STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE"

Transcription

1 STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE Dr MS. HADDAD (Service d Hygiène Hospitalière) Dr S. HIDOURI (Service de Chirurgie Pédiatrique) EPS Monastir

2 INTRODUCTION

3 INTRODUCTION 1) En pré-opératoire, quelles mesures d'hygiène, de désinfection cutanéo-muqueuse et de décontamination sont efficaces vis-à-vis du risque infectieux? 2) En préopératoire, quelle organisation pratique et quelle assurance-qualité mettre en œuvre pour réduire le risque infectieux?

4 La préparation cutanée de l opéré - L hygiène corporelle, douche ou toilette - La dépilation de la zone opératoire - La préparation du champ opératoire (détersion et antisepsie)

5 Mise à jour de la Conférence de Consensus "gestion pré opératoire du risque infectieux 2013 Prise en compte des données récentes de la littérature Évolution des recommandations publiées en 2004

6 2004 Il est fortement recommandé de pratiquer au moins une douche pré-opératoire avec une solution moussante antiseptique AVANT - APRÈS D2 Aucune recommandation ne peut être émise sur le type de savon (savon antiseptique ou savon non antiseptique) à utiliser pour la douche préopératoire D3 Aucune recommandation ne peut être émise concernant le nombre et le moment des douches préopératoires Dans les commentaires : En pratique, la douche devra être réalisée au plus près de l intervention

7 AVANT- APRÈS 2004 Titre du chapitre : Douche (cheveux compris) 2013 Nouveau D5 Il est recommandé de réaliser un shampoing préopératoire quand le cuir chevelu est dans le champ opératoire De même que pour la douche préopératoire, aucune recommandation ne peut être émise concernant le produit utilisé (antiseptique ou non) pour la réalisation du shampoing

8 AVANT -APRÈS 2004 Il est recommandé de privilégier la non dépilation Si les conditions locales justifient la dépilation, il est recommandé de privilégier la tonte ou la dépilation chimique P1 Il est recommandé de ne pas pratiquer une dépilation (rasage mécanique, tonte ou dépilation chimique) en routine P2 Si la dépilation est réalisée, il est recommandé de privilégier la tonte Il est fortement recommandé de ne pas faire de rasage mécanique la veille de l intervention

9 AVANT - APRÈS 2004 Il est fortement recommandé de faire une détersion à l aide d une solution moussante antiseptique suivie d un rinçage à l eau stérile, puis de l application d un antiseptique de la même gamme que le produit utilisé pour la douche 2013 De1 Aucune recommandation ne peut être émise concernant la détersion avant la réalisation d une antisepsie sur une peau sans souillure Il est conseillé d effectuer la phase de détersion immédiatement avant la désinfection ; elle doit être suivie d un rinçage abondant à l eau stérile et d un essuyage Il est recommandé de réaliser une détersion sur une peau souillée

10 AVANT - APRÈS 2004 [...] il est recommandé d utiliser une solution moussante et un antiseptique (alcoolique) de la même famille chimique A1 (suite) Aucune recommandation ne peut être émise concernant l application successive de deux antiseptiques de gamme différente (chlorhexidine, povidone iodée) dans la prévention des ISO

11 : toujours d actualité - Il est conseillé d effectuer la toilette préopératoire, dans le service d hospitalisation ou à domicile sur prescription médicale dans le cadre d une chirurgie ambulatoire - L application d un produit antiseptique doit tenir compte des sites opératoires et des pathologies Nouveau QCA1 Il est recommandé de ne pas utiliser en routine des champs adhésifs non imprégnés d antiseptiques pour la prévention du risque infectieux

12 La traçabilité 2013 Nouveau : La préparation cutanée figure parmi les items à tracer sur la Check List «sécurité du patient» de la HAS

13

14 Notre Stratégie Aspects pratiques I- Recommandations 2013 II- Séances de formation: Personnels médical: 2 Paramédicaux (bloc opératoire et service interne): 1 III- Check-list IV- Fiches explicatives et ordonnances: parents, personnel du Bloc opératoire et du Service interne

15

16 EPS Fattouma Bourguiba de Monastir Service d Hygiène Hospitalière Service de Chirurgie Pédiatrique PREPARATION CUTANEE DE L OPERE Objectifs : Prévention préopératoire de l infection du site opératoire PATIENTS CONCERNES : Tout enfant, tout âge Chirurgie ambulatoire ou hospitalisation complète. REGLES GENERALES : Si dépilation nécessaire, faire une tonte la veille. I- LA VEILLE DE L INTERVENTION : Réaliser une douche corporelle avec un savon antiseptique mousseux type AMUCHINA (âge < 1 mois) ou BETADINE Scrupt, à défaut un savon ordinaire. II- PREPARATION DES CHAMPS OPERATOIRES II-1-Détergence: Appliquer une solution antiseptique moussante type BETADINE Scrupt ou AMUCHINA (âge < 1 mois) Rincer avec du sérum physiologique stérile Sécher par des champs stériles II-2- Antisepsie dermique: Badigeonner avec une solution anti septique alcoolique (type BETADINE ou AMUCHINA (âge < 1 mois) Réaliser deux applications successives, respecter un délai de 30 secondes entre les deux.

17 Notre Stratégie Contraintes Collaboration, éloignements Non disponibilité de la Chlorhexidine en solution alcoolique (nouveau-né)

18 CONCLUSION Le succès d une intervention chirurgicale est étroitement lié au respect de la préparation cutanée Il est important est de définir un schéma de préparation cutanée cohérent, d en faire une procédure écrite Facilement accessible, ré-actualisé périodiquement, ré-évalué régulièrement La pédagogie vis-à-vis du personnel médical ou paramédical est indispensable pour une plus grande efficacité.

Mise à jour de la conférence de consensus "gestion pré-opératoire du risque infectieux " Marie Froesch

Mise à jour de la conférence de consensus gestion pré-opératoire du risque infectieux  Marie Froesch Mise à jour de la conférence de consensus "gestion pré-opératoire du risque infectieux " Marie Froesch CONTEXTE Conférence de consensus " gestion du risque pré-opératoire du risque infectieux " recommandations

Plus en détail

PREPARATION CUTANEE DE L OPERE Mise en œuvre des nouvelles recommandations

PREPARATION CUTANEE DE L OPERE Mise en œuvre des nouvelles recommandations PREPARATION CUTANEE DE L OPERE Mise en œuvre des nouvelles recommandations 1 Prévention des infections d origine endogène Séjour préopératoire Infections à distance Dépilation Contamination champ opératoire

Plus en détail

Nouvelles recommandations pour la gestion préopératoire du risque infectieux

Nouvelles recommandations pour la gestion préopératoire du risque infectieux Nouvelles recommandations pour la gestion préopératoire du risque infectieux XIIe JOURNEE REGIONALE DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS JEUDI 17 AVRIL 2014 ROUEN Michèle AGGOUNE Organisée

Plus en détail

GESTION PRE-OPERATOIRE DU RISQUE INFECTIEUX

GESTION PRE-OPERATOIRE DU RISQUE INFECTIEUX GESTION PRE-OPERATOIRE DU RISQUE INFECTIEUX Janvier 2009 GECO J SELLIES EN FRANCE : CONTEXTE REGLEMENTAIRE ET RECOMMANDATIONS «Les 100 recommandations pour la surveillance et la prévention des infections

Plus en détail

Gestion pré-opératoire du risque infectieux Recommandations pour la préparation cutanée de l'opéré

Gestion pré-opératoire du risque infectieux Recommandations pour la préparation cutanée de l'opéré Gestion pré-opératoire du risque infectieux Recommandations pour la préparation cutanée de l'opéré Mise à jour de la conférence de consensus Société Française d Hygiène Hospitalière OCTOBRE 2013 Date:18/01/2015

Plus en détail

Règles du jeu. Testez vos connaissances: BINGO! Sur la conférence de consensus. 1- La douche préopératoire estelle recommandée?

Règles du jeu. Testez vos connaissances: BINGO! Sur la conférence de consensus. 1- La douche préopératoire estelle recommandée? Testez vos connaissances: BINGO! Sur la conférence de consensus Réunion du réseau des IDEs et Cadres Hygiénistes d Aquitaine Le 18 juin 2015 Ce support (et jeu) a été conçu par Dr Catherine CHAPUIS Dr

Plus en détail

Mise à jour de la conférence de consensus "gestion pré-opératoire du risque infectieux " Marie Froesch

Mise à jour de la conférence de consensus gestion pré-opératoire du risque infectieux  Marie Froesch Mise à jour de la conférence de consensus "gestion pré-opératoire du risque infectieux " Marie Froesch CONTEXTE Conférence de consensus " gestion du risque pré-opératoire du risque infectieux " recommandations

Plus en détail

GESTION PRE OPERATOIRE DU RISQUE INFECTIEUX

GESTION PRE OPERATOIRE DU RISQUE INFECTIEUX COMITÉ D ORGANISATION SFHH Présidente, Marie-Louise GOETZ Coordonnateur, Jacques FABRY SOCIETES PARTENAIRES ANAES Sociétés Françaises de chirurgie AFU,SFCP,SOFCOT,SFORL,SFC SF Neuro-chir, SF Ophtalmo,

Plus en détail

Centre Hospitalier Moulins-Yzeure

Centre Hospitalier Moulins-Yzeure Préparation cutanée de l opéré en activité ambulatoire: mise en œuvre de la conférence de consensus gestion préopératoire du RI SF2H 2013 S de Larouzière Marjorie Dru-Pichard N Privat CH de Moulins-Yzeure

Plus en détail

FICHE ETABLISSEMENT. Code établissement attribué par le C.CLIN. 1. Statut établissement : 1 public 2 privé 3 PSPH. 2. Type d'établissement :

FICHE ETABLISSEMENT. Code établissement attribué par le C.CLIN. 1. Statut établissement : 1 public 2 privé 3 PSPH. 2. Type d'établissement : FICHE ETABLISSEMENT Code établissement attribué par le C.CLIN 1. Statut établissement : 1 public 2 privé 3 PSPH 2. Type d'établissement : 1 CHU 2 CH 3 Clinique MCO 4 MILITAIRE 5 CENTRE DE LUTTE CONTRE

Plus en détail

Corinne TAMAMES Cadre expert en hygiène (Hôpital de la Pitié Salpêtrière Paris) Marcelino TAMAMES Chirurgien orthopédiste (Bry sur Marne)

Corinne TAMAMES Cadre expert en hygiène (Hôpital de la Pitié Salpêtrière Paris) Marcelino TAMAMES Chirurgien orthopédiste (Bry sur Marne) Corinne TAMAMES Cadre expert en hygiène (Hôpital de la Pitié Salpêtrière Paris) Marcelino TAMAMES Chirurgien orthopédiste (Bry sur Marne) Introduction ISO = 3 ème infection associée aux soins 13.5% des

Plus en détail

La préparation cutanée de l opéré

La préparation cutanée de l opéré La préparation cutanée de l opéré «Audit POP» ATELIER PRATIQUE 8ièmes Journées de Prévention des Infections liées aux soins Composition groupe de travail Mme COMAN Guylène : Clinique les Eaux Claires Mme

Plus en détail

Prévention du risque infectieux en chirurgie urologique. Dr. S. Malavaud CHU Toulouse

Prévention du risque infectieux en chirurgie urologique. Dr. S. Malavaud CHU Toulouse Prévention du risque infectieux en chirurgie urologique Dr. S. Malavaud CHU Toulouse PATIENT Préparation cutanée Antibio prophylaxie FLORES endogènes Traitement foyers infectieux Contamination peropératoire

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 mars 2014

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 mars 2014 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 mars 2014 BETADINE SCRUB 4 %, solution pour application cutanée (moussante) flacon de 125 ml (CIP : 34009 301 086 1 1) Laboratoire MEDA PHARMA DCI Code ATC (2013)

Plus en détail

Préparation cutanée de l opéré Audit des unités de soins de l inter région Sud-Est

Préparation cutanée de l opéré Audit des unités de soins de l inter région Sud-Est Préparation cutanée de l opéré Audit des unités de soins de l inter région Sud-Est Résultats Octobre 2006 C. Bernet E. Caillat-Vallet V. Chaudier Delage J. Fabry C.CLIN Sud-Est Hôpital H. Gabrielle, Villa

Plus en détail

Nouvelles recommandations : Gestion du risque infectieux préopératoire. Mise en place à la Clinique du Cèdre

Nouvelles recommandations : Gestion du risque infectieux préopératoire. Mise en place à la Clinique du Cèdre Nouvelles recommandations : Gestion du risque infectieux préopératoire. Mise en place à la Clinique du Cèdre Catherine CADINOT et Maryline LEPAGE, Infirmières Hygiénistes. Pourquoi modifier nos pratiques?

Plus en détail

LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE. OBJECTIF: gestion du risque infectieux DEFINITION LES RECOMMANDATIONS

LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE. OBJECTIF: gestion du risque infectieux DEFINITION LES RECOMMANDATIONS LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE LES RECOMMANDATIONS OBJECTIF: gestion du risque infectieux Réduire le nombre de micro-organismes présents sur la peau en agissant le plus largement possible sur les flores

Plus en détail

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable)

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable) Fiche n 1 : Avant la pose de CCI Audit organisationnel : 1 fiche par établissement «poseur» Répondre à l'ensemble des questions ci-dessous 1-1 Une Check-list Voie Veineuse Centrale est mise en place dans

Plus en détail

Formation des auditeurs

Formation des auditeurs GRoupe d Evaluation des Pratiques en Hygiène Hospitalière Audit 2007 La préparation cutanée de l opéré Formation des auditeurs Groupe «POP» : Marie-Alix ERTZSCHEID, Michèle AGGOUNE, Dr. Claude BERNET,

Plus en détail

La prise en charge du patient infecté au bloc opératoire. O Traoré Service d Hygiène hospitalière CHU Clermont-Ferrand

La prise en charge du patient infecté au bloc opératoire. O Traoré Service d Hygiène hospitalière CHU Clermont-Ferrand La prise en charge du patient infecté au bloc opératoire O Traoré Service d Hygiène hospitalière CHU Clermont-Ferrand Journée IBORAL, Royat, 8 octobre 2016 De Lister aux recos de 2013 Mortalité post opératoire

Plus en détail

XXVI e Congrès National de la Société Française d Hygiène Hospitalière Tours, les 3, 4 et 5 Juin 2015.

XXVI e Congrès National de la Société Française d Hygiène Hospitalière Tours, les 3, 4 et 5 Juin 2015. Dr PERRON Stéphanie Praticien en Hygiène Hospitalière CH SAUMUR (49) & Mme ABLAIN, Cadre de santé, service Gynécologie-Obstétrique Mme AMBLARD, Cadre Supérieur de Santé, service Gynécologie-Obstétrique

Plus en détail

PREVENTION DES INFECTIONS DU SITE OPERATOIRE

PREVENTION DES INFECTIONS DU SITE OPERATOIRE Version B 1/6 Les infections du site opératoire constituent la complication la plus fréquente des interventions chirurgicale. Elles représentent 10% à 15% des interventions. Les facteurs favorisant sont

Plus en détail

Présence en salle d opération du dossier médical et de la feuille d anesthésie sur lesquels sont mentionnnés la prescription de l antibioprophylaxie

Présence en salle d opération du dossier médical et de la feuille d anesthésie sur lesquels sont mentionnnés la prescription de l antibioprophylaxie THEME : ANTIBOPROPHYLAXIE EN CHIRURGIE ORL ET CHIRURGIE CERVICO-FACIALE PROGRAMMÉE BUT DE LA DEMARCHE : diminuer le risque infectieux du site opératoire, réduire la pression de l antibiothérapie Introduction

Plus en détail

ASEPSIE / ANTISEPSIE. IMFSI 1ère année Dr C. MIQUEL 14/03/2017

ASEPSIE / ANTISEPSIE. IMFSI 1ère année Dr C. MIQUEL 14/03/2017 ASEPSIE / ANTISEPSIE IMFSI 1ère année Dr C. MIQUEL 14/03/2017 1 ASEPSIE : DEFINITION Préfixe «a» : sans Sepsis (grec) : microbe Méthode préventive qui correspond à l ensemble des mesures propres à empêcher

Plus en détail

Mise en œuvre des recommandations : prévention pré opératoire du risque infectieux en chirurgie

Mise en œuvre des recommandations : prévention pré opératoire du risque infectieux en chirurgie Mise en œuvre des recommandations : prévention pré opératoire du risque infectieux en chirurgie GUILLE DES BUTTES AC¹, GUILLOTON D², BOURIGAULT C¹, LEPELLETIER D¹. ¹Unité de Gestion du Risque Infectieux

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 décembre 2013 SEPTEAL, solution pour application locale 1 flacon de 250 ml (CIP : 34009 329 246 3 9) Laboratoire PIERRE FABRE DERMATOLOGIE DCI Code ATC (2013) Motif

Plus en détail

Bon usage des antiseptiques

Bon usage des antiseptiques Bon usage des antiseptiques Prévention du risque infectieux sur peau et muqueuse saines chez l adulte Révision 2013 du guide des recommandations du CCLIN Sud-Ouest Absence de lien d intérêt PRINOI 25 avril

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

Audit national : Pose et entretien des cathéters veineux périphériques

Audit national : Pose et entretien des cathéters veineux périphériques Journée de formation interrégionale «Actualités et prévention des infections sur cathéters» Saint Malo - 21 octobre 2010 Audit national : Pose et entretien des cathéters veineux périphériques Résultats

Plus en détail

Qualité et sécurité de la réalisation des injections intra-vitréennes. Evaluation des Pratiques Professionnelles - EPP

Qualité et sécurité de la réalisation des injections intra-vitréennes. Evaluation des Pratiques Professionnelles - EPP Qualité et sécurité de la réalisation des injections intra-vitréennes Evaluation des Pratiques Professionnelles - EPP Guide de remplissage 2014 Table des matières 1. Grilles d observations... 3 1.1. Grille

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier BETADINE ALCOOLIQUE 5%, solution pour application cutanée Flacon de 500 ml

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier BETADINE ALCOOLIQUE 5%, solution pour application cutanée Flacon de 500 ml COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 14 janvier 2003 BETADINE ALCOOLIQUE 5%, solution pour application cutanée Flacon de 500 ml Laboratoires VIATRIS povidone iodée éthanol

Plus en détail

Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016

Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016 Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016 Réunion du réseau des Professionnels de Santé du Secteur des Soins de Ville, HAD, SSIAD, IDE Libéraux de Midi-Pyrénées ARLIN Midi-Pyrénées 9 juin 2016

Plus en détail

Les antiseptiques. Formation des correspondants paramédicaux 22 novembre 2012 Dr Corinne DENIS Unité d hygiène CHU St Etienne

Les antiseptiques. Formation des correspondants paramédicaux 22 novembre 2012 Dr Corinne DENIS Unité d hygiène CHU St Etienne Les antiseptiques Formation des correspondants paramédicaux 22 novembre 2012 Dr Corinne DENIS Unité d hygiène CHU St Etienne généralités généralités généralités généralités généralités généralités Emploi

Plus en détail

Les annexes comportent en outre une fiche relative au protocole de stérilisation des matériels.

Les annexes comportent en outre une fiche relative au protocole de stérilisation des matériels. ARRETE Arrêté du 11 mars 2009 relatif aux bonnes pratiques d hygiène et de salubrité pour la mise en œuvre des techniques de tatouage par effraction cutanée, y compris de maquillage permanent et de perçage

Plus en détail

Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire

Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire Catherine CADINOT, IDE Hygiéniste, Bloc Opératoire Stéphanie MULLIER, Qualiticienne - Maryline LEPAGE, IDE Hygiéniste, Services d

Plus en détail

Les facteurs de risque d ILC

Les facteurs de risque d ILC Facteurs de risque Les facteurs de risque d ILC Le matériel utilisé Adhérence des micro organismes > pour les cathéters en PVC La densité de la flore cutanée au site d insertion Le nombre de manipulations

Plus en détail

Gestion du risque infectieux lié aux gestes invasifs Actualités. Réseau des hygiénistes, présidents de CLIN, CGRAS 2 ème réunion: 23 juin 2016

Gestion du risque infectieux lié aux gestes invasifs Actualités. Réseau des hygiénistes, présidents de CLIN, CGRAS 2 ème réunion: 23 juin 2016 Gestion du risque infectieux lié aux gestes invasifs Actualités Réseau des hygiénistes, présidents de CLIN, CGRAS 2 ème réunion: 23 juin 2016 Recommandations SF2H 2016 ANTISEPSIE DE LA PEAU SAINE AVANT

Plus en détail

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE I OBJET et DOMAINE D APPLICATION Prévenir les infections liées aux cathéters veineux périphériques courts. Le mode opératoire concerne

Plus en détail

GCS CAPPS Rennes 02/12/2016

GCS CAPPS Rennes 02/12/2016 Pertinence et prévention du risque infectieux en chirurgie : respect des recommandations sur l antibioprophylaxie chirurgicale et la préparation cutanée de l'opéré Martine Aupée GCS CAPPS Rennes 02/12/2016

Plus en détail

Fiche pratique Chambre à Cathéter Implantable (CCI)

Fiche pratique Chambre à Cathéter Implantable (CCI) Indications La chambre à cathéter implantable (CCI) est un abord veineux central de longue durée (supérieur à 3 mois) utilisé le plus souvent pour : - la chimiothérapie anticancéreuse, - la nutrition parentérale,

Plus en détail

INTERETS DE LA MESOTHERAPIE EN MMAA. Dr Stéphane SAINT-HILLIER DIU DE MMAA PLAN

INTERETS DE LA MESOTHERAPIE EN MMAA. Dr Stéphane SAINT-HILLIER DIU DE MMAA PLAN DIU DE MMAA 2011 2012 INTERETS DE LA MESOTHERAPIE PLAN Définitions Matériels Techniques d injection Hygiène et sécurité Complications Pharmacopée Arthrose Pathologies du sénior sportif Mésolifts Mésoalopécie

Plus en détail

Indice : 1 Date de mise en appli : Préparation cutanée pré-opératoire de l'opéré

Indice : 1 Date de mise en appli : Préparation cutanée pré-opératoire de l'opéré DIR SIS/PRT/002 Page : 1/5 SMMAIRE : Page de Garde :... 1-2 Logigramme principal (Logigramme) :... 3 Contrôle de la toilette effectuée / patient (Logigramme) :... 4 Toilette du patient dépendant (Logigramme)

Plus en détail

ASEPTIE DES GESTES ECHO- GUIDES

ASEPTIE DES GESTES ECHO- GUIDES ASEPTIE DES GESTES ECHO- GUIDES GRRIF SEPTEMBRE 2012 Bernard Maillet - Pascal Pillon Deux types de housse : petite en A et plus grande (longueur 2 m) en B EXEMPLE DE PROTOCOLE HOSPITALIER A B A B C A :

Plus en détail

MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD

MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD http://www.cclin-france.fr/ MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD DÉCEMBRE 2011 - VERSION 1 MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD SOMMAIRE ANTISEPTIQUES 1. Objectifs Prévenir les risques liés à la gestion

Plus en détail

Bonnes pratiques essentielles en hygiène en soins de ville

Bonnes pratiques essentielles en hygiène en soins de ville Bonnes pratiques essentielles en hygiène en soins de ville Mireille FANON Réunion annuelle des Professionnels des SSIAD Vendredi 20 mai 2016 Introduction 2013 : enquête du Cospin auprès de 112 représentations

Plus en détail

Le rôle de l Ibode l une prise en charge de qualité du patient entre le service et le bloc

Le rôle de l Ibode l une prise en charge de qualité du patient entre le service et le bloc ERIBODE Le rôle de l Ibode l dans une prise en charge de qualité du patient entre le service et le bloc 17èmes journées régionales r d hygid hygiène et de lutte contre les infections nosocomiales PETKOVIC

Plus en détail

L Hygiène en anesthésie

L Hygiène en anesthésie L Hygiène en anesthésie M. Frédéric FLORAC Mme Marie-Laure LANNEAU Dr Sarah THEVENOT Journée Régionale Poitevine de formation IADE Samedi 23 janvier 2016 Introduction Infections associées aux soins (IAS)

Plus en détail

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Évaluation des Pratiques Professionnelles Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Equipe Opérationnelle d Hygiène Service Qualité & Gestion des Risques Clinique La Casamance Aubagne Présentation

Plus en détail

C.Mourlan ARLIN CCLIN FELIN Réunion Mayotte

C.Mourlan ARLIN CCLIN FELIN Réunion Mayotte C.Mourlan ARLIN CCLIN FELIN Réunion Mayotte DÉFINITION L antiseptique est un médicament Xe édition de la Pharmacopée française (Janvier 1990) «préparations ayant la propriété d'éliminer ou de tuer les

Plus en détail

Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI)

Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI) EOHI : Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI) - Mmes S. Nottebaert, Dr Caroline LAURANS, médecin hygiéniste, pour l Équipe Opérationnelle d Hygiène et d Infectiologie

Plus en détail

PANSEMENTS. Mme Martine POUILLON (IDE) Dr Marie THEVENON (urgences) CH du Forez (Montbrison) REULIAN 15 avril 2014

PANSEMENTS. Mme Martine POUILLON (IDE) Dr Marie THEVENON (urgences) CH du Forez (Montbrison) REULIAN 15 avril 2014 PANSEMENTS Mme Martine POUILLON (IDE) Dr Marie THEVENON (urgences) CH du Forez (Montbrison) REULIAN 15 avril 2014 Introduction - Plaies : 13% des motifs d admission aux urgences - Multiplicité des dispositifs

Plus en détail

Des déclarations d infections postcésariennes. une analyse systémique

Des déclarations d infections postcésariennes. une analyse systémique Des déclarations d infections postcésariennes donnent naissance à une analyse systémique Goujat Pascale 1, Lyonnet Fabienne 1, Mottet-Auselo Benoit 1, Montibert Claire 2, Souchon Valérie 2, Nord Jean-François

Plus en détail

HYGIÈNE DES MAINS. Agnès Martin Service Hygiène CH Beaune Année 2016

HYGIÈNE DES MAINS. Agnès Martin Service Hygiène CH Beaune Année 2016 HYGIÈNE DES MAINS Agnès Martin Service Hygiène CH Beaune Année 2016 DÉFINITIONS Hygiène: Ensemble des règles et pratiques relatives à la santé (Petit Larousse) L hygiène hospitalière concerne la lutte

Plus en détail

Les antiseptiques en bloc, salle de naissance et maternité. Dr M.E Reverdy, Hôpital E. Herriot, Lyon 23 novembre 2006

Les antiseptiques en bloc, salle de naissance et maternité. Dr M.E Reverdy, Hôpital E. Herriot, Lyon 23 novembre 2006 Les antiseptiques en bloc, salle de naissance et maternité Dr M.E Reverdy, Hôpital E. Herriot, Lyon 23 novembre 2006 1 But de l'antisepsie Prévenir la colonisation microbienne et l'infection 2 Choix de

Plus en détail

La friction hydro-alcoolique des mains

La friction hydro-alcoolique des mains La friction hydro-alcoolique des mains Conçu et réalisé par D. VIGIER, infirmière hygiéniste, Dr M. SOUSSELIER, pharmacien. mars 2008 On estime que plus de 75% des infections nosocomiales seraient dues

Plus en détail

PLACE DE L AUDIT DES PRATIQUES EN HYGIENE: UN OUTIL POUR L AMELIORATION DES PRATIQUES AU BLOC OPERATOIRE

PLACE DE L AUDIT DES PRATIQUES EN HYGIENE: UN OUTIL POUR L AMELIORATION DES PRATIQUES AU BLOC OPERATOIRE PLACE DE L AUDIT DES PRATIQUES EN HYGIENE: UN OUTIL POUR L AMELIORATION DES PRATIQUES AU BLOC OPERATOIRE P.BATTAGLIOTTI ESPRI/HCL 32 ièmes Journées Nationales d Etudes et de Perfectionnement de l UNAIBODE

Plus en détail

Prise d accès veineux périphérique

Prise d accès veineux périphérique Prise d accès veineux périphérique définition Acte consistant à introduire dans une veine, un cathéter court de façon aseptique permettant l injection continue ou discontinue de thérapeutiques (médicaments,

Plus en détail

Voies Veineuses Centrales et Procédures. Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy

Voies Veineuses Centrales et Procédures. Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy Voies Veineuses Centrales et Procédures Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy Présentation du service 14 lits de réanimation médicale adulte 750 patients/an Durée moyenne de séjour : 6.5 jours

Plus en détail

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008 Page : 1 MISE A JOUR N version : OBJET DE LA REVISION ET NATURE DES MODIFICATIONS Annule et remplace le protocole préparation et pose de perfusion section pose sous cutanée OBJET Décrire la technique de

Plus en détail

Antiseptiques et césarienne

Antiseptiques et césarienne Antiseptiques et césarienne Journée 2017 du réseau MATER R Girard Indications des antiseptiques locaux Avant un acte invasifif Sur les plaies traumatiques en première intention attention les ATS sont tous

Plus en détail

Formation en ligne. Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures. N. Khouider

Formation en ligne. Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures. N. Khouider Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Formation en ligne Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures N.

Plus en détail

PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES

PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES 3 E M E S J O U R N É E S D E P É R I N ATA L I T É D E M AY O T T E 1 3es JPM A.Milllot Praticien Hygiéniste CHM LA MATERNITÉ DU CHM Un service maternité

Plus en détail

Utilisation des antiseptiques

Utilisation des antiseptiques Utilisation des antiseptiques Définitions Antisepsie : Le terme d antisepsie recouvre l utilisation d antiseptiques pour la peau lésée, on parle également d antisepsie de la peau avant un geste invasif.

Plus en détail

Indice Date Modifications 0 Création

Indice Date Modifications 0 Création Page : 1/7 Mots clés : Pratique d'hygiène pour les de plaie aiguë DESTINATAIRES - Cadres de Santé - Direction Qualité et Gestion des Risques - Pharmacie Centrale - Tous les médecins (par mail) - Service

Plus en détail

Préparation de l opéré

Préparation de l opéré Préparation de l opéré ISO - 3 ème rang des IAS (ENP France 2012: 0,7%) * 0,39 % à 10,85 % (Surveillance France 2013) ** fonction du type de chirurgie (site) et du score NNIS 2/3 : ISO au niveau de la

Plus en détail

Les Hémocultures. -De la prescription au Laboratoire. D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice

Les Hémocultures. -De la prescription au Laboratoire. D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice Les Hémocultures -De la prescription au Laboratoire D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice CONSTAT Fréquence et importance de la réalisation d hémocultures

Plus en détail

Infection et chirurgie ambulatoire. Pablo ORTEGA DEBALLON

Infection et chirurgie ambulatoire. Pablo ORTEGA DEBALLON Infection et chirurgie ambulatoire Pablo ORTEGA DEBALLON Aucun conflit d intérêt concernant des produits ou dispositifs en lien avec la préparation cutané ou la prévention de l infection Mes propos n engagent

Plus en détail

Fiche 1. Dépistage des patients porteurs de Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM)

Fiche 1. Dépistage des patients porteurs de Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) Fiche 1 EN DEHORS D UN CONTEXTE ÉPIDÉMIQUE 1 Dépistage des patients porteurs de Le dépistage doit être réalisé dans un cadre défini par le CLIN de l établissement. Les mesures appliquées aux patients porteurs

Plus en détail

Le concept d asepsie et d antisepsie. Introduction

Le concept d asepsie et d antisepsie. Introduction Le concept d asepsie et d antisepsie Introduction Asepsie Ensemble des mesures propres à empêcher tout apport exogène de micro-organismes ou de virus. (AFNOR Mars 1981 NF T 72-101). L'asepsie associe la

Plus en détail

Formations des référents en hygiène LES ANTISEPTIQUES

Formations des référents en hygiène LES ANTISEPTIQUES Formations des référents en hygiène LES ANTISEPTIQUES Plan I. Définitions II. III. Mécanismes d action Règles de gestion IV. Règles d utilisation V. Familles d Antiseptiques I. Définitions AGENTS ANTIMICROBIENS

Plus en détail

LES ANTISEPTIQUES, LES DESINFECTANTS ET LES BIOCIDES

LES ANTISEPTIQUES, LES DESINFECTANTS ET LES BIOCIDES 12.01.09 Mme Dicchi Hygiène LES ANTISEPTIQUES, LES DESINFECTANTS ET LES BIOCIDES I)Les antiseptiques A)Antisepsie de la peau saine B)Antisepsie de la peau lésée C)Antisepsie et plaies chroniques D)Antisepsie

Plus en détail

REFECTION DES PANSEMENTS

REFECTION DES PANSEMENTS REFECTION DES PANSEMENTS Annie BRENET & Isabelle PONCET JUIN 2014 SOMMAIRE Objectifs Matériel Technique Recommandations MAI 2013 2 Objectifs Réaliser un pansement est un acte de soin qui consiste à appliquer

Plus en détail

Conflits d intérêts. Subventions pour la recherche HEMOTECH MSD SANOFI AVENTIS DGOS (PHRC) Consultant BAYER SANTE

Conflits d intérêts. Subventions pour la recherche HEMOTECH MSD SANOFI AVENTIS DGOS (PHRC) Consultant BAYER SANTE Conflits d intérêts Subventions pour la recherche HEMOTECH MSD SANOFI AVENTIS DGOS (PHRC) Consultant BAYER SANTE Salarié Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Santé Bertrand Souweine LMGE UMR

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - de Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 7 Document réalisé par l ARLIN- Normandie, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE VERSION N 1 Page 1/7 Date de validation : 20/03/2007 I. Définition Soins infirmiers techniques permettant d assurer la pose et l entretien

Plus en détail

Préparation cutanée de l opéré Antiseptiques

Préparation cutanée de l opéré Antiseptiques Préparation cutanée de l opéré Antiseptiques Dr J. LIZON EOH CHRU de Nancy Formation hygiène et bloc opératoire - Mars 2016 Page PLAN Préparation cutanée de l opéré - Définition et objectifs - Douche préopératoire

Plus en détail

Hygiène des mains et prévention du risque infectieux

Hygiène des mains et prévention du risque infectieux JOURNEE DE FORMATION DU PRINTEMPS DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE Jeudi 2 avril 2015 Hygiène des mains et prévention du risque infectieux Sandrine BIANGOMA, PH hygiène Monique BRUN, cadre hygiène

Plus en détail

alerte pour augmentation d infection d opératoire en chirurgie cardiaque

alerte pour augmentation d infection d opératoire en chirurgie cardiaque Gestion d une d alerte pour augmentation d infection d du site opératoire en chirurgie cardiaque C.Maerten, F D Halluin, C. Desormeaux, A Vincentelli, G. Fayad, A. Prat, B. Grandbastien Alerte Qui? Le

Plus en détail

L arbre des causes appliqué à la préparation de l opéré. S. Malavaud Unité Opérationnelle d Hygiène CHU Toulouse-Rangueil

L arbre des causes appliqué à la préparation de l opéré. S. Malavaud Unité Opérationnelle d Hygiène CHU Toulouse-Rangueil L arbre des causes appliqué à la préparation de l opéré S. Malavaud Unité Opérationnelle d Hygiène CHU Toulouse-Rangueil Qu est-ce que la méthode de l arbre des causes Exemple d application à un cas clinique

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Antiseptiques 1. Objectifs Harmoniser les pratiques d utilisation des antiseptiques afin d éviter la survenue d infections liées aux soins. Prévenir les risques liés à la gestion des antiseptiques. 1.

Plus en détail

Du bon usage des antiseptiques : la place des antiseptiques

Du bon usage des antiseptiques : la place des antiseptiques Du bon usage des antiseptiques : la place des antiseptiques Dr L. Simon Centre de Coordination de Lutte contre les Infections Nosocomiales de l Est 1 ère journée Régionale des Établissements Médico-Sociaux

Plus en détail

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE DEFINITION SOINS INFIRMIERS PERMETTANT D ASSURER LA POSE ET L ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE DANS DES CONDITIONS D HYGIENE ET D ASEPSIE OPTIMALES

Plus en détail

Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD

Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD Hygiène des mains : La place des solutions hydro-alccoliques 1 «Outil de contact» Outil de travail Richesse en germes Vecteur d infections Transmission

Plus en détail

Indication. Fiche technique. Préparation du patient POSE DE CATHETER. SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7

Indication. Fiche technique. Préparation du patient POSE DE CATHETER. SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7 SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7 I Indication C est un fin tuyau en silicone ou PVC introduit dans le système veineux profond. Sa longueur est d environ 30cm chez l adulte mais seuls 10 à 15 cm

Plus en détail

CATHETER VEINEUX CENTRAL Objectif. Techniques et méthodes I - INDICATIONS ET MATERIEL

CATHETER VEINEUX CENTRAL Objectif. Techniques et méthodes I - INDICATIONS ET MATERIEL CATHETER VEINEUX CENTRAL 8.04 Objectif La mise en œuvre de techniques de soins rigoureuses, écrites et respectées par tous, peut permettre de réduire considérablement la fréquence des infections de cathéters

Plus en détail

SONDAGE VESICAL CLOS 8.02 POSE. Objectif. Techniques et méthodes I - PREPARATION DU MATERIEL

SONDAGE VESICAL CLOS 8.02 POSE. Objectif. Techniques et méthodes I - PREPARATION DU MATERIEL SONDAGE VESICAL CLOS 8.02 POSE Objectif Introduire une sonde par le méat urinaire jusqu à la vessie en suivant le trajet de l urètre est un geste invasif potentiellement à risque infectieux (voir fiche

Plus en détail

Les antiseptiques et les désinfectants

Les antiseptiques et les désinfectants Les antiseptiques et les désinfectants Olivier Castel Réunion de coordination-etablissements Médico-sociaux Poitou-Charentes 16 avril 2015 Définitions des antiseptiques ANTISEPTIQUE «Produit destiné à

Plus en détail

Du bon usage de l antibioprophylaxie. Olivier LEROY Maladies Infectieuses

Du bon usage de l antibioprophylaxie. Olivier LEROY Maladies Infectieuses Du bon usage de l antibioprophylaxie Olivier LEROY Maladies Infectieuses Conflits d intérêt Laboratoires Novartis: Orateur Laboratoires Sanofi-Aventis: Orateur, investigateur Laboratoires MSD: Orateur,

Plus en détail

Préparation cutanée de l opéré et infections du site opératoire. Résultats Interrégionaux P. Legendre, J. Tanguy, MA. Ertzscheid, M.

Préparation cutanée de l opéré et infections du site opératoire. Résultats Interrégionaux P. Legendre, J. Tanguy, MA. Ertzscheid, M. Préparation cutanée de l opéré et infections du site opératoire Résultats Interrégionaux 2015 P. Legendre, J. Tanguy, MA. Ertzscheid, M. Aupée 1 Problèmatique Les infections du site opératoire (ISO) sont

Plus en détail

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : Ref. Service : Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Version : 0 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de pages : 5 1. OBJET Cette procédure à pour

Plus en détail

Prévention des infection urinaires associées aux soins x soins

Prévention des infection urinaires associées aux soins x soins Prévention des infection urinaires associées aux soins x soins Pascale CHAIZE Cadre de santé en hygiène hospitalière - MONTPELLIER 1 Les différents types de sondage 2 types de sondages : Sondage intermittent

Plus en détail

Prévention des infections du site opératoire (ISO) A. LASHERAS DU Hygiène Hospitalière 2015

Prévention des infections du site opératoire (ISO) A. LASHERAS DU Hygiène Hospitalière 2015 Prévention des infections du site opératoire (ISO) A. LASHERAS DU Hygiène Hospitalière 2015 Introduction Epidémiologie Représentent 10 à 25% des infections nosocomiales (IN) Incidence varie Selon type

Plus en détail

D autres approches méthodologiques pour la gestion du risque infectieux : retour d expérience d un CHU

D autres approches méthodologiques pour la gestion du risque infectieux : retour d expérience d un CHU D autres approches méthodologiques pour la gestion du risque infectieux : retour d expérience d un CHU Séminaire conseil scientifique du CCLIN Ouest 11/03/2010 Dr Hélène ABBEY Dr Marie José d ALCHE GAUTIER

Plus en détail

PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VEINEUSE

PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VEINEUSE PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VOIE VEINEUSE PÉRIPHÉRIQUERIQUE Rémi Buchaniec Forcomed 2008 SOMMAIRE Préparation du matériel Pose d une d voie veineuse périphp riphériquerique Retrait

Plus en détail

«Audit CVP» Cathéters veineux périphériques. Formation des auditeurs et des relais

«Audit CVP» Cathéters veineux périphériques. Formation des auditeurs et des relais «Audit CVP» Cathéters veineux périphériques Formation des auditeurs et des relais Objectifs et référentiels utilisés 1. Mesurer l application des bonnes pratiques 2. Sensibiliser le personnel aux recommandations

Plus en détail

PRECAUTIONS COMPLEMENTAIRES CONTACT

PRECAUTIONS COMPLEMENTAIRES CONTACT PRECAUTIONS COMPLEMENTAIRES CONTACT Ne s appliquent pas aux BMR responsables de traitements antibiotiques difficiles (ERG, C.Difficile, Staph aureus GISA/VISA ) pour lesquelles des recommandations spécifiques

Plus en détail

Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Dr Stéphanie EDOUARD Praticien Hygiéniste - EOH Corinne LECLERC IDE coordinatrice Oncologie Centre Hospitalier de DIEPPE Jeudi 27 Avril 2017 XVeme

Plus en détail

Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre Septembre 2013 Nadine BRIQUET - Virginie PLESSIS - IDES 1

Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre Septembre 2013 Nadine BRIQUET - Virginie PLESSIS - IDES 1 Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre 2013 1 Présentation de l hôpital universitaire Paul BROUSSE 737 lits, dont : 135 lits pôle MFADU 15 lits de Réanimation 14 lits Soins intensifs

Plus en détail