LES DIFFERENTS PLANCHERS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES DIFFERENTS PLANCHERS"

Transcription

1 LES DIFFERENTS PLANCHERS 1. FONCTIONS: 1.1. Stabilité mécanique : Les planchers sont calculés pour supporter les charges et les transmettre aux éléments porteurs sur les lesquels ils reposent (poutres, murs, terres plein). Ils participent également au contreventement de la structure Sécurité incendie : ( En matière de protection incendie, on distingue 3 notions : - la résistance mécanique appelée stabilité au feu, Cf. Chapitre : Sécurité incendie) - l étanchéité aux flammes appelée pare flammes, - l isolation thermique appelée coupe-feu. Les éléments de structures des constructions sont classés suivant leur résistance au feu, en fonction de leurs capacités à conserver leur rôle mécanique et à protéger les personnes Isolation thermique : Une isolation thermique est réalisée essentiellement pour les planchers en contact avec l extérieur ou les locaux non chauffés. L isolant pourra être intégré au plancher ou rapporté une fois le plancher réalisé. 1

2 1.4. Isolation phonique : (Cf. Chapitre : Acoustique) On distingue deux types de bruits : - les bruits aériens : ils se transmettent dans l air et leur transmission par une paroi satisfait à la loi de masse, plus un matériau et lourd, plus il isole du bruit aérien. - les bruits d impacts : ils se transmettent par les éléments de construction et sont minimisés par désolidarisation du revêtement de sol de la structure (planchers flottants) ou utilisation d un revêtement de sol absorbant (moquette). Bruit d impact Bruit aérien 1.5. Equipements techniques : Le plancher permet de dissimuler les canalisations d eau, de gaz et les câbles électriques. Il est aussi possible de réaliser des planchers chauffants, par mise en place dans la dalle avant coulage, d un circuit de canalisation (alimenté par eau chaude). Ce système est plus souvent incorporé dans une chape effectuée par la suite au dessus du plancher. 2

3 2. LES PLANCHERS: Il existe plusieurs méthodes de réalisation des planchers. On choisit le type et la méthode de réalisation d un plancher en fonction de critères : - de conception : portée entre appuis et structure porteuse, - écologiques : utilisation de matériaux correspondant à une démarche Haute Qualité Environnementale, - économiques : matériel d entreprise à rentabiliser (coffrages outils, préfabrication, moyens de levage ), - de nature de chantier : planning, manque de place Quel que soit le type de plancher, il fait l objet de plans de réalisation (plans de coffrage, de pose, de calepinage, de ferraillage ) sur lesquels sont indiqués tous les renseignements utiles à sa réalisation sur chantier, dont entre autre : - les structures porteuses, - les dimensions des coffrages à réaliser, - les définitions géométriques des éléments préfabriqués et leur positionnement, - les épaisseurs de dalles à couler, - les conditions d étaiement, - le ferraillage principal et/ou complémentaire (chaînage, chapeaux, renforts de trémies) à mettre en place Les planchers béton : Dalle pleine en Béton Armé (voir fiche page 4) Dalle béton armé avec prédalles (voir fiche page 5) Dalle poutrelles et entrevous (voir fiche page 6) Dalle alvéolée précontrainte (voir fiche page 7) Dalle mixte béton acier (voir fiche 8) 3

4 Utilisation : Bâtiment courant. Portée jusqu'à 10 m. DALLE PLEINE B.A. Descriptif : Plancher en béton armé, coulé en place sur toute son épaisseur (entre 15 et 30 cm). Système coffrant : coffrage bois traditionnel (peau, raidisseurs secondaires et principaux) ou panneaux coffrants métalliques. Coupe type Épaisseur courante : 180 à 250 mm il faut h>portée/30 Dalle de compression Treillis soudé Panneau de CTB-X Raidisseurs secondaires et primaires Système d'étaiement (tours, étais) Phasage sur chantier : Préfabrication : - mise en place de l'étaiement : tours, étais - mise en place du système coffrant (avec réglage de la hauteur et huilage de la peau coffrante) - mise en place des armatures : treillis soudés, chapeaux, chevêtres pour trémies - coffrages de rives - bétonnage puis serrage du béton - période de prise et de durcissement - décoffrage et désétaiement Aucun élément béton n'est préfabriqué Matériel : Sur chantier important, moyen de levage pour matériel d'étaiement et transport du béton Avantages - dalle de taille et de forme quelconque - reprise de bétonnage possible (réalisation en plusieurs fois) - peu demandeur en capacité de levage - pas de contrainte liée à la préfabrication (liaisons entre éléments) Inconvénients - consommateur de temps de réalisation - consommateur en matériel d'étaiement et de coffrage 4

5 DALLE B.A. AVEC PRÉDALLES Utilisation : Descriptif : Immeuble courant. Portée de 5 à 7 m pour celles en béton armé, jusqu'à 10 m pour celles en béton précontraint. Plancher constitué de prédalles préfabriquées et comprenant les aciers de résistance. Les prédalles servent de coffrage pour le bétonnage de la dalle de compression coulée en place. Coupe type Dalle de compression Prédalle Béton armé ou béton précontraint Épaisseur courante : prédalle e = 50 à 80 mm Dalle de compression (> 2 e) : 120 à 200 mm Prévoir une file d étais tous les 25 e (e en cm) Lisse bois et étaiement Phasage sur chantier : Préfabrication : Matériel : - pose des prédalles sur lisse (fixée sur appui) ou directement sur appui porteur (2cm sur béton, 4cm sur maçonnerie) en utilisant un palonnier : - mise en place de l'étaiement : files d'étais - mise en place des armatures complémentaires : chapeaux (treillis soudés) - coffrages de rives - bétonnage puis serrage du béton - période de prise et de durcissement - désétaiement Les prédalles sont en béton armé ou précontraint. La préfabrication peut être foraine (sur chantier) ou réalisée en usine (obligatoire pour les prédalles précontraintes par fils adhérents). Grue et palonnier (réduction des efforts de flexion lors de la manutention) Avantages - temps de mise en œuvre réduit (pas de coffrage) - éléments irréguliers facilement réalisables Inconvénients - présence de joints (entre prédalles) - si préfabrication en usine : la largeur est limitée par le gabarit routier - si préfabrication foraine : il faut prévoir une aire de fabrication - portée relativement limitée pour celles en béton armé - demande un moyen de levage de forte capacité 5

6 DALLE POUTRELLES ET ENTREVOUS Utilisation : Descriptif : Maison individuelle. Collectif R+3 maximum. Plancher constitué de poutrelles en béton armé ou précontraint et d'entrevous (en béton, terre cuite ou polystyrène) servant de coffrage perdu pour la dalle de compression coulée en place. Les entrevous peuvent éventuellement participer à la résistance : ils sont en béton, ont une hauteur plus importante et possèdent une partie supérieure renforcée. Dans ce cas la dalle de béton ne sert que de clavetage et n'est coulée qu'entre les entrevous. Coupe type Dalle de compression Treillis soudé (non fissuration) Poutrelle béton Entrevous Épaisseur courante : entrevous 160 mm Dalle de compression 40 mm Entraxes des poutrelles : 600 mm Lisse bois et étaiement Phasage sur chantier : Préfabrication : Matériel : - pose des poutrelles sur lisse (fixée sur appui) ou directement sur appui porteur (2cm sur béton, 5cm sur maçonnerie) - pose des entrevous d'extrémités de poutrelles pour régler l'entraxe entre poutrelles - étaiement - pose des entrevous intermédiaires - mise en place des armatures complémentaires (treillis soudés et chapeaux) - coffrages ponctuels traditionnels - bétonnage et serrage du béton - période de prise et de durcissement - désétaiement Les poutrelles et les entrevous sont préfabriqués de façon industrielle en usine. Les éléments sont standards. Pas de moyen de levage particulier. Avantages - souplesse de mise en œuvre - éléments manuportables - étaiement limité - réservations aisées - portée limitée - sous face à enduire Inconvénients 6

7 DALLES ALVEOLÉES PRÉCONTRAINTES Utilisation : Descriptif : Bâtiments tertiaires, industriels (planchers comportant peu de réservations) Portée de 6 à 16 m. Plancher constitué d'éléments alvéolés préfabriqués en béton précontraint, de faible largeur, et éventuellement d'une dalle de compression coulée en place de faible épaisseur (4cm). Dalle alvéolée Coupe type Béton de clavetage et éventuellement dalle de compression Ferraillage Épaisseur courante : totale 120 à 320 mm. Dalle alvéolée largeur 60 cm à 1,2 m appui 4 cm sur béton armé Phasage sur chantier : Préfabrication : Matériel : - pose des éléments - coffrages ponctuels de rives - bétonnage des clavetages et éventuellement de la dalle - période de prise et de durcissement Dalles alvéolées Les réservations inférieures à 30cm sont réalisées dans la dalle à la réalisation (Les réservations supérieures à 30cm font l'objet de la réalisation d'un chevêtre réalisé sur chantier) Manutention par moyen de levage adapté : palonnier et pinces Le poids de ces éléments est élevé et peut être dimensionnant pour la grue. Avantages - préfabrication en usine - portée jusqu'à 16m sans acier complémentaire et sans dalle de compression - en général pas d'étaiement - cadence de pose élevée Inconvénients - coût élevé - problème des fixations ultérieures - joints très nombreux - levage de forte puissance - trame plus ou moins imposée - percements limités 7

8 DALLE MIXTE BÉTON ACIER (PLANCHER COLLABORANT) Utilisation : Descriptif : Bâtiment tertiaire, généralement à structure porteuse en acier ou bois (lamellé collé). Portée de 5 à 12 m. Plancher mixte béton-acier constitué de bacs acier en tôle mince servant de coffrage perdu et collaborant à la résistance mécanique (armature), et d'une dalle de compression en béton coulée en place. Coupe type Dalle de compression Treillis soudé (non fissuration) Bac acier collaborant Épaisseur courante : 180 à 250 mm Largeur des bacs aciers : 150 à 170 cm Lisse bois et étaiement Phasage sur chantier : Préfabrication : Matériel : - pose des bacs aciers - étaiement - mise en place des armatures complémentaires (treillis soudés et chapeaux) - coulage de la dalle de compression Bacs aciers (éléments standards) Les trémies sont découpées sur chantier Pas de moyen particulier Avantages Inconvénients - bacs aciers manuportables - rapidité de mise en place des bacs - facilité de mise en place de suspentes pour fauxplafond - peu isolant - tenue au feu respectée si mise en place d'armatures spécifiques sans contact avec les bacs, ou d'un faux-plafond coupe-feu, ou d'un revêtement coupe-feu (peinture intumescente ou plâtre) - intervention de deux lots : charpente métallique puis gros œuvre 8

9 9

10 PLANCHER EN BOIS MASSIF Utilisation : Descriptif : Maison individuelle et petits immeubles. Portée 5 à 8 m. Plancher en bois massif composé de planches posées sur chant et jointives assemblées par clouage ou par collage. Schématisation Coupe de principe Dimensionnement : La hauteur des planches est choisie en fonction : - de la portée et des charges du plancher, - des exigences en matière de feu, - des exigences en matière d acoustique. Epaisseur des planches : 24 à 45 mm, Epaisseur du plancher : 12 à 22 cm, Largeur des panneaux ; 1,20 m (produits préfabriqués). Avantages - utilisation de bois de qualité inférieure, - grandes portées (faible épaisseur), - bon comportement acoustique, thermique et au feu. Inconvénients - sensibilité aux variations hygrométriques, - difficulté de passage des fluides, - prix plus élevé. 10

11 PLANCHER PAR SOLIVAGE Utilisation : Descriptif : Maison individuelle et petits immeubles. Portée 3 à 5 m. Plancher comprenant une ossature composée de poutres, de solives et de chevêtres (éléments en bois massif ou en lamellé-collé). Schématisation Dimensionnement : La section et l espacement des solives sont choisis en fonction : - de la portée et des charges du plancher, - de l épaisseur du platelage, - des exigences en matière de feu, - éventuellement du plafond. Section des solives : - largeur : de 50 à 75 mm, - hauteur : de 150 à 250 mm. Avantages - système léger, - flexibilité de forme et de façonnage, - facilité de passage des fluides, - prix compétitif. Inconvénients - épaisseur importante du plancher pour les portées supérieure à 4 m, 11 - faible portée pour les éléments de surface ou de sous face.

12 PLANCHER CAISSONS Utilisation : Descriptif : Maison individuelle et petits immeubles. Portée 5 à 7 m. Plancher réalisé à partir de planches aboutés et collées en caisson, ces panneaux sont assemblés par doubles rainures et languettes. Ils peuvent incorporer une isolation par mousse thermodurcissable ou par fibres végétales ou minérales. Schématisation En plancher horizontal En toiture Dimensionnement : Proportion : E = L/35 Avantages - produits industriels, - grandes portées, - bon comportement acoustique et thermique. Inconvénients - difficulté de passage des fluides, - prix plus élevé. 12

13 PLANCHER MIXTE BOIS BETON Utilisation : Descriptif : Bâtiment à grandes portées. Portée 11 à 18 m. Plancher mixte bois-béton constitué d une structure en planches pour reprendre les efforts de traction et d un remplissage en béton pour la compression. Schématisation Dimensionnement : Partie bois en planches : 18 à 21 cm de hauteur, Dalle béton à faible rapport E/C avec adjuvants (plastifiants) d une épaisseur d environ 6 cm. Avantages - bon comportement acoustique et phonique, - adapté au neuf et à la réhabilitation. Inconvénients - interface charpentier maçon critique, - prix plus élevé. 13

14 2.3. Particularités liées à la réalisation de planchers : Les trémies : Sur tous type de planchers, il sera nécessaire de réaliser des percements aménagés dans la dalle appelés «trémies» pour le passage d escaliers, d ascenseurs, de gaines et de réseaux. Lorsque celle-ci est de section importante, il sera nécessaire de renforcer le plancher sur le pourtour de la trémie en utilisant des méthodes adaptées au type de planchers utilisé (renfort de ferraillage dans un plancher béton, réalisation de chevêtre, etc ). Exemple de réalisation de trémies pour des planchers béton : Dalle pleine B.A. Dalle poutrelles et entrevous Exemple de réalisation de trémies pour des planchers bois : Planchers en bois massif Planchers par solivage 14

15 Les chaînages : A partir du moment où la structure porteuse verticale sera réalisée en béton ou en maçonnerie de petits éléments, il est obligatoire de prévoir un chaînage horizontal afin de rigidifier la construction en tête de murs (quelque soit la nature du plancher). Il est nécessairement continu et ceinture la construction à chaque niveau et à chaque intersection plancher/mur (porteur et refend). Les chaînages sont des cages d armatures de faible diamètre (8 ou 10 mm) préfabriquées disposées sur les murs et mécaniquement reliées entre elles par recouvrement des barres. Des règles de ferraillage sont à respecter particulièrement aux angles pour éviter les poussées aux vides, source de fissuration du béton. 15

16 3. LES DALLAGES: Un dallage est une dalle de béton s appuyant de manière continue sur le sol par l intermédiaire d une forme réalisée avec des granulats compactés. Le dallage peut prendre appui sur les murs de soubassement et de refend (solution à envisager si on craint des tassements ultérieurs du sol support du dallage malgré le compactage). Dallage désolidarisé des murs Dallage prenant appui sur les murs La réalisation du dallage comprend : - la réalisation d une forme d assise drainante (hérisson) homogène et compacte réalisé en tout venant (cailloux+graviers+sable), en grave stabilisée (sable+gravier) ou en grave ciment (grave+3 à 5% de ciment), - la pose d une couche d étanchéité (film polyéthylène <200 µm), - la réalisation du corps de dallage constitué d une dalle béton avec nappe de treillis soudé et d une chape support de revêtement de sol. Exercice : A partir des données ci-dessus, dessiner la coupe de principe d un dallage. 16

17 Il est possible de réaliser des dallages avec couche d isolation thermique. L isolation horizontale (qui doit être incompressible) aura une largeur minimale de 1.50 m. Le dallage comprend plusieurs coupures, appelées joints : - les joints de retrait : disposés de manière à délimiter des panneaux : la diagonale ne doit pas dépasser 7,00 m en extérieur ou 8,50 m en intérieur. Ils doivent réaliser une coupure franche sur au moins le ¼ de la hauteur de la dalle. - les joints de dilatation : ils coupent la dalle et le treillis soudé entièrement. Il en faut un tous les 25,00 m maximum. - les joints de désolidarisation : ils permettent éventuellement de désolidariser la dalle des éléments porteurs verticaux. Ils doivent avoir une épaisseur de 10 mm et contenir un produit souple. - les joints de construction : ils résultent des possibilités de dressage du béton. Ils coupent la dalle entièrement sans couper le treillis soudé. 17

18 18

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux La structure porteuse d un bâtiment 1 - Les fondations 2 - Les porteurs verticaux 3 - Les porteurs horizontaux 1) Les Fondations 1-1) Fonctions, définitions Les fondations d un ouvrage sont les éléments

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

LES ELEMENTS PORTEURS HORIZONTAUX

LES ELEMENTS PORTEURS HORIZONTAUX TECHNOLOGIE DU BATIMENT - GROS OEUVRE LES ELEMENTS PORTEURS HORIZONTAUX I- Généralités sur les planchers. 1) Définition. Les planchers sont des plans horizontaux séparant deux étages d'un bâtiment et capables

Plus en détail

Modulation de construction et préfabrication

Modulation de construction et préfabrication Chapitre 5 : LES COMPOSANTS PREFABRIQUES EN BETON POUR LE BATIMENT Les composants préfabriqués pour le bâtiment seront divisés en 2 grandes catégories : Les composants linéaires (pieux, poteaux, poutres

Plus en détail

LES PLANCHERS. Université Joseph Fourier Grenoble

LES PLANCHERS. Université Joseph Fourier Grenoble LES PLANCHERS L3 GCI Université Joseph Fourier Grenoble Plancher en dalle pleine matériel d'étaiement dense coûteux en matériel, en main d'oeuvre et en temps (cf.cours précédent) Structure monolithique

Plus en détail

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme.

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme. LES PLANCHERS Introduction - Charges supportées par les planchers -Poids propre -Revêtement -Cloisons -Exploitation Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le

Plus en détail

LES PLANCHERS. Les planchers préfabriqués et les dallages

LES PLANCHERS. Les planchers préfabriqués et les dallages Les planchers préfabriqués et les dallages fig. 4.1 désignations des planchers Le plancher : ouvrage horizontal constituant une séparation entre deux niveaux d une habitation. Selon les matériaux employés

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

5 LES PLANCHERS. les modes de vibration en cas de charges dynamiques.

5 LES PLANCHERS. les modes de vibration en cas de charges dynamiques. 5 LES PLANCHERS Les planchers ont pour rôle structurel de transmettre les charges et surcharges de fonctionnement du bâtiment aux éléments principaux de l ossature. Ils participent aussi à la stabilité

Plus en détail

MACONNERIE/GROS OEUVRE

MACONNERIE/GROS OEUVRE GIDE AVANT METRE MACONNERIE/GROS OEVRE MET 2 ORDRE D EXECTION Infrastructure Maçonnerie soubassement : murs, poteaux, poutres, chaînages, enduit d étanchéité, escaliers Maçonnerie superstructure : Dallage

Plus en détail

Plancher poutrelle précontrainte. La solution idéale pour votre maison.

Plancher poutrelle précontrainte. La solution idéale pour votre maison. Plancher poutrelle précontrainte La solution idéale pour votre maison. Le plancher poutrelle précontrainte : la solution idéale Choisir le plancher poutrelle précontrainte, c est choisir une solution industrielle

Plus en détail

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES 2.4.1. DESCRIPTION 2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES RONVODAL fabrique 3 types de planchers en béton précontraint : - la dalle alvéolaire classique ou dalle RC utilisée en plancher et éventuellement

Plus en détail

LE BOIS ASSOCIE AU BETON EN STRUCTURE

LE BOIS ASSOCIE AU BETON EN STRUCTURE MIXITE BOIS-BETONBETON LE BOIS ASSOCIE AU BETON EN STRUCTURE 1 Un exemple: Le collège de VEAUCHE Pour 700 collégiens Avec une ½ pension pour 650 repas/jour sur 7200m² utiles 2 1 Une structure bois mettant

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.4 Les dalles et planchers 12.4.1 La dalle posée sur un mur en béton armé 12.4.2 La dalle posée sur un mur en maçonnerie traditionnelle

Plus en détail

Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général

Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général page 1 LES DOCUMENTS DE REFERENCE Plan du bureau d études de structures. Plan de préconisation de pose établi par le fabricant, validé par le bureau

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

DISPOSITIONS GÉNÉRALES DISPOSITIONS GÉNÉRALES ÉTAIEMENT 2 MANUTENTION La manutention manuelle est aisée en raison de la légèreté des poutrelles FILIGRANE. Toutefois, en cas de manutention par grue avec élingues ou palonnier,

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Produit Breveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Toiture-Terrasse Combles Sous-toiture Haut d étage Haut

Plus en détail

LE SOUS-SOL > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE > DISPOSER DE LIBERTÉ POUR L AMÉNAGEMENT ACTUEL ET/OU FUTUR DU SOUS-SOL 2.2

LE SOUS-SOL > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE > DISPOSER DE LIBERTÉ POUR L AMÉNAGEMENT ACTUEL ET/OU FUTUR DU SOUS-SOL 2.2 LE SOUS-SOL 2.2 > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE Le choix s effectue en fonction des critères suivants : > Garanties souhaitées > Aménagement de l espace > Objectif d isolation thermique > Charges appliquées

Plus en détail

SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012

SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012 SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012 Note information «BBC Système» «BBC Système» est un système constructif bois-béton breveté ( dépôt INPI 12/50382) pour les immeubles

Plus en détail

DALLES ELEMENTS DE COURS

DALLES ELEMENTS DE COURS CESFA BTP CAO - DAO DALLES ELEENTS DE COURS Contenu : Calcul des actions et des sollicitations Règles de calcul et dimensionnement des dalles Dispositions constructives Page 1 Nous ne traiterons dans ce

Plus en détail

> Guide des planchers isolants. Maisons individuelles

> Guide des planchers isolants. Maisons individuelles > Guide des planchers isolants Maisons individuelles > IPSEO Mieux préserver l énergie ensemble Préserver l énergie est une impérieuse nécessité et la réglementation thermique nous impose de nouvelles

Plus en détail

Prédalles Alpha-Béton

Prédalles Alpha-Béton 1. Description Elément de plancher préfabriqué constitué d une dalle de béton mince préfabriquée en atelier de 5 à 7 cm d épaisseur comprenant l armature inférieure nécessaire et complétée par une couche

Plus en détail

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois MUR DE FACADE EN BOIS Module 2 Technologies courantes de construction bois Module 2 Technologies courantes de construction bois Murs à ossature légère Principes Matériaux Pré-dimensionnement Lisses

Plus en détail

www.bacacier.com PCB Plancher collaborant Système de plancher mixte acier/béton V1/2013-1-

www.bacacier.com PCB Plancher collaborant Système de plancher mixte acier/béton V1/2013-1- www.bacacier.com PCB Plancher collaborant Système de plancher mixte acier/béton V1/2013-1- SYSTEME D EMBOITEMENT SOMMAIRE PCB Plancher collaborant Recommandations sur chantiers 3 Règles de poses 5 Coffrage

Plus en détail

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations...

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations... CONSTRUIRE EN BÉTON CELLULAIRE 1. Le béton cellulaire et son environnement Présentation du béton cellulaire.............................................................. 14 Historique......................................................................................

Plus en détail

PCB Plancher collaborant

PCB Plancher collaborant V1/2012 PCB Plancher collaborant Guide de mise en œuvre PCB 20 PCB 0 PCB 80 1PCB PCB ZS 1 Toutes nos documentations sont téléchargeables sur www.bacacier.com 2 Version 01 / 2012 Rédaction : Bacacier Conception

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

AESTUVER. Systèmes de protection incendie

AESTUVER. Systèmes de protection incendie AESTUVER Systèmes de protection incendie AESTUVER La protection futée contre le feu Aestuver FERMACELL propose une vaste gamme de produits pour le domaine de la protection préventive des bâtiments contre

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 La réglementation r thermique 2012 LES SOLUTIONS SEAC 11 SOLUTIONS POUR LA MAISON INDIVIDUELLE 21 Vide sanitaire le hourdis polystyrène avec languette Pour répondre aux exigences de la RT 2012, nous avons

Plus en détail

Le Prémur KP1. Le guide d utilisation

Le Prémur KP1. Le guide d utilisation Le Prémur KP1 Le guide d utilisation Le Prémur complète la gamme des produits KP1. Pour tirer avantages de ce procédé et l associer avec nos autres solutions et l adapter à votre chantier, il est nécessaire

Plus en détail

> GUIDE DE MISE EN OEUVRE LES SOLUTIONS RECTOR. Sommaire

> GUIDE DE MISE EN OEUVRE LES SOLUTIONS RECTOR. Sommaire > GUIDE DE MISE EN OEUVRE LES SOLUTIONS RECTOR Sommaire 1- Plan de pose 2- Réception, stockage et manutention 3- Mise en œuvre > préparation des supports > pose des poutrelles > étaiement et enlèvement

Plus en détail

Charpentes métalliques

Charpentes métalliques Charpentes métalliques SOMMAIRE 1- Généralités.... 2 2- Terminologie.... 2 a) Profils associés.... 3 b) Assemblages.... 3 3- Analyse fonctionnelle.... 4 a) Critère mécanique.... 4 b) Critère incendie....

Plus en détail

Le Seacbois L E S E A C B O I S. Seacbois

Le Seacbois L E S E A C B O I S. Seacbois Le L E S E A C B O I S Chapitre I : Chapitre II : Chapitre III : Chapitre IV : CARACTERISTIQUES GENERALES POSSIBILITES DE MONTAGE LA MISE EN OEUVRE LIMITES DE PORTEE 35 Le C H A P I T R E I : CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Le plancher poutrelles hourdis

Le plancher poutrelles hourdis Le plancher poutrelles L E P L A N C H E R POUTRELLES-HOURDIS Chapitre I: Chapître II: Chapitre III: Chapitre IV: Chapitre V: CARACTERISTIQUES GENERALES LES POSSIBILITES DE MONTAGE LA MISE EN ŒUVRE LIMITES

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Éléments préfabriqués en béton

Éléments préfabriqués en béton Structures et gros œuvre Éléments préfabriqués en béton B.1 1/5 Domaine d application Cette fiche traite de toute partie préfabriquée en béton en usine ou foraine sur chantier qui nécessite une étude technique

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

Le Plancher Léger Thermo-Acoustique

Le Plancher Léger Thermo-Acoustique - P L T A -S e a c b o i s Le Plancher Léger Thermo-Acoustique Chapitre I : Les solutions thermiques et acoustiques Chapitre II : Les avantages du - 48 Les Solutions du - C H A P I T R E I : SOLUTIONS

Plus en détail

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO NERGALTO, NERLAT, GALTO Facilité d emploi, Adaptabilité, Performance Les lattis métalliques nervurés NERLAT et NERGALTO sont la solution LATTIS adoptée par les

Plus en détail

Le Prémur KP1. Le guide d utilisation

Le Prémur KP1. Le guide d utilisation Le Prémur KP1 Le guide d utilisation Le Prémur complète la gamme des produits KP1. Pour tirer avantages de ce procédé et l associer avec nos autres solutions et l adapter à votre chantier, il est nécessaire

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Prédalles Rédaction : Cordonier Yannick / Av. de la Gare 74 / 1963 Vétroz / Etudiant 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg

Plus en détail

Le Seacbois LE SEACBOIS. Seacbois

Le Seacbois LE SEACBOIS. Seacbois Le LE SEACBOIS Chapitre I : Chapitre II : Chapitre III : Chapitre IV : CARACTERISTIQUES GENERALES POSSIBILITES DE MONTAGE LA MISE EN OEUVRE LIMITES DE PORTEE 35 Le C H A P I T R E I : CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant

Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant Bâtiment tertiaire en bois béton collaborant J.-M. Ducret, G. Tschanz 1 Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant Mehrgeschossige Gewerbebauten in Holz-Beton-Verbund Bauweise Dr. Ing. Ducret Jean-Marc

Plus en détail

Maisons sur vide sanitaire

Maisons sur vide sanitaire Maisons sur vide sanitaire Henri Renaud Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12195-7 Sommaire Chapitre 2 Procédés de construction d un vide sanitaire 1. Vide sanitaire traditionnel réalisé avec des murs

Plus en détail

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle!

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! Dalles alvéolées en béton précontraint Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! 1. Généralités Les planchers en béton, appelés hourdis, sont aujourd hui devenus des

Plus en détail

OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011

OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011 OU EST L AMIANTE? Service risques professionnels DIRECCTE RHONE ALPES avril 2011 Localisation des composants dans la construction 1. Toiture et étanchéité 2. Parois verticales extérieures 3. Parois verticales

Plus en détail

Double mur: détails de construction

Double mur: détails de construction Les détails de construction présentés ci-après montrent comment le mur composé s associe aux ouvrages contigus. Il s agit évidemment d un choix d exemples pris parmi les innombrables combinaisons possibles.

Plus en détail

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects:

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects: Les toitures plates 1. Introduction aux toitures plates Les toitures plates peuvent être constituer d'une charpente traditionnelle en acier jouant le rôle de support, composée de poutres et de pannes surmontées

Plus en détail

Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur.

Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Matériau compressible Membrane d'étanchéite Brique de parement Appui glissant Hourdis Coupure thermique (PU)

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE STRUCTURE

NOTE TECHNIQUE STRUCTURE SYSTEME CONSTRUCTIF BBC-System NOTE TECHNIQUE STRUCTURE QUALITE DE L ENVELOPPE ET RT 2012 1 «JARDIN DE JULES» VILLEURBANNE - ARCHITECTE DETRY-LEVY / ARBOR ET SENS MAITRE D OUVRAGE RHONE SAONE HABITAT 2

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

Les solutions d isolation des sols et des planchers

Les solutions d isolation des sols et des planchers 0 Les solutions d isolation des sols et des planchers F0 00 a Les solutions d isolation des sols et des planchers juin 0 Description Les notions de thermique et d acoustique dont il est fait état dans

Plus en détail

Isolants en sous face de dalle Principes de mise en œuvre

Isolants en sous face de dalle Principes de mise en œuvre Isolants en sous face de dalle Principes de mise en œuvre Détail produits p. 106 à 132 Les panneaux de la gamme Fibralith sont mis en œuvre : soit en coffrage isolant de dalle béton ou fond de coffrage

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

Construction d'un groupe de deux T3

Construction d'un groupe de deux T3 Construction d'un groupe de deux T3 DEVIS QUANTITATIF / ESTIMATIF MAÎTRE D'OUVRAGE Mr Modèle Fac-Similé Rue de la Paix 20137 Porto Vecchio MAÎTRE D'OEUVRE Lotissement Cavu-Vèrdiola Route de Cavu 20144

Plus en détail

DALLES COFFRANTES ISOLANTES POUR CONSTRUCTION PASSIVE ET POSITIVE

DALLES COFFRANTES ISOLANTES POUR CONSTRUCTION PASSIVE ET POSITIVE ISOLATION THERMIQUE EXCEPTIONNELLE Leader des matériaux de construction à haute performance BARRIÈRE THERMIQUE SIMPLICITÉ DE POSE SURCHARGE JUSQU À 1 000 KG / M 2 ET + PORTÉE LIBRE DE 8 M ET + ÉTUDES ET

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

N LOT HT % TVA TVA TTC

N LOT HT % TVA TVA TTC N LOT HT % TVA TVA TTC 01 Administration - 19,6% - - 02 Gros-Oeuvre - 19,6% - - 03 Structure bois - 19,6% - - 04 Habillages et bardages - 19,6% - - 05 Terrasses bois - 19,6% - - 06 Couverture étanchéité

Plus en détail

Le Plancher Nouvelle Génération

Le Plancher Nouvelle Génération Le Plancher Nouvelle Génération ISOLTOP ZAC du Plan 191 Avenue du counoise 84320 Entraigues sur la sorgue Tel : 04 90 23 52 42 Fax : 04 90 23 51 83 contact@isoltop.com www.isoltop.com Version 5 1 Bien

Plus en détail

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 C.I.B. INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 1 PROGRAMME LEÇONS LEÇON_001 [T] Présentation L Architecture Tropicale LEÇON_002 [T] La maison unifamiliale LEÇON_003 [T] La maison en bande LEÇON_004 [T] L immeuble

Plus en détail

Colonne cylindrique à paroi

Colonne cylindrique à paroi Colonnes cylindriques Paroi Des coffrages sont conçus spécialement pour les colonnes de forme cylindrique; ils sont fabriqués de plusieurs couches de papier fibre de haute qualité. Ces couches sont enroulées

Plus en détail

C0nstruire une mais0n. Sommaire

C0nstruire une mais0n. Sommaire Sommaire Page 2 : Le terrain Page 3 : Les raccordements Page 4 : Les fondations Page 5 : La chape Page 6 : Les murs Page 8 : Les planchers Page 9 : Le toit Page 10 : La charpente Page 12 : Les tuiles C0nstruire

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Une nouvelle gamme en phase avec l évolution des chantiers

Une nouvelle gamme en phase avec l évolution des chantiers Dossier de presse Août 2008 Une nouvelle gamme en phase avec l évolution des chantiers KP1, leader sur le marché des composants en béton, lance un nouvel élément constructif - le Prémur KP1 - pour la construction

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 1 CONSTRUIRE EN BETON Section 1.7 La préfabrication 1.7.1 Les généralités 1.7.2 Les éléments verticaux 1.7.4 Les éléments précontraints Version 1.0 A Prof. André Oribasi

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3 DOSSIER TECHNIQUE CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT2 DT3 RESSOURCES (Cloison sur ossature métallique, acoustique ) DT4 Contexte

Plus en détail

Retrouvez l ensemble des productions et services Gipen sur www.gipen.fr. Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme comble habitable

Retrouvez l ensemble des productions et services Gipen sur www.gipen.fr. Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme comble habitable Echelle de pignon Chevêtre Ferme comble habitable (A entrait porteur (AEP)) Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme pignon Ferme comble perdu (W : avec débord entrait long) Pénétration

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Introduction Dans

Plus en détail

Fondations & soubassements

Fondations & soubassements Fondations & soubassements Henri RENAUD Deuxième édition 2010 Groupe Eyrolles, 2002, 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12786-7 S o m m a i r e F o n d a t i o n s p a r s e m e l l e s...

Plus en détail

REALISER UNE POUTRE PREFABRIQUEE TP n 2 FICHE CONTRAT

REALISER UNE POUTRE PREFABRIQUEE TP n 2 FICHE CONTRAT REALISER UNE POUTRE PREFABRIQUEE TP n 2 FICHE CONTRAT CLASSE : Terminale O.R.G.O. DUREE : 10h. Thème : les Poutres préfabriquées «dossier CERIMED» Capacités : C2 : TRAITER, DECIDER, COMMUNIQUER C3 : METTRE

Plus en détail

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX BLOCS ISOLANTS COFFRANTS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX LA FORMULE GAGNANTE POUR UN BÂTI DURABLE ET PERFORMANT SYSTÈME

Plus en détail

Diagnostic de la tenue au feu des structures. Date : 13 Juillet 2012

Diagnostic de la tenue au feu des structures. Date : 13 Juillet 2012 Réaménagement et Mise en sécurité incendie du bâtiment B du Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles de Villiers-sur-Marne Adresse du projet : 6,8 rue Maître d Ouvrage : Assistance Maître

Plus en détail

5.2 Domaines d emploi et fonctions du béton

5.2 Domaines d emploi et fonctions du béton 5.2 Domaines d emploi et fonctions du béton Les possibilités du béton Le béton, qu il soit armé ou non, est présent partout où l on construit, et il doit cette présence à ses nombreuses qualités. Sa durabilité

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 6 décembre 2011 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Prémurs / prédalles Rédaction Date : Laurent Migliano / élève de 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg : 30 octobre

Plus en détail

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I 1) Base de vie Cantonnement type Algeco La base de vie est déterminée en fonction du nombre d intervenants sur le chantier. Le nombre d ouvriers maximum est estimé

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE 1 NOTICE DE POSE BLOCS A BANCHER «ISOLASUP SYSTEME» A) Préambule : 1) Le fabricant et l entrepreneur doivent rappeler aux architectes et aux Maîtres d ouvrages les spécificités

Plus en détail

Réhabilitation éco-responsable d une maison de pêcheur

Réhabilitation éco-responsable d une maison de pêcheur Aménagement - Décoration Réhabilitation éco-responsable d une maison de pêcheur Réhabilitation en tenant compte de considérations écologiques et environnementales. Tant aux étapes de la construction (tri

Plus en détail

BAC PRO «TECHNICIEN DU BATIMENT : ORGANISATION ET REALISATION DU GROS-ŒUVRE»

BAC PRO «TECHNICIEN DU BATIMENT : ORGANISATION ET REALISATION DU GROS-ŒUVRE» BAC PRO «TECHNICIEN DU BATIMENT : ORGANISATION ET REALISATION DU GROS-ŒUVRE» QU EST-CE QUE LE GROS-ŒUVRE? LA CONSTRUCTION D UN BÂTIMENT SE DIVISE EN 2 GRANDES PARTIES : LE GROS-OEUVRE La réalisation de

Plus en détail

Les bonnes pratiques ANTICIPER ASSURER MAITRISER GUIDE CHANTIER

Les bonnes pratiques ANTICIPER ASSURER MAITRISER GUIDE CHANTIER Les bonnes pratiques ASSURER MAITRISER ANTICIPER GUIDE CHANTIER Anticiper, maîtriser, assurer sont les maîtres mots de la Charte QUALIpreDAL qui attestent la construction qualitative des planchers à prédalles.

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p. 1 BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p.

Plus en détail

L amiante c est où? 2

L amiante c est où? 2 L amiante c est où? 2 1. Toiture et étanchéité L amiante c est où? 2. Parois verticales extérieures 3. Parois verticales intérieures 4. Plafonds et faux plafonds 5. Planchers et planchers techniques 6.

Plus en détail

B4 Détails techniques

B4 Détails techniques B Détails techniques B B. Détails techniques B.. B.. B.. B.. B..8 Blocs collés B...a Bloc Ytong à poignées ergonomiques. Principe de mise en œuvre. B...b Bloc Ytong à poignées ergonomiques. Principe de

Plus en détail

L isolation thermique et acoustique des planchers entre locaux chauffés et locaux non chauffés

L isolation thermique et acoustique des planchers entre locaux chauffés et locaux non chauffés L isolation thermique et acoustique des planchers entre locaux chauffés et locaux non chauffés Gérard SIMIAN - Jacques DALIPHARD - Pascal LOCOGE Colloque CIDB du 26 novembre 2008 Bâtiments existants Les

Plus en détail

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 www.inbtpmanlio.altervista.org ? inbtpmanlio@gmail.com PROGRAMME LECONS LECON_001 (T) Présentation Notions de technobat LECON_002 (T) Exigences et contraintes

Plus en détail

Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste

Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste Maître de l ouvrage : Commune de GRILLY Opération : Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste 34, chemin Jacques Belay 01 220 GRILLY Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Décembre 2010 Lot n 4 Cloisons

Plus en détail

SARL Construction Dubois Descriptif 27/03/2008 C.C.T.P.

SARL Construction Dubois Descriptif 27/03/2008 C.C.T.P. SARL Construction Dubois 3, Rue de la Charpente 93100 Montreuil sous Bois Tél: 01.41.72.11.55 Fax: 01.41.72.11.50 construction.dubois@a-doc.com C.C.T.P. Affaire N : 123/20-2008 Opération : - Edité le :

Plus en détail

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT MAITRE D'OUVRAGE SLH Société Lorraine Habitat 2 passage Sébastion Bottin 54003 NANCY Cedex Tél

Plus en détail

Solutions de plancher

Solutions de plancher Solutions de plancher partenaire En SOLutiOnS DE plancher DE L AVAnt-prOJEt A LA realisation Echo est un fabricant d éléments de plancher en béton précontraint destinés à la construction résidentielle

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail