Techniques de paye Petit manuel de calcul

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Techniques de paye Petit manuel de calcul"

Transcription

1 Techniques de paye Petit manuel de calcul A l intention des «hésitants» recommandé pour les «je sais faire». Les différents modes opératoires détaillés dans ce document ne doivent être mis en œuvre qu après avoir vérifié les conditions requises pour les appliquer, donc au cas par cas pour chaque situation de paye. 07/03/2017 1

2 Fiche n 1 Prorata de plafond pour entrée sortie en cours de mois Lorsque le salarié n est pas présent toute l année ou tout le mois, le plafond doit être calculé au prorata de sa durée de présence dans l entreprise. Plafond applicable au salarié = X Nombre de jours calendaires de présence 30 Exemple Pour un salarié embauché à compter du 7mars 2015, le plafond mensuel à appliquer sera de : X 25j/30j = 2 724,17. 07/03/2017 2

3 Fiche n 2 Prorata de plafond pour entrée sortie en cours d année Calcul du plafond annuel L'employeur doit additionner les plafonds mensuels de chaque mois de présence et le nombre de 1/30 correspondant aux jours calendaires de présence pour les mois incomplets. Exemple Pour un salarié entré le 10 mars 2017 et qui sort le 23 juin 2017, le plafond annuel est de ,27, calculé ainsi : X 22j/30j =2 397, X 2mois =6 538, X 23j/30j =2 506,23 07/03/2017 3

4 Exemple Fiche n 3 Prorata de plafond pour employeurs multiples Un salarié perçoit chez Y et chez Z, soit au total Le plafond chez Y est de X /3 300 =1 485,91. Le plafond chez Z est de X /3 300 =1 783,09. De la même façon, les tranches B et C de la rémunération se calculent en fonction du plafond ainsi réduit. Les assiettes maximales sont : chez Y : la tranche B maximale est de 3 X 1 485,91 =4 457,73 et la tranche C maximale de 4 X 1 485,91 =5 943,64 ; chez Z : la tranche B maximale est de 3 X 1 783,09 =5 349,27 et la tranche C maximale de 4 X 1 783,09 =7 132,36. 07/03/2017 4

5 Fiche n 4 Prorata de plafond pour employeurs multiples (méthode du prorata temps partiel) Si le salaire équivalent temps plein du salarié dans l'entreprise n'excède pas le plafond de la sécurité sociale, la proratisation du plafond selon la méthode des salariés à temps partiel n'est pas applicable : en effet, cette méthode suppose que le salaire ramené à temps plein excède le plafond. Dans une telle hypothèse, l'employeur n'a le choix que d'appliquer la première méthode (voir fiche 3) ou de retenir un plafond non proratisé. Exemple Le salarié perçoit chez Y et chez Z. S'il est à 20 heures hebdomadaires chez Y, son salaire équivalent temps plein est de : X 35h/20h =2 625 Soit moins que le plafond de la sécurité sociale. La méthode de l'abattement d'assiette pour temps partiel n'est donc pas applicable, alors que la méthode «employeurs multiples» permettrait de proratiser le plafond. 07/03/2017 5

6 Fiche n 5 Prorata de plafond temps partiel Formule de calcul L'assiette des cotisations plafonnées est réduite à proportion de la rémunération du poste à temps partiel par rapport à la rémunération du même poste à temps plein selon la formule suivante : Plafond applicable au salarié = X Salaire à temps partiel Salaire à temps plein Salaire à temps partiel à retenir Toutes les sommes versées au salarié à temps partiel qui sont soumises à cotisations (c'est à dire notamment les primes, les rappels de salaire, y compris s'ils concernent une période autre que celle de la paye, les heures complémentaires, les avantages en nature) doivent être prises en compte pour déterminer le plafond réduit. Salaire à temps plein à retenir Il convient de tenir compte de la rémunération que le salarié à temps partiel aurait perçue s'il avait travaillé à temps complet, y compris les primes (forfaitaires ou non). La rémunération du poste à temps plein est reconstituée à partir de celle du poste à temps partiel par l'équation : Salaire temps plein = Salaire à temps partiel X Durée du travail dans l établissement Nombre d heures rémunérées de la période La durée du travail dans l'établissement s'entend de la durée légale, ou, si elle est inférieure, de la durée conventionnelle applicable dans l'établissement. 07/03/2017 6

7 Fiche n 5 Prorata de plafond temps partiel (suite) Exemple Pour un salarié à temps partiel percevant une rémunération mensuelle de en 2017 et si la rémunération du poste à temps plein est de 3 300, le plafond réduit est de : x / = 1 485,91. Exemple Un salarié est recruté le 14 mars 2017 (20 h hebdomadaires à raison de 4 h par jour du lundi au vendredi, salaire mensuel de ). L'entreprise a une durée collective de travail de 35h. Son salaire de mars est de : X 56h / 92h = 1 156,52 (méthode horaire réel). 1) Salaire temps plein sur la même période du 14 au 31 mars : 1 156,52 X 35h / 20h = 2 023,91 2) Plafond complet proratisé en trentièmes : X 18j / 30j = 1 961,40 3) Plafond proratisé compte tenu du temps partiel : 1 961,40 X 1 156,52 / 2 023,91 = 1 120,80. 07/03/2017 7

8 Fiche n 6 Retenues pour absence Méthode de l'horaire réel Elle consiste à faire le rapport entre la rémunération mensuelle et le nombre d'heures effectives de travail pour le mois considéré (jours fériés chômés inclus), sans tenir compte du nombre d'heures mensualisées, et à multiplier par ce rapport le nombre d'heures d'absence. Retenue = Salaire mensuel X Heures d absence Horaire réel de travail du mois Exemple Un salarié mensualisé est payé par mois pour 35h de travail hebdomadaires, réparties sur 5 jours à raison de 8h par jour du lundi au jeudi et de 3h le vendredi. Les jours fériés légaux sont habituellement chômés dans l'entreprise et le salarié est supposé remplir les conditions requises pour bénéficier du maintien de salaire ces jours là. Un mois M en 2017, le salarié est absent les mercredi 6 (8h), jeudi 7 (8h), vendredi 8 (3h) et lundi 11 (8h), soit un total de : (3 X 8h) + 3h = 27h. Le mois comporte en réalité 143h de travail réelles ou assimilées (selon son planning hebdomadaire). La retenue sur salaire est donc de : (2 500 X 27h) / 143h = 472,03. 8

9 Fiche n 6 Retenues pour absence (suite) Méthode de l'horaire mensuel moyen Elle repose sur la fiction d'un horaire mensuel moyen constant. Ainsi, un salarié travaillant 35 heures hebdomadaires sera supposé avoir un horaire mensuel moyen de 151,67 heures. Exemple Un salarié mensualisé est payé par mois pour 35h de travail hebdomadaires, réparties sur 5 jours à raison de 8h par jour du lundi au jeudi et de 3h le vendredi. Les jours fériés légaux sont habituellement chômés dans l'entreprise et le salarié est supposé remplir les conditions requises pour bénéficier du maintien de salaire ces jours là. Un mois M en 2017, le salarié est absent les mercredi 6 (8h), jeudi 7 (8h), vendredi 8 (3h) et lundi 11 (8h), soit un total de : (3 X 8h) + 3h = 27h. Le mois comporte en réalité 143h de travail réelles ou assimilées. La retenue sur salaire est donc de : Paiement des heures travaillées Calcul de la retenue pour absence x 116h/151,67h = 1 912, x 27h/151,67h = 445,04 Il faut obligatoirement appliquer le résultat le plus favorable au salarié ,04 = 2 054,96 9

10 Fiche n 7 Indemnité de congés payés Méthode de calcul du maintien de salaire selon l horaire réel 2 solutions se dégagent : La Cour supérieure d'arbitrage, suivie ensuite par la Cour de cassation, a énoncé que le calcul des sommes correspondant aux jours de congés payés devait être effectué à partir de l'horaire réel du mois en cause. 1 La rémunération de comparaison du 1/10 ème doit être évaluée en fonction de l horaire habituel de l entreprise. Le cas échéant, il conviendra également de tenir compte de l horaire de chaque salarié dans l entreprise pour être sûr que l indemnité soit calculée au plus juste. Exemple Soit un salarié à temps plein (35h) en congé du lundi 5 au dimanche 18, soit 12 jours ouvrables (ou 10 jours ouvrés). Son salaire annuel s élève à : x 12 mois, soit un salaire brut annuel de Horaire réellement travaillé pour le mois : 154h Heures d absence : 10j x 7h = 70h Montant de l indemnité = x 70h / 154h = 681,82 10

11 Fiche n 7 Indemnité de congés payés (suite) Méthode de calcul du maintien de salaire selon le nombre de jours ouvrables dans le mois de l absence 2 La rémunération de comparaison du 1/10 ème doit être évaluée en fonction du nombre de jours ouvrables du mois considéré au nombre de jours ouvrables de congés. Exemple Soit un salarié à temps plein (35 heures) en congé du lundi 16 au dimanche 29 juillet, soit 12 jours ouvrables (ou 10 jours ouvrés). Son salaire annuel s élève à : x 12 mois, soit un salaire brut annuel de Jours ouvrables du mois : 27 Montant de l indemnité = x 12j / 27j = 666,67 Autre méthode appliquée : On retient 52 x 6 / 12 soit 26 comme nombre de jours ouvrables moyen quel que soit le mois de l absence. Montant de l indemnité = x 12j / 26j = 692,31 11

12 Synthèse Fiche n 7 Indemnité de congés payés (suite) Indemnité au 1/10 ème / 10 = pour 30 jours ouvrables acquis. Pour 12 jours pris : x 12 / 30 = 720 Indemnité au maintien ( 3 méthodes) Horaire réel : x 70 /154 = 681,82 Jours ouvrables «réels» : x 12 / 27 = 666,67 Jours ouvrables «moyens» : x 12 / 26 = 692,31 12

13 Fiche n 8 Indemnités journalières de SS L IJSS est égale à 50 % du salaire journalier de base (SJB). Son montant maximal est plafonné à 1/730 du SMIC annuel x 1,8 soit 43,80 sur la base du SMIC janvier A partir du 31e jour d arrêt continu, si l assuré a au moins 3 enfants à charge, l IJSS est égale aux 2/ 3 du Salaire Journalier de Base. Les IJSS sont servies après un délai de carence de 3 jours, pour chaque jour d arrêt, ouvrable ou non. Si le salarié a travaillé le jour où l arrêt de travail est prescrit, le délai de carence court à compter du lendemain. Exemple : arrêt de travail du lundi 11 au vendredi 22 inclus. Salaire brut de ( ) SJB = = 49,32 IJSS = 49,32 x 50% = 24,66 91,25 3 jours de carence IJSS brutes totales = 24,66 x (12 3) = 221,94 13

14 Fiche n 8 Indemnités journalières de SS (suite) Les caisses de sécurité sociale prélèvent, avant versement des IJSS, la CSG et la CRDS sur 100 % de l indemnité journalière. Taux spécifique de la CSG sur les IJSS : 6,20 %. Taux de la CRDS : 0,50 %. Exemple : arrêt de travail du lundi 11 au vendredi 22 inclus. Salaire brut de IJSS nettes totales = 221,94 - (221,94 x 6,70%) = 207,07 Pour passer des IJSS brutes aux IJSS nettes, on fera : IJSS brutes x 0,933 Cotisations Les IJSS de maladie ne sont pas soumises à cotisations sociales. Impôt sur le revenu Les IJSS de maladie sont soumises à l'impôt sur le revenu. L'assuré reçoit en fin d'année un état des IJSS perçues et doit en faire figurer le montant sur sa déclaration d'impôt. Qu'il pratique la subrogation ou non, l'employeur n'a pas à intégrer les IJSS maladie dans le net imposable, puisqu'il appartient au salarié de les déclarer. 14

15 Fiche n 9 Indemnisation légale pour une absence maladie Cas de figure de l indemnisation complémentaire légale à 90% avec délai de carence de 7 jours. Ce délai s entend calendaire. Exemple : Salarié percevant un salaire mensuel de 1 689,00, absent pour maladie à partir du lundi 5 (inclus) jusqu'au mercredi 14 (inclus). Retenue absence Indemnisation de l absence IJSS 587, ,27 83,28 Heures de travail du mois : 161 h. Retenue pour 56 heures d'absence (8 j. non travaillés) = 1 689,00 x 56 h / 161 h Indemnisation de l'absence après 7 jours calendaires A compter du lundi 12 mars, soit pour 21 h (3 jours non travaillés) : (1 689,00 x 21 h / 161 h) x 90 %. Indemnité journalière de la sécurité sociale (IJ) = 50% du salaire des 3 derniers mois divisé par 91,25, soit : (1 689,00 x 3) / 91,25 / 2 = 27,76 pendant 10 3 = 7j IJ versées pendant la période indemnisée par l'employeur, du lundi 12 au mercredi 14, soit 3 jours calendaires = 27,76 x 3 = 83,28. Montant du salaire devant être maintenu par l'employeur : 114,99, soit : 198,27 83,28. 15

16 Fiche n 10 Calcul du brut à conserver en cas de maladie et maintien du net à 100% Cas de figure d un non cadre pour un salaire brut habituel égal ou inférieur au plafond de la sécurité sociale 1 Maintien du net habituel Salaire brut à conserver = salaire net habituel IJSS nettes 1 TA 2 Maintien du net habituel mais avec CSG CRDS sur IJSS à la charge du salarié Salaire brut à conserver = salaire net habituel IJSS brutes 1 TA Hypothèse : Les retenues salariales se limitent aux éléments obligatoires, TA = 22,21% ou 0,2221. Exemple : brut habituel : 1 659,44 - net habituel 1 290,88 - IJSS brutes IJSS nettes 186,60. Brut à conserver pour net habituel (1 290,88 186,60) / 0,7779 = 1 419,57. Brut à conserver pour net habituel CSG CRDS à la charge du salarié (1 290,88 200) / 0,7779 = 1 402,34. 16

17 Fiche n 10 Calcul du brut à conserver en cas de maladie et maintien du net à 100% (suite) 1 Maintien du net habituel 2 Maintien du net habituel avec CSG CRDS sur IJSS à la charge du salarié Base 1 659,44 Brut 1 659,44 IJSS brutes 200,00 IJSS 200,00 Ajustement maintien du net : 1 659,44 200, ,57 39,87 BRUT 1 419,57 Cotisations 315,29 IJSS nettes + 186,60 Net à payer 1 290,88 Ajustement maintien du net : 1 659,44 200, ,34 57,10 BRUT 1 402,34 Cotisations 311,46 IJSS nettes + 186,60 Net à payer 1 277, , ,48 = 13,40 CSG CRDS sur IJSS 200,00 186,60 = 13,40 17

18 Fiche n 11 Calcul de la réduction Fillon Détermination du coefficient C = 0,2809 ou 0,2849 (1) 0,6 x (1,6 X SMIC annuel Rémunération annuelle brute 1) Rémunération brute à utiliser pour calculer le coefficient Il s'agit de la rémunération annuelle brute. SMIC annuel Le SMIC annuel est égal à fois le SMIC horaire. Pour l application mensuelle de la réduction, on retient pour chaque mois 1/12 de fois le SMIC horaire ou, par simplification, 151,67 SMIC horaire. Le SMIC annuel est majoré, le cas échéant, du nombre d heures complémentaires ou supplémentaires réalisées (ces heures sont prises en compte depuis le 1 er janvier 2012, en unités de temps et non pas en fonction des majorations salariales auxquelles elle peuvent donner lieu). En cas de changement de statut ayant un impact sur la réduction (ex. : passage d un temps plein à un temps partiel), l année doit être découpée en douzièmes. (1) Selon taux d assujetissement au Fnal 0,1% ou 0,5% avec intermédiaires à 0,3%, 0,4%. 18

19 Fiche n 11 Calcul de la réduction Fillon (suite) Règles de proratisation du SMIC Le montant du SMIC est proratisé dans les situations suivantes : salarié à temps partiel ; durée collective de travail inférieure à la durée légale ; Absence maladie en cas de non maintien ou maintien partiel ; salarié relevant d'une convention de forfait annuel en heures prévoyant un nombre d'heures inférieur à heures ; salarié relevant d'une convention de forfait annuel en jours prévoyant un nombre de jours inférieur à 218 jours ; salarié ne relevant pas de la mensualisation (travailleur à domicile, saisonnier, intermittent ou temporaire) ; salarié non rémunéré selon une durée de travail (salarié rémunéré à la tâche ou au rendement ). 19

20 Fiche n 11 Calcul de la réduction Fillon (suite) Règles de proratisation du SMIC Salariés à temps partiel ou durée collective de travail inférieure à la durée légale Le SMIC est corrigé par application du rapport suivant : durée du travail prévue par le contrat de travail au titre de la période où le salarié est présent dans l'entreprise / durée légale du travail. Les heures supplémentaires et les heures complémentaires (au sens de la loi TEPA) ne doivent pas être prises en compte pour effectuer ce calcul. Convention de forfait annuel en heures Lorsque le nombre d'heures prévu par la convention de forfait est inférieur à heures, le SMIC est proratisé selon le rapport suivant : nombre d'heures prévu par la convention de forfait / heures. Le calcul s'effectue sur la base de heures, même si l'accord collectif applicable dans l'entreprise fixe une durée maximale annuelle inférieure à heures. En revanche, le SMIC n'est pas corrigé lorsque le nombre d'heures prévu par la convention de forfait est égal ou supérieur à heures. 20

21 Fiche n 11 Calcul de la réduction Fillon (suite) Règles de proratisation du SMIC Convention de forfait annuel en jours Lorsque le nombre de jours prévu par la convention de forfait est inférieur à 218 jours, le SMIC est proratisé selon le rapport suivant : nombre de jours prévu par la convention de forfait / 218. Le calcul s'effectue sur la base de 218 jours, même si l'accord collectif applicable dans l'entreprise fixe un plafond annuel de jours inférieur à 218. Le SMIC n'est pas corrigé lorsque le nombre de jours prévu par la convention de forfait est égal à 218. Salariés non mensualisés Dans le cas des travailleurs à domicile, des travailleurs saisonniers et des travailleurs intermittents, le SMIC est corrigé par application du rapport suivant : durée du travail prévue par le contrat de travail au titre de la période où le salarié est présent dans l'entreprise / durée légale du travail. Pour effectuer ce calcul, il convient d'exclure les heures supplémentaires, mais pas les jours fériés ou les périodes de congés intervenant pendant le contrat. Il existe un mode particulier de calcul du SMIC pour les travailleurs temporaires. 21

22 Fiche n 11 Calcul de la réduction Fillon (suite) Règles de proratisation du SMIC Salariés non rémunérés selon une durée de travail Dans le cas des salariés non rémunérés selon une durée de travail (VRP, salariés rémunérés à la tâche, au rendement, à la pige ), la loi ne fixe pas de règles particulières pour le calcul du SMIC. Les circulaires indiquent que l'employeur est tenu de déterminer le nombre de jours de travail auxquels se rapporte la rémunération versée, notamment au vu des échéances d'accomplissement des travaux prévus au contrat. En cas de mois incomplet, le SMIC est proratisé dans les mêmes conditions que pour les autres salariés. Dans le cas contraire, on procède au calcul du coefficient comme si le salarié avait travaillé un mois complet à temps plein. 22

23 Fiche n 11 Calcul de la réduction Fillon (suite) Règles de proratisation du SMIC Incidence d'une absence totalement rémunérée En cas de suspension du contrat de travail avec paiement intégral de la rémunération brute du salarié (exemple des congés payés), le montant de la réduction est calculé dans des conditions identiques à celles qui seraient appliquées s'il n'y avait pas eu suspension du contrat. Incidence d'une absence non rémunérée ou partiellement rémunérée Le mode de proratisation du SMIC est unifié depuis le 1 er janvier 2011 en cas de suspension du contrat de travail sans paiement de la rémunération ou avec paiement partiel de celle-ci, ou lorsque le salarié n'est pas présent toute l'année. Mode de proratisation du SMIC La fraction du SMIC correspondant au mois où se situe l'absence est corrigée selon le rapport entre la rémunération versée et celle qui aurait été versée si le salarié avait été présent tout le mois, hors éléments de rémunération qui ne sont pas affectés par l'absence. La fraction du SMIC à prendre en compte est le SMIC mensuel calculé sur la base de 35 h 52 / 12 ou sur la base de 151,67 h, ou ce montant corrigé pour les salariés dont la rémunération n'est pas fixée sur la base de la durée légale. Cette fraction du SMIC est affectée du rapport suivant : rémunération versée au cours du mois / rémunération qui aurait été versée si le salarié avait été présent tout le mois, en excluant les éléments de rémunération qui ne sont pas réduits du fait de l'absence ; tel peut être le cas de certaines primes, de certains avantages en nature, des heures supplémentaires non structurelles 23

24 Fiche n 11 Calcul de la réduction Fillon (suite) Particularités : Régime d équivalence Le calcul du smic est affecté d un rapport 45/35 correspond à la durée d équivalence de 43 heures par semaine (décret du 26 janvier 1983, art. 5, 3, al. 2). Le chiffre de 45 tient compte des majorations applicables aux heures d équivalences effectuées au-delà de 35 h jusqu à la 43 e heure (43 heures + 8 majorations de 25 % = 45 h). Le calcul du smic est affecté d un rapport 40/35 correspond à la durée d équivalence de 39 h par semaine fixé par décret (décret du 26 janvier 1983, art. 5, 3, al. 3). Le chiffre de 40 tient compte des majorations applicables aux heures d équivalences effectuées au-delà de 35 h jusqu à la 39 e heure (39 h + 4 majorations de 25 % = 40 h). Lorsque la rémunération versée, hors heures supplémentaires, n est pas établie sur la base de la durée de 39 h équivalente à la durée légale ni de la durée de 43h équivalente, le rapport est ajusté selon les cas. Caisse de congés payés Depuis le 1 er janvier 2015, pour les salariés affiliés à des caisses de congés payés et les travailleurs temporaires (sauf CDI intérimaire), le coefficient est multiplié par le rapport 100/90 ou 1,1. 24

25 Fiche n 11 Calcul de la réduction Fillon (suite) Calcul avec heures supplémentaires Exemple : Salarié à temps plein dans une entreprise de plus de 20 salariés appliquant la durée légale du travail. Il reçoit un salaire de base de 1 516,70. Au cours du mois, il a réalisé 15 heures supplémentaires dont 8 majorées de 25% et 7 de 50%. Il reçoit en outre une prime exceptionnelle de 150. Rémunération du mois 1 516,70 + (1 516,70 / 151,67h x 1,25 x 8h) + (1 516,70 / 151,67h x 1,50 x 7h) = 1 854,20 Coefficient de départ 0,2849 Smic à retenir 1 480,27 + (15h x 9,76) = 1 626,67 C = 0,2849 0,6 x (1,6 X 1 626, ,20 1) = 0,1917 Réduction = 1 854,20 x 0,1917 = 355,45 25

26 Fiche n 11 Calcul de la réduction Fillon (suite) Règles de proratisation du SMIC Exemple : Salarié à temps plein dans une entreprise de plus de 20 salariés appliquant la durée légale du travail. Il reçoit un salaire de base de 1 600,00. Au cours du mois, il est absent et son salaire s'élève à 1 236,36. Il reçoit en outre une prime de 300,00, dont le montant n'est pas affecté par l'absence. Rémunération du mois 1 236, ,00 = 1 536,36 Rémunération hors absence 1 600, ,00 = 1 900,00 On neutralise la prime de 300,00 (non affectée par l absence). Rémunération du mois retenue 1 236,36 Rémunération hors absence retenue 1 600,00 SMIC proratisé : 1 480, ,36 / 1 600,00 = 1 143,84 C = 0,2849 0,6 x (1,6 X 1 143, ,36 1) = 0,0908 Réduction = 1 536,36 x 0,0908 = 139,50 26

27 Fiche n 12 Calcul du taux de la cotisation Allocations Familiales Le taux de droit commun applicable est de 5,25% du salaire brut. Pour les rémunérations versées depuis le 1 er avril 2016, l employeur peut appliquer un taux réduit de 3,45% pour les salariés dont la rémunération annuelle est inférieure ou égale à 3,5 SMIC. Pour un salarié à temps plein soumis à la durée légale du travail, sans incident de présente ni heure supplémentaire sur l année, ce seuil représente en 2017 une rémunération annuelle de ,20 (soit h 9,76 ). Exemple J F M A M J J A S O N D Smic annuel x 3,5 = ,20 Salaire annuel total La totalité du salaire sera affectée du taux de 5,25% 27

28 Fiche n 12 Calcul du taux de la cotisation Allocations Familiales (suite) Détermination du seuil de 3,5 SMIC Le seuil de 3,5 SMIC est apprécié sur l année, en appliquant les mêmes règles de proratisation et d ajustement du SMIC que celles utilisées pour la formule de calcul du coefficient de la réduction Fillon. La valeur du SMIC servant à déterminer l éligibilité au taux réduit de cotisation d allocations familiales est calculée dans les mêmes conditions. Exemple Salarié à temps plein (35h), effectuant en h supplémentaires à 125% et 32h supplémentaires à 150%. Un 13 e mois est versé en décembre. Seuil de 3,5 SMIC sur l année = 3,5 ( ) 9,76 =68 046,72 28

29 Fiche n 13 Calcul de la Garantie Minimale de Points En 2017, le montant minimal des cotisations minimales de retraite complémentaire AGIRC est fixé à 844,56 pour un salarié à temps plein présent toute l année, soit une cotisation mensuelle minimale 70,38. Ces cotisations correspondent à un salaire charnière, en dessous duquel la GMP intervient, de ,76 sur l année. En pratique, la tranche B minimale est de 4 109,76 sur l année, soit 342,48 par mois. Ainsi, le salaire charnière mensuel en dessous duquel la GMP intervient est en 2017 de 3 611,48 ( ,48 ) pour un salarié à temps plein. Rémunération inférieure au plafond - Pour les cadres dont la rémunération brute est inférieure au plafond de la sécurité sociale (3 269 par mois en 2017), les cotisations AGIRC de retraite complémentaire sont appelées sur une assiette fictive au titre de la GMP (342,48 par mois en 2017). Temps partiel - Le montant de la GMP est calculé au prorata de la rémunération à temps partiel par rapport à celle qui serait versée si le salarié était à temps complet. Ainsi, la GMP est proratisée pour les salariés à temps partiel, même si le plafond de la sécurité sociale n est pas proratisé pour le calcul des cotisations de sécurité sociale. Année incomplète, changement de statut et changement d employeur - En cas de départ ou d entrée en cours d année ou de mois, la GMP doit être calculée au prorata du temps de présence. 29

30 Fiche n 13 Calcul de la Garantie Minimale de Points Exemple 1 : salaire mensuel de Charnière mois = 3 611,48 Le salaire est > au salaire charnière Pas de cotisation Gmp Cotisation en Agirc TB sur une assiette de : = 451 Exemple 2 : salaire mensuel de Charnière mois = 3 611,48 Le salaire est < au salaire charnière Pas de TB Cotisation en Gmp sur une assiette de : 3 611, = 342,48 Exemple 3 : salaire mensuel de Charnière mois = 3611,48 Le salaire est < au salaire charnière Cotisation en Agirc TB sur une assiette de : = 100 Cotisation en Gmp sur une assiette de : 3 611, = 242,48 On peut calculer aussi : 342,

31 Fiche n 14 Le forfait social Le forfait social est une contribution patronale qui s applique, sauf exceptions, aux rémunérations ou gains exclus de l assiette des cotisations de sécurité sociale, mais assujettis à la CSG sur les revenus d activité, notamment : - les employeurs dont l effectif est supérieur ou égal à 11 salariés, sont redevables du forfait social sur les contributions patronales de prévoyance complémentaire exclues de l assiette des cotisations de sécurité sociale mais assujetties à CSG, versées au bénéfice des salariés, des anciens salariés et de leurs ayants droit. - les contributions patronales au financement des régimes de retraite supplémentaire collectif et obligatoire, pour la fraction exonérée de cotisations de sécurité sociale dans la limite des plafonds réglementaires. Taux du forfait social Taux de 20 % (principe) - Depuis le 1 er août 2012, le taux du forfait social est de 20 %. Prévoyance : taux de 8 % Par dérogation, le taux est de 8 % pour le forfait social dont sont redevables les employeurs de 11 salariés et plus sur les contributions patronales de prévoyance complémentaire exonérées de cotisations de sécurité sociale mais assujetties à CSG versés au profit de leurs salariés, anciens salariés et de leurs ayants droit. 31

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN

INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter : Tél. : 01 44 90 20 62 Fax : 01 44 90 20 68 cotisation@crpcen.fr INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN Cette fiche expose les différents

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/01/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Janvier 2014 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS... 4 Eléments nationaux... 4

Plus en détail

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2014

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2014 Bulletins de paie PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 20 e année - Abonnement 144 - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 Modèles à jour au 1-1-2014 Mis à part le premier

Plus en détail

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2015

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2015 Bulletins de paie PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 20 e année - Abonnement 144 Ā - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 Modèles à jour au 1-1-2015 Les données communes

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Entreprises de travail temporaire > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Entreprises de travail temporaire > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d entrepreneur de travail temporaire, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la

Plus en détail

les derniers salaires qui comptent

les derniers salaires qui comptent 1Ce sont les derniers salaires qui comptent Le montant de l allocation d aide au retour à l emploi est calculé sur la base du «salaire journalier de référence» établi à partir des rémunérations perçues

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/03/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Mars 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR DE MARS 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/11/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Novembre 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR NOVEMBRE 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

La rémunération de l apprenti :

La rémunération de l apprenti : F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

Heures supplémentaires

Heures supplémentaires Heures supplémentaires Présentation et évolutions des allégements Tepa La loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat a créé au 1er octobre 2007, une exonération d impôt

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale Protection sociale Assurance maladie, maternité, décès MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles

I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles NOTE D INFORMATION 2014/01 du 02 janvier 2014 Charges sociales 2014 SMIC 2014 - intérêts comptes courants 2013 I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles Le taux maximal d'intérêts

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire SOMMAIRE 1 Assujettissement à cotisations sociales... 3 1.1 Cotisations concernées par l exemption d assiette... 3 1.2 Limites

Plus en détail

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel En tant que salarié à part entière, l assistant maternel a droit aux congés payés et aux jours fériés dans le respect de la législation en

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Janvier 2011

LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Janvier 2011 LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Janvier 2011 MAJ n 3 Version v19.50 NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE JANVIER 2011 NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2011... 4 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Janvier 2014 Mise à jour n 1 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/01/2014...

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52. Année Trimestre Mois Quinzaine Semaine Jour Heure COTISATIONS LEGALES

SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52. Année Trimestre Mois Quinzaine Semaine Jour Heure COTISATIONS LEGALES 7 JANVIER 2015 BAREME DES TAUX COTISATIONS SOCIALES AU 1 ER JANVIER 2015 SMIC et Minimum garanti au 1 er janvier 2015 SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52 Plafond de l année 2015

Plus en détail

MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE Mise à jour : 02/03/15 1 CONDITIONS GENERALES POUR ETRE APPRENTI p. 2 2 - ENREGISTREMENT DU CONTRAT p. 2 3 DEFINITION DU CONTRAT D APPRENTISSAGE p. 5 4 - EXECUTION

Plus en détail

Le versement transport (VT)

Le versement transport (VT) Le versement transport (VT) Textes de référence : Articles L2333-64 et L2531-2 du code général des collectivités territoriales Lettre circulaire Acoss n 2006-116 du 9 novembre 2006 Lettre circulaire Acoss

Plus en détail

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD INDEX TABLE DES MATIERES

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE COMPLEMENTAIRE SUR UN SALAIRE A TEMPS PLEIN Ludivine LEROUX, juriste au sein des équipes du pôle Veille d ADP, nous propose une lecture synthétique des

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Avril 2014 Mise à jour n 1 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES AVRIL 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/04/2014... 6

Plus en détail

REGIME APPLICABLE AVANT LE 1 ER JANVIER 2008 1

REGIME APPLICABLE AVANT LE 1 ER JANVIER 2008 1 RÉGIME DES PERSONNES IMPATRIÉES REGIME APPLICABLE AVANT LE 1 ER JANVIER 2008... 1 REGIME NOUVEAU... 4 A - Personnes concernées... 5 1 Salariés et mandataires sociaux... 5 2 Personnes non salariées... 6

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Janvier 2014 Mise à jour n 3 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/01/2014...

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Direction de la sécurité sociale Sous-direction du financement de la sécurité sociale

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle...

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... MODE D EMPLOI Valérie Coutteron LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... LA LOI N 2008-111 DU 8 FÉVRIER 2008 pour le pouvoir

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Section 1. Modalités d ouverture et d alimentation du compte épargnetemps

Section 1. Modalités d ouverture et d alimentation du compte épargnetemps section temps de travail LES CONGES ET TITRE I : LES TITULAIRES DEUXIEME PARTIE : LES CONGES ET CHAPITRE 2 : LE COMPTE EPARGNE-TEMPS (CET) Dernière mise à jour : Avril 2012 TEXTES APPLICABLES - Décret

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 Montreuil, le 16/10/2008 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 OBJET : Loi n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES PREAMBULE Les organisations signataires veulent par le présent accord, préciser la situation des

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

Journée de solidarité

Journée de solidarité Pégase 3 Journée de solidarité Dernière révision le 21/03/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...4 Mention sur le bulletin...4 Salariés concernés...4 Particularité des

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale Le salaire des internes en DES de Médecine Générale *************** «Le salaire est la contrepartie du travail fourni» Guide pratique du droit au travail, La Documentation Française. **************** (I)

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Avril 2012 MAJ n 1 Version 20.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES AVRIL 2012... 4 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/04/2012... 4 MISE EN

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T)

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) NOTE D INFORMATION CV Réf. : II-6-1-14 Pôle des services 1 er avril 2011 Tel : 05 63 60 16 66 1-3 Temps de travail Mail : services@cdg81.fr COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) Décret n 2004-878 du 26 août 2004

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Artisan Commerçant Industriel Janvier 2009 1 SOMMAIRE 1. L organisation des Régimes 2. Les cotisations 3. Les cas particuliers 4. Les formalités 5. Les

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur :

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1 PREAMBULE Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1. Le «quasi salarié» : Le dirigeant de SA et de SAS ou le gérant minoritaire de SARL. Sa rémunération relève des traitements et salaires. Il peut

Plus en détail

CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS

CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS Paiement des cotisations : précisions sur les nouvelles modalités de calcul et d appel de cotisations des indépendants Circulaire RSI n 2007-91 du 20 juillet

Plus en détail

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012 France France : le système de retraite en 212 Dans le secteur privé, le système de retraite repose sur deux piliers obligatoires : un régime général lié à la rémunération et des dispositifs professionnels

Plus en détail

Ce qui change et/ou devrait changer à effet du 1 er janvier 2014

Ce qui change et/ou devrait changer à effet du 1 er janvier 2014 Ce qui change et/ou devrait changer à effet du 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous, - les évolutions d ores et déjà applicables en 2014, - puis certains points en attente de décret d application

Plus en détail

Assiette des cotisations sociales, aménagement et allègements de cotisations applicables dans le sport

Assiette des cotisations sociales, aménagement et allègements de cotisations applicables dans le sport LES COTISATIONS SOCIALES DANS LE SPORT Assiette des cotisations sociales, aménagement et allègements de cotisations applicables dans le sport Les associations qui emploient des salariés sont considérées

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

Moyens de déclaration

Moyens de déclaration Moyens de déclaration Obligation de déclaration et de paiement par voie dématérialisée L obligation de payer exclusivement par virement bancaire : Les entreprises ou établissements d'une même entreprise,

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS?

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Quel est l'impact des nouvelles mesures au 1er janvier 2013 pour le DIRIGEANT TNS? Modifications sociales pour les TNS (Dirigeants assimilés

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS Entre la Direction Générale de la société Herakles, représentée par Philippe BOULAN, en sa qualité de Directeur des Ressources Humaines, D une part, Et les organisations

Plus en détail

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP CCVRP 7 et 9 rue Frédérick-Lemaître 75971 PARIS CEDEX 20 Téléphone : 01 40 33 77 77 Télécopie : 01 47 97 75 44 Site : www.ccvrp.com Mail : accueil@ccvrp.com Petit aujourd hui forcément grand demain Organisme

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr

Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...3 Particularités du contrat...3 Les cotisations concernées...4 Les

Plus en détail

Nouveautés au 1er janvier 2015

Nouveautés au 1er janvier 2015 Nouveautés au 1er janvier 2015 Urssaf.fr vous propose une présentation générale des principales dispositions de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2015 *, de la loi de finances pour 2015**

Plus en détail

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Article 1 : Il est créé un chapitre 10 dans la convention collective de l animation intitulé compte épargne temps dont les dispositions sont les suivantes : Préambule

Plus en détail

Actualité sociale Juillet 2008

Actualité sociale Juillet 2008 Marseille, le 10 juillet 2008 N/REF : ACM-JMM 1 ère mise à jour du 22.07.2008 Actualité sociale Juillet 2008 Attention dernière minute : En page 5 : nouvelle valeur du point de la convention collective

Plus en détail

ACTUALITES DE LA PAYE DECEMBRE 2013

ACTUALITES DE LA PAYE DECEMBRE 2013 ACTUALITES DE LA PAYE DECEMBRE 2013 CHIFFRES et BAREMES ANNEE 2014... 2 TEMPS PARTIEL : MAJORATION DE TOUTES LES HEURES COMPLEMENTAIRES A COMPTER DU 1ER JANVIER 2014... 6 CICE : CREDIT D IMPOT COMPETITIVITE

Plus en détail

Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales

Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales Exonération sociale et déductibilité fiscale du financement patronal

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 16 décembre 2013 l échéancier de paiement de leurs cotisations et

Plus en détail

LE CHOMAGE PARTIEL GROUPE ALPHA SECAFI ALPHA ALPHA CONSEIL. Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse

LE CHOMAGE PARTIEL GROUPE ALPHA SECAFI ALPHA ALPHA CONSEIL. Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse GROUPE ALPHA SECAFI ALPHA ALPHA CONSEIL LE CHOMAGE PARTIEL Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse Société d expertise comptable inscrite au Tableau de l Ordre de Lyon Siège social : 20,

Plus en détail

LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS

LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS Quelle peut être la durée du contrat? La durée du contrat d apprentissage est au moins égale à celle du cycle de formation qui fait l objet du contrat et

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes

Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes Formation Repreneurs MODULE SOCIAL Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes SOMMAIRE I. Généralités 1. Organisation de la protection sociale en France 2. Les trois régimes sociaux II. La protection

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS

LE COMPTE EPARGNE TEMPS STATUT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Références : Décret 2004-878 du 26 août 2004, modifié par le décret 2010-531 du 20 mai 2010 ; Circulaire ministérielle N10-007135-D du 31 mai 2010 (annexe 1). Les règles

Plus en détail

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation?

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? LES STAGIAIRES 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? La loi relative à l enseignement supérieur a défini enfin ce qu est un stage en milieu professionnel: il s agit d une «période

Plus en détail

Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013)

Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013) Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013) I. Calcul de l effectif Salariés pris en compte dans l effectif Est considérée comme salariée, toute personne ayant reçu une rémunération,

Plus en détail

DECLARATION DU SALARIE(E)

DECLARATION DU SALARIE(E) Plaquette réalisée en partenariat avec : INFORMATIONS POUR LES JEUNES ET LES PARENTS SUR LE BABY-SITTING. Ce document a été réalisé pour donner quelques informations pratiques aux utilisateurs du service

Plus en détail

Mise en place de la réintégration sociale et fiscale des cotisations de retraite et de prévoyance

Mise en place de la réintégration sociale et fiscale des cotisations de retraite et de prévoyance Mise en place de la réintégration sociale et fiscale des cotisations de retraite et de prévoyance Février 2014 SOMMAIRE MISE EN PLACE DE LA EGRATION SOCIALE ET FISCALE DES COTISATIONS DE RETRAITE ET DE

Plus en détail

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3 Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco Cotisations et points de la retraite complémentaire Guide salariés n o 3 avril 2014 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Boite à outils - Juridique Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés.

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés. ACCORD NATIONAL DU 3 MARS 2006 PORTANT AVENANT A L ACCORD NATIONAL DU 28 JUILLET 1998 MODIFIE SUR L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA METALLURGIE, A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

TESA Notice additive générale

TESA Notice additive générale TESA Notice additive générale EMPLOYEUR Recto TAUX GLOBAUX DE PART SALARIALE UTILISÉS DANS LE TESA MONTANT DU SMIC OU DU SALAIRE CONVENTIONNEL Verso TAUX DÉTAILLÉS DES PARTS SALARIALE ET PATRONALE (EXEMPLE)

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social Le forfait social Textes de référence : Articles L137-15 à L. 137-17 du Code de la Sécurité sociale créés par l article 13 de la loi n 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale

Plus en détail

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 LE COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) Textes de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL UNITE TERRITORIALE 71 DIRECCTE BOURGOGNE Mise à jour le 16/01/2015 LES ASSISTANT(E)S MATERNEL(LE)S Lorsqu ils souhaitent faire garder leur(s) enfant(s), les parents peuvent faire appel à un(e) employé(e)

Plus en détail

Version 9.2 Juin 2014

Version 9.2 Juin 2014 Version 9.2 Juin 2014 Principales évolutions 1 Evolutions des navigateurs Sauvegarde des dossiers... 2 2 Fiscalité... 3 2.1 Placement / ISF investissement en cours d année actuelle... 3 2.2 Comment gérer

Plus en détail

COTISATIONS ET POINTS DE

COTISATIONS ET POINTS DE GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO COTISATIONS ET POINTS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti?

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? L apprenti est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle ou de l entreprise

Plus en détail

Guide. C.C.N. DU 15 MARS 1966 Etablissements et services pour personnes inadaptées et handicapées REGIME DE PREVOYANCE

Guide. C.C.N. DU 15 MARS 1966 Etablissements et services pour personnes inadaptées et handicapées REGIME DE PREVOYANCE C.C.N. DU 15 MARS 1966 Etablissements et services pour personnes inadaptées et handicapées REGIME DE PREVOYANCE Guide La gestion des prestations Indemnités Journalières et Invalidité Conseils à suivre

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

ATTESTATIONS DE SALAIRE

ATTESTATIONS DE SALAIRE AM@llier Votre lettre d information n 15 Février 2013 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier QUELQUES CONSEILS DE REMPLISSAGE! ATTESTATIONS DE SALAIRE Dossier Pour éviter toute rupture de revenus

Plus en détail

Documentation. Nouveautés du Plan de Paie Sage. Génération i7 Version 7.10 Janvier 2015 Mise à jour n 1

Documentation. Nouveautés du Plan de Paie Sage. Génération i7 Version 7.10 Janvier 2015 Mise à jour n 1 Documentation Nouveautés du Plan de Paie Sage Génération i7 Version 7.10 Janvier 2015 Mise à jour n 1 Table des matières Nouvelles normes sociales Janvier 2015... 5 Tableau récapitulatif des charges sociales

Plus en détail

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS DÉCRET N 2004-878 DU 26 AOÛT 2004 MODIFIE CIRCULAIRE DU 31 MAI 2010 SUR LA REFORME DU CET DANS LA FONCTION PUBLIQUE DECRET 2010-531 DU 21 MAI 2010 Le compte épargne temps (CET)

Plus en détail

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette».

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette». REMUNERATION Note d'information n 13-07 du 22 janvier 2013 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O.

Plus en détail

M. BONUS Louis. mercredi 15 octobre 2014. Le 10/11/2014

M. BONUS Louis. mercredi 15 octobre 2014. Le 10/11/2014 M. BONUS Louis mercredi 15 octobre 2014 1 Sommaire Sommaire... 2 La méthode de raisonnement... 3 Le graphique... 4 Le tableau de synthèse... 4 Les données saisies... 19 Les tableaux intermédiaires de calcul...

Plus en détail

Pour calculer les effectifs d une entreprise, il faut tenir compte de 3 paramètres.

Pour calculer les effectifs d une entreprise, il faut tenir compte de 3 paramètres. «Effectif de l entreprise CSA et FPC» Décompte des effectifs de l entreprise pour le calcul du taux de la Contribution supplémentaire à l apprentissage et de contribution Formation Professionnelle continue

Plus en détail