Histoire de la GM du Canada. Histoire de la. GM du Canada

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Histoire de la GM du Canada. Histoire de la. GM du Canada"

Transcription

1

2 L aventure épique de la General Motors du Canada (milieu des années ) Au milieu du 19e siècle, un jeune homme de Tyrone, en Ontario, vit sur une terre qu il a déboisée avec la hache qu il a lui-même fabriquée. Les haches de ce cultivateur se vendent un bon prix au marché de Bowmanville, mais celui-ci souhaite mettre ses talents à profit dans un projet de plus grande envergure. Après avoir longtemps examiné les dessins d un vieux catalogue de voitures à chevaux, il décide de se construire un traîneau qui serait tiré par des chevaux. «Une seule qualité, la meilleure» 1869 : Première usine McLaughlin à Enniskillen Pendant que l agriculteur travaille sur son projet, un voisin lui demande s il pourrait acheter le traîneau une fois celui-ci terminé. L agriculteur lui propose plutôt d en fabriquer un autre identique. Les deux hommes conviennent d une date de livraison, mais le forgeron itinérant à qui a été confié l exécution de la ferronnerie est en retard et l agriculteur doit par la suite travailler jour et nuit pour terminer le traîneau à la date prévue et ainsi tenir sa promesse. Ne voulant plus revivre la même situation, il ajoute par la suite sa propre forge à son entreprise agricole qui se transforme bientôt en atelier de fabrication de chariots de ferme. L agriculteur, Robert McLaughlin, ouvre une usine de voitures à chevaux à Oshawa, en Ontario; il ouvrira par la suite des succursales dans l ensemble du pays. La société devance bientôt des fabricants établis et acquiert la réputation d offrir des produits de qualité supérieure.

3 De la voiture hippomobile à la voiture automobile L un des trois fils de Robert McLaughlin veut devenir chimiste : il se rend aux États-Unis et fonde Canada Dry Company. Les deux autres deviennent des associés dans McLaughlin Carriage Company. Vers 1901, les fils Sam et George font une ballade dans l automobile du comptable de la compagnie. Immédiatement «mordus», ils tentent de convaincre leur père qu il serait rentable de fabriquer une 1876 : L atelier de fabrication de voitures hippomobiles original voiture sans chevaux, mais Robert McLaughlin ne partage pas leur enthousiasme. Sam et George doivent donc approfondir leur projet en catimini. En 1905, Sam effectue des essais de conduite avec plusieurs automobiles, mais vient rapidement à la conclusion que la Buick est la voiture qu il veut fabriquer à Oshawa. Il conclut presque une entente de fabrication avec un ami aux États-Unis, Billy Durant - un associé dans Buick Motor Company - mais l entente achoppe sur les questions financières. De retour au Canada, Sam et George réussissent finalement à convaincre leur père d accepter de créer McLaughlin Motor Car Company. La production est sur le point de commencer lorsque l ingénieur tombe gravement malade. Après quelque hésitation, Sam envoie à Durant un télégramme dans lequel il lui demande s il ne pourrait pas lui «emprunter» un ingénieur. Le lendemain, Durant arrive en compagnie de deux directeurs de Buick : le plan initial de collaboration est ressuscité et, en 1908, l usine fabrique 154 McLaughlin équipées d un moteur Buick.

4 Les voitures canadiennes acquièrent une réputation de qualité Le Canada adore ses McLaughlin. Après la victoire d une Buick sur le circuit d Indianapolis aux États-Unis, les publicitaires de chez McLaughlin veulent tirer profit de l imposante campagne de publicité de Buick. Ils persuadent même la direction de changer le nom de leur voiture qui s appellera désormais la Buick Lorsque les ventes chutent, la voiture est rebaptisée de nouveau : il s agit dorénavant de la McLaughlin-Buick. En 1908, Durant avait fusionné Buick et Oldsmobile pour créer General Motors, mais en 1910, il devient trop ambitieux, et les banquiers inquiets lui montrent la porte de sa propre compagnie : Le modèle 490 de Chevrolet Qu à cela ne tienne, Durant met sur pied une autre compagnie avec un ancien pilote de course sur Buick, le Suisse Louis Chevrolet. Le succès de la Chevrolet est si fulgurant qu en 1915 le cours des actions de cette nouvelle société est suffisamment élevé pour que Durant reprenne la mainmise sur GM. Durant a l intention de construire une usine Chevrolet à Toronto, et les McLaughlin s inquiètent de la concurrence avec la Buick. Un jour qu il déjeune à New York en compagnie de Durant et d un actionnaire de Chevrolet, Sam s enquiert tout bonnement de la progression du projet canadien. «Pourquoi ne pas donner l affaire aux McLaughlin, Billy», laisse échapper l actionnaire. «Eh bien Sam, es-tu intéressé?», de demander Durant. Deux jours plus tard, Durant et les McLaughlin en viennent à une entente. Robert McLaughlin - qui n est pas encore tout à fait convaincu que l ère des voitures à chevaux est révolue - accepte à contre cœur de vendre son entreprise de voitures à chevaux pour donner libre cours à la production des Chevrolet à l usine d Oshawa, où sont déjà fabriquées les Buick. Comme ce fut le cas des McLaughlin-Buick, les Chevrolet construites au Canada suscitent un réel engouement. Sam McLaughlin a dessiné les plans de la carrosserie et l usine d Oshawa applique un fini de qualité supérieure. Après avoir vu une McLaughlin-Buick stationnée devant les bureaux de General Motors à New York, un directeur de GM demande qu on la lui fasse livrer chez lui : «Cette voiture attire les foules; elle ressemble autant à l une de nos Buick qu un St-Bernard à un teckel!»

5 L entreprise familiale devient la General Motors du Canada (De 1918 à nos jours) 1917 : R.S. McLaughlin devant sa résidence Le succès au Canada des Chevrolet des McLaughlin est aussi fulgurant que l est aux États-Unis celui des Chevrolet tout court. Toutefois, en 1918, ni George ni Sam n ont de fils intéressé à poursuivre. Au cours d une réunion de cinq minutes, la direction de GM accepte d acheter l entreprise des McLaughlin, à la condition que ceux-ci continuent de la diriger. Enchantés par ce témoignage de confiance, Sam et George deviennent respectivement les premiers président et vice-président de la General Motors du Canada. Sam occupe ce poste jusqu en À son décès en 1972, à l âge de 100 ans, il est toujours président du conseil d administration. Sous sa gouverne, la General Motors du Canada connaît une croissance extraordinaire et son apport à la production totale de GM est dorénavant d envergure.

6 La Lors de son 30e anniversaire en 1938, la avait produit un million de véhicules. En 1965, le Canada et les États-Unis signèrent l Accord commercial canado-américain sur les produits de l industrie automobile (Pacte de l automobile), qui permit à la d augmenter sa production de manière significative. Plus récemment, l Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) entre les États-Unis, le Canada et le Mexique a conduit à un commerce automobile ouvert en Amérique du Nord. Aujourd hui, la a la capacité de fabriquer plus d un million d unités en une seule année, donnant ainsi lieu à des gains à l exportation importants en expédiant environ 90 % de ces véhicules aux ÉtatsUnis. Elle satisfait également un tiers du marché de 1,2 million de véhicules au Canada, le neuvième marché le plus important au monde. Dans les années 1980, la lança un programme de réindustrialisation de huit milliards de dollars. Actuellement, GM Autoplex est le centre des opérations de fabrication de la à Oshawa. Il s agit du complexe de fabrication intégrée le plus important et le plus moderne d Amérique du Nord.

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS L ALÉNA APRÈS HUIT ANS DES ASSISES POUR LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE L ALÉNA APRÈS HUIT ANS Des Assises Pour La Croissance Économique L ENGAGEMENT ENVERS L ALÉNA En dépit du ralentissement qu a connu l économie

Plus en détail

Visites commerciales temporaires, mutations de cadres et déménagements permanents

Visites commerciales temporaires, mutations de cadres et déménagements permanents Visites commerciales temporaires, mutations de cadres et déménagements permanents Les accords de libre-échange auxquels participe le Canada et la Loi sur l immigration et la protection des réfugiés (Canada)

Plus en détail

L ALENA UNE DÉCENNIE DE RENFORCEMENT D UNE RELATION DYNAMIQUE

L ALENA UNE DÉCENNIE DE RENFORCEMENT D UNE RELATION DYNAMIQUE L ALENA UNE DÉCENNIE DE RENFORCEMENT D UNE RELATION DYNAMIQUE L Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) constitue une démonstration exceptionnelle des gains que peuvent obtenir des pays ouverts

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain.

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Professeur Hugh Campbell Université d Otago, Nouvelle-Zélande La politique agricole avant la Deuxième guerre

Plus en détail

Améliorer l accès au financement

Améliorer l accès au financement Améliorer l accès au financement JUIN 2009 Améliorer l accès au financement JUIN 2009 Gouvernement du Canada Government of Canada Le 18 mars, EDC s est engagée à contribuer une somme pouvant atteindre

Plus en détail

ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN

ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN PRÉSENTATION AU COMITÉ PERMANENT DE L AGRICULTURE ET DE L AGROALIMENTAIRE DE LA CHAMBRE

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

GROUPE CGI INC. ÉTUDE DE CAS

GROUPE CGI INC. ÉTUDE DE CAS ÉTUDE DE CAS GROUPE CGI INC. Fondé en 1976, le Groupe CGI inc. est l une des plus grandes firmes internationales indépendantes à œuvrer dans le secteur des technologies de l information et des processus

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION BILLETS À ORDRE À COURT TERME

DOCUMENT D INFORMATION BILLETS À ORDRE À COURT TERME DOCUMENT D INFORMATION BILLETS À ORDRE À COURT TERME Le présent document d information ne constitue pas ni ne doit en aucun cas être interprété comme constituant une offre de vente des billets à ordre

Plus en détail

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire Stratégie de prospection et de développement des marchés hors Québec 2009 sommaire 2013 1 Rédaction Direction du développement des marchés et de l exportation Transformation Alimentaire Québec Ministère

Plus en détail

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Ce matin, tout va encore plus vite que d habitude. Un client vous demande de devancer sa livraison. Mais votre

Plus en détail

Vision commune pour le développement économique d Ottawa Ville d Ottawa et Administration de l aéroport international Macdonald-Cartier d Ottawa

Vision commune pour le développement économique d Ottawa Ville d Ottawa et Administration de l aéroport international Macdonald-Cartier d Ottawa 71 1. Contexte et objectif a. Contexte Il est largement reconnu que les aéroports commerciaux contribuent au développement économique de la région où ils sont situés, et ce, de plusieurs manières : ils

Plus en détail

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE PERSPECTIVES DE CONTEXTE Le tourisme est un vaste secteur à croissance rapide qui a de profondes répercussions sur l économie nationale. Toutefois, le Canada ne tire pas le meilleur parti des perspectives

Plus en détail

Chapitre. Défense nationale L entraînement en vol de l OTAN au Canada

Chapitre. Défense nationale L entraînement en vol de l OTAN au Canada Chapitre Défense nationale L entraînement en vol de l OTAN au Canada Tous les travaux de vérification dont traite le présent chapitre ont été menés conformément aux normes pour les missions de certification

Plus en détail

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles Témoignage utilisateur Groupe HG Automobiles www.hgauto.fr Equipé du DMS Sage icar, V12Web, pilote Module financement Kevin Ginisty Directeur Groupe Novembre 2012 En bref Le Groupe HG Automobiles distribue

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Lois sur les investissements étrangers 13 LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur les investissements étrangers d application générale.

Plus en détail

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation Questionnement Si, aujourd hui, vous voulez savoir exactement : le

Plus en détail

TOUTE ENTRAVE À CES RÈGLES DEVRA ÊTRE MOTIVÉE AUPRÈS DU BUREAU DU REGISTRAIRE, TOUT COMME UNE ABSENCE À UN EXAMEN.

TOUTE ENTRAVE À CES RÈGLES DEVRA ÊTRE MOTIVÉE AUPRÈS DU BUREAU DU REGISTRAIRE, TOUT COMME UNE ABSENCE À UN EXAMEN. 2-200-96 Finance Hiver 2003 DEVOIR (20% de la note finale) Coordonnateurs: Marie-Hélène Allard et Martin Boyer Enseignants : Marie-Hélène Allard, Narjess Boubakri, Julien Hugonnier, Frédéric Laurier, Nicolas

Plus en détail

1. Observations: Comment peut- on améliorer la compétitivité?

1. Observations: Comment peut- on améliorer la compétitivité? «Aperçu de la transformation alimentaire» Pour mieux comprendre la compétitivité au sein de diverses industries 1. Observations: Comment peut- on améliorer la compétitivité? Le présent rapport fait appel

Plus en détail

Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada 2006-2015

Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada 2006-2015 L honorable Céline Hervieux-Payette, c.p. Sénateur Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada 2006-2015 Nécessité d'une action nationale Préparé par : David E. Hamilton 9/15/2015

Plus en détail

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE?

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? SERVICES DE FINANCEMENT DU COMMERCE INTERNATIONAL LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? PRENDRE AVANTAGE DE L INFORMATION DISPONIBLE Un accès sécuritaire à de l information

Plus en détail

LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE

LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE Présentation de GEORGE L. BRINKMAN DÉPART. DE L ÉCONOMIE ET DE L INDUSTRIE AGRICOLES UNIVERSITÉ DE GUELPH APERÇU DE LA PRÉSENTATION VIABILITÉ AGRICOLE Revenus,

Plus en détail

Stratégies fiscales pour la succession d une entreprise agricole

Stratégies fiscales pour la succession d une entreprise agricole Stratégies fiscales pour la succession d une entreprise agricole Le secteur agricole représente une partie importante de l économie canadienne. Il s agit d un secteur où la plupart des entreprises sont

Plus en détail

RELATIONS ÉCONOMIQUES CANADA BRÉSIL: CE QUE LES ENTREPRENEURS CANADIENS DOIVENT SAVOIR

RELATIONS ÉCONOMIQUES CANADA BRÉSIL: CE QUE LES ENTREPRENEURS CANADIENS DOIVENT SAVOIR RELATIONS ÉCONOMIQUES CANADA BRÉSIL: CE QUE LES ENTREPRENEURS CANADIENS DOIVENT SAVOIR WWW.CEI.ULAVAL.CA Les commentaires et recommandations qui suivent sont issus de recherches et d entrevues réalisées

Plus en détail

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes N o 11 626 X au catalogue N o 26 ISSN 1927-548 ISBN 978--66-2984-5 Document analytique Aperçus économiques Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes par André Bernard Direction des

Plus en détail

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Les Industries Dorel Inc. Assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

Programme des Sociétés de capital de démarrage

Programme des Sociétés de capital de démarrage Programme des Sociétés de capital de démarrage Bourse de croissance TSX Programme des Sociétés de capital de démarrage Êtes-vous prêt pour l inscription en Bourse? L entrepreneuriat est en pleine effervescence

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

Aide pour les inventeurs

Aide pour les inventeurs Aide pour les inventeurs 01 Protection de vos idées 02 Histoire du brevet 03 Avant la demande de brevet 04 Est-ce une inventivité? 05 Obtention d un brevet 01 Protection de vos idées Si vous avez une idée

Plus en détail

Nouvelle Version! FIDUCIAL Vulcain 5.8

Nouvelle Version! FIDUCIAL Vulcain 5.8 Lyon, le 13 mars 2013 Nouvelle Version! FIDUCIAL Vulcain 5.8 L outil informatique doit tirer le meilleur parti des ressources humaines et matérielles, afin de répondre aux attentes des clients et aux objectifs

Plus en détail

Visiteurs d affaires de la Russie au Canada

Visiteurs d affaires de la Russie au Canada Visiteurs d affaires de la Russie au Canada Demande de visa de résident temporaire C&I-933-03-08 Pour des copies additionnelles, contacter : Services de distribution Citoyenneté et Immigration Canada Ottawa,

Plus en détail

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Le Canada offre des occasions d affaire à ceux qui souhaitent financer une entreprise étrangère au pays et présente tout un éventail

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Préparé par l Association des banquiers canadiens Août 2014 EXPERTISE CANADA BANKS ON LA

Plus en détail

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées N o 65-507-MIF au catalogue N o 005 ISSN: 1712-1353 ISBN: 0-662-79733-7 Document analytique Le commerce canadien en revue Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées par Carlo Rupnik

Plus en détail

Le Canada rural, ça compte

Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte 1 Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte Les régions rurales du Canada sont importantes pour la santé et la prospérité du pays. Malheureusement, les habitants

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

Créer des emplois. bien rémunérés. à prospérer

Créer des emplois. bien rémunérés. à prospérer Créer des emplois bien rémunérés et aider les entreprises à prospérer LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement

Plus en détail

gestion de projet - exemple d'études de faisabilité

gestion de projet - exemple d'études de faisabilité gestion de projet - exemple d'études de faisabilité GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

Plus en détail

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada F É D É R A T I O N D E L H A B I T A T I O N C O O P É R A T I V E D U C A N A D A Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada Rapport produit par Will Dunning Inc. pour la Fédération de l habitation

Plus en détail

LA MISE EN MARCHÉ. LOUIS FLEURENT Février 2015

LA MISE EN MARCHÉ. LOUIS FLEURENT Février 2015 LA MISE EN MARCHÉ LOUIS FLEURENT Février 2015 INTRODUCTION Les raisons de la fondation de la Fromagerie l Ancêtre inc. (volonté des actionnaires) : Transformer la production des 10 fermes laitières des

Plus en détail

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau Etude de cas Porter l optimisation au plus haut niveau Après la mise en oeuvre du Quintiq Company Planner, Vlisco a réduit ses délais de production de 50%. L étape suivante, le déploiement du Scheduler,

Plus en détail

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Section Revenu à la retraite et fiscalité Avril 2004 Note : Le présent document est tiré du Portrait de l établissement et du retrait

Plus en détail

ACCORD SUR LE COMMERCE INTÉRIEUR GROUPE SPÉCIAL DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS

ACCORD SUR LE COMMERCE INTÉRIEUR GROUPE SPÉCIAL DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS ACCORD SUR LE COMMERCE INTÉRIEUR GROUPE SPÉCIAL DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS Dans l affaire d une contestation par la Saskatchewan à l égard des mesures du Québec régissant les produits oléagineux comestibles,

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Financer la croissance des PME

Financer la croissance des PME Financer la croissance des PME Allocution de Marion G. Wrobel Vice-président, Politiques et opérations Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée devant le Comité sénatorial permanent des banques

Plus en détail

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis 20 novembre 2015 Au cours d une conférence de presse aujourd hui, le ministre des Finances,

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Introduction 17 Seuils relatifs à l examen 20 Généralités 24 Par Shanon Grauer INTRODUCTION Lois sur les investissements étrangers 19 La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur

Plus en détail

11e Colloque de la Relève VRM

11e Colloque de la Relève VRM Girard, David Candidat à la maîtrise Histoire Université du Québec à Joanne Burgess Adresse courriel : david.girard1@gmail.com 11e Colloque de la Relève VRM Introduction La présente communication porte

Plus en détail

Occasions d affaires en Fédération de Russie

Occasions d affaires en Fédération de Russie Occasions d affaires en Fédération de Russie Justine Hendricks Vice-présidente, Groupe des ressources Énoncé des occasions d affaires La Russie est un marché exigeant qui offre des occasions d affaires

Plus en détail

UN FOURNISSEUR D ENVERGURE MONDIALE TOUT PRÈS D ISTANBUL

UN FOURNISSEUR D ENVERGURE MONDIALE TOUT PRÈS D ISTANBUL UN FOURNISSEUR D ENVERGURE MONDIALE TOUT PRÈS D ISTANBUL Lorsque vous tapez «Turquie» sur Internet, vous arrivez rapidement sur des sites mettant en avant la beauté du pays et toutes les possibilités de

Plus en détail

NOTES D ALLOCUTION DE L HONORABLE NOËL A. KINSELLA PRÉSIDENT DU SÉNAT

NOTES D ALLOCUTION DE L HONORABLE NOËL A. KINSELLA PRÉSIDENT DU SÉNAT NOTES D ALLOCUTION DE L HONORABLE NOËL A. KINSELLA PRÉSIDENT DU SÉNAT À L OCCASION DU DÉJEUNER OFFERT PAR SON EXCELLENCE SHEILA SEALY-MONTEITH HAUT-COMMISSARIAT DE LA JAMAÏQUE RÉSIDENCE DE L AMBASSADEUR

Plus en détail

Le retour à un taux de change fixe

Le retour à un taux de change fixe Canada, billet de 92 ½ cents, «Diefenbuck» On entend par «monnaie politique» des bons privés qui ressemblent à des billets de banque mais qui n ont pas de valeur monétaire et qui ont pour objet de caricaturer

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée

AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée CUSTOMER SUCCESS STORY Mars 2014 AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée PROFIL CLIENT Secteur: Industrie manufacturière Société: AT&S Effectifs: 7 500 personnes

Plus en détail

MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC

MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC BUDGET FÉDÉRAL 2016 MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC Le présent document résume les mesures annoncées dans le budget fédéral 2016 2017 déposé le 22 mars dernier et qui pourraient toucher

Plus en détail

Agences de placement temporaire

Agences de placement temporaire Agences de placement temporaire Heures de travail et heures supplémentaires Remarque : Le présent document ne vous est fourni qu à titre indicatif. Il ne constitue pas un avis juridique. Pour obtenir des

Plus en détail

Services d affaires mondiaux IBM. Centre national des sondages IBM

Services d affaires mondiaux IBM. Centre national des sondages IBM Services d affaires mondiaux IBM Centre national des sondages IBM Saviez-vous que dans votre organisation se cachent des trésors de connaissances que vous pourriez découvrir et mettre à profit? Un système

Plus en détail

Fonds de roulement et garanties

Fonds de roulement et garanties Livre blanc Fonds de roulement et garanties Lorsque vous faites affaire à l extérieur du Canada, vos clients étrangers peuvent exiger divers types de garanties avant de conclure un contrat pour la fourniture

Plus en détail

II. Commerce des marchandises

II. Commerce des marchandises II. Commerce des marchandises En 2012, le commerce mondial des marchandises a augmenté de 2 pour cent en volume dans le contexte d une faible demande mondiale et d une baisse des prix. Cela est beaucoup

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

UNE APPROCHE CIBLÉE DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Placements ciblés sur les sociétés de Sprott

UNE APPROCHE CIBLÉE DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Placements ciblés sur les sociétés de Sprott UNE APPROCHE CIBLÉE DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Placements ciblés sur les sociétés de Sprott Dennis Mitchell privilégie une approche ciblée des placements dans les actions Dennis Mitchell s est joint

Plus en détail

15. Une théorie macroéconomique de l économie

15. Une théorie macroéconomique de l économie 15. Une théorie macroéconomique de l économie S = I + INE Epargne nationale, investissement et investissement net à l étranger en % du PIB aux Etats-Unis Année S I INE 1960 19,4 18,7 0,7 1970 18,4 18,1

Plus en détail

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile Principal indicateur de la rentabilité du secteur Survol des tendances de l industrie : Automobile Principaux faits nouveaux En février, les ventes de véhicules légers au Canada ont été fortes, soit 18

Plus en détail

Référence : B-200-16. Références : Autres :

Référence : B-200-16. Références : Autres : Référence : B-200-16 Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique Catégorie Objet : FONCTIONNEMENT INTERNE : Remboursement des dépenses 180 10200 Shellbridge Way Richmond (Colombie-Britannique)

Plus en détail

Comment faire fortune grâce à l immobilier?

Comment faire fortune grâce à l immobilier? Comment faire fortune grâce à l immobilier? Un E-book qui vous explique les différents types d investissements. Saviez-vous qu il existe des techniques qui ne requièrent aucun temps et qui sont très rentables?

Plus en détail

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES L obtention d un prêt hypothécaire est souvent l engagement financier le plus important qu un Canadien prendra. Les prêts hypothécaires présentent

Plus en détail

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada Financière Banque Nationale Présentation à la conférence des chefs de la direction des banques canadiennes Présentation aux investisseurs Raymond McManus Président et chef de la direction Banque Laurentienne

Plus en détail

S assurer ou pas? LIVRE BLANC

S assurer ou pas? LIVRE BLANC LIVRE BLANC S assurer ou pas? L assurance crédit vous protège si vos créances à l étranger ne vous sont pas payées. C est une excellente façon de gérer les risques, mais elle a un prix. Quand des exportateurs

Plus en détail

MAT-1101-3 Arithmétique appliquée aux finances

MAT-1101-3 Arithmétique appliquée aux finances Page 1 sur 12 MAT-1101-3 Arithmétique appliquée aux finances Exemple d évaluation (formatif) Cahier de l adulte Nom de l élève Numéro de fiche Nom de l enseignant Date de naissance Centre Date de passation

Plus en détail

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5))

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Introduction Bien des propriétaires d entreprises se demandent,

Plus en détail

L image corporelle : Influence des médias

L image corporelle : Influence des médias L image corporelle : Influence des médias Alberta Education, Santé et préparation pour la vie, Programmes d études, Résultats d apprentissage L élève pourra: B 7.2 examiner les aspects de la propreté et

Plus en détail

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI)

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) de La Gestion des Talents L impact de la Gestion des Talents sur l entreprise 23 % 4,6 % d augmentation d augmentation du chiffre d affaires par employé de la capitalisation

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE MISSION D UNE ORGANISATION PRESQUE CENTENAIRE! Présenté par : Gaétan Desroches, agr. Chef de la direction, La Coop fédérée Le 26 octobre, 2015 LIBRE-ÉCHANGE - PARTENARIAT

Plus en détail

Description de ia Groupe financier

Description de ia Groupe financier ia Groupe financier Profil de l entreprise Données au 31 décembre Description de ia Groupe financier ia Groupe financier (Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc.) est une société d

Plus en détail

transition for success management

transition for success management transition management Manager de transition est un métier qui ne s improvise pas. Les conditions qui garantissent le succès du changement sont multiples et complexes. Fontenay Managers a contribué à développer

Plus en détail

Assemblée générale et extraordinaire des actionnaires 2009 Le 13 mai 2009 Musée des beaux-arts de l Ontario Toronto, Canada

Assemblée générale et extraordinaire des actionnaires 2009 Le 13 mai 2009 Musée des beaux-arts de l Ontario Toronto, Canada Notre nom est notre promesse Assemblée générale et extraordinaire des actionnaires 2009 Le 13 mai 2009 Musée des beaux-arts de l Ontario Toronto, Canada Présentation des états financiers Nomination du

Plus en détail

«moteur» de la chaîne logistique

«moteur» de la chaîne logistique Le transport, «moteur» de la chaîne logistique Pascal Devernay Chef de Service Logistique Industrielle, RENAULT S il est vrai que la logistique doit être globale et intégrée, il est non moins vrai que

Plus en détail

Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement

Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2010-2011 Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2010-2011 Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le président du Conseil du Trésor, 2011

Plus en détail

PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER

PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER Lorsque vous savez combien rapporteront vos ventes à l étranger, il est difficile d imaginer comment votre entreprise a pu se passer de tels revenus. Grâce aux solutions

Plus en détail

École des Hautes Études Commerciales de Montréal

École des Hautes Études Commerciales de Montréal École des Hautes Études Commerciales de Montréal 2-200-96 Finance Hiver 2001 DEVOIR (20% de la note finale) Professeurs : Martin Boyer (coordonnateur), Marie-Hélène Allard, Luc Bruneau, Mohamed Kortas,

Plus en détail

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur Chapitre 11, assurance et diversification Réponses aux Questions et problèmes 1. Transactions de 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500 62 500 payés à 0 62 500 payés

Plus en détail

Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires

Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires Présenté par Monsieur Georges Poulin, Associé Altitude Conseil 17 février 2016 1 L objectif Permettre aux participants,

Plus en détail

Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet?

Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet? BMO Assurance Programme de protection du patrimoine Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet? Grâce à une planification adéquate, vous pouvez préserver ce joyau familial. Le saviezvous? À votre

Plus en détail

Aucun document n est autorisé. Les calculatrices le sont.

Aucun document n est autorisé. Les calculatrices le sont. GESTION Ce cas a été rédigé par l ESC Lille. Consignes Aucun document n est autorisé. Les calculatrices le sont. La pondération des différentes questions est la suivante : Question n 1 : 3 points Question

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes

Projet de Fin d Etudes Juin 2014 Projet de Fin d Etudes Résumé Déménagement industriel de la production dans ses nouveaux locaux ALSACE TOLERIE 13 Rue du MITTLERWEG 68000 COLMAR CEDOLIN Jeremy GM5 ISP Ce Projet de Fin d Etudes,

Plus en détail

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Étude de la capacité des particuliers à se prévaloir d'un régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI) Anna Hardy Directrice régionale

Plus en détail

PARTENAIRES EN R ET D. Souligner cinq ans de réussites pour ce qui est d aider les entreprises à innover, à se connecter, à collaborer et à prospérer

PARTENAIRES EN R ET D. Souligner cinq ans de réussites pour ce qui est d aider les entreprises à innover, à se connecter, à collaborer et à prospérer PARTENAIRES EN R ET D Souligner cinq ans de réussites pour ce qui est d aider les entreprises à innover, à se connecter, à collaborer et à prospérer Décembre 2014 /// STRATÉGIE EN MATIÈRE DE PARTENARIATS

Plus en détail

Vous investissez dans une nouvelle machine? Les 60 secondes à venir pourraient vous rapporter gros...

Vous investissez dans une nouvelle machine? Les 60 secondes à venir pourraient vous rapporter gros... Vous investissez dans une nouvelle machine? Les 60 secondes à venir pourraient vous rapporter gros... Prenez le bon départ Une approche avisée fait toute la différence Prendre le bon départ, n est pas

Plus en détail

Paysage Martin. Ronde préliminaire Cas d entrepreneuriat Desjardins. Place à la jeunesse 2008

Paysage Martin. Ronde préliminaire Cas d entrepreneuriat Desjardins. Place à la jeunesse 2008 Paysage Martin Cas d entrepreneuriat Desjardins Place à la jeunesse 2008 PAYSAGE MARTIN : NICHOLAS MARTIN UN EMPLOI D ÉTÉ LUI DONNE LE GOÛT DE SE LANCER EN AFFAIRES Alors qu il n avait que quatorze ans,

Plus en détail

Le Gouvernement Haïtien et ses Partenaires. Vers la Livraison d un Parc Industriel Fonctionnel en 2012!

Le Gouvernement Haïtien et ses Partenaires. Vers la Livraison d un Parc Industriel Fonctionnel en 2012! Le Gouvernement Haïtien et ses Partenaires Vers la Livraison d un Parc Industriel Fonctionnel en 2012! Brochure d information, Août 2011 Parc Industriel de la Région Nord Gouvernement Haïtien Le Gouvernement

Plus en détail

Investissements déraisonnables

Investissements déraisonnables Chapitre 47 Investissements déraisonnables Il y a quelques semaines, alors que j assistais au camp-meeting de San Jose [1905], certains de nos frères me présentèrent ce qu ils considéraient comme une occasion

Plus en détail

4 techniques inbound marketing e-commerce

4 techniques inbound marketing e-commerce 4 techniques inbound marketing e-commerce 4 techniques d inbound marketing à connaitre pour les boutiques e- commerce Si vous possédez une boutique e-commerce, vous avez probablement déjà utilisé des publicités

Plus en détail

Comment réduire les impôts des propriétaires d entreprises:

Comment réduire les impôts des propriétaires d entreprises: Comment réduire les impôts des propriétaires d entreprises: Pour voir une différence au quotidien! «In this world nothing can be said to be certain, except death and taxes!» Benjamin Franklin Le principe

Plus en détail