Carte des vents pour la République et Canton du Jura

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Carte des vents pour la République et Canton du Jura"

Transcription

1 Prévisions météo Energies renouvelables Air et climat Géo-Informatique Genossenschaft METEOTEST Fabrikstrasse 14, CH-3012 Jura Tél. +41 (0) Fax +41 (0) Berne, le 28 août 2013 Carte des vents pour la République et Canton du Jura Calcul des ressources de vent avec une modélisation CFD ainsi que validation des résultats Mandant: République et Canton du Jura Service de l'aménagement du territoire Raphaël Macchi Urbaniste Moulins Delémont /sb

2 METEOTEST 2 Version Date Document Numéro de projet Rapport final 13_016 Elaboration Nom Date Crée par Dr. Saskia Bourgeois Contrôlé par Dr. Silke Dierer Approuvé par Beat Schaffner Meteotest garantit à ses clients une exécution soignée et dans les règles de l art de son mandat. Toute responsabilité, en particulier pour les dommages causés par le défaut, est exclue dans la mesure permise par la loi.

3 METEOTEST 3 Résumé Les ressources en vent pour le canton du Jura ont été déterminées à l aide du modèle WindSim CFD (computational fluid dynamics). Un modèle de terrain et un modèle de rugosité ont été utilisés comme données de départ pour la modélisation. Le résultat de la modélisation du vent a été pondéré avec des statistiques de vent pluriannuelles provenant de quatre sites du canton du Jura ou d emplacements proches de la frontière. Les sept mesures effectuées au total, qui ont été utilisées en tant que données de départ pour la modélisation et pour la validation, proviennent de projets d énergie éolienne et ont été mises à disposition par les responsables du développement de ces projets pour être utilisées de façon anonyme. Dans la région des Franches- Montagnes, on dispose de nombreuses mesures, alors que dans la région de l Ajoie et autour de Delémont il n y en a que peu. Le résultat de la modélisation des vents se présente sous forme de cartes de la vitesse du vent à 50, 70, 100 et 130 m de hauteur au-dessus du sol pour le canton du Jura. La précision des calculs relatifs aux ressources en vents a été estimée en comparant la vitesse moyenne modélisée du vent avec des mesures. Des mesures indépendantes, propices à la validation, étaient surtout disponibles dans la région des Franches-Montagnes. En comparaison avec la carte suisse des vents, l incertitude (écart-type empirique) de +/-1 m/s a pu être nettement réduite à moins de 0.5 m/s. L écart moyen de 0.29 m/s correspond à un écart relatif d environ 5% (par rapport à la vitesse moyenne du vent au point de mesure). Dans la région de l Ajoie et autour de Delémont, l incertitude est plus grande parce qu on ne dispose que de peu de mesures. La validation montre toutefois que l incertitude a également pu être réduite à moins de 0.5 m/s par rapport à la carte suisse des vents dans la région de l Ajoie. Cela a permis de réaliser, pour le canton du Jura, une carte des ressources en vent qui constitue une bonne base pour l établissement de plans directeurs et de plans d affectation. Un écart de 0.29 m/s est trop élevé pour la réalisation de projets d énergie éolienne concrets. Pour obtenir des prévisions de rendement précises nécessaires au développement d un projet, il est indispensable de réaliser des mesures de grande qualité sur les sites concernés complétées éventuellement par une modélisation locale affinée du vent.

4 METEOTEST 4 Index 1 Introduction Méthode Introduction à la modélisation Limites des zones de modélisation et conditions marginales Modèle de terrain et modèle de rugosité Assemblage des zones emboîtées Mesures de vent Mesures disponibles dans le canton du Jura Choix des mesures pour la modélisation Carte des ressources en vent pour le canton du Jura Validation de la carte des ressources en vent Ressources en vent dans diverses zones de modélisation Comparaison des résultats de la carte des ressources en vent avec les mesures... 15

5 METEOTEST 5 1 Introduction Le Service de l'aménagement du territoire de Canton du Jura est en train d établir un plan sectoriel de l énergie éolienne et a besoin de données les plus précises et les plus fiables possibles sur son territoire dans le domaine des vitesses du vent. Meteotest a été mandaté pour réaliser une carte des vitesses du vent pour le canton du Jura qui soit plus précise que la carte suisse des vents. Jusqu à maintenant, le Jura ne disposait que de la carte suisse des vents, élaborée par Meteotest dans le cadre du "Concept d énergie éolienne pour la Suisse" 1, mise à jour plusieurs fois par la suite et publiée sur le site "wind-data" 2. La version actuelle date de mars Cette carte des vents est basée sur un modèle statistique qui interpole les valeurs de plus de 100 mesures de vent en Suisse en prenant en compte une correction de l altitude ainsi que des adaptations liées aux formes de terrain comme les crêtes, les mamelons et les plaines. Le résultat présente une incertitude (écart-type) de ±1 m/s. Afin d obtenir une carte plus précise pour le canton du Jura, Meteotest a calculé les conditions de vent sur le territoire cantonal au moyen du modèle WindSim. Le modèle WindSim CFD (computational fluid dynamics) est un modèle physique d écoulement, qui combine les champs de vent calculés avec des climatologies de vent basées sur des mesures, ce qui permet d obtenir une plus grande précision qu avec un procédé purement statistique. Meteotest a été chargé d élaborer des cartes de la vitesse moyenne du vent pour des hauteurs au-dessus du sol de 50, 70, 100 et 130 m avec une résolution horizontale de 100 m pour le canton du Jura. Des mesures de vent effectuées dans le canton du Jura en rapport avec des projets d énergie éoliennes et mises à disposition par les responsables du développement des projets ont été utilisées comme données de départ. Les développeurs ont été assurés que les données seraient utilisées de manière anonyme, si bien que ni les sites, ni les hauteurs, ni les vitesses mesurées ne sont mentionnés. Dans la partie sud-ouest du canton du Jura, c est-à-dire dans les Franches-Montagnes, il y a nettement plus de mesures de vent disponibles en tant que données de départ pour la modélisation que dans l Ajoie ou le bassin de Delémont dans le nord et dans l est. Le présent rapport contient la méthodologie (chapitre 2), les mesures de vent disponibles (chapitre 1) ainsi que les ressources en vent calculées (chapitre 4). Une validation sur la base de mesures effectuées dans le canton du Jura permet d estimer la précision des résultats de la modélisation (chapitre 5)

6 METEOTEST 6 2 Méthode 2.1 Introduction à la modélisation La modélisation des conditions d écoulement en terrain complexe est une opération délicate. On ne peut obtenir des résultats réalistes qu en tenant compte de phénomènes d écoulement tridimensionnels non linéaires, comme par exemple des retours de flux ou la formation de tourbillons. La description mathématique de l écoulement en terrain complexe est basée sur des équations différentielles non linéaires. Les équations doivent être simplifiées pour être résolues. Quelques modèles (p. ex. le modèle WAsP utilisé couramment) réduisent les équations à un système linéaire d équations. Si celui-ci est facile à résoudre, il ne tient pas compte d importants effets d écoulement, si bien que ces modèles ne conviennent pas en terrain complexe. Les modèles CFD (computational fluid dynamics), qui se basent sur des éléments non linéaires pour la description des conditions d écoulement, offrent une alternative. Dans ces modèles, les équations sont résolues de façon itérative, c est-à-dire par une succession de calculs de plus en plus précis. Les modèles CFD nécessitent donc un long travail de calcul mais ils permettent d obtenir une description relativement fidèle des conditions d écoulement en terrain complexe. Meteotest utilise depuis 2003 le logiciel WindSim basé sur une modélisation CFD, qui a été développé pour déterminer les ressources régionales en vent ainsi que les sources d énergie de parcs éoliens. Meteotest a utilisé WindSim avec succès pour de nombreux projets dans une orographie simple et complexe (p.ex. dans les Alpes). Depuis 2007, Meteotest participe en outre régulièrement aux réunions d utilisateurs de WindSim, afin d être constamment ou courant des dernières évolutions en matière de modélisation. La modélisation avec WindSim consiste à calculer les champs de vent sur l ensemble de la zone de modélisation pour douze différentes directions de provenance du vent (secteurs de 30 ). La modélisation est réalisée en deux étapes. Tout d abord, les calculs sont effectués sur une grande zone de modélisation avec une grille à gros maillage (zone de base). Le résultat est ensuite utilisé comme condition initiale et marginale pour une plus petite zone de modélisation avec un maillage plus fin permettant une représentation plus précise des conditions d écoulement. Les calculs effectués pour les champs de vent sont alors pondérés avec les statistiques pluriannuelles de vent mentionnées au chapitre 3. On obtient ainsi pour chaque point de la grille de modélisation une statistique pluriannuelle des vents, sur la base de laquelle on peut calculer une prévision de rendement. 2.2 Limites des zones de modélisation et conditions marginales Les ressources en vent ont été calculées pour le canton du Jura. Le territoire couvert par la modélisation mesure environ 85 km x 70 km. En raison de restrictions

7 METEOTEST 7 sur le plan technique, un calcul avec WindSim ne peut être effectué que sur une extension horizontale maximale d env. 160'000 cellules de grille. Avec une résolution horizontale de 100 m x 100 m pour la carte des vents, cela correspond à une zone de modélisation d environ km 2. Comme le canton du Jura est plus grand, la modélisation du territoire cantonal doit être réalisée en plusieurs zones plus petites. Les différentes zones de modélisation sont simulées séparément et réunies par la suite en une carte globale. Elles sont établies de manière à ce qu au moins une mesure de vent adéquate soit disponible dans chaque zone pour servir de base au calcul des ressources en vent. Trois zones de modélisation d une surface d environ 1'500 km 2 et avec un maillage de 100 m ont été déterminées pour couvrir tout le territoire du canton du Jura. La zone de base de la modélisation ainsi que les trois zones emboîtées sont présentées dans le Table 1 et la Figure 1. La grille de modélisation suit le terrain en direction verticale. La résolution verticale diminue avec l augmentation de la hauteur au-dessus du sol. Table 2 montre la hauteur approximative au-dessus du sol des cinq premiers niveaux de modélisation dans les zones emboîtées. Dans la zone de base, on admet, à la limite du modèle, un profil vertical logarithmique de la vitesse du vent jusqu à 500 m au-dessus du sol et plus haut, une vitesse du vent de 10 m/s. Les résultats de la zone de base servent de conditions marginales pour les zones emboîtées. Table 1 : Extension et résolution de la zone de base et des zones emboîtées (coordonnées: coordonnées nationales suisses LV03). Zone xmin xmax ymin ymax extension [km] résolution horizontale [m] zone de base ' ' x zone emboîtée 1 550' ' ' ' x zone emboîtée 2 553' ' ' ' x zone emboîtée 3 575' ' ' ' x

8 METEOTEST 8 Figure 1 : Table 2 : Zones emboîtées (source carte d arrière-plan : Office fédéral de topographie). Hauteur approximative des cinq premiers niveaux de modélisation dans les zones emboîtées. Niveaux de modélisation verticale Hauteur au-dessus du sol [m]

9 METEOTEST Modèle de terrain et modèle de rugosité En guise de données d entrée pour la modélisation, un modèle de terrain avec une résolution horizontale de 400 m, resp. 100 m est réalisé pour la zone de base et les zones emboîtées (voir Table 1). Le modèle numérique de terrain DHM25 de swisstopo avec une résolution de 25 m x 25 m fournit les informations relatives à l altitude (source: DHM25, Office fédéral de topographie). Les modèles d altitude ont été vérifiés en comparant leurs courbes de niveau à celles des cartes de l Office fédéral de topographie. Un modèle de rugosité avec une résolution horizontale de 400 m resp. 100 m a été généré à partir de la base de données "Statistique de la superficie de la Suisse" (source: Statistique de la superficie 1992/97, OFS GEOSTAT). Les classes d utilisation des sols ont été converties en longueurs de rugosité sur la base des données figurant dans TA Luft 3. Le modèle de rugosité a été vérifié en comparant les longueurs de rugosité avec l utilisation des sols sur les cartes de l Office fédéral de topographie. 2.4 Assemblage des zones emboîtées Selon la méthode décrite dans l alinéa 2.1, les ressources en vent sont calculées pour chaque zone emboîtée. Les résultats sont reportés sur une carte en interpolant la vitesse moyenne du vent dans les secteurs de transition. L interpolation est inversement proportionnelle à la distance jusqu à la limite de la zone de modélisation. Les résultats à la limite de la zone de modélisation ont une pondération nulle et ne sont donc pas pris en compte dans l interpolation. Ce mode d interpolation tient compte du fait que les résultats obtenus au bord des zones sont en partie influencés par des valeurs marginales et sont donc moins précis. 3 Technische Anleitung zur Reinhaltung der Luft, 2002, S. 200

10 METEOTEST 10 3 Mesures de vent 3.1 Mesures disponibles dans le canton du Jura Des mesures accessibles au public (p.ex. SwissMetNet 4 ) ou des mesures réalisées pour des projets éoliens ont été utilisées comme données d entrée pour la modélisation et la validation. Sept séries de mesures sont disponibles pour la région modélisée (canton du Jura et région proche de la frontière). Il s agit de cinq mesures effectuées avec un mât, une mesure avec un SODAR et une mesure avec un LIDAR. La grande majorité des mesures au mât a été réalisée sur une durée d au moins une année à une hauteur d au moins 50 m au-dessus du sol. Les mesures au mât ont été complétées en partie par des mesures SODAR ou LIDAR. Des statistiques de vent pluriannuelles ou des statistiques de vent pluriannuelles lissées sont disponibles pour les différents sites. La densité spatiale des mesures est très variable. Dans la région des Franches-Montagnes, on dispose de nombreuses mesures alors que dans l Ajoie et le bassin de Delémont, il y en a beaucoup moins (voir Table 3). Les mesures provenant des projets d énergie éolienne ont été aimablement mises à disposition par les responsables du développement des projets. Une utilisation anonyme a été garantie pour toutes les données, ce qui signifie que ni la situation, ni l altitude, ni les vitesses moyennes de vent mesurées ne sont précisées dans ce rapport. On y indique seulement combien de mesures provenant de projets d énergie éolienne étaient disponibles dans une zone de modélisation. Seules les différences absolues entre les vitesses du vent calculées et mesurées sont indiquées pour la validation. Le nombre des mesures disponibles par zone de modélisation figure dans le Table 3. Table 3 : Nombre des statistiques de vent pluriannuelles ou pluriannuelles lissées disponibles dans les zones de modélisation. Zone de modélisation Nombre de mesures disponibles zone emboîtée 1 7 zone emboîtée 2 7 zone emboîtée Choix des mesures pour la modélisation Table 3 montre qu on dispose d au moins deux mesures dans toutes les zones emboîtées. Cela représente une bonne couverture. La qualité des statistiques pluriannuelles de vent a une influence déterminante sur le calcul des ressources en vent. 4

11 METEOTEST 11 C est pourquoi il s agit de déterminer, dans un premier temps, si toutes les mesures peuvent être utilisées. Pour obtenir des statistiques de vent pluriannuelles fiables, il faut disposer d une série de mesures d au moins 12 mois sur un site ainsi que d une série complète de données d une station météorologique permanente sur une durée d au moins 10 ans, qui présente une bonne corrélation avec les mesures effectuées au mât. Si la durée de la mesure est de moins d une année, il n est pas certain que la variation annuelle de la vitesse du vent sur le site de mesure soit pareille à celle mesurée par une station météorologique permanente, même si on a une bonne corrélation. Dans ce cas, l incertitude relative à la comparaison pluriannuelle et par conséquent à la comparaison pluriannuelle des statistiques de vent sera élevée. Les mesures SODAR et LIDAR disponibles ont été effectuées sur une durée nettement inférieure à une année, et leur comparaison pluriannuelle présente donc une incertitude. Comme d autres mesures ont été effectuées dans la région des mesures SODAR et LIDAR, ces dernières ne seront pas utilisées pour les calculs, mais seulement prises en compte lors de la validation. Les mesures effectuées au mât pour les projets d énergie éolienne sont de bonne qualité et peuvent donc servir de données d entrée. Une mesure au mât a été utilisée pour la validation. Le nombre de statistiques de vent utilisées dans les zones emboîtées pour les calculs ou la validation figure dans le Table 4. Si plusieurs statistiques de vent sont utilisées pour calculer les ressources en vent dans une zone emboîtée, leur influence diminue plus l éloignement avec le site de mesure est grand. Table 4 : Nombre des statistiques de vent pluriannuelles ou pluriannuelles lissées qui ont été utilisées pour la pondération des champs de vent resp. pour la validation dans les zones emboîtées. Zone de modélisation Nombre des statistiques de vent pour la pondération des champs de vent Nombre des statistiques de vent pour la validation zone emboîtée zone emboîtée zone emboîtée 3 1 1

12 METEOTEST 4 12 Carte des ressources en vent pour le canton du Jura Figure 2 jusqu à Figure 5 montrent la carte des ressources de vent pour les hauteurs de 50, 70, 100 et 130 m au-dessus du sol. La vitesse du vent dans la partie de chevauchement entre les zones de modélisation a été interpolée selon la méthode décrite dans l alinéa 2.4. Figure 2 : Vitesse moyenne du vent à 50 m au-dessus du sol (source carte d arrière-plan: Office fédéral de topographie). Figure 3 : Vitesse moyenne du vent à 70 m au-dessus du sol (source carte d arrière-plan: Office fédéral de topographie).

13 METEOTEST 13 Figure 4 : Vitesse moyenne du vent à 100 m au-dessus du sol (source carte d arrière-plan: Office fédéral de topographie). Figure 5 : Vitesse moyenne du vent à 130 m au-dessus du sol (source carte d arrière-plan: Office fédéral de topographie).

14 METEOTEST 14 5 Validation de la carte des ressources en vent 5.1 Ressources en vent dans diverses zones de modélisation Les ressources en vent ont été calculées pour les hauteurs de 50, 70, 100 et 130 m au-dessus du sol dans plusieurs zones emboîtées. Cela signifie que les ressources en vent calculées sont basées sur divers champs de vent et en partie sur des statistiques de vent pluriannuelles variées. Si les ressources en vent calculées affichent une bonne correspondance dans diverses zones emboîtées malgré des bases différentes, cela augmente la fiabilité des résultats. Dans la Figure 6, on trouve par exemple la carte de la vitesse moyenne du vent à 100 m au-dessus du sol. Les résultats des différentes zones emboîtées sont présentés sans interpolation. Les passages entre les zones de modélisation sont très homogènes. En ce qui concerne la vitesse du vent, on ne constate en général que de très faibles différences aux limites des zones emboîtées. Les écarts sont un peu plus nets au passage entre la zone 2 et la zone 3. Les variations dans la partie de chevauchement des zones de modélisation se situent en moyenne à 0.25 m/s. En comparant les ressources en vent calculées et les statistiques de vent pluriannuelles utilisées pour la pondération, on obtient une fluctuation de moins de 2% de la vitesse moyenne du vent. Ce test confirme que les statistiques de vent sont bien répercutées dans les ressources en vent calculées. Figure 6 : Carte des ressources en vent à 100 m au-dessus du sol (source carte d arrière-plan: Office fédéral de topographie). Les ressources en vent des diverses zones emboîtées sont présentées sans interpolation dans les parties de chevauchement.

15 METEOTEST Comparaison des résultats de la carte des ressources en vent avec les mesures Quatre des séries de mesures disponibles ont été utilisées pour le calcul des ressources en vent. Trois séries de mesures étaient disponibles pour une validation indépendante des ressources en vent. Les mesures disponibles permettent la validation des ressources en vent simulées dans les trois zones emboîtées. Pour la zone emboîtée 3, on disposait aussi de la climatologie pour le calcul ainsi que pour la validation dans la partie sud-ouest de la zone. Table 5 montre la comparaison entre la vitesse moyenne du vent des statistiques pluriannuelles et les ressources en vent calculées pour les zones emboîtées dans lesquelles les statistiques de vent ont été établies. La comparaison de la vitesse moyenne du vent dans la carte des ressources en vent avec les statistiques de vent pluriannuelles montre une bonne concordance. Les écarts se situent entre 0.23 et 0.32 m/s. L écart moyen est de 0.29 m/s. L écart moyen relatif par rapport à la vitesse moyenne sur le site de mesure est de 5.5% au maximum. Les nombre de mesures est trop petit pour calculer un écart-type empirique. Tous les écarts se situent toutefois en-dessous de l incertitude de la carte suisse des vents, qui se monte à 1 m/s. Les écarts se situent dans une fourchette prévisible dans le cadre d une modélisation CFD avec un maillage de 100 m, un certain éloignement du site de référence et une climatologie pluriannuelle dans la zone de modélisation. Table 5 : Ecart absolu de la vitesse moyenne du vent entre les statistiques de vent pluriannuelles et les ressources en vent calculées. Mesure Zone de modélisation Ecart absolu de la vitesse du vent Ecart relatif de la vitesse du vent 1 zone emboîtée 1,2 et m/s 3.7% 2 zone emboîtée 1 et m/s 5.5% 3 zone emboîtée 1 et m/s 5.4% Les écarts plus importants (0.31 et 0.32 m/s), qui apparaissent dans les zones emboîtées 1 et 2 en comparaison avec les statistiques de vent, sont liés aux mesures SODAR et LIDAR. Comme mentionné dans l alinéa 3.2, l incertitude liée aux mesures SODAR ou LIDAR avec un lissage pluriannuel crée une incertitude correspondante au niveau des résultats de la validation. Les résultats dans la région de l Ajoie et dans la région autour de Delémont présentent une plus grande incertitude parce qu on disposait d un moins grand nombre de mesures pour calculer les ressources en vent. Sitôt que de nouvelles mesures seront disponibles, elles pourront servir à valider ou améliorer la modélisation par une pondération des champs de vent avec les nouvelles données.

Les mesures de vent en terrain complexe

Les mesures de vent en terrain complexe Les mesures de vent en terrain complexe Windmessungen in komplexem Gelände Energissima, Fribourg 14 avril 2011 Dr. Saskia Bourgeois Responsable scientifique énergie éolienne, Meteotest METEOTEST L'entreprise

Plus en détail

Documentation sur le jeu de données MQ-GWN-CH

Documentation sur le jeu de données MQ-GWN-CH Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l environnement OFEV Division Eaux Documentation sur le jeu de données MQ-GWN-CH Valeurs

Plus en détail

Mathématiques Statistiques III

Mathématiques Statistiques III Définition du domaine d'examen MAT-5102-1 Mathématiques Statistiques III Corrélation Mise à jour novembre 2004 Définition du domaine d'examen MAT-5102-1 Mathématiques Statistiques III Corrélation Mise

Plus en détail

Carte des aptitudes climatiques pour l'agriculture en Suisse

Carte des aptitudes climatiques pour l'agriculture en Suisse F.1.1 Carte des aptitudes climatiques pour l'agriculture en Suisse Propriétaire des données: Office fédéral du développement territorial Office fédéral de l'agriculture Traitement: Meteotest, Berne Table

Plus en détail

Mathématique 306. Cahier des tâches. Janvier. Nom : Groupe :

Mathématique 306. Cahier des tâches. Janvier. Nom : Groupe : Mathématique 306 Chapitre 4 LES FONCTIONS Section 4.1 Les modes de représentations Section 4.2 Les relations, les réciproques et les fonctions Section 4.3 Le calcul des règles des fonctions Section 4.4

Plus en détail

Hydraulique des terrains

Hydraulique des terrains Hydraulique des terrains Séance 6 : Calcul des pertes de charges Guilhem MOLLON GEO3 2012-2013 Plan de la séance A. Régime laminaire 1. Profil de vitesse 2. Calcul de débit 3. Pertes de charge B. Régime

Plus en détail

ANNEXE 3 RESULTATS MODELISATION 3D Réalisée par l Ecole Centrale de Lyon (LMFA)

ANNEXE 3 RESULTATS MODELISATION 3D Réalisée par l Ecole Centrale de Lyon (LMFA) ANNEXE 3 RESULTATS MODELISATION 3D Réalisée par l Ecole Centrale de Lyon (LMFA) Présentation de la chaine de modélisation 3D fine échelle mise en œuvre... 2 Choix de la chaine de modélisation Flow Air

Plus en détail

ÉTUDE DE LA VARIABILITÉ DE LA RESSOURCE ÉOLIENNE

ÉTUDE DE LA VARIABILITÉ DE LA RESSOURCE ÉOLIENNE ÉTUDE DE LA VARIABILITÉ DE LA RESSOURCE ÉOLIENNE Îles-de-la-Madeleine, Québec Préparé pour Hydro-Québec Distribution Par Hélimax Énergie inc. Janvier 2009 Identification du Document Numéro de projet :

Plus en détail

«Etablissement de cartes de vent par simulation numérique sur le département de la Haute Corse»

«Etablissement de cartes de vent par simulation numérique sur le département de la Haute Corse» Recherche et Ingénierie Numérique en Mécanique des Fluides «Etablissement de cartes de vent par simulation numérique sur le département de la Haute Corse» Pour l OFFICE NATIONAL DES FORETS Direction Territoriale

Plus en détail

DETERMINATION DU POTENTIEL HYDROLIEN

DETERMINATION DU POTENTIEL HYDROLIEN DIRECTION REGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT, DE L AMENAGEMENT ET DU LOGEMENT DE BASSE-NORMANDIE DETERMINATION DU POTENTIEL HYDROLIEN EN BASSE-NORMANDIE CROISEMENT DU GISEMENT HYDROLIEN ET DES CONTRAINTES DU

Plus en détail

IV. CARACTERISATION DU POTENTIEL EOLIEN

IV. CARACTERISATION DU POTENTIEL EOLIEN IV. CARACTERISATION DU POTENTIEL EOLIEN En première approche, l atlas du potentiel éolien de Lorraine a permis d identifier les nouvelles zones potentiellement favorables à l implantation d éoliennes,

Plus en détail

TD de modélisation numérique en océanographie côtière

TD de modélisation numérique en océanographie côtière FOUSSARD Alexis LE GLAND Guillaume TD de modélisation numérique en océanographie côtière Introduction au modèle ROMS Au cours de ce TP, nous avons utilisé un modèle de circulation côtière codéveloppé par

Plus en détail

Changement climatique en Rhône-Alpes Risque Feux de forêt Evolution temporelle et spatiale de l Indice Forêt Météo - IFM

Changement climatique en Rhône-Alpes Risque Feux de forêt Evolution temporelle et spatiale de l Indice Forêt Météo - IFM Fiche indicateur - Risques Changement climatique en Rhône-Alpes Risque Feux de forêt Evolution temporelle et spatiale de l Indice Forêt Météo - IFM Territoire concerné Type d indicateur Justification du

Plus en détail

Plateforme éolienne vaudoise. 5 à 7 de l éolien. «Vent et productivité des parcs éoliens» 3 novembre 2016 Grandson

Plateforme éolienne vaudoise. 5 à 7 de l éolien. «Vent et productivité des parcs éoliens» 3 novembre 2016 Grandson Plateforme éolienne vaudoise 5 à 7 de l éolien «Vent et productivité des parcs éoliens» 3 novembre 2016 Grandson Programme de ce soir 17:00 Accueil Canton de Vaud Denis Rychner, chargé de communication

Plus en détail

Erosion des reliefs et équilibre dynamique

Erosion des reliefs et équilibre dynamique Sciences de la Vie et de la Terre L3 Geodynamique Externe - TD 4 - Correction Erosion des reliefs et équilibre dynamique 1. Altitude moyenne La figure 1 montre les différentes relations établies montrant

Plus en détail

5.06 ENERGIE ÉOLIENNE PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Service des transports et de l énergie

5.06 ENERGIE ÉOLIENNE PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Service des transports et de l énergie INSTANCE RESPONSABLE Service des transports et de l énergie INSTANCE DE COORDINATION Service de l aménagement du territoire AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Office de la culture Office de l environnement Commune

Plus en détail

Prévision saisonnière du volume de crue du fleuve. Sénégal : utilisation des résultats du modèle ARPEGE. Climat (version 4.6, calculateur SX8-NEC)

Prévision saisonnière du volume de crue du fleuve. Sénégal : utilisation des résultats du modèle ARPEGE. Climat (version 4.6, calculateur SX8-NEC) Prévision saisonnière du volume de crue du fleuve Sénégal : utilisation des résultats du modèle ARPEGE Climat (version 4.6, calculateur SX8-NEC) Jean-Claude Bader Institut de Recherche pour le Développement,

Plus en détail

Caractérisation Eolienne du Site Les Grands Vents A l Aide d un Modèle Numérique

Caractérisation Eolienne du Site Les Grands Vents A l Aide d un Modèle Numérique Caractérisation Eolienne du Site Les Grands Vents A l Aide d un Modèle Numérique H.Daaou Nedjari*, S.Haddouche et N. Kasbadji Merzouk Centre de Développement des Energies Renouvelables Laboratoire Evaluation

Plus en détail

Direction Départementale des Territoires de l Allier. Cartographie de l aléa inondation de la rivière Allier sur l agglomération moulinoise.

Direction Départementale des Territoires de l Allier. Cartographie de l aléa inondation de la rivière Allier sur l agglomération moulinoise. Direction Départementale des Territoires de l Allier Cartographie de l aléa inondation de la rivière Allier sur l agglomération moulinoise Rapport 01635451 janvier 2015 v2 DDT03 Cartographie de l aléa

Plus en détail

RÉSUMÉ TECNHIQUE. Analyse énergétique du parc éolien Pierre-De Saurel. La société Parc éolien Pierre-De Saurel Marcel Fafard, Catherine Tétreault

RÉSUMÉ TECNHIQUE. Analyse énergétique du parc éolien Pierre-De Saurel. La société Parc éolien Pierre-De Saurel Marcel Fafard, Catherine Tétreault RÉSUMÉ TECNHIQUE Titre Client Contact Numéro du document Émission Statut du document Auteur Vérifié par Analyse énergétique du parc éolien Pierre-De Saurel La société Parc éolien Pierre-De Saurel Marcel

Plus en détail

Cours des Méthodes Numériques Appliquées Master I Energie Solaire- Département de Génie Mécanique. Définitions. Dr H. Madani

Cours des Méthodes Numériques Appliquées Master I Energie Solaire- Département de Génie Mécanique. Définitions. Dr H. Madani Cours des Méthodes Numériques Appliquées Master I Energie Solaire- Département de Génie Mécanique Définitions Dr H. Madani 1 Introduction Le calcul numérique est une branche des mathématiques appliquées

Plus en détail

INTRODUCTION. Parmi les études expérimentales ;les travaux de Dermatini et Al avec lesquelles les résultats de notre étude ont été validés.

INTRODUCTION. Parmi les études expérimentales ;les travaux de Dermatini et Al avec lesquelles les résultats de notre étude ont été validés. INTRODUCTION Le transfert de chaleur par convection est l'un des modes de transfert de chaleur que l'on rencontre fréquemment dans de nombreuses applications industrielles. On distingue trois modes de

Plus en détail

Modélisation tridimensionnelle de l hydrovoile de M. Gérard WILLS à l aide du code de calcul Star CCM+

Modélisation tridimensionnelle de l hydrovoile de M. Gérard WILLS à l aide du code de calcul Star CCM+ Modélisation tridimensionnelle de l hydrovoile de M. Gérard WILLS à l aide du code de calcul Star CCM+ Rapport d étude Annie-Claude BAYEUL-LAINÉ Juillet 2011 Page 1 OBJECTIFS L objectif del étude numérique

Plus en détail

III. SIMULATION. III. 1.Modélisation du banc d'essai. III.1.1. Modélisation des paliers. III.1.2. Modélisation du rotor sur ses paliers

III. SIMULATION. III. 1.Modélisation du banc d'essai. III.1.1. Modélisation des paliers. III.1.2. Modélisation du rotor sur ses paliers III. SIMULATION Il s'agit de montrer la fiabilité des résultats de l'équilibrage actif obtenus par simulation en les comparant avec ceux de l'expérience. La démarche adoptée débute par la modélisation

Plus en détail

Documentation sur les indices des prix de transaction. Etat Octobre 2016

Documentation sur les indices des prix de transaction. Etat Octobre 2016 Documentation sur les indices des prix de transaction Etat Octobre 2016 Contenu 1 Introduction et bases de l information 3 1.1 Bref aperçu 3 1.2 Contexte et possibilitées des requêtes 3 1.3 Résultat 3

Plus en détail

Imagerie et Géoinformatique

Imagerie et Géoinformatique Imagerie et Géoinformatique Carrière de Cornaux (NE) 16 juin 2011 Table des matières Contexte... 2 Buts... 2 Utilité... 2 Planification du vol R-Pod... 2 Zones de vol... 3 Paramètres généraux du vol...

Plus en détail

Des scénarios climatiques pour la Suisse: quelles conséquences pour la planification du service hivernal? 4e Congrès national sur le service hivernal

Des scénarios climatiques pour la Suisse: quelles conséquences pour la planification du service hivernal? 4e Congrès national sur le service hivernal Des scénarios climatiques pour la Suisse: quelles conséquences pour la planification du service hivernal? 4e Congrès national sur le service hivernal Bienne, mercredi, 2 novembre 2016 Dr Andreas Fischer,

Plus en détail

Flux opérationnel d informations météorologiques élaborées. Raphaël Legrand (Responsable de la division ENERGIE, Météo-France)

Flux opérationnel d informations météorologiques élaborées. Raphaël Legrand (Responsable de la division ENERGIE, Météo-France) Flux opérationnel d informations météorologiques élaborées. Raphaël Legrand (Responsable de la division ENERGIE, Météo-France) Plan : 1) La matière première : les modèles numériques 2) Ingénierie des flux

Plus en détail

Etude de la ressource en vent. 1

Etude de la ressource en vent.  1 Etude de la ressource en vent 2011 www.parc-eolien-en-mer-de-fecamp.fr 1 Sommaire 1. CONTEXTE ET OBJECTIF DE L ETUDE... 3 1.1. LE GISEMENT EOLIEN EN FRANCE ET EN EUROPE... 3 1.2. L ETUDE DE LA RESSOURCE

Plus en détail

INCIDENCE HYDRAULIQUE DE LA MICROCENTRALE HYDROELECTRIQUE D EMAGNY

INCIDENCE HYDRAULIQUE DE LA MICROCENTRALE HYDROELECTRIQUE D EMAGNY SCI DU BARRAGE INCIDENCE HYDRAULIQUE DE LA MICROCENTRALE HYDROELECTRIQUE D EMAGNY Etude hydraulique Rapport 08F-093 RP01 juillet 2011 Révision : 02 ISL Bureau d Ingénieurs Conseils INCIDENCE HYDRAULIQUE

Plus en détail

Modélisation 3D de la dispersion atmosphérique des effluents du centre ISSEANE et impact de la Tour Hélice (IGH)

Modélisation 3D de la dispersion atmosphérique des effluents du centre ISSEANE et impact de la Tour Hélice (IGH) ANTEA GROUP Modélisation 3D de la dispersion atmosphérique des effluents du centre ISSEANE et impact sur la Tour Hélice (IGH) Modélisation 3D de la dispersion atmosphérique des effluents du centre ISSEANE

Plus en détail

LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE. Les questionnements

LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE. Les questionnements Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier les styles du texte du masque Deuxième niveau LES PHENOMENES DE DIFFUSION Troisième niveau LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE Quatrième niveau

Plus en détail

Modele de suivi transport. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 4ème)

Modele de suivi transport. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 4ème) Modele de suivi transport + Complément Fiche détaillée Niveau (A partir de la 4ème) # 222 # Figure 1: Grille globale avec un zoom régional sur la France (à gauche), et principales fonctions utilisées par

Plus en détail

De l ordre dans le réseau hydrographique suisse?

De l ordre dans le réseau hydrographique suisse? De l ordre dans le réseau hydrographique suisse? L ordre des cours d eau selon Strahler pour le réseau hydrographique numérique au 1:25'000 de la Suisse 1 Ce document présente les conditions pour le calcul

Plus en détail

Réseau écologique national (REN)

Réseau écologique national (REN) Eidgenössisches Departement für Umwelt, Verkehr, Energie und Kommunikation Office fédéral de l environnement OFEV Division Gestion des espèces Réseau écologique national (REN) Propriétaire des données:

Plus en détail

RAPPORT SUR L Etude DU POTENTIEL EOLIEN EN MILIEU URBAIN - FRANCE

RAPPORT SUR L Etude DU POTENTIEL EOLIEN EN MILIEU URBAIN - FRANCE Contrat N EIE/04/130/S07.38591 WINEUR Wind Energy Integration in the Urban Environment RAPPORT SUR L Etude DU POTENTIEL EOLIEN EN MILIEU URBAIN - FRANCE septembre 2006 Le contenu de cette publication,

Plus en détail

Violent foehn du nord provoquant un net réchauffement au Tessin

Violent foehn du nord provoquant un net réchauffement au Tessin février 2015 MétéoSuisse Bulletin climatologique février 2015 10 mars 2015 Le mois de février a été hivernal avec des températures souvent inférieures à la normale et de fréquentes chutes de neige jusqu

Plus en détail

G u i d e d e l é l è v e 5-6 P

G u i d e d e l é l è v e 5-6 P FE1 : Différence météo - climat Tu entends souvent parler de la météo et du climat. Mais que sais-tu vraiment à leur sujet? Comment prévoir la météo pour les prochains jours? Comment prévoir le climat

Plus en détail

Index de vent & production basé sur les nouvelles données réanalysées MERRA

Index de vent & production basé sur les nouvelles données réanalysées MERRA Index de vent & production basé sur les nouvelles données réanalysées MERRA Un index mensuel de vent et de production basé sur les données réanalysées MERRA de la NASA peut être fourni sur demande à tout

Plus en détail

Annexe. Fiche méthode Simulations Climatiques SCAMPEI

Annexe. Fiche méthode Simulations Climatiques SCAMPEI Annexe Fiche méthode Simulations Climatiques SCAMPEI Les données brutes Le projet Scampei a utilisé trois sources de données: Les analyses Safran qui servent d'observations de référence pour la période

Plus en détail

Extrapolation verticale des paramètres de Weibull pour l estimation du potentiel récupérable

Extrapolation verticale des paramètres de Weibull pour l estimation du potentiel récupérable Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 193 198 Extrapolation verticale des paramètres de Weibull pour l estimation du potentiel récupérable N. Kasbadji-Merzouk 1*, M. Merzouk 2 et B.

Plus en détail

Charges fiscales et indices de ces charges dans les cantons en 2006

Charges fiscales et indices de ces charges dans les cantons en 2006 Département fédéral des finances DFF Communiqué de presse Date 29 juin 2007 Charges fiscales et indices de ces charges dans les cantons en 2006 L Administration fédérale des contributions a publié la statistique

Plus en détail

Mariangela DONATI Décembre Montalieu. Introduction à la géostatistique

Mariangela DONATI Décembre Montalieu. Introduction à la géostatistique Mariangela DONATI Décembre 2016 - Montalieu Introduction à la géostatistique Introduction Géostatistique Site 1 : HAP/Cu Objectif Etude d un phénomène régionalisé relief fond marin etc Variable régionalisée

Plus en détail

Modélisation méso-échelle et produits pour l éolien

Modélisation méso-échelle et produits pour l éolien Modélisation méso-échelle et produits pour l éolien Sophie Martinoni-Lapierre Direction des services météorologiques Département Etudes et Conseil Division Etude et Consultance Grands Comptes Toulouse,

Plus en détail

Les fonctions affines

Les fonctions affines TABLE DES MATIÈRES 1 Les fonctions affines Paul Milan Professeurs des écoles le 29 septembre 2009 Table des matières 1 Définition et représentation d une fonction 2 1.1 Définition..................................

Plus en détail

Introduction à la simulation numérique

Introduction à la simulation numérique Introduction à la simulation numérique Edwige Godlewski et Alexandra Claisse Laboratoire Jacques-Louis Lions Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 ENS, 23 avril 2008 Les étapes Modélisation (physique,

Plus en détail

Ordonnance sur la péréquation financière et la compensation des charges

Ordonnance sur la péréquation financière et la compensation des charges Ordonnance sur la péréquation financière et la compensation des charges (OPFCC) Modification du 4 novembre 2015 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 7 novembre 2007 sur la péréquation financière

Plus en détail

Examen de l égalité salariale entre les employés de sexe féminin et de sexe masculin dans l administration cantonale du Valais

Examen de l égalité salariale entre les employés de sexe féminin et de sexe masculin dans l administration cantonale du Valais Examen de l égalité salariale entre les employés de sexe féminin et de sexe masculin dans l administration cantonale du Valais Courte présentation des résultats, le 28.10.2013 perinnova GmbH Dr. Iwan von

Plus en détail

SYNTHESE DE L ETUDE...

SYNTHESE DE L ETUDE... SOMMAIRE SYNTHESE DE L ETUDE... 3 I. OBJECTIF... 3 II. FLUX MODELISES... 3 III. RESULTATS OBTENUS... 3 DETAIL DE L ETUDE... 4 I. CONTEXTE... 4 II. METHODOLOGIE... 4 A- Caractéristiques générales des modèles

Plus en détail

swissalti 3D Rapport sur la publication 2014

swissalti 3D Rapport sur la publication 2014 Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Office fédéral de topographie swisstopo swissalti 3D Rapport sur la publication 2014 Généralités sur swissalti

Plus en détail

RÉDUCTION DE MODÈLE EN MÉCANIQUE NON LINÉAIRE. David Ryckelynck M. Abbas, D. Amsallem, F. Chinesta, A. Hamdouni, E. Hachem, J.

RÉDUCTION DE MODÈLE EN MÉCANIQUE NON LINÉAIRE. David Ryckelynck M. Abbas, D. Amsallem, F. Chinesta, A. Hamdouni, E. Hachem, J. RÉDUCTION DE MODÈLE EN MÉCANIQUE NON LINÉAIRE David Ryckelynck M. Abbas, D. Amsallem, F. Chinesta, A. Hamdouni, E. Hachem, J. Salomon M. Abbas, D. Amsallem, A. Hamdouni, E. Hachem, F. Chinesta, G. Peyre,

Plus en détail

Documentation sur le rating d emplacement et du marché. Etat Octobre 2016

Documentation sur le rating d emplacement et du marché. Etat Octobre 2016 Documentation sur le rating d emplacement et du marché Etat Octobre 2016 Contenu 1 Indtroduction et bases de l informations 3 1.1 Bref aperçu 3 1.2 Contexte et possibilités des requêtes 3 1.3 Résultats

Plus en détail

Agriculture et Agroalimentaire Canada Spécifications de contenu informationnel (ISO 19131)

Agriculture et Agroalimentaire Canada Spécifications de contenu informationnel (ISO 19131) Projet LiDAR sur le bassin hydrographique La Salle en amont d Elie Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131 Révision : A Page 2 de 9 Spécifications de contenu

Plus en détail

août 2016 Bulletin climatologique août 2016 MétéoSuisse D abord frais et changeant Milieu de mois ensoleillé et très chaud 09 septembre 2016

août 2016 Bulletin climatologique août 2016 MétéoSuisse D abord frais et changeant Milieu de mois ensoleillé et très chaud 09 septembre 2016 août 2016 MétéoSuisse Bulletin climatologique août 2016 09 septembre 2016 Moyennées sur l ensemble de la Suisse, les températures du mois d août 2016 se sont situées 1.1 degré au-dessus de la norme 1981-2010.

Plus en détail

CENTRE D'OCÉANOLOGIE DE MARSEILLE. Application du modèle ROMS pour étudier des aspects hydrodynamiques du canal de Mozambique

CENTRE D'OCÉANOLOGIE DE MARSEILLE. Application du modèle ROMS pour étudier des aspects hydrodynamiques du canal de Mozambique CENTRE D'OCÉANOLOGIE DE MARSEILLE Projet d'analyse de Données et Modélisation Application du modèle ROMS pour étudier des aspects hydrodynamiques du canal de Mozambique Étudiante: Yonss J. S. José Enseignant:

Plus en détail

Statistique du volume du travail (SVOLTA) Indicateurs pour la branche de l enseignement

Statistique du volume du travail (SVOLTA) Indicateurs pour la branche de l enseignement Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division Population et formation Rongfang Reutter, Anouk Bläuer Herrmann Mai 2016 Statistique du volume du travail (SVOLTA) Indicateurs

Plus en détail

Appréciation du danger particulier à l aide de calculs simplifiés de l onde de submersion

Appréciation du danger particulier à l aide de calculs simplifiés de l onde de submersion Appréciation du danger particulier à l aide de calculs simplifiés de l onde de submersion Workshop petits barrages 7.5.2003 R.W. Müller Table des matières Assujettissement à l OSOA Détermination du danger

Plus en détail

Aéroport de Beauvais-Tillé RAPPORT. Commune de Laversines Etude de la densité aérienne, au départ de l aéroport, au-dessus de la commune de Laversines

Aéroport de Beauvais-Tillé RAPPORT. Commune de Laversines Etude de la densité aérienne, au départ de l aéroport, au-dessus de la commune de Laversines Commune de Laversines Etude de la densité aérienne, au départ de l aéroport, au-dessus de la commune de Laversines 1 OBJET :...3 2 PERIODE D OBSERVATION ET DONNEES...3 3 METHODOLOGIE...3 3.1 DONNEES SOURCES...3

Plus en détail

,5. 3. En déduire une valeur approchée au dixième de la valeur moyenne de la fonction g sur l intervalle [ 85 ; 110 ].

,5. 3. En déduire une valeur approchée au dixième de la valeur moyenne de la fonction g sur l intervalle [ 85 ; 110 ]. Exercice 1 (12 points) L'objectif de cet exercice est d utiliser une modélisation du pourcentage de bacheliers en France entre 1951 et 19 puis d en bâtir une deuxième sur la période allant de 19 à 2010.

Plus en détail

Bruit du trafic routier : Déclaration de conformité et tests de vérification pour le modèle STL-86

Bruit du trafic routier : Déclaration de conformité et tests de vérification pour le modèle STL-86 Swiss Acoustical Society Société Suisse d Acoustique Schweizerische Gesellschaft für Akustik Società Svizzera di Acustica Internet: www.sga-ssa.ch Bruit du trafic routier : Déclaration de conformité et

Plus en détail

ÉOLIENNES OFFSHORE DU CALVADOS mars Projet de parc éolien en mer au large de Courseulles-sur-Mer. Etude de la ressource en vent (2011)

ÉOLIENNES OFFSHORE DU CALVADOS mars Projet de parc éolien en mer au large de Courseulles-sur-Mer. Etude de la ressource en vent (2011) ÉOLIENNES OFFSHORE DU CALVADOS mars 2013 Projet de parc éolien en mer au large de Courseulles-sur-Mer Etude de la ressource en vent (2011) Sommaire 1. CONTEXTE ET OBJECTIF DE L ETUDE... 4 1.1. LE GISEMENT

Plus en détail

Note d application LA METHODE DES ELEMENTS FINIS

Note d application LA METHODE DES ELEMENTS FINIS Note d application LA METHODE DES ELEMENTS FINIS Projet : Modélisation, simulation et optimisation d un moteur roue Polytech Clermont-Ferrand Jaouad FARIS GE5A : 2013/2014 Table des matières Table des

Plus en détail

Formulaire D indications relatives aux provisions

Formulaire D indications relatives aux provisions Formulaire D indications relatives aux provisions techniques complétant le guide pratique «pour l élaboration et la soumission de la partie technique du plan d exploitation en assurance maladie selon la

Plus en détail

Section 1 Répartition des tâches entre la Confédération et les cantons. Commandement du recrutement. Gestion de la première instruction dans l armée

Section 1 Répartition des tâches entre la Confédération et les cantons. Commandement du recrutement. Gestion de la première instruction dans l armée Ordonnance du DDPS sur le recrutement (OREC-DDPS) 511.110 du 16 avril 2002 (Etat le 1 er janvier 2011) Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), vu l'art.

Plus en détail

I. Logarithmes et exponentielles

I. Logarithmes et exponentielles I. Logarithmes et exponentielles Exercice 1 : Calculer log 3 10, log 5 27, log 11 2, log π 15. I. Logarithmes et exponentielles Exercice 1 : Correction Rappel : ln(2) ln(11) I. Logarithmes et exponentielles

Plus en détail

La formation continue en Suisse 2011

La formation continue en Suisse 2011 15 Education et science 1301-1101 La formation continue en Suisse 2011 Microrecensement formation de base et formation continue 2011 Neuchâtel, 2013 La formation continue en Suisse 2011 Introduction La

Plus en détail

Représentations graphiques

Représentations graphiques Représentations graphiques Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2010/2011 Table des matières 1 Courbe représentative d une fonction 2 1.1 Lecture d image.............................................. 2

Plus en détail

Systèmes oscillants. I. Présentation de quelques systèmes oscillants mécaniques. 1. Les oscillateurs vus en terminale S.

Systèmes oscillants. I. Présentation de quelques systèmes oscillants mécaniques. 1. Les oscillateurs vus en terminale S. Systèmes oscillants I. Présentation de quelques systèmes oscillants mécaniques. 1. Les oscillateurs vus en terminale S. Les oscillateurs étudiés en terminale S sont : - le pendule pesant (simple) - le

Plus en détail

Proportion d éléments paysagers structurés 0-20%

Proportion d éléments paysagers structurés 0-20% SITE N 11, BURTIGNY Communes concernées Burtigny / Begnins / Luins / Vinzel Résultats de l étude nationale Potentiel de production Vitesse moyenne annuelle du vent à l endroit le plus favorable 4.7 m/s

Plus en détail

Inventaire fédéral des réserves d oiseaux d eau et de migrateurs d importance internationale et nationale

Inventaire fédéral des réserves d oiseaux d eau et de migrateurs d importance internationale et nationale Eidgenössisches Departement für Umwelt, Verkehr, Energie und Kommunikation Office fédéral de l environnement OFEV Division Espèces, écosystèmes, paysages Inventaire fédéral des réserves d oiseaux d eau

Plus en détail

Projet BATHYELLI : Détermination du zéro hydrographique à partir de l altimétrie spatiale et du GPS

Projet BATHYELLI : Détermination du zéro hydrographique à partir de l altimétrie spatiale et du GPS Projet BATHYELLI : Détermination du zéro hydrographique à partir de l altimétrie spatiale et du GPS Lucia Pineau-Guillou, Chef de Projet BATHYELLI, SHOM Qu est ce que le zéro hydrographique? Le zéro hydrographique

Plus en détail

MouveMent d un projectile dans un champ de pesanteur uniforme

MouveMent d un projectile dans un champ de pesanteur uniforme MouveMent d un projectile dans un champ de pesanteur uniforme Objectifs : Savoir appliquer la 2ème loi de Newton. Etablir l équation de la trajectoire d un projectile dans un champ de pesanteur. Visualiser

Plus en détail

Analyse numérique : Approximation de fonctions

Analyse numérique : Approximation de fonctions Analyse numérique : Approximation de fonctions Pagora 1A Chapitre 3 29 janvier - 1er février 2013 Analyse numérique (Pagora 1A) Approximation de fonctions 29/01/13-1/02/13 1 / 64 Plan 1 Introduction 2

Plus en détail

MATHÉMATIQUES I : Algèbre linéaire et calcul MAT102 VIRGINIE CHARETTE DÉPARTEMENT DE MATHÉMATIQUES UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE

MATHÉMATIQUES I : Algèbre linéaire et calcul MAT102 VIRGINIE CHARETTE DÉPARTEMENT DE MATHÉMATIQUES UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE MATHÉMATIQUES I : Algèbre linéaire et calcul MAT102 VIRGINIE CHARETTE DÉPARTEMENT DE MATHÉMATIQUES UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE Hiver 2009 Remarques sur le texte. 1- Les définitions principales et les théorèmes

Plus en détail

Exercices de statistique.

Exercices de statistique. Auteurs et sources : E. Leclercq & A. Sébaoun & Oraux de concours & Exercice officiel T E S Exercices de statistique. Séries simples Une série simple X = (x i, n i ) (x i =terme d indice i de la série

Plus en détail

Ordonnance sur la mensuration officielle

Ordonnance sur la mensuration officielle Ordonnance sur la mensuration officielle (OMO) Modification du 7 mars 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 18 novembre 1992 sur la mensuration officielle 1 est modifiée comme suit:

Plus en détail

TD 2 / 2 / M1 S 0 : Les bassins versants. h X

TD 2 / 2 / M1 S 0 : Les bassins versants. h X TD 2 / 2 / M1 S 0 : Les bassins versants 1. CALCUL DU POURCENTAGE (%) D'UNE PENTE (figure 1) Le pourcentage de pente permet de décrire le relief en exprimant le rapport entre la dénivellation et la distance

Plus en détail

Prédiction d inondation

Prédiction d inondation Des rivières et des hommes Prédiction d inondation avec Telemac 2D Pr HUYNH Thanh Son Institut Polytechnique Université du Vietnam à Ho Chi Minh Ville Dans le cadre de Pr HUYNH Thanh Son Institut Polytechnique

Plus en détail

1 Erreurs statistiques et systématiques

1 Erreurs statistiques et systématiques 1 ESTIMATION DE LA FIABILITÉ DES RÉSULTATS Aucune mesure n est exacte. Toute valeur mesurée comporte une certaine erreur. Le mieux que l on puisse faire, c est de déterminer la marge d erreur. Plus la

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Opticien lunetier 13 mai 2015

Brevet de technicien supérieur Opticien lunetier 13 mai 2015 Brevet de technicien supérieur Opticien lunetier mai 5 A. P. M. E. P. Exercice points On veut traiter un patient par diffusion d un produit actif dans l humeur aqueuse de l œil. Ce produit est injecté

Plus en détail

45. CADASTRE DU BRUIT DU TRAFIC AÉRIEN ANNÉE 2006

45. CADASTRE DU BRUIT DU TRAFIC AÉRIEN ANNÉE 2006 45. CADASTRE DU BRUIT DU TRAFIC AÉRIEN ANNÉE 2006 Les objectifs des cadastres de bruit ainsi que la terminologie, la méthodologie et ses limites sont décrits dans la fiche bruit n 49, dont la lecture en

Plus en détail

Quand la montagne se joue de la statistique

Quand la montagne se joue de la statistique Quand la montagne se joue de la statistique A partir du 24 Novembre, une zone de hautes pressions s est installée sur l Europe occidentale et ne va plus quitter sa position jusqu à la fin décembre au moins

Plus en détail

Les scénarios climatiques européens : applications à RTE. Commission «Perspectives du réseau» 8 mars 2016

Les scénarios climatiques européens : applications à RTE. Commission «Perspectives du réseau» 8 mars 2016 Les scénarios climatiques européens : applications à RTE Commission «Perspectives du réseau» 8 mars 2016 Le référentiel climatique utilisé au sein de RTE 1 Le référentiel climatique à RTE Les trois principales

Plus en détail

Création de la Piste Agricole de Cacao

Création de la Piste Agricole de Cacao DEPARTEMENT DE LA GUYANE EPAG Création de la Piste Agricole de Cacao ETUDE HYDRAULIQUE ORIGINAL VILLE & TRANSPORT DIRECTION REGIONALE OUEST Espace bureaux Sillon de Bretagne 8 avenue des Thébaudières CS

Plus en détail

Bulletin climatologique décembre 2016

Bulletin climatologique décembre 2016 décembre 2016 MétéoSuisse Bulletin climatologique décembre 2016 13 janvier 2017 En raison de conditions anticycloniques persistantes, le Nord des Alpes et les Alpes ont souvent vécu le mois de décembre

Plus en détail

Mathématiques Droite II

Mathématiques Droite II Définition du domaine d'examen MAT-4107-1 Mathématiques Droite II Parallèles, perpendiculaires et distance Mise à jour novembre 2004 Définition du domaine d'examen MAT-4107-1 Mathématiques Droite II Parallèles,

Plus en détail

Indicateur immobilier BCVs. 3 e trimestre 2017

Indicateur immobilier BCVs. 3 e trimestre 2017 Indicateur immobilier BCVs 3 e trimestre 2017 Octobre 2017 1 Résumé de l indice des prix des logements en propriété Logements en propriété évolution des prix Valais Suisse 6 mois (31.03.2017 30.09.2017)

Plus en détail

Inventaire National Spatialisé des Emissions Note sur les notions de spatialisation Mercredi 21 juin 2006 (Ecole des Mines de Douai)

Inventaire National Spatialisé des Emissions Note sur les notions de spatialisation Mercredi 21 juin 2006 (Ecole des Mines de Douai) Inventaire National Spatialisé des Emissions Note sur les notions de spatialisation Mercredi 21 juin 2006 (Ecole des Mines de Douai) Note sur les notions de spatialisation dans le cadre de la présentation

Plus en détail

Simulation numérique avancée

Simulation numérique avancée Simulation numérique avancée Franck Jourdan LMGC - jourdan@lmgc.univ-montp2.fr Franck Nicoud I3M franck.nicoud@univ-montp2.fr Simulation numérique avancée 3. Schémas évolués pour la convection A la fin

Plus en détail

Élaboration d un outil d estimation qualitative du risque naturel à moyenne échelle.

Élaboration d un outil d estimation qualitative du risque naturel à moyenne échelle. Élaboration d un outil d estimation qualitative du risque naturel à moyenne échelle. Travail de diplôme de B.Widmer, encadré par C.Billot 1 Sommaire Mise en place des données de Résultats et perspectives

Plus en détail

1 INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN

1 INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN Assurance récolte Foin, céréales, maïs fourrager Page 1 1 INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN 1.1 Principe général L indemnité versée à un client correspond à la valeur assurable à son certificat

Plus en détail

Financement des investissements et des prestations d intérêt général des hôpitaux

Financement des investissements et des prestations d intérêt général des hôpitaux Office fédéral de la santé publique (OFSP) Financement des investissements et des prestations d intérêt général des hôpitaux Etude de faisabilité dans le cadre de l évaluation de la révision de la LAMal

Plus en détail

COSY. COmparaisons SYstématiques (Mesures/Modèles focalisées sur le SIRTA)

COSY. COmparaisons SYstématiques (Mesures/Modèles focalisées sur le SIRTA) COSY COmparaisons SYstématiques (Mesures/Modèles focalisées sur le SIRTA) Laurent MENUT, Martial HAEFFELIN, Yohann MORILLE, Dmitry KHVOROSTIYANOV, Frédéric HOURDIN IPSL/Laboratoire de Météorologie Dynamique,

Plus en détail

Jeux de données et méthodes de transformation

Jeux de données et méthodes de transformation Centre de formation géomatique suisse Jeux de données et méthodes de transformation Journée de formation CF-geo «Transformation, méthodes et outils pour le passage à MN95» Jérôme Ray Programme Transformation

Plus en détail

Mathématiques Fonctions et équations exponentielles et logarithmiques

Mathématiques Fonctions et équations exponentielles et logarithmiques Définition du domaine d'examen MAT-5107-2 Mathématiques Fonctions et équations exponentielles et logarithmiques Mise à jour novembre 2004 Définition du domaine d'examen MAT-5107-2 Mathématiques Fonctions

Plus en détail

ETUDE DE LA VARIABILITÉ DE LA PRODUCTION ÉOLIENNE AUX ÎLES-DE-LA-MADELEINE

ETUDE DE LA VARIABILITÉ DE LA PRODUCTION ÉOLIENNE AUX ÎLES-DE-LA-MADELEINE ETUDE DE LA VARIABILITÉ DE LA PRODUCTION ÉOLIENNE AUX ÎLES-DE-LA-MADELEINE Îles-de-la-Madeleine, Québec Préparé pour Hydro-Québec Distribution Par Hélimax Énergie inc. Octobre 2008 IDENTIFICATION DU DOCUMENT

Plus en détail

Modélisation numérique en océanographie côtière

Modélisation numérique en océanographie côtière Modélisation numérique en océanographie côtière Damien Couespel, Andréa Massad 3 mars 2014 Table des matières 1 Introduction 1 1.1 Description du modèle................................ 1 1.2 Description

Plus en détail

GESTION BUDGETAIRE DES VENTES : PREVISIONS

GESTION BUDGETAIRE DES VENTES : PREVISIONS Chapitre II : GESTION BUDGETAIRE DES VENTES : PREVISIONS INTRODUCTION L Entreprise aujourd hui vend sur des marchés de plus en plus concurrentiels : concurrence nationale mais aussi souvent internationale.

Plus en détail

Simulation de l'impact d'un stérile minier sur les eaux souterraines (Projet TRANSPOL) I. Ecoulement et transport de chlorures

Simulation de l'impact d'un stérile minier sur les eaux souterraines (Projet TRANSPOL) I. Ecoulement et transport de chlorures Rapport technique LHM/RD/02/18 Simulation de l'impact d'un stérile minier sur les eaux souterraines (Projet TRANSPOL) I. Ecoulement et transport de chlorures Patrick Goblet Laurent Dewindt Ecole des Mines

Plus en détail

Monitorage de l éducation en Suisse : Un projet commun de la Confédération et des cantons

Monitorage de l éducation en Suisse : Un projet commun de la Confédération et des cantons 1 1 1 1 1 Monitorage de l éducation en Suisse : Un projet commun de la Confédération et des cantons 1 1 1 1 1 0 1 Monitorage de l éducation en Suisse : Un projet commun de la Confédération et des cantons

Plus en détail