Techniques d animation, jeux et circuits Guide élaboré par En Forme-O-Lac, tout droits réservés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Techniques d animation, jeux et circuits Guide élaboré par En Forme-O-Lac, tout droits réservés"

Transcription

1 Techniques d animation, jeux et circuits Guide élaboré par En Forme-O-Lac, tout droits réservés

2 INTRODUCTION La mission de En Forme-O-Lac est de faire la promotion des saines habitudes de vie, soit le mode de vie physiquement actif et la saine alimentation auprès des 0-17 ans et leurs familles. Le hockey pour tous permet à des centaines de jeunes de bouger une heure de plus par semaine. Le hockey pour tous est clôturé par un festival qui regroupe tous les jeunes de chaque municipalité. Cet évènementnt est une occasion pour les jeunes de renforcir leur sentiment d appartenance à leur milieu et de mettre à profit les habiletés développées durant les séances d entrainement. Le rôle de l entraineur en hockey pour tous est aussi celui d animateur. Il faut savoir attirer l attention d un groupe, l encadrer, gérer les conflits, motiver, amuser et bien plus encore! Ayant à cœur que chaque jeune reçoive le même encadrement et la même qualité d intervention, voici une formation qui vous permettra d être bien outillé lors l animation de vos séances d entraînement. Il est important de préciser que l objectif principal est de développer le plaisir de jouer tout en apprenant des notions de bases avec des animateurs qualifiés. QUE DOIS-TU FAIRE EN TANT QU ANIMATEUR Les qualités d un bon animateur Être ponctuel Être disponible Être très positif Être à l écoute de tous les joueurs Bien connaître les joueurs (principalement leur nom pour un bon lien) Lors de la première rencontre (accueil) Le premier contact avec les jeunes est très important. C est pourquoi l accueil de nouveaux enfants doit être préparé. L animateur à un rôle important à jouer pour que l accueil de son nouveau groupe se déroule bien. Voici quelques suggestions : Arriver 30 minutes à l avance Se présenter Être confiant Être dynamique Demander à chaque joueur de se présenter et lui dire bienvenue Préciser les règlements

3 Règlements que chaque jeune doit respecter lors de TOUTES les séances Respect de l entraineur et ses coéquipiers NE PAS rire d un joueur moins talentueux Avoir un langage respectueux Avoir en tout temps son casque Être à l écoute lors des consignes / Ne pas parler en même temps Toujours être positif NOTIONS IMPORTANTES À APPLIQUER LORS DES ENTRAINEMENTS Prendre les présences. Si un jeune est absent à plusieurs reprises, aviser la personne responsable de l activité. Veiller au temps d activité. Utiliser au maximum toutt le matériel disponible (jouer avec les deux buts si possible) Pas de discours! Veiller à ce que les temps d explication soient courts. Pas de longues colonnes dans lesquels les enfants ne font qu attendre. Être juste Veiller à l équilibre des forces lors des oppositions. Prendre en main le groupe À partir du moment où vous appelez les joueurs, demandez-leur : De venir rapidement possible se placer DEVANT toi. D arrêter immédiatementt de jouer avec les boules. Annoncer la situation L objectif visé (ce qu elle va permettre d apprendre) Le but Le matériel nécessaire (1 rondelle chacun par exemple). Expliquer l exercice

4 L ANIMATION L animation d activités n est pas toujours facile, certains jeunes ont une attitude négative et des comportements inappropriés. Par contre, ta prestance, ton attitude et ton comportement peuvent sanss aucun doute faire une différence. Voici des conseils que je vous propose pour la réussite de votre activité. Soyez préparé. Obtenez un silence relatif. Positionne-toi pour que tout ton groupe puisse bien te voir et bien t entendre. Adapte ton langage selon l âge de ton groupe. Varie le ton de ta voix, soyez expressif, parlez fort (sans toutefois crier). Ne JAMAIS crier. Soit dynamique, convaincant et motivateur. Donne des consignes claires et précises. Pendant les explications, TOUJOURS faire l activité en exemple. Maitrise tes émotions lors de situations de conflits. Soit constant dans vos interventions. Encourage les jeunes; accorde-leur de l importance. Participe aux jeux sans toutefois prendre toute la place. Bref, c est en mettant en action ces différents conseils d animation que les jeunes auront du plaisir lors des activités et que la gestion du groupe sera facilitée. Ne te décourage surtout pas devant l échec, avec de la volonté et de la persévérance, tu vas y arriver! DISPOSITION DU GROUPE Avant d expliquer ou de donner des consignes, tu dois d abord regrouper les jeunes afin qu ils soient en mesure de bien recevoir le message. Tu dois être le centre de l attention. Ne donnez pas le matériel (boules, cône, etc.) avant ton explication, car les jeunes seront plus occupés à manipuler le matériel qu à t écouter. Le matériel doit être déjà en place avant les explications. Si tu donnes les consignes et qu ensuite tu installes l équipement, les jeunes se désorganiseront, et tu devras recommencer les explications. Voici des exemples de dispositions efficaces :

5 En ligne En demi-cercle En «U» Évite qu il y ait des distractions derrière toi. Évitez que les jeunes aient le soleil dans les yeux. Adosse-toi à un mur si possible. Rappelle-toi de toujours être vu, entendu et écouté lorsque tu donnes des consignes à votre groupe. QUE FAIRE AVEC DES COMPORTEMENTS PERTUBATEURS Tous les enfants sont différents par leur personnalité, leurs capacités et leur éducation. Lors de situations spécifiques, certains enfants ont des comportements inappropriés. Il n est pas toujours facile de les aider à cesser ou diminuer leur comportement négatif. Nous te proposons donc des suggestions d interventions que te pourras mettre en application afin de diminuer ou d enrailler certaines problématiques. ***Il existe aussi d autres moyens d intervention tout aussi bons que tu peux mettre en action selon les diverses situations. Peut-être que certains moyens fonctionneront avec certains enfants et qu avec d autres enfants non. Utilise ton jugement, et surtout n hésitez pas à demander de l aide d une personne extérieure. Établissez un contact visuel ou un contact gestuel Dans un premier temps, établissez avec le jeune un contact visuel, il se peut que celui-ci cesse de parler. Ne le réprimandez pas toujours devant tout le groupe Prenez l enfant individuellement et dites-lui pourquoi son comportement te dérange et ce que tu attends de lui. Félicitez-le lorsqu il adopte le bon comportement (si c est toujours le même jeune) Utilisez fréquemment le renforcement positif. Félicitez ses efforts. Ignorez-le

6 Dans certains cas, tu peux essayer d ignorer l enfant qui parle. L enfant qui parle toujours peut chercher à avoir ton attention. En l ignorant, tu ne lui donnes pas ce qu il recherche. Donne-lui plutôt de l attention autrement, par exemple en lui donnant des tâches à effectuer. Discutez du problème avec le responsable Si le problème persiste, il est de votre responsabilité d en informer le responsable. De plus ceci vous évitera de rester seul avec le problème, et les solutions seront plus faciles à trouver en le partageant. QUE FAIRE LORS D UNE DISPUTE Le taquinage, les bousculades et les disputes peuvent rapidement devenir une problématique dans un groupe. Voici quelques trucs pour intervenir Intervenez immédiatement Ne laissez pas monter l escalade de violence. Arrêtez immédiatementt la dispute avant que cela ne devienne trop difficile. Donnez-leur des outils de résolution de problèmes Présentez différentes pistes aux jeunes afin de résoudre le problème. Amenez les enfants à régler par eux-mêmes leur conflit Donnez-leur quelques minutes (souvent, seulement deux minutes suffisent) pour essayer de résoudre par eux-mêmes leur conflit et trouver une solution. Soyez juste Lorsque tu interviens, permettez à chaque enfant, un à la fois, d exprimer son point de vue de la situation afin de bien gérer la situation. Appliquez le code de vie Si les jeunes on enfreint le code de vie, appliquez les conséquences déjà établies. Après trois avertissements pour dérangement «sérieux» il est possible d expulser un participant. Assurez-vous d avoir fait les étapes mentionnées ici-bas avant le verdict final. Étapes d intervention avant d expulser un jeune : 1. Aviser le participant et exiger un changement de comportement dès la prochaine séance. 2. Aviser le responsablee

7 3. Contacter les parents 4. Expulsion du jeune À toutes les étapes, vous devez aviser le coordonnateur d En Forme-O-Lac en premier lieu.

8 AUTOÉVALUATION DE MA SÉANCE Il est important de prendre un moment pour évaluer ton animation et t ajuster au besoin. À l aide de cette grille d autoévaluation, nous t invitons à faire une rétroaction de ton animation, et ce, quelques fois en cours de route. Mes comportements Je suis accueillant(e). Je suis souriant(e). J obtiens le silence lorsque je transmets un message au groupe. Je donne des consignes courtes, claires et précises à mon groupe. Je varie le ton de ma voix et je suis expressif. Je soutiens et j encourage les jeunes. Je suis dynamique et motivateur(e). Je regarde tous les participants lorsque je parle au groupe. Je planifie mes éducatifs. J utilise un langage approprié à l âge de mon groupe. Je suis à l écoute des jeunes. Je donne des exemples, j utilise la démonstration lors de mes explications. Je suis juste envers tous les participants et participantes. Je suis constant(e) dans mes interventions. Je gère les conflits lorsqu il y en a. Je m adapte lors de situations imprévues (température, nombre de jeunes, etc.). Souvent Parfois Rarement Si vous avez répondu parfois ou rarement au moins à un des critères, tu sais maintenant sur quoi travailler pour améliorer la qualité de tes animations. N hésitez pas non plus à aller demander conseil. Bref, les compétences en animation, ça se travaille; et le point de départ, c est de prendre conscience de ses forces et ses faiblesses afin de travailler sur ces dernières.

GUIDE DE COMMUNICATION ET DU LEADERSHIP

GUIDE DE COMMUNICATION ET DU LEADERSHIP GUIDE DE COMMUNICATION ET DU LEADERSHIP Version 7.5 RESSOURCES DU STAGE INSTRUCTEUR Communiquer clairement et de façon efficace est primordial afin de créer un environnement dans lequel les joueurs vivront

Plus en détail

Le cours de judo. par Patrick Vesin. Coordonnateur technique Judo Québec

Le cours de judo. par Patrick Vesin. Coordonnateur technique Judo Québec Le cours de judo par Patrick Vesin Coordonnateur technique Judo Québec pvesin@judo-quebec.qc.ca La structure: 5 étapes 1. L introduction 2. L échauffement 3. La partie principale 4. Le retour au calme

Plus en détail

Enseignement et apprentissage

Enseignement et apprentissage Enseignement et apprentissage Les cinq compétences de base du PNCE Transmission de valeurs Résolution de problème Interaction Leadership Pensée critique Résultats d apprentissage Mettre en œuvre une

Plus en détail

Lire et réagir : développer le «sens du hockey» Benoit Racette Directeur technique et entraîneur-chef Octobre 2008

Lire et réagir : développer le «sens du hockey» Benoit Racette Directeur technique et entraîneur-chef Octobre 2008 Lire et réagir face au déroulement du jeu est un art qui demande du temps, beaucoup de temps. Il ne faut pas s attendre à ce que les joueurs apprennent par cœur tous les principes qui s y rattachent et

Plus en détail

Attitudes facilitant l apprentissage chez l enfant

Attitudes facilitant l apprentissage chez l enfant Attitudes facilitant l apprentissage chez l enfant Suggestions pour aider votre enfant à développer les attitudes de base favorisant l apprentissage Habituez votre jeune enfant à ce que les consignes

Plus en détail

Objectifs. Participants. Temps. Ressources. Déroulement BA015F01

Objectifs. Participants. Temps. Ressources. Déroulement BA015F01 Boîte à Outils BA015F01 La fenêtre de Johari Objectifs Au terme de cet exercice, les participants seront capables : 1) D expliquer le concept de la fenêtre de Johari. 2) D identifier les attitudes qui

Plus en détail

IMAGE DE SOI OUTILS D ANIMATION DÉMARCHE DURÉE : 30 MINUTES

IMAGE DE SOI OUTILS D ANIMATION DÉMARCHE DURÉE : 30 MINUTES IMAGE DE SOI DURÉE : 30 MINUTES À l aide d images et d un dialogue informel, cet exercice permet de parler de soi, d apprendre à mieux connaître ses valeurs, ses qualités, ses aspirations, ainsi que celles

Plus en détail

Un conseil régulier d élèves

Un conseil régulier d élèves Un conseil régulier d élèves Définition Le conseil d élèves est une instance de concertation et de décision qui réunit régulièrement tous les élèves d une classe et leur enseignant pour traiter démocratiquement

Plus en détail

2016 Editions Un Bonheur de Chien - Tous Droits Réservés Franck Rocca - Page 1

2016 Editions Un Bonheur de Chien - Tous Droits Réservés Franck Rocca - Page 1 2016 Editions Un Bonheur de Chien - Tous Droits Réservés Franck Rocca - Page 1 2016 Editions Un Bonheur de Chien - Tous Droits Réservés Franck Rocca - Page 2 Table des Matières INTRODUCTION... 5 1. Le

Plus en détail

Six stratégies incontournables pour agir efficacement avec les jeunes en difficulté de comportement.

Six stratégies incontournables pour agir efficacement avec les jeunes en difficulté de comportement. Six stratégies incontournables pour agir efficacement avec les jeunes en difficulté de comportement. 1- Créer un environnement structuré, cohérent, prévisible et constant avec un cadre ferme et chaleureux.

Plus en détail

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac Programme éducatif Garderie École Marie-Clarac 1 PROGRAMME ÉDUCATIF 1.1 Orientations générales de l établissement Permettre aux enfants de 3-4 ans de vivre dans un milieu chaleureux et stimulant afin qu

Plus en détail

[PLAN DE LUTTE POUR CONTRER L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE] Plan de lutte pour École de l Aquarelle

[PLAN DE LUTTE POUR CONTRER L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE] Plan de lutte pour École de l Aquarelle 2014-2015 CSDGS France Langlais, ASR Montérégie, novembre 2012 Document adapté [PLAN DE LUTTE POUR CONTRER L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE] Plan de lutte pour École de l Aquarelle 2014-2015 1 Plan

Plus en détail

RÉTROACTION DONNER UNE EFFICACE AUX ÉLÈVES COMMENT LU POUR VOUS UNE RÉTROACTION. Source. par Isabelle Senécal COMMENT DONNER

RÉTROACTION DONNER UNE EFFICACE AUX ÉLÈVES COMMENT LU POUR VOUS UNE RÉTROACTION. Source. par Isabelle Senécal COMMENT DONNER COMMENT DONNER UNE RÉTROACTION Source Synthèse et traduction libre de : Australian Society for Evidence Based Teaching, [s.d.]. HOW TO GIVE FEEDBACK TO STUDENTS, http://www.robeson.k12.nc.us/cms/lib6/nc01000307/

Plus en détail

Club de Soccer Delta. CTC 5: Méthodologie Focusing on the process will better the outcome. Préparé par: David Cerasuolo

Club de Soccer Delta. CTC 5: Méthodologie Focusing on the process will better the outcome. Préparé par: David Cerasuolo Club de Soccer Delta CTC 5: Méthodologie Focusing on the process will better the outcome. Méthodologie Définition : C est l ensemble des règlements, des procédures et des méthodes utilisés pour enseigner

Plus en détail

Développer l équilibre

Développer l équilibre Rédaction : Caroline Leblanc, CSSMI 2012 Pour prévenir l intimidation Développer l équilibre Afin de vivre des relations interpersonnelles saines et enrichissantes, les quatre sphères suivantes devront

Plus en détail

Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants!

Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants! Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants! Pour vivre en harmonie avec les enfants, il est primordial d'établir avec eux de solide lien d'attachement et de confiance. Afin d offrir un milieu de

Plus en détail

Le respect des autres Je respecte les autres en étant calme et poli et en ayant un comportement pacifique.

Le respect des autres Je respecte les autres en étant calme et poli et en ayant un comportement pacifique. Cher élève, Chère élève, Nous te souhaitons la bienvenue à l école Vision Victoriaville. L école devient pour toi un deuxième milieu de vie. C est ici que tu passeras 180 jours dans ton année. Dans notre

Plus en détail

L apprentissage, une affaire de coeur

L apprentissage, une affaire de coeur Psychoéducateur et orthopédagogue L apprentissage, une affaire de coeur 1 1 Les recherches démontrent que la façon dont l enseignant s occupe de sa classe et fait travailler ses élèves a un effet direct

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE BÉNÉVOLAT

POLITIQUE SUR LE BÉNÉVOLAT POLITIQUE SUR LE BÉNÉVOLAT Adoptée lors du conseil d administration du 24 octobre 2014 La Maison populaire de Joliette reconnaît les valeurs et les principes directeurs du bénévolat énoncés dans le Code

Plus en détail

C:\Users\granem1\AppData\Local\Microsoft\Windows\Temporary Internet Files\Content.Outlook\PDXNWKW1\santé plein air et environnement document

C:\Users\granem1\AppData\Local\Microsoft\Windows\Temporary Internet Files\Content.Outlook\PDXNWKW1\santé plein air et environnement document C:\Users\granem1\AppData\Local\Microsoft\Windows\Temporary Internet Files\Content.Outlook\PDXNWKW1\santé plein air et environnement document informatif 14-15.doc Édifice Sud 3 e cycle 2014 2015 PROJET

Plus en détail

L intervention éducative Le style démocratique

L intervention éducative Le style démocratique L intervention éducative Le style démocratique Les interventions éducatives utilisées dans votre quotidien sont en fait un processus par lequel vous agissez avec les enfants pour répondre à leurs besoins.

Plus en détail

PRATIQUES 1 VISANT À SOUTENIR LA MOTIVATION ET L ENGAGEMENT DES ÉLÈVES. LE MODÈLE CLASSE 2

PRATIQUES 1 VISANT À SOUTENIR LA MOTIVATION ET L ENGAGEMENT DES ÉLÈVES. LE MODÈLE CLASSE 2 PRATIQUES VISANT À SOUTENIR LA MOTIVATION ET L ENGAGEMENT DES ÉLÈVES. LE MODÈLE CLASSE Conception LES REPRÉSENTATIONS DE L ENSEIGNANT QUANT À LA RÉUSSITE SCOLAIRE ET AU RÔLE DE L EFFORT STRATÉGIQUE, LES

Plus en détail

STAGES EN ORTHOPHONIE

STAGES EN ORTHOPHONIE Faculté de médecine École d orthophonie et d audiologie STAGES EN ORTHOPHONIE CADRE RÉFÉRENTIEL POUR LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES DES ÉTUDIANTS ORA 2240 Stage I : Stage de B. Sc. II en orthophonie

Plus en détail

Projet éducatif. Collège Jacques-Prévert

Projet éducatif. Collège Jacques-Prévert Projet éducatif Collège Jacques-Prévert Historique de l établissement Le collège Jacques-Prévert est né en 1999 avec l acceptation du Ministère de l Éducation du loisir et du sport de créer une nouvelle

Plus en détail

Développement de l entraîneur

Développement de l entraîneur Développement de l entraîneur Éléments d un bon entraînement Organisation : Aire de jeu adéquate/ nombre de joueurs Niveau d activité élevé Réalisme Simple et claire Observation : Identification des facteurs-clés

Plus en détail

Déclaration des droits des enfants

Déclaration des droits des enfants Déclaration des droits des enfants 1. Les enfants ont le droit d être traités comme une personne intéressée et affectée et non pas comme un pion ou une possession. 2. Les enfants ont le droit d aimer chaque

Plus en détail

FICHE DE SUIVI / D AUTO-ÉVALUATION OU D ÉVALUATION DE L ENTRAÎNEUR

FICHE DE SUIVI / D AUTO-ÉVALUATION OU D ÉVALUATION DE L ENTRAÎNEUR FICHE DE SUIVI / D AUTO-ÉVALUATION OU D ÉVALUATION DE L ENTRAÎNEUR Fiche de suivi / d auto évaluation Un outil pour : 1) Faire réfléchir l entraîneur bénévole sur ses interventions. 2) Offrir des pistes

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE UNITÉ 1 : COMPRENDRE POUR APPRENDRE BLOCS 1 et 2

PLANIFICATION STRATÉGIQUE UNITÉ 1 : COMPRENDRE POUR APPRENDRE BLOCS 1 et 2 Durée : 8 à 10 jours Matériel Mise en situation : La mouche, L école, En vacances, Les directives, une série d activités de résolution de problèmes relativement faciles Raisonner sa lecture : Tableau synthèse

Plus en détail

Voici certains éléments de base par rapport aux verbalisations internes :

Voici certains éléments de base par rapport aux verbalisations internes : L anxiété et les verbalisations internes Imagine deux personnes dans un embouteillage durant l heure de pointe. L une se perçoit comme coincée et se dit : «Je ne peux pas endurer ceci. Je dois sortir d

Plus en détail

IEAM FORMATION à LA MÉDIATION juin / juillet 2014

IEAM FORMATION à LA MÉDIATION juin / juillet 2014 INSTITUT D EXPERTISE, D ARBITRAGE ET DE MÉDIATION Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 N d agrément de prestataire de formation : 11 75 40006 75 Programme détaillé, intervention de Gilles

Plus en détail

LE CONSEIL GÉNÉRAL ET LE SPORT. Les clefs de l exercice et de l entraînement. Hand-ball

LE CONSEIL GÉNÉRAL ET LE SPORT. Les clefs de l exercice et de l entraînement. Hand-ball LE CONSEIL GÉNÉRAL ET LE SPORT Les clefs de l exercice et de l entraînement Hand-ball NOTIONS DE PEDAGOGIE LA PEDAGOGIE DEFINITION : «C est l art d enseigner ou la manière de transmettre son savoir». ELLE

Plus en détail

Code de vie de l école Calixte F.-Savoie Maternelle à 8 e année

Code de vie de l école Calixte F.-Savoie Maternelle à 8 e année Code de vie de l école Calixte F.-Savoie Maternelle à 8 e année Voici les étapes qui seront respectées lorsqu un élève manque au code de vie de l École. Tous les adultes qui travaillent à l école CFS doivent

Plus en détail

Code de vie. L encadrement donné à l école reconnait à l élève le droit à l erreur, pourvu qu il fasse des efforts pour améliorer sa conduite.

Code de vie. L encadrement donné à l école reconnait à l élève le droit à l erreur, pourvu qu il fasse des efforts pour améliorer sa conduite. Code de vie L école du Versant / Sainte-Geneviève de la Commission scolaire des Découvreurs accueille 190 élèves de la maternelle à la 6 e année. L école est une mini société et pour cette raison, elle

Plus en détail

KARTA BRETAGNE. Des projets pour grandir!

KARTA BRETAGNE. Des projets pour grandir! KARTA BRETAGNE Des projets pour grandir! Enseignante en lycée professionnel pendant plus de 20 ans, j ai observé que les situations de souffrance et donc de violence se sont développées au fil des ans.

Plus en détail

Que sont les Compétences Psychosociales?

Que sont les Compétences Psychosociales? Que sont les Compétences Psychosociales? Dans le cadre de la conférence-débat: «Aider son enfant à résister à la pression résister à la pression» le lundi 23 novembre 2015 Organisée par la ville de Valbonne

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE T AS CE QU IL FAUT POUR ALLER LOIN. T engager dans des activités ou des groupes peut t apporter bien plus que tu penses! En faisant ce que tu aimes, tu apprends

Plus en détail

Code de conduite. Maternelle à la 4 e année. Je, promets de faire de mon mieux de respecter le code de conduite. signature de l élève

Code de conduite. Maternelle à la 4 e année. Je, promets de faire de mon mieux de respecter le code de conduite. signature de l élève Code de conduite Maternelle à la 4 e année Je, promets de faire de mon mieux de respecter le code de conduite. signature de l élève signature d un parent signature de l enseignant.e date Vision de l École

Plus en détail

Grille de co-évaluation Éducatrice

Grille de co-évaluation Éducatrice Grille de co-évaluation Éducatrice Nom de l éducatrice : Date de la rencontre : Document complété par : Copie de l éducatrice Copie de la direction s d évaluation : A B C D Comportements Comportements

Plus en détail

CHARTE DE LA SECTION JUNIORS DU FC ALLE

CHARTE DE LA SECTION JUNIORS DU FC ALLE CHARTE DE LA SECTION JUNIORS DU FC ALLE ENGAGEMENT DU COMITE Organiser une réunion parents, juniors, entraîneur par équipe, en début de saison. Donner un soutien moral aux entraîneurs. Mettre à diposition

Plus en détail

X X X X X X X X X X X X X X

X X X X X X X X X X X X X X Grille d observation sur ma pratique professionnelle Pratique 1 Accueille les élèves 2 Fait une mise en situation de la matière (élément déclencheur, lien avec la matière précédente) 3 Donne un aperçu

Plus en détail

L intimidation est l utilisation de l agression dans le but intentionnel de blesser une autre personne :

L intimidation est l utilisation de l agression dans le but intentionnel de blesser une autre personne : Engagement de notre école à résoudre les cas d intimidation «À l école Saint-François d Assise, nous nous engageons à fournir un environnement sécuritaire, agréable et accueillant pour tous nos élèves.

Plus en détail

CHARTE DE VIE ET DE TRAVAIL EN MILIEU DE VIE SUBSTITUT CENTRES D HÉBERGEMENT SAINTE-ANNE ET DE RIVIÈRE-ROUGE

CHARTE DE VIE ET DE TRAVAIL EN MILIEU DE VIE SUBSTITUT CENTRES D HÉBERGEMENT SAINTE-ANNE ET DE RIVIÈRE-ROUGE CHARTE DE VIE ET DE TRAVAIL EN MILIEU DE VIE SUBSTITUT CENTRES D HÉBERGEMENT SAINTE-ANNE ET DE RIVIÈRE-ROUGE Adopté par les Comités milieu de vie automne 2013 Notre mission est d offrir un milieu de vie

Plus en détail

Projet éducatif Révision du projet éducatif et plan de réussite ORIENTATIONS OBJECTIFS MOYENS

Projet éducatif Révision du projet éducatif et plan de réussite ORIENTATIONS OBJECTIFS MOYENS Révision du projet éducatif et plan de réussite 2011-2016 ORIENTATIONS OBJECTIFS MOYENS 1. L école Larocque choisit des moyens d enseignement afin que chaque élève puisse apprendre et se dépasser tout

Plus en détail

Les types d'élèves; Bilan de la semaine; Grille d'autodiagnostic; La balance. Source : Acti-jeunes

Les types d'élèves; Bilan de la semaine; Grille d'autodiagnostic; La balance. Source : Acti-jeunes Les types d'élèves; Bilan de la semaine; Grille d'autodiagnostic; La balance. Source : Acti-jeunes On considère que l élève qui acquiert des compétences liées à l affirmation de soi, à la prise de décision,

Plus en détail

4. Poser un regard critique sur des fiches d autoévaluation.

4. Poser un regard critique sur des fiches d autoévaluation. Les compétences transversales OBJECTIFS 1. Vivre une démarche pour s approprier les compétences transversales. 2. Réfléchir sur la problématique reliée au développement et à l évaluation des compétences

Plus en détail

CODE DE VIE DE L ÉCOLE DES BOURLINGUEURS

CODE DE VIE DE L ÉCOLE DES BOURLINGUEURS CODE DE VIE DE L ÉCOLE DES BOURLINGUEURS Vivre en harmonie dans mon école des Bourlingueurs Le désir de vivre en harmonie dans notre milieu scolaire nous a amené à élaborer ce code de vie. Nous souhaitons

Plus en détail

Atelier Qui veut jouer avec moi?

Atelier Qui veut jouer avec moi? 11 Atelier Qui veut jouer avec moi? Thème Préalables les comportements d approche saluer (Atelier 4) et attirer positivement l attention (Atelier 5) Objectifs Objectifs généraux 1. Apprendre à l enfant

Plus en détail

fiche d accompagnement pédagogique

fiche d accompagnement pédagogique fiche d accompagnement pédagogique Les compétences développées par la pratique des ateliers philosophiques en maternelle PS/MS/GS Fiche écrite par Jean-Charles Pettier, docteur en sciences de l éducation

Plus en détail

CHAÎNE HUMAINE OUTILS D ANIMATION DÉMARCHE DURÉE : 15 MINUTES

CHAÎNE HUMAINE OUTILS D ANIMATION DÉMARCHE DURÉE : 15 MINUTES CHAÎNE HUMAINE DURÉE : 15 MINUTES Cette activité de connaissance de soi et de l autre favorise le sentiment d appartenance en permettant à l élève de reconnaître les éléments communs entre les membres

Plus en détail

Bonjour et bienvenue Page 1. Horaire général du collège Page 2. Absences, A.S, Carnet de liaison & C.D.I Page 3

Bonjour et bienvenue Page 1. Horaire général du collège Page 2. Absences, A.S, Carnet de liaison & C.D.I Page 3 1 Bonjour et bienvenue Page 1 Horaire général du collège Page 2 Absences, A.S, Carnet de liaison & C.D.I Page 3 Collège, Conseil de classe & C.P.E Page 4 Délégués, Discipline & Egalité Page 5 F.S.E, Journal

Plus en détail

Dans le cas d un manquement majeur, celui-ci nécessite l intervention immédiate de la direction et des services complémentaires.

Dans le cas d un manquement majeur, celui-ci nécessite l intervention immédiate de la direction et des services complémentaires. Les règles de vie Je suis présent et à l heure à tous les cours. Je respecte le code vestimentaire de l école J apporte uniquement le matériel nécessaire à l école et à mes cours. Je remets mes devoirs

Plus en détail

GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS

GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS (1) Le terme participant est entendu au sens large L ESPRIT SPORTIF MOI J Y CROIS PARTICIPANTS ET PARTICIPANTES Je respecte les règles

Plus en détail

Commentaires pour favoriser la rétroaction du développement des compétences et des critères d évaluation à l éducation préscolaire

Commentaires pour favoriser la rétroaction du développement des compétences et des critères d évaluation à l éducation préscolaire Commentaires pour favoriser la rétroaction du développement des compétences et des critères d évaluation à l éducation préscolaire Compétence 1 : Agir avec efficacité dans différents contextes sur le plan

Plus en détail

Entraîneur groupe d'âge GUIDE DE L ÉVALUATEUR

Entraîneur groupe d'âge GUIDE DE L ÉVALUATEUR Entraîneur groupe d'âge GUIDE DE L ÉVALUATEUR Merci à nos partenaires 2012 Natation Canada et l Association canadienne des entraîneurs Préparé par Moss Melien - www.mossmelien.com VÉRIFICATION ET ÉVALUATION

Plus en détail

COMMENT FAIRE BONNE IMPRESSION? #ajobthatmakessense

COMMENT FAIRE BONNE IMPRESSION? #ajobthatmakessense #ajobthatmakessense 1 AVANT L ENTRETIEN Un entretien réussi est un entretien soigneusement préparé! 5 conseils à suivre : Ayez bien en tête l annonce pour le poste. Imprimer une copie pour l avoir sous

Plus en détail

Le management de proximité

Le management de proximité 1 Programme de formation Le management de proximité Une entrerpise souhaite aider ses managers à améliorer leur impact sur leurs équipes. En outre de leur connaissance du management par objectif, les managers

Plus en détail

Enseignant ressource. Rôle et cadre d intervention

Enseignant ressource. Rôle et cadre d intervention Enseignant ressource Rôle et cadre d intervention Document préparé par le Comité paritaire EHDAA Novembre 2009 mis à jour Septembre 2010 Adapté d un document préparé par le SERM et la CS des Phares Table

Plus en détail

APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT LE 6 MAI École Du Domaine

APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT LE 6 MAI École Du Domaine APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT LE 6 MAI 2014 École Du Domaine ORIENTATION 1 AMENER CHACUN À SE PRÉOCCUPER DE SA SANTÉ DE SA SÉCURITÉ ET DE SON BIEN-ÊTRE Objectif 1.1 Promouvoir un mode de vie

Plus en détail

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire À l agenda d une école promotrice de réussite, de santé et de bien-être : favoriser des relations harmonieuses et égalitaires Marie-Claude Roberge, INSPQ JASP : La violence dans les relations intimes à

Plus en détail

«Estime de Soi et apprentissages»

«Estime de Soi et apprentissages» «Estime de Soi et apprentissages» Synthèse des productions des enseignants ayant participé à l animation pédagogique de F. Delenne 2011/2012. Que peut faire un enseignant au sein de la classe, de l école,

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DES SCIENCES DE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DES SCIENCES DE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE Document TP 2 UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DES SCIENCES DE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE DOCUMENT D'ÉVALUATION DES COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DU STAGIAIRE À COMPLÉTER PAR L ENSEIGNANT ASSOCIÉ

Plus en détail

À quelques mois de la maternelle

À quelques mois de la maternelle À quelques mois de la maternelle À quelques mois de la maternelle Chaque parent doit confier, un jour ou l autre, son enfant à l école. Pour certains parents, cette étape se vit sans difficulté et sans

Plus en détail

Charte de l'entraîneur / coach. Equipes jeunes

Charte de l'entraîneur / coach. Equipes jeunes Charte de l'entraîneur / coach Equipes jeunes Juin 2010 En acceptant la belle mission d encadrement de jeunes enfants, les coachs du club deviennent dès lors ambassadeurs et un comportement exemplaire

Plus en détail

MEUTE BADGE DE BOIS I. Module 2: Comprendre, communiquer et travailler avec les jeunes

MEUTE BADGE DE BOIS I. Module 2: Comprendre, communiquer et travailler avec les jeunes MEUTE BADGE DE BOIS I Module 2: Comprendre, communiquer et travailler avec les jeunes Caractéristiques générales des jeunes d âge louveteau Développement physique: Commencent à percevoir les différences

Plus en détail

ANNEXE 2. ÉVALUATION DU STAGIAIRE EN ADMINISTRATION DE LA SANTÉ PAR LE MAITRE DE STAGE (Mi-stage et fin de stage)

ANNEXE 2. ÉVALUATION DU STAGIAIRE EN ADMINISTRATION DE LA SANTÉ PAR LE MAITRE DE STAGE (Mi-stage et fin de stage) ANNEXE 2 ÉVALUATION DU STAGIAIRE EN ADMINISTRATION DE LA SANTÉ PAR LE MAITRE DE STAGE (Mi-stage et fin de stage) Nom de l organisation : Maitre de stage : Nom : Fonction : Courriel : Téléphone : Stagiaire

Plus en détail

PISTES DE REFLEXION POUR LA CONCEPTION DU PROJET PEDAGOGIQUE

PISTES DE REFLEXION POUR LA CONCEPTION DU PROJET PEDAGOGIQUE PISTES DE REFLEXION POUR LA CONCEPTION DU PROJET PEDAGOGIQUE En vue de soutenir et d accompagner les milieux d accueil dans la conception, la rédaction de leur projet pédagogique, l ONE vous invite à réfléchir

Plus en détail

Attitudes et interventions à privilégier dans les moments de vie

Attitudes et interventions à privilégier dans les moments de vie Attitudes et interventions de l éducatrice au moment de l accueil et du départ 2010 reception_rome Lavigne pour le CPE Au pied de l échelle 14/02/2012 Pour répondre aux besoins des enfants : Dire bonjour

Plus en détail

Faudrait-il bannir les parents des clubs et des tournois de tennis?!

Faudrait-il bannir les parents des clubs et des tournois de tennis?! Faudrait-il bannir les parents des clubs et des tournois de tennis?! 2 ème Forum Swiss Tennis pour les Responsables Juniors 7 février 2016 - Bienne Dr. Olivier Schmid Psychologue du sport et de la performance

Plus en détail

MÉMOIRE SUR CINQ TECHNIQUES D IMPACT. PRÉSENTÉ À MADAME Danie Beaulieu PHD. Par. Jonathan Bradley. Dans le cadre de la formation «Professeur d impact»

MÉMOIRE SUR CINQ TECHNIQUES D IMPACT. PRÉSENTÉ À MADAME Danie Beaulieu PHD. Par. Jonathan Bradley. Dans le cadre de la formation «Professeur d impact» MÉMOIRE SUR CINQ TECHNIQUES D IMPACT PRÉSENTÉ À MADAME Danie Beaulieu PHD Par Jonathan Bradley Dans le cadre de la formation «Professeur d impact» Trois-Rivières Le 14 février 2008 1 Octobre 2007 5 techniques

Plus en détail

INSTRUCTION DU CAMP

INSTRUCTION DU CAMP INSTRUCTION DU CAMP 2016-2017 DÉROULEMENT DU CAMP Les camps consistent à former une ou des équipes pour chacun des niveaux et sont constitués d un regroupement de joueurs inscrits au RHBC. Les joueurs

Plus en détail

12 Juin 2002 Christophe Vauthier 2

12 Juin 2002 Christophe Vauthier 2 PSYCHOLOGIE DE L ARBITRAGE Christophe Vauthier Réflexions suite au stage d arbitres FIBA de JUIN 2002 de Macolin Suisse Psychologie de l arbitrage Le nombre de contacts en Basket-ball aurait triplé ces

Plus en détail

Plateforme éducative SERVICE DE GARDE. de l école de Richelieu

Plateforme éducative SERVICE DE GARDE. de l école de Richelieu Plateforme éducative SERVICE DE GARDE de l école de Richelieu Le service de garde de Richelieu Bienvenue dans le navire du service de garde de Richelieu. À bord de ce super bateau, vous vivrez toutes sortes

Plus en détail

Personnalité du moniteur dans le sport de neige

Personnalité du moniteur dans le sport de neige Personnalité du moniteur dans le sport de Macolin 2008 Chef des branches sports de Evaluation > Instrument Projection plane du profil personnel des compétences Représentation visuelle simple 6 5 4 3 2

Plus en détail

COIN-COIN OUTILS D ANIMATION DÉMARCHE DURÉE : 15 MINUTES

COIN-COIN OUTILS D ANIMATION DÉMARCHE DURÉE : 15 MINUTES DURÉE : 15 MINUTES Cette activité amène l élève à mieux se connaître et à connaître davantage les autres élèves de son groupe grâce à des discussions sur divers sujets pouvant inclure des référents culturels

Plus en détail

LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR

LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR Image tirée sur Google 3 4 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

Option-sport GUIDE DE PRÉSENTATION ACTIVITÉ INTÉGRÉE À L HORAIRE. Dernière version :

Option-sport GUIDE DE PRÉSENTATION ACTIVITÉ INTÉGRÉE À L HORAIRE. Dernière version : 2017 2018 Option-sport GUIDE DE PRÉSENTATION ACTIVITÉ INTÉGRÉE À L HORAIRE Dernière version : 2017-08-10 À l école de Ramezay, des activités complémentaires sont intégrées à l horaire pour les élèves du

Plus en détail

L énigme de Socrate. «Je suis un mystère, Je suis complexe, Je suis en évolution. La solution de l énigme est le résultat de la quête.

L énigme de Socrate. «Je suis un mystère, Je suis complexe, Je suis en évolution. La solution de l énigme est le résultat de la quête. L Énigme de Socrate Réalisé par Julie Pellerin, conseillère pédagogique en Approche orientante Mijanou Gravel, conseillère pédagogique aux Services éducatifs complémentaires Karine Fréchette, conseillère

Plus en détail

Les règles de vie

Les règles de vie Les règles de vie 2012-2013 Chers parents, Les règles de vie énoncées visent à créer à l'école un climat favorable à la réussite éducative et à permettre à tous les élèves d'y vivre en toute sécurité.

Plus en détail

RÉSULTATS D APPRENTISSAGE 1 W-8.3 :

RÉSULTATS D APPRENTISSAGE 1 W-8.3 : RYTHME DES CHANGEMENTS PENDANT LA PUBERTÉ Leçon 1 8 e ANNÉE RÉSULTATS D APPRENTISSAGE 1 W-8.3 : Comprendre et accepter que le rythme auquel chacun et chacune vit les développements physique, émotionnel,

Plus en détail

RALLYE DES CŒURS OUTILS D ANIMATION DÉMARCHE DURÉE : 30 MINUTES

RALLYE DES CŒURS OUTILS D ANIMATION DÉMARCHE DURÉE : 30 MINUTES DURÉE : 30 MINUTES Cette activité collaborative permet à l élève de développer son vocabulaire de base en trouvant des expressions qui contiennent le mot cœur et qui correspondent aux images. Elle favorise

Plus en détail

ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE

ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE ACCOMPAGNONS LES AÎNÉS À PRENDRE SOIN DE LEUR SANTÉ PSYCHOLOGIQUE Par: Paméla Bérubé Jean, T.S.S et intervenante en promotion/prévention en santé mentale à l ACSM-BF OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Quel est

Plus en détail

L ŒIL DU CYCLONE Notre-Dame-de-Foy. Rôle de l éducateur spécialisé

L ŒIL DU CYCLONE Notre-Dame-de-Foy. Rôle de l éducateur spécialisé L ŒIL DU CYCLONE Notre-Dame-de-Foy Rôle de l éducateur spécialisé Support à l enseignante 1. Intervenir auprès des élèves sur l attitude au travail (attendre son tour, respecter les consignes de travail

Plus en détail

Critères d évaluation

Critères d évaluation Exécution de diverses actions de motricité globale Exécution de diverses actions de motricité fine Ajustement de ses actions en fonction de l environnement Reconnaissance d éléments favorisant le bien-être

Plus en détail

S EXERCER à bien écouter.

S EXERCER à bien écouter. Activité de groupe MATÉRIEL Une fiche d écoute ABC pour la moitié des participants Une fiche d écoute NP pour la moitié des participants Une fiche de théorie pour chaque participant Une fiche de directives

Plus en détail

Comment planifier une leçon! Trucs et astuces. Ce document contient des éléments d information pour bien planifier une leçon.

Comment planifier une leçon! Trucs et astuces. Ce document contient des éléments d information pour bien planifier une leçon. Comment planifier une leçon! Trucs et astuces Ce document contient des éléments d information pour bien planifier une leçon. Par : Manon Larouche 17/06/ 1 1) La planification de la compétence à l aide

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE»

POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE» POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE» Politique adoptée par le conseil d administration en juin 2007, révisé en septembre

Plus en détail

SECTION POUR LE CONJOINT, LES MEMBRES DE LA FAMILLE ET LES AMIS DES JOUEURS COMPULSIFS

SECTION POUR LE CONJOINT, LES MEMBRES DE LA FAMILLE ET LES AMIS DES JOUEURS COMPULSIFS SECTION POUR LE CONJOINT, LES MEMBRES DE LA FAMILLE ET LES AMIS DES JOUEURS COMPULSIFS TABLE DES MATIÈRES Mot à l attention du conjoint et des membres de la famille du joueur compulsif...1 Ce qu il faut

Plus en détail

Progression du soccer en U4 U6

Progression du soccer en U4 U6 Progression du soccer en U4 U6 U4 U5 U6 Nb de joueurs 4 x 4 4 x 4 ou 5x 5 5 x 5 Gardien Non Introduire Oui Touches Lancer par l entraineur Avec les pieds Avec les mains Coup de pied de but / coin Non Non

Plus en détail

Caractéristiques de la communication. Voici les composantes de la communication :

Caractéristiques de la communication. Voici les composantes de la communication : Guide d accompagnement : la communication 1 Objectif : > Définir la communication et ses caractéristiques. > Reconnaître les obstacles à la communication. > Identifier des stratégies favorisant une meilleure

Plus en détail

LES FORMATIONS CONTINUéES

LES FORMATIONS CONTINUéES 1.1. Encadrement et conduite d équipe Les personnes qui, par évolution de carrière ou promotion, sont amenées (ou vont l être dans un futur proche) à diriger ou encadrer d autres personnes. Les participants

Plus en détail

LE HANDBALL: DEFINITION

LE HANDBALL: DEFINITION LE HANDBALL: DEFINITION Le handball se définit comme un jeu de coopération/confrontation où les espaces de jeu sont interpénétrés. La cible est relativement petite et gardée. Elle est mise à distance des

Plus en détail

La sophrologie pour les enfants : La Sophro-pédagogie

La sophrologie pour les enfants : La Sophro-pédagogie La sophrologie pour les enfants : La Sophro-pédagogie Dans notre monde actuel, il est essentiel de savoir s arrêter pour «aller à l intérieur», respirer, ressentir, ne rien attendre, juste laisser venir

Plus en détail

L ENTRETIEN DANS L AIDE A L ORIENTATION FAIP 2012

L ENTRETIEN DANS L AIDE A L ORIENTATION FAIP 2012 L ENTRETIEN DANS L AIDE A L ORIENTATION FAIP 2012 SOMMAIRE I DEFINITION II - APPROCHE ROGERIENNE III LES ATTITUDES IV - LES VARIABLES DE L ENTRETIEN V- LES TECHNIQUES D ENTRETIEN VI - CONDUIRE UN ENTRETIEN

Plus en détail

Règle Raison d être de cette règle Comportements attendus 1. Je porte une tenue vestimentaire appropriée.

Règle Raison d être de cette règle Comportements attendus 1. Je porte une tenue vestimentaire appropriée. 2014-2015 Le code de vie te servira à développer tes compétences sociales et à devenir un ÊTRE responsable. Il est en accord avec les valeurs au projet éducatif de l école. Santé et bien-être Réussite

Plus en détail

APPRÉCIATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL. Nom de la personne évaluée : Titre d emploi : Nom des évaluateurs : Date de la rencontre d évaluation :

APPRÉCIATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL. Nom de la personne évaluée : Titre d emploi : Nom des évaluateurs : Date de la rencontre d évaluation : APPRÉCIATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL Nom de la personne évaluée : Titre d emploi : Nom des évaluateurs : Date de la rencontre d évaluation : VOLET 1 Les connaissances : Elles correspondent aux

Plus en détail

COMMENT DIRE AUX PARENTS

COMMENT DIRE AUX PARENTS Capsule pédagogique COMMENT DIRE AUX PARENTS Vous est-il déjà arrivé de soupçonner une difficulté chez un enfant, de remarquer certains problèmes de comportements et de ne plus savoir quoi faire Vous auriez

Plus en détail

Après l entretien de recrutement

Après l entretien de recrutement 6.5 Après l entretien de recrutement Objectif : Préparer efficacement un entretien de recrutement Le dispositif de techniques de recherche d emploi 6.5 1 Sommaire Dispositif Toute diffusion est dûment

Plus en détail

Document d information sur la nature et les moments des principales évaluations. 5 e année du primaire. Bonjour chers parents,

Document d information sur la nature et les moments des principales évaluations. 5 e année du primaire. Bonjour chers parents, Document d information sur la nature et les moments des principales évaluations Bonjour chers parents, 5 e année du primaire Pour vous permettre de suivre le cheminement de votre enfant et lui apporter

Plus en détail

GRILLE DE COMPÉTENCES DE L UNIVERSITÉ MCGILL POUR LE «GROUPE M»

GRILLE DE COMPÉTENCES DE L UNIVERSITÉ MCGILL POUR LE «GROUPE M» COMPÉTENCE COMPORTEMENTALE DEGRÉ DE MAÎTRISE A DEGRÉ DE MAÎTRISE B DEGRÉ DE MAÎTRISE C DEGRÉ DE MAÎTRISE D LA CAPACITÉ D ADAPTATION AU CHANGEMENT Être ouvert au et aux améliorations pour faire avancer

Plus en détail

Outil de suivi du développement des compétences en stage (OSDECS) (Maîtrise en ergothérapie)

Outil de suivi du développement des compétences en stage (OSDECS) (Maîtrise en ergothérapie) Faculté des sciences de la santé École des sciences de la réadaptation Formation clinique Faculty of Health Sciences School of Rehabilitation Sciences Clinical Education Outil de suivi du développement

Plus en détail