Cét détect. Un nouvel outil pour détecter l acétonémie des vaches laitières = indicateur sur l énergie en début de lactation.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cét détect. Un nouvel outil pour détecter l acétonémie des vaches laitières = indicateur sur l énergie en début de lactation."

Transcription

1 Cét détect Un nouvel outil pour détecter l acétonémie des vaches laitières = indicateur sur l énergie en début de lactation 1

2 Quand tout est normal Glucose alimentaire Graisses de réserve Amidon bactérien C3 Glucose sanguin Quantité suffisante Cellule du foie Acide aminé glucoformateur Glycérol (lipides de réserves) Energie 2

3 Définition de l acétonémie Acétonémie = maladie métabolique de début de lactation Déviation du métabolisme glucidique et lipidique liée à un déficit énergétique important entre apports et besoins Indicateurs d acétonémie : Acétone, BétaHydroxyButyrate (BHB), Acéto-acétate, Toxiques en grande concentration 3

4 Plusieurs types d acétonémie Acétonémie de type I : Cause : Manque d énergie (glucose) Acétonémie de type II Cause : Accumulation de corps gras dans le foie Acétonémie de type III Cause : «Intoxication» par le fourrage : fourrage cétogène 4

5 L acétonémie de type I Glucose alimentaire Graisses de réserve Amidon bactérien C3 Acide aminé glucoformateur Glycérol (lipides de réserves) Glucose sanguin Quantité insuffisante Cellule du foie Energie Corps cétoniques 5

6 L acétonémie de type I En plus compliqué 6

7 L acétonémie de type I La plus fréquente Apparition au bout de 3 à 4 semaines après vêlage ou après un changement alimentaire Très souvent subclinique 7

8 L acétonémie de type I = apport énergétique insuffisant Apport UFL insuffisant (pas assez en quantité, quantité OK mais faible appétit) 2 sortes d acétonémie de type I Primaire : manque d énergie Secondaire : conséquence d une autre pathologie (boiterie, mammite, fièvre de lait,...) 8

9 L acétonémie de type II «Syndrôme de la vache grasse» Glucose alimentaire Amidon bactérien Graisses de réserve Graisses de réserve Graisses de réserve Vache grasse C3 Acide aminé glucoformateur Glycérol (lipides de réserves) Glucose sanguin Glycémie normale mais insuffisante pour faire face à l afflux de lipides Cellules du foie débordées Energie Corps cétoniques 9

10 L acétonémie de type II En plus compliqué 10

11 L acétonémie de type II «Syndrome de la vache grasse» Apparition rapide après vêlage (dans les jours qui suivent) peut être confondue avec une fièvre de lait Causes favorisantes : Tarissement trop long (hyperkératose des papilles du rumen) Excès d alimentation lors du tarissement Hypermobilisation des graisses due au stress Mauvaise transition alimentaire 11

12 Acétonémie de type III = distribution de rations cétogènes Cause : Ac. Butyrique précurseur des corps cétoniques, en fortes concentrations dans les ensilages de mauvaise qualité Pb sur une vache à partir de 100 g/j d acide butyrique Peut arriver avec de l enrubannage d herbe très humide Acétonémie très rare 12

13 Ce qui peut être observé sur l animal Souvent rien! Quelques symptômes possibles d acétonémie Animal qui a maigri Refus d ingestion de concentrés, préfère le foin Odeur de «jus de pomme» dans la respiration Animal constipé Troubles de l équilibre, excitation nerveuse Exprime des troubles après un épisode sanitaire (boiteries, vêlage délicat, ) acétonémie secondaire 13

14 Ce qui peut être observé sur la production laitière Chute de la production ( marquée) Modification de la composition du lait ( du rapport TB/TP) Le TB augmente plus tôt et le TP baisse 14

15 Conséquences au niveau sanitaire Perturbation de la reproduction (réussite en 1 er IA divisée par 2) des kystes ovariens Anoestrus favorisé Ovule de mauvaise qualité de la fréquence de maladies intercurrentes: Mammite Retournement de caillette (x 4 à 8) Métrite (x 3) baisse d efficacité du système immunitaire 15

16 Détection des acétonémies Maladie métabolique sous diagnostiquée en élevage : * Acétonémie clinique : 3 à 4 % des vaches * Acétonémie subclinique : entre 7 et 14 % des animaux (Achard T., 2005, ENVN) Pertes financières estimées : 30 / VL / an (étude Clasel) 16

17 Modèle qui utilise les résultats du CL : TB, TP, BHB et Acétone par analyse IR dans le lait 17

18 Résultats Intégration des résultats dans le valorisé vaches du CL 18

19 Préconisations et conseils Observer son troupeau et ses animaux malades (quels sont leurs antécédents, ) La note CETODETECT ne permet pas de dire 1 ) quel type d acétonémie (I, II ou III) a la vache 2 ) à quel stade de l acétonémie on se trouve! 19

20 Monopropylène glycol : le produit clé contre l acétonémie Précurseur du glucose (2,22UF /kg) Sert pour la synthèse d énergie (transformation des AG via le cycle de Krebs) Disponible rapidement pour la production d énergie : 1/3 transformé dans le rumen et 2/3 absorbé directement dans le sang Dose à ajuster selon les recommandations, la concentration et la forme du produit (liquide ou solide) Attention : peu appétant Coût : 2 à 2,6 /l 20

21 Monopropylène glycol : le produit clé contre l acétonémie Etude sur le terrain : En début de lactation : relance de l appétit, soutien à la production laitière, gestion de la reproduction et de l état. 400 g de MPG de J-1 à J+7 après vêlage (Rukkwamsuk et al., 2005) 21

22 Monopropylène glycol : le produit clé contre l acétonémie Associé ou non au glycérol? Produit très appétant, favorisant l ingestion Métabolisé majoritairement dans le rumen(2/3) Fermente en AGV : C2 et C4, acide gras cétogènes contre-indiqué dans les acétonémies de type II Diminue le coût si associé au propylène (à 20 ou 30 %) Privilégier du MPG pur (à plus de 85%) 22

23 Préconisations et conseils Cas le plus probable : Acétonémie type I Soin individuel sur animaux détectés : Note 1-3 : monopropylène glycol 150 à 200 ml (durée : minimum 4-5 j, recommandé : 2 à 3 semaines) Note 4-5 : associer hépato-protecteur et monopropylène Recommandé : méthionine protégée ou méthionine injectable (méthio B12) Cas ponctuel : 300 à 400 ml ( cumul hépato+mpg) Si on ne fait rien, ce type d acétonémie disparait tout seul Mais contrepartie : baisse de la production Note Perte production (kg) ,5 >5 + Corriger la raison de l acétonémie si elle est secondaire à un problème ( boiterie, mammites, ) 23

24 Préconisations et conseils Cas le plus probable : Acétonémie type I Re-contrôler la ration (en énergie surtout) et les transitions S il y a forte apparition de vaches en orange d un contrôle à l autre Si les vaches en alerte sont dans la même catégorie (ex : surtout des génisses, surtout des vaches à haut potentiel, les toutes dernières vêlées ) A priori, l acétonémie peut apparaître rapidement et peut disparaître rapidement après correction Exemple déjà vu : changement de maïs 24

25 A soupçonner : si acétonémie très proche du vêlage et vache ayant vêlé grasse /!\ Peut être confondue avec fièvre de lait, souvent vache couchée Cas rares Préconisations et conseils La vache ne répond plus aux hormones, le propylène marche mal, voire pas du tout Animaux détectés : Essayer le monopropylène Hépato : méthionine Vétérinaire souvent indispensable Acétonémie type II 25

26 Préconisations et conseils Acétonémie de type III Peut être soupçonnée si : Beaucoup d animaux en acétonémie + Fourrage qui sent l acide butyrique Arrêter le fourrage concerné ou le diminuer et apporter 150 à 200 ml de MPG 26

27 Préconisations et conseils TARIES En prévention sur les taries : MPG de 7-8 j avt vêlage jusqu à 3 semaines (voire pic de lactation) Bolus sur prescription vétérinaire : Kexxtone Matière active : Monensin = probiotique, interdit jusqu en 2013 favorise dans le rumen la production de C3 A mettre 3 semaines avant vêlage, diffusion pendant 3 mois 27

28 Préconisations et conseils En surveillance pour les vaches en lactation Glycémie : < 0,45 g/l 0,45< <0,65 g/l > 0,7 g/l Hypoglycémie Déficit énergétique Cétose Normes Hyperglycémie acidose BHB : <1,4 mmol/l 1,4< < 3 mmol/l > 3 mmol/l Normes Cétose subclinique Cétose clinique 28

29 Préconisations et conseils Résumé : Faire une bonne préparation au vêlage 29

30 Conclusion : indicateur supplémentaire pour évaluer la couverture énergétique de ses vaches Analyse sur échantillons de lait Repérage rapide sur le Flash Vache Intervention pour éviter les impacts zootechniques et financiers trop important 30

PORTES OUVERTES CONSEIL EN ELEVAGE SCEA DU PAPILLON. Arnaud GRESSET 25/02/2016

PORTES OUVERTES CONSEIL EN ELEVAGE SCEA DU PAPILLON. Arnaud GRESSET 25/02/2016 PORTES OUVERTES CONSEIL EN ELEVAGE SCEA DU PAPILLON Arnaud GRESSET 25/02/2016 Quelles sont les principales maladies métaboliques et leurs impacts? La ration et les frais vétérinaires sur la scea du papillon

Plus en détail

Maitriser l alimentation pour optimiser la réussite à l IA

Maitriser l alimentation pour optimiser la réussite à l IA Maitriser l alimentation pour optimiser la réussite à l IA HOMAND Julien nutritionniste CA 52 le 18/02/15 La reproduction : une nécessité économique! Pour faire du lait, il faut un veau Une faible fertilité/fécondité

Plus en détail

Préambule. La stéatose perturbe le fonctionnement du foie.

Préambule. La stéatose perturbe le fonctionnement du foie. Préambule En début de tarissement, la vache laitière ingère 2% de son poids vif, soient 14 kg de Matière Sèche. Trois semaines avant vêlage, du fait de la croissance du veau, son ingestion chute à 1,5%

Plus en détail

La composition fine du Lait

La composition fine du Lait La composition fine du Lait Journées éleveurs Janvier 2013 D. POURCHET N.GAUDILLIERE Minéraux : 0,7 % Matière azotée non protéique : 0,3 % Matière protéique : 3,2% Matière grasse : 3,8% Lactose : 4,7%

Plus en détail

de Dechra Cétose Hypocalcémie Acidose

de Dechra Cétose Hypocalcémie Acidose Le de Dechra Le peripartum est une période cruciale durant laquelle interviennent d importants changements métaboliques, qui peuvent entraîner de graves affections métaboliques chez la vache laitière.

Plus en détail

ALIMENTATION DE LA VACHE LAITIÈRE ANTE-PARTUM. ENJEUX ET STRATÉGIE

ALIMENTATION DE LA VACHE LAITIÈRE ANTE-PARTUM. ENJEUX ET STRATÉGIE ALIMENTATION DE LA VACHE LAITIÈRE ANTE-PARTUM. ENJEUX ET STRATÉGIE F. ENJALBERT Professeur Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse 1 M. VAGNEUR Vétérinaire INTRODUCTION Importance de l immédiat post-partum

Plus en détail

FIDOCL = Conseil Elevage «zone Auvergne-Rhône Alpes»

FIDOCL = Conseil Elevage «zone Auvergne-Rhône Alpes» FIDOCL = Conseil Elevage «zone Auvergne-Rhône Alpes» AFTAA Mercredi 6 Novembre 2013 Reproduction des vaches laitières : Expérimentation THAM, un label nutritionnel FIDOCL Patrice DUBOIS, Rhône Conseil

Plus en détail

L index de transition des vaches laitières TCI : présentation, utilisations pratiques, adaptation française

L index de transition des vaches laitières TCI : présentation, utilisations pratiques, adaptation française L index de transition des vaches laitières TCI : présentation, utilisations pratiques, adaptation française Loïc Commun, Laurent Alves de Oliveira, Kenneth Nordlund Unité Gestion des Elevages - Campus

Plus en détail

La vache tarie: Les bonnes décisions pour les bons résultats, ça peut être simple. Daphnée Lebel Ferme Hec-Bert inc.

La vache tarie: Les bonnes décisions pour les bons résultats, ça peut être simple. Daphnée Lebel Ferme Hec-Bert inc. La vache tarie: Les bonnes décisions pour les bons résultats, ça peut être simple Daphnée Lebel Ferme Hec-Bert inc. Présentation de la ferme 4 robots Troupeau 45% Jersey Circulation libre Arrière-robot

Plus en détail

L approche diagnostic de la transition. Comment détecter les problèmes et améliorer la situation

L approche diagnostic de la transition. Comment détecter les problèmes et améliorer la situation L approche diagnostic de la transition Comment détecter les problèmes et améliorer la situation Patrice Fortier, agr. Valacta Approche diagnostic Beaucoup de données sur la ferme (rapports valacta, DSA,

Plus en détail

Comment améliorer les taux de matières utiles dans le lait? Solutions actuelles et perspectives d avenir

Comment améliorer les taux de matières utiles dans le lait? Solutions actuelles et perspectives d avenir Comment améliorer les taux de matières utiles dans le lait? Solutions actuelles et perspectives d avenir Beckers Yves Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech Département des Sciences agronomiques Zootechnie

Plus en détail

Acidose subaigüe du rumen

Acidose subaigüe du rumen e De fibres et d eau fraîche e Prochain conférencier Éric Martineau e L acidose subaigüe du rumen de quoi donner des ulcères d estomac! L acidose subaigüe du rumen de quoi vous donner des ulcères d estomac!

Plus en détail

27 e Symposium sur les bovins laitiers. Vincent Caldwell Virginie Filteau Clinique Vétérinaire de Coaticook

27 e Symposium sur les bovins laitiers. Vincent Caldwell Virginie Filteau Clinique Vétérinaire de Coaticook sur les bovins laitiers La reproduction sans censure: La vision d un vétérinaire de champ Vincent Caldwell Virginie Filteau Clinique Vétérinaire de Coaticook Résumé Qu est-ce qui se passe? La réalité du

Plus en détail

CORRIGÉ DU DS n 1. 1b) L étude vise à montrer l influence des Ciliés sur la nutrition azotée et permet de préciser la relation avec les bactéries.

CORRIGÉ DU DS n 1. 1b) L étude vise à montrer l influence des Ciliés sur la nutrition azotée et permet de préciser la relation avec les bactéries. CORRIGÉ DU DS n 1 THÈME 1 1a) L étude a pour but de comprendre l importance des Ciliés dans le rumen et ses relations avec les bactéries. L agent défaunant a diminué de façon radicale le nombre de Ciliés.

Plus en détail

Comment favoriser la production d'un lait de qualité destiné à la fabrication de fromages AOP à partir des fourrages de l'exploitation?

Comment favoriser la production d'un lait de qualité destiné à la fabrication de fromages AOP à partir des fourrages de l'exploitation? Comment favoriser la production d'un lait de qualité destiné à la fabrication de fromages AOP à partir des fourrages de l'exploitation? Professeur Francis ENJALBERT École Nationale Vétérinaire de Toulouse

Plus en détail

Conseils pour l affouragement en fonction de la teneur en protéine et du taux d urée

Conseils pour l affouragement en fonction de la teneur en protéine et du taux d urée Conseils pour l affouragement en fonction de la teneur en protéine et du taux d urée L art de l affouragement du bétail laitier consiste à utiliser le plus efficacement possible les fourrages disponibles

Plus en détail

Niveau de production et sensibilité aux maladies chez la vache laitière

Niveau de production et sensibilité aux maladies chez la vache laitière Niveau de production et sensibilité aux maladies chez la vache laitière Nathalie BAREILLE Henri SEEGERS Bio-Agression, Epidémiologie et Analyse de Risque en Santé Animale Quelles sont les question posées?

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LA RENTABILITE DU LITRE DE LAIT?

COMMENT AMELIORER LA RENTABILITE DU LITRE DE LAIT? Septembre 2010 FICHE TECHNIQUE COMMENT AMELIORER LA RENTABILITE DU LITRE DE LAIT? L optimisation économique d une exploitation laitière n est pas chose facile. Toutes les exploitations sont différentes

Plus en détail

DIAGNOSTIC ALIMENTATION : DEMARCHE EN ELEVAGE LAITIER

DIAGNOSTIC ALIMENTATION : DEMARCHE EN ELEVAGE LAITIER CONTROLE LAITIER 44 DIAGNOSTIC ALIMENTATION : DEMARCHE EN ELEVAGE LAITIER L EXPLOITATION Élevage : SITUATION ACTUELLE : Niveau de production : Commune : TB / TP : Effectif vaches laitières : Kg concentré

Plus en détail

Présentation du projet :

Présentation du projet : Présentation du projet : «Développement d une ration alimentaire protéique adaptée à la race Ayrshire» Saint-Hyacinthe, le 1 er mars 2017 Gérard Landry, agr. Directeur de la recherche Productions animales

Plus en détail

Faire du lait avec nos taries

Faire du lait avec nos taries Faire du lait avec nos taries DEBORA SANTSCHI, PhD, agr. Experte en Nutrition et Gestion, R&D Valacta dsantschi@valacta.com La période de transition Tarissement Début de lactation Comment y arriver? Suivi

Plus en détail

Nutrition des vaches allaitantes 11 septembre 2004 Jean-Philippe ROUSSEAU

Nutrition des vaches allaitantes 11 septembre 2004 Jean-Philippe ROUSSEAU Nutrition des vaches allaitantes 11 septembre 2004 Jean-Philippe ROUSSEAU Plan Les besoins des vaches de race limousine Alimentation et santé des veaux Complémentation des broutards sous la mère Besoins

Plus en détail

Moyenne CH-Animaux Herdbook

Moyenne CH-Animaux Herdbook Moyenne CH-Animaux Herdbook Moyenne des races Holstein Swissherdbook (RH/HO/SF/NO) Brune (BS/BO) Production 8 526 kg 7 711 kg 6 917 kg Graisse 3.95 % 4.02 % 4.06 % Protéine 3.21 % 3.27 % 3.38 % Âge au

Plus en détail

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Yves Beckers Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech Unité de Zootechnie Yves.beckers@ulg.ac.be Henri-Chapelle 16 décembre 2009 Unité

Plus en détail

La gestion de l énergie au tarissement. comment s y retrouver? Annick Desjardins, agr.

La gestion de l énergie au tarissement. comment s y retrouver? Annick Desjardins, agr. La gestion de l énergie au tarissement comment s y retrouver? Annick Desjardins, agr. Un petit peu d histoire pour nous aider à comprendre À ce jour 10 ans 5 ans À ce jour De nouveaux outils nous éclairent:

Plus en détail

Acétonémie et métrite aigue. Guillaume Bergeron

Acétonémie et métrite aigue. Guillaume Bergeron Acétonémie et métrite aigue Guillaume Bergeron Cas clinique Vache Holstein de 6 ans Vêlée avec assistance modérée il y a 5 jours Peu d appétit et de lait Temp: 40 0 C Placenta pend àla vulve avec décharges

Plus en détail

La qualité du lait : préoccupation économique majeure en élevage laitier

La qualité du lait : préoccupation économique majeure en élevage laitier La qualité du lait : préoccupation économique majeure en élevage laitier Olivier Salat DVM, ECBHM Clinique vétérinaire de la Haute Auvergne 15100 Saint Flour Introduction Contexte actuel Sensibilité accrue

Plus en détail

Se servir du lait pour l analyse de l état sanitaire et reproducteur

Se servir du lait pour l analyse de l état sanitaire et reproducteur Se servir du lait pour l analyse de l état sanitaire et reproducteur Neil Petreny CanWest DHI Le 7 novembre 2012 Non seulement le lait est l aliment le plus parfait de la nature 1 il est de plus en plus

Plus en détail

Guide d'élevage de la génisse

Guide d'élevage de la génisse Guide d'élevage de la génisse Croissance et développement : Points clés techniques La composition corporelle de l animal évolue avec l âge : jusqu à 6 mois, la composition du kg de croît est essentiellement

Plus en détail

Vache tarie Préparation à la lactation

Vache tarie Préparation à la lactation Vache tarie Préparation à la lactation MEDIABOLUS (Oligo-éléments et vitamines) 2 MEDIABOLUS au tarissement Tarissement Tarissement Début lactation 1 mois 2 mois 1 mois 2 mois 120 jours Couverture des

Plus en détail

n ews dec em b r e 20 16

n ews dec em b r e 20 16 n ews dec em b r e 20 16 edito La ration de base en point de départ Gestion des primipares : VIGILANCE & Performance Le pré troupeau : base de la rentabilité de demain Début de lactation : objectif productivité

Plus en détail

«www.die-fruchtbare-kuh.ch»

«www.die-fruchtbare-kuh.ch» Gestion de l'alimentation La gestion moderne de l'alimentation des vaches laitières est une affaire complexe, qui demande beaucoup de savoir-faire de la part des éleveurs. Ce chaptire ne prétend pas à

Plus en détail

NITROSHURE CONTEXTE. Or, la dégradation des matières premières azotées n est pas constante. 1 kg. 69% (232 g) 27% (63 g)

NITROSHURE CONTEXTE. Or, la dégradation des matières premières azotées n est pas constante. 1 kg. 69% (232 g) 27% (63 g) NITROSHURE CONTEXTE Il est établi qu un régime Vache laitière devrait contenir 17% de Protéine Brute dont : 11 à 12% de Protéine Dégradable, 5 à 6% de Protéine By-pass. La Protéine Dégradable est indispensable

Plus en détail

Contrôle de l énergie dans la ration de vache tarie. Mario Domingue, agronome Expert, Nutrition des bovins laitiers Drummondville 5 Avril 2011

Contrôle de l énergie dans la ration de vache tarie. Mario Domingue, agronome Expert, Nutrition des bovins laitiers Drummondville 5 Avril 2011 Contrôle de l énergie dans la ration de vache tarie Mario Domingue, agronome Expert, Nutrition des bovins laitiers Drummondville 5 Avril 2011 Objectifs de la présentation Présenter les recherches récentes

Plus en détail

La sélection des maïs RH PANAM

La sélection des maïs RH PANAM La sélection des maïs RH PANAM Les maïs RH PANAM sont des maïs sélectionnés pour leur valeur alimentaire et leur richesse en huile, une source d énergie de haute valeur. retenus et validés au champ pour

Plus en détail

Assemblée Générale 2014 Résultats techniques bovins lait

Assemblée Générale 2014 Résultats techniques bovins lait Assemblée Générale 2014 Résultats techniques bovins lait 13 mars 2014 Piloter avec des indicateurs précis et concrets Sur la base de 183 exploitations du département avec les : données SIEL (saisies mensuelles)

Plus en détail

3,5% DE GRAS C EST BIEN MAIS 4,0% C EST MIEUX! Par Caroline Brunelle, agr. Conseillère provinciale en production laitière

3,5% DE GRAS C EST BIEN MAIS 4,0% C EST MIEUX! Par Caroline Brunelle, agr. Conseillère provinciale en production laitière 3,5% DE GRAS C EST BIEN MAIS 4,0% C EST MIEUX! Par Caroline Brunelle, agr. Conseillère provinciale en production laitière caprine, R&D, Valacta PLAN DE PRÉSENTATION Introduction Importance des composantes

Plus en détail

FIÈVRE DU LAIT ET HYPOCALCÉMIE MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR! HISTOIRE, MÉCANISMES, ASPECTS PRATIQUES

FIÈVRE DU LAIT ET HYPOCALCÉMIE MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR! HISTOIRE, MÉCANISMES, ASPECTS PRATIQUES FIÈVRE DU LAIT ET HYPOCALCÉMIE MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR! HISTOIRE, MÉCANISMES, ASPECTS PRATIQUES VINCENT CALDWELL, DMV, M.SC 1, JOURNÉE PRODUCTEURS CVC 8 FÉVRIER 2017 1 Clinique vétérinaire de Coaticook,

Plus en détail

L atelier d engraissement de Jean-Pierre et Nicolas GARCIA. Philippe RENAUD. Notre service nutrition animale. Service NUTRITION ANIMALE

L atelier d engraissement de Jean-Pierre et Nicolas GARCIA. Philippe RENAUD. Notre service nutrition animale. Service NUTRITION ANIMALE Philippe RENAUD Service NUTRITION ANIMALE Groupe VILLEMONT André SA négoce agricole 36500 ARGY 1 PH R Notre service nutrition animale Une équipe de spécialistes en alimentation. Des rations technico-économiques

Plus en détail

Les chiffres clés en Ille-et-Vilaine Données issues de l Audit Lait Eilyps Loïc QUÉMÉRÉ Directeur Technique

Les chiffres clés en Ille-et-Vilaine Données issues de l Audit Lait Eilyps Loïc QUÉMÉRÉ Directeur Technique Les chiffres clés en Ille-et-Vilaine Données issues de l Audit Lait Eilyps 2012-2013 Loïc QUÉMÉRÉ Directeur Technique Photo au 31 mars 2013 La ferme laitière moyenne en Ille et Vilaine 400 000 l, 80 ha

Plus en détail

Spécificités de diabète de l enfant. Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17

Spécificités de diabète de l enfant. Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17 Spécificités de diabète de l enfant Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17 AMINA, 10 ans, vous est adressée par son médecin traitant pour suspicion de diabète devant syndrome cardinal typique (perte

Plus en détail

Automatisation de l alimentation des vaches laitières

Automatisation de l alimentation des vaches laitières Automatisation de l alimentation des vaches laitières Étude de la fréquence de distribution d une ration complète réalisée à La Jaillière Jean-Luc Ménard, Institut de l Elevage Pierre-Vincent Protin, ARVALIS-Institut

Plus en détail

Essais vaches laitières : le soja régional en système foin- regain-maïs épi. www.pep.chambagri.fr

Essais vaches laitières : le soja régional en système foin- regain-maïs épi. www.pep.chambagri.fr Essais vaches laitières : le soja régional en système foin- regain-maïs épi www.pep.chambagri.fr PARTENAIRES de l action : Région Rhône-Alpes* ; groupe Dauphinoise*; AFTAlp* ; SUACI- GIS ; Institut de

Plus en détail

DOSSIER BOLUS. XERIS S.A. 5 Place des Vosges SENE Tél Fax

DOSSIER BOLUS. XERIS S.A. 5 Place des Vosges SENE Tél Fax DOSSIER BOLUS XERIS S.A. 5 Place des Vosges 56 860 SENE Tél. 02 97 68 81 22 Fax 02 97 68 86 14 www.xeris-online.com MEDIABOLUS Oligo-éléments et vitamines Bolus d oligo-éléments et vitamines 6 oligo-éléments

Plus en détail

Biomarqueurs du lait en relation avec le métabolisme ruminal et la santé de la vache

Biomarqueurs du lait en relation avec le métabolisme ruminal et la santé de la vache Biomarqueurs du lait en relation avec le métabolisme ruminal et la santé de la vache Veerle Fievez Ghent University Laboratory for Animal Nutrition and Animal Product Quality Suivi de l efficacité des

Plus en détail

FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES. Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE. Dr Jean Pierre MASSOZ

FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES. Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE. Dr Jean Pierre MASSOZ FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE Dr Jean Pierre MASSOZ 12, 13 et 14 AVRIL 2016 Préambule : des chiffres pour situer l élevage LES REPERES Sevrage 100

Plus en détail

COMMENT ET POURQUOI UN SEL DE CALCIUM. DE L ISOMERE C18 :2 Trans-10, Cis-12 REDUIT LE TB?

COMMENT ET POURQUOI UN SEL DE CALCIUM. DE L ISOMERE C18 :2 Trans-10, Cis-12 REDUIT LE TB? COMMENT ET POURQUOI UN SEL DE CALCIUM DE L ISOMERE C18 :2 Trans-10, Cis-12 REDUIT LE TB? 1 SOMMAIRE Page I- ORIGINE DE LA MATIERE GRASSE DU LAIT.3 II- POURQUOI IM PROUVE ALC REDUIT-IL LE TB? 4 III- IM

Plus en détail

Elizabeth Ellis, M.Sc., agr. Coordonnatrice Technique & Marketing Ruminant Agribrands Purina Canada

Elizabeth Ellis, M.Sc., agr. Coordonnatrice Technique & Marketing Ruminant Agribrands Purina Canada Elizabeth Ellis, M.Sc., agr. Coordonnatrice Technique & Marketing Ruminant Agribrands Purina Canada L efficacité Alimentaire chez la Jersey R$A: Que disent les chiffres du Retour Sur Alimentation? Les

Plus en détail

Essais d Im Prouve ALC en élevage breton Im prouve

Essais d Im Prouve ALC en élevage breton Im prouve Compte rendu de la Conférence du 19 Mai 2005 Université Bretagne Sud 56000 Vannes Essais d Im Prouve ALC en élevage breton Im prouve Version 3 du 16/06/2005 Essais d Im Prouve ALC en élevage Breton Préambule

Plus en détail

Résultats technico-économiques

Résultats technico-économiques www.clasel.fr Résultats technico-économiques Campagne laitière 2015 l 2016 ÉDITO La raison d être de Clasel est d accompagner nos adhérents pour les aider à passer cette crise forte et longue et à faire

Plus en détail

L-ARGININE HYDROCHLORID 21% Braun Solution injectable 21% Résumé des Caractéristiques du Produit

L-ARGININE HYDROCHLORID 21% Braun Solution injectable 21% Résumé des Caractéristiques du Produit L-ARGININE HYDROCHLORID 21% Braun Solution injectable 21% Résumé des Caractéristiques du Produit Information Information Information professionnelle Solution 1 M-L-Argininhydrochlorid de Braun 1. DENOMINATION

Plus en détail

Augmenter sa production laitière cet hiver pas à n importe quel prix ni dans n importe quelle condition

Augmenter sa production laitière cet hiver pas à n importe quel prix ni dans n importe quelle condition Augmenter sa production laitière cet hiver pas à n importe quel prix ni dans n importe quelle condition Situation inédite depuis très longtemps, beaucoup de laiteries manquent de lait cet hiver et demandent

Plus en détail

Emilie Knapp Service de nutrition des animaux domestiques, FMV

Emilie Knapp Service de nutrition des animaux domestiques, FMV Emilie Knapp Service de nutrition des animaux domestiques, FMV eknapp@ulg.ac.be Pathologies métaboliques par définition non infectieuses : Fièvre de lait : hypocalcémie Acétonémie : BEN exacerbée Acidose

Plus en détail

Directives journal des traitements / saisie des données de santé

Directives journal des traitements / saisie des données de santé Directives journal des traitements / saisie des données de santé Braunvieh Schweiz Chamerstrasse 56 6300 Zoug Tél. 041 729 33 11 Fax 041 729 33 77 info@braunvieh.ch www.braunvieh.ch L Ordonnance sur les

Plus en détail

ARMEZ-VOUS CONTRE L ACIDOSE. Nouvelle formule au magnésium pour assurer naturellement performance, productivité et bonne santé des ruminants.

ARMEZ-VOUS CONTRE L ACIDOSE. Nouvelle formule au magnésium pour assurer naturellement performance, productivité et bonne santé des ruminants. ARMEZ-VOUS CONTRE L ACIDOSE Nouvelle formule au magnésium pour assurer naturellement performance, productivité et bonne santé des ruminants. INNOVATION L ACIDOSE ENTRE PERFORMANCES ET ACIDOSE Menace au

Plus en détail

BILAN GÉNÉTIQUE SYNTHÈSE ÉLEVAGE. Composition du cheptel. Date d'édition: Référence des index : 1230 Cheptel n

BILAN GÉNÉTIQUE SYNTHÈSE ÉLEVAGE. Composition du cheptel. Date d'édition: Référence des index : 1230 Cheptel n BILAN GÉNÉTIQUE Date d'édition: 30-01-2013 Référence des index : 1230 Cheptel n SYNTHÈSE ÉLEVAGE Elevage Evolution Adhérents OS Département Nombre VL 64 +9 10834 453 % de L1 26-4 34 37 Age au 1 er vêlage

Plus en détail

Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières. Unité de Zootechnie Gx-ABT

Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières. Unité de Zootechnie Gx-ABT Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières Yves Beckers Unité de Zootechnie Gx-ABT Objectifs du cours Comprendre les bases du rationnement Se familiariser avec les notions

Plus en détail

Utiliser les résultats du contrôle laitier pour améliorer son rendement fromager Frédéric COLINET & Thibault TROCH

Utiliser les résultats du contrôle laitier pour améliorer son rendement fromager Frédéric COLINET & Thibault TROCH Utiliser les résultats du contrôle laitier pour améliorer son rendement fromager Frédéric COLINET & Thibault TROCH Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech, Département AGROBIOCHEM Contrôle laitier

Plus en détail

Rapport de stage (2017/2018) Bilan de l alimentation d un troupeau laitier

Rapport de stage (2017/2018) Bilan de l alimentation d un troupeau laitier Rapport de stage (2017/2018) Bilan de l alimentation d un troupeau laitier Les objectifs de la partie alimentation de ce stage sont multiples : - identifier les matières premières utilisées dans une ration

Plus en détail

Exercice 7 : Choix d'un tourteau comme complément azoté de la ration

Exercice 7 : Choix d'un tourteau comme complément azoté de la ration Exercice 7 : Choix d'un tourteau comme complément azoté de la ration Problématique : Face à la prédominance du tourteau de soja dans la complémentation azotée des rations, des alternatives existent. Le

Plus en détail

FLASH TECHNIQUE COPAM N 6 - Mai 2013

FLASH TECHNIQUE COPAM N 6 - Mai 2013 FLASH TECHNIQUE COPAM N 6 - Mai 2013 LA CONDUITE DES VACHES TARIES Enquête réalisée auprès de différents éleveurs lors de l hiver 2012. En effet, la tarie est le parent pauvre des exploitations du quart

Plus en détail

Tube digestif et homéostasie

Tube digestif et homéostasie Tube digestif et homéostasie UNE DES ENTREES DE L ORGANISME Le tube digestif est, avec les poumons, une des portes d entrée dans l organisme car il permet l absorption de molécules d origine extérieure.

Plus en détail

Intérêt des oligo-éléments organiques en race Blanc-Bleu Belge. Management

Intérêt des oligo-éléments organiques en race Blanc-Bleu Belge. Management 22 Les analyses de fourrages ont mis en évidence un excès de fer dans 3 des 13 exploitations, des déficits en cuivre dans 7 exploitations, en iode dans 3 exploitations et en sélénium dans 8 exploitations.

Plus en détail

Acidocétose diabétique. Dr Brahim RAHFANI

Acidocétose diabétique. Dr Brahim RAHFANI Acidocétose diabétique Dr Brahim RAHFANI Définition C est une Complication aigue du diabète résultant de la carence sévère d'insuline Elle se définit de façon arbitraire par un ph < à 7,2 et une hyperglycémie

Plus en détail

Utilisation de l indice technique -3 (it 3 ) dans la formulation des régimes alimentaires des bovins laitiers

Utilisation de l indice technique -3 (it 3 ) dans la formulation des régimes alimentaires des bovins laitiers Utilisation de l indice technique -3 ( ) dans la formulation des régimes alimentaires des bovins laitiers Marie-Pierre Dallaire, agr. M.Sc. Amélie Beauregard, Rachel Gervais et P. Yvan Chouinard Introduction

Plus en détail

Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013

Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013 Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013 A emporter Âge au premier vêlage Règles physiologiques Choix stratégiques

Plus en détail

L élevage de précision aujourd hui et demain

L élevage de précision aujourd hui et demain L élevage de précision aujourd hui et demain Santé et Bien-être des animaux Exemple de travaux de recherche Raphaël Guatteo 1, Marie-Madeleine Richard 2 1 UMR Oniris-INRA BioEpAR 2 UMR Vetagrosup-INRA

Plus en détail

Visite guidée des indicateurs ValLait liés à l équilibre de la ration

Visite guidée des indicateurs ValLait liés à l équilibre de la ration 33 ValLait, le contrôle laitier développé par l AWE asbl, propose une série d indicateurs liés à l équilibre de la ration. Ces indicateurs permettent aux éleveurs, ou à leurs conseillers, de mieux cerner

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS 9. Chapitre 1 LIPIDES Les graisses dans notre alimentation 15

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS 9. Chapitre 1 LIPIDES Les graisses dans notre alimentation 15 001-320-BienManger-DER 23/10/07 13:42 Page 311 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS 9 Chapitre 1 LIPIDES Les graisses dans notre alimentation 15 INTRODUCTION 17 COMPRENDRE LE CONCEPT DE LIPIDE (GRAISSE/ACIDE

Plus en détail

REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE

REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE PRODUIRE DU LAIT DE BREBIS, REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE Fiche n 3 : Début de traite précoce en période Roquefort Un système traditionnel en zones précoces à bon potentiel fourrager Un peu d histoire

Plus en détail

VETAGRO SUP CAMPUS VETERINAIRE DE LYON INFLUENCE DU DEFICIT ENERGETIQUE DE LA VACHE AVANT VELAGE SUR LA TENEUR EN LACTOSE DE SON COLOSTRUM THESE

VETAGRO SUP CAMPUS VETERINAIRE DE LYON INFLUENCE DU DEFICIT ENERGETIQUE DE LA VACHE AVANT VELAGE SUR LA TENEUR EN LACTOSE DE SON COLOSTRUM THESE VETAGRO SUP CAMPUS VETERINAIRE DE LYON Année 2013 - Thèse n INFLUENCE DU DEFICIT ENERGETIQUE DE LA VACHE AVANT VELAGE SUR LA TENEUR EN LACTOSE DE SON COLOSTRUM THESE Présentée à l UNIVERSITE CLAUDE-BERNARD

Plus en détail

La taille des vaches

La taille des vaches La taille des vaches Est-ce que plus gros c est mieux? Tendence à choisir des plus grosses vaches Des taures en santé grandissent mieux Un retard de croissance nuit à la production Les expositions exigent

Plus en détail

Métabolisme et fonctionnement immunitaire dans la période de transition. Stephen LeBlanc Université de Guelph, Canada

Métabolisme et fonctionnement immunitaire dans la période de transition. Stephen LeBlanc Université de Guelph, Canada Métabolisme et fonctionnement immunitaire dans la période de transition Stephen LeBlanc Université de Guelph, Canada Guelph L industrie laitière au Canada 13,000 fermes dont 75% en Ontario et au Québec

Plus en détail

Pathologies Métaboliques des Ruminants. Cétose Acétonémie de la vache laitière Stéatose hépatique syndrôme de la vache grasse

Pathologies Métaboliques des Ruminants. Cétose Acétonémie de la vache laitière Stéatose hépatique syndrôme de la vache grasse Pathologies Métaboliques des Ruminants Cétose Acétonémie de la vache laitière Stéatose hépatique syndrôme de la vache grasse A. Définitions Vache laitière: VHP Trouble métabolisme des H de C: Hypoglycémie!

Plus en détail

Se mesurer pour avancer! Jonathan Beaudet Ferme Ste-Sophie inc.

Se mesurer pour avancer! Jonathan Beaudet Ferme Ste-Sophie inc. Se mesurer pour avancer! Jonathan Beaudet Ferme Ste-Sophie inc. Ferme Ste-Sophie inc. Ferme Ste-Sophie inc. 1944: Ferme achetée par Rosario Beaudet 1958: Construction d un nouveau bâtiment 1975: Construction

Plus en détail

Ils témoignent. Eleveurs utilisateurs du Cube GESTYX

Ils témoignent. Eleveurs utilisateurs du Cube GESTYX Ils témoignent Eleveurs utilisateurs du Cube GESTYX 2013 GESTYX en Génisses laitières et taries SCEA Des Bergeronnettes Chez Mr JACQUIN Dominique 55500 MENIL SUR SAULX La SCEA Des Bergeronnettes : 120

Plus en détail

SELSO SANITAIRE. Bovin. Manuel de l utilisateur.

SELSO SANITAIRE. Bovin. Manuel de l utilisateur. FEDERATION REGIONALE DES GROUPEMENTS DE DEFENSE SANITAIRE DE MIDI-PYRENEES La Milliasolle - BP 102-81003 ALBI Cedex SELSO SANITAIRE Bovin Manuel de l utilisateur www.selso.net Votre interlocuteur départemental

Plus en détail

Luc DELABY (1) -Ségolène LEURENT-COLETTE (2) -Yves GALLARD (2)

Luc DELABY (1) -Ségolène LEURENT-COLETTE (2) -Yves GALLARD (2) Quelle vache pour quel système? Luc DELABY (1) -Ségolène LEURENT-COLETTE (2) -Yves GALLARD (2) (1) INRA -UMR Pégase 35590 St Gilles (2) INRA -Domaine du Pin au Haras 61310 Exmes Introduction Une contexte

Plus en détail

ACTION N 4 Approche alternative de la gestion sanitaire en élevages bovins laitiers biologiques

ACTION N 4 Approche alternative de la gestion sanitaire en élevages bovins laitiers biologiques ACTION N 4 Approche alternative de la gestion sanitaire en élevages bovins laitiers biologiques Maître d œuvre : Fédération Régionale des Agrobiologistes de Bretagne (FRAB) Structure responsable de la

Plus en détail

7 mmol/l 6,5-7 mmol/l * 7-9 mmol/l * 5,3 mmol/l. (Eviter les hypoglycémies)

7 mmol/l 6,5-7 mmol/l * 7-9 mmol/l * 5,3 mmol/l. (Eviter les hypoglycémies) Contrôles biologiques en pratique Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques 1.2 FICHE soignants Objectifs de contrôle glycémique selon le profil du patient Pour la plupart des patients

Plus en détail

Glucose regulation in Preterm Newborn Infants. D. Mitanchez Hormone research, 2007

Glucose regulation in Preterm Newborn Infants. D. Mitanchez Hormone research, 2007 Glucose regulation in Preterm Newborn Infants D. Mitanchez Hormone research, 2007 Introduction Au cours de la première semaine de vie chez le nné prématuré, perturbation des mécanismes de régulation du

Plus en détail

TD. Régulation de la glycémie

TD. Régulation de la glycémie TD. Régulation de la glycémie 1. Mise en évidence de la régulation de la glycémie A - Evolution de la glycémie A.1 A jeune, quelle est la valeur de la glycémie? Qu observe-t-on lors de l ingestion de glucose

Plus en détail

- Définir les besoins nutritionnels des vaches allaitantes en fonction de la race, du stade physiologique et du système d élevage.

- Définir les besoins nutritionnels des vaches allaitantes en fonction de la race, du stade physiologique et du système d élevage. 1 / Ateliers Filière Lait n Durée : 1 jour par Atelier n Atelier : Alimentation de la Vache allaitante - Définir les besoins nutritionnels des vaches allaitantes en fonction de la race, du stade physiologique

Plus en détail

Bioénergétique II. Rations alimentaires. Introduction. Lebilan énergétique. Perte de poids

Bioénergétique II. Rations alimentaires. Introduction. Lebilan énergétique. Perte de poids Bioénergétique II Rations alimentaires Introduction Lebilan énergétique protides Prise de poids Perte de poids ADS 10% Lipides Glucides Activité physique Métabolisme de base 15-20% 70-75% Apports Dépenses

Plus en détail

Les apports et les besoins en minéraux, vitamines et eau pour les ruminants

Les apports et les besoins en minéraux, vitamines et eau pour les ruminants Les apports et les besoins en minéraux, vitamines et eau pour les ruminants Anne Boudon (UMR 1348 INRA Agrocampus Ouest, 35590 St-Gilles), avec Harry Archimède, Maryline Boval, Sylvie Giger-Reverdin, Benoît

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R E E La prise en charge du diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent Comprendre comment gérer sa santé avec un diabète de type 1 Oc tobre 2006 Votre

Plus en détail

«www.die-fruchtbare-kuh.ch»

«www.die-fruchtbare-kuh.ch» Body Condition Scoring - l'index d'état corporel L'appréciation de l'état corporel ou en anglais le "Body Condition Scoring ()" est un instrument simple servant à la description de l'état d'embonpoint

Plus en détail

Un élevage basé sur des vaches durables

Un élevage basé sur des vaches durables Un élevage basé sur des vaches durables 7 e journée suisse des vaches laitières 2016 25 octobre 2016 Le Crêt-près-Semsales Andreas Bigler Swissgenetics 1 Programme 1. Introduction: la tendance est au fitness

Plus en détail

Comment traire en 2025? - Indicateurs qualité du lait et état de la vache

Comment traire en 2025? - Indicateurs qualité du lait et état de la vache Comment traire en 2025? - Indicateurs qualité du lait et état de la vache Grelet C. 1, Dehareng F. 1, Vanlierde A. 1, Nguyen H.N. 1, Colinet F. 2 & Dardenne P. 1 1 WalloonAgricultural ResearchCenter (CRA-W),

Plus en détail

Complément nutritionnel DeLaval FeedtechTM Soutenir vos animaux quand il le faut

Complément nutritionnel DeLaval FeedtechTM Soutenir vos animaux quand il le faut Complément nutritionnel DeLaval Soutenir vos animaux quand il le faut www.delavalfrance.fr FEEDTECHTM VEAUX FEEDTECHTM BOLUS FEEDTECHTM VACHES PÈSE COLOSTRUM Permet de vérifier simplement la qualité du

Plus en détail

PRODUIRE D EXCELLENTS FOURRAGES

PRODUIRE D EXCELLENTS FOURRAGES DOSSIER FENAISON / CULTURES FERTILISATION DU SOYA / VOLAILLE INFLUENZA AVIAIRE PRODUIRE D EXCELLENTS FOURRAGES 6,95 $ / POSTE-PUBLICATION / CONVENTION 40069240 LA RÉFÉRENCE EN NOUVELLES TECHNOLOGIES DEPUIS

Plus en détail

GESTION DE LA REPRODUCTION DE L ELEVAGE Michel A. Wattiaux, Ph.D. Institut Babcock

GESTION DE LA REPRODUCTION DE L ELEVAGE Michel A. Wattiaux, Ph.D. Institut Babcock Institut Babcock pour la Recherche et le Développement International du Secteur Laitier Université du Wisconsin à Madison Essentiels Laitiers GESTION DE LA REPRODUCTION DE L ELEVAGE Michel A. Wattiaux,

Plus en détail

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Analyser son maïs Lors du chantier de récolte, prendre un échantillon représentatif du contenu du silo

Plus en détail

LA TOXEMIE DE GESTATION

LA TOXEMIE DE GESTATION Fiche n 44 OVINE NEVROSE Alimentation Commission OVINE Jean-Louis PONCELET Novembre 2002 LA TOXEMIE DE GESTATION DEFINITION Maladie métabolique qui apparaît en fin de gestation chez les brebis, à la suite

Plus en détail

Semi-Finition ALTERNATIVES D ALIMENTATION ET PRINCIPES DE GESTION

Semi-Finition ALTERNATIVES D ALIMENTATION ET PRINCIPES DE GESTION Semi-Finition ALTERNATIVES D ALIMENTATION ET PRINCIPES DE GESTION Bruno Langlois, agr. Conseiller spécialisé, production bovine La Coop fédérée Plan de match 1. Pourquoi? Les objectifs de la semi finition

Plus en détail

LE DIABÈTE DE VOTRE ANIMAL. le traitement n a jamais été aussi simple

LE DIABÈTE DE VOTRE ANIMAL. le traitement n a jamais été aussi simple LE DIABÈTE DE VOTRE ANIMAL le traitement n a jamais été aussi simple Comment apparaît un diabète? Lors de la digestion, les nutriments sont décomposés en éléments de petite taille, de sorte qu ils puissent

Plus en détail

Physiopathologie de l acidocétose diabétique. Dr Mazouzi A

Physiopathologie de l acidocétose diabétique. Dr Mazouzi A Physiopathologie de l acidocétose diabétique Dr Mazouzi A I / Plan II /Introduction III /Physiopathologie A/ cause rôle de la carence en insuline B/ mécanisme 1/ de l hyperglycemie 2/ l acido cetose C/

Plus en détail