COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE"

Transcription

1 PASSIF, RÈGLEMENTATION THERMIQUE, BEPOS : COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE GUILLAUME MENET PASSIPHILE PAUL LIRET - DIAGOBAT Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable 13 Octobre 2016 FORUM REGIONAL DE LA CONSTRUCTION PASSIVE #2

2 3 Composantes à distinguer Réduire la consommation Produire de l énergie L écologie des matériaux (énergie grise)

3 RT2012 NORME FRANCAISE appliquée en 2013 DECLINAISON DU LABEL BBC créé en 2007 OBJECTIF : FAIRE EVOLUER LA RT fois plus économe en chauffage Obligation de système de production d ENR en logement individuel Test d étanchéité à l air obligatoire en logement Moteur de calcul opaque et imposé par l état

4 BEPOS LABEL FRANCAIS D EFFINERGIE créé en 2013 VISION DE LA RT2020 OBJECTIF : BILAN ENERGETIQUE QUASI NUL Améliorer la RT2012 en terme d isolation et d étanchéité à l air Production d ENR locale Sensibiliser sur les énergies grises et sur les bilans des déplacements des occupants Même moteur de calcul que la RT2012

5 PASSIF LABEL ALLEMAND pensé depuis 1991 PREMIER BATIMENT CERTIFIE en France en 2008 OBJECTIF : CONSOMMER LE MINIMUM Atteindre l optimum économique grâce à la suppression du système de chauffage «classique» Confort thermique optimum Calcul PHPP (tableur Excel entièrement paramétrable)

6 ENVELOPPE THERMIQUE RT2012 BEPOS PASSIF R parois = 3 à 5 m².k/w R parois = 5 à 7 m².k/w R parois = 8 à 10 m².k/w R toiture = 5 à 7 m².k/w R toiture = 7 à 9 m².k/w R toiture = 10 m².k/w R fenêtre = 0,6 à 0,8 m².k/w (double vitrage classique) R fenêtre = 0,8 à 1 m².k/w (double vitrage performant) R fenêtre = 1,2 à 1,8 m².k/w (triple vitrage) Traitement des ponts thermiques optimal

7 L ETANCHEITE A L AIR RT2012 BEPOS PASSIF 0,6 m 3 /h.m² à 4 Pa pour les maisons 0,4 m 3 /h.m² à 4 Pa pour les maisons 0,6 vol/h à 50 Pa pour tous les bâtiments 1,0 m 3 /h.m² à 4 Pa pour les logements collectifs 0,8 m 3 /h.m² à 4 Pa pour les logements collectifs Mesure obligatoire en tertiaire <3000m² sans objectif De façon empirique on peut dire 4 fois mieux que la RT 2012 pour les maisons et 2 fois mieux pour les tertiaires et collectifs

8 LA VENTILATION RT2012 BEPOS PASSIF VMC simple flux hygrob en logement (18 m 3 /h.pers) VMC simple flux possible en tertiaire (18 à 25 m 3 /h.pers) VMC simple flux hygrob en logement (18 m 3 /h.pers) VMC double flux en tertiaire (18 à 25 m 3 /h.pers) VMC double flux généralisée pour tous les bâtiments (30 m 3 /h.pers) Mesure d étanchéité des réseaux obligatoire Qualité d air intérieur médiocre Qualité d air intérieur médiocre en logement, et variable en tertiaire Qualité d air intérieur très bonne

9 LES PARAMETRES DE CALCUL RT2012 / BEPOS PASSIF Température de consigne = 19 C Température de consigne = 20 à 22 C Unités de mesures Unités de mesures Coef d énergie primaire Electricité : 2.58 Gaz : 1 Bois : 0,6 Scénarios d utilisation figés Fichiers météos : 8 zones climatiques Coef d énergie primaire Electricité : 2.6 Gaz : 1,1 Bois : 0,2 Scénarios d utilisation paramétrables Fichier météo par ville Prise en compte des consommations domestiques «prises électriques»

10 LE BILAN EN ENERGIE PRIMAIRE RT2012 BEPOS PASSIF Cep total = Cep total = Cep total = 50 KWh/m².an EP pondérés selon type et zone climatique 30 à 40 KWh/m².an EP pondérés selon type et zone climatique + 70 à 100 kwh/m².an EP pour les consos domestiques 120 KWh/m².an EP Dont 20 à 25 kwh/m².an EP correspondent aux écart sur température et débit de ventilation Dont couramment 30 à 40 kwh/m².an pour les consos domestiques

11 PRODUCTION D ENERGIE RT2012 BEPOS PASSIF 5 kwh/m².an à produire en logement individuel Production obligatoire avec bilan consommation production égal à 0 ou d un écart toléré selon le climat, l altitude et la hauteur du bâtiment. Non obligatoire, mais pousse vers des équipements à haut rendements, et aux pompes à chaleur. Depuis 2015 labels Passif + équivalant au Bepos demandant de produire 60 KWh/m².an Ep et le label Passif prémium demandant de produire 120 KWh/m².an Ep

12 ECOLOGIE DES MATERIAUX RT2012 BEPOS PASSIF Aucune démarche Recommande une évaluation de l énergie grise de construction Pas d obligation Demande d y prêter grandement attention car cela vient compléter la logique globale

13 MERCI POUR VOTRE ATTENTION! ACTEURS DU PASSIF COLLECTIF POUR UN BÂTIMENT PERFORMANT ET CONFORTABLE SITE WEB : ONGLET «NOS EXPERTISES-ECO- CONSTRUCTION» Animé par Collectif des Acteurs du Passif Hauts-de-France Avec le soutien de

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT?

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? Atelier d Architecture Delsinne Concepteur Maisons Passives CEPH www.delsinnearchitecte.fr Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable

Plus en détail

La construction passive en action

La construction passive en action LA MAISON PASSIVE La construction passive en action NOVABUILD 18 Novembre 2016 1 SOMMAIRE 1 LA DEMARCHE PASSIVE 1.1 Le passif: 5 mesures 1.2 L isolation 1.3 Les fenêtres «chaudes» 1.4 Pas de ponts thermiques

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF

RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF TIMOTHÉE MARAIS GÉONOMIA Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable FORUM REGIONAL DES ACTEURS DU PASSIF Jeudi

Plus en détail

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE Sommaire L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE 2 L opération étudiée Situation géographique 3857 Le cheylas Isère

Plus en détail

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion Sommaire L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES 1 L opération étudiée Situation géographique 34 St Gely Hérault Zone H3 Altitude : 120 m 2 Acteurs

Plus en détail

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS ECOBAT - MARS 2010 1 ECOBAT Retour d experiences sur le label BBC-Effinergie Catherine BONDUAU Assises de l'énergie - Janvier 2010 2 Le niveau d exigence à atteindre

Plus en détail

Performance énergétique et approche carbone le passif responsable Bureau d études Energie et Environnement

Performance énergétique et approche carbone le passif responsable Bureau d études Energie et Environnement Performance énergétique et approche carbone le passif responsable Bureau d études Energie et Environnement 677 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 59000 LILLE Tél. 03 20 74 59 14 Fax 03 20 74 98 85 contact@symoe.fr

Plus en détail

milliards milliards milliard

milliards milliards milliard 2050 9 milliards 2000 6 milliards 1800 1 milliard Des solutions pour la planète Une O.N.G. sous statut associatif depuis 25 ans 23 personnes Notre mission Introduire le changement pour préserver les ressources

Plus en détail

Pourquoi une maison passive?

Pourquoi une maison passive? Pourquoi une maison passive? L évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen nous amène progressivement vers des bâtiments où les besoins de chauffage sont si faibles

Plus en détail

CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie. Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012

CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie. Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012 CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012 OBJECTIF : EXPERIMENTER LES LABELS BATIMENT BASSE CONSOMMATION

Plus en détail

Réglementation et outils incitatifs pour les bâtiments existants

Réglementation et outils incitatifs pour les bâtiments existants Réglementation et outils incitatifs pour les bâtiments existants Vendredi 24 juin Pierre BONNEMAYRE Chef de projet réglementation thermique des bâtiments existants Ministère de l écologie, du développement

Plus en détail

L histoire du gaz de réseau : une transition historique

L histoire du gaz de réseau : une transition historique Volume L histoire du gaz de réseau : une transition historique Ressource Vecteur Usages Charbon H 2 + CO Eclairage Cuisson Gaz naturel CH 4 Chauffage, ECS, Industrie Organisation Ressource centralisée

Plus en détail

Conception d une maison passive

Conception d une maison passive L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Energies Renouvelables ASDER LA MAISON DES ENERGIES Association sans but lucratif créée en 1981, 20 salariés - Conseil en matière d énergie et habitat

Plus en détail

15 logements sociaux «de type passifs» à. la Sarthe. 'nium, Bureau d Etudes Environnementales

15 logements sociaux «de type passifs» à. la Sarthe. 'nium, Bureau d Etudes Environnementales GERA architectes www.gera-architectes.com GERA'nium 'nium, Bureau d Etudes Environnementales www.geranium-environnement.com 15 logements sociaux «de type passifs» à Montfort le Gesnois, dans la Sarthe

Plus en détail

Démarche Energie Positive sur un bâtiment tertiaire. INGEKO Energies / Energie Positive sur les bureaux de l'epag

Démarche Energie Positive sur un bâtiment tertiaire. INGEKO Energies / Energie Positive sur les bureaux de l'epag Démarche Energie Positive sur un bâtiment tertiaire Sommaire Démarche mise en œuvre Bureaux à Energie Positive Siège social de l EPAG Simulations thermiques et d éclairage Bilan énergétique Production

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur Aussi, afin de réduire durablement les dépenses énergétiques, le Grenelle Environnement a prévu la mise en oeuvre d un programme de réduction des consommations

Plus en détail

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION?

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 1 SOMMAIRE 1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 4. QUELQUES SOLUTIONS POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS

Plus en détail

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance énergétique

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique TELECHARGEMENT Les différents labels de performance énergétique SOMMAIRE PREAMBULE...3 HPE 2005...3 THPE 2005...3 HPE ENR 2005...3 THPE ENR 2005...4 BBC 2005...4 LESORGANISMES CERTIFICATEURS...6 DEPASSEMENT

Plus en détail

JCE 16 Avril Lille. Enseignements et retours d'expérience des bâtiments basse énergie, pour mieux concevoir, construire et rénover demain!

JCE 16 Avril Lille. Enseignements et retours d'expérience des bâtiments basse énergie, pour mieux concevoir, construire et rénover demain! Journée du Confort et de l Eau Labels et certifications Jean Pascal Roche (Adret) Qu est ce qu un label? Les labels, dans le neuf, sont définis par l arrêté de mai 2007; ils sont liés à la RT 2005 et n

Plus en détail

Les trois exigences fondamentales de la RT 2012

Les trois exigences fondamentales de la RT 2012 Les trois exigences fondamentales de la RT 2012 La RT 2012 comporte trois exigences de résultats définies par trois coefficients : 1. le Bbio, ou Besoin bioclimatique conventionnel, exprime les besoins

Plus en détail

Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E +

Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E + Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E + TBC Innovations Robin Cartier, Stagiaire Génie Civil et Construction Durable Bérenger Favre, Responsable étude et projet de

Plus en détail

Les clés de la performance énergétique des bâtiments

Les clés de la performance énergétique des bâtiments Les clés de la performance énergétique des bâtiments Vincent PANISSET 14 février 2012 Présentation DDT70 AJENA, énergie & environnement en Franche-Comté 1 www.ajena.org Energie et Environnement en Franche

Plus en détail

L ASDER. Enjeu de la performance énergétique des bâtiments. Un épuisement des ressources. L effet de serre. En réserve. Utilisées. et dans le monde :

L ASDER. Enjeu de la performance énergétique des bâtiments. Un épuisement des ressources. L effet de serre. En réserve. Utilisées. et dans le monde : Enjeu de la performance énergétique des bâtiments Un épuisement des ressources En France 52% 18% Utilisées et dans le monde : 39% 22% 600 500 Milliards de TEP Réserve Charbon 218 ans En réserve Pétrole

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence Consultative Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 20 octobre 2010 Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM

Plus en détail

Synthèse Rapport d'étude thermique réglementaire RT 2005 PHASE AOR NEXITY YWOOD BUSINESS TANGRAM ARCHITECTES

Synthèse Rapport d'étude thermique réglementaire RT 2005 PHASE AOR NEXITY YWOOD BUSINESS TANGRAM ARCHITECTES NEXITY YWOOD BUSINESS Parc de l'ensoleillée Bâtiments de Bureaux BAT 1-2 - 3-4 Aix en Provence Synthèse Rapport d'étude thermique réglementaire RT 2005 PHASE AOR 7630.01 RN002 Marseille, le 18 septembre

Plus en détail

Journée du Confort et de. l Eau Atelier 1 Labels et certifications

Journée du Confort et de. l Eau Atelier 1 Labels et certifications Journée du Confort et de l Eau 2012 Atelier 1 Labels et certifications Jean Pascal Roche (Adret) Qu est ce qu un label? Les labels, dans le neuf, sont définis par l arrêté de mai 2007; ils sont liés à

Plus en détail

LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005

LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005 LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005 Le label HPE à été mis en place dans le cadre de la Réglementation Thermique RT 2005 et est défini par l'arrêté du 8 mai 2007 relatif au contenu et aux conditions

Plus en détail

30/03/2012. Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut

30/03/2012. Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut MDE ST-CHRISTOL 30 mars 2012 1 Le contexte La réglementation en cours RT 2005 Le niveau BBC RT 2012 et

Plus en détail

UNE TOUR D AVANCE! TOUR ELITHIS DANUBE STRASBOURG

UNE TOUR D AVANCE! TOUR ELITHIS DANUBE STRASBOURG UNE TOUR D AVANCE! TOUR ELITHIS DANUBE STRASBOURG LES ENJEUX DU PROJET LUTTE contre le RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE, ACCÉLÉRATION de la TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, CROISSANCE du POUVOIR D'ACHAT des ménages, INTÉGRATION

Plus en détail

Espace Info Energie. Sur-isolation. Facteur 4. Énergies renouvelables. étanchéité à l air. Gaz à effets de serre. Eco-matériau.

Espace Info Energie. Sur-isolation. Facteur 4. Énergies renouvelables. étanchéité à l air. Gaz à effets de serre. Eco-matériau. Facteur 4 Énergies renouvelables Coût global Eco-matériau Santé. Humidité Matériau «puits de carbone» Eau chaude solaire Label BBC, Effinergie Sur-isolation VMC double flux Conception bioclimatique Développement

Plus en détail

Labels de performances énergétiques

Labels de performances énergétiques Labels de performances énergétiques 12 mai 2009 Conférence : Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? Sylvain AVRIL - Aduhme Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? D

Plus en détail

Le comportement thermique du bâti ancien

Le comportement thermique du bâti ancien Le comportement thermique du bâti ancien CAUE de Meurthe et Moselle Le 16 septembre 2009 Julien BURGHOLZER Responsable du groupe Construction au Centre d Études Techniques de l Équipement (CETE) de l Est

Plus en détail

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Comment améliorer la performance énergétique chez vous? en LIMOUSIN L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Emilie RABETEAU Anthony BROC Jean Jaques RABACHE Conseiller INFO ÉNERGIE Qu est

Plus en détail

Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN

Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN RT2012 Jérôme Alba Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN 100 Evolution des consommations d'énergie chauffage et ECS en résidentiel 90 80 EnR Gaz Nat. 70 Electricité 60 50 40 30 20 10 0 1950

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (2 H) Ressources matérielles Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction de

Plus en détail

Réglementation thermique 2012

Réglementation thermique 2012 Réglementation thermique 2012 Présentation générale Janvier 2011 Evolution des réglementations thermiques Les objectifs affichés de la RT2012 o Conformément à l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012

Plus en détail

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires La maison bioclimatique Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Sommaire Introduction Le Plan Climat Énergie du Grand Nancy et de la ville de

Plus en détail

Consommations d énergie dans l habitat et enjeux du Grenelle

Consommations d énergie dans l habitat et enjeux du Grenelle Consommations d énergie dans l habitat et enjeux du Grenelle Jean-Pierre TRAISNEL CNRS, UMR AUS 7136 IFU, 4 rue Nobel, 77420 Champs sur Marne jean-pierre.traisnel@univ-paris8.fr 1 Sommaire 1. Consommations

Plus en détail

Les Rencontres CAP INNOVATION. Maitrise d ouvrage Publique et Privée. RT 2012 et Accessibilité. réunion CAP INNOVATION 2012

Les Rencontres CAP INNOVATION. Maitrise d ouvrage Publique et Privée. RT 2012 et Accessibilité. réunion CAP INNOVATION 2012 Les Rencontres CAP INNOVATION Maitrise d ouvrage Publique et Privée & RT 2012 et Accessibilité Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quelles exigences et évolutions dans l acte de construire? Olivier

Plus en détail

L association Promotelec. Association PROMOTELEC colloque Energ &Tic - mars

L association Promotelec. Association PROMOTELEC colloque Energ &Tic - mars L association Promotelec 1 1 Objet & enjeux de l association La spécificité de l association Le seul espace réunissant, à la fois, les acteurs de la filière électricité, du bâtiment et les associations

Plus en détail

BEPAS, BEPOS, LES SOLUTIONS SOLAIRES APPLICABLES DES AUJOURD HUI RÉPONDANT DORÉNAVANT AUX ENJEUX GRENELLE 2020.

BEPAS, BEPOS, LES SOLUTIONS SOLAIRES APPLICABLES DES AUJOURD HUI RÉPONDANT DORÉNAVANT AUX ENJEUX GRENELLE 2020. BEPAS, BEPOS, LES SOLUTIONS SOLAIRES APPLICABLES DES AUJOURD HUI RÉPONDANT DORÉNAVANT AUX ENJEUX GRENELLE 2020. Les mercredi de l info, CD2E, le 18 Mai 2011 LE CONTEXTE. Synthèse de l évolution réglementaire

Plus en détail

Projet de Loi de finances 2014

Projet de Loi de finances 2014 Projet de Loi de finances 2014 Crédit d Impôt Développement Durable Article 200 quater applicable à l acquisition des matériaux d isolation thermique des parois vitrées : Fenêtres, portes d entrée, volets

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE

RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE Les ingénieurs conseil d HELIASOL ont fait une visite de 3 jours dans une maison passive dont ils ont fait l étude et l optimisation thermique. L objectif était

Plus en détail

PEB NOTE EXPLICATIVE

PEB NOTE EXPLICATIVE DOSSIER : LAEKEN - HOUBA Projet Situation AR MO CPEB Construction d un ensemble de 43 logements Angle de l Avenue Houba de Strooper et de l Avenue du Citronnier à 1020 Laeken Architectenbureau Vanderperen

Plus en détail

Béthune 49, le logement social au standard passif

Béthune 49, le logement social au standard passif Béthune 49, le logement social au standard passif 09.11.2011 Anne Reychman, architecte, BCDE Architecture Rémy Delbaere, chargé d opérations, HABITAT 62/59 Picardie Johann Souvestre, Ingénieur efficacité

Plus en détail

Ventilation un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons

Ventilation un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons Marie-Alix VIALLE Partenaires financiers L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Énergies Renouvelables Association

Plus en détail

Observatoire Régional de l Habitat et du Foncier 5 avril Etat des lieux des performances énergétiques du parc social de la région Centre

Observatoire Régional de l Habitat et du Foncier 5 avril Etat des lieux des performances énergétiques du parc social de la région Centre Observatoire Régional de l Habitat et du Foncier 5 avril 2012 Etat des lieux des performances énergétiques du parc social de la région Centre Contexte Plan de présentation Méthodologie Les résultats :

Plus en détail

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA 1 Sommaire - La profession au sein d UNICLIMA - La ventilation en France - Concilier efficacité énergétique

Plus en détail

Les soirées énergisantes de la Scoples 2 rives

Les soirées énergisantes de la Scoples 2 rives Les soirées énergisantes de la Scoples 2 rives En lien avec l'association Régionale pour la Promotion de l'eco-construction Le Passif en action, retours d expériences des Vosges Vincent COLIATTI Bet TERRANERGIE

Plus en détail

Soléo à Carquefou Vilogia livre ses premiers logements passifs

Soléo à Carquefou Vilogia livre ses premiers logements passifs 7 novembre 2016 Soléo à Carquefou Vilogia livre ses premiers logements passifs Vilogia vient de mettre en service ses premiers logements labellisés PassivHaus*. A Carquefou, au sein de la ZAC La Fleuriaye

Plus en détail

Rénovation de 6 logements BBC Effinergie à Morez dans le Jura (39)

Rénovation de 6 logements BBC Effinergie à Morez dans le Jura (39) Rencontres ENERGIVIE Jeudi Rénovation de 6 logements BBC Effinergie à Morez dans le Jura (39) SOMMAIRE Contexte du projet Le bâtiment (avant) Le projet de rénovation BBC-Effinergie Étanchéité à l air /

Plus en détail

JCE 27 Novembre Enseignements et retours d'expérience des bâtiments basse énergie, pour mieux concevoir, construire et rénover demain!

JCE 27 Novembre Enseignements et retours d'expérience des bâtiments basse énergie, pour mieux concevoir, construire et rénover demain! Journée du Confort et de l Eau Labels et certifications Jean Pascal Roche (Adret) Qu est ce qu un label? Les labels, dans le neuf, sont définis par l arrêté de mai 2007; ils sont liés à la RT 2005 et n

Plus en détail

Projet : Réhabilitation énergétique Guynemer Groupama

Projet : Réhabilitation énergétique Guynemer Groupama Via Positive 7 ZA de Pré Munny 01630 PERON Tel : 04 50 56 33 11 E-mail : contact@viapositive.com Cabinet d ingénieur en énergie. Projet : Réhabilitation énergétique Guynemer Groupama Etude thermique RT

Plus en détail

PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012. Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012

PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012. Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012 PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012 Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012 SOMMAIRE Les contours de la RT2012 Garantie de résultat VILLAVENIR + Atlantique

Plus en détail

Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie Collectif Effinergie

Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie Collectif Effinergie Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie 2013 Collectif Effinergie La genèse... Dynamiser l efficacité thermique du bâtiment Un enjeu environnemental et économique dans le secteur du bâtiment Une absence

Plus en détail

Bâtiments & énergies

Bâtiments & énergies Bâtiments & énergies Plan RT 2005 & labels énergétiques Master AUDT UE 32 Thermique 1 A quoi sert l'énergie dans un bâtiment? : Confort Se chauffer (en décroissance) S éclairer Se rafraîchir Santé Avoir

Plus en détail

la rénovation énergétique de l habitat ancien :

la rénovation énergétique de l habitat ancien : la rénovation énergétique de l habitat ancien : 1. Quelques chiffres et quelques dates 2. Objectifs du Grenelle de l environnement 3. L approche globale et l évolution de la réglementation thermique du

Plus en détail

Référentiel «Haute Performance Energétique»

Référentiel «Haute Performance Energétique» 1 Référentiel «Haute Performance Energétique» (HPE 2005, HPE EnR 2005, THPE 2005, THPE EnR 2005, BBC Effinergie) Applicable aux opérations de construction faisant l objet des certifications NF Logement

Plus en détail

Résultats principaux RT2005

Résultats principaux RT2005 Résultats principaux RT2005 Conformité du bâtiment :NODA Condition Satisfaite Bâtiment Usage SHON Surf. utile Cep

Plus en détail

«TOUT SUR LA RT 2012 ET

«TOUT SUR LA RT 2012 ET «TOUT SUR LA RT 2012 ET LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Commission QEB - Jeudi 26 avril 2012 Avec le soutien des membres du Club BTP Var : Artisans & Entrepreneurs du BTP 83, tournés Vert demain!

Plus en détail

Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges

Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges Principaux résultats AUEG - 2 juin 2015 LES BATIMENTS CONCERNEES Tous les bâtiments propriétés du Département Collèges Périmètre : 97 collèges

Plus en détail

Synthèse trimestrielle. 2è trimestre Observatoire de la RT2012 & Méthodes constructives

Synthèse trimestrielle. 2è trimestre Observatoire de la RT2012 & Méthodes constructives Synthèse trimestrielle 2è trimestre 217 Observatoire de la RT212 & Méthodes constructives 1/7/217 Sommaire Introduction... 2 Résultats... 3 Coefficient Bbio... 3 Coefficient Cep... 4 Analyse surfacique...

Plus en détail

Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive

Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive Jean-Christophe VISIER, directeur Energie Santé Environnement, CSTB 26 juin 2009Date Energie Santé Environnement PAGE 1

Plus en détail

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC Appel à Projets Prébat BBC 2008-2014 Bilan chiffré : AAP Bâtiments Basse Consommation 277 projets reçus, 252 éligibles, 177 lauréats 113 projets tertiaires et 64 résidentiels 77 projets neufs, 100 réhabilitations

Plus en détail

Etanchéité à l air et confort d été

Etanchéité à l air et confort d été Jeremy CELSAN Ingénieur-conseil Etanchéité à l air et confort d été Atelier technique ECOBATP LR 24 juin 2010 Le confort d été Les points sensibles : Inser4on dans le site / Orienta4on Protec4on solaire

Plus en détail

Quelle est la différence entre la méthode TH-C-E et TH-C-E ex?

Quelle est la différence entre la méthode TH-C-E et TH-C-E ex? Glossaire BBC-Effinergie Qu est-ce que la méthode TH-C-E? La méthode de calcul utilisée par les certificateurs du label BBC-Effinergie, est la méthode réglementaire française TH-C-E établie par le CSTB.

Plus en détail

Atelier Régional EcoQuartiers

Atelier Régional EcoQuartiers Atelier Régional EcoQuartiers «La performance énergétique dans les écoquartiers» Panorama de la réglementation thermique & Zoom sur la RT 2012 Louis Bourru, DREAL Pays de la Loire Faculté de Droit de Nantes,

Plus en détail

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments. Mulhouse - 24 juin Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments. Mulhouse - 24 juin Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE FRARU Atelier 4 Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments Mulhouse - 24 juin 2008 Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE 206, rue de Belleville 75020 PARIS 1980 22 juin 2008 Gaz de France

Plus en détail

Marché des micro et mini-cogénération Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de

Marché des micro et mini-cogénération Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de Produits @Regis_Contreau En route vers les bâtiments à énergie positive avec la RE 2020 GRDF, acteur de la transition énergétique, agit à

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : La PEB en 2015: comment l appliquer? Bruxelles Environnement

Formation Bâtiment Durable : La PEB en 2015: comment l appliquer? Bruxelles Environnement Formation Bâtiment Durable : La PEB en 2015: comment l appliquer? Bruxelles Environnement Automne 2015 Exigences PEB: quelles évolutions à partir de 2015? Charline LANGEROCK Cenergie Objectif(s) de la

Plus en détail

Vers la maison positive

Vers la maison positive Ce guide vous est proposé par : Vers la maison positive Prenez de l avance, renseignez-vous! Toutes les réponses à vos questions dans ce guide Anticipez la RT 2020! LA MAISON POSITIVE Vers la maison positive

Plus en détail

Pour une rénovation énergétique réussie. AUEG - 26 avril 2016

Pour une rénovation énergétique réussie. AUEG - 26 avril 2016 Pour une rénovation énergétique réussie AUEG - 26 avril 2016 ETAT DU PATRIMOINE Un patrimoine bâti développé et très diversifié 96 collèges (+ équipements sportifs, salles polyvalentes, ) Mis a disposition

Plus en détail

31, rue de la Vedette Saverne Tél Jean Claude Tremsal octobre 2013

31, rue de la Vedette Saverne Tél Jean Claude Tremsal octobre 2013 31, rue de la Vedette 67700 Saverne Tél 09 72 34 89 59 www.passivhaus.fr Jean Claude Tremsal octobre 2013 www.fedepassif.fr L évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves choisi de la

Plus en détail

Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé

Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé Le label MINERGIE en Suisse www.minergie.ch Aperçu général Qu est-ce que c est Minergie produits, histoire, resultats Les different standards

Plus en détail

Présentation du logiciel. Kephi 2.2

Présentation du logiciel. Kephi 2.2 Présentation du logiciel Kephi 2.2 Ce logiciel de dimensionnement thermique utilise les algorithmes de calcul du PHI (Passiv Haus Institut) avec de nombreuses fonctionnalités en plus: Adaptation à la réglementation

Plus en détail

Tableaux récapitulatifs des données

Tableaux récapitulatifs des données Tableaux récapitulatifs des données Ce rapport récapitule les données techniques saisies dans le cadre d un projet existant et de projets simulés avec le logiciel Bati-Cube. Vous retrouverez l ensemble

Plus en détail

Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970

Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970 Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970 Relevées de mesures et retour d expériences Vincent COLIATTI Bet TERRANERGIE Contexte Raon L'Etape 88 Vosges Construction 1974 - qualification FPA Composition

Plus en détail

Collectif Effinergie. Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Yann DERVYN Directeur PARIS - 2 OCTOBRE AUDITORIUM LE MONDE

Collectif Effinergie. Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Yann DERVYN Directeur PARIS - 2 OCTOBRE AUDITORIUM LE MONDE Collectif Effinergie Yann DERVYN Directeur Dynamique territoriale de l efficacité énergétique Un enjeu environnemental et Enjeux économique dans le secteur du bâtiment Une absence de définition de la basse

Plus en détail

Laëtitia Gouiffes Olivier Papin Jennifer Valencia Yves Priem Robin Chouleur / EN(JEU) COLLECTIF

Laëtitia Gouiffes Olivier Papin Jennifer Valencia Yves Priem Robin Chouleur / EN(JEU) COLLECTIF UN NOUVEAU SOUFFLE POUR LES BÂTIMENTS D HEBERGEMENT DE L E.N.T.E PROGRAMME DE REHABILITATION DE TROIS BÂTIMENTS D HEBERGEMENT AU SEIN DU CAMPUS DE L ENTE SUR LE SITE D AIX-LES-MILLES UN NOUVEAU SOUFFLE

Plus en détail

Développement durable. Gestion durable de l hôpital

Développement durable. Gestion durable de l hôpital Développement durable Gestion durable de l hôpital Gestion - Durable Action de gérer - Administrer pour son propre compte ou le compte d un autre - Gouverner Pour l hôpital : - Assurer la pérénité de son

Plus en détail

Construction du siège de la Délégation Auvergne du Centre National de la Fonction Publique Territoriale à Clermont-Ferrand

Construction du siège de la Délégation Auvergne du Centre National de la Fonction Publique Territoriale à Clermont-Ferrand Construction du siège de la Délégation Auvergne du Centre National de la Fonction Publique Territoriale à Clermont-Ferrand LE PROJET Conception : 2011 juin 2013 Chantier : fév 2014 nov 2015 (20 mois) Centre

Plus en détail

2010: Première édition. La Maison Passive France

2010: Première édition. La Maison Passive France 2010: Première édition CA MARCHE! «Un confort inégalé» «Il faut le visiter pour le croire» «Des consommations en ligne avec la simulation» «Complètement satisfaits» «Un bâtiment extrêmement performant»

Plus en détail

La Maison Z.E.N. Premier bâtiment français à énergie positive. Principes constructifs. Résultats de 5 ans de monitoring

La Maison Z.E.N. Premier bâtiment français à énergie positive. Principes constructifs. Résultats de 5 ans de monitoring La Maison Z.E.N Premier bâtiment français à énergie positive Principes constructifs Résultats de 5 ans de monitoring Conférence du Bureau de coordination Energies Renouvelables Paris La Défense 14 Avril

Plus en détail

CONCEPTION RÉALISATION EN RÉNOVATION - RÉHAFUTUR -

CONCEPTION RÉALISATION EN RÉNOVATION - RÉHAFUTUR - CONCEPTION RÉALISATION EN RÉNOVATION - RÉHAFUTUR - EKWATION ISABELLE CARI SOLENER HÉLÈNE DELATTRE Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable FORUM REGIONAL DES ACTEURS DU PASSIF

Plus en détail

plus le R d une paroi est élevé, plus sa résistance thermique est importante plus le lambda est faible, plus le matériaux est isolant

plus le R d une paroi est élevé, plus sa résistance thermique est importante plus le lambda est faible, plus le matériaux est isolant L isolation est devenue un enjeu majeur dans la construction tant dans le secteur du neuf que celui de la rénovation. Elle est en effet le levier le plus important concernant les économies d énergie. Dans

Plus en détail

PROJET ECOTEC 21 - GESTION DE L ÉNERGIE -

PROJET ECOTEC 21 - GESTION DE L ÉNERGIE - PROJET ECOTEC 21 - GESTION DE L ÉNERGIE - Confort et régulation thermique Résidence Maréchal Juin Plan de la présentation 1. Projet Ecotec 21 2. Objectifs de l étude expérimental (site Maréchal Juin) 3.

Plus en détail

Colloque "Bâtiments BBC neufs ou rénovés,

Colloque Bâtiments BBC neufs ou rénovés, Colloque "Bâtiments BBC neufs ou rénovés, LES CONDITIONS DU DÉPLOIEMENT DE LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE, LES PREMIERS ENSEIGNEMENTS DES CAMPAGNES DE MESURES REHABILITATION THERMIQUE DE 8 LOGEMENTS 288 RUE

Plus en détail

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie ALTO Ingénierie : 50 collaborateurs Introduction 4 localisations (Paris, Bordeaux, Lyon, Nice) 2 activités

Plus en détail

Ventilation et bâtiment BBC

Ventilation et bâtiment BBC Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durable en Montagne Chambéry 28 avril 2011 Ventilation et bâtiment BBC julien.boxberger@allieair.fr Sommaire Contexte Le double flux Surventilation

Plus en détail

Réglementation thermique CAPEB de la Savoie. 23 juin septembre 2010

Réglementation thermique CAPEB de la Savoie. 23 juin septembre 2010 Réglementation thermique 2012 CAPEB de la Savoie 27 septembre 2010 23 juin 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr La feuille

Plus en détail

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Construction Bois & Logement Social : du passif au positif J.-M. Gremmel 1 Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Dynamik der Niedrigenergiegebäude Perspektiven für den Holzsektor Jean-Marc

Plus en détail

Présentation CAUE /09/2007 POUGET Consultants

Présentation CAUE /09/2007 POUGET Consultants Présentation CAUE 78 20/09/2007 POUGET Consultants Sommaire Contexte «énergie / climat» Bilan énergétique RT2005 Construire autrement Labels de performance Contexte «énergie / climat» Consommations/ émissions

Plus en détail

Réglementation thermique Acoustique Ventilation Aération

Réglementation thermique Acoustique Ventilation Aération Réglementation thermique 2012 Acoustique Ventilation Aération Colloque national «Comment conjuguer Thermique-Acoustique-Ventilation : Les nouveautés réglementaires et techniques» BORDEAUX 6 décembre 2011

Plus en détail

Guide pour la construction d une maison individuelle RT2012

Guide pour la construction d une maison individuelle RT2012 Guide pour la construction d une maison individuelle RT2012 Par le Bureau étude thermique & énergétique Innoptim INNOPTIM Edito 1 Contenu Edito... 2 Présentation... 3 En pratique... 5 L enveloppe... 5

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 INFO TECHNIQUE Réglementation Thermique 2012 Les 10 points clés A B C D E F G Arrêté du 26 octobre 2010 Décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 1. Quel est l objectif de la réglementation? La réglementation

Plus en détail

SC Le Hameau des Buis

SC Le Hameau des Buis Ecosite, BP 147, 34140 Mèze (France) Tél : 04 67 18 31 10 Fax : 04 67 74 18 67 e-mail : contact@izuba.fr - Site web : http://www.izuba.fr SCOP ARL à capital variable 433 271 905 RCS Sète SC «Le Hameau

Plus en détail

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN :

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : P a s c a l e M a e s Labels d efficacité énergétique HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12644-0 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos 3 1. Les

Plus en détail

Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Collectif Effinergie

Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Collectif Effinergie Dynamique territoriale de l efficacité énergétique Collectif Effinergie La genèse... Dynamiser l efficacité thermique du bâtiment Un enjeu environnemental et économique dans le secteur du bâtiment Une

Plus en détail