Les informations et données techniques que vous trouverez dans ce guide sont extraites :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les informations et données techniques que vous trouverez dans ce guide sont extraites :"

Transcription

1 CIAL/F/15 -V.11. 1

2 Vous trouverez dans ce document les indications nécessaires à la réalisation et à la pose de votre plancher chauffant ou chauffant rafraîchissant basse température HOMERYS. Les informations et données techniques que vous trouverez dans ce guide sont extraites : q du Document Technique Unifié : - DTU : "Exécution de planchers chauffants à eau chaude" q de la norme : - NF EN à 4 : "Chauffage par le sol. Systèmes et composants". - NF P : «Mise en œuvre de sous-couches isolantes sous chape ou dalle flottante et sous carrelage» q du Cahier des Prescriptions Techniques : - CPT 3164 Octobre 1999 : "Conception et mise en œuvre des planchers réversibles à eau basse température". CIAL/F/15 -V.11. 2

3 SOMMAIRE 1 / DEFINITION DES PLANCHERS CHAUFFANTS TYPE A ET TYPE C...Page 4 2 / RESERVATION...Page 4 3 / PREPARATION DU CHANTIER...Page 6 4 / POSE DE LA BANDE D ISOLATION PERIPHERIQUE...Page 7 5 / POSE DE L ISOLANT DE SOL...Page 7 6 / INSTALLATION DES COLLECTEURS...Page 9 7 / POSE DU TUBE PER...Page 10 8 / REMPLISSAGE DES CIRCUITS ET MISE SOUS PRESSION...Page 12 9 / DALLE D ENROBAGE...Page / REVETEMENTS DE SOL...Page / ENTRETIEN ET PROTECTION...Page / SPECIFICITES DE MISE EN ŒUVRE DES PLANCHERS DE TYPE C...Page / SPECIFICITES DES PLANCHERS CHAUFFANTS RAFRAÎCHISSANTS...Page 17 CIAL/F/15 -V.11. 3

4 1 / DEFINITION PLANCHERS TYPE A ET TYPE C Deux types de plancher chauffant sont considérés : - type A : Eléments chauffants dans la dalle - type C : Eléments chauffants dans la couche d enrobage, sur laquelle la dalle est réalisée avec une double couche de désolidarisation Exemple de planchers chauffants type A et type C avec dalles à plots : TYPE A TYPE C 1- Revêtement de sol 1- Revêtement de sol 2- Dalle 2- Dalle 3- Tube chauffant 3- Double couche de désolidarisation 4- Isolant de sol 4- Couche d enrobage 5- Plancher porteur 5- Tube chauffant 6- Isolant de sol 7- Plancher porteur La pose type A sera choisie préférentiellement pour les revêtements de sols collés ou flottants, le type C pour les revêtements de sols scellés. Ce guide vise essentiellement les planchers chauffants de type A. Les spécificités des planchers chauffants type C sont indiquées dans le paragraphe 12 SPECIFICITES DE MISE EN ŒUVRE DES PLANCHERS TYPE C. 2 / RESERVATION La réservation du plancher chauffant ou chauffant rafraîchissant dépend de l épaisseur de l isolant que l on doit utiliser pour réaliser l installation. L isolant est choisi en fonction du type de construction et de l isolation à obtenir pour être en conformité avec la Réglementation Thermique. CIAL/F/15 -V.11. 4

5 RESERVATIONS Plancher type A Résistance Thermique En m².k/w PLAQUES A PLOTS ISOLFEX R=0,75 R=1,25 R=1,70 R=2,10 R=2,50 Epaisseur semelle 25 mm 42 mm 57 mm 71 mm 84 mm Hauteur des plots 25 mm 25 mm 25 mm 25 mm 25 mm Epaisseur totale 50 mm 67 mm 82 mm 96 mm 109 mm Epaisseur totale avec chape d enrobage (*) Revêtement de sol 85 mm 102 mm 117 mm 131 mm 144 mm En fonction de l épaisseur du revêtement de sol PLAQUES A PLOTS SOLFEX 15 mm 25 mm 40 mm 75 mm En fonction de l épaisseur du revêtement de sol RESERVATIONS Plancher type A Résistance Thermique en m².k/w PLAQUES LISSES PSE R=0,75 R=1,00 R=1,25 R=1,70 R=2,20 R=2,50 Epaisseur semelle 24 mm 31 mm 39 mm 53 mm 69 mm 77 mm Epaisseur totale avec chape d enrobage (*) Revêtement de sol 75 mm 82 mm 90 mm 104 mm 120 mm 128 mm En fonction de l épaisseur du revêtement de sol RESERVATIONS Plancher type A Résistance Thermique en m².k/w PLAQUES LISSES PU-PIR SL R=1,30 R=1,70 R=2,15 R=2,25 R=2,60 R=3,45 R=4,25 Epaisseur semelle 30 mm 40 mm 50 mm 52 mm 60 mm 80 mm 100 mm Epaisseur totale avec chape d enrobage (*) Revêtement de sol 81 mm 91 mm 101 mm 103 mm 111 mm 131 mm 151 mm En fonction de l épaisseur du revêtement de sol RESERVATIONS Plancher type A Résistance Thermique en m².k/w PLAQUES LISSES PU XSOL F R=1,30 R=1,70 R=2,20 R=2,60 R=3,45 R=4,30 Epaisseur semelle 30 mm 40 mm 51 mm 60 mm 80 mm 100 mm Epaisseur totale avec chape d enrobage (*) Revêtement de sol 81 mm 91 mm 102 mm 111 mm 131 mm 151 mm En fonction de l épaisseur du revêtement de sol (* ) Pour une chape d enrobage traditionnelle CIAL/F/15 -V.11. 5

6 3 / PREPARATION DU CHANTIER RAPPEL Les travaux de plâtres et la mise hors d eau du bâtiment muni de ses portes et fenêtres sont les conditions préalables à la mise en œuvre d un système de plancher chauffant rafraîchissant. CLOISONS Les dalles flottantes se réalisent cloisons montées, huisseries posées, plâtres achevés, cheminées en place, doublage intérieur terminé et descendu jusqu au support. Il est toutefois possible de réaliser la pose des cloisons après le plancher chauffant, en réservant leur emplacement, soit en utilisant une pièce de bois de même largeur et de même hauteur que le sol fini, soit en montant une première assise de briques. Néanmoins, le découpage thermique par pièce devient alors illusoire avec une chape continue dont seules les cloisons délimitent les volumes. Le montage des cloisons légères (150 kg/ml), bien qu admis par le DTU 26.2 (3.55), n est pas recommandé car il diminue l isolation phonique inter-pièces de la dalle flottante. SUPPORTS ADMISSIBLES Le plancher porteur doit être préparé conformément à la norme NF P , référence DTU 26.2/ article 5 (en cours de révision NF DTU 92-10). Toutes les canalisations ou conduits doivent être fixés et enrobés pour constituer une surface de base sur laquelle l isolation thermique est mise en place avant la pose des tubes chauffants. A cet égard, celle-ci doit être prise en compte dans la hauteur nécessaire de la structure. Chaque réservation doit être préparée avant l installation du plancher chauffant pour éviter tout refouillement par la suite. PREPARATION A l aide des plans et de l étude : Matérialiser l emplacement du ou des collecteurs. Fixer l ordre de réalisation des circuits, afin d éviter tout croisement de tubes durant la mise en œuvre. Percer éventuellement les cloisons nécessaires pour le bon cheminement des tubes. Contrôler la propreté et la planéité du support (référence : 4.23 et 4.24 de l Avis Technique Dalles à plots ISOLFEX) IMPORTANT : La mise en place de canalisations électriques ou sanitaires dans une dalle flottante (chauffante ou non) est interdite, seul le tube chauffant est autorisé. (NF DTU ) CIAL/F/15 -V.11. 6

7 4 / POSE DE LA BANDE D ISOLATION PERIPHERIQUE Avant la réalisation de la dalle d enrobage, la bande d isolation périphérique doit être placée le long des murs et autres parties de bâtiments pénétrants dans la dalle et fermement liée au plancher support telles que huisseries, piliers, poteaux et colonnes montantes. La bande d isolation périphérique doit aller du plancher support jusqu à la surface finie du plancher. Dans le cas de la superposition de deux sous-couches isolantes, la bande d isolation périphérique doit être posée avant la mise en place de la sous-couche supérieure. Adhésive : elle se fixe par simple contact aux parois après avoir enlevé le film protecteur. Non adhésive : elle se fixe avec des agrafes. Non adhésive avec bavette : pour éviter la pénétration de laitance (recommandée pour la pose sur plaques lisses) Non adhésive avec bavette adhésive 5 / POSE DE L ISOLANT DE SOL La mise en place de l isolant de sol doit se faire pièce par pièce, en commençant par les plus grandes. Les tenons et mortaises placés contre l isolant périphérique doivent être coupés. La découpe des plaques s effectue avec un cutter, une scie égoïne à denture fine ou une lame chauffante. Les plaques sont posées en commençant dans un angle opposé à l entrée de la pièce en vérifiant le bon emboîtement des tenons et mortaises et l alignement des plots ou du quadrillage, surtout pour l utilisation des chutes. L ajustage doit être continu sur l isolant périphérique afin de garantir une bonne étanchéité lors du coulage de la dalle béton. Il est possible d effectuer une pose des plaques en quinconce dans le cas d utilisation de chape nécessitant une étanchéité renforcée. Dans ce cas de pose une attention particulière sera portée à l emboîtement et à l alignement des plots. Si les deux murs ne font pas un angle droit parfait, il faut alors découper un côté des plaques afin d épouser au mieux l angle. Il en est de même lorsque le mur n est pas rectiligne. Les deux dernières rangées de plaques (côté opposé à la rangée de démarrage) sont coupées soigneusement 3 à 5 mm plus large que l espace restant et sont emboîtées en force. A certains endroits particuliers, lorsqu un jeu important subsiste entre le relevé de plinthe et la plaque, le combler avec de la mousse polyuréthane. Les plaques ne doivent en aucun cas être découpées en vue d incorporer d éventuels fourreaux, canalisations ou conduits. EXEMPLE DE POSE CIAL/F/15 -V.11. 7

8 CARACTERISTIQUES DES ISOLANTS DE SOL Certification ATEC n 20/ Certificat ACERMI n 06/065/420 n 07/065/460 Certificat ACERMI n 11/121/682 Certificat ACERMI n 08/007/512 Matière Polystyrène expansé (PSE) Mousse de polyisocyanurate Mousse de polyuréthane Polystyrène expansé (PSE) Classe de compressibilité SC1 a 2 ACh SC1 a 2 Ch (de 30mm à 60mm) SC1 a 4 Ch (de 80mm à 100mm) SC1 a 1 Ch SC1 a 2 ACh Certification acoustique oui - - oui tenon / mortaise par recouvrement rainuré-bouveté tenon / mortaise Enboîtement Dimensions et Surfaces "hors tout" 1220mm x 820 mm 1200mm x 1200 mm 1,00 m 2 1,44 m² 1200mm x 1000mm 1,20m² 1275mm X 825mm 1,05m² Dimensions et Surfaces utiles 1200 x 800 mm 1185 x 1185 mm 0,96 m 2 1,40 m² 1190mm X 990mm 1,18m² 1250mm x 800mm 1m² Informations complémentaires Pelliculage blanc Pas multiple de 5 cm Revêtement multicouche étanche sur les 2 faces Quadrillage par point tous les 10 cm Parement multicouche étanche sur chaque face Quadrillage au pas de 10cm Etanchéité entre les plaques Pas de ruban adhésif à ajouter SUPERPOSITION DES ISOLANTS DE SOL Dans le cas de l association d un isolant de sol (plaque à plots ou plaque lisse) avec une sous-couche acoustique, cette dernière sera toujours placée au dessous. Dans le cas de superposition de 2 isolants de sol, la plaque à plots sera toujours placée audessus. La pose d isolant de sol sur une 1ère couche d isolation est autorisée à condition que la somme "des indices de superposition" reste inférieure ou égale à 4. (NF P DTU 26.2/52.1) Exemple : 1ère couche d isolation = SC1 a2 Ch + Isolant de sol = SC1 a2 Ch = a4 = correct CIAL/F/15 -V.11. 8

9 Si l isolant de sol (placé au-dessus) a une résistance thermique inférieure à 1 m².k/w, la 1 ère couche d isolation doit être également classée Ch. Les couches multiples d isolants doivent être placées de telle façon que les joints entre les panneaux d une couche ne soient pas superposés avec ceux de l autre couche. 6 / INSTALLATION DES COLLECTEURS Les collecteurs sont obligatoirement situés au-dessus du niveau des tubes (environ 60 cm), et sont placés horizontalement, afin de pouvoir assurer la purge de l installation. OUI NON NON Dans la mesure du possible, les collecteurs seront placés dans la position la plus centrale par rapport à la zone à traiter. Sinon, il est recommandé de prévoir plusieurs collecteurs afin de ne pas avoir de zones surchauffées ou uniquement chauffées par des longueurs de passage des tubes. Les collecteurs sont incorporés dans des coffrets métalliques à encastrer ou installés dans une zone accessible (placard, cellier, etc ). 6 Débitmètre (organe de réglage) Purgeur automatique Thermomètre départ / retour Etrier de fixation Vidange Robinet intégré (motorisable) Collecteur EFIMATIC Collecteur MONOBLOC Grâce aux débitmètres à lecture instantanée, l équilibrage des circuits est simple et rapide. Il suffit de tourner le débitmètre pour faire varier la position du flotteur, ainsi il pourra être placé en face de la graduation déterminée par l étude (voir le plan de pose). IMPORTANT : Dans le cas d un plancher rafraîchissant, le nombre de sorties du collecteur ne dépassera pas 6 sorties afin de limiter la condensation causée par la concentration des tubes (CPT 3164) CIAL/F/15 -V.11 9

10 ALIMENTATION DES COLLECTEURS PLANCHER CHAUFFANT HOMERYS Le tableau ci-après permet la détermination du diamètre d alimentation des collecteurs Plancher Chauffant HOMERYS pour les caractéristiques ci-après : o une surface moyenne du plancher chauffant de 120 m² o boucles en diamètre 13 x 16 o une hauteur sous plafond de 2.50 m o bâtiment conforme RT 2005 COLLECTEUR DIAMETRE D ALIMENTATION * Nombre de sorties PER CUIVRE 2 à 3 Ø 20 Ø 18 4 à 7 Ø 25 Ø 22 8 à 12 Ø 32 Ø * Ces diamètres d alimentation sont donnés à titre indicatif sous réserve des pertes de charge de l installation. 7 / POSE DU TUBE PER A l aide du plan de pose, vérifier l ordre de réalisation des circuits (aucun chevauchement, ni croisement de tubes n est possible) Sélectionner la couronne de longueur adéquate suivant la "liste des répartitions couronnes - pièces" de l étude. CIAL/F/15 -V.11 10

11 Couper proprement l extrémité de la couronne à l aide d une pince coupe-tube et raccorder le tube au bloc départ du collecteur avec des raccords à compression. Le tube est déroulé en commençant par l extérieur de la couronne et en sens inverse de l enroulement. Sur les plaques à plots, le tube est fixé entre les plots par simple pression ; sur les plaques lisses, utiliser des cavaliers de fixation pour maintenir le tube. Le rayon de courbure du tube ne doit pas être inférieur à 7 fois le diamètre extérieur du tube. BLOC DEPART BLOC RETOUR Schéma blocs départ et retour des collecteurs Après fixation, le tube est raccordé au bloc retour du collecteur sans qu il y ait eu d interruption (aucun raccord en dalle). NB : la pose du tube s effectue à une température supérieure à 5 C. Dans le cas contraire, pour faciliter la pose, on pourra stocker auparavant les couronnes dans un local tempéré. Pour obtenir une meilleure répartition de la chaleur et une température homogène, les circuits seront réalisés en "escargot". Cette pose s effectue en allant de la périphérie au centre de la pièce, en respectant le pas déterminé par l étude. A l aller l écartement entre les tubes est de 2 fois le pas retenu pour permettre le passage du tube retour. CIAL/F/15 -V.11 11

12 L utilisation du ressort de cintrage facilite la remontée des tubes pour le raccordement aux collecteurs. IMPORTANT : Les tubes doivent être placés à plus de : q q 5 cm des éléments verticaux (murs finis, cloisons ou obstacles divers) 20 cm des conduits de fumées et des foyers à feu ouvert, des trémies ouvertes ou maçonnées et cages d ascenseur. TOUT TUBE ENDOMMAGE OU PLIE DOIT ÊTRE ELIMINE ET REMPLACE. 8 / REMPLISSAGE DES CIRCUITS ET MISE SOUS PRESSION Avant de réaliser la dalle d enrobage, l étanchéité des circuits de chauffage doit être vérifiée par un essai sous pression. MISE EN EAU DES CIRCUITS (cf. Schémas des collecteurs page 10) Fermer les vannes des collecteurs. Fermer tous les circuits du collecteur (capuchons du bloc départ et débitmètres du bloc retour). Fixer la conduite d arrivée d eau de ville à la vidange du bloc départ du collecteur et raccorder un tube à la vidange du bloc retour pour servir d évacuation vers un point de vidange. Alimenter en eau de ville. Ouvrir le premier circuit du collecteur (capuchon et débitmètre), l air du circuit s échappe vers la vidange ; dès que l eau s écoule sans air, fermer le circuit. Procéder de façon identique pour tous les autres circuits, successivement les uns après les autres. Une fois tous les circuits mis en eau, procéder au test d épreuve. MISE SOUS PRESSION Débrancher l eau de ville et raccorder la pompe d épreuve à la vidange. Ouvrir tous les circuits. Mettre le réseau en pression. L essai consiste à vérifier, pour tout ou partie de l installation, qu il n y a pas de diminution de la pression hydraulique mesurée par un manomètre et que l installation est étanche. La pression d essai est de 2 fois la pression de service avec un minimum de 6 bars pendant 2 heures ou 30 minutes augmentées du temps nécessaire à l inspection de l étanchéité de chaque boucle. IMPORTANT : q q Attention aux risques de gel, en saison froide ou pour des installations à usage occasionnel, un remplissage avec un antigel (SENTINEL X500) est fortement conseillé. L épreuve à l air comprimé est interdite. CIAL/F/15 -V.11 12

13 9 / DALLE D ENROBAGE CONSTITUTION CONSTITUANTS DE LA DALLE CIMENT PLASTIFIANT GRANULATS EAU DE GACHAGE DALLE D'ENROBAGE BETON PRÊT A L'EMPLOI CONFORME A LA NORME NF EN conforme à la norme NF EN conformes aux normes XP P et NF EN BETON FABRIQUE SUR CHANTIER CONSTITUE conforme à la norme NF EN conforme à la norme NF EN conformes aux normes XP P et NF EN conforme à la norme XP P CHAPE FLUIDE CONFORME A LA NORME NF EN se reporter à l'avis Technique (ATEC) ou au Document Technique d'application (DTA) de la chape fluide ADJUVANT BETON L adjuvant béton est un superplastifiant réducteur d eau conforme à la norme NF EN Selon l effet plastifiant désiré, il se dose entre 0.2% et 2.3% du poids du ciment. Pour un enrobage des tubes du PCBT, le dosage conseillé est de 0.7% par kg de ciment (soit 0.7 litre d adjuvant pour 100kg de ciment). Béton dosé à Volume adjuvant Surface couverte* 250 kg/m L/m 3 190m² 400 kg/m 3 2.8L/m 3 120m² * pour une dalle de 6cm d épaisseur (bidon 20L) ARMATURES OU SYSTEMES LIMITANT LA FISSURATION L armature anti-retrait a pour but de limiter les fissurations de la dalle d enrobage. Le treillis soudé aura une maille maximale de 50 x 50 mm et une masse minimale de 650 g/m² ou de 100 x 100 mm avec une masse minimale de 1000 g/m². (DTU ) Parmi les autres systèmes limitant la fissuration seuls sont admis ceux faisant l objet d un Avis Technique avec application "plancher chauffant". MISE EN ŒUVRE La dalle d enrobage doit être coulée après avoir effectué la mise en pression et la vérification de l étanchéité des circuits. Pendant la réalisation de la dalle, la pression d essai (2 fois la pression de service avec un minimum de 6 bars) doit être appliquée aux canalisations sauf si le plancher chauffant est raccordé au réseau d eau de ville ; dans ce cas la pression est alors au minimum celle de l eau de ville en continu. CIAL/F/15 -V.11 13

14 La mise en œuvre des bétons prêts à l emploi ou fabriqués sur chantier doit respecter les normes NF P (réf. DTU 21) et NF P (réf. DTU 26.2). La mise en place doit avoir lieu durant la période où le matériau conserve sa consistance. La fluidité du matériau exclut l utilisation de vibration mécanique ou hydraulique. Les opérations de mise en œuvre doivent être conduites de telle manière que les tubes ne risquent pas d être détériorés. EPAISSEUR DE LA DALLE D ENROBAGE L épaisseur de la dalle d enrobage ne sera jamais inférieure à 35mm au dessus des tubes (plaques lisses) ou des plots (plaques à plots) dans le cas d une chape traditionnelle. Cf 2 Réservation. Dans le cas des chapes fluides, se référer à l Avis Technique du fabricant. Dans le cas où la hauteur de réservation avant mise en place de l isolant de sol serait supérieure à celle calculée et spécifiée par le maître d œuvre, la solution sera apportée, non pas par une surépaisseur de la couche d enrobage, mais par la mise en œuvre d une isolation plus épaisse ou d une sous-couche isolante plane complémentaire sous l isolant de sol. JOINTS Joints de fractionnement Joint qui interrompt une partie de l épaisseur de la chape et qui contribue à compléter l action du treillis anti-retrait limitant les fissurations de la dalle. Pour les dalles chauffantes destinées à recevoir un revêtement de pierre ou de carrelage, les surfaces entre joints ne doivent pas dépasser 40m² avec un maximum de 8m pour la plus grande longueur. La profondeur de sciage des joints de fractionnement ne doit pas dépasser le tiers de l épaisseur de la dalle et ils doivent être rebouchés après mise en chauffe. Ils sont réalisés au niveau des passages des portes, des angles, des extrémités de cloison et au minimum tous les 8m dans les couloirs. Un joint de fractionnement est nécessaire dans les angles saillants des pièces en L. Joints de dilatation des bâtiments Joints de gros œuvre où toute l épaisseur de la dalle y compris le revêtement de sol est interrompue. La largueur des joints de dilatation du bâtiment doit être respectée sur toute leur hauteur et les joints de dilatation ne doivent pas être franchis par des tubes du plancher chauffant. PREMIERE MISE EN CHAUFFE (DTU ) Cette opération ne peut être effectuée que 14 jours au moins après la réalisation de la dalle dans le cas d une dalle en béton et suivant les instructions de l Avis Technique du fabricant. La première mise en chauffe commence avec un fluide à une température comprise entre 20 C et 25 C et doit être maintenue pendant au moins 3 jours. Ensuite, la température maximale de service doit être atteinte et maintenue pendant au moins 4 jours supplémentaires. CIAL/F/15 -V.11 14

15 10 / REVETEMENTS DE SOL La résistance thermique des revêtements de sol, y compris leur éventuelle couche de désolidarisation associée ne doit pas dépasser : r 0,15 m².k./w. en plancher chauffant (DTU ) r 0,09 m².k/w. en plancher chauffant / rafraîchissant (CPT ) Avant de le mettre en place, l installateur de revêtement de sol doit vérifier si l état de la dalle convient pour le recevoir. Le revêtement de sol est stocké et installé selon les normes applicables et les instructions des fabricants. La mise en chauffe préalable à la pose, la pose du revêtement, et la 1 ère mise en chauffe, doivent être conformes aux normes les concernant. Elles doivent aussi répondre aux dispositions particulières telles que définies dans les documents de références. Ty p e de rev ê tement de sol Documents de références Carreaux céramiques ou analogues collés au moyen de mortiers-colles Cahier des Prescriptions Techniques (CPT) "Revêtements de sols intérieurs et extérieurs en carreaux céramiques ou analogues collés au moyen de mortiers-colles" Revêtements de sol scéllés Norme NF P (Référence DTU 52.1) Revêtements textiles Norme NF P (Référence DTU 53.1) Revêtements plastiques Norme NF P (Référence DTU 53.2) Parquets et revêtements de sol contrecollés à parement bois en pose flottante Norme NF P (Référence DTU 51.11) Parquets collés Norme NF P (Référence DTU 51.2) Revêtements de sol stratifiés Avis Technique du fabricant favorable pour l'emploi d'un plancher chauffant Planchers en bois ou à base de bois Norme NF P (Référence DTU 51.3) Autres Avis Technique du fabricant favorable pour l'emploi d'un plancher chauffant IMPORTANT : Les planchers chauffants doivent être conçus et installés de façon à ce que la température de surface des sols finis ne puisse pas dépasser 28 C en aucun point dans les conditions normales d utilisation. CIAL/F/15 -V.11 15

16 11 / ENTRETIEN ET PROTECTION Pour un bon fonctionnement de l installation dans le temps, il est recommandé de vidanger et de rincer correctement tout le réseau, et de procéder au traitement de l eau de chauffage. TRAITEMENT PREVENTIF TRAITEMENT PRODUIT DOSAGE CONTROLE - contre l entartrage - contre la corrosion - contre la prolifération bactérienne SENTINEL X100 1 % du volume d eau* Contrôle annuel de la concentration avec le test de concentration QUICK TEST X100 - contre le gel - contre l entartrage - contre la corrosion - contre la prolifération bactérienne SENTINEL X500 Un dosage de 20% protège contre le gel jusqu'à - 6 C, Un dosage de 30% protège jusqu'à -11 C et un dosage de 35% jusqu'à -15 C. Un dosage de 20% ou plus est requis pour obtenir la concentration minimale d'inhibiteur de corrosion et de tartre. Contrôle de la concentration avec le test de concentration SENTINEL * volume d eau total de l installation (plancher + radiateurs + chaudière + ). Le dosage de produit indiqué dans le quantitatif de l étude thermique compte uniquement du volume d eau du plancher. tient IMPORTANT : Ne pas remplir l installation avec de l eau adoucie (eau de pluie et de puits) TRAITEMENT CURATIF SYMPTOME DIAGNOSTIC REMEDE TRAITEMENT Bruits de chaudière Baisse de rendement de la chaudière Panne de pompe Baisse de rendement du plancher chauffant Tartre en formation Dépôts de tartre et de boues Boues ou magnétite dans le mécanisme Boues Nettoyer l installation avec le produit X800, puis vidanger et rincer avant de procéder au traitement. Traiter l installation en introduisant les produits X100, X200 et X800 Traiter l installation en introduisant les produits X100 et X800 Micro fuites Joints usés / corrosion Traiter l installation en introduisant le PRODUIT D ETANCHEITE puis le X100 CIAL/F/15 -V.11 16

17 12 / SPECIFICITES DE MISE EN ŒUVRE DES PLANCHERS DE TYPE C La mise en œuvre est similaire à celle d un plancher chauffant type A, avec revêtement de sol scellé désolidarisé, à l exception des points ci-après : RESERVATION DU PLANCHER CHAUFFANT EPAISSEUR MINIMALE DE LA COUCHE D'ENROBAGE AU DESSUS DES TUBES OU DES PLOTS Plancher type A Plancher type C SC1 a et b 35 mm 20 mm Isolant SC2 a 40 mm non autorisé SC2 b non autorisé non autorisé La superposition d isolants de sol est interdite dans le cas des planchers de type C. La dalle supérieure (couche désolidarisée) doit avoir une épaisseur d au moins 45 mm (DTU ) ARMATURE OU SYSTEME LIMITANT LA FISSURATION Maille du quadrillage limitant la fissuration Plancher type A 50x50 mm maxi / 650 g/m² mini ou 100x100 mm maxi / 1000 g/m² mini Plancher type C 100x100 mm maxi 325 g/m² mini 13 / SPECIFICITES DES PLANCHERS CHAUFFANTS RAFRAICHISSANTS Toutes les spécifications concernant le plancher chauffant sont applicables au plancher chauffant rafraichissant. Cependant la mise en œuvre des planchers chauffants rafraichissants doit répondre aux exigences complémentaires décrites ci-après. (CPT Planchers réversibles Cahier du CSTB n 3164) o Installer une pompe de circulation conçue pour véhiculer de l eau froide. o Veillez à assurer l expansion de l installation : CIAL/F/15 -V.11 17

18 soit en positionnant un vase d expansion sur une partie commune aux deux réseaux (chaud et froid). Le dimensionnement du vase sera fait sur la base chauffage. soit en positionnant un vase d expansion sur chaque réseau. Dans les deux cas, le vase doit être adapté à l eau froide. o Limiter la masse surfacique (masse comptée au-dessus de l isolant) à 160 Kg/m². o S assurer que la résistance thermique du revêtement de sol (y compris sa souscouche acoustique éventuelle) n excède pas 0.09 m².k/w. o Limiter le nombre de sorties à 6 par collecteur et optimiser la pose des tubes afin de limiter leur concentration particulièrement dans les couloirs et zones de dégagement. o Toutes les canalisations apparentes et accessoires (pompe, vase, vanne, etc.) doivent être calorifugés, soit placés dans des dispositifs de telle qu il n y ait aucun risque de condensation. Ne pas oublier les collecteurs et les tubes départ/retour vers le plancher o Le CPT 3164 relatif aux planchers réversibles à eau stipule que «les circuits des pièces humides seront fermés en été». Cela signifie que les circuits traitant les pièces humides (exemples : salles d eau) doivent être ouverts (hiver) / fermés (été) lors des changements de saison. La cartouche thermostatique gère automatiquement ces changements en fonction de la température d eau de circulation. Elle se monte directement sur le collecteur sur le départ du circuit concerné. o Cas particulier des parquets (bois ou à base de bois, collés, stratifiés, etc.) : se référer à l Avis Technique des fabricants pour l application Plancher Chauffant Rafraîchissant. CIAL/F/15 -V.11 18

19 NOTES 19

20 BP rue de la Loëze Z.A Feillens sud F FEILLENS Tél. (33) Fax (33) Site Internet :

CIAL/F/15 -V.14 1 CIAL/F/15 V.14

CIAL/F/15 -V.14 1 CIAL/F/15 V.14 CIAL/F/15 -V.14 1 CIAL/F/15 V.14 Ce document contient les principales indications nécessaires à la réalisation et à la pose de votre plancher chauffant / rafraîchissant HOMERYS selon les règles de l art.

Plus en détail

INTRO. Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS

INTRO. Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Un crayon Un niveau Une perceuse Un cutter Une scie égoïne à denture

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE COSYTHERM

MISE EN ŒUVRE COSYTHERM 24 Mise en Œuvre MISE EN ŒUVRE COSYTHERM interlübke Préparation du chantier Le chantier devra être minutieusement nettoyé, tous gravats évacués. La mise en œuvre du plancher chauffant Cosytherm s effectue

Plus en détail

ÉTAPES ET CONSEILS DE POSE DU PLANCHER CHAUFFANT RAFRAÎCHISSANT BASSE TEMPÉRATURE

ÉTAPES ET CONSEILS DE POSE DU PLANCHER CHAUFFANT RAFRAÎCHISSANT BASSE TEMPÉRATURE ÉTAPES ET CONSEILS DE POSE DU PLANCHER CHAUFFANT RAFRAÎCHISSANT BASSE TEMPÉRATURE Les outils nécessaires... La préparation du chantier... L installation des collecteurs... La mise en place de la bande

Plus en détail

THERMACOME / VIVRACOME

THERMACOME / VIVRACOME THERMACOME / VIVRACOME Planchers chauffants hydrauliques Descriptifs - Types DBAT 05/2005 267 F - Réf. ACOME : 991197-1 - Plancher chauffant et rafraîchissant THERMACOME avec dalles d'isolation à plots

Plus en détail

Les étapes d un chantier réussi.

Les étapes d un chantier réussi. Les étapes d un chantier réussi. Préparation du chantier p 2 Installation des collecteurs p 3 Mise en oeuvre de l isolant p 4 Mise en oeuvre du tube p 5 Remplissage - essais p 7 Dalle d enrobage p 8 Revêtement

Plus en détail

LE PLANCHER CHAUFFANT J-M R. D-BTP

LE PLANCHER CHAUFFANT J-M R. D-BTP LE PLANCHER CHAUFFANT J-M R. D-BTP 2006 1 Accueil Le matériel Mise en oeuvre Mise en service 2 Accueil 3 Accueil Généralités Description Distribution de la chaleur Différents types de pose 4 Généralités

Plus en détail

Principes de mise en œuvre

Principes de mise en œuvre Principes de mise en œuvre Chape hydraulique ou mortier de pose avec revêtement scellé Les isolants Knauf sont mis en œuvre conformément à la norme NF P 61-20. Ils sont posés de préférence en une seule

Plus en détail

Planchers chauffants

Planchers chauffants Introduction Les planchers chauffants connaissent depuis quelques années un fort développement. L offre s articule surtout autour des planchers à eau chaude (y compris des planchers réversibles) et des

Plus en détail

La solution céramique

La solution céramique octobre 2010 LES ATOUTS DE LA SOLUTION CERAMIQUE Confort Acoustique Conductibilité thermique Economie Coût global Introduction Les planchers chauffants connaissent depuis quelques années un fort développement.

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques ROCKsol pro Panneau rigide mono densité non revêtu. Echelle de densité + le + produit : performance acoustique optimum, réservation réduite 20 mm. Idéal pour l isolation sous chape flottante de locaux

Plus en détail

GUIDE DE MISE EN ŒUVRE PLANCHER CHAUFFANT- RAFRAICHISSANT BASSE TEMPERATURE (PCRBT)

GUIDE DE MISE EN ŒUVRE PLANCHER CHAUFFANT- RAFRAICHISSANT BASSE TEMPERATURE (PCRBT) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE PLANCHER CHAUFFANT- RAFRAICHISSANT BASSE TEMPERATURE (PCRBT) Eléments chauffants dans la dalle, pose de type A (NF DTU 65.14 P1 1) page 1 / 10 1/ PRÉAMBULE La mise en œuvre du plancher

Plus en détail

Panneaux isolants en polyuréthane Mai 2003. KNAUF Thane 24

Panneaux isolants en polyuréthane Mai 2003. KNAUF Thane 24 Panneaux isolants en polyuréthane Mai 2003 KNAUF Thane 24 KNAUF Thane 24 Panneaux isolants en polyuréthane Description Panneaux isolants en polyuréthane rigide KNAUF Thane 24 à performances thermiques

Plus en détail

Guide de pose de chauffage par le sol

Guide de pose de chauffage par le sol Guide de pose de chauffage par le sol Guide de pose sequentiel et reglementation Incorporation des réseaux (électricité, évacuations) Calcul de l installation (par un BE) Commande du matériel Vérification

Plus en détail

Plancher chauffant et rafraîchissant hydraulique

Plancher chauffant et rafraîchissant hydraulique THERMACOME ISOLATIONS PÉRIPHÉRIQUES Désolidarisent mécaniquement, thermiquement et phoniquement la dalle flottante et le revêtement de sol des structures verticales du bâtiment. Isolations périphériques

Plus en détail

DOMAINE D APPLICATION INSTRUCTIONS GENERALES

DOMAINE D APPLICATION INSTRUCTIONS GENERALES NOTICE DE POSE Chauffage Direct par Sol Rayonnant. Lire attentivement les instructions de cette fiche technique avant de commencer l installation du Cable Kit 10w/ml. DOMAINE D APPLICATION Cable Kit est

Plus en détail

rocksol expert performances THERMIQUE performances incendie Isoler les sols sous chape maçonnée

rocksol expert performances THERMIQUE performances incendie Isoler les sols sous chape maçonnée rocksol expert ROCKSOL EXPERT est un panneau de laine de roche mono densité rigide utilisé pour l isolation thermique et acoustique des chapes flottantes de planchers bas. performances THERMIQUE Épaisseur

Plus en détail

Les solutions d isolation des sols et des planchers

Les solutions d isolation des sols et des planchers 0 Les solutions d isolation des sols et des planchers F0 00 a Les solutions d isolation des sols et des planchers juin 0 Description Les notions de thermique et d acoustique dont il est fait état dans

Plus en détail

Laddomat 21-60 Kit de chargement

Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21 a pour fonction de... Guide d utilisation et d installation... lors du chauffage, permettre à la chaudière de rapidement atteindre la température de service....

Plus en détail

SOLELEC. 7. Garantie. 6. Régulation. La garantie sera de 10 ans pour les éléments chauffants et de 3 ans pour la partie régulation.

SOLELEC. 7. Garantie. 6. Régulation. La garantie sera de 10 ans pour les éléments chauffants et de 3 ans pour la partie régulation. SOLELEC. Régulation L installation doit être régulée par un thermostat ordres. Les préconisations de branchement sont reprises dans la notice spécifique joint à chaque thermostat. Il est possible d utiliser

Plus en détail

Notice d utilisation TRESCOMAT CONFORT STE

Notice d utilisation TRESCOMAT CONFORT STE N290/R01(24.04.09) Notice d utilisation TRESCOMAT CONFORT STE Câble de rénovation biconducteur, posé sur treillis, avec bandes autocollantes. Pour support béton. Finition carrelée. 675, rue Louis Bréguet

Plus en détail

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers.

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Le sol, seule surface avec laquelle nous sommes toujours en contact, représente 15% des pertes calorifiques du bâtiment.

Plus en détail

MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE

MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE CONTENU 1. APPLICATIONS 03 2. TECHNIQUE DE POSE 04 2.1. GENERALITES 2.1.1. IMPERMÉABILITÉ À L EAU ET À L AIR 04 2.1.2. RESPECT DE LAME D AIR 04 2.1.3. L ÉCRASEMENT

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

Isolation sous chape P 30. Isolants sous chape ou dallage à base de : 1 KNAUF Therm. 2 KNAUF XTherm. 3 KNAUF Thane 24 4 POLYFOAM

Isolation sous chape P 30. Isolants sous chape ou dallage à base de : 1 KNAUF Therm. 2 KNAUF XTherm. 3 KNAUF Thane 24 4 POLYFOAM 1 2 3 4 Isolation sous chape P 30 Isolants sous chape ou dallage à base de : 1 KNAUF Therm 2 KNAUF XTherm 3 KNAUF Thane 24 4 POLYFOAM Les isolants : KNAUF Therm (PSE, polystyrène expansé) KNAUF XTherm

Plus en détail

34 Mise en oeuvre. Une gamme de produits complète pour une mise en oeuvre simple aussi bien dans les bâtiments neufs que dans la rénovation.

34 Mise en oeuvre. Une gamme de produits complète pour une mise en oeuvre simple aussi bien dans les bâtiments neufs que dans la rénovation. 34 Mise en oeuvre MISE EN OEUVRE COSYMAT / COSYMAT Rénovation interlübke Une gamme de produits complète pour une mise en oeuvre simple aussi bien dans les bâtiments neufs que dans la rénovation. Chape

Plus en détail

VIVRACOME Les exigences réglementaires

VIVRACOME Les exigences réglementaires Les exigences réglementaires VIVRACOME et la réglementation thermique (NFP 52.307) La réglementation thermique actuelle des bâtiments neufs ou existants porte sur l amélioration de leur performance énergétique.

Plus en détail

Installez vos sols stratifiés Berry Floor en un tour de main.

Installez vos sols stratifiés Berry Floor en un tour de main. 1. Préparation de la surface 2. Instructions préalables 3. Chauffage par le sol 4. La pose du revêtement stratifié Berry Floor 1. Préparation de la surface Un sol Berry Floor peut être installé sur la

Plus en détail

Notice. d installation Guide à conserver par l utilisateur. Domocâble. Plancher rayonnant électrique. Un monde plus chaleureux

Notice. d installation Guide à conserver par l utilisateur. Domocâble. Plancher rayonnant électrique. Un monde plus chaleureux Notice d installation Guide à conserver par l utilisateur Domocâble Plancher rayonnant électrique Un monde plus chaleureux CARACTÉRISTIQUES DES ÉLÉMENTS CHAUFFANTS Cet élément chauffant est conforme à

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE 1 NOTICE DE POSE BLOCS A BANCHER «ISOLASUP SYSTEME» A) Préambule : 1) Le fabricant et l entrepreneur doivent rappeler aux architectes et aux Maîtres d ouvrages les spécificités

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0 Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon PS V 1.0 TABLE DES MATIERES 1. Description du produit... 2 1.1 Type... 2 1.2 Isolation thermique... 2 1.3 Spécifications... 2 2. Généralités... 2 3.

Plus en détail

SYSTÈME DE PLANCHER CHAUFFANT ET RAFRAÎCHISSANT

SYSTÈME DE PLANCHER CHAUFFANT ET RAFRAÎCHISSANT SYSTÈME DE PLANCHER CHAUFFANT ET RAFRAÎCHISSANT Uponor 7,rue de métier-charguia 2-2035 Tunis Tél : +216 70 836 659 Fax : +216 70 837 628 www.tunipipe.com Sommaire Plancher chauffant / rafraîchissant Généralités...

Plus en détail

Notice d installation

Notice d installation PLANCHER CHAUFFANT ELECTRIQUE SIMPLE ET CONFORTABLE Notice d installation Plancher Chauffant Electrique WARMUP WLFH Assistance Technique : 0805 639 905 1 Sommaire Recommendations et matériel nécessaire

Plus en détail

Support de chape flottante ou chauffante avec isolation acoustique aux bruits d impact

Support de chape flottante ou chauffante avec isolation acoustique aux bruits d impact Schlüter -BEKOTEC-EN 18 FTS Support de chape flottante ou chauffante avec isolation acoustique aux bruits d impact 9.4 Fiche produit Application et fonction Schlüter -BEKOTEC-EN 18 FTS est un système complet

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

Guide de mise en œuvre

Guide de mise en œuvre Système de plancher rayonnant électrique Câble auto-régulant Solution mince avec revêtement de sol stratifié flottant Guide de mise en œuvre BRBT 02/2007 302 Fr 991169 1/22 SOMMAIRE Composition du pack

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

Avis Technique 20/11-233. Tecetherm-RT

Avis Technique 20/11-233. Tecetherm-RT Avis Technique 20/11-233 Annule et remplace l Avis Technique 20/05-76*V2 Dalles à plots en PSE pour plancher chauffant et réversible PSE insulating slabs with ridged tube for hydraulic floor heating/cooling

Plus en détail

THERMACOME. Système de plancher chauffant et rafraîchissant hydraulique Enrobage béton ou chape fluide. Présentation

THERMACOME. Système de plancher chauffant et rafraîchissant hydraulique Enrobage béton ou chape fluide. Présentation THERMACOME Système de plancher chauffant et rafraîchissant hydraulique Enrobage béton ou chape fluide Présentation Plancher chauffant et rafraîchissant De nombreux avantages pour l utilisateur Le système

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Dalles à plots pour plancher chauffant et réversible PSE insulating slabs with ridged tube for hydraulic floor heating/cooling Noppen Platen aus Polystyrol für Fussbodenheizung / kühlung Ne peuvent se

Plus en détail

Système pour construction sèche I.4

Système pour construction sèche I.4 Système pour construction sèche I.4 Dans le cas du système pour construction sèche de SCHÜTZ, les tuyaux de chauffage sont posés dans l'isolation thermique au moyen de modules de conduction thermique.

Plus en détail

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS Solutions d isolation thermique Confort économies d'énergies, Environnement le panneau isolant référence pour l'isolation des sols isolant isolant confort, économie et performance confort économie performance

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

MORTIER LÉGER PRÊT À L EMPLOI 225 kg/m 3

MORTIER LÉGER PRÊT À L EMPLOI 225 kg/m 3 MORTIER LÉGER PRÊT À L EMPLOI 225 kg/m 3 SottoPronto est un mortier léger en sac prêt à l emploi, allégé par des billes de polystyrène vierge expansées à granulométrie contrôlée et enrobées de l adjuvant

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Octobre 1999. Statut. Analyse. Ce document a été approuvé par le Groupe spécialisé n 14 le 6 novembre 1998

Octobre 1999. Statut. Analyse. Ce document a été approuvé par le Groupe spécialisé n 14 le 6 novembre 1998 Octobre 1999 Groupe spécialisé n 14 - équipements de génie climatique, procédés solaires Planchers réversibles à eau basse température Cahier des Prescriptions Techniques sur la conception et la mise en

Plus en détail

Vivracome Présentation du système

Vivracome Présentation du système Vivracome Présentation du système Système de plancher chauffant et rafraîchissant hydraulique. Solution mince VIVRACOME (R = 0,75m².K/W) est le 1 er système mince plancher chauffant sous ATEC n 14/09-1475

Plus en détail

A Avis Technique 20/04-69*V3 Annule et remplace l Avis Technique 20/04-69*V2 PB 12001 F

A Avis Technique 20/04-69*V3 Annule et remplace l Avis Technique 20/04-69*V2 PB 12001 F A Avis Technique 20/04-69*V3 Annule et remplace l Avis Technique 20/04-69*V2 Dalles à plots pour plancher chauffant et réversible PSE insulating slabs with ridged tube for hydraulic floor heating/cooling

Plus en détail

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS Solutions d isolation thermique Confort économies d'énergies, Environnement le panneau isolant référence pour l'isolation des sols isolant isolant confort, économie et performance confort économie performance

Plus en détail

Avis Technique 20/10-179. Kilma Form IT

Avis Technique 20/10-179. Kilma Form IT Avis Technique 20/10-179 Dalles à plots pour plancher chauffant et réversible PSE insulating slabs with ridged tube for hydraulic floor heating/cooling Noppen Platen aus Polystyrol für Fussbodenheizung

Plus en détail

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3 DOSSIER TECHNIQUE CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT2 DT3 RESSOURCES (Cloison sur ossature métallique, acoustique ) DT4 Contexte

Plus en détail

PLANCHERS CHAUFFANTS ACOME. Thermacome LES EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES. Présentation du système

PLANCHERS CHAUFFANTS ACOME. Thermacome LES EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES. Présentation du système PLANCHERS CHAUFFANTS ACOME LES EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES Tel. 02 33 89 31 94 Mail : brbt@acome.fr Mail : devis.tubes@acome.fr Isolation du bâti et limitation des ponts thermiques Service Commercial Export/DOM-TOM

Plus en détail

Matériel et régulation de chaufferie

Matériel et régulation de chaufferie Matériel et régulation de chaufferie CIRCULATEURS CIRCULATEUR CLASSE A, EVOTRON 60/180 Le tout nouveau circulateur électronique basse consommation de chez DAB. Il analyse en permanence les caractéristiques

Plus en détail

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL Ecs 300LT CAPTEUR SoL 1 Pose du Capteur Manuel d installation et utilisation Le capteur se pose à 80 cm de profondeur, il doit être installé dans le sol et sera recouvert de terre.(tolérance du terrassement

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

Nouvelle collection Plancher chauffant basse température

Nouvelle collection Plancher chauffant basse température LE GUIDE Juillet 2015 de lancement Nouvelle collection Plancher chauffant basse température le partenaire du frigoriste, du climaticien et du cuisiniste Rolesco vous présente : Le plancher chauffant Wavin

Plus en détail

CONSEILS DE POSE PARQUET BAMBOU POSE FLOTTANTE PRECONISATIONS PREALABLES : A LIRE ABSOLUMENT AVANT DE COMMENCER LA POSE

CONSEILS DE POSE PARQUET BAMBOU POSE FLOTTANTE PRECONISATIONS PREALABLES : A LIRE ABSOLUMENT AVANT DE COMMENCER LA POSE CONSEILS DE POSE PARQUET BAMBOU POSE FLOTTANTE PRECONISATIONS PREALABLES : A LIRE ABSOLUMENT AVANT DE COMMENCER LA POSE LISEZ LA NOTICE DE POSE DANS SA TOTALITE AVANT DE DEMARRER VOTRE CHANTIER. Cela pourra

Plus en détail

Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment.

Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment. REVETEMENTS DE SOL SCELLES POUR BATIMENT Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment. 1. FOURNITURE

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

ROTEX Monopex : Le chauffage par le sol basse température. Confort thermique avec chauffage par le sol.

ROTEX Monopex : Le chauffage par le sol basse température. Confort thermique avec chauffage par le sol. ROTEX Monopex : Le chauffage par le sol basse température. ROTEX Monopex : Confort thermique avec chauffage par le sol. Confort thermique avec chauffage par le sol. Une décision fondamentale Quel émetteur

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs Revêtements de sols intérieurs en carreaux céramiques de grand format et de format oblong collés au moyen de mortiers-colles dans les locaux P3 au plus en travaux neufs Cahier des Prescriptions Techniques

Plus en détail

Chauffage par le sol. en combinaison avec une pompe à chaleur GENERAL

Chauffage par le sol. en combinaison avec une pompe à chaleur GENERAL Chauffage par le sol en combinaison avec une pompe à chaleur GENERAL Chauffage par le sol encore plus économe en énergie en combinaison avec une pompe à chaleur GENERAL Les gens sont de plus en plus nombreux

Plus en détail

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie plancher chauffant basse température Solution plancher sec : L alternative pour les besoins du neuf et de la rénovation La solution plancher sec REHAU est dotée de toutes les caractéristiques du plancher

Plus en détail

Câble HPE. Guide à conserver par l utilisateur de l installation GUIDE DE MISE EN OEUVRE

Câble HPE. Guide à conserver par l utilisateur de l installation GUIDE DE MISE EN OEUVRE Guide à conserver par l utilisateur de l installation Câble HPE GUIDE DE MISE EN OEUVRE A lire attentivement avant toute opération Equipement de chauffage par le sol destiné exclusivement à la réalisation

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p. 1 BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p.

Plus en détail

Systèmes de surfaces chauffantes et rafraîchissantes hydrauliques encastrées

Systèmes de surfaces chauffantes et rafraîchissantes hydrauliques encastrées Systèmes de surfaces chauffantes et rafraîchissantes hydrauliques encastrées NBN EN 1264-1 à 5 (2008-2011) Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique

Plus en détail

KAB-WATERSTOP-COMBINE

KAB-WATERSTOP-COMBINE KAB-WATERSTOP-COMBINE Le profilé KAB est un waterstop-combiné avec bande hydrogonflante incorporée dans sa partie inférieure pour l étanchéité des joints de reprise. Le waterstop-combiné KAB est un PVC

Plus en détail

Plafonds PRÉGYMÉTALTM. Plafonds PRÉGYMÉTAL sur fourrures S47. Plafonds PRÉGYMÉTAL sur montants. Plafonds PRÉGYMÉTAL 2 Plus (avec ossature primaire)

Plafonds PRÉGYMÉTALTM. Plafonds PRÉGYMÉTAL sur fourrures S47. Plafonds PRÉGYMÉTAL sur montants. Plafonds PRÉGYMÉTAL 2 Plus (avec ossature primaire) s 18 Pose des plaques joints alignés 19 Entraxe des ossatures 20 Pose des plaques joints décalés 21 Pose des plaques parallèle à l ossature 21 Trappes de visite 22 Comment prévenir les désordres et les

Plus en détail

LE FILM 3 SolutionS. MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas. Barrière préventive physico-chimique. Anti remontées capillaires

LE FILM 3 SolutionS. MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas. Barrière préventive physico-chimique. Anti remontées capillaires MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas Prévenir pour construire durablement Pas seulement parce que la loi vous y oblige LE FILM 3 SolutionS ANTI-TERMITES Barrière préventive physico-chimique ÉTANCHÉITÉ Anti

Plus en détail

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. tms isolant

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. tms isolant Solutions d isolation thermique Confort économies d'énergies, Environnement tms isolant le panneau isolant référence pour l'isolation des sols tms isolant confort, économie et performance confort économie

Plus en détail

DecoBox 36. Dalle décorative et isolante pour les sous-faces de planchers. Edition Novembre 2012

DecoBox 36. Dalle décorative et isolante pour les sous-faces de planchers. Edition Novembre 2012 DecoBox 36 Dalle décorative et isolante pour les sous-faces de planchers Edition Novembre 2012 DecoBox 36 Une solution simple et innovante pour Les 9 plus du système Valoriser votre habitation Economies

Plus en détail

Assour Chape 19 NOTICE DE POSE POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS

Assour Chape 19 NOTICE DE POSE POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS Assour Chape 19 POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS NOTICE DE POSE ÉDITION JUILLET 2002 1 - Support des sols flottants - Surfaçage A/ Pas de tuyauterie sur le

Plus en détail

SOMMAIRE : POSE DE PARQUET A COLLER. 1 - Matériel nécessaire

SOMMAIRE : POSE DE PARQUET A COLLER. 1 - Matériel nécessaire POSE DE PARQUET A COLLER SOMMAIRE : 1 - Matériel nécessaire 2 - Préparer la pose 3 - La pose - Les deux premiers rangs - Les rangs suivants 4 - Les plinthes 1 - Matériel nécessaire Mètre Crayon Scie sauteuse

Plus en détail

Conseils de pose : isolation des murs

Conseils de pose : isolation des murs MISE EN ŒUVRE - FACILE A POSER Conseils de pose : isolation des murs Le produit se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 20-1 : Parois et murs en maçonnerie de petits éléments,

Plus en détail

PlancHer 09/2010. Nouvelle gamme K-FoAM. L isolant sous chape et dallage en polystyrène extrudé par Knauf

PlancHer 09/2010. Nouvelle gamme K-FoAM. L isolant sous chape et dallage en polystyrène extrudé par Knauf PlancHer 09/2010 Nouvelle gamme K-FoAM L isolant sous chape et dallage en polystyrène extrudé par Knauf Isolant sous chape et dallage en polystyrène extrudé K-FOAM C K-FOAM C : présentation K-FOAM C est

Plus en détail

Primacome. Titulaire : Vu pour enregistrement le 6 mars 2008

Primacome. Titulaire : Vu pour enregistrement le 6 mars 2008 Avis Technique 20/04-60*V3 Annule et remplace l Avis Technique 20/04-60*V2 Dalles à plots pour plancher chauffant et réversible PSE insulating slabs with ridged tube for hydraulic floor heating/cooling

Plus en détail

PRÉSERFOND PRB DOMAINE D EMPLOI CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉSINE DE PROTECTION À L EAU SOUS CARRELAGES (SPEC) Forme un film étanche et souple.

PRÉSERFOND PRB DOMAINE D EMPLOI CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉSINE DE PROTECTION À L EAU SOUS CARRELAGES (SPEC) Forme un film étanche et souple. PRB DOMAINE D EMPLOI SOLS ET MURS INTÉRIEURS PRIVATIFS ET COLLECTIFS SOLS EXTÉRIEURS ABRITÉS (LOGGIAS) USAGE Neuf et rénovation. Parois de locaux humides EB+ et EC. Sols de locaux U4, P3, E3 (sans siphon

Plus en détail

LE CONFORT D UN SOL ISOLE

LE CONFORT D UN SOL ISOLE l isolation de sol la plus mince pour chaque niveau d isolation un format pratique de 1200 x 2500 mm une haute résistance mécanique une pose rapide et efficace LE CONFORT D UN SOL ISOLE Des sols au-dessus

Plus en détail

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur 1.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur.1.- Grands principes communs aux sols flottants Les sols flottants sont constitués d éléments rigides (chape en béton, parquet, carrelage)

Plus en détail

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo. POSE DES CAPTEURS HORIZONTAUX ET VERTICAUX AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.fr P.1/9 SOMMAIRE CONCEPTION... 3 PROFONDEUR D ENFOUISSEMENT

Plus en détail

Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation. Liste de prix 2011

Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation. Liste de prix 2011 Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation Liste de prix 2011 Natte d étanchéité, de desolidarisation et de drainage Nattes d étanchéité et desolidarisation en polyéthylène pour la pose

Plus en détail

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie J.O n 12 du 15 janvier 1998 page 623 texte n Textes généraux Ministère de l économie, des finances et de l industrie Décret no 98-28 du 8 janvier 1998 relatif à la composition du cahier des clauses techniques

Plus en détail

Installation de la station FS36

Installation de la station FS36 Installation de la station FS36 Plancher sans chape CaleôSol, Mur Chauffant CaleôMur Introduction Le chauffage par le sol à base d'eau est dit à basse température, ce qui signifie que la température d'écoulement

Plus en détail

Sigan 3.89. 01/14 Prix excl. TVA

Sigan 3.89. 01/14 Prix excl. TVA SIGAN 1 Collage rapide d un revêtement neuf sur supports ragréés, panneaux de bois aggloméré et métal. - Pour revêtement souple ou textile neuf - Sur ragréage, panneaux de particules de bois, métal La

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

Sur plancher bois, intercaler une membrane imperméable et respirante (perméable à la vapeur d eau).

Sur plancher bois, intercaler une membrane imperméable et respirante (perméable à la vapeur d eau). CHAPE LEGERE ET ISOLANTE PREMELANGEE A RETRAIT ET SECHAGE CONTROLE POUR USAGE INTERIEUR. ADAPTEE AU COLLAGE DE REVÊTEMENTS Y COMPRIS CEUX SENSIBLES À L HUMIDITE. DESCRIPTIF PRODUIT Prémélangé «Latermix

Plus en détail

CHAPE CIMENT FLUIDE. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résistance à la compression :

CHAPE CIMENT FLUIDE. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résistance à la compression : DESCRIPTION t-mix CCF Chape à base de ciment, de sables sélectionnés, d ajouts et adjuvants spécifiques, selon DTU 26.2 (Chapes et dalles à base de liants hydrauliques), classée CT-C 20-F4 selon la norme

Plus en détail

CCTP SAEM LES SAISIES VILLAGE TOURISME AMENAGEMENT DU BOWLING DES SAISIES. Lot N 03 CHAPES LES SAISIES - -

CCTP SAEM LES SAISIES VILLAGE TOURISME AMENAGEMENT DU BOWLING DES SAISIES. Lot N 03 CHAPES LES SAISIES - - 316 avenue des Jeux Olympiques 73620 LES SAISIES AMENAGEMENT DU BOWLING DES SAISIES LES SAISIES - - CCTP ECONOMISTE : Didier BOULANGER Portable : 06 62 37 63 50 - Email : didierboulanger@outlookfr Ensemble

Plus en détail

Notice d installation

Notice d installation PLANCHER CHAUFFANT ELECTRIQUE SIMPLE ET CONFORTABLE Notice d installation Câble Chauffant solutions extérieurs WARMUP DEGICABLE Assistance Technique : 0805 639 905 1 Sommaire Caractéristiques générales

Plus en détail

MORTIER LÉGER PRÊT À L EMPLOI ISOLANT & FIBRÉ 500 kg/m 3

MORTIER LÉGER PRÊT À L EMPLOI ISOLANT & FIBRÉ 500 kg/m 3 MORTIER LÉGER PRÊT À L EMPLOI ISOLANT & FIBRÉ 500 kg/m 3 Mortiers & Bétons Légers " PRÉPARATION DU MORTIER LÉGER 1 sac de +10 à 11 litres d eau + Préparation à la bétonnière Consommation de 13 sacs au

Plus en détail

XXLight. MORTIER LÉGER PRÊT À L EMPLOI THERMO-ACOUSTIQUE FIBRÉ 300 kg/m 3

XXLight. MORTIER LÉGER PRÊT À L EMPLOI THERMO-ACOUSTIQUE FIBRÉ 300 kg/m 3 MORTIER LÉGER PRÊT À L EMPLOI THERMO-ACOUSTIQUE FIBRÉ 300 kg/m 3 Mortier léger en sac prêt à l emploi, allégé par des billes de polystyrène vierge expansées à granulométrie contrôlée et enrobées de l adjuvant

Plus en détail

Chauffage par Plancher Rayonnant Electrique

Chauffage par Plancher Rayonnant Electrique Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 14 Installations de génie climatique et installations sanitaires Chauffage par Plancher Rayonnant Electrique Cahier des Prescriptions

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

NATTE CHAUFFANTE BI-CONDUCTRICE AVEC DIFFUSEUR MANUEL D INSTALLATION

NATTE CHAUFFANTE BI-CONDUCTRICE AVEC DIFFUSEUR MANUEL D INSTALLATION NATTE CHAUFFANTE BI-CONDUCTRICE AVEC DIFFUSEUR MANUEL D INSTALLATION 2 INFORMATIONS IMPORTANTES TOUJOURS Assurez-vous TOUJOURS que les tapis chauffants FMD sont installés par des personnes qualifiées conformément

Plus en détail

Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB..

Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB.. Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB.. Les ballons d eau chaude électriques à circuit fermé HAJDU sont créés pour fournir de l eau chaude

Plus en détail

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle!

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! Dalles alvéolées en béton précontraint Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! 1. Généralités Les planchers en béton, appelés hourdis, sont aujourd hui devenus des

Plus en détail

Personnes à Mobilité Réduite (PMR) SIPHON DE DOUCHE

Personnes à Mobilité Réduite (PMR) SIPHON DE DOUCHE Personnes à Mobilité Réduite (PMR) SIPHON DE DOUCHE GTPMR12 NOUVEAU BÂTIMENT SANITAIRE ENVIRONNEMENT SOLUTIONS SANITAIRES Le sanitaire, spécialité historique de Nicoll, a fait de la marque la référence

Plus en détail