Le traitement des expulsions locatives

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le traitement des expulsions locatives"

Transcription

1 L traitmnt ds xpulsions locativs n io nt s til v ré p d t n am m t ai p n nd a m om r ay td m Tr C l ab i u O COMPTE RENDU DU SÉMINAIRE DU 10 SEPTEMBRE 2012 u n io at j n c sti n g ssi A c in d Au ui q nt d ux s li l r tt m nd mma Co lsion Expu la d s r u o Conc publiqu forc AGENCE DEPARTEMENTALE D INFORMATION SUR LE LOGEMENT DU LOIRET PRÉFET DU LOIRET AGENCE DEPARTEMENTALE D INFORMATION SUR LE LOGEMENT DU LOIRET

2 introduction : Magali BERTRAND, Dirctric d l ADIL - Espac Info Énrgi du Loirt. C séminair st organisé dans l cadr du Plan Solidarité Logmnt 45, outil co-piloté par l État t l Consil général dont l objctif st d contribur notammnt, au maintin dans l logmnt ds prsonns n difficulté. Prévnir ls xpulsions locativs constitu l un ds njux majurs d c Plan. C sujt st résolumnt snsibl tant pour ls propriétairs-baillurs, qui très légitimmnt spèrnt prcvoir un loyr pour rmboursr un crédit ou parc qu il constitu un complémnt d rvnu indispnsabl, mais égalmnt pour ls locatairs, pour qui l xpulsion constitu souvnt un factur d xclusion t d ruptur social. C st d aillurs la raison pour laqull la loi d lutt contr ls xclusions d 1998 a profondémnt réformé la procédur d xpulsion n intégrant un logiqu d traitmnt social t prévntif ds impayés d loyrs. Nul dout qu ls actions prévntivs miss n plac ont contribué à diminur l nombr d xpulsions : n 2011, 1250 assignations n impayés d loyrs ont été délivrés, t au final 181 xpulsions ont ffctivmnt été réalisés après concours d la forc publiqu. Entr ls assignations t ls 181 xpulsions réalisés après concours, il s put qu ds arrangmnts amiabls aint été trouvés, qu il y ait u ds départs volontairs pndant la procédur, put-êtr mêm qulqus départs à la cloch d bois mais surtout qu tous ls dispositifs xistants ont été mis n plac afin d assainir la situation. Toutfois, compt tnu du contxt économiqu actul difficil avc corrélativmnt un hauss d la précarité ds ménags, la situation pourrait malhurusmnt s aggravr. L objctif d c séminair st d réxpliqur la procédur d xpulsion t d analysr commnt concilir droit au logmnt pour l locatair t droit à la propriété pour ls propriétairs-baillurs. 2

3 SOMMAIRE 1 Ls outils d prévntion Ls dispositifs d garanti d paimnt ds loyrs Ls aids au logmnt 2 L traitmnt amiabl d l impayé Fixr un plan d apurmnt avc son locatair L impact d un impayé sur ls aids au logmnt 3 L traitmnt judiciair d l impayé L commandmnt d payr L assignation à comparaitr t l audinc La décision du jug 4 L xpulsion L commandmnt d quittr ls liux L xpulsion Ls locaux abandonnés L concours d la forc publiqu L sort ds mubls 3

4 1 Ls outils d prévntion Ds dispositifs d sécurisation puvnt êtr mobilisés n amont afin d protégr l propriétair comm l locatair. Cs garantis n sont pas systématiqumnt souscrits par ls baillurs. Un nquêt réalisé au sin d l ADIL montr qu un baillur privé sur dux n prnd aucun garanti au motif qu il fait confianc à son futur locatair. L contxt économiqu actul, t notammnt la précarisation du marché du travail, doit incitr à la prudnc, quand bin mêm l locatair srait totalmnt d bonn foi. Ls dispositifs d garanti d paimnt ds loyrs : Virgini CHAUMEREUIL, chargé d étuds Plan Départmntal d Action pour l Logmnt ds Prsonns Défavorisés (PDALPD) à l ADIL - Espac Info Énrgi du Loirt Lors d la signatur du contrat d location, crtains précautions contribunt à limitr ls risqus d impayés. Ls dispositifs d sécurisation varint slon qu l propriétair st un prsonn physiqu ou un prsonn moral : > L propriétair st un prsonn physiqu (propriétair privé, SCI familial...) : La caution d un tirs put êtr xigé par l propriétair. La prsonn qui s port caution s ngag à payr n liu t plac du locatair, l loyr t ls chargs au cas où c drnir n frait pas fac à ss obligations. La loi BOUTIN du 25 mars 2009 a institué un règl d non-cumul : l propriétair baillur qui a souscrit un assuranc loyrs impayés n put pas dmandr la caution d un tirs sauf si l locatair st étudiant ou apprnti. La rédaction d l act d cautionnmnt st strictmnt réglmnté. L cautionnmnt fait parti du bail. Il st donc important d utilisr l bon formulair pour la rédaction du bail t d rspctr l formalism sous pin d nullité d l ngagmnt. Si l locatair n put présntr la caution d un tirs, l propriétair put souscrir un Garanti Loyrs Impayés (GLI) auprès d la compagni d assuranc d son choix ou auprès d l administratur d bins qui gèr l logmnt. Ctt assuranc sécuris ls rvnus du propriétair t l garantit contr ls risqus locatifs : impayés d loyrs t d chargs, dégradation du logmnt, frais d contntiux, voir mêm parfois l départ prématuré du locatair. Ls modalités d pris n charg t l coût varint d un compagni d assuranc à un autr. L coût moyn pour un contrat individul st compris ntr 2,75 % t 4,5 % du montant annul du loyr t ds chargs. Pour un contrat group, l coût moyn st compris ntr 1,5 % t 3 %. C dispositif s adrss à ds prsonns solvabls n raison ds critèrs d éligibilité fixés : l locatair doit disposr d rssourcs ntts au moins égals à trois fois l montant du loyr t ds chargs. Lorsqu l locatair n répond pas aux conditions d solvabilité d la GLI, l propriétair put souscrir un Garanti Univrsll ds Risqus Locatifs (GRL). C dispositif, mis n plac par l État t Action Logmnt, vis à favorisr l accès au logmnt d un plus grand nombr. Ls critèrs d éligibilité sont plus soupls qu cux d la GLI puisqu l taux d ffort du locatair n doit pas dépassr 50 %. Lors d la mis n plac d c dispositif, trois compagnis d assuranc avaint adhéré à la GRL : l group DAS MMA, la CGAIM t la Mutull Alsac Lorrain. L group DAS MMA fortmnt impliqué dans l dispositif, s n st finalmnt rtiré récmmnt. L coût moyn vari ntr 2,5 % t 3,2 % n fonction ds options souscrits. La GRL dans l Loirt : Mutull Alsac Lorrain : DEEVEA Consils Sarl au (possibilité d souscription jusqu dans ls 14 jours suivant la dat d pris d fft du bail). CGAIM : SACAPP Assururs au ou (l bail n doit pas êtr signé au momnt d la souscription). Ls prims d assuranc d la GLI t d la GRL sont déductibls ds rvnus foncirs sauf si l propriétair a opté pour l régim du micro-foncir. 4

5 Pour ls prsonns qui n puvnt présntr la caution d un tirs, t lorsqu aucun assuranc n st souscrit, il xist un dispositif d drnir rcours : l cautionnmnt du loyr t ds chargs du Fonds Unifié Logmnt. C dispositif st piloté par l Consil général du Loirt t vis à favorisr l accès t l maintin dans l logmnt ds populations qui rncontrnt ds difficultés. Parmi ls aids à l accès, l Fonds Unifié Logmnt put garantir l paimnt du loyr t ds chargs à hautur d 9 trms impayés (déduction fait ds aids au logmnt) sur ls 12 prmirs mois du contrat d location initial. Ls critèrs d éligibilité sont fixés par l règlmnt intériur du Fonds Unifié Logmnt. Pour sollicitr ctt aid l locatair doit rncontrr un travaillur social d un Maison du Départmnt, d un Cntr Communal d Action Social ou d un association agréé par l Consil général. > L propriétair st un prsonn moral (un baillur social par xmpl) : L cautionnmnt n put êtr dmandé qu s il st apporté par l Fonds Unifié Logmnt ou par la garanti LOCA-PASS d un collctur d Action Logmnt. L collctur garantit au baillur social, l paimnt d 9 trms impayés (déduction fait ds aids au logmnt) sur ls trois prmièrs annés du bail initial. Si l locatair st un étudiant n disposant d un bours d nsignmnt supériur, l baillur social put dmandr la caution d un tirs. L aid MOBILI-JEUNE : Gnvièv GENESSAY, rsponsabl d pôl Locatif Mobilité Assistanc au CIL Val d Loir C dispositif s adrss aux juns d moins d 30 ans n formation profssionnll (apprntissag, contrat d altrnanc ou d profssionnalisation) dans un ntrpris du sctur privé non agricol. Ctt aid rvêt la form d un subvntion d un montant maximum d 100 par mois pour l paimnt du loyr ou d la rdvanc, déduction fait ds aids au logmnt. Ctt subvntion put s échlonnr ntr 6 t 18 mois slon l pourcntag du SMIC brut qu prçoit l jun n formation. La périod pndant laqull l dossir put êtr déposé st limité : pour ls cycls d formation ayant commncé n sptmbr 2012, l jun n a qu 3 mois pour fair la dmand. L logmnt occupé doit êtr lié à la périod d formation. La colocation st possibl. Ctt aid st cumulabl avc l avanc LOCA-PASS qui prmt d financr l dépôt d garanti. Ell put égalmnt êtr couplé avc la garanti LOCA-PASS si l jun st locatair du sctur social. Ls aids au logmnt : François GAUDRON, rsponsabl du pôl logmnt à la Caiss d Allocations Familials du Loirt Il st important d s assurr d la solvabilité du locatair avant qu il n rntr dans l logmnt. Un évaluation d son droit à un aid au logmnt put êtr réalisé sur l sit intrnt caf.fr (pas d évaluation par téléphon). Ctt démarch prmt d calculr l rst à charg, déduction fait ds aids au logmnt. L montant d l aid vari n fonction d la situation familial, ds rssourcs, d la situation profssionnll, du montant du loyr t du typ d logmnt. Ctt prstation st très snsibl aux modifications qui intrvinnnt dans la situation d la prsonn t put donc varir. Pour bénéficir d ctt aid, l locatair n doit pas avoir d lin d parnté avc l propriétair. L logmnt doit constitur la résidnc principal du locatair t il doit êtr occupé au moins 8 mois dans l anné. Il doit répondr à crtains norms minimals d confort, d sécurité t d suprfici. Dès qu un aid au logmnt st vrsé, la CAF a la possibilité d fair vérifir sur plac si cs conditions sont bin réunis. La dmand d aid au logmnt doit êtr fait dès l ntré dans ls liux. L propriétair put dmandr l vrsmnt n tirs payant d l aid au logmnt sans obtnir l accord du locatair. Si l locatair n a pas bénéficié d un aid au logmnt l mois précédnt l ntré dans l logmnt, un mois d carnc lui st appliqué. 5

6 2 L traitmnt amiabl d l impayé Fixr un plan d apurmnt avc son locatair : Virgini CHAUMEREUIL, chargé d étuds Plan Départmntal d Action pour l Logmnt ds Prsonns Défavorisés (PDALPD) à l ADIL - Espac Info Énrgi du Loirt Lorsqu un propriétair ou un locatair contact l ADIL pour un impayé d loyr, il st consillé dans la msur du possibl, d favorisr l traitmnt amiabl d l impayé. L locatair n a pas payé son loyr : il put s agir d un simpl oubli ou put êtr rncontr-t-il ds difficultés momntanés. Dès l prmir impayé d loyr, l locatair t l propriétair doivnt ntrr n contact par tous moyns (rlancs téléphoniqus, courrirs, visits à domicil). L montant d la dtt n étant pas ncor trop élvé, il st possibl d trouvr un arrangmnt amiabl notammnt la signatur d un plan d apurmnt qui prmt un étalmnt d la dtt sur plusiurs mois. Un information ds dispositifs d aids au maintin st égalmnt donné au locatair comm au propriétair parmi lsquls : - l CIL PASS assistanc : srvic proposé par ls collcturs d Action Logmnt n favur ds salariés qui rncontrnt ds difficultés à payr lur loyr suit à un évènmnt imprévisibl t difficil. Il consist n un écout prsonnalisé, la mis n œuvr d partnariats t d dispositifs adaptés comm par xmpl l allègmnt tmporair d loyrs : l collctur avanc l loyr pndant 12 mois maximum à un taux zéro. - l Fonds Unifié Logmnt put prndr n charg, dans ls conditions fixés par son règlmnt intériur, ls loyrs impayés t ls dtts locativs. Cs dispositifs doivnt êtr sollicités par l locatair. Si c drnir n répond pas aux différnts tntativs d règlmnt amiabl ou n s mobilis pas, la procédur contntius doit êtr mis n œuvr rapidmnt afin d évitr qu la dtt n s aggrav. Plus ll sra élvé, plus ll sra difficil à apurr. L impact d un impayé sur ls aids au logmnt : François GAUDRON, rsponsabl du pôl logmnt à la Caiss d Allocations Familials du Loirt Si l locatair n pai plus son loyr, il convint d distingur slon qu l propriétair prçoit dirctmnt l aid au logmnt ou non : > L propriétair prçoit dirctmnt l aid au logmnt : L impayé st constitué si l locatair n pai plus la quot-part d loyr rstant à sa charg dpuis au moins 3 mois consécutifs ou lorsqu l montant d la dtt st égal à 2 fois l montant brut du loyr t ds chargs. Dès qu l impayé st établi, l propriétair dispos d un délai d 3 mois pour l signalr à la CAF. L allocation logmnt continura à êtr vrsé pndant 6 mois. Durant ctt périod, l propriétair doit mttr n plac un plan d apurmnt avc l locatair. Si au trm ds 6 mois, aucun plan n st fourni, l vrsmnt d l aid au logmnt pourra êtr intrrompu. La CAF du Loirt put prolongr l vrsmnt d l aid au logmnt pndant 6 mois supplémntairs si l locatair rprnd l paimnt régulir d son loyr (au moins 3 mois d quot-part). A l issu d ctt nouvll périod, sans récption d un plan d apurmnt, l aid n sra plus vrsé. > L locatair prçoit dirctmnt l aid au logmnt : L impayé st constitué lorsqu l montant d la dtt st au moins égal à 2 fois l montant mnsul du loyr t ds chargs. L propriétair doit l signalr à la CAF. Si un aid au logmnt st vrsé t qu la CAF a connaissanc ds coordonnés bancairs du propriétair, il st procédé au vrsmnt dirct d l allocation logmnt sur son compt. Si ls coordonnés bancairs du propriétair n sont pas connus : la CAF nvoi un courrir à c drnir pour la mis n plac du tirs-payant. L propriétair dispos d 3 mois pour donnr son accord t transmttr ss coordonnés bancairs. 6

7 L propriétair doit égalmnt mttr n plac un plan d apurmnt dans ls 6 mois à comptr du signalmnt d l impayé. Si à la fin ds 6 mois, aucun plan n st fourni, l vrsmnt d l aid au logmnt st intrrompu. Lorsqu l propriétair signal un impayé d loyr, il doit précisr ls coordonnés du locatair, ls loyrs ds mois non réglés ainsi qu l montant total d la dtt. L plan d apurmnt doit tnir compt ds capacités d rmboursmnt du locatair par rapport aux rssourcs d son foyr. Il doit êtr signé par ls dux partis. La CAF appréci la viabilité du plan au vu d la situation social t ds capacités financièrs d l allocatair. La duré maximal du plan st d 8 ans. Afin d assurr l suivi du plan, la CAF intrrog tous ls 6 mois, l propriétair afin d savoir si l locatair pai son loyr mnsul t s il rspct l xécution du plan d apurmnt. Si l allocatair st n situation d surndttmnt t qu son dossir a été déclaré rcvabl par la Banqu d Franc, la CAF doit rétablir l vrsmnt d l aid au logmnt si clui-ci avait été suspndu (pour l APL, l bail n doit pas avoir été résilié). L plan d apurmnt css d êtr rmboursé n attndant la décision d la Banqu d Franc. Toutfois, l locatair doit payr régulièrmnt son loyr. Si tl n st pas l cas, l vrsmnt d l aid au logmnt sra à nouvau suspndu. L propriétair doit déclarr chaqu anné l montant du loyr du mois d juillt afin d calculr l montant d l aid au logmnt pour l locatair dès l mois d janvir d l anné suivant. Il doit égalmnt signalr l déménagmnt d son locatair dans ls millurs délais afin d avoir à rmboursr l aid au logmnt vrsé à tort. INTERVENTIONS DE LA SALLE Dominiqu TRIPET, administratric CNL chz LogmLoirt L CIL Val d Loir a fixé ds critèrs d éligibilité pour ls prsonns qui n travaillnt pas dans un ntrpris cotisant. Ainsi ls prsonns dont ls suls rvnus sont issus d aids socials n puvnt bénéficir d la garanti LOCA-PASS. L montant d l aid au logmnt n st pas rcalculé lorsqu l allocatair connait un changmnt d situation profssionnll. La frmtur d la CAF ls vndrdis constitu un ruptur du srvic public t n facilit pas ls démarchs n vu d l ouvrtur ds droits. Madam GAUDRON précis qu la CAF n st pas frmé l vndrdi mais rçoit uniqumnt ls allocatairs sur rndz-vous afin d étudir ls dossirs complxs. La CAF put rvalorisr ls droits aux prstations n fonction d l indmnisation ou non au chômag. L aid au logmnt st rvalorisé à condition qu ls rssourcs d l anné N-2 soint ds rvnus salariaux. Dans c cas, un abattmnt d 30 % st appliqué. Michl RICOUD, rsponsabl d la CNL t élu ds locatairs à l OPH d Orléans L mois d carnc pour l vrsmnt ds aids au logmnt st problématiqu pour ls ménags à faibls rssourcs. La suspnsion ds aids au logmnt aggrav la situation ds prsonns n impayés d loyrs. Fac à la situation social t économiqu t à l augmntation ds procédurs d xpulsion, ls réponss apportés par l État doivnt êtr différnts d clls qui xistnt aujourd hui. Monsiur VENNEKENS, conciliatur d justic Qu fair lorsqu l propriétair rfus d déclarr l montant du loyr du mois d juillt ayant pour conséqunc la suspnsion ds aids au logmnt pour l locatair? Madam GAUDRON indiqu qu à titr très xcptionnl, la CAF rprnd l montant du loyr du mois d juillt d l anné précédnt. Lorsqu l aid au logmnt st vrsé n tirs-payant au baillur, un lttr rcommandé lui st nvoyé afin d lui rapplr ss obligations nvrs la CAF t notammnt l nvoi d ctt déclaration. 7

8 3 L traitmnt judiciair d l impayé L commandmnt d payr : Maîtr Olivir ROCHOUX, Présidnt d la Chambr ds huissirs du Loirt t Maîtr Jan-Michl DEPOND, huissir Il st possibl d prévoir dans l bail un claus résolutoir pour ls motifs suivants : défaut d paimnt du loyr t ds chargs, défaut d paimnt du dépôt d garanti t défaut d assuranc. L commandmnt d payr visant la claus résolutoir st un act délivré par huissir d justic. C documnt mt n dmur l locatair d payr ls loyrs impayés dans un délai d 2 mois. C délai st réduit à 1 mois si la claus résolutoir vis uniqumnt l défaut d assuranc. Si l locatair st absnt lors d la signification du commandmnt d payr, l act st rmis à tout prsonn présnt au domicil. S il n y a prsonn, un avis d passag inform l locatair d la mis à disposition d l act original à l étud d l huissir. Un copi d l act st adrssé par courrir simpl l jour mêm ou l 1 r jour ouvrabl suivant. L commandmnt d payr st soumis à un formalism : il doit indiqur ls référncs ds txts légaux protégant l locatair, ls délais, l adrss t ls coordonnés du Fonds Solidarité Logmnt. L huissir d justic agit slon l mandat qui lui a été donné par l propriétair baillur. Si l mandat st général, l huissir d justic st habilité à rcvoir ls fonds si un plan d apurmnt a été signé avc l propriétair. À c stad d la procédur, l locatair put saisir l jug du tribunal d instanc pour obtnir ds délais d paimnt dans l hypothès où l propriétair n lui n accord pas. Dans l cadr du Plan Solidarité Logmnt, un plaqutt intitulé «il n st pas trop tard pour réagir!» a été élaboré afin d snsibilisr ls locatairs n situation d impayés sur la nécssité d ntrprndr ds démarchs l plus tôt possibl t d n pas rstr passif fac à ss difficultés. Ell présnt par arrondissmnt, ls contacts utils pour obtnir un information sur la procédur d xpulsion, sur ls aids au logmnt, pour bénéficir d un suivi social, pour constitur un dossir d surndttmnt. Ctt plaqutt fra l objt d un larg diffusion auprès ds partnairs du Plan t sra égalmnt joint au commandmnt d payr n partnariat avc la Chambr ds Huissirs du Loirt. L assignation à comparaitr t l audinc : Maîtr Antonio DA COSTA, avocat à la Cour d Orléans L propriétair assign son locatair ou ss locatairs n cas d colocation. L assignation n référé du propriétair par l locatair n vu d obtnir ds délais st rlativmnt rar à c stad d la procédur. L propriétair doit assignr l locatair auprès du tribunal d instanc du liu où s situ l immubl. Lorsqu l bail st écrit t contint un claus résolutoir, l assignation s fait n référé. Lorsqu il n y a pas d bail ou lorsqu l bail écrit n comport pas d claus résolutoir, l assignation s fait au fond afin d obtnir la résiliation judiciair. L jug dispos d un pouvoir d appréciation important. L assignation st souvnt rédigé par l huissir d justic, plus rarmnt par l avocat. Un fois qu ll a été délivré au locatair, l huissir d justic doit la notifir au Préft par lttr rcommandé avc accusé d récption, 2 mois minimum avant la dat d audinc. C délai doit prmttr la réalisation d un nquêt social par ls travaillurs sociaux qui sra transmis au jug afin d fair rmontr un crtain nombr d informations. Ctt nquêt social doit êtr contradictoir. Ls argumnts qui puvnt êtr opposés par l baillur sont sa situation financièr : la défaillanc du locatair mt n péril sa propr situation, l importanc du montant d l arriéré, la mauvais foi du locatair S agissant ds locatairs, ls délais d la procédur sont utilisés au maximum n ssayant d accrochr slon l momnt d l anné la trêv hivrnal. Sont miss n avant ls causs ds impayés d loyrs (survnanc d un événmnt imprévu t difficil ; maladi, séparation, prt d mploi), la situation familial t évntullmnt 8

9 d surndttmnt, t ls offrs d règlmnt d l arriéré locatif. Si l locatair n put fair fac à ss obligations t rmboursr l arriéré locatif, un délai pourra êtr dmandé afin d quittr l logmnt dans d bonns conditions. La présnc ds partis à l audinc n st pas util lorsqu lls sont rprésntés par un avocat sauf si la situation a récmmnt évolué. Si lls n sont pas rprésntés par un avocat, lur présnc st vivmnt rcommandé. La décision du jug : François FINON, Magistrat auprès du Tribunal d Instanc d Montargis > La résiliation du bail : Il s agit ici du contntiux l plus abondant traité par ls tribunaux d instanc qui ont à connaîtr ds litigs opposant baillurs t locatairs. L action n résiliation du bail constitu n fft un moyn d corcition souvnt pérmptoir ntr ls mains du baillur puisqu sa conséqunc put aboutir à privr l locatair d son logmnt. C st pourquoi, l législatur a ncadré la résiliation du bail dans ds règls qui s sont rnforcés au fur t à msur, d manièr à améliorr la protction apporté au locatair. Lorsqu il st saisi d un assignation n résiliation d bail t xpulsion pour non-paimnt du loyr t ds chargs, l jug, après avoir vérifié la régularité d la procédur, notammnt au commandmnt d payr t à l information du préft, t n cas d non régularisation d la situation par l locatair dans l délai d dux mois, dispos d un marg d manœuvr limité. En fft, il n put tout d abord qu constatr la résiliation du bail, par l fft d l application d la claus résolutoir. Ctt claus résolutoir n put pas êtr apprécié par l jug. Dans sa décision, l jug constat donc l acquisition d la claus résolutoir du bail, à l xpiration du délai du commandmnt d payr t ordonn l xpulsion du locatair dvnu occupant sans droit ni titr ainsi qu la condamnation d clui-ci au paimnt d un indmnité d occupation, généralmnt égal au montant du loyr t ds chargs t c, jusqu à son départ ffctif. > L octroi d délais pour quittr ls liux : Dans la décision d xpulsion, l jug put accordr ds délais au locatair pour quittr ls liux. Ils sont généralmnt d dux mois. Dès lors qu un décision mportant résiliation du bail a été prononcé t qu ll ordonn l xpulsion, l jug d instanc css d êtr compétnt pour connaîtr d un évntull dmand d sursis à l xpulsion. En fft, c st l jug ds référés qui st compétnt pour accordr ds délais n favur du locatair jusqu à la signification du commandmnt d avoir à quittr ls liux t l jug d l xécution qui st compétnt à partir d la signification d c commandmnt. > L octroi d délais pour l règlmnt d la dtt : En tnant compt d la situation du débitur (d où l utilité d l nquêt social qui constitu un élémnt supplémntair d informations principalmnt lorsqu l locatair s contnt d simpls déclarations à l audinc, sans fournir d élémnts justificatifs sur sa situation) t ds bsoins du créancir, l jug put accordr ds délais, voir ordonnr l rport du paimnt d la dtt pndant un duré qu il fix t c, dans la limit d dux annés. Ctt possibilité st donc offrt au jug sur dmand du locatair malgré l xpiration du délai d dux mois dpuis la délivranc du commandmnt mais il put égalmnt s prononcr d offic, c st-à-dir n dhors d tout dmand du locatair. Ls ffts d la claus résolutoir sont ainsi suspndus. Si l locatair s libèr dans l délai, la claus d résiliation d plin droit st réputé n avoir jamais joué. Dans l cas contrair (n cas d défaillanc du locatair pndant l xécution d l échéancir fixé), cll-ci rprndra son plin t ntir fft. En parill hypothès, t afin d garantir d manièr égalitair ls droits d chacun ds partis n présnc, dont ls intérêts puvnt êtr à l évidnc divrgnts, il st donc nécssair d prévoir, dans l dispositif d la décision, un échéancir clairmnt énoncé d manièr détaillé n y insérant xprssémnt un claus d déchéanc du trm t n rapplant ss ffts quant au ju d la claus résolutoir. 9

10 > La conciliation n audinc : D un commun accord, ls partis puvnt décidr à l audinc d s concilir t d fixr un échéancir à rspctr par l débitur. La présnc du débitur à l audinc, ou sa rprésntation, st donc très important. Il st indispnsabl d s munir d un pouvoir d rprésntation n cas d absnc d un ds dux co-locatairs. Cla put évitr un prt d tmps par un rnvoi d l affair à un autr audinc pour régularisation d un pouvoir. Ls ffts d ctt conciliation sont ls mêms qu n cas d délais d paimnt accordés par l jug : suspnsion ds ffts d la claus résolutoir pndant l xécution d l échéancir t rpris ds poursuits n cas d inxécution d ct échéancir. L procès-vrbal d conciliation a la mêm valur qu un jugmnt. Il prmt n outr l obtntion immédiat d un titr xécutoir (cla évit n fft d attndr la notification du jugmnt qui st rndu, qulqus smains après l audinc). Cla signifi qu n cas d non-rspct d c procès-vrbal d conciliation, t après un commandmnt d avoir à quittr ls liux, l xpulsion put donc êtr poursuivi. > Ls msurs contraignants d accompagnmnt social : La loi n du 5 mars 2007, qui a réformé la protction juridiqu ds majurs, a créé plusiurs msurs gradués d accompagnmnt ds prsonns connaissant ds difficultés socials t budgétairs importants. Cs msurs d accompagnmnt ont, suls, vocation à s appliqur à ds prsonns n présntant aucun altération d lurs facultés prsonnlls. L prmir instrumnt créé par ctt loi st un véritabl innovation consistant n un contractualisation d un accompagnmnt ntr l départmnt t l bénéficiair d prstations socials : il s agit d la msur d accompagnmnt social prsonnalisé (MASP) dans laqull l jug n intrvint pas. L jug rtrouv cpndant un rôl lorsqu ctt msur non contraignant attint ss limits. En fft, l jug d instanc du liu où dmur l bénéficiair ds prstations socials put intrvnir lorsqu c drnir s mt n dangr par sa mauvais gstion d clls-ci, rfus l contrat d accompagnmnt social qui lui st proposé par l départmnt ou son délégatair, ou alors, qu il n a accpté ls clauss mais n l rspct pas. L Présidnt du Consil général put dmandr au jug d instanc qu, chaqu mois, il soit procédé au vrsmnt dirct, au baillur, ds prstations socials dont l intérssé st bénéficiair, à hautur du montant du loyr t ds chargs locativs dont il st rdvabl. Pour êtr mis n œuvr, ctt procédur nécssit un impayé locatif d au moins dux mois. L jugmnt, rndu dans un délai maximum d un mois après l audinc, fix ls prstations socials qui sront dirctmnt vrsés au baillur pour un duré maximal d dux ans. L rnouvllmnt d ctt msur put êtr ordonné suivant la mêm procédur t pour un duré global d 4 ans maximum. Lorsqu la MASP, l cas échéant avc vrsmnt dirct du loyr au baillur, n a pas prmis à son bénéficiair d surmontr ss difficultés d gstion ds prstations socials t qu sa santé ou sa sécurité st toujours compromis, l Présidnt du Consil général put transmttr au Procurur d la Républiqu du domicil d l intérssé un rapport circonstancié d évaluation (comprnant un volt social, un volt pécuniair t un bilan ds actions prsonnalisés mnés dans l cadrs d la MASP). Il y joint égalmnt ls informations dont il dispos sur la situation médical du bénéficiair ds prstations socials. Au vu d cs documnts t après avoir rcuilli, l cas échéant, d autrs élémnts sur la situation, l Procurur d la Républiqu put décidr d saisir l jug ds tutlls, soit aux fins d ouvrtur d un msur d accompagnmnt judiciair (MAJ) si l intérssé n présnt pas d altération d ss facultés prsonnlls, soit n vu d un msur d protction judiciair (sauvgard d justic, curatll ou tutll). 10

11 4 L xpulsion L commandmnt d quittr ls liux : Maîtr Olivir ROCHOUX, Présidnt d la Chambr ds huissirs du Loirt t Maîtr Jan-Michl DEPOND, huissir L huissir d justic signifi par un mêm act l jugmnt prononçant l xpulsion t l commandmnt d quittr ls liux. C commandmnt d quittr ls liux indiqu ntr autr, la dat à partir d laqull ls locaux doivnt êtr libérés. Il st précisé qu il pourra êtr procédé à l xpulsion du débitur ainsi qu d tout occupant d son chf à comptr d ctt dat. Un copi du commandmnt d quittr ls liux st notifié au Préft, accompagné d un fich d rnsignmnts sur la situation d l occupant (composition familial, âg ds nfants, rvnus, ndttmnt...). L jug d l xécution put accordr ds délais d grâc à l occupant pour s rlogr, dès lors qu son rlogmnt n put intrvnir dans ds conditions normals. Cs délais puvnt varir ntr 1 mois minimum t 1 an maximum. Ls locaux abandonnés : Maîtr Olivir ROCHOUX, Présidnt d la Chambr ds huissirs du Loirt t Maîtr Jan-Michl DEPOND, huissir L débitur dispos d un délai d 2 mois à comptr d la signification du commandmnt pour quittr ls liux. Il arriv qu pndant c laps d tmps, ls locaux soint abandonnés. Dpuis la loi du 22 décmbr 2010, précisé par décrt du 10 août 2011 modifié par l décrt du 30 mai 2012, un procédur vis à favorisr la rpris ds locaux abandonnés par l locatair. Cll-ci put êtr mis n œuvr n dhors d tout procédur d xpulsion ou dans l cadr d un tll procédur. Lorsqu ds élémnts laissnt supposr qu l logmnt st abandonné, l baillur put dmandr à un huissir d justic d mttr l locatair n dmur d justifir qu il occup l logmnt. Un mois après la signification, à défaut pour l locatair d justifir d son occupation, l huissir put ntrr dans l logmnt afin d constatr l état d abandon du domicil. Il constat par procès-vrbal qu l logmnt st abandonné t drss l invntair ds mubls laissés sur plac. L baillur doit nsuit saisir l jug d instanc par rquêt afin d constatr la résiliation du bail, d autorisr la rpris du logmnt, d condamnr l occupant au paimnt ds somms dus t d statur sur l sort du mobilir. S il rssort manifstmnt ds élémnts fournis qu l bin a été abandonné par ss occupants, un ordonnanc du jug constat la résiliation du bail t ordonn la rpris ds liux. L ordonnanc rvêtu d la formul xécutoir doit êtr signifié par l baillur au locatair. L locatair ou tout occupant d son chf, put formr un opposition à la décision du jug dans l mois suivant sa signification. S il n y a pas d contstation, l ordonnanc a la mêm valur qu un jugmnt t l baillur put rprndr son bin suivant un procédur d xpulsion simplifié. L xpulsion : Maîtr Olivir ROCHOUX, Présidnt d la Chambr ds huissirs du Loirt t Maîtr Jan-Michl DEPOND, huissir La trêv hivrnal n intrrompt pas la procédur mais mpêch uniqumnt l act d xpulsion. Ainsi, ll n put s ffctur ntr l 1 r novmbr t l 15 mars d l anné suivant. Lorsqu l occupant st présnt t accpt d libérr ls liux, l huissir drss un procès-vrbal d xpulsion, signé par touts ls prsonns présnts. Lorsqu l occupant st absnt ou rfus l xpulsion, l xpulsion n put avoir liu. L huissir n put pénétrr dans l logmnt t drss un procès-vrbal d tntativ d xpulsion t sollicit auprès du Préft l concours d la forc publiqu. 11

12 L concours d la forc publiqu : Étinn GENET, scrétair général adjoint à la Préfctur du Loirt L État intrvint au titr d la prévntion ds xpulsions locativs au sin d un politiqu partnarial. L assignation dvant l tribunal ainsi qu l commandmnt d quittr ls liux sont transmis par l huissir au Préft. En parallèl, un courrir st adrssé par la Dirction Départmntal d la Cohésion Social (DDCS) au locatair afin d l orintr vrs ls srvics sociaux du Consil général. Au stad du concours d la forc publiqu déposé par l huissir auprès d la DDCS, sont sollicités pour avis l Mair d la commun, l Présidnt du Consil général, ls forcs d l ordr. L locatair st informé d sa possibilité d saisir l Droit au Logmnt Opposabl (DALO). Dux commissions sont miss n plac par l État n vu d réglr ls difficultés n amont : - la commission d conciliation ds xpulsions locativs qui s réunit un fois par an pndant la trêv hivrnal afin d abordr ls différnts dossirs avc l nsmbl ds acturs. - la commission d coordination ds actions d prévntion ds xpulsions qui s réunit un fois par an t constitu un liu d échangs ntr ls différnts partnairs concrnés. Différnts dispositifs gravitnt autour d la procédur d xpulsion : - la commission d surndttmnt présidé par l Préft ou un d ss rprésntants, qui a la possibilité d saisir l jug d l xécution pour dmandr ds délais. - l contingnt préfctoral qui prmt d affctr ds logmnts à ds prsonns qui répondnt à crtains critèrs sociaux. - la commission d médiation DALO qui put déclarr la situation du rquérant urgnt t son rlogmnt prioritair. L État intrvint égalmnt au momnt d la réquisition du concours d la forc publiqu. La dmand n st rcvabl qu après un délai d 2 mois suivant la notification d la copi du commandmnt d libérr ls liux au Préft t après un tntativ d xpulsion fait par l huissir. La qustion d la séparation ds pouvoirs ntr l autorité judiciair t l État st l cadr juridiqu d la décision du Préft. À partir d la réquisition, l Préft dispos d un délai d 2 mois pour s prononcr. Au trm d c délai, s il n s prononc pas, la décision st réputé comm étant négativ. L rfus du concours doit n princip rstr xcptionnl. Il n put êtr accordé qu pour ds considérations d ordr public t non socials ou humanitairs. Lorsqu l dossir arriv à la Préfctur via ls srvics d la DDCS, ls élémnts concrnant la situation familial, l état d la dtt, ls évaluations socials, l adhésion au suivi social prmttnt d prndr un décision viabl t la plus adapté à la situation ds prsonns. Un fois l concours d la forc publiqu accordé, clui-ci st notifié à l occupant par courrir avc copi aux srvics sociaux, à la DDCS, au propriétair, à l huissir t aux forcs d l ordr. Il put êtr accordé immédiatmnt ou avc un délai lorsqu ds démarchs d rlogmnt sont n cours. L courrir adrssé à l occupant mntionn ls coordonnés du Srvic Intégré d Accuil t d Orintation (SIAO) afin d sollicitr n fonction d l urgnc social d la situation t ds placs disponibls un hébrgmnt. Il appartint au propriétair par l biais d son huissir d mttr à xécution l concours d la forc publiqu. Si l concours st rfusé, la rsponsabilité d l État st ngagé. L propriétair a la possibilité d récupérr auprès d l État un indmnisation d son préjudic. Ctt rsponsabilité put êtr suspndu n cas d : - signatur d un protocol d accord Borloo pour ls baillurs sociaux ; - délai d grâc accordé par l jug d l xécution : la rsponsabilité d l État n put êtr réngagé qu n cas d nouvll réquisition d la forc publiqu par l huissir ; - manifstation écrit par l baillur ou par l huissir d sa décision d rnoncr à procédr à l xpulsion : la rsponsabilité d l Etat put êtr ngagé à nouvau n cas d nouvll réquisition d la forc publiqu par l huissir. L indmnisation couvr l nsmbl ds impayés d loyrs ainsi qu ls chargs constatés pndant la périod. Ell n couvr pas la dtt antériur. 12

13 L sort ds mubls : Ls mubls présnts dans l logmnt doivnt êtr nlvés. Si ls mubls ont fait l objt d un saisi antériur à la procédur d xpulsion, ils sont indisponibls. Toutfois, il n st drssé un invntair dans l procès-vrbal d xpulsion avc mntion du liu où ils sront déposés. S ils n ont pas fait l objt d un saisi antériur, ils sont transportés, aux frais d l xpulsé, soit dans un liu qu il désign, soit laissés sur plac, soit dans un liu plus approprié. La prsonn xpulsé dispos d un délai d un mois pour rtirr ss mubls à comptr d la signification du procès-vrbal d xpulsion. À défaut, l jug d l xécution décid du sort ds mubls. Il autoris la vnt aux nchèrs ds bins non rtirés ou décid d ls déclarr abandonnés s ils n ont aucun valur marchand. Ls papirs t autrs documnts d natur prsonnll sont consrvés par l huissir d justic sous nvlopp scllé pndant un délai d 2 ans. À l xpiration d c délai, ils sont détruits t l huissir drss un procès-vrbal ds documnts détruits. INTERVENTIONS DE LA SALLE Monsiur VENNEKENS, conciliatur d justic Au cours d un procédur d xpulsion, d un duré moynn d 2 ans, crtains propriétairs baillurs s rtrouvnt dans un situation financièr difficil car ils n puvnt rmboursr l crédit n cours ou parc qu ls loyrs constitunt un complémnt d rvnu indispnsabl. Dominiqu TRIPET, administratric CNL chz LogmLoirt Tous ls locatairs n sont pas d mauvais foi. Crtains prsonns xpulsés s rtrouvnt à la ru avc ds nfants car il n y a pas d plac au SIAO. Thirry SOLER, Consillr général Il srait intérssant d connaitr l nombr d commandmnts d payr délivrés chaqu anné t combin ont ffctivmnt abouti à l xpulsion. 13

14

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet Résrvé à votr intrlocutur AXA Portfuill : CR012764 N Clint : 1 r réalisatur : Matricul : 2 réalisatur : Matricul : Intégr@l Garanti ds Accidnts d la Vi - Protction ds Risqus liés à Intrnt J complèt ms

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Septembre. Entrée Gratuite

Septembre. Entrée Gratuite t r i Fo g a t n Vi s n o l a S t m o C l y a n Font assin Espac C é n R l Cultur 25 au 27 Du Sptmbr 2015 Entré Gratuit 6èm FOIRE EXPO d Fontnay-l-Comt sous l ail d SVE Pour ctt 6èm édition, nous souhaitons

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

8. Propriété intellectuelle

8. Propriété intellectuelle 8. Propriété intllctull 8.1 Sécurisr ss contrats d 8.2 Valorisr t défndr ss droits d 8.3 Maîtrisr l cadr juridiqu du droit d autur 8.4 Commnt protégr ss marqus? Calndrir 2014 Paris Lyon Marsill Sécurisr

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE APPEL A COMMUNICATIONS 12 DÉCEMBRE 2012 PROPOSITIONS DE RÉSUMÉS Ls propositions d résumés doivnt parvnir impérativmnt AU PLUS TARD LE 4 SEPTEMBRE 2012 http://sfr.larhumatologi.fr Vous dvz soumttr vos résumés

Plus en détail

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques 6 Dossir Hébrgmnts Ls hébrgmnts d patints dans ds srvics hospitalirs dont n rlèv pas dirctmnt lur pathologi sont rlativmnt fréqunts, n raison d la pénuri d lits dans crtains spécialités. Cs situations

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION :

DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION : DATE : 8 Octobr 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ls atlirs d la mécaniqu général ; ls activités d transformation d métaux ; la fabrication d articls métalliqus ; la fabrication d mnuisri

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du Ls dossirs d économi t Politiqu «Patrons, j vous aim» Frédéric Rauch C st un nouvll déclaration d amour au patronat. Après la baiss du coût du travail, l gouvrnmnt ntérin un baiss du coût d la ruptur du

Plus en détail

Pieces à fournir par les parents,

Pieces à fournir par les parents, Pics à fournir par ls parnts, Ttout dossir incomplt sra rfusé pour inscriptions à l Ecol, Cantin, Alaé t Als ds mrcrdis t vacancs scolairs Justificatif d domicil récnt d Numéro d allocatair CA moins d

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des Compagni La Capital La positiv -Aucun xamn médical n st rquis lors d l adhésion. Il vous suffit d répondr à 4 qustions d admissibilité. L montant d la protction st choisi unité d 2 500 $ avc un maximum

Plus en détail

ROCHELAMUSIQUE. Pour vous inscrire ou vous réinscrire! Les cours, ateliers et pratiques collectives débuteront la semaine du lundi 12 septembre.

ROCHELAMUSIQUE. Pour vous inscrire ou vous réinscrire! Les cours, ateliers et pratiques collectives débuteront la semaine du lundi 12 septembre. Juin 2011 ROCHELAMUSIQUE N 74 Pour vous inscrir ou vous réinscrir! Il vous suffit d laissr la fuill d inscription dûmnt rmpli dans la boît aux lttrs du Cntr Musical. Vous pouvz égalmnt scannr t nous nvoyr

Plus en détail

Fixant les conditions d'exercice des activités commerce en République du Bénin. Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit:

Fixant les conditions d'exercice des activités commerce en République du Bénin. Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit: Fixant ls conditions d'xrcic ds activités commrc n Républiqu du Bénin. LE HAUT CONSEIL DE LA REPUBLIQUE a délibéré t adopté n sa séanc du 9mai 1990. L Présidnt d la Républiqu promulgu la loi dont la tnur

Plus en détail

Les allocations aux personnes handicapées

Les allocations aux personnes handicapées Ls allocations aux prsonns handicapés Dans quls scturs d la sécurité social ls prsonns bénéficiant d un allocation aux prsonns handicapés ont-lls aussi un dossir? Donnés du Datawarhous Marché du travail

Plus en détail

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire Mars 2013 Princips d application sctorils sur la corrspondanc bancair Documnt d natur xplicativ Ls princips d application sctorils, élaborés par l Autorité d contrôl prudntil (ACP), répondnt à un dmand

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

5. Droit public des affaires

5. Droit public des affaires 5. Droit public ds affairs 5.1 Actualité juridiqu ds marchés publics 5.2 Cadr général ds marchés publics 5.3 Connaîtr ls différnts procédurs t catégoris d marchés publics 5.4 Contntiux ds marchés publics

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Demande de prêt PRET ACCESSION AUTRES. Nature du projet. Situation familiale. Action Logement - Les entreprises s engagent avec les salariés

Demande de prêt PRET ACCESSION AUTRES. Nature du projet. Situation familiale. Action Logement - Les entreprises s engagent avec les salariés Dmand d prêt PRET ACCESSION AUTRES Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Natur du projt Dat d dépôt du dossir Achat Trrain Construction ou Achat logmnt nuf Acquisition sans travaux Autrs

Plus en détail

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA!

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA! L ADIL réunit l État, les collectivités locales, les organismes d intérêt général, les professionnels publics et privés et les représentants des usagers. Elle est agréée par le Ministère chargé du Logement

Plus en détail

ommune Les brèves de la vie locale! Chers Comblorans, n 7 L essentiel de l info municipale de Combloux Jean Bertoluzzi et l équipe municipale

ommune Les brèves de la vie locale! Chers Comblorans, n 7 L essentiel de l info municipale de Combloux Jean Bertoluzzi et l équipe municipale été 2013 n 7 passion ommun L ssntil d l info municipal d Combloux Chrs Comblorans, S il fallait résumr l action t la vi municipal n qulqus mots, j dirais qu c st : Un hivr formidabl pour tout l mond, un

Plus en détail

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS EFFETS DE COMMERCE CHAPITRE 11, PAGE 334 328 EFFETS DE COMMERCE Effts d commrc Exprssion la plus courammnt utilisé pour désignr ls divrs instrumnts d paimnt d un somm d argnt. Ls ffts d commrc sont ds

Plus en détail

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013 Tous ls changs du SNISA pour l xrcic 2012-2013 chang Chang/élé d Principaux changs pour l xrcic 2012-2013 1 65-71 Dat d arrivé à l unité d obsrvation (ED 123) Hur d arrivé à l unité d obsrvation (ED 124)

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

4. Droit pénal des affaires

4. Droit pénal des affaires 4. Droit pénal ds affairs Calndrir 2014 4.1 La dénonciation calomnius : quls moyns d action? 4.2 La gard à vu : commnt y fair fac 4.3 La victim : fair valoir ss droits t obtnir réparation 4.4 Ls principals

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

rsa DROITS et DEVOIRS Le Revenu de Solidarité Active

rsa DROITS et DEVOIRS Le Revenu de Solidarité Active rsa DROITS t DEVOIRS L Rvnu d Solidarité Activ Madam, Monsiur, L Départmnt d Sin-Maritim vint d vous ouvrir un droit au RSA (Rvnu d Solidarité Activ). C rvnu minimum ou complémnt d rvnu vous garantit ds

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

DOSSIER P. 6 Les démarches RH : présentation & retour sur expérience à la CCPR

DOSSIER P. 6 Les démarches RH : présentation & retour sur expérience à la CCPR N 8 Magazin d information du Cntr d Gstion d la fonction publiqu trritorial d la Haut Savoi DOSSIER P. 6 Ls démarchs RH : présntation & rtour sur xpérinc à la CCPR P.3 L CDG 74 présnt au forum ds collctivités

Plus en détail

Campus France Maroc est un service de l Institut Français du Maroc, opérateur de coopération de l Ambassade de France au Maroc.

Campus France Maroc est un service de l Institut Français du Maroc, opérateur de coopération de l Ambassade de France au Maroc. w w w. m a r o c. c a m p u s f r a n c. o r g é r t n R 7 1 0 / 016 Campus Franc Maroc st un srvic d l Institut Français du Maroc, opératur d coopération d l Ambassad d Franc au Maroc. Campus Franc Maroc

Plus en détail

ARRETE N 005/MINESUP/F120

ARRETE N 005/MINESUP/F120 ARRE N 005/MINESUP/F120 28 janvir 1993 Fixant ls Domains d Formation t ls Conditions d Admission à l Institut Univrsitair d Tchnologi d l Univrsité d Douala. LE MINSTRE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR VU la

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

Bureau de décision et de révision

Bureau de décision et de révision 2 Burau d décision t d révision 21 Rôl d'audincs 22 Décisions 30 janvir 2014 - Vol 11, n 4 8 21 RÔLES D AUDENCES RÔLE DES AUDENCES N 1 PARTES D Autorité ds marchés financirs (Girard t al) Danil Pharand

Plus en détail

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS JUIN-JUILLET 2010 GUIDE À L USAGE DES ÉLUS LOCAUX L logmnt social t ls politiqus locals d l habitat Dans l cadr ds compétncs qui lur sont conférés par l Etat, lls puvnt jour un

Plus en détail

La présente note résume les conclusions et recommandations de l étude et en tire des leçons pour la Banque.

La présente note résume les conclusions et recommandations de l étude et en tire des leçons pour la Banque. Chif Economist Complx Départmnt régional cntr - ORCE Edition n 1 Mars 2013 QUE RETENIR? - La promotion d l invstissmnt privé structurant doit occupr un plac prépondérant dans ls politiqus publiqus - La

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

TRESORERIE GENERALE DU MAROC

TRESORERIE GENERALE DU MAROC TRESORERIE GENERALE DU MAROC INSTRUCTION C1 SUR LA COMPTABILITE DENIERS DES RECETTES PERCEPTIONS ET PERCEPTIONS : S O M M A I R E TITRE I NOMENCLATURE ET FONCTIONNEMENT DES COMPTES EN DENIERS - Sction

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 3 JUILLET 1 DELIBERATION N CR-18.197 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégi régional pour l dévloppmnt ds filièrs agricols, forstièrs

Plus en détail

Interview exclusive d Amélie P.

Interview exclusive d Amélie P. Intrviw xclusiv d Améli P. 3,00 Edition Spécial - Décmbr 2012 l r u s r i o av s z l u. o. v. s u g o a v m I Tout c qu rnalist Rportr d ou J d r i t é m Passion, nvi, t ncor passion. Voilà c qu vous pourrz

Plus en détail

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition Edito d Elio Di Rupo Avantpropos Voici déjà la édition d un grand rassmblmnt qu ls passionnés d moto d la région t d bin audlà n manquraint pour rin au mond. Avc son lot d surpriss t d découvrts, l Fstival

Plus en détail

Merck Santé animale 16750 ROUTE TRANSCANADIENNE, KIRKLAND, QC, H9H 4M7

Merck Santé animale 16750 ROUTE TRANSCANADIENNE, KIRKLAND, QC, H9H 4M7 6750 ROUTE TRANSCANADIENNE, KIRKLAND, QC, H9H 4M7 Command par téléphon: 54-428-703 Contactz-nous sans frais au: 866-683-7838 Fax: Command par téléphon 888-498-4444 Sit Wb: www.mrck-sant-animal.ca Tous

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1 MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Dirction ds Affairs Juridiqus Mis à jour 21 octobr 2011 MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1 DC3 A - Objt d la consultation t d l

Plus en détail

La transformée de Fourier de cette fonction est directe et donne 1 ) T

La transformée de Fourier de cette fonction est directe et donne 1 ) T Efft d l échantillonnag t d la troncation sur l spctr d un signal Ls signaux réls utilisés n physiqu sont d plus n plus souvnt traités d façon numériqu. Pour cla, il st nécssair d échantillonnr l signal.

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES COMMUNE DE BELFAUX REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES L'assmblé communal d Blfaux Vu : La loi du 27 sptmbr 1990 sur la prophylaxi t ls soins dntairs; l règlmnt

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER Partnrs nd Bo us Marcq- n-b Tourc oin g aroul Ro ub La Mad la Ré pu bl u iq a ix www360courtagfr nu d lin Av Lill Dmand Partn rs ASSURÉ 1 4)4³ %43 )'%- 2%3% s )$% ASSURÉ

Plus en détail

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques Stratégi publiqu n 2 - avril 2014 L audit : écoutr, obsrvr pour miux maîtrisr ls risqus La maîtris ds risqus D irigr un administration trritorial t mttr n œuvr l projt d un mandatur impliqu d savoir prndr

Plus en détail

Céline Arnold, Michèle Lelièvre*

Céline Arnold, Michèle Lelièvre* Dossir L nivau d vi ds prsonns âgés d 1996 à 2009 : un progrssion moynn n lign avc cll ds prsonns d âg actif, mais ds situations individulls t générationnlls plus contrastés Célin Arnold, Michèl Llièvr*

Plus en détail

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010 Exrcic 1 : Répartition t disprsion ds salairs Soint ls salairs dans trois ntrpriss A, B t C : 1175 1400 1900 2600 2800 2100 1) Calculr dans chaqu cas l salair moyn t l salair médian 2) Qull st la part

Plus en détail

Hors-série - août 2013 informations municipales de Collégien www.mairie-de-collegien.fr. de la rentrée. Prêts pour la rentrée.

Hors-série - août 2013 informations municipales de Collégien www.mairie-de-collegien.fr. de la rentrée. Prêts pour la rentrée. Hors-séri - août 2013 informations municipals d Collégin www.mairi-d-collgin.fr d la rntré Prêts pour la rntré août 2013 1 n 103 mai 2013 www.mairi-d-collgin.fr rntré Enfanc Bonn rntré à tous! Ls affairs

Plus en détail

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013 OBSERVATOIRE du LOGEMENT t d l'habitat d PARIS Outil d prévntion d la dégradation ds immubls ancins à Paris Résultats 2013 Juillt 2013 À la suit ds travaux d mêm natur déjà réalisés dpuis 2008, la list

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul M ATHÉMATIQUES MENTALES Apprntissag ds faits Calcul mntal Estimation d calcul 4 anné Guid d nsignmnt 2010 Rmrcimnts L présnt manul d mathématiqus mntals a été mis à jour avc la prmission du ministèr d

Plus en détail

EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC

EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) t CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC La rconnaissanc ds droits acquis st un autr voi d inscription possibl

Plus en détail

Demande de retraite de réversion

Demande de retraite de réversion Nous somms là pour vous aidr Dmand d rtrait d révrsion Ctt notic a été réalisé pour vous aidr à complétr vos dmand t déclaration d rssourcs. Pour nous contactr : Vous désirz ds informations complémntairs,

Plus en détail

Comment remplir votre Bulletin d Adhésion?

Comment remplir votre Bulletin d Adhésion? Commnt rmplir votr Bulltin d Adhésion? BESOIN D AIDE? Applz Boursorama Banqu au 0 800 09 20 09 N Vrt APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE À rtournr à : Boursorama Banqu - Srvic ouvrtur d compt Libr répons

Plus en détail

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité L équilibr ntr réflxion t action st pour nous la clf d l fficacité 1, 2, 3 1,2 2 &&33ANNEES ANNÉES 1r, LE CURSUS 3 Stag étrangr 1r smstr SEPTEMBRE AOÛT JUILLET JUIN MAI AVRIL M AR S FÉVRIER JANVIER DÉCEMBRE

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Suivi ds mutations commrcials sur 56 vois commrçants parisinns Not BDs 2014 Dirction du dévloppmnt économiqu, d l mploi t d l nsignmnt supériur juillt 2015 Dirctric d la publication : Dominiqu Alba Étud

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2016 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

Manuel d Approche systémique

Manuel d Approche systémique www.cclt.ca www.ccsa.ca Manul d Approch systémiqu Collaboration Avril 2014 À qui s adrss l présnt dossir? Ls dirigants t ls décidurs ds domains d la toxicomani t ds domains connxs, notammnt ls dircturs

Plus en détail

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes 6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Princips But : Résultats : Convnir ds documnts dont l'ntrpris va s dotr Not adrssé au prsonnl; ligns dirctrics sur la documntation Tâch confié au : Tmps total nécssair : Rprésntant

Plus en détail

s Q 5 e R i u e Question de dignité La journée du cinquième risque de protection sociale Dépendance et Perte d Autonomie

s Q 5 e R i u e Question de dignité La journée du cinquième risque de protection sociale Dépendance et Perte d Autonomie Qustions d priorité Qustion d dignité La journé du cinquièm risqu d protction social Dépndanc t Prt d Autonomi L mardi 1 r juin 2010 - Lyon 5 i s Q u Qustions d priorité, Qustion d dignité 5 s u quatrième

Plus en détail

CAHIER DES PROCÉDURES ADMISSION Automne 2015 et Hiver 2016

CAHIER DES PROCÉDURES ADMISSION Automne 2015 et Hiver 2016 CAHIER DES PROCÉDURES ADMISSION Automn 2015 t Hivr 2016 TABLE DES MATIÈRES SECTION 1 : INTRODUCTION ET PARTAGE DES RESPONSABILITÉS... 5 Historiqu du SRAM... 7 L Entnt SRAM-Collègs... 8 L partag ds rsponsabilités

Plus en détail

Loisirs et Culture. jeunesse PROGRAMMATION. Session printemps-été 2015 PROGRAMMATION. Danse découverte. Multisports. Danse mix 8-12 ans

Loisirs et Culture. jeunesse PROGRAMMATION. Session printemps-été 2015 PROGRAMMATION. Danse découverte. Multisports. Danse mix 8-12 ans Loisirs t Cultur Sssion printmps-été 201 DANS CE NUMÉRO 1 ds activités printmps-été 201 4 Camp d jour stival Modalités d inscription t soccr 6 Ds nouvlls d votr bibliothèqu Multisports Horairs : 6 à 8

Plus en détail

Une bourse pour toi? Pose ta candidature!

Une bourse pour toi? Pose ta candidature! Un bours pour toi? Pos ta candidatur! Pour ls bourss d xcllnc du Gala du mérit étudiant 2014 La Fondation du Cégp d Trois-Rivièrs, n collaboration avc la Dirction ds srvics aux étudiants du Cégp d Trois-

Plus en détail

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012 La Branch ds srvics d l'automobil Dossir d prss 24 janvir 2012 Contact prss : Mari-Joëll Dpardiu tél. : 01 41 14 13 41 dpardiumj@anfa-auto.fr Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil Sit Intrnt dédié

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée REUNION CONJOINTE DES POINTS FOCAUX DU CAR/PB, CAR/INFO ET CAR/PAP Nic, 11 13 mai 2011 EBAUCHE Formulair d rapport sur l application du Protocol GIZC n Méditrrané PAP/PFN/2011/3 CONTEXTE JURIDIQUE ET

Plus en détail

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010.

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010. À LA UNE 199 484 m² d surfacs commrcials sont rcnsés sur l Pays d Morlaix 1. Avc 117 commrcs, la Grand distribution 2 rprésnt, logiqumnt, avc 147 000 m² (+ 4 500 m² n 5 ans), 74 % ds surfacs commrcials

Plus en détail

VALIDATION-CERTIFICATION

VALIDATION-CERTIFICATION Formz-vous tout au long d votr vi... FORMATIONS ACCOMPAGNEMENT VALIDATION-CERTIFICATION Spt. 2015 à juin 2016 L OMEP st mmbr actif d l Arofsp, st crtifié cntr d xamn TOEIC (ETS), st labllisé Cntr d bilans

Plus en détail