Politique des nouveaux arrivants de La Haute-Côte-Nord

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Politique des nouveaux arrivants de La Haute-Côte-Nord"

Transcription

1 Politique des nouveaux arrivants de La Haute-Côte-Nord

2 Table des matières Remerciements... 3 Comité d accueil des nouveaux arrivants... 4 de La Haute-Côte-Nord... 4 Introduction... 5 État de situation en chiffres... 6 Définition d un nouvel arrivant... 7 Principes d intervention... 7 Partenariat... 7 Actions régionales... 7 Souplesse et respect du rythme... 7 Participation sociale... 7 Objectifs généraux... 8 Champs d intervention... 9 Politique des nouveaux arrivants de La Haute-Côte-Nord 2

3 Remerciements Le Carrefour jeunesse-emploi de La Haute-Côte-Nord a proposé de mettre en place une politique des nouveaux arrivants. Cette proposition a été accueillie avec beaucoup d enthousiasme par tous et la participation à la démarche proposée fut très positive. Nous avons formé un comité des nouveaux arrivants regroupant des représentants de chaque municipalité ainsi que de la communauté innue Essipit, d un représentant de la MRC de La Haute-Côte-Nord, de même que l agent de migration du Carrefour jeunesse-emploi. Ce comité avait comme tâche de superviser la réalisation de la politique d accueil des nouveaux arrivants, de soutenir la mise en place de celle-ci et d effectuer le suivi des travaux par une évaluation annuelle et le rajustement de la politique. Nous tenons à remercier les représentants du comité des nouveaux arrivants pour avoir réalisé leurs tâches avec grand professionnalisme et permis de faire de ce projet régional une réussite sur tous les plans.

4 Comité d accueil des nouveaux arrivants de La Haute-Côte-Nord - MRC de La Haute-Côte-Nord M me Anne-Marie Larochelle - CJE de La Haute-Côte-Nord M. Renaud Deschênes NOUVEAUX ARRIVANTS Municipalité de Sacré-Cœur Vacant Municipalité de Tadoussac M me Stéphanie Le Goff Municipalité des Bergeronnes Vacant Communauté innue ESSIPIT M me Suzie Gagnon Municipalité des Escoumins M. Yves Martel Ville de Forestville M. Steeve Gagnon Municipalité de Longue-Rive M. Carol Girard Municipalité de Portneuf-sur-Mer Vacant Municipalité de Colombier M me Isabelle Maltais

5 Introduction Le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de La Haute-Côte-Nord est situé aux Escoumins dans la région de la Côte-Nord. Son territoire d intervention est compris entre de la municipalité de Tadoussac, en passant par la municipalité de Sacré-Cœur, jusqu à la municipalité de Colombier, ce qui représente une population d environ personnes. Sa mission est de contribuer à l'amélioration des conditions de vie des «16-35 ans». Quel que soit leur statut social ou économique, l équipe du CJE accompagne les jeunes dans le développement de leur potentiel et de leur autonomie et vise leur intégration à l emploi, leur retour aux études ou la concrétisation de leur projet d entreprise. Depuis plusieurs années, le CJE participe activement à contrer l exode en favorisant la venue de jeunes diplômés dans notre région. Chaque année, de nouveaux arrivants provenant des villes ou des autres régions du Québec s installent chez nous. Ces jeunes qualifiés désirent s épanouir dans leur milieu de travail, mais également dans leur vie sociale. Leur insertion dans nos municipalités et notre communauté innue est parfois difficile avec nos réalités bien à nous! C est pourquoi, après quelque temps, les jeunes se démotivent; ce qui a pour conséquence de favoriser leur départ vers d autres régions. Suite à un sondage fait auprès des jeunes de La Haute-Côte-Nord, un plan d action communautaire jeunesse a été mis en place afin de bien répondre à leurs besoins. C est à la suite de ce document que le Carrefour jeunesse-emploi a pris l initiative de mettre sur pied un comité des nouveaux arrivants favorisant l insertion sociale et professionnelle des nouveaux arrivants. C est par l initiative de ce comité que la politique d accueil des nouveaux arrivants a vu le jour. L objectif recherché était de mettre en place un processus favorisant la qualité de vie des nouveaux arrivants. Nous avons choisi de réunir dans un même plan d action tous les secteurs où le comité a le désir d agir en tant que leader, soit comme promoteur ou collaborateur au développement de projet visant l amélioration de la qualité de vie des nouveaux arrivants. Pour ce faire, le comité des nouveaux arrivants a déterminé sa définition du nouvel arrivant, les principes d intervention, les objectifs généraux ainsi que les champs d intervention. Afin de faciliter la lecture du document, nous désirons vous préciser que nous utiliserons les mots «comité» et «politique» afin de désigner le comité des nouveaux arrivants ainsi que la politique d accueil des nouveaux arrivants. Bonne lecture! Politique des nouveaux arrivants de La Haute-Côte-Nord 5

6 État de situation en chiffres UN PORTRAIT DE LA RÉGION Entre 2001 et 2007, la MRC de La Haute-Côte-Nord a connu une diminution de sa population générale. En effet, nous comptions, en 2001, personnes demeurant en Haute-Côte-Nord comparativement à en Cela signifie une diminution de 846 personnes en seulement sept (7) ans, donc une diminution moyenne de 121 personnes par année. Cette situation est représentative du phénomène de dévitalisation des régions. Tableau 1 Population de la MRC de La Haute-Côte-Nord Population en Population en Variation de la population entre 2001 et Source : Statistique Canada 2007 TAUX DE MIGRATION La MRC de La Haute-Côte-Nord est confrontée à un problème bien présent qui touche les ans. En effet, le manque d institutions postsecondaires pousse les jeunes à poursuivre leurs études à l extérieur de la région. Ces jeunes, dans une proportion de 26 sur 48, ont comme destination La Capitale Nationale, suivie de la région du Saguenay Lac-Saint-Jean avec huit (8) jeunes. Des statistiques intéressantes pour le futur de la région concernent toutefois les ans. En effet, nous remarquons qu il y a pratiquement autant d entrants que de sortants dans la région, pour ces tranches d âge. Ce phénomène témoigne d un retour de nos jeunes en région, mais également, la venue de nouveaux arrivants. Il nous faut maintenant travailler plus fort afin de maintenir ces jeunes installés chez nous, ce qui aura comme effet de diminuer le taux de sortants dans ces groupes d âge. Au total, la MRC de La Haute-Côte-Nord compte, en , 329 nouveaux arrivants répartis dans les huit (8) municipalités ainsi que dans la communauté innue. Solde migratoire de la MRC de La Haute-Côte-Nord Groupe d âge Haute-Côte-Nord Totaux entrants sortants Côte-Nord ans - 48 personnes personnes ans - 16 personnes 60 personnes ans - 8 personnes 33 personnes Total - 72 personnes personnes Source : Statistique Canada 2007 Nombre total d entrants et de sortants ainsi que le solde migratoire interne et taux correspondants de la MRC dela Haute-Côte-Nord Région administrative Entrants1 Sortants1 Solde Taux d'entrée Taux de sortie Taux net La Haute-Côte-Nord ,69 3,89-1,20 Côte-Nord ,29 3,01-0,72 Source : Statistique Canada 2007 Politique des nouveaux arrivants de La Haute-Côte-Nord 6

7 Définition d un nouvel arrivant La région de La Haute-Côte-Nord reconnaît qu un nouvel arrivant est «soit une personne native de la MRC ayant quitté depuis plus d un an, soit une personne native d une autre région ou d un autre pays qui cherche à s établir pour le travail, la famille, la qualité de vie ou toute autre raison. Aucune durée de temps n est associée à la notion de nouvel arrivant, car le processus d intégration est différent pour chacun.» Principes d intervention Nous choisissons pour guider nos choix et nos actions, les principes d intervention qui correspondent à notre philosophie et qui structurent le mode d intervention du comité. Cette approche, basée sur la collaboration et la concertation des individus, des municipalités, des intervenants du milieu et des organismes offrant des services aux nouveaux arrivants, compose la base de nos valeurs. Partenariat Dans un esprit de respect, la politique se fonde sur une combinaison d interventions directes dans ses propres champs de compétence et de partenariats avec tous les autres intervenants du milieu, qu ils soient associatifs, gouvernementaux ou privés. Actions régionales Une volonté de travail régional est présente au sein de cette politique. Les organismes régionaux devront s impliquer afin de s assurer de la mise en œuvre minimale de la politique. Cette collaboration et valorisation pourront visiblement améliorer la rétention des nouveaux arrivants. Souplesse et respect du rythme Chaque municipalité met sa couleur et son dynamisme à la politique qu elle a adoptée. Il est primordial d être à l écoute de ceux-ci pour composer avec tout ce qui se passe dans nos municipalités. La souplesse de la politique offre un espace d adaptation où chacune est libre de l appliquer par le chemin et les moyens qui lui conviennent : comité, table de concertation, activité annuelle pour les nouveaux arrivants, etc. Participation sociale L isolement et l exclusion sont des composantes de la plupart des problèmes sociaux. La politique peut faire partie des solutions en étant à l écoute des nouveaux arrivants et en s assurant qu une large gamme de services soient disponibles sur son territoire. Par ailleurs, dépassant la simple offre de service, les municipalités veulent encourager chaque résident à participer à une ou plusieurs activités sociales en fonction de ses goûts, ses convictions, de sa situation familiale et professionnelle. Politique des nouveaux arrivants de La Haute-Côte-Nord 7

8 Objectifs généraux Il est convenu par les membres du comité que les objectifs généraux encadreront la réalisation du plan d action. Nous tenons à affirmer que pour nous, les nouveaux arrivants sont une valeur reconnue et notre volonté d action se concentre sur la qualité de vie de ceux-ci. Les objectifs retenus sont : Diffuser une image positive du milieu de vie de notre MRC pour favoriser la venue des nouveaux arrivants tout en créant et renforçant le sentiment d appartenance. Servir de mobilisateur et de déclencheur pour une réflexion concertée dans les dossiers ayant un impact sur les nouveaux arrivants de la MRC. Favoriser les liens entre les nouveaux arrivants et les municipalités tant au niveau de la diffusion de l information que de l écoute des besoins des nouveaux arrivants. Fournir à la région un cadre de référence et d intervention quant à l impact sur les nouveaux arrivants des diverses politiques et de la réglementation adoptée. Favoriser la migration de nouveaux arrivants. Offrir un milieu de vie favorable et contribuer à leur intégration dans la communauté. Impliquer les citoyens dans la démarche proposée en laissant place aux initiatives. Cette participation favorisera le partage, l action commune et la rétention de la population. Politique des nouveaux arrivants de La Haute-Côte-Nord 8

9 Champs d intervention Il est entendu que la politique s applique à tous les secteurs d intervention de la région et que les compétences reviennent au Carrefour jeunesse emploi. Ces compétences peuvent êtres partagées ou être essentiellement du ressort de d autres organismes. La vie communautaire influençant la qualité de vie des nouveaux arrivants s intègre dans tous les champs d intervention. Voici les champs d interventions proposés pour la politique de La Haute-Côte-Nord : EMPLOIS Le marché de l emploi est un secteur en constante évolution. Plusieurs facteurs viennent influencer les perspectives d avenir et viendront donc influencer la migration des nouveaux arrivants. Il est à noter que l emploi est la première raison de la prise de décision de s établir en région. HABITATION ET LOGEMENT Tout nouvel arrivant est confronté à la problématique de se loger. Celui-ci demeure souvent à plusieurs heures de route du futur lieu de travail. Il est donc difficile pour lui de trouver un hébergement qui lui convient et de prendre en considération la réalité des déplacements entre les villages étant donné sa connaissance souvent réduite de la région. LOISIR, SPORT ET CULTUREL Les équipements et l offre d activités de loisirs et de culture sont souvent une lacune ciblée par les nouveaux arrivants. Pourtant, nous nous apercevons que nous avons une panoplie de services de loisirs et de culture à l intérieur des différents villages de la région. C est pourquoi, nous devons adapter et faire connaître l offre aux nouveaux arrivants afin de favoriser leur développement personnel, intellectuel, physique et social. COMMUNICATION Notre rôle dans le domaine de la communication est essentiel pour promouvoir l information et la sensibilisation auprès des nouveaux arrivants, mais également pour installer des tribunes publiques où le nouvel arrivant et le citoyen pourront s exprimer et faire connaître leurs besoins. De plus, un aspect de la communication a pour objectif de promouvoir la région à l extérieur de ses frontières. VIE COMMUNAUTAIRE ET SOCIALE Il est parfois difficile de s intégrer à l intérieur de nos municipalités. Les gens de l extérieur sont souvent identifiés comme étrangers et sont confrontés à un sentiment d isolement. L intégration des nouveaux arrivants doit être facilitée par des activités favorisant l échange entre les citoyens et les nouveaux arrivants.

10 TRANSPORT Le transport est souvent une source de problème en région. En effet, l absence de transport en commun dans les municipalités est un problème bien réel pour le nouvel arrivant. Des actions devront être posées afin de minimiser cette situation et d innover avec des idées ou des services nouveaux qui faciliteront les échanges à l intérieur de la MRC. SENSIBILISATION DES ORGANISMES AUX NOUVEAUX ARRIVANTS Le comité ne doit pas oublier le double rôle qu il doit jouer. En effet, nous avons un rôle de sensibilisation auprès de nos organismes et de nos entreprises afin de bien les préparer à la venue du nouvel arrivant. Par différents moyens, le comité doit favoriser l ouverture de nos organismes et de nos entreprises à cette nouvelle main-d'œuvre des plus qualifiée et ainsi faciliter l intégration du nouvel arrivant au sein de ceux-ci. 10

Politique des saines habitudes de vie. Adoptée en septembre Saint-Constant

Politique des saines habitudes de vie. Adoptée en septembre Saint-Constant Politique des saines habitudes de vie Adoptée en septembre 2016 10 Contenu Mot du Maire...3 Mot du président du comité Loisirs...3 Préambule...4 Mission...5 Vision...5 Objectifs de la politique...5 Une

Plus en détail

POLITIQUE D ACCUEIL NOUVEAUX ARRIVANTS DES ADOPTÉE LE 15 MARS 2017 RÉSOLUTION # E ÉDITION

POLITIQUE D ACCUEIL NOUVEAUX ARRIVANTS DES ADOPTÉE LE 15 MARS 2017 RÉSOLUTION # E ÉDITION POLITIQUE D ACCUEIL DES NOUVEAUX ARRIVANTS ADOPTÉE LE 15 MARS 2017 RÉSOLUTION # 066-03-17 4E ÉDITION REMERCIEMENTS Cette politique a été révisée par le comité de suivi de la politique d accueil des nouveaux

Plus en détail

POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES

POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES POLITIQUE N o 13-06-06-05 CAHIER DE GESTION POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES Responsabilité Entrée en vigueur Direction générale 2006-07-01 Service du secrétariat

Plus en détail

Politique d accueil et d intégration des nouveaux résidents. Adoptée par le conseil de la MRC de L Érable

Politique d accueil et d intégration des nouveaux résidents. Adoptée par le conseil de la MRC de L Érable Politique d accueil et d intégration des nouveaux résidents Adoptée par le conseil de la MRC de L Érable Le 15 janvier 2014 Table des matières Message du préfet et du directeur général... 3 Message du

Plus en détail

Document de travail : objectifs, résultats attendus et moyens

Document de travail : objectifs, résultats attendus et moyens Document de travail : objectifs, résultats attendus et moyens 2016-2017 Enjeu : Maintenir, consolider et bonifier le rôle et le rayonnement du Cégep régional de Lanaudière au sein de son milieu. Orientation

Plus en détail

Cette démarche favorise le développement des valeurs suivantes :

Cette démarche favorise le développement des valeurs suivantes : POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS LA VILLE DE MATANE MAI 2012 PRÉAMBULE : L égalité des femmes et des hommes est un droit fondamental et constitue une valeur essentielle de la démocratie.

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE Université du Québec à Chicoutimi. Adopté par le Conseil d administration le 11 juin 2013

PLAN STRATÉGIQUE Université du Québec à Chicoutimi. Adopté par le Conseil d administration le 11 juin 2013 PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 Université du Québec à Chicoutimi Adopté par le Conseil d administration le 11 juin 2013 Principales dates du processus d élaboration 19 septembre : Régie du recteur : session

Plus en détail

Comité développement social Haute-Côte-Nord. Présentation Pour l activité printanière du RQDS Tadoussac, Mai 2013

Comité développement social Haute-Côte-Nord. Présentation Pour l activité printanière du RQDS Tadoussac, Mai 2013 Comité développement social Haute-Côte-Nord Présentation Pour l activité printanière du RQDS Tadoussac, Mai 2013 Au menu Historique Le rôle du CLD Le développement social HCN Le processus Les comités et

Plus en détail

Plan stratégique Centre communautaire Sainte-Anne Fredericton

Plan stratégique Centre communautaire Sainte-Anne Fredericton Plan stratégique 2009-2014 Centre communautaire Sainte-Anne Fredericton Décembre 2008 I. ANALYSE DE LA SITUATION 3 a. Avantages d'être francophone dans la région de la Capitale 4 b. Défis d'être francophone

Plus en détail

ISBN : est accordé pour : Politique familiale municipale de la Ville de Port-Cartier publié par : Ville de Port-Cartier

ISBN : est accordé pour : Politique familiale municipale de la Ville de Port-Cartier publié par : Ville de Port-Cartier avec nos Vers l avenir... familles ISBN : 978-2-9809582-1-2 est accordé pour : Politique familiale municipale de la Ville de Port-Cartier publié par : Ville de Port-Cartier Dépôt légal - Bibliothèque et

Plus en détail

Politique familiale. Municipalité amie des aînés. Orientations et plan d actions

Politique familiale. Municipalité amie des aînés. Orientations et plan d actions Politique familiale et Municipalité amie des aînés Orientations et plan d actions 2013-2017 Document de consultation Février 2013 Mission La politique familiale de Beloeil, Municipalité amie des aînés

Plus en détail

Ensemble pour l égalité entre les femmes et les hommes

Ensemble pour l égalité entre les femmes et les hommes RESEAU DES CARREFOURS JEUNESSE-EMPLOI DU QUEBEC Ensemble pour l égalité entre les femmes et les hommes Avis 26 novembre 2015 Table des matières Ensemble pour l égalité entre les femmes et les hommes...

Plus en détail

6 enjeux 20 orientations 52 objectifs 128 actions

6 enjeux 20 orientations 52 objectifs 128 actions Vision Maskinongé est une coalition d organisations et d individus impliqués pour favoriser un développement socioéconomique cohérent et intégré des municipalités de la MRC de Maskinongé. De leur travail

Plus en détail

Un projet d avenir une volonté d agir!

Un projet d avenir une volonté d agir! Un projet d avenir une volonté d agir! En 2000, le Centre d Orientation et de Formation pour Femmes en Recherche d Emploi est l initiateur d un projet s adressant particulièrement aux jeunes mères de la

Plus en détail

P O L I T I Q U E F A M I L I A L E

P O L I T I Q U E F A M I L I A L E P O L I T I Q U E F A M I L I A L E Remerciements Nous présentons à nos concitoyens et à ceux qui le deviendront la politique familiale que nous avons élaborée avec la collaboration de nombreux intervenants

Plus en détail

Plan d action. de la politique familiale

Plan d action. de la politique familiale Plan d action 2005 2007 de la politique familiale La Politique familiale de la Ville de Québec tend à faire de Québec un milieu de vie qui soutient activement les familles, facilite leur organisation

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE. Préparé par : Mélanie Théroux, Agente sports et loisirs

POLITIQUE FAMILIALE. Préparé par : Mélanie Théroux, Agente sports et loisirs Préparé par : Mélanie Théroux, Agente sports et loisirs 13 septembre 2013 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos...3 Définition de la famille...4 Mission de la politique...4 Portrait statistique de la population...5

Plus en détail

LA conciliation FAMiLLE travail ÉtUDES AU coeur DES MUniciPALitÉS

LA conciliation FAMiLLE travail ÉtUDES AU coeur DES MUniciPALitÉS LA conciliation FAMILLE TRAVAIL ÉTUDES AU COEUR DES MUNICIPALITÉS La conciliation famille-travail-études, c est quoi? «La capacité à harmoniser, dans le temps, les obligations parentales, familiales, scolaires

Plus en détail

INTERVENIR AUPRÈS DES PÈRES : PRÉOCCUPATIONS ET ENJEUX D INTERVENANT

INTERVENIR AUPRÈS DES PÈRES : PRÉOCCUPATIONS ET ENJEUX D INTERVENANT INTERVENIR AUPRÈS DES PÈRES : PRÉOCCUPATIONS ET ENJEUX D INTERVENANT Par Luc Ferland, Comité régional pour la promotion de la paternité dans Lanaudière «Pour que jamais ne cesse, l avancée sur la paternité

Plus en détail

institutionnelle de développement durable

institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Texte adopté par le Conseil d administration à sa séance du 26 novembre 2008 (CA-2008-xx) Préparation : Vice-rectorat exécutif et au développement Révision

Plus en détail

États généraux Table «Économie» Rapport de synthèse

États généraux Table «Économie» Rapport de synthèse États généraux Table «Économie» Rapport de synthèse «À long terme, la santé d une économie, qu elle soit locale ou nationale, dépend de son aptitude à cultiver et à exploiter les talents et les capacités

Plus en détail

Politique institutionnelle de développement durable

Politique institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Texte adopté par le Conseil d administration à sa séance du 26 novembre 2008 (CA-2008-188) Préparation : Vice-rectorat exécutif et au développement Révision

Plus en détail

DES ACTEURS DE L ENTREPRENEURIAT SENSIBILISÉS, MOBILISÉS ET IMPLIQUÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT LOCAL!

DES ACTEURS DE L ENTREPRENEURIAT SENSIBILISÉS, MOBILISÉS ET IMPLIQUÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT LOCAL! DES ACTEURS DE L ENTREPRENEURIAT SENSIBILISÉS, MOBILISÉS ET IMPLIQUÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT LOCAL! DÉROULEMENT DE LA PRÉSENTATION Description sommaire du projet Présentation de la coordonnatrice Étapes

Plus en détail

RÔLE DES OFFICES D HABITATION DANS LE CADRE DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL ET DE L APPROCHE COMMUNAUTAIRE HLM

RÔLE DES OFFICES D HABITATION DANS LE CADRE DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL ET DE L APPROCHE COMMUNAUTAIRE HLM RÔLE DES OFFICES D HABITATION DANS LE CADRE DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL ET DE L APPROCHE COMMUNAUTAIRE HLM Document produit par le Comité sur l action communautaire et le développement social (CACDS) Mandat

Plus en détail

Communauté en santé Une approche pour agir sur les déterminants de la santé au Canada

Communauté en santé Une approche pour agir sur les déterminants de la santé au Canada Communauté en santé Une approche pour agir sur les déterminants de la santé au Canada Contexte Au niveau mondial, les maladies chroniques font l objet de préoccupations de premier ordre. Elles sont notamment

Plus en détail

pour accélérer l accès à l emploi des Montréalaises et des Montréalais issus de l immigration Projets de la deuxième vague

pour accélérer l accès à l emploi des Montréalaises et des Montréalais issus de l immigration Projets de la deuxième vague pour accélérer l accès à l emploi des Montréalaises et des Montréalais issus de l immigration Projets de la deuxième vague printemps 2010 Projets de la deuxième vague printemps 2010 P r o j e t 1 S t a

Plus en détail

2013-2015. Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015. Plan d action local

2013-2015. Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015. Plan d action local Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015 2013-2015 Mandat : Avec la concertation des acteurs du territoire et des actions novatrices, répondre aux

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE «Ensemble créons le succès»

PLAN STRATÉGIQUE «Ensemble créons le succès» PLAN STRATÉGIQUE 2010-2015 «Ensemble créons le succès» Table des matières MESSAGE DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL... 3 PRÉAMBULE... 4 PRÉSENTATION DE L ORGANISATION... 5 Mission:... 5 Vision:... 5

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE. Municipalité de L Isle-Verte. Sous la coordination de la Commission municipale de la famille MAI 2007

POLITIQUE FAMILIALE. Municipalité de L Isle-Verte. Sous la coordination de la Commission municipale de la famille MAI 2007 POLITIQUE FAMILIALE Municipalité de L Isle-Verte Sous la coordination de la Commission municipale de la famille MAI 2007 Table des matières Un objectif, une démarche, une définition Principes directeurs

Plus en détail

50 ans après le Rapport Parent

50 ans après le Rapport Parent 50 ans après le Rapport Parent Conférence d ouverture, journée thématique Nicole Boutin, 30 octobre 2013 Plan! Société et éducation! Défis actuels du système d éducation! De nouveaux enjeux?! Il y a 50

Plus en détail

RÉSUMÉ SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE. Préparé par Marc Plamondon Chargé de projet en sécurité incendie

RÉSUMÉ SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE. Préparé par Marc Plamondon Chargé de projet en sécurité incendie RÉSUMÉ SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE Préparé par Marc Plamondon Chargé de projet en sécurité incendie Entré en vigueur le 29 avril 2009 CONTEXTE DU SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES

Plus en détail

La Charte d engagement : «Agir pour la Biodiversité en Provence-Alpes-Côte d Azur»

La Charte d engagement : «Agir pour la Biodiversité en Provence-Alpes-Côte d Azur» 2 La Charte d engagement : «Agir pour la Biodiversité en Provence-Alpes-Côte d Azur» La Région Provence-Alpes-Côte d Azur propose, à l ensemble des acteurs, une charte d engagement pour faire vivre la

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE

PLAN DE RÉUSSITE PLAN DE RÉUSSITE 2015-2020 VALEURS Le Collège a profité du contexte d élaboration de sa planification stratégique pour actualiser ses valeurs institutionnelles23. Au terme d un large processus consultatif,

Plus en détail

KAMOURASKA Plan d action de développement local

KAMOURASKA Plan d action de développement local KAMOURASKA Plan d action de développement local 2012-2017 VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Objectifs Moyens/actions Responsable(s) Partenaire(s) potentiel(s) Commentaire(s) Offrir des services municipaux de qualité

Plus en détail

P O L I T I Q U E FA M I L I A L E ]

P O L I T I Q U E FA M I L I A L E ] POLITIQUE FA M I L I A L E ] POLITIQUE FAMILIALE ] TABLE DES MATIÈRES Message de monsieur Jean Perrault, maire de la Ville de Sherbrooke 4 Message de monsieur Pierre Boisvert, président du comité d élaboration

Plus en détail

École de langue française LA SPÉCIFICITÉ, LA VITALITÉ ET LA VALEUR AJOUTÉE DE L ÉCOLE DE LANGUE FRANÇAISE ÉNONCÉ DE PRINCIPES

École de langue française LA SPÉCIFICITÉ, LA VITALITÉ ET LA VALEUR AJOUTÉE DE L ÉCOLE DE LANGUE FRANÇAISE ÉNONCÉ DE PRINCIPES École de langue française LA SPÉCIFICITÉ, LA VITALITÉ ET LA VALEUR AJOUTÉE DE L ÉCOLE DE LANGUE FRANÇAISE ÉNONCÉ DE PRINCIPES février 2016 Table des matières AVANT-PROPOS... iii LA SPÉCIFICITÉ, LA VITALITÉ

Plus en détail

ISSU DE LA PLANIFICATION STRATÉGIQUE

ISSU DE LA PLANIFICATION STRATÉGIQUE PLAN D ACTION 2016 PRÉPARÉ PAR LES COMITÉS SECTORIELS ISSU DE LA PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2016-2018 Cibles 100% des municipalités sont engagées et soutiennent le Priorités Faciliter une meilleure connaissance

Plus en détail

POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Version modifiée adoptée par le conseil d administration le 13 juin 2012 1. PRÉAMBULE La politique de coopération et de développement international

Plus en détail

LES MISSION, VISION ET VALEURS DE LA MRC DE KAMOURASKA

LES MISSION, VISION ET VALEURS DE LA MRC DE KAMOURASKA LES MISSION, VISION ET VALEURS DE LA MRC DE KAMOURASKA 1. PRÉAMBULE Depuis sa constitution au début des années 1980, l organisation de la MRC de Kamouraska a considérablement évoluée, notamment en raison

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT

PLAN DE DÉVELOPPEMENT PLAN DE DÉVELOPPEMENT - VERSION INTÉGRALE Démarche Le plan de développement est le fruit du travail d un comité ad hoc formé pour l exercice, composé des membres du conseil municipal et du comité d action

Plus en détail

L AMÉNAGEMENT CULTUREL DU TERRITOIRE

L AMÉNAGEMENT CULTUREL DU TERRITOIRE L AMÉNAGEMENT CULTUREL DU TERRITOIRE Présentation de Lise Ouellette et de Carmen Gibbs Les Arts et la ville Le 28 mai 2009 L ACADIE DU NOUVEAU-BRUNSWICK LA SOCIÉTÉ ACADIENNE, C EST : L ensemble des citoyen.ne.s

Plus en détail

FORMULAIRE DE PRÉSENTATION DE PROJETS CULTURELS

FORMULAIRE DE PRÉSENTATION DE PROJETS CULTURELS FORMULAIRE DE PRÉSENTATION DE PROJETS CULTURELS N o projet (à l usage de la MRC) : 1 IDENTIFICATION DU PROGRAMME VISÉ Cochez le programme pour lequel vous faites une demande d aide financière Programme

Plus en détail

Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation MAURICIE PORTRAIT RÉGIONAL. Automne 2016

Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation MAURICIE PORTRAIT RÉGIONAL. Automne 2016 Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation PORTRAIT RÉGIONAL Automne 2016 TABLE DES MATIÈRES Occupation du territoire... 4 Démographie... 5 Conditions de vie... 6 Structure économique...

Plus en détail

Plan d action Cap sur la réussite! Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l Outaouais. En lien avec la planification stratégique

Plan d action Cap sur la réussite! Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l Outaouais. En lien avec la planification stratégique Plan d action 2008-2009 Cap sur la réussite! En lien avec la planification stratégique 2007-2012 Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l Outaouais Planification stratégique 2007-2012 Cap sur la réussite!

Plus en détail

L accompagnement au raccrochage scolaire des Les CJE: partenaires locaux de première importance des CEA

L accompagnement au raccrochage scolaire des Les CJE: partenaires locaux de première importance des CEA L accompagnement au raccrochage scolaire des 16-20 Les CJE: partenaires locaux de première importance des CEA Plan de présentation section CJE n Un réseau d aide aux jeunes sur le territoire québécois

Plus en détail

COMMISSION DE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC

COMMISSION DE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC COLLOQUE PREMIÈRES NATIONS DE L UQAT 29 OCTOBRE 2009 COMMISSION DE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC Saviez-vous que : Il existe 11 communautés algonquines dont sept

Plus en détail

Plan d action local Table de concertation de lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale de Domaine-du-Roy

Plan d action local Table de concertation de lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale de Domaine-du-Roy Table de concertation de lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale de Domaine-du-Roy Mandat : La TLCPES est une instance de concertation qui sensibilise la population et mobilise les acteurs du milieu

Plus en détail

Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation CÔTE-NORD PORTRAIT RÉGIONAL. Automne 2016

Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation CÔTE-NORD PORTRAIT RÉGIONAL. Automne 2016 Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation PORTRAIT RÉGIONAL Automne 2016 TABLE DES MATIÈRES Occupation du territoire... 4 Démographie... 5 Conditions de vie... 6 Structure économique...

Plus en détail

Communauté entrepreneuriale dans la MRC de Lotbinière. 11 mai 2011

Communauté entrepreneuriale dans la MRC de Lotbinière. 11 mai 2011 1 Communauté entrepreneuriale dans la MRC de Lotbinière 11 mai 2011 Présenté par: 2 Geneviève Daigle, agente de coordination & Pierre Chagnon, porte-parole Sujets 3 Conditions favorables Communauté entrepreneuriale

Plus en détail

But de la présentation

But de la présentation La participation sociale des personnes handicapées au Québec : principaux constats Forum national À parts égales, levons les obstacles 29 septembre 2006 Office des personnes handicapées du Québec Introduction

Plus en détail

Politique de développement durable

Politique de développement durable Politique de développement durable En 1983, l Assemblée générale des Nations Unies constituait la Commission mondiale sur l environnement et le développement durable dirigée par Madame Gro Harlem Brundtland,

Plus en détail

Planification stratégique

Planification stratégique Planification stratégique 2016 2021 Message de la direction de la SADC de la MRC de Maskinongé C est avec fierté que nous vous présentons la planification stratégique 2016-2021 de notre organisme, réfléchie

Plus en détail

Place aux jeunes Mauricie Média : Le Nouvelliste Date de publication : 26 et 27 septembre 2010

Place aux jeunes Mauricie Média : Le Nouvelliste Date de publication : 26 et 27 septembre 2010 Place aux jeunes Mauricie Média : Le Nouvelliste Date de publication : 26 et 27 septembre 2010 Place aux jeunes Mauricie Média : L hebdo Mékinac/Des Chenaux Date de publication : 6 octobre 2010 Place aux

Plus en détail

LE MANDAT, LE RÔLE ET LES RESPONSABILITÉS DU PRÉFET ÉLU AU SUFFRAGE UNIVERSEL

LE MANDAT, LE RÔLE ET LES RESPONSABILITÉS DU PRÉFET ÉLU AU SUFFRAGE UNIVERSEL LE MANDAT, LE RÔLE ET LES RESPONSABILITÉS DU PRÉFET ÉLU AU SUFFRAGE UNIVERSEL Adopté par le conseil des maires le 20 septembre 2017 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE... 1 2. OBJECTIF... 1 3. PORTÉE...

Plus en détail

Vision Culture 2025 Mémoire de la table de théâtre du Conseil de la culture

Vision Culture 2025 Mémoire de la table de théâtre du Conseil de la culture Vision Culture 2025 Mémoire de la table de théâtre du Conseil de la culture 1. Présentation Plus d une soixantaine de compagnies professionnelles et de collectifs ainsi que plusieurs centaines d artistes,

Plus en détail

Action spécifique Objectifs spécifiques Année de réalisation. S approprier et rendre vivant les éléments du patrimoine

Action spécifique Objectifs spécifiques Année de réalisation. S approprier et rendre vivant les éléments du patrimoine Plan d action en de veloppement culturel 2014/15/16 MRC des Laurentides VISÉE Mettre en œuvre des actions concrètes, dans le cadre d un plan de développement qui vise à maximiser les impacts directs sur

Plus en détail

POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES ADOPTÉE LE 21 DÉCEMBRE 2006 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE :... 3 MISSION :... 3 1. DÉFINITION DE LA POLITIQUE... 3 2. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE... 4 3.

Plus en détail

Centre de vie de. Bellechasse Inc.

Centre de vie de. Bellechasse Inc. Centre de vie de Bellechasse 55b, rue de la Fabrique Sainte-Claire (Québec) G0R 2V0 Rapport annuel D activités Du Centre de vie de Bellechasse Inc. Pour la période du 1 er avril 2015 au 31 mars 2016 Préparé

Plus en détail

Mine de fer du Lac Bloom

Mine de fer du Lac Bloom Chambre de Commerce de Fermont C.P. 419, Fermont, QC G0G 1J0 (418) 287-3000 Mémoire présenté au Bureau d Audiences Publiques sur l environnement du Québec Mine de fer du Lac Bloom Septembre 2007 1. Notre

Plus en détail

Politique des aînés de la Municipalité de L Ange-Gardien dans le cadre de la démarche Municipalité amie des aînés

Politique des aînés de la Municipalité de L Ange-Gardien dans le cadre de la démarche Municipalité amie des aînés Politique des aînés de la Municipalité de L Ange-Gardien dans le cadre de la démarche Municipalité amie des aînés «Pour la qualité de vie de nos aînés» Adoptée le 2 septembre 2014 MOT DU MAIRE, MONSIEUR

Plus en détail

la Commission des partenaires du marché du travail

la Commission des partenaires du marché du travail la Commission des partenaires du marché du travail Rédaction Direction des communications Commission des partenaires du marché du travail Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale édition Direction

Plus en détail

Mémoire. Le loisir institutionnel, une réalité incontournable. Août 2013

Mémoire. Le loisir institutionnel, une réalité incontournable. Août 2013 Consultation sur le livre vert «Le goût et le plaisir de bouger. Vers une politique nationale du sport, du loisir et de l activité physique» du Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Mémoire Le

Plus en détail

LE PROGRAMME MUNICIPALITÉ AMIE DES AÎNÉS (MADA)

LE PROGRAMME MUNICIPALITÉ AMIE DES AÎNÉS (MADA) MINISTÈRE DE LA FAMILLE Secrétariat aux aînés LE PROGRAMME MUNICIPALITÉ AMIE DES AÎNÉS (MADA) Présentation par : Jean- Philippe Lessard- Beaupré, conseiller Le 8 mai 2015 2 Les municipalités et le vieillissement

Plus en détail

ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD. 2 février 2017 Salle du conseil d arrondissement, 800 de Maisonneuve Est

ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD. 2 février 2017 Salle du conseil d arrondissement, 800 de Maisonneuve Est ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD 2 février 2017 Salle du conseil d arrondissement, 800 de Maisonneuve Est BILAN DE LA JOURNÉE Le 27 novembres 2016, environ 280 personnes ont

Plus en détail

ANNEXE A. Contenu de l entente de développement culturel 2011 conclue en vertu du programme Aide aux initiatives de partenariat. entre.

ANNEXE A. Contenu de l entente de développement culturel 2011 conclue en vertu du programme Aide aux initiatives de partenariat. entre. ANNEXE A Contenu de l entente de développement culturel 2011 conclue en vertu du programme Aide aux initiatives de partenariat entre le MCCCF et La MRC de Bellechasse No du client-partenaire : 1993-07227

Plus en détail

Politique de valorisation de l enseignement

Politique de valorisation de l enseignement Politique de valorisation de l enseignement Approbation : Conseil universitaire (Résolution CU-2011-19) Entrée en vigueur : 5 septembre 2011 Modifications : Conseil universitaire (Résolution CU-2017-59)

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES PRIORITÉS D INTERVENTION MRC DE SEPT-RIVIÈRES

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES PRIORITÉS D INTERVENTION MRC DE SEPT-RIVIÈRES FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES PRIORITÉS D INTERVENTION MRC DE SEPT-RIVIÈRES Le Pacte fiscal transitoire signé le 5 novembre 2014 entre le gouvernement du Québec et les représentants municipaux

Plus en détail

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE 013-2015 Table des matières M p E 03 Message du président et chef de la direction 04 Contexte 06 Actions 15 Annexe 1 : Tableau synoptique du plan d action de développement

Plus en détail

Projet éducatif. et plan de reussite. École PRIMAIRE SAINT-FÉLIX

Projet éducatif. et plan de reussite. École PRIMAIRE SAINT-FÉLIX 2008-2012 Projet éducatif École PRIMAIRE SAINT-FÉLI 1 SAINT-FÉLI NOTRE ÉCOLE, C EST Nous sommes un établissement d enseignement primaire situé au cœur du village de Saint-Félix-de-Kingsey. Nous œuvrons

Plus en détail

Mémoire. déposé dans le cadre des consultations publiques portant sur le renouvellement de la politique culturelle du Québec

Mémoire. déposé dans le cadre des consultations publiques portant sur le renouvellement de la politique culturelle du Québec Mémoire déposé dans le cadre des consultations publiques portant sur le renouvellement de la politique culturelle du Québec Lévis 26 août 2016 Résumé L École de musique Jésus-Marie (ÉMJM) souhaite faire

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 5 Mots du maire et de la conseillère. 7 Consultation publique. Mise en contexte

TABLE DES MATIÈRES. 5 Mots du maire et de la conseillère. 7 Consultation publique. Mise en contexte TABLE DES MATIÈRES 3 4 Mise en contexte Qu est-ce qu une politique de la famille et des aînés? 5 Mots du maire et de la conseillère 7 Consultation publique 12 Données démographiques de Cap-Santé 16 Définition

Plus en détail

L ATI Giffard-Montmorency

L ATI Giffard-Montmorency Étude de cas #2 L ATI Atelier sur l impact collectif Mai 2014 Les conditions préalables à l impact collectif Le soutien de personnes influentes En 2005, à l'initiative du CLD de Beauport, un groupe de

Plus en détail

INTRODUCTION ÉTAT DE LA SITUATION

INTRODUCTION ÉTAT DE LA SITUATION Mémoire de Loisir et Sport Lanaudière dans le cadre de la consultation du ministère de la Culture et des Communications sur le renouvellement de la politique culturelle Préparé par : Nathalie Wagner, présidente

Plus en détail

Politique institutionnelle de développement durable

Politique institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Approuvée : Conseil d administration (Résolution CA-2008-188) Modifiée : Conseil d administration (Résolution CA-2013-130) Entrée en vigueur : 26 novembre

Plus en détail

Forum sur la démocratie et la gouvernance des commissions scolaires 20 et 21 février 2008

Forum sur la démocratie et la gouvernance des commissions scolaires 20 et 21 février 2008 C O N S E I L S U P É R I E U R D E L É D U C A T I O N Forum sur la démocratie et la gouvernance des commissions scolaires 20 et 21 février 2008 Présentation des positions du Conseil supérieur de l éducation

Plus en détail

Campagne majeure de financement

Campagne majeure de financement Campagne majeure de financement La formation collégiale, source d avenir pour les jeunes Campagne majeure de financement Objectif : 1 250 000 $ Des Une institution défis qu il inscrite faut dans relever

Plus en détail

jeunesse infirmière Par : Annie-Claude Lavigne Marie Heppell Cayouette 6 C è di l d SIDIIEF 6 e Congrès mondial du SIDIIEF 3 juin 2015

jeunesse infirmière Par : Annie-Claude Lavigne Marie Heppell Cayouette 6 C è di l d SIDIIEF 6 e Congrès mondial du SIDIIEF 3 juin 2015 Pour le leadership de la jeunesse infirmière Par : Annie-Claude Lavigne Marie Heppell Cayouette Fière partenaire 6 C è di l d SIDIIEF 6 e Congrès mondial du SIDIIEF 3 juin 2015 Nos collaborateurs ateu

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN À LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX DÉFAVORISÉS

POLITIQUE DE SOUTIEN À LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX DÉFAVORISÉS POLITIQUE RÉ 306 POLITIQUE DE SOUTIEN À LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX DÉFAVORISÉS 25 JUIN 2002 POLITIQUE DE SOUTIEN À LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX DÉFAVORISÉS 1. NATURE DE LA POLITIQUE La présente

Plus en détail

CHARTE. Comité de suivi du projet Lac à Paul

CHARTE. Comité de suivi du projet Lac à Paul CHARTE Comité de suivi du projet Lac à Paul Mise en contexte Le projet du Lac à Paul est un projet de mine à ciel ouvert d apatite (roche ignée riche en phosphore) localisé à environ 200 km au nord de

Plus en détail

SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN

SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN Ministère de l Économie, de la Science et de l Innovation PORTRAIT RÉGIONAL Automne 2016 TABLE DES MATIÈRES Occupation du territoire... 4 Démographie... 5 Conditions de vie... 6 Structure économique...

Plus en détail

L éducation sera toujours basée sur des fondements portant sur :

L éducation sera toujours basée sur des fondements portant sur : Préambule L éducation sera toujours basée sur des fondements portant sur : l accessibilité des personnes à des services éducatifs; la qualité des divers encadrements éducatifs (régimes pédagogiques, curriculums,

Plus en détail

Plateforme des enjeux et propositions

Plateforme des enjeux et propositions Élections municipales 2013 L habitation communautaire en campagne! Plateforme des enjeux et propositions www.agrtq.qc.ca agrtq@agrtq.qc.a (514) 849-8547 L AGRTQ Sa mission et ses membres L (AGRTQ) agit

Plus en détail

Politique familiale. Le plan d action

Politique familiale. Le plan d action Politique familiale Le plan d action 2016-2020 Le plan d action Dans les prochaines pages, vous retrouvez l essence même du projet, c est-à-dire, le plan d action de la politique familiale de Saint-Ambroise.

Plus en détail

LA COLLABORATION DE TOUS LES ACTEURS : DES ALLIANCES FORTES AU BÉNÉFICE DE L USAGER

LA COLLABORATION DE TOUS LES ACTEURS : DES ALLIANCES FORTES AU BÉNÉFICE DE L USAGER LA COLLABORATION DE TOUS LES ACTEURS : DES ALLIANCES FORTES AU BÉNÉFICE DE L USAGER Hélène Boisvert, directrice du programme SAPA CISSS de Lanaudière Objectifs de la présentation 1. La région de Lanaudière

Plus en détail

Processus de planification pour les écoles :

Processus de planification pour les écoles : Processus de planification pour les écoles : Portrait, analyse, projet éducatif et plan de réussite 2011- Identification de l école École :École Lestrat Code d établissement : 793010 Adresse : 1351, Boréale,

Plus en détail

Politique de reconnaissance et de soutien aux organisations

Politique de reconnaissance et de soutien aux organisations Politique de reconnaissance et de aux organisations MISSION DU SERVICE. Le service des Loisirs, de la culture et de la vie communautaire a pour mission d offrir à la population des services, des programmes,

Plus en détail

Ville de Sainte-Anne-des-Monts

Ville de Sainte-Anne-des-Monts 2 Ville de Sainte-Anne-des-Monts politique familiale 3 4 Ville de Sainte-Anne-des-Monts politique familiale 5 Groupe d âge Sainte-Anne-des-Monts 6 835 habitants % Québec 7 237 480 habitants % 0 à 4 ans

Plus en détail

Plan d action en économie sociale

Plan d action en économie sociale Plan d action en économie sociale 2014-2015 Préambule au plan d action Étapes réalisées Depuis la signature de l entente spécifique en économie sociale - d une durée du cinq ans - en 2010, la Conférence

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. CLD de L Érable

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. CLD de L Érable POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CLD de L Érable HISTORIQUE Avant la création des CLD, en 1997, plusieurs tables sectorielles existaient au Centre-du-Québec. La politique de soutien au développement local

Plus en détail

LES SAINES HABITUDES DE VIE (SHV)

LES SAINES HABITUDES DE VIE (SHV) LES SAINES HABITUDES DE VIE (SHV) UN AXE STRATÉGIQUE DE LA POLITIQUE FAMILIALE MUNICIPALE (PFM) PRÉSENTATION SUR L INTÉGRATION DE L AXE DES SHV DANS LES PFM 2011 CAMF. Tous droits réservés - PPT- PFM-SHV.

Plus en détail

Connaître la vérité pour renoncer aux préjugés Rendez-vous de l habitation er octobre 2012

Connaître la vérité pour renoncer aux préjugés Rendez-vous de l habitation er octobre 2012 Connaître la vérité pour renoncer aux préjugés Rendez-vous de l habitation 2012 1 er octobre 2012 Manon Blanchard, Directrice du développement communautaire Office municipal d habitation de Longueuil 1.

Plus en détail

La persévérance scolaire, un enjeu social et économique!

La persévérance scolaire, un enjeu social et économique! Les Journées de la persévérance scolaire, du 10 au 14 février 2014 La persévérance scolaire, un enjeu social et économique! COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE (Beauharnois Le 29 janvier 2014) En Montérégie,

Plus en détail

DOCUMENT TRAVAIL. Pistes d actions Politique familiale municipale (PFM) et démarche Municipalité amie des aînés (MADA) de la

DOCUMENT TRAVAIL. Pistes d actions Politique familiale municipale (PFM) et démarche Municipalité amie des aînés (MADA) de la DOCUMENT TRAVAIL Pistes d actions Politique familiale municipale (PFM) et démarche Municipalité amie des aînés (MADA) de la Municipalité régionale de comté du Haut-Saint-Laurent Définition du concept de

Plus en détail

F05 Présentation du Cadre de référence pour les services de réadaptation psychosociale par le travail (RPST)

F05 Présentation du Cadre de référence pour les services de réadaptation psychosociale par le travail (RPST) F05 Présentation du Cadre de référence pour les services de réadaptation psychosociale par le travail (RPST) XVII e Colloque de l AQRP 12 novembre 2014, 10h30 Présentation des membres du groupe de travail

Plus en détail

Les acteurs économiques de l ombre

Les acteurs économiques de l ombre Les acteurs économiques de l ombre des organismes communautaires membres de la Page Réalisation, recherche et rédaction: Cathy Martel Directrice, CDC MY Corrections Vicky Potvin Chargée de projets pour

Plus en détail

Priorités annuelles du FDT MRC de Kamouraska

Priorités annuelles du FDT MRC de Kamouraska Priorités annuelles du FDT 2016-2017 MRC de Kamouraska Document adopté lors de la session régulière du conseil de la MRC de Kamouraska tenue le 23 novembre 2016 Résolution n o 415 CM 2016 Dans le cadre

Plus en détail

Plan d action triennal

Plan d action triennal Politique culturelle Plan d action triennal 2006-2008 Préambule Le plan d action triennal est élaboré en fonction des six orientations de la politique culturelle. Il est l outil de gestion qui permettra

Plus en détail

Soutenir et accompagner les établissements dans la réalisation de leur mission;

Soutenir et accompagner les établissements dans la réalisation de leur mission; Chacun de nous, parents, membres de la communauté, personnel, employeurs pouvons supporter la réussite scolaire et l accomplissement de nos élèves. Notre Commission scolaire vous invite à contribuer en

Plus en détail

Comité d action en persévérance scolaire du Sud-Ouest de Montréal (CAPSSOM)

Comité d action en persévérance scolaire du Sud-Ouest de Montréal (CAPSSOM) Comité d action en persévérance scolaire du Sud-Ouest de Montréal (CAPSSOM) La campagne «D École vers ton avenir!» est une démarche visant à encourager la persévérance scolaire dans le Sud-Ouest de Montréal.

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2011-2013 Le plan d action à l égard des personnes handicapées est disponible sur le site Internet de l Office

Plus en détail