Mesure et amélioration de la performance : enjeux et défis. Jeremy Hurst Chef, Unité des politiques de santé OCDE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mesure et amélioration de la performance : enjeux et défis. Jeremy Hurst Chef, Unité des politiques de santé OCDE"

Transcription

1 Mesure et amélioration de la performance : enjeux et défis Jeremy Hurst Chef, Unité des politiques de santé OCDE

2 Pourquoi cette quête d amélioration de la performance? Les systèmes de santé sont sous pression Hausse des attentes Répugnance à payer plus Inquiétudes concernant la sécurité et la qualité Inquiétudes concernant l équité

3 Pourquoi mettre l accent sur la mesure? Pour améliorer la prise de décisions des acteurs clés: la consommation fondée sur l expérience et les résultats la médecine fondée sur l expérience et les résultats la gestion fondée sur l expérience et les résultats les politiques fondées sur l expérience et les résultats S applique également à la prévention, aux traitements et aux soins de longue durée

4 Graphique 1. Le cycle de mesure et de gestion de la performance Conceptualisation/ Évaluation Le système de santé Analyse Action/ Gestion

5 Graphique 2. Cadre de performance des systèmes de santé proposé par l OCDE Niveau moyen Distribution Amélioration de la santé / résultats sanitaires (+) = = Réactivité et accès (+) = = Contributions financières/dépenses de santé (-) = = Efficience Équité D après Murray, C.J.L and Frenk, J. (2000).

6 Mesure des résultats en terme d amélioration d état de santé taux de survie à la suite d événements graves mortalité évitable morbidité évitable mesures de processus (e.g. vaccination et dépistage) événements défavorables

7 Mesure de réactivité satisfaction versus expérience degré d orientation vers le patient e.g. information sur le choix de la thérapie accès à temps aux services e.g. temps d attente

8 Mesure de l efficience maximiser le ratio d une somme pondérée des améliorations de l état de santé et de la réactivité des services à un montant donné des dépenses déterminé principalement par le comportement micro établir le bon niveau des dépenses de santé souvent déterminé en grande partie par les gouvernements difficile de rendre l une ou l autre opérationnelle

9 Mesure de l équité équité de santé équité d accès équité de paiements pour les soins de santé

10 Analyse isoler les causes des variations ajuster pour tenir compte des facteurs de risque identifier les leviers d interventions politiques niveau des ressources composition des services/ressources réelles caractéristiques/incitations institutionnelles régulation/auto-régulation évaluer ex ante et ex post le rapport coût-efficacité des interventions établir et réviser les cibles

11 Action 4 groupes d acteurs clés consommateurs professionnels de la santé gestionnaires acheteurs prestataires gouvernements

12 Exemple: Équité géographique de l accès aux hôpitaux en Angleterre Peu de progrès durant les 25 premières années du Service national de santé (NHS) Démonstration de la loi des soins en sens inverse, 1970 Groupe de travail sur l allocation des ressources, 1975 Réalisation progressive d un financement équitable Nouvel objectif, équité de l état de santé

13 Guider l action dans un marché idéal tous les acteurs seraient parfaitement informés mais les soins de santé sont caractérisés par une information incomplète et asymétrique d où le rôle d agent intermédiaire des prestataires, et des contrats incomplets importance de l auto-régulation

14 Fournir des incitations à l action Dans un monde idéal, tous les acteurs seraient soumis à des incitations judicieuses Mais l assurance publique sépare le citoyen de son rôle de patient par rapport à celui de contribuable Les patients assurés sont fortement subventionnés En raison des lacunes d information, il est difficile pour les acheteurs de payer sur la base des résultats

15 Le rôle des acteurs et les incitations diffèrent selon les systèmes de santé Mélanges de 3 types principaux de sous-système: - marché privé - contrat public - service public intégré L impact des mesures de performance va varier - e.g. consommateurs aux Etats-Unis versus consommateurs au Royaume-Uni - e.g. gouvernements aux Etats-Unis comparés aux gouvernements au Canada et au Pays-Bas

16 Diagramme 3. Type 1 - Systèmes de santé avec régimes d assurance maladie et de prestataires de santé privés. Acteurs clés par rapport aux objectifs. Acteurs Objectifs Réactivité Résultats sanitaires Prix et coûts unitaires Montants des dépenses de santé Équité Consommateurs Professionnels V v v v V V V Gestionnaires (prestataires) V v V Gestionnaires (acheteurs) v V V Gouvernement V

17 Diagramme 4. Type 2 - Systèmes de santé avec sécurité sociale et prestataires privés ou mixtes. Acteurs clés par rapport aux objectifs. Acteurs Objectifs Réactivité Résultats sanitaires Prix et coûts unitaires Montants des dépenses de santé Équité Consommateurs V v v Professionnels V V v Gestionnaires (prestataires) V v V Gestionnaires (acheteurs) v V V Gouvernement V V

18 Diagramme 5. Type 3 - Systèmes de santé financé par les impôts et les prestataires publics. Acteurs clés par rapport aux objectifs. Acteurs Objectifs Réactivité Résultats sanitaires Prix et coûts unitaires Montants des dépenses de santé Équité Consommateurs v Professionnels V V v v Gestionnaires (prestataires) V v V Gestionnaires (acheteurs) v v V V Gouvernement V V

19 Études de cas d application des mesures de performance dans différents systèmes Pays-Bas Suède Royaume-Uni États-Unis

20 Attention aux compromis la quantité aux dépens de la qualité l efficience aux dépens de l équité (et vice versa) la paperasse aux dépens de la livraison des services la motivation extrinsèque aux dépens de la motivation intrinsèque

21 Attention aux effets secondaires non-désirés présentation déformée et fraude vision étroite des choses myopie complaisance manipulation des chiffres

22 Tirer parti des comparaisons internationales Le projet de l OCDE sur les causes et conséquences des différents taux de diffusion des technologies pour le traitement de certaines maladies Les travaux de l OMS sur les comparaisons de la performance et ce qui détermine les variations

23 Questions clés? Comment surmonter le problème de la mesure des résultats en terme d amélioration de l état de santé? Accélérer l introduction de liens entre les sources et des dossiers électroniques des patients? Comment mieux aligner les incitations et les objectifs politiques? Suivre une approche de paiements par résultats? Comment réconcilier l auto-régulation avec la responsabilité de rendre des comptes? Donner plus d appui à l auto-régulation, établir une présomption de non blâme, mais exiger plus d ouverture?

Budgétisation axée sur les résultats : les enjeux de la mesure et de l évaluation. Pierre Cliche Avril 2012

Budgétisation axée sur les résultats : les enjeux de la mesure et de l évaluation. Pierre Cliche Avril 2012 Budgétisation axée sur les résultats : les enjeux de la mesure et de l évaluation Pierre Cliche Avril 2012 Contexte de gestion publique actuel Contexte politique Les attentes des citoyens font que la justification

Plus en détail

Séminaire des délégués du SNPHAR

Séminaire des délégués du SNPHAR La rémunération à la performance : Quels fondements? Quels enseignements? Séminaire des délégués du SNPHAR Arcachon, 06/06/08 Lise Rochaix Université d Aix-Marseille II Haute Autorité de Santé 1 Plan de

Plus en détail

Depuis le QÉ 2011, comment a évolué l état de santé du Québec?

Depuis le QÉ 2011, comment a évolué l état de santé du Québec? 5e anniversaire du Québec économique Panel Capital Humain et Politique Sociale Depuis le QÉ 2011, comment a évolué l état de santé du Québec? 3 novembre 2014 Nathalie de Marcellis-Warin et Joanne Castonguay

Plus en détail

Achat stratégique: Un agenda important en Afrique pour la Couverture Universelle en Santé

Achat stratégique: Un agenda important en Afrique pour la Couverture Universelle en Santé Achat stratégique: Un agenda important en Afrique pour la Couverture Universelle en Santé Inke Mathauer, MSc., PhD Equipe Financement de la Santé OMS, Genève 30 Séptembre 2016 Rabat Qu est-ce que c est:

Plus en détail

L efficience, un idéal ou un mal nécessaire? (ou «Faut-il enfermer les économistes?»)

L efficience, un idéal ou un mal nécessaire? (ou «Faut-il enfermer les économistes?») 3 ème cycle en sciences pharmaceutiques «L efficience des thérapies : un défi commun pour l ambulatoire et l hôpital» Villars, 8 au 12 septembre 2008 Evolution des systèmes de santé : L efficience, un

Plus en détail

Mode de rémunérations des professionnels de santé

Mode de rémunérations des professionnels de santé Mode de rémunérations des professionnels de santé Brigitte Dormont Université Paris Dauphine Séminaire forfait à la pathologie, Paris,14 janvier 2010 Les paiements des fournisseurs de soins : variable

Plus en détail

Economie de la santé. Introduction. Rusch E./SIMES-Santé publique

Economie de la santé. Introduction. Rusch E./SIMES-Santé publique Economie de la santé Introduction Economie Sciences de la gestion des ressources rares. Etude des mécanismes qui régissent la production, la consommation des richesses ainsi que les échanges entre les

Plus en détail

Au-delà des programmes ministériels : missions de l État, architecture de programmes budgétaires et évaluation

Au-delà des programmes ministériels : missions de l État, architecture de programmes budgétaires et évaluation Au-delà des programmes ministériels : missions de l État, architecture de programmes budgétaires et évaluation Par Richard Marceau et Pierre Cliche CREXE et L Observatoire ENAP Le 18 novembre 2011 1 Plan

Plus en détail

La difficile réforme de la tarification hospitalière en France. Brigitte Dormont

La difficile réforme de la tarification hospitalière en France. Brigitte Dormont La difficile réforme de la tarification hospitalière en France Brigitte Dormont Journée CIPP, Dauphine, 4 décembre 2013 1. Principes de la tarification hospitalière Pourquoi faut-il réguler l hôpital?

Plus en détail

Economie du médicament

Economie du médicament Economie du médicament PHARMACO-ECONOMIE Dr :Kirati Le douloureux calcul de la valeur de la vie Les Britanniques ont inventé Qaly «Quality Adjusted Life Year». Des méthodes de calcul pour évaluer ce que

Plus en détail

State of Health in the EU. France. Profils de santé par pays 2017

State of Health in the EU. France. Profils de santé par pays 2017 State of Health in the EU France Profils de santé par pays 2017 Contenu 1. Points saillants 2. État de santé en France 3. Facteurs de risque 4. Système de santé (description) 5. Performance du système

Plus en détail

Section 5- L impact des changements dans les politiques financières de l entreprise Page 68 Section 6- Le contrôle d entreprise face à la

Section 5- L impact des changements dans les politiques financières de l entreprise Page 68 Section 6- Le contrôle d entreprise face à la Table des Matières INTRODUCTION GENERALE Page 6 PREMIERE PARTIE : UTILITE DE L AUDIT ET DU CONTRÔLE INTERNE POUR LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE Page 13 CHAPITRE I : LA THEORIE DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

Plus en détail

La LOLF et la performance des services de documentation Objectifs et indicateurs de la performance

La LOLF et la performance des services de documentation Objectifs et indicateurs de la performance La LOLF et la performance des services de documentation Objectifs et indicateurs de la performance compte rendu de la formation* Bureau Van Dijk 13 février 2006 *Le contenu de cette présentation est repris

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DU SECTEUR DE LA SANTE ET DE L ASSURANCE MALADIE AU DÉVELOPPEMENT ET À LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN FRANCE

LA CONTRIBUTION DU SECTEUR DE LA SANTE ET DE L ASSURANCE MALADIE AU DÉVELOPPEMENT ET À LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN FRANCE LA CONTRIBUTION DU SECTEUR DE LA SANTE ET DE L ASSURANCE MALADIE AU DÉVELOPPEMENT ET À LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN FRANCE SYSTÈMES D INFORMATION ET INDICATEURS DISPONIBLES ÉTAT DES LIEUX CRITIQUE MARION

Plus en détail

Intervention de Christian Lajoux, Président du Leem Président de Sanofi-Aventis France. «Etat, marché : la compétition pour la santé,

Intervention de Christian Lajoux, Président du Leem Président de Sanofi-Aventis France. «Etat, marché : la compétition pour la santé, Rencontres Economiques d Aix en Provence «Le monde dans tous ses Etats» Samedi 9 juillet 2011 Lieu : AIX EN PROVENCE Intervention de Christian Lajoux, Président du Leem Président de Sanofi-Aventis France

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire : levier du Plan Triennal Plan d Efficience et de Performance du Système de Santé

La chirurgie ambulatoire : levier du Plan Triennal Plan d Efficience et de Performance du Système de Santé La chirurgie ambulatoire : levier du Plan Triennal Plan d Efficience et de Performance du Système de Santé N. Giovannacci Journée régionale chirurgie ambulatoire 27 novembre 2015 1 La maîtrise des dépenses

Plus en détail

Conclusion: Financer le système de santé

Conclusion: Financer le système de santé FINANCEMENT DES SYSTÈMES DE SANTÉ Conclusion: Financer le système de santé Wilm Quentin, Dr. med. MSc HPPF Départementde la Gestiondes Soinsde Santé, TechnischeUniversitätBerlin (WHO Collaborating Centre

Plus en détail

LES SYSTÈMES DE SANTÉ DANS LE MONDE

LES SYSTÈMES DE SANTÉ DANS LE MONDE FACULTE DE MEDECINE DE CONSTANTINE ANNEE UNIVERSITAIRE : 2015-2016 LES SYSTÈMES DE SANTÉ DANS LE MONDE Dr S. AMAROUCHE Maitre assistante en Epidémiologie Université 3 de Constantine I. INTRODUCTION Afin

Plus en détail

Achat de services hospitaliers en Afrique du Sud Une étude de cas. Nouria Brikci

Achat de services hospitaliers en Afrique du Sud Une étude de cas. Nouria Brikci Achat de services hospitaliers en Afrique du Sud Une étude de cas Nouria Brikci OMS WHR 2010 Catégorie des insuffisances Médicaments Ressources humaines Services de santé Fuites des informations du système

Plus en détail

La démarche de performance au coeur de la LOLF. Sisqual 9 nov 2005

La démarche de performance au coeur de la LOLF. Sisqual 9 nov 2005 La démarche de performance au coeur de la LOLF Sisqual 9 nov 2005 Un nouveau principe de gestion pour les administrations : liberté / responsabilité La liberté La globalisation des crédits au sein d un

Plus en détail

Croissance du Chiffre d Affaires de + 38,5 % Amélioration de l activité dans un contexte économique plus favorable

Croissance du Chiffre d Affaires de + 38,5 % Amélioration de l activité dans un contexte économique plus favorable Activité du 1 er trimestre 2017 Croissance du Chiffre d Affaires de + 38,5 % Amélioration de l activité dans un contexte économique plus favorable Paris, 26 avril 2017 Activité du 1 er trimestre 2017 Fabienne

Plus en détail

Mémoire du Mouvement Desjardins. Dans le cadre des consultations particulières et auditions publiques sur le

Mémoire du Mouvement Desjardins. Dans le cadre des consultations particulières et auditions publiques sur le CFP 002M C.P. P.L. 135 Gouvernance et gestion des ressources informationnelles Dans le cadre des consultations particulières et auditions publiques sur le «Projet de loi n o 135 : Loi renforçant la gouvernance

Plus en détail

Enjeux de performance: Offrir des services adaptés aux jeunes malgré la pression

Enjeux de performance: Offrir des services adaptés aux jeunes malgré la pression Cette présentation a été effectuée le 25 novembre 2014 au cours de la journée «Les cliniques jeunesse : être au service des jeunes» dans le cadre des 18es Journées annuelles de santé publique (JASP 2014).

Plus en détail

LA PERFORMANCE DES PARCOURS DES PERSONNES EN SANTÉ À L ÉCHELLE D UN TERRITOIRE : QUELS ENJEUX?

LA PERFORMANCE DES PARCOURS DES PERSONNES EN SANTÉ À L ÉCHELLE D UN TERRITOIRE : QUELS ENJEUX? LA PERFORMANCE DES PARCOURS DES PERSONNES EN SANTÉ À L ÉCHELLE D UN TERRITOIRE : QUELS ENJEUX? Dr Christian ESPAGNO, Directeur associé, ANAP 27 avril 2017 - Journée Nationale Hospi Diag Agence Nationale

Plus en détail

Efficacité de l économie de marché

Efficacité de l économie de marché Efficacité de l économie de marché Chapitre 4 1 Le problème posé par le chapitre 1 L Economie du Bien-Etre L Economie du Bien-Etre fait le lien entre l allocation des ressources et le degré de satisfaction

Plus en détail

Financement public de santé au Maroc entre les contraintes et opportunités

Financement public de santé au Maroc entre les contraintes et opportunités Financement public de santé au Maroc entre les contraintes et opportunités Mme. Benali Nadia Chef de la Division des Secteurs Sociaux Direction du Budget Ministère de l Economie et des Finances Financement

Plus en détail

Investissements TB du FM et nouveau modèle de financement. Lyne Soucy Gestionnaire de portefeuille

Investissements TB du FM et nouveau modèle de financement. Lyne Soucy Gestionnaire de portefeuille Investissements TB du FM et nouveau modèle de financement Lyne Soucy Gestionnaire de portefeuille Grandes lignes Aperçu du portefeuille TB du Fonds mondial Interventions soutenues Décaissements Nouveau

Plus en détail

Le système de soin en Algérie

Le système de soin en Algérie UNIVERSITÉ D ALGER I FACULTÉ DE MÉDECINE Le système de soin en Algérie Dr. D. AZZOUZ Maitre-assistant Service de Médecine Légale CHU MUSTAPHA 1. Introduction - Définitions 2. Caractéristiques d un système

Plus en détail

Promotion de la santé et travail

Promotion de la santé et travail Promotion de la santé et travail Françoise Jabot, département SHS Laurent Madec, DSET Journées Santé Travail, 21 octobre 2014 1 Points abordés 1. Promotion de la santé - de quoi parle-t-on? 2. Promotion

Plus en détail

La sécurité du patient en Espagne. JOSÉ MARÍA RUIZ ORTEGA PARIS Octobre 2006

La sécurité du patient en Espagne. JOSÉ MARÍA RUIZ ORTEGA PARIS Octobre 2006 La sécurité du patient en Espagne JOSÉ MARÍA RUIZ ORTEGA PARIS Octobre 2006 Les conditions légales de l environnement 1986 - Loi Générale de Santé 2002 - Processus des transferts conclus 2003 - Loi de

Plus en détail

Suivi de la mise en oeuvre des recommandations du Commissaire aux Comptes et du vérificateur intérieur des comptes

Suivi de la mise en oeuvre des recommandations du Commissaire aux Comptes et du vérificateur intérieur des comptes COMITE DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXECUTIF Cinquième réunion Point 4.2 de l ordre du jour provisoire EBPBAC5/INF.DOC./1 21 décembre 2006 Suivi de la mise en des recommandations

Plus en détail

ANALYSE DE SITUATION DE LA SANTE NEONATALE en TUNISIE TERMES DE REFERENCE POUR UN APPUI TECHNIQUE INTERNATIONAL

ANALYSE DE SITUATION DE LA SANTE NEONATALE en TUNISIE TERMES DE REFERENCE POUR UN APPUI TECHNIQUE INTERNATIONAL 1. Contexte : ANALYSE DE SITUATION DE LA SANTE NEONATALE en TUNISIE TERMES DE REFERENCE POUR UN APPUI TECHNIQUE INTERNATIONAL Dans le monde, au cours des deux dernières décennies, des progrès rapides ont

Plus en détail

Evaluation de la performance des systèmes de santé

Evaluation de la performance des systèmes de santé ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CONSEIL EXECUTIF EB107/9 Cent septième session 14 décembre 2000 Point 3.6 de l ordre du jour provisoire Evaluation de la performance des systèmes de santé Rapport du Secrétariat

Plus en détail

Réglementation par plafonnement des prix. Réglementation ti axée sur la Performance Primes Spéciales

Réglementation par plafonnement des prix. Réglementation ti axée sur la Performance Primes Spéciales Réglementation de la Pi Prime J. M. Mwenechanya ATELIER ERERA/ WAGPA SUR LA REGLEMENTATION 26-28 Avril 2011, Accra, GHANA Plan de l Exposé Réglementation par plafonnement des prix Formule Caractéristiques

Plus en détail

Santé et système de soins en France : quel impact sur la qualité des soins et sur les inégalités sociales de santé depuis 2000?

Santé et système de soins en France : quel impact sur la qualité des soins et sur les inégalités sociales de santé depuis 2000? Santé et système de soins en France : quel impact sur la qualité des soins et sur les inégalités sociales de santé depuis 2000? CALASS 2013, XXIVème congrès, 29-30-31 août 2013, RENNES Laure Com-Ruelle

Plus en détail

Le paiement à la performance

Le paiement à la performance Le paiement à la performance au Royaume-Uni 1 L expérience britannique Le contexte Une politique volontariste de croissance des dépenses Une volonté de transferts vers les soins primaires L organisation

Plus en détail

UE 1.2 SUPPORT CM BUDGET DE LA SANTE, DEPENSES NATIONALES ET CONSOMMATION L ECONOMIE DE LA SANTE : UNE BRANCHE SPECIFIQUE DE L ECONOMIE

UE 1.2 SUPPORT CM BUDGET DE LA SANTE, DEPENSES NATIONALES ET CONSOMMATION L ECONOMIE DE LA SANTE : UNE BRANCHE SPECIFIQUE DE L ECONOMIE UE 1.2 SUPPORT CM BUDGET DE LA SANTE, DEPENSES NATIONALES ET CONSOMMATION L ECONOMIE DE LA SANTE : UNE BRANCHE SPECIFIQUE DE L ECONOMIE LA SANTE RELEVE-T-ELLE DE L ECONOMIE Economie : du grec «oikos» (la

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES. Contrôle et dialogue de gestion, définition, enjeux, modalités

DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES. Contrôle et dialogue de gestion, définition, enjeux, modalités DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES Contrôle et dialogue de gestion, définition, enjeux, modalités 1 Première partie : objectifs et enjeux en environnement LOLF. Deuxième partie : définition du contrôle

Plus en détail

Règlement & Politique des Achats

Règlement & Politique des Achats Règlement & Politique des Achats La politique d achat de CDG-Capital est mut par l action transparente, souple, réactive, citoyenne respectueuse de son environnement et privilégiant le développement de

Plus en détail

L Accès aux Prestataires de soins au Maroc. Dr GREFFT ALAMI ABDEJLIL 17 Juin 2010

L Accès aux Prestataires de soins au Maroc. Dr GREFFT ALAMI ABDEJLIL 17 Juin 2010 L Accès aux Prestataires de soins au Maroc Dr GREFFT ALAMI ABDEJLIL 17 Juin 2010 SOMMAIRE I II Clarification sémantique et conceptuelle Qu entend-on par «Prestataires de soins». Influence de l organisation

Plus en détail

Correspondance entre les exigences de l ISO 9001:2008 et l ISO 9001:2015

Correspondance entre les exigences de l ISO 9001:2008 et l ISO 9001:2015 Correspondance entre les exigences de l ISO 9001:2008 et l ISO 9001:2015 ISO 9001 Guide de correspondance Introduction Ce document procure une comparaison entre ISO 9001:2008 et ISO 9001:2015 et vice-versa.

Plus en détail

Des pas concrets vers une meilleure prestation. senté par Alain Juneau et Marie Crevier SNC-Lavalin inc. Qui nous sommes

Des pas concrets vers une meilleure prestation. senté par Alain Juneau et Marie Crevier SNC-Lavalin inc. Qui nous sommes Gestion des services Des pas concrets vers une meilleure prestation Présent senté par Alain Juneau et Marie Crevier SNC-Lavalin inc. Qui nous sommes est une des plus grandes compagnies internationales

Plus en détail

Comment moderniser l hôpital pour le sauver? Le point de vue des gestionnaires

Comment moderniser l hôpital pour le sauver? Le point de vue des gestionnaires Société Tunisienne de Gestion hospitalière Colloque international sur : Quel avenir pour l hôpital public? Comment moderniser l hôpital pour le sauver? Le point de vue des gestionnaires M. Mekki MEDIMAGH,

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE DIRECTION D ETUDES & PLANIFICATION PROGRES DE LA RDC SUR LE CHEMIN DE LA COUVERTURE UNIVERSELLE EN SOINS DE SANTE PLAN DE PRESENTATION I.

Plus en détail

Un enjeu universel. Un objectif : susciter l intérêt des décideurs nationaux

Un enjeu universel. Un objectif : susciter l intérêt des décideurs nationaux 2 Un enjeu universel. Un objectif : susciter l intérêt des décideurs nationaux Une posture politique : un argumentaire macroscopique de nature économique 3 Le mémoire du SIDIIEF : Tendances internationales

Plus en détail

Pour une plus grande transparence dans un système décentralisé : une perspective suédoise

Pour une plus grande transparence dans un système décentralisé : une perspective suédoise Pour une plus grande transparence dans un système décentralisé : une perspective suédoise Nina Rehnqvist Directrice générale adjointe Comité national de la santé et de la protection sociale, Suède Les

Plus en détail

Plan. LES REALISATIONS dans une première partie (sur le plan institutionnel et sur le plan opérationnel).

Plan. LES REALISATIONS dans une première partie (sur le plan institutionnel et sur le plan opérationnel). Février 2014 Plan La présentation s articulera autour: LES REALISATIONS dans une première partie (sur le plan institutionnel et sur le plan opérationnel). LESDEFIS ET LES ETAPES FUTURES dans une deuxième

Plus en détail

Réunion actionnaires. Toulouse. Juin Toulouse juin

Réunion actionnaires. Toulouse. Juin Toulouse juin Réunion actionnaires Toulouse Juin 2014 Toulouse juin 2014 1 Toulouse 2 juin 2014 2 Résultats 2013 en chiffres 14 2,3 119 14,3 15 % d amélioration du TRIR, indice de sécurité Mbep/j de production % de

Plus en détail

144 e SESSION DU COMITÉ EXÉCUTIF

144 e SESSION DU COMITÉ EXÉCUTIF ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 144 e SESSION DU COMITÉ EXÉCUTIF Washington, D.C., É-U, du 22 au 26 juin 2009 CE144.R21 (Fr.) ORIGINAL : ANGLAIS 26 juin 2009 RÉSOLUTION

Plus en détail

Les établissements hospitaliers et le système de santé suisse

Les établissements hospitaliers et le système de santé suisse Les établissements hospitaliers et le système de santé suisse Charles Favre, Président de H+ Les Hôpitaux de Suisse 1 Sommaire 1. H+ Les Hôpitaux de Suisse 2. Système et politique de santé 3. Les établissements

Plus en détail

L INNOVATION COMME CATALYSEUR À LA MOBILISATION MONSIEUR ANDRÉ LEGAULT DIRECTEUR GÉNÉRAL VILLE DE QUÉBEC

L INNOVATION COMME CATALYSEUR À LA MOBILISATION MONSIEUR ANDRÉ LEGAULT DIRECTEUR GÉNÉRAL VILLE DE QUÉBEC L INNOVATION COMME CATALYSEUR À LA MOBILISATION MONSIEUR ANDRÉ LEGAULT DIRECTEUR GÉNÉRAL VILLE DE QUÉBEC INTRODUCTION Les défis d hier à aujourd hui Les facteurs d influence à la mobilisation : L humain

Plus en détail

LA PROBLÉMATIQUE DE L ÉVALUATION DU SYSTÈME DE GESTION DES MARCHES PUBLICS AU CAMEROUN

LA PROBLÉMATIQUE DE L ÉVALUATION DU SYSTÈME DE GESTION DES MARCHES PUBLICS AU CAMEROUN EVALUATION DES ORGANISATIONS ET DES SYSTEMES DE GESTION LA PROBLÉMATIQUE DE L ÉVALUATION DU SYSTÈME DE GESTION DES MARCHES PUBLICS AU CAMEROUN Par Joseph NGO, Directeur Général / ARMP joseph.ngo@armp.cm

Plus en détail

Politiques d exemption pour les services de santé maternelle en Afrique: évaluation, expériences et partage des connaissances

Politiques d exemption pour les services de santé maternelle en Afrique: évaluation, expériences et partage des connaissances Communauté de pratique Accès Financier aux Services de Santé (CdP AFSS) Politiques d exemption pour les services de santé maternelle en Afrique: évaluation, expériences et partage des connaissances Ouagadougou

Plus en détail

L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U

L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U CROISSANCE INCLUSIVE L E P O I N T S U R L E S I N É G A L I T É S D E R E V E N U COPE Éléments clés Centre pour les Opportunités et l Égalité Novembre 2016 http://oe.cd/idd-fr Les fruits de la reprise

Plus en détail

2) L évolution des prélèvements obligatoires

2) L évolution des prélèvements obligatoires 1 FIPECO, le 30.05.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 2) L évolution des prélèvements obligatoires La définition, les méthodes d estimation, le montant et la répartition

Plus en détail

Entente Canada-Alberta sur les services en français

Entente Canada-Alberta sur les services en français 2017-2018 Entente Canada-Alberta sur les services en français Secrétariat Francophone, Ministère de la Culture et du Tourisme [LIGNES DIRECTRICES] L Entente Canada-Alberta sur les services en français

Plus en détail

Le financement basé sur les résultats (FBR) en Afrique État des connaissances

Le financement basé sur les résultats (FBR) en Afrique État des connaissances Le financement basé sur les résultats (FBR) en Afrique État des connaissances Lara Gautier, avec la participation d Anne-Marie Turcotte-Tremblay Contexte En Afrique subsaharienne Ø 4 consultations prénatales

Plus en détail

Cadre catalytique pour mettre fin au sida et à la tuberculose et éliminer le paludisme d ici 2030

Cadre catalytique pour mettre fin au sida et à la tuberculose et éliminer le paludisme d ici 2030 Cadre catalytique pour mettre fin au sida et à la tuberculose et éliminer le paludisme d ici 2030 Introduction Le cadre catalytique pour mettre fin au sida et à la tuberculose et éliminer le paludisme

Plus en détail

Les missions du FIPHFP, catalyseur de l action publique en matière d insertion socioprofessionnelle et d égalité des chances :

Les missions du FIPHFP, catalyseur de l action publique en matière d insertion socioprofessionnelle et d égalité des chances : Fiche presse 5 février 2015 Le 11 février 2015 marquera les 10 ans de la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées,

Plus en détail

Rémunération des médecins : administration et contrôle

Rémunération des médecins : administration et contrôle CHAPITRE Rémunération des médecins : administration et contrôle 3 Entité vérifiée : Régie de l assurance maladie du Québec (RAMQ) Mise en contexte Près de 21 000 médecins omnipraticiens et spécialistes

Plus en détail

Les MSP: diffusion, implantation, impacts et enjeux en matière d'organisation de la délivrance de soins

Les MSP: diffusion, implantation, impacts et enjeux en matière d'organisation de la délivrance de soins www.irdes.fr Les MSP: diffusion, implantation, impacts et enjeux en matière d'organisation de la délivrance de soins Guillaume Chevillard (PhD., CR/IRDES) Julien Mousquès (PhD., HF, DR/IRDES) 1 Introduction

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE Bénin Burkina Faso Côte-d'Ivoire COLLOQUE INTERNATIONAL SUR LES ENJEUX DU RENFORCEMENT DE L INTEGRATION REGIONALE EN AFRIQUE DE L OUEST ---------- Phase II

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS novembre 2012

RÉSULTATS ANNUELS novembre 2012 RÉSULTATS ANNUELS 8 novembre 2012 INFORMATIONS PRÉVISIONNELLES Cette présentation contient des informations pouvant être réputées informations prévisionnelles, telles que des déclarations autres que les

Plus en détail

LE SYSTEME D INCITATION AUX INVESTISSEMENTS EN TUNISIE: MARS 2008

LE SYSTEME D INCITATION AUX INVESTISSEMENTS EN TUNISIE: MARS 2008 LE SYSTEME D INCITATION AUX INVESTISSEMENTS EN TUNISIE: MARS 2008 Introduction la Tunisie a opté pour une politique dynamique axée sur: l'intégration de son économie. la compétitivité. La capacité d'innovation

Plus en détail

Résultats Financement basé sur l atteinte des résultats à l échelle du secteur. Mise en oeuvre Allocation fondée sur les besoins

Résultats Financement basé sur l atteinte des résultats à l échelle du secteur. Mise en oeuvre Allocation fondée sur les besoins Apprentissage Equité Systèmes efficients et efficaces Financement national Public Privé Les ressources soutiennent les plans sectoriels de l éducation FINANCEMENT POUR LE RENFORCEMENT DU SECTEUR DE L EDUCATION

Plus en détail

Plan de la présentation. Penser les compétences pour penser la recherche. ou 5 rendez-vous pour la recherche en pédagogie des sciences de la santé

Plan de la présentation. Penser les compétences pour penser la recherche. ou 5 rendez-vous pour la recherche en pédagogie des sciences de la santé Penser les compétences pour penser la recherche ou 5 rendez-vous pour la recherche en pédagogie des sciences de la santé Lille, 7 avril 2008 Monique Chaput Andragogue consultante Centre de pédagogie appliquée

Plus en détail

RÉDUCTION DES DÉPENSES PUBLIQUES ET CROISSANCE ÉCONOMIQUE

RÉDUCTION DES DÉPENSES PUBLIQUES ET CROISSANCE ÉCONOMIQUE RÉDUCTION DES DÉPENSES PUBLIQUES ET CROISSANCE ÉCONOMIQUE MARS 2015 Une conjonction singulière de problèmes pour les finances publiques françaises Des dépenses publiques très élevées : 3 ème pays de la

Plus en détail

Tableau 1: Taux de croissance annuels moyens des dépenses totales et publiques de santé et du PIB,

Tableau 1: Taux de croissance annuels moyens des dépenses totales et publiques de santé et du PIB, Eco-Santé OCDE 24 Tableaux et graphiques du communiqué de presse du 3 juin 24 Tableau 1: Taux de croissance annuels moyens des dépenses totales et publiques de santé et du PIB, 1992-22 Dépenses totales

Plus en détail

7 novembre sodexo.com

7 novembre sodexo.com 7 novembre 2008 Résultats annuels 2007-2008 sodexo.com Informations prévisionnelles Cette présentation contient des informations pouvant être réputées informations prévisionnelles, telles que des déclarations

Plus en détail

Bonnes pratiques en sécurité sociale. Accueil à distance via le service SMS CNAM Une pratique de la Caisse nationale d'assurance maladie

Bonnes pratiques en sécurité sociale. Accueil à distance via le service SMS CNAM Une pratique de la Caisse nationale d'assurance maladie Bonne pratique implémentée depuis: 2013 Bonnes pratiques en sécurité sociale Accueil à distance via le service SMS CNAM Une pratique de la Caisse nationale d'assurance maladie Caisse nationale d'assurance

Plus en détail

Nouvelle carte sanitaire : Quels constats? Quelles améliorations et propositions pour le Luxembourg?

Nouvelle carte sanitaire : Quels constats? Quelles améliorations et propositions pour le Luxembourg? Communiqué de presse : Luxembourg, le 19 septembre 2013 Nouvelle carte sanitaire : Quels constats? Quelles améliorations et propositions pour le Luxembourg? La 5ème édition de la carte sanitaire vient

Plus en détail

Politique de dons et commandites

Politique de dons et commandites Politique de dons et commandites Caisse Desjardins de l Est Trois-Rivières OBJECTIF DE LA POLITIQUE Fournir aux instances décisionnelles de la Caisse les éléments nécessaires à une prise de décision éclairée

Plus en détail

Simon Brimblecombe Msc FIA. Présentation à l institut des actuaires Paris, Janvier 2017

Simon Brimblecombe Msc FIA. Présentation à l institut des actuaires Paris, Janvier 2017 La Santé, les tendances démographiques et leurs impacts sur les systèmes de Sécurité Sociale à travers le monde Simon Brimblecombe Msc FIA Présentation à l institut des actuaires Paris, Janvier 2017 L

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO MINISTÈRE DE LA SANTÉ

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO MINISTÈRE DE LA SANTÉ RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO MINISTÈRE DE LA SANTÉ Politique nationale en matière de Surveillance Epidémiologique Intégrée en République Démocratique du Congo Mars 2002 2 AVANT PROPOS 1. En République

Plus en détail

Réunion actionnaires. Biarritz, le 01 octobre. Biarritz, le 01 octobre 2013

Réunion actionnaires. Biarritz, le 01 octobre. Biarritz, le 01 octobre 2013 Réunion actionnaires Biarritz, le 01 octobre 0 Total crée de la valeur dans le monde Présence dans 97 126 700 23 G + 130 pays salariés sites industriels investissements bruts 13 G (56,2%) 5,5 G impôts

Plus en détail

Evaluation des pratiques Professionnelles Méthodes

Evaluation des pratiques Professionnelles Méthodes Evaluation des pratiques Professionnelles Méthodes Pr P François Département de Veille Sanitaire du CHU de Grenoble Haute Autorité de santé : Chargé de Mission pour l Evaluation en région Rhône-Alpes.

Plus en détail

APPROCHE INTÉGRÉE EN MATIÈRE DE RÉINTÉGRATION AU TRAVAIL

APPROCHE INTÉGRÉE EN MATIÈRE DE RÉINTÉGRATION AU TRAVAIL APPROCHE INTÉGRÉE EN MATIÈRE DE RÉINTÉGRATION AU TRAVAIL 29 novembre 2006 Direction de la santé des personnes et des organisations Secrétariat du Conseil du trésor PRÉAMBULE Une recherche portant sur la

Plus en détail

Les chiffres clés.

Les chiffres clés. Les chiffres clés www.minefi.gouv.fr Principaux éléments de cadrage macroéconomique Variation annuelle en % Environnement international 2005 2006 2007 Croissance des pays de l'ocde 2,5 3,1 2,3 Croissance

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DE LA SURVEILLANCE ELECTRONIQUE DANS LE CONTEXTE DE LA SURVEILLANCE INTEGREE DE LA MALADIE ET LA RIPOSTE DANS LA REGION AFRICAINE DE L

MISE EN ŒUVRE DE LA SURVEILLANCE ELECTRONIQUE DANS LE CONTEXTE DE LA SURVEILLANCE INTEGREE DE LA MALADIE ET LA RIPOSTE DANS LA REGION AFRICAINE DE L MISE EN ŒUVRE DE LA SURVEILLANCE ELECTRONIQUE DANS LE CONTEXTE DE LA SURVEILLANCE INTEGREE DE LA MALADIE ET LA RIPOSTE DANS LA REGION AFRICAINE DE L OMS Juin 2015 Mise en œuvre de la surveillance électronique

Plus en détail

Atelier 1 bis : Développement et adaptation des mutuelles à la mise en œuvre des couvertures santé universelles

Atelier 1 bis : Développement et adaptation des mutuelles à la mise en œuvre des couvertures santé universelles Atelier 1 bis : Développement et adaptation des mutuelles à la mise en œuvre des couvertures santé universelles Mutuelles de santé et Régime d Assurance Maladie Universelle (RAMU) au Bénin KOTO-YERIMA

Plus en détail

Présentation du rapport annuel du vérificateur général de la Ville de Montréal Pour l exercice terminé le 31 décembre 2016

Présentation du rapport annuel du vérificateur général de la Ville de Montréal Pour l exercice terminé le 31 décembre 2016 Présentation du rapport annuel du vérificateur général de la Ville de Montréal Pour l exercice terminé le 31 décembre 2016 PRÉSENTATION DU RAPPORT ANNUEL DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL

Plus en détail

RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE

RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE DE L EXERCICE 2017 Le 2 août 2017 Information de nature prévisionnelle Toutes les déclarations contenues dans nos présentations qui ne concernent pas directement et exclusivement

Plus en détail

eduscol Consultation nationale sur les programmes Économie approfondie Projet de programme de la classe terminale de la voie générale

eduscol Consultation nationale sur les programmes Économie approfondie Projet de programme de la classe terminale de la voie générale eduscol Consultation nationale sur les programmes Projet de programme de la classe terminale de la voie générale Économie approfondie série économique et sociale (ES) enseignement de spécialité L'organisation

Plus en détail

RÉSULTATS FINANCIERS DU PREMIER TRIMESTRE DE L EXERCICE janvier 2015

RÉSULTATS FINANCIERS DU PREMIER TRIMESTRE DE L EXERCICE janvier 2015 RÉSULTATS FINANCIERS DU PREMIER TRIMESTRE DE L EXERCICE 2015 28 janvier 2015 ÉNONCÉS DE NATURE PRÉVISIONNELLE Nos présentations contiennent des énoncés de nature prévisionnelle et de l information prospective.

Plus en détail

Genre et gouvernance Locale

Genre et gouvernance Locale Genre gouvernance Locale Par Marie Antointe Saya Conseillère en genre UAP/RDC- février 2006 Marie Antointe Saya *-genre* Plan Bref rappel notions genre Gouvernance : origine définitions État du genre Pourquoi

Plus en détail

L Agence régionale de santé d Ile de France. Académie nationale de pharmacie 26 janvier 2011 François Crémieux

L Agence régionale de santé d Ile de France. Académie nationale de pharmacie 26 janvier 2011 François Crémieux L Agence régionale de santé d Ile de France 26 janvier 2011 François Crémieux L Agence régionale de santé d Ile-de-France Les ARS Leurs missions L organisation en Ile-de-France Les Agences régionale de

Plus en détail

La mesure de la performance par les autorités douanières. Xavier Pascual Chaire ISEL Performance logistique Le Havre, 13 novembre 2012

La mesure de la performance par les autorités douanières. Xavier Pascual Chaire ISEL Performance logistique Le Havre, 13 novembre 2012 La mesure de la performance par les autorités douanières Xavier Pascual Chaire ISEL Performance logistique Le Havre, 13 novembre 2012 Missions Programmes Actions Maquette 2013 1. Surveillance douanière

Plus en détail

OFFICE DE LA PROMOTION ECONOMIQUE DU CANTON DE GENEVE

OFFICE DE LA PROMOTION ECONOMIQUE DU CANTON DE GENEVE Business Excellence Through People OFFICE DE LA PROMOTION ECONOMIQUE DU CANTON DE GENEVE Plan d intéressement : les avantages et les conséquences du partage et de l ouverture du capital de l entreprise

Plus en détail

Lutte contre le paludisme : stratégie technique mondiale et cibles

Lutte contre le paludisme : stratégie technique mondiale et cibles CONSEIL EXÉCUTIF EB136/CONF./2 Cent trente-sixième session 26 janvier 2015 Point 9.1 de l ordre du jour Lutte contre le paludisme : stratégie technique mondiale et cibles 2016-2030 Projet de résolution

Plus en détail

Séminaire TPA-TTF DU 28 AU 30 JUIN 2016 ACCRA

Séminaire TPA-TTF DU 28 AU 30 JUIN 2016 ACCRA République du Sénégal Ministère de l Economie et des Finances Direction de la Prévision et des Etudes Economiques Séminaire TPA-TTF DU 28 AU 30 JUIN 2016 ACCRA www.dpee.sn THEME 2 La gestion des réformes

Plus en détail

Banques : Comment lutter avec une plus grande efficacité contre la fraude? Avril 2016

Banques : Comment lutter avec une plus grande efficacité contre la fraude? Avril 2016 Banques : Comment lutter avec une plus grande efficacité contre la? Avril 2016 Le poids des pertes financières dans ce domaine et les contraintes réglementaires font de la lutte contre la un problème incontournable

Plus en détail

Accessibilitéet Performance des soins hospitaliers en situation de ressources limitées. JC Cuisinier-Raynal Université Senghor

Accessibilitéet Performance des soins hospitaliers en situation de ressources limitées. JC Cuisinier-Raynal Université Senghor Accessibilitéet Performance des soins hospitaliers en situation de ressources limitées JC Cuisinier-Raynal Université Senghor 1 Le Constat JC Cuisinier-Raynal Université Senghor 2 Le fil de l histoire

Plus en détail

Les coûts préétablis et l analyse des écarts

Les coûts préétablis et l analyse des écarts Les coûts préétablis et l analyse des écarts 1- Définition : Les coûts préétablis représentent des coûts évalués a priori. Ce sont : - Les coûts calculés par référence aux estimations des dépenses dans

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT

DEMANDE DE FINANCEMENT DEMANDE DE FINANCEMENT Adaptée aux Pays en Transition INFORMATIONS SUCCINCTES Candidat Composante(s) Récipiendaire(s) principal/ principaux Date de début prévu de la ou des subventions Demande de financement

Plus en détail

Community Score Card (CSC) dans le secteur Santé à Madagascar

Community Score Card (CSC) dans le secteur Santé à Madagascar Community Score Card (CSC) dans le secteur Santé à Madagascar RAZAFIMANDIMBY Andrianjaka Rado Membre de la société civile, Chef d équipe mission CSC pilote (CORE TEAM CSC) 11 Juin 2008 Présenté et Révisé

Plus en détail

Présentations Orales Posters Scientifiques Posters Jeunes Chercheurs. 1. Explorons ensemble ces challenges

Présentations Orales Posters Scientifiques Posters Jeunes Chercheurs. 1. Explorons ensemble ces challenges LA SANTé GLOBALE DE PRéCISION à L ère DIGITALE appel à contributions Diagnostics essentiels Accès aux médicaments essentiels Futures pandémies et sécurité sanitaire Inégalités de santé Résistance aux antibiotiques

Plus en détail

Compétences techniques Compétences

Compétences techniques Compétences Compétences techniques Compétences 1. Décrire un enjeu ou un problème de santé publique dans son contexte (historique, politique, socio-économique, organisationnel, environnemental, culturel ) 2. Présenter

Plus en détail

Résultats du groupe. Exercice 2016

Résultats du groupe. Exercice 2016 Résultats du groupe Exercice 2016 Le contexte 2016 Un environnement économique peu porteur Croissance atone Taux durablement bas Erosion des marges Un environnement qui connaît de profondes transformations

Plus en détail

LE MARKETING PHARMACEUTIQUE

LE MARKETING PHARMACEUTIQUE LE MARKETING PHARMACEUTIQUE Définition : Anticiper les besoins de soins médicamenteux pour les pathologies non guéries ou partiellement guéries. Aider l entreprise à les transformer en médicaments plébiscités

Plus en détail

Vers des soins intégrés : le modèle belge

Vers des soins intégrés : le modèle belge Vers des soins intégrés : le modèle belge Coopami, 7 novembre 2016 Mireille Goemans Sarah Panuccio Cellule interadministrative Soins intégrés 1 De quoi allons-nous parler? Soins aux malades chroniques

Plus en détail