Gestion d un patient ayant été hospitalisé à l étranger

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion d un patient ayant été hospitalisé à l étranger"

Transcription

1 Gestion d un patient ayant été hospitalisé à l étranger Dr Cécile MOURLAN Pharmacien hygieniste ARLIN Languedoc Roussillon

2 Pourquoi se méfier des patients ayant été hospitalisés à l étranger

3 BHRe? Bactérie Hautement Résistante émergente Bactérie commensale du TD Résistante à de nombreux antibiotiques Mécanismes transférables entre bactéries Emergente selon l épidémiologie connue (n ayant diffusée en France que sous un mode sporadique ou épidémique limité) : Enterobactéries productrices de carbapénémases (EPC) Enterococcus faecium résistant aux glycopeptides (ERG)

4 Evolution des résistances KP

5

6 Etude Hôpital Bichât Portage BMR/BHR chez patients rapatriés 07/2012 à 10/2013 Tous les patients rapatriés et ATCD étrangers Recherche BMR et BHRe 132 patients : 70 % Afrique(40% Afrique du nord) 35 rapatriés 97 hospitalisés à l étranger dans l année Margaux Lepainteur, CL31, SF2H Marseille 6 juin 2014

7 Margaux Lepainteur, CL31, SF2H Marseille 6 juin 2014 Etude Hôpital Bichât Portage BMR/BHR chez patients rapatriés Résultats : 48% portage BMR 63 BLSE 60 patients SARM 5 patients (2 co portages) 69 NON OUI

8 Margaux Lepainteur, CL31, SF2H Marseille 6 juin 2014 Etude Hôpital Bichât Portage BMR/BHR chez patients rapatriés 15/132 : 11% patients porteurs BHRe et A.baumanii PC Dont 10 hospitalisés en réanimation 7 infectés : 47% Mode d admission Rapatriement sanitaire 10 (67%) Hospitalisation dans le mois précédent : 4 (27%) Hospitalisation dans l année précédente : 1 (7%) 24 bactéries : 9 ABRI- 9 EPC- 6 ERV Sous estimation : sur la même période, 6 patients porteurs sur prélèvement clinique et ayant eu une hospitalisation à l étranger

9 Que faire pour les repérer

10 Mesures établissements Identification des rapatriements : Organisation interne des circuits, info EOHH ARS devrait être informée par prestataire et info ES en temps réel Interrogation des patients sur leurs antécédents hosp: Aux urgences À l admission : bureau des admissions, entretien médical, paramédical Information CME, aux internes

11 Exemple affiche

12 Quelles précautions

13 Les recommandations du HCSP Actualiser et harmoniser les recommandations de détection et de prise en charge des patients colonisés ou infectés par BHRe: ERG et EPC les rendre plus opérationnelles et plus compréhensibles

14 Fiches techniques en fonction des risques et des circonstances de découverte Mesures générales à appliquer dès l identification de BHRe, quelle que soit la situation Fiche «Admission d un patient hospitalisé à l étranger dans l année précédente» Fiche «Découverte «fortuite» d un patient porteur de BHRe en cours d hospitalisation» Fiche «Contrôle d une épidémie» Fiche «Admission d un patient déjà connu porteur d une BHRe» Fiche «Admission d un patient contact lors d une situation épidémique» Fiche «Admission d un patient contact en dehors d une situation épidémique» Fiche «Mode de sortie en SSR, SLD, HAD, EHPAD, domicile d un patient détecté porteur d une BHRe en court séjour»

15 Principes généraux Identification des patients à risque et dépistages Equipe dédiée ou application des PCC avec un très haut niveau et organisation spécifique des soins Définition de Niveaux de risque Elevé Au moins un cas secondaire Moyen Identifié au cours de l hospitalisation Patients rapatriés Faible En PCC à l admission

16 Définition Patient porteur Identifié à l entrée, condition de PEC : Chambre seule et PCC, équipe dédiée, Découverte fortuite Patients contacts Tous les patients pris en charge en hospitalisation par la même équipe Durée du dépistage variable selon le contexte

17

18 En Europe?

19 ? Mais, Pour quelle efficacité?

20 Enquete APHP Risque d épidémie selon mesures prises 373 alerte BHRe : 246 EPC/127 ERG Lien cas index étranger : 271/373 : 73% 55 épidémies 619 cas : 373 cas index 246 cas secondaires Sandra Fournier, CL33, SF2H Marseille 6 juin 2014

21 Enquete APHP Sandra Fournier, CL33, SF2H Marseille 6 juin 2014

22 Et les voyages

23 Risque de portage chez les voyageurs 57 voyageurs de retour d inde, non hospitalisés, non malades : 3 colonisés par EPC, Durée du portage < 1mois Etude des antécédents de voyage parmi les personnels de santé ayant pris en charge une patiente porteuse d une EPC NDM1, sans aucun ATCD de voyage : 38 % ont voyagé dans 19 pays différents dans les 6 mois précédents.

24 Maxime de conclusion "La plupart des voyages trouve leur intérêt dans l'anticipation qu'on en fait ou le souvenir qu'on en garde; la réalité se limite le plus souvent à la perte de ses bagages."(r. Nadelson) ou à l enrichissement de sa flore

25 En conclusion pour la gestion des BHRe

Unité d hygiène et de lutte contre les Infections nosocomiales, Hôpital Bichat-Claude Bernard, Paris. 2

Unité d hygiène et de lutte contre les Infections nosocomiales, Hôpital Bichat-Claude Bernard, Paris. 2 Suspicions de portage de bactéries multi ou hautement résistantes (BMR/BHR) aux antibiotiques chez des patients rapatriés ou ayant été hospitalisés à l étranger M. Lepainteur 1, G. Birgand 1,3, I. Lolom

Plus en détail

TENTATIVE D IMPLANTATION DES BHRe EN AUVERGNE

TENTATIVE D IMPLANTATION DES BHRe EN AUVERGNE TENTATIVE D IMPLANTATION DES BHRe EN AUVERGNE Réunion OMEDIT - ARLIN Auvergne Le 15/04/2014 C. RIMPICI, responsable EOHH Dr VERDIER, PH responsable du pôle de médecine d urgence CH MONTLUCON Qu est ce

Plus en détail

Commission spécialisée Sécurité Patient

Commission spécialisée Sécurité Patient Commission spécialisée Sécurité Patient Constitution d un GT représentatif : Hygiénistes, infectiologues, bactériologistes Recrutement de 2 chargés de mission (bibliographie) Partenariat avec Sociétés

Plus en détail

Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes»(bhre)

Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes»(bhre) Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes»(bhre) actualisation 2013 des recommandations ERG/EPC du HCSP Dr Karine Blanckaert

Plus en détail

Mise en ligne 19 08 2010

Mise en ligne 19 08 2010 Mise en ligne 19 08 2010 Contexte Problématique du rapatriement en France de patients, porteurs de BMR Difficultés : patients asymptomatiques Patients atteints d infections urinaires ou cutanées à BMR

Plus en détail

Mais aussi. Mais aussi. www.webbertraining.com. Contexte. Existant. Contexte

Mais aussi. Mais aussi. www.webbertraining.com. Contexte. Existant. Contexte Contexte Recommanda)ons françaises pour la préven)on de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux an)bio)ques émergentes» (BHRe), 2013 Preven&ng emergent and highly resistant bacteria

Plus en détail

PRÉVENIR LA TRANSMISSION CROISÉE DES «BACTÉRIES HAUTEMENT RÉSISTANTES AUX ANTIBIOTIQUES ÉMERGENTES» (BHRE)

PRÉVENIR LA TRANSMISSION CROISÉE DES «BACTÉRIES HAUTEMENT RÉSISTANTES AUX ANTIBIOTIQUES ÉMERGENTES» (BHRE) PROCÉDURE PRÉVENIR LA TRANSMISSION CROISÉE DES «BACTÉRIES HAUTEMENT RÉSISTANTES AUX ANTIBIOTIQUES ÉMERGENTES» (BHRE) PG INF 008 v2 03/2014 1/10 MODIFICATIONS APPORTÉES Ce document remplace et annule les

Plus en détail

Epidémiologie des bactéries hautement résistantes et émergeantes en France

Epidémiologie des bactéries hautement résistantes et émergeantes en France Bactéries hautement résistantes et émergentes (BHRe) Epidemiology of emergent and highly resistant bacteria in France Epidémiologie des bactéries hautement résistantes et émergeantes en France Bactéries

Plus en détail

Prévenir la Diffusion des BHRe en région Centre : les nouvelles recommandations françaises pour le SSR, le SLD, l HAD et le secteur Médico-Social

Prévenir la Diffusion des BHRe en région Centre : les nouvelles recommandations françaises pour le SSR, le SLD, l HAD et le secteur Médico-Social Prévenir la Diffusion des BHRe en région Centre : les nouvelles recommandations françaises pour le SSR, le SLD, l HAD et le secteur Médico-Social Bruno Grandbastien pour le groupe de travail du HCSP Faculté

Plus en détail

Maîtrise de la transmission des Bactéries hautement résistantes émergentes (BHRe)

Maîtrise de la transmission des Bactéries hautement résistantes émergentes (BHRe) Maîtrise de la transmission des Bactéries hautement résistantes émergentes (BHRe) Dr E. Poirier, K. Guerre PH responsable ARLIN Lorraine Nancy, le 4 octobre 2013 Point sur la situation en Lorraine Septembre

Plus en détail

patient porteur de BHR en SSR

patient porteur de BHR en SSR Gestion d un d patient porteur de BHR en SSR Centre Mutualiste de RééR ééducation et Réadaptation R Fonctionnelles de Kerpape D. HELGUEN-E. LE CAIGNEC EOHH Journée régionale de formation en hygiène hospitalière

Plus en détail

Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen

Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen Gestion d un cas de portage d entérocoque résistant aux glycopeptides (ERG- ERV) Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen IXème Journée régionale de Prévention des infections associées aux

Plus en détail

Bactéries hautement résistantes émergentes et hygiène. -

Bactéries hautement résistantes émergentes et hygiène. - Bactéries hautement résistantes émergentes et hygiène. - Dr O. BELLON (Centre Hospitalier de Brignoles) et A. LORY (Marseille ARLIN PACA) Marseille Novembre 2014 Aucun conflit d intérêt avec l industrie

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉPISTAGE DES BMR

POLITIQUE DE DÉPISTAGE DES BMR POLITIQUE DE DÉPISTAGE DES BMR CLIN avril 2012 CONTEXTE : ICALIN 2 Nouveaux items pour le calcul du score du bilan des activités de lutte contre les infections nosocomiales dans les établissements de santé

Plus en détail

Bactéries Hautement Résistantes aux Antibiotiques BHR. Karine ASTRUC ARLIN Bourgogne

Bactéries Hautement Résistantes aux Antibiotiques BHR. Karine ASTRUC ARLIN Bourgogne Bactéries Hautement Résistantes aux Antibiotiques BHR Karine ASTRUC ARLIN Bourgogne A. BMR / BHR Introduction Depuis l utilisation des ATB=> émergence des résistance BMR : Résistance à plusieurs familles

Plus en détail

Cécile Mourlan PH coordinatrice ARLIN CCLIN FELIN Réunion-Mayotte

Cécile Mourlan PH coordinatrice ARLIN CCLIN FELIN Réunion-Mayotte Des BMR aux BHR Cécile Mourlan PH coordinatrice ARLIN CCLIN FELIN Réunion-Mayotte Les enjeux Pas de nouvelles molécules antibiotiques Des malades de plus en plus fragiles Des actes de plus en plus invasifs

Plus en détail

Quelle politique de dépistage des BMR au sein des établissements de santé?

Quelle politique de dépistage des BMR au sein des établissements de santé? Quelle politique de dépistage des BMR au sein des établissements de santé? Journée Régionale des CLIN et EOH de Haute Normandie Mardi 20 avril 2010 Dr Sophie Boyer Laboratoire de Microbiologie Nouvelles

Plus en détail

Retour d expérience : gestion d une épidémie ERV

Retour d expérience : gestion d une épidémie ERV Beaujon Retour d expérience : gestion d une épidémie ERV C. Martin, cadre, service de médecine interne C. Ciotti, technicienne biohygiéniste, équipe opérationnelle d hygiène Hôpital Beaujon, Clichy Le

Plus en détail

Gestion d une épidémie de KPC : retour d expérience : investigation et gestion de crise

Gestion d une épidémie de KPC : retour d expérience : investigation et gestion de crise Gestion d une épidémie de KPC : retour d expérience : investigation et gestion de crise Dr G. ANTONIOTTI Direction des Risques Coordonnateur Risques Infectieux Générale de Santé, Paris Atelier A5 Société

Plus en détail

Bactéries Multi-résistantes (BMR)

Bactéries Multi-résistantes (BMR) L information biomédicale des Laboratoires Oriade - Janvier 2014 Bactéries Multi-résistantes (BMR) Isolées en ville Devant l émergence des bactéries multirésistantes (BMR) isolées en ville, les biologistes

Plus en détail

Gestion d une épidémie à bactérie hautement résistante (BHRe)

Gestion d une épidémie à bactérie hautement résistante (BHRe) Gestion d une épidémie à bactérie hautement résistante (BHRe) Enterococcus faecium résistant aux glycopeptides : expérience de terrain d une alerte épidémique au groupement hospitalier Edouard Herriot,

Plus en détail

INFECTIONS NOSOCOMIALES

INFECTIONS NOSOCOMIALES INFECTIONS NOSOCOMIALES I - Définitions La définition générale d une infection nososcomiale est la suivante : infection contractée au cours d un séjour dans un établissement de soins. Un délai de 48h au

Plus en détail

Émergence de bactéries multirésistantes : quelles conséquences pour les EHPAD?

Émergence de bactéries multirésistantes : quelles conséquences pour les EHPAD? Émergence de bactéries multirésistantes : quelles conséquences pour les EHPAD? 2 ème journée régionale Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD ARLIN Haute-Normandie - CCLIN Paris Nord 18 novembre

Plus en détail

Bactéries Hautement Résistantes et Bactéries multirésistantes aux antibiotiques Place des Précautions Complémentaires au bloc opératoire

Bactéries Hautement Résistantes et Bactéries multirésistantes aux antibiotiques Place des Précautions Complémentaires au bloc opératoire 32èmes Journées d Etude et de Perfectionnement de l UNAIBODE, Lyon, mai 2015 Bactéries Hautement Résistantes et Bactéries multirésistantes aux antibiotiques Place des Précautions Complémentaires au bloc

Plus en détail

Réunion régionale EOH Strasbourg 06 septembre A. BETTINGER T.LAVIGNE Animateurs Réseau BHRe

Réunion régionale EOH Strasbourg 06 septembre A. BETTINGER T.LAVIGNE Animateurs Réseau BHRe Réunion régionale EOH Strasbourg 06 septembre 2013 A. BETTINGER T.LAVIGNE Animateurs Réseau BHRe Adopté en conseil excécutif le 10/07/13 Parution le 29/08/13 A. BETTINGER- T. LAVIGNE / réunion régionale

Plus en détail

Organiser la mobilisation générale pour gérer une épidémie à BHRe. Pôle 3R -Service de SSR polyvalent S. DIALLO, CSS

Organiser la mobilisation générale pour gérer une épidémie à BHRe. Pôle 3R -Service de SSR polyvalent S. DIALLO, CSS Organiser la mobilisation générale pour gérer une épidémie à BHRe Pôle 3R -Service de SSR polyvalent S. DIALLO, CSS Présentation du service / 154 lits HC Impact des organisations et de l architecture dans

Plus en détail

Bactéries Hautement Résistantes BHRe

Bactéries Hautement Résistantes BHRe Bactéries Hautement Résistantes BHRe Des recommandations adaptées à des BMR particulières Entérocoques résistants aux glycopeptides (ERG) Dès 2005 (avis CTINILS puis fiches techniques) Rapport HCSP 2010

Plus en détail

Les Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes

Les Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes Les Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes Quelle problématique? épidémiologie nationale et régionale Emmanuelle MARTIN PH Hygiéniste CHI Elbeuf-Louviers XIIe journée régionale de

Plus en détail

10 questions sur les BHRe Tout ce que les recommandations du HCSP ne vous disent pas

10 questions sur les BHRe Tout ce que les recommandations du HCSP ne vous disent pas 10 questions sur les BHRe Tout ce que les recommandations du HCSP ne vous disent pas Olivier Baud ARlin Auvergne EOHH CHU Clermont Ferrand Méthode Relecture des recommandations Recherche des questions

Plus en détail

BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents

BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents L. Grolier-Bois - Médecin hygiéniste Centre Hospitalier de Bretagne-Sud (56) Centre Hospitalier de Quimperlé (29) ARLIN BRETAGNE Journée Régionale de Formation

Plus en détail

Bactéries Multi Résistantes aux antibiotiques BMR ET VOYAGES. 14 juin 2012-13 JNI. V Morange PH hygiéniste CHRU Tours

Bactéries Multi Résistantes aux antibiotiques BMR ET VOYAGES. 14 juin 2012-13 JNI. V Morange PH hygiéniste CHRU Tours Bactéries Multi Résistantes aux antibiotiques BMR ET VOYAGES V Morange PH hygiéniste CHRU Tours 14 juin 2012-13 JNI Les bactéries Des BMR aux BHR émergentes Des BMR Les bactéries Bactéries S. aureus Entérobactéries

Plus en détail

UNE BASE DE DONNÉES UNIQUE POUR GÉRER ALERTES, SURVEILLANCE ET SIGNALEMENTS DES INFECTIONS ASSOCIÉES AUX SOINS (IAS)

UNE BASE DE DONNÉES UNIQUE POUR GÉRER ALERTES, SURVEILLANCE ET SIGNALEMENTS DES INFECTIONS ASSOCIÉES AUX SOINS (IAS) UNE BASE DE DONNÉES UNIQUE POUR GÉRER ALERTES, SURVEILLANCE ET SIGNALEMENTS DES INFECTIONS ASSOCIÉES AUX SOINS (IAS) Y. Berrouane 1, E. Graglia 1, Y. Gendreike 2, P. Veyres 1, P. Pugliese 3, F. Dulbecco

Plus en détail

Patients contact BHRe : Gestion d un parcours de soins avec venues itératives

Patients contact BHRe : Gestion d un parcours de soins avec venues itératives Patients contact BHRe : Gestion d un parcours de soins avec venues itératives CAMUS Céline, TEQUI B., VANSTEENE D., LE GAL AL., BRETHE N., BARBAROT V. Institut de Cancérologie de l Ouest Site Nantes SF2H

Plus en détail

Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe)

Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe) Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe) Rencontre régionale des correspondants en hygiène du Limousin 28

Plus en détail

BMR et BHRe. Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015

BMR et BHRe. Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015 BMR et BHRe Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015 Rappel : mise en évidence bactéries Prélèvements : hémocultures, LBA, LCR, prélèvements

Plus en détail

Evaluation des coûts de dépistage d Entérocoques Résistants aux Glycopeptides : Résultats préliminaires

Evaluation des coûts de dépistage d Entérocoques Résistants aux Glycopeptides : Résultats préliminaires Evaluation des coûts de dépistage d Entérocoques Résistants aux Glycopeptides : culture versus PCR Résultats préliminaires J. Assoukpa, L. Dupraz, D. Lecointe UFHHLIN, Centre Hospitalier Sud Francilien,

Plus en détail

ARLIN Nord-pas de Calais

ARLIN Nord-pas de Calais PLAN DE MAITRISE D UNE EPIDEMIE Date : 07/07/11 Page : 1/15 REDACTION VERIFICATION APPROBATION ARLIN Nord-pas de Calais NOM : Fonction : Visa : NOM : Fonction : Visa : NOM : Fonction Visa : I. OBJET Proposer

Plus en détail

VRE - Hopital - Prise en charge des patients colonisés/infectés par un entérocoque vancomycine résistant (VRE) et des contacts

VRE - Hopital - Prise en charge des patients colonisés/infectés par un entérocoque vancomycine résistant (VRE) et des contacts FICHE TECHNIQUE VRE - Hopital - Prise en charge des patients colonisés/infectés par un entérocoque vancomycine résistant (VRE) et des contacts 1. OBJET Cette instruction de prise en charge a pour objectif

Plus en détail

Cas pratique Klebsiella pneumoniae oxa 48. Hélène Boulestreau - Service d'hygiène Hospitalière - CHU de Bordeaux 1

Cas pratique Klebsiella pneumoniae oxa 48. Hélène Boulestreau - Service d'hygiène Hospitalière - CHU de Bordeaux 1 Cas pratique Klebsiella pneumoniae oxa 48 Hélène Boulestreau - Service d'hygiène Hospitalière - CHU de Bordeaux 1 Contexte CHU de 3300 lits répartis sur 3 groupes hospitaliers et 5 sites Toutes les spécialités

Plus en détail

Gestion des BHRe en EHPAD

Gestion des BHRe en EHPAD Gestion des BHRe en EHPAD Cas clinique Dr Jean-Baptiste EUZEN Conflit d intéret Aucun avec le sujet concerné Mme C, 83 ans, est institutionnalisée depuis 2014 dans un Ehpad du CHRU de Brest Antécédents:

Plus en détail

Bactéries multi-résistantes émergentes et importation. Dr C. LAWRENCE PH Hygiène CHU R. Poincaré APHP

Bactéries multi-résistantes émergentes et importation. Dr C. LAWRENCE PH Hygiène CHU R. Poincaré APHP Bactéries multi-résistantes émergentes et importation Dr C. LAWRENCE PH Hygiène CHU R. Poincaré APHP BMR émergente : définition? Bactérie dont le mécanisme de résistance est nouveau et qui possède une

Plus en détail

Précautions standard et complémentaires

Précautions standard et complémentaires 12 ème journée de formation continue de Prévention du Risque Infectieux Nosocomial de l Océan Indien Précautions standard et complémentaires Vendredi 24 avril 2015 Catherine Avril Jessy Clavier Léa Bruneau

Plus en détail

Plan local de gestion d une situation épidémique

Plan local de gestion d une situation épidémique Plan local de gestion d une situation épidémique CONTEXTE Le plan stratégique national de prévention des infections associées aux soins 2009-2013 prévoit que les établissements de santé intègrent aux plans

Plus en détail

Prélèvements microbiologiques: Quoi? Chez qui? Quand? Pourquoi? Quel impact sur la surveillance?

Prélèvements microbiologiques: Quoi? Chez qui? Quand? Pourquoi? Quel impact sur la surveillance? Prélèvements microbiologiques: Quoi? Chez qui? Quand? Pourquoi? Quel impact sur la surveillance? Journée d échanges des réseaux ATB & BMR Sud Est Pr Jean-Philippe Lavigne (CHU Nîmes, INSERM U1047) Questions

Plus en détail

Les Infections Associées aux Soins

Les Infections Associées aux Soins Les Infections Associées aux Soins Dr Catherine Sartor EOH Conception Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Ecole IFSI, Marseille, 12 septembre 2014 Définitions 2007 Infection Nosocomiale (IN) 1999

Plus en détail

Les nouvelles recommandations pour prévenir les infections associées aux soins

Les nouvelles recommandations pour prévenir les infections associées aux soins 1ère journée ALIAS Lille - mardi 29 mars 2011 Les nouvelles recommandations pour prévenir les infections associées aux soins Bruno Grandbastien Faculté de Médecine Henri Warembourg, Université de Lille

Plus en détail

«Isolement» Précautions Complémentaires d Hygiène (PCH)

«Isolement» Précautions Complémentaires d Hygiène (PCH) «Isolement» Précautions Complémentaires d Hygiène (PCH) EPU «Bactéries Multi-Résistantes» 21 janvier 2010 Dr I. Martin Équipe Opérationnelle d Hygiène 1 Définitions «Isolement» : mesures d hygiène visant

Plus en détail

Nouveaux indicateurs. La Direction. La médecine du travail. Le laboratoire

Nouveaux indicateurs. La Direction. La médecine du travail. Le laboratoire Nouveaux indicateurs Règles de remplissage/contrôle/preuves inconnus: En 2012, on devra saisir 2011 Eléments «nouveaux» (officieux et pas définitifs) Il faut idéalement d ici le 31 décembre pour: La Direction

Plus en détail

Prévention de la transmission des agents infectieux

Prévention de la transmission des agents infectieux PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION CROISÉE DES MICRO-ORGANISMES Précautions standard et complémentaires Elisabeth Laprugne-Garcia CClin Sud-Est 29/04/2015 Prévention de la transmission des agents infectieux

Plus en détail

Prévention de la transmission croisée des Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes (BHRe)

Prévention de la transmission croisée des Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes (BHRe) Prévention de la transmission croisée des Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes (BHRe) Collection Documents Prévention de la transmission croisée des Bactéries Hautement Résistantes

Plus en détail

Organisation de la prévention des infections associées aux soins (IAS) en France

Organisation de la prévention des infections associées aux soins (IAS) en France Organisation de la prévention des infections associées aux soins (IAS) en France Dr Jeanne-Marie GERMAIN Antenne régionale du C.CLIN 1 ère journée régionale des représentants des usagers des CRUQPEC et

Plus en détail

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact GUIDE POUR L ORGANISATION DE L ÉVALUATION ET LE RECUEIL DES DONNÉES Novembre 2011 Composition groupe de travail / Etablissements test : CH Germon

Plus en détail

Epidémie d entérobactéries productrices de carbapénémases au CHU d Angers

Epidémie d entérobactéries productrices de carbapénémases au CHU d Angers Epidémie d entérobactéries productrices de carbapénémases au CHU d Angers Journées inter réseaux Poitou-Charentes Dr Clément LEGEAY CHU d Angers Université d Angers Unité de Prévention et de Lutte contre

Plus en détail

Une bactérie hautement résistante est diagnostiquée chez un patient : que faire?

Une bactérie hautement résistante est diagnostiquée chez un patient : que faire? 8 e rencontre régionale destinée aux représentants des usagers des établissements de santé et aux associations d usagers de Picardie Une bactérie hautement résistante est diagnostiquée chez un patient

Plus en détail

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact :

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Un nouvel outil pour les équipes d hygiène Xe JOURNEE REGIONALE DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Yann Ollivier 1 Contexte /

Plus en détail

ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE

ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE MODULE REGIONAL PORTAGE DIGESTIF EBLSE ET EPC PROTOCOLE www.rhc-arlin.com 1 CONTEXTE La prévalence de la colonisation digestive à EBLSE pour les patients des établissements

Plus en détail

Détecter les ERV. Pourquoi? Qui? Comment?

Détecter les ERV. Pourquoi? Qui? Comment? Détecter les ERV. Pourquoi? Qui? Comment? P.-Y. Donnio Bactériologie-Hygiène, CHU de Rennes EA 1254 Microbiologie-Risques Infectieux, Université de Rennes 1 CCLIN-Ouest 32 ème Réunion Interdisciplinaire

Plus en détail

SURVEILLANCE DES INFECTIONS

SURVEILLANCE DES INFECTIONS CLIN Avril 2012 SURVEILLANCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES À LA CND Protocole de surveillance Transmission des bactério + vers l EOH Enquête systématique réalisée par l EOH Identification des IN Validation

Plus en détail

1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD. Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble

1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD. Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble 1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble INFECTION NOSOCOMIALE : DEFINITION Consécutive à des soins Le plus souvent à l hôpital

Plus en détail

C est quoi une BHRe?

C est quoi une BHRe? Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes»(bhre) actualisation 2013 des recommandations ERG/EPC du HCSP Dr Karine Blanckaert

Plus en détail

Analyse des risques à posteriori selon la méthode ALARM au décours d une épidémie à entérobactéries productrices de carbapénémases

Analyse des risques à posteriori selon la méthode ALARM au décours d une épidémie à entérobactéries productrices de carbapénémases Analyse des risques à posteriori selon la méthode ALARM au décours d une épidémie à entérobactéries productrices de carbapénémases XXIII e Congrès de la SF2H - Lille 7 juin 2012 Tristan Delory 1, E Seringe

Plus en détail

4 ème Journée Régionale Arlin Corse 15 mai 2014 Claude Bernet

4 ème Journée Régionale Arlin Corse 15 mai 2014 Claude Bernet Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Bactéries hautement résistantes émergentes (BHRe) et avenir des outils nationaux, internationaux (programme,

Plus en détail

Recommandations pour prévenir les disséminations des Entérobactéries résistantes : EBLSE et EPC

Recommandations pour prévenir les disséminations des Entérobactéries résistantes : EBLSE et EPC Recommandations pour prévenir les disséminations des Entérobactéries résistantes : EBLSE et EPC Dr L. Simon Centre de Coordination de Lutte contre les Infections Nosocomiales de l Est Dr L. Simon - CClin

Plus en détail

Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR)

Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR) Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR) APHAL Mardi 15 septembre 2015 Dr E. POIRIER ARLIN Lorraine La résistance aux antibiotiques o existait bien avant leur utilisation chez l

Plus en détail

S.A.S Clinique Saint Roch Cambrai-Marchiennes-Denain

S.A.S Clinique Saint Roch Cambrai-Marchiennes-Denain Mise en place des recommandations BHRe en SSR S.A.S Clinique Saint Roch Cambrai-Marchiennes-Denain M.A BEIRNAERT, Pharmacien Journée régionale d information - Prévention du risque infectieux en SSR Mardi

Plus en détail

Résultats de la mise en œuvre d une stratégie de prise en charge des patients rapatriés

Résultats de la mise en œuvre d une stratégie de prise en charge des patients rapatriés Résultats de la mise en œuvre d une stratégie de prise en charge des patients rapatriés Arzu Tackin Hôpital Européen Georges Pompidou - EOHH - Paris Congrès SF2H - Juin 2012 Un patient rapatrié est un

Plus en détail

Bactéries multirésistantes et voyages

Bactéries multirésistantes et voyages CEMI - Institut Pasteur- 4 avril 2014 Bactéries multirésistantes et voyages Pr Audrey Mérens Laboratoire de Biologie et Equipe d Hygiène Hospitalière Pr Christophe Rapp Service de maladies infectieuses

Plus en détail

Lecture critique. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N.

Lecture critique. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N. Marty Lecture critique Monica Attinger - Unité HPCI Forum HH 10 mars 2015 Article

Plus en détail

Quand lever un Isolement? ERG, EPC, ABRI

Quand lever un Isolement? ERG, EPC, ABRI Quand lever un Isolement? ERG, EPC, ABRI Dr Karine BLANCKAERT Santé publique médecine -sociale Praticien hospitalier Hygiène hospitalière Coordonnateur de l antenne régionale nord pas de calais de lutte

Plus en détail

Nouveaux outils (depuis 1 an) Actualités s en hygiène. Méthodo/Audit Précautions Complémentaires

Nouveaux outils (depuis 1 an) Actualités s en hygiène. Méthodo/Audit Précautions Complémentaires Système d'alerte Procédure PC contact Procédure PC gouttelettes Procédure PC Air Elimination des excreta Vérification des mesures BMR Port d'équipement de protection individuelle 20 situations cliniques

Plus en détail

Epidémie à BHRe : attention aux points d eau! V. Morange EOH CHRU Tours

Epidémie à BHRe : attention aux points d eau! V. Morange EOH CHRU Tours Epidémie à BHRe : attention aux points d eau! V. Morange EOH CHRU Tours Bactéries Hautement Résistantes émergentes - Entérobactéries Productrices de Carbapénémase EPC - Entérocoques Résistants aux Glycopeptides

Plus en détail

La stratégie de maîtrise des BHRe est-elle coût-efficace? Gabriel Birgand

La stratégie de maîtrise des BHRe est-elle coût-efficace? Gabriel Birgand La stratégie de maîtrise des BHRe est-elle coût-efficace? Gabriel Birgand 1 Quelles questions se poser? 1. La stratégie de maîtrise des BHRe est-elle efficace? 2. Combien coûtent les colonisations/infections

Plus en détail

BILLON, C. BURNAT, S.DELLION C. FORTAT, M. PALOMINO O. PATEY

BILLON, C. BURNAT, S.DELLION C. FORTAT, M. PALOMINO O. PATEY Gestion d une épidémie de Klebsiella pneumoniae (Kpn) productrice de carbapénèmase OXA 48 dans un service de Maladies nfectieuses et Tropicales francilien. C. BLLON, C. BURNAT, S.DELLON C. FORTAT, M. PALOMNO

Plus en détail

Patients porteurs de BMR en EHPAD

Patients porteurs de BMR en EHPAD Patients porteurs de BMR en EHPAD Formation hygiène en Gériatrie ARLIN Lorraine arlin@chu-nancy.fr La colonisation par les BMR (bactéries multirésistantes aux antibiotiques) Simple portage Aucun symptôme

Plus en détail

Entérocoque résistant aux glycopeptides : Point sur l épisode régional de l été 2013

Entérocoque résistant aux glycopeptides : Point sur l épisode régional de l été 2013 Entérocoque résistant aux glycopeptides : Point sur l épisode régional de l été 2013 Dr H Marini Unité de Prévention des Infections Nosocomiales CHU-Hôpitaux de Rouen Hygiène et Prévention du Risque Infectieux

Plus en détail

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Nadège Caillere, Cire Océan Indien Dr Joao Simoes, Cellule de veille, d alerte et de gestion

Plus en détail

Audit de connaissance en hygiène hospitalière des professionnels médicaux et paramédicaux dans un hôpital SSR

Audit de connaissance en hygiène hospitalière des professionnels médicaux et paramédicaux dans un hôpital SSR XXIIème Congrès National de la Société Française d Hygiène Hospitalière Unité d'hygiène et d'epidémiologie Hospitalière Evaluation médicale Hôpital San Salvadour Audit de connaissance en hygiène hospitalière

Plus en détail

LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD

LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD Quiz ARLIN Aquitaine Réseau des Ides et cadres hygiénistes d Aquitaine 18 juin 2015 Reco de 2006 en cours d actualisation par groupe de travail : SF2H,

Plus en détail

Audit Précautions Complémentaires 2014

Audit Précautions Complémentaires 2014 Audit Précautions Complémentaires 2014 Présentation S Desmons ARLIN PACA Avril 2014 1 PLAN : Contexte Objectifs Méthodologie de l audit Données recueillies Organisation de l audit Saisie informatique S

Plus en détail

Mesures prises. Evolution. Prise en charge des klebsielles toto-résistantes dans les hôpitaux de l AP-HP

Mesures prises. Evolution. Prise en charge des klebsielles toto-résistantes dans les hôpitaux de l AP-HP Prise en charge d un patient venant de Grèce colonisé par 5 BMR Prise en charge des klebsielles toto-résistantes dans les hôpitaux de l AP-HP Sandra Fournier Equipe Opérationnelle d Hygiène Direction de

Plus en détail

Les signalements externes des infections nosocomiales au C.CLIN Ouest

Les signalements externes des infections nosocomiales au C.CLIN Ouest Les signalements externes des infections nosocomiales au C.CLIN Ouest Hélène Sénéchal, C.CLIN Ouest 31 janvier 2012 1 Signalements par région Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Basse Normandie Total

Plus en détail

BMR et personnel soignant

BMR et personnel soignant BMR et personnel soignant Dr. ML. LEPORI Service de Santé au Travail CHU BRABOIS NANCY Rappels On appelle infection nosocomiale ou infection hospitalière toute maladie contractée à l hôpital due à des

Plus en détail

Démarche d accompagnement pour l amélioration de la prévention des IAS en EHPAD à la Réunion

Démarche d accompagnement pour l amélioration de la prévention des IAS en EHPAD à la Réunion Démarche d accompagnement pour l amélioration de la prévention des IAS en EHPAD à la Réunion Catherine PAYET BONNEFOND Cécile MOURLAN ARLIN Réunion/Mayotte Lyon SF2H 2011 1 Présentation La Réunion : DOM

Plus en détail

Recommandations pour la prise en charge des Carbapenemase Producing Enterobacteriaceae (CPE)

Recommandations pour la prise en charge des Carbapenemase Producing Enterobacteriaceae (CPE) Recommandations pour la prise en charge des Carbapenemase Producing Enterobacteriaceae (CPE) o Prendre rapidement les mesures nécessaires visant à assurer une maîtrise rapide de l émergence de CPE et d

Plus en détail

ACTUALITÉS BHRE : TENDANCES ET VARIATIONS RÉGIONALES

ACTUALITÉS BHRE : TENDANCES ET VARIATIONS RÉGIONALES ACTUALITÉS BHRE : TENDANCES ET VARIATIONS RÉGIONALES UNITÉ INFECTIONS ASSOCIÉES AUX SOINS ET RÉSISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES DIRECTION DES MALADIES INFECTIEUSES (DMI) SANTÉ PUBLIQUE FRANCE, SAINT-MAURICE

Plus en détail

La maîtrise du risque infectieux en établissement de santé

La maîtrise du risque infectieux en établissement de santé Plan Le 06 novembre 2012 La maîtrise du risque infectieux en établissement de santé Docteur François TRUEBA 1. Définitions 2. Critère 8g de la certification (Pratiques exigibles prioritaires) 3. L approche

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE BHRE ERG+

RETOUR D EXPERIENCE BHRE ERG+ RETOUR D EXPERIENCE BHRE ERG+ Centre SSR Sainte Catherine Labouré LA BAUME D HOSTUN CESBRON C., Responsable Qualité et Gestion des Risques - GENSTY D., Praticien hygiéniste, Président du CLIN LANTHEAUME

Plus en détail

et la gestion des alertes

et la gestion des alertes Le signalement des infections nosocomiales et la gestion des alertes L expérience française Bruno Coignard, MD, MSc Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France JAPI, Québec, 20/11/2008 Plan de

Plus en détail

PRESENTATION DE L HOPITAL DU VAL DU MADON (HVDM)

PRESENTATION DE L HOPITAL DU VAL DU MADON (HVDM) PRESENTATION DE L HOPITAL DU VAL DU MADON (HVDM) Hôpital local de 356 lits, pavillonnaire, sur 2 sites Site principal à Mirecourt 167 lits d hébergement 29 lits de SSR 8 lits de médecine Site de Mattaincourt

Plus en détail

Campagne de vaccination rougeole expérience du CHBA Vannes - Auray

Campagne de vaccination rougeole expérience du CHBA Vannes - Auray Campagne de vaccination rougeole expérience du CHBA Vannes - Auray Dr Lelimouzin Médecin Hygiéniste 13-14 Octobre 2011 Journées d'hygiène de Brest - ARLIN Bretagne 1 Le CHBA VANNES 2010 AURAY Capacité

Plus en détail

Hygiène hospitalière. Alexandre QUILLET Interne de Santé Publique Staff du 15 mai 2013

Hygiène hospitalière. Alexandre QUILLET Interne de Santé Publique Staff du 15 mai 2013 Hygiène hospitalière QUIZZ Alexandre QUILLET Interne de Santé Publique Staff du 15 mai 2013 QUIZZ 1 Un patient revient 10 mois après une intervention pour une prothèse de genou dans le cadre d une infection

Plus en détail

Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire

Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire Murielle Galas, Gaëlle Dunoyer, Claude Olive, Rafaëlle Théodose, François Lengellé, Patrick Hochedez,

Plus en détail

Gants sous surveillance

Gants sous surveillance Gants sous surveillance Atelier «Rencontre avec l Expert» Monique Bourjault, Béatrice Croze, Christia Gheno XXIII e congrès national Société Française d Hygiène Hospitalière Lille 6 juin 2012 20/06/2012

Plus en détail

équipe mobile dédid à la prise en charge des cas

équipe mobile dédid à la prise en charge des cas Maîtrise d une d épidémie d EPC: d intérêt d une d équipe mobile dédid diée à la prise en charge des cas A.Lotthé, A.Blasco, M.Simon, M.Geoffroy, P.Chaize, V.Alarcon, MP.Paquis, L.Burgel, L.Mouti, S.Parer

Plus en détail

Gestion des excreta dans les hôpitaux. Sandra Fournier Michèle Nion-Huang Equipe Opérationnelle d Hygiène Siège AP-HP

Gestion des excreta dans les hôpitaux. Sandra Fournier Michèle Nion-Huang Equipe Opérationnelle d Hygiène Siège AP-HP Gestion des excreta dans les hôpitaux Sandra Fournier Michèle Nion-Huang Equipe Opérationnelle d Hygiène Siège AP-HP Flore bactérienne commensale Organisme : 10 14 bactéries versus 10 13 cellules Tube

Plus en détail

Information des professionnels de santé en prévention du risque infectieux nosocomial : indicateurs de la LIN et sources d information

Information des professionnels de santé en prévention du risque infectieux nosocomial : indicateurs de la LIN et sources d information Information des professionnels de santé en prévention du risque infectieux nosocomial : indicateurs de la LIN et sources d information Modifiez le style des sous-titres du masque Dr Sandrine Linares Généralités

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION

DOCUMENT D ORIENTATION DOCUMENT D ORIENTATION DECLINAISON RÉGIONALE DU PLAN STRATÉGIQUE NATIONAL 2009 2013 DE PRÉVENTION DES INFECTIONS LIÉES AUX SOINS En collaboration avec le CCLIN Paris Nord - Antenne régionale SOMMAIRE 1.ETAT

Plus en détail

Rôle du cohorting dans le contrôle de l épidémie d ERV au CH de Lens

Rôle du cohorting dans le contrôle de l épidémie d ERV au CH de Lens Rôle du cohorting dans le contrôle de l épidémie d ERV au CH de Lens Dr Dominique TRIVIER Service d Hygiène Hospitalière SHH Dr Trivier 1 L ERV au CHL: phase d émergence Le 9 mai 2008 un patient de pneumologie

Plus en détail

Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque. Ph Meurin Les Grands Prés

Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque. Ph Meurin Les Grands Prés Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque Ph Meurin Les Grands Prés Septembre 2014 Je ne déclare pas de conflit d intérêt à propos de cette présentation Enquête Hygiène GERS Etat des lieux Les CRC accueillent

Plus en détail