Actualités de l année en. oncologie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Actualités de l année en. oncologie"

Transcription

1 Actualités de l année en Le cru 2015 oncologie Angers,, Jeudi 5 mars 2015, Journées FMC Médecins généralistes

2 Actualités et nouveautés Biologie Prévention Diagnostic précoce Traitements Cancérogenèse Sport ++ Poumon - Dépistage TDM - Cellules tumorales circulantes Colorectal - Dépistage de masse : un nouveau test immunologique* (OC- Sensor,Cerba) *sensibilité 80% Thérapies ciblées Mélanome - anti BRAF, anti MEK - immunothérapie+++ Sein HER2+ - pertuzumab, T-DM1 Poumon - TKI 2 ème génération - immunothérapie ++ Ovaire -Anti PARP (BRCA muté) Prostate - enzalutamide - abiratérone Chimiothérapie Sein -Eribuline Soins support

3 Biologie des cancers Le hasard et la malchance Science, 2 janvier 2015 Gare aux dérives interprétatives F. Calvo, Le Monde 14 Janvier TABAC dans 1/3 des cancers les plus graves Alimentation inadéquate ou toxiques environnementaux 10-15% Patrimoine génétique 10% d après P.Jha, NEJM, 2 janvier 2014 PREVENTION ++++

4 Cancer du poumon et dépistage précoce Quoi de neuf? Dépistage TDM basse densité Survie stade précoce >> 1 essai (+) (NLST,2011) Pas de recommandation officielle en France Candidat(e) : ans, tabagisme 30 paquets.années, actif ou sevré depuis moins de 15 ans PLOS ONE, octobre 2014

5 Thérapies ciblées Les cibles à l honneur MEK Trametinib MELANOME BRAFV600E Vemurafenib Dabrafenib MELANOME HER2 Pertuzumab,T-DM1 SEIN HER2+ Récepteurs androgènes Enzalutamide PROSTATE PD1, PD1-L Nivolumab MELANOME, POUMON HER1 /EGFR Afatinib POUMON

6 Immunothérapie et cancer Le retour gagnant Après les interférons, l interleukine 2, les INHIBITEURS DES CHECKPOINTS (les anti CTLA4, anti PD1 et anti PD1Ligand) Un premier modèle de développement : encore le mélanome Des résultats très encourageants (survie++) Des effets secondaires non négligeables (ipimulumab) Des perspectives (adjuvant) De nouveaux horizons (poumon, rein, vessie,.)

7 Immunothérapie et cancer La renaissance - Immunothérapie active - Lever l immunotolérance

8 Anti- PD1/PD-L1 en clinique Tumeurs Taux de réponses AntiPD-1 AntiPD-L1 Nivolumab IgG4 humaine BMS Lambrolizumab IgG4 humanisée Merck BMS IgG4humaine BMS MEDI 4736 IgG1 humaine AstraZeneca MDPL3280 A IgG1humaine Genentech Mélanome 40% 26-37% 17% 29% Rein 20-22% 12% 13% Poumon 30% 21-26% 10% 23% Fumeur/Non F 26%/10% Vessie 43% ORL 13% Ovaire 17% D après ASCO 2014

9 Mélanomes métastatiques Enfin des options thérapeutiques Thérapies ciblées Anti RAF - Vemurafenib - Dabrafenib Anti MEK - Trametinib Association +++ Effets secondaires Retarder l émergence résistance Immunothérapie Anti CTLA4 - Ipilumumab Effets secondaires Anti PD1 - Nivolumab - Pembrolizumab Amélioration survie+++

10 Mélanomes métastatiques Des résultats et des espoirs TKI Anti BRAF Anti MEK Immunothérapie Anti PD1 Anti PD1L NEJM, 22 janvier 2015 NEJM, 1 Janvier 2015

11 Mélanomes et thérapie ciblée Dabrafenib et trametinib > Vemurafenib seul Robert C., NEJM, 2015 Survie globale à 12 mois : 72% vs 65% Survie sans progression : 14 mois vs 7,3 mois

12 Mélanome métastatiques et immunothérapie Le nivolumab (anti PD-1) en 1 ère ligne Population non Braf mutée Robert C., NEJM, janvier 2015

13 Cancer sein métastatique HER2+ La famille thérapeutique s agrandit En 1ère ligne et bientôt en néoadjuvant : le pertuzumab En 2 ème ligne : le T-DM1 Sein Her2+ = 15-20% 1 er : trastuzumab 2 ème : lapatinib 3 ème : TDM1 (2014) 4 ème : pertuzumab (2014)

14 Cancer sein métastatique Her2+ Une nouvelle arme : le pertuzumab (Perjeta ) Etude Cleopatra : Docetaxel + Trastuzumab + Pertuzumab ou Placebo Survie sans progression Survie globale Etude CLEOPATRA, actualisation ESMO 2014 Un pas de plus

15 Cancer sein métastatique Her2+ Une quatrième arme : le T-DM1(Kadcyla ) Etude Emilia Lap = lapatinib Cap = capécitabine Indication 2014 : 2 ème ligne

16 Cancer de la prostate resistant à la castration Les armes thérapeutiques en 2015 Chimiothérapie Docetaxel Cabazitaxel (2014) Hormonothérapie Abiratérone (Zytiga ) Enzalutamide

17 Cancer prostate métastatique Des armes supplémentaires, des lignes nouvelles Agent DCI Classe Indication Critères choix Castration - 1 ère ligne Docetaxel Acétate d abiratérone (Zytiga ) Cytotoxique Taxane Inhibiteur synthèse androgène - après castration - avec castration si charge tumorale élevée - après castration et chimiothérapie - après castration Enzalutamide Antiandrogène - après castration et chimiothérapie - après castration Corticoïdes associés Attention si ATCD épilepsie Cabazitaxel Cytotoxique Taxane - Après échec docetaxel

18 Cancer de la prostate Une nouvelle hormonothérapie : l enzalutamide L enzalutamide est une nouvelle hormonothérapie ciblant le récepteur aux androgènes, dont dépend la croissance tumorale L enzalutamide agit à différentes étapes de la signalisation du récepteur aux androgènes 1 T En se fixant au récepteur aux androgènes Cytoplasme cellulaire RA T ENZALUTAMIDE 2 En inhibant la translocation nucléaire du récepteur Noyau RA Mort cellulaire 3 En inhibant l association du récepteur aux androgènes avec l ADN

19 Cancer de la prostate Une nouvelle hormonothérapie : l enzalutamide ASCO 2014 Rechute après castration, peu ou pas symptomatique, avant chimiothérapie

20 Cancer du poumon Les clés de la décision : les biomarqueurs 2014 : Petites cellules 10-15% Adénocarcinome 50% Source : étude BIOMARQUEURS France, F.Barlesi

21 Cancer poumon ALK+ Le crizotinib fait toujours mieux que la chimiothérapie Oncogène : protéine fusion EML4-ALK Translocation dans 3-9% des adénocarcinomes 1 er inhibiteur : crizotinib Etude phase III 2 ème ligne (PROFILE 007) AMM 2 ème ligne (2013) 2014, en 1 ère ligne ASCO 2014

22 Cancer poumon L immunothérapie arrive aussi Etudes précoces, phase 1-2, post chimiothérapie Anti PD1 Anti PD1L Nivolumab BMS Lambrolizumab Merck BMS BMS MEDI 4736 AstraZeneca MDPL 3280A Genentech 30% 21-26% 10% 23% D après ASCO 2014, Phase III en cours, versus docetaxel

23 Cancer poumon Les nouvelles armes après échappement Thérapies ciblées Inhibiteurs R-EGF 2 ème et 3 ème génération Afatinib (Giotrif ) AZD9291 Inhibiteur ALK 2 ème génération Ceritinib ASCO 2014

24 Cancer de l ovaire BRCA muté Concept de double léthalité PARP inhibiteur AMM 2015

25 Soins de support : brève n 1 ASCO 2014 Prudence aussi avec la capécitabine, essai TRIO 013 analyse post hoc

26 Soins de support : brève n 2 ASCO 2014

27 Soins de support : brève n 3 ASCO 2014

28 Soins de support : brève n 4 ASCO 2014

29

Thérapies ciblées en oncologie

Thérapies ciblées en oncologie Thérapies ciblées en oncologie Quelle place dans l arsenal thérapeutique en 2015? Angers, 5 mars 2015, Journées FMC Médecine Générale De la biologie à la thérapie Comprendre pour traiter Hanahan, Cell,

Plus en détail

Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015

Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015 Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015 Dr Pierre COMBE, Oncologie médicale HEGP pierre.combe@egp.aphp.fr Introduction: Thérapie moléculaire ciblée Activité sur un mécanisme oncogénique Identification

Plus en détail

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Dr Elodie Coquan, oncologue médicale Centre François Baclesse, Caen Introduction Amélioration des connaissances sur la carcinogénèse

Plus en détail

Cancer du sein: soins 2015

Cancer du sein: soins 2015 Cancer du sein: soins 2015 Nouveautés thérapeutiques en pathologie mammaire métastatique Pr. Lionel D Hondt (M.D., Ph.D.) Chef du Service d Oncologie CHU UCL Dinant-Godinne CHU Charleroi, 02 octobre 2015

Plus en détail

Traitements ciblés - Immunothérapie

Traitements ciblés - Immunothérapie Actualités paramédicales et médicales en cancérologie Session parallèle : Oncologie Thoracique 13 mai 2016 Traitements ciblés - Immunothérapie Rémi Veillon Oncologue médical Praticien hospitalier Service

Plus en détail

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Dominique JAUBERT Oncologie-Hématologie Clinique Tivoli BORDEAUX Réseau de cancérologie d Aquitaine La recherche de nouvelles molécules anticancéreuses

Plus en détail

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot Service d Oncologie - Radiothérapie Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Charles Foix- Paris Importance de la prise en charge pluridisciplinaire

Plus en détail

Médicaments prescrits en Oncologie Cas cliniques et QCM

Médicaments prescrits en Oncologie Cas cliniques et QCM Médicaments prescrits en Oncologie Cas cliniques et QCM Dr Florence BANNIE, Pharmacien Dr Laure Kaluzinski, Oncologue Centre Hospitalier Public du Cotentin ARKM 17éme Rencontre Médicale 29 novembre 2014,

Plus en détail

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 Christelle Lévy Centre François Baclesse Ce qui est en train de changer nos pratiques, nouvelles AMM Cancers du sein métastatique RH+ HER2 neg en cas de progression

Plus en détail

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES LES INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES Dr Michaël Duruisseaux, Pr Denis Moro Sibilot Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de

Plus en détail

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Anne-Claire TOFFART EGFR mutés Gefitinib 250 mg x 1/J Cp 250 mg Erlotinib 150 mg x 1/J

Plus en détail

Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV

Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV - Nivolumab OPDIVO - Pembrolizumab KEYTRUDA - Trastuzumab-emtansine TDM-1 KADCYLA - Obinutuzumab GA101 GAZYVARO - Marie-Noëlle Paludetto - Interne

Plus en détail

: Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2014. Dr Pierre COMBE, CCA Cancérologie médicale HEGP pierre.combe@egp.aphp.fr

: Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2014. Dr Pierre COMBE, CCA Cancérologie médicale HEGP pierre.combe@egp.aphp.fr : Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2014 Dr Pierre COMBE, CCA Cancérologie médicale HEGP pierre.combe@egp.aphp.fr Introduction: Thérapie moléculaire ciblée Une thérapie ciblée est un traitement

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

MARQUEURS & TESTS COMPAGNONS. Biomarqueurs moléculaires prédictifs

MARQUEURS & TESTS COMPAGNONS. Biomarqueurs moléculaires prédictifs MARQUEURS & TESTS COMPAGNONS Biomarqueurs moléculaires prédictifs Jean Paul Brouillet, La Grande Motte 2 octobre 2015 Définitions (Guide Méthodologique : Test compagnon associé à une thérapie ciblée, HAS

Plus en détail

Stéphane Vignot. 11 septembre 2008. Service d'oncologie Médicale Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière

Stéphane Vignot. 11 septembre 2008. Service d'oncologie Médicale Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot 11 septembre 2008 Service d'oncologie Médicale Traitements en Oncologie Chirurgie Radiothérapie Chimiothérapie cytotoxique Hormonothérapie Thérapies Moléculaires

Plus en détail

Inhibiteurs de parp [et cancer du sein], où en sommes nous? Suzette Delaloge Institut Gustave Roussy

Inhibiteurs de parp [et cancer du sein], où en sommes nous? Suzette Delaloge Institut Gustave Roussy Inhibiteurs de parp [et cancer du sein], où en sommes nous? Suzette Delaloge Institut Gustave Roussy Conflits d intérêts, S Delaloge, Nov 2015 Consulting / expert Conferences/ formations Research grants

Plus en détail

Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012. H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR

Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012. H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012 H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR Registre des tumeurs d Alger 2007 Incidences Brutes Incidences standardisées Poumon

Plus en détail

La Biologie Moléculaire au service de la Dermatologie

La Biologie Moléculaire au service de la Dermatologie Les Incontournables 2013 en Cancérologie 8 octobre 2013 - Chambéry La Biologie Moléculaire au service de la Dermatologie Présent & Futur Benoît BUSSER bbusser@chu-grenoble.fr Présent L INCa et les PF de

Plus en détail

Les Thérapies Ciblées les plus utilisées dans les Traitements Anti-Cancéreux. Dr William Jacot, Oncologue Médical

Les Thérapies Ciblées les plus utilisées dans les Traitements Anti-Cancéreux. Dr William Jacot, Oncologue Médical Les Thérapies Ciblées les plus utilisées dans les Traitements Anti-Cancéreux Dr William Jacot, Oncologue Médical Thérapies Ciblées Définition Anomalies moléculaires spécifiques des cellules tumorales Molécules

Plus en détail

La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale

La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale Définitions Historique Génomique dans le cancer du sein Utilité Problèmes Futur Chaque personne:

Plus en détail

HER2 et cancer bronchique. Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse

HER2 et cancer bronchique. Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse HER2 et cancer bronchique Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse Plan 1. Qu est ce que HER2? 2. Incidence des anomalies de HER2 3. Profil

Plus en détail

Cardiotoxicité des nouveaux anticancéreux. Dr Marie-Paule SABLIN Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique

Cardiotoxicité des nouveaux anticancéreux. Dr Marie-Paule SABLIN Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique Cardiotoxicité des nouveaux anticancéreux Dr Marie-Paule SABLIN Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique Cœur et Cancer 25 Novembre 2016 Flash-Back Cardiotoxicité

Plus en détail

ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE

ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 - www.academie-medecine.fr Réunion des membres correspondants de la 3 ème division Mercredi 11 mars 2015 de 14

Plus en détail

Étude des mutations PIK3CA

Étude des mutations PIK3CA Étude des mutations PIK3CA Application dans les cancers du sein et les cancers colorectaux métastatiques Alexandre Harlé a.harle@nancy.unicancer.fr Centre Alexis Vautrin Unité de Biologie des tumeurs Département

Plus en détail

À LA RECHERCHE DE MEILLEURS RÉSULTATS

À LA RECHERCHE DE MEILLEURS RÉSULTATS À LA RECHERCHE DE MEILLEURS RÉSULTATS v Les nouveaux cytosta.ques v L associa.on de plusieurs cytosta.ques v L augmenta.on des doses v Les modalités d administra.on v La place dans le temps v L extension

Plus en détail

Les Cancers Féminins, aspects globaux et pluridisciplinaires: Thérapies ciblées en Onco-gynécologie en 2014

Les Cancers Féminins, aspects globaux et pluridisciplinaires: Thérapies ciblées en Onco-gynécologie en 2014 Les Cancers Féminins, aspects globaux et pluridisciplinaires: Thérapies ciblées en Onco-gynécologie en 2014 Dr Pierre COMBE, CCA Cancérologie médicale HEGP pierre.combe@egp.aphp.fr Axe validé et nouvelles

Plus en détail

Programme SHIVA. Dr Christophe Le Tourneau Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900

Programme SHIVA. Dr Christophe Le Tourneau Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900 Programme SHIVA Dr Christophe Le Tourneau Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900 Institut Curie Jeudi 29 novembre 2012 Introduction Chirurgie 20 ème

Plus en détail

METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante

METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante «Chimiotherapie» = chimiothérapies (cytotoxiques) et

Plus en détail

Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers

Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers Biomarqueurs et cancers o Identification d altérations génétiques au sein des cellules cancéreuses => nouveaux biomarqueurs moléculaires diagnostic

Plus en détail

CANCERS UROLOGIQUES. H.DJEDI Alger le 13-06-2014

CANCERS UROLOGIQUES. H.DJEDI Alger le 13-06-2014 CANCERS UROLOGIQUES H.DJEDI Alger le 13-06-2014 Cancer de la prostate Enfin une plénière! 790 patients inclus (2006-2012) Stratification Volume de la maladie Important versus faible Âge > 70 versus < 70

Plus en détail

Epidémiologie du cancer bronchique : des considérations générales à l aspect moléculaire

Epidémiologie du cancer bronchique : des considérations générales à l aspect moléculaire Epidémiologie du cancer bronchique : des considérations générales à l aspect moléculaire Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse Plan

Plus en détail

Tumeurs fréquentes au cabinet du médecin de famille

Tumeurs fréquentes au cabinet du médecin de famille S G I M G R E AT U P DAT E Tumeurs fréquentes au cabinet du médecin de famille Sacha I. Rothschild Departement Innere Medizin, Medizinische Onkologie, Universitätsspital Basel Quintessence Parmi les causes

Plus en détail

Essais en Oncologie Digestive. Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant

Essais en Oncologie Digestive. Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant Essais en Oncologie Digestive Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant ADCI : FFCD 1103 Estomac résécable M0, à cellules indépendantes (ADCI) Phase II / III Intérêt de la chimio péri-op pour les cancers gastriques

Plus en détail

Les biomarqueurs comme tests d éligibilité aux thérapies ciblées

Les biomarqueurs comme tests d éligibilité aux thérapies ciblées Les biomarqueurs comme tests d éligibilité aux thérapies ciblées Christophe Le Tourneau, MD, PhD Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900 Académie Nationale

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 1 et les «ESMO Clinical Practice Guidelines for diagnosis, treatment

Plus en détail

Brèves de l AERIO. Introduction. Patients et méthodes. Résultats

Brèves de l AERIO. Introduction. Patients et méthodes. Résultats Oncologie (2016) 18:76-80 DOI 10.1007/s10269-016-2584-2 REVUE DE PRESSE DE L AERIO / AERIO PRESS REVIEW Brèves de l AERIO AERIO News in Brief Androgen receptor splice variant 7 et efficacité des taxanes

Plus en détail

La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013

La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013 La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013 Réunion GFPC Paris, décembre 2013 Pr D Damotte Pathologie Hôpitaux universitaires paris centre BRAF: voie MEK / ERK AMM mélanome en 2011 La recherche BRAF

Plus en détail

Nouveautés thérapeutiques en Cancérologie. Dr Sophie Sadot-Lebouvier ICO-Centre René Gauducheau

Nouveautés thérapeutiques en Cancérologie. Dr Sophie Sadot-Lebouvier ICO-Centre René Gauducheau Nouveautés thérapeutiques en Cancérologie Dr Sophie Sadot-Lebouvier ICO-Centre René Gauducheau Généralités Taux pour 100 000 habitants 150,000 Évolution de l incidence 112,500 75,000 37,500 Prostate Sein

Plus en détail

LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES DE L ASCO

LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES DE L ASCO Communiqué de presse Villejuif, jeudi 30 mai 2013 49 ème congrès de l American Society of Clinical Oncology (ASCO, Chicago, USA, 31 mai 4 juin 2013) LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 4 juin 2010

Communiqué de presse. Bâle, le 4 juin 2010 Communiqué de presse Bâle, le 4 juin 2010 Roche présente, au congrès de l ASCO, les premières données concernant la nouvelle génération d anticorps à visée thérapeutique et d autres traitements ciblés

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 2, ASCO, ESMO et NCCN, serviront de cadre général aux recommandations

Plus en détail

SOINS ET VIE DES MALADES. www.e-cancer.fr JUIN 2010. C O L L E C T I O N Rapports & synthèses

SOINS ET VIE DES MALADES. www.e-cancer.fr JUIN 2010. C O L L E C T I O N Rapports & synthèses Mesure 21 SOINS ET VIE DES MALADES JUIN 2010 Programme INCa pour la détection prospective des biomarqueurs émergents dans le cancer du poumon, le cancer colorectal et le mélanome : une nouvelle approche

Plus en détail

Thérapeutiques ciblées en cancérologie: du criblage à la prescription. Christine Rebischung, oncologie médicale

Thérapeutiques ciblées en cancérologie: du criblage à la prescription. Christine Rebischung, oncologie médicale Thérapeutiques ciblées en cancérologie: du criblage à la prescription Christine Rebischung, oncologie médicale Mécanisme d action de la chimiothérapie -Action sur les mécanismes de division de la cellule

Plus en détail

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein MC Mathieu 26 octobre 2012 Classification classique Type de carcinome infiltrant : classification OMS avec 18 types

Plus en détail

Innovations thérapeutiques dans les cancers de l ovaire. Alexandra Leary, MD, PhD Cours de Chimiothérapie Gustave Roussy Janvier 2016

Innovations thérapeutiques dans les cancers de l ovaire. Alexandra Leary, MD, PhD Cours de Chimiothérapie Gustave Roussy Janvier 2016 Innovations thérapeutiques dans les cancers de l ovaire Alexandra Leary, MD, PhD Cours de Chimiothérapie Gustave Roussy Janvier 2016 Sommaire Les inhibiteurs de PARP: Au-delà des mutations BRCA En première

Plus en détail

Vers le traitement personnalisé du cancer de la prostate

Vers le traitement personnalisé du cancer de la prostate Vers le traitement personnalisé du cancer de la prostate Dr Denis Maillet Oncologie médicale Centre Hospitalier Lyon Sud CRCL - UMR INSERM 1052 - CNRS 5286 C est quoi la médecine personnalisée? C est quoi

Plus en détail

CANCÉROLOGIE. Cours n 3 :

CANCÉROLOGIE. Cours n 3 : UE2 : Cancérologie Pr Lehmann-Che et Pouessel Mercredi 26 septembre 10h30-12h30 Ronéotypeuse : Aurore Valentin Ronéolectrice : Marion Whiston CANCÉROLOGIE Cours n 3 : De la biologie moléculaire des cancers

Plus en détail

Intérêts et limites de la médecine de précision en Oncologie

Intérêts et limites de la médecine de précision en Oncologie 30èmes Journées Pédagogiques et Scientifiques de l AE2BM 11 & 12 sept 2014 - Lyon Intérêts et limites de la médecine de précision en Oncologie Benoît BUSSER bbusser@chu-grenoble.fr Intérêt des Marqueurs

Plus en détail

Les Biomarqueurs moléculaires en Oncologie

Les Biomarqueurs moléculaires en Oncologie Les Biomarqueurs moléculaires en Oncologie Institut de Cancérologie de Lorraine Service de Biopathologie CNRS UMR7039 CRAN Université de Lorraine Pr Jean-Louis Merlin Définition Un biomarqueur est une

Plus en détail

CENTRE INTÉGRÉ. La cardiologie et l oncologie, deux domaines très actifs. DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LAVAL

CENTRE INTÉGRÉ. La cardiologie et l oncologie, deux domaines très actifs. DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LAVAL La recherche clinique à l Hôpital de la Cité-de-la Santé: Martine Montigny et Nathalie Aucoin CENTRE INTÉGRÉ DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LAVAL La cardiologie et l oncologie, deux domaines très actifs.

Plus en détail

Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy

Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy Thérapies ciblées 06 Octobre 2015 Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy Contexte Incidence en augmentation Formes métastatiques: pronostic redoutable, médiane de survie

Plus en détail

«CHIMIOTHÉRAPIES ORALES» ET «TRAITEMENTS À DOMICILE» Cancers du Sein E.C ANTOINE, ISHH, CENTRE HARTMANN, NEUILLY/SEINE

«CHIMIOTHÉRAPIES ORALES» ET «TRAITEMENTS À DOMICILE» Cancers du Sein E.C ANTOINE, ISHH, CENTRE HARTMANN, NEUILLY/SEINE «CHIMIOTHÉRAPIES ORALES» ET «TRAITEMENTS À DOMICILE» Cancers du Sein E.C ANTOINE, ISHH, CENTRE HARTMANN, NEUILLY/SEINE «CHIMIOTHÉRAPIES ORALES» ET «TRAITEMENTS À DOMICILE» DANS QUEL CADRE? QUALITÉ DE VIE,

Plus en détail

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en 2012

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en 2012 RECHERCHE DÉCEMBRE 2012 Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en 2012 C O L L E C T I O N Bilans d activité & d évaluation LES TESTS PRÉDICTIFS DANS LES PLATEFORMES DE GÉNÉTIQUE

Plus en détail

Angiogénèse et cancers gynécologique

Angiogénèse et cancers gynécologique Angiogénèse et cancers gynécologique Dr Thibault de La Motte Rouge Compréhension de la biologie tumorale : les années 2000 Perte de l apoptose Auto-suffisance en signal de croissance Insensibilité aux

Plus en détail

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE La mise à jour à jour a été effectuée à partir des recommandations 2010 en onco-urologie (AFU, EAU, ESMO, INCA),

Plus en détail

Hiver 2013. Tests associés... Comment savoir s ils sont sécuritaires et efficaces?

Hiver 2013. Tests associés... Comment savoir s ils sont sécuritaires et efficaces? Hiver 2013 Tests associés... Comment savoir s ils sont sécuritaires et efficaces? Tests associés... Comment savoir s ils sont sécuritaires et efficaces? Notre article précédent, Médecines personnalisées,

Plus en détail

Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie

Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie Plateforme de génétique moléculaire des cancers de l Arc Alpin CHU de Grenoble Les incontournables

Plus en détail

Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN

Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN Ce référentiel a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels regroupant le Réseau Onco-normand (RON) et

Plus en détail

N 6 Septembre 2012. Infos pratiques. Actualités. Zoom. Interview. Revue de la littérature. Un regard différent. la lettre. sur la cancérologie

N 6 Septembre 2012. Infos pratiques. Actualités. Zoom. Interview. Revue de la littérature. Un regard différent. la lettre. sur la cancérologie ONCO n e w s la lettre CA H P P sur la cancérologie Infos pratiques. Point sur les thérapies ciblées actuelles et en développement. Oncodage, le nouvel outil de dépistage gériatrique, proposé par l INCA.

Plus en détail

Highlights : Highlights en oncologie. Nouveaux horizons en oncologie

Highlights : Highlights en oncologie. Nouveaux horizons en oncologie Highlights : Highlights en oncologie Nouveaux horizons en oncologie Ang NEJM 2010 1. Soins de support 2. Mélanome 3. Sein 4. Prostate 5. HPV et cancer 1.1 Soins de support : antiémèse 1.1 Soins de support

Plus en détail

Thérapies ciblées : toxicités digestives. Christophe TOURNIGAND Service d oncologie médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil

Thérapies ciblées : toxicités digestives. Christophe TOURNIGAND Service d oncologie médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil Thérapies ciblées : toxicités digestives Christophe TOURNIGAND Service d oncologie médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil Introduction Toxicités fréquentes Dose-limitantes Altération de la QOL Toxicité

Plus en détail

Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses. Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON

Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses. Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON Cancer de la prostate métastatique 24 novembre 2012 Actualités, innovations

Plus en détail

Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale -

Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale - Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale - Institut Claudius Regaud Les essais en cours Essais en adjuvant ICR, étude PHACS Essais ennéoadjuvant étude HORGEN (HT) Essais en métastatique tumeurs

Plus en détail

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien BOUSQUET Guilhem Paris, 7 décembre 2011 Analyses moléculaires Diagnostic Facteurs pronostiques

Plus en détail

CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements. FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11.

CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements. FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11. CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11.13 Épidémiologie (Etat des lieux, INCA 2013) Le cancer du sein fait partie

Plus en détail

THERAPIES CIBLEES. Mécanismes en jeu et classes thérapeutiques. Sophie Perrin Christine Fagnoni-Legat UPCO Pôle pharmaceutique

THERAPIES CIBLEES. Mécanismes en jeu et classes thérapeutiques. Sophie Perrin Christine Fagnoni-Legat UPCO Pôle pharmaceutique THERAPIES CIBLEES Mécanismes en jeu et classes thérapeutiques Sophie Perrin Christine Fagnoni-Legat UPCO Pôle pharmaceutique 50 ans de traitement des cancers Traitements «conventionnels» Chirurgie, RT,

Plus en détail

Roche présentera d importantes données oncologiques au European Cancer Congress (ECC)

Roche présentera d importantes données oncologiques au European Cancer Congress (ECC) Communiqué de presse Bâle, le 23 septembre 2013 Roche présentera d importantes données oncologiques au European Cancer Congress (ECC) Avastin, Herceptin, Kadcyla et Zelboraf, traitements établis, figureront

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 28 septembre 2014

Communiqué de presse. Bâle, le 28 septembre 2014 Communiqué de presse Bâle, le 28 septembre 2014 Un protocole à base de Perjeta, médicament de Roche, a prolongé de 15,7 mois la vie de patients atteints d un type de cancer du sein métastatique agressif,

Plus en détail

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Octobre 2014 Médecine «génomique» personnalisée La médecine «génomique» personnalisée repose sur l identification de sous-groupes de

Plus en détail

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse.

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse. La situation du cancer, quelques chiffres clés Les candidats médicaments 375 composés en phase II, III Les classes thérapeutiques à large spectre restent privilégiées (56%) Mais l innovation se trouve

Plus en détail

Importance du développement des biomarqueurs par un industriel

Importance du développement des biomarqueurs par un industriel Importance du développement des biomarqueurs par un industriel Dr Frédéric Eberlé, responsable médical Roche Diagnostics France Marseille, 27 mars 2015 Terminologie Biomarqueurs, Tests de diagnostic, Tests-compagnons

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, Juillet 31, 2015

Communiqué de presse. Bâle, Juillet 31, 2015 Communiqué de presse Bâle, Juillet 31, 2015 Un protocole à base de Perjeta, médicament de Roche, a été homologué en Europe pour une utilisation avant chirurgie lors de cancer du sein agressif de stade

Plus en détail

Nouveaux anticancéreux

Nouveaux anticancéreux NOUVEAUX ANTICANCÉREUX 17ème Congrès Suisse des soins en oncologie BERNE 01/04/2015 Nouveaux anticancéreux Markus Joerger MD PhD ClinPharm Department of Medical Oncology Cantonal Hospital St.Gallen Switzerland

Plus en détail

Cancer bronchique non à petites cellules. Première ligne, et après? Combien de lignes?

Cancer bronchique non à petites cellules. Première ligne, et après? Combien de lignes? Cancer bronchique non à petites cellules Première ligne, et après? Combien de lignes? Christos Chouaid ( Créteil) Liens d intérets Au cours de ces 5 dernières années, j ai perçu des honoraires ou des financements

Plus en détail

Cancer du sein HER2+ Le point sur les thérapeutiques ciblées

Cancer du sein HER2+ Le point sur les thérapeutiques ciblées Sénologie Cancer du sein HER2+ Le point sur les thérapeutiques ciblées Pr Nicole Tubiana-Mathieu*, Sophie Leobon* La prise en charge du cancer du sein a été transformée depuis la mise en évidence et le

Plus en détail

Pourquoi et comment participer à la collecte d échantillons en cancérologie? Conférence-débat Dijon le 8 octobre 2010

Pourquoi et comment participer à la collecte d échantillons en cancérologie? Conférence-débat Dijon le 8 octobre 2010 Pourquoi et comment participer à la collecte d échantillons en cancérologie? Conférence-débat Dijon le 8 octobre 2010 Dr Laurent ARNOULD Département de Biologie et de Pathologie des Tumeurs Centre G-F

Plus en détail

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES PARTICULARITÉS ÉPIDÉMIOLOGIQUES 40 000 nouveaux cas/an en France, 11 000 décès 45% des femmes atteintes ont plus de 65 ans La fréquence s accroît avec l âge, aux USA:

Plus en détail

TYROSINES KINASES ET CANCER

TYROSINES KINASES ET CANCER I/ GÉNÉRALITÉ SUR SIGNALISATION CELLULAIRE TYROSINES KINASES ET CANCER Les cellules fonctionnent en harmonie via des transferts d information, c est la signalisation. Le signal passe directement dans la

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME «ACSE MOLECULAIRE»

PRESENTATION DU PROGRAMME «ACSE MOLECULAIRE» Avril 2013 PRESENTATION DU PROGRAMME «ACSE MOLECULAIRE» Face au développement des nouveau médicaments et du diagnostic moléculaire, l INCa lance un programme pour faciliter l accès à l innovation dans

Plus en détail

RECOMMANDATIONS SUR LA PREVENTION ET LA GESTION DES EFFETS INDESIRABLES DES ANTICANCEREUX PER OS

RECOMMANDATIONS SUR LA PREVENTION ET LA GESTION DES EFFETS INDESIRABLES DES ANTICANCEREUX PER OS RECOMMANDATIONS SUR LA PREVENTION ET LA GESTION DES EFFETS INDESIRABLES DES ANTICANCEREUX PER OS Sous-projet : Prise en charge des toxicités des anticancéreux par voie orale indiqués dans les cancers pulmonaires

Plus en détail

Flash Onco Patients n 4

Flash Onco Patients n 4 Flash Onco Patients n 4 www.tribucancer.org Éditorial Le 48ème colloque de l'american Society of Clinical Oncology (ASCO), qui réunit tous les ans en Juin à Chicago les spécialistes du monde entier pour

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE OUVERTURE DU 4 ÈME ESSAI CLINIQUE TESTANT MONALIZUMAB (IPH2201) Essai clinique de Phase Ib/II testant monalizumab en combinaison avec cetuximab dans les cancers de la tête et du cou en rechute ou métastatiques

Plus en détail

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein HER2 positifs Overall management. Global

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein HER2 positifs Overall management. Global Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein Overall management Global 0 Groupe de travail constitué de : Lydie Aimard, Mario Campone, Bruno Coudert, Véronique

Plus en détail

Protocoles dans le cancer du sein CancerEst. Joseph Gligorov Stéphane Provent

Protocoles dans le cancer du sein CancerEst. Joseph Gligorov Stéphane Provent Protocoles dans le cancer du sein CancerEst Joseph Gligorov Stéphane Provent Organisation de la recherche en oncologie mammaire à CancerEst Les acteurs Services Médicaux d Oncologie Médicale Tenon, St

Plus en détail

D une médecine prédictive à une médecine personnalisée : l exemple de BRCA1 et BRCA2

D une médecine prédictive à une médecine personnalisée : l exemple de BRCA1 et BRCA2 D une médecine prédictive à une médecine personnalisée : l exemple de BRCA1 et BRCA2 Dr Carole CORSINI Département d oncogénétique CHRU Montpellier 24/09/15 Congrès ONCOLR Définition selon l OMS de la

Plus en détail

Cancer du sein HER2+! De la Résistance à la Sédimentation!

Cancer du sein HER2+! De la Résistance à la Sédimentation! Cancer du sein HER2+! De la Résistance à la Sédimentation! Pr. Mario Campone Institut de Cancérologie de l ouest Faculté de Médecine d Angers Centre de Recherche en Cancérologie Nantes-Angers-UMR/INSERM

Plus en détail

Poumon Cible : EGFR. Efficace si. Cancer bronchique métastatique. Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( )

Poumon Cible : EGFR. Efficace si. Cancer bronchique métastatique. Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( ) Poumon Cible : EGFR Cancer bronchique métastatique Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr En 2 ème ligne après une

Plus en détail

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par le Dr Guillaume PLOUSSARD, Hôpital Saint-Louis, Paris

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par le Dr Guillaume PLOUSSARD, Hôpital Saint-Louis, Paris RÉARRANGEMENTS ERG ET RÉSULTATS CLINIQUES CHEZ DES PATIENTS TRAITES PAR ACÉTATE D ABIRATÉRONE: RÉSULTATS DE L ÉTUDE COU-AA- 302 DANS LE CANCER DE LA PROSTATE MÉTASTATIQUE RESISTANT A LA CASTRATION NON

Plus en détail

Evaluation individuelle Du 22 24 mars 2013

Evaluation individuelle Du 22 24 mars 2013 PRINTEMPS DE L AFCOR Le Cancer de la Prostate Evaluation individuelle Du 22 24 mars 2013 QCM CaP à haut risque Place de la chirurgie Pr Michel SOULIE Question 1 Parmi les propositions suivantes concernant

Plus en détail

DU STAGING AU TRAITEMENT

DU STAGING AU TRAITEMENT DU STAGING AU TRAITEMENT Atteindre la cible Dr Christian VANHAELEN Oncologue Médical, CHIREC TRAITEMENTS SYSTEMIQUES DES CANCERS CYTOSTATIQUES THERAPIES CIBLEES: Inhibiteurs de cascades métaboliques Hormonothérapies

Plus en détail

thérapies ciblées collection comprendre et agir

thérapies ciblées collection comprendre et agir Dans le cadre de la prise en charge de votre cancer, votre oncologue vous propose ou vous a prescrit un traitement par thérapies ciblées. Vous vous interrogez sur ce qu elles sont? Comment agissent-elles?

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2011 AVASTIN 25 mg/ml Boîte de 1 flacon de 4 ml (CIP : 566 200-7) Boîte de 1 flacon de 16 ml (CIP : 566 201-3) Laboratoires ROCHE Bevacizumab Liste I Réserve hospitalière

Plus en détail

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2011

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2011 Mesure 21 SOINS ET VIE DES MALADES Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2011 COLLECTION Rapports & synthèses POUR UN ACCÈS AUX THÉRAPIES CIBLÉES : - LES PLATEFORMES

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 10 novembre 2004 GEMZAR 200 mg, lyophilisat pour usage parentéral (IV) Flacon de 10 ml GEMZAR 1000 mg, lyophilisat pour usage parentéral

Plus en détail

ASCO-GU 2012. Le paysage thérapeutique dans le cancer de la prostate résistant à la castration (CPRC) en 2012 29/10/12 1

ASCO-GU 2012. Le paysage thérapeutique dans le cancer de la prostate résistant à la castration (CPRC) en 2012 29/10/12 1 ASCO-GU 2012 Le paysage thérapeutique dans le cancer de la prostate résistant à la castration (CPRC) en 2012 29/10/12 1 Nouveaux agents et nouvelles cibles Signalisation androgénique Cellule tumorale Autres

Plus en détail

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 6 Pathologie mammaire Dystrophie et Cancer du sein Lames virtuelles TP 6 Mastose Carcinome mammaire HES 1 Carcinome mammaire HES 2 Carcinome mammaire

Plus en détail

Quelles perspectives d évolution des traitements à l heure du démembrement moléculaire? Frédéric Di Fiore CHU et CLCC, Rouen

Quelles perspectives d évolution des traitements à l heure du démembrement moléculaire? Frédéric Di Fiore CHU et CLCC, Rouen Quelles perspectives d évolution des traitements à l heure du démembrement moléculaire? Frédéric Di Fiore CHU et CLCC, Rouen Introduction Evolution des traitements du cancer gastrique avancé à l heure

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 avril 2009 NAVELBINE 20 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium PVDC de 1 capsule(s) : 365 948-4 NAVELBINE 30 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s)

Plus en détail