LA MAINTENANCE CORRECTIVE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA MAINTENANCE CORRECTIVE"

Transcription

1 I GENERALITES : 11 Définition : Norme NF EN : Maintenance exécutée après détection d'une panne et destinée à remettre un bien dans un état dans lequel il peut accomplir une fonction requise. Synonymes : maintenance subie, maintenance fortuite, maintenance après défaillance, maintenance palliative (dépannage), maintenance curative (réparation). La maintenance corrective correspond à une attitude de défense (subir) dans l attente d une défaillance fortuite. C est l attitude caractéristique de l entretien traditionnel. La maintenance corrective débouche sur 2 types d interventions : Le dépannage : remise en état de fonctionnement effectuée «in situ», parfois sans interruption du fonctionnement de l ensemble concerné. Le dépannage a un caractère provisoire. Les dépannages caractérisent la maintenance palliative. Le palliatif est caractéristique du 2 ème niveaux de maintenance. La réparation : faite «in situ» ou en atelier de maintenance, parfois après dépannage. Elle a un caractère définitif. La réparation caractérise la maintenance curative. Le curatif est caractéristique des 2 ème et 3 ème niveaux de maintenance. 12 Les 3 formes possibles de maintenance corrective : En tant que méthode : On la nomme dans ce cas «maintenance de catastrophe» ou «maintenance pompier». Elle est caractéristique de l entretien traditionnel, complété dans ce cas par les rondes : «ne rien faire tant qu il n y a pas de fumée». Les rondes sont généralement des opérations de lubrification et de graissage ou des surveillances de l état des biens. Le personnel est en attente d une défaillance, sa charge de travail est très irrégulière. La préparation du travail est envisagée après expertise de défaillance, quand l urgence la permet. Les pièces de rechange sont recherchées «à la demande». En tant que méthode de maintenance, elle se justifie : Lorsque les frais indirects de défaillance sont minimes et les contraintes de sécurité faibles. Lorsque l entreprise adopte une politique de renouvellement fréquent du matériel. Lorsque le parc est constitué de machines disparates dont les éventuelles défaillances ne sont pas critiques pour la production. Cette méthode de maintenance corrective devrait devenir de plus en plus rare car peu d entreprises industrielles sont encore dans les 3 cas précédents. L inévitable désorganisation qui fait suite à un évènement fortuit (panne) est en effet incompatible avec les contraintes actuelles pesant sur la production en flux tendu. De manière sélective, suivant la criticité du matériel : Le parc matériel ayant été analysé et évalué en fonction de la criticité des équipements. Il devient donc légitime de mettre en œuvre une politique de maintenance préventive pour les matériels critiques et alors de choisir une politique exclusivement corrective pour les seuls équipements dont la criticité est mineure voire nulle. En tant que complément résiduel de la maintenance préventive : Malgré le fait que l objectif de la maintenance préventive est de réduire le taux de défaillance (donc le nombre d actions correctives), le préventif coûte cher est n est pas infaillible. Il en résulte que, quels que soient la nature et le niveau de préventif mis en place, il subsistera inexorablement une part de défaillances résiduelles entraînant des actions correctives. 13 Evolution de la maintenance corrective : La notion de «correction» après défaillance contient la notion «d amélioration». En entretien traditionnel, après détection d une défaillance fortuite, on effectue un dépannage ou une réparation rétablissant la fonction perdue ; et en général on s arrête à ce niveau. En maintenance, on effectue : o Une analyse des causes de la défaillance ; o Une remise en état (dépannage / réparation) ; o Une amélioration éventuelle (correction) visant à éviter la réapparition de la panne, ou à minimiser ses effets sur le système ; o Une mise en mémoire de l intervention permettant une exploitation ultérieure. Cette démarche doit caractériser «l état d esprit maintenance» des intervenants La maintenance corrective - generalites - prof.doc Page 1 sur 6

2 II ORGANISATION D UNE ACTION DE MAINTENANCE CORRECTIVE : Dans les processus industriels (que le fonctionnement soit continu ou discontinu), pour le maintien ou la remise en état de l outil de production, on doit chercher à améliorer la qualité de l intervention qui doit se traduire par une meilleure qualité du produit fabriqué ou du service rendu et à diminuer «les temps d indisponibilité pour maintenance corrective» par une organisation appropriée et une mise en œuvre de moyens adaptés. 21 Organisation d une intervention pour le dépannage : L organisation s effectue de la manière suivante afin de réduire les immobilisations des matériels : Avant la panne : il faut pouvoir rassembler tous les moyens nécessaires à une intervention rapide. L organisation et la structure du service maintenance doivent permettre de récupérer rapidement la documentation (dossiers techniques, historiques, organigrammes de dépannage, tableaux de diagnostics, informations recueillies auprès de l utilisateur) et le matériel de 1 ère urgence (matériel pour le respect des règlements de sécurité, matériel de contrôle, de mesure, de diagnostic, etc.). Au déclenchement de la panne : 3 phases importantes se dégagent : o 1 ère phase : enregistrement de l appel : alarme, coup de téléphone, communication orale, etc. o 2 ème phase : analyse du travail : dans un 1 er temps, il faut appliquer ou faire appliquer les consignes pour une intervention immédiate. Ces consignes peuvent être liées à la sécurité, aux arrêts de production, au nettoyage préalable des abords, etc. Il faut ensuite organiser le poste de travail, rassembler les moyens matériels, constater les anomalies pouvant se présenter et déterminer le meilleur moyen d y remédier. o 3 ème phase : discussion au niveau de l analyse : à ce stade, il faut se poser les bonnes questions afin de ne pas faire une intervention trop poussée et choisir entre le dépannage et la réparation. Après la panne : après l intervention, le technicien de maintenance a plusieurs tâches à effectuer : o Faire le compte rendu de l intervention ; o Déclencher éventuellement une procédure de remise en service pour le personnel utilisateur ; o Mettre à jour le stock de pièces détachées ; o Exploiter les résultats de dépannage. 22 Organisation d une intervention pour la réparation : La réparation (suivant éventuellement un dépannage) peut être préparée et planifiée afin de pour réaliser l action de maintenance dans de bonnes conditions. Comme pour le dépannage, l organisation s effectue à 3 niveaux : Avant l intervention : cela concerne toute l activité liée à la préparation de la réparation. Au déclenchement de l intervention : dans la mesure du possible, la réparation se fait en atelier central plutôt que sur site ; le travail étant réalisé dans de meilleures conditions. Une réparation méthodique passe nécessairement par les étapes suivantes : o diagnostiquer les causes de la panne, o expertiser le matériel, o décider si l intervention doit s effectuer sur site ou à l atelier central, o préparer le poste de travail, o respecter les consignes de sécurité, o rassembler les moyens matériels et humains. Après l intervention : mêmes étapes que pour le dépannage : o compte-rendu de l intervention, o remise en main du matériel, o MAJ des stocks, o correction de la préparation et exploitation des résultats. 23 Différentes phases d une action de maintenance corrective : Cf. organigramme page suivante La maintenance corrective - generalites - prof.doc Page 2 sur 6

3 DEBUT Constat de défaillance Directement sur site ou transmis par une centrale de télésurveillance Placement du système en situation sécuritaire Mise en place des consignations, isolement des alimentations en énergies, vidange des capacités Schémas, graphes fonctionnels, dessins techniques, schémas cinématiques, SADT, etc. Analyse fonctionnelle et structurelle du système défaillant Détection et localisation de l'élément défaillant Matériels de mesure, testeurs. Schémas de câblage, d'implantation, des connexion. Documents maintenance Rapport des utilisateurs, dossier maintenance, guides de diagnostic, historiques Préparation du diagnostic Plans, vues éclatées, outillages, méthodes de démontage, nomenclatures Faut-il démonter? Oui Démontage Non Nature du dysfonctionnement avec mesures et observations qui en justifient la cause Conduite du diagnostic Mise en évidence et identification de la cause de la défaillance Matériels de mesure, testeurs. enregistrement des constatations, aides au diagnostic, outillages, tableaux de diagnostic Importance du coût prévisionnel de l'intervention par rapport à la valeur du bien. Incidence de la défaillance sur la production. Coût des biens de remplacement Intervention possible? Non Etudier les conséquences de cette impossibilité Oui FIN Intervention définitive? Préparation de la remise en état provisoire Exécution du dépannage Tableaux de diagnostic, pièces de rechange, outillages, mesureurs, documents constructeur, bons de consignation Préparation de la remise en état définitive Exécution de la réparation Remontage? Oui Remontage Non Contrôles et essais Déconsignation, relevé des points de tests, comparaison avec les performances initiales avant défaillance Avec les différents modes de marche et les consignes d'exploitation Remise en fonctionnement Compte rendu de l'intervention Mise à jour de l'historique des pannes, du dossier maintenance et des documents techniques FIN La maintenance corrective - generalites - prof.doc Page 3 sur 6

4 III PROBLEMATIQUE DE LA DEFAILLANCE : 31 Généralités : Défaillance (NF EN 13306) : Cessation de l'aptitude d'un bien à accomplir une fonction requise. Après une défaillance, le bien est en panne, totale ou partielle. Une défaillance est un événement à distinguer d'une panne qui est un état. Panne (NF EN 13306) : État d'un bien inapte à accomplir une fonction requise. La défaillance est à l origine du déclenchement d une action de maintenance corrective. Elle entraîne sur le système une modification de son état : Etat de fonctionnement état de dysfonctionnement. Cette défaillance peut être partielle ou complète. Elle provoque un effet plus ou moins critique (indisponibilité, pertes par ralentissement, non qualité, accident, etc.). L état de panne résultant d une défaillance est un cas parmi d autres d une situation de dysfonctionnement. Dans une démarche de qualité totale, l action de maintenance corrective aura pour objectif principal de remettre le système en état de fonctionnement dans un temps minimum (optimisation de la disponibilité des équipements) tout en respectant les règles de sécurité. 32 Indisponibilité après défaillance : La défaillance provoque une indisponibilité mesurée par le temps d indisponibilité après défaillance. Apparition de la défaillance Temps d indisponibilité après défaillance Production normale La défaillance est détectée par l opérateur ou le système lui-même Production normale Temps de nondétection Temps d appel à la maintenance Le service maintenance est informé de la défaillance La défaillance est corrigée Action de maintenance Remise en condition Etat de fonctionnement Etat de dysfonctionnement Etat de fonctionnement Le système lui-même (par des alarmes ou des messages de défauts) ou l opérateur (qui constate l effet de la défaillance sur le système) détectera plus ou moins rapidement l apparition de la défaillance. Cela dépendra du système et de la politique de maintenance : TPM, auto maintenance (formation à la conduite des opérateurs de production intégrant l aspect détection d anomalies). Le service concerné par la défaillance informera la maintenance (procédure d appel à la maintenance) de l état du système. Une structure de communication maintenance / production facilitera cette phase. Lorsque la maintenance est informée de la défaillance détectée, elle devient responsable du système au sens technique et économique. L action de maintenance corrective devra corriger la défaillance de façon optimale. Une fois l action de maintenance corrective achevée, le processus peut imposer une remise en condition du système (mise en température, etc.) afin d atteindre une situation identique avant l apparition de la défaillance La maintenance corrective - generalites - prof.doc Page 4 sur 6

5 33 Les opérations de maintenance corrective Le service maintenance est informé de la défaillance La défaillance est corrigée Action de maintenance Réactivité de la maintenance Le technicien de maintenance intervient Localiser L élément défaillant est identifié Diagnostiquer La cause de défaillance est connue Le remède est appliqué Corriger L action de maintenance se déroule en quatre grandes phases : Essayer localisation, diagnostic, correction de la panne, essais. La réactivité du service maintenance sera fonction de la disponibilité des intervenants. 34 Localiser / Diagnostiquer : Définitions suivant NF EN : Diagnostic : Action menée pour la détection d une panne, sa localisation et l identification de la cause. C est une action conduisant à identifier la (ou les) cause(s) probable(s) de la (ou des) défaillance(s) ou de l'évolution d'un ou de plusieurs paramètres significatifs de dégradation à l'aide d'un raisonnement logique fondé sur un ensemble d'informations. Note : Le diagnostic permet de confirmer, de compléter ou de modifier les hypothèses faites sur l'origine et la cause des défaillances, et de préciser les opérations de maintenance corrective. Localisation : Action menée en vue d'identifier à quel niveau d'arborescence du bien en panne se situe le fait générateur de la panne. C est donc une action conduisant à rechercher la ou les pièces par la ou lesquelles les défaillances se manifestent. Cause de défaillance : C est la raison de la défaillance. C est donc l ensemble des circonstances associées à la conception, l'utilisation et la maintenance, qui ont entraîné une défaillance. Mode de défaillance : Façon par laquelle est constatée l'incapacité d'un bien à remplir une fonction requise. C est donc le processus qui, à partir d une cause intérieure ou extérieure au bien, entraîne la défaillance du bien considéré. Diagnostiquer, c est trouver la ou les causes de défaillance d une entité. Diagnostiquer, c est répondre à la question : pourquoi cette entité est défaillante? Il est primordial de localiser l entité défaillante avant d en rechercher les causes. Localiser, c est répondre à la question : Quelle est l entité défaillante? Il faudrait en toute logique, localiser puis diagnostiquer. En réalité, il y a interférence entre localisation et diagnostic La maintenance corrective - generalites - prof.doc Page 5 sur 6

6 35 Incidences du diagnostic et de la localisation sur la fonction maintenance : Afin de satisfaire la disponibilité des équipements, la fonction maintenance (dans le cadre du correctif) aura pour mission de réduire les temps d indisponibilité après défaillance. Dans le cas concerné, cela doit se traduire par une diminution du temps de localisation et de diagnostic. La durée de localisation et de diagnostic dépend de la maintenabilité de l équipement et de la logistique de maintenance mise en place. Un équipement ayant une bonne maintenabilité (système structuré, aide au diagnostic intégrée, constituants accessibles, visibles et facilement testables, etc.) facilitera la localisation et le diagnostic et en réduira la durée. La logistique peut intervenir : Au niveau de la préparation du travail (création de procédures d aide à la localisation et au diagnostic). Au niveau de la réalisation de la localisation et du diagnostic en optimisant les moyens humains (compétences, rigueur et méthodologie), les moyens matériels (outillages et appareils de tests adaptés) et la documentation (dossiers machine et maintenance mis à jour). La réduction du temps de localisation et de diagnostic aura une incidence économique non négligeable. La diminution de la durée entraînera une baisse du coût de main d œuvre mais surtout du coût d indisponibilité (arrêt de production). En contre partie, la réduction du temps de localisation et de diagnostic peut nécessiter des investissements (améliorations techniques, surcoût à l achat, formation) qu il faudra rentabiliser. La diminution des temps de Localisation et de Diagnostic Coût de main d œuvre Coût de maintenance Coût d indisponibilité Formation Procédures Améliorations Coût de défaillance Investissement Dans une démarche de qualité totale, l optimisation des temps de localisation et de diagnostic ainsi que la maîtrise des risques contribueront à améliorer la sûreté de fonctionnement au coût global minimum. L optimisation des temps de Localisation et de Diagnostic Disponibilité Coûts Qualité totale Sûreté de fonctionnement Sécurité La maîtrise des risques La maintenance corrective - generalites - prof.doc Page 6 sur 6

Introduction à la maintenance

Introduction à la maintenance 1/- Introduction : Le maintien des équipements de production est un enjeu clé pour la productivité des usines aussi bien que pour la qualité des produits. C est un défi industriel impliquant la remise

Plus en détail

STRATEGIES DE MAINTENANCE CONCEPTS ET STRATEGIES DE MAINTENANCE SYNTHESE

STRATEGIES DE MAINTENANCE CONCEPTS ET STRATEGIES DE MAINTENANCE SYNTHESE I LA FONCTION MAINTENANCE : 11 Définition selon la norme NF-EN 13306 : La maintenance est l ensemble de toutes les actions techniques, administratives et de management durant le cycle de vie d'un bien,

Plus en détail

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Dans le respect des procédures, des règles d hygiène et de sécurité, afin de satisfaire les clients ou fournisseurs internes/externes

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes

Plus en détail

Chapitre I. Approche de la maintenance industrielle

Chapitre I. Approche de la maintenance industrielle Chapitre I Approche de la maintenance industrielle 1 Introduction à la maintenance industrielle 1.1 Définition de la maintenance La maintenance est l'ensemble de toutes les actions techniques, administratives

Plus en détail

Les types et niveaux de maintenance

Les types et niveaux de maintenance Les types et niveaux de maintenance Les types de maintenance La maintenance des équipements constitue une contrainte réglementaire pour les entreprises possédant des matériels sur lesquels travaillent

Plus en détail

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes éoliens

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes éoliens Systèmes éoliens du candidat Établissement de formation / Ville Académie Épreuve E5 : Activités de maintenance Sous-épreuve E51 : Maintenance corrective d un bien Durée : 6 heures Coefficient 2 E51c Support

Plus en détail

ORGANISER CP3 : Organiser et optimiser les activités de maintenance

ORGANISER CP3 : Organiser et optimiser les activités de maintenance CP3.1 : Définir et/ou optimiser la stratégie de La liste des biens Déterminer les indicateurs de Les indicateurs sont correctement disponibilité des biens déterminés La politique de Les données de production

Plus en détail

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production Toutes les actions sont à réaliser obligatoirement B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production du candidat Etablissement de formation / Ville Académie Épreuve E5 : Activités de maintenance Sous-épreuve

Plus en détail

DEFINITIONS NORMES. BFN Conseils. EN 13306

DEFINITIONS NORMES. BFN Conseils. EN 13306 BFN Conseils. (Total Production Management) DEFINITIONS NORMES EN 13306 Management de la maintenance (2.2) Toutes les activités des instances de direction qui déterminent les objectifs, la stratégie et

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus dans une

Plus en détail

1/- La notion de la défaillance :

1/- La notion de la défaillance : 1/- La notion de la défaillance : Définition de la défaillance selon la norme NF X 60 011 : «altération ou cessation d un bien à accomplir sa fonction requise». Synonymes usuels non normalisés : «failure»

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Présentation

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Présentation RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Présentation Les matériels agricoles, de travaux publics et de manutention, de parcs et jardins sont de plus en plus complexes et l'évolution de leurs technologies

Plus en détail

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

Aujourd hui, maîtriser la disponibilité des biens, des matériels et des équipements industriels, permettrait à l industrie d agir sur la régularité

Aujourd hui, maîtriser la disponibilité des biens, des matériels et des équipements industriels, permettrait à l industrie d agir sur la régularité 2 2 Avant-propos La maintenance est l une des contraintes que rencontre tout exploitant d une installation industrielle. Construire une usine ne sert à rien en l absence de production significative, ou

Plus en détail

S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE

S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE FINALITÉ L enseignement de la stratégie de maintenance doit apporter à l étudiant les connaissances, les outils d analyse et les outils méthodologiques lui permettant de remplir

Plus en détail

Remarque : la maintenance méliorative, qui est en fait est la troisième voie, correspond à se débarrasser définitivement les défaillances.

Remarque : la maintenance méliorative, qui est en fait est la troisième voie, correspond à se débarrasser définitivement les défaillances. 1-1- Les différentes formes de maintenance Les diverses options susceptibles d être mis en œuvre par le service de maintenance relèvent de deux principes fondamentaux : la maintenance CORRECTIVE, qui correspond

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 10/04/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 I OBJECTIF

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

C.1. COMMUNIQUER-S INFORMER. Conditions de réalisation

C.1. COMMUNIQUER-S INFORMER. Conditions de réalisation C.1. COMMUNIQUER- INFORMER avoir faire C.1.1. : Communiquer avec le client Écouter le client Questionner le client sur le dysfonctionnement constaté et les conditions d utilisation du véhicule, du sous-ensemble

Plus en détail

Animateurs de la formation

Animateurs de la formation FNEBTP / CSNER F O R M A T I O N 2 0 1 1 : I N S T A L L A T I O N & M A I N T E N A C E D E S S Y S T È M E S P V Animateurs de la formation Rachid Mokni Ingénieur rachid@khadamet.net Néji AMAIMIA Ingénieur

Plus en détail

S INFORMER SUR L UTILITE DU COMPTE-RENDU

S INFORMER SUR L UTILITE DU COMPTE-RENDU S INFORMER SUR L UTILITE DU COMPTE-RENDU Maintenance industrielle Niveau V CAFOC - GIP de l académie de Lyon - 39, rue Pierre Baizet - CP201-69336 Lyon cedex 09 04 72 19 80 21-04 78 47 27 11 - gipal-cafoc@ac-lyon.fr

Plus en détail

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont BBC RT2012 Passive Tenir compte de matériaux et procédés innovants Recherche de performance à anticiper en amont Obligations de résultats Eviter l apparition de nouveaux désordres Constat : aggravation

Plus en détail

ANNEXE I c LEXIQUE. 62 Baccalauréat professionnel Maintenance des équipements industriels

ANNEXE I c LEXIQUE. 62 Baccalauréat professionnel Maintenance des équipements industriels ANNEXE I c LEXIQUE 62 Baccalauréat professionnel Maintenance des équipements industriels Amélioration : Ensemble des mesures techniques, administratives et de gestion, destinées à améliorer la sûreté de

Plus en détail

LA GESTION DES INTERVENTIONS

LA GESTION DES INTERVENTIONS I INTRODUCTION : Une intervention est effectuée à la suite d un évènement prévu ou non. Les conséquences sur la production, la maintenance, l organisation, la sécurité, etc, seront donc différentes. II

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches

Plus en détail

LEXIQUE. 62 Baccalauréat professionnel Maintenance des équipements industriels

LEXIQUE. 62 Baccalauréat professionnel Maintenance des équipements industriels LEXIQUE Amélioration : ensemble des mesures techniques, administratives et de gestion destinées à améliorer la sûreté de fonctionnement d un bien sans changer sa fonction requise (FD X 60-000 : mai 2002).

Plus en détail

Maintenance Industrielle

Maintenance Industrielle Maintenance Industrielle et Gestion des Risques Industriels Maintenance Industrielle Chapitre 0: Généralités et définitions Année universitaire 2013-2014 Introduction Une installation de production Moyens

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention ouvrages gaz Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification Le CQP est en lien

Plus en détail

Technicien de réseau VEOLIA COMPÉTENCES. > Les atouts du métier. > Ses missions. > Les spécificités du métier. > Les compétences

Technicien de réseau VEOLIA COMPÉTENCES. > Les atouts du métier. > Ses missions. > Les spécificités du métier. > Les compétences Diversité des missions, relation client, autonomie Le technicien réseau assure la surveillance et les interventions sur le réseau ainsi que toutes les démarches de nature technique nécessitant une ouverture

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES PREAMBULE Le baccalauréat professionnel Electrotechnique Energie Equipements Communicants traite des secteurs d activités : de l industrie, des services, de l habitat, du tertiaire et des équipements publics.

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Maintenance des systèmes embarqués de l automobile 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Maintenance des systèmes embarqués de l automobile 5 ANNEE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Maintenance des systèmes embarqués de l automobile 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 1. Définition La mention complémentaire Maintenance

Plus en détail

BEP Maintenance des produits et équipements industriels. Annexe I a. Référentiel des activités professionnelles. Page 4 sur 45

BEP Maintenance des produits et équipements industriels. Annexe I a. Référentiel des activités professionnelles. Page 4 sur 45 Annexe I a Référentiel des activités professionnelles Page 4 sur 45 Présentation Le diplôme du brevet d études professionnelles «Maintenance des produits et équipements industriels» (MPEI) valide un ensemble

Plus en détail

1/ Le patrimoine de l Entreprise :

1/ Le patrimoine de l Entreprise : Le directeur du service maintenance assume plusieurs responsabilités à savoir : - Une responsabilité technique du patrimoine qui lui est confié. A ce titre, il a : - Une connaissance approfondie des équipements

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

Maintenance Industrielle

Maintenance Industrielle Maintenance Industrielle et Gestion des Risques Industriels Maintenance Industrielle Chapitre 2: Organisation de la fonction maintenance Dr. N.LABJAR Année universitaire 2013-2014 Processus de Production

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de systèmes et réseaux informatiques

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de systèmes et réseaux informatiques COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de

Plus en détail

La maintenance préventive

La maintenance préventive I EVOLUTION DE LA NORMALISATION : La maintenance préventive Dans le cadre d une réflexion européenne, les normes AFNOR sont en cours d évolution. A ce jour, seule la norme NF X 60-010 rénovée a été publiée

Plus en détail

FICHE METIER. «Technicien de maintenance vidéo» Technicien de maintenance audiovisuel APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Technicien de maintenance vidéo» Technicien de maintenance audiovisuel APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Technicien de maintenance vidéo Version 1 «Technicien de maintenance vidéo» APPELLATION(S) DU METIER Technicien de maintenance audiovisuel DEFINITION DU METIER Le technicien de maintenance est en charge

Plus en détail

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification DESIGNATION DU METIER OU DES COMPOSANTES DU METIER EN LIEN AVEC LE CQP Le titulaire

Plus en détail

EXEMPLE DE PLAN DE MAINTENANCE

EXEMPLE DE PLAN DE MAINTENANCE I DEFINITION : Selon la norme NF X 60-010, c est «un document énonçant les modes opératoires, les ressources et la séquence des activités liées à la maintenance d un bien». Ce document est établi dans

Plus en détail

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple ACTIVITES : 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

GERER SA MAINTENANCE INFORMATIQUE

GERER SA MAINTENANCE INFORMATIQUE L AFNOR définit la maintenance comme l «ensemble des actions permettant de maintenir et de rétablir un bien dans un état spécifié ou en mesure d assurer un service déterminé.» De nos jours, les systèmes

Plus en détail

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Designation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Guide de repérage des compétences du candidat Candidat Nom :... Prénom :........ Entreprise :... Le document original est conservé par l entreprise

Plus en détail

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Juin 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Guide d évaluation des compétences Candidat Nom :... Prénom :... Entreprise :... Dossier à adresser au secrétariat des CQP des Industries Chimiques

Plus en détail

Technicien / Technicienne de l'automobile

Technicien / Technicienne de l'automobile Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : Technicien / Technicienne de l'automobile COMPETENCE PARTICULIERE VISEE Diagnostiquer et réparer avec ou sans appareil

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention réseaux électriques monteur souterrain Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Réalisation d interventions de maintenance préventive en Mécanique, Électrotechnique, Automatismes

REFERENTIEL DU CQPM. Réalisation d interventions de maintenance préventive en Mécanique, Électrotechnique, Automatismes COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 08/11/2006 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en maintenance industrielle

Plus en détail

Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance équipements de production TERMES DE RÉFÉRENCE

Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance équipements de production TERMES DE RÉFÉRENCE Segment : Tous segments des IAA Module : Maintenance équipements de production TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 POPULATIONS CONCERNEES... 3 PRE-REQUIS... 3 ACTIVITES

Plus en détail

CQP Opérateur(trice) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Opérateur(trice) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Opérateur(trice) de maintenance industrielle des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels Baccalauréat professionnel Maintenance des Équipements Industriels 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel des activités professionnelles...7

Plus en détail

RENSEIGNER LE COMPTE-RENDU DE MANIERE FIABLE

RENSEIGNER LE COMPTE-RENDU DE MANIERE FIABLE RENSEIGNER LE COMPTE-RENDU DE MANIERE FIABLE Maintenance industrielle Niveau V CAFOC - GIP de l académie de Lyon - 39, rue Pierre Baizet - CP201-69336 Lyon cedex 09 04 72 19 80 21-04 78 47 27 11 - gipal-cafoc@ac-lyon.fr

Plus en détail

Mention Complémentaire. Technicien(ne) Ascensoriste. (Service et Modernisation)

Mention Complémentaire. Technicien(ne) Ascensoriste. (Service et Modernisation) Mention Complémentaire Technicien(ne) Ascensoriste (Service et Modernisation) 2006 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTE DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE 1 : REFERENTIELS DU DIPLOME 1a. Référentiel des activités

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

Présentation du BTS Maintenance Industrielle SOMMAIRE. 1 Qu est ce que la maintenance? 2 Pourquoi le BTS Maintenance Industrielle?

Présentation du BTS Maintenance Industrielle SOMMAIRE. 1 Qu est ce que la maintenance? 2 Pourquoi le BTS Maintenance Industrielle? SOMMAIRE 1 Qu est ce que la maintenance? 2 Pourquoi le BTS Maintenance Industrielle? 3 Les principales missions du technicien en maintenance 4 Les compétence du technicien en maintenance 5 Le contenu de

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

Utilisation de dans le cadre des formations initiales

Utilisation de dans le cadre des formations initiales Utilisation de dans le cadre des formations initiales Cet outil pédagogique permet, avec des classes de niveaux différents (Baccalauréats Professionnels, BTS, DUT, Ingénieur, ) de faire découvrir, par

Plus en détail

HUTCHINSON TUNISIE INGENIEUR ELECTRONIQUE

HUTCHINSON TUNISIE INGENIEUR ELECTRONIQUE HUTCHINSON TUNISIE FILIALE DU GROUPE MONDIAL HUTCHINSON, PARTENAIRE DE RÉFÉRENCE DES INDUSTRIES AÉRONAUTIQUE, INDUSTRIE, FERROVIAIRE ET AUTOMOBILE RECHERCHE POUR SON SITE BASÉ A SOUSSE. INGENIEUR ELECTRONIQUE

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification: 2006 07 92 0256 Catégorie: B Dernière modification : 17/04/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien de maintenance

Plus en détail

Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications

Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications E1C23 Systèmes informatiques, réseaux et télécommunications - IR Le chef de projet ou l expert systèmes informatiques, réseaux

Plus en détail

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines Dossier technique du CRTA Dossier n 1 Les performances de vos machines CRTA Avignon 2003 Table des matières Mesurer le rendement des machines...3 1. Taux de rendement...3 2. Méthode de calcul...3 3. Taux

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES - 7 - LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE. 1. LE MÉTIER Secteur d activités et entreprise. Le BTS Maintenance Industrielle donne accès au métier de technicien

Plus en détail

9.1.3. ASSISTANT(E) OPERATEUR(RICE) DE PRODUCTION DES ENTREPRISES AGRO-ALIMENTAIRES

9.1.3. ASSISTANT(E) OPERATEUR(RICE) DE PRODUCTION DES ENTREPRISES AGRO-ALIMENTAIRES 9. SCIENCES APPLIQUEES 9.1 ENTREPRISES AGRO-ALIMENTAIRES 9.1.3. ASSISTANT(E) OPERATEUR(RICE) DE PRODUCTION DES ENTREPRISES AGRO-ALIMENTAIRES PROFIL DE FORMATION (Art. 45) Approbation du PQ par la CCPQ

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE PRE-AUDIT. Rubrique n 1 : Présentation de l entreprise

QUESTIONNAIRE DE PRE-AUDIT. Rubrique n 1 : Présentation de l entreprise QUESTIONNAIRE DE PRE-AUDIT MISE A NIVEAU DE L ENTREPRISE PAR LE GENIE INDUSTRIEL Pré-audit réalisé le... Rédacteur(s). Rubrique n 1 : Présentation de l entreprise Renseignements généraux - Identité de

Plus en détail

Services de Maintenance Kaba France

Services de Maintenance Kaba France Services de Maintenance Kaba France Les produits Kaba sont unanimement reconnus, par vous en tant qu utilisateurs, pour leur qualité et leur fiabilité. Il n en demeure pas moins qu une maintenance appropriée

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

Plan de secours. Marie-pascale Delamare d'après "Plan de continuité d'activité publié par le CLUSIF" LE PLAN DE CONTINUITÉ DE SERVICE (PCS)

Plan de secours. Marie-pascale Delamare d'après Plan de continuité d'activité publié par le CLUSIF LE PLAN DE CONTINUITÉ DE SERVICE (PCS) Plan de secours Un plan de continuité de service (PCS) contient à la fois un plan de secours informatique (PSI) et un plan de reprise d'activité (PRA). Avant de commencer une étude de Plan de Secours Informatique,

Plus en détail

BTS Maintenance des Systèmes

BTS Maintenance des Systèmes 3 e CPC sous-commission EEAI BTS Maintenance des Systèmes Ex BTS Maintenance Industrielle Dominique PETRELLA IA-IPR STI 1 Les fonctions de la Le BTS Maintenance donne accès au métier de technicien supérieur

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE DU DIAGNOSTIC 1/5

MÉTHODOLOGIE DU DIAGNOSTIC 1/5 MÉTHODOLOGIE DU DIAGNOSTIC 1/5 1 DÉFINITION Identification de la cause d'une défaillance, à l'aide d'un raisonnement logique. 2 REFLEIONS - La défaillance ignore les frontières entre les domaines mécaniques,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PIECE N 4

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PIECE N 4 06/10/2015 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PIECE N 4 PRESTATIONS D INSTALLATION ET DE MAINTENANCE DE SECURITE ET DE PROTECTION INCENDIE AU MEDIPOLE DE KOUTIO : LOT 3 SYSTEMES D EXTINCTION AUTOMATIQUES

Plus en détail

CAP d Installateur thermique RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur thermique RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES ACTIVITES : Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

préventif des bâtiments

préventif des bâtiments Les défisd de l entretienl préventif des bâtiments Michel Jullien Directeur Les Consultants Ammco Inc. 5989 David-Lewis, Côte-St-Luc, Qc. H3X 4A1 Tél: (514) 739-1959, Télécopie: (514) 739-2897 www.ammco.ca

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

Guide. des procédures simplifiées à l'usage des enseignants et chefs de travaux. Toutes les semaines, je consulte mes "messages"

Guide. des procédures simplifiées à l'usage des enseignants et chefs de travaux. Toutes les semaines, je consulte mes messages Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur Guide des procédures simplifiées à l'usage des enseignants et chefs de travaux Toutes les semaines, je consulte mes "messages" Procédure MaintPrev, j'ai

Plus en détail

Synthèse Montage - démontage

Synthèse Montage - démontage Page /6 L activité de maintenance oblige souvent le technicien à démonter un ensemble de pièces mécaniques. Cette activé doit être utilisée dans le respect des règles de l art, d hygiène et de sécurité

Plus en détail

Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE)

Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) PRINCIPE Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) a pour objet : De mesurer et certifier les compétences constatées en milieu de travail, indépendamment

Plus en détail

Supervision & Maintenance des centrales photovoltaïques en toiture GARANTIR LA PERFORMANCE DE VOS INVESTISSEMENTS DANS LE TEMPS

Supervision & Maintenance des centrales photovoltaïques en toiture GARANTIR LA PERFORMANCE DE VOS INVESTISSEMENTS DANS LE TEMPS Supervision & Maintenance des centrales photovoltaïques en toiture GARANTIR LA PERFORMANCE DE VOS INVESTISSEMENTS DANS LE TEMPS 2 EDF ENR Solaire La Supervision-Maintenance des toitures photovoltaïques

Plus en détail

Qualification minimale après obtention : Niveau IV, échelon 1

Qualification minimale après obtention : Niveau IV, échelon 1 CP Certificat de ualification Professionnelle Octobre 2005 Technicien Technicien de de maintenance ualification minimale après obtention Niveau IV, échelon 1 Des CP pour les salariés Ce que peut m apporter

Plus en détail

2. Technique d analyse de la demande

2. Technique d analyse de la demande 1. Recevoir et analyser une requête du client 2. Sommaire 1.... Introduction 2.... Technique d analyse de la demande 2.1.... Classification 2.2.... Test 2.3.... Transmission 2.4.... Rapport 1. Introduction

Plus en détail

LISTE DETAILLEE DES UNITES DE COMPETENCES EN ENTREPRISE

LISTE DETAILLEE DES UNITES DE COMPETENCES EN ENTREPRISE LISTE DETAILLEE DES UNITES DE COMPETENCES EN ENTREPRISE DOMAINE «COMMUNIQUER TRANSMETTRE» C01-2007 - TRAITER DE L INFORMATION ORALE élément 1.1 : traiter des demandes en lien avec l extérieur élément 1.2

Plus en détail

STAGE : ELECTRICIEN-AUTOMATICIEN

STAGE : ELECTRICIEN-AUTOMATICIEN MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

Service de maintenance 1.1 VISITE DE MAINTENANCE PRÉVENTIVE ANNUELLE 1.2 SERVICES DE RÉPARATION SUR SITE. Pièces, déplacements et maind'œuvre

Service de maintenance 1.1 VISITE DE MAINTENANCE PRÉVENTIVE ANNUELLE 1.2 SERVICES DE RÉPARATION SUR SITE. Pièces, déplacements et maind'œuvre - 1 - Contrat de service Advantage Ultra pour EV Chargeur Descriptif EV Chargeur Contrat de service Advantage Ultra Service de maintenance Service 1.0 Synthèse Table des matières 1.0 Synthèse 2.0 Caractéristiques

Plus en détail

cterrier.com 1/5 04/05/2010 GSI

cterrier.com 1/5 04/05/2010 GSI cterrier.com 1/5 04/05/2010 GSI Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique et non commercial

Plus en détail

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 :

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 : MARCHE 15.004 : «MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» CAHIER DES CHARGES Cahier des Charges - CILGERE Page n 1/7 SOMMAIRE ARTICLE 1 : PREAMBULE 3 1.1 Présentation de CILGERE

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques. Annexe 1

Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques. Annexe 1 Annexe 1 RÉFÉRENTIELS DU DIPLOME 4 Annexe 1a RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 5 1. APPELLATION DU DIPLÔME BAC PROFESSIONNEL : Systèmes Electroniques Numériques (SEN) Alarme Sécurité Incendie Audiovisuel

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS La gestion et la maîtrise des flux entrants et sortants du magasin nécessite la mise en œuvre d un dispositif à trois composantes : la classification

Plus en détail

BAC PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VEHICULES AUTOMOBILES dominante voitures particulières. Proposition de "référentiel" Bac Pro 3 ans

BAC PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VEHICULES AUTOMOBILES dominante voitures particulières. Proposition de référentiel Bac Pro 3 ans Proposition de "référentiel" Bac Pro 3 ans Compétences (savoir-faire, être capable de), conditions de réalisation et critères et indicateurs de performances retenus après croisement des référentiels BEP

Plus en détail

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage?

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage? La GMAO et la GTB Les outils de pilotage et de diagnostic de la maintenance, de l exploitation des installations techniques Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure

Plus en détail

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Rappel sur le stage professionnel... Il se déroule en deux temps et recouvre deux réalités différentes : le stage ouvrier en juin

Plus en détail

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 2 : Les métiers commerciaux Plan du Chapitre 2 : Les métiers commerciaux 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 2. ANALYSE D'UNE OFFRE

Plus en détail

Référentiels métiers de l'éclairage

Référentiels métiers de l'éclairage Référentiels métiers de l'éclairage S M A Avec le soutien du Fond Social Européen 1. Définition du métier Technicien du spectacle responsable de la mise en œuvre technique de l éclairage d un spectacle

Plus en détail

STAGE : ELECTRICIEN INSTALLATEUR-MONTEUR

STAGE : ELECTRICIEN INSTALLATEUR-MONTEUR MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

Les dossiers techniques du CRTA SAVEZ-VOUS CALCULER VOTRE TAUX DE RENDEMENT EN PRODUCTION?

Les dossiers techniques du CRTA SAVEZ-VOUS CALCULER VOTRE TAUX DE RENDEMENT EN PRODUCTION? Les dossiers techniques du CRTA SAVEZ-VOUS CALCULER VOTRE TAUX DE RENDEMENT EN PRODUCTION? SAVEZ-VOUS CALCULER VOTRE TAUX DE RENDEMENT? Le TRS (taux de rendement synthétique) est un indicateur utilisé

Plus en détail

TPM. M pour Maintenance (maintien en bon état des installations) P pour Productive (efficience des actions de maintenance, amélioration permanente)

TPM. M pour Maintenance (maintien en bon état des installations) P pour Productive (efficience des actions de maintenance, amélioration permanente) DEFINITION TPM TOTALE PRODUCTIVE MAINTENANCE M pour Maintenance (maintien en bon état des installations) P pour Productive (efficience des actions de maintenance, amélioration permanente) T pour Totale

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3011 Convention collective nationale IDCC : 700. PRODUCTION DES PAPIERS-CARTONS

Plus en détail