LES EVOLUTIONS DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES EVOLUTIONS DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE"

Transcription

1 LES EVOLUTIONS DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE Stéphane COURT Directeur Général 30 septembre 2014

2 Introduction: évolution de la relation client dans la banque Une transformation en profondeur du modèle de la banque de détail 2 EVOLUTIONS TECHNOLOGIQUES 2 EXPLOITATION des DONNEES MODES DE CONSOMMATION MODELE ECONOMIQUE PROFILAGE SOUS PRESSION Equinox-Cognizant, tous droits réservés

3 Attentes et usages des canaux : 5 tendances majeures Un nouveau consumérisme porté par les évolutions technologiques et les changements par rapport à la banque EXPOSITION CROISSANTE A DES EXPERIENCES DE MARQUE DISTINCTE Progression multibancarisation / maintien 1 banque principale (BOC) AUTONOMISATION CROISSANTE DES ACHATS ET DES ACTES DE GESTION Un rapport plus tendu au temps consacré aux activités non choisi, favorable au digital TAUX DE RECOMMANDATION (NPS) PLUS FAVORABLE AUX BANQUES DIRECTES ET AFFINITAIRES UNE SENSIBILITE ACCRUE A LA RECONNAISSANCE TANGIBLE DE L INDIVIDU ET DE SA FIDELITE A LA BANQUE L ATTACHEMENT A DISPOSER SI BESOIN D UN INTERLOCUTEUR FINANCIER COMPETENT QUEL QUE SOIT L AGE ET LA MATURITE DIGITALE DES CLIENTS Multibancarisation 43% Z2 Dont 81% 2 établissements 19% 3 établissements ou + Banque directes 38% Banques mutualistes Z2-16% Banques de détail -25% Conseil personnalisé 63% Z2 Aide à la décision : 58% Confidentialité / Sécurité : 53% Taux de multibancarisation Etude Acxiom, mars 2013 Taux de recommandation (Net Promoter Score) Etude Relation Banques Client, Deloitte, 2014 Equinox-Cognizant, tous droits réservés Rôle associé au conseiller financier Ipsos et Logica, 2012

4 Evolution du comportement du consommateur envers les canaux d accès à la banque : 5 tendances majeures 4 1 Fréquentation des agences Évolutions marquantes Fréquentation en baisse de 9 % en moyenne par an depuis 3 ans (1) Canal privilégié pour les opérations complexes et les réclamations (2) 2 Internet fixe et e-banking Une utilisation qui se stabilise, avec une population d internautes de 42 millions en 2013, +5% en 1an (3) Canal le plus utilisé pour la consultation et l information (2) 3 Mobile et m- banking 24 millions de mobinautes en 2013, +21% en 1an (3) Les connexions par mobile dépassent les connexions par internet depuis mi-2013 dans les grands réseaux nationaux (4) 4 5 s et textos dans la banque Réseaux sociaux et f-banking 14% des Français effectuent des réclamations par et 12% utilisent ce canal pour prendre rdv avec leur conseiller (3) 28 millions d utilisateurs actifs mensuels sur Facebook et 2,3 millions sur Twitter en France (5) 6% des Français ont déjà utilisé les réseaux sociaux pour émettre un avis défavorable concernant leur banque (3) (1) Les Echos, 2012 (2) Deloitte Conseil, 2014 (3) baromètre FEVAD réalisé par Médiamétrie/Netratings, 2013 Equinox-Cognizant, tous droits réservés (4) Travaux Equinox, 2014 (5) Twitter, Facebook, 2014

5 Focus sur les tendances 1 Fréquentation des agences ESSOR DES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE L autonomie des clients est encouragée par les banques BAISSE DE LA FREQUENTATION DES AGENCES Une minorité de clients fréquentent régulièrement leur agence RECOURS A L AGENCE POUR DES OPERATIONS COMPLEXES, DES RECLAMATIONS, DES CONSEILS POINTUS PROXIMITE GEOGRAPHIQUE ET MEILLEURE AMPLITUDE D OUVERTURE Deux facteurs qui pourraient décider 1 français sur 5 à changer d agence DES AGENCES QUI SE TOURENENT DAVANTAGE VERS LE CONSEIL SPECIALISE La fin du «tout partout pareil» 1 x 2 virement 1 x 3 information 1 x 4 simulation avant crédit 27% 52% 13% Utilisation des services en ligne Sondage Ifop 2013 Part des français qui ne se rendent jamais en agence Panorabanques.com, 2014 Part des français qui sont prêts à se passer de leur conseiller Panorabanques.com, 2014 Equinox-Cognizant, tous droits réservés Part des français utilisant leur banque classique comme une banque en ligne Panorabanques.com, 2014

6 Focus sur les tendances 2 Internet fixe et e-banking LES CHANGEMENTS SOCIETAUX AU REGARD D INTERNET SONT PUISSANTS Population de plus en plus adepte du Self Service et forte appétence pour le Web-to-Store LA BANQUE EN LIGNE EST LE CANAL LE PLUS UTILISE POUR LA CONSULTATION ET L INFORMATION LA PART DES PRODUITS BANCAIRES SOUSCRITS PAR INTERNET RESTE FAIBLE Les comportements évoluent grâce à la digitalisation LES BANQUES CONTINUENT D ELARGIR LA GAMME DE PRODUITS A SOUSCRIRE «Notre objectif est que 80% de notre gamme puisse être souscrite par internet contre 49% auj.» F. PEROL L UTILISATION DU E-BANKING TEND A SE STABILISER AU PROFIT DU M-BANKING La fin du «tout partout pareil» 39% 77% 6% 56% Achats en ligne en 2013 Enquête FEVAD Recours au e-banking Barometre FEVAD réalisé par Mediamétrie Equinox-Cognizant, tous droits réservés Part des français ayant déjà souscrits en ligne Enquête FEVAD CREDOC 2012 Part des français qui sont prêts à souscrire des produits en ligne avec signature élec. Etude EFMA / E&Y

7 Focus sur les tendances 3 Mobile et m-banking UNE UTILISATION QUI S INTENSIFIE De nombreux facteurs participent à la montée en puissance du mobile comme canal de préférence L USAGE DU MOBILE TEND A SUPPLANTER CELUI DE L INTERNET FIXE Les connexions sur mobiles / tablettes ont dépassé celles de la BEL pour les groupes nationaux depuis mi-2013 DES USAGES QUI SE DIVERSIFIENT ET S INTENSIFIENT Téléchargement des Apps et création d un univers de service en complète portabilité UN USAGE ENCOURAGE PAR LES BANQUES AVEC DES APPLICATIONS PLUS SOPHISTIQUEES ET UNE COMMUNICATION PLUS ACCRUE LES DETENTEURS DE TABLETTES/SMARTPHONES SONT POTENTIELLEMENT AMENES A INTENSIFIER LEUR RELATION A LA BANQUE 74% 77% 30 millions 72% Ont entendu parler de l application de leur banque ING TNS Sofres Recours au e-banking Barometre FEVAD réalisé par Mediamétrie Equinox-Cognizant, tous droits réservés Nombre de connexions mobile par mois (LCL / SG) Détenteurs et utilisateurs de tablettes pensant se rendre plus souvent en agence ING TNS Sofres, 2013

8 Impacts sur la variation des parcours client En synthèse, le modèle relationnel bancaire évolue 8 De 2005 À 2015 Vers 2020 Expérience de marque Apporter au client les informations différenciant la marque des banques concurrentes Convaincre le client de la valeur ajoutée du conseiller financier Traiter les objections du client acquises via d autres canaux / marques Gérer une expérience client au travers de canaux que la marque ne contrôle plus Identifier les multiples occasions de volatilité et savoir séduire pour concrétiser Rôle des canaux Canaux superposés ou juxtaposés et emboités Rôle très formaté de chaque canal Interopérabilité limitée entre canaux Canaux complémentaires ou substituables (e-agences) Agence = prépondérante dans le conseil, charnière majeure de l acte d achat (incluant les parcours web-to-store ou store-to-web) Canaux interconnectés en séquences prédéfinies Agence de prox. = Lieu multi-motif : Délivrance du service et du conseil Finalisation de l achat (scan des PJ) Initiation d un parcours / d une réflexion financière Interopérabilité complète entre canaux (tous process interruptibles) Parcours client Parcours linéaires Vus comme homogènes pour tous les clients Contraint par le process de la banque Gestion limitée des process commerciaux interruptibles Parcours circulaires Décorrélation entre Front et M/BO pour plus de fluidité des interactions Interopérabilité des process clients pour tous canaux Capacité d interrompre une interaction et passation des dossiers à tout canal Exploitation en temps réel des informations collectées sur le client et son environnement Parcours nodaux Fin de l unité de temps/lieu de l acte d achat : trajectoires multiples, non balisées, avec davantage «d infidélité» et de volatilité Chaque canal doit jouer un rôle pour traiter / récupérer les clients tentés par une «porte de sortie» dans leur parcours crosscanal Equinox-Cognizant, tous droits réservés

9 Les grands enjeux pour la banque de détail 9 Investissement dans le marketing analytique (Analyses des comportements multicanal, gestion des événements selon les profils, segmentation, système prédictif et anticipation des besoins ) Interactions dans les média sociaux Connaissance client Adaptation du réseau physique : densité points de vente Nouveaux formats d agences / différentiation plus marquée Elargissement amplitude ouverture Spécialisation accrue de la force de vente Modèle relationnel Transformation durable du modèle de la banque de détail Modèle de distribution Formation force de vente à de nouveaux comportements relationnels Programmes relationnels pour développer la satisfaction client Personnalisation de la relation Parcours client Digitalisation des processus / généralisation signature électronique Dématérialisation des processus Développement des «API S» Equinox-Cognizant, tous droits réservés

10 Evolution de la relation client dans la Banque Programme 10 Souscription et entrée en relation : l innovation digitale et mobile au service du parcours client Interaction client, impact de l omnicanal et de la mobilité Optimiser ses systèmes d engagement pour mieux évoluer dans l ère du client Les Serious Games au service de la relation client Dossier crédit 2.0 : du traitement externalisé à l expérience 100% digitale 16h05 16h25 16h25 16h45 16h45 17h05 17h05 17h25 12h40 13h00 Eric Jamet Directeur Marketing Tessi documents services Philippe Rouas EMEA Program Director Cincom System Alexis Vernières Regional Vice President France Kofax Evelyne Vuillion Directeur de compte Sopra Banking Softawre Lionel Deparis Responsable Marketing Docapost BPO Christophe Reoupéniau Senior Consultant Cincom System Equinox-Cognizant, tous droits réservés

11 Souscription et entrée en relation L innovation digitale et mobile au service du parcours client Eric Jamet Directeur Marketing, Tessi documents services

12 Moderniser la relation client Enjeu d innovation ou mal nécessaire? Client Autonome, averti Volatile et multibancarisé Génération GeeK et Pro GeeK Banque Papy boom et coûts des back-office Processus métiers vieillissants Fidélisation et conquête Marché Nouvelles technologies numériques Nouveaux entrants Internet Offres innovantes

13 Transformation numérique Les opportunités pour la banque d aujourd hui et de demain Parcours client simplifié Cloud Mobility Cadre règlementaire Automatisation des traitements Processus métier Réduction des coûts Sécurité et contrôles Intelligence des données clients Big data Social Media Confidentialité

14 L innovation technologique Tessi au service d une relation client digitalisée Multicanal Convergence des flux Parcours client Process numériques BOS MANAGER Document DOCUBASE BEE-POST Souscription Electronique Lettre Recommandée Electronique Facture Electronique E-mandat SEPA Mobilité Capture à la source M-banking SCANTOPAY mobile SCANTOPAY office Capture Mobile

15 tessicontrat E-souscription et outils mobiles au service du parcours client Ouverture de compte 1. Choix de l offre, identification en ligne 2. Constitution, enregistrement du dossier 3. PJ : Scan et contrôles depuis le mobile 4. PJ : Envoi temps réel et enregistrement au dossier 5. Signature électronique du contrat 6. Enregistrement à valeur probatoire

16 Et si vous remettiez vos chèques en banque depuis votre Smartphone Pour la banque Le chèque, intégré votre offre «M-Banking» Un outil de fidélisation client La réduction des coûts de traitement Pour le client Les remises de chèques en quelques clics Notifications et suivi de l enregistrement Plus besoin d aller à l agence Service d accès à l image

17 L externalisation back-office Tessi Pour mieux se focusser sur la modernisation de ses processus clients FLUX Document Process Outsourcing TECHNO Information Process Outsourcing METIER Backoffice Process Outsourcing Numérisation papier Acquisition flux électroniques Centralisé ou à la source Indexation / catégorisation Vidéocodage / vidéocontrôle Traçabilité des flux Capture et pilotage des flux GED / Corbeilles / workflow Archivage à valeur probatoire Echanges électroniques Connexion / interface SI Conformité / complétude Saisie et traitement métier Instruction dossier Relation client multicanal Conformité / Sécurité / Accompagnement 15 usines industrielles Centres off-shore Certifications et process qualité BOS MANAGER DOCUBASE BEE-POST Datacentrer Ecrans connectés ou batch Crédits Successions Dossiers en déshérence Comptes Chèques et Epargnes Voies d exécution Assistance SEPA Back-office Chèques

18 Vos questions?

19 Interaction clients : Impact de l omni-canal et de la mobilité Salon Banque et Innovation Septembre 2014 Philippe Rouas, François Feck

20 Situation du marché

21 Usage de la Banque en ligne Source : McKinsey France : Rapport 2014 Mutation numérique des entreprises

22 L omni canal

23 La mobilité

24 La mobilité Source : Utilisation des services de banques en ligne. CCM Benchmark versus 97 % versus 67 % versus 41 %

25 La mobilité Source : Utilisation des services de banques en ligne. CCM Benchmark Prépondérance des accès mobiles

26 Quelques soucis Source : McKinsey France : Rapport 2014 Mutation numérique des entreprises Internet peu utilisé en France pour des opérations de souscription et des démarches sur des produits considérés comme complexes. 12 % des clients effectuent leur ouverture de compte en ligne 10 % utilisent Internet pour collecter des informations sur des produits complexes

27 Quelques soucis sur la souscription en ligne Source: CCM Benchmark

28 Quelques soucis à prévoir pour le PNB? Fidélisation «Les clients restent fidèles en moyenne 17 ans à leur banque. Et plus de la moitié le restent plus de 20 ans.» Baudoin Chopin de Janvry, Deloitte 96% des clients se disent fidèles contre 36% des clients considérés comme fidèles par leur banque Confiance «Seuls 60% des personnes interrogées font confiance à leur banque principale»

29 Situation très mouvante Facteurs limitant l usage des solutions m-banking Perception des risques par les clients Sécurité des solutions de m-banking Complexité réglementaire Pression concurrentielle Sites de comparaison Sites spécialisées Paiement en ligne puis en magasin Obtention de crédit

30 Les besoins exprimés

31 Expérience Multicanal : attentes vis-à-vis des prestations bancaires Source : McKinsey France : Rapport 2014 Mutation numérique des entreprises Identiques à celles des autres services de leur quotidien : Transparence et praticité. Accès libre, 24h/24h, sans délai à des plateformes simples d usage. Obtenir des informations claires et détaillées sur les offres. Internet constitue désormais le canal privilégié de la clientèle bancaire. Plus de 50 % des Français préfèrent l Internet fixe ou mobile pour la consultation de comptes et la réalisation de transactions simples (ex. virement).

32 Etat des lieux

33 Dans votre entreprise. Quelle est votre «maturité digitale»? «... Les techniques, en effet, ne sont pas seulement des outils, ce sont des structures de la perception. Elles conditionnent la manière dont le monde nous apparaît et dont les phénomènes nous sont donnés. Depuis près d un demi-siècle, les technologies numériques nous apportent des perceptions d un monde inconnu. Ces êtres qui émergent de nos écrans et de nos interfaces bouleversent l idée que nous nous faisons de ce qui est réel et nous réapprennent à percevoir...» Stéphane Vial

34 Dans votre entreprise Les questions à se poser Dispersion? Duplication? Spécialisation? Règles métier restreintes?

35 Zoom sur la Communication Sortante Source : MARKESS International - SS13B DOC Octobre 2013

36 Les Enjeux

37 Instaurer / Restaurer la confiance Source : Eurogroup Consulting Le e-(m) banking est-il du «e-commerce»?

38 Instaurer / Restaurer la confiance Source : Eurogroup Consulting «L enjeu est d insérer judicieusement des compétences, un service «humain», dans le dispositif digitalisé de la relation ; de jouer sur la «re-émotionnalisation» de la relation, et non de laisser s installer une forme de «déshumanisation», pour s adapter aux nouveaux usages des consommateurs, qui sont en même temps des citoyens, des personnes physiques, qui travaillent chez elles, qui se renseignent à distance»

39 S adapter à la maturité du marché Matérialisée Digitale

40 Maximiser son résultat d exploitation Source : McKinsey France : Rapport 2014 Mutation numérique des entreprises

41 Rationaliser ses coûts Source : McKinsey France : Rapport 2014 Mutation numérique des entreprises

42 Rationaliser ses coûts Source : McKinsey France : Rapport 2014 Mutation numérique des entreprises

43 La maîtrise du parcours client

44 Ce qui a changé Nouveaux défis L explosion des technologies digitales a bouleversé le parcours client

45 La maitrise du parcours client Maitriser l image de l entreprise Réseaux sociaux Communications sortantes Qualité Cohérence / Homogénéité sur tout canal Répondre aux besoins du client Sites Web orientés besoins et non produits Personnalisation des réponses, des offres précontractuelles Instaurer la confiance Mémorisation des informations obtenues auparavant Pertinence des réponses aux questions (appels, s, chats) Clarté et précision des documents contractuels Mesurer la satisfaction à chaque étape

46 Le document - Support d une communication client efficace et rentable

47 Le document fait l objet de toutes les attentions Source : - Emmanuel Mayega, Rédacteur en chef Assurance & Banque 2.0 pour DOCaufutur, l avenir du document - Sylvain Gaume - BNP Personal Finance le document est plus que central dans les rapports entre le client et son fournisseur. «Le régulateur est de plus en plus vigilant sur ce point, à tout le moins dans le monde de la banque et de l assurance. Tout échange doit être bouclé par un document à conserver et à visualiser facilement, à la demande des autorités compétentes. Cela rend un tel support incontournable dans la gestion de la relation client. Il peut être sous différents formats ouverts (XML, etc.) sans être forcément sous la forme d un document fini».

48 Le document dans le parcours client Résultat d un processus relationnel axé sur le besoin et non sur le produit Le document «idéal» Support de validation du besoin Porte une information individualisée Est le reflet et la confirmation des interactions Dégage la proposition de valeur Indique l engagement Suivi et satisfaction Promeut une «reconnaissance» réciproque

49 Le document : facteur de transition douce Du support papier au support mixte le «Document Intelligent» portant un QR code d accès au Web Du support papier au support dématérialisé Remplacement de l envoi postal par l envoi électronique / Mise à disposition sur le site Web Contractualisation en agences sur des documents PDF via des applications sur tablettes Du face-à-face à la mobilité totale Contractualisation en ligne sur des documents PDF via la signature électronique

50 Caractéristiques d une solution de communication efficace Adaptabilité Cohérence Flexibilité Règles métier riches

51 Qui sommes-nous? Simplification par l Innovation

52 Quelques chiffres de Cincom Systems Une forte identité au service des clients Cincinnati, OH Société privée Fondée en employés 37 bureaux dans 18 pays 60 personnes en France

53 Confiance en Cincom Document Solutions Tous types d entreprises

54 Domaines métier adressés par Cincom Eloquence Ceux que nous aidons Vertical Applications Communications Services Financiers/ Banque Service Clients Gestion de patrimoine Génération de contrats Contentieux / Recouvrement Crédits / Hypothèques Services Commerciaux Correspondances Kits de bienvenue / Brochures d informations/ Conditions générales Formulaires FIEN Notifications, Avis OST, Déclarations ( confidentialité, provisions insuffisantes etc.) Relevés, IFU Courriers contentieux Assurance Vie / Prévoyance Gestion de polices Gestion de patrimoine Service Clients Déclarations d accidents Correspondances Clients Brochures commerciales personnalisées Courriers règlementaires Polices

55 Positionnement de Cincom Eloquence Principales applications intervenant dans le cycle de vie du Client Situation classique Comptes courants / réglementés Crédit Immobilier / Hypothécaire / Consommation Conseil Patrimonial / Banque Privée Assurance Vie Bourse Back Office (Finance, RH) Module progiciel Microsoft Word Application interne, spécifique Crystal Reports Entreprise Apporteur d Affaires Client Agence Membre

56 Positionnement de Cincom Eloquence Principales applications intervenant dans le cycle de vie du Client Situation cible Comptes courants / réglementés Crédit Immobilier / Hypothécaire / Consommation Conseil Patrimonial / Banque Privée Assurance Vie Bourse Back Office (Finance, RH) Module progiciel Application Microsoft Word Cincom Eloquence interne, spécifique Crystal Reports WWW Entreprise Apporteur d Affaires Client Agence Membre

57 Crédit Agricole Consumer Finance Difficultés rencontrées Solution Pas de portail Internet client de consultation des relevés de comptes Lourdeur et lenteur de l envoi des relevés d opérations au format papier Coûts d édition et d affranchissement importants Fourniture d un relevé dématérialisé pour les clients disposant d un compte Internet En s appuyant sur des technologies plus agiles et moins couteuses En externalisant l archivage des relevés sur plusieurs mois Sans remise en cause de la chaîne batch MVS existante Refonte du relevé Nouveau format (A4) Impression locale chez le client Mêmes règles de gestion de la partie comptable Acceptabilité du client Externalisation des messages marketing ciblés en dehors du relevé Internet Ciblage plus dynamique et pertinent (suivant l historique de consultation internet du client ) Hyperliens Image «plus professionnelle» du relevé

58 Crédit Agricole Consumer Finance Bénéfices obtenus Meilleure efficacité des campagnes marketing Amélioration de l image de marque pour un segment de clientèle plus «technophile» Réduction des coûts (impression et envoi postal) dès le démarrage «en production» du projet couvrant le coût d usage de la solution Cincom Eloquence

59 Interactions & Communication Clients Ultime e-motion Avec la participation de Patrice Laubignat

60 Derniers articles Le mode de contact privilégié reste le très classique Le consommateur multi-connecté Communication digitale tout comme au Loto Les sociétés customer-centric existent-elles? Commitment ou Engagement, quelles en sont les limites? Pourquoi le marketing émotionnel ne le limite pas à l expérience client

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together.

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together. Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante Delivering Transformation. Together. Sopra Steria Consulting est l activité Conseil du Groupe Sopra Steria. Présent

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

REGARD AILANCY SUR LE DIGITAL :

REGARD AILANCY SUR LE DIGITAL : 1 REGARD AILANCY SUR LE DIGITAL : Replacer le conseiller au centre de la relation client : les opportunités offertes par le digital Point de vue Ailancy Janvier 2014 Notre conviction : Dans un contexte

Plus en détail

REGARD AILANCY SUR LE DIGITAL : Replacer le conseiller au centre de la relation client : les opportunités offertes par le digital

REGARD AILANCY SUR LE DIGITAL : Replacer le conseiller au centre de la relation client : les opportunités offertes par le digital 1 REGARD AILANCY SUR LE DIGITAL : Replacer le conseiller au centre de la relation client : les opportunités offertes par le digital Point de vue Ailancy Janvier 2014 Notre conviction : Dans un contexte

Plus en détail

BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités

BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités ACTIVIS - 1 BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités SOMMAIRE PARTIE 1 : UNE NOUVELLE RELATION À L ARGENT ET À SA BANQUE PARTIE 2 : ENJEUX ET LEVIERS DIGITAUX ET CROSS

Plus en détail

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse FRONTeO Plateforme digitale pour les banques Dossier de presse 2015 Sommaire Page 3 Editorial «La banque se digitalise, l informatique évolue, MAINSYS anticipe...» Page 4 Une gamme complète de solutions

Plus en détail

La signature électronique en agence une étape clé de la banque numérique Conférence de presse

La signature électronique en agence une étape clé de la banque numérique Conférence de presse 17 Avril 2013 La signature électronique en agence une étape clé de la banque numérique Conférence de presse Jean Yves FOREL, directeur général, membre du directoire de BPCE en charge de la Banque commerciale

Plus en détail

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Sortir des murs, démultiplier les contacts 2013 T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons nos Talents 1 Introduction Entre discours incantatoires

Plus en détail

Transformation Digitale

Transformation Digitale Transformation Digitale Rendez-vous de l'assurance Mehdi Tazi, Saham Assurance Casablanca, Avril 2015 Fondamentaux Le Maroc connaît une forte progression du Digital grâce à l'essor des équipements technologiques

Plus en détail

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Notre vision des enjeux et notre offre de service Septembre 2015 La révolution digitale est un challenge

Plus en détail

Dossier spécial Secteur Banque et Assurance

Dossier spécial Secteur Banque et Assurance Dossier spécial Secteur Banque et Assurance CHIFFRES CLES CONTEXTE GENERAL Des consommateurs de plus en plus connectés 39,9 millions d internautes 19 millions de mobinautes 1,8 million de tablonautes Les

Plus en détail

CRM pour le marketing

CRM pour le marketing CRM pour le marketing Créer l information, solliciter, séduire et retenir les clients de manière rentable Intégrés à Maximizer, les outils de marketing vous permettent simplement et efficacement de planifier,

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris

1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris SALON PROFESSIONNEL DES INNOVATIONS BANCAIRES www.banqueetinnovation.com 1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris DOSSIER EXPOSANT www.banqueetinnovation.com NEWSCO EVENTS

Plus en détail

COMMENT LA POSTE PEUT VOUS ACCOMPAGNER POUR RENDRE VOS ACTIONS PLUS LISIBLES, PLUS EFFICACES ET PLUS PROCHES DE VOS ADMINISTRES

COMMENT LA POSTE PEUT VOUS ACCOMPAGNER POUR RENDRE VOS ACTIONS PLUS LISIBLES, PLUS EFFICACES ET PLUS PROCHES DE VOS ADMINISTRES COMMENT LA POSTE PEUT VOUS ACCOMPAGNER POUR RENDRE VOS ACTIONS PLUS LISIBLES, PLUS EFFICACES ET PLUS PROCHES DE VOS ADMINISTRES 1 1 UN ENVIRONNEMENT EN MUTATION 2 Un environnement en mouvement La pression

Plus en détail

CRM pour le marketing

CRM pour le marketing CRM pour le marketing Créer l information, solliciter, séduire et retenir les clients de manière rentable Intégrés à Maximizer, les outils de marketing vous permettent simplement et efficacement de planifier,

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

SMART printers. NOuVEAuX usages D IMPRESSION LIÉS À L ÉVOLuTION DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE L IMPRESSION INTELLIGENTE

SMART printers. NOuVEAuX usages D IMPRESSION LIÉS À L ÉVOLuTION DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE L IMPRESSION INTELLIGENTE SMART printers L IMPRESSION INTELLIGENTE NOuVEAuX usages D IMPRESSION LIÉS À L ÉVOLuTION DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE www.smart-printers.com * Votre Nouvelle Expérience Business.

Plus en détail

Optimisez vos échanges commerciaux. avec la Dématérialisation Fiscale de Factures

Optimisez vos échanges commerciaux. avec la Dématérialisation Fiscale de Factures Optimisez vos échanges commerciaux avec la Dématérialisation Fiscale de Factures Mars 2012 Sommaire 1. Pourquoi dématérialiser les factures? Les motivations / le ROI 2. Dématérialiser mes factures oui,

Plus en détail

CRM Assurance. Fonctionnalités clés. Vue globale de l assuré. Gestion des échanges en Multicanal

CRM Assurance. Fonctionnalités clés. Vue globale de l assuré. Gestion des échanges en Multicanal CRM Assurance Fonctionnalités clés Vue globale de l assuré Le CRM pour les compagnies d'assurances est une solution spécialement conçue pour mettre en place et soutenir les fondements d une orientation

Plus en détail

Les usages du mobile Banking en France et son impact sur les attentes des clients

Les usages du mobile Banking en France et son impact sur les attentes des clients Les usages du mobile Banking en France et son impact sur les attentes des clients Conférence Publi-News I 8 avril 2014 Présenté par Cyril Massin - TNS Sofres De plus en plus d équipés en smartphones à

Plus en détail

Sylvie Calsacy, Product Manager SEPA 24/04/2015

Sylvie Calsacy, Product Manager SEPA 24/04/2015 Sylvie Calsacy, Product Manager SEPA 24/04/2015 Worldline, tomorrow s digital experience Worldline fournisseur de services numériques de bout en bout, conçoit des solutions B2C innovantes et met en oeuvre

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

Les internautes face aux services financiers

Les internautes face aux services financiers Les internautes face aux services financiers Banque, Finance, Assurance & Crédit en ligne 4 4ème baromètre des comportements multicanaux des internautes pour la gestion, la recherche d information et la

Plus en détail

La 1 ère suite marketing web + mobile + social des TPE/PME. Présentation

La 1 ère suite marketing web + mobile + social des TPE/PME. Présentation La 1 ère suite marketing web + mobile + social des TPE/PME Présentation Pourquoi appyourself? La consommation des contenus numériques ne se fait plus uniquement via un site web mais aussi via un mobile,

Plus en détail

Guide d accompagnement. Document réalisé par Softcomputing et Microsoft France.

Guide d accompagnement. Document réalisé par Softcomputing et Microsoft France. RESSOURCE PME Cahier des charges d un outil de gestion de la relation client (GRC) ou Customer Relationship Management (CRM) Guide d accompagnement. Ce document donne aux PME des clés pour mener à bien

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 Avant-propos Préface Introduction XV XVII XXI Partie I Les enjeux 1 Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 1. Une nouvelle ère du développement économique 3 1.1. La digitalisation de l économie

Plus en détail

Gestion comptable et financière

Gestion comptable et financière 4 5 Gestion comptable et financière Gérez efficacement votre activité comptable et financière Solution modulaire, vous propose une gestion de la comptabilité, des moyens de paiement, de la trésorerie,

Plus en détail

Catalogue de conférences v1

Catalogue de conférences v1 Programme de s Catalogue de s v1 1 sur 9 Planning type des deux jours Programme de s Mercredi 23 mars 2011 (salon ouvert de 9h00 à 18h30) 9h30-10h15 : 10h30-11h15 : 11h30-13h00 : 13H30-14h15 : 14H30-15h15

Plus en détail

pour vos ventes à distance

pour vos ventes à distance professionnels ENTREPRISES ASSOCIATIONS ENCAISSEMENT à distance Découvrez nos solutions d encaissement par carte pour vos ventes à distance L encaissement à distance est un moyen efficace pour vous permettre

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

La fin de l âge d or des réseaux d agences bancaires?

La fin de l âge d or des réseaux d agences bancaires? La fin de l âge d or des réseaux d agences bancaires? Les réseaux d agences des banques de détail en Europe vont être confrontés à de profonds changements, à une pression accrue sur leur modèle économique

Plus en détail

METIERS DU MARKETING ET DE LA COMMUNICATION

METIERS DU MARKETING ET DE LA COMMUNICATION METIERS DU MARKETING ET DE LA COMMUNICATION DIGITAL ETAT DE L ART ET ENJEUX REF : DIFO001 DUREE : 2 JOURS TARIF : 1 485 HT Public Direction RH, Direction financière, Direction marketing/communication,

Plus en détail

Core Banking Transformation Redonner du souffle au cœur de la Banque

Core Banking Transformation Redonner du souffle au cœur de la Banque Financial Services Core Banking Transformation Redonner du souffle au cœur de la Banque the way we do it La conception, la distribution et la gestion des produits et des services relatifs aux domaines

Plus en détail

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile BAROMOBILE EDITION 2011 Le baromètre de l internet mobile «Le monde change» Alors que les smartphones poursuivent leur envolée, le trafic de données sur le téléphone mobile explose. Il devrait être multiplié

Plus en détail

Eléments clés d une Stratégie Omni canal

Eléments clés d une Stratégie Omni canal Eléments clés d une Stratégie Omni canal Pascal BIZZARI, Groupe AVISIA Conseil en stratégie marketing relationnel Préambule Pourquoi une tribune aujourd hui? Fondé en 2007 le Groupe AVISIA est un acteur

Plus en détail

Conférence ARGUS DE L ASSURANCE : Comment gérer la montée en puissance d internet? Le MULTICANAL à PACIFICA

Conférence ARGUS DE L ASSURANCE : Comment gérer la montée en puissance d internet? Le MULTICANAL à PACIFICA PACIFICA - ASSURANCES DOMMAGES Conférence ARGUS DE L ASSURANCE : Comment gérer la montée en puissance d internet? Le MULTICANAL à PACIFICA PACIFICA Patrick DEGIOVANNI Directeur Général Adjoint 21/10/2010

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio EXPÉRIENCE CLIENT Baromètre Akio Saison 3 : le e-commerce Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en juillet 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1001 panélistes

Plus en détail

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE 2 A PROPOS Pourquoi la gestion des leads (lead management) est-elle devenue si importante de nos jours pour les

Plus en détail

Move to Service Move to Digital. Secteur Assurance

Move to Service Move to Digital. Secteur Assurance Offre Mobilité Move to Service Move to Digital Secteur Assurance L offre Mobilité de ZELIE s articule autour : Des Solutions Think IT Transformation IT Run IT Sommaire Introduction : le digital et le service,

Plus en détail

Présentation pour le secteur bancaire

Présentation pour le secteur bancaire PRESENTATION SECTORIELLE GMC Présentation pour le secteur bancaire Répondre à différents besoins 2 Offrir une différence tangible Réussir dans un marché concurrentiel Le secteur bancaire a récemment connu

Plus en détail

Optimiser votre relation client via la souscription 100% numérique

Optimiser votre relation client via la souscription 100% numérique Optimiser votre relation client via la souscription 100% numérique Agenda Optimiser votre relation client via la souscription 100% numérique Présentation de Docapost BPO La souscription multicanal 100%

Plus en détail

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT e-commerce+ Magazine d information d Octave n 13 - Février 2015 87% SURB2B DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE INTERNET CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES édito Le

Plus en détail

Développer une culture d efficience

Développer une culture d efficience point de vue services financiers Développer une culture d efficience dans les Back Offices Hughes ROY Partner au sein de l'équipe Services Financiers de Sopra Consulting, Hughes Roy est porteur de l offre

Plus en détail

Le Marketing Mobile, des marques

Le Marketing Mobile, des marques Le Marketing Mobile, le nouvel Eldorado communicationnel des marques RAPPEL Engage your customers NO YES > L émergence des smartphones et des tablettes a bouleversé la vie quotidienne des Français : 47%

Plus en détail

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne.

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. www.audirep.fr Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. Restitution des résultats d une étude menée par internet sur un échantillon de 1 001 personnes représentatives de la population

Plus en détail

DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER

DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER Pour les banques, le papier devrait servir à imprimer des billets ; pas à en garder la trace dans

Plus en détail

Digital : état de l'art et enjeux

Digital : état de l'art et enjeux L institut de formation continue des professionnels du Web Digital : état de l'art et enjeux Référence formation : Durée : Prix conseillé : CD1 2 jours (14 heures) 1 750 HT (hors promotion ou remise particulière)

Plus en détail

I- LE RESEAU CREDIT AGRICOLE ET L AGENCE DE VILLEBOURBON:

I- LE RESEAU CREDIT AGRICOLE ET L AGENCE DE VILLEBOURBON: I- LE RESEAU CREDIT AGRICOLE ET L AGENCE DE VILLEBOURBON: Une banque est une entreprise qui gère les dépôts et collecte l épargne des clients, accorde des prêts et offre des services financiers. Elle effectue

Plus en détail

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services www.orone.com VOUS ÊTES Une banque, un organisme de crédit, un acteur de l assurance ou de la protection sociale, une enseigne de la

Plus en détail

BMEP Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque

BMEP Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque Diagnostic de l étude prospective Capgemini Consulting de fin 2002 relatif au déploiement au cours des années 2003-2005 au sein des Banques Françaises des technologies de l information Dossier de synthèse

Plus en détail

Assurer l avenir de votre activité grâce à l open marketing. Par David Mennie, Senior Director, Product Marketing, Acquia

Assurer l avenir de votre activité grâce à l open marketing. Par David Mennie, Senior Director, Product Marketing, Acquia Assurer l avenir de votre activité grâce à l open marketing Par David Mennie, Senior Director, Product Marketing, Acquia Table des matières Le Marketing à l ère de l ouverture 3 L émergence du marketeur

Plus en détail

Banque, Finance, Assurance & Crédit en ligne : Les internautes face aux services financiers

Banque, Finance, Assurance & Crédit en ligne : Les internautes face aux services financiers Banque, Finance, Assurance & Crédit en ligne : Les internautes face aux services financiers ème baromètre des comportements multicanaux des internautes pour la gestion, la recherche d information et la

Plus en détail

Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises

Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises Les tendances de la dématérialisation et les besoins des Entreprises N. Naffah, Directeur Général Prologue De plus en plus, nous constatons l étendue de l usage du numérique dans la vie quotidienne du

Plus en détail

Solution. collaborative. de vos relations clients.

Solution. collaborative. de vos relations clients. Solution collaborative de vos relations clients. Le Collaborative Relationship Management : une autre vision du CRM L un des enjeux majeurs dans les relations qu une entreprise entretient avec ses clients

Plus en détail

Facturation électronique et dématérialisation fiscale

Facturation électronique et dématérialisation fiscale Facturation électronique et dématérialisation fiscale 16 mars 2006 Leader européen de la facturation électronique Plus de 400 000 factures traitées par mois 250 sociétés connectés ou en cours de connexion

Plus en détail

Améliorer la gestion de la correspondance des établissements financiers avec Adobe LiveCycle ES

Améliorer la gestion de la correspondance des établissements financiers avec Adobe LiveCycle ES Article technique Améliorer la gestion de la correspondance des établissements financiers avec Adobe LiveCycle ES Gérer la communication pour satisfaire et fidéliser les clients Sommaire 1 La communication

Plus en détail

Capter la. Pour faire face au comportement

Capter la. Pour faire face au comportement Capter la en mobilité pour l Pour faire face au comportement naturel des internautes qui recherchent de l information sur internet et font l achat en magasin, les distributeurs mettent en place des outils

Plus en détail

Banque Digitale Pro. Opportunité sur un «blindspot» du marché. 12 juin 2013. Banque Digitale Pro. Nicolas Guillaume nicolas.guillaume@finthru.

Banque Digitale Pro. Opportunité sur un «blindspot» du marché. 12 juin 2013. Banque Digitale Pro. Nicolas Guillaume nicolas.guillaume@finthru. Opportunité sur un «blindspot» du marché 12 juin 2013 Nicolas Guillaume nicolas.guillaume@finthru.com Blog : http://nicolasguillaume.fr/ Twitter : http://twitter.com/nicolasmax Mobile : +33 6 19 98 57

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

LA DEMATERIALISATION DES FACTURES : LA NOUVELLE EQUATION FE = EDI + (I+P)2

LA DEMATERIALISATION DES FACTURES : LA NOUVELLE EQUATION FE = EDI + (I+P)2 Cahiers de l académie N 3 Juin 2005 JUIN 2005 William Nahum - Président Tél. : 06 07 86 41 64 - wnahum@lacademie.info Marie-Claude Picard - Groupes de travail Tél. : 01 44 15 62 52 - mcpicard@lacademie.info

Plus en détail

Multicanal, êtes vous couverts?

Multicanal, êtes vous couverts? Multicanal, êtes vous couverts? Atelier BNP du 27 mars 2013 04/04/2013 1 Participants Eric FONTAINE Responsable Avant-Vente Eric.fontaine@mphasis.com 04/04/2013 2 MphasiS Wyde Filiale d HP Compagnie indienne

Plus en détail

Solution. collaborative. de vos relations clients.

Solution. collaborative. de vos relations clients. Solution collaborative de vos relations clients. Le Collaborative Relationship Management : une autre vision du CRM L un des enjeux majeurs dans les relations qu une entreprise entretient avec ses clients

Plus en détail

BANQUES SUR INTERNET 2012 LE DIGITAL AU CŒUR DES NOUVELLES STRATÉGIES CLIENT

BANQUES SUR INTERNET 2012 LE DIGITAL AU CŒUR DES NOUVELLES STRATÉGIES CLIENT CONFÉRENCE LE 13 MARS À PARIS BANQUES SUR INTERNET 2012 LE DIGITAL AU CŒUR DES NOUVELLES STRATÉGIES CLIENT 4 formations associées ( - Paris) Avec le concours de Partenaires médias Applications et sites

Plus en détail

Notre équipe est toujours à l écoute de nos clients afin de répondre à leurs besoins spécifiques.

Notre équipe est toujours à l écoute de nos clients afin de répondre à leurs besoins spécifiques. RH Tech est une Jeune Société Innovante dédiée à la gestion des ressources humaines, agréée depuis 2004 auprès du Ministère de l Education Nationale, de l Enseignement Supérieur et de la Recherche. Disposant

Plus en détail

Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal

Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal Agenda 1. Le Big Data et les enjeux du marché 2. La réponse de Mediapost Communication 3. Comment ça marche? 4. Planning de lancement des offres 5. Conclusion

Plus en détail

PICRIS. Le progiciel des métiers de la Retraite, de la Santé, de la Prévoyance et du Social

PICRIS. Le progiciel des métiers de la Retraite, de la Santé, de la Prévoyance et du Social PICRIS Le progiciel des métiers de la Retraite, de la Santé, de la Prévoyance et du Social Comment construire un seul et même système d information pour supporter la gestion de différents produits d épargne

Plus en détail

Affinitaire. adressé et ciblé. LA POSTE GLOBAL MAIL MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST DOCAPOST

Affinitaire. adressé et ciblé. LA POSTE GLOBAL MAIL MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST DOCAPOST DOCAPOST MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST LA POSTE GLOBAL MAIL DOCAPOST DPS (Document Process Solutions), répond aux problématiques d édition et de gestion de document (éditique on demand et industrielle,

Plus en détail

Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité?

Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité? Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité? 4 e édition Avril 2014 Sommaire Baromètre Confiance 2014 : statu quo Fidélité clients : mythe ou réalité? 2 Relations banques et clients édition

Plus en détail

La valeur ajoutée de votre information. Catalogue Solutions

La valeur ajoutée de votre information. Catalogue Solutions La valeur ajoutée de votre information Catalogue Solutions Open Bee : la valeur ajoutée de votre information Situé au coeur du bassin annécien, Open Bee est un éditeur français disposant d une expérience

Plus en détail

4 500 entreprises. 3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. clientes. de bulletins produits par mois. partenaires. en france.

4 500 entreprises. 3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. clientes. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. Yourcegid RH Y2 1 Yourcegid Ressources Humaines Spécialiste des logiciels de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, Cegid répond aux exigences de l entreprise d aujourd hui, quel que soit le secteur

Plus en détail

Baromètre 2010 Publi-News - Solucom de la relation banque / client LES ENQUÊTES SOLUCOM. The power of simplicity. Juillet 2010

Baromètre 2010 Publi-News - Solucom de la relation banque / client LES ENQUÊTES SOLUCOM. The power of simplicity. Juillet 2010 Juillet 2010 LES ENQUÊTES SOLUCOM Baromètre 2010 Publi-News - Solucom de la relation banque / client The power of simplicity «Ce qui est simple est fort» Baromètre banque / client 2010 Sommaire Avant-propos

Plus en détail

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Véronique Brionne Marilyn Faugas Karine Paul Jean-Christophe Boccon-Gibod Sommaire 1. Pourquoi avons-nous choisi Progressive?

Plus en détail

Devenir une banque relationnelle de référence : pourquoi et comment?

Devenir une banque relationnelle de référence : pourquoi et comment? conseil organisation management Réussir ensemble Devenir une banque relationnelle de référence : pourquoi et comment? Conférence CCM Benchmark Banques sur Internet 2012-13 Mars 2012 csa consulting 80,

Plus en détail

NetLetter n 10 Octobre 2014

NetLetter n 10 Octobre 2014 NetLetter n 10 Octobre 2014 Sommaire [Edito] La NetLetter de Mediametrie//NetRatings fait peau neuve! [Tendances du net] BlaBlaCar, ça roule! [Actualités] Cibles+ pour valoriser l audience des critères

Plus en détail

Le CRM au cœur des cabinets d avocats

Le CRM au cœur des cabinets d avocats Livre Blanc Le CRM au cœur des cabinets d avocats Entrez dans le futur de la relation clients Edito Le monde du conseil juridique est en pleine (r)évolution. Alors que le décret n 2014-1251 du 28 octobre

Plus en détail

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT DANS UN ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE MARQUÉ PAR UNE FORTE MONTÉE DES RISQUES, LA CAPACITÉ À ANTICIPER ET À «METTRE SOUS TENSION» L ENSEMBLE

Plus en détail

Bénéfices pour votre organisation : une solution pouvant supporter vos besoins d affaires

Bénéfices pour votre organisation : une solution pouvant supporter vos besoins d affaires Pivotal CRM 6.0 Quelle que soit la tendance d évolution des marchés, faites de vos clients le moteur de votre réussite avec une meilleure maîtrise et une meilleure flexibilité et un coût de possession

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Jean-Louis DELPÉRIÉ Directeur ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Antoine FOURNIER Directeur LES DEUX DERNIÈRES DÉCENNIES ONT VU L ÉMERGENCE EN FRANCE DES

Plus en détail

AMPLIFIEZ LES PERFORMANCES DE VOS ÉCHANGES DOCUMENTAIRES

AMPLIFIEZ LES PERFORMANCES DE VOS ÉCHANGES DOCUMENTAIRES AMPLIFIEZ LES PERFORMANCES DE VOS ÉCHANGES DOCUMENTAIRES ÉDITIQUE Industrielle À la demande Égrenée SÉCURITÉ Intégrité Traçabilité Plan de continuité des activités (PCA) IMPACT Couleur Transpromo Personnalisation

Plus en détail

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé?

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? Le tunnel de commande, correspond aux différentes étapes que suit l acheteur, de son arrivée sur le site e-commerçant à la

Plus en détail

Baromètre du Digital Marketing 2014. 16 Septembre 2014

Baromètre du Digital Marketing 2014. 16 Septembre 2014 Baromètre du Digital Marketing 2014 16 Septembre 2014 Bienvenue Laurent Duroux Partner Sales Manager France Marketing Cloud 1. Table Ronde : le baromètre commenté par nos invités 2. Tirage au sort et remise

Plus en détail

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE?

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE? Groupama Banque - Direction de la communication externe - Groupama participe à la protection de l'environnement en utilisant un site imprim vert et des papiers issus des forêts gérées durablement et en

Plus en détail

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes 10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes Mediametrie//NetRatings Une joint venture entre Médiamétrie et Nielsen + Médiamétrie : Société indépendante créée en 1985. Capital

Plus en détail

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur?

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Un Livre Blanc Experian Marketing Services d après une enquête menée par le

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

Customer Experience Management Comment les transports publics lausannois se sont réinventés sur le digital via un programme de fidélité omnicanal

Customer Experience Management Comment les transports publics lausannois se sont réinventés sur le digital via un programme de fidélité omnicanal Customer Experience Management Comment les transports publics lausannois se sont réinventés sur le digital via un programme de fidélité omnicanal #ECOM15 - #SITB15 - #SMARC15 - @VIRTUA_GFX PRÉSENTATION

Plus en détail

Révolutionnez votre relation client et optez pour notre offre de proximité digitale

Révolutionnez votre relation client et optez pour notre offre de proximité digitale Révolutionnez votre relation client et optez pour notre offre de proximité digitale La proximité digitale, un service innovant pour contacter prospects ou clients à tout moment de la relation En quelques

Plus en détail

Fonctionnalités principales par métiers. www.exanergy.fr

Fonctionnalités principales par métiers. www.exanergy.fr Fonctionnalités principales par métiers www.exanergy.fr Table des matières 1. VENTES... 3 2. MARKETING... 5 3. SERVICE CLIENTS... 6 Contact & Mentions légales...7 EXANERGY CRM PRINCIPALES FONCTIONNALITES

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015

OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015 PARIS, LE 13 OCTOBRE OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015 Enseignement majeur de l édition 2015 de l Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale : les Français patrimoniaux montrent

Plus en détail

Votre éditeur partenaire sur les métiers du conseil financier et patrimonial

Votre éditeur partenaire sur les métiers du conseil financier et patrimonial Votre éditeur partenaire sur les métiers du conseil financier et patrimonial harvest.fr Edito Être conseiller en gestion de patrimoine aujourd hui est un vrai casse-tête : entre la réglementation, la surveillance

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

L impact du numérique sur le métier de chargé de clientèle particuliers et sur l évolution du rôle managérial

L impact du numérique sur le métier de chargé de clientèle particuliers et sur l évolution du rôle managérial DÉCEMBRE 2014 L impact du numérique sur le métier de chargé de clientèle particuliers et sur l évolution du rôle managérial Serge Assayag & Alexis Schlosser Cabinet Weave Étude thématique Décembre 2014

Plus en détail

Connaissance Client et Digital : quels enjeux pour quelles valeurs? Non à la personnalisation bidon! Vente Privée Orange Gan Assurances

Connaissance Client et Digital : quels enjeux pour quelles valeurs? Non à la personnalisation bidon! Vente Privée Orange Gan Assurances Connaissance Client et Digital : quels enjeux pour quelles valeurs? Non à la personnalisation bidon! WIDE COFFEE Vente Privée Orange Gan Assurances 1 Serge Hauser Nathalie Patrat Chrystel Galissié A G

Plus en détail

DÉMATÉRIALISATION FINANCE 2014

DÉMATÉRIALISATION FINANCE 2014 NOTE DE SYNTHESE RENCONTRE DÉMATÉRIALISATION FINANCE 2014 DÉMATÉRIALISATION DU PROCESSUS PURCHASE-TO-PAY : QUELLES RUPTURES TECHNOLOGIQUES ANTICIPER EN RÉPONSE AUX ÉVOLUTIONS RÉGLEMENTAIRES ET ORGANISATIONNELLES?

Plus en détail

LA TRIBUNE. Atelier BNP Paribas. 23 novembre 2011

LA TRIBUNE. Atelier BNP Paribas. 23 novembre 2011 LA TRIBUNE Atelier BNP Paribas 23 novembre 2011 La relation client peut-elle intégrer le client "roi" du Web 2.0? Quelques chiffres 12 % des acheteurs en ligne ont déjà réalisé un acte d achat via leur

Plus en détail

E-COMMERCE & MULTI CANAL

E-COMMERCE & MULTI CANAL E-COMMERCE & MULTI CANAL SPÉCIALISTE E-BUSINESS UNE STRUCTURE ACCOMPAGNANT SES CLIENTS A L INTERNATIONAL + 1900 collaborateurs + CA 158 M + 21 années d'existence + 15 ans d'expérience e-business AVEC UN

Plus en détail