Secteur bancaire Enjeux d image

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Secteur bancaire Enjeux d image"

Transcription

1 Secteur bancaire Enjeux d image Étude mondiale Luc Durand Président Ipsos, Québec

2 Plan de la présentation Sommaire méthodologique Portrait global La surveillance des banques Quand on se compare La confiance Les cartes de crédit Pour finir

3 Sommaire méthodologique Argentina Australia Belgium Brazil Canada China France Germany Great Britain Hungary India Indonesia Italy Japan Mexico Poland Russia Saudi Arabia South Africa South Korea Spain Sweden Turkey United States 24 pays répondants 1321 au Canada Février 2012 Adultes âgés de 18 à 64 ans Sondage en ligne via le panel Ipsos 3

4 Portrait global 4

5 Opinion à l égard du secteur bancaire vs autres industries Mondial Favorable Défavorable Score net Ordinateur personnel 45% 8% +37 Télécommunications 41% 17% +24 Media 39% 19% +20 Aliments emballés 33% 18% +15 Banques 31% 29% +2 5

6 Opinion à l égard du secteur bancaire vs autres industries États-Unis Ordinateur personnel Favorable 46% Défavorable 8% Score net +38 Télécommunications 35% 18% +17 Media 33% 20% +13 Aliments emballés 28% 18% 10 Banques 26% 37% -11 6

7 Opinion à l égard du secteur bancaire vs autres industries Canada Ordinateur personnel Favorable 35% Défavorable 10% Score net +25 Media 30% 20% +10 Télécommunications 29% 24% +5 Aliments emballés 25% 25% 0 Banques 25% 29% -4 7

8 Les grands enjeux des services financiers Fonctionnement transparent 51% Création et conservation d emplois locaux Solidité financière Pratiques responsables de prêt Profits démesurés 42% 39% 39% 37% Enjeu #1 au Canada, France, Suisse et Hongrie Investissement dans les collectivités 29% Top 4 Canada Rémunération des dirigeants Remboursement des prêts ou du soutien financier accordés par les Taille des entreprises 9% 27% 27% Profits démesurés (49%) Fonctionnement transparent (40%) Création et conservation d emploi locaux (40%) Rémunération des dirigeants (40%) 8

9 La surveillance des banques 9

10 Mondialement la plus grande demande pour plus de règlementation et pour moins. Insuffisant Relativement approprié Excessif Banques 37% 39% 24% Compagnies d assurances 35% 43% 22% Aliments emballés 33% 55% 12% Boissons gazeuses 27% 62% 11% Produits de soins personnels 26% 63% 11% Détaillants 24% 59% 17% Brasseries 22% 63% 15% Automobiles 20% 62% 18% Logiciels 20% 64% 16% Matériel électronique 18% 68% 14% 10

11 Une grande variété d attitudes à l égard de la règlementation bancaire Insuffisant relativement approprié Excessif Europe 52% 30% 17% Amérique du Nord 43% 42% 15% Asie-Pacifique 28% 45% 27% Amérique latine 24% 38% 39% Moyen- Orient/Afrique 21% 48% 30% 40% 50% 11% 11

12 L appui à plus de règlementation et la méfiance à l égard des banques sont intimement liés Confiance dans les banques (score net moyen) 50 India 40 Saudi Arabia China 30 Indonesia 20 Turkey Japan So. Africa Mexico Russia Argentina Brazil Italy Poland Korea Hungary US Canada Sweden Germany Australia Spain France BelgiumUK Correlation: % 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% Soutien pour une réglementation accrue des banques 12

13 L appui à davantage de règlementation pour les banques est aussi corrélé à la perte de confiance en son propre avenir financier Confiance capacité personnelle à investir 80% 70% Correlation: Indonesia 60% India Brazil Saudi Arabia 50% China Sweden 40% 30% Turkey So. Africa Mexico Argentina Russia Canada US Germany Australia 20% 10% 0% Japan Korea Belgium UK Poland France Italy Spain Hungary Soutien pour une réglementation accrue des banques 13

14 Classement des pays selon leur attitude à l égard des banques : Une coupure claire entre les marchés développés et émergents 2012 Ipsos Pro-régulation de l industrie bancaire Perte de confiance d investissement Méfiance envers les banques UK Spain France Belgium Germany Australia South Korea Sweden US Hungary Canada Italy China Argentina Russia South Africa Turkey Poland Mexico Brazil Saudi Arabia Japan India Indonesia Marchés développés 2 pays se classent dans le Top 5 pour tout : Espagne et France 4 autres pays se classent dans la première moitié pour toutes les variables, incluant les É-U et le R-U vs. Marchés émergents 3 pays se classent dans les 5 plus faibles pour toutes les variables : Indonésie, Inde et l Arabie Saoudite 4 autres pays se classent dans la moitiée faible pour tous les critères, incluant la Chine et le Mexique Le Japon est l exception des économies développées 14

15 La confiance 15

16 Qu est-ce qui différencie les banques l une de l autre? Corrélation attributs et confiance Coefficient de corrélation de la moyenne de chaque attribut avec la moyenne du score de confiance des 21 institutions (très et assez supérieur à la moyenne) Offre des produits et services de haute qualité Est un leader dans son industrie est bien gérée A un bon historique de responsabilité sociale Fait une différence positive au [PAYS] Se soucie de la planète et de l'environnement Leviers les plus discriminatoires pour certains type d institutions Le leadership pour les compagnies de cartes de crédit Faire une différence positive au pays : Les «Glocaux» obtiennent des scores supérieurs à ceux attendus Les «vilains canards» performent anormalement bas 16

17 Pour finir 17

18 Avantages et inconvénients d'être un porte-étendard Porter le nom de leur pays d'origine dans leur nom d'entreprise peut être un avantage ou un handicap. Les deux institutions financières dont la marque comprend le mot «Amérique» ou «américain» montrent des scores nets de confiance qui sont significativement plus faibles qu attendu étant donné leur familiarité. Industrial and Commercial Bank of China (ICBC) : Une banque dont l'image souffre probablement de son association avec son pays d'origine. La proximité géographique et culturelle responsable au score de confiance élevé de la Deutsche Bank. Crédit Suisse : il n'y a aucune indication que sa réputation est influencée par les attitudes négatives envers les réglementations bancaires suisses. 18

19 Qu est-ce que les banques «glocales» font correctement? Un aperçu de HSBC, ING, et Santander Perçues comme étant locales partout où elles opèrent. Même si leur nom ou logo réfère à leur origine géographique. L association géographique est ambiguë assez pour que ce soit bénéfique pour ceux qui assument sans s aliéner personne d autre. Ne sont pas associées à Wall Street ou la City ou à la crise financière Profitent d une orientation sur le consommateur, propice à la confiance L association avec le service bancaire en ligne peut être bénéfique pour accroitre les perceptions de convenance et d intimité (relation directe), les positionnant au même endroit que les marques de produits de consommation. 19

20 Comment les vilains canards peuvent regagner la confiance des consommateurs? Ne pas compter sur la reprise économique pour automatiquement retourner la vague. Ne pas s attendre à ce qu une familiarité accrue aide à rebâtir la confiance. Raconter son histoire à seulement ceux qui sont prêts à écouter. Établir le profil des gens qui sont déjà de votre côté. Se concentrer sur les gens qui sont bien disposés à leur égard et en faire des promoteurs. Rallier à leur camp ceux qui sont neutres ou qui n ont pas d opinion. Personnaliser le message à la réalité de chaque pays des consommateurs. Tester les messages sur la pertinence, la crédibilité et l impact potentiel sur la confiance et ce, sur les différentes cibles 20

21 Questions? Merci! 21

F1 Segment Voitures de Sport

F1 Segment Voitures de Sport Analyse de 2008 à 2013 Tendances du Marché Mondial F1 Segment Voitures de Sport Index - F1 segment Voitures de Sport Constructeurs et modèles pris en considération 8c Competizione GT DB9 Virage Gallardo

Plus en détail

Des Oiseaux dans la tourmente Episode 19 Les créanciers (1) / les cigales et les fourmis

Des Oiseaux dans la tourmente Episode 19 Les créanciers (1) / les cigales et les fourmis Des Oiseaux dans la tourmente Episode 19 Les créanciers (1) / les cigales et les fourmis Les cigales et les fourmis Regardons la position par pays, la différence entre les avoirs et les dettes. Les principaux

Plus en détail

SG/STEEL(2001)2 STATISTIQUES DU MARCHÉ DE L'ACIER STEEL MARKETS STATISTICS

SG/STEEL(2001)2 STATISTIQUES DU MARCHÉ DE L'ACIER STEEL MARKETS STATISTICS STATISTIQUES DU MARCHÉ DE L'ACIER STEEL MARKETS STATISTICS 1 TABLE OF CONTENTS Table 1 Crude steel production (million tonnes)...4 Graph 1 World Crude Steel in 2...5 Graph 2 World Crude Steel by Area...5

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

L e t t r e d i n f o r m a t i o n N 2 4 - J u i l l e t 2 0 1 3

L e t t r e d i n f o r m a t i o n N 2 4 - J u i l l e t 2 0 1 3 L e t t r e d i n f o r m a t i o n N 2 4 - J u i l l e t 2 0 1 3 Sommaire Page 2 THALES : Une démarche d écoute client mondiale. Page 4 Le réseau international de consultants de Why Consulting : un nouvel

Plus en détail

Quelle forme choisir pour sa gestion active? IST INSIGHT Genève Le 9 octobre 2014

Quelle forme choisir pour sa gestion active? IST INSIGHT Genève Le 9 octobre 2014 Quelle forme choisir pour sa gestion active? IST INSIGHT Genève Le 9 octobre 2014 Qu est ce que la gestion active? Définition de Wikipédia La «gestion d'actifs», sous entendu d'actifs financiers (aussi

Plus en détail

ICC 110 5. 28 février 2013 Original: français. Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni

ICC 110 5. 28 février 2013 Original: français. Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni ICC 110 5 28 février 2013 Original: français F Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni Les échanges mondiaux du café soluble Contexte Conformément aux objectifs de

Plus en détail

Un nouveau cadre de suivi des progrès vers la réalisation de l objectif d «Une énergie durable pour tous»

Un nouveau cadre de suivi des progrès vers la réalisation de l objectif d «Une énergie durable pour tous» Public Disclosure Authorized Public Disclosure Authorized Public Disclosure Authorized Public Disclosure Authorized Résumé E n déclarant 2012 «Année internationale de l énergie durable pour tous», l Assemblée

Plus en détail

Financer en capital les entreprises innovantes

Financer en capital les entreprises innovantes Financer en capital les entreprises innovantes CDC Entreprises, acteur majeur du capital investissement pour les PME de croissance 18 Janvier 2011 Présentation au CAS Véronique JACQ CDC Entreprises dédiée

Plus en détail

KAIZEN / Lean Management la voie vers la performance par l augmentation de la productivité et la réduction des coûts

KAIZEN / Lean Management la voie vers la performance par l augmentation de la productivité et la réduction des coûts KAIZEN / Lean Management la voie vers la performance par l augmentation de la productivité et la réduction des coûts Alger, 01 02 Mars 2010 Mihai Văleanu Institut Kaizen Roumanie 1 / 14 Présentation de

Plus en détail

Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work

Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work Histoire 1991 2002 1998 2011 Réseau Global 3 NORTH AMERICA United States Canada LATIN AMERICA Argentina Bolivia Brazil Central

Plus en détail

Application des NTIC dans le transport public: présentation de la solution de supervision intégrée Thales Hypervisor

Application des NTIC dans le transport public: présentation de la solution de supervision intégrée Thales Hypervisor Application des NTIC dans le transport public: présentation de la solution de supervision intégrée Thales Hypervisor Mathias BOSSUET mathias.bossuet@thalesgroup.com Thales presentation March 16th, 2010

Plus en détail

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE Colloque Protection sociale d entreprise Paris, 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise

Plus en détail

LEADMEDIA GROUP 19 SEPTEMBRE 2013. (c) Makazi Group 2013 - Confidentiel 1

LEADMEDIA GROUP 19 SEPTEMBRE 2013. (c) Makazi Group 2013 - Confidentiel 1 LEADMEDIA GROUP 19 SEPTEMBRE 2013 (c) Makazi Group 2013 - Confidentiel 1 DATA MARKETING : LE CONTEXTE Les données disponibles sont nombreuses, riches et non consolidées Des actions marketing menées en

Plus en détail

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada Congrès annuel de l Association des économistes québécois Glen Hodgson Premier vice-président et économiste en chef Conference Board

Plus en détail

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Norme 16 : Risques de garde et d investissement Objectif

Plus en détail

Tout ce dont vous avez besoin pour un atelier automobile propre, sûr et efficace

Tout ce dont vous avez besoin pour un atelier automobile propre, sûr et efficace Tout ce dont vous avez besoin pour un atelier automobile propre, sûr et efficace Améliorez votre atelier Les échappements de véhicules, les fumées de soudage, les poussières de ponçage et de meulage, les

Plus en détail

Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile

Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile TNS Automotive PRINCIPAUX RESULTATS Contacts TNS Sofres: Muriel GOFFARD 01 40 92 27 47 muriel.goffard@tns-sofres.com Définir la

Plus en détail

Présentation 2012 Jean-Noël Thénault Président, Volvo Trucks France. Volvo Trucks Volvo Trucks Presentation 2012 1

Présentation 2012 Jean-Noël Thénault Président, Volvo Trucks France. Volvo Trucks Volvo Trucks Presentation 2012 1 Présentation 2012 Jean-Noël Thénault Président, France Presentation 2012 1 Vision Le Groupe Volvo ambitionne de devenir le leader mondial de solutions de transport durables en: créant de la valeur pour

Plus en détail

ETUDE SUR LA RÉPUTATION DES ENTREPRISES DU CAC40. Synthèse 2010-2014

ETUDE SUR LA RÉPUTATION DES ENTREPRISES DU CAC40. Synthèse 2010-2014 ETUDE SUR LA RÉPUTATION DES ENTREPRISES DU CAC40 Synthèse 2010- # UNE METHODOLOGIE QUI FAIT REFERENCE Excellent/Top tier 80+ Strong/Robust 70-79 Average/Moderate 60-69 Weak/Vulnerable 40-59 Poor/Low est

Plus en détail

CPIS ACN 2014. Banque de France DGS - DBDP 1

CPIS ACN 2014. Banque de France DGS - DBDP 1 CPIS ACN 2014 Banque de France DGS - DBDP 1 Points évoqués Objectifs et contenu du CPIS Les limites du CPIS Quelques apports du CPIS sur les interconnections internationales Banque de France DGS - DBDP

Plus en détail

Capital investissement : l avenir est-il africain? Amal ATMANE

Capital investissement : l avenir est-il africain? Amal ATMANE Capital investissement : l avenir est-il africain? Amal ATMANE ETAT DES LIEUX D importants besoins en fonds propres Croissance économique Besoin en investissements Besoins en fonds propres +8% par an*

Plus en détail

Présentation des résultats 1999 30 mars 2000

Présentation des résultats 1999 30 mars 2000 Présentation des résultats 1999 30 mars 2000 L activité Le métier Les perspectives L activité Un marché animé par plusieurs facteurs positifs Un besoin accru de suivi des marchés les consommateurs-citoyens

Plus en détail

Service ENX BT Infonet

Service ENX BT Infonet Service ENX BT Infonet Présentation ENX 25 Mai 2005 Paul Lenfant Fabrice Leclerc paul.lenfant@fr.bt.infonet.com fabrice.leclerc@fr.bt.infonet.com AGENDA! BT Infonet! Le service ENX de BT Infonet! Modèle

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Finance durable et microfinance

Finance durable et microfinance Finance durable et microfinance Résultats du sondage fait auprès d investisseurs professionnels de Suisse Romande Janvier 2014 Copyright Symbiotics 2014 1 Table des matières 1. Présentation 3. 2. Messages

Plus en détail

Panel en ligne Points de vue :

Panel en ligne Points de vue : Panel en ligne Points de vue : Opinion des entrepreneurs canadiens sur la situation économique actuelle Mai 2009 1 Méthodologie du sondage > Nous avons effectué ce sondage auprès d entrepreneurs membres

Plus en détail

Aperçu des compétences. Votre guide des techniques d automatisation réussies

Aperçu des compétences. Votre guide des techniques d automatisation réussies Aperçu des compétences Votre guide des techniques d automatisation réussies En tant que filiale de la société Phoenix Mecano AG qui intervient dans le monde entier, nous sommes un fournisseur global offrant

Plus en détail

Que peuvent-vous apporter les solutions de communication clients? La valeur commerciale d une communication clients efficace

Que peuvent-vous apporter les solutions de communication clients? La valeur commerciale d une communication clients efficace ebook Que peuvent-vous apporter les solutions de communication clients? La valeur commerciale d une communication clients efficace Pourquoi investir dans une solution de communication clients? C est la

Plus en détail

Les classes de service pour les projets scientifiques

Les classes de service pour les projets scientifiques Les classes de service pour les projets scientifiques L'exemple des grilles de calcul et du projet EGEE Journée «Classes de Service de RAP» Jean-Paul Gautier, Mathieu Goutelle (CNRS UREC) www.eu-egee.org

Plus en détail

Utilisation du contrôle de qualité

Utilisation du contrôle de qualité Bio-Rad Laboratories Contrôle de qualité Utilisation du contrôle de qualité Les fondements d un haut niveau de soins des patients passent par l amélioration des performances au laboratoire Bio-Rad Laboratories

Plus en détail

25 Novembre 2010 Nobody s Unpredictable

25 Novembre 2010 Nobody s Unpredictable Les Français et l économie 25 Novembre 2010 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Lire la Société et le Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie Echantillon : 1

Plus en détail

La perception de l ISR par les Français

La perception de l ISR par les Français La perception de l ISR par les Français Principaux résultats 6 ème enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Septembre 2015 L enquête Enquête nationale conduite en ligne par Ipsos MORI du 04 au 08 septembre 2015

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES

SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES Octobre 2013 Aux États-Unis, le mois d octobre est placé sous le signe de la sensibilisation à la cybersécurité. Durant cette

Plus en détail

Le porc nourrit le Monde

Le porc nourrit le Monde Le porc nourrit le Monde Will Sawyer, M. Sc. Vice-président, groupe de recherche et conseil pour l industrie agroalimentaire, Rabobank International-Amériques Rabobank en bref et pourquoi je suis ici Rabobank

Plus en détail

Next Generation Access Défis pour la Suisse

Next Generation Access Défis pour la Suisse Office Bundesamt fédéral für de Kommunikation la communication Division Services de télécommunication Next Generation Access Défis pour la Suisse FTTH conference 2012 by openaxs Fribourg, 22 août 2012

Plus en détail

15 = Entrée en Thailande gratuite et sans visa pour une période de 15 jours

15 = Entrée en Thailande gratuite et sans visa pour une période de 15 jours Pour de courts séjours, le gouvernement thaïlandais facilite le voyage des touristes de certaines nationalités en leur offrant une exemption de visa. Voici la liste des ressortissants étrangers (munis

Plus en détail

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Faits saillants de la recherche Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix

Plus en détail

Service Client Un monde de performance

Service Client Un monde de performance Service Client Un monde de performance Le cœur de la robotique Des services à valeur ajoutée pour une amélioration des résultats ABB, le partenaire pour l amélioration de votre productivité Chez ABB, les

Plus en détail

Supplier Connection (PSA) Start-up Manual_V3.5_FR (Manuel de démarrage)

Supplier Connection (PSA) Start-up Manual_V3.5_FR (Manuel de démarrage) Supplier Connection (PSA) Start-up Manual_V3.5_FR (Manuel de démarrage) Bienvenu dans un monde nouveau Page 2 covisint welcome to the world of business now SM Covisint permet à des entreprises de toute

Plus en détail

1. 1. Voyages de la génération Y au Canada : nombre et point d origine

1. 1. Voyages de la génération Y au Canada : nombre et point d origine Fiche de renseignements sur les voyageurs internationaux de la génération Y Objet La présente fiche de renseignements donne un aperçu de la taille du marché des voyageurs de la génération Y pour le Canada,

Plus en détail

L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION?

L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION? L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION? W, Havas Design, HEC Paris, Ernst & Young et Cap présentent un classement inédit des pays : (enquête réalisée par l institut Harris Interactive)

Plus en détail

Pictet-Absolute Return Fixed Income

Pictet-Absolute Return Fixed Income Pictet-Absolute Return Fixed Income Une bonne couverture pour un hiver volatil Frédéric Rollin Janvier 2015 Les taux des obligations souveraines européennes ont enfoncé leurs plus bas : le taux de l OAT

Plus en détail

Le groupe EKATO: Solutions avancées pour vos procédés. Sébastien Riou / Arnaud Manzoni Responsables régionaux

Le groupe EKATO: Solutions avancées pour vos procédés. Sébastien Riou / Arnaud Manzoni Responsables régionaux Le groupe EKATO: Leader mondial pour les technologies de mélange Solutions avancées pour vos procédés Sébastien Riou / Arnaud Manzoni Responsables régionaux Journée de démonstration autour de la production

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 92 mars 2015

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 92 mars 2015 CONSOMMATION MONDIALE D OLIVES DE TABLE La consommation mondiale d olives de table a été multipliée par 2,7 au cours des 25 dernières années, augmentant de 169,4 % durant la période 1990/91-2014/15. Dans

Plus en détail

Présentation GFII. Les premiers pas d une internationalisation de la veille chez BNP Paribas Assurance. Paris, 2 juillet 2008

Présentation GFII. Les premiers pas d une internationalisation de la veille chez BNP Paribas Assurance. Paris, 2 juillet 2008 Présentation GFII Les premiers pas d une internationalisation de la veille chez BNP Paribas Assurance Paris, 2 juillet 2008 «Environnement attitude» L impression de ce document est-elle indispensable?

Plus en détail

Taux: quatre idées d investissement après la Grèce

Taux: quatre idées d investissement après la Grèce Taux: quatre idées d investissement après la Grèce La crise grecque est passée du stade aigu au stade chronique et les investisseurs obligataires européens repartent à la chasse au rendement, avec à la

Plus en détail

ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements Euromediterranean Network of Investment Promotion Agencies

ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements Euromediterranean Network of Investment Promotion Agencies Marketing Territorial & Promotion de l Investissement Introduction Séminaire Offres territoriales Bénédict de Saint-Laurent, AFII Juin 2003 ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements

Plus en détail

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL EN BREF Rexel, leader mondial de la distribution professionnelle de produits et services pour le monde de l énergie La mission

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ÉTUDE

PRÉSENTATION DE L ÉTUDE TM PRÉSENTATION DE L ÉTUDE MÉTHODOLOGIE LE NATION GOODWILL OBSERVER A ÉTÉ CONÇU PAR : W, ERNST & YOUNG, HAVAS DESIGN+, HEC PARIS ET CAP RÉALISATION TECHNIQUE DE L ÉTUDE : Enquête réalisée par l Institut

Plus en détail

Un marché à découvrir Alliance Monde 2014. Oscar Arriagada Délégué Commercial CHILEAN PROMOTION BUREAU

Un marché à découvrir Alliance Monde 2014. Oscar Arriagada Délégué Commercial CHILEAN PROMOTION BUREAU Un marché à découvrir Alliance Monde 2014 Oscar Arriagada Délégué Commercial CHILEAN PROMOTION BUREAU 1. Le Chili 2. Le Chili : un pays pour faire des affaires et des investissements 3. L industrie du

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

En France, 57 cas confirmés (et 25 possibles) au 4 juin 2009, dont 31 (55%) rapportés au cours des 6 derniers jours, les 2 premiers cas ayant été

En France, 57 cas confirmés (et 25 possibles) au 4 juin 2009, dont 31 (55%) rapportés au cours des 6 derniers jours, les 2 premiers cas ayant été En France, 57 cas confirmés (et 25 possibles) au 4 juin 2009, dont 31 (55%) rapportés au cours des 6 derniers jours, les 2 premiers cas ayant été confirmés le 2 mai. Pour mémoire, le H5N1, au 15 mai 2009

Plus en détail

Afrique, France, Chine au cœur des enjeux macroéconomiques

Afrique, France, Chine au cœur des enjeux macroéconomiques 1 2 Afrique, France, Chine au cœur des enjeux macroéconomiques HEC Executive Clubs Afrique 7 décembre 2013 Thierry APOTEKER (H78) Président-Directeur Général, TAC En guise d introduction, quatre remarques

Plus en détail

Baromètre de la flotte internationale 2011. N 1000617 Rapport local Suisse

Baromètre de la flotte internationale 2011. N 1000617 Rapport local Suisse Baromètre de la flotte internationale 2011 N 1000617 Rapport local Suisse CVO qu est-ce que c est? Une plateforme d experts pour tous les professionnels des flottes : gestionnaires de flottes, spécialistes

Plus en détail

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011 AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE COLLOQUE EXPOSITION LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE 4 OCTOBRE 2011 De la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

THÈMES FISCAUX D'ACTUALITÉ

THÈMES FISCAUX D'ACTUALITÉ THÈMES FISCAUX D'ACTUALITÉ ECHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS (EAR) DENIS BOIVIN Avocat et expert fiscal diplômé BDO SA 1 er décembre 2015 Table des matières Mise en œuvre Fonctionnement Etat des engagements

Plus en détail

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES Avec le soutien de : 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

Groupe des Écoles des Télécommunications BESOINS EN SPÉCIALISTES TIC QUELQUES TENDANCES MONDIALES

Groupe des Écoles des Télécommunications BESOINS EN SPÉCIALISTES TIC QUELQUES TENDANCES MONDIALES Groupe des Écoles des Télécommunications BESOINS EN SPÉCIALISTES TIC QUELQUES TENDANCES MONDIALES Page 1 SYNTHÈSE : TENDANCES MONDIALES Page 2! Le marché américain envisage "d'absorber" au moins 500 000

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

de la Technologie de l Information Lorraine McCord, CGBP North Texas International Trade Center SBDC Tunisie-Mai 2010

de la Technologie de l Information Lorraine McCord, CGBP North Texas International Trade Center SBDC Tunisie-Mai 2010 Aperçu sur l Industrie Américaine de la Technologie de l Information Lorraine McCord, CGBP North Texas International Trade Center SBDC Tunisie-Mai 2010 Le Réseau du Centre de Développement des Petites

Plus en détail

Club Etablissements Financiers & Assurances

Club Etablissements Financiers & Assurances Club Etablissements Financiers & Assurances Enquête sur le thème «PME banque : vers une recomposition de l équilibre relationnel liée aux évolutions réglementaires Bâle III» Présentation des résultats,

Plus en détail

Indice sage de confiance des entreprises

Indice sage de confiance des entreprises Indice sage de confiance des entreprises Tendances mondiales L indice Sage de confiance des entreprises est une mesure annuelle effectuée auprès des PME dans le monde, afin de présenter une image claire

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama

Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama Paris, le 24 Octobre 2008 Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama Un sondage exclusif de l institut Harris Interactive, en partenariat avec la chaîne d information

Plus en détail

HÔTEL ADRESSE PRIX DE LA CHAMBRE. Boulevard Hassan II, Cocody, Côte d Ivoire Tel : +225 22482626 e-mail : H8844-SL@sofitel.com

HÔTEL ADRESSE PRIX DE LA CHAMBRE. Boulevard Hassan II, Cocody, Côte d Ivoire Tel : +225 22482626 e-mail : H8844-SL@sofitel.com RÉSERVATIONS D HÔTEL Le pays hôte a eu l amabilité de négocier des tarifs préférentiels dans les hôtels suivants d Abidjan. Les délégués sont priés de faire eux-mêmes leurs réservations directement auprès

Plus en détail

Stratégie et perspectives

Stratégie et perspectives Stratégie et perspectives Hubert Sagnières 5 mai 2011 Le marché de l optique en 2011 Un marché encore fortement sous-pénétré Un fort potentiel de montée en gamme Émergence d un milieu de gamme rentable

Plus en détail

Le Lloyd s à portée de main

Le Lloyd s à portée de main Le Lloyd s à portée de main BIENVENUE AU LLOYD S Le Lloyd s est le premier marché mondial d assurance et de réassurance spécialisées. Nous assurons depuis 327 ans toutes sortes de risques dans le monde

Plus en détail

Sondage LH2 Sport, en partenariat avec le magazine Sport Stratégies :

Sondage LH2 Sport, en partenariat avec le magazine Sport Stratégies : SPORT Sondage LH2 Sport, en partenariat avec le magazine Sport Stratégies : Frédéric BOCQUET Directeur du département LH2 SPORT 46, rue de l Échiquier 75010 PARIS Tel: 01 55 33 20 36 Fax: 01 55 33 21 00

Plus en détail

Résultats d enquête Ce que pensent les Canadiens de leurs banques Décembre 2013

Résultats d enquête Ce que pensent les Canadiens de leurs banques Décembre 2013 Résultats d enquête Ce que pensent les Canadiens de leurs banques Décembre 2013 Méthodologie Total 1 007 Région atlantique Québec Ontario Manitoba/Saskatchewan Alberta Colombie-Britannique 72 237 387 68

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs - Novembre 2012 - OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie Méthodologie CIBLE : INVESTISSEURS DECIDEURS

Plus en détail

Table I Net Operating Cash Flow All Maturities (SDR million)

Table I Net Operating Cash Flow All Maturities (SDR million) The OECD Member countries of the Working Party on Export Credits and Credit Guarantees submit their cash flow results for officially supported export credits to the OECD Secretariat on an annual basis.

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014 Réunion du Conseil au niveau des Ministres Paris, 6-7 mai 2014 DÉCLARATION RELATIVE À L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIÈRE FISCALE Adoptée le 6 mai 2014 Déclaration relative à l Échange automatique

Plus en détail

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Sondage Viavoice pour le Groupe Pasteur Mutualité VIAVOICE «Mieux comprendre l opinion pour agir» Études et conseil en opinions 9 rue Huysmans

Plus en détail

ACHETER AU PORTUGAL FILIÈRE INDUSTRIES CULTURELLES ET CRÉATIVES

ACHETER AU PORTUGAL FILIÈRE INDUSTRIES CULTURELLES ET CRÉATIVES ACHETER AU PORTUGAL FILIÈRE INDUSTRIES CULTURELLES ET CRÉATIVES PROFIL 3 CLÉ 4 AVANTAGES 5 COMPÉTITIFS SECTEURS 6 PATRIMOINE CULTUREL 7 AUDIOVISUEL ET MULTIMÉDIA 8 ARTS VISUELS 9 ARTS DU SPECTACLE 10 ÉDITEUR

Plus en détail

Bilans 2012 des IDE et partenariats en Méditerranée. 4 leçons à tirer de la crise. www.anima.coop

Bilans 2012 des IDE et partenariats en Méditerranée. 4 leçons à tirer de la crise. www.anima.coop Bilans 2012 des IDE et partenariats en Méditerranée 4 leçons à tirer de la crise 19 Novembre 2013, Marseille / Alger Lancement du rapport ANIMA-MIPO 2012 www.anima.coop Observatoire des Investissements

Plus en détail

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique L étude d Accenture menée en 2014 sur la

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME

L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME Sondage réalisé après des chefs d entreprises de 1 à 249 salariés Février 2007 Contact TNS Sofres : Département Stratégies d Opinion Fabienne SIMON

Plus en détail

Comprendre Sur les marchés matures & émergents

Comprendre Sur les marchés matures & émergents Comprendre Sur les marchés matures & émergents Nobody s Unpredictable This proposal has been made in respect with the ISO 20252 norm Market, opinion and social research service requirements Un outil de

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique Investissements En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle

Plus en détail

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Web Analytics Comment Valoriser la Connaissance des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Agenda comscore en Quelques Chiffres Réseaux Sociaux : Etat des lieux

Plus en détail

LES DÉFIS DE L EXPANSION

LES DÉFIS DE L EXPANSION LES DÉFIS DE L EXPANSION DU MONDE 49 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES ÉLEVEURS DE PORCS DU QUÉBEC JEAN-LOUIS ROY, 28 MAI 2015 L ESPACE AGRICOLE GLOBAL JEAN-LOUIS ROY, MAI 2015 Tous les pays du monde 1,35 milliards

Plus en détail

Le réseau pour les grilles de calcul

Le réseau pour les grilles de calcul Le réseau pour les grilles de calcul L'exemple du projet EGEE 6 e Journées RÉSeaux (Marseille, déc. 2005) Jean-Paul Gautier, Mathieu Goutelle (CNRS UREC) www.eu-egee.org Sommaire Quelques mots sur EGEE

Plus en détail

Comment changer de regard sur le shopper? Contact TNS Sofres Eric MONTAZEL Directeur conseil Retail 01.40.92.28.34 Eric.montazel@tns-sofres.

Comment changer de regard sur le shopper? Contact TNS Sofres Eric MONTAZEL Directeur conseil Retail 01.40.92.28.34 Eric.montazel@tns-sofres. Comment changer de regard sur le shopper? Contact TNS Sofres Eric MONTAZEL Directeur conseil Retail 01.40.92.28.34 Eric.montazel@tns-sofres.com A quoi ressemblera le magasin de demain? Des nouvelles technologies

Plus en détail

1. Le financement de l innovation est un enjeu majeur pour l économie européenne

1. Le financement de l innovation est un enjeu majeur pour l économie européenne NON PAPIER FRANCAIS ELEMENTS DE REFLEXION POUR UN FONDS EUROPEEN EN CAPITAL RISQUE DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES INNOVANTES La situation critique à laquelle fait face l industrie européenne du capital-risque

Plus en détail

Leçon 3 - Les transformations de l industrie bancaire française

Leçon 3 - Les transformations de l industrie bancaire française Leçon 3 - Les transformations de l industrie bancaire française Sommaire I - La mutation permanente du secteur bancaire français 1.1 - Le poids économique du secteur bancaire et financier 1.2 - L indispensable

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université de Montréal Contexte

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Stratégies de Développement et Diversification des Exportations pour les Pays les Moins Avancés (PMAs) Stephen Golub Swarthmore College USA

Stratégies de Développement et Diversification des Exportations pour les Pays les Moins Avancés (PMAs) Stephen Golub Swarthmore College USA Stratégies de Développement et Diversification des Exportations pour les Pays les Moins Avancés (PMAs) Stephen Golub Swarthmore College USA Plan 1. Survol sur la stratégie de développement 2. Compétivité

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

ANALYSEURS DE COUPLE CENTORMETER

ANALYSEURS DE COUPLE CENTORMETER Solutions de mesure de force et de couple ANALYSEURS DE COUPLE CENTORMETER La gamme CENTORMETER Vérifiez avec précision vos clés, tournevis et visseuses au laboratoire, sur site ou au poste de travail

Plus en détail

PROFIL ET RENDEMENT DES INSTITUTIONS MEMBRES

PROFIL ET RENDEMENT DES INSTITUTIONS MEMBRES PROFIL ET RENDEMENT DES INSTITUTIONS MEMBRES 4 Une protection sur laquelle les Canadiens peuvent compter RAPPORT ANNUEL 2 010 DE LA SADC 4 Cette partie du rapport annuel donne un aperçu de nos institutions

Plus en détail

Choix concurrentiels 2008 Comparaison des coûts d implantation des entreprises à l échelon international KPMG SA

Choix concurrentiels 2008 Comparaison des coûts d implantation des entreprises à l échelon international KPMG SA Choix concurrentiels 2008 Comparaison des coûts d implantation des entreprises à l échelon international KPMG SA Sommaire 1. A propos de l étude Choix concurrentiels 2008 2. Comparaison entre pays 3. Résultats

Plus en détail

Novatek International. Description de l'entreprise

Novatek International. Description de l'entreprise Novatek International Description de l'entreprise Novatek International - Histoire Fondée en 1996, Novatek International offre des solutions innovatrices. Des processus de solutions basées sur les données

Plus en détail