Bilan annuel. des défaillances d entreprises en Lorraine

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan annuel. des défaillances d entreprises en Lorraine"

Transcription

1 Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine 2013

2 (édito) Dans le cadre des opérations de recouvrement social que l Urssaf Lorraine est amenée à réaliser auprès des entreprises, elle dispose dans le respect des règles du secret professionnel d un grand nombre d informations de nature socio-économique sur les entreprises en Lorraine. Ainsi, en complément des notes conjoncturelles trimestrielles sur l emploi et la masse salariale, ce bilan annuel dresse une cartographie et des zooms sectoriels sur les défaillances d entreprises qui peut constituer une aide complémentaire pour les décideurs économiques. Ce présent document qui concerne l exercice 2013 (situation observée au 15 mars 2014), a été produit sur la base des annonces légales enregistrées dans le système d information de l Urssaf et enrichies de certaines caractéristiques des entreprises. Ainsi, pour chaque département, un bilan est présenté : selon le type de procédure (redressement judiciaire, liquidation judiciaire ) par secteur d activité selon l ancienneté de l entreprise Le bilan par zone d emploi est présenté au niveau de la région, les zones d emploi ne suivant plus, depuis 2010, le contour des départements. 2

3 1 Région Lorraine 2 à 9 2 La Meurthe & Moselle 10 à 12 3 La Meuse 14 à 16 4 La Moselle 18 à 20 5 Les Vosges 22 à 24 Méthodologie 25 (sommaire) Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

4 4 La région Lorraine

5 La région Lorraine Bilan selon le type de procédures ACTION 2012 (*) 2013 (*) Evolution Procédure de conciliation 0 0 ns Procédure de sauvegarde ,1% Procédure de redressement judiciaire ,1% Procédure de liquidation judiciaire ,4% TOTAL ,5% (*) selon la date du jugement d ouverture de la procédure En 2013, un peu moins de entreprises de Lorraine ont été placées en redressement judiciaire ou en liquidation judiciaire et 49 ont fait l objet d une procédure de sauvegarde. Le nombre d entreprises défaillantes a diminué de 3,5%, en particulier le nombre de redressements judiciaires pouvant déboucher ultérieurement sur une liquidation judiciaire. Les secteurs d activité concernés Etablissements Salariés Secteurs (NACE 17) Nombre Evolution Nombre Nb Moy. PA Agriculture, sylviculture, pêche 3 0 PB Industries extractives, énergie, eau 9-50,0% 30 3,3 PC1 Industries agro-alimentaires ,0% 355 3,5 PC2 Cokéfaction et raffinage 0 0 PC3 Equipements électriques, électroniques, informatiques 11 10,0% 85 7,7 PC4 Fabrication de matériels de transport 8 14,3% ,9 PC5 Autres produits industriels 151-6,8% ,5 PF Construction 626-4,9% ,2 PG Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles ,5% ,9 PH Transports 62-15,1% 390 6,3 PI Hébergement et restauration 298-3,6% 716 2,4 PJ Information et communication 26-3,7% 86 3,3 PK Activités financières et d'assurance 23-25,8% 56 2,4 PL Activités immobilières 47 0,0% 65 1,4 Activités scientifiques et techniques, soutien et services 216 9,6% ,8 PM administratifs Administrations publiques, défense, enseignement, santé 66-53,5% 349 5,3 PO humaine et action sociale PR Autres activités de services ,8% 789 4,3 ZZ Indéterminé 0 0 TOTAL ,5% ,5 Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

6 La région Lorraine Part des entreprises en procédure collective dans le secteur d activité (vision régionale) TOTAL Indéterminé Autres activités de services Administrations publiques, défense, enseignement, santé humaine et action sociale Activités scientifiques et techniques ; soutien et services administratifs Activités immobilières Activités financières et d'assurance Information et communication Hébergement et restauration Transports Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles Construction Autres produits industriels Fabrication de matériels de transport Equipements électriques, électroniques, informatiques Cokéfaction et raffinage Industries agro-alimentaires Industries extractives, énergie, eau Agriculture, sylviculture, pêche La part des entreprises défaillantes en 2013 s est élevée à 2,5%. Le secteur de la fabrication de matériels de transport est particulièrement touché par les difficultés économiques, la part des entreprises placées en redressement ou en liquidation judiciaire étant parmi les plus importantes (8,0%), suivie de l industrie agro-alimentaire (5,9%), du secteur de l hébergement et de la restauration (4,9%) et de la construction (4,8%). 6

7 Le nombre des salariés occupés dans les entreprises ayant fait l objet d une procédure de redressement ou en liquidation judiciaire est de 4,5 en moyenne par établissement, tous secteurs confondus (contre 5,3 en 2012). Part des entreprises en procédure collective dans le secteur d activité Comparaison par département Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

8 La région Lorraine La localisation des entreprises en difficulté Etablissements Salariés Zones d'emplois Nombre Evolution Nombre Moy / étab. Longwy 81-8,0% 365 4,5 Lunéville 46 7,0% 240 5,2 Nancy ,4% ,0 Bar-le-Duc 55 19,6% 485 8,8 Commercy 36-5,3% 125 3,5 Verdun 52 20,9% 162 3,1 Metz 644 0,3% ,7 Forbach 224-6,7% 904 4,0 Sarrebourg 78-9,3% 270 3,5 Sarreguemines ,6% 486 3,9 Thionville ,9% 819 3,9 Epinal ,9% 634 3,6 Remiremont 82-17,2% 646 7,9 Saint-Dié-des-Vosges 130-3,0% 944 7,3 Neufchâteau 61-4,7% 187 3,1 TOTAL ,5% ,5 8

9 Part des entreprises en procédure collective dans la zone d emploi 2,5% Les zones d emploi de Saint-Dié-des-Vosges et de Lunéville connaissent les taux de défaillance des entreprises les plus élevés, avec un niveau supérieur à 3%. Le département de la Meuse semble plus épargné, avec un taux de défaillance inférieur à la région sur toutes ses zones d emploi. Rappelons que les effectifs salariés mentionnés dans ce bilan ne correspondent pas à des pertes d emplois. L entreprise peut en effet poursuivre son activité ou être reprise après le placement en redressement judiciaire. Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

10 La région Lorraine L ancienneté de l entreprise Etablissements Salariés Ancienneté Nombre Evolution Nombre Nb Moy. 01- Moins d'1 an 27-25,0% 67 2,5 02- De 1 à 2 ans ,8% 349 1,8 03- De 2 à 3 ans 354-6,6% 916 2,6 04- De 3 à 4 ans 314 4,7% 771 2,5 05- De 4 à 5 ans 251-4,2% 880 3,5 06- De 5 à 10 ans 704 0,7% , ans et plus 603-0,3% ,3 TOTAL ,5% ,5 Part des entreprises ayant fait l objet d une procédure collective selon leur ancienneté à la date du jugement d ouverture (vision régionale) En 2013, près de la moitié des entreprises défaillantes ont été créées depuis moins de 5 ans. 10

11 Part des entreprises ayant fait l objet d une procédure collective selon leur ancienneté à la date du jugement d ouverture (comparaison par département) La courbe du département des Vosges montre que la durée de vie des entreprises y est tendanciellement la plus faible des 4 départements lorrains. Inversement, le département de la Meuse se caractérise par la durée de vie des entreprises la plus élevée. A noter que les entreprises non-défaillantes cessant leur activité ou la transférant hors de la région ne figurent pas dans le champ de ce bilan. Bilan des procédures collectives pour la région Lorraine 2013 Nombre d établissements concernés par une procédure collective Evolution Part des entreprises en procédure collective Nombre de salariés Meurthe-et-Moselle ,4% 2,0% Meuse 153 8,5% 2,0% 797 Moselle ,1% 2,9% Vosges ,0% 2,4% Lorraine ,5% 2,5% Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

12 12 La Meurthe-et-Moselle

13 La Meurthe-et-Moselle Bilan selon le type de procédures ACTION 2012 (*) 2013 (*) Evolution Procédure de conciliation 0 0 ns Procédure de sauvegarde ,0% Procédure de redressement judiciaire ,9% Procédure de liquidation judiciaire ,9% TOTAL ,1% En 2013, un peu moins de 540 entreprises de Meurthe-et-Moselle ont été placées en redressement judiciaire ou en liquidation judiciaire et 14 ont fait l objet d une procédure de sauvegarde. Le nombre d entreprises défaillantes a diminué de 11,1% par rapport à Les secteurs d activité concernés Etablissements Salariés Secteurs (NACE 17) Nombre Evolution Nombre Nb Moy. PA Agriculture, sylviculture, pêche 0-100,0% 0 PB Industries extractives, énergie, eau 2-33,3% 22 11,0 PC1 Industries agro-alimentaires 24 50,0% 55 2,3 PC2 Cokéfaction et raffinage 0 0 PC3 Equipements électriques, électroniques, informatiques 3 200,0% 26 8,7 PC4 Fabrication de matériels de transport 2-33,3% ,0 PC5 Autres produits industriels 35-2,8% 340 9,7 PF Construction ,1% 619 3,7 PG Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles 135-6,3% 422 3,1 PH Transports 24-4,0% 133 5,5 PI Hébergement et restauration 76-5,0% 173 2,3 PJ Information et communication 12-14,3% 40 3,3 PK Activités financières et d'assurance 5-58,3% 17 3,4 PL Activités immobilières 10-44,4% 23 2,3 Activités scientifiques et techniques, soutien et services 42-37,3% 181 4,3 PM administratifs Administrations publiques, défense, enseignement, santé 33-38,9% 271 8,2 PO humaine et action sociale PR Autres activités de services 62 3,3% 185 3,0 ZZ Indéterminé 0 0 TOTAL ,4% ,3 Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

14 La Meurthe-et-Moselle Part des entreprises en procédure collective dans le secteur d activité TOTAL 2,0% Indéterminé 0,0% Autres activités de services 1,5% Administrations publiques, défense, enseignement, santé humaine et action sociale Activités scientifiques et techniques ; soutien et services administratifs 0,6% 1,0% Activités immobilières 2,1% Activités financières et d'assurance 0,5% Information et communication 1,4% Hébergement et restauration 4,4% Transports 3,7% Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles 2,2% Construction 4,4% Autres produits industriels 2,9% Fabrication de matériels de transport 7,7% Equipements électriques, électroniques, informatiques 2,8% Cokéfaction et raffinage 0,0% Industries agro-alimentaires 4,5% Industries extractives, énergie, eau 0,5% Agriculture, sylviculture, pêche 0,0% La part des entreprises défaillantes en 2013 s est élevée à 2,0%. Le secteur de la fabrication de matériels de transport est particulièrement touché par les difficultés économiques, la part des entreprises placées en redressement ou en liquidation judiciaire étant parmi les plus importantes (7,7%), suivie de l industrie agro-alimentaire (4,5%). Il faut également noter la situation défavorable dans le secteur de l hôtellerierestauration et de la construction (4,4%). Le secteur du commerce et de l immobilier enregistrent un taux de défaillance proche de la moyenne. 14

15 Le nombre des salariés occupés dans les entreprises ayant fait l objet d une procédure de redressement ou en liquidation judiciaire est de 4,3 en moyenne par établissement, tous secteurs confondus. L ancienneté de l entreprise Etablissements Salariés Ancienneté Nombre Evolution Nombre Nb Moy. 01- Moins d'1 an 8-27,3% 21 2,6 02- De 1 à 2 ans 45-38,4% 73 1,6 03- De 2 à 3 ans 106-6,2% 297 2,8 04- De 3 à 4 ans 76-2,6% 246 3,2 05- De 4 à 5 ans 64-13,5% 91 1,4 06- De 5 à 10 ans 198-3,9% 945 4, ans et plus ,9% ,5 TOTAL ,4% ,3 Part cumulée des entreprises ayant fait l objet d une procédure collective selon leur ancienneté à la date du jugement d ouverture En 2013, 47% des entreprises défaillantes ont été créées depuis moins de 5 ans. Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

16 16 La Meuse

17 La Meuse Bilan selon le type de procédures ACTION 2012 (*) 2013 (*) Evolution Procédure de conciliation 0 0 ns Procédure de sauvegarde 0 1 ns Procédure de redressement judiciaire ,1% Procédure de liquidation judiciaire ,8% TOTAL ,3% En 2013, 131 entreprises meusiennes ont été placées en redressement judiciaire ou en liquidation judiciaire. Le nombre d entreprises défaillantes a diminué de 4,3% par rapport à Les secteurs d activité concernés Etablissements Salariés Secteurs (NACE 17) Nombre Evolution Nombre Nb Moy. PA Agriculture, sylviculture, pêche 0 0 PB Industries extractives, énergie, eau 0-100,0% 0 PC1 Industries agro-alimentaires 6-40,0% 21 3,5 PC2 Cokéfaction et raffinage 0 0 PC3 Equipements électriques, électroniques, informatiques 1-50,0% 0 PC4 Fabrication de matériels de transport 0 0 PC5 Autres produits industriels 14 7,7% ,6 PF Construction 34 6,3% 99 2,9 PG Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles 43 34,4% 75 1,7 PH Transports 3-50,0% 39 13,0 PI Hébergement et restauration 23-4,2% 29 1,3 PJ Information et communication 0-100,0% 0 PK Activités financières et d'assurance 1 1 1,0 PL Activités immobilières 7 250,0% 6 0,9 Activités scientifiques et techniques, soutien et services 10 42,9% 8 0,8 PM administratifs Administrations publiques, défense, enseignement, santé 6 100,0% 7 1,2 PO humaine et action sociale PR Autres activités de services 5-28,6% 13 2,6 ZZ Indéterminé 0 0 TOTAL 153 8,5% 797 5,2 Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

18 La Meuse Part des entreprises en procédure collective dans le secteur d activité La part des entreprises défaillantes en 2013 s est élevée à 2,0%. Le secteur de l immobilier est particulièrement touché par les difficultés économiques, la part des entreprises placées en redressement ou en liquidation judiciaire est parmi les plus importantes (6,5%), suivie du secteur de l hébergement et de la restauration (5,2%). Il faut également noter la situation défavorable dans l industrie agro-alimentaire, le secteur de la construction et de l électronique - informatique, avec un taux de défaillance de 3,0%. Le secteur du commerce enregistre un taux de défaillance un peu plus élevé que la moyenne (2,6%). 18

19 Le nombre des salariés occupés dans les entreprises ayant fait l objet d une procédure de redressement ou en liquidation judiciaire est de 5,2 en moyenne par établissement, tous secteurs confondus. L ancienneté de l entreprise Etablissements Salariés Ancienneté Nombre Evolution Nombre Nb Moy. 01- Moins d'1 an 4 33,3% 5 1,3 02- De 1 à 2 ans 12 9,1% 15 1,3 03- De 2 à 3 ans 13-58,1% 22 1,7 04- De 3 à 4 ans 19-13,6% 33 1,7 05- De 4 à 5 ans 15 7,1% 25 1,7 06- De 5 à 10 ans 47 38,2% 122 2, ans et plus 43 65,4% ,4 TOTAL 153 8,5% 797 5,2 Part cumulée des entreprises ayant fait l objet d une procédure collective selon leur ancienneté à la date du jugement d ouverture En 2013, 41% des entreprises défaillantes ont été créées depuis moins de 5 ans. La Meuse se caractérise par un faible turn-over des entreprises mais l espérance de vie de ces dernières reste plus élevée que dans les autres départements lorrains. Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

20 20 La Moselle

21 La Moselle Bilan selon le type de procédures ACTION 2012 (*) 2013 (*) Evolution Procédure de conciliation 0 0 ns Procédure de sauvegarde ,0% Procédure de redressement judiciaire ,6% Procédure de liquidation judiciaire ,3% TOTAL ,9% En 2013, plus de entreprises mosellanes ont été placées en redressement judiciaire ou en liquidation judiciaire et 32 ont fait l objet d une procédure de sauvegarde. Le nombre d entreprises défaillantes a augmenté de 2,9% par rapport à La Moselle est le seul département lorrain enregistrant une hausse. Les secteurs d activité concernés Etablissements Salariés Secteurs (NACE 17) Nombre Evolution Nombre Nb Moy. PA Agriculture, sylviculture, pêche 1 0,0% 0 PB Industries extractives, énergie, eau 6-40,0% 4 0,7 PC1 Industries agro-alimentaires 51 21,4% 183 3,6 PC2 Cokéfaction et raffinage 0 PC3 Equipements électriques, électroniques, informatiques 3 0,0% 27 9,0 PC4 Fabrication de matériels de transport 2 100,0% 1 0,5 PC5 Autres produits industriels 50-15,3% ,2 PF Construction 319 1,3% ,5 PG Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles ,2% ,2 PH Transports 31 10,7% 187 6,0 PI Hébergement et restauration 150 9,5% 401 2,7 PJ Information et communication 12 20,0% 45 3,8 PK Activités financières et d'assurance 13 0,0% 36 2,8 PL Activités immobilières 23 4,5% 19 0,8 Activités scientifiques et techniques, soutien et services ,1% 995 7,8 PM administratifs Administrations publiques, défense, enseignement, santé 25-57,6% 71 2,8 PO humaine et action sociale PR Autres activités de services 93-22,5% 543 5,8 ZZ Indéterminé TOTAL ,1% ,3 Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

22 La Moselle Part des entreprises en procédure collective dans le secteur d activité TOTAL 2,9% Indéterminé 0,0% Autres activités de services 1,7% Administrations publiques, défense, enseignement, santé humaine et action sociale 0,3% Activités scientifiques et techniques ; soutien et services administratifs 2,4% Activités immobilières 3,2% Activités financières et d'assurance 1,0% Information et communication 1,4% Hébergement et restauration 5,8% Transports 3,4% Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles 3,5% Construction 5,7% Autres produits industriels 3,1% Fabrication de matériels de transport 4,7% Equipements électriques, électroniques, informatiques 2,0% Cokéfaction et raffinage 0,0% Industries agro-alimentaires 6,8% Industries extractives, énergie, eau 1,1% La part des entreprises défaillantes en 2013 s est élevée à 2,9%. L industrie agro-alimentaire est particulièrement touchée par les difficultés économiques, la part des entreprises placées en redressement ou en liquidation judiciaire étant parmi les plus importantes (6,8%), tout comme le secteur de l hébergement et de la restauration (5,8%) et de la construction (5,7%). 22

23 Le nombre des salariés occupés dans les entreprises ayant fait l objet d une procédure de redressement ou en liquidation judiciaire est de 4,3 en moyenne par établissement, tous secteurs confondus. L ancienneté de l entreprise Etablissements Salariés Ancienneté Nombre Evolution Nombre Nb Moy. 01- Moins d'1 an 7-53,3% 12 1,7 02- De 1 à 2 ans 96-20,0% 176 1,8 03- De 2 à 3 ans 176-3,8% 516 2,9 04- De 3 à 4 ans ,6% 382 2,4 05- De 4 à 5 ans 125-8,8% 355 2,8 06- De 5 à 10 ans ,0% , ans et plus ,0% ,0 TOTAL ,1% ,3 Part cumulée des entreprises ayant fait l objet d une procédure collective selon leur ancienneté à la date du jugement d ouverture En 2013, 46% des entreprises défaillantes ont été créées depuis moins de 5 ans. Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

24 24 Les Vosges

25 Les Vosges Bilan selon le type de procédures ACTION 2012 (*) 2013 (*) Evolution Procédure de conciliation 0 0 ns Procédure de sauvegarde ,0% Procédure de redressement judiciaire ,3% Procédure de liquidation judiciaire ,5% TOTAL ,5% En 2013, près de 400 entreprises vosgiennes ont été placées en redressement judiciaire ou en liquidation judiciaire et 2 autres ont fait l objet d une procédure de sauvegarde. Le nombre d entreprises défaillantes a diminué de 7,5% par rapport à Les secteurs d activité concernés Etablissements Salariés Secteurs (NACE 17) Nombre Evolution Nombre Nb Moy. PA Agriculture, sylviculture, pêche 2 0 PB Industries extractives, énergie, eau 1-66,7% 4 4,0 PC1 Industries agro-alimentaires 20-13,0% 96 4,8 PC2 Cokéfaction et raffinage 0 0 PC3 Equipements électriques, électroniques, informatiques 4 0,0% 32 8,0 PC4 Fabrication de matériels de transport 4 33,3% ,0 PC5 Autres produits industriels 52-3,7% ,2 PF Construction ,0% 203 2,0 PG Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles ,4% 309 2,4 PH Transports 4-71,4% 31 7,8 PI Hébergement et restauration 49-27,9% 113 2,3 PJ Information et communication 2 0,0% 1 0,5 PK Activités financières et d'assurance 4-33,3% 2 0,5 PL Activités immobilières 7 40,0% 17 2,4 Activités scientifiques et techniques ; soutien et services 36 16,1% 280 7,8 PM administratifs Administrations publiques, défense, enseignement, santé 2-92,3% 0 PO humaine et action sociale PR Autres activités de services 24-17,2% 48 2,0 ZZ Indéterminé 0 0 TOTAL ,0% ,3 Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

26 Les Vosges Part des entreprises en procédure collective dans le secteur d activité La part des entreprises défaillantes en 2013 s est élevée à 2,4%. Le secteur de la fabrication de matériels de transport est particulièrement touché par les difficultés économiques, la part des entreprises placées en redressement ou en liquidation judiciaire étant de loin la plus importante (20,0%). La filière de l électronique & informatique enregistre un taux de 5,7%, juste au-dessus de l agro-alimentaire (5,0%). 26

27 Le nombre des salariés occupés dans les entreprises ayant fait l objet d une procédure de redressement ou en liquidation judiciaire est de 5,3 en moyenne par établissement, tous secteurs confondus. L ancienneté de l entreprise Etablissements Salariés Ancienneté Nombre Evolution Nombre Nb Moy. 01- Moins d'1 an 8 14,3% 29 3,6 02- De 1 à 2 ans 46-19,3% 85 1,8 03- De 2 à 3 ans 59 13,5% 81 1,4 04- De 3 à 4 ans 63 6,8% 110 1,7 05- De 4 à 5 ans 47 27,0% 409 8,7 06- De 5 à 10 ans ,3% 401 3, ans et plus ,1% ,9 TOTAL ,0% ,3 Part cumulée des entreprises ayant fait l objet d une procédure collective selon leur ancienneté à la date du jugement d ouverture En 2013, 50% des entreprises défaillantes ont été créées depuis moins de 5 ans. Il s agit de la proportion de jeunes entreprises la plus élevée de Lorraine. Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

28 La région Lorraine Méthodologie La notion de défaillance d entreprise Une défaillance d entreprise, qui ne doit pas être confondue avec une cessation d activité, est définie par la mise en redressement judiciaire d une entreprise à la suite de problèmes financiers. La procédure juridique peut avoir différentes issues : liquidation de l entreprise, poursuite de l activité suite à un plan de continuation, reprise de l entreprise suite à un plan de cession. Les liquidations qui font suite à une défaillance ne représentent qu une partie (10% à 20%) de l ensemble des cessations d activité. En effet, la majorité des cessations d activité, avec ou sans reprise par un tiers, a pour origine un des motifs suivants : départ à la retraite, problèmes personnels, décès, difficultés économiques sans dépôt de bilan Le jugement ordonnant l ouverture de la procédure de redressement judiciaire d une entreprise fait l objet d une publication au BODACC (Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales). L Urssaf reçoit les jugements de redressement et de liquidation judiciaire et les enregistre dans son système d information. Le présent bilan annuel est établi selon la date de jugement prononçant l ouverture de la procédure collective. Compte tenu du décalage entre la date du jugement et celle à laquelle L Urssaf le reçoit, il faut attendre au moins 2 mois pour que la statistique à la date de jugement soit pratiquement définitive, ce qui explique que le bilan soit établi au mois de mars qui suit l année d observation. Le champ d observation Le champ des activités retenues correspond à l ensemble des entreprises du secteur concurrentiel, employant ou non des salariés et implantées dans le département. Il s agit de personnes morales ainsi que d entreprises individuelles employant ou non des salariés. Les gérants ayant le statut de travailleurs indépendants ont un compte ouvert à l Urssaf distinct du compte ouvert au nom de la société qu il gère. Aussi sont-ils exclus de ce bilan, leur dénombrement ne se justifiant pas. 28

29 Les effectifs salariés Les effectifs salariés mentionnés dans ce bilan correspondent au nombre de salariés déclarés sur le dernier Bordereau Récapitulatif des Cotisations. Comme précisé plus haut, il ne s agit pas d un nombre de salariés ayant fait l objet d un licenciement économique. L ancienneté des entreprises L ancienneté de l entreprise est le délai écoulé entre la date de création de l établissement et la date du jugement d ouverture du redressement ou de la liquidation judiciaire. Secteurs d activité NACE17 - Nomenclature des Activités Françaises en vigueur depuis le 1er janvier Sources Les informations mobilisées sont extraites du système d information des Urssaf (SNV2) après enrichissement par des données externes en provenance d ALTARES. Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

30 La région Lorraine Notes 30

31 Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine /

32 Réalisation : Service Communication / PAO Urssaf / Observatoire Statistique Régional

Situation au 1 er trimestre 2013 > par département

Situation au 1 er trimestre 2013 > par département Résultats 1 er trimestre 13 n 31 Juin 13 BULLETIN STATISTIQUE & ÉCONOMIQUE DE LORRAINE 5. MEURTHE-ET-MOSELLE 55. MEUSE 57. MOSELLE. VOSGES Au premier trimestre 13, le repli de l emploi salarié amorcé fin

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE ET SOCIAL

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE ET SOCIAL CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL DE LORRAINE Très lente amélioration de la situation économique Malgré un frémissement perceptible depuis plusieurs mois, l amélioration de la situation économique

Plus en détail

EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIE EN LORRAINE DANS LES SECTEURS MARCHANDS NON AGRICOLES baisse de 0,8 % au 3 e trimestre 2014

EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIE EN LORRAINE DANS LES SECTEURS MARCHANDS NON AGRICOLES baisse de 0,8 % au 3 e trimestre 2014 EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIE EN LORRAINE DANS LES SECTEURS MARCHANDS NON AGRICOLES baisse de 0,8 % au 3 e trimestre 2014 LORRAINE L emploi en recul de 0,8 % en Lorraine au 3 e trimestre 2014 Après deux

Plus en détail

de l économie sociale et solidaire en lorraine

de l économie sociale et solidaire en lorraine Juin 2012 >>>>> de l économie sociale et solidaire en lorraine lorraine L économie sociale est un groupement de personnes et non de capitaux, adhérant à des valeurs communes : la liberté d adhésion, la

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre AVRIL 215 Trimestriel N 1 LES PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES AU 4 ème TRIMESTRE 214 Mouvements d entreprises... 1 Emploi... 2 Chômage... 3 International... 4 Construction...

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1 LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1 En collaboration avec le laboratoire ERUDITE de l Université Paris-Est Marne-la-vallée, sous la direction scientifique de Marc Ferracci et avec la

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011 LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011 En collaboration avec le laboratoire ERUDITE de l Université Paris-Est Marne-la-vallée, sous la direction scientifique de Marc Ferracci

Plus en détail

Portrait économique du secteur des activités immobilières

Portrait économique du secteur des activités immobilières Portrait économique du secteur des activités immobilières Branche professionnelle de l immobilier Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com Portrait économique de la

Plus en détail

Le secteur coopératif est une composante 330 V. Coopératives en Lorraine : Un secteur coopératif dominé par les établissements de crédit

Le secteur coopératif est une composante 330 V. Coopératives en Lorraine : Un secteur coopératif dominé par les établissements de crédit www.insee.fr/lorraine N 330 V Coopératives en Lorraine : Antoine DELTOUR En 2011, en Lorraine, le secteur coopératif compte 835 établissements employant 9 500 salariés. Au regard de la part de ses effectifs

Plus en détail

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

Décembre 2012 Avec le concours financier de:

Décembre 2012 Avec le concours financier de: L Economie Sociale et Solidaire dans le département du Pas-de-Calais Décembre 2012 Avec le concours financier de: L Economie Sociale et Solidaire Département du Pas-de-Calais Sommaire : La structure des

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

Les défaillances en France : suivi mensuel, difficultés statistiques et impact économique.

Les défaillances en France : suivi mensuel, difficultés statistiques et impact économique. Les défaillances en France : suivi mensuel, difficultés statistiques et impact économique. 7 ème journée d études sur les faillites Université Paris Ouest Nanterre Jean-Luc CAYSSIALS Cécile GOLFIER Ludovic

Plus en détail

Ministère de l économie, de l industrie et de l emploi Ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité

Ministère de l économie, de l industrie et de l emploi Ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité Urssaf de Lorraine Ministère de l économie, de l industrie et de l emploi Ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité Nancy, le 9 juin 28 Madame, Monsieur, Les Urssaf

Plus en détail

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES Ce dossier a été réalisé par la sous-direction

Plus en détail

PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L effort de formation des entreprises du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

L emploi salarié au 1 er trimestre 2011

L emploi salarié au 1 er trimestre 2011 Juin 2011 service statistiques, études et évaluations Repères & Analyses L emploi salarié au 1 er trimestre 2011 HAUTE-SAONE Direction régionale Franche-Comté L emploi salarié en Haute-Saône croît au 1

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Profil au 31 décembre 2012 des bénéficiaires de la retraite au titre. de la pénibilité créée par la loi du 9 novembre 2010

Profil au 31 décembre 2012 des bénéficiaires de la retraite au titre. de la pénibilité créée par la loi du 9 novembre 2010 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 14 Document de travail, n engage pas le Conseil Profil

Plus en détail

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France NATIONAL - N 18 Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France Synthèse du «Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France» Altares, Février 2014 Objectifs o Eclairer

Plus en détail

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Juin 2004 L Observatoire porte un regard attentif sur les SARL constituées avec

Plus en détail

Tableau de bord du marché de l'emploi

Tableau de bord du marché de l'emploi Tableau de bord du marché de l'emploi Période de référence : 3 juin 2 3 juin 2 n 1 octobre 2 1. Les flux de main-d'œuvre salariée : nombre de et de fins de contrat Flux et création nette d'emplois + 118

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 10 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 2013 STABILITÉ DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2013, les créations pures d entreprises dans les

Plus en détail

SPÉCIAL LOGEMENT 16 ANS ET + accompagner l accès au logement des jeunes en mobilité

SPÉCIAL LOGEMENT 16 ANS ET + accompagner l accès au logement des jeunes en mobilité SPÉCIAL LOGEMENT 16 ANS ET + accompagner l accès au logement des jeunes en mobilité Les structures - relais LOJ TOÎT Un dispositif financé par : Version 1 ( préconisée sur fond clair) Considérant l autonomie

Plus en détail

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Yohan Baillieul* Lorsqu elles achètent des prestations de services, les administrations s adressent autant à des petites

Plus en détail

BMO 2015 REPÈRES & ANALYSES AVRIL 2015 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES

BMO 2015 REPÈRES & ANALYSES AVRIL 2015 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES BMO 215 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE REPÈRES & ANALYSES AVRIL 215 PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES BMO LORRAINE / 215 2 BMO 215 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE

Plus en détail

Article paru dans la Lettre d'information tef n 3/99. Le bilan social : une nouvelle source d informations sur l emploi

Article paru dans la Lettre d'information tef n 3/99. Le bilan social : une nouvelle source d informations sur l emploi Article paru dans la Lettre d'information tef n 3/99 Le bilan social : une nouvelle source d informations sur l emploi Esteban Martinez TEF-ULB L établissement par les entreprises d un bilan social est

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de juin 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de la

Plus en détail

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés 1 Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009 Faits marquants Un secteur sensible Le commerce occupe une place stratégique dans l économie régionale par le nombre de ses emplois. Il joue, en temps

Plus en détail

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 161 II. PRÉSENTATION... 162 III. MÉTHODOLOGIE... 162 IV. SOURCES DE DOCUMENTATION... 163 GRAPHIQUES... 164 TABLEAUX...

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Les principaux secteurs d activité haut-marnais Situation 2011 Document réalisé en mars 2012 à partir des données : Contact : CCIT - Observatoire économique 9, rue de la Maladière 52 000 - CHAUMONT Tél.

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan Les principaux secteurs d activité haut-marnais BILAN édition 2011 Document réalisé en partenariat avec Observatoire Economique de la Haute-Marne Principaux

Plus en détail

Secteur de l Information et de la communication

Secteur de l Information et de la communication 2011 Secteur de l Information et de la communication Observatoire de la Maison de l Emploi et de l Initiative Economique du Haut Val d Oise Evan Alterio Date de publication : 28/10/2011 Maison de l E mploi

Plus en détail

BRC Bordereaux Récapitulatifs de Cotisations

BRC Bordereaux Récapitulatifs de Cotisations BRC Bordereaux Récapitulatifs de Cotisations Les statistiques trimestrielles ou annuelles sont basées sur les Bordereaux Récapitulatifs de Cotisations (BRC) remplis par les établissements employeurs du

Plus en détail

L Économie Sociale et Solidaire. en Moselle - 2014

L Économie Sociale et Solidaire. en Moselle - 2014 L Économie Sociale et Solidaire en Moselle - 2014 L économie SOCIALE ET SOLIDAIRE (ESS) Jusqu à la loi du 31 juillet 2014, l économie Sociale et Solidaire se fondait sur les principes fondateurs, édictés

Plus en détail

PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015

PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015 L effort de formation des entreprises du secteur privé en 2013 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

SPÉCIAL LOGEMENT 16 ANS ET + accompagner l accès au logement des jeunes en mobilité

SPÉCIAL LOGEMENT 16 ANS ET + accompagner l accès au logement des jeunes en mobilité SPÉCIAL LOGEMENT 16 ANS ET + accompagner l accès au logement des jeunes en mobilité Les structures - relais LOJ TOÎT Un dispositif financé par : Version 1 ( préconisée sur fond clair) Considérant l autonomie

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de janvier 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de

Plus en détail

Commerce et réparation automobile

Commerce et réparation automobile Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Commerce et réparation automobile 1 050 établissements employeurs 1 500 d apprentissage 1 420 apprentis Principales activités du secteur

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 26 avril 2013

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 26 avril 2013 Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 26 avril 2013 Les étapes de la création du crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Ø Pacte national pour la

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR 2015 Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION Présentation du portrait communal La fiche synthétique communale correspond à un état des lieux concernant l emploi et l

Plus en détail

Données au 1 er janvier 2015

Données au 1 er janvier 2015 2015 Données au 1 er janvier 2015 Synthèse Chapitres Au 1 er janvier 2015, en Alsace le nombre d établissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) est en augmentation, tandis que les

Plus en détail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail rapport d analyse FORMASTAT 2007 Analyse quantitative de l activité de formation des entreprises bénéficiaires de l aide financière de l État en matière de formation professionnelle continue en 2007 I

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 24 avril 2013

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 24 avril 2013 Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 24 avril 2013 Les étapes de la création du crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Pacte national pour la croissance,

Plus en détail

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr.

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr. Transports urbains Bilan Social (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) Édition 2014 www.utp.fr Avant-propos Ce rapport de branche présente les données sociales

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de. Chambre d'agriculture - Moulins - 18 juin 2013

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de. Chambre d'agriculture - Moulins - 18 juin 2013 Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Chambre d'agriculture - Moulins - 18 juin 2013 Les étapes de la création du crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi

Plus en détail

Faible renouvellement du parc locatif social lorrain

Faible renouvellement du parc locatif social lorrain DREAL LORRAINE Service Connaissance, Évaluation et Stratégie du Développement Durable juillet 213 n 48 LE PARC DE LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX EN LORRAINE AU 1ER JANVIER 212 Faible renouvellement locatif

Plus en détail

France Meuse Lorraine

France Meuse Lorraine ACTU EMPLOI FORMATION MEUSE Depuis sa création en 2006, la Maison de l Emploi Meusienne élabore chaque année le diagnostic Territorial Partagé Emploi/Formation du département. Outil au service des partenaires

Plus en détail

Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population

Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population de concentration de l emploi salarié dans l aire azuréenne Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population Situées en milieu urbain, au sein des plus grandes agglomérations du

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

Note de l Institut d émission

Note de l Institut d émission Les défaillances d entreprises en Nouvelle-Calédonie en 2004 AGENCE DE NOUMÉA Août 2005 Note de l Institut d émission Établissement public Dotation 10 000 000 - SIRET 78 430 111 100 APE 651 A Siège social

Plus en détail

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires 3 Conciliation prud homale Conciliation devant le bureau de conciliation Pour les contestations relatives au licenciement (et non sur la rupture

Plus en détail

LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR)

LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR) LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR) Les zones de revitalisation rurale Les entreprises implantées en zone de revitalisation rurale (ZRR), ainsi que les organismes d'intérêt général implantés en ZRR

Plus en détail

RAPPORT 2014 DE L OPTL - LORRAINE

RAPPORT 2014 DE L OPTL - LORRAINE Page1 Première page de couverture Insérer dans le premier retour chariot (noir) ci-dessus. Insertion Image cliquer sur le nom de fichier à insérer Puis, clic droit sur l image Taille et position Habillage

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission «Emploi, qualification et revenus du travail» Réunion du 10 avril 2014 Demandes d accès à des sources administratives au titre de l article 7bis de la loi de 1951 Formulée par le Service de

Plus en détail

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d Faillites à Schaerbeek et démographie d des sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d locale de Schaerbeek Guichet d Economie d Locale de Schaerbeek Fondé par M. Etienne

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire dans le Pays des sept vallées

L Economie Sociale et Solidaire dans le Pays des sept vallées L Economie Sociale et Solidaire dans le Pays des sept vallées Feuillet Décembre2012 Avec le concours financier de: La structure des établissements et des emplois de l économie sociale et solidaire Cartographie

Plus en détail

Les conséquences sur le tissu économique

Les conséquences sur le tissu économique Les conséquences sur le tissu économique Entreprises Entreprises L engouement pour les auto-entreprises se calme En Poitou-Charentes, 13 964 entreprises ont été créées en. Après une forte augmentation

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT EN FAVEUR DE LA COMPÉTITIVITÉ ET DE L EMPLOI (CICE) Rencontre avec les entreprises industrielles - Laval 23 novembre 2013

CRÉDIT D IMPÔT EN FAVEUR DE LA COMPÉTITIVITÉ ET DE L EMPLOI (CICE) Rencontre avec les entreprises industrielles - Laval 23 novembre 2013 CRÉDIT D IMPÔT EN FAVEUR DE LA COMPÉTITIVITÉ ET DE L EMPLOI (CICE) Rencontre avec les entreprises industrielles - Laval 23 novembre 2013 1 CRÉDIT D IMPÔT EN FAVEUR DE LA COMPÉTITIVITÉ ET DE L EMPLOI (CICE)

Plus en détail

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale 4.0 Sources et méthodes Le périmètre a été établi en collaboration avec l INSEE et les méthodologies de traitement sont harmonisées au sein du réseau national des observatoires des Chambres Régionales

Plus en détail

L emploi scientifique dans le secteur privé

L emploi scientifique dans le secteur privé L emploi scientifique dans le secteur privé LES CHERCHEURS DANS LE SECTEUR PRIVE L évolution des effectifs de chercheurs dans les entreprises En 2004, les entreprises emploient plus de 105 000 chercheurs

Plus en détail

France. Création d'entreprises* de 2000 à 2010. 1) La création d'entreprises durant les cinq dernières années (2006-2010)

France. Création d'entreprises* de 2000 à 2010. 1) La création d'entreprises durant les cinq dernières années (2006-2010) France Création d'entreprises* de 2000 à 2010 1) La création d'entreprises durant les cinq dernières années (2006-2010) Nombre de créations annuelles Indicateurs annuels 2006 2007 2008 2009 2010 Taux de

Plus en détail

Le climat d incertitude persiste et freine le développement de l emploi

Le climat d incertitude persiste et freine le développement de l emploi N 7 - D ON N É E S 2 ÉME T R IM E S T R E 2 0 1 2 - P A R U T ION O C T OB R E 2 0 1 2 De plus, la situation de l emploi est contrastée : l emploi progresse au nord où se concentre le quart des emplois

Plus en détail

5 788 projets de recrutement en 2013

5 788 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin de Saint Etienne 5 788 projets de recrutement en 213 15,3 % des 6 952 établissements enquêtés dans le bassin de Saint Etienne envisagent de réaliser

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre JUILLET RÉSUMÉ DES RÉSULTATS C O M M E A N T I C I P É E PA R L E S C O M M E R Ç A N T S, L A C T I V I T É D E C E P R I

Plus en détail

Tableau de bord du marché de l'emploi

Tableau de bord du marché de l'emploi Tableau de bord du marché de l'emploi Période de référence : 31 décembre 2013 31 décembre 2014 n 3 juin 2015 1. Les flux de main-d'œuvre salariée : nombre de recrutements et de fins de contrat Flux et

Plus en détail

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE BREF Thématique N 25 mai 2011 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE LES PRINCIPAUX

Plus en détail

Tableau de bord du marché de l'emploi

Tableau de bord du marché de l'emploi Tableau de bord du marché de l'emploi Période de référence : 31 mars 2014 31 mars 2015 n 4 octobre 2015 SOMMAIRE 1. Les flux de main-d'œuvre salariée : nombre de recrutements et de fins de contrat... 2

Plus en détail

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 I. Chiffres généraux Année 2010 Nombre d'établissements Effectifs au 31/12 Nombre d'etp Rémunération brute annuelle en Associations

Plus en détail

PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007

PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007 PANORAMA de l Economie en Haute-Normandie J U I N 2 1 EDITO La Chambre Régionale de l Economie (CRES) de Haute- Normandie est heureuse de vous présenter ce premier Panorama de l Economie dans notre Région.

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Novembre 2004 L Observatoire porte un regard attentif sur les SARL constituées

Plus en détail

Zones Franches Urbaines

Zones Franches Urbaines Zones Franches Urbaines mode d emploi Les éditions de la DIV Exonérations en zones franches urbaines (ZFU) Synthèse Exonération de taxe professionnelle (TP) Entreprises employant au plus 50 salariés à

Plus en détail

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES Diagnostic Arrondissement de BORDEAUX CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES POPULATION (SOURCE INSEE RP 2006) Les cantons et pseudo-cantons Population 2006 Bègles 24 417 Blanquefort 53 744 232 260 Carbon-Blanc

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Les PME à l international en région Centre-Val de Loire 27/01/15

Les PME à l international en région Centre-Val de Loire 27/01/15 Les PME à l international en région Centre-Val de Loire Le partenariat Une étude en partenariat avec Connaître les spécificités des PME exportatrices de la région Centre-Val de Loire 2 Le contexte éléments

Plus en détail

LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CORSE. Juin 2010 version 2

LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CORSE. Juin 2010 version 2 LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CORSE Juin 2010 version 2 Avant-propos Les associations de solidarité rendent des services essentiels aux populations les plus fragiles. C est leur vocation.

Plus en détail

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 5 182 emplois en LR dont 80%

Plus en détail

L observatoire. des entreprises. Focus sectoriel Moyens de transport

L observatoire. des entreprises. Focus sectoriel Moyens de transport L observatoire des entreprises Focus sectoriel Moyens de transport N 12 - Mars 2014 Nomenclature d activité Ellisphere Secteur Moyens de transport Automobile Commerce d autres véhicules automobiles Commerce

Plus en détail

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SEPTEMBRE 2015 N 17 SOMMAIRE P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP P.3 6 PERSONNES

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

Portrait sectoriel. Le Numérique en Languedoc-Roussillon. Edition 2014 Mars 2014. Service Etudes et Statistiques

Portrait sectoriel. Le Numérique en Languedoc-Roussillon. Edition 2014 Mars 2014. Service Etudes et Statistiques Edition 204 Mars 204 Portrait sectoriel Direction régionale Languedoc-Roussillon Le Numérique en Languedoc-Roussillon Sommaire Emploi salarié page 2 DPAE page 6 Offres d emploi page 7 Demandeurs d emploi

Plus en détail

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE COMPLEMENTAIRE SUR UN SALAIRE A TEMPS PLEIN Ludivine LEROUX, juriste au sein des équipes du pôle Veille d ADP, nous propose une lecture synthétique des

Plus en détail

www.economie-touraine.com 1/23

www.economie-touraine.com 1/23 www.economie-touraine.com 1/23 www.economie-touraine.com 2/23 www.economie-touraine.com 3/23 www.economie-touraine.com 4/23 230 210 190 170 150 130 110 90 70 2008 2009 2010 2011 2012 www.economie-touraine.com

Plus en détail

Les retraites du régime des non-salariés agricoles

Les retraites du régime des non-salariés agricoles Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD septembre 2013 Les retraites du régime des non-salariés agricoles Eléments démographiques et financiers de l ensemble des retraités

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL Rapport statistique des accidents du travail de 2012- Secteur privé 1 Diminution en 2012 de 7,7% des accidents du travail 157.131 accidents du travail sont survenus dans

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Activités financières et d'assurance

Activités financières et d'assurance Activités financières et d'assurance 9 déc. 2013 MDEIE HVO - APE : 9609Z - Siret : 498 183 920 000 12 Siège social - 36 rue Albert 1er 95260 Beaumont-sur-Oise Tel : 01.30.28.76.90 Fax : 01.30.28.76.92

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

Suivi des crédits aux entreprises à la Martinique au 31 décembre 2014

Suivi des crédits aux entreprises à la Martinique au 31 décembre 2014 Infos financières Avril 2015 Suivi des crédits aux entreprises à la Martinique au 31 décembre 2014 L encours total des crédits aux entreprises s élève à 4,2 milliards d euros au 31 décembre 2014. Les crédits

Plus en détail

Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur. et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur. et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE Emploi Rappel des dernières données disponibles Données clefs ILE-DE-FRANCE FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % Evolution annuelle

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. Région Lorraine

CHIFFRES CLÉS. Région Lorraine Entreprises de PropretÉ ET SERVICES ASSOCIÉS CHIFFRES CLÉS Région Lorraine Édition 2010 LA PROPRETÉ EN LORRAINE données économiques générales de la région Lorraine France métropolitaine Part de la région

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses decembre 2014 N 099 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L emploi dans les très fin 2013 Un tiers des TPE ont un seul salarié Les entreprises

Plus en détail

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013 L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée 2 Nouveautés À qui s adresse se statut d EIRL? Quelle procédure accomplir?

Plus en détail