SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne?"

Transcription

1

2 SYNTHÈSE Le marché des contenus et des services payants en ligne, historiquement fort en France sur la téléphonie fixe autour de Télétel puis d Audiotel s est développé autour de nouveaux canaux de diffusion : Internet, téléphonie mobile, Audiotel, Minitel, télévision. Les tendances recueillies directement auprès des acteurs et les recoupements par des études de marché, indiquent que le volume du marché des contenus et des services en ligne peut être estimé entre 2,5 et 5 milliards d euros à l horizon Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne? Les tendances identifiées montrent une situation contrastée suivant les canaux de distribution: Le marché des contenus et services payants grand public est un marché dont la croissance s est accélérée ces dernières années, mais qui reste encore d une taille modeste. La compilation et le croisement des différents chiffres de marché recueillis auprès des acteurs de ce La décroissance du Minitel. Selon un rythme annuel d environ 15 %, elle témoigne néanmoins d une relative résistance face aux nouveaux médias Internet et téléphonie, grâce à sa simplicité d utilisation et à la confiance des consommateurs dans sa mécanique de paiement. Source : Estimation Copilot Partners Janv CA services en ligne facturé (hors transport à l exception des services vocaux à revenus partagés). Le CA Internet mobile comprend les CA des services facturés sur Gallery, ainsi que le CA des portails mobiles. Le CA SMS+ représente le CA facturé sur les 3 kiosques des opérateurs mobiles (et à terme des opérateurs fixes). marché conduisent à l estimation suivante : La croissance régulière des services vocaux Le marché des contenus et services payants en France est évalué à environ 1,5 milliard d euros en La croissance est repartie ces dernières années sous l effet de la migration de bon nombre de centres d appels vers des numéros à revenus ou à coûts partagés. D autre part, ces services deviennent, dans ACSEL Services en ligne : Modèles économiques et Systèmes de Paiement Février

3 certains cas, autant un moyen de paiement de substitution qu un canal de diffusion de services. L essor de la téléphonie mobile. Les canaux de la téléphonie mobile sont appelés à un fort taux de développement au cours des prochaines années (SMS, nouveaux services, nouveaux terminaux et nouveaux réseaux). La part encore assez faible du canal Internet. Le paiement des services et des contenus en ligne sur Internet devient une réalité sur certains segments de marché mais la faible économie actuelle du canal Internet a été confirmée avec la plupart des acteurs concernés. Toutefois sa croissance est en marche. Un marché de niche pour les services interactifs sur la télévision. Très centrés sur les paris en ligne (PMU) et les jeux, mais promis à un fort développement à travers notamment les applications de vidéo à la demande et le bourgeonnement de projets de TV-ADSL. Ces constats de départ conduisent à formuler les premières remarques suivantes : Le modèle économique de type kiosque est omniprésent sur les canaux de la téléphonie et fonctionne avec un succès comparable à celui du Minitel, facilité par la concentration du marché autour des quatre opérateurs de référence (trois mobiles, un fixe).. Sur Internet, c est la carte bancaire qui est prépondérante pour les paiements. Mais Internet, avec le potentiel d usage qu il représente, reste clairement sous-exploité dans sa dimension de services payants. Dans tous les cas, il n a pas pris le relais de la décroissance du Minitel. Par comparaison, le chiffre d affaires du Minitel était à lui seul d environ 780 millions d euros à son point culminant (à comparer à un marché total de 1,5 milliard d euros tous canaux confondus) L enjeu du monde bancaire face au paiement de petits montants parait limité compte tenu de la taille du marché. Quelles solutions pour faire rémunérer les contenus et les services en ligne? Beaucoup des solutions proposées pour la rémunération des contenus sont vues par les éditeurs de services comme de simples solutions de paiement, alors même que certaines d entre elles, offrent un spectre de fonctionnalités beaucoup plus large. Il nous semble donc utile de préciser quelques notions. Un éditeur qui souhaite rémunérer ses contenus ou ses services en ligne peut le faire de plusieurs façons : En vente directe, auquel cas il prend en charge l intégralité du développement de son service, son hébergement, sa promotion et assure lui-même la facturation (et le recouvrement), en choisissant l une des nombreuses solutions de paiement proposées : CB, porte-monnaie, comptes personnels, cartes à gratter, plates-formes de micro paiement, etc. En distribution indirecte, de deux manières : o Sur un kiosque, ouvert à tous, et dont les services proposés sont facturés par l opérateur du kiosque avec un reversement à l éditeur, conformément à une grille de reversement publiée. La promotion du service est assurée par l éditeur. o Sur un portail pour une présence en «marque blanche» (où la marque du producteur du service est remplacée par celle du portail distributeur), ou ACSEL Services en ligne : Modèles économiques et Systèmes de Paiement Février

4 sous la marque propre du service. La relation est formalisée après sélection par le portail à travers un accord négocié de gré à gré, parfois exclusif. Dans ce cas, par différence avec le cas précédent, si le portail prend en charge la facturation il participe prend en charge les frais de promotion totalement ou partiellement dans le cas de «co-branding». En conclusion, l univers de la téléphonie mobile a réussi à développer les deux premiers niveaux (kiosque et portail) de la pyramide (figure 1), au détriment d une distribution de services en direct. A l inverse, sur Internet, si portails et vente en direct se sont développés, il n existe pas véritablement de modèle de type kiosque organisé entre les différents fournisseurs d accès Internet. Les solutions de paiement sur Internet sontelles un frein au développement du marché? Sur la plupart des canaux du téléphone fixe ou mobile, les solutions de paiement proposées permettent la rémunération des contenus sous de nombreuses formes (abonnement, durée, volume, à l acte). Dans bien des cas, le paiement à l acte est unanimement reconnu comme une option indispensable au développement des premiers usages. Sur Internet en revanche, et sur la plupart des segments du marché des services en ligne (tant dans l univers des services aux consommateurs que celui des services professionnels), l absence d une solution universelle de paiement à l acte de petits montants, simple d utilisation, est unanimement considérée comme un frein majeur au développement du marché. Si les abonnements et les comptes personnels se développent, il manque indubitablement une solution performante, fluide, qui permette de répondre aux besoins de services ponctuels et à l achat d impulsion, indispensable pour déclencher les premiers usages. Ainsi, le Minitel n a pas encore trouvé sa contrepartie dans un nouvel écosystème très concurrentiel d Internet. On peut considérer qu il manque toujours un système kiosque Internet universel, par exemple. Toutefois, malgré ces insuffisances dans les solutions de paiement, les politiques des acteurs se sont adaptées mais sans produire les effets de masse escomptés : diffusion de plus en plus étendue de la Carte Bancaire, multiplication des solutions de paiement, utilisation avec succès de modes de paiement nouveaux ou éprouvés (Audiotel, sms+), recherche et mise en avant d une politique d abonnement (en particulier en B to B). En conclusion, si elle est jugée nécessaire, une solution de paiement de petits montants sur Internet ne doit pas être «l arbre qui cache la forêt». La faible pénétration d usage des services payants dans l univers Internet est surtout due à l image de gratuité attachée au média Internet avant d être liée à des systèmes de paiement plus efficaces. Figure 1 Chaîne de valeur des services en ligne ACSEL Services en ligne : Modèles économiques et Systèmes de Paiement Février

5 En quoi les modèles économiques établis entre les acteurs sont-ils freins ou facteurs de développement du marché? Sans surprise, le partage de la valeur entre tous les acteurs de la chaîne de valeur est l un des éléments déterminants (mais pas l unique élément) du développement des marchés. Suivant que le service est acheté en direct auprès de l éditeur ou par le biais d un distributeur (kiosque ou portail), 5 à 6 acteurs sont impliqués dans la chaîne de valeur, (en sus de l État qui perçoit la TVA). Suivant les plates-formes de distribution choisies et les canaux, l éditeur du service peut percevoir un reversement qui s étage entre 65 % et 84 % du prix du service hors taxes, hors le coût du transport. Sur cette part de revenu l éditeur doit payer ses coûts de production, des frais de promotion qui peuvent atteindre 50 % du revenu, et des frais d hébergement et d exploitation souvent sous-traités à des opérateurs de services (hébergeurs, intégrateurs). Sur certains marchés, comme la musique, la chaîne de valeur se complexifie en rajoutant des ayants droit (de l ordre de 8 à 12 %), un producteur (qui souhaite percevoir aux alentours de 30 % à 40 %), et un opérateur de gestion de droits [ Digital Rights Management DRM ] (de l ordre de quelques %). La répartition de la chaîne de valeur est donc l un des enjeux du marché de la musique en ligne, tout autant que la question du piratage. La réussite économique autour des services payants est encore très concentrée sur certains services (communication, rencontres, téléchargements, charme...) et sur certains acteurs (médias, facturiers télécoms), même si la tendance générale est devenue beaucoup plus favorable au cours de ces deux dernières années. Quelles perspectives de croissance attendre? Téléphonie : les services et contenus sur la téléphonie, mobile comme fixe, sont promis à un essor indiscutable avec : les 40 millions d abonnés de la téléphonie mobile et le succès du SMS, le lancement des portails (Orange World, i-mode, Vodafone Live) et les démarrages très encourageants des kiosques SMS+ et Gallery. le renouveau de la téléphonie fixe qui compte 34 millions d abonnés avec l Internet haut débit, la télévision, la vidéophonie, rendu possible par les technologies ADSL. Les leviers de croissance sont nombreux à court terme (nouveaux services de divertissement sur des cibles jeunes) ou à moyen terme (services bancaires, information, services publics). L évolution des terminaux et des normes réseau sera un facteur d accélération. Les services qui ont décollé sont principalement des services de communication et de divertissement : jeux, logos et sonneries, chat, rencontres, astrologie, quiz, votes. Ce marché apparaît aujourd hui comme un marché «contrôlé» par les opérateurs qui possèdent des portails mobiles et fixes dont les éditeurs se méfient plutôt, et un système de kiosque multi opérateurs que peu d éditeurs ont remis en cause. Pour transformer ce marché émergeant des contenus et des services en ligne payants en un marché de masse, l enjeu réside dans une solide pédagogie des usages communiquée par tous les acteurs (éditeurs et opérateurs) aux consommateurs. Internet : Si les services payants sont intégrés dans la stratégie des fournisseurs d accès à Internet, ils ne sont pas pour autant au cœur de la stratégie économique de tous. Nombre de ces FAI développent une stratégie de service pour se démarquer des nouveaux opérateurs «low-cost», mais l essentiel du revenu reste concentré sur les accès et sur la publicité. A court terme, il s agit souvent de développer des services payants dans une logique de fidélisation et de différenciation dans l acquisition de la clientèle, ce qui permet en outre l amélioration de la rentabilité à moyen terme lorsque les consommateurs de services payants seront massivement au rendez-vous. L année 2003 a ainsi vu le démarrage de services connexes à l accès (contrôle parental, anti-virus, stockage supplémentaire), des services de communication (SMS, mail Premium, rencontres), de divertissement (charme, quiz et tests), et des services de haut débit : téléchargement, jeux, vidéos à la demande. TV interactive : Dans l utilisation du canal TV, il a été surprenant de découvrir le renouveau du télétexte reconverti en en «chat» interactif par SMS. Le marché des services payants (Premium) sur les chaînes interactives reste encore concentré sur les paris et les jeux. Les marchés de type vidéo-streaming sont plus en phase d expérimentation à travers des événements de ACSEL Services en lignes : Modèles économiques et Systèmes de Paiement Février

6 haut niveau (sportifs par exemple) pour des cibles telles que la famille ou le bureau (avec paiement Audiotel). Quels sont les facteurs clés de succès du développement des services en ligne? Si la disponibilité de solutions de paiement permettant la facturation de services selon les différentes formes les plus usitées (principalement à l acte, à l abonnement, à la durée) est une condition nécessaire du développement de ces marchés, elle n est pas pour autant suffisante. L analyse du marché des services en ligne à travers différents canaux de distribution (dont certains possèdent déjà les solutions de paiement qui conviennent, notamment dans la téléphonie mobile), montre bien les trois facteurs clés de développement : Le développement de services créatifs et innovants par les éditeurs, pour ouvrir des marchés nouveaux et apporter la valeur d usage espérée par le consommateur. Ceci nécessite un effort important et soutenu de marketing de services. Le développement des usages par une pédagogie et un marketing de masse en direction des consommateurs, dans un effort conjoint des opérateurs pour la promotion de leurs systèmes de kiosque ou de portails, et des éditeurs pour la mise en avant de leurs services. Le partage équitable de la valeur entre les différents acteurs de la chaîne. ACSEL Services en lignes : Modèles économiques et Systèmes de Paiement Février

SMS+ PRÉSENTATION. Ensemble, protégeons l'environnement. N'imprimez ce document qu'en cas de nécessité.

SMS+ PRÉSENTATION. Ensemble, protégeons l'environnement. N'imprimez ce document qu'en cas de nécessité. SMS+ PRÉSENTATION Document non-contractuel, propriété de Bouygues Telecom, juin 2012 Ensemble, protégeons l'environnement. N'imprimez ce document qu'en cas de nécessité. PRINCIPE GÉNÉRAUX DE L OFFRE SMS+

Plus en détail

Internet mobile. Présentation à l Association des ingénieurs télécoms - AIT Octobre 2002

Internet mobile. Présentation à l Association des ingénieurs télécoms - AIT Octobre 2002 Internet mobile Présentation à l Association des ingénieurs télécoms - AIT Octobre 2002 TERA Consultants 32 rue de Jeûneurs 75002 PARIS Tél. + 33 (0) 1 55 04 87 10 Fax. + 33 (0) 1 53 40 85 15 S.A.S. au

Plus en détail

Le Paiement sur Facture Opérateur

Le Paiement sur Facture Opérateur Le Paiement sur Facture Opérateur Dossier de presse 2011 Contact Presse : Samira Fertas, Com & Co +33 (0)1 43 55 20 61 + 33 (0)6 15 41 20 59 http://www.afmm.fr/espacepresse 1 Sommaire 1. Une industrie

Plus en détail

L AVENIR MULTI MÉ DIA

L AVENIR MULTI MÉ DIA L AVENIR MULTI MÉ DIA INFORMER, ALERTER, RECRUTER, FIDÉLISER... Vos options sont multiples. XCITE est le partenaire idéal pour répondre à vos besoins en vous proposant une gamme de produits et de solutions

Plus en détail

La Communication SMS. SMS Vert Pro. 3 Bees Online SAS - SMS Vert Pro - 5 rue de Courtalin 77700 Magny le Hongre 1

La Communication SMS. SMS Vert Pro. 3 Bees Online SAS - SMS Vert Pro - 5 rue de Courtalin 77700 Magny le Hongre 1 La Communication SMS SMS Vert Pro 3 Bees Online SAS - SMS Vert Pro - 5 rue de Courtalin 77700 Magny le Hongre 1 La Communication par SMS EFFICACE: +95% des SMS sont lus RAPIDE: 90% des SMS délivrés en

Plus en détail

TOGO CELLULAIRE LE GUIDE DU MC+

TOGO CELLULAIRE LE GUIDE DU MC+ TOGO CELLULAIRE LE GUIDE DU MC+ Le marché On peut distinguer trois acteurs : - Togo cellulaire, - les éditeurs de services, - et les utilisateurs finaux c est-à-dire les abonnés au réseau Togo cellulaire.

Plus en détail

Un logiciel de contrôle parental, c est quoi?

Un logiciel de contrôle parental, c est quoi? LES LOGICIELS DE CONTROLE PARENTAL Ces dispositifs de protection des mineurs sur Internet proposent des fonctionnalités de plus en plus évoluées. Mais ils ne remplaceront jamais l action pédagogique des

Plus en détail

Future TV Stratégies 2020

Future TV Stratégies 2020 Future TV Stratégies 2020 M10212 - Juillet 2010 Market & Data Report www.idate-research.com Gilles Fontaine Directeur Général Adjoint g.fontaine@idate.org Florence Le Borgne Directrice de la Business Unit

Plus en détail

Solutions de paiement sur facture opérateur: bilan 2010 et perspectives 2011. 28 avril 2011

Solutions de paiement sur facture opérateur: bilan 2010 et perspectives 2011. 28 avril 2011 Solutions de paiement sur facture opérateur: bilan 2010 et perspectives 2011 28 avril 2011 Agenda Observatoire 2010 des solutions de paiement sur facture opérateur Internet+ / MPME: une proposition de

Plus en détail

Exploiter la connexion Internet de la Freebox 95

Exploiter la connexion Internet de la Freebox 95 CHAPITRE 1 Découvrir l offre ADSL de Free 11 1.1. Introduction et définitions... 12 Qu est-ce qu Internet?... 15 Qu est-ce que l ADSL?... 16 La technologie xdsl... 19 L ADSL et le réseau téléphonique de

Plus en détail

le cours des parents maîtriser leur consommation multimédia sur mobile

le cours des parents maîtriser leur consommation multimédia sur mobile le cours des parents maîtriser leur consommation multimédia sur mobile vos ados peuvent réaliser de nombreux achats multimédias sur mobile par micro paiement On peut aujourd hui acheter ou s abonner à

Plus en détail

Avec ideo, Bouygues Telecom invente les Tout-en-un le meilleur du mobile et de la box réunis

Avec ideo, Bouygues Telecom invente les Tout-en-un le meilleur du mobile et de la box réunis Boulogne, le 14 mai 2009 Communiqué de presse Avec ideo, Bouygues Telecom invente les Tout-en-un le meilleur du mobile et de la box réunis Le 25 mai, Bouygues Telecom lancera ideo, les Tout-en-un qui proposent

Plus en détail

ARTICLE 2 FONCTIONNEMENT DE L OFFRE SMS+ CLASSIC

ARTICLE 2 FONCTIONNEMENT DE L OFFRE SMS+ CLASSIC Version Octobre 2013 Société Française du Radiotéléphone Siège administratif : Tour Séquoia - 1 place Carpeaux 92915 PARIS LA DEFENSE Siège social : 42, avenue de Friedland 75008 PARIS SA au capital de

Plus en détail

Téléphonie mobile une nouvelle voie d accès aux services financiers

Téléphonie mobile une nouvelle voie d accès aux services financiers Téléphonie mobile une nouvelle voie d accès aux services financiers range Sénégal urent Marie Kiba S manager ONTEXTE Le taux d urbanisation est de 41%, soit 59% de ruraux ; cependant Dakar occupe 0,3%

Plus en détail

Depuis 1998 : deux fois par an

Depuis 1998 : deux fois par an Depuis 1998 : deux fois par an Une base de données complète sur les internautes Pour identifier le profil des visiteurs d environ 200 sites, plus de 100 chaînes ou rubriques de portails, 1 couplage et

Plus en détail

Club Idaho Consulting # 1

Club Idaho Consulting # 1 Club Idaho Consulting # 1 Jeudi 27 octobre 2011 à 19h 20h30 Eclairages et discussion autour de la TV connectée réalité, perspectives et impacts Ordre du jour - Tour de table - Présentation de la synthèse

Plus en détail

MARCHE DE LA MUSIQUE ENREGISTREE 9 PREMIERS MOIS 2010 millions d'euros 2009 2010 évolution

MARCHE DE LA MUSIQUE ENREGISTREE 9 PREMIERS MOIS 2010 millions d'euros 2009 2010 évolution LE MARCHE DE GROS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE 9 PREMIERS MOIS 2010 (Valeur gros H.T. nette de remises et retours) 340.2 millions d euros : -2.2 % par rapport aux 9 premiers mois 2009 Au cours des 9 premier

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

CONDITIONS D OBTENTION DE L ALIAS COMMUN DANS LE CADRE D UNE OFFRE SMS+ CLASSIC

CONDITIONS D OBTENTION DE L ALIAS COMMUN DANS LE CADRE D UNE OFFRE SMS+ CLASSIC Version janvier 2008 Société Française du Radiotéléphone Siège administratif : Tour Séquoia - 1 place Carpeaux 92915 PARIS LA DEFENSE Siège social : 42, avenue de Friedland 75008 PARIS SA au capital de

Plus en détail

17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES

17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES 17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES Partage des revenus de la musique enregistrée : Les vrais chiffres Pour définir exactement la réalité du partage

Plus en détail

CONTENUS NUMÉRIQUES ÉTUDE NOV. 2014

CONTENUS NUMÉRIQUES ÉTUDE NOV. 2014 CONTENUS Le partenariat entre Industries Culturelles et opérateurs télécoms doit être redynamisé afin de faire face aux enjeux posés par la numérisation et le développement des usages. L accès aux œuvres,

Plus en détail

Le contrôle parental. Premier partenaire de votre réussite

Le contrôle parental. Premier partenaire de votre réussite Le contrôle parental Premier partenaire de votre réussite Table des matières 1 - Qu est-ce qu un logiciel de contrôle parental? 2 - Le contrôle parental «pas à pas» L onglet «Accueil» L onglet «administration»

Plus en détail

COMMENT METTRE EN SERVICE VOTRE FORFAIT M6 mobile?

COMMENT METTRE EN SERVICE VOTRE FORFAIT M6 mobile? Ma gestion perso : pour gérer votre forfait gratuitement et rapidement Composez le 740 (gratuit) ou le 0 800 100 740 (gratuit le réseau fixe de France Télécom) Un conseil? Une question? Contactez votre

Plus en détail

Simplicité ET Sécurité: Le m-commerce, attention au décollage

Simplicité ET Sécurité: Le m-commerce, attention au décollage Simplicité ET Sécurité: Le m-commerce, attention au décollage François Jeanne, journaliste et éditorialiste atelier-media@atelier.fr www.atelier.fr 1- L envol des smartphones - En Août 2010, 15% des abonnés

Plus en détail

Orange Money un service de paiement et de transfert d argent mobile pour l Afrique

Orange Money un service de paiement et de transfert d argent mobile pour l Afrique dossier de presse 24 novembre 2011 Orange Money un service de paiement et de transfert d argent mobile pour l Afrique Conférence de presse «Orange Money» - 24 novembre 2011-1 Partie 1 L Afrique, un enjeu

Plus en détail

LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE. Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU

LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE. Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU Paris le 01 Novembre 2007 LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU 1 Introduction Dans le cadre de leur politique de réformes

Plus en détail

3 propos illustrant la transformation numérique de PagesJaunes Groupe

3 propos illustrant la transformation numérique de PagesJaunes Groupe 3 propos illustrant la transformation numérique de PagesJaunes Groupe! Un média hyper local accompagnant la transformation digitale de la communication de ses clients! En interne, le Groupe propose des

Plus en détail

ANNEXE 3 CHARTE DE COMMUNICATION DES SERVICES SMS+ / MMS+

ANNEXE 3 CHARTE DE COMMUNICATION DES SERVICES SMS+ / MMS+ ANNEXE 3 CHARTE DE COMMUNICATION DES SERVICES SMS+ / MMS+ L Editeur s engage à respecter les lois et règlements en vigueur, le cas échant les recommandations d instances telles que celles du Conseil Supérieur

Plus en détail

Recommandations. pour développer la filière du numérique

Recommandations. pour développer la filière du numérique L es é d i t eurs d e c o n t enus e t ser v i c e s en l i g n e Recommandations du GESTE pour développer la filière du numérique Qui est le GESTE? Fondé en 1987, le GESTE est aujourd hui le seul endroit

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

1 er e-opérateur de téléphonie sur IP. F é v r i e r 2010

1 er e-opérateur de téléphonie sur IP. F é v r i e r 2010 1 er e-opérateur de téléphonie sur IP F é v r i e r 2010 1 er e-opérateur de téléphonie sur IP Une activité en fort développement Résultats financiers Stratégie du Groupe Développement de la stratégie

Plus en détail

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise composantes Relation de la Relation relation 4 Les outils 4 Les 4-1 outils Les de bases la GRC de 4-1 données Les bases de données 4-2 Les logiciels et 5 Les de freins la GRC au La GRC ou comment mettre

Plus en détail

EDITION SPECIALE 1H M6 mobile pour BlackBerry

EDITION SPECIALE 1H M6 mobile pour BlackBerry Date de mise à jour : 09 février 2012 EDITION SPECIALE 1H M6 mobile pour BlackBerry l édition spéciale 1h M6 mobile pour BlackBerry est disponible avec l ensemble des couvertures réseaux d Orange GSM /

Plus en détail

Le spécialiste du crédit à la consommation au service des réseaux bancaires

Le spécialiste du crédit à la consommation au service des réseaux bancaires Le spécialiste du crédit à la consommation au service des réseaux bancaires banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés Le spécialiste du crédit à la consommation

Plus en détail

La Légende de Sir Edward s

La Légende de Sir Edward s Nom de l entité déposante : MEDIACROSSING x agence annonceur Nom de l agence conseil ou de l annonceur : GROUPE BARDINET La Légende de Sir Edward s date de réalisation : Août/Septembre 2014 CATÉGORIE :

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

les guides pratiques du cours des parents maîtriser les achats sur mobile

les guides pratiques du cours des parents maîtriser les achats sur mobile les guides pratiques du cours des parents maîtriser les achats sur mobile 1 je m informe sur les différents moyens de paiement permettant d effectuer des achats sur mobile avec son mobile, votre ado peut

Plus en détail

La force du partenariat

La force du partenariat La force du partenariat Bienvenue Solutions en informatique de virtualisation et de Cloud Computing leader sur le marché, programmes primés, rentabilité maximale En rejoignant le réseau de partenaires

Plus en détail

Mobile Banking. laurent.kiba@orange-sonatel.com. laurent.kiba@orange-sonatel.com

Mobile Banking. laurent.kiba@orange-sonatel.com. laurent.kiba@orange-sonatel.com Mobile Banking De la voix aux données Des données aux services transactionnels Services voix Services données Services transactionnels Mobile banking Pourquoi un opéra Marché fortement marqué par le phénomène

Plus en détail

Observatoire des écrans connectés

Observatoire des écrans connectés Observatoire des écrans connectés Poursuivre l Observatoire de l internet mobile et aller plus loin! Smartphones, tablettes la multiplication des écrans connectés modifie la consommation des médias Comment

Plus en détail

Les industries de la communication et les industries de la culture au Japon dans un contexte de fort développement des. 29 avril 2011-INSTITUT GALILEE

Les industries de la communication et les industries de la culture au Japon dans un contexte de fort développement des. 29 avril 2011-INSTITUT GALILEE Les industries de la communication et les industries de la culture au Japon dans un contexte de fort développement des réseaux à très haut débit 29 avril 2011-INSTITUT GALILEE Valéria Young, Doctorant

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

Bruxelles le 31 août 2010 -

Bruxelles le 31 août 2010 - RENTABILIWEB Progression record du chiffre d affaires et des résultats au 1 er semestre 2010 Croissance organique très dynamique : CA +39% Excellente progression des performances opérationnelles : EBITDA

Plus en détail

INTERNET PAYANT DÉVELOPPER SES REVENUS DANS UN ÉCOSYSTÈME MULTI-ÉCRANS

INTERNET PAYANT DÉVELOPPER SES REVENUS DANS UN ÉCOSYSTÈME MULTI-ÉCRANS CONFÉRENCE LE 20 MARS À PARIS INTERNET PAYANT DÉVELOPPER SES REVENUS DANS UN ÉCOSYSTÈME MULTI-ÉCRANS Définir sa stratégie réseaux sociaux Les 12-13 avril et les 17-18 juillet 4 formations associées ( -

Plus en détail

du marketing digital

du marketing digital 6 e édition Grand Prix stratégies du marketing digital 2014 Présentez vos meilleurs dispositifs et réalisations online et mobile Date limite de remise de vos dossiers : le 17 janvier 2014 Contact : Cécile

Plus en détail

Le guide du. micro paiement. Monétisez vos contenus et services numériques. Okea - mousesanya / Fotolia.com Conception graphique : 06 70 77 60 03

Le guide du. micro paiement. Monétisez vos contenus et services numériques. Okea - mousesanya / Fotolia.com Conception graphique : 06 70 77 60 03 Le guide du micro paiement Monétisez vos contenus et services numériques Okea - mousesanya / Fotolia.com Conception graphique : 06 70 77 60 03 Édition 2010 2010 Introduction : le contexte de l industrie

Plus en détail

Débroussailler les paiements mobiles :

Débroussailler les paiements mobiles : UN LIVRE BLANC DE CHASE PAYMENTECH Débroussailler les paiements mobiles : ce que les commerçants canadiens doivent savoir Utilisation de la technologie mobile pour les paiements Depuis quelques mois, on

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France 31 mai 2012 Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Année 2011 Résultats provisoires ISSN : 2258-3106 2 Remarques générales 1. Publication L ARCEP publie un bilan de l

Plus en détail

Med-It, Participation du Groupe Algérie Télécom Communiqué de Presse

Med-It, Participation du Groupe Algérie Télécom Communiqué de Presse Med- IT Med-It, Participation du Groupe Algérie Télécom Communiqué de Presse Communiqué de presse Le Groupe Algérie Télécom, maison mère et filiales (Mobilis et ATS) sont présents en force au salon Med-It,

Plus en détail

Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites

Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites Note de synthèse avril 2012 A l'attention de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres

Plus en détail

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion Données des SIM Bases de données produits Identification, caractéristiques techniques, caractéristiques commerciales (prix, unités de vente, fournisseurs), état des stocks, ventes réalisées Bases de données

Plus en détail

L économie de la télévision de rattrapage

L économie de la télévision de rattrapage L économie de la télévision de rattrapage Medianalyses Scholè Marketing Sommaire I. SYNTHESE... 4 A. Le succès d audience de la télévision de rattrapage... 5 1. Environ un tiers de la population concernée...

Plus en détail

QUESTIONNAIRE QUALITATIF «SERVICES VOCAUX A VALEUR AJOUTEE»

QUESTIONNAIRE QUALITATIF «SERVICES VOCAUX A VALEUR AJOUTEE» QUESTIONNAIRE QUALITATIF «SERVICES VOCAUX A VALEUR AJOUTEE» Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes 1. MODE D EMPLOI Le présent questionnaire s adresse à tous les acteurs

Plus en détail

Observatoire Economique des Services Mobiles

Observatoire Economique des Services Mobiles mai 2011 Observatoire Economique des Services Mobiles Le mobile au cœur des stratégies des éditeurs de contenus et des annonceurs >> édito Nous vivons en ce moment une véritable révolution dans les usages

Plus en détail

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Le réseau Société Générale UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Alain Brunet Journée Société Générale - 20 juin 2000 1 Sommaire Une utilisation massive et un impact important sur notre exploitation Une

Plus en détail

Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux?

Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux? Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux? Animateur Jean-Christophe GALEAZZI RCF Intervenants Mathieu LLORENS AT INTERNET Patrick BERNARD MILLESIMA Jean-Paul LIEUX DOLIST Marion

Plus en détail

Grand Prix stratégies. du marketing

Grand Prix stratégies. du marketing 7e édition Grand Prix stratégies du marketing digital 2015 Présentez vos meilleurs dispositifs et réalisations online et mobile Date limite de remise des dossiers : le 23 janvier 2015 Contact : Cécile

Plus en détail

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Ministère de la Culture et de la Communication Direction générale des médias et des industries culturelles Service du livre et de

Plus en détail

PLAN DE NUMEROTATION ET PORTABILITE DES NUMEROS

PLAN DE NUMEROTATION ET PORTABILITE DES NUMEROS PLAN DE NUMEROTATION ET PORTABILITE DES NUMEROS FORMATION Durée : 4 jours du 23 au 26 septembre 2014 PARIS CLARITY, société de conseil en télécommunication, travaille principalement sur site en interne

Plus en détail

INTERNET + 2.0 PRÉSENTATION

INTERNET + 2.0 PRÉSENTATION INTERNET + 2.0 PRÉSENTATION Ensemble, protégeons l'environnement. N'imprimez ce document qu'en cas de nécessité. CHIFFRES CLÉS INTERNET+ Un marché français de 66 M de montant facturé en 2010 (+65% vs 2009)

Plus en détail

Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014

Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014 Playbook du programme pour fournisseurs de services 2e semestre 2014 Sommaire 3 Bienvenue dans le programme VSPP (VMware Service Provider Program) 4 Présentation de VMware vcloud Air Network 5 VMware vcloud

Plus en détail

Éléments de base Edition/Affichage/Web TV CHARTE GRAPHIQUE

Éléments de base Edition/Affichage/Web TV CHARTE GRAPHIQUE Éléments de base Edition/Affichage/Web TV CHARTE GRAPHIQUE Éléments de base Edition/Affichage/Web TV présentation construction mention tarifaire couleurs et fonds interdits Services commandés par SMS :

Plus en détail

Pour les Particuliers : la distribution des offres ORANGE HAUT DEBIT MULTIMEDIA Quelle Offre et à quel prix pour vos clients :

Pour les Particuliers : la distribution des offres ORANGE HAUT DEBIT MULTIMEDIA Quelle Offre et à quel prix pour vos clients : Accès Internet ADSL pour les Particuliers Pour les Particuliers : la distribution des offres ORANGE HAUT DEBIT MULTIMEDIA Quelle Offre et à quel prix pour vos clients : Comment faire : 512 Etendu Formulaire

Plus en détail

Faustine BRUNET Graphiste Web & Édition

Faustine BRUNET Graphiste Web & Édition ÉDITION PHOTO GRAPHIE Faustine BRUNET Graphiste Web & Édition WEB DESIGN LOGO TYPE ILLUS TRATION 13, avenue Jean Jaurès, 69007, Lyon (France) +33 6 82 44 67 29 I brunetfaustine@yahoo.fr web design web

Plus en détail

Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives

Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives RÉSUMÉ Mars 2010 Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives de l UE TERA Consultants L étude a été réalisée par TERA Consultants, un cabinet de conseil indépendant

Plus en détail

Conférence du 14 juin 2012

Conférence du 14 juin 2012 Soutenu par : Conférence du 14 juin 2012 «Mobile banking : les premiers succès et les défis du futur» Présentation Le mobile banking est un formidable vecteur d inclusion financière. Des offres de mobile

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

Table des matières PARTIE I : LES FONDAMENTAUX DU MARKETING DIGITAL

Table des matières PARTIE I : LES FONDAMENTAUX DU MARKETING DIGITAL Introduction... IX Auteurs.... XIX Liste des Mini-cas.... XXI Liste des Zoom Recherche.... XXIII Liste Digital marketing insight... XXV Liste des figures... XXVII Liste des tableaux... XXXI PARTIE I :

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES OFFRES SMS+

CONDITIONS PARTICULIERES OFFRES SMS+ CONDITIONS PARTICULIERES OFFRES SMS+ V8.1 (février 2012) ARTICLE 1. DEFINITIONS... 2 ARTICLE 2. OBJET... 5 ARTICLE 3. MODALITES DE FONCTIONNEMENT DES OFFRES SMS+... 5 3.1. MISE A DISPOSITION DU NUMERO

Plus en détail

COMMENT CRÉER UNE APPLICATION MOBILE?

COMMENT CRÉER UNE APPLICATION MOBILE? COMMENT CRÉER UNE APPLICATION MOBILE? Application web vs. native Application mobile web Application mobile native Créer une application Pourquoi développer une appli? Quelles questions se poser? Concevoir

Plus en détail

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 Avant-propos Préface Introduction XV XVII XXI Partie I Les enjeux 1 Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 1. Une nouvelle ère du développement économique 3 1.1. La digitalisation de l économie

Plus en détail

ANNEXE 1 RECOMMANDATIONS DEONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX SERVICES SMS+ / MMS+

ANNEXE 1 RECOMMANDATIONS DEONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX SERVICES SMS+ / MMS+ ANNEXE 1 RECOMMANDATIONS DEONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX SERVICES SMS+ / MMS+ Outre les présentes règles déontologiques, l Editeur de service par SMS/MMS, ci-après l Editeur, s'engage à respecter l ensemble

Plus en détail

Etude AFMM 2011. Document réservé à l AFMM et à ses partenaires 18 janvier 2011

Etude AFMM 2011. Document réservé à l AFMM et à ses partenaires 18 janvier 2011 Etude AFMM 2011 Document réservé à l AFMM et à ses partenaires 18 janvier 2011 Remarque liminaire : l étude clients AFMM 2011 Pour la 2 ème année consécutive, l AFMM a choisi Médiamétrie pour réaliser

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

CREER UNE APPLICATION MOBILE

CREER UNE APPLICATION MOBILE Le cap des 1 million d applications pour Smartphones et tablettes numériques a été franchi en décembre 2011. La boutique en ligne d applications d Apple a quant à elle enregistré 25 milliards de téléchargements

Plus en détail

MANCHE NUMERIQUE. Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence

MANCHE NUMERIQUE. Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence MANCHE NUMERIQUE Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence 1 MANCHE NUMERIQUE Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence Dès 1995, le

Plus en détail

Business3G Live! Révélez la magie de votre Business. Jour 2 Laurent Chenot

Business3G Live! Révélez la magie de votre Business. Jour 2 Laurent Chenot Business3G Live! Révélez la magie de votre Business Jour 2 Laurent Chenot Une magnifique journée Débriefing de la journée d hier Synthèse des critères de succès Vision Claire de qui vous êtes et de votre

Plus en détail

Baromètre e-commerce de l ACSEL. Bilan annuel

Baromètre e-commerce de l ACSEL. Bilan annuel Baromètre e-commerce de l ACSEL Bilan annuel et 4ème trimestre 2007 15 janvier 2008 Baromètre du e-commerce Programme de la conférence du 15 janvier 2008 Les données du panel ACSEL, PricewaterhouseCoopers

Plus en détail

Plateformes vidéo d entreprise. Choisir sa plateforme vidéo d entreprise

Plateformes vidéo d entreprise. Choisir sa plateforme vidéo d entreprise Plateformes vidéo d entreprise Mars 2014 Sommaire Introduction... 3 Les attentes et besoins des entreprises... 4 >> La communication, principal besoin des entreprises... 4 >> Chaine de télévision KTO :

Plus en détail

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Chiffre d affaires 1 2006 : 1 698 millions d euros, comparable à celui de l exercice précédent Chiffre d affaires du 4 ème trimestre

Plus en détail

Agenda. EBU - New Media Forum 2006. Neuf cegetel en bref. Image du marché français du haut débit et de la télévision payante.

Agenda. EBU - New Media Forum 2006. Neuf cegetel en bref. Image du marché français du haut débit et de la télévision payante. EBU - New Media Forum 2006 22 Juin 2006 Agenda Neuf cegetel en bref Image du marché français du haut débit et de la télévision payante L offre neuf TV Applications & évolutions 2 1 Qui sommes-nous? Un

Plus en détail

WEBRTC. Cette présentation décrit le fonctionnement et les enjeux de cette nouvelle technologie essentiellement dans son usage par les entreprises.

WEBRTC. Cette présentation décrit le fonctionnement et les enjeux de cette nouvelle technologie essentiellement dans son usage par les entreprises. WEBRTC LE WEB DEVIENT SUPPORT DE COMMUNICATION MULTIMEDIA UNIFIE Dernière innovation du web, le WebRTC à la croisée de l internet et des télécommunications se révèle un outil puissant de la relation client,

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Résultats de l exercice 2014 Paris, 20 mars 2015

Résultats de l exercice 2014 Paris, 20 mars 2015 Résultats de l exercice 2014 Paris, 20 mars 2015 NOTRE PROFIL Solutions logicielles pour l optimisation des flux vidéo multi-écrans INNOVATION Création en 2003 Des logiciels aux avantages compétitifs décisifs

Plus en détail

TÉLÉ-SERVICES TÉLÉ-SECRÉTARIAT

TÉLÉ-SERVICES TÉLÉ-SECRÉTARIAT TÉLÉ-SERVICES TÉLÉ-SECRÉTARIAT 1 INTRODUCTION INTRODUCTION... externalisez la gestion de votre standard...... une assistante Exodial au service de vos collaborateurs... Une relation privilégiée avec vos

Plus en détail

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité AIDE AU CHOIX Opération Chèque 1 er degré Ressources Etat des lieux Numériques : Analyser l existant Avant d arrêter un choix définitif et afin d influencer de manière critique l intégration des ressources

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Jean-Louis DELPÉRIÉ Directeur ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Antoine FOURNIER Directeur LES DEUX DERNIÈRES DÉCENNIES ONT VU L ÉMERGENCE EN FRANCE DES

Plus en détail

ANNEXE 4 CHARTE DE CONCEPTION DES SERVICES SMS+ / MMS+

ANNEXE 4 CHARTE DE CONCEPTION DES SERVICES SMS+ / MMS+ ANNEXE 4 CHARTE DE CONCEPTION DES SERVICES SMS+ / MMS+ L Editeur s engage à n adresser de SMS-MT ou MMS-MT surtaxés dans le cadre de son Service qu en réponse à une requête d un Utilisateur, formulée par

Plus en détail

Un trimestre historique

Un trimestre historique CHIFFRE D AFFAIRES DU 1ER TRIMESTRE 2010 CHIFFRE D AFFAIRES DU 1 er TRIMESTRE 2012 Paris, le 15 mai 2012 Un trimestre historique 2,6 millions d abonnés mobiles au 31 mars 2012 Près de 4% de part de marché

Plus en détail

Assurance et NTI en Afrique :

Assurance et NTI en Afrique : Marrakech, 21-23 novembre 2011 Assurance et NTI en Afrique : De réelles opportunités d innovation et de distribution multicanal à encadrer juridiquement www.ulys.net www.droit-technologie.org Cathie-Rosalie

Plus en détail

Observatoire des écrans connectés

Observatoire des écrans connectés Observatoire des écrans connectés Poursuivre l Observatoire de l internet mobile et aller plus loin! Smartphones, tablettes la multiplication des écrans connectés modifie la consommation des médias Comment

Plus en détail

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011 Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique Novembre 2011 Préambule Ce document est destiné à la Filière, c est à dire les installateurs, prescripteurs, promoteurs, opérateurs, fabricants,

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET ATELIERS OCOVA ALPMEDNET OCOVA AlpMedNet un projet ALCOTRA pour le développement des entreprises & la valorisation des territoires porté par la Régie Micropolis, financé par l Europe, l Etat français &

Plus en détail

Révolutionnez votre relation client et optez pour notre offre de proximité digitale

Révolutionnez votre relation client et optez pour notre offre de proximité digitale Révolutionnez votre relation client et optez pour notre offre de proximité digitale La proximité digitale, un service innovant pour contacter prospects ou clients à tout moment de la relation En quelques

Plus en détail

Les forfaits bloqués M6mobile ÑçêÑ~áí=NVIVVb= ========= ~îéå=éåö~öéãéåí=çé=oq= ãçáë= ÑçêÑ~áí=OOIVVb= ========= ~îéå=éåö~öéãéåí=çé=no= ãçáë=

Les forfaits bloqués M6mobile ÑçêÑ~áí=NVIVVb= ========= ~îéå=éåö~öéãéåí=çé=oq= ãçáë= ÑçêÑ~áí=OOIVVb= ========= ~îéå=éåö~öéãéåí=çé=no= ãçáë= iéëñçêñ~áíëääçèì ëjsãçäáäéäólê~åöé Date de mise à jour : 14 avril 2011 Les forfaits bloqués M6 mobile by Orange sont disponibles avec l ensemble des couvertures réseaux d Orange GSM / GPRS / EDGE / 3G

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 63

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 63 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 63 63 SERVICES D INFORMATION Cette division comprend les activités des portails de recherche

Plus en détail

Vademecum. Solutions numériques

Vademecum. Solutions numériques Vademecum 1 Solutions numériques «La visioconférence est l ensemble des techniques et outils qui permettent et facilitent la communication à distance»* 2 1) Visioconférence, Webconférence : des solutions

Plus en détail

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40%

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40% LA REVOLUTION MOBILE AURA-T-ELLE LIEU : LES CHIFFRES LES CHIFFRES 1. UTILISATEURS 1.1 France En France, 3 ème trimestre 2010 : 45,9 millions de personnes équipées d un téléphone mobile 13,7 millions de

Plus en détail