OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :11 TOPOGRAPHIE 2 SECTEUR :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :11 TOPOGRAPHIE 2 SECTEUR :"

Transcription

1 OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :11 TOPOGRAPHIE 2 SECTEUR : BTP SPECIALITE : TECHNICIEN SPECIALISE GEOMETRE TOPOGRAPHE NIVEAU : TECHNICIEN SPECIALISE Juillet 2004

2 REMERCIEMENTS La DRIF remercie les personnes qui ont contribué à l élaboration du présent document. Pour la supervision : M. Khalid BAROUTI Chef projet BTP Mme Najat IGGOUT Directeur du CDC BTP M. Abdelaziz EL ADAOUI Chef de Pôle Bâtiment Pour la conception : M. Pavel Tsvetanov Formateur animateur CDC/BTP Pour la validation : M. Pavel Tsvetanov Formateur animateur CDC/BTP Les utilisateurs de ce document sont invités à communiquer à la DRIF toutes les remarques et suggestions afin de les prendre en considération pour l enrichissement et l amélioration de ce programme. DRIF OFPPT/DRIF/CDC /BTP 2

3 SOMMAIRE Présentation du module Résumé de théorie I. REVISION SUR LES THÈMES DE PREMIÈRE ANNÉE SCOLAIRE 1. Principe de nivellement 2. Le niveau automatique. Mesures des angles et des distances II. LE THÉODOLITE OPTICO- MÉCANIQUE 1. Principe de fonctionnement 2. Caractéristiques des théodolites optico-mécaniques 3. Mise en station d un théodolite : réglages et lectures 5. Les angles horizontaux 6. Le cercle vertical : lecture d angles verticaux 7. Mesures stadimétriques 9. Principe du nivellement indirect 10. Azimuts Gisements 11. Levé Tachéométrique 12. Implantation 13. Calcule de surfaces III. STATION TOTALE 1. Généralité 2. Levers avec station total 3. Tachéométrie automatique 4. Station total électronique Topcon série GTS Nomenclature et fonction 4.2. Préparation aux mesures 4.3. Mesures d angle 4.4. Mesures de distance 4.5. Mesures de coordonnées 4.7. Levé de points 4.8. Implantation

4 IV. GLOBAL POSITIONNING SYSTEM(GPS) 1. Généralité. Canevas GPS 2. Méthodes d observation 3. Missions 4. Qualité des mesures 5. Traitement des observations 5.1. Transfer des données 5.2. Calculs et validation des vecteurs 5.3. Compensation 5.4. Adaptation 5.5. Application 5.6. Cheminements à longs côtés 5.7. Levé des détails par GPS Evaluation de fin de module VI. LISTE BIBLIOGRAPHIQUE OFPPT/DRIF/CDC /BTP 1

5 Durée : 116 H OBJECTIF OPERATIONNEL DE PREMIER NIVEAU DE COMPORTEMENT COMPORTEMENT ATTENDU Pour démontrer sa compétence, le stagiaire doit savoir profondément le matériel étudié pendant la première année scolaire en initiation en Topographie, Instruments et appareils topographiques et Travaux en initiation en Topographie selon les conditions, les critères et les précisions qui suivent. CONDITIONS D EVALUATION Tests théoriques Connaissances sur les méthodes topographiques Savoir les exigences pour l exactitude Expérience dans les travaux CRITERES GENERAUX DE PERFORMANCE Révision sur les thèmes de première année scolaire Le théodolite Mesures des niveaux indirects avec le théodolite Formules pour les mesures des niveaux avec le théodolite Exactitude des mesures Comparaisons entre le niveau de chantier et le théodolite Divers types de théodolites et destination Exigences pour les qualités des divers théodolites Améliorations dans la construction des théodolites Station totale Avantages et principes de travail L équipement et dispositifs électroniques Carnet électronique GPS Appareil sophistiqué pour détermination des coordonnées Principe de travail L équipement et dispositifs OFPPT/DRIF/CDC /BTP 2

6 PRECISIONS SUR LE COMPORTEMENT ATTENDU 1. Révision sur les thèmes de première année 2. Le théodolite 3. Station total 4. GPS CRITERES PARTICULAIRS DE PERFORMANCE Principe de nivellement Mesures des angles et des distances Partie optique de niveau de chantier Construction de l appareil Principe de travail Stationnement et horizontalement Stationnement optique Théodolite classique Théodolite semielectronique Comparaison entre les deux types Formules pour le nivellement indirect Exactitude des mesures Avantages de théodolite Carnet pour les mesures Application de théodolite pour les besoins techniques Construction de l appareil Comparaison avec le théodolite Exactitude des mesures L équipement de l appareil Carnet électronique Stationnement et horizontalement Possibilités de la station totale Divers exercices avec la station totale Application de station totale pour les besoins techniques Destination de l appareil Principe de travail L équipement de GPS Possibilités de GPS L exactitude des mesures Liaison avec les satellites Vérification des mesures Comparaison les résultats de mesure avec des méthodes classiques OFPPT/DRIF/CDC /BTP 3

7 OBJECTIFS OPERATIONNELS DE SECOND NIVEAU Le stagiaire doit maîtriser les savoirs, savoir faire, savoir- percevoir ou savoir être jugés préalables aux apprentissages directement requis pour l atteinte de l objectif de premier niveau, tels que : Avant d apprendre à 1: 1. Rappel pour les connaissances sur la topographie de première année scolaire 2. Rappel pour la construction des appareils optiques et destination Avant d apprendre à 2 : 1. Principe des mesures des distances avec les stadimétriques 2. Stationnement et horizontalement des appareils optiques 3. Utilisation de fil à plomb et stationnement optique 4. Lectures sur les cercles les angles horizontaux et verticaux 5. Les mesures nécessaires pour remplir le carnet des mesures Avant d apprendre à 3: 1. Connaissances sur les principes et les lois physiques 2. Connaissances pour les mesures des distances sur un terrain plat et en pente 3. Connaissances pour enregistrement des mesures sur une disquette 4. Connaissances pour la verticalisation des prismes optiques pour les distances 5. Connaissances pour le chargement des batteries 6. Connaissances pour le transport de station totale 7. Savoir vérifier les possibilités de l appareil Avant d apprendre à 4 : 1. Les soins pour le transport et utilisation de GPS 2. Connaissances sur les diverses parties de l équipement 3. Connaissances pour les points de triangulation, réalisés sur le terrain 4. Connaissances pour le rôle de chaque membre de l équipe pour les mesures 5. Connaissances sur le contrôle des mesures avec GPS 6. Connaissances sur les paramètres techniques des diverses parties de GPS OFPPT/DRIF/CDC /BTP 4

8 PRESENTATION DU MODULE Le module :«TOPOGRAPHIE 2 / APPROFONDISSEMENT/» s apprend pendant la troisième et la quatrième semestre de formation, donc dans la deuxième année de formation. Il est dispensé en 116 heures. Le module 13 consiste à doter le géomètre topographe avec une approfonditionnement topographiques et de lui faire apprendre la théorie et la construction des différant types et models des instruments d une cotée et leurs mode d emploi et utilisation en topographie de l autre, pour qu il peut faire des mesurés topographiques, destinés pour élaboration des plans topographiques dans la réalisation des travaux en construction sur le chantier ou bien dans élaboration des études dans un bureau d étude. Le module a été élaboré en une seule partie : Résumé de théorie avec des exemples pour les travaux pratique. OFPPT/DRIF/CDC /BTP 5

9 TOPOGRAPHIE 2 / APPROFONDISSEMENT / RESUMÉ DE THEORIE OFPPT/DRIF/CDC /BTP 6

10 I. REVISION SUR LES THÈMES DE PREMIÈRE ANNÉE SCOLAIRE 1. PRINCIPE DE NIVELLEMENT Remarque : L altitude est souvent notée Z au lieu de H. Attention aux éventuelles confusions avec les coordonées géocentriques(x,y,z). OFPPT/DRIF/CDC /BTP 7

11 La portée est la distance du niveau à la mire ; elle varie suivant le mat ériel et la précision cherchée, et doit être au maximum de 60 m nivellement ordinaire et 35 m en nivellementde précision. Dans la mesure du possible, l opérateur place le niveau à peu près à égale distance de A et B (sur la médiatrice de AB, fig.2) de manière à réaliser l égalité des portées Pour déterminer des différences de niveau avec précision et sur de grandes distances, il est nécessaire de définir la ligne de visée à l aide d un instrument approprié : le niveau. Il existe de nombreux types de niveau, à commencer par le niveau automatique, qui vous est présenté ci- après. Pour définir une ligne de visée, tous les niveaux sont équipés d une lunette grossissante permettant de faire des lectures horizontales avec précision sur une mire. Les niveaux automatiques (fig.3) ont la particularité de pouvoir être mis en station rapidement et précisément. Fig. 3 Les ajustements des niveaux autimatiques varient en fonction des modèles et des fabricants. Cependant, les principales composantes des niveaux demeurent identiques. La figure 4 vous montre ces composantes Fig. 4 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 8

12 Pour niveler avec un niveau automatique, il suffit de caler l axe vertical de l instrument à l aide de la nivelle circulaire et d effectuer les mesures immédiatement après. Suite à la mise en station vous avez donc quatre opérations à exécuter : - diriger la lunette sur la mire à l aide de son viseur ; - obtenir une imagenette à l aide du bouton de mise au point ; - pointer le centre de la mire avec la vise de rappel horizontal ; - lire la mire (fil horizontal du réticule, figure 5). Fig.5 lorsque vous regardez par l oculaire, vous devez voir parfaitement une croix qui se nomme réticule. La mise au point se fait à l aide de la vis de l oculaire. C est la ligne horizontale qui vous donne la lecture sur la mire. Les niveaux sont munis d un cecle horizontale (Fig.6), vous permettant de mesurer des angles suivant la gradation en degrés ou en grades (1/400 d un cercle). Fig. 6 Son bord strié vous permet de le placer facilement sur zéro ou sur toute autre valeur. Ce cercle horizontal est d une importance capitale pour faire des lectures d angles lors de l implantation. 2. LE NIVEAU AUTOMATIQUE. MESURES DES ANGLES ET DES DISTANCES Par abus de langage certains niveaux sont dits «automatiques» laissant croire que tout se passe sans intervation humaine. Comme nous savons la nivelle sphérique permete unréglage d approche de la verticalité de l axe principale.lorsque OFPPT/DRIF/CDC /BTP 9

13 celui-ci est proche de la verticale (dans une certaine plage de débattement), l axe optique est automatiquement positionné à l horizontale par un compensateur qui, schématiquement, est un système mobile soumis à la pesanteur : sur la figure7, le compensateur est composé de deux prismes fixes et d un prisme mobile, libre d osciller, suspendu à l appareil par des fils. Sous l action de la pesanteur, la rotation du prisme mobile assure l horizontalité de la ligne de visée. Le compensateur peut aussi être basé sur l équilibre d un liquide, par exemple le mercure. Le compensateur fonctionne dans une plage débattement donnée : en dehors de cette plage, le mécanisme est en butée et ne remplit plus son rôle ;à l intérieur de cette plage, le compensateur oscille lubrement. Cette plage est par example de 30 (0, 6 gon) pour un NA2, ce qui est supérieur à la sensibilité de la nivelle de manière à être certain que l automatisme ne soit pas en butée. La précision de calage obtenue par ce type d appareil est exellente : par exemple ±0,3 (0, 9dmgon) pour un NA2 induit un écart de ± 0,05 mm sur la mire à 35 m. Flg. 7 Un bouton de contrôle, souvent appelé par erreur automatisme dans les documentations,permet de s assurer du bon fonctionnement du compensateur. L opérateur appuie sur ce bouton avant d»effectuer chaque visée, ce qui fait osciller le prisme mobile. Il peut ainci s assurer que l image de la mire oscille librement et se stabilise rapidement.ceci permet de contrôler que le niveau est toujours bien positionné avant chaque mesure. Pour qu il soit utilisable, le compensateur doit avoir un temps d oscilltion très court ; il est donc amorti de manière magnétique (aiment permanent),pneumatique, etc. Sur certains appareils, comme le NA820 ou NA824 de Leica, ce bouton de contrôle est remplacé par un voyant intégré à la optique de visée : on le voit donc en permanence pendantla visée ; il vire au rouge lorsque le compensateur best en dehors de la plage de fonctionnement. La fiabilité, la facilité d emploi et la précision des appareils dits «automatiques» font qu ils s imposent depuis quelques années comme matériel de base pour tous les types de nivellement. a) La lunette : C est une lunette du type»lunette astronomique» composée d un oculaire(o), d un objectif(b), d un dispositif de mise au point(m) et d un réticule(r), (fig.8). OFPPT/DRIF/CDC /BTP 10

14 Fig.8 Placé du coté de l objet, l objectif(b) est un système optique fixe convergent à grande distance focale qui fournit une image virtuelle renversée de l objet visé. La mise au point est fait par une lentille divergent mobile (m). Placé du coté de l œil, l oculaire (o) est un ansemble de lentilles, dont certaines sont mobiles, qui permet d agrandir et de redresser l image virtuelle de l objet. Le réticule (r) est une plaque de verre sur laquelle sont gravées des lignes définissant l axe optique (fil niveleur (r) et fil vertical (v), fils stadimétriques (s ) et (s), fig.8 et 9). L axe optique est la droite joinant la croisée des fils du réticule et le centre optique de l objectif. La lunette bschématisée sur la figure 8 est une lunette à mise au point interne, technologie actuellement la plus courante dont l avantage principalets une meilleure étanchité. Le schéma optique, simplifié, fait apparaître une première image de l objet visé inversée et mise au point dans le plan du réticule par l ensemble objectif(b) et lentille mobile (m). Cette image est ensuite redressée et agrandie par l oculaire (o). La mise au point de l oculaire est telle que l observateur accommode ses yeux à l infini, position la plus reposante pour une personne n ayant pas de problèmes de vue. On conseille d ailleurs souvent de garder les deux yeux ouverts lorsque l on regarde dans une lunette de ce type. Le réglage de la netteté du réticule et de l image de l objet visé se fait comme suit : 1- réglage de l oculaire jusqu à obtenir la netteté maximale sur les fils du réticule, l objectif étant calé à l infini ; 2- réglage de l objectif : amener l image de l objet visé dans le plan du réticule, A la fin de ce deuxième réglage, l image et le réticule doivent être nets. Affiner si nécessaire ; Pour contrôler la qualité d un réglage, l opérateur peut, en déplaçant la tête devant l objectif soit de gauche à droite soit de haut en bas, s assurer qu il n y a pas de parallaxe. S il y a du parallaxe, les fils semblent se déplacer par rapport à l image puisque l image n est pas exactement dans le plan du réticule. Les caractéristiques d une lunette sont : Le grossissement G est défini comme le rapport entre l angle sous lequel on voit un objet à travers l objectif et l angle sous lequel il est vu à l œil nu. Il est approximativement égal au rapport des distances focales de l oculaire et de l objectif (G= F objectif / f oculaire ). OFPPT/DRIF/CDC /BTP 11

15 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 12

16 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 13

17 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 14

18 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 15

19 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 16

20 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 17

21 e) Mesure de l angle horizontale OFPPT/DRIF/CDC /BTP 18

22 II. LE THÉODOLITE OPTICO- MÉCANIQUE Un théodolite est un appareil permettant de mesurer des angles horizontaux (angles projetés dans un plan horizontal) et des angles verticaux (angles projetés dans un plan vertical). Le terme théodolite «optico - mécanique» regroupe l ensemble des appareils à lecture «mécanique» par vernier gradué en comparaison aux appareils «optico électronique», appelés aussi stations, dont la lecture se fait sur un écran à affichage numérique et qui intègrent souvent un appareil de mesure électronique des distances IMEL). La mécanique de base des stations électronique est souvent la même que celle des théodolites classique. Par exemple, le modèle T2000 de Leica est une station électronique de précision bâtie sur la base du T2 mécanique. Les précisions de lecture angulaire sont donc comparables : l écart type constructeur pour une mesure angulaire sur une direction est de ± 2,5 dmgon sur un T2 et de ± 1,5 dmgon sur un T RINCIPE DE FONCTIONNEMENT La figure I.1 montre le schéma de principe du fonctionnement d un théodolite. Fig. 1 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 19

23 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 20

24 A l heure actuelle, deux catégories d instruments sont utilisées : - les théodolites optiques (fig. 2), instruments anciens, avec lesquels l opérateur procède à une lecture optique en estiment généralement le milligrade pour les théodolites ordinaires, le déci milligrade pour les théodolites de précision ; Fig. 3 - les théodolites électroniques (fig. 3), à lecture automatique, le microprocesseur intégré gérant le déroulement de la mesure et transmettant à l affichage à cristaux liquides l angle horizontal et l angle zénithal, avec une résolution pouvant atteindre 0,1mgon. Les sociétés européennes Leica et Zeisse ont cessé la fabrication des théodolites optiques désormais supplantés par les théodolites électroniques dans tous les ordres de précision. OFPPT/DRIF/CDC /BTP 21

25 Ci- dessous deux théodolites Wild OFPPT/DRIF/CDC /BTP 22

26 3. MISE EN STATION D UN THÉODOLITE : RÉGLAGES, LECTURES OFPPT/DRIF/CDC /BTP 23

27 Calage grossier au moyen de la nivelle sphérique OFPPT/DRIF/CDC /BTP 24

28 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 25

29 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 26

30 3.2. Caractéristiques des nivelles OFPPT/DRIF/CDC /BTP 27

31 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 28

32 3.3. Réglages d un théodolite OFPPT/DRIF/CDC /BTP 29

33 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 30

34 5. LES ANGLES HORIZONTAUX OFPPT/DRIF/CDC /BTP 31

35 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 32

36 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 33

37 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 34

38 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 35

39 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 36

40 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 37

41 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 38

42 6. LE CERCLE VERTICAL : LECTURE DES ANGLES VERTICAUX OFPPT/DRIF/CDC /BTP 39

43 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 40

44 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 41

45 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 42

46 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 43

47 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 44

48 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 45

49 6.5 Contrôle de la hauteur et de l altitude Le contrôle représente l ensemble des opérations et des techniques topographiques utilisées pendant et après la réalisation d un ouvrage pour s assurer de respecter les formes et les dimensions indiquées sur les plans d exécution. Le contrôle peut s effectuer en verticalité ou en horizontalité. Le contrôle en verticalité peut porter sur la hauteur ou sur l altitude. Ainsi, on peut vouloir vérifier la hauteur d un ouvrage ou encore l altitude d un point inaccessible. OFPPT/DRIF/CDC /BTP 46

50 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 47

51 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 48

52 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 49

53 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 50

54 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 51

55 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 52

56 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 53

57 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 54

58 7. MESURES STADIMÉTRIQUES OFPPT/DRIF/CDC /BTP 55

59 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 56

60 9. PRINCIPE DU NIVELLEMENT INDIRECT 9.1. Nivellement indirect trigonométrique OFPPT/DRIF/CDC /BTP 57

61 9.2. Nivellement indirect géodésique OFPPT/DRIF/CDC /BTP 58

62 9.3. Nivellement indirect avec un théodolite optico-mécanique Sur de très courtes portées (D h < 100m), on peut effectuer un nivellement indirect avec un théodolite optico-mécanique, une chaîne et une mire. La précision obtenue est médiocre mais peut être suffisante dans certains cas, par exemple pour le calcul d altitudes approchées pour un avant projet de terrassement. a) Cas où la distance suivant la pente D p est mesurable OFPPT/DRIF/CDC /BTP 59

63 b) Cas où si la distance suivant la pente D p n est pas mesurable OFPPT/DRIF/CDC /BTP 60

64 Distance stadimétrique OFPPT/DRIF/CDC /BTP 61

65 9.4. Exemples de nivellement indirect OFPPT/DRIF/CDC /BTP 62

66 a) Nivellement indirect trigonométrique OFPPT/DRIF/CDC /BTP 63

67 b) Nivellement indirect géodésique OFPPT/DRIF/CDC /BTP 64

68 10. Azimuts Gisements En topographie les mesures et les calculs sont toujours orientés! L azimut H d une direction est l angle compté de 0 gr à 400 gr depuis une direction de référence, en tournant dans le sens des aiguilles d une montre encore appelé sens direct, dextrogyre, ou horaire Le gisement d une direction (fig. 1.12), noté G OE ou plus simplement G lorsqu il n y a pas d ambiguïté sur l orientation du vecteur, est l azimute compté à partir de la direction des Y positifs du quadrillage : G OE = (Y, OE). C est l angle le plus utilisé dans les calculs planimétriques. Deux directions opposées ont des gisements qui diffèrent d exactement 200 gr (fig. 1.12) : G EO = G OE gr OFPPT/DRIF/CDC /BTP 65

69 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 66

70 Calculer la distance D A-B an utilisant la théorème du Pythagore et la trigonométrie : (D A-B ) 2 = ( X A-B ) 2 +( Y A-B ) 2 ; D A-B = ( X A-B ) 2 +( Y A-B ) 2 Par suite: X A-B = D A-B x sin G A-B et Y A-B = D A-B x cos G A-B d où : D A-B = X A-B D A-B = Y A-B et : sin G A-B = X A-B ; cos G A-B = Y A-B sin G A-B cos G A-B D A-B D A-B 2. A l aide des données de la figure 1.6, situer la direction A-B en positionnant l origine de la droite(a) à l intersection des axes x et y [(x,y) =(0,0)] OFPPT/DRIF/CDC /BTP 67

71 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 68

72 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 69

73 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 70

74 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 71

75 La valeur du gisement est déterminé en fonction des signes des dans un des quatre cas possibles (fig. 1.18) OFPPT/DRIF/CDC /BTP 72

76 11. LEVE TACHEOMETRIQUE OFPPT/DRIF/CDC /BTP 73

77 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 74

78 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 75

79 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 76

80 Travail pratique Levé planimétrique par coordonnées polaires OFPPT/DRIF/CDC /BTP 77

81 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 78

82 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 79

83 15. Rapport technique a) Croquis de levé Le croquis d un levé de détail est un document très important, difficile à établir, qui implique une grande expérience du terrain. En effet le croquis doit permettre le dessin du plan par une personne n ayant pas été sur les lieux et par conséquent doit être très soigné, les cotes en particulier étant disposées de manière à faciliter l exploitation. Il est dressé à l encre, à main levée le plus souvent, sur une feuille de calque, papier dessin, ou plastique in sensible à l humidité, fixée sur une planchette ou tenue roulée à la main ; cette feuille est unique car le croquis doit être d un seul tenant. Le croquiseur s oriente à l aide d une petite boussole, respecte au mieux les angles et les distances mesurés éventuellement au clisimètre de poche ou plus généralement estimés à vue ; il réalise en somme un plan visuel en utilisant les signes conventionnels du modèle graphique définitif. Pour les zones très chargées en détails établir des agrandissements partiels sur les bords de la feuille, reliés par des flèches au croquis d ensemble. OFPPT/DRIF/CDC /BTP 80

84 b) Les points levés par rayonnement depuis une station située à l aide de ses coordonnées rectangulaires sont mis en place par divers moyens : OFPPT/DRIF/CDC /BTP 81

85 Fig OFPPT/DRIF/CDC /BTP 82

86 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 83

87 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 84

88 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 85

89 Méthode graphique 12. IMPLANTATION OFPPT/DRIF/CDC /BTP 86

90 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 87

91 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 88

92 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 89

93 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 90

94 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 91

95 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 92

96 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 93

97 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 94

98 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 95

99 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 96

100 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 97

101 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 98

102 13. CALCUL DE SURFACES OFPPT/DRIF/CDC /BTP 99

103 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 100

104 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 101

105 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 102

106 CALCULE DES SURFACES DE FORMES USUELLES OFPPT/DRIF/CDC /BTP 103

107 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 104

108 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 105

109 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 106

110 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 107

111 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 108

112 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 109

113 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 110

114 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 111

115 III. STATION TOTALE 1. GÉNÉRALITÉ. OFPPT/DRIF/CDC /BTP 112

116 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 113

117 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 114

118 2. LEVERS AVEC STATION TOTAL OFPPT/DRIF/CDC /BTP 115

119 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 116

120 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 117

121 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 118

122 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 119

123 3. Tachéométrie automatique 3.1. Performances des instruments et ergonomie de la méthode OFPPT/DRIF/CDC /BTP 120

124 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 121

125 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 122

126 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 123

127 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 124

128 4. STATION TOTAL ÉLECTRONIQUE TOPCON SÉRIE GTS NOMENCLATURE ET FONCTIONS Nomenclature OFPPT/DRIF/CDC /BTP 125

129 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 126

130 Affichage OFPPT/DRIF/CDC /BTP 127

131 4.1.3 Touche de commande OFPPT/DRIF/CDC /BTP 128

132 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 129

133 Connecteur série RS- 232C OFPPT/DRIF/CDC /BTP 130

134 4.2. PREPARATION AUX MESURES OFPPT/DRIF/CDC /BTP 131

135 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 132

136 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 133

137 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 134

138 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 135

139 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 136

140 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 137

141 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 138

142 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 139

143 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 140

144 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 141

145 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 142

146 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 143

147 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 144

148 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 145

149 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 146

150 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 147

151 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 148

152 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 149

153 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 150

154 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 151

155 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 152

156 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 153

157 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 154

158 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 155

159 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 156

160 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 157

161 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 158

162 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 159

163 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 160

164 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 161

165 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 162

166 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 163

167 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 164

168 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 165

169 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 166

170 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 167

171 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 168

172 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 169

173 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 170

174 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 171

175 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 172

176 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 173

177 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 174

178 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 175

179 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 176

180 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 177

181 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 178

182 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 179

183 IV. GLOBAL POSITIONNING SYSTEM (GPS) 1. GÉNÉRALITÉ. CANEVAS GPS OFPPT/DRIF/CDC /BTP 180

184 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 181

185 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 182

186 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 183

187 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 184

188 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 185

189 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 186

190 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 187

191 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 188

192 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 189

193 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 190

194 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 191

195 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 192

196 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 193

197 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 194

198 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 195

199 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 196

200 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 197

201 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 198

202 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 199

203 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 200

204 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 201

205 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 202

206 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 203

207 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 204

208 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 205

209 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 206

210 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 207

211 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 208

212 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 209

213 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 210

214 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 211

215 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 212

216 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 213

217 APPROFONDISSEMENT EN TOPOGRAPHIE EVALUATION DE FIN DE MODULE OFPPT/DRIF/CDC /BTP 214

218 Filière : T.S. Géomètre Topographe (APC) Niveau : Technicien Spécialisé Durée : 6 h Epreuve : Pratique variante I Barème : /60 Sujet : Relevé des bâtiments existants sur le terrain de l institut. Travail demandé: A l aide d un niveau de chantier on vous demande de : - Effectuez le relevé sur terrain ; - Utilisez la méthode polaire ; - Mesurez les distances indirectes ; - Effectuez les contrôles nécessaires ; - Mesurez les angles horizontaux avec une précision de 1 gr ; /30 1/2 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 215

219 Documents à remettre : Après avoir terminé les calculs et le dessin, chaque stagiaire doit présenter : 1. Le croquis du relevé. 2. Le carnet du relevé : - les lectures - les distances calculées - les angles mesurés /5 /10 3. Le dessin du relevé - Orientation au Nord ; - Échelle 1 : 200 ; /15 Total : /60 NB : - Le travail doit être effectué par des groupes de 3 stagiaires ; - Chaque stagiaire doit effectuer son propre relevé d une station personnelle ; 2/2 OFPPT/DRIF/CDC /BTP 216

220 X. LISTE BIBLIOGRAPHIQUE AUTEUR TITLE EDITION TOPCON SERGE MILLES et JEAN LAGOFUN MICHEL BRABANT STATION TOTALE ÉLÉCTRONIQUE série GTS MANUEL D UTILISATION TECHNIQUE DE MESURE ET DE 1999 REPRESENTATION MAÎTRISER LA TOPOGRAPHIE DES OBSERVATION AU PLAN OFPPT/DRIF/CDC /BTP 217

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE 11 SECTEUR : SPECIALITE : TECHNICIEN DESSINATEUR DE BATIMENT

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE 11 SECTEUR : SPECIALITE : TECHNICIEN DESSINATEUR DE BATIMENT OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE 11 IMPLANTATION

Plus en détail

Le niveau de chantier. Installation du matériel Les réglages Les lectures Enregistrements et reports

Le niveau de chantier. Installation du matériel Les réglages Les lectures Enregistrements et reports Le niveau de chantier Installation du matériel Les réglages Les lectures Enregistrements et reports Mise en station Vue en plan (vue de dessus, en projection) Visées => 2 points Donc 2 opérateurs : - pour

Plus en détail

Le rayonnement avec le niveau de chantier

Le rayonnement avec le niveau de chantier Le rayonnement avec le niveau de chantier Rappels : installation-mesures-calculs-vérifications Présentation des relevés Analyse des relevés Réalisation du plan Rappels Installation Placer la station à

Plus en détail

NOTIONS ÉLEMENTAIRES DE TOPOGRAPHIE

NOTIONS ÉLEMENTAIRES DE TOPOGRAPHIE NOTIONS ÉLEMENTAIRES DE TOPOGRAPHIE La topographie consiste notamment à définir des points en coordonnées rectangulaires X, Y, Z (plan) à partir de coordonnées polaires (angles horizontaux, verticaux et

Plus en détail

Chapitre IV: Mesures angulaires.

Chapitre IV: Mesures angulaires. Chapitre IV: Mesures angulaires. 1. Mesure des angles horizontaux Les angles horizontaux (azimutaux) peuvent être mesurés en deux manières différentes: 1- Observés et dessinées directement sur une feuille

Plus en détail

Chapitre IV (Partie A): Instruments de mesures.

Chapitre IV (Partie A): Instruments de mesures. Chapitre IV (Partie A): Instruments de mesures. 1. Généralités Les différents mesures sure le terrain exigent l'emploi d'un certain nombre d'instruments qui peuvent être classés en deux catégories: 1-

Plus en détail

La mesure d'un angle vertical

La mesure d'un angle vertical La mesure d'un angle vertical 1. Le cercle vertical Les appareils actuels sont munis d'un cercle vertical gradué de 0 à 400 gr dont la chiffraison croît dans le sens des aiguilles d'une montre. La particularité

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES OXYCOUPAGE ET SOUDAGE A L ARC ELECTRIQUE MODULE N :08 SECTEUR : ELECTRICITE

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES OXYCOUPAGE ET SOUDAGE A L ARC ELECTRIQUE MODULE N :08 SECTEUR : ELECTRICITE OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :08 OXYCOUPAGE

Plus en détail

TOPOGRAPHIE. Relevé. 1. Introduction

TOPOGRAPHIE. Relevé. 1. Introduction TOPOGRAPHIE 1 Avant de concevoir un projet, il est nécessaire de connaître le site dans lequel il s inscrit et d en faire un relevé précis. Ce chapitre traite des techniques de relevé (étude de l existant)

Plus en détail

Niveau automatique universel LEICA NA2 NAK2

Niveau automatique universel LEICA NA2 NAK2 Niveau automatique universel LEICA NA2 NAK2 LEICA NA2 un niveau pour tous nivellements de Leica Geosystems Le niveau universel NA2 satisfait pleinement aux exigences des praticiens en matière de précision,

Plus en détail

Manuel d instruction. Niveaus automatique Modèle nº , ,

Manuel d instruction. Niveaus automatique Modèle nº , , 4579H-French_Manuals 4/6/11 8:25 AM Page 1 Niveaus automatique Modèle nº 40-6926, 40-6960, 40-6962 Manuel d instruction Merci d avoir choisi ce niveau laser à nivellement automatique. Nous vous suggérons

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES TRAVAUX PUBLICS PROJET ROUTIER MODULE N 16 SECTEUR :

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES TRAVAUX PUBLICS PROJET ROUTIER MODULE N 16 SECTEUR : OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N 16 TRAVAUX

Plus en détail

TOPOGRAPHIE APPLIQUEE. Pascal LEMA RUZIGURA

TOPOGRAPHIE APPLIQUEE. Pascal LEMA RUZIGURA TOPOGRAPHIE APPLIQUEE Pascal LEMA RUZIGURA 1 Le matériel : Le nivellement direct niveau à lunette mire télescopique carnet de notes 2 Principe de fonctionnement Le nivellement direct ou nivellement géométrique

Plus en détail

Manuel d instruction

Manuel d instruction 1316H-French 8/14/08 11:32 AM Page 1 Niveau automatique 26X Modèle nº 40-6926 Manuel d instruction Merci d avoir choisi ce niveau laser à nivellement automatique 26X. Nous vous suggérons de lire attentivement

Plus en détail

Rapport des TP de Topographie

Rapport des TP de Topographie 2013 Rapport des TP de Topographie Ansumoudine - Solange - Quentin- Mariama Université De Cergy Pontoise 09/01/2013 TP n 1 : Nivellement direct 1 1. But du TP L objectif de ce TP est de déterminer l altitude

Plus en détail

AP23 - FORMULES de topographie - JLV octobre 2013 mise à jour avril 2016

AP23 - FORMULES de topographie - JLV octobre 2013 mise à jour avril 2016 AP23 - FORMULES de topographie - JLV octobre 2013 mise à jour avril 2016 Plutôt que de les connaître par cœur, pour la plupart, il faudrait savoir les retrouver. Comprendre une formule est essentiel. Les

Plus en détail

S - TP4 - Goniomètre. Signaux physiques

S - TP4 - Goniomètre. Signaux physiques Signaux physiques TP n o 4 : Goniomètre 1 Goniomètre à prisme : Présentation 1.1 Description globale. De façon générale : un goniomètre sert à mesurer des angles et un spectroscope sert à mesurer des longueur

Plus en détail

Niveau de chantier à visée optique

Niveau de chantier à visée optique Niveau de chantier à visée optique Vis de réglage de la netteté d image Plaque de base Objectif Limbe ou molette pour le cercle horizontal Dispositif de visée grossière Oculaire & vis de réglage de netteté

Plus en détail

RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES (INITIATION) SPECIALITE : TECHNICIEN SPECIALISE GEOMETRE TOPOGRAPHE

RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES (INITIATION) SPECIALITE : TECHNICIEN SPECIALISE GEOMETRE TOPOGRAPHE OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :04 DES

Plus en détail

Mathématiques Sciences Physiques Sciences et Techniques Industrielles DÉCOUVERTE DU MÉTIER.

Mathématiques Sciences Physiques Sciences et Techniques Industrielles DÉCOUVERTE DU MÉTIER. Géomètre-Topographe Mathématiques Sciences Physiques Sciences et Techniques Industrielles DÉCOUVERTE DU MÉTIER Terminale STI2D Sites Établissez une fiche du profil adapté pour exercer ce métier, en utilisant

Plus en détail

9 Visualisation d un objet et d une image. 10 Une demi-lentille. 11 Image à travers un doublet

9 Visualisation d un objet et d une image. 10 Une demi-lentille. 11 Image à travers un doublet Optique géométrique Chapitres 2 et 3 : Les lentilles sphériques minces et les instruments d optique Exercices d entraînement 4 Démonstration de la relation de conjugaison dans le cas d une lentille divergente

Plus en détail

Station totale LEICA TPS

Station totale LEICA TPS Station totale LEICA TPS405 200 La solution parfaite pour chaque chantier Il est difficile d'effectuer des mesure plus simples qu'avec les nouveaux tachéomètres TPS400 séries. Grâce au plomb laser et à

Plus en détail

TP O1 : SPECTROSCOPIE A PRISME

TP O1 : SPECTROSCOPIE A PRISME TP O : SPECTROSCOPIE A PRISME Capacités exigibles : Mesurer une longueur à l aide d un oculaire à vis micrométrique. Utiliser des vis micrométriques et un réticule pour tirer parti de la précision affichée

Plus en détail

TS Enseignement de spécialité Nom :... Coéquipier :... TÉLESCOPE DE NEWTON

TS Enseignement de spécialité Nom :... Coéquipier :... TÉLESCOPE DE NEWTON TS Enseignement de spécialité Nom :... Coéquipier :... TÉLESCOPE DE NEWTON But Étude du modèle d un télescope sur le banc d optique. Le télescope de Newton est constitué d un objectif, c est un miroir

Plus en détail

OFPPT. ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES

OFPPT.  ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N 17 MONTAGE

Plus en détail

1 Étude du prisme à l aide d un goniomètre

1 Étude du prisme à l aide d un goniomètre 1 Étude du prisme à l aide d un goniomètre Responsable : J.Roussel Objectif Ce TP d optique géométrique aborde l étude du prisme à l aide d un instrument permettant de mesurer des angles avec une grande

Plus en détail

1 Étude du prisme à l aide d un goniomètre

1 Étude du prisme à l aide d un goniomètre Responsable : J.Roussel Objectif : Ce TP d optique géométrique aborde l étude du prisme à l aide d un instrument permettant de mesurer des angles avec une grande précision : le goniomètre. Ce TP sera l

Plus en détail

LE MICROSCOPE OPTIQUE

LE MICROSCOPE OPTIQUE LE MICROSCOPE OPTIQUE. Objectifs.. l étude du microscope.. la détermination du grossissement du microscope.3. la détermination du diamètre d un tube capillaire. Rappels théoriques Le microscope peut être

Plus en détail

TP de Spécialité n o 3 Le microscope

TP de Spécialité n o 3 Le microscope TP de Spécialité n o 3 Le microscope Éléments optiques d un microscope. Manipulations Soupeser le microscope et le reposer délicatement sur la table. Tourner la vis de réglage, puis la vis micrométrique

Plus en détail

NIVEAUX LASER. LL300-4 récépteur avec récepteur HR 350 et kit batterie. Calage automatique intégral» Permet une mise en station rapide et précise.

NIVEAUX LASER. LL300-4 récépteur avec récepteur HR 350 et kit batterie. Calage automatique intégral» Permet une mise en station rapide et précise. LL300-4 récépteur avec récepteur HR 350 et kit batterie chargeur : réf. 003654 Une conception renforcée avec un dôme de protection du rotor» Grande résistance aux chutes et aux intempéries. Calage automatique

Plus en détail

Manuel de l utilisateur

Manuel de l utilisateur Manuel de l utilisateur INSTRUMENTS OPTIQUES T1210 Ensemble Lunette Microscope T1220 Complément Télescope 1 Vous venez de faire l acquisition d un ensemble Lunette Microscope. Nous vous en félicitons,

Plus en détail

TP Etude du microscope

TP Etude du microscope Noms des étudiants composant le binôme : TP Etude du microscope 1- Principe de fonctionnement L instrument comprend une partie mobile et une partie statique. Il est constitué dans sa version la plus simple,

Plus en détail

Eléments de Géomatique

Eléments de Géomatique Eléments de Géomatique G EG-2010 1ère année semestre de printemps Sections SIE et GC Pierre-Yves Gilliéron, chargé de cours SIE Arnaud Deshogues, assistant TOPO 59 EG 3.1: Lever et Orientation 3.1.1 Concept

Plus en détail

TS Nom :... Coéquipier :... Enseignement de spécialité MICROSCOPE

TS Nom :... Coéquipier :... Enseignement de spécialité MICROSCOPE TS Nom :... Coéquipier :... Enseignement de spécialité MICROSCOPE But Étude du modèle d un microscope sur le banc d optique et du grossissement standard du microscope. Le principe du microscope est d'observer

Plus en détail

Prisme Prism le 29/07/2007

Prisme Prism le 29/07/2007 Prisme Prism le 29/07/2007 Définition : Un prisme est un verre dont les deux surfaces sont inclinées, l une par rapport à l autre. La partie la plus mince au bord du prisme (S), s appelle le «sommet» et

Plus en détail

Etude d un prisme. p1 et 2 pour information 1. Description :

Etude d un prisme. p1 et 2 pour information 1. Description : TP5 p et pour information. Description : Etude d un prisme PTSI Un spectrogoniomètre est, comme son nom l'indique, à la fois un spectromètre et un goniomètre ( en!!!). L'appareil comprend un plateau de

Plus en détail

OBJECTIF OPÉRATIONNEL DE PREMIER NIVEAU DE COMPORTEMENT

OBJECTIF OPÉRATIONNEL DE PREMIER NIVEAU DE COMPORTEMENT MODULE 23 : TRANSMISSIONS MÉCANIQUES Code : Durée : 45 h OBJECTIF OPÉRATIONNEL DE PREMIER NIVEAU DE COMPORTEMENT COMPORTEMENT ATTENDU Pour démontrer sa compétence le stagiaire doit entretenir et réparer

Plus en détail

La série Leica NA700 Dur à la tâche, net et précis

La série Leica NA700 Dur à la tâche, net et précis La série Leica NA700 Dur à la tâche, net et précis Leica NA700 Le niveau le plus solide. Dur à la tâche, net et précis. Votre niveau est tombé sur le sol proche, dans l eau ou subit les vibrations des

Plus en détail

BTS OPTICIEN LUNETIER

BTS OPTICIEN LUNETIER BTS OPTICIEN LUNETIER ETUDE TECHNIQUE DES SYSTEMES OPTIQUES U43 Session 2017 Durée : 2 heures Coefficient : 3 Matériel autorisé : Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

OFPPT ANALYSE DU PRODUIT RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE : N 5 SECTEUR : TEXTILE HABILLEMENT SPECIALITE : TPC

OFPPT ANALYSE DU PRODUIT RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE : N 5 SECTEUR : TEXTILE HABILLEMENT SPECIALITE : TPC OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE : N 5 SECTEUR

Plus en détail

Leica Builder Construit pour bâtir

Leica Builder Construit pour bâtir Leica Builder Construit pour bâtir Leica Builder Construit pour bâtir «Au lieu d installer d abord des chaises d implantation, les maçons peuvent tout de suite commencer à travailler avec le Builder T100.»

Plus en détail

est alors de = Exercice : lentilles = donc Exercice 3 : Lentille

est alors de = Exercice : lentilles = donc Exercice 3 : Lentille Exercice : Photographie On prend en photo un immeuble de 20 m de haut en se plaçant à une distance de 500 m grâce à un appareil assimilable a une lentille de distance focale f' = 5 cm. 1) Calculer la taille

Plus en détail

- Version Baccalauréat professionnel Technicien Géomètre Topographe & BEP Topographie

- Version Baccalauréat professionnel Technicien Géomètre Topographe & BEP Topographie Formulaire d'aide à la résolution des problèmes de calcul topométrique accalauréat professionnel Technicien Géomètre Topographe & EP Topographie accalauréat professionnel Technicien Géomètre Topographe

Plus en détail

Le prisme est un milieu transparent d indice n, délimité par deux dioptres plans non parallèles. La section principale est triangulaire.

Le prisme est un milieu transparent d indice n, délimité par deux dioptres plans non parallèles. La section principale est triangulaire. T.P. cours 05 Prisme Goniomètre I. Le prisme Le prisme est un milieu transparent d indice n, délimité par deux dioptres plans non parallèles. La section principale est triangulaire. arête i face d entrée

Plus en détail

Plan. 1/ Introduction

Plan. 1/ Introduction Plan 1/ Introduction 2/ Les structures en géologie 2.1/ Plan de faille 2.2/ Plan de stratification 2.3/ Plan de foliation 2.4/ Plan de schistosité 2.5/ Intersection de deux plans 2.6/ Linéation d étirement

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Formation générale des adultes Programme de la formation de base diversifiée Science et technologie LE CORPS HUMAIN ET LA TECHNOLOGIE Juin 2015 Table des matières Introduction...

Plus en détail

TP 3 Vérification de la relation de conjugaison Mesures de distances focales

TP 3 Vérification de la relation de conjugaison Mesures de distances focales E.T.S.L Classe Prépa BTS TP 3 Vérification de la relation de conjugaison Mesures de distances focales Objectifs : - Condition d obtention d une bonne image. - Comparer différentes méthodes de mesures de

Plus en détail

1 Description. 1.1 Le collimateur. 1.2 La lunette autocollimatrice. Optique Goniomètre Ref : Collimateur. Lunette autocollimatrice

1 Description. 1.1 Le collimateur. 1.2 La lunette autocollimatrice. Optique Goniomètre Ref : Collimateur. Lunette autocollimatrice 1 Description Lunette autocollimatrice Collimateur Vis calantes Limbe Vis de blocage de rotation de la lunette Vis de blocage de la platine Vis de réglage fin de la platine Platine porte objet Vis calante

Plus en détail

leica Théodolite industriel

leica Théodolite industriel Brochure leica Théodolite industriel Leica TM6100A Toujours une longueur d avance Leica Geosystems Les théodolites industriels de Leica Geosystems sont réputés aux quatre coins du globe pour leur précision

Plus en détail

Modélisation d une lunette astronomique

Modélisation d une lunette astronomique Modélisation d une lunette astronomique I. But de la manipulation : Étudier une lunette astronomique modélisée par un couple de lentilles minces convergentes, constituant un ensemble afocal qui est à définir.

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL Contrôle en Cours de Formation (C.C.F.)

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL Contrôle en Cours de Formation (C.C.F.) BACCALAUREAT PROFESSIONNEL Contrôle en Cours de Formation (C.C.F.) Sciences physiques et chimiques Spécialité : Maintenance des Équipements Industriels Durée : 45 minutes Séquence d évaluation n 2 SL 4

Plus en détail

OFPPT PROJET POUR LE ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES TERRASSEMENT DU TERRAIN EN DEBLAI ET REMBLAI.

OFPPT PROJET POUR LE ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES TERRASSEMENT DU TERRAIN EN DEBLAI ET REMBLAI. OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :09 PROJET

Plus en détail

Approfondissement. Optique. Instruments.

Approfondissement. Optique. Instruments. Approfondissement. Optique. Instruments. Sommaire : A) loupe, B) lunette astronomique, C) microscope, D) rétroprojecteur, E) télescope. A) La loupe Calculer la position et la taille de l image donnée par

Plus en détail

TP : La lunette astronomique

TP : La lunette astronomique Nom : Prénom: n groupe: TP : La lunette astronomique Commentaires : Compétence expérimentale: Compte rendu: Bilan: 1)Présentation de la lunette astronomique Une lunette astronomique est constituée de deux

Plus en détail

LE MICROSCOPE. Connaissances et savoir-faire exigibles :

LE MICROSCOPE. Connaissances et savoir-faire exigibles : () () (3) (4) (5) (6) (7) (8) Connaissances et savoir-faire exigibles : LE MICROSCOPE Savoir que dans un microscope ou une lunette astronomique, l image intermédiaire donnée par l objectif constitue un

Plus en détail

AIDE DE DPTOPO. Cliquez sur titre du chapitre pour atteindre la page correspondante. Présentation du logiciel Page 2

AIDE DE DPTOPO. Cliquez sur titre du chapitre pour atteindre la page correspondante. Présentation du logiciel Page 2 AIDE DE DPTOPO Cliquez sur titre du chapitre pour atteindre la page correspondante Présentation du logiciel Page 2 Méthode de levé des stations pour DPTopo Page 3 Création d une nouvelle cavité et premiers

Plus en détail

No DU COURS: GMT-1001 TITRE: TOPOMÉTRIE 1. LT crédits PROFESSEUR: R. SANTERRE

No DU COURS: GMT-1001 TITRE: TOPOMÉTRIE 1. LT crédits PROFESSEUR: R. SANTERRE 1 PLAN DE COURS No DU COURS: GMT-1001 TITRE: TOPOMÉTRIE 1 LT 3-0-3-3 3 crédits PROFESSEUR: R. SANTERRE 1. DESCRIPTION DU COURS Principes de base des levés topométriques. Mesures d angles horizontaux et

Plus en détail

Maîtriser la topographie

Maîtriser la topographie Maîtriser la topographie Des observations au plan Michel BRABANT Professeur agrégé de génie civil Géomètre expert DPLG Deuxième édition 2003 ISBN 2-212-11279-3 SOMMAIRE CHAPITRE 1. CONNAISSANCES DE BASE...

Plus en détail

LA LUNETTE ASTRONOMIQUE

LA LUNETTE ASTRONOMIQUE 1 T.P-cours de Physique n 4 : LA LUNETTE ASTRONOMIQUE 1- Utilité et description de la lunette astronomique. Partie A : Produire des images et observer Une lunette astronomique est constituée d'un objectif

Plus en détail

DS n o 1 Spécialité 2012 Le microscope

DS n o 1 Spécialité 2012 Le microscope DS n o Spécialité 202 Le microscope Le microscope optique a été inventé à la fin du XVI ème siècle par le hollandais Zaccharias Janssen, contribuant ainsi au développement de la théorie cellulaire. Destiné

Plus en détail

1. CHAPITRE 1: Introduction à la Topographie

1. CHAPITRE 1: Introduction à la Topographie 1. CHAPITRE 1: Introduction à la Topographie 1.1 Notions générales La topographie (association de topos et de graphein qui, en grec, signifie décrire.) est une science, un art et une technique. Une science

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. Etablissement d un Référentiel Topographique au Site de l Aménagement Hydroélectrique de Nachtigal-Amont

TERMES DE REFERENCE. Etablissement d un Référentiel Topographique au Site de l Aménagement Hydroélectrique de Nachtigal-Amont TERMES DE REFERENCE Etablissement d un Référentiel Topographique au Site de l Aménagement Hydroélectrique de Nachtigal-Amont 1. Objet des Termes de Référence Les présents Termes de Référence (TdR) ont

Plus en détail

MESURES AVEC UN OCULAIRE RETICULE JP. Maratrey - décembre 2006

MESURES AVEC UN OCULAIRE RETICULE JP. Maratrey - décembre 2006 MESURES AVEC UN OCULAIRE RETICULE JP. Maratrey - décembre 2006 Des manipulation simples, et quelques formules élémentaires permettent, sur le ciel, de mesurer la focale d un instrument, le champs angulaire

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET M.9

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET M.9 TP M.9 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET M.9 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l'examinateur : Page 2/5 - une

Plus en détail

FORMATION CONTINUE -

FORMATION CONTINUE - FORMATION CONTINUE - PROFESSIONNEL DE CHANTIER Janvier 2017 LE BETON PREVENTION DES DESORDRES DU GROS ŒUVRE Mettre en œuvre un béton de qualité Prévenir les désordres du gros œuvre Toute personne appelée

Plus en détail

TP3 / O7 Instruments d Optique

TP3 / O7 Instruments d Optique TP3 / O7 Instruments d Optique Objectifs du TP : Comprendre le principe de l œil, de la loupe et de l oculaire de la lunette de visée à l infini et du viseur à frontale fixe du réglage d une lunette à

Plus en détail

Le nivellement direct ou géométrique Le nivellement indirect.

Le nivellement direct ou géométrique Le nivellement indirect. INTRODUCTION Pour représenter le terrain qui est un volume en trois dimensions sur le plan surface plane à deux dimensions, on est amené à faire deux représentations distinctes. Parmi les ures prises sur

Plus en détail

CONTROLE DES FILETAGES

CONTROLE DES FILETAGES CONTROLE DES FILETAGES Objectif du TP Le but de ce TP est d apprendre des méthodes de contrôle des filetages cylindriques. Etude théorique a) Caractéristiques des filetages Les caractéristiques géométriques

Plus en détail

Viseur Polaire Association des Astronomes Amateurs d Auvergne

Viseur Polaire Association des Astronomes Amateurs d Auvergne 29/05/2016 Mise en Station & Viseur Polaire Association des Astronomes Amateurs d Auvergne Rémi Daviot 1 Table des matières 1. LA MISE EN STATION D UNE MONTURE... 2 1.1 Introduction... 2 1.2 Généralités

Plus en détail

IV.Matrice GPS générale - Description, contenu et maillons P J 1. Maillon N 1 - Indications dans la documentation de produit - codification

IV.Matrice GPS générale - Description, contenu et maillons P J 1. Maillon N 1 - Indications dans la documentation de produit - codification 1. Maillon N 1 - Indications dans la documentation de produit - codification Le maillon N 1 regroupe l'ensemble des normes desti nées à définir la façon d'indiquer une ou plusieurs caractéristiques de

Plus en détail

Cours 8 : Lentilles. Université Paris Diderot Paris

Cours 8 : Lentilles. Université Paris Diderot Paris Université Paris Diderot Paris 7 2011-2012 Cours 8 : Lentilles Du fait de leur capacité à manipuler les images, les lentilles sont des systèmes optiques particulièrement courants dans notre vie quotidienne

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES. SUJET N 6r

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES. SUJET N 6r TP N 6r - Session septembre 2000 Page /5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 6r Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur

Plus en détail

Savoirs associés. S1 environnement professionnel. S4 saisie des données applications et méthodes particulières. S10 bâtiment et Travaux Publics

Savoirs associés. S1 environnement professionnel. S4 saisie des données applications et méthodes particulières. S10 bâtiment et Travaux Publics Savoirs associés Domaines Savoirs Contexte professionnel Topographie Foncier et droit professionnel Domaines particuliers d intervention du géomètre S1 environnement professionnel S2 topographie généralités

Plus en détail

PARALLAXE REF :

PARALLAXE REF : OPTIQUE PARALLAXE REF : 202 020 I PRINCIPE - DESCRIPTION Ce dispositif permet des mesures de distances par la méthode de la parallaxe. Le système de visée est très simple, et son fonctionnement repose

Plus en détail

DS Physique 3 18/12/2008

DS Physique 3 18/12/2008 DS Physique 3 8/2/2008 Attention : 3 feuilles de documents réponses à rendre avec la copie, ils sont tous en double, ne rendez que ceux qui sont à la fin, plus facilement détachable Problème A : Mesure

Plus en détail

La boussole : comment ça marche?

La boussole : comment ça marche? La boussole : comment ça marche? La boussole est un instrument fiable et léger à toujours garder dans son sac à dos! Connue depuis très longtemps, elle a été inventée en Chine. Le principe est très simple

Plus en détail

Otique géométrique - Corrigé TD série n 3 Instruments optiques ; angles solides ; énergie lumineuse

Otique géométrique - Corrigé TD série n 3 Instruments optiques ; angles solides ; énergie lumineuse Université Pierre et Marie Curie - L - UE LP 0 - nnée 009-00 Reza.Samadi@obspm.fr tique géométrique - Corrigé TD série n Instruments optiques ; angles solides ; énergie lumineuse ) Doublet de lentilles

Plus en détail

MESURE DE L ANGLE ET DE L'INDICE D'UN PRISME

MESURE DE L ANGLE ET DE L'INDICE D'UN PRISME MESURE DE L ANGLE ET DE L'INDICE D'UN PRISME Durée : 3H. Ce T.P. comporte 5 pages. 1. LISTE DU MATERIEL Goniomètre (voir page 3) Prisme protégé par 2 plaques de plexiglass - Lampe à vapeur de mercure -

Plus en détail

La série Leica NA700 Dur à la tâche, net et précis

La série Leica NA700 Dur à la tâche, net et précis La série Leica NA700 Dur à la tâche, net et précis Leica NA700 Le niveau le plus solide. Dur à la tâche, net et précis. Votre niveau est tombé sur le sol proche, dans l eau ou subit les vibrations des

Plus en détail

Topographie opérationnelle

Topographie opérationnelle Michel Brabant avec le concours de Béatrice Patizel, Armelle Piègle et Hélène Müller Topographie opérationnelle Mesures - Calculs - Dessins - Implantations Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-12847-5

Plus en détail

TP 2 Utilisation du réfractomètre Convex

TP 2 Utilisation du réfractomètre Convex E.T.S.L Classe Prépa BTS TP 2 Utilisation du réfractomètre Convex Objectifs : - Se familiariser avec l utilisation d un réfractomètre. - Utiliser un réfractomètre pour déterminer la concentration d'une

Plus en détail

Sujets TAI d optique

Sujets TAI d optique Sujets TAI d optique 00-0 Exercice : Un prisme de verre d indice n a pour section droite le triangle ABC d angle 90 et B=75. Dans le plan de section droite, un rayon lumineux SI arrive sur la face AB sous

Plus en détail

Examen Topographie et EGDT

Examen Topographie et EGDT Année universitaire 2014-2015 Examen Topographie et EGDT 2eme session I- Topographie Le sujet de topographie est constitué de deux parties indépendantes. 1. Partie 1 : Altimétrie (5 points), A : Dénivelée

Plus en détail

Leica Sprinter Travailler... Par une simple pression de bouton

Leica Sprinter Travailler... Par une simple pression de bouton Sprinter Travailler... Par une simple pression de bouton Sprinter 50 Viser, appuyer, lire Etanchéité à la poussière et à l'eau Conception compacte et légère Lecture de hauteurs et de distances sans erreur

Plus en détail

TP magnétisme. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé et des courbes produites.

TP magnétisme. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé et des courbes produites. TP magnétisme Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé et des courbes produites. Objectifs : Évaluer le champ magnétique créé par une spire de courant en son centre par rapport au champ magnétique

Plus en détail

ÉTUDE DU MICROSCOPE. T.P-cours de Physique n Présentation et utilisation du microscope. 2- Étude théorique d un microscope.

ÉTUDE DU MICROSCOPE. T.P-cours de Physique n Présentation et utilisation du microscope. 2- Étude théorique d un microscope. TP-cours de Physique n 2 ÉTUDE DU MICROSCOPE -Présentation et utilisation du microscope Un microscope comprend trois systèmes optiques : Le condenseur et le miroir concave qui permettent déclairer lobjet

Plus en détail

Introduction. 1 P a g e

Introduction. 1 P a g e Introduction Ce rapport est le support écrit du stage de topographie réalisé à l ESIB, au campus des Sciences et Technologies, afin d accomplir et de pratiquer les indications théoriques acquises pendant

Plus en détail

32X AUTOMATIC LEVEL SL SI BUL /241 AL32 FATMAX

32X AUTOMATIC LEVEL SL SI BUL /241 AL32 FATMAX KITL32 32X UTOMTIC LEVEL 32X UTOMTIC LEVEL SL SI UL 1-77-238/241 L32 FTMX 5 6 7 Fig. 1 3 2 1 8 9 11 12 13 10 4 Fig. 2 C C L32 FTMX 17 CRCTÉRISTIQUES (Fig. 1) 1 Plaque de base 2 Cercle horizontal 3 Marquage

Plus en détail

TP N 3 : LE MICROSCOPE

TP N 3 : LE MICROSCOPE TP N 3 : LE MICROSCOPE I PRESENTATION DU MICROSCOPE : 1/ Description : Un microscope comprend 3 systèmes optiques : L'objectif, placé devant l'objet, est constitué de plusieurs lentilles assimilables à

Plus en détail

Mesures assistées par images avec Leica TPS Viva: Concepts, Applications et Perspectives. Moritz Lauwiner, Directeur TPS et GPS

Mesures assistées par images avec Leica TPS Viva: Concepts, Applications et Perspectives. Moritz Lauwiner, Directeur TPS et GPS 0 1 Mesures assistées par images avec Leica TPS Viva: Concepts, Applications et Perspectives Moritz Lauwiner, Directeur TPS et GPS Concept Leica Viva Imaging Viva TS15 i Hardware Levé assisté par images

Plus en détail

LN D Layout Navigator

LN D Layout Navigator LN -100 3D Layout Navigator Infrastructure intérieure des bâtiments Fondations Réseaux et infrastructure générale Implantation de bâtiment LN-100 3D Layout Navigator Le premier système de positionnement

Plus en détail

Activité 2 : Les mécanismes optiques de l œil

Activité 2 : Les mécanismes optiques de l œil Activité 2 : Les mécanismes optiques de l œil Objectifs : Reconnaître la nature convergente ou divergente d une lentille mince. Représenter symboliquement une lentille mince convergente ou divergente.

Plus en détail

Université Saint-Joseph Faculté d Ingénierie Ecole Supérieure d Ingénieurs de Beyrouth. Topographie. Présenté par : Patrick (EL) KALLAB Brigade3

Université Saint-Joseph Faculté d Ingénierie Ecole Supérieure d Ingénieurs de Beyrouth. Topographie. Présenté par : Patrick (EL) KALLAB Brigade3 Université Saint-Joseph Faculté d Ingénierie Ecole Supérieure d Ingénieurs de Beyrouth Rapport de Stage Topographie Présenté par : Patrick (EL) KALLAB Brigade3 Encadrants du Stage : M. Ghassan GHATTAS

Plus en détail

Le CLINOMÈTRE de poche SUUNTO est solide, ce qui. permet de l utiliser pour tout type de travail. Grâce à sa. permet une lecture facile et rapide.

Le CLINOMÈTRE de poche SUUNTO est solide, ce qui. permet de l utiliser pour tout type de travail. Grâce à sa. permet une lecture facile et rapide. CLINOMÈTRE À LECTURE OPTIQUE Le CLINOMÈTRE de poche SUUNTO est solide, ce qui permet de l utiliser pour tout type de travail. Grâce à sa lentille exempte de parallaxe intégrée au design, il permet une

Plus en détail

Etude des Systèmes Techniques. SUJET : Préparation à l épreuve d examen de TP de mesure à caractère industriel : Etude de la capabilité d une machine

Etude des Systèmes Techniques. SUJET : Préparation à l épreuve d examen de TP de mesure à caractère industriel : Etude de la capabilité d une machine Etude des Systèmes Techniques NOM: Prénom : Date: TP 4 SUJET : Préparation à l épreuve d examen de TP de mesure à caractère industriel : Etude de la capabilité d une machine 1. Références : Objectifs programme

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLÉ N 3

DEVOIR SURVEILLÉ N 3 DEVOIR SURVEILLÉ N 3 Durée de l épreuve : 2h00 L usage de la calculatrice est autorisé L énoncé de ce devoir comporte 3 pages Si, au cours de l épreuve, vous repérez ce qui vous semble être une erreur

Plus en détail

TP N 3 : LE MICROSCOPE

TP N 3 : LE MICROSCOPE TP N 3 : LE MICROSCOPE I PRESENTATION DU MICROSCOPE : / Description : Un microscope comprend 3 systèmes optiques : L'objectif, placé devant l'objet, est constitué de plusieurs lentilles assimilables à

Plus en détail

Leica TPS400 Series Simple, rapide, fiable et fort. PinPoint Technology

Leica TPS400 Series Simple, rapide, fiable et fort. PinPoint Technology Leica TPS400 Series Simple, rapide, fiable et fort PinPoint Technology Leica TPS400 Series La solution parfaite pour chaque chantier Il est difficile d effectuer des mesures plus simples qu avec les nouveaux

Plus en détail

TP de Nivellement. Introduction. Le nivellement direct. Appareillage

TP de Nivellement. Introduction. Le nivellement direct. Appareillage TP de Nivellement Introduction Le nivellement a pour objectif de déterminer la différence altimétrique entre deux points. L'objectif de ce TP est de réaliser le nivellement d'un réseau de points disposés

Plus en détail

TP - Sciences Physiques

TP - Sciences Physiques TPC2 TP - Sciences Physiques Spectrogoniomètre à prisme Objectifs généraux de formation Formation disciplinaire - Capacités exigibles Caractériser une source lumineuse par son spectre. Formation expérimentale

Plus en détail