LA MUCITE. Brigitte Boulangier 15 mai 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA MUCITE. Brigitte Boulangier 15 mai 2012"

Transcription

1 LA MUCITE Brigitte Boulangier 15 mai 2012

2 Définition et stades La mucite est une inflammation des muqueuses; elle peut s étendre de la bouche à tout le système digestif. La mucite buccale est un effet secondaire courant des traitements anticancéreux. Elle est la 1 ère cause de plainte des patients depuis que les nausées et vomissements sont pris en charge de façon active. Stadification selon l échelle WHO/ OMS.

3 Grade 1 - Erythème - Sensation désagréable (douleur)

4 Grade 2 - Erythème - Ulcères/ aphtes - Douleur - Alimentation solide possible

5 Grade 3 - Ulcères/ apthes - Douleurs importantes - Seulement alimentation liquide possible

6 Grade 4 - Ulcères/Aphtes - Douleur intolérable - Alimentation per os impossible - Alimentation entérale ou parentérale obligatoire - Impossibilité de parler

7 Physiopathologie Les cellules du tube digestif et des muqueuses buccales se divisent en permanence ainsi que les cellules cancéreuses. La chimiothérapie et la radiothérapie détruisent les cellules à division rapide, sans distinction entre cellules cancéreuses et cellules saines. Lors d une irradiation (tête et cou ou irradiation corporelle avant greffe de cellules souches) le faisceau de radiation détruit les cellules de la muqueuse buccale et peut endommager les glandes salivaires; la sécheresse buccale favorise voire aggrave l apparition de la mucite.

8 Epidémiologie Trois populations sont particulièrement touchées: - Polychimiothérapies - Cancer tête et cou traité par radiothérapie associée ou non à une chimio - Traitement myéloablatif en vue d une greffe de cellules souches

9 Patients traités par radiothérapie pour un cancer tête et cou Mucite sévère 50%

10 Patients recevant un conditionnement myéloblatif avant une greffe de CSH Mucite sévère 60% en cas d irradiation corporelle totale

11 Patients recevant une chimiothérapie

12 Patients recevant une autogreffe de CSH

13 Durée de la mucite Durée variable en fonction du type de traitement Chimio: - Dès le 1 er jour de traitement - Apparition des symptômes après 5 à 8 jrs - Persistance pendant 7 à 14 jrs Radiothérapie: - Apparition des symptômes après 2 semaines - Persistance jusqu à 8 semaines après fin du traitement.

14 Facteurs de risque Liés au traitement Liés au protocole Liés à la récurrence des traitements Liés au patient

15 Liés au traitement

16 Liés au protocole (1)

17 Liés au protocole (2)

18 Liés à la récurrence des traitements

19 Liés au patient Sujets jeunes ou âgés Personnes ayant souffert de problèmes buccaux ou de mucite Personnes ayant une mauvaise hygiène buccale Fumeurs Consommateur d alcool Diabétiques

20 Conséquences Douleurs très invalidantes Traitement par morphiniques pour les stades 3-4 Impact sur la qualité de vie: - Insomnie - Asthénie - Isolement social Nutrition: - Dysphagie - Perte de poids - Altération du goût -! Alimentation parentérale ou entérale

21 Conséquences (suite) Infection: - Passage d organismes infectieux par les brèches de la muqueuse et risque de septicémie Hospitalisation: - Augmentation des journées d hospitalisation et surcoûts liés aux traitements Mortalité Impact sur le traitement anticancéreux: - Diminution, voire arrêt des doses entraînant un échec du traitement

22 Prévention (1) Détection du patient à risque Inspection quotidienne des muqueuses buccales au moyen d une lumière blanche Hygiène buccale: - Régler problèmes dentaires avant début trt - Brossage des dents à l aide d une brosse souple! En cas de thrombopénie car risque de saignements - Bains de bouche

23 Prévention (2) Bains de bouche: - Antiseptique ou solution physiologique? - Solution de Caphosol - Mugard Mesures palliant la sécheresse buccale: - Gel Biotène ou Oral Balance

24 Prévention (3) Hygiène alimentaire: Eviter: - Les aliments croquants, rugueux ou secs - L alcool - Le tabac - Les aliments acides ou pimentés - Les boissons contenant de la caféine

25 Prévention (4) Cryothérapie: - Faire sucer des glaçons 15 avant, pdt et 30 après l infusion du cytostatique - Utile seulement en cas de cytostatique de courte demi vie (Ex. Melphalan, bolus 5FU ) Facteurs de croissance des kératinocytes (Palifermin)

26 Traitement Soin de bouche: - Eau distillée + Bicarbonate 7gr.+ lidocaïne 400 mg + nystatine U Bain de bouche au Dafalgan effervescent: - Effet local et systémique En cas d odeur nauséabonde: - Metronidazole 4% 120 ml + carboxymethylcellulose sodique 2 gr + eau distillée 480 ml Prise en charge de la douleur et adaptation de l alimentation Traitement par laser athermique

27 Merci de votre attention

Prise en charge de la toxicité digestive

Prise en charge de la toxicité digestive Prise en charge de la toxicité digestive Nausées, Vomissements, mucites V. Westeel, M. Doudeau, et toute l équipe de L hôpital de jour de Pneumologie CHU Besançon Les nausées et vomissements Fréquemment

Plus en détail

Prise en charge des toxicités digestives (nausées-vomissements-mucites)

Prise en charge des toxicités digestives (nausées-vomissements-mucites) Prise en charge des toxicités digestives (nausées-vomissements-mucites) Fabien CALCAGNO oncologie médicale IRFC- CHRU Besançon TROUBLES DIGESTIFS EN ONCOLOGIE Fréquemment induits par : la chimiothérapie

Plus en détail

Bouche sèche. Parfois, l eau ne suffit pas. Guide pour les patients qui suivent un traitement contre le cancer. Spécialiste de la bouche sèche

Bouche sèche. Parfois, l eau ne suffit pas. Guide pour les patients qui suivent un traitement contre le cancer. Spécialiste de la bouche sèche Bouche sèche Guide pour les patients qui suivent un traitement contre le cancer Parfois, l eau ne suffit pas Spécialiste de la bouche sèche La bouche sèche : un effet indésirable fréquent lors du traitement

Plus en détail

Prise en charge de la toxicité digestive (nausées, vomissements et mucites) Elsa Curtit, Service d oncologie médicale, CHU Besançon

Prise en charge de la toxicité digestive (nausées, vomissements et mucites) Elsa Curtit, Service d oncologie médicale, CHU Besançon Prise en charge de la toxicité digestive (nausées, vomissements et mucites) Elsa Curtit, Service d oncologie médicale, CHU Besançon Troubles digestifs en oncologie Fréquemment induits par : la chimiothérapie

Plus en détail

ATELIER NUTRITION ÉCOUTE ET INFORMATIONS

ATELIER NUTRITION ÉCOUTE ET INFORMATIONS Si la prise alimentaire devient trop difficile il pourra être envisagée une nutrition artificielle en parallèle ou exclusive. Le but sera de diminuer la souffrance que peut impliquer l alimentation par

Plus en détail

Une bonne hygiène buccodentaire : la clé pour prévenir les caries

Une bonne hygiène buccodentaire : la clé pour prévenir les caries Les principales fonctions de la salive Lubrification : lubrifie les membranes, les gencives et les dents Nettoyage : participe au mécanisme de nettoyage Dégustation : permet de bien goûter les aliments

Plus en détail

Prenez votre santé bucco-dentaire en main

Prenez votre santé bucco-dentaire en main vous accompagner Prenez votre santé bucco-dentaire en main n Future maman www.msa.fr Les organismes d assurance maladie et les chirurgiens-dentistes ont souhaité placer les femmes enceintes au cœur d un

Plus en détail

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile PLAN A - Facteurs de risque infectieux B - Définition d une neutropénie C - Définition d une neutropénie fébrile La fièvre Critères prédictifs de survenue d un épisode fébrile Etiologie de la fièvre au

Plus en détail

Premier élément du tube digestif

Premier élément du tube digestif Premier élément du tube digestif Mastication et insalivation (denture, muqueuses et ATM) - Formation du bol alimentaire - stimule la sécrétion de salive et de suc gastrique - prolonge le contact des aliments

Plus en détail

Prise en charge bucco-dentaire en Oncologie

Prise en charge bucco-dentaire en Oncologie Réunion régionale Oncomip Soins Oncologiques de Support Prise en charge bucco-dentaire en Oncologie Dr Emmanuelle Vigarios MCU PH IUCT-O Consultation multidisciplinaire des pathologies de la muqueuse buccale

Plus en détail

Traitement de la mucite

Traitement de la mucite Traitement de la mucite 1. INDICATION ET DESCRIPTION Prise en charge des soins de bouche chez un enfant allogreffé de moelle osseuse. 2. SOIGNANTS IMPLIQUES DANS LE SOIN Le présent document concerne les

Plus en détail

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer?

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Les dents participent au bien être Outil d alimentation fonctionnelle et

Plus en détail

Les troubles digestifs. Gestion des effets secondaires à domicile. Docteur Gilles Breysacher

Les troubles digestifs. Gestion des effets secondaires à domicile. Docteur Gilles Breysacher Les troubles digestifs Gestion des effets secondaires à domicile Docteur Gilles Breysacher Effets secondaires Ils sont multiples, dépendent des patients, des protocoles de chimioth érapie et ne surviennent

Plus en détail

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire. Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire. Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015 LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015 1 SOINS DE BOUCHE ENTRETIEN DES PROTHESES DENTAIRES L état bucco-dentaire est souvent préoccupant

Plus en détail

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2014 1 L état bucco-dentaire est souvent préoccupant en institution: hygiène précaire, taux d

Plus en détail

UNE BOUCHE. EN BONNE SANTé A TOUT ÂGE

UNE BOUCHE. EN BONNE SANTé A TOUT ÂGE UNE BOUCHE EN BONNE SANTé A TOUT ÂGE La muqueuse buccale Couche de cellules très fine et fragile qui tapisse l intérieur de la bouche. Les dents Servent à mâcher et prononcer correctement. Les papilles

Plus en détail

LES SOINS DE LA BOUCHE DOULOUREUSE

LES SOINS DE LA BOUCHE DOULOUREUSE LES SOINS DE LA BOUCHE DOULOUREUSE Journée de la Filière Gériatrique Nord 92 jeudi 11 Février 2016 Sophie BRUYEROT I.D.E. E.M.A.S.P. Hôpital Louis MOURIER Groupe HPUNVS DEFINITION Le soin de bouche est

Plus en détail

LE SOIN DE BOUCHE. Journée mondiale des Soins Palliatifs MERCREDI 15 OCTOBRE 2014 M-J BOURGADE A. GUYOMARD IDE/EMSC/CHUM

LE SOIN DE BOUCHE. Journée mondiale des Soins Palliatifs MERCREDI 15 OCTOBRE 2014 M-J BOURGADE A. GUYOMARD IDE/EMSC/CHUM LE SOIN DE BOUCHE Journée mondiale des Soins Palliatifs MERCREDI 15 OCTOBRE 2014 M-J BOURGADE A. GUYOMARD IDE/EMSC/CHUM 1 Définition Objectifs Représentations Intentionnalité dans le soin Objectifs poursuivis

Plus en détail

Prenez votre santé bucco-dentaire en main

Prenez votre santé bucco-dentaire en main Particuliers Partenaires vous accompagner Prenez votre santé bucco-dentaire en main n Vous avez 65 ans www.msa.fr 65 ans! un âge important pour la santé buccodentaire à cet âge, les principales maladies

Plus en détail

PROCEDURE PREVENTION ET TRAITEMENT DES MUCITES BUCCALES CHIMIO ET/OU RADIO INDUITES

PROCEDURE PREVENTION ET TRAITEMENT DES MUCITES BUCCALES CHIMIO ET/OU RADIO INDUITES PROCEDURE PREVENTION ET TRAITEMENT DES MUCITES BUCCALES CHIMIO ET/OU RADIO INDUITES DIFFUSION : Groupe de Prévention des Infections en Cancérologie PO GPIC N 000 VERSION N 01 Date :11/07/2011 Page 1/13

Plus en détail

Quelles sont les causes de douleur pendant un cancer?

Quelles sont les causes de douleur pendant un cancer? Quelles sont les causes de douleur pendant un cancer? Les douleurs liées à la tumeur Les douleurs provoquées par les traitements du cancer 22 24 Chaque patient et chaque cancer sont différents. Les douleurs

Plus en détail

Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché

Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché Conclusions scientifiques Compte tenu du rapport d évaluation du PRAC sur les PSUR concernant

Plus en détail

L hygiène buccale et dentaire chez la personne âgée

L hygiène buccale et dentaire chez la personne âgée L hygiène buccale et dentaire chez la personne âgée Un constat En France Si les Français déclarent user 1,5 6 brosses à 4,4 dents et 22 tubes de dentifrice par an, Journée CCLIN Paris Nord ARELIN NPC 10

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

SOIN DES BOUCHES SÈCHES

SOIN DES BOUCHES SÈCHES SOIN DES BOUCHES SÈCHES Dispositifs Médicaux de Classe I SOULAGEMENT IMMÉDIAT ET DURABLE DE LA BOUCHE SÈCHE Ces produits sont des Dispositifs Médicaux qui portent à ce titre le marquage CE. Lire attentivement

Plus en détail

Prendre soin de ma bouche, pourquoi? comment? Une démarche quotidienne à ne pas négliger

Prendre soin de ma bouche, pourquoi? comment? Une démarche quotidienne à ne pas négliger Prendre soin de ma bouche, pourquoi? comment? Une démarche quotidienne à ne pas négliger La bouche est un acteur essentiel des fonctions vitales : alimentation, langage et communication. Elle participe

Plus en détail

Pathologies des personnes âgées

Pathologies des personnes âgées 7 ème Journée régionale de formation Hygiène et prévention des infections en EHPAD et EMS Amiens, 7 octobre 2014 Lʼhygiène bucco-dentaire: une mise en bouche de la prévention des infections Dr Clara Kouyoumdjian

Plus en détail

SOINS DE BOUCHE Conseils hygiéno-diététiques destinés aux patients

SOINS DE BOUCHE Conseils hygiéno-diététiques destinés aux patients Pour tout renseignement : Réseau ASPAN 1 Avenue Molière, Hôpital de Hautepierre, Bâtiment AX4 03 88 12 84 67 reseau.aspan67@yahoo.fr SOINS DE BOUCHE Conseils hygiéno-diététiques destinés aux patients Document

Plus en détail

La bouche : à ne pas négliger.tout au long de la vie

La bouche : à ne pas négliger.tout au long de la vie La bouche : à ne pas négliger.tout au long de la vie Marie-Hélène Lacoste-Ferré Pôle Gériatrie CHU Purpan-Casselardit-Garonne TOULOUSE lacoste.mh@chu-toulouse.fr La bouche, tout au long de la vie. Bouche

Plus en détail

Livret d information Unité de thérapie cellulaire Autogreffe de cellules souches

Livret d information Unité de thérapie cellulaire Autogreffe de cellules souches Centre Hospitalier Pontoise Livret d information Unité de thérapie cellulaire Autogreffe de cellules souches Chef de service : Docteur Hugo GONZALEZ Cadre de santé : Madame Johanne NORELUS Vous allez être

Plus en détail

EPP Soins de bouche. Clinique de Cardio-Pneumologie de Durtol. A Bergogne, C Chevillard, O Méresse-Vaury Dr S Pruilhere-Vaquier

EPP Soins de bouche. Clinique de Cardio-Pneumologie de Durtol. A Bergogne, C Chevillard, O Méresse-Vaury Dr S Pruilhere-Vaquier EPP Soins de bouche Clinique de Cardio-Pneumologie de Durtol A Bergogne, C Chevillard, O Méresse-Vaury Dr S Pruilhere-Vaquier 1 PLAN DE L INTERVENTION Qui sommes nous? Pourquoi ce travail? Comment avons-nous

Plus en détail

Santé Bucco-Dentaire. Santé Générale

Santé Bucco-Dentaire. Santé Générale Santé Bucco-Dentaire Santé Générale Dr Etienne ANDRE Grenoble dr.etienne.andre@gmail.com Santé Bucco-dentaire Santé Générale SFT Congrès Toulouse 2015 Dr. E. André 1 Top santé 16 septembre 2015 Santé Bucco-dentaire

Plus en détail

Directives pour les soins buccodentaires

Directives pour les soins buccodentaires Atlantic Provinces Pediatric Hematology Oncology Network Réseau d oncologie et d hématologie pédiatrique des provinces de l Atlantique 5850/5980 University Avenue, CP 9700, Halifax, N.-É., B3K 6R8, 1.902.470.7429,

Plus en détail

Soins de la bouche. Informations destinées aux personnes sous chimiothérapie ou greffées de cellules hématopoïétiques

Soins de la bouche. Informations destinées aux personnes sous chimiothérapie ou greffées de cellules hématopoïétiques Soins de la bouche Informations destinées aux personnes sous chimiothérapie ou greffées de cellules hématopoïétiques L intérieur de la bouche est tapissé de cellules sensibles aux traitements contre le

Plus en détail

Rappel épidémiologique. Approche d une patiente avec plainte vulvo-vaginale. Questions clés:

Rappel épidémiologique. Approche d une patiente avec plainte vulvo-vaginale. Questions clés: Approche d une patiente avec plainte vulvo-vaginale Kramer Marie-Claire et Delessert Katalin médecine communautaire Vlastos Anne-Thérèse et Beier Barbara gynécologie et obstétrique Rappel épidémiologique

Plus en détail

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS Le traitement de votre maladie nécessite une Chimiothérapie intensive. Cette chimiothérapie qui utilise de fortes doses de médicaments antimitotiques est plus efficace

Plus en détail

Evaluation quotidienne de la bouche

Evaluation quotidienne de la bouche Evaluation quotidienne de la bouche Eléments Manière d examiner Conditions idéales SALIVE Utiliser un abaisse-langue placé sous la langue : Si salive claire, elle s écoule. Si salive épaisse, elle adhère.

Plus en détail

Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre

Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre hospitalier Lyon-Sud. Service du Pr P. CERUSE 1 Introduction

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE. Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE

LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE. Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE PLAN 1. Cancérogénèse/Définition 2. Les causes connues 3. Epidémiologie 4. Prévention

Plus en détail

XELODA (capécitabine) Journal de bord

XELODA (capécitabine) Journal de bord Notes XELODA (capécitabine) Journal de bord avec plan d'action intégré Montréal Association canadienne du cancer colorectal 5, place Ville Marie, Bureau 1230 Montréal (Québec) Canada H3B 2G2 Téléphone

Plus en détail

Evaluation bucco-dentaire Hygiène bucco-dentaire. Dr kaouthar Beltaief 11.12.14

Evaluation bucco-dentaire Hygiène bucco-dentaire. Dr kaouthar Beltaief 11.12.14 Evaluation bucco-dentaire Hygiène bucco-dentaire Dr kaouthar Beltaief 11.12.14 Introduction Trois besoins pour lesquels la cavité buccale a des retentissements: Respiration Communication Alimentation Facteurs

Plus en détail

LES S S U S BS B T S I T T I U T TS T S NICOTINIQUES

LES S S U S BS B T S I T T I U T TS T S NICOTINIQUES LES SUBSTITUTS NICOTINIQUES Les substituts nicotiniques : principe Apporter l équivalent de nicotine contenue dans les cigarettes (un peu -) Pour supprimer, atténuer le manque Durée du traitement : variable,

Plus en détail

La radiothérapie. Définition = utilisation des rayonnements ionisants à des fins thérapeutiques

La radiothérapie. Définition = utilisation des rayonnements ionisants à des fins thérapeutiques La radiothérapie La radiothérapie Définition = utilisation des rayonnements ionisants à des fins thérapeutiques Radiothérapie externe Curiethérapie Radiothérapie métabolique = médecine nucléaire Traitement

Plus en détail

Les soins de bouche sont un des éléments prioritaires des soins de confort chez un patient en fin de vie.

Les soins de bouche sont un des éléments prioritaires des soins de confort chez un patient en fin de vie. Protocole thérapeutique SOINS DE BOUCHE Les soins de bouche sont un des éléments prioritaires des soins de confort chez un patient en fin de vie. OBJECTIFS Côté soignant : Prévenir, améliorer ou guérir

Plus en détail

GENERALITES SUR LE CANCER. Formation continue AS en cancérologie Nicole Morel le 17/10/2008

GENERALITES SUR LE CANCER. Formation continue AS en cancérologie Nicole Morel le 17/10/2008 GENERALITES SUR LE CANCER Formation continue AS en cancérologie Nicole Morel le 17/10/2008 PLAN 1 Définition 2 Les causes connues 3 Fréquence 4 Les principaux cancers et leurs signes d alarmes 5 Prévention

Plus en détail

10 bonnes raisons de boire de l Aloe Vera

10 bonnes raisons de boire de l Aloe Vera 10. Hygiène bucco-dentaire La prise quotidienne de Pulpe d Aloe Vera agit efficacement sur les bactéries responsables de la formation de la plaque dentaire et permet ainsi de préserver une meilleure hygiène

Plus en détail

Prévention bucco-dentaire. Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge!

Prévention bucco-dentaire. Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge! Prévention bucco-dentaire Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge! Mise à jour mai 2010 CCAS - Prévention bucco-dentaire - Par le Docteur Dominique Mané-Valette, chirurgien-dentiste

Plus en détail

Quelles sont les raisons d'une mauvaise haleine?

Quelles sont les raisons d'une mauvaise haleine? Pourquoi avons-nous mauvaise haleine? La mauvaise haleine (halitose) est une odeur désagréable émise lors de l expiration. La mauvaise haleine ou halitose est un phénomène courant (Près d 1 personne sur

Plus en détail

LES SOINS DE BOUCHE. Présenté par : Marie-Claude Mainville Inf. Chef de Programme Michèle Desmarais Inf.gestionnaire de cas à domicile

LES SOINS DE BOUCHE. Présenté par : Marie-Claude Mainville Inf. Chef de Programme Michèle Desmarais Inf.gestionnaire de cas à domicile LES SOINS DE BOUCHE Présenté par : Marie-Claude Mainville Inf. Chef de Programme Michèle Desmarais Inf.gestionnaire de cas à domicile CONGRÈS AQSP 2007-SHERBROOKE Les soins de bouche Objectif général :

Plus en détail

Plaies et cancer. Dr Isabelle Jaffré. Isabelle Fromentin. Chirurgien Centre René Gauducheau. IDE expert Institut Curie

Plaies et cancer. Dr Isabelle Jaffré. Isabelle Fromentin. Chirurgien Centre René Gauducheau. IDE expert Institut Curie Plaies et cancer Dr Isabelle Jaffré Chirurgien Centre René Gauducheau Isabelle Fromentin IDE expert Institut Curie Plaies tumorales Plaies induites par les traitements Radiodermite, radionécrose, post

Plus en détail

Les Signes évocateurs de cancer ORL

Les Signes évocateurs de cancer ORL Les Signes évocateurs de cancer ORL J. Carvalho, A. Dupret-Bories, Ph. Schultz Service d ORL et chirurgie cervico-faciale Hôpital de Hautepierre Objectifs : savoir reconnaître précocement un cancer ORL

Plus en détail

L état de la bouche des malades est un des meilleurs indices de la qualité des soins infirmiers» H. Virginia.

L état de la bouche des malades est un des meilleurs indices de la qualité des soins infirmiers» H. Virginia. L état de la bouche des malades est un des meilleurs indices de la qualité des soins infirmiers» H. Virginia. 26/07/2010 1 3 besoins pour lesquels la cavité buccale a des retentissements: L alimentation

Plus en détail

Hygiène dentaire/problèmes buccodentaires après une transplantation d organe

Hygiène dentaire/problèmes buccodentaires après une transplantation d organe Hygiène dentaire/problèmes buccodentaires après une transplantation d organe Dr med. dent. Miranda Kurmann Institut de médecine dentaire préventive et de microbiologie orale Cliniques universitaires de

Plus en détail

en oncologie thoracique

en oncologie thoracique Les facteurs de croissance en oncologie thoracique Stéphanie LOZANO 17 10 2008 Toxicité hématologique de la chimiothérapie Toxicité limitante Concerne de nombreux cytotoxiques Touche toutes les lignées

Plus en détail

Guide du traitement de radiothérapie de la tête et du cou

Guide du traitement de radiothérapie de la tête et du cou Guide du traitement de radiothérapie de la tête et du cou Vous trouverez ci-après des informations qui vous permettront de mieux comprendre ce qui se passera pendant votre traitement et sur les façons

Plus en détail

LA BOUCHE EN FIN DE VIE

LA BOUCHE EN FIN DE VIE LA BOUCHE EN FIN DE VIE LA BOUCHE «organe symbole» Rappels anatomiques Salivation, essentielle à l équilibre bactérien de la cavité buccale (ph proche de la neutralité: 6,8 à 7,5). Production de 1 à

Plus en détail

24 heures avec une gastrostomie

24 heures avec une gastrostomie 24 heures avec une gastrostomie 6 ème Congrès Dysphagie Octobre 2013 Françoise FIEVET Infirmière Stomathérapeute Indications de la gastrostomie bien plus nombreuses que le thème d aujourd hui Patients

Plus en détail

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Madame, Mademoiselle, Monsieur, Madame, Mademoiselle, Monsieur, Vous allez recevoir une chimiothérapie en hôpital de jour au Centre Hospitalier de l Arrondissement de Montreuil-sur-Mer (C.H.A.M.). Ce livret d information est destiné

Plus en détail

Instruments de recueil de données et d évaluation

Instruments de recueil de données et d évaluation Instruments de recueil de données et d évaluation Produits de rinçage et de nettoyage Liste des produits désinfectants, des analgésiques Mucite Annexe 6/1 Wisecare + Méthode de soins 2002 Nom du patient

Plus en détail

Problèmes : Infectieux anémie risque hémorragique

Problèmes : Infectieux anémie risque hémorragique CAS CONCRET HEMATO Le 13/05/2011 Rappel : Dans la NFS, les plaquettes sont comprises avec. Hématies basses, transport d O2 bas, pensé à le mettre sous O2 Aplasie : soit par la maladie car les cellules

Plus en détail

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Dominique GENDREL Necker-Enfants Malades Traiter en urgence en présence de trophozoïtes Plus de 80% des paludismes d importation en

Plus en détail

36 % à 80% des patients atteints de

36 % à 80% des patients atteints de Nutrition et Cancer au quotidien Réseau onco Vannes 18 octobre 2012 Objectif : Éviter la dénutrition 36 % à 80% des patients atteints de cancer sont dénutris. 5 à 25 % de décès dus à la dénutrition et

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES CENTRE DE SOINS ET CONSULTATIONS DENTAIRES HOTEL DIEU 1, Place Alexis Ricordeau 44093 NANTES CEDEX 1 Questionnaire médical confidentiel A l attention des sportifs

Plus en détail

NOTICE. CORSODYL gel dentaire, 10 mg de digluconate de chlorhexidine par g de gel dentaire

NOTICE. CORSODYL gel dentaire, 10 mg de digluconate de chlorhexidine par g de gel dentaire Page 1/5 BE104973 Belgique NOTICE Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice. Elle contient des informations importantes pour votre traitement. En cas de questions ou de doutes, demandez

Plus en détail

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants.

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Les tumeurs Définitions : tumeur Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Définitions : tumeur bénigne Tumeur bénigne : -néoformation

Plus en détail

SOINS DE SUPPORT EN ONCOLOGIE

SOINS DE SUPPORT EN ONCOLOGIE SOINS DE SUPPORT EN ONCOLOGIE A.Wertz Cliniques Universitaires Saint Luc 14 février 2011 DEFINITION «l ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes malades, tout au long de la maladie, conjointement

Plus en détail

Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement

Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement Corinne Bouteloup Service de Médecine Digestive et Hépatobiliaire CHU Clermont-Ferrand Conflits d intérêts Nutricia Nutrition

Plus en détail

Le protecteur buccal : tout à fait génial!

Le protecteur buccal : tout à fait génial! Le scellement des puits et fissures : bien sûr! Les crevasses des surfaces masticatrices emprisonnent facilement les débris d aliments et les bactéries, favorisant ainsi la carie. Dès que les premières

Plus en détail

L hygiène bucco-dentaire Comprendre pour mieux agir

L hygiène bucco-dentaire Comprendre pour mieux agir www.reperessante.mu Le guide qui préserve votre capital Bien-être N 7 L hygiène bucco-dentaire Comprendre pour mieux agir Revue gratuite EN PARTENARIAT AVEC LE MINISTÈRE de LA SANTé ET de LA QuALITé de

Plus en détail

SOINS SPECIFIQUES. Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010. Soins de bouche

SOINS SPECIFIQUES. Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010. Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010 Soins de bouche Assurer l hygiène bucco-dentaire en favorisant bien-être et confort Eviter la mauvaise haleine Prévenir et traiter l infection

Plus en détail

Diététique et pathologies des voies aéro-digestives supérieures. Laurence Lefèbvre Diététicienne Hôpital ERASME

Diététique et pathologies des voies aéro-digestives supérieures. Laurence Lefèbvre Diététicienne Hôpital ERASME Diététique et pathologies des voies aéro-digestives supérieures Laurence Lefèbvre Diététicienne Hôpital ERASME Les V.A.D.S. : schéma Pathologies des VADS: Pathologies cancéreuses (le + svt) ou non reliées

Plus en détail

1. QU EST-CE QUE DOLIPRANE 1000 mg, comprimé effervescent sécable ET DANS QUELS CAS EST- IL UTILISÉ?

1. QU EST-CE QUE DOLIPRANE 1000 mg, comprimé effervescent sécable ET DANS QUELS CAS EST- IL UTILISÉ? NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR DOLIPRANE 1000 mg paracétamol comprimé effervescent sécable Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

Utilisation des Facteurs de Croissance Hématopoïètiquestiques en Oncologie

Utilisation des Facteurs de Croissance Hématopoïètiquestiques en Oncologie Utilisation des Facteurs de Croissance Hématopoïètiquestiques en Oncologie Médicale R.Sai, K.Bouzid Service d Oncologie d Médicale, M E.H.S Centre P & M Curie, Alger introduction Chimiothérapie anti-canc

Plus en détail

Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes. www.colgate.fr

Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes. www.colgate.fr Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes www.colgate.fr Mon carnet de santé dentaire Prendre soin de ses dents, c est préserver son capital dentaire le plus longtemps possible : nos dents sont

Plus en détail

Sécheresse de la bouche : «10 commandements» pour maintenir votre santé buccale en cas de bouche sèche

Sécheresse de la bouche : «10 commandements» pour maintenir votre santé buccale en cas de bouche sèche Sécheresse de la bouche : «10 commandements» pour maintenir votre santé buccale en cas de bouche sèche Docteur Carlos Madrid, Directeur médical - Pure Clinic Santé buccale INSTITUTIONS DE SANTÉ Sécheresse

Plus en détail

Toxicités orales des traitements anti-cancéreux

Toxicités orales des traitements anti-cancéreux Toxicités orales des traitements anti-cancéreux Consultation multidisciplinaire de la muqueuse buccale ICR IUCT ONCOPOLE TOULOUSE E. Vigarios (médecine bucco dentaire) V. Sibaud (dermatologie) 1 Mucites

Plus en détail

DOSSIER DE LIAISON. Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez

DOSSIER DE LIAISON. Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez DOSSIER DE LIAISON Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez SOMMAIRE I Coordonnées Utiles II Comprendre la Chimiothérapie III Précautions à prendre IV Déroulement Pratique I Coordonnées Utiles

Plus en détail

Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé

Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé Capacité de gérontologie clinique Vendredi 6 mai 2011 Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé Dr H Gil Praticien Hospitalier Centre de Compétences des maladies systémiques et auto-immunes rares de

Plus en détail

Recommandations : Nutrition en oncogériatrie. Dr Gilbert ZEANANDIN Service de Gastro-entérologie et Nutrition CHU de Nice

Recommandations : Nutrition en oncogériatrie. Dr Gilbert ZEANANDIN Service de Gastro-entérologie et Nutrition CHU de Nice Recommandations : Nutrition en oncogériatrie Dr Gilbert ZEANANDIN Service de Gastro-entérologie et Nutrition CHU de Nice Sommaire Prérequis Objectifs de base et spécifiques du soin nutritionnel Recommandations

Plus en détail

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Que se passe-t-il si vous n avez pas assez de tissu kératinisé? Un manque de tissu kératinisé peut entraîner plusieurs

Plus en détail

Informations au sujet: Le Fluor protège les dents

Informations au sujet: Le Fluor protège les dents Informations au sujet: Le Fluor protège les dents Tout ce vous devriez savoir sur les fluorures L usage très répandu des fluorures est la principale raison du recul de la carie que l on a observé en Suisse

Plus en détail

Carnet de suivi bucco-dentaire

Carnet de suivi bucco-dentaire Carnet de suivi bucco-dentaire Les dents sont des organes vivants, destinés à nous accompagner tout au long de notre vie. Ce document a été réalisé par la Mutualité Fonction Publique et la Confédération

Plus en détail

Guide d aide à la prise en charge à domicile des symptômes en soins palliatifs

Guide d aide à la prise en charge à domicile des symptômes en soins palliatifs Guide d aide à la prise en charge à domicile des symptômes en soins palliatifs Références: RECOMMANDATIONS de l ANAES POUR LA PRATIQUE CLINIQUE Modalités de prise en charge de l'adulte nécessitant des

Plus en détail

Etude réalisée en collaboration avec le service. Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar.

Etude réalisée en collaboration avec le service. Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar. Page 1 sur 8 Etude réalisée en collaboration avec le service Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar. Effectuée en 2013-2014 OBJECTIF : mesurer l efficacité l effet thérapeutique de l Eau thermale de

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Page 1/4 BE106802 Belgique NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR CORSODYL 2mg/ml, solution pour bain de bouche digluconate de chlorhexidine Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce

Plus en détail

SCLERODERMIE SYSTEMIQUE & PROBLEMES BUCCO- DENTAIRES

SCLERODERMIE SYSTEMIQUE & PROBLEMES BUCCO- DENTAIRES SCLERODERMIE SYSTEMIQUE & PROBLEMES BUCCO- DENTAIRES Journée de Rencontre et d Echange Soignants-Patients 27 novembre 2014 D r Sophie JUNG Pôle de Médecine et de Chirurgie Bucco- Dentaires Faculté de Chirurgie

Plus en détail

PRÉVENTION, INFORMATIONS & CONSEILS AU SERVICE DE VOTRE SANTÉ BUCCO-DENTAIRE

PRÉVENTION, INFORMATIONS & CONSEILS AU SERVICE DE VOTRE SANTÉ BUCCO-DENTAIRE Le mag du cabinet N 21 Déc.-Janv.-Fév. HIVER 2015-2016 DOSSIER P. 5 Les dents, c est la vie! ESTHÉTIQUE P. 3 Quel(s) choix pour votre sourire en 2016? ALIMENTATION P. 4 Une nouvelle année sans carie PRÉVENTION,

Plus en détail

HYGIENE DE VIE DES PERSONNES ATTEINTES DE DIABETE

HYGIENE DE VIE DES PERSONNES ATTEINTES DE DIABETE HYGIENE DE VIE DES PERSONNES ATTEINTES DE DIABETE RAPPEL DE L ORGANE DENTAIRE 1. L odonte Les tissus durs, minéralisés, des dents: - émail - dentine - cément 2. Le parodonte - gencive - os alvéolaire -

Plus en détail

HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD

HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD Définition : On entend par hygiène bucco-dentaire, la toilette de la bouche et des dents/ou dentiers hors soins médicamenteux. Elle relève du rôle propre infirmier pouvant

Plus en détail

Vendredi 22 Novembre 2013

Vendredi 22 Novembre 2013 Vendredi 22 Novembre 2013 Santé bucco-dentaire des personnes âgées: les enjeux et quelle prise en charge? Dr Jacques WEMAERE - Chirurgien-Dentiste Vice Président de l Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire

Plus en détail

Dossier : l'estomac Anatomie Pathologie

Dossier : l'estomac Anatomie Pathologie 1 Dossier : l'estomac Anatomie Pathologie 2 L'estomac humain L'estomac est un organe qui fait partie de l'appareil digestif. Il est en forme de poche, et il est situé entre l'œsophage en haut, et le duodénum

Plus en détail

Le premier terrain d attaque de la fumée : votre bouche! avertissement avant de commencer votre lecture : coeur sensible s abstenir!

Le premier terrain d attaque de la fumée : votre bouche! avertissement avant de commencer votre lecture : coeur sensible s abstenir! Le premier terrain d attaque de la fumée : votre bouche! avertissement avant de commencer votre lecture : coeur sensible s abstenir!!!!petit Nous connaissons déjà les effets néfastes du tabac sur la santé,

Plus en détail

I. Troubles de l anxiété

I. Troubles de l anxiété I. Troubles de l anxiété Définition : - Réponse normale à une menace ou un changement inattendu dans l environnement (situations normales, maladie psychiatrique). - Un patient atteint d un trouble de l

Plus en détail

SUIVI DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS - INFIRMIERS

SUIVI DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS - INFIRMIERS SUIVI DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS - INFIRMIERS Crée le : 11/06 /2010 Par : M. ROUTHIER Validée le : 18/04/11 Par : Version : 2 Nombre de pages : 9 Remplir : la DEMARCHE DE SOINS INFIRMIER sur

Plus en détail

Conservez vos dents pour la vie

Conservez vos dents pour la vie Conservez vos dents pour la vie Les maladies de gencive sont évitables! A l heure actuelle la gingivite et le déchaussement dentaire peuvent être traités efficacement à condition d être diagnostiqués suffisamment

Plus en détail

LA XÉROSTOMIE; CONCERTATION MULTIDISCIPLINAIRE EN GÉRIATRIE : CAUSES, CONSÉQUENCES ET SOLUTIONS

LA XÉROSTOMIE; CONCERTATION MULTIDISCIPLINAIRE EN GÉRIATRIE : CAUSES, CONSÉQUENCES ET SOLUTIONS LA XÉROSTOMIE; CONCERTATION MULTIDISCIPLINAIRE EN GÉRIATRIE : CAUSES, CONSÉQUENCES ET SOLUTIONS Christine Girard, Marie-Thérèse Carrier, Lise Pilote, Sonia Moreau La xérostomie est un problème fréquent

Plus en détail

Etude «santé bucco-dentaire»

Etude «santé bucco-dentaire» Etude «santé bucco-dentaire» M.A. Costa 1, M. GIRARD 2, M. HUMEL 3, Dr S. MICHLOVSKY 4 1 Laboratoire hygiène, 2 D.R.D, 3 Diététique, 4 Stomatologie Pourquoi? Santé mentale Nutrition Hygiène corporelle

Plus en détail

Réflexions autour de cas cliniques. D R Bernard Desoutter, Nîmes

Réflexions autour de cas cliniques. D R Bernard Desoutter, Nîmes Réflexions autour de cas cliniques D R Bernard Desoutter, Nîmes Traitement des conséquences de la maladie Traitement des effets secondaires du traitement allopathique Le soutien psychologique de l accompagnement

Plus en détail

Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ)

Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ) Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ) 1 Définition Hémopathie maligne grave d étiologie inconnue caractérisée par la prolifération de plasmocytes

Plus en détail