre soin de soi-même et de ne pas toujours compter sur les autres pour subvenir à ses propres besoins.

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Les Possessifs Exercices. Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

Les Possessifs Exercices. Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. Les Possessifs Exercices Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. *Le pronom possessif s accorde avec le nom et varie selon le possesseur.

Plus en détail

La Vie est un bouquet de fleurs Publibook

La Vie est un bouquet de fleurs Publibook Pulchérie Abeme Nkoghe La Vie est un bouquet de fleurs Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui

wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq Les poèmes d amour wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui L art du sonnet

Plus en détail

Mais un jour, un chevalier arriva au château Il voulait apporter un écu pour l armurerie. On aurait dit qu il voulait s en débarrasser.

Mais un jour, un chevalier arriva au château Il voulait apporter un écu pour l armurerie. On aurait dit qu il voulait s en débarrasser. NAO et l écu magique Nao est un dieu. Il habite sur une colline et peut se métamorphoser en toutes sortes d animaux pour ne pas se faire repérer. Cette colline est invisible aux yeux des hommes. Il est

Plus en détail

Lycée Charles Bélair Groupe Pm Arcahaie Texte 2

Lycée Charles Bélair Groupe Pm Arcahaie Texte 2 Lycée Charles Bélair Groupe Pm Arcahaie Texte 2 Ma ville S il fallait au monde présenter ma ville Je dirais la fierté, je dirais l âpre orgueil L étagement des mornes éblouissantes Voir un enfant lâcher

Plus en détail

CHIENS par M. Emile DALBIN. A mon fidèle collaborateur «Tell pour son dixième anniversaire.

CHIENS par M. Emile DALBIN. A mon fidèle collaborateur «Tell pour son dixième anniversaire. CHIENS par M. Emile DALBIN A mon fidèle collaborateur «Tell pour son dixième anniversaire. Les jours hâtent leur fuite et nous prenons de l'âge Avant que s'accentuent les ombres du couchant Voici venu

Plus en détail

venin SANEH SANGSUK TRADUIT DU THAI PAR MARCEL BARANG

venin SANEH SANGSUK TRADUIT DU THAI PAR MARCEL BARANG venin SANEH SANGSUK TRADUIT DU THAI PAR MARCEL BARANG EDITIONS DU SEUIL pour l édition française SANEH SANGSUK pour l édition originale Titre original : Assorapit, 2001 Le soir tombait. Le crépuscule était

Plus en détail

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur.

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur. Hansel et Gretel Première scène Il était une fois, dans un petit village, un bûcheron et ses deux enfants, Hansel et Gretel. Un jour, il n'y avait plus de manger dans la maison alors le bûcheron demandait

Plus en détail

Évangiles (N bleus pages 35 à 42)

Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles pages 1/5 N 12 Matthieu 28, 18-20 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Au temps de Pâques, Jésus ressuscité adressa ces paroles aux Apôtres : «Tout

Plus en détail

Les diphtongues AI, EI, AO, OU

Les diphtongues AI, EI, AO, OU Séance 1 LES SONS ET LES TONS DU CHINOIS Je vais travailler sur les diphtongues AI et EI, AO et OU. Si tu as déjà travaillé le cours de niveau 1, cette révision te sera utile et importante. Les diphtongues

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail