BIM & Données objets Modélisation BIM d'un objet industriel. Retour d'expérience d'abak INGENIERIE et VERTICAL BLOC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BIM & Données objets Modélisation BIM d'un objet industriel. Retour d'expérience d'abak INGENIERIE et VERTICAL BLOC"

Transcription

1 JeDisBIM Spécial Fabricants et Industriels BIM & Données objets Modélisation BIM d'un objet industriel Retour d'expérience d'abak INGENIERIE et VERTICAL BLOC

2 JeDisBIM Spécial Fabricants et Industriels BIM & Données objets Modélisation BIM d'un objet industriel

3 Le I dans le BIM

4 Le I dans le BIM Données Données Données Programmation Architecture Bureaux d études Construction Gestion de patrimoine Exploitation Données Données

5 Le I dans le BIM Caractéristiques techniques DoP: Déclaration de Performance Fiche FDES Prix Vidéos de mise en oeuvre CCTP

6 Le I dans le BIM Caractéristiques BIM Normes et standards Marquage CE, normes EN, DTUs, Logiciels Revit, ArchiCAD, ThermalTransmittance isexternal PPBIM Modèle IFC Export des attributs «natifs»

7 La qualité de la donnée

8 La qualité de la donnée Interactions entre dictionnaires

9 La qualité de la donnée Gouvernance des dictionnaires

10 Les standards et la donnée

11 Les standards et la donnée

12 Les standards et la donnée

13 Les standards et la donnée

14 JeDisBIM Spécial Fabricants et Industriels Retour d'expérience d'abak INGENIERIE et VERTICAL BLOC

15 Utilisation des données de l objet générique à l objet fabricants Modélisation BIM de l objet VERTICAL BLOC par la société ABAK Ingénierie et le soutien de

16 Des objectifs et des attentes convergentes Référencer l objet dans les bases de données BIM Faire appel à l expertise d un BET structure utilisateur : ABAK Ingénierie Collaborer avec un conseil pour construire et optimiser le processus BIM : Vtreem Partager les expériences de 3 acteurs complémentaires afin de proposer l outil le plus exploitable Mette en place une dynamique collaborative de travail (industriel / bureau études / conseil)

17 Des objectifs et des attentes convergentes Collaborer avec un acteur industriel du bâtiment sur un projet BIM exploiter les ressources internes (logiciels + compétences) pour créer l objet BIM Participer à une expérience constructive et reconductible pour d autres projets Récupérer les informations de l objet pour la prescription et le chiffrage Créer une dynamique collective dans l entreprise autour du projet BIM Vertical-Bloc

18 Objectif: Rendre intelligent et rendre utilisable l objet IFC

19 Vertical Bloc : Bloc béton à bancher pour maisons individuelles, petits collectifs, bâtiments industriels

20 1/ Définition du périmètre BIM / pas BIM? Caractéristiques techniques DoP: Déclaration de Performance Fiche FDES Prix Vidéos de mise en oeuvre

21 2/ Modélisation Visuels BIM Hachures Rendu 3D Revit 2017 ArchiCAD 20 Revit 2017 (mais l interopérabilité n est pas assurée )

22 2/ Modélisation Visuels BIM (Aller dans le détail ou pas)

23 2/ Modélisation Normes et standards Logiciels Revit Avis technique Fiche FDES Modèle IFC Export des attributs «natifs»

24 2/ Modélisation Fichier VerticalBlocParameterSets.txt :

25 3/ Diffusion Diffusion : catalogueurs Modélisation 3D, collecte des propriétés BIM Hébergement annuel Statistiques d accès, contacts qualifiés

26 3/ Diffusion Diffusion : Auto hébergement Documentation commerciale Vidéos de mise en oeuvre verticalbloc.com Documentation technique (Avis technique, DoP, fiche FDES) Carnet de détails (jonctions planchers, coffres de volets roulants, ) Téléchargement des objets BIM

27 4/ La suite Pas de filtrage des données selon la phase Qu est-ce qu une phase? Que fournit-on pour cette phase?

28 4/ La suite Pas de filtrage des données selon la phase Exemples de définitions de phases : Syntec numérique: BIM Forum:

29 4/ La suite Pas de filtrage des données selon la phase Support incomplet des phases dans les logiciels ArchiCAD : la version 21 intègre un gestionnaire de classifications Revit propose des plugins pour générer des paramétrages d export en fonction des phases Tester la pertinence et la bonne transmission des données sur un premier projet!

30 CONCLUSION Collaboration gagnante de trois acteurs de la construction pour concrétiser l utilisation en maquette numérique d un objet 3D

31 JeDisBIM Spécial Fabricants et Industriels BIM & Données objets Modélisation BIM d'un objet industriel Retour d'expérience d'abak INGENIERIE et VERTICAL BLOC

Pourquoi une Recherche et Développement pour les outils de chantier BOUYGUES CONSTRUCTION?

Pourquoi une Recherche et Développement pour les outils de chantier BOUYGUES CONSTRUCTION? Pourquoi une Recherche et Développement D pour les outils de chantier BOUYGUES CONSTRUCTION? LE GIE BOUYGUES CONSTRUCTION MATERIEL A EN CHARGE DE : Gérer le parc des matériels de chantier Mettre à disposition

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTERET : PRE SELECTION D OUVRAGES PUBLICS OU PRIVES A REHABILITER EN BIM POUR LE CONCOURS BIM DECATHLON

APPEL À MANIFESTATION D INTERET : PRE SELECTION D OUVRAGES PUBLICS OU PRIVES A REHABILITER EN BIM POUR LE CONCOURS BIM DECATHLON BIM DECATHLON 2017 APPEL À MANIFESTATION D INTERET : PRE SELECTION D OUVRAGES PUBLICS OU PRIVES A REHABILITER EN BIM POUR LE CONCOURS BIM DECATHLON 2017 1 1. PREAMBULE Le BIM est un pilier pour soutenir

Plus en détail

Réseau Mixte Technologique «Diagnostic en santé végétale»

Réseau Mixte Technologique «Diagnostic en santé végétale» Le Réseau Mixte Technologique «Diagnostic en santé végétale» VegDiag Labellisé le 13 janvier 2014 pour la période 2014-2018 Issu des réflexions du Réseau français pour la santé végétale RFSV RMT RFSV Séminaire

Plus en détail

CALENDRIER PREVISIONNEL

CALENDRIER PREVISIONNEL Formation des Cadres et futurs Cadres de la filière automobile en région Nord Pas de Calais et Picardie CALENDRIER PREVISIONNEL 1/2 journée TITRE DE NIVEAU II RNCP «Responsable en Management d Unité et/ou

Plus en détail

l audit énergétique l audit partagé sur mesure

l audit énergétique l audit partagé sur mesure l audit énergétique l audit partagé sur mesure Rénovation énergétique : les objectifs du Grenelle Consommation d'énergie en copropriété (kwh/m²/an) Et vous pour vous, quelle est votre consommation en kwh/m²/an?

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

SIT. Nos conseils. Vous allez pouvoir. Nous allons vous aider à. Gérer vos données touristiques (les saisir et les maintenir à jour)

SIT. Nos conseils. Vous allez pouvoir. Nous allons vous aider à. Gérer vos données touristiques (les saisir et les maintenir à jour) SIT Vous êtes sur le point de rejoindre le réseau interrégional. Vous avez un projet de gestion de l information touristique qui s inscrit dans une politique globale de communication et de valorisation

Plus en détail

Concevoir, construire, maintenir, avec des objets BIM.

Concevoir, construire, maintenir, avec des objets BIM. Concevoir, construire, maintenir, avec des objets BIM. Maquette numérique du bâtiment système modélisé BIM SINIAT VOUS ACCOMPAGNE AVEC DES SYSTèMES MODELISéES EN 3D La maquette numérique contient l ensemble

Plus en détail

Bâtiment intelligent Retours d expériences

Bâtiment intelligent Retours d expériences Bâtiment intelligent Retours d expériences Alexandre PAUL Enquêteur REX bâtiments performants Lorraine Qualité Environnement pour la construction contact@lqe.fr 09/10/2015 Les Journées de l'ecoconstruction

Plus en détail

Fédérer vos équipes pour positiver le changement

Fédérer vos équipes pour positiver le changement Fédérer vos équipes pour positiver le changement Cohésion et performance opérationnelle Le paramètre essentiel pour qu un changement devienne avant tout une opportunité pour l entreprise est la création

Plus en détail

Squale : un projet opensource, recherche, un produit. 10 juin 2008 - Fabrice BELLINGARD -

Squale : un projet opensource, recherche, un produit. 10 juin 2008 - Fabrice BELLINGARD - Squale : un projet opensource, un projet de recherche, un produit 10 juin 2008 - Fabrice BELLINGARD - Plan Présentation et historique Rappel : présentation rapide de Squale Naissance de Squale : une coopération

Plus en détail

Formation Revit Architecture

Formation Revit Architecture Formation Revit Architecture Initiation Sur site client et/ou chez 1. LA MAQUETTE NUMERIQUE ET LE BIM Origine et philosophie du concept BIM et de la maquette numérique Position de l état et de l enseignement

Plus en détail

Nous vous proposons ici quelques pistes de réfléxions afin de faire de votre projet de mise en place de Google Apps For Work un succès.

Nous vous proposons ici quelques pistes de réfléxions afin de faire de votre projet de mise en place de Google Apps For Work un succès. Dans ce guide Déplacer vos applications dans le Cloud vous offre des bénéfices désormais largement éprouvés : optimisera l efficacité et la performance de votre organisation, en augmentant sa réactivité

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001 MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001 PLAN Analyser la situation initiale par rapport à l ISO 9001. Définir l objet de l organisme (finalité, clients internes et externes, attentes?) :

Plus en détail

Politique de développement durable

Politique de développement durable Politique de développement durable Ville de Bécancour Décembre 2013 Ville de Bécancour 1295, Nicolas-Perrot Bécancour (Québec), G9N 1A1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 2 1. DÉVELOPPEMENT DURABLE...

Plus en détail

VINGT-DEUXIÈME SESSION. Rome, 23-27 juin 2014 EXAMEN DE L EFFICACITÉ DE L ARRANGEMENT INTERNATIONAL SUR LES FORÊTS. I. Historique

VINGT-DEUXIÈME SESSION. Rome, 23-27 juin 2014 EXAMEN DE L EFFICACITÉ DE L ARRANGEMENT INTERNATIONAL SUR LES FORÊTS. I. Historique Mai 2014 COFO/2014/5.4 F COMITÉ DES FORÊTS VINGT-DEUXIÈME SESSION Rome, 23-27 juin 2014 EXAMEN DE L EFFICACITÉ DE L ARRANGEMENT INTERNATIONAL SUR LES FORÊTS I. Historique 1. L Arrangement international

Plus en détail

Active Ways Consulting. Catalogue de Formations

Active Ways Consulting. Catalogue de Formations Active Ways Consulting Catalogue de Formations 1 SOMMAIRE Domaines Page N 1- Management des Entreprises et des Organisations 2 2- Comptabilité Contrôle et Audit..3 3- Banque et Finance..4 4- Communication......

Plus en détail

Comparaison des programmes de RSE et d éthique des entreprises publiques québécoises

Comparaison des programmes de RSE et d éthique des entreprises publiques québécoises Comparaison des programmes de RSE et d éthique des entreprises publiques québécoises Claudine M. Desjardins Sous la direction de Luc Bernier et Yves Boisvert Centre de recherche sur la gouvernance (CERGO)

Plus en détail

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Les missions de la CAPEB (régionale et départementale) Le positionnement de la fonction emploi-rh Le référentiel

Plus en détail

APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES RENCONTRES SOLIDAIRES ET FORUM DE L EMPLOI SOLIDAIRE Ce marché bénéficie du soutien du Conseil Régional Rhône-Alpes. Le présent cahier des charges comporte 8 pages,

Plus en détail

Interopérabilité en construction

Interopérabilité en construction Lundi 29 Mars 2004 2003 Journée Interopérabilité PRODAEC Laboratoire LIRIS LYON Interopérabilité en construction Intervenant : Alain Maury - Architecte DESA - Vice-Président Mediaconstruct E-mail alnmaury@aol.com

Plus en détail

Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis

Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis Ilot E à Saint Denis O. FASSIO, N. Barthes 1 Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis Olivier Fassio

Plus en détail

«Transfert d expertise pédagogique dans le domaine de la gestion d événements en milieu minoritaire»

«Transfert d expertise pédagogique dans le domaine de la gestion d événements en milieu minoritaire» RCCFC Projet PRECEPT-F «Transfert d expertise pédagogique dans le domaine de la gestion d événements en milieu minoritaire» Rapport final Collège communautaire du Nouveau-Brunswick - Campus de la Péninsule

Plus en détail

ATELIER: LES AVANTAGES DU TRAVAIL EN ÉQUIPE DÉROULEMENT

ATELIER: LES AVANTAGES DU TRAVAIL EN ÉQUIPE DÉROULEMENT ATELIER: LES AVANTAGES DU TRAVAIL EN ÉQUIPE 1.0 Mot de bienvenue (5 minutes); 2.0 Les objectifs de la session (5 minutes): Présentation PPT (Acétates 1, 2). 3.0 Ce qui fait équipe (10 minutes) : Activité

Plus en détail

La logique managériale. management des entreprises- bts 1- MF MOULY CLAUX

La logique managériale. management des entreprises- bts 1- MF MOULY CLAUX La logique managériale - 1- MF MOULY CLAUX 1 Sommaire I Les spécificités de la démarche managériale A Définition du manager B Différences entre entrepreneur et manager Capacités requises de l entrepreneur

Plus en détail

La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage

La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage Centre d'études Techniques de l'équipement de l'ouest Au

Plus en détail

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Recrutement de l ingénieur Génie Civil -Expert bâtiments du Programme Durée une année renouvelable selon le besoin TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Patrimoine Mondial Distribution limitée 25 COM WHC-01/CONF.208/14 Paris, le 31 octobre 2001 Original : anglais/français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION

Plus en détail

PARTIE I : LA GESTION DES VENTES AU DETAIL...

PARTIE I : LA GESTION DES VENTES AU DETAIL... TABLE DES MATIERES Introduction générale... 5 PARTIE I : LA GESTION DES VENTES AU DETAIL... 11 Chapitre 1. Les formes de vente au détail... 13 Section I. Les typologies des formes de vente au détail...

Plus en détail

La géomatique à l Institut de la statistique du Québec : un service au bénéfice de la recherche

La géomatique à l Institut de la statistique du Québec : un service au bénéfice de la recherche La géomatique à l Institut de la statistique du Québec : un service au bénéfice de la recherche 11 novembre 2011 Hugo Leblanc Direction des services informationnels et technologiques Institut de la statistique

Plus en détail

Le portail IST du Cemagref https://ist.cemagref.fr

Le portail IST du Cemagref https://ist.cemagref.fr Le portail IST du Cemagref https://ist.cemagref.fr Journée d étude ADBS, Montpellier, 24 novembre 2009 Carole Giansily, carole.giansily@cemagref.fr Le portail du Cemagref a été conçu dans un contexte de

Plus en détail

Santé Sécurité au Travail (SST) Obligations de l'employeur

Santé Sécurité au Travail (SST) Obligations de l'employeur Santé Sécurité au Travail (SST) Obligations de l'employeur Articles 6, LTr - Article 82, LAA L employeur est tenu de prendre, pour protéger la santé / pour prévenir les accidents et maladies professionnels,

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM CONCEPTEUR MODELISATEUR NUMERIQUE DE PRODUITS OU DE SYSTEMES MECANIQUES

REFERENTIEL DU CQPM CONCEPTEUR MODELISATEUR NUMERIQUE DE PRODUITS OU DE SYSTEMES MECANIQUES COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : MQ 89 12 92 0056 (Ce référentiel annule et remplace, à compter du 05/12/2013, la précédente fiche d identité) REFERENTIEL DU

Plus en détail

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 Une ambition à 10 ans Le décolletage est l industrie d usinage de pièces de haute précision. Celles-ci sont des

Plus en détail

Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport. Martine ROMAND-PARMENTIER

Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport. Martine ROMAND-PARMENTIER Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport Martine ROMAND-PARMENTIER Aéroports de Paris Etablissement créé en 1945, transformé en Société Anonyme en 2005, introduit en bourse en

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé d'intégration du design industriel OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé d'intégration du design industriel OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 16/07/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé d'intégration du design industriel

Plus en détail

PRATIX et ANALYTI Un système d information pour accompagner la gestion de nos programmes expérimentaux

PRATIX et ANALYTI Un système d information pour accompagner la gestion de nos programmes expérimentaux Le Cahier des Techniques de l INRA 2013 (79) n 2 PRATIX et ANALYTI Un système d information pour accompagner la gestion de nos programmes expérimentaux Laetitia Deyris 1, Frédéric Bernier 1 Résumé. Le

Plus en détail

DIRECTION DES OPERATIONS TECHNIQUES CONTÔLE QUALITE-PRIX DU CAFE ET CACAO

DIRECTION DES OPERATIONS TECHNIQUES CONTÔLE QUALITE-PRIX DU CAFE ET CACAO DIRECTION DES OPERATIONS TECHNIQUES CONTÔLE QUALITE-PRIX DU CAFE ET CACAO Mars 2014 1 I- CONTEXTE La libéralisation de la filière cacao en Côte d'ivoire avait engendré plusieurs difficultés en milieu rural.

Plus en détail

CONTRIBUTION CARTE VITALE DU LOGEMENT :

CONTRIBUTION CARTE VITALE DU LOGEMENT : Objet : contribution au Groupe de travail Rénovation des logements : du diagnostic à l'usage "carte vitale du logement" pour le Plan Bâtiment Durable CONTRIBUTION CARTE VITALE DU LOGEMENT : DPE et plate

Plus en détail

Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel»

Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel» Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel» 26 octobre 2012 L association Énergies et Avenir Énergies

Plus en détail

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS L Association des Etats de la Caraïbe (AEC) invite les consultants éligibles intéressés à soumettre des propositions pour la fourniture d un

Plus en détail

La démarche «industrielle» de réduction de la vulnérabilité aux inondations des activités économiques du bassin de la Loire

La démarche «industrielle» de réduction de la vulnérabilité aux inondations des activités économiques du bassin de la Loire La démarche «industrielle» Une contribution à la compétitivité économique des territoires ÉVOLUTION DU CONTEXTE D INTERVENTION Rôle croissant joué par le changement climatique comme révélateur des vulnérabilités

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales FICHE DE POSTE IntitulÄ du poste : Agent de däveloppement local. Cadre statutaire : FiliÄre : Administrative CatÅgorie : B Cadres d emploi : RÄdacteur Territorial Emploi permanent : Oui Missions : Met

Plus en détail

CONSTRUCTION GROS OEUVRE. Ouvrier(ère) qualifié(e) en construction gros oeuvre. Les objectifs de la formation sont :

CONSTRUCTION GROS OEUVRE. Ouvrier(ère) qualifié(e) en construction gros oeuvre. Les objectifs de la formation sont : SUITES LOGIQUES AU 3 e CONSTRUCTION GROS OEUVRE 2 e degré Professionnel Ouvrier(ère) qualifié(e) en construction gros oeuvre en 3 e en 4 e Construction gros oeuvre 06 06 Travaux pratiques 16 16 Total 22

Plus en détail

Réunion d information destinée aux porteurs de projets Midi-Pyrénéens 19 Juin 2015 Hôtel de Région Midi-Pyrénées

Réunion d information destinée aux porteurs de projets Midi-Pyrénéens 19 Juin 2015 Hôtel de Région Midi-Pyrénées EUROPEAN REGIONAL DEVELOPMENT FUND Réunion d information destinée aux porteurs de projets Midi-Pyrénéens 19 Juin 2015 Hôtel de Région Midi-Pyrénées 2. INTERREG EUROPE Zone éligible - UE 28 - Norvège -

Plus en détail

Comité National du 13/06/2012. Projet d'évolution de l organisation de la Direction des Achats et des Partenaires Stratégiques (DAPS)

Comité National du 13/06/2012. Projet d'évolution de l organisation de la Direction des Achats et des Partenaires Stratégiques (DAPS) Comité National du 13/06/2012 Projet d'évolution de l organisation de la Direction des Achats et des Partenaires Stratégiques (DAPS) 1. Objectif Chaque année, les achats du CEA représentent de l ordre

Plus en détail

Les Vitrines de France

Les Vitrines de France FNCV Fédération Nationale des Centres-Villes Les Vitrines de France Paris, le 26 mai 2014 Ordre du jour 9h30 10h00 10h30 Café de bienvenue Module Introduction Présentation Module n 1 : Tendance commerce

Plus en détail

Formation au fonctionnement général d une chaufferie

Formation au fonctionnement général d une chaufferie Ensemble des missions AMO pour l exploitation et la maintenance des Accompagner la collectivité dans la réalisation de diagnostics, la passation et le suivi de contrats d exploitation-maintenance d ou

Plus en détail

DÉCISION DE LA COMMISSION. du 9.11.2015

DÉCISION DE LA COMMISSION. du 9.11.2015 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 9.11.2015 C(2015) 7674 final DÉCISION DE LA COMMISSION du 9.11.2015 relative au programme d action annuel 2015 en faveur de la Tanzanie, à financer sur les ressources

Plus en détail

COMMENT CHERCHER LE FINANCEMENT D UN PROJET DE RECHERCHE. Dr E. DEVILLIERS Directeur de la Qualité et de la Recherche CHU de DIJON

COMMENT CHERCHER LE FINANCEMENT D UN PROJET DE RECHERCHE. Dr E. DEVILLIERS Directeur de la Qualité et de la Recherche CHU de DIJON COMMENT CHERCHER LE FINANCEMENT D UN PROJET DE RECHERCHE Dr E. DEVILLIERS Directeur de la Qualité et de la Recherche CHU de DIJON BONNE QUESTION COMMENT CHERCHER? Différent de comment trouver! OBJECTIF

Plus en détail

PATRIMOINE INFORMATIONNEL. DOMINIQUE ORBAN DE XIVRY dominique.orban@rever.eu

PATRIMOINE INFORMATIONNEL. DOMINIQUE ORBAN DE XIVRY dominique.orban@rever.eu PATRIMOINE INFORMATIONNEL DOMINIQUE ORBAN DE XIVRY dominique.orban@rever.eu REVER (spin-off de l université de namur - belgique) informations structurées ÉDITEUR DE LOGICIELS SPÉCIALISÉS «DONNÉES» «aller

Plus en détail

WWW.SENEGALPAPERLESSTRADE.COM DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DU PILOTE DE LA DEMATERIALISATION DES PROCEDURES DU COMMERCE EXTERIEUR AU SENEGAL

WWW.SENEGALPAPERLESSTRADE.COM DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DU PILOTE DE LA DEMATERIALISATION DES PROCEDURES DU COMMERCE EXTERIEUR AU SENEGAL WWW.SENEGALPAPERLESSTRADE.COM DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DU PILOTE DE LA DEMATERIALISATION DES PROCEDURES DU COMMERCE EXTERIEUR AU SENEGAL Avec le soutien de : SEPTEMBRE 2010 SOMMAIRE A- LE PROJET «PAPERLESS

Plus en détail

un exemple de bonnes pratiques

un exemple de bonnes pratiques Le cours e-business e en ligne: un exemple de bonnes pratiques Claire Gruslin HEC (ULg) - CVG Renaud Delhaye Agence Wallonne des Télécommunications Innovations et Technologies, Mons, 21 novembre 2006-1

Plus en détail

Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional»

Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional» regiosuisse filière de formation en management régional (MR) Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional» Condensé des trois jours de cours du 22 au 24 novembre 2010,

Plus en détail

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21 en Gironde Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 CDC Villandraut Conseil Départemental des Agenda 21 Locaux 64 collectivités et les partenaires

Plus en détail

La chaleur solaire au service de l économie locale

La chaleur solaire au service de l économie locale La chaleur solaire au service de l économie locale Mise en place d'un Plan Chaleur Solaire sur le territoire de Valence Romans Sud Rhône Alpes Collectivité TEPOS : une ambition politique et des actions

Plus en détail

Achats responsables. dans les marchés publics

Achats responsables. dans les marchés publics Achats responsables dans les marchés publics s 16 mars 2006 1 Plan Préambule : Définition de la notion d achat responsable I Aspects juridiques II Mise en oeuvre III Retour d expérience Conclusion 2 «Achats

Plus en détail

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action RÉPONSE DE LA DIRECTION ET DE PLAN D ACTION TITRE DU PROJET : Évaluation du services du droit fiscal CENTRE DE RESPONSABILITÉ : services du droit fiscal () Conclusions Recommandations Réponse de la direction

Plus en détail

Fonds Départemental pour l Environnement (FDE)

Fonds Départemental pour l Environnement (FDE) Fonds Départemental pour l Environnement (FDE) RÈGLEMENT I Nature des projets Le fonds départemental pour l environnement (FDE) concerne les projets d équipements relatifs à l amélioration des services

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

Plan POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS. d action 2015-2017

Plan POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS. d action 2015-2017 POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS Plan d action 2015-2017 Constats Plusieurs aînés rencontrés connaissent peu ou pas les différents services offerts par le réseau public ou communautaire sur le territoire

Plus en détail

4.2 Visualisation des modules Présentation de l architecture

4.2 Visualisation des modules Présentation de l architecture 4.2 Visualisation des modules Présentation de l architecture Formation fonctionnelle ORI-OAI Rennes, 10-11 mars 2008 10-11 mars 2008 Formation fonctionnelle ORI-OAI - Rennes 2 Une architecture modulaire

Plus en détail

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE GUIDE PRATIQUE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE Vers une réduction de la facture énergétique Réaliser un audit énergétique est devenu obligatoire pour un grand nombre de copropriétés.

Plus en détail

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise?

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? Le 3 avril àlyon La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? François Fatoux Présentation de l ORSE

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Réunion d informations. Communauté de Communes du Val de Saire

Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Réunion d informations. Communauté de Communes du Val de Saire Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Réunion d informations Communauté de Communes du Val de Saire Sommaire LE SPANC - Qu est ce que l Assainissement Non Collectif (ANC)? - Le SPANC -

Plus en détail

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT L Ecole belge de Bujumbura (EBB) est une école (Asbl) privée située au centre de Bujumbura. Elle dispense un enseignement

Plus en détail

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Comment construire le projet de service? Quelques éléments de référence

Comment construire le projet de service? Quelques éléments de référence Comment construire le projet de service? Quelques éléments de référence C. Vandoorne, G. Absil, SCPS APES-ULg Demi-journée à destination des professionnels de PSE Bruxelles 15 mai 2013 Plan de l exposé

Plus en détail

Concevoir, piloter et évaluer un projet

Concevoir, piloter et évaluer un projet Gestion de projet Concevoir, piloter et évaluer un projet Objectifs Acquérir des outils en méthodologie de projet afin de renforcer vos capacités à concevoir, piloter et évaluer un projet de solidarité

Plus en détail

Document auto positionnement pour le stage B2I adulte, Matice Poitiers

Document auto positionnement pour le stage B2I adulte, Matice Poitiers Domaine 1 Capacités Pensez-vous pouvoir dire : Votre réponse D1.1 : Utiliser le vocabulaire spécifique et maîtriser les éléments matériels et logiciels de base Je sais nommer les différents outils informatiques

Plus en détail

Classes virtuelles Catalogue inter et intra

Classes virtuelles Catalogue inter et intra Catalogue inter et intra Actualisation : février 2016 new! new! new! Affacturage : les principes fondamentaux... 3 Eco Prêt à Taux Zéro... 4 Effets de commerce : les principes fondamentaux... 5 Effets

Plus en détail

COVADIS TOPOGRAPHIE, TERRASSEMENT ET VRD 2D 3D

COVADIS TOPOGRAPHIE, TERRASSEMENT ET VRD 2D 3D COVADIS TOPOGRAPHIE, TERRASSEMENT ET VRD 2D 3D PUBLIC : GEOMETRES- EXPERTS, INGENIEURS, ARCHITECTE OU TOUTES PERSONNES SOUHAITANT MAITRISER COVADIS. PRE- REQUIS : BONNE CONNAISSANCE DU LOGICIEL AUTOCAD.

Plus en détail

RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION

RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION Convention Collective Nationale de l Expédition- Exportation de fruits et légumes (CCN N 3233) 1. MANAGEMENT Animer et gérer les ressources

Plus en détail

Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir

Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir Un Groupe ancré dans une profession Le Groupe SMABTP est l assureur spécialiste du secteur de la construction. Parmi ses 140 000 sociétaires figurent des intervenants

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Exercice 2012 Table des Matières Introduction...3 I.

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OUTILS

METHODOLOGIE ET OUTILS METHODOLOGIE ET OUTILS OUTIL POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER CHANTIE ECOLE Contexte Les formations courtes (2 à 5 jours) sont adaptées à un public en emploi. Elles conviennent aux indépendants

Plus en détail

CMMI Démarche et stratégies

CMMI Démarche et stratégies CMMI Démarche et stratégies Présentation au Groupe Professionnel Automobile, Association des Ingénieurs de Supélec 2007/12/03 Thierry Coq Directeur Industrie 33 (0)1 49 08 58 00 Thierry.coq@dnv.com Agenda

Plus en détail

Contractant Général. Assistance Maîtrise d Ouvrage. Coordination. Économie de la construction. Direction de l Exécution des Contrats de Travaux

Contractant Général. Assistance Maîtrise d Ouvrage. Coordination. Économie de la construction. Direction de l Exécution des Contrats de Travaux CONTRACTANT GÉNÉRAL MAÎTRISE D ŒUVRE D EXÉCUTION - ÉCONOMIE DE LA CONSTRUCTION O.P.C. - ASSISTANCE MAÎTRISE D OUVRAGE Économie de la construction Contractant Général Direction de l Exécution des Contrats

Plus en détail

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail.

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. 1 ère partie :! Evaluation de la charge! Mesure et maitrise du temps de travail! Espaces d autonomie!

Plus en détail

EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR

EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR Volet accompagnement du changement DOCUMENT DE TRAVAIL DIRECTION DU RESEAU LA POSTE Direction Opérationnelle des Ressources Humaines SOMMAIRE 1.

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique Sommaire 0 Préambule 1 Approche et Démarche Diagnostic stratégique 3 Scenarii d évolution 4 Positionnement cible 0 Préambule 3 Préambule L analyse stratégique repose sur

Plus en détail

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017. Service des bibliothèques et archives

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017. Service des bibliothèques et archives Plan stratégique 2015-2017 Horizon 2017 Table des matières Mise en contexte... 3 Vision... 4 Mission... 4 Axe 1 Facilite la réussite étudiante... 5 Axe 2 Renouvelle l acquisition, l organisation, la découverte,

Plus en détail

Les A.T.B.E. Ateliers Technique du Bois et de l écoconstruction

Les A.T.B.E. Ateliers Technique du Bois et de l écoconstruction Les A.T.B.E. Ateliers Technique du Bois et de l écoconstruction Préambule Efficacité énergétique du bâtiment, éco-construction et construction durable font l objet aujourd hui de batailles commerciales

Plus en détail

AVIS AUX FABRICANTS DE DISPOSITIFS MEDICAUX DE RADIOTHERAPIE

AVIS AUX FABRICANTS DE DISPOSITIFS MEDICAUX DE RADIOTHERAPIE Direction de l'évaluation des dispositifs médicaux Département Surveillance du Marché Unité évaluation et contrôle du marché des dispositifs médicaux Dossier suivi par Pascal Di Donato Email: pascal.di-donato@afssaps.sante.fr

Plus en détail

POLITIQUE & PROCÉDURE. APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21

POLITIQUE & PROCÉDURE. APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21 POLITIQUE & PROCÉDURE P-16-2013 TITRE : POLITIQUE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL N o : P-16-2013 APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21 DATE EN VIGUEUR : 2013-01-21 politique nouvelle

Plus en détail

Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif

Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif Normes RSE dans l espace francophone Marrakech 13-14-15/12/05 1 Les normes marocaines Sommaire Bases de la norme Marocaine

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Date d'approbation Date modification POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Date d'approbation Date modification TABLE DES MATIÈRES 1.0 Préambule... 1 2.0 Objectifs... 1 3.0 Valeurs organisationnelles...

Plus en détail

Atelier 5 outils pour bien cibler vos marchés Intervenants CCI International Franche-Comté Estelle MILLET Sylvie BURCZAK Sylvie FRENAISIN

Atelier 5 outils pour bien cibler vos marchés Intervenants CCI International Franche-Comté Estelle MILLET Sylvie BURCZAK Sylvie FRENAISIN Atelier 5 outils pour bien cibler vos marchés Intervenants CCI International Franche-Comté Estelle MILLET Sylvie BURCZAK Sylvie FRENAISIN 10èmes Clés de l International Un événement organisé par CCI International

Plus en détail

Concevoir une installation électrique en maquette numérique avec la suite logicielle Caneco

Concevoir une installation électrique en maquette numérique avec la suite logicielle Caneco Concevoir une installation électrique en maquette numérique Avant-propos Le présent document décrit sommairement une méthode de travail en «maquette numérique», grace à la suite logicielle Caneco, ainsi

Plus en détail

Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie. Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN

Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie. Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie DGAPT : DDCS : DGVS : DIRECCTE RA: Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN Nadine CALLOUD Anne-Marie

Plus en détail

Patrimoine et trajectoires paysagères des vallées ligériennes. Orléans, 09-02-2010

Patrimoine et trajectoires paysagères des vallées ligériennes. Orléans, 09-02-2010 Patrimoine et trajectoires paysagères des vallées ligériennes Orléans, 09-02-2010 Equipe Coordination : Hervé Davodeau, UP Paysage, Institut national d horticulture et de paysage (Agrocampus Ouest) Responsables

Plus en détail

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 1 Sommaire Une réforme pour qui? Une réforme pour quoi? Objectifs et bénéfices attendus - Répondre plus rapidement

Plus en détail

Démarche de développement des. transformation Lean

Démarche de développement des. transformation Lean Démarche de développement des compétences des cadres pour une transformation Lean Stéphanie Thibert, Richard Cloutier et Pierre Collerette Direction des ressources humaines Le 23 mai 2014 Contexte initial

Plus en détail

Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes. Formations thématiques : «L'association : sa gestion»

Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes. Formations thématiques : «L'association : sa gestion» Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes Formations thématiques : Afin que les formations répondent au mieux à vos besoins, ou pour toute demande de formation sur-mesure, nous

Plus en détail

01 GESTION ADMINISTRATIVE ET INSTITUTIONNELLE 1

01 GESTION ADMINISTRATIVE ET INSTITUTIONNELLE 1 MANUEL DE GESTION DOCUMENTAIRE - SCHÉMA DE CLASSIFICATION 1 0 INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC MANUEL DE GESTION DOCUMENTAIRE - SCHÉMA DE CLASSIFICATION 1 01 GESTION ADMINISTRATIVE ET INSTITUTIONNELLE

Plus en détail

CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES

CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES Depuis plusieurs années, les Professions Juridiques connaissent de profondes mutations. Stratégie, marketing et management font désormais

Plus en détail

La publication de ce rapport sur le site Internet www.fiteco.com, répond aux exigences de l Article R823-21 du Code de Commerce qui demande aux

La publication de ce rapport sur le site Internet www.fiteco.com, répond aux exigences de l Article R823-21 du Code de Commerce qui demande aux La publication de ce rapport sur le site Internet www.fiteco.com, répond aux exigences de l Article R823-21 du Code de Commerce qui demande aux Commissaires aux comptes d entités faisant appel public à

Plus en détail

QSOS Qualification et Sélection de logiciels Open Source Retour d expérience

QSOS Qualification et Sélection de logiciels Open Source Retour d expérience QSOS Qualification et Sélection de logiciels Open Source Retour d expérience Christophe Caron / Marc Wessner Mathématique, Informatique et Génome INRA Jouy-en-Josas 1 ReNaBi Réseau National de Bioinformatique

Plus en détail

PET/MKT/005 - DIGITAL CHANNELS MANAGER RESPONSABILITÉS VIS-À-VIS DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION ET DU JEU RESPONSABLE

PET/MKT/005 - DIGITAL CHANNELS MANAGER RESPONSABILITÉS VIS-À-VIS DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION ET DU JEU RESPONSABLE Détail de fonction FONCTION : PET/MKT/005 - Digital Channels Manager FAMILLE DE FONCTION : Players & Markets DÉPARTEMENT : Players & Markets DATE DERNIÈRE MODIFICATION: 2014 TITRE DE FONCTION CHEF DIRECT:

Plus en détail