Secteur bancaire Enjeux d image

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Secteur bancaire Enjeux d image"

Transcription

1 Secteur bancaire Enjeux d image Étude mondiale Luc Durand Président Ipsos, Québec

2 Plan de la présentation Sommaire méthodologique Portrait global La surveillance des banques Quand on se compare La confiance Les cartes de crédit Pour finir

3 Sommaire méthodologique Argentina Australia Belgium Brazil Canada China France Germany Great Britain Hungary India Indonesia Italy Japan Mexico Poland Russia Saudi Arabia South Africa South Korea Spain Sweden Turkey United States 24 pays répondants 1321 au Canada Février 2012 Adultes âgés de 18 à 64 ans Sondage en ligne via le panel Ipsos 3

4 Portrait global 4

5 Opinion à l égard du secteur bancaire vs autres industries Mondial Favorable Défavorable Score net Ordinateur personnel 45% 8% +37 Télécommunications 41% 17% +24 Media 39% 19% +20 Aliments emballés 33% 18% +15 Banques 31% 29% +2 5

6 Opinion à l égard du secteur bancaire vs autres industries États-Unis Ordinateur personnel Favorable 46% Défavorable 8% Score net +38 Télécommunications 35% 18% +17 Media 33% 20% +13 Aliments emballés 28% 18% 10 Banques 26% 37% -11 6

7 Opinion à l égard du secteur bancaire vs autres industries Canada Ordinateur personnel Favorable 35% Défavorable 10% Score net +25 Media 30% 20% +10 Télécommunications 29% 24% +5 Aliments emballés 25% 25% 0 Banques 25% 29% -4 7

8 Les grands enjeux des services financiers Fonctionnement transparent 51% Création et conservation d emplois locaux Solidité financière Pratiques responsables de prêt Profits démesurés 42% 39% 39% 37% Enjeu #1 au Canada, France, Suisse et Hongrie Investissement dans les collectivités 29% Top 4 Canada Rémunération des dirigeants Remboursement des prêts ou du soutien financier accordés par les Taille des entreprises 9% 27% 27% Profits démesurés (49%) Fonctionnement transparent (40%) Création et conservation d emploi locaux (40%) Rémunération des dirigeants (40%) 8

9 La surveillance des banques 9

10 Mondialement la plus grande demande pour plus de règlementation et pour moins. Insuffisant Relativement approprié Excessif Banques 37% 39% 24% Compagnies d assurances 35% 43% 22% Aliments emballés 33% 55% 12% Boissons gazeuses 27% 62% 11% Produits de soins personnels 26% 63% 11% Détaillants 24% 59% 17% Brasseries 22% 63% 15% Automobiles 20% 62% 18% Logiciels 20% 64% 16% Matériel électronique 18% 68% 14% 10

11 Une grande variété d attitudes à l égard de la règlementation bancaire Insuffisant relativement approprié Excessif Europe 52% 30% 17% Amérique du Nord 43% 42% 15% Asie-Pacifique 28% 45% 27% Amérique latine 24% 38% 39% Moyen- Orient/Afrique 21% 48% 30% 40% 50% 11% 11

12 L appui à plus de règlementation et la méfiance à l égard des banques sont intimement liés Confiance dans les banques (score net moyen) 50 India 40 Saudi Arabia China 30 Indonesia 20 Turkey Japan So. Africa Mexico Russia Argentina Brazil Italy Poland Korea Hungary US Canada Sweden Germany Australia Spain France BelgiumUK Correlation: % 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% Soutien pour une réglementation accrue des banques 12

13 L appui à davantage de règlementation pour les banques est aussi corrélé à la perte de confiance en son propre avenir financier Confiance capacité personnelle à investir 80% 70% Correlation: Indonesia 60% India Brazil Saudi Arabia 50% China Sweden 40% 30% Turkey So. Africa Mexico Argentina Russia Canada US Germany Australia 20% 10% 0% Japan Korea Belgium UK Poland France Italy Spain Hungary Soutien pour une réglementation accrue des banques 13

14 Classement des pays selon leur attitude à l égard des banques : Une coupure claire entre les marchés développés et émergents 2012 Ipsos Pro-régulation de l industrie bancaire Perte de confiance d investissement Méfiance envers les banques UK Spain France Belgium Germany Australia South Korea Sweden US Hungary Canada Italy China Argentina Russia South Africa Turkey Poland Mexico Brazil Saudi Arabia Japan India Indonesia Marchés développés 2 pays se classent dans le Top 5 pour tout : Espagne et France 4 autres pays se classent dans la première moitié pour toutes les variables, incluant les É-U et le R-U vs. Marchés émergents 3 pays se classent dans les 5 plus faibles pour toutes les variables : Indonésie, Inde et l Arabie Saoudite 4 autres pays se classent dans la moitiée faible pour tous les critères, incluant la Chine et le Mexique Le Japon est l exception des économies développées 14

15 La confiance 15

16 Qu est-ce qui différencie les banques l une de l autre? Corrélation attributs et confiance Coefficient de corrélation de la moyenne de chaque attribut avec la moyenne du score de confiance des 21 institutions (très et assez supérieur à la moyenne) Offre des produits et services de haute qualité Est un leader dans son industrie est bien gérée A un bon historique de responsabilité sociale Fait une différence positive au [PAYS] Se soucie de la planète et de l'environnement Leviers les plus discriminatoires pour certains type d institutions Le leadership pour les compagnies de cartes de crédit Faire une différence positive au pays : Les «Glocaux» obtiennent des scores supérieurs à ceux attendus Les «vilains canards» performent anormalement bas 16

17 Pour finir 17

18 Avantages et inconvénients d'être un porte-étendard Porter le nom de leur pays d'origine dans leur nom d'entreprise peut être un avantage ou un handicap. Les deux institutions financières dont la marque comprend le mot «Amérique» ou «américain» montrent des scores nets de confiance qui sont significativement plus faibles qu attendu étant donné leur familiarité. Industrial and Commercial Bank of China (ICBC) : Une banque dont l'image souffre probablement de son association avec son pays d'origine. La proximité géographique et culturelle responsable au score de confiance élevé de la Deutsche Bank. Crédit Suisse : il n'y a aucune indication que sa réputation est influencée par les attitudes négatives envers les réglementations bancaires suisses. 18

19 Qu est-ce que les banques «glocales» font correctement? Un aperçu de HSBC, ING, et Santander Perçues comme étant locales partout où elles opèrent. Même si leur nom ou logo réfère à leur origine géographique. L association géographique est ambiguë assez pour que ce soit bénéfique pour ceux qui assument sans s aliéner personne d autre. Ne sont pas associées à Wall Street ou la City ou à la crise financière Profitent d une orientation sur le consommateur, propice à la confiance L association avec le service bancaire en ligne peut être bénéfique pour accroitre les perceptions de convenance et d intimité (relation directe), les positionnant au même endroit que les marques de produits de consommation. 19

20 Comment les vilains canards peuvent regagner la confiance des consommateurs? Ne pas compter sur la reprise économique pour automatiquement retourner la vague. Ne pas s attendre à ce qu une familiarité accrue aide à rebâtir la confiance. Raconter son histoire à seulement ceux qui sont prêts à écouter. Établir le profil des gens qui sont déjà de votre côté. Se concentrer sur les gens qui sont bien disposés à leur égard et en faire des promoteurs. Rallier à leur camp ceux qui sont neutres ou qui n ont pas d opinion. Personnaliser le message à la réalité de chaque pays des consommateurs. Tester les messages sur la pertinence, la crédibilité et l impact potentiel sur la confiance et ce, sur les différentes cibles 20

21 Questions? Merci! 21

Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work

Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work Histoire 1991 2002 1998 2011 Réseau Global 3 NORTH AMERICA United States Canada LATIN AMERICA Argentina Bolivia Brazil Central

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Service ENX BT Infonet

Service ENX BT Infonet Service ENX BT Infonet Présentation ENX 25 Mai 2005 Paul Lenfant Fabrice Leclerc paul.lenfant@fr.bt.infonet.com fabrice.leclerc@fr.bt.infonet.com AGENDA! BT Infonet! Le service ENX de BT Infonet! Modèle

Plus en détail

Utilisation du contrôle de qualité

Utilisation du contrôle de qualité Bio-Rad Laboratories Contrôle de qualité Utilisation du contrôle de qualité Les fondements d un haut niveau de soins des patients passent par l amélioration des performances au laboratoire Bio-Rad Laboratories

Plus en détail

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE Colloque Protection sociale d entreprise Paris, 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise

Plus en détail

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Web Analytics Comment Valoriser la Connaissance des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Agenda comscore en Quelques Chiffres Réseaux Sociaux : Etat des lieux

Plus en détail

v i e L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? Volontariat Entreprise International

v i e L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? Volontariat Entreprise International Volontariat L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? v olontariat PROFIL Un leader mondial de la santé N 1 dans les marchés émergents (1) avec une présence étendue et équilibrée Environ 105

Plus en détail

ICC 109 8. 14 septembre 2012 Original : anglais. tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs.

ICC 109 8. 14 septembre 2012 Original : anglais. tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs. ICC 109 8 14 septembre 2012 Original : anglais F Conseil international du Café 109 e session 24 28 septembre 2012 Londres, Royaume Uni Tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs

Plus en détail

ETUDE SUR LA RÉPUTATION DES ENTREPRISES DU CAC40. Synthèse 2010-2014

ETUDE SUR LA RÉPUTATION DES ENTREPRISES DU CAC40. Synthèse 2010-2014 ETUDE SUR LA RÉPUTATION DES ENTREPRISES DU CAC40 Synthèse 2010- # UNE METHODOLOGIE QUI FAIT REFERENCE Excellent/Top tier 80+ Strong/Robust 70-79 Average/Moderate 60-69 Weak/Vulnerable 40-59 Poor/Low est

Plus en détail

par Antoine Pouillieute Vice President, Estin & Co

par Antoine Pouillieute Vice President, Estin & Co La «Nouvelle Vague» par Antoine Pouillieute Vice President, Estin & Co Lorsque, dans les années 50, l équipe des Cahiers du cinéma entreprit de libérer le 7 e art des conformismes d antan, elle insuffla

Plus en détail

Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol,

Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Pour une démo, ctrl +clic pour suivre le lien : http://www.speexx.com/portal/media/softwaredemo/fr/demostart.htm http://www.speexx.com/onlinedemo/english/ Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien,

Plus en détail

SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES

SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES Octobre 2013 Aux États-Unis, le mois d octobre est placé sous le signe de la sensibilisation à la cybersécurité. Durant cette

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile

Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile TNS Automotive PRINCIPAUX RESULTATS Contacts TNS Sofres: Muriel GOFFARD 01 40 92 27 47 muriel.goffard@tns-sofres.com Définir la

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

FRANCE Note par pays Résultats du PISA 2012 en résolution de problèmes

FRANCE Note par pays Résultats du PISA 2012 en résolution de problèmes France Ces dernières décennies, on a constaté une forte augmentation du type d emplois requérant de solides compétences en résolution de problèmes. Les jeunes de 15 ans qui ne possèdent pas ces compétences

Plus en détail

Qualité des céréales Canadiennes et marchés internationaux

Qualité des céréales Canadiennes et marchés internationaux Blé de l ouest Canadien Qualité des céréales Canadiennes et marchés internationaux 6ème édition des journées techniques bianuelles de l IFIM, Maroc Mai 2015 Dave Burrows, VP, Relations Clients Canadian

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 2000 2005 2010 2015 2020 2025 2030 2035 2040 2045 2050 2055 2060 en % du PIB UN FINANCEMENT DES RETRAITES TOUJOURS PAS ASSURÉ Solde financier

Plus en détail

Les classes de service pour les projets scientifiques

Les classes de service pour les projets scientifiques Les classes de service pour les projets scientifiques L'exemple des grilles de calcul et du projet EGEE Journée «Classes de Service de RAP» Jean-Paul Gautier, Mathieu Goutelle (CNRS UREC) www.eu-egee.org

Plus en détail

SÉCURITÉ ROUTIÈRE PLAN D ACTION (TE BE)

SÉCURITÉ ROUTIÈRE PLAN D ACTION (TE BE) SÉCURITÉ ROUTIÈRE PLAN D ACTION (TE BE) 25/06/2014 - SEMINAIRE PRAISE Ing. Marius Ndolimana Safety Advisor/Corporate QHSE CHOOSE EXPERTS, FIND PARTNERS Tractebel Engineering - Sécurité routière 25 Juin

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE La croissance mondiale des investissements publicitaires se poursuit : les achats publicitaires devraient croître de 4,8% en 2012. Un chiffre en légère progression par rapport aux

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE EN LIGNE. MOC3SA-BAB43D31 Speed Monitor SYSTÈMES DE COMMANDE DE SÉCURITÉ MOTION CONTROL

FICHE TECHNIQUE EN LIGNE. MOC3SA-BAB43D31 Speed Monitor SYSTÈMES DE COMMANDE DE SÉCURITÉ MOTION CONTROL FICHE TECHNIQUE EN LIGNE MOC3SA-BAB43D31 Speed Monitor A B C D E F H I J K L M N O P Q R S T Caractéristiques techniques détaillées Informations de commande Type Référence MOC3SA-BAB43D31 6034247 autres

Plus en détail

Tendances Clés du Marché des Réseaux Sociaux

Tendances Clés du Marché des Réseaux Sociaux Tendances Clés du Marché des Réseaux Sociaux IREP - 18 octobre 2012 Abi Foldes, Account Manager, comscore Europe afoldes@comscore.com @comscorefr Sommaire Réseaux Sociaux: Usage, Profil, Engagement Mobile

Plus en détail

Rapport mensuel 01-avr.-2014-30-avr.-2014. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-avr.-2014-30-avr.-2014. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière univoque à partir de l'adresse IP et de

Plus en détail

IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels

IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels Yann-Gaël Guéhéneuc Professeur adjoint guehene@iro.umontreal.ca, local 2345 Département d informatique et de recherche

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe. Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS

La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe. Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS Plan 3 axes de réflexions : 1/ La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles

Plus en détail

LES DÉFIS DE L EXPANSION

LES DÉFIS DE L EXPANSION LES DÉFIS DE L EXPANSION DU MONDE 49 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES ÉLEVEURS DE PORCS DU QUÉBEC JEAN-LOUIS ROY, 28 MAI 2015 L ESPACE AGRICOLE GLOBAL JEAN-LOUIS ROY, MAI 2015 Tous les pays du monde 1,35 milliards

Plus en détail

Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama

Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama Paris, le 24 Octobre 2008 Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama Un sondage exclusif de l institut Harris Interactive, en partenariat avec la chaîne d information

Plus en détail

Forum sur les Institutions, le

Forum sur les Institutions, le LA GUERRE DU DROIT Système juridique, levier de la croissance ou frein? 9 novembre 0-5h00 6h0 Journées d économie de Lyon 0 Bertrand du Marais Forum sur les Institutions, le Conseiller d État, détaché

Plus en détail

Présentation Altran. Octobre 2008

Présentation Altran. Octobre 2008 Présentation Altran Octobre 2008 Le Groupe Altran: identité Pionnier du conseil en innovation technologique Leader en Europe Créé en 1982, soit plus de 25 années d expertise dans le domaine du conseil

Plus en détail

SCHATZ -INSPECTpro. Un dispositif de mesure, de multiples applications :

SCHATZ -INSPECTpro. Un dispositif de mesure, de multiples applications : SCHATZ -INSPECTpro Un dispositif de mesure, de multiples applications : Essai par échantillonnage des vissages sur la ligne d assemblage Etalonnage des clés dynamométriques Analyse du couple et de la tension

Plus en détail

AVANTGARD Solutions d hébergement et d infogérance

AVANTGARD Solutions d hébergement et d infogérance AVANTGARD Solutions d hébergement et d infogérance LES SOLUTIONS D HÉBERGEMENT ET D INFOGÉRANCE AVANTGARD SunGard répond aux nombreuses attentes de ses clients en concevant pour eux des logiciels évolutifs,

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

Sommaire. Réunion des ministres des Finances et des gouverneurs de Banque centrale du G20 des 14 et 15 avril 2011. Liste des participants.

Sommaire. Réunion des ministres des Finances et des gouverneurs de Banque centrale du G20 des 14 et 15 avril 2011. Liste des participants. Sommaire Réunion des ministres des Finances et des gouverneurs de Banque centrale du G20 des 14 et 15 avril 2011 Liste des participants Programme Présentation des travaux Réunion des ministres des Finances

Plus en détail

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009 Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale Dr. Mars Dominique 2009 DUMAY Mars 2009 0 CURSUS Universitaire L avant Doctorat Né en 1957 près de Verdun (enfant de la région)

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS

ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS Tokyo Séoul Hong Kong Varsovie Amsterdam Bruxelles Londres New York Atlanta Mexico nos clients dans le monde entier ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS 4 votre avenir, notre

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Chiffre d affaires du 3 ème trimestre et des 9 premiers mois 2013 16 octobre 2013 Croissance organique des 9 premiers mois : +5,5% Tendances solides dans l ensemble du Groupe Impact

Plus en détail

NOUVEAU: Gestion du Cycle de Vie

NOUVEAU: Gestion du Cycle de Vie Essential Plus Extra NOUVEAU: Gestion du Cycle de Vie Conserver votre système de stockage et de mise à disposition Kardex Remstar au plus haut niveau de ses performances. Garantir la productivité de votre

Plus en détail

BIEN-ÊTRE @ TRAVAIL ÉTUDE IPSOS LOYALTY / STEELCASE SUR LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL

BIEN-ÊTRE @ TRAVAIL ÉTUDE IPSOS LOYALTY / STEELCASE SUR LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL Communiqué de presse Septembre 2014 UNE ÉTUDE STEELCASE EN COLLABORATION AVEC IPSOS BIEN-ÊTRE @ TRAVAIL Contact presse pour informations, photos, interviews : BENJAMIN GIRARD Agence Design Project Tél

Plus en détail

Servir l avenir Une initiative d EUREKA et de la Commission européenne, destinée aux Pme innovantes à fort potentiel de croissance

Servir l avenir Une initiative d EUREKA et de la Commission européenne, destinée aux Pme innovantes à fort potentiel de croissance Servir l avenir Une initiative d EUREKA et de la Commission européenne, destinée aux Pme innovantes à fort potentiel de croissance Les TIC dans Horizon 2020-22 janvier 2014 01. 02. Présentation générale

Plus en détail

Rapport mensuel 01-janv.-2014-31-janv.-2014. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-janv.-2014-31-janv.-2014. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière univoque à partir de l'adresse IP et de la reconnaissance

Plus en détail

Service commercial. Services. www.fischer.fr

Service commercial. Services. www.fischer.fr Service commercial Le sens du client, le sens du service Vous souhaitez passer une commande? Connaître un délai, une disponibilité produit? Découvrir les promos en cours? Obtenir une réponse à toutes vos

Plus en détail

Liste des 43 trackers disponibles dans le contrat Patrimea Premium

Liste des 43 trackers disponibles dans le contrat Patrimea Premium CAC 40 Françaises FR0007052782 Le FCP CAC 40 a pour objectif de reproduire l'évolution de l'indice CAC 40 GROSS TR en minimisant au maximum l'écart de suivi («tracking error») entre les performances du

Plus en détail

L ESSENTIEL 2014 KEY FACTS & FIGURES

L ESSENTIEL 2014 KEY FACTS & FIGURES L ESSENTIEL 2014 KEY FACTS & FIGURES LEADER EUROPÉEN DU FINANCEMENT AUX PARTICULIERS / EUROPEAN LEADER IN CONSUMER FINANCE Au sein du Groupe BNP Paribas, BNP Paribas Personal Finance est le partenaire

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

La politique monétaire après la crise financière mondiale : Nouveaux enjeux

La politique monétaire après la crise financière mondiale : Nouveaux enjeux OCP Policy Center Seminar series La politique monétaire après la crise financière mondiale : Nouveaux enjeux Pierre-Richard Agénor, Hallsworth Professor, University of Manchester and Senior Fellow, OCP

Plus en détail

Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité?

Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité? Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité? 4 e édition Avril 2014 Sommaire Baromètre Confiance 2014 : statu quo Fidélité clients : mythe ou réalité? 2 Relations banques et clients édition

Plus en détail

Rapport mensuel 01-sept.-2011-30-sept.-2011. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-sept.-2011-30-sept.-2011. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière univoque à partir de l'adresse IP et de la reconnaissance

Plus en détail

ISO/IEC 20000-1 versus ITIL

ISO/IEC 20000-1 versus ITIL ISO/IEC 20000- versus ITIL Séminaire du 6 Novembre itsmf OUEST C. LAHURE Axios Systems Ordre du jour ISO / IEC 20000- La Norme et son contexte Le référentiel La démarche d implémentation Le contexte de

Plus en détail

LES INSCRIPTIONS À L «UNIVERSITÉ DE LA CYBERCRIMINALITÉ» SONT OUVERTES!

LES INSCRIPTIONS À L «UNIVERSITÉ DE LA CYBERCRIMINALITÉ» SONT OUVERTES! LES INSCRIPTIONS À L «UNIVERSITÉ DE LA CYBERCRIMINALITÉ» SONT OUVERTES! Septembre 2013 La rentrée des classes est un moment très attendu, non seulement pour les parents et les élèves, mais également dans

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

La question sociale globale et les migrations. Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010

La question sociale globale et les migrations. Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010 La question sociale globale et les migrations Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010 1. Nous connaissons un moment sans précédent de victoire contre la pauvreté 2.

Plus en détail

Rapport mensuel 01-oct.-2013-31-oct.-2013. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-oct.-2013-31-oct.-2013. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr Rapport mensuel 1-oct.-213-31-oct.-213 pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière

Plus en détail

La Marque de sécurité UL-EU. La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue

La Marque de sécurité UL-EU. La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue La Marque de sécurité UL-EU La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue Services d essais et de certification mondlaux La Marque UL confirme que des échantillons représentatifs

Plus en détail

Les méthodes d évaluation de la qualité acoustique des bâtiments tertiaires. René GAMBA GAMBA Acoustique GIAc-CICF

Les méthodes d évaluation de la qualité acoustique des bâtiments tertiaires. René GAMBA GAMBA Acoustique GIAc-CICF Les méthodes d évaluation de la qualité acoustique des bâtiments tertiaires René GAMBA GAMBA Acoustique GIAc-CICF En France La norme NFS 31080 (janvier 2006) Bureaux et espaces associés Niveaux et critères

Plus en détail

Rapport mensuel 01-sept.-2013-30-sept.-2013. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-sept.-2013-30-sept.-2013. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière univoque à partir de l'adresse IP et de

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Solvabilité II Modèle interne AXA

Solvabilité II Modèle interne AXA Solvabilité II Modèle interne AXA Université d été Institut des Actuaires Strasbourg 22 juillet 2011 service.solvabilite2@axa.fr Solvabilité II AXA et AXA France Organisation du Projet Solvabilité II Le

Plus en détail

Efficacité énergétique. Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011

Efficacité énergétique. Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011 Efficacité énergétique Conférence Green Univers Le 13 octobre 2011 Plan Une vision globale de la consommation d'énergie des entreprises Les pays leaders et les grandes décisions en faveur des entreprises

Plus en détail

230 HÔTELS, 230 STYLES, 1 ESPRIT DE SERVICE

230 HÔTELS, 230 STYLES, 1 ESPRIT DE SERVICE DOSSIER DE CANDIDATURE HOSPITALITY AWARDS MEILLEURE INNOVATION HOTELS 230 HÔTELS, 230 STYLES, 1 ESPRIT DE SERVICE SOMMAIRE DESCRIPTION CONCEPTION COUT DE MISE EN OEUVRE ET PERIMETRE CONCERNÉ PERFORMANCE

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? - Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale...

Plus en détail

marque employeur la perception est réalité

marque employeur la perception est réalité marque employeur la perception est réalité Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en aucun cas être

Plus en détail

Baromètre de la Confiance - Vague 7

Baromètre de la Confiance - Vague 7 Rapport de résultats 1 er octobre 2014 1 Présentation de l étude Fiche technique Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Echantillon national de 1020 personnes, représentatif de la population française

Plus en détail

PDS MULTINATIONAL GROUP. téveloppement PRODUIT & DESIGN

PDS MULTINATIONAL GROUP. téveloppement PRODUIT & DESIGN PDS MULTINATIONAL GROUP téveloppement PRODUIT & DESIGN QUI SOMMES NOUS? PDS Multinational Group offre une solution complète du design à la fabrication de collections, en passant par le sourcing. Notre

Plus en détail

Baromètre d opinion «World Leaders» Vague 6 Avril 2010

Baromètre d opinion «World Leaders» Vague 6 Avril 2010 Paris, le 23 avril 2010 Baromètre d opinion «World Leaders» Vague 6 Avril 2010 Barack Obama et le Dalaï Lama au sommet Angela Merkel en baisse mais toujours leader parmi les Européens Benoît XVI rechute

Plus en détail

L Audit selon la norme ISO27001

L Audit selon la norme ISO27001 L Audit selon la norme ISO27001 5 ème Rencontre des Experts Auditeurs ANSI Anissa Masmoudi Sommaire 1. La norme ISO27001 2. La situation internationale 3. L audit selon la norme ISO27001 4. Audit 27001

Plus en détail

Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés

Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés 1. De quelle zone géographique vos PDG/Responsables pays expatriés proviennent-ils? Les dirigeants expatriés proviennent à 42% d'europe occidentale

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

DES PAROLES ET DES ACTES : LES 4 MENSONGES DE MONSIEUR LENGLET

DES PAROLES ET DES ACTES : LES 4 MENSONGES DE MONSIEUR LENGLET Cette fiche élaborée par la commission économie du Parti de Gauche révèle les 4 "erreurs" fondamentales issues de l'argumentaire que Monsieur Lenglet a opposé à Jean-Luc Mélenchon lors de l'émission des

Plus en détail

LE FOURNISSEUR MONDIAL DE SOLUTIONS POUR UN AVENIR PLUS SÛR

LE FOURNISSEUR MONDIAL DE SOLUTIONS POUR UN AVENIR PLUS SÛR GUNNEBO EN BREF LE FOURNISSEUR MONDIAL DE SOLUTIONS POUR UN AVENIR PLUS SÛR Devenir le fournisseur mondial de solutions pour un avenir plus sûr : telle est notre vision. Ambitieuse? Bien sûr. Réalisable?

Plus en détail

Rapport mensuel 01-mars-2015-31-mars-2015. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-mars-2015-31-mars-2015. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière univoque à partir de l'adresse IP et de la reconnaissance

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Rapport mensuel 01-avr.-2015-30-avr.-2015. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-avr.-2015-30-avr.-2015. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière univoque à partir de l'adresse IP et de la reconnaissance

Plus en détail

Mouvements de capitaux, régimes de change, et libéralisation financière

Mouvements de capitaux, régimes de change, et libéralisation financière Colloque de l IFID Tunis, 10-11 Octobre 2001 Mouvements de capitaux, régimes de change, et libéralisation financière Pierre-Richard Agénor Banque Mondiale Les mouvements internationaux de capitaux : évolution

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION Juillet 2008 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

Plus en détail

ICC 115-6. 26 août 2015 Original: anglais. L'impact du prix du pétrole et du taux de change du dollar américain sur les prix du café

ICC 115-6. 26 août 2015 Original: anglais. L'impact du prix du pétrole et du taux de change du dollar américain sur les prix du café ICC 115-6 26 août 2015 Original: anglais F Conseil international du Café 115 e session 28 septembre 2 octobre 2015 Milan (Italie) L'impact du prix du pétrole et du taux de change du dollar américain sur

Plus en détail

Climat des investissement et développement des entreprises pour l Emergence

Climat des investissement et développement des entreprises pour l Emergence Climat des investissement et développement des entreprises pour l Emergence Mamadou Lamine BA, Directeur Environnement des Affaires APIX Promoteur African Investment Academy 3 ème Salon international des

Plus en détail

MURS ANTIBRUIT KOHLHAUER QUALITY OF LIFE PLANTA LA SOLUTION EFFICACE

MURS ANTIBRUIT KOHLHAUER QUALITY OF LIFE PLANTA LA SOLUTION EFFICACE MURS ANTIBRUIT KOHLHAUER QUALITY OF LIFE PLANTA LA SOLUTION EFFICACE Argentina Austria Belgium Chile China France Germany Greece Hong Kong Italy Korea Latvia Netherlands Poland Portugal Russia Sweden Switzerland

Plus en détail

Equipements multimédias et réseaux sociaux les tendances clés à travers le monde

Equipements multimédias et réseaux sociaux les tendances clés à travers le monde Powering Informed Decisions Equipements multimédias et réseaux sociaux les tendances clés à travers le monde En 2015 l écosystème du digital continue d évoluer rapidement. Mais les annonceurs comprennent-ils

Plus en détail

CULTURE D ENTREPRISE ET GESTION DES RISQUES. Favoriser la performance des organisations publiques par l influence des valeurs opérantes

CULTURE D ENTREPRISE ET GESTION DES RISQUES. Favoriser la performance des organisations publiques par l influence des valeurs opérantes CULTURE D ENTREPRISE ET GESTION DES RISQUES Favoriser la performance des organisations publiques par l influence des valeurs opérantes L exemple du Comité de Bâle Julien Benomar Culture d entreprise et

Plus en détail

Les normes IFRS Discussion autour de dix critiques fréquentes (et à mon avis mal fondées..) IMA 30 Mai 2013

Les normes IFRS Discussion autour de dix critiques fréquentes (et à mon avis mal fondées..) IMA 30 Mai 2013 November 2011 International Financial Reporting Standards Les normes IFRS Discussion autour de dix critiques fréquentes (et à mon avis mal fondées..) IMA 30 Mai 2013 Philippe Danjou Member of the IASB

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec. Québec, 29 avril 2015

La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec. Québec, 29 avril 2015 La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec Québec, 29 avril 2015 La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec Modérateur: Jean-Pierre Lessard

Plus en détail

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS 23 mars 2015 Synthèse Avec plus de 12.000 évaluations

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec

Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec Résumé des résultats et conclusions de la recherche Marie-Ève Maillé, Ph. D. Centre de

Plus en détail