SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne?"

Transcription

1

2 SYNTHÈSE Le marché des contenus et des services payants en ligne, historiquement fort en France sur la téléphonie fixe autour de Télétel puis d Audiotel s est développé autour de nouveaux canaux de diffusion : Internet, téléphonie mobile, Audiotel, Minitel, télévision. Les tendances recueillies directement auprès des acteurs et les recoupements par des études de marché, indiquent que le volume du marché des contenus et des services en ligne peut être estimé entre 2,5 et 5 milliards d euros à l horizon Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne? Les tendances identifiées montrent une situation contrastée suivant les canaux de distribution: Le marché des contenus et services payants grand public est un marché dont la croissance s est accélérée ces dernières années, mais qui reste encore d une taille modeste. La compilation et le croisement des différents chiffres de marché recueillis auprès des acteurs de ce La décroissance du Minitel. Selon un rythme annuel d environ 15 %, elle témoigne néanmoins d une relative résistance face aux nouveaux médias Internet et téléphonie, grâce à sa simplicité d utilisation et à la confiance des consommateurs dans sa mécanique de paiement. Source : Estimation Copilot Partners Janv CA services en ligne facturé (hors transport à l exception des services vocaux à revenus partagés). Le CA Internet mobile comprend les CA des services facturés sur Gallery, ainsi que le CA des portails mobiles. Le CA SMS+ représente le CA facturé sur les 3 kiosques des opérateurs mobiles (et à terme des opérateurs fixes). marché conduisent à l estimation suivante : La croissance régulière des services vocaux Le marché des contenus et services payants en France est évalué à environ 1,5 milliard d euros en La croissance est repartie ces dernières années sous l effet de la migration de bon nombre de centres d appels vers des numéros à revenus ou à coûts partagés. D autre part, ces services deviennent, dans ACSEL Services en ligne : Modèles économiques et Systèmes de Paiement Février

3 certains cas, autant un moyen de paiement de substitution qu un canal de diffusion de services. L essor de la téléphonie mobile. Les canaux de la téléphonie mobile sont appelés à un fort taux de développement au cours des prochaines années (SMS, nouveaux services, nouveaux terminaux et nouveaux réseaux). La part encore assez faible du canal Internet. Le paiement des services et des contenus en ligne sur Internet devient une réalité sur certains segments de marché mais la faible économie actuelle du canal Internet a été confirmée avec la plupart des acteurs concernés. Toutefois sa croissance est en marche. Un marché de niche pour les services interactifs sur la télévision. Très centrés sur les paris en ligne (PMU) et les jeux, mais promis à un fort développement à travers notamment les applications de vidéo à la demande et le bourgeonnement de projets de TV-ADSL. Ces constats de départ conduisent à formuler les premières remarques suivantes : Le modèle économique de type kiosque est omniprésent sur les canaux de la téléphonie et fonctionne avec un succès comparable à celui du Minitel, facilité par la concentration du marché autour des quatre opérateurs de référence (trois mobiles, un fixe).. Sur Internet, c est la carte bancaire qui est prépondérante pour les paiements. Mais Internet, avec le potentiel d usage qu il représente, reste clairement sous-exploité dans sa dimension de services payants. Dans tous les cas, il n a pas pris le relais de la décroissance du Minitel. Par comparaison, le chiffre d affaires du Minitel était à lui seul d environ 780 millions d euros à son point culminant (à comparer à un marché total de 1,5 milliard d euros tous canaux confondus) L enjeu du monde bancaire face au paiement de petits montants parait limité compte tenu de la taille du marché. Quelles solutions pour faire rémunérer les contenus et les services en ligne? Beaucoup des solutions proposées pour la rémunération des contenus sont vues par les éditeurs de services comme de simples solutions de paiement, alors même que certaines d entre elles, offrent un spectre de fonctionnalités beaucoup plus large. Il nous semble donc utile de préciser quelques notions. Un éditeur qui souhaite rémunérer ses contenus ou ses services en ligne peut le faire de plusieurs façons : En vente directe, auquel cas il prend en charge l intégralité du développement de son service, son hébergement, sa promotion et assure lui-même la facturation (et le recouvrement), en choisissant l une des nombreuses solutions de paiement proposées : CB, porte-monnaie, comptes personnels, cartes à gratter, plates-formes de micro paiement, etc. En distribution indirecte, de deux manières : o Sur un kiosque, ouvert à tous, et dont les services proposés sont facturés par l opérateur du kiosque avec un reversement à l éditeur, conformément à une grille de reversement publiée. La promotion du service est assurée par l éditeur. o Sur un portail pour une présence en «marque blanche» (où la marque du producteur du service est remplacée par celle du portail distributeur), ou ACSEL Services en ligne : Modèles économiques et Systèmes de Paiement Février

4 sous la marque propre du service. La relation est formalisée après sélection par le portail à travers un accord négocié de gré à gré, parfois exclusif. Dans ce cas, par différence avec le cas précédent, si le portail prend en charge la facturation il participe prend en charge les frais de promotion totalement ou partiellement dans le cas de «co-branding». En conclusion, l univers de la téléphonie mobile a réussi à développer les deux premiers niveaux (kiosque et portail) de la pyramide (figure 1), au détriment d une distribution de services en direct. A l inverse, sur Internet, si portails et vente en direct se sont développés, il n existe pas véritablement de modèle de type kiosque organisé entre les différents fournisseurs d accès Internet. Les solutions de paiement sur Internet sontelles un frein au développement du marché? Sur la plupart des canaux du téléphone fixe ou mobile, les solutions de paiement proposées permettent la rémunération des contenus sous de nombreuses formes (abonnement, durée, volume, à l acte). Dans bien des cas, le paiement à l acte est unanimement reconnu comme une option indispensable au développement des premiers usages. Sur Internet en revanche, et sur la plupart des segments du marché des services en ligne (tant dans l univers des services aux consommateurs que celui des services professionnels), l absence d une solution universelle de paiement à l acte de petits montants, simple d utilisation, est unanimement considérée comme un frein majeur au développement du marché. Si les abonnements et les comptes personnels se développent, il manque indubitablement une solution performante, fluide, qui permette de répondre aux besoins de services ponctuels et à l achat d impulsion, indispensable pour déclencher les premiers usages. Ainsi, le Minitel n a pas encore trouvé sa contrepartie dans un nouvel écosystème très concurrentiel d Internet. On peut considérer qu il manque toujours un système kiosque Internet universel, par exemple. Toutefois, malgré ces insuffisances dans les solutions de paiement, les politiques des acteurs se sont adaptées mais sans produire les effets de masse escomptés : diffusion de plus en plus étendue de la Carte Bancaire, multiplication des solutions de paiement, utilisation avec succès de modes de paiement nouveaux ou éprouvés (Audiotel, sms+), recherche et mise en avant d une politique d abonnement (en particulier en B to B). En conclusion, si elle est jugée nécessaire, une solution de paiement de petits montants sur Internet ne doit pas être «l arbre qui cache la forêt». La faible pénétration d usage des services payants dans l univers Internet est surtout due à l image de gratuité attachée au média Internet avant d être liée à des systèmes de paiement plus efficaces. Figure 1 Chaîne de valeur des services en ligne ACSEL Services en ligne : Modèles économiques et Systèmes de Paiement Février

5 En quoi les modèles économiques établis entre les acteurs sont-ils freins ou facteurs de développement du marché? Sans surprise, le partage de la valeur entre tous les acteurs de la chaîne de valeur est l un des éléments déterminants (mais pas l unique élément) du développement des marchés. Suivant que le service est acheté en direct auprès de l éditeur ou par le biais d un distributeur (kiosque ou portail), 5 à 6 acteurs sont impliqués dans la chaîne de valeur, (en sus de l État qui perçoit la TVA). Suivant les plates-formes de distribution choisies et les canaux, l éditeur du service peut percevoir un reversement qui s étage entre 65 % et 84 % du prix du service hors taxes, hors le coût du transport. Sur cette part de revenu l éditeur doit payer ses coûts de production, des frais de promotion qui peuvent atteindre 50 % du revenu, et des frais d hébergement et d exploitation souvent sous-traités à des opérateurs de services (hébergeurs, intégrateurs). Sur certains marchés, comme la musique, la chaîne de valeur se complexifie en rajoutant des ayants droit (de l ordre de 8 à 12 %), un producteur (qui souhaite percevoir aux alentours de 30 % à 40 %), et un opérateur de gestion de droits [ Digital Rights Management DRM ] (de l ordre de quelques %). La répartition de la chaîne de valeur est donc l un des enjeux du marché de la musique en ligne, tout autant que la question du piratage. La réussite économique autour des services payants est encore très concentrée sur certains services (communication, rencontres, téléchargements, charme...) et sur certains acteurs (médias, facturiers télécoms), même si la tendance générale est devenue beaucoup plus favorable au cours de ces deux dernières années. Quelles perspectives de croissance attendre? Téléphonie : les services et contenus sur la téléphonie, mobile comme fixe, sont promis à un essor indiscutable avec : les 40 millions d abonnés de la téléphonie mobile et le succès du SMS, le lancement des portails (Orange World, i-mode, Vodafone Live) et les démarrages très encourageants des kiosques SMS+ et Gallery. le renouveau de la téléphonie fixe qui compte 34 millions d abonnés avec l Internet haut débit, la télévision, la vidéophonie, rendu possible par les technologies ADSL. Les leviers de croissance sont nombreux à court terme (nouveaux services de divertissement sur des cibles jeunes) ou à moyen terme (services bancaires, information, services publics). L évolution des terminaux et des normes réseau sera un facteur d accélération. Les services qui ont décollé sont principalement des services de communication et de divertissement : jeux, logos et sonneries, chat, rencontres, astrologie, quiz, votes. Ce marché apparaît aujourd hui comme un marché «contrôlé» par les opérateurs qui possèdent des portails mobiles et fixes dont les éditeurs se méfient plutôt, et un système de kiosque multi opérateurs que peu d éditeurs ont remis en cause. Pour transformer ce marché émergeant des contenus et des services en ligne payants en un marché de masse, l enjeu réside dans une solide pédagogie des usages communiquée par tous les acteurs (éditeurs et opérateurs) aux consommateurs. Internet : Si les services payants sont intégrés dans la stratégie des fournisseurs d accès à Internet, ils ne sont pas pour autant au cœur de la stratégie économique de tous. Nombre de ces FAI développent une stratégie de service pour se démarquer des nouveaux opérateurs «low-cost», mais l essentiel du revenu reste concentré sur les accès et sur la publicité. A court terme, il s agit souvent de développer des services payants dans une logique de fidélisation et de différenciation dans l acquisition de la clientèle, ce qui permet en outre l amélioration de la rentabilité à moyen terme lorsque les consommateurs de services payants seront massivement au rendez-vous. L année 2003 a ainsi vu le démarrage de services connexes à l accès (contrôle parental, anti-virus, stockage supplémentaire), des services de communication (SMS, mail Premium, rencontres), de divertissement (charme, quiz et tests), et des services de haut débit : téléchargement, jeux, vidéos à la demande. TV interactive : Dans l utilisation du canal TV, il a été surprenant de découvrir le renouveau du télétexte reconverti en en «chat» interactif par SMS. Le marché des services payants (Premium) sur les chaînes interactives reste encore concentré sur les paris et les jeux. Les marchés de type vidéo-streaming sont plus en phase d expérimentation à travers des événements de ACSEL Services en lignes : Modèles économiques et Systèmes de Paiement Février

6 haut niveau (sportifs par exemple) pour des cibles telles que la famille ou le bureau (avec paiement Audiotel). Quels sont les facteurs clés de succès du développement des services en ligne? Si la disponibilité de solutions de paiement permettant la facturation de services selon les différentes formes les plus usitées (principalement à l acte, à l abonnement, à la durée) est une condition nécessaire du développement de ces marchés, elle n est pas pour autant suffisante. L analyse du marché des services en ligne à travers différents canaux de distribution (dont certains possèdent déjà les solutions de paiement qui conviennent, notamment dans la téléphonie mobile), montre bien les trois facteurs clés de développement : Le développement de services créatifs et innovants par les éditeurs, pour ouvrir des marchés nouveaux et apporter la valeur d usage espérée par le consommateur. Ceci nécessite un effort important et soutenu de marketing de services. Le développement des usages par une pédagogie et un marketing de masse en direction des consommateurs, dans un effort conjoint des opérateurs pour la promotion de leurs systèmes de kiosque ou de portails, et des éditeurs pour la mise en avant de leurs services. Le partage équitable de la valeur entre les différents acteurs de la chaîne. ACSEL Services en lignes : Modèles économiques et Systèmes de Paiement Février

Baromètre Internet+ 18 février 2010. Baromètre Internet+ (18 février 2010) 1

Baromètre Internet+ 18 février 2010. Baromètre Internet+ (18 février 2010) 1 Baromètre Internet+ 18 février 2010 1 Sommaire Accueil Hélène Viot-Poirier, Présidente de l association Internet+ Baromètre Internet+ 2009 Remi Provendier, DG Innovation Marketing, SFR Bilan & perspectives

Plus en détail

SMS+ PRÉSENTATION. Ensemble, protégeons l'environnement. N'imprimez ce document qu'en cas de nécessité.

SMS+ PRÉSENTATION. Ensemble, protégeons l'environnement. N'imprimez ce document qu'en cas de nécessité. SMS+ PRÉSENTATION Document non-contractuel, propriété de Bouygues Telecom, juin 2012 Ensemble, protégeons l'environnement. N'imprimez ce document qu'en cas de nécessité. PRINCIPE GÉNÉRAUX DE L OFFRE SMS+

Plus en détail

Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet

Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet Executive summary DGMIC Janvier 2010 Florence Le Borgne Tiffany Sauquet f.leborgne@idate.fr t.sauquet@idate.fr Tel.:

Plus en détail

Solutions de paiement sur facture opérateur: bilan 2010 et perspectives 2011. 28 avril 2011

Solutions de paiement sur facture opérateur: bilan 2010 et perspectives 2011. 28 avril 2011 Solutions de paiement sur facture opérateur: bilan 2010 et perspectives 2011 28 avril 2011 Agenda Observatoire 2010 des solutions de paiement sur facture opérateur Internet+ / MPME: une proposition de

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER QUELS ENJEUX POUR NORAKER? UNE JEUNE ENTREPRISE DE POINTE EN QUÊTE DE DÉVELOPPEMENT Noraker est une entreprise scientifique :

Plus en détail

Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009

Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009 Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009 LES DERNIERES TENDANCES MEDIAS ET NUMERIQUES Département Télécoms Cinéma et Comportements Médias Sommaire Contexte et Objectifs...3 Contenu du dossier...4

Plus en détail

L essentiel. Offrir le meilleur à la génération numérique

L essentiel. Offrir le meilleur à la génération numérique L essentiel Offrir le meilleur à la génération numérique Panorama Vivendi a pour ambition d offrir le meilleur à la génération numérique. Il est au cœur des univers des contenus, des plateformes et des

Plus en détail

Solutions de paiement sur facture opérateur. Bilan S1 2012. Restitution du benchmark européen

Solutions de paiement sur facture opérateur. Bilan S1 2012. Restitution du benchmark européen Solutions de paiement sur facture opérateur Bilan S1 2012 Restitution du benchmark européen Bourse du commerce - 4 octobre 2012 #AFMM @MyAFMM Agenda Benchmark européen des solutions de paiement sur facture

Plus en détail

offre flashcode présentation de l offre Orange Kiosque Juillet 2009

offre flashcode présentation de l offre Orange Kiosque Juillet 2009 offre flashcode présentation de l offre Orange Kiosque Juillet 2009 sommaire partie 1 les codes barres 2D partie 2 qu est-ce que flashcode? partie 3 l offre flashcode Orange 2 le code barre 2D : une technologie

Plus en détail

Téléphonie fixe Europe : en 2012, le trafic sur les réseaux haut débit prendra le dessus

Téléphonie fixe Europe : en 2012, le trafic sur les réseaux haut débit prendra le dessus Vision La newsletter de l Omsyc Téléphonie fixe Europe : en 212, le trafic sur les réseaux haut débit prendra le dessus Les données utilisées pour la rédaction de cette lettre sont issues de la Database

Plus en détail

17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES

17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES 17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES Partage des revenus de la musique enregistrée : Les vrais chiffres Pour définir exactement la réalité du partage

Plus en détail

Un trimestre historique

Un trimestre historique CHIFFRE D AFFAIRES DU 1ER TRIMESTRE 2010 CHIFFRE D AFFAIRES DU 1 er TRIMESTRE 2012 Paris, le 15 mai 2012 Un trimestre historique 2,6 millions d abonnés mobiles au 31 mars 2012 Près de 4% de part de marché

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DGCCRF SUR LA TNT

QUESTIONNAIRE DGCCRF SUR LA TNT QUESTIONNAIRE DGCCRF SUR LA TNT L analyse de la TNT pour le secteur cinématographique doit se faire en prenant en compte trois dimensions : - d une part le niveau d investissement des chaînes (les éditeurs)

Plus en détail

Club Idaho Consulting # 1

Club Idaho Consulting # 1 Club Idaho Consulting # 1 Jeudi 27 octobre 2011 à 19h 20h30 Eclairages et discussion autour de la TV connectée réalité, perspectives et impacts Ordre du jour - Tour de table - Présentation de la synthèse

Plus en détail

La Communication SMS. SMS Vert Pro. 3 Bees Online SAS - SMS Vert Pro - 5 rue de Courtalin 77700 Magny le Hongre 1

La Communication SMS. SMS Vert Pro. 3 Bees Online SAS - SMS Vert Pro - 5 rue de Courtalin 77700 Magny le Hongre 1 La Communication SMS SMS Vert Pro 3 Bees Online SAS - SMS Vert Pro - 5 rue de Courtalin 77700 Magny le Hongre 1 La Communication par SMS EFFICACE: +95% des SMS sont lus RAPIDE: 90% des SMS délivrés en

Plus en détail

Avec ideo, Bouygues Telecom invente les Tout-en-un le meilleur du mobile et de la box réunis

Avec ideo, Bouygues Telecom invente les Tout-en-un le meilleur du mobile et de la box réunis Boulogne, le 14 mai 2009 Communiqué de presse Avec ideo, Bouygues Telecom invente les Tout-en-un le meilleur du mobile et de la box réunis Le 25 mai, Bouygues Telecom lancera ideo, les Tout-en-un qui proposent

Plus en détail

Les nouveaux modèles économiques du jeu vidéo

Les nouveaux modèles économiques du jeu vidéo Les nouveaux modèles économiques du jeu vidéo Médianalyses Scholè Marketing Novembre 2011 Les nouveaux modèles économiques du jeu vidéo Sommaire I. Synthèse : le free to play, avenir du jeu vidéo?... 5

Plus en détail

LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL :

LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL : LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL : Comment adapter les processus de distribution et de services en France? Étude GM Consultants & Associés Document de Présentation

Plus en détail

1 «Les services de médias audiovisuels à la demande diffèrent de la radiodiffusion télévisuelle eu égard au

1 «Les services de médias audiovisuels à la demande diffèrent de la radiodiffusion télévisuelle eu égard au Réponse de la Fédération française des télécoms à la consultation publique sur le projet de décret relatif aux services de média audiovisuel à la demande La loi du 30 septembre 1986 modifiée par la loi

Plus en détail

L économie de la télévision de rattrapage

L économie de la télévision de rattrapage L économie de la télévision de rattrapage Medianalyses Scholè Marketing Sommaire I. SYNTHESE... 4 A. Le succès d audience de la télévision de rattrapage... 5 1. Environ un tiers de la population concernée...

Plus en détail

1 er e-opérateur de téléphonie sur IP. F é v r i e r 2010

1 er e-opérateur de téléphonie sur IP. F é v r i e r 2010 1 er e-opérateur de téléphonie sur IP F é v r i e r 2010 1 er e-opérateur de téléphonie sur IP Une activité en fort développement Résultats financiers Stratégie du Groupe Développement de la stratégie

Plus en détail

CONSULTATION SUR L'AVENIR DE LA PLATE-FORME TNT

CONSULTATION SUR L'AVENIR DE LA PLATE-FORME TNT CONSULTATION SUR L'AVENIR DE LA PLATE-FORME TNT La Fédération Française des Télécoms remercie la Direction Générale des Médias et des Industries Culturelles pour la présente consultation portant sur l

Plus en détail

L AVENIR MULTI MÉ DIA

L AVENIR MULTI MÉ DIA L AVENIR MULTI MÉ DIA INFORMER, ALERTER, RECRUTER, FIDÉLISER... Vos options sont multiples. XCITE est le partenaire idéal pour répondre à vos besoins en vous proposant une gamme de produits et de solutions

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Internet en mobilité : scénarios de développement et propositions de valeur. Octobre 2008

Internet en mobilité : scénarios de développement et propositions de valeur. Octobre 2008 Internet en mobilité : scénarios de développement et propositions de valeur Octobre 2008 Contexte «Internet en mobilité» renvoie aujourd hui à un potentiel d usages d encore mal identifiés. Apple a proposé

Plus en détail

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce Etude réalisée pour le compte de la Fédération des Entreprises de Vente A Distance (FEVAD) Synthèse des résultats L emploi dans la VAD et

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

Le Paiement sur Facture Opérateur

Le Paiement sur Facture Opérateur Le Paiement sur Facture Opérateur Dossier de presse 2011 Contact Presse : Samira Fertas, Com & Co +33 (0)1 43 55 20 61 + 33 (0)6 15 41 20 59 http://www.afmm.fr/espacepresse 1 Sommaire 1. Une industrie

Plus en détail

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION»

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» SESSION 2002 EPREUVE PORTANT SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PEDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion commerciale Durée

Plus en détail

Agenda. EBU - New Media Forum 2006. Neuf cegetel en bref. Image du marché français du haut débit et de la télévision payante.

Agenda. EBU - New Media Forum 2006. Neuf cegetel en bref. Image du marché français du haut débit et de la télévision payante. EBU - New Media Forum 2006 22 Juin 2006 Agenda Neuf cegetel en bref Image du marché français du haut débit et de la télévision payante L offre neuf TV Applications & évolutions 2 1 Qui sommes-nous? Un

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 28 août 203 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES er SEMESTRE 203 BONNE PERFORMANCE COMMERCIALE DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION LES PLANS D ADAPTATION DÉLIVRENT LES RÉSULTATS ATTENDUS AMÉLIORATION DE LA

Plus en détail

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE SOMMAIRE 1) L étude en quelques mots....p 3 Qui? Quoi? Quand? Comment? Pourquoi? 2) Quid des applications mobiles & des musées..p

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

e-business, fini de jouer?

e-business, fini de jouer? e-business, fini de jouer? André Delacharlerie Hélène Raimond ad@awt.be & hr@awt.be e-business, fini de jouer? - 29.03.2006-1 I. Petit tour des concepts e-business, fini de jouer? - 29.03.2006-2 les télécoms

Plus en détail

La génération digitale : précurseur d une nouvelle relation aux médias et aux contenus

La génération digitale : précurseur d une nouvelle relation aux médias et aux contenus La génération digitale : précurseur d une nouvelle relation aux médias et aux contenus Les 15-24 ans : la génération digitale, qui a grandi avec internet et le portable. Elle initie de nouveaux usages

Plus en détail

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise composantes Relation de la Relation relation 4 Les outils 4 Les 4-1 outils Les de bases la GRC de 4-1 données Les bases de données 4-2 Les logiciels et 5 Les de freins la GRC au La GRC ou comment mettre

Plus en détail

Chap 6. Le marché : la demande globale

Chap 6. Le marché : la demande globale Chap 6 Le marché : la demande globale L entreprise commerciale doit adopter son offre aux attentes des consommateurs. Pour cela, elle doit parfaitement les connaître et s adapter à leurs spécificités.

Plus en détail

Article 3 - Conditions d obtention de l Alias Commun dans le cadre d une Offre SMS+ Classic

Article 3 - Conditions d obtention de l Alias Commun dans le cadre d une Offre SMS+ Classic Conditions Spécifiques applicables à l Offre SMS+/MMS+ Classic Version Septembre 2006 Société Française du Radiotéléphone Siège administratif : Tour Séquoia - 1 place Carpeaux - 92915 PARIS LA DEFENSE

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009 COUR DES COMPTES Synthèse du Rapport public thématique Novembre 2009 Le transfert aux régions du transport express régional (TER) : un bilan mitigé et des évolutions à poursuivre Avertissement La présente

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Le e-business. Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés?

Le e-business. Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés? Le e-business Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés? Philippe Delaide Spécialiste e-business Les Spécialistes du Cabinet TOPS Consult est une Direction Développement

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Depuis 2005, Selenis intervient aux côtés d acteurs de référence de l assurance. Ce qui nous caractérise fait aussi notre différence : Conseil métier, nous sommes spécialistes de

Plus en détail

Perspectives et enjeux du m-tourisme. M-Tourism Day Telecom Valley - 22 novembre 2011

Perspectives et enjeux du m-tourisme. M-Tourism Day Telecom Valley - 22 novembre 2011 Perspectives et enjeux du m-tourisme M-Tourism Day Telecom Valley - 22 novembre 2011 La DGCIS et le m-tourisme Réalisation d une étude «Prospective du m-tourisme», réalisée par IDATE (V. Bonneau) et Horwath-Kanopée

Plus en détail

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant!

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Regroupés autour d une enseigne commune, les commerçants associés sont des distributeurs grâce à une organisation amont forte et structurée qui

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

Définitions. Sites et applications mobiles : de quoi parle-t-on?

Définitions. Sites et applications mobiles : de quoi parle-t-on? Sites et applications mobiles : de quoi parle-t-on? Définitions Une application mobile est un programme téléchargeable conçu pour fonctionner sur un système d exploitation mobile donné. Adaptée aux téléphones

Plus en détail

REGLEMENT. Un dossier peut être introduit, au choix, dans la catégorie presse ou communication, et répondre à un ou plusieurs critères de sélection :

REGLEMENT. Un dossier peut être introduit, au choix, dans la catégorie presse ou communication, et répondre à un ou plusieurs critères de sélection : REGLEMENT!! Chaque dossier doit IMPERATIVEMENT être complété selon le template fourni.!! Tous les dossier seront structurés et jugés de la même manière!!!! Un template par catégorie et par critère!! Tout

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Future TV Stratégies 2020

Future TV Stratégies 2020 Future TV Stratégies 2020 M10212 - Juillet 2010 Market & Data Report www.idate-research.com Gilles Fontaine Directeur Général Adjoint g.fontaine@idate.org Florence Le Borgne Directrice de la Business Unit

Plus en détail

RC SOFT. SaaS RC SOFT. / solution de gestion à la demande RC SOFT OUTILS D'ANALYSE ACCESSIBILITÉ GESTION DE LA TVA SAISIE & DONNÉES ÉDITIONS & EXPORT

RC SOFT. SaaS RC SOFT. / solution de gestion à la demande RC SOFT OUTILS D'ANALYSE ACCESSIBILITÉ GESTION DE LA TVA SAISIE & DONNÉES ÉDITIONS & EXPORT C O M P TA B I L I T É Le module - Comptabilité permet de tenir l ensemble de votre comptabilité, de la saisie d écritures au bilan. Vous pouvez partager l ensemble des données avec vos collaborateurs

Plus en détail

Table des matières PARTIE I : LES FONDAMENTAUX DU MARKETING DIGITAL

Table des matières PARTIE I : LES FONDAMENTAUX DU MARKETING DIGITAL Introduction... IX Auteurs.... XIX Liste des Mini-cas.... XXI Liste des Zoom Recherche.... XXIII Liste Digital marketing insight... XXV Liste des figures... XXVII Liste des tableaux... XXXI PARTIE I :

Plus en détail

E-Assurance 2009 22 et 23 octobre 2009 Quels modèles de développement rentables sur le Web?

E-Assurance 2009 22 et 23 octobre 2009 Quels modèles de développement rentables sur le Web? E-Assurance 2009 22 et 23 octobre 2009 Quels modèles de développement rentables sur le Web? [ Quels modèles de développement rentables sur le Web? ] Agenda 1 Quel business model pour quelle stratégie de

Plus en détail

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI)

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) de La Gestion des Talents L impact de la Gestion des Talents sur l entreprise 23 % 4,6 % d augmentation d augmentation du chiffre d affaires par employé de la capitalisation

Plus en détail

Internet mobile. Présentation à l Association des ingénieurs télécoms - AIT Octobre 2002

Internet mobile. Présentation à l Association des ingénieurs télécoms - AIT Octobre 2002 Internet mobile Présentation à l Association des ingénieurs télécoms - AIT Octobre 2002 TERA Consultants 32 rue de Jeûneurs 75002 PARIS Tél. + 33 (0) 1 55 04 87 10 Fax. + 33 (0) 1 53 40 85 15 S.A.S. au

Plus en détail

PROFITEZ-EN POUR DIGITALISER VOS PARCOURS DE PAIEMENT

PROFITEZ-EN POUR DIGITALISER VOS PARCOURS DE PAIEMENT PROFITEZ-EN POUR DIGITALISER VOS PARCOURS DE PAIEMENT DOCAPOST - SAS au capital de 69 705 520 euros 493 376 008 RCS Créteil - Siège social : 10-12 Avenue Charles de Gaulle - 94220 ChARENTON-LE-PONT - ref

Plus en détail

Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision

Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision 28 juillet 2015 2 STRUCTURE DE L ÉTUDE Les nouveaux visages de la télévision de rattrapage.

Plus en détail

Contact+ pour vous. valorisez votre relation client sur le web. avec Contact+, tout le monde y gagne. pour vos clients

Contact+ pour vous. valorisez votre relation client sur le web. avec Contact+, tout le monde y gagne. pour vos clients avec Contact+, tout le monde y gagne Contact+ pour vous valorisez votre relation client sur le web la possibilité de proposer une mise en relation web gratuite ou payante selon la valeur du service une

Plus en détail

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 1 sommaire 1 faits marquants 2 résultats opérationnels 3 résultats financiers 4 perspectives 5 annexes 2 1 faits marquants 3 1 faits marquants S1 2010

Plus en détail

Novembre 2011. DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau site internet www.ldmobile.net

Novembre 2011. DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau site internet www.ldmobile.net Novembre 2011 DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau site internet www.ldmobile.net Sommaire Contexte.3 Une nouvelle stratégie, un nouveau site web..4 Les objectifs...5 Un architecture entièrement revue.

Plus en détail

Vers un multi canal centré sur le client et la mobilité?

Vers un multi canal centré sur le client et la mobilité? 18 avril 2013 Vers un multi canal centré sur le client et la mobilité? Forum international de l Assurance 2 ème édition Agenda 1. Introduction 2. Gestion de la relation client et multicanal en France 3.

Plus en détail

Campagne de financement participatif - comment on fait?

Campagne de financement participatif - comment on fait? Campagne de financement participatif - comment on fait? Comment réussir une collecte de fonds sur une plateforme de crowdfunding? Bien préparer sa collecte et évaluer son potentiel de financement Trouver

Plus en détail

Téléphonie mobile une nouvelle voie d accès aux services financiers

Téléphonie mobile une nouvelle voie d accès aux services financiers Téléphonie mobile une nouvelle voie d accès aux services financiers range Sénégal urent Marie Kiba S manager ONTEXTE Le taux d urbanisation est de 41%, soit 59% de ruraux ; cependant Dakar occupe 0,3%

Plus en détail

Customer feedback management Management de la satisfaction client

Customer feedback management Management de la satisfaction client Customer feedback management Management de la satisfaction client La meilleure des publicités est un client satisfait. Vos clients les plus mécontents sont votre plus grande source d'enseignement. Bill

Plus en détail

Ateliers du mercredi 9 février 2011

Ateliers du mercredi 9 février 2011 Ateliers du mercredi 9 février 2011 Barcamp Webmaster Webmasters, la technologie progresse de façon exponentielle dans un environnement marketing en perpétuel mutation. Que vous soyez technicien ou rédacteur,

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009. Telecom, Media, Entertainment

Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009. Telecom, Media, Entertainment Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009 Telecom, Media, Entertainment Syndicat des Régies Internet Le SRI en 2009, c est 13 membres qui adhèrent à une charte qualité et défendent l Internet d une

Plus en détail

FCPR. Idinvest Private Value Europe

FCPR. Idinvest Private Value Europe FCPR Idinvest Private Value Europe Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises de taille intermédiaire non cotées, assortie d un risque de perte en capital, destinée à des investisseurs

Plus en détail

«Notre ambition pour Total à l horizon 2035 est cohérente avec le scénario 2 C de l AIE» PATRICK POUYANNÉ. Président-Directeur général de Total

«Notre ambition pour Total à l horizon 2035 est cohérente avec le scénario 2 C de l AIE» PATRICK POUYANNÉ. Président-Directeur général de Total intégrer le climat à notre stratégie - 5 «Notre ambition pour Total à l horizon 2035 est cohérente avec le scénario 2 C de l AIE» ENTRETIEN AVEC PATRICK POUYANNÉ Président-Directeur général de Total Le

Plus en détail

LES PRINCIPES COMPTABLES LE CONTROLE DE GESTION LA FINANCE LIRE ET COMPRENDRE UN BILAN

LES PRINCIPES COMPTABLES LE CONTROLE DE GESTION LA FINANCE LIRE ET COMPRENDRE UN BILAN LIRE ET COMPRENDRE UN BILAN L'objectif de ce module est de vous familiariser avec le vocabulaire comptable et de vous faire comprendre ce que décrit un bilan Une entreprise vit dans le monde économique

Plus en détail

Acheter-Louer.fr Augmentation de capital Mai 2010

Acheter-Louer.fr Augmentation de capital Mai 2010 Acheter-Louer.fr Augmentation de capital Mai 2010 1 Souscrire à l augmentation de capital est une opportunité car Acheter-Louer.fr est : Leader de la presse gratuite immobilière en Ile de France L interlocuteur

Plus en détail

Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France

Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France Les PDE sont des démarches liées à l'établissement : accessibilité et attitudes de mobilité. Vous devez au préalable vérifier

Plus en détail

L internationalisation de sa PME : certainement possible!

L internationalisation de sa PME : certainement possible! L internationalisation de sa PME : certainement possible! 1 L internationalisation de sa PME : certainement possible! Depuis la fin des années 1980, l accélération du rythme des changements dans l économie

Plus en détail

3 propos illustrant la transformation numérique de PagesJaunes Groupe

3 propos illustrant la transformation numérique de PagesJaunes Groupe 3 propos illustrant la transformation numérique de PagesJaunes Groupe! Un média hyper local accompagnant la transformation digitale de la communication de ses clients! En interne, le Groupe propose des

Plus en détail

CAP INVESTORS 13 janvier 2010

CAP INVESTORS 13 janvier 2010 CAP INVESTORS 13 janvier 2010 ICtelecom aujourd hui Positionnement et marché Solutions multiplay sur le marché des PME Editeur et intégrateur d offres de convergence Données clés Une maitrise de la technologie

Plus en détail

Un nouveau cycle pour Avanquest

Un nouveau cycle pour Avanquest Un nouveau cycle pour Avanquest Paris, Le 16 décembre 2013 www.avanquest-group.com CONFIDENTIEL - NE PAS DIFFUSER Un nouveau cycle pour Avanquest 16 Decembre 2013 1 30 ans d expertise, 3 mutations réussies

Plus en détail

MARCHE DE LA MUSIQUE ENREGISTREE 9 PREMIERS MOIS 2010 millions d'euros 2009 2010 évolution

MARCHE DE LA MUSIQUE ENREGISTREE 9 PREMIERS MOIS 2010 millions d'euros 2009 2010 évolution LE MARCHE DE GROS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE 9 PREMIERS MOIS 2010 (Valeur gros H.T. nette de remises et retours) 340.2 millions d euros : -2.2 % par rapport aux 9 premiers mois 2009 Au cours des 9 premier

Plus en détail

ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING

ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING Définir les notions de base du marketing : besoin, marché, segmentation, positionnement Diagnostiquer la position de son entreprise dans son environnement concurrentiel

Plus en détail

Les entrepreneuriales - soirée Tools 1

Les entrepreneuriales - soirée Tools 1 TOOL 2 Pourquoi réaliser une étude de marché? Les entrepreneuriales - soirée Tools 1 Chambre de Métiers et de l Artisanat du Morbihan Intervenante : Florence MOUNIER Conseillère en Développement Économique

Plus en détail

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Notions de marketing en restauration Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Introduction Formation sur le marketing appliqué aux futurs métiers de nos élèves. L objectif est de vous aider dans

Plus en détail

10/11/2015 Insee Services Tourisme Transports Trente cinq ans de services d'information et de communication L'essor des logiciels

10/11/2015 Insee Services Tourisme Transports Trente cinq ans de services d'information et de communication L'essor des logiciels Trente cinq ans de services d information et de communication L'essor des logiciels Aurélien Lavergne et Thierry Méot, division Services, Insee Insee Première N 1575 novembre 2015 Résumé En, la valeur

Plus en détail

Extraits de résultats

Extraits de résultats Extraits de résultats L étude Profiling Une mesure du profil détaillé des visiteurs de vos sites Internet Plus de 200 critères de qualification profil perso & pro, usages du web, style de vie, consommation

Plus en détail

Mobile Banking. laurent.kiba@orange-sonatel.com. laurent.kiba@orange-sonatel.com

Mobile Banking. laurent.kiba@orange-sonatel.com. laurent.kiba@orange-sonatel.com Mobile Banking De la voix aux données Des données aux services transactionnels Services voix Services données Services transactionnels Mobile banking Pourquoi un opéra Marché fortement marqué par le phénomène

Plus en détail

Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale

Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale Messagerie, Intranet d entreprise, applications métiers spécifi ques Avec Business Everywhere pack, vos collaborateurs en déplacement accèdent

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo L Exploitation des films recommandés Art et Essai en salles, à la télévision, en vidéo octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue

Plus en détail

Introduction : LES CHAMPS DU POSSIBLE DU MARKETING MOBILE... 1. Partie I : ACTEURS, USAGES ET PARTICULARITÉS DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE

Introduction : LES CHAMPS DU POSSIBLE DU MARKETING MOBILE... 1. Partie I : ACTEURS, USAGES ET PARTICULARITÉS DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE Introduction : LES CHAMPS DU POSSIBLE DU MARKETING MOBILE....... 1 Partie I : ACTEURS, USAGES ET PARTICULARITÉS DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE Chapitre 1 : LES ACTEURS ET LES USAGES DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE.....

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3. PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier

INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3. PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier SOMMAIRE INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3 PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier TROIS POLES DE COMPETENCES... 5 Innovation Lab Promotion Trade New

Plus en détail

UNE PALETTE D OUTILS D AIDE A LA DECISION

UNE PALETTE D OUTILS D AIDE A LA DECISION Engineering «Media Engineering Ce programme Engineering est issu du travail mené depuis des années au sein de notre laboratoire indépendant de veille et R&D. Il offre aux directions techniques, stratégiques,

Plus en détail

R a p p o r t A n n u e l 2 0 0 5 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m

R a p p o r t A n n u e l 2 0 0 5 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m Rapport Annuel 2005 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m ... The Marketingroup La relation client est aujourd hui plurimédia. Pour leurs actions de conquête et de fidélisation, les marques doivent

Plus en détail

Le crowdfunding. Rencontre CCI de Bordeaux 1 er Décembre 2014

Le crowdfunding. Rencontre CCI de Bordeaux 1 er Décembre 2014 Le crowdfunding Rencontre CCI de Bordeaux 1 er Décembre 2014 Internet bouleverse l économie Consommation collaborative & finance participative De nouvelles valeurs Ouverture Horizontalité Transparence

Plus en détail

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Pourquoi une gestion Lean et unifiée du cloud, des performances Web et des analytiques favorise la croissance des entreprises. 1 La chaîne logistique

Plus en détail

Association de la Performance et du Lead sur Internet

Association de la Performance et du Lead sur Internet TECHNOLOGIES, MEDIAS & TELECOMMUNICATIONS Association de la Performance et du Lead sur Internet Baromètre 2015 de la génération de Leads sur Internet 5 novembre 2015 I. Présentation du Baromètre Il s agit

Plus en détail

NUMERICABLE-COMPLETEL : LEADER DU TRES HAUT DEBIT PAR LA FIBRE OPTIQUE POUR LES PARTICULIERS ET LES ENTREPRISES

NUMERICABLE-COMPLETEL : LEADER DU TRES HAUT DEBIT PAR LA FIBRE OPTIQUE POUR LES PARTICULIERS ET LES ENTREPRISES 1 er SEMESTRE 2008 NUMERICABLE-COMPLETEL : LEADER DU TRES HAUT DEBIT PAR LA FIBRE OPTIQUE POUR LES PARTICULIERS ET LES ENTREPRISES Numericable a atteint le chiffre de 104 000 clients desservis en Très

Plus en détail

Workshop n 1 : les partenariats stratégiques inter-entreprises. Vers quelles formes de partenariats s orienter?

Workshop n 1 : les partenariats stratégiques inter-entreprises. Vers quelles formes de partenariats s orienter? Workshop n 1 : les partenariats stratégiques inter-entreprises Vers quelles formes de partenariats s orienter? Sommaire Définitions - rappels Les stratégies de croissance de l entreprise Les différentes

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

La publicité sur Internet, un gage de réussite

La publicité sur Internet, un gage de réussite 1 La publicité sur Internet, un gage de réussite mondiales, qui, plus encore qu à travers leur langue, ont le pouvoir de faire ou défaire une marque en un clin d oeil. Peu onéreuse, rapide, réactive, polyvalente,

Plus en détail