SANTE ET EPS. Médecine du Sport. 23 février 2006

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SANTE ET EPS. Médecine du Sport. 23 février 2006"

Transcription

1 SANTE ET EPS Médecine du Sport 23 février 2006

2 Sport et Santé Contexte 1

3 Contexte Les publications scientifiques sur les effets positifs de la pratique d une activité physique et sportive Effets fonctionnels : développement des capacités cardio-respiratoires, de la puissance et du dynamisme musculaires, de la souplesse et de la solidité du squelette. Effets organiques : prévention des maladies cardio-vasculaires et vasculaires-cérébrales, de l hypertension artérielle, du diabète, du cholestérol, de la surcharge pondérale, et amélioration de situations pathologiques (exemple : cancer), etc. Effets psychiques : construction d une image positive de soi-même, d une attention à son corps et à ses signaux d alerte, etc. Effets comportementaux : facilitation de l adoption de règles de conduite capables de préserver l intégrité de l individu (tabac, alcool, etc.). Effets nutritionnels : contribution à l équilibre énergétique et à la lutte contre les maladies chroniques liées à la nutrition. 2

4 Contexte Les campagnes institutionnelles Organisation Mondiale de la Santé Pour votre santé, bougez! Plan National Nutrition Santé Votre corps a faim de santé! Les orientations de l Education Nationale en faveur de l éducation à la santé B.O de l Education Nationale du 11 déc la santé des élèves : programme quinquennal de prévention et d éducation «Éduquer à la nutrition et prévenir les problèmes de surpoids et d obésité». «Rappeler que l activité physique et sportive est un facteur essentiel de prévention des problèmes de surpoids et d obésité». 3

5 Les enseignements sur APS & Santé En France Licences, Maîtrises, DEA. Dans le Monde Canada, Suisses, Belgique Des actions sur APS & Santé Actions nationales ou régionales Fleurbaix, Epode, Le parcours du cœur, France Active8, EtéACTIF2002, Canada Actions Marketing Les matins Nike Contexte Opération «Capital Santé» de Kellogg s en France, ou le Kellog s Beach Volleyball Cup en Allemagne 4

6 Place du bouger dans la santé Santé et EPS Montpellier «Plus de 60 % des adultes ne font pas suffisamment d exercice pour leur santé» «La sédentarité reste une des causes de mortalité majeures» 5

7 Prescrire l Activité Physique Santé et EPS Montpellier De nombreux travaux mettent en évidence l influence déterminante de l activité physique sur les paramètres de santé, ainsi que son rôle dans la prise en charge et la prévention des maladies chroniques qui constituent aujourd hui de réelles préoccupations en terme de santé publique. Activité physique et santé mentale Activité physique et ostéoporose Activité physique et maladies cardiovasculaires Activité physique et obésité Activité physique et asthme Activité physique et arthrose 6

8 Santé et EPS Montpellier Etude réalisée avec enfants et adolescents âgés entre 6 et 19 ans provenant de 11 pays Baisse moyenne : 0.43 % / an soit : 8.6 % sur 20 ans En France : % / an USA Grèce Pologne Pays Bas Canada France Irlande du Nord Australie Espagne Italie Belgique 7

9 Activités physiques et sportives durée par sem. Santé et EPS Montpellier Heures Heures 4:48 3:36 2:24 1:12 0:00 4:19 3:50 3:21 2:52 2:24 1:55 1:26 0:57 0:28 0:00 1:30 3:40 3:40 1:30 1:30 Fille Moy: 7 h 20 0:50 1:25 0:50 Garçon 1:50 1:05 2:00 1:05 3:45 2:50 EPS AP scolaire AP non scolaire AP libre Ecole Collège Moy: 9 h 45 4:10 EPS AP scolaire AP non scolaire AP libre 2:50 Non réponse : 12 % des filles Non réponse : 13 % des garçons Ecole Collège 8

10 Occupations sédentaires Santé et EPS Montpellier Heures 4:19 3:50 3:21 2:52 2:24 1:55 1:26 0:57 0:28 0:00 Ecole 1:06 1:29 1:04 0:44 2:04 2:35 2:16 2:37 Ecole Filles garçons 21 h 35 par sem. 25 h par sem. PC TV Non réponse : 33 % des filles 33% des garçons 9

11 «Voudrais-tu faire plus d activité physique?» Santé et EPS Montpellier Non réponse "Non" "Oui"

12 1. La sédentarité tue États des lieux La sédentarité est une cause majeure de mortalité dans le monde (OMS, 2002) parmi les 10 principales causes de mortalité dans le monde Plus de 2 millions de décès par an Sa prévalence augmente 60 à 85% de la population mondiale ont un mode de vie sédentaire 11

13 Encourager l activité physique Prévention primaire (généralisée, universelle) Destinée à la population générale ou tout du moins à des groupes qui n ont pas été sélectionnés sur la base d un risque défini États des lieux Prévention secondaire (sélective) Concerne un sous-groupe d individus ayant un risque significativement plus élevé que la moyenne (citadins,..) Prévention tertiaire (indiquée) S adresse aux sujets qui ont des signes d appel (surpoids,..) 12

14 Prévention primaire Les acteurs Destinée à la population générale ou tout du moins à des groupes qui n ont pas été sélectionnés sur la base d un risque défini. États des lieux Les institutions L école Le mouvement sportif Les entreprises Les médias Les familles Le rôle du médecin 13

15 Charte d Ottawa Santé et EPS Montpellier Le secteur de la santé ne peut, à lui seul, assurer le cadre préalable et futur le plus propice à la santé. La promotion de la santé exige, en fait, l action coordonnée de tous les intéressés : gouvernements, secteur de la santé et autres secteurs sociaux et économiques, organisations non gouvernementales et bénévoles, autorités locales, industries et médias. 14

16 Santé et EPS Montpellier Age du début de pratique Activité physique Quantité de pratique tout au long de la vie 15

17 Santé et EPS Montpellier Merci de votre attention 16

L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie. Dr Mehdi Roudesli

L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie. Dr Mehdi Roudesli L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie Dr Mehdi Roudesli SPORT & SANTE Ou L activité physique en prévention primaire et tertiaire de différentes pathologies chroniques Introduction

Plus en détail

Les formations du CDOS. Le Plan Régional «Sport Santé Bien-Être»

Les formations du CDOS. Le Plan Régional «Sport Santé Bien-Être» Les formations du CDOS Le Plan Régional «Sport Santé Bien-Être» DEFINITIONS Santé : La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL NUTRITION SANTE

PROGRAMME REGIONAL NUTRITION SANTE Martinique Réunion CRALIM 23 mars 2016 -Préfecture Martinique- PROGRAMME REGIONAL NUTRITION SANTE 2015-17 ARS-Direction de l Animation Territoriale et de la Santé Publique 2 UNE POLITIQUE REGIONALE «NUTRITION»?

Plus en détail

Comité Régional Olympique et Sportif

Comité Régional Olympique et Sportif au service de Comité Régional Olympique et Sportif 2, avenue du Président Roosevelt - 51000 Châlons en Champagne Téléphone : 03 26 22 18 12 - Fax : 03 26 22 18 09 - E-mail : cros.sport@wanadoo.fr http://champagneardenne.franceolympique.com

Plus en détail

RéféRENTIEL E3S* du RSSBE

RéféRENTIEL E3S* du RSSBE RéféRENTIEL Métier E3S* du RSSBE SPORT-SANTE *E3S : Educateur Sportif Sport-Santé FORMATION SpORT-sante Champagne-Ardenne Niveau 1 Sport-Santé Bien-Etre Maintien et renforcement du capital santé Niveau

Plus en détail

Module 1.1. Maîtriser son équilibre de vie Gérer son activité physique.

Module 1.1. Maîtriser son équilibre de vie Gérer son activité physique. Madame BULTE Fabienne Prévention Santé Environnement AP en 2 ELEEC Module 1.1. Maîtriser son équilibre de vie. 1.1.1 Gérer son activité physique. Analyser : Activité 1 : C14. Analyser. Noter ci-dessous

Plus en détail

FORMATION Prise en charge d une personne atteinte de maladie chronique au sein d une structure sportive

FORMATION Prise en charge d une personne atteinte de maladie chronique au sein d une structure sportive FORMATION Prise en charge d une personne atteinte de maladie chronique au sein d une structure sportive Environ 25% de la population française présente une maladie chronique. L activité physique au quotidien

Plus en détail

Claire Perrin, L-ViS EA 7428 Responsable du Département APA-S Directrice du Master IGAPAS

Claire Perrin, L-ViS EA 7428 Responsable du Département APA-S Directrice du Master IGAPAS Claire Perrin, L-ViS EA 7428 Responsable du Département APA-S Directrice du Master IGAPAS Deux grandes transitions : Démographique : vieillissement de la population Épidémiologique : développement des

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES FACULTE DE MEDECINE DE CONSTANTINE ANNEE UNIVERSITAIRE : 2014-2015 EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES Dr S. AMAROUCHE Maitre assistante en Epidémiologie Université 3 de Constantine 1 I. INTRODUCTION

Plus en détail

Les formations du CDOS

Les formations du CDOS Les formations du CDOS Développer des projets «Sport Santé» Bien Être Notion plurifactorielle qui ne se réduit pas au fait de se sentir bien Etat psychologique qui est la résultante de 4 dimensions : Bien-être

Plus en détail

COMMENT DÉBUTER OU REPRENDRE UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE EN DOUCEUR

COMMENT DÉBUTER OU REPRENDRE UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE EN DOUCEUR COMMENT DÉBUTER OU REPRENDRE UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE EN DOUCEUR Mathilde Borel Enseignante en Activité Physique Adaptée (A.P.A) Coordinatrice Association Montpellier Obésité Evaluatrice Fonctionnelle centre

Plus en détail

ACTIVITÉ PHYSIQUE ADAPTÉE ET SANTÉ

ACTIVITÉ PHYSIQUE ADAPTÉE ET SANTÉ - CONFÉRENCE ACTIVITÉ PHYSIQUE ADAPTÉE ET SANTÉ Assemblée Générale du Club Cœur & Santé Jeudi 1 er décembre 2016 Espace Copernic Dr Anne-Charlotte DUPONT Médecin du Sport Avec la collaboration de Mr Nicolas

Plus en détail

Plan régional sport santé bien être. Dr Jacques PRUVOST Médecin conseiller DRJSCS - PACA

Plan régional sport santé bien être. Dr Jacques PRUVOST Médecin conseiller DRJSCS - PACA Plan régional sport santé bien être Dr Jacques PRUVOST Médecin conseiller DRJSCS - PACA Modalités de gouvernance Comité stratégique : ARS et DRJSCS Comité de pilotage (COPIL) : ARS /DRJSCS associées au

Plus en détail

PRESCRIRE L ACTIVITE PHYSIQUE POUR LA SANTE. Dr Frédéric DEPIESSE CHU de Martinique NIORT 24 SEPT 2016

PRESCRIRE L ACTIVITE PHYSIQUE POUR LA SANTE. Dr Frédéric DEPIESSE CHU de Martinique NIORT 24 SEPT 2016 PRESCRIRE L ACTIVITE PHYSIQUE POUR LA SANTE Dr Frédéric DEPIESSE CHU de Martinique NIORT 24 SEPT 2016 LEGISLATION LOI n 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé chapitre II

Plus en détail

- un réseau d associations sportives 120 associations adhérentes en octobre 2014

- un réseau d associations sportives 120 associations adhérentes en octobre 2014 www.oms-saintpaul.re L OMS est un organisme de concertation et de proposition au service de la population et des associations sportives pour développer et promouvoir le sport sur Saint-Paul. - un réseau

Plus en détail

La consommation des enfants et des adolescents. L. Alouane INNTA

La consommation des enfants et des adolescents. L. Alouane INNTA La consommation des enfants et des adolescents. L. Alouane INNTA Mondialisation Nvx Modèles de consommation Évolution économique et sociale accélérée cette étude? TAUX D'URBANISATION EN TUNISIE 50,89 54,59

Plus en détail

QUID DE LA PRESCRIPTION D ACTIVITÉ PHYSIQUE? DR L A M A R -TA N G U Y, H Ô P I TA L C O R E N T I N C E LTO N

QUID DE LA PRESCRIPTION D ACTIVITÉ PHYSIQUE? DR L A M A R -TA N G U Y, H Ô P I TA L C O R E N T I N C E LTO N QUID DE LA PRESCRIPTION D ACTIVITÉ PHYSIQUE? DR L A M A R -TA N G U Y, H Ô P I TA L C O R E N T I N C E LTO N 2 3 INACTIVITÉ PHYSIQUE Niveau insuffisant d AP d intensité modérée à élevée (inférieur à un

Plus en détail

La promotion de la marche et de l activité physique dans les plans de santé publique

La promotion de la marche et de l activité physique dans les plans de santé publique La promotion de la marche et de l activité physique dans les plans de santé publique Charles Saout Adjoint à la sous-directrice de la prévention des risques liés à l environnement et à l alimentation -

Plus en détail

ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES «BON POUR LE CORPS, BON POUR LE MORAL, BON POUR LA SANTÉ»

ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES «BON POUR LE CORPS, BON POUR LE MORAL, BON POUR LA SANTÉ» ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES «BON POUR LE CORPS, BON POUR LE MORAL, BON POUR LA SANTÉ» L ASSOCIATION créée en 2012 Son affiliation Affiliée à la F.F.E.P.G.V. Fédération Française Éducation Physique et

Plus en détail

Tel : Messagerie : Site :

Tel : Messagerie : Site : Comité régional Sports pour Tous, 34 chemin kerbel, 97425 LES AVIRONS Tel : 02 62 38 22 79. Messagerie : mbesson.sportspourtous@gmail.com Site : http://cr.sportspourtous.org/la-reunion Sommaire I - Contexte

Plus en détail

Le Sport-santé sur ordonnance à Strasbourg. Ministère des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Paris 10 mars 2016

Le Sport-santé sur ordonnance à Strasbourg. Ministère des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Paris 10 mars 2016 Le Sport-santé sur ordonnance à Strasbourg Ministère des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Paris 10 mars 2016 Sommaire 1. Le dispositif 2. Le suivi des bénéficiaires 3. Quelques données

Plus en détail

Activités physiques chez les enfants. Dr Jean Paul GOUËLLO Centre Hospitalier SAINT-MALO -

Activités physiques chez les enfants. Dr Jean Paul GOUËLLO Centre Hospitalier SAINT-MALO - Activités physiques chez les enfants Dr Jean Paul GOUËLLO Centre Hospitalier - 35400 SAINT-MALO - Qui pratique aujourd hui une activité physique? L obésité aujourd hui! Problématiques propres à l enfant

Plus en détail

La danse pour la santé Dance for health

La danse pour la santé Dance for health La danse pour la santé Dance for health Annabelle Couillandre Maître de Conférences, UFR STAPS, Université Paris Ouest EA 2931 CEntre de Recherche sur le Sport et le Mouvement Interaction santé-danse Intérêt

Plus en détail

Les Séniors. Viellissement accéléré

Les Séniors. Viellissement accéléré Les Séniors Espérance de vie en augmentation : Sans maladie 110 à 120 ans. Avec maladies (cardio vasculaires, cancers) 10 à 15 ans Le vieillissement primaire démarre dès l arrêt de la croissance. Il est

Plus en détail

Prévention du surpoids et de l obésité chez l enfant et l adolescent : l action de l Assurance Maladie auprès des médecins traitants et des assurés

Prévention du surpoids et de l obésité chez l enfant et l adolescent : l action de l Assurance Maladie auprès des médecins traitants et des assurés Point d information 21 octobre 2010 Prévention du surpoids et de l obésité chez l enfant et l adolescent : l action de l Assurance Maladie auprès des médecins traitants et des assurés Depuis plusieurs

Plus en détail

Lien entre stéréotypes et activité physique chez les plus de 65 ans : Implications en médecine générale

Lien entre stéréotypes et activité physique chez les plus de 65 ans : Implications en médecine générale Lien entre stéréotypes et activité physique chez les plus de 65 ans : Implications en médecine générale Rencontres universitaires en soins primaires 10 Décembre 2016 Présenté par PARROUR Vanessa (BARTHELEMY

Plus en détail

Présentation de la phase 1 de l étude sur la consommation des enfants et des adolescents. L. Alouane INNTA Pour Le Bureau d Études RAMSES

Présentation de la phase 1 de l étude sur la consommation des enfants et des adolescents. L. Alouane INNTA Pour Le Bureau d Études RAMSES Présentation de la phase 1 de l étude sur la consommation des enfants et des adolescents. L. Alouane INNTA Pour Le Bureau d Études RAMSES Pourquoi cette étude? Les constats au niveau de la population tunisienne

Plus en détail

ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES ET SANTÉ AU TRAVAIL

ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES ET SANTÉ AU TRAVAIL ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES ET SANTÉ AU TRAVAIL Rapports sport et entreprise? Appropriation par l entreprise de la thématique du sport surtout sous l angle de la performance (économique ou managériale),

Plus en détail

Synthèse des résultats de la

Synthèse des résultats de la Synthèse des résultats de la 2 ème enquête d Assureurs Prévention sur le niveau d activité physique ou sportive (APS) et de sédentarité de la population française adulte ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE ET

Plus en détail

L ACTIVITE PHYSIQUE ET/OU SPORTIVE, «outils» de santé publique

L ACTIVITE PHYSIQUE ET/OU SPORTIVE, «outils» de santé publique L ACTIVITE PHYSIQUE ET/OU SPORTIVE, «outils» de santé publique Docteur Jacques Roussel médecin conseiller de la DRJSCS CENTRE BLOIS 14 avril 2015 atelier "activité 1 La santé Etat complet de bien être

Plus en détail

Activité physique et sédentarité : besoin de bouger davantage

Activité physique et sédentarité : besoin de bouger davantage L Observatoire de la Santé du Hainaut a édité "Le Tableau de bord de la santé 2013". En 160 pages, il dresse un bilan de santé exhaustif pour le Hainaut. Les enjeux majeurs de santé publique y sont décrits

Plus en détail

RÉDUCTION DES FACTEURS DE RISQUE LIÉS AUX MODES DE VIE (ALIMENTATION, ACTIVITÉ PHYSIQUE ET OBÉSITÉ): LES EFFETS SUR LA SANTÉ ET COÛT-EFFICACITÉ

RÉDUCTION DES FACTEURS DE RISQUE LIÉS AUX MODES DE VIE (ALIMENTATION, ACTIVITÉ PHYSIQUE ET OBÉSITÉ): LES EFFETS SUR LA SANTÉ ET COÛT-EFFICACITÉ RÉDUCTION DES FACTEURS DE RISQUE LIÉS AUX MODES DE VIE (ALIMENTATION, ACTIVITÉ PHYSIQUE ET OBÉSITÉ): LES EFFETS SUR LA SANTÉ ET COÛT-EFFICACITÉ Michele Cecchini OCDE - Division de la Santé L Obésité un

Plus en détail

RESEAU DIABETE OBESITE 43. «Forme et santé du patient à risque cardio vasculaire: ré entrainement à l effort»

RESEAU DIABETE OBESITE 43. «Forme et santé du patient à risque cardio vasculaire: ré entrainement à l effort» RESEAU DIABETE OBESITE 43 «Forme et santé du patient à risque cardio vasculaire: Présentation du Réseau Diabète Obésité 43 Association loi 1901, regroupe des professionnels de santé libéraux et hospitaliers

Plus en détail

Plan régional sport santé Bien-être. Atelier sport santé Conférence régionale du sport CR IDF 13 octobre 2014

Plan régional sport santé Bien-être. Atelier sport santé Conférence régionale du sport CR IDF 13 octobre 2014 Plan régional sport santé Bien-être Atelier sport santé Conférence régionale du sport CR IDF 13 octobre 2014 Une volonté politique portée au plus haut niveau 10 octobre 2012 communication des ministres

Plus en détail

Mise au point de l obésité chez l enfant en Tunisie. Dr Ayadi Imène - Tunisie SIPPS - Novembre 2014 Vérone

Mise au point de l obésité chez l enfant en Tunisie. Dr Ayadi Imène - Tunisie SIPPS - Novembre 2014 Vérone Mise au point de l obésité chez l enfant en Tunisie Dr Ayadi Imène - Tunisie SIPPS - Novembre 2014 Vérone Introduction L obésité infantile en Tunisie Problème de santé publique Facteurs de risque +++ Prévention

Plus en détail

Sport Santé & Maladies métaboliques. Journée Sport Santé Maison du Sport Français, Paris, 11 juin 2014

Sport Santé & Maladies métaboliques. Journée Sport Santé Maison du Sport Français, Paris, 11 juin 2014 Sport Santé & Maladies métaboliques Pr Martine Duclos Dr Julien Aucouturier Journée Sport Santé Maison du Sport Français, Paris, 11 juin 2014 Recommandations et Tableaux cliniques Maladies métaboliques

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 13 HERBANEWS SOMMAIRE NEWSLETTER PNNS 2 Contexte PNNS 1 : 2001-2005 Les 9 objectifs prioritaires Bilan 2001-2006 PNNS 2 : 2006-2010 A retenir Contexte Le rôle

Plus en détail

La formation «Picardie en Forme» à destination des éducateurs sportifs. Formation

La formation «Picardie en Forme» à destination des éducateurs sportifs. Formation La formation «Picardie en Forme» à destination des éducateurs sportifs Afin de permettre l orientation des picards éloignés de l activité physique vers une Nos propriétés pratique sécurisée en clubs, le

Plus en détail

Agir ensemble en Prévention

Agir ensemble en Prévention Agir ensemble en Prévention www.mgc-prevention.fr Le contexte de santé 80% des 18-64 ans n atteignent pas l objectif des 10 000 pas par jour 50% des seniors sont sédentaires avec moins de 5 000 pas par

Plus en détail

Bénéfices du sport à l adolescence vus par le médecin du sport

Bénéfices du sport à l adolescence vus par le médecin du sport Bénéfices du sport à l adolescence vus par le médecin du sport Stéphane Tercier FMH Chirurgie Pédiatrique Médecin du Sport SSMS Macolin 17 novembre 2016 Bénéfices sur la santé physique Appareil locomoteur

Plus en détail

Qu est-ce que l Activité physique et pourquoi estce bénéfique pour la santé?

Qu est-ce que l Activité physique et pourquoi estce bénéfique pour la santé? Qu est-ce que l Activité physique et pourquoi estce bénéfique pour la santé? Qu en dit le ministère de la santé et des sports? L activité physique se caractérise par un certain nombre de paramètres Mesurable

Plus en détail

Promotion de l Alimentation Saine et de l Activité Physique

Promotion de l Alimentation Saine et de l Activité Physique Conférence de presse Ministère de la Santé Mardi, 12 décembre 2006 Promotion de l Alimentation Saine et de l Activité Physique Matériel didactique destiné aux élèves de l enseignement primaire et préscolaire

Plus en détail

La place de la santé. dans la politique sportive. Du Département de la Gironde

La place de la santé. dans la politique sportive. Du Département de la Gironde La place de la santé dans la politique sportive Du Département de la Gironde La santé : une compétence obligatoire du Département au travers de l action sociale, essentiellement autour des jeunes enfants

Plus en détail

L activité physique influe de manière positive sur de nombreuses pathologies 1

L activité physique influe de manière positive sur de nombreuses pathologies 1 L activité physique influe de manière positive sur de nombreuses pathologies 1 L activité physique = moyen de prévention : recommandation de pratique 30 minutes d activité physique par jour 2 Des chiffres

Plus en détail

Randomisation au niveau de l école

Randomisation au niveau de l école Promouvoir la pratique d activité physique chez les enfants et les jeunes en milieux défavorisés à partir de l expérience ICAPS Emmanuelle HAMEL, Département Formation et ressources Direction animation

Plus en détail

Natation Santé Assemblée Générale DAUPHINE SAVOIE Samedi 10 Janvier 2015

Natation Santé Assemblée Générale DAUPHINE SAVOIE Samedi 10 Janvier 2015 Natation Santé Assemblée Générale DAUPHINE SAVOIE Samedi 10 Janvier 2015 Qu est-ce que LA NATATION SANTÉ? LA NATATION SANTÉ est une activité de natation adaptée aux pratiquants mais aussi des activités

Plus en détail

travail S.FEHRI Institut de santé et de sécurité au

travail S.FEHRI Institut de santé et de sécurité au PROMOTION DE LA SANTE EN MILIEU DE TRAVAIL «La prévention du diabète» Promouvoir la santé globale des travailleurs au cours de l exercice de la médecine du travail S.FEHRI Institut de santé et de sécurité

Plus en détail

Le diabète. Problème de santé publique

Le diabète. Problème de santé publique Le diabète Problème de santé publique Plan I. Rappels diabète II. Epidémiologie du diabète III. Coût du diabète IV. Prévention du diabète Primaire Secondaire Tertiaire Le diabète : définition Le diabète

Plus en détail

Plan National de prévention par les Activités Physiques ou Sportives 2008

Plan National de prévention par les Activités Physiques ou Sportives 2008 Plan National de prévention par les Activités Physiques ou Sportives 2008 Jean-Luc Grillon Médecin conseiller DRDJS/DRDASS Champagne-Ardenne Correspondant régional PNNS Medec, 11 mars 2009 Activité Physique

Plus en détail

Agir ensemble en Prévention

Agir ensemble en Prévention Agir ensemble en Prévention www.mgc-prevention.fr Le contexte de santé 80% des 18-64 ans n atteignent pas l objectif des 10 000 pas par jour 50% des seniors sont sédentaires avec moins de 5 000 pas par

Plus en détail

Je vous remercie de l'attention que vous lui porterez et vous prie de croire en l'expression de mes sentiments confraternels.

Je vous remercie de l'attention que vous lui porterez et vous prie de croire en l'expression de mes sentiments confraternels. TAMPON MÉDECIN Le., à. Objet : orientation pour une inclusion efformip Chèr(e) Confrère, Je vous adresse en consultation M/Mme, qui présente une pathologie chronique et est intéressé(e) par la pratique

Plus en détail

Activités Physiques et Sportives dans le cadre du PNNS 3 Perspectives

Activités Physiques et Sportives dans le cadre du PNNS 3 Perspectives Activités Physiques et Sportives dans le cadre du PNNS 3 Perspectives CRALIM Domaine des Pierres 23 juin 2011 Dr MC Galland Direction de la Jeunesse et des Sports et de la Cohésion Sociale marie-claude.galland@jeunesse-sports.gouv.fr

Plus en détail

«Organiser et promouvoir l activité physique pour la santé dans le domaine universitaire, du soin et de la recherche»

«Organiser et promouvoir l activité physique pour la santé dans le domaine universitaire, du soin et de la recherche» CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA CONFERENCE DES DIRECTEURS et DOYENS DE STAPS (C3D STAPS) ET LA CONFERENCE DES DOYENS DE PHARMACIE. «Organiser et promouvoir l activité physique pour la santé dans le

Plus en détail

Plan Régional Sport Santé Bien-Être Midi-Pyrénées Comité de Pilotage du 11 juin Rapport conjoint DRJSCS / ARS

Plan Régional Sport Santé Bien-Être Midi-Pyrénées Comité de Pilotage du 11 juin Rapport conjoint DRJSCS / ARS Plan Régional Sport Santé Bien-Être Midi-Pyrénées Comité de Pilotage du 11 juin 014 Rapport conjoint DRJSCS / ARS 1. Rappel des axes du Plan Régional Sport Santé Bien-Être Midi-Pyrénées Axes du PRSSBE

Plus en détail

SYNDROME CORONARIEN AIGU. Un enjeu majeur de santé publique et de santé au travail

SYNDROME CORONARIEN AIGU. Un enjeu majeur de santé publique et de santé au travail SYNDROME CORONARIEN AIGU Un enjeu majeur de santé publique et de santé au travail 400 morts / jour = 147 000 morts / an 1 ère cause de mortalité chez les femmes et les + de 65 ans 2 millions de français

Plus en détail

23 juin 2017 CHALLENGE USEP de Chalon-sur-Saône

23 juin 2017 CHALLENGE USEP de Chalon-sur-Saône Enfile tes baskets, place aux athlètes et en route pour Paris 2024 La 5 ème édition de la rencontre sportive de Chalon-sur-Saône, rebaptisée Challenge USEP, fera une nouvelle fois bouger les jeunes de

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Faculté de Médecine de Constantine Département de Pharmacie EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES Dr LAKEHAL Abdelhak Maître

Plus en détail

Formation en Sport / Santé destinée aux éducateurs sportifs au sein du Campus Sport Bretagne.

Formation en Sport / Santé destinée aux éducateurs sportifs au sein du Campus Sport Bretagne. Formation en Sport / Santé destinée aux éducateurs sportifs au sein du Campus Sport Bretagne. La formation vise à acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour prendre en charge les publics

Plus en détail

Institut SANTÉ PHYSIQUE

Institut SANTÉ PHYSIQUE Institut de Promotion de la Santé Annuaire SANTÉ SANTÉ PHYSIQUE SANTÉ PHYSIQUE Le territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines offre de nombreuses structures locales permettant de faciliter le parcours de santé.

Plus en détail

lundi 16 novembre Activité physique et santé

lundi 16 novembre Activité physique et santé 3 - Activité physique et santé Activité physique (AP) De nombreuses pathologies sont liées à un manque d AP. L organisation mondiale de la santé a établi qu un manque d AP est une des causes majeures de

Plus en détail

L activité physique, découvrez le meilleur des médicaments!

L activité physique, découvrez le meilleur des médicaments! L activité physique, découvrez le meilleur des médicaments! Josiane Laramée B.Sc. Kinésiologue (819) 623-1228 #6479 CSSS ANTOINE-LABELLE SMASH Automne 2013 L activité physique Vos attentes 3*3*3 Définition

Plus en détail

Programme partenarial «Manger mieux, bouger plus en Aquitaine»

Programme partenarial «Manger mieux, bouger plus en Aquitaine» Programme partenarial «Manger mieux, bouger plus en Aquitaine» Alimentation, activité physique & Santé, qualité de vie Comité de pilotage du 27 janvier 2015 Le Un programme alimentation :«Manger et mieux,

Plus en détail

le programme coaching triathlon santé Un outil au service du bien-être

le programme coaching triathlon santé Un outil au service du bien-être le programme coaching triathlon santé Un outil au service du bien-être SOMMAIRE LE TRIATHLON : UNE PRATIQUE SPORTIVE EN PLEINE EXPANSION 4 LES RAISONS DU SUCCèS CHACUN-E SON STYLE, CHACUN-E SA DISCIPLINE

Plus en détail

Les bienfaits de l activité physique sur la santé

Les bienfaits de l activité physique sur la santé Assemblée Générale 2017 Les bienfaits de l activité physique sur la santé Pierre-Henri KROMWEL Les facteurs de risque L âge Le sexe L hérédité Le cholestérol (54,1%) Le tabac (36,4%) L obésité (33,7%)

Plus en détail

David Faeh Fred Paccaud

David Faeh Fred Paccaud Habitudes alimentaires et maladies cardiovasculaires en Suisse David Faeh Fred Paccaud Berne, le 9 juin 2006 1 1400 m o r t a l i t é p o u r 1 0 0' 0 0 0 h a b i t a n t s 1200 1000 800 600 400 200 0

Plus en détail

Dr Laura Fernández Celemín. Responsable des Affaires Scientifiques Conseil Européen d Information sur l Alimentation (EUFIC)

Dr Laura Fernández Celemín. Responsable des Affaires Scientifiques Conseil Européen d Information sur l Alimentation (EUFIC) Dr Laura Fernández Celemín Responsable des Affaires Scientifiques Conseil Européen d Information sur l Alimentation (EUFIC) Charge de morbidité (CDM) La consommation de légumes et de fruits (L&F) en Europe

Plus en détail

Information aux partenaires Stratégie nationale Prévention des maladies non transmissibles

Information aux partenaires Stratégie nationale Prévention des maladies non transmissibles Berne, le 28 novembre 2013 Information aux partenaires Stratégie nationale Prévention des maladies non transmissibles Madame, Monsieur, Chères et chers collègues, Nous avons le plaisir de vous informer

Plus en détail

Activité physique/sport: à prescrire à tous les âges!

Activité physique/sport: à prescrire à tous les âges! Activité physique/sport: à prescrire à tous les âges! Dr Jean-Paul GOUELLO Marathon de la baie du mont Saint-Michel Réanimation Polyvalente centre hospitalier de Saint-Malo jp.gouello@ch-stmalo.fr info@montsaintmichel-marathon.com

Plus en détail

La santé : est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d infirmité.

La santé : est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d infirmité. APS Partie II La santé : est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d infirmité. Notion de santé=médical, physique + bien être,

Plus en détail

Plan Régional Sport Santé Bien-Être Midi-Pyrénées Bilan Objectifs Actions Public cible Pilote(s) Opérateur(s) Public touché

Plan Régional Sport Santé Bien-Être Midi-Pyrénées Bilan Objectifs Actions Public cible Pilote(s) Opérateur(s) Public touché Plan Régional Sport Santé Bien-Être Midi- Bilan 2013 Objectifs Actions Public cible Pilote(s) Opérateur(s) Public touché Pratique des APS pour les personnes atteintes de maladies chroniques non transmissibles

Plus en détail

VIANDE ET SANTE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET CANCER

VIANDE ET SANTE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET CANCER VIANDE ET SANTE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET CANCER Dr Jean-Michel LECERF Service de Nutrition Institut Pasteur de Lille Résumé Les liens entre viande et santé sont quasi sentimentaux, quasi émotionnels.

Plus en détail

Observatoire du risque cardiovasculaire chez les femmes Février 2006

Observatoire du risque cardiovasculaire chez les femmes Février 2006 Observatoire du risque cardiovasculaire chez les femmes Février 2006 Yves MORVAN Directeur de clientèle 01 55 33 20 50 yves.morvan@tns-global.com Méthodologie Cette étude a été réalisée par Omnibus auprès

Plus en détail

Un outil essentiel d analyse

Un outil essentiel d analyse L étude nationale nutrition santé, ENNS 2006-2007 Un outil essentiel d analyse Katia Castetbon, Usen Colloque «De l assiette au champ : le retour de la qualité», 22 octobre 2009, Montpellier Contexte Programme

Plus en détail

Je vous remercie de l'attention que vous lui porterez et vous prie de croire en l'expression de mes sentiments confraternels.

Je vous remercie de l'attention que vous lui porterez et vous prie de croire en l'expression de mes sentiments confraternels. TAMPON MÉDECIN Le., à. Objet : orientation pour une inclusion efformip Chèr(e) Confrère, Je vous adresse en consultation M/Mme, qui présente une pathologie chronique et est intéressé(e) par la pratique

Plus en détail

Prévalence du surpoids, de l obésité et de l hypertension artérielle en milieu professionnel.

Prévalence du surpoids, de l obésité et de l hypertension artérielle en milieu professionnel. 21 ème CONGRES NATIONAL Société Algérienne de Médecine Interne Tlemcen, 15-17 mai 2015 www.lrse-oran.com Prévalence du surpoids, de l obésité et de l hypertension artérielle en milieu professionnel. Y.

Plus en détail

31/10/2013. Trois questions: L activité physique, qu est-ce que c est? A quoi ça sert? Qu est-ce qu il faut faire, finalement?

31/10/2013. Trois questions: L activité physique, qu est-ce que c est? A quoi ça sert? Qu est-ce qu il faut faire, finalement? Trois questions: L activité physique, qu est-ce que c est? A quoi ça sert? Qu est-ce qu il faut faire, finalement? Service Intervention et Gestion en Activités physiques et sportives (ULg) Liège Le 30

Plus en détail

UN OUTIL NOVATEUR, ÉDUCATIF ET LUDIQUE, D ÉVALUATION DE LA FORME.

UN OUTIL NOVATEUR, ÉDUCATIF ET LUDIQUE, D ÉVALUATION DE LA FORME. UN OUTIL NOVATEUR, ÉDUCATIF ET LUDIQUE, D ÉVALUATION DE LA FORME. Porté par l IRFO Conçu par la Ligue Nord/Pas-de-Calais d Athlétisme 2 Une méthode d évaluation de la forme pour tous les publics de 5 à

Plus en détail

Conférence de presse Colloque 26 et Chiffres pour le Luxembourg

Conférence de presse Colloque 26 et Chiffres pour le Luxembourg Conférence de presse Colloque 26 et 27-01-2011 Chiffres pour le Luxembourg Obésité de l adulte: Dans l étude ORISCAV-LUX réalisée par le Centre d Etudes en Santé pour le compte du Ministère de la Santé,

Plus en détail

Les pathologies liées au vieillissement

Les pathologies liées au vieillissement Les pathologies liées au vieillissement 1 Les pathologies liées au vieillissement Le vieillissement est un processus dynamique qui commence dès le début de la vie. L âge biologique de l entrée dans la

Plus en détail

PRESCRIRE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE THÉRAPEUTIQUE : du conseil à l ordonnance

PRESCRIRE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE THÉRAPEUTIQUE : du conseil à l ordonnance PRESCRIRE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE THÉRAPEUTIQUE : du conseil à l ordonnance Dr Bruno Burel Rouen brunoburel@polesantesport.fr Prescrire l activité physique (AP) comme traitement? thérapeutique efficacité prouvée

Plus en détail

Pr. Alain CHAMOUX, Université d Auvergne

Pr. Alain CHAMOUX, Université d Auvergne Pr. Alain CHAMOUX, Université d Auvergne Colloque Cœur et Travail, Paris, 17 novembre 2011 1er poste de mortalité: infarctus, AVC, IVG 1er poste de morbidité: HTA, Angor, insuffisance cardiaque, arythmies

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES Dr. Lakehal I. INTRODUCTION : la transition épidémiologique est une réalité dans beaucoup de régions dans le monde (particulièrement pays en développement).

Plus en détail

Obésité, facteur de risque de la mortalité

Obésité, facteur de risque de la mortalité Knowledge. Experience. Performance. THE POWER OF INSIGHT. Obésité, facteur de risque de la mortalité Elsa Renouf 16 Septembre 2010 1 Introduction Sommaire 1. Un parallèle avec le comportement tabagique

Plus en détail

Charge mondiale Prévention Prise en charge Réponse nationale Recommandations. La portée du rapport

Charge mondiale Prévention Prise en charge Réponse nationale Recommandations. La portée du rapport Charge mondiale Prévention Prise en charge Réponse nationale Recommandations La portée du rapport LA CHARGE MONDIALE DU DIABÈTE Le diabète une maladie chronique grave caracterisée par une glycémie élevée

Plus en détail

Traitement de l obésité par l activité physique. Dr Karine Lacombe Assistante spécialisée en Nutrition CH Lisieux - CHU Caen

Traitement de l obésité par l activité physique. Dr Karine Lacombe Assistante spécialisée en Nutrition CH Lisieux - CHU Caen Traitement de l obésité par l activité physique Dr Karine Lacombe Assistante spécialisée en Nutrition CH Lisieux - CHU Caen Définition «Tout mouvement corporel produit par la contraction des muscles squelettiques

Plus en détail

Document de référence. L obésité

Document de référence. L obésité Document de référence L obésité Table des matières Introduction 2 Définition 2 Diagnostiquer l obésité 2 Les facteurs favorisant l obésité 3 Les conséquences 3 La prévention 3 Les traitements 4 Conclusion

Plus en détail

Stratégies vaccinales A(H1N1)2009 dans 18 pays d Europe, d Amérique du Nord, d Asie et d Océanie, au 31/10/09.

Stratégies vaccinales A(H1N1)2009 dans 18 pays d Europe, d Amérique du Nord, d Asie et d Océanie, au 31/10/09. Département International & Tropical Stratégies vaccinales A(H1N1)2009 d 18 pays d Europe, d Amérique du Nord, d Asie et d Océanie,. Ce bilan au 31 octobre 2009 des stratégies vaccinales A(H1N1)2009 adoptées

Plus en détail

Pour un autre regard sur la santé mentale. Organisé par le

Pour un autre regard sur la santé mentale. Organisé par le Pour un autre regard sur la santé mentale. Organisé par le Les SISM qu est-ce que c est? Créée en 1990, la Semaine d Information sur la santé mentale est un événement annuel qui s adresse au grand public,

Plus en détail

SANTÉ PUBLIQUE ENVIRONNEMENT

SANTÉ PUBLIQUE ENVIRONNEMENT SANTÉ PUBLIQUE ET ENVIRONNEMENT André Cicolella Conseiller Scientifique INERIS 4ème Université Impact Santé Sciences Po 16 Juin 2010 Académies Médecine + Sciences = 0,5 % Enquêtes épidémiologiques de type

Plus en détail

Le casque obligatoire pour les moins de 12 ans

Le casque obligatoire pour les moins de 12 ans Le casque obligatoire pour les moins de 12 ans Une mesure annoncée le 2 octobre dernier à la suite du conseil interministériel de la sécurité routière L obligation du casque fait diminuer la pratique du

Plus en détail

Prévalence et facteurs déterminant la surcharge pondérale chez l adulte : Enquête concernant 130 sujets

Prévalence et facteurs déterminant la surcharge pondérale chez l adulte : Enquête concernant 130 sujets 6ème Congrès maghrébo-français de Médecine Interne Oran 10-12 mai 2013 Prévalence et facteurs déterminant la surcharge pondérale chez l adulte : Enquête concernant 130 sujets Auteurs: Ali-Guechi S., Ait-Kaci

Plus en détail

CŒUR et ACTIVITE PHYSIQUE. Dr Gaëlle VERDIER-JOUBERT - cardiologue - Réadaptation cardiaque Clinique de la Miséricorde

CŒUR et ACTIVITE PHYSIQUE. Dr Gaëlle VERDIER-JOUBERT - cardiologue - Réadaptation cardiaque Clinique de la Miséricorde CŒUR et ACTIVITE PHYSIQUE Dr Gaëlle VERDIER-JOUBERT - cardiologue - Réadaptation cardiaque Clinique de la Miséricorde définitions Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans

Plus en détail

Promotion de la santé et travail

Promotion de la santé et travail Promotion de la santé et travail Françoise Jabot, département SHS Laurent Madec, DSET Journées Santé Travail, 21 octobre 2014 1 Points abordés 1. Promotion de la santé - de quoi parle-t-on? 2. Promotion

Plus en détail

l activité physique Intervention en promotion de la santé : Approche socioécologique Florence Rostan

l activité physique Intervention en promotion de la santé : Approche socioécologique Florence Rostan Intervention en promotion de la santé : approche socioécologique Approche socioécologique appliquée à l activité physique Florence Rostan Chargée de mission en promotion de la santé, Inpes Que sait-on?

Plus en détail

Le Docteur Patrick Bacquaert. Présente: Mieux connaître les enjeux du sport santé

Le Docteur Patrick Bacquaert. Présente: Mieux connaître les enjeux du sport santé Le Docteur Patrick Bacquaert Présente: Mieux connaître les enjeux du sport santé Les questions : Comment communiquer sur les nuisances de la sédentarité? Quels sont les bénéfices d une pratique pour la

Plus en détail

Conseil Général des Hauts de Seine. L obésité chez l adolescent

Conseil Général des Hauts de Seine. L obésité chez l adolescent Conseil Général des Hauts de Seine L obésité chez l adolescent Document confidentiel destiné au Conseil Général des Hauts de Seine octobre 2012 1 L obésité et les adolescents Qu est-ce que l obésité? L

Plus en détail

Alimentation, exercice physique et santé

Alimentation, exercice physique et santé ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CINQUANTE-CINQUIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A55/16 Point 13.11 de l ordre du jour provisoire 27 mars 2002 Alimentation, exercice physique et santé Rapport du Secrétariat

Plus en détail

10/12/2013 ACCOMPAGNEMENT A LA NUTRITION LA NUTRITION. Une nutrition satisfaisante est un facteur de protection de la santé de la santé

10/12/2013 ACCOMPAGNEMENT A LA NUTRITION LA NUTRITION. Une nutrition satisfaisante est un facteur de protection de la santé de la santé Dr DOAN-LAURES B Pédiatre 10/12/2013 ACCOMPAGNEMENT A LA NUTRITION 1 LA NUTRITION Une nutrition satisfaisante est un facteur de protection de la santé de la santé Rôle dans le déterminisme de nombreux

Plus en détail

Les projets de la FRAPS en lien avec le Programme National Nutrition Santé Le 25 novembre - Tours

Les projets de la FRAPS en lien avec le Programme National Nutrition Santé Le 25 novembre - Tours Laboratoire de Santé Publique et de Promotion de la Santé Les projets de la FRAPS en lien avec le Programme National Nutrition Santé Le 25 novembre - Tours Historique Contexte du PNNS Juin 2000 : Rapport

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Observation des Risques et de la Santé Cardio rdio-vasculaire au Luxembourg ORISCAV-LUX 2007-2008 2008 3 ème Conférence Nationale Santé «Vers un Plan National Santé» Marie-Lise LAIR Ala a ALKERWI 7 mai

Plus en détail