ASEPSIE / ANTISEPSIE. IMFSI 1ère année Dr C. MIQUEL 14/03/2017

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASEPSIE / ANTISEPSIE. IMFSI 1ère année Dr C. MIQUEL 14/03/2017"

Transcription

1 ASEPSIE / ANTISEPSIE IMFSI 1ère année Dr C. MIQUEL 14/03/2017 1

2 ASEPSIE : DEFINITION Préfixe «a» : sans Sepsis (grec) : microbe Méthode préventive qui correspond à l ensemble des mesures propres à empêcher tout apport exogène de micro-organisme. 2

3 ASEPSIE : OBJECTIF Prévention d une complication infectieuse lors d un acte au cours duquel : -l équilibre entre l organisme et la flore commensale est rompu (ex : ouverture de la barrière cutanée) - des tissus ou matériels stériles sont exposés à un apport exogène de micro-organismes (ex : introduction d un dispositif médical au contact d un tissu naturellement stérile) 3

4 ASEPSIE : CONCEPT MULTIFACTORIEL Hygiène des mains de l opérateur Tenue de l opérateur Matériel utilisé Antisepsie de la zone où se situe l acte Environnement : plan de travail, qualité de l air Moyens à adapter en fonction de l évaluation du niveau de risque infectieux de l acte. 4

5 ASEPSIE : QUELLES MESURES ADOPTER? Pose d un cathéter veineux périphérique. Réfection d un pansement de cathéter veineux central. Intervention chirurgicale. 5

6 ANTISEPSIE : DEFINITION Opération au résultat momentané, permettant au niveau de tissus vivants, dans la limite de leur tolérance, d éliminer ou de tuer les micro-organismes et/ou d inactiver les virus, en fonction des objectifs fixés. Le résultat de cette opération est limité aux microorganismes présents au moment de l opération. 6

7 ANTISEPTIQUES Les produits antiseptiques sont qualifiés en fonction de l activité anti-microbienne qu ils possèdent : leur spectre d activité Cette activité est testée in vitro, selon les normes françaises (NF-T) ou européennes (EN) : - Bactéricidie (NF EN 1040) - Virucidie (NF EN 14476) - Fongicidie (NF EN 1275) - Sporicidie (NF EN 14347) L activité des antiseptiques est susceptible d être modifiée 7 par les savons, les matières organiques, le ph.

8 ANTISEPTIQUES Certains produits antiseptiques sont pourvus d un effet rémanent : = Effet bactériostatique de l antiseptique qui persiste pendant un certain temps après l application et qui se traduit par un arrêt momentané de la multiplication des espèces présentes au moment de l application du produit. Remarque sur la virucidie : un antiseptique virucide selon la norme NF EN est toujours un antiseptique majeur actif à la fois sur les virus nus et a fortiori les virus enveloppés, y compris sur les virus des hépatites. 8

9 ANTISEPTIQUES : classifications Plusieurs classifications possibles : - Selon la composition chimique : «familles d antiseptiques» - Selon le spectre d activité : bactéricide, sporicide - Selon la destination d usage : peau saine, peau lésée - Selon le délai d action : immédiat, retardé - Selon l effet rémanent : présent ou non - Selon le mode d antisepsie pratiqué : 1 temps, 4 temps 9

10 ANTISEPTIQUES MAJEURS spectre large - rémanence DÉRIVÉS IODÉS : POVIDONE IODEE Bétadine scrub ; Bétadine dermique ; Bétadine alcoolique BIGUANIDES : CHLORHEXIDINE Hibiscrub ; Hibitane ; Biseptine (+ chlorure de benzalkonium + alcool benzylique) HYPOCHLORITES : Dakin ; Amukine 10

11 ANTISEPTIQUES MINEURS spectre étroit - pas de rémanence ALCOOLS : Alcool 60 ; alcool 70 HEXAMIDINE : Hexomédine AMMONIUM QUATERNAIRES : Cetavlon ; Chlorure de Benzalkonium 11

12 PRODUITS NON ANTISEPTIQUES EAU OXYGÉNÉE : Faible action bactériostatique, surtout sur les germes anaérobies. Indication : nettoyage des plaies, effet hémostatique EOSINE : Colorant Indication : effet desséchant 12

13 ANTISEPTIQUES : règles d utilisation Respect de la date de péremption après ouverture du conditionnement : indication de la date d ouverture sur le flacon. Conservation des flacons à l abri de la lumière et loin des sources de chaleur, dans leur emballage d origine. Prévention de la contamination lors des manipulations. Pas de mélange ou d emploi successif de 2 antiseptiques de familles différentes sur un même site. Respect du temps de contact minimum indiqué par le fabricant, égal au temps de séchage spontané. Respect des incompatibilités : site et antécédents ; surveillance 13 de la tolérance locale.

14 TEMPS DE CONTACT DES ANTISEPTIQUES 30 sec. 1 mn. 3 mn. 1 mn. Pour AES : 5 mn. 14

15 ANTISEPSIE EN 1 TEMPS Indication : geste peu invasif (injection sous-cutanée ou intramusculaire ; prélèvement sanguin veineux ou artériel). Produit : antiseptique mineur Mode d emploi : Une application avec respect du temps de séchage spontané. 15

16 ANTISEPSIE EN 4 TEMPS Indication : geste invasif (prélèvement sanguin pour hémoculture; pose de cathéter (sous-cutané ou veineux) ; ponction ; champ opératoire). Produit : antiseptique majeur Mode d emploi* : détersion avec la solution moussante ; rinçage ; séchage ; une application de l antiseptique en solution alcoolique (peau saine) ou en solution aqueuse (muqueuse ou peau lésée) avec respect du temps de séchage spontané. * Cathéter veineux central ou artériel et pré-opératoire : double 16 application d antiseptique avec séchage spontané entre les deux temps.

17 17

18 RECOMMANDATIONS RECENTES SF2H mai 2016 Antisepsie de la peau saine avant un geste invasif chez l adulte (abord vasculaire, abord nerveux, préparation de l opéré)*. La phase de détersion («nettoyage») préalable à la phase d antisepsie devient facultative si la peau est propre («de souillure visible». MAIS : quelle est la définition de la peau propre? L usage d un antiseptique en solution alcoolique est préférable à celui d un antiseptique en solution aqueuse * Peau lésée et muqueuse sont exclues de ces recommandations 18

19 ANTISEPSIE DE L ENFANT < 1 mois : BISEPTINE et DAKIN sont autorisés de 1 et 30 mois : BISEPTINE et GAMME CHLORHEXIDINE sont autorisées GAMME BETADINE autorisée avec rinçage immédiat à l eau stérile > 30 mois : Idem adulte 19

20 CONDITIONS D UNE ANTISEPSIE REUSSIE Le BON antiseptique Au BON endroit Avec le BON temps de contact En respectant le protocole de l établissement Pour tout flacon multi-dose : Repère de date d ouverture pour maîtriser la péremption (1 mois pour la majorité des ATS d usage courant) 20

ANTISEPSIE EN PRATIQUE. DU Hygiène Hospitalière 2012 V.DENIZOT EOH CHU Besançon

ANTISEPSIE EN PRATIQUE. DU Hygiène Hospitalière 2012 V.DENIZOT EOH CHU Besançon ANTISEPSIE EN PRATIQUE DU Hygiène Hospitalière 2012 V.DENIZOT EOH CHU Besançon L antisepsie opération au résultat momentané, permettant au niveau des tissus vivants dans la limite de leur tolérance, d

Plus en détail

VERSION PAPIER EN DIFFUSION NON CONTROLEE

VERSION PAPIER EN DIFFUSION NON CONTROLEE PR SPI 06 Page 1 sur 7 Objet de la procédure Cette procédure indique les principes généraux d utilisation des antiseptiques. Structures concernées DOS DRED Unités de soins Antennes Fonctions impliquées

Plus en détail

C.Mourlan ARLIN CCLIN FELIN Réunion Mayotte

C.Mourlan ARLIN CCLIN FELIN Réunion Mayotte C.Mourlan ARLIN CCLIN FELIN Réunion Mayotte DÉFINITION L antiseptique est un médicament Xe édition de la Pharmacopée française (Janvier 1990) «préparations ayant la propriété d'éliminer ou de tuer les

Plus en détail

MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD

MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD http://www.cclin-france.fr/ MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD DÉCEMBRE 2011 - VERSION 1 MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD SOMMAIRE ANTISEPTIQUES 1. Objectifs Prévenir les risques liés à la gestion

Plus en détail

Formations des référents en hygiène LES ANTISEPTIQUES

Formations des référents en hygiène LES ANTISEPTIQUES Formations des référents en hygiène LES ANTISEPTIQUES Plan I. Définitions II. III. Mécanismes d action Règles de gestion IV. Règles d utilisation V. Familles d Antiseptiques I. Définitions AGENTS ANTIMICROBIENS

Plus en détail

Les antiseptiques. Formation des correspondants paramédicaux 22 novembre 2012 Dr Corinne DENIS Unité d hygiène CHU St Etienne

Les antiseptiques. Formation des correspondants paramédicaux 22 novembre 2012 Dr Corinne DENIS Unité d hygiène CHU St Etienne Les antiseptiques Formation des correspondants paramédicaux 22 novembre 2012 Dr Corinne DENIS Unité d hygiène CHU St Etienne généralités généralités généralités généralités généralités généralités Emploi

Plus en détail

DEFINITIONS. ANTISEPSIE: «c est une opération momentanée, permettant au niveau des tissus vivants, dans la limite de leur tolérance, d éliminer

DEFINITIONS. ANTISEPSIE: «c est une opération momentanée, permettant au niveau des tissus vivants, dans la limite de leur tolérance, d éliminer LES ANTISEPTIQUES DEFINITIONS ANTISEPSIE: «c est une opération momentanée, permettant au niveau des tissus vivants, dans la limite de leur tolérance, d éliminer ou de tuer les microorganismes et/ou d inactiver

Plus en détail

Le concept d asepsie et d antisepsie. Introduction

Le concept d asepsie et d antisepsie. Introduction Le concept d asepsie et d antisepsie Introduction Asepsie Ensemble des mesures propres à empêcher tout apport exogène de micro-organismes ou de virus. (AFNOR Mars 1981 NF T 72-101). L'asepsie associe la

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Antiseptiques 1. Objectifs Harmoniser les pratiques d utilisation des antiseptiques afin d éviter la survenue d infections liées aux soins. Prévenir les risques liés à la gestion des antiseptiques. 1.

Plus en détail

Antisepsie Et Antiseptiques. Dr Hamdi BOUBAKER Service Des Urgences Monastir

Antisepsie Et Antiseptiques. Dr Hamdi BOUBAKER Service Des Urgences Monastir Antisepsie Et Antiseptiques Dr Hamdi BOUBAKER Service Des Urgences Monastir Définitions Normes AFNOR (Agence Française de Normalisation) Antisepsie: opération au résultat momentané permettant, au niveau

Plus en détail

Utilisation des antiseptiques en EMS. Dr Elodie BECLIN

Utilisation des antiseptiques en EMS. Dr Elodie BECLIN Utilisation des antiseptiques en EMS Dr Elodie BECLIN Définition «produit destiné à détruire les microorganismes présents sur les tissus vivants (peau saine, muqueuses, plaies) utilisé dans des conditions

Plus en détail

LES ANTISEPTIQUES, LES DESINFECTANTS ET LES BIOCIDES

LES ANTISEPTIQUES, LES DESINFECTANTS ET LES BIOCIDES 12.01.09 Mme Dicchi Hygiène LES ANTISEPTIQUES, LES DESINFECTANTS ET LES BIOCIDES I)Les antiseptiques A)Antisepsie de la peau saine B)Antisepsie de la peau lésée C)Antisepsie et plaies chroniques D)Antisepsie

Plus en détail

Utilisation des antiseptiques

Utilisation des antiseptiques Utilisation des antiseptiques Définitions Antisepsie : Le terme d antisepsie recouvre l utilisation d antiseptiques pour la peau lésée, on parle également d antisepsie de la peau avant un geste invasif.

Plus en détail

ANTISEPTIQUES ET DESINFECTANTS

ANTISEPTIQUES ET DESINFECTANTS ANTISEPTIQUES ET DESINFECTANTS UE 2.10 S1 Promotion 2016-2019 1 PLAN Introduction Définitions Règlementation Antiseptiques Désinfectants Détergents 2 Vocabulaire INTRODUCTION Désinfectants, Antiseptiques

Plus en détail

Les antiseptiques en bloc, salle de naissance et maternité. Dr M.E Reverdy, Hôpital E. Herriot, Lyon 23 novembre 2006

Les antiseptiques en bloc, salle de naissance et maternité. Dr M.E Reverdy, Hôpital E. Herriot, Lyon 23 novembre 2006 Les antiseptiques en bloc, salle de naissance et maternité Dr M.E Reverdy, Hôpital E. Herriot, Lyon 23 novembre 2006 1 But de l'antisepsie Prévenir la colonisation microbienne et l'infection 2 Choix de

Plus en détail

29/08/2014 ANTISEPTIQUES ET DESINFECTANTS 1. Antiseptiques et Désinfectants. Sources. Terminologie selon l AFNOR : désinfection ou antisepsie?

29/08/2014 ANTISEPTIQUES ET DESINFECTANTS 1. Antiseptiques et Désinfectants. Sources. Terminologie selon l AFNOR : désinfection ou antisepsie? Antiseptiques et Désinfectants Anne-céline Ballet Pharmacien hygiéniste EPSMR 1 Sources Merci à l AFELIN Nosobase, SFHH Guides pratiques 2 Terminologie selon l AFNOR : désinfection ou antisepsie? Opération

Plus en détail

Du bon usage des antiseptiques : la place des antiseptiques

Du bon usage des antiseptiques : la place des antiseptiques Du bon usage des antiseptiques : la place des antiseptiques Dr L. Simon Centre de Coordination de Lutte contre les Infections Nosocomiales de l Est 1 ère journée Régionale des Établissements Médico-Sociaux

Plus en détail

ASEPTIE, ANTISEPTIE ET ANTISEPTIQUES

ASEPTIE, ANTISEPTIE ET ANTISEPTIQUES ASEPTIE, ANTISEPTIE ET ANTISEPTIQUES Définitions Antisepsie Désinfection Normes AFNOR (Agence Française de Normalisation) Antisepsie = «opération au résultat momentané permettant, au niveau des tissus

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier BETADINE ALCOOLIQUE 5%, solution pour application cutanée Flacon de 500 ml

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier BETADINE ALCOOLIQUE 5%, solution pour application cutanée Flacon de 500 ml COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 14 janvier 2003 BETADINE ALCOOLIQUE 5%, solution pour application cutanée Flacon de 500 ml Laboratoires VIATRIS povidone iodée éthanol

Plus en détail

LES ANTISEPTIQUES DISPONIBLES POUR LES SOINS. Laurence Martin - Pharmacien PH PUI CHU Dijon Lundi 29 janvier 2018

LES ANTISEPTIQUES DISPONIBLES POUR LES SOINS. Laurence Martin - Pharmacien PH PUI CHU Dijon Lundi 29 janvier 2018 LES ANTISEPTIQUES DISPONIBLES POUR LES SOINS Laurence Martin - Pharmacien PH PUI CHU Dijon Lundi 29 janvier 2018 1 PLAN DEFINITIONS LA FLORE CUTANEE NOTIONS ET INFORMATIONS SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES,

Plus en détail

Les antiseptiques et les désinfectants

Les antiseptiques et les désinfectants Les antiseptiques et les désinfectants Olivier Castel Réunion de coordination-etablissements Médico-sociaux Poitou-Charentes 16 avril 2015 Définitions des antiseptiques ANTISEPTIQUE «Produit destiné à

Plus en détail

Bonnes pratiques essentielles en hygiène en soins de ville

Bonnes pratiques essentielles en hygiène en soins de ville Bonnes pratiques essentielles en hygiène en soins de ville Mireille FANON Réunion annuelle des Professionnels des SSIAD Vendredi 20 mai 2016 Introduction 2013 : enquête du Cospin auprès de 112 représentations

Plus en détail

Bon usage des antiseptiques

Bon usage des antiseptiques Bon usage des antiseptiques Prévention du risque infectieux sur peau et muqueuse saines chez l adulte Révision 2013 du guide des recommandations du CCLIN Sud-Ouest Absence de lien d intérêt PRINOI 25 avril

Plus en détail

Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016

Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016 Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016 Réunion du réseau des Professionnels de Santé du Secteur des Soins de Ville, HAD, SSIAD, IDE Libéraux de Midi-Pyrénées ARLIN Midi-Pyrénées 9 juin 2016

Plus en détail

ANTISEPSIE, DESINFECTION et STERILIATION. Pr. M. NAIM

ANTISEPSIE, DESINFECTION et STERILIATION. Pr. M. NAIM ANTISEPSIE, DESINFECTION et STERILIATION Pr. M. NAIM - 2010 - Introduction Antibiotiques :BACTERIES Antiviraux: VIRUS Antiparasitaires: PARASITES Antimycosiques: CHAMPIGNONS activité spécifique ANTISEPTIQUES

Plus en détail

Document préparé par Madame Vanessa VENANT, IDE référente en Hygiène REDACTION NOM ET QUALITE SIGNATURE. V. VENANT I.D.E. Référente en Hygiène

Document préparé par Madame Vanessa VENANT, IDE référente en Hygiène REDACTION NOM ET QUALITE SIGNATURE. V. VENANT I.D.E. Référente en Hygiène Document préparé par Madame Vanessa VENANT, IDE référente en Hygiène REDACTION NOM ET QUALITE SIGNATURE Le 24 juin 2008 V. VENANT I.D.E. Référente en Hygiène VERIFICATION NOM ET QUALITE SIGNATURE Le 1

Plus en détail

Prof. Oumar KANE CHNU Fann Dakar Sénégal. 1er Séminaire Mamadou GUEYE

Prof. Oumar KANE CHNU Fann Dakar Sénégal. 1er Séminaire Mamadou GUEYE Asepsie et Stérilisation Prof. Oumar KANE CHNU Fann Dakar Sénégal Introduction La sécurité des patients et du personnel vis à vis du risque infectieux est une exigence essentielle pour toute structure

Plus en détail

LES ANTISEPTIQUES L ASEPSIE. IFSI Sète K BAUMGARTNER

LES ANTISEPTIQUES L ASEPSIE. IFSI Sète K BAUMGARTNER LES ANTISEPTIQUES L ASEPSIE IFSI Sète K BAUMGARTNER REPÈRES HISTORIQUES L usage très ancien des antiseptiques est longtemps restéempirique et occasionnel, jusqu àce que Louis Pasteurmette en évidence la

Plus en détail

Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD

Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD Hygiène des mains : La place des solutions hydro-alccoliques 1 «Outil de contact» Outil de travail Richesse en germes Vecteur d infections Transmission

Plus en détail

Préparation cutanée de l opéré Antiseptiques

Préparation cutanée de l opéré Antiseptiques Préparation cutanée de l opéré Antiseptiques Dr J. LIZON EOH CHRU de Nancy Formation hygiène et bloc opératoire - Mars 2016 Page PLAN Préparation cutanée de l opéré - Définition et objectifs - Douche préopératoire

Plus en détail

Antiseptiques et désinfectants. Américo AGOSTINHO Serv. prévention et contrôle de l infection Forum escarres, le 20 septembre 2011

Antiseptiques et désinfectants. Américo AGOSTINHO Serv. prévention et contrôle de l infection Forum escarres, le 20 septembre 2011 Antiseptiques et désinfectants Américo AGOSTINHO Serv. prévention et contrôle de l infection Forum escarres, le 20 septembre 2011 Sources de contamination D où viennent les micro-organismes? De partout!

Plus en détail

PANSEMENTS. Mme Martine POUILLON (IDE) Dr Marie THEVENON (urgences) CH du Forez (Montbrison) REULIAN 15 avril 2014

PANSEMENTS. Mme Martine POUILLON (IDE) Dr Marie THEVENON (urgences) CH du Forez (Montbrison) REULIAN 15 avril 2014 PANSEMENTS Mme Martine POUILLON (IDE) Dr Marie THEVENON (urgences) CH du Forez (Montbrison) REULIAN 15 avril 2014 Introduction - Plaies : 13% des motifs d admission aux urgences - Multiplicité des dispositifs

Plus en détail

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Qualités Spectre d activité large Peu inhibé par les matières organiques Vision correcte du site opératoire Action rapide

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 mars 2014

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 mars 2014 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 mars 2014 BETADINE SCRUB 4 %, solution pour application cutanée (moussante) flacon de 125 ml (CIP : 34009 301 086 1 1) Laboratoire MEDA PHARMA DCI Code ATC (2013)

Plus en détail

Les antiseptiques et les dispositifs invasifs Questions / Réponses

Les antiseptiques et les dispositifs invasifs Questions / Réponses Les antiseptiques et les dispositifs invasifs Questions / Réponses Les produits d usage courant Antiseptiques : Bactéricide à large spectre, rapidité d action Produits courants en milieu de soins Polyvidone

Plus en détail

Evaluation de la gestion des antiseptiques en services de soins. Service Hygiène 13 ème journée d automne de l AHP 21 septembre 2017

Evaluation de la gestion des antiseptiques en services de soins. Service Hygiène 13 ème journée d automne de l AHP 21 septembre 2017 Evaluation de la gestion des antiseptiques en services de soins Service Hygiène 13 ème journée d automne de l AHP 21 septembre 217 Historique Protocole «Utilisation des antiseptiques» 29 avec dernière

Plus en détail

Les antiseptiques. journée de formation des correspondants paramédicaux en hygiène hospitalière 21 novembre 2013 Dr Corinne DENIS

Les antiseptiques. journée de formation des correspondants paramédicaux en hygiène hospitalière 21 novembre 2013 Dr Corinne DENIS Les antiseptiques journée de formation des correspondants paramédicaux en hygiène hospitalière 21 novembre 2013 Dr Corinne DENIS généralités généralités généralités généralités Qualités requises Emploi

Plus en détail

Antiseptiques : pourquoi, quand, comment?

Antiseptiques : pourquoi, quand, comment? Antiseptiques : pourquoi, quand, comment? Jean-Didier Cavallo Robert Cohen 1 Sur votre lieu d'exercice, de quels antiseptiques disposez-vous? / Alcool à 60-70 / Chlorhexidine aqueuse / Chlorhexidine alcoolique

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 décembre 2013 SEPTEAL, solution pour application locale 1 flacon de 250 ml (CIP : 34009 329 246 3 9) Laboratoire PIERRE FABRE DERMATOLOGIE DCI Code ATC (2013) Motif

Plus en détail

LES ANTISEPTIQUES. B. JOLIBOIS (Praticien Hygiéniste CH Compiègne Noyon) S. IZOARD (Interne) Formations des référents en hygiène - Juin 2014

LES ANTISEPTIQUES. B. JOLIBOIS (Praticien Hygiéniste CH Compiègne Noyon) S. IZOARD (Interne) Formations des référents en hygiène - Juin 2014 LES ANTISEPTIQUES B. JOLIBOIS (Praticien Hygiéniste CH Compiègne Noyon) S. IZOARD (Interne) Formations des référents en hygiène - Juin 2014 Plan I. Définitions II. Mécanismes d action III. Règles de gestion

Plus en détail

Le bon usage des antiseptiques. 22 èmes Journées Régionales d Hygiène et de lutte contre les infections nosocomiales 27 juin 2014

Le bon usage des antiseptiques. 22 èmes Journées Régionales d Hygiène et de lutte contre les infections nosocomiales 27 juin 2014 Le bon usage des antiseptiques 22 èmes Journées Régionales d Hygiène et de lutte contre les infections nosocomiales 27 juin 2014 Définition Selon le Comité européen de normalisation (CEN) : «antisepsie»

Plus en détail

HYGIÈNE LES ANTISEPTIQUES

HYGIÈNE LES ANTISEPTIQUES HYGIÈNE LES ANTISEPTIQUES I - HISTORIQUE Dans la plus haute Antiquité, on savait déjà lutter contre les phénomènes de putréfaction ou d altération des matières organiques et des aliments, grâce à l utilisation

Plus en détail

IFSI 23 septembre 2009 Antiseptiques et produits pour l hygiène des mains Axèle REBERGA Pharmacien assistant Stérilisation - Hôpital Bichat Claude Bernard Antiseptiques définition Asepsie : ensemble des

Plus en détail

STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE

STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE Dr MS. HADDAD (Service d Hygiène Hospitalière) Dr S. HIDOURI (Service de Chirurgie Pédiatrique) EPS Monastir INTRODUCTION INTRODUCTION

Plus en détail

Isolements : mesures générales et mesures spécifiques pour chaque type d'isolement et exemple de germe

Isolements : mesures générales et mesures spécifiques pour chaque type d'isolement et exemple de germe QUESTIONS HYGIENE Isolements : mesures générales et mesures spécifiques pour chaque type d'isolement et exemple de germe Question 10: Dans un service un patient est porteur de la gale, des précautions

Plus en détail

INTERETS DE LA MESOTHERAPIE EN MMAA. Dr Stéphane SAINT-HILLIER DIU DE MMAA PLAN

INTERETS DE LA MESOTHERAPIE EN MMAA. Dr Stéphane SAINT-HILLIER DIU DE MMAA PLAN DIU DE MMAA 2011 2012 INTERETS DE LA MESOTHERAPIE PLAN Définitions Matériels Techniques d injection Hygiène et sécurité Complications Pharmacopée Arthrose Pathologies du sénior sportif Mésolifts Mésoalopécie

Plus en détail

LES ANTISEPTIQUES A USAGE EXTERNE

LES ANTISEPTIQUES A USAGE EXTERNE PHARMACOLOGIE LES ANTISEPTIQUES A USAGE EXTERNE Bien faire la différence entre antiseptiques et désinfectants. Les antiseptiques se différencient principalement des antibiotiques : Par leur site d'utilisation

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT Page 1 of 5 RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT Mis à jour : 16/04/2009 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT CHLORHEXIDINE AQUEUSE STERILE GILBERT 0,2 %, solution pour application cutanée en récipient unidose

Plus en détail

La pré-désinfection des Dispositifs Médicaux [DM] Septembre 2016 DES pharmacie hospitalière Pré-désinfection

La pré-désinfection des Dispositifs Médicaux [DM] Septembre 2016 DES pharmacie hospitalière Pré-désinfection La pré-désinfection des Dispositifs Médicaux [DM] Références [1] réglementations/ recommandations Code de la santé publique Article L5126-5 La PUI est chargée notamment : d assurer, dans le respect des

Plus en détail

REGLES DE BON USAGE DES ANTISEPTIQUES

REGLES DE BON USAGE DES ANTISEPTIQUES 1. OBJECTIFS Harmoniser les pratiques d utilisation des antiseptiques afin d éviter la survenue d infections liées aux soins. Prévenir les risques liés à la gestion des antiseptiques. 2. DOMAINE D APPLICATION

Plus en détail

Corinne Tamames Cadre de santé expert en hygiène

Corinne Tamames Cadre de santé expert en hygiène Corinne Tamames Cadre de santé expert en hygiène Quel matériel utiliser? Si possible préférer l usage unique: Signalé par le symbole: Ne pas réutiliser Ne pas faire de procédure d entretien Matériel réutilisable:

Plus en détail

niversité de Bordeaux

niversité de Bordeaux LES ANTISEPTIQUES pour la prévention des infections associées aux soins 1 Un antiseptique : c est quoi et pourquoi faire? Introduction, définitions, flore cutanée, qualités requises Quels sont les produits

Plus en détail

LES ANTISEPTIQUES. Dr A. LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière - CHU de Bordeaux

LES ANTISEPTIQUES. Dr A. LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière - CHU de Bordeaux LES ANTISEPTIQUES Dr A. LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU de Bordeaux Introduction Historique 1789 : découverte des hypochlorites par Berthollet 1811 : isolement de l iode par Courtois 1834 :

Plus en détail

Nouvelles recommandations : Présentation et argumentation, choix de l antiseptiquel

Nouvelles recommandations : Présentation et argumentation, choix de l antiseptiquel Nouvelles recommandations : Présentation et argumentation, choix de l antiseptiquel Journées CoCLINNOR : Antisepsie de la peau saine avant un geste invasif chez l adulte l Nouvelles recommandations SF2H

Plus en détail

Les antiseptiques. journée de formation des correspondants paramédicaux en hygiène hospitalière 30 janvier 2014 Dr Corinne DENIS/ DR Mattei

Les antiseptiques. journée de formation des correspondants paramédicaux en hygiène hospitalière 30 janvier 2014 Dr Corinne DENIS/ DR Mattei Les antiseptiques journée de formation des correspondants paramédicaux en hygiène hospitalière 30 janvier 2014 Dr Corinne DENIS/ DR Mattei Généralités Généralités Généralités Généralités Généralités Qualités

Plus en détail

Rappel des fondamentaux

Rappel des fondamentaux Rappel des fondamentaux 08/09/09 Mme Tur Hygiène I. Introduction II. Réponses aux questions d hygiène I. Introduction Chaque année 10 000 personnes meurent des suites d une infection nosocomiale contractée

Plus en détail

4- Les agents antimicrobiens

4- Les agents antimicrobiens 4- Les agents antimicrobiens Ressource Lien 4.1. Définitions : L'asepsie L'asepsie (étymologie grecque : sepsis, "envahissement microbien" et a privatif, "absence de") consiste à accomplir une tâche donnée

Plus en détail

Antiseptiques et césarienne

Antiseptiques et césarienne Antiseptiques et césarienne Journée 2017 du réseau MATER R Girard Indications des antiseptiques locaux Avant un acte invasifif Sur les plaies traumatiques en première intention attention les ATS sont tous

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - de Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 7 Document réalisé par l ARLIN- Normandie, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

ASEPTIE DES GESTES ECHO- GUIDES

ASEPTIE DES GESTES ECHO- GUIDES ASEPTIE DES GESTES ECHO- GUIDES GRRIF SEPTEMBRE 2012 Bernard Maillet - Pascal Pillon Deux types de housse : petite en A et plus grande (longueur 2 m) en B EXEMPLE DE PROTOCOLE HOSPITALIER A B A B C A :

Plus en détail

Protocole de prélèvement des hémocultures en prélèvement unique (chez l'adulte)

Protocole de prélèvement des hémocultures en prélèvement unique (chez l'adulte) 1. Objet : Ce mode opératoire décrit la réalisation des hémocultures, examens permettant de faire le diagnostic des bactériémies et fongémies. Le prélèvement unique consiste à prélever en même temps 4

Plus en détail

Antiseptiques. Antiseptiques et Désinfectants

Antiseptiques. Antiseptiques et Désinfectants Antiseptiques et Désinfectants Antiseptiques Définition A l origine: substance capable de lutter contre l infection, en détruisant ou en masquant les odeurs 1750: Pringle : antiseptique 1950: American

Plus en détail

Les facteurs de risque d ILC

Les facteurs de risque d ILC Facteurs de risque Les facteurs de risque d ILC Le matériel utilisé Adhérence des micro organismes > pour les cathéters en PVC La densité de la flore cutanée au site d insertion Le nombre de manipulations

Plus en détail

U.E : U.E335. Fondamentale :

U.E : U.E335. Fondamentale : Objectifs du cours OI :.d acquérir des connaissances sur l usage des antiseptiques en usage externe OS1 : définir de mémoire un antiseptique externe. OS2 : donner la différence entre un antiseptique, un

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

Les antiseptiques. Claire Chapuis. Pharmacien CHU de Grenoble. Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015

Les antiseptiques. Claire Chapuis. Pharmacien CHU de Grenoble. Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Les antiseptiques Claire Chapuis Pharmacien CHU de Grenoble Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Définitions Plan Mode d action Résistance bactérienne Classification

Plus en détail

LE METIER D ASSISTANTE DENTAIRE. RISQUE ET PREVENTION

LE METIER D ASSISTANTE DENTAIRE. RISQUE ET PREVENTION LE METIER D ASSISTANTE DENTAIRE. RISQUE ET PREVENTION 1 Définition : Une assistante dentaire est une personne aidant un dentiste au fauteuil. Elle peut être formée soit par un dentiste, soit par une école

Plus en détail

Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014

Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014 Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014 Dispositifs intravasculaires En établissement de santé En HAD Fréquence d exposition Prévalence

Plus en détail

Qu est ce qu un dispositif médical?

Qu est ce qu un dispositif médical? Le traitement des dispositifs médicaux Qu est ce qu un dispositif médical? Tout instrument, équipement, matière, produit, destiné par le fabricant à être utilisé chez l homme à des fins médicales: de prévention,

Plus en détail

Prise d accès veineux périphérique

Prise d accès veineux périphérique Prise d accès veineux périphérique définition Acte consistant à introduire dans une veine, un cathéter court de façon aseptique permettant l injection continue ou discontinue de thérapeutiques (médicaments,

Plus en détail

Mise à jour de la conférence de consensus "gestion pré-opératoire du risque infectieux " Marie Froesch

Mise à jour de la conférence de consensus gestion pré-opératoire du risque infectieux  Marie Froesch Mise à jour de la conférence de consensus "gestion pré-opératoire du risque infectieux " Marie Froesch CONTEXTE Conférence de consensus " gestion du risque pré-opératoire du risque infectieux " recommandations

Plus en détail

Les précautions standard. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine

Les précautions standard. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Les précautions standard Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Cadre réglementaire r et Recommandations Décret 4 mai 1994 (protection des travailleurs)

Plus en détail

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008 Page : 1 MISE A JOUR N version : OBJET DE LA REVISION ET NATURE DES MODIFICATIONS Annule et remplace le protocole préparation et pose de perfusion section pose sous cutanée OBJET Décrire la technique de

Plus en détail

Les Hémocultures. -De la prescription au Laboratoire. D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice

Les Hémocultures. -De la prescription au Laboratoire. D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice Les Hémocultures -De la prescription au Laboratoire D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice CONSTAT Fréquence et importance de la réalisation d hémocultures

Plus en détail

LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE. OBJECTIF: gestion du risque infectieux DEFINITION LES RECOMMANDATIONS

LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE. OBJECTIF: gestion du risque infectieux DEFINITION LES RECOMMANDATIONS LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE LES RECOMMANDATIONS OBJECTIF: gestion du risque infectieux Réduire le nombre de micro-organismes présents sur la peau en agissant le plus largement possible sur les flores

Plus en détail

Hygiène en situation d urgence d HIARP 2013

Hygiène en situation d urgence d HIARP 2013 Hygiène en situation d urgence d : HIARP 2013 Introduction : Les gestes d urgence d peuvent sauver une personne à court terme Le non respect des règles r élémentaires d hygiène et d asepsie d lors de ces

Plus en détail

Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et

Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et Prévention de la transmission croisée, rappel sur les précautions standard en Hygiène et Journées médecins coordonnateurs et cadres des EHPAD 2010 ARLIN Lorraine arlin@chu-nancy.fr Niveau 1: Le risque

Plus en détail

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE I OBJET et DOMAINE D APPLICATION Prévenir les infections liées aux cathéters veineux périphériques courts. Le mode opératoire concerne

Plus en détail

La suppression de la contamination par le matériel La réduction de la contamination de personnes à personnes Assainissement de l environnement

La suppression de la contamination par le matériel La réduction de la contamination de personnes à personnes Assainissement de l environnement L hygiène hospitalière c est : La suppression de la contamination par le matériel La réduction de la contamination de personnes à personnes Assainissement de l environnement Définitions Asepsie : ensemble

Plus en détail

Compétence 4 UE 4.4. S2

Compétence 4 UE 4.4. S2 Compétence 4 UE 4.4. S2 HEMOCULTURE SITUATION: Vous êtes en stage en pneumologie, vous prenez en charge Mme H, 75ans entrée pour pneumopathie. Vous prenez sa température, elle a 39 5, la patiente vous

Plus en détail

UE 2.10 S1 : INFECTIOLOGIE, HYGIENE GLOSSAIRE

UE 2.10 S1 : INFECTIOLOGIE, HYGIENE GLOSSAIRE Instituts de Formation en Soins Infirmiers HOPITAL DE RANGUEIL 1, Avenue Jean-Poulhès TSA 50032 31059 TOULOUSE Cedex 05 61 32 25 45 05 61 32 22 78 05 61 32 20 62 CENTRE HOSPITALIER GERARD MARCHANT 134,

Plus en détail

Secteur de naissance considéré comme une zone à risque infectieux

Secteur de naissance considéré comme une zone à risque infectieux Centre de coordination Sud Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Prise encharge nouveau né né Soins de cordon Elisabeth Laprugne Garcia Cadre supérieur de santé en hygiène

Plus en détail

Les antiseptiques : retour aux bases pour mieux les utiliser. Dr C. Landelle Unité d Hygiène Hospitalière Pole de Santé Publique CHU Grenoble Alpes

Les antiseptiques : retour aux bases pour mieux les utiliser. Dr C. Landelle Unité d Hygiène Hospitalière Pole de Santé Publique CHU Grenoble Alpes Les antiseptiques : retour aux bases pour mieux les utiliser Dr C. Landelle Unité d Hygiène Hospitalière Pole de Santé Publique CHU Grenoble Alpes Conflits d intérêt Aucun 2 Priorités en prévention et

Plus en détail

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable)

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable) Fiche n 1 : Avant la pose de CCI Audit organisationnel : 1 fiche par établissement «poseur» Répondre à l'ensemble des questions ci-dessous 1-1 Une Check-list Voie Veineuse Centrale est mise en place dans

Plus en détail

Infections nosocomiales

Infections nosocomiales 17/05/2017 (11h-12h) GAZE Laura L2 CR : CHAZAL Justine Pr Fenollar 8 Pages AIH Infections nosocomiales Infections nosocomiales Plan A. Définitions I. Infections associées aux soins II. Autres définitions

Plus en détail

HYGIÈNE ET SOINS AMBULATOIRES HYGIÈNE AU CABINET MÉDICAL. Un sujet d actualité

HYGIÈNE ET SOINS AMBULATOIRES HYGIÈNE AU CABINET MÉDICAL. Un sujet d actualité HYGIÈNE ET SOINS AMBULATOIRES HYGIÈNE AU CABINET MÉDICAL Un sujet d actualité LÉGISLATION, ÉTHIQUE ET RESPONSABILITÉ CIVILE RESPONSABILITÉ DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ EN MATIÈRE DE PRÉVENTION DU RISQUE

Plus en détail

Formation en ligne. Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures. N. Khouider

Formation en ligne. Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures. N. Khouider Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Formation en ligne Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures N.

Plus en détail

Correction de l évaluation n 3 du 20 Janvier : Infectiologie

Correction de l évaluation n 3 du 20 Janvier : Infectiologie Correction de l évaluation n 3 du 20 Janvier 2011 2.10 : Infectiologie 1. Citez les 7 mesures de précautions standard : - Lavage des mains - Port de gants (en cas de liquide biologique et/ou peau lésée

Plus en détail

Sensibilisation à la prévention des. Infections Nosocomiales

Sensibilisation à la prévention des. Infections Nosocomiales Sensibilisation à la prévention des Sensibilisation aux Infections Nosocomiales Infections Nosocomiales Définitions Quelques chiffres Mécanismes d acquisition Règles d hygiène de base Stage d initiation

Plus en détail

Corinne Tamames Cadre de santé hygiéniste

Corinne Tamames Cadre de santé hygiéniste Corinne Tamames Cadre de santé hygiéniste Définition AFNOR L'antisepsie est une opération au résultat momentané permettant, au niveau des tissus vivants, dans la limite de leur tolérance, d éliminer ou

Plus en détail

Section DTS en Imagerie Médicale et Radiologie Thérapeutique

Section DTS en Imagerie Médicale et Radiologie Thérapeutique Hygiène «Cette eau, cette éponge avec laquelle vous lavez, vous recouvrerez une plaie, y dépose des germes qui ont une facilité de propagation dans les tissus et qui entraîneraient infailliblement la mort

Plus en détail

Programme de microbiologie générale et appliquée

Programme de microbiologie générale et appliquée Programme de microbiologie générale et appliquée Connaissances Indicateurs d'évaluation 1. STRUCTURE ET MULTIPLICATION DES MICRO-ORGANISMES 1.1 Diversité du monde microbien : Algues, protozoaires, champignons

Plus en détail

ANTISEPTIQUES DESINFECTANTS DETERGENTS

ANTISEPTIQUES DESINFECTANTS DETERGENTS ANTISEPTIQUES DESINFECTANTS DETERGENTS Dr Olivier LEHIANI PH HYGIENISTE DEPARTEMENTAL CH BOURGES/ ST AMAND/ VIERZON IFSI BOURGES 2009/2010 1 Objectif Prévention de la pénétration de micro organisme dans

Plus en détail

Antisepsie de la peau saine avant geste invasif chez l adulte Recommandations pour la pratique clinique

Antisepsie de la peau saine avant geste invasif chez l adulte Recommandations pour la pratique clinique Antisepsie de la peau saine avant geste invasif chez l adulte Recommandations pour la pratique clinique 12 e Journée Régionale de la Prévention des Infections associées aux soins du Languedoc Roussillon

Plus en détail

3. DOCUMENTS DE REFERENCE :

3. DOCUMENTS DE REFERENCE : 1. OBJET : Ce protocole décrit les étapes relatives à la réalisation d hémoculture dans les conditions maximales d asepsie et le respect des précautions standards. La réalisation dans des conditions aseptiques

Plus en détail

Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014

Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014 Journée d actualisation des assistants de prévention 2014 Accident d exposition au sang Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014 1 - GÉNÉRALITÉS : MALADIES TRANSMISSIBLES PAR LE SANG Tout microbe présent

Plus en détail