Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation alimentaire durable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation alimentaire durable"

Transcription

1 Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable Présenté par : CHALHOUB Habib Directeur de thèse : P. BELOT Robert Co-encadrante : Mme PICARD Fabienne 1

2 PLAN i. Problématique PLAN ii. Définition de la sécurité iii. Relation entre sécurité de et sécurité iv. Les ressources en eau de l Arabie Saoudite v. Le plan adopté par l état visant à l optimisation de l utilisation de vi. Innovation technologique et optimisation de l utilisation de Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation 2 durable

3 Problématique -Problématique Définition de la sécurité Relation entre sécurité de l eau et Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de Innovation technologique et optimisation de Le système mondial sous tensions graduelles (USDA / ERS 2012) En Arabie Saoudite une politique gouvernementale proactive apparait comme un facteur clé d émergence d une technologie innovante et une condition nécessaire pour éviter les futurs conflits internationaux. Spécificité des modes d intervention de l acteur public et du contexte institutionnel, leur but commun «étant de gérer la production des aliments et mettre en place le meilleur système qui garantisse au pays une sécurité stable et durable». Est-ce que cette politique est bien orientée? est elle suffisante pour une sécurité durable? 3 Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable

4 Définition de la sécurité - Problématique Définition de la sécurité Relation entre sécurité de l eau et Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de Innovation technologique et optimisation de l utilisation de La Sécurité complète Conditions pour atteindre la sécurité se focalise sur 2 Axes: 1- la quantité et le type de nourriture nécessaires à fournir a- Quantité relative b- Quantité absolue 2- Obtention de la nourriture a- Production Locale b- Capacité de l état à fournir les moyens financiers pour importation Conclusion : La capacité de la communauté à subvenir aux besoins s potentiels de ses peuples, qui leur permettront de mener une vie saine et active, que ce soit par la production ou l'importation, en fonction de ses propres ressources 4 Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable

5 Relation entre sécurité de et la sécurité -Problématique L'eau est l'origine de la vie et sa source sur la terre Définition de la sécurité Relation entre sécurité de l eau et Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de Il faut une grande quantité d eau pour produire notre nourriture quotidienne. Beaucoup plus que ce l on croit généralement. Innovation technologique et optimisation de Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable 5

6 Relation entre sécurité de l eau et Définition de la sécurité Nous Consommons, en moyenne, de 2 à 3 litres d eau par jour FAO WATER 101 Relation entre sécurité de l eau et Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de Innovation technologique et optimisation de 6 Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable

7 Présentation du projet Définition de la sécurité Il faut 1500 litres d eau pour produire 1 kilo de blé FAO WATER 101 Relation entre sécurité de l eau et Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de Innovation technologique et optimisation de Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable 7

8 Relation entre sécurité de l eau et Définition de la sécurité Et dix fois plus, Soit Litres d eau, pour 1 kilo de viande FAO WATER 101 Relation entre sécurité de l eau et Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de l utilisation de Innovation technologique et optimisation de l utilisation de Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable 8

9 Relation entre sécurité de l eau et Définition de la sécurité Relation entre sécurité de l eau et Pour produire assez de nourriture afin de satisfaire les besoins journaliers d une personne, il faut environ 3000 litres d eau FAO WATER 101 Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de l utilisation de Innovation technologique et optimisation de l utilisation de Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable 9

10 Relation entre sécurité de l eau et Définition de la sécurité Relation entre sécurité de l eau et Les Ressources de en Arabie Saoudite L eau est une ressource renouvelable, mais limitée. Or la population ne cesse pas de croitre, il y a donc de moins en moins d eau disponible pour tous afin de répondre aux besoins permettant de mener une vie saine. Le plan adopté par l état visant a l optimisation de l utilisation de Innovation technologique et optimisation de l utilisation de Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable 10

11 Relation entre sécurité de l eau et Problématique Définition de la sécurité L agriculture utilise environ 70% de l ensemble de consommée. Relation entre sécurité de l eau et Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de l utilisation de Source: Innovation technologique et optimisation de l utilisation de Conclusion Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable 11

12 Les Ressources de en Arabie Saoudite -Problématique Définition de la sécurité Relation entre sécurité de l eau et Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de Innovation technologique et optimisation de Conclusion L'Arabie saoudite est parmi les dix pays les plus pauvres des ressources en eau dans le monde, et au cinquième rang parmi les pays arabes qui souffrent de pénurie d'eau. Nations Unies Les sources traditionnelles a) Les eaux de surface b) Les eaux souterraines 2- Non traditionnelles a) Eaux de mer dessalées 29 stations produit + que 70% de potable b) Traitement des eaux usées 1.2% du besoin total de l Arabie saoudite 12 Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable

13 Le plan adopté par l état; optimisation de Gestion des ressources en eau Définition de la sécurité Relation entre sécurité de l eau et Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de Innovation technologique et optimisation de 1- Gestion de l offre Approvisionnement de la quantité suffisante pour satisfaire la demande 2- Gestion de la demande Utilisation la plus efficace de Augmentation de la sensibilisation des citoyens concernant la conservation des ressources en eau Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable 13

14 Le plan adopté par l état; optimisation de ème Plan de 8ème Plan de développement( ) Deuxième Plan 4ème de développement(1975- Plan développement(1990- de 8 But: 6ème Plan de 1979) 3ème développement( ) Plan de développement( ) Accroître la contribution Premier Introduction: Plan du secteur 1984) de Développement agricole à la diversification ( ) développement( ) 7ème Plan de développement( ) de la base Introduction économique But: Augmentation Révolution mondiale But: de l inflation d importation But: Balance de entre sécurité Changement cultures vers celles Développement Augmentation agricole du durable surfaces de Investissement, prix de pétrole euros ce qui et production. sécurité est équivalent de en qui consomment moins d eau a But: Utilisation Dépenses efficace gouvernementales 50% d de Introduction: augmentation Apparition optimisant par rapport 000d euros des premier Actions la efforts consommation plan :. Baisse de prix promotionnel Actions : But: Soutien augmentation à la recherche But: Lutte précédents contre surfaces et au développement l inflation. Investissement de de production scientifique du blé de 2 a 1.5 R.S Actions: Actions dans les domaines Actions: : utilisation de Actions: des l'agriculture, nouvelles But: Autosuffisance techniques Actions : Limitation Replanification de la de distribution de terres Baisse de prix promotionnel du blé de d irrigation Encouragement construction, hybridation de l'investissement Octroi de barrages de Actions: national dans la distribution le secteur subventions 3.5 a pour 2 R.S les agriculteurs jachères de terres agricole Agricultures extérieur Distribution protégés Subventions des (serres) jachères terres Distributions jachères qui sont pour des arrivées les terres agriculteurs jusqu à jachères Arrêt Résultats 50% : du de prix l'exportation des du blé Arrêt de Résultats distribution équipements : de terre Augmentation jachère agricoles Résultats des subventions Arrêt d émission de nouveaux Augmentation : Résultats de surfaces de Augmentation : Subventions de surfaces Résultats sur de le Apparition production : prix de quelques de et problème consommation produits certificats d eau s de pour dans culture de fourrages production les Diminution Résultats de : 43% de la (Ministère consommation Résultats d agriculture Augmentation : d eau 5.4% régions et de où surfaces l eau) les terres de production Résultats jachères ont,: Diminution de surfaces de production Augmentation de été Surfaces Fourrages eau de 5% de productions distribuées stables Décroissance de surface de production Augmentation de la production par unité de surface consommation de Consommation d eau Diversité stable Baisse de cultivassions du blé des 12.5% produits Baisse de cultivassions du blé Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable 14

15 Le plan adopté par l état; optimisation de Surface Définition de la sécurité Relation entre sécurité de l eau et Surface Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de Innovation technologique et optimisation de Production Production Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable 15

16 Le plan adopté par l état; optimisation de Water use per million m3 Définition de la sécurité Relation entre sécurité de l eau et Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de Innovation technologique et optimisation de Water use per million m er Plan 2ème plan 3ème Plan 4ème Plan 5ème Plan 6ème Plam 7ème Plan Source: Ministère de l'economie et de la Planification Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable 16

17 Innovation technologique et optimisation de Définition de la sécurité Relation entre sécurité de l eau et Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de Innovation technologique et optimisation de Le développement de technologies locales est indispensable pour une sécurité durable car le climat, les sols, les cultures et les conditions des pays sont différents Les technologies agricoles utilisées en Arabie saoudite sont adoptées de l extérieur, ce qui peut créer une dépendance technologique Pourquoi l Arabie Saoudite n est-elle pas en première ligne en matière d innovation technologique dans le domaine de l agriculture? Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable 17

18 Prochains travaux Définition de la sécurité Relation entre sécurité de l eau et Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de Innovation technologique et optimisation de Etude sur la consommation de en agriculture haute technologie, et agriculture traditionnelle Orientation de l action publique vers l agriculture haute technologie, accompagnée d une sensibilisation et d une formation des techniciens qui gèrent le système Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable 18

19 Conclusion -Problématique Définition de la sécurité Relation entre sécurité de l eau et Les Ressources de en Arabie Saoudite Le plan adopté par l état visant a l optimisation de Innovation technologique et optimisation de l utilisation de Conclusion GOOD but not enough 19 Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable

Des hommes et des ressources

Des hommes et des ressources Des hommes et des ressources G 6. La question des ressources alimentaires I. Etude de cas : au Brésil Quelle est la situation alimentaire au Brésil? P 282-283 A. Une grande puissance agricole 1) L agriculture

Plus en détail

Mur des préjugés. Idée reçue Réalité Argumentation

Mur des préjugés. Idée reçue Réalité Argumentation Mur des préjugés Idée reçue Réalité Argumentation 1 Une idée reçue très courante consiste à croire que les gens souffrent de la faim seulement en situation de famine ; or derrière le mot faim se cache

Plus en détail

Sécurité alimentaire : Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif?

Sécurité alimentaire : Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif? Sécurité alimentaire : Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif? Les récentes émeutes de la faim à Maputo, au Mozambique, ont servi à rappeler brutalement que les augmentations

Plus en détail

La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture?

La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture? La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture? Jean-Christophe Debar Fondation pour l agriculture et la ruralité dans le monde Les mercredis du Pavillon

Plus en détail

Pacte d Istanbul pour l Eau

Pacte d Istanbul pour l Eau Pacte d Istanbul pour l Eau Des autorités locales et régionales Réunis à Istanbul en mars 2009, nous Maires et autorités locales et régionales des différentes parties du monde adhérons au présent PACTE

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE Avec Domaine général de formation Compétences transversales Compétences disciplinaires Scénario pédagogique

Plus en détail

Avenir de l environnement mondial 5 (GEO-5): synthèse pour l Asie occidentale

Avenir de l environnement mondial 5 (GEO-5): synthèse pour l Asie occidentale UNDER STRICT EMBARGO: 6 June 2012, 15:30 CET Avenir de l environnement mondial 5 (GEO-5): synthèse pour l Asie occidentale à la veille de Rio+20 Des politiques intégrées sont nécessaires pour affronter

Plus en détail

Opportunités et défis de l utilisation des énergies renouvelables en Agriculture : Cas de la Tunisie

Opportunités et défis de l utilisation des énergies renouvelables en Agriculture : Cas de la Tunisie République Tunisienne Ministère de l Agriculture Opportunités et défis de l utilisation des énergies renouvelables en Agriculture : Cas de la Tunisie Dr. Ali RHOUMA Maitre de Recherche Directeur de la

Plus en détail

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul 5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel Déclaration ministérielle d Istanbul Ministère des Affaires étrangères de Turquie Conseil mondial de l eau 22 mars 2009 Déclaration ministérielle d Istanbul

Plus en détail

Optimiser le dispositif des AMM

Optimiser le dispositif des AMM Avril 2010 RECONNAISSANCE MUTUELLE EUROPEENNE Optimiser le dispositif des AMM Légumes de France Légumes de France : Syndicat national majoritaire des producteurs de Légumes de France. Représente l ensemble

Plus en détail

Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau

Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau 1. DVP : Que boit Jean-Claude Van Damme? 1. DVP : Que boit Jean-Claude Van Damme? Chapitre XII. La question de l accès à l eau Introduction :

Plus en détail

COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES

COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES Présenté par : Thierno Bocar TALL, President Directeur Général tbtall@faber-abref.org Tel. 00228 90 12 52 23 1 PRODERE

Plus en détail

Discours sur la sécurité alimentaire

Discours sur la sécurité alimentaire Discours sur la sécurité alimentaire L alimentation est le besoin le plus fondamental de l homme. Elle est essentielle à la vie et au développement. Le droit à l alimentation est donc la base de tous les

Plus en détail

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC Depuis 2004, le gouvernement du Québec met en œuvre une démarche de développement durable structurée en vue,

Plus en détail

LA GESTION INTÉGRÉE DES BASSINS VERSANTS. par. Jean Burton Ph.D. Centre Saint-Laurent Environnement Canada. Décembre 1992

LA GESTION INTÉGRÉE DES BASSINS VERSANTS. par. Jean Burton Ph.D. Centre Saint-Laurent Environnement Canada. Décembre 1992 LA GESTION INTÉGRÉE DES BASSINS VERSANTS CADRE DE RÉFÉRENCE par Jean Burton Ph.D. - Centre Saint-Laurent Environnement Canada Décembre 992 f i.0 INTRODUCTION Le contexte Plusieurs conférences internationales

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Atelier 4 Gestion des ressources naturelles biodiversité agriculture - Contribution citoyenne

Atelier 4 Gestion des ressources naturelles biodiversité agriculture - Contribution citoyenne Atelier 4 Gestion des ressources naturelles biodiversité agriculture - Contribution citoyenne Ressources naturelles : l eau Impact des boues de STEP (épandue) sur la qualité de l eau : des mesures au préalable

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE *

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * 2011 Adoptée par le conseil d administration le 11 juin 2007, dernières modifications en 2011. PRÉAMBULE Le Cégep de

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition

Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire

Plus en détail

Opportunités de développement d un marché de carbone dans le secteur de l agroforesterie

Opportunités de développement d un marché de carbone dans le secteur de l agroforesterie Opportunités de développement d un marché de carbone dans le secteur de l agroforesterie M. Simone Targetti Ferri PHD University of Basilicata Consultant FAO Maroc Prof. Severino Romano School of Agricultural,

Plus en détail

Conférence ministérielle africaine sur l environnement. Renforcer la capacité d adaptation au climat en Afrique : de l engagement politique à l action

Conférence ministérielle africaine sur l environnement. Renforcer la capacité d adaptation au climat en Afrique : de l engagement politique à l action NATIONS UNIES DOCUMENT DE TRAVAIL POUR LE DIALOGUE MINISTERIEL SUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES EP Conférence ministérielle africaine sur l environnement Version non éditée Distr.: Générale

Plus en détail

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Recommandations Vers

Plus en détail

Géographie. Chapitre n.. La question des ressources alimentaires

Géographie. Chapitre n.. La question des ressources alimentaires Géographie Chapitre n.. La question des ressources alimentaires I) La situation alimentaire aux Etats-Unis et au Soudan Problématique : Quelles sont les différences entre la situation alimentaire aux Etats-Unis

Plus en détail

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE Présenté par W. L. Manungo Secrétaire pour les finances, Zimbabwe Plan de la présentation Introduction Structure

Plus en détail

Retour au Plein Emploi?

Retour au Plein Emploi? Retour au Plein Emploi? Fiche 45 JAMES E. MEADE Dans ce petit livre (Economica, 1995, 88 p.) préfacé par Robert M.Solow (prix Nobel), James E. Meade (prix Nobel) propose des solutions macro-économiques

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

La Régie en 10 Questions

La Régie en 10 Questions La Régie en 10 Questions l eau d aujourd hui d 1 Le choix de la gestion directe. Pourquoi? Une dynamique engagée Municipaliser la gestion de l eau s inscrit dans une volonté affirmée de redonner un sens

Plus en détail

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014.

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable Communiqué de presse - Mars 2013 Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable 2 «Par son métier, en lien direct avec le monde agricole, par ses

Plus en détail

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau Eau et énergie Énergie et CO2 PLAN Changement climatique Un scénario alternatif est possible L Union Pour la Méditerranée Le Plan Solaire pour la Méditerranée IMEDER Beyrouth, Forum de l Energie, 30 septembre-1

Plus en détail

Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux

Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux Eau, agriculture et sécurité alimentaire: faire face aux changements globaux Billy Troy, Fondation FARM Partage du savoir en Méditerranée (7) Tunis, 19 mai 2012 Sécurité hydrique et sécurité alimentaire

Plus en détail

Promouvoir l'agriculture familiale pour résoudre les grands défis contemporains

Promouvoir l'agriculture familiale pour résoudre les grands défis contemporains Promouvoir l'agriculture familiale pour résoudre les grands défis contemporains MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Le secteur agricole est

Plus en détail

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction Revue n 425 Dossier : LES BIOCARBURANTS Traduction de l article What Role for Biofuels in the Global Energy Scene? de Claude MANDIL et Fatih BIROL de l Agence Internationale de l Energie (AIE/IEA) Quel

Plus en détail

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment Développement durable et villes chinoises: l efficacité énergétique dans le bâtiment Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment 5 e Symposium de Recherche Urbaine

Plus en détail

Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne?

Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne? Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne? Les récentes inondations au Pakistan illustrent les effets dévastateurs que les événements naturels peuvent avoir sur

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale L ENERGIE : UN FACTEUR DE COMPETITIVITE MAJEUR POUR LES IAA L agroalimentaire représente 15%

Plus en détail

RAPPORT DE L ATELIER

RAPPORT DE L ATELIER République de Côte d Ivoire Union Discipline - Travail ---------------- AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT AUTORITE NATIONALE DU MDP CÔTE D IVOIRE En partenariat avec : UNEP RISOE CENTER UNION EUROPEENNE

Plus en détail

Géographie. Chapitre n. L accès à l eau

Géographie. Chapitre n. L accès à l eau Géographie Chapitre n. L accès à l eau I) Les ressources en eau en Australie Problématiques : Pourquoi les habitants d Aldinga ont-ils adopté une telle attitude face à l eau? Comment l eau est-elle utilisée

Plus en détail

NOTE DU BCC SUR LA COOPERATION AGRICOLE

NOTE DU BCC SUR LA COOPERATION AGRICOLE AGRICULTURE OIC/COMCEC/30-14/D(30) NOTE DU BCC SUR LA COOPERATION AGRICOLE BUREAU DE COORDINATION DU COMCEC Novembre 2014 COMCEC COORDINATION OFFICE November 2014 NOTE SUR LA COOPERATION AGRICOLE L agriculture

Plus en détail

LE SECTEUR DE L EAU EN JORDANIE : ENJEUX ET ENSEIGNEMENTS. Présentation des enjeux du secteur

LE SECTEUR DE L EAU EN JORDANIE : ENJEUX ET ENSEIGNEMENTS. Présentation des enjeux du secteur LE SECTEUR DE L EAU EN JORDANIE : ENJEUX ET ENSEIGNEMENTS Présentation des enjeux du secteur Avec des taux d accès proches de 100 %, les enjeux de l eau et l assainissement en Jordanie ne sont pas l accès

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance)

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) Pour plus d'informations, veuillez visiter le site: http://www.mop.gov.eg/vision/egyptvision.aspx La culture La stratégie

Plus en détail

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 36 98 21; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavs_mail@yaho.fr; iavs.refer.ne http:// iavs.6mablog.com Agreement n 2001-1080/MESSR/AG/SG/DGESRS Rapport

Plus en détail

Nouveau Cadre et Objectifs de la loi énergétique marocaine. Chakib Laghzaoui ADIWATT Afrique http://www.adiwatt.com

Nouveau Cadre et Objectifs de la loi énergétique marocaine. Chakib Laghzaoui ADIWATT Afrique http://www.adiwatt.com Nouveau Cadre et Objectifs de la loi énergétique marocaine Chakib Laghzaoui ADIWATT Afrique http://www.adiwatt.com Loi 13-09 Le développement des sources d énergies renouvelables nationales constitue l

Plus en détail

Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Une voie à suivre

Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Une voie à suivre Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Institut international de recherche sur les politiques alimentaires www.ifpri.org Actualisé le 27 octobre 2007 Préoccupé

Plus en détail

Recommandations du séminaire

Recommandations du séminaire UNION DU MAGHREB ARABE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL RABAT Banque Africaine de Développement Le Secrétariat Général de l`uma, avec l`appui de la BAD, a organisé un Séminaire Maghrébin sur l adaptation de l Agriculture,

Plus en détail

Table des matières - I - Choix du thème de recherche 13 Les objectifs 14 Question principale 14 Les hypothèses 15

Table des matières - I - Choix du thème de recherche 13 Les objectifs 14 Question principale 14 Les hypothèses 15 Table des matières - I - Table des matières Avant-propos...3 Introduction...9 Problématique...13 Choix du thème de recherche 13 Les objectifs 14 Question principale 14 Les hypothèses 15 Méthodologie...17

Plus en détail

Réalité des installations en agriculture paysanne en France et besoins financiers

Réalité des installations en agriculture paysanne en France et besoins financiers Réalité des installations en agriculture paysanne en France et besoins financiers L'agriculture paysanne «L agriculture paysanne doit permettre à un maximum de paysans répartis sur tout le territoire de

Plus en détail

Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles?

Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles? Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles? FENETRE SUR L AGRICULTURE, 19 sept. 2014 «Le défi de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

Présenté par : Mr. Hassan BAHHAR

Présenté par : Mr. Hassan BAHHAR المملكة المغربية Royaume du Maroc Secrétariat d État Chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Environnement Programme National de lutte contre la Pollution Atmosphérique (PN-Atm) Présenté

Plus en détail

L APPORT DE L AUDIT INTERNE AU SECTEUR PUBLIC: GESTION PAR LA PERFORMANCE

L APPORT DE L AUDIT INTERNE AU SECTEUR PUBLIC: GESTION PAR LA PERFORMANCE L APPORT DE L AUDIT INTERNE AU SECTEUR PUBLIC: GESTION PAR LA PERFORMANCE CONFÉRENCE INTERNATIONALE FRANCOPHONE DE L UFAI ESTHER STERN, CONSEILLÈRE INTERRÉGIONALE, GESTION DES FINANCES PUBLIQUES NATIONS

Plus en détail

Intervention de Mme NOURA LAROUSSI DG/ANME

Intervention de Mme NOURA LAROUSSI DG/ANME DEUXIEME ATELIER TUNISO-ALLEMAND SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES SESSION1 : STRATEGIE ET FEUILLE DE ROUTE POUR LE SECTEUR Intervention de Mme NOURA LAROUSSI DG/ANME Tunis le 30 octobre 2012 1 Plan Solaire

Plus en détail

Compte Rendu de l Atelier. Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques. Le 9 décembre 2010

Compte Rendu de l Atelier. Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques. Le 9 décembre 2010 Compte Rendu de l Atelier Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques 1. Contexte Le 9 décembre 2010 Beyrouth - Liban Les besoins en investissement pour

Plus en détail

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa et Draa. Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA. Octobre 2011

Agence du Bassin Hydraulique du Souss Massa et Draa. Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA. Octobre 2011 Ressources en Eau SOUSS MASSA DRAA Octobre 2011 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DE SOUSS MASSA ET DRAA AVENUE PRINCE MOULAY ABDELLAH - VILLE NOUVELLE - BP 432 - AGADIR Secrétariat/ 05-28-84-25-51*Standard/

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Novembre 2008 Introduction : CONTEXTE ET CONJONCTURE national et international l augmentation des cours des matières premières

Plus en détail

Gestion des écosystèmes

Gestion des écosystèmes Gestion des écosystèmes Programme des Nations Unies pour l environnement Aperçu Le bien-être dépend de la santé des écosystèmes. Un écosystème peut se définir comme un ensemble dynamique constitué de plantes,

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014 :

APPEL A PROJETS 2014 : APPEL A PROJETS 2014 : ASSAINISSEMENT ET ENERGIE REDUIRE L IMPACT ENERGETIQUE DES SYSTEMES D ASSAINISSEMENT DOMESTIQUES RÈGLEMENT Date d ouverture de l appel à projet : 20 janvier 2014 Date limite d envoi

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES Avis Présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

FAO et les 17 Objectifs de développement durable

FAO et les 17 Objectifs de développement durable FAO et les 17 Objectifs de développement durable La FAO/Asselin Principaux messages de la FAO Les objectifs de développement durable offrent la vision d un monde plus juste et plus prospère, pacifique

Plus en détail

Termes de Référence de l Université d été d Afrique centrale

Termes de Référence de l Université d été d Afrique centrale Termes de Référence de l Université d été d Afrique centrale Titre : Economie verte et changements climatiques Date : 12 au 19 avril 2015 Lieu : Bujumbura-Burundi Langues : Français et Anglais. 1. Contexte

Plus en détail

Financer la lutte contre les changements climatiques : la responsabilité internationale de l Union européenne.

Financer la lutte contre les changements climatiques : la responsabilité internationale de l Union européenne. Financer la lutte contre les changements climatiques : la responsabilité internationale de l Union européenne. En janvier 2009, la Commission européenne a publié sa «Communication Copenhague». Ce texte

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

Agir sur les changements climatiques : vers un dialogue élargi à la société civile canadienne

Agir sur les changements climatiques : vers un dialogue élargi à la société civile canadienne ganisation ons Unies éducation, la culture Agir sur les changements climatiques : vers un dialogue élargi à la société civile canadienne Un recueil de textes en réponse à Agir sur les changements climatiques

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

Définition de la souveraineté alimentaire par La Via Campesina

Définition de la souveraineté alimentaire par La Via Campesina Définition de la souveraineté alimentaire par La Via Campesina Forum suisse souveraineté alimentaire Berne, 3 novembre 2009 Valentina Hemmeler Maïga, Uniterre 1 La Via Campesina La Via Campesina est un

Plus en détail

Nikolaos Karavasilis 23 février 2015

Nikolaos Karavasilis 23 février 2015 Nikolaos Karavasilis 23 février 2015 Résumé du projet de Guide de l OCDE pour des chaînes d'approvisionnement agricoles responsables, qui était soumis a consultation en janvier-février 2015 Dans les années

Plus en détail

PERFORMANCE DE L IRRIGATION AU GOUTTE A GOUTTE, UN PROCESSUS DYNAMIQUE. CAS DE LA PLASTICULTURE AU ZIBAN. ALGÉRIE. LAIB Khalil kalilo_agr@hotmail.

PERFORMANCE DE L IRRIGATION AU GOUTTE A GOUTTE, UN PROCESSUS DYNAMIQUE. CAS DE LA PLASTICULTURE AU ZIBAN. ALGÉRIE. LAIB Khalil kalilo_agr@hotmail. PERFORMANCE DE L IRRIGATION AU GOUTTE A GOUTTE, UN PROCESSUS DYNAMIQUE. CAS DE LA PLASTICULTURE AU ZIBAN. ALGÉRIE LAIB Khalil kalilo_agr@hotmail.fr 1 Plan de la Présentation 1. Contexte de l étude 2. Questions

Plus en détail

Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade. Amélioration de la productivité et/ou de la qualité Publication Janvier 2012

Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade. Amélioration de la productivité et/ou de la qualité Publication Janvier 2012 Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade Amélioration de la productivité et/ou de la qualité Publication Sommaire : Introduction... 1 Contexte... 2 Définition... 2 Les types d investissements...

Plus en détail

Proprietary Information Do not release without the express permission of the author

Proprietary Information Do not release without the express permission of the author Enjeux stratégiques & sécuritaires liés aux ressources en eau F. Galland Directeur Général d Environmental Emergency & Security Services Proprietary Information Do not release without the express permission

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

4 th Regional workshop on water demand management in the Mediterranean: Synthesis

4 th Regional workshop on water demand management in the Mediterranean: Synthesis Plan Bleu pour l environnement et le développement en Méditerranée 4 th Regional workshop on water demand management in the Mediterranean: Synthesis Céline Dubreuil-Imbert, Ph.D Water Programme Officer

Plus en détail

Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines. Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse

Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines. Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse Siège du Ministère le 22 Mai 2014 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Principaux objectifs et priorités du ministère pour l année 2014... 3 3. Bilan des

Plus en détail

L investissement nucléaire dans des marchés électriques libéralisés

L investissement nucléaire dans des marchés électriques libéralisés L investissement nucléaire dans des marchés électriques libéralisés S. Dautremont severine.dautremont@cea.fr 1 Introduction Une des grandes interrogations de la libéralisation est de savoir si le marché

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global»

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global» Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être «Partage international en éducation pour un mieux être global» L éducation à la santé au Québec Programmes scolaires

Plus en détail

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Déclaration de Charm el cheikh pour la réduction des risques

Plus en détail

Actions d amélioration de la gestion de l eau

Actions d amélioration de la gestion de l eau Actions d amélioration de la gestion de l eau L eau est au coeur des défis que doit relever le développement à l échelle mondiale. Elle est le lien entre sécurité alimentaire, réduction de la pauvreté,

Plus en détail

Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique

Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique 1 ière Édition Agriculture, changement climatique et responsabilité des organisations Dakar, du 25 au 27 Avril 2013 au CICES Communication

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES ET ALTERNATIVES

LES ENERGIES RENOUVELABLES ET ALTERNATIVES LES ENERGIES RENOUVELABLES ET ALTERNATIVES Atelier pour l Envirothon 18 Novembre 2006 Dans l Histoire Les énergies renouvelables ont été les premières à être utilisées par l homme La biomasse Le vent L

Plus en détail

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION I. Présentation de l action La Région Champagne-Ardenne propose depuis 2003, en collaboration avec l Ademe, un accompagnement technique et

Plus en détail

DECLARATION DE MATADI SUR LE FONCIER AU KONGO CENTRAL. «Une sécurisation foncière pour une sécurité/souveraineté alimentaire au Kongo Central»

DECLARATION DE MATADI SUR LE FONCIER AU KONGO CENTRAL. «Une sécurisation foncière pour une sécurité/souveraineté alimentaire au Kongo Central» DECLARATION DE MATADI SUR LE FONCIER AU KONGO CENTRAL «Une sécurisation foncière pour une sécurité/souveraineté alimentaire au Kongo Central» La terre est une ressource essentielle pour la vie des populations

Plus en détail

Risque climatique et accès à l eau en Méditerranée

Risque climatique et accès à l eau en Méditerranée présente Risque climatique et accès à l eau en Méditerranée Un séminaire organisé par le Réseau Euromed France Jeudi 17 septembre 2015 (14h-17h) Salle Jacques Alliot à l Afd (Paris) En partenariat avec

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Introduction. A quelles conditions les scenarios proposés sont-ils possibles? Seul le scenario 1 semble acceptable Conditions pointées par L.

Introduction. A quelles conditions les scenarios proposés sont-ils possibles? Seul le scenario 1 semble acceptable Conditions pointées par L. 31 Janvier- MAAPRAT Centre d Etude et de Prospective Paris Obstacles à la mise en culture générale des terres disponibles à partir d exemples Ouest-Africains Contributions au séminaire "Terres cultivées,

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

Carnet d acteurs d A PRO BIO

Carnet d acteurs d A PRO BIO Carnet d acteurs d A PRO BIO 4 rue de Dormagen 59350 Saint-André-lez-Lille Tél. : 03.20.31.57.97 - Fax : 03.20.12.09.91 www.aprobio.fr - www.labio-presdechezmoi.fr contact@aprobio.fr A PRO BIO, Pôle de

Plus en détail